17mai 10

Les mauvaises nouvelles des uns peuvent être les bonnes des autres

Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !

Ce billet a été lu 23 529 fois.

Je suis parti trois jours, sans télé, sans radio, sans journaux. J'avais à faire. Pendant ce temps mes amis au congrès de Die Linke à Rostok en Allemagne  et d'autres au contre sommet Europe Amérique latine à Madrid poursuivaient notre harassant agenda militant international sans lequel notre Parti de gauche serait hors de sa mission et de ses devoirs. Sitôt revenu, après plusieurs heures de ballade sans objet dans Paris la splendide et sur la terrasse sublime de l'Institut du Monde arabe, j’ouvre mon blog. Alors, les bras m’en sont tombés des épaules : ma dernière note a été lue plus de trente mille fois et il y a plus de mille commentaires. Signe des temps qui me dépasse. Je dis un mot quand même sur le sujet en fin de note. Mais, surtout, je dis ce que je sens avec ce recul, certes bien petit puisqu’il ne s’agit que de trois jours, mais le premier depuis longtemps. Dites : c’est vraiment la fin d’un monde. Il faut se préparer sérieusement pour la relève. L’affaire va être rude !

Oui c’est la fin d’un monde. Non seulement il n’y a pas d’autorégulation positive du système financier mais toute tentative pour le secourir ne sert à rien qu’à aggraver son instabilité génétique. La main invisible est une main démente. Ce truc est intrinsèquement irredressable. Je peux dire que ça m’angoisse. Je pense que beaucoup de gens sentent ça comme moi. Ce qui me frappe c’est l’obstination des dingues qui tiennent les manettes de l’opinion et de la décision. En trois jours j’avