17mai 10

Les mauvaises nouvelles des uns peuvent être les bonnes des autres

Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !

Ce billet a été lu 23  392 fois.

Je suis parti trois jours, sans télé, sans radio, sans journaux. J'avais à faire. Pendant ce temps mes amis au congrès de Die Linke à Rostok en Allemagne  et d'autres au contre sommet Europe Amérique latine à Madrid poursuivaient notre harassant agenda militant international sans lequel notre Parti de gauche serait hors de sa mission et de ses devoirs. Sitôt revenu, après plusieurs heures de ballade sans objet dans Paris la splendide et sur la terrasse sublime de l'Institut du Monde arabe, j’ouvre mon blog. Alors, les bras m’en sont tombés des épaules : ma dernière note a été lue plus de trente mille fois et il y a plus de mille commentaires. Signe des temps qui me dépasse. Je dis un mot quand même sur le sujet en fin de note. Mais, surtout, je dis ce que je sens avec ce recul, certes bien petit puisqu’il ne s’agit que de trois jours, mais le premier depuis longtemps. Dites : c’est vraiment la fin d’un monde. Il faut se préparer sérieusement pour la relève. L’affaire va être rude !

Oui c’est la fin d’un monde. Non seulement il n’y a pas d’autorégulation positive du système financier mais toute tentative pour le secourir ne sert à rien qu’à aggraver son instabilité génétique. La main invisible est une main démente. Ce truc est intrinsèquement irredressable. Je peux dire que ça m’angoisse. Je pense que beaucoup de gens sentent ça comme moi. Ce qui me frappe c’est l’obstination des dingues qui tiennent les manettes de l’opinion et de la décision. En trois jours j’avais oublié l’effet que ça fait de lire leurs contes à dormir debout sur les vertus de l’austérité et leurs martingales puériles sur les soi-disant cercles vertueux du moins d’Etat, moins de fonctionnaires, moins de service public, et gna gna gna. Au milieu de tous ces stipendiés, je retrouve mes ennemis intimes : les déclinistes. Montés sur le dos des amis de la douleur, à moins que ce soit l’inverse, ils débitent à longueur de colonnes, comme des pianos à musique, leurs insubmersibles certitudes hautaines à l’égard des gens simples qu’ils veulent encore et toujours mener au fouet. «Fainéants», «fonctionnaires», «gaspilleurs», «gréviculteurs» et ainsi de suite, en direct (pour les grecs et les espagnols) ou en suggéré (pour les français qui paient quand même le journal où c’est écrit). Le plus infâme c’est quand ils pleurnichent à l’évocation des «générations futures écrasées par la dette» ce bobard de café du commerce. Les générations futures, c’est clair qu’elles les préoccupent moins quand il s’agit de la diffusion des titres toxiques, des actions des pétroliers qui salopent la mer et pourrissent l’air ou de sortir du nucléaire.

Les refrains des déclinistes en font une véritable cinquième colonne de temps de guerre de la finance contre les peuples. Le truc du décliniste c’est toujours le même : « la France est en retard ». Toute mauvaise nouvelle est la bienvenue pour ce véritable parti de l’anti-France, les Baverez et consorts, qui insultent ce peuple, pour son bien -cela va de soi- à longueur d’années. En retard ! Toujours en retard le gros nul de Français ! En retard pour la souplesse du marché du travail, en retard pour le passage à l’économie de service, en retard pour encourager le risque et l’entreprise ! En retard pour abroger la carte scolaire, en retard pour développer l’enseignement privé ! En retard pour le classement de Shanghai des universités même si les gens de Shanghai eux-mêmes disent que leur classement ne vaut rien. En retard, c’est le mot pour culpabiliser celui qui ne veut pas passer pour un fainéant et qui a toujours peur déjà d’arriver en retard au boulot ! En retard pour la réforme des retraites qui permettrait pourtant cette grande avancée de civilisation, à laquelle «même les sociaux-démocrates ont travaillé dans toute l’Europe» et  qui ferait travailler les vieillards comme nos arrières grands parents en avaient déjà la chance.

J’en profite pour remercier à nouveau notre bon maitre qui permit à mon arrière grand-père de rester à la maison à partir de soixante quinze ans et lui promit de lui « donner de quoi », privilège auquel mes deux grands pères n’eurent pas accès ayant eu la malice de se soustraire à ces bienfaits en mourant de maladie professionnelle l’un à trente trois ans, l’autre à cinquante six comme des tire au flanc qu’ils étaient. Je donne ces exemples, moi qui n’aime guère personnaliser les problèmes politiques, pour rappeler aux nigauds qui se laissent endormir par les bobards des puissants quels chemins à rebours ces gens veulent nous faire prendre. De tous les griots du système, le pire est le décliniste ! Car il prétend enchaîner la victime aux intérêts des ses bourreaux par le sentiment de culpabilité qu’il est si facile de faire ressentir à ceux qui triment sans jamais voir le bout d’aucun effort. Et, pire que tout, le décliniste veut faire croire que la France ne peut rien, et donc que le peuple serait impuissant et même en grand danger s’il se soustrayait à la médecine de cheval qui lui est prescrit. Mais je les comprends. Mieux vaut pour eux prévenir que guérir et la meilleure police est celle qu’on installe dans la tête des gens. Sinon gare ! Car la France peut à peu près tout. Y compris dévaliser les dévaliseurs. Organiser un autre partage de l’oxygène disponible. De bon gré, ou de force cela va de soi. En tous cas c’est que nous nous ferons le moment venu. Et je pense qu’il viendra plus vite que d’aucuns le croient.

Passé le dégout que ces gens m’inspirent, d’un autre côté je ressens aussi l’incroyable énergie que donne le sentiment d’avoir vu juste pendant toutes ces années où le monde du casino triomphait ! L’autre jour Stéphane Bern – mais oui- dans l’émission « le fou du roi »à laquelle je participais, disait que des gens comme moi passaient pour des extra terrestres il y a quelques années et que, à présent, ce que nous disons « va de soi ». Ce genre de franchise n’est pas dans les moyens du commentateur politique traditionnel qui, lui, est trop intelligent pour reconnaitre l’ombre d’une erreur d’appréciation au cours des dix dernières années ou même des cinquante dernières qu’il est éditorialiste au « Nouvel Observateur ». Pourtant, comme les choses vont vite ! J’ai même lu Pierre Moscovici, le seul dirigeant du PS qui annonce vraiment la couleur au milieu de cet empire de faux-culs, dire que les riches devraient payer ! Eh ben Pierre ! Ca va pas de faire ton petit Georges Marchais, toi aussi ? Quand je vois ce glissement des mots qui passent d’une bouche à l’autre j’en ressens d’autant plus fortement une immense  gratitude à l’égard de ceux qui ont maintenu la flamme intellectuelle et militante du combat radicalement opposé à ce système pendant les années de la terreur intellectuelle des libéraux et sociaux libéraux. Quels qu’aient pu être leurs éventuels excès et erreurs, je dis bien éventuels, ils ont maintenu la lumière allumée pendant l’interminable décennie des endormeurs et des inquisiteurs.

Même les riches, crient au loup. Pas leurs griots qui n’ont pas reçu encore leur nouvelles fiches d’éléments de langage et continuent la chanson d’hier. Ceux qui ont le fric. Vraiment. Pas les idéologues payés par des colloques, des croisières explicatives, et ainsi de suite ! Juste les gens qui ne se paient pas de mots. Ceux là savent que les cures d’austérités ne guériront personne en Europe. Ils savent que les Etats endettés vont l’être davantage du fait de la récession que ces politiques engendrent. Et donc du point de vue même du système c’est une aberration de traiter le mal par la saignée. Que la dictature des marioles qui parient sur l’effondrement de la Grèce pour encaisser le montant de leurs titres d’assurance va continuer de plus belle et de façon tout à fait raisonnable du point de vue de leurs intérêts. Et que les analystes qui le comprennent sont également parfaitement raisonnables parce que c’est ce qui va se passer vraiment. Et que les premières à se casser la figure vont être les banques gavées de titres que leur propre spéculation ont rendu pourris. Et ainsi de suite. Et ceux la connaissent la vérité. La voici. La collinette de dettes publiques est là et ce n’est rien à côté de la montagne des dettes privées. Et tout cela ne se purge pas avec des plans d’austérité dont aucun ne pourrait suffire à combler le trou sauf à tenir tout le monde en état d’anémie pendant un siècle. Mais par la dévaluation, l’inflation ou la guerre. Et tout cela peut être éviter à condition de lisser le tout dans le temps en faisant ce qu’aucun ne veut faire : prendre dans la grosse caisse de quoi lisser l’effort. Evidemment ça n’exonérera pas du devoir de tout changer au mode de production et d’échange, au contenu de la production et à la grille générale de l’utilité publique des dépenses, mais du moins ça nous épargnerait ce que seuls les fous peuvent vouloir de sang froid c'est-à-dire la catastrophe. Si mon avis sur le sujet paraît excessif, je vous renvoie à ce débat que j’ai eu avec monsieur Alain Minc  au Forum de Lyon de «Libération». C’est lui, répondant à un auditeur qui nous interrogeait sur la façon dont se réglerait le problème de la dette, qui déclare : dans l’histoire cette question s’est toujours tranchée par ces deux moyens : l’hyper-inflation ou la guerre et parfois les deux à la fois. Pourquoi ne le dit-il plus s’il le pense vraiment ?

Et celui-là, monsieur Patrick Artus ! Il vote pour moi maintenant ? C’est le directeur des études économiques chez Natixis.  C’est dans « le Monde » de dimanche-lundi 17 mai. Je vous livre seulement la conclusion mais c’est tout l’entretien qu’il faut lire en dépit du titre révulsif « les marchés sont pour une fois raisonnables » qui fait craindre une nouvelle rasade de catéchisme décliniste. A la fin voyons cependant de plus près cette magnifique question sans a priori politique idéologique : «La France n’est pas l’Espagne mais doit aussi réduire son déficit. Le plan Fillon suffira-t-il ? » demande malicieusement Anne Michel. Horreur, que répond cet Artus ? Au fou ! Au Mélenchoniste ! Au Buffetiste ! Au Besancenotiste ! Lisez lentement, c’est suave. « Selon nos calculs, il faudrait qu’en deux ans la France réduise son déficit de 96 milliards d’euros. Le gouvernement assure que la croissance apportera 20 milliards d’euros mais il se fonde  sur une prévision optimiste de 2,5% S’il faut trouver 96 milliards de réduction de nos déficits structurels ce sera compliqué. Cela représente deux siècles de bouclier fiscal ! On peut toujours comme en Grèce décider de ne plus payer les retraites ni les fonctionnaires. Ce n’est pas efficace. La seule façon de faire  c’est de procéder à une grande réforme fiscale en alignant la taxation des revenus du capital  sur celle du travail. Cela pourrait rapporter 100 milliards d’euros sans dégâts économique puisque ces revenus sont épargnés ! » Champagne ! Vous voyez les amis ? Encore un effort. Le moment venu on ne manquera pas de monde pour faire le boulot et taper là où il faut taper.

En tous cas voici ce que devrait faire un gouvernement de Front de gauche, s’il était aux manettes. Premièrement : pas de panique ! En toute hypothèse rendre coup pour coup. Evidemment rien dans le Traité de Lisbonne ne nous interdit, sans violer aucun accord international, de nationaliser les banques non mutualistes de ce pays. Je parle de celles dont le bilan n’est pas pourri jusqu’à la moelle. Il y a tant de façon de prendre le contrôle de ces petites choses ! En tous cas la formation d’un pôle public financier est la priorité pour prendre le contrôle des flux sanguins de l’économie qui est aujourd’hui dans les mains maladroites d’addicts aux produits toxiques. L’existence d’un tel pôle, par sa puissance et sa solidité nous permettra d’ailleurs en créant le seul rapport de force ordinaire entre malade et bien portant, de créer une vraie ambiance de travail avec le reste de la finance. Il faut tenir compte du fait que dans ce bras de fer, si les gros bonnets s’y risquaient, nous aurions aussi une bonne partie des salariés du secteur bancaire de notre côté. Autant dire la bombe atomique ! Deuxièmement au lieu de pleurer notre gouvernement se réjouira de voir que plus l’euro se déprécie et mieux on se portera ! Il faudra saisir la situation comme une opportunité. Car cette dévaluation est largement bienfaisante. Elle abaisse le prix des marchandises que nous produisons en Europe et renchérit celle des voyous délocalisateurs. Jouissance pour les nôtres, punition pour les traitres : que du bonheur. Je rappelle aux hypocrites qui font mine de s’indigner que l’euro a commencé à 0,80 contre un dollar et que la tactique des Etats-Unis a été de couler leur monnaie pour rattraper les gains de productivité qu’ils étaient incapables de faire dans un pays où l’investissement privé et l’énergie de la libre entreprise est pour bonne part une fable pour la cléricature libérale européenne. Je rappelle aussi que les chinois rient au nez de tous ceux qui leur demandent de réévaluer leur monnaie. Mais il est vrai qu’eux n’ont pas encore découvert notre géniale invention qu’est une banque centrale indépendante chargée seulement de la stabilité des prix ! Sacrés chinois !

Et voici que s’avancent les comptables d’un soir ! Ils frisent l'apoplexie! On va importer de l’inflation ! Et alors ? L’inflation ronge la rente ! Bravo ! Le fric doit tourner ou crever ! Vu du sol c’est tout bon aussi. Que les marchandises qui  entrent coutent plus cher, voila qui est parfait : il s’en consommera moins. Bonne occasion pour relocaliser ! De toutes les façons, à terme, s’il s’en consomme moins leur prix baissera pour la raison que l’Europe reste le premier acheteur premier producteur et première masse monétaire du monde. Bon, voyons un exemple d’inconvénient relatif. Un cercle vertueux : le pétrole plus cher ! Tant mieux ! Ca vaut la taxe carbone pour ralentir le rythme de la consommation de ce truc nuisible, accélérer le travail pour installer des substituts écologiquement viables, dynamiser les programmes d’économies d’énergie. Nécessité fera loi puisque la raison n’y a pas suffi. Si ca va trop loin la marge est dans les taxes qui y sont affectées. Et si besoin, on peut parfaitement rétablir un contrôle des prix sur ce produit hautement spéculatif. Facile comme un décret. De toute façon les récalcitrants n’ont pas le choix. L’essence qui ne serait pas vendue aux français écroulerait les cours et les compagnies hostiles. Sans oublier que la réquisition est légalement possible dans notre pays comme dans tout le reste des autres nations démocratiques car aucune ne peut laisser croire qu’elle laisserait les intérêts privés s’imposer face à l’intérêt général.

Mais, monsieur Mélenchon combien de temps faudra-t-il pour que ces inconvénients relatifs dont vous vous accommodez si facilement fassent leurs effets ? Et voici ma réponse : un certain temps. Et à mon tour je pose une question : Quand pourra-t-on jouir des effets positifs de vos merveilleuses cures d’austérité dont vous vous accommodez si facilement ? Et je suis obligé de reconnaitre que vous, au moins vous le savez parce que vous les avez déjà expérimentées partout dans le monde. Et voici la réponse : jamais. Parce que ça n’a jamais marché. Et il suffit de voir dans quel état sont vos cobayes en Europe de l’est après que le docteur FMI les a soignés ! Vous êtes au courant ? Voyez les bons élèves lettons et estoniens ! Ah, comme ils ont été encensés pour leurs dirigeants jeunes, tellement jeunes mon cher, sortis des bonnes écoles étasuniennes, initiateurs d’une magnifique économie bâtie sur les dettes privées, l’immobilier facile et tout le business qui a fait aussi la fortune des irlandais, des espagnols et de tant d’autres ! On leur a pardonné de voter des retraites aux anciens SS, leur ministre qui participe à des rassemblements d’anciens nazis et toutes ces choses tout à fait secondaires quand il s’agit d’insulter les russes. Bref, en dépit de tous ces talents, la rigolade n’a pas duré. Les remèdes de tonton FMI ont frappé forts ! L’économie s’est contractée de 25% en Estonie et de 20% en Lettonie ! Bien sur cela a un coût humain : 22 % de taux de chômage en Estonie et 15,5% en Lettonie ! Salaires et retraites se sont effondrés ! Budget de la Santé rabiotée, celui de l’éducation amputée, tout ça se paiera un jour ou l’autre plus cher que le présent déjà cruel ! Tout ça est horrible ! Pas pour notre chère « Europe qui protège » ! Elle au contraire cite cette purge en exemple. L’Estonie est régulièrement félicitée pour sa prochaine entrée dans « l’euro qui protège ». Imaginez que grâce à ces remèdes la dette publique est seulement de 7% du PIB (60 % autorisés par le pacte de stabilité !) et le déficit budgétaire est limité à 1,7% du PIB (3% autorisés).

Bien sûr il y a quand même une face cachée. Ce sont les milliards injectés par notre chère « Union qui protège » dans l’économie lilliputienne de l’Estonie. Jusqu'à 8 % de son PIB ! Eh bien ? A quand le rétablissement de la prospérité ? Où s’arrête la potion amère et commence le cercle vertueux ? Malgré toutes ces merveilles et fées bienfaisantes appliquant la torture sans discontinuer, aucun économiste ne prévoit un mieux avant 2015 ! Et  encore : le mieux en question consistera seulement en une situation encore inférieure à celle de 2007 pour la Lettonie et 2006 pour l’Estonie ! Sachant que la crise a éclaté en 2008 cela fera sept ans de malheurs avant de commencer à se retrouver au niveau de brutalité antérieur ! A bon entendeur salut ! Sachant qu’aucune des grandes économies du reste de « l’Europe qui protège », comme celle de la France, de la Grèce de l’Espagne ou de l’Italie ne pourra jamais bénéficier du niveau de transferts européens auquel ces économies naines ont eu droit, la démonstration est faite. Cette politique ne mène nulle part, à aucun horizon rationnel, tout simplement. Dès lors, faute d’efficacité, quelle est la légitimité des politiques d’austérité et de rigueur? « Aucun gouvernement ne devrait accepter des mesures qui l’obligent à saigner son économie pendant une durée indéterminée pour pouvoir se redresser » Ce n’est pas une résolution du secrétariat du Parti de Gauche qui le dit mais le journal « The Guardian » sous la plume de Mark Weisbrot, économiste américain codirecteur du center for économic and policy research, à Washington, que j’ai lu dans le journal peu suspect de gauchisme « Le Courrier International ».

Juste pour le fourniment en arguments, dans le cas où cela serait nécessaire aux lecteurs de ce blog. Je voudrais signaler la publication de ma tribune dans « le Monde » en réplique à monsieur Peyrelevade et à ses accusations de mensonges, à propos du partage de la richesse dans notre pays, dont il m’accable, moi et mes semblables en hérésie, depuis maintes semaines. Et une interview dans « Libération » à propos des inepties de la Commission Européenne sur le contrôle du budget  des Etats ! Un nouveau palier de franchi dans les prétentions tyranniques de cette commission avec l’idée de soumettre les budgets aux commissaires avant leur examen par les assemblées des Etats souverains qui composent l’union ! Non seulement c’est une monstruosité anti démocratique mais c’est une aberration quand on pense à qui on confiera ce contrôle. Non seulement ils ne sont élus par personne mais en plus, quoi, vous voyez le niveau ?  Un Herman VanRumpuy décider le budget de la France, lui qui était incapable de s’occuper de celui de la Belgique ? Vous voyez la baronne Ashton obligée d’apprendre où est Paris avant de se prononcer sur le niveau de nos dépenses pour la défense nationale ? Ou un Barroso, viré du Portugal par les électeurs, apprécier le niveau de nos dépenses d’éducation ou de sécurité sociale ? Il est largement temps de clouer le bec de ces illuminés.       

Je finis sur le niveau de fréquentation de ce blog. D’abord je vais dire que ça me fait très plaisir. Ce n’est pas tout le monde qui a cet honneur. Pour autant, cela ne me donne pas la grosse tête. Je ne pense pas avoir écrit le document du siècle. Juste un papier d’humeur pour participer à maintenir la résistance morale contre les très intelligents qui mènent le monde en général et notre pays en particulier. C’est moins documenté que les propos de mon camarade Jacques Généreux qui est, lui, un guerrier homologué pour la première ligne. Du coup je vois mon blog comme halte utile en chemin pour les nombreuses troupes qui montent au front harceler les blogs, sites et tutti quanti des ennemis du peuple et leur jacassin absurde. Ici on fourbit son matériel et on partage ses  munitions. Bienvenue les amis ! En tous cas, je préfère être franc : les quatre cent premier commentaires j’en ai lu une bonne partie au pas de charge et à mesure qu’ils arrivaient, avant de partir au vert pendant mes trois jours. Mais les six cent suivant, je n’ose même pas dire que je les ai survolés. Combien de temps me faudrait-il pour reprendre le fil du débat et des informations que tout cela contient ? Pourtant ces commentaires sont une mine. Je pioche moi aussi, d’habitude, là dedans comme un gourmand. Si je mets de côté quelque personnes que je suis désolé de déranger avec mes notes, compte tenu de la permanence de leurs intemporelles polémiques personnelles, et quelques incorrigibles zazous qui me recollent des kilomètres de prose qu’ils doivent coller partout ailleurs, tout le reste fourmille de raisonnements d’autant plus rigoureux que le premier qui se laisse aller à de l’à-peu-près se fait sévèrement ramasser par les autres ! Donc, je vous invite non seulement à me lire (hum quand même je peux continuer à croire que c’est aussi pour ça qu’on me rend visite, non ?) mais à lire même en vitesse les commentaires. Ne vous laissez pas impressionner par les duels privés que j’accueille aussi. L’œil a vite fait de sauter les lignes quand il le faut, vous le savez aussi bien que moi. Ici: libre fourniture d’arguments et de liens utiles. Merci à tous. Signé: de la part de votre produit d’appel.

Tags: , , , , , , , , , , , ,


695 commentaires à “Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Descartes dit :

    @dudu87 (#425)

    Maintenant lis son texte et après on discute, d’accord?

    J'ai lu son texte dix fois, et des centaines d'autres du même acabit. Je te signale d'ailleurs que l'extrait que tu as choisi confirme exactement ce que je t'avais dit: Sève a beau avoir sa carte depuis 60 ans, il ne "milite" plus depuis 1984, quand il a "levé le drapeau de la refondation communiste" avec un certain nombre d'autres individus (Fiterman, Fiszbin) qu'on retrouve aujourd'hui au PS.

    J'appréciais beaucoup le Sève philosophe marxiste (son "introduction à la philosophie marxiste" a formé deux générations de militants), mais le Sève "refondateur" n'a fait que justifier le diagnostic du Général: "la vieillesse est un naufrage". Et ce dernier exabrupte, où il rejette comme d'habitude toutes les fautes sur les autres, ne le grandit pas. Je te soumets un simple exemple tiré de l'extrait que tu cites:

    "j’ai été trente-trois ans membre de son Comité central (1961-1994) – à elle seule cette durée condamne un mode d’organisation politique – (...)"

    S'il estimait que 34 ans au Comité Central "condamnent un mode d'organisation politique", pourquoi n'a-t-il pas demandé à ne pas être reconduit lors d'un des nombreux congrès (un tous les trois ans...) qui ont émaillé la période ? Ce n'est pas les opportunités qui lui ont manqué, et je ne crois pas qu'on lui ait mis une mitrailleuse dans le dos pour l'obliger à accepter le poste. D'autres que lui ont laissé leur place sans que cela fasse un drame.

    C'est drôle... En 34 ans de présence au Comité Central, Sève n'a jamais réalisé qu'il y avait un problème (ou n'a rien fait pour le résoudre). Ce n'est qu'une fois qu'il l'a quitté qu'il réalise qu'un tel mandat "condamne un mode d'organisation politique". Un peu tard, non ? Je suis peut-être méfiant, mais je trouve toujours suspect celui qui dénonce les turpitudes d'un "mode d'organisation politique" seulement une fois qu'il a cessé d'en bénéficier.

    Et Sève écrit encore: "A moins qu’on me tienne pour sénile, pareil curriculum doit vouloir dire quelque chose de fort". Il a tout à fait raison. Mais ce que cela dit n'est pas forcément à son avantage.

  2. Descartes dit :

    @Darthé-Payan (#426)

    Je trouve toujours marrant que des grands partisans du Front de Gauche, de son développement et et qui ont que ces mots à leur bouche, se lèche les babines en même temps, des défections ou de la prochaine crise au PCF.

    En 1968, la motivation de beaucoup de gauchistes fut la "révolution prolétarienne" non pas contre les patrons mais contre le PCF. Cohn-Bendit l'écrivit lui même dans "Le Grand Bazar": "la plus grande victoire des enragés de mai fut de faire défiler les staliniens de la CGT derrière le drapeau noir" (je cite de mémoire). En 1981, la motivation pour beaucoup de gauchistes de l'OCI et d'autres groupuscules pour rejoindre Mitterrand fut l'opportunité de "faire la carrée" au PCF. Et cela n'a pas changé. La mentalité gauchiste est toujours la même: l'important n'est pas de gagner la masse à ses idées, mais de châtier les "traîtres" dans son propre camp. Casser le PCF, c'est le Graal du gauchisme.

    Le PCF même avec tous ses défauts, son imprévoyance, son incapacité à se réappropier l’idéologie doit nous percuter s’il venait à disparaitre.

    De fait, il a disparu. Pour reprendre la formule d'Anicet Le Pors, c'est un astre éteint, dont la lumière nous parvient encore, mais qui n'en produit plus. Ce qui reste (comme ce fut le cas pour le Parti Radical après la guerre) c'est une confédération d'intérêts locaux, d'élus et de "notables" d'appareil qui restent ensemble parce qu'ils ont conscience qu'en se séparant ils perdraient tout. RIP

  3. jennifer dit :

    Jean Marc

    Ces militants de Cheik Yassine ne sont pas du tout fréquentables. Ils sont une gangrène pour le mouvement pro palestinien d'après ce que j'en ai vu!

  4. Descartes dit :

    @André Assiétoi (#427)

    À propos de certain mélange Rouge/Brun, défendu sur ce forum, un article de Laure Daussy (Arrêt sur images) (...)

    Tout ça rappelle furieusement la campagne contre les "rouge-bruns" qu'avait entreprise un groupe d'anciens gauchistes avec à sa tête Didier Daeninckx. L'affaire s'était terminée dans le ridicule lorsque le dit Didier dénonça l'écrivain et journaliste Gilles Perrault (vous savez, celui de "l'orchestre rouge"...), personnalité dont la trajectoire dans la défense des libertés et des droits de l'homme est irréprochable. Il faut relire le délicieux "Didier Dénonce", de Patrick Besson...

    En politique, il faut toujours se méfier de ce genre de dénonciation...

  5. jennifer dit :

    Ydaho

    Quand tu dis que tu restes opposé à la loi sur la burqâ pour d'autres raisons, tu veux dire d'autres raisons que Ramadan? As-tu entendu ce qu'il dit? Il dit qu'il est contre la burqâ mais pas pour une loi.

    J'aimerais bien, que tu dises ce qu'il disait à ce meeting ou que tu nous envoies un lien où il parle car moi tout ce que j'ai entendu de lui a toujours été correct et je ne me base que sur ce que je constate moi-même, non sur ce qu'on me dit qu'un tel a dit. C'est important de procéder ainsi après le stalinisme etc...

  6. Descartes dit :

    @Argeles39 (#446)

    Je suis content que tu estimes aussi Marcel PAUL, j’imagine que tu as lu « Marcel PAUL – vie d’un PITAU ».

    Je l'ai lu il y a de longues années, et j'aimerais beaucoup le relire. Mais je ne trouve plus mon exemplaire, que j'ai du prêter à quelqu'un. Ce qui prouve l'adage qui dit qu'il y a deux sortes d'imbéciles: ceux qui prêtent des livres... et ceux qui les rendent!

  7. alado dit :

    Et un partisan de plus, un ! Ca y est, je m'y suis inscrit, au PG (PDG comme ironisent mes amis). Ne me reste plus qu'à sillonner les marchés avec les arguments de JP Mélenchon, la verve en moins mais mû par la même flamme. Remettre sur les pieds ce qui a été renversé; c'est cela qui fait toute la force de votre discours. Remettre le peuple au centre et restaurer sa souveraineté, mmmmh que c'est bon d'entendre cela; cela sent bon la révolution "citoyenne", oui, oui, celle qui s'appuie sur les valeurs républicaines et socialistes des débuts (au lieu de couper des têtes, l'on coupera les robinets, ceux des revenus du travail détournés vers les poches du capital.
    PS: je faisais partie des 30000 visites ce WE sur le blog; à moi seul 2 passages par jour.
    La lutte continue.
    Crdlt
    Emmanuel

  8. dudu87 dit :

    Bonjour à vous,
    @Erlmer et Descartes

    Un peu géner de parler du sujet qui nous intéresse ici! Deux mots cependant pour clore cette discussion fort importante pour l'avenir de la France...
    Vous n'y croyez pas, c'est votre droit, je serai donc seul et ça me rapelle un peu l'affaire "Bilderberg", il y a 2ans!
    Maintenant que croyez-vous qu'il se soit passé en Limousin pour les Régionales avec le succès que nous connaissons. Exactement la démarche qu'il préconise à savoir une décision transversale et verticale. Pour le moment, ça marche puisque ce soir Limousin Terre de Gauche organise un meeting sur le thème des retraites et à imposer un voeu au CR que les socialistes ne voulaientt pas entendre tout en créant quelques "froissements" dans leur rang.
    L. Sève n'a rien à voir avec M. Rigout et son ADS d'ailleurs allié au PS aux régionales du Limousin.
    Je ne suis pas certain que Martelli soit parfaitement d'accord avec L. Sève même s'il a hébergé chez les "Unitaires".
    Maintenant l'avenir le dira et je clos la parenthèse. Peut-être Descartes as-tu la possibilité d'ouvrir le débat ailleurs?

  9. dudu87 dit :

    Gilles Perrault (vous savez, celui de « l’orchestre rouge »…),

    "Le pull-over rouge"

  10. duduche dit :

    Gilles Perrault a écrit les deux :
    L'orchestre rouge décrit un réseau d'espionnage soviétique situé en France e en Belgique durant la seconde Guerre Mondiale.
    Le Pull over rouge reprend l'affaire Ranucci, dernier condamné à mort en France.

  11. cvnes dit :

    @ argeles 36
    @ descartes
    en plus de "la vie d'un piteau" j'ajouterais "Et la lumière fut nationalisée" de René Gaudy Très édifiant sur le processus de l'évolution sur les retraites, la couverture maladie et dècès. Nous pouvons y apprendre que "la compagnie Parisienne " du Gaz en 1859 en plus d'un prévoyance existante sous le second empire créait une caisse de retraites pour les employés qui procurait une pension à 55 ans au moins et présentant 25 années de service. Son financement provenait exclusivement d'un prélèvement sur les recettes et des dons réguliers des administrateurs. (bien entendu l'espérance de vie n'était pas celle d'aujourd'hui. mais cela à le mérite de nous interroger sur l'évolution ou la régression de nos conditions de vie par comparaison)

  12. Cathar dit :

    Dans son dernier bulletin n°45, ici, le LEAP parle de "coup d'Etat de l'Eurozone" sur les institutions de l'UE, notamment les 8 et 9 mai derniers, date historique selon cet organisme européen de prospective.
    Avec le recul, effectivement, coup d'état "rampant", sans tête visible, depuis que des directives d'eurocrates s'instillent dans les réglementations des Etats, année après année et après visa de parlements-croupion nationaux (je parle en tout cas pour la France), depuis que les votes populaires sont détournés, vidés de leur sens (referendum sur la Constitution où la volonté populaire a été trahie par le toujours parlement-croupion); un cran de plus va consister au contrôle à priori des budgets nationaux par la commission, avant vote des parlements! Sans compter les mesures d'austérité qui vont permettre de tester la capacité des peuples à se soumettre...
    Vivement le réveil des peuples pour mettre un grain de sable dans le processus ! Et 2012 me semble un horizon de plus en plus lointain dans le brouillard qui s'épaissit et les turbulences qui s'accélèrent... Si c'est en plus pour choisir entre Sarko et DSK, le désespoir et la colère sont à leur comble!

  13. Thaumasios dit :

    @ alado
    Bienvenue, camarade !

  14. dudu87 dit :

    @duduche
    Exact, je devrai le savoir puisque j'ai lu les deux!

  15. dudu87 dit :

    Puisqu'il question de Marcel Paul, je crois qu'il est utile de mettre en ligne la biographie de ce combattant du Peuple. J'ai d'ailleurs visité le camp de Buchenwal où une plaque lui est dédiée.

    « Dénoncé, il est arrêté en novembre 1941. Détenu au commissariat, puis à l'hôpital de Saint-Denis où il tente de se suicider, il est ensuite transféré la Prison de la Santé. Jugé en février 1943 par la section spéciale il est condamné à quatre ans de prison. À l'été 1943, il est transféré, avec d'autres détenus, à la centrale de Fontevrault. Livré en février 1944 aux Allemands, Marcel Paul tente une nouvelle fois de s'évader. Il est déporté le 27 avril 1944 vers Auschwitz, où un matricule lui est tatoué et le 14 mai, il est finalement transféré à Buchenwald, avec les hommes de son convoi.
    Dans le camp, il devient l'un d'un chef de la Résistance clandestine, au sein du "comité des intérêts français". Il devient l'un des cinq membres du bureau et peut décider de l'affectation des détenus aux postes de travail. Il sauve ainsi de nombreux déportés français, dont Marcel Dassault. Rapatrié en priorité avec des personnalités, il reste peu de temps à Paris et repart à Buchenwald pour s'occuper du retour des autres déportés. De retour à Paris, Marcel Paul entre au Comité central du PCF, élu lors du Xe congrès de juin 1945. Il reprend ses activités syndicales et est nommé membre de l'Assemblée consultative, où il intervient le 3 août en faveur de la nationalisation du gaz et de l'électricité. »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Paul

  16. dudu87 dit :

    Puisqu'il question de Marcel Paul, je crois qu'il est utile de mettre en ligne la biographie de ce combattant du Peuple. J'ai d'ailleurs visité le camp de Buchenwal où une plaque lui est dédiée.

    « Dénoncé, il est arrêté en novembre 1941. Détenu au commissariat, puis à l'hôpital de Saint-Denis où il tente de se suicider, il est ensuite transféré la Prison de la Santé. Jugé en février 1943 par la section spéciale il est condamné à quatre ans de prison. À l'été 1943, il est transféré, avec d'autres détenus, à la centrale de Fontevrault. Livré en février 1944 aux Allemands, Marcel Paul tente une nouvelle fois de s'évader. Il est déporté le 27 avril 1944 vers Auschwitz, où un matricule lui est tatoué et le 14 mai, il est finalement transféré à Buchenwald, avec les hommes de son convoi.
    Dans le camp, il devient l'un d'un chef de la Résistance clandestine, au sein du "comité des intérêts français". Il devient l'un des cinq membres du bureau et peut décider de l'affectation des détenus aux postes de travail. Il sauve ainsi de nombreux déportés français, dont Marcel Dassault. Rapatrié en priorité avec des personnalités, il reste peu de temps à Paris et repart à Buchenwald pour s'occuper du retour des autres déportés. De retour à Paris, Marcel Paul entre au Comité central du PCF, élu lors du Xe congrès de juin 1945. Il reprend ses activités syndicales et est nommé membre de l'Assemblée consultative, où il intervient le 3 août en faveur de la nationalisation du gaz et de l'électricité. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Paul

  17. 4 Août dit :

    Paul Jorion, suite à l'annonce de l'interdiction des prises de positions "nues" en Allemagne:

    "Vous vous souvenez peut-être du commentateur qui disait ici à propos de ma proposition d’une interdiction des paris sur les fluctuations de prix, qu’elle était sans grande portée. Je lui avais répondu, je cite de mémoire : « Parlez-en à un financier et observez son visage ».

    Vous trouverez, j’en suis sûr, d’autre perles à propos de l’interdiction des positions nues dans les ventes à découvert en Allemagne, mais commençons par ces deux–ci.

    Mr. Brian Yelvington, de Knight Libertas LLC à Greenwich, Connecticut (notez le mot « libertas » – le mot « liberté » est un mot que les spéculateurs ont toujours à la bouche), que cite l’agence Bloomberg : « Le marché lit dans une politique inappropriée telle que celle-ci un acte de désespoir et un refus de regarder en face les problèmes fondamentaux de l’heure ».

    Mr. Win Thin, de Brown Brothers Harriman, cité par le Wall Street Journal : « Cela renforce la perception des marchés que les autorités européennes jettent n’importe quoi sur le mur pour essayer de voir ce qui collera », et à propos de l’interdiction de vendre à découvert dans un but spéculatif des emprunts d’État européens : « Si vous ne pouvez vendre à découvert ces obligations, vendez l’euro à découvert ».

    Ce sont les mêmes personnages qui, si vous les interrogez sur leurs motivations, évoqueront la larme à l’œil l’avenir de leur famille.

    Si vous vous demandiez encore à quoi l’expression « le marché » ou « les marchés » renvoie, je suppose que la réponse vous a maintenant été donnée.

    Quand je vous disais qu’ils n’aimeraient pas ça !

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=11869

  18. André Assiétoi dit :

    Le pseudo philosophe se sert de l'exemple Daenincx qui, effectivement a poussé le bouchon un peu loin, pour discréditer le mariage des rouges et des bruns, qui est une réalité. Le "philosophe" contesterait-il cette réalité ? Veut-il des exemples de ces accouplements contre-nature ? Mais peut-être est-il concerné, lui aussi par ces drôles de rapprochements avec les bas du front tels Serge Ayoub ?
    Je pourrais citer, entre autres, Pierre-Vidal Naquet, mais peut-être que le "philosophe" va contester ce grand historien ?

  19. ydaho dit :

    @ descartes :

    Ton « explication » a un petit problème: elle est exactement contraire aux faits. Parce que « le type en costard » (toujours les clichés, comme si porter le « bleu » donnait par osmose les bonnes idées…), dans le documentaire, ne « file pas au plus vite en fermant les portes ». Au contraire, il prend le sachet (ce sachet « très dangereux », selon l’ineffable présentatrice) à pleines mains.

    Tu vois, je vais quand même me "fendre" d'une réponse, ce n'est pas le sachet qui est dangereux c'est le contenu de ce sachet, et ce contenu est dangereux non pas par sa radioactivité puisque comme le dit ce monsieur en costard la dose admissible a l'année est largement supérieure a la dose mesuré a l'instant "T" de l'émission donc oui, ce type peut tenir le sachet dans sa main pendant plusieurs heures... Le danger n'est pas la, le danger est dans la "dispersion" du produit, enlevé du sachet ce "sable" va se disperser dans la pièce et selon que l'on va en garder des grains soit sur la peau soit dans les doigts, soit sur ces vêtements (et qu'on ne le sait pas) cette radioactivité sera effective une durée plus importante, tes doigts, ta peau, tes vètements seront radioactif jusqu'a ce que tu procèdes a un nettoyage minutieux du tout.. ça c'est une chose, ensuite si sur ta peau ou tes doigts il y a des petites blessures anodines ces grains de "sable" vont s'incruster sur toi, les plaies vont se refermer et ces grains resterons tes compagnons d'une vie.. Ce qui fait que l'exposition durera alors plus d'une année (pour ce cas la), la ça devient beaucoup plus dangereux.. Il y a la troisième phase, le moment ou tu vas aller t'en fumer une, ou bien aller manger, et là tu vas surement prendre le risque "d'ingérer" ce "sable" inoffensif au demeurant (parce que tu ne sais pas), et la les dégâts seront encore plus important ! voilà ou est le danger, et c'est pour cela que le type en costard "fait le beau".. Lui, il sait ! toi non !
    Et donc, ce sable contaminé il se trouverait libre d'accès dans une "décharge" ou un tout autre endroit, ou les gens vont ramasser des champignons, pique niquer... Ils sont en contact, il peuvent le respirer et ces grains dans les poumons c'est le cancer assuré... Ils peuvent l'ingérer, les gosses sont friands de jouer dans le sable avec leurs petites mains toutes baveuse.. Je te laisse imaginer le reste..
    Voilà le "tableau" ! La radio-activité on vous en parle toujours par le petit bout de la lorgnette, celle de l'exposition, l'exposition ça s'additionne, alors bien sur, ça se "contrôle" et au bout d'une certaine addition, il suffit de ne plus être exposé pour re-rentrer dans la norme.. Mais rarement ou vous parle de plaies infectées, d'ingestion ou de respirations.. On ne vous parle que du sommet de l'iceberg, celui qui paradoxalement ne se voit pas !

  20. ydaho dit :

    @ Hold up, merci pour tes réponses de la nuit.. C'est sympa et tu n'étais surtout pas en cause. J'espère que tu me liras sur le 466..

    @ Jennifer, Ramadam n'a pas constamment une caméra derrière lui, lorsqu'il fait ses "conférences" dans un milieu comme les banlieues, qui sont un bon réceptacle pour lui, il a un tout autre langage que celui de la télé..
    Si tu veux écouter ce langage, il te faudra aller toi même dans ce milieu, et après tu pourras te faire ta propre opinion.. C'est ce qu'a fait C.F., et bien qu'excessif (il y a de la haine, entre les deux) son livre est une fidèle transcription de la réalité : il va faire du prosélytisme en milieu "ghettorisé" et la il défends l'idée que la femme est inférieure, que la punition corporelle est justifiable, et que le port du voile doit être une pratique.. Il défend l'idée d'un islam dur, et d'ailleurs beaucoup d'Africains (musulman) ne se reconnaissent absolument pas dans son discours a ces endroits !
    Mais bon, il faut l'avoir entendu hors "feux de la rampe" pour le croire..
    Amicalement

  21. manu dit :

    http://www.spiegel.de/politik/deutschland/0,1518,695542,00.html

    Discours de Angela Merkel ce matin: Extrait de l'article ci-dessus (trad approximative):
    "Merkel veut une régulation plus importante des marchés financiers, si nécessaire sans accord international. Il serait même possible d'effectuer cette régulation au niveau national à condition évidemment que l'Allemagne n'ait pas à souffrir.
    Elle indique par exemple l'interdiction - en vigueur depuis le 18 mai à minuit - des prises de position nues sur les actions des 10 plus gros groupes financiers allemands ainsi que sur les emprunts d'états des pays européens.
    Les CDS sont de même interdits par la BaFin (organisme de contrôle allemand).
    Merkel a déclaré qu'elle oeuvrera pour l'instauration d'un impôt sur les activités financières ou d'un impôt sur les transactions financières. Si au niveau international, aucune majorité ne se dégage, il restera l'option de les instaurer ces taxes au niveau européen.
    Les banques ont joué le rôle de pyromanes pendant la crise financière. Elles doivent maintenant prendre leur part des coûts engendrés pour la combattre."

    Désolée, je n'ai sans doute pas employé les termes économique exacts. Néanmoins, Merkel affiche une volonté déterminée de combattre le système financier. Elle n'est pas connue pour parler dans le vide. C'est déjà un pas dans la bonne direction, même s'il en faudrait encore beaucoup d'autres.

  22. maxime Vivas dit :

    Ceci n'a rien à voir avec ce qui précède, mais c'est d'une urgente actualité.

    Un site nommé "Journal International polonais" a réussi à faire fermer un site nommé "L'Aviseur international" pour une prétendue affaire de plagiat ("prétendue", hein !).

    Ce site belliqueux annonce aujourd'hui (bluff?) qu'il dépose une plainte contre le site " Le Grand Soir" qui a publié la protestation du "plagiaire" réduit au silence. LGS refuse de retirer cette protestation de ses archives.

    Ce site ordurier est capable d'articles intitulés : " La pourriture Jean Luc Mélenchon viole le droit d’auteur" (au prétexte qu'un blogeur aurait ici cité leur prose).

    Il ne faut rien citer de ce qu'ils écrivent (vomissent) car ces procéduriers cherchent tous les prétextes pour frapper toutes les voix qui ne s'associent pas aux exploits de Tsahal en Palestine.

    Ce site, découvrant mes origines espagnoles, suppose que "je n'aime pas la France" et me suggère implicitement de retourner au pays des "paellas et chorizo". C'est dire le niveau.

    La question de savoir s'il y a là de la pathologie ou du téléguidage n'est pas tranchée. Les deux ?

    Vous êtes prévenus. A éviter.

  23. le Prolo (PG 01) dit :

    Pour les écolo-septiques de passage :

    Excellente mise au point de Corinne MOREL DARLEUX, secrétaire nationale du PG à l'Ecologie, dans le "A Gauche" (Gazette du PG - 29 E/an) du 14 Mai 2010, sur Ecologie Politique et Socialisme.

    Ainsi que dans ses premiers contre-rendus du contre-sommet altermondialiste de Madrid en ce moment même :
    http://www.lespetitspoissontrouges.org/index.php?tag/contre%20sommet

    A signaler aussi un bouquin : "l'Imposteur c'est lui", de Sylvestre HUET journaliste scientifique de Libé qui démonte l'imposture de Claude Allègre sur le climat et l'écologie.

  24. le Prolo (PG 01) dit :

    @ 466 - Ydao

    Des déchets radioactifs sans danger

    Je pense exactement la même chose que toi : tenir en mains le sachet de ces déchets quelques minutes n'implique pas de danger. Fausse audace, qui permet par contre de réaliser une bonne opération de comm.
    C'est la durée d'exposition et de contamination qui comme toujours fait la différence.

    Un peu comme ce ministre mangeant une bouchée de veau aux hormones devant les caméras et fanfaronnant: "vous voyez bien, si moi j'en mange c'est que ce n'est pas dangereux".
    Et les gogos de s'esbaudir...
    Et le ministre de retourner ensuite au restaurant "sécurisé" du Palais Bourbon pour ses repas quotidiens...

    Ou tel autre se baignant dans un fleuve pollué devant la presse pour démontrer que l'eau est propre.

    On connait ces manipulations de marchand d'aspirateurs.

  25. juanito69 dit :

    Bonjour Jean-Luc Mélenchon,

    J'aimerai savoir quelles sont les sources d'information que vous utilisez pour construire vos analyses et vos arguments ?

    Merci de m'aider et bonne continuation à vous.

    Jean-David

  26. lemexicain dit :

    @ Maxime Vivas (13h38) :

    J'ai signalé l'existence du billet sur Jean-Luc Mélenchon juste après sa publication, il y a un mois, donc des mesures ont été aussitôt prises pour nettoyer le blog. Ces individus sont gravement atteints ; il semblerait qu'ils aient envoyé des messages orduriers au webmestre... Pour ma part je leur ai innocemment demandé s'ils détenaient les droits de la photo de Jean-Luc Mélenchon utilisée sur leur site... Ils n'ont pas daigné publier mon commentaire et ne m'ont pas répondu, donc j'en déduis que non. Bon courage pour te débarrasser de ces olibrius !

  27. ydaho dit :

    @ le prolo : Ouais, c'est exact, la manipulation commence par ces exemples de "fausses audaces", et ça fonctionne bien sur.. j'ai écrit ce message 466, mais je sais que je "pisse dans un violon"... J'aurais pu tout aussi bien faire un exposé de deux pages sur la CRIRAD.. Mais ça ne servirait a rien, pour notre descartes ce ne sera que "du vent".. Ne serais ce que cette "réflexion" qu'il a repris et commenté : "(toujours les clichés, comme si porter le « bleu » donnait par osmose les bonnes idées…)", hé non porter le bleu ne donne pas les "bonnes idées" mais porter le bleu, implique que tu sois "aux manettes" et que tu suives des procédures, et que tu connaisses la marche a suivre en cas de problème...
    Et donc quand tu es aux manettes, tu as un "minimum" de connaissances pratiques.. Et bien souvent lorsque tu "portes le bleu" tu es au plus prés de la réalité....Alors que le type en costard présent sur ce film n'est qu'un communicant qui n'a qu'un discours a réciter, et si possible, s'il est pas trop bête, avoir les quelques notions qui serviront a convaincre le profane.

  28. 4 Août dit :

    @ Maxime Vivas

    Ils ont vraiment un problème. Ils croient que leurs diatribes sont des "oeuvres".
    Ceci dit, je suis absolument pour que soit interdit le "droit de reproduction" de ce site nauséabond.

  29. le Prolo (PG 01) dit :

    Contre-sommet altermondialiste de Madrid

    Extrait du blog de Corinne MOREL DARLEUX:
    Secrétaire nationale à l'Ecologie du PG

    "Ce qui est intéressant ici, au Contre sommet, c'est précisément que cette convergence anticapitaliste entre les luttes sociales et écologiques, est évidente. Tout simplement parce qu'elle est à l'origine même de nombreux mouvements sociaux sud américains : ceux des paysans, des indigènes, qui ont été spoliés de leurs terres, ruinés par l'introduction d'OGM par les multinationales, pourchassés enfin par les paramilitaires à la solde des pouvoirs politiques corrompus et des lobbies économiques.

    Les mêmes qui vont encore avoir à pâtir des futurs traités de libre échange, comme ceux que l'UE s'apprête à signer ici avec la Colombie et le Pérou.

    Pas besoin, ici, d'expliquer le lien entre droits sociaux, biens communs, souveraineté populaire et respect des écosystèmes. Ni entre syndicats, associations et gauche alternative."

  30. le Prolo (PG 01) dit :

    @ 474 - Ydaho

    Ses affirmations sur la CRIIRAD sont assez stupéfiantes et scandaleuses, et montrent bien qu'il ne s'agit pas d'une discussion honnête.
    Ce type a clairement des choses à vendre.

    Bonne bourre à toi.

  31. ydaho dit :

    A toutes fins utiles : ce site permet a ceux qui le désirent de signaler les propos ou les textes dont vous pensez qu'ils peuvent être de nature a inciter a la haine raciale !

    http://www.pointdecontact.net/contact.aspx

    Ne soyez pas avare de signalement !

  32. bourdet dit :

    Enfin de l’oxygène, du grain à moudre, face à la légion médiatique de désinformation
    et de foutage de gueule quotidien. La plupart des ‘experts’ de mes2 invités sur les plateaux de TV et de radio, ont la même idéologie néolibérale (à quelques nuances près), et l’information est donc biaisée au départ.
    Quand on sait les ravages de cette idéologie depuis 40 ans, et qu’on ose nous rabattre les oreilles sans cesse avec les mêmes ‘vérités’, c’est proprement immonde et malsain.

    Aussi je me réjouis comme tant d’autres d’entendre les idées défendues par Jean-Luc Mélenchon avec force et pertinence.
    Espérons que cet oxygène permettre de mieux respirer au plus grand nombre,
    pour avoir les idées claires sur les choix de société et du vivre ensemble, ou l’économie
    est au service du bien commun. Il y a du travail, mais c’est un réel espoir.
    Bien à vous
    Christian

  33. emma78 dit :

    Les écolos bobos agitent leurs croyances assez naives et rien ne peut les faire changer d'avis;
    çà donne bonne conscience d'être pour le respect de la nature, les cultures bios... mais de fait, ils mélangent les causes (l'ultralibéralisme) et les conséquences (pour le capitalisme: la terre, l'eau et les matières premières sont des biens à exploiter à leur profit).

    Ils pensent que faire des normes permettra de réguler l'avidité de ces banksters ! Les pays paieront le droit à polluer (nous, en fait) et le système continuera de plus belle..

    Ces croyances sont aussi basées sur des interdits: tout plutôt que le nucléaire car on ne voit pas comment çà marche et çà fait peur; des accidents dans des barrages, il y en a eu aussi et encore plus souvent dans les mines de charbon..mais un pépin arrive parfois et çà permet d'augmenter la sécurité.

    De même, l'origine sociale pour les gauchistes donne primauté pour l'analyse parce que c'est du vécu: heureusement qu'on peut avoir une vision d'ensemble parce que je doute que les conséquences de la finance actuelle soient mieux perçues par qq qui travaille en usine (il est en bout de chaine si on peut dire).

    Cette confusion donne aussi des libéraux (voir EE) !

    Au final, l'écologie culpabilise tout un chacun (qui ne respecte pas notre planète terre- la mère nourricière) alors qu'on va faire face au GMT, la loi du libre-échange mondial et les agriculteurs français, pour ne citer qu'eux, auront du mal à suivre les importations massives à bas prix; ils commencent à dédaigner les invectives des écologistes qui sont contraignantes (mais à terme, pour le bien commun) car actuellement pour eux, c'est survivre ou disparaître et en face, ils ont des OGM, l'agriculture subventionnée des US et des spéculateurs sur le prix des matières premières qu'ils produisent !

    Se focaliser sur la seule écologie sans voir que seul un marché régulé (souveraineté sur son économie) permet de protéger sa propre production tient du rêve éveillé ! Il suffit peut-être d'y CROIRE!

  34. ydaho dit :

    De même, l’origine sociale pour les gauchistes donne primauté pour l’analyse parce que c’est du vécu: heureusement qu’on peut avoir une vision d’ensemble parce que je doute que les conséquences de la finance actuelle soient mieux perçues par qq qui travaille en usine (il est en bout de chaine si on peut dire).

    Un "monument" de incompréhension... j'en attendais pas tant..

  35. Mario Morisi dit :

    Ce soir Jean Luc apparaît à France Inter de 19 h 20 à 20 heures, en face d'un Monsieur Terra Nova.
    L'actualité de ce soir est donc reliée à celle d'hier : la présentation tardive de la politique Retraites du PS
    Le terrain est glissant, il y a des mesures que nous demandions, mêlées avec des microtrahisons et des lendemains qui ne chantent pas (l'allongement de la durée des cotisations renvoyé à un peu plus tard, sous entendu quand nous sersons aux affaires.-)
    Faisant partie de l'offensive, assez habile pour séduire le citoyen distrait qui n'a entendu que "touchez pas à nos 60 ans" : une série de mesures de taxation du Capital...
    Au fond du margouillat, une individualisation des cas et une grande illisibilité..
    JE SUIS SURPRIS QUE PERSONNE N'EN PARLE ICI
    Et ne me dites pas qu'on s'en fout du PS, avancez et les dépasser ne peut se faire qu'en analysant soigneusement leur démarche d'écrevisse...
    Si seuls Vall, Colomb et Boutih ont traîné la patte avant de voter pour l'unanimité de façade, c'est qu'il y a anguille socio-démocrate sous roche.
    Ca ne vaut pas le temps d'un débat ici ?

  36. ydaho dit :

    @ Mario Morisi : on parle de tout et de rien... ça viendra surement sur le tapis !

  37. Mario Morisi dit :

    De tout et de rien ?
    Sur le tapis ?
    Hum... je vois surtout que les délayeurs ont aspergé le site pendant trois heures et que les passants n'ont pas envie de mettre leurs bottes dans la boue...
    Ma foi...
    amitié et à tous ceux qui ne font pas que gloser mais qui rament...

  38. TOTO dit :

    voila je revient avec l analyse suivante,et surtout attention entendons nous bien sur une critique vive sur le font
    ma 1 er critique ses déjà sur la vidéo en elle même sur ceux qui est dit :
    il est dit d entrée qu ont ne veut pas polémiquer sur un sujet aussi sensible, ? non mais pourquoi donc ont la lance pour ensuite tenter de l éviter ?
    kesako
    alors ma critique sur le font elle celle la, depuis prêt de 50 ans tous les intélos je suis dit bien tous, peut être a 1 ou 2 prêt relate un fait historique en manipulant odieusement une analyse du Général De Gaule
    je met la conférence tellement pointer par ici ou par la mais tellement tronquer par tout les intelos de gauche ou de droite sans discernement entent ont nous bien
    http://leweb2zero.tv/video/webrunner_7047714566d1bb6
    ont as ici le Général De gaule qui répond a une question durant une conférence sur le proche et moyenne orient
    il donne sont analyse
    depuis prêt de 50 ont fait croire dans tous les médias que de 1 il ceux serrez tromper sur cette analyse de 2 qu il privilégierez une analyse pro arabe voire carrément antisémite
    alors moi je demande a ses gens que tous simplement et tout bêtement qu ont remette a sa place dans l histoire ceux cas dit le 1 er résistant de France, le 1 er républicain de cette époque
    est il possible de faire changer le curseur sur ceux qui as était dit et marteler sur cette affaire depuis tout ceux temps ?
    s il n est pas possible alors toute personne voulant une analyse sur des faits que le Général donne ne feras que s embourber et personne ni comprendra rien
    l Histoire avec un Grand H doit elle etre tronquer et manipuler par une poignet de personne n aillant pas comprit l analyse du Général de Gaule ?
    ne doit ont pas pour sont honneur déjà et celle de la France remettre a sa juste valeur cette analyse ?
    http://leweb2zero.tv/video/webrunner_7047714566d1bb6
    qui ses tromper lui ou tous ses intelos qui encore aujourd huit sont as coter de leur pompes ?
    j en fini je sait sa risque de faire mal aux crane mais j en fini avec mon point de vue et l analyse que je peut en faire
    le Général sur sont analyse ses t il tromper ?
    est il visionnaire ou extras lucide ?
    50 ans après ses l analyse la plus sensé et la plus pratique, la plus réaliste et surtout j insiste bien surtout la mieux adapter pour tenter de régler un conflit que tous le monde sent indéfini si ceux n est infini
    n est pas l icône qu il faut pour ceux genre de combat ?
    doit ton continuer a cacher non seulement cette infos car faut quand même gratter même sur le net et ainsi laissez planer un doute sans débattre ?
    ceux Mr a l air gêner pourtant ceux tourner et rétablir la vérité ceux jour la donnerez une bouffer d oxygène a tous.
    quand les langue de bois ceux délierons alors il serra sans doute le temps de réussir a régler de tel problème
    l analyse d un simple citoyen qui s informe par le médias journaliste citoyen et qui...

  39. TOTO dit :

    jennifer, autant pour moi je tes pas citer
    Régis Debray : « Le Proche-Orient est crucifiant »
    le sujet :
    http://www.dailymotion.com/video/xdad15_regis-debray-quot-le-proche-orient_news
    ma réponse :
    http://leweb2zero.tv/video/webrunner_7047714566d1bb6

    tient aux passage : Tariq Ramadan
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tariq_Ramadan
    a tu vérifier sont parcours ?
    ceux mec bouffe a tous les râtelier, il est actuellement aux service des même qui tue pour le pétrole etc.. (Bair et consort)
    j ai du mal avec les gens qui dises tout pleine de bonne chose et qui ceux retrouve a tafer avec les pires raclures sur cette planète
    pourquoi les GB, Blair etc... s encombrerez t il d un mec qui les combat ?
    n utiles pas sont intelligence pour les combattre ? il na pas na l air stupide mais alors pourquoi ne remarque t il pas qu il est manipuler par des gens qu il est sensé combattre ?
    pourquoi donc ? ou est la logique des chose, doit ont tomber dans leur panneaux parsqu il utilise sont intelligence a bon escient ?
    ceux mec fait plus de mal a sa communauté en ceux mettant a leur service non ? parsque a la Tv il fait le taf ?, ses un bel homme prestant et il parle bien, il a l air sincère mais sont parcour et ses engagement lui donne le sens inverse, travailler pour des raclure et les pire les même qu il est sensé combattre
    que pense t il des Guerre d Irak, Afghanistan et des problème palestinien ?
    sa te chatouille pas quand tu voit qu il n en parle jamais ? ne jamais parler des choses qui fâche sa te dit rien ?
    par contre des qu ont sort des tiroir le rata poil comme dit Jean-Luc Mélenchon il est la, toujours aux services des opprimer, des qu il s agit d alimenter ceux leurre ses le 1 er sur les plateau etc...
    moi je me dit méfiance, il passe bien et parle bien, mais il est aux service des raclure sa colle pas
    moi je croit qu il est la pour donner le change, ainsi si des gens de la communauté musulman dises mais ont ceux fout de notre gueule ya personne qui parle etc.. ne nous défend
    il pourrons toujours dire vous vous fouter de nous et Tariq Ramadan il n est pas la peut être ?
    et voila le tour est jouer, ont passe a autre chose et les choses reste bloquer la ou il en sont, ses un leurre pour moi Tariq Ramadan, encore une fois ses l arbre qui cache la foret et d ailleurs sa marche temps voit beaucoup des gens qui vienne râler ?
    non bien qu ont sait que les médias taises toute voix discordante même sur le net ses plutôt très calme, lui prend la place ses sur

    Vous avez trouvé sur Internet un contenu potentiellement attentatoire à la dignité humaine?
    http://www.pointdecontact.net/contact.aspx
    incroyable cette infos ? faut le voire pour le croire, ont ceux croirez sous vichy avec la délation, encore une fois une met une barrière et les même ceux disant ouvert etc...
    moi je dit a ses gens il faut refaire votre éducation car ya du boulot
    bonne journée

  40. Descartes dit :

    @dudu87 (#456)

    Maintenant que croyez-vous qu’il se soit passé en Limousin pour les Régionales avec le succès que nous connaissons. Exactement la démarche qu’il préconise à savoir une décision transversale et verticale.

    Sève ne propose nulle part une "décision transversale et verticale", à supposer que cette formule ait une quelconque signification. Et ce qui s'est passé en Limousin, c'est une bonne vieille négociation entre les dirigeants de partis. Rien de bien nouveau.

  41. Descartes dit :

    @dudu87 (#456)

    Maintenant l’avenir le dira et je clos la parenthèse. Peut-être Descartes as-tu la possibilité d’ouvrir le débat ailleurs?

    Pour quoi faire ?

  42. Descartes dit :

    @cvnes (#459)

    Nous pouvons y apprendre que « la compagnie Parisienne » du Gaz en 1859 en plus d’un prévoyance existante sous le second empire créait une caisse de retraites pour les employés qui procurait une pension à 55 ans au moins et présentant 25 années de service. Son financement provenait exclusivement d’un prélèvement sur les recettes et des dons réguliers des administrateurs. (bien entendu l’espérance de vie n’était pas celle d’aujourd’hui. mais cela à le mérite de nous interroger sur l’évolution ou la régression de nos conditions de vie par comparaison)

    La comparaison est vite faite... crois-tu vraiment qu'on puisse parler de "régression" dans les conditions de vie entre 1859 et aujourd'hui ?

  43. Descartes dit :

    @André Assiétoi (#466)

    Le pseudo philosophe se sert de l’exemple Daenincx qui, effectivement a poussé le bouchon un peu loin,

    Notons donc que pour Assiétoi le fait de calomnier publiquement une personnalité dont le combat contre l'extrême droite est exemplaire en l'accusant d'être au service de la "peste brune" ne mérite guère une condamnation de principe. Après tout, il n'a fait que "pousser le bouchon un peu loin"... un péché véniel, en somme.

    (...) pour discréditer le mariage des rouges et des bruns, qui est une réalité.

    Pour le moment, ce n'est guère une "réalité". Tout au plus une affirmation. Comme Daeninckx, tu n'as guère offert pour le moment d'arguments.

    Le « philosophe » contesterait-il cette réalité ?

    Je n'ai même pas à la contester. La culpabilité se prouve, l'innocence se présume. J'attends tes preuves.

    Veut-il des exemples de ces accouplements contre-nature ?

    Des exemples documentés et attestés, oui.

    Je pourrais citer, entre autres, Pierre-Vidal Naquet, mais peut-être que le « philosophe » va contester ce grand historien ?

    Le grand historien, certainement pas. Mais comme tu nous as fait déjà plusieurs fois le coup d'inventer des citations, ne m'en veut pas si j'attends de voir la citation pour tirer mes conclusions...


  44. @ l'ami descarte

    Descartes dit:
    19 mai 2010 à 8h21

    @Hold up (#408) t

    A l’heure où le sacrifice de la jeunesse depuis quarante ans (…)

    C’est à dire, depuis 1968 ?
    Pour une fois, tout à fait d’accord avec toi. La jeunesse était soignée et chouchoutée entre 45 et 68. Après, tout est parti à vau l’eau…

    ------
    heu, heu..
    Désolé de casser l'ambiance!
    Avant partir à vau l'eau," m"a jeunesse chouchoutée est partie en bateau se taper 27 mois (et certains 36) de djébels en Algérie pour cause de refus de droite comme de gauche non communiste de comprendre qu'un peuple qui en asservit un autre ne saurait être un peuple libre.
    au webmestre:
    Cher Ami,
    Ce blog de peut pas selon mois devenir ce foutoir qui s'est installé..
    Un article de Jean-Luc Mélenchon est commenté..soidisant! En fait on assiste à un joyeux b..el de faux Forum.Vous allez y perdre toute crédibilité.
    Les espaces de liberté se font rares., il faut les protéger....
    Soit vous ouvrez un "vrai Forum" se réclamant d'une proximité d'avec la démarche de Jean-Luc Mélenchon, (ce serait chouet'selon moi..) soit vous allez avoir des sujets qu'ouvre Jean Luc M. noyés dans 1000 commentaires : plus personne ne sait qui parle de quoi..On va avoir droit aux diarrhées épistolaires de deux trois trolls venus du FMR, que j'ai parfaitement reconnus..(chutt)et à un espèce de MSN pour deux ou trois habitués qui se diront bonsoir en se racontant leur journée...
    C'est un choix, cher ami web mestre...J'ai donnéune opinion, c'est tout!

    Pour rester donc sur le sujet:
    Puisque j'apprends que ce soir Jean-Luc Mélenchon ""cause dans le poste"..si vous le voyez, parlez lui SVP de deux posts d'un ex "banquier" de la Gironde, qui ne cache pas sa déception de voir que PERSONNE ici...ne lui donne quelques idées concernant ce slogan creux et racoleur de"nationalisation des banques", slogan inventé depuis les Européennes tant par le FdG que par la section ECO nomique du pcf..que je crois connaitre un petit peu....
    Par ailleurs, dites lui aussi qu'il serait interessant qu'il explique comment ON PEUT en France s'attaquer au Capitalisme en n'annonçant pas avec clarté que RESTER dans l'UE INTERDIT tout changement.

    Soyez sympa, svp..de lui dire que selon un girondin tétéu..., il n'y aura pas de mobilisation DE MASSE pour contrer le Capitalisme sur les retraites ou le reste..si.on n'annonce pas au monde du travail et de la précarité, à la jeunesse,que nous sommes au moment Historique ou sans méler LUTTES SOCIALES et LUTTES pour un processus d'expropriation des saigneurs, il est vain d'espérer un "mieux" voire le statu quo.
    parce que le Capitalisme ne peut plus, pour raison de crise GLOBALE lâcher le moindre grain à moudre.
    Du moins selon moi
    ET après lui...

  45. dudu87 dit :

    Pour quoi faire ?
    Alors, tu baisses les bras entendant le "saint esprit"? Nous n'avons vraiment pas le même sens des mots et je ne veux pas polémiquer ici pourtant tu parlais d'un problème organisationnel au PCF et d'un grand parti fort pour entrainer le reste. Tu as aussi parlé de formation des militants et de recherche du marxiste pour aujourd'hui et le 21° siècle.
    Je ne te comprends pas! En Limousin, Dirigeants, vraiment petits dirigeants! Et il fallait le faire, ce n'était pas gagné vu le conservatisme qui régne Ici. Les militants/tes avaient voté cette orientation et la question auraient pu être ambigue comme cela s'est passé dans d'autres régions. Nous en avons vu les résultats et...les maguoiulles!

  46. Descartes dit :

    @ydaho (#467)

    Tu vois, je vais quand même me « fendre » d’une réponse, ce n’est pas le sachet qui est dangereux c’est le contenu de ce sachet, et ce contenu est dangereux non pas par sa radioactivité (...)

    Ah bon ? Mais pourtant, dans le reportage Elise Lucet dit précisément que le produit est dangereusement radioactif, et sort le petit sachet d'un coffret en plomb avec tout un théâtre destiné à accréditer cette idée. Est-ce que tu insinues que les réalisateurs du documentaire ont monté cette comédie de toutes pièces, et que le sachet en question n'est en rien dangereux du fait de sa radioactivité ?

    Si la réponse est positive, alors cela veut dire que le communiquant d'AREVA avait raison, et que les réalisateurs du documentaire ont tenté de manipuler le téléspectateur. Si la réponse est négative, je ne comprends pas ton commentaire disant que le sachet n'est pas "dangereux par sa radioactivité"...

    (...) puisque comme le dit ce monsieur en costard la dose admissible a l’année est largement supérieure a la dose mesuré a l’instant « T » de l’émission donc oui, ce type peut tenir le sachet dans sa main pendant plusieurs heures

    Mais alors, une fois de plus, pourquoi Elise Lucet, qui elle aussi est exposé à la dose en question pendant quelques secondes seulement, manipule le sachet comme s'il s'agissait d'un produit extrêmement dangereux ? Inutile de tortiller: Elise Lucet manipule le sachet comme si c'était une bombe en nous racontant qu'il est hyperdangereux de le toucher, le communiquant d'AREVA le prend à pleines mains affirmant qu'il n'y a aucun danger à le faire. L'un des deux ment. Et si l'on suit ton commentaire, c'est Elise Lucet. Ce qui prouve, s'il en était besoin, la malhonnêteté des réalisateurs.

    Le danger n’est pas la, le danger est dans la « dispersion » du produit, enlevé du sachet ce « sable » va se disperser dans la pièce et selon que l’on va en garder des grains soit sur la peau soit dans les doigts, soit sur ces vêtements (et qu’on ne le sait pas) cette radioactivité sera effective une durée plus importante, tes doigts, ta peau, tes vètements seront radioactif jusqu’a ce que tu procèdes a un nettoyage minutieux du tout..

    Ce n'est pas ce que dit le reportage. Si ce que tu dis était vrai, pourquoi présenter la poussière dans un simple sachet en plastique, et non pas dans un bocal hermétiquement fermé ? Encore une fois, inutile de chercher: la mère Lucet (et donc les réalisateurs de l'émission) ont voulu nous faire peur avec la radioactivité. Et c'est purement et simplement un mensonge. Dès lors, tout le reportage devient douteux.

  47. la technique m'a tuer!

    Mon post précédent contenait un cordial salut à Jean-Luc Mélenchon dont je ne partage pas de nombreuses propositions..mais dont je pense qu'il est une voix utile à l'union Populaireà construire
    Tout en tenant beaucoup à ces lignes de l'Internationale.
    "il n'est pas de sauveur suprême
    ni dieu, ni cesar,
    ............................. ni tribun.
    .."(Ayant été du fan club de Georges Marchais.-d'autres alors étaient dans la Tontonmania-.je sais de quoi je parle...me semble t il..)

    Seules les MASSES font l'Histoire..selon Marx et votre serviteur.
    A condition qu'""on VEUILLE qu'elles soient autre chose que des brigades d'acclamations de meetings pour "existentialisme" d'extrëme gauche, avant d'être sommées de devenirs des " porteuses d'eau"pour social démocrate de second tour..Du Poitou ou du FMI.....

  48. Descartes dit :

    @Le Prolo (#472)

    Je pense exactement la même chose que toi : tenir en mains le sachet de ces déchets quelques minutes n’implique pas de danger.

    En d'autres termes, vous accusez les producteurs du documentaire d'avoir organisé toute une mise en scène où Elise Lucet manipule le sachet en question comme si un contact de quelques secondes pouvait la tuer alors que c'est faux ? Dont acte.

  49. dominique dit :

    @mario morisi
    484
    je ne peux qu'etre d'accord avec vous..on glose beaucoup et j'avoue sincerement que cela est lassant..sorte de dialogue entre inities..ou soliloques..
    car il est temps je crois de monter au creneau pour defendre les idees du PG pour la retraite face à ce gouvernement PITOYABLE et à la "prise de conscience " récente du ps..
    a ce titre un article interessant dans agaravox d'alexis corbiere.assez interrogatif.me t il semble mais j'avoue que la technicite du probleme me pose probleme..néammoins il faut agir et je pense vite...par une pedagogie claire et pour se faire utiliser à bon escient internet (comme cela fut fait lors du referendum du traite europeen)..(mais il faut du temps des moyens humains) et des idées claires à exprimer face à la désinformation voulue des medias traditionnels..
    des petitions citoyennes circulent.des conferences aussi..quant aux actions à mener...j'ecouterai ce soir jlm..sur france inter.et j'espere qu'il abordera le sujet

  50. Descartes dit :

    @ydaho (#475)

    J’aurais pu tout aussi bien faire un exposé de deux pages sur la CRIRAD.. Mais ça ne servirait a rien, pour notre descartes ce ne sera que « du vent »..

    Ca dépend ce que tu y mets. Par exemple, si tu écris que la CRIIRAD est "un labo reconnu d'utilité publique" (comme le fait Le Prolo, voir message #184) ce ne sera que "du vent"...


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive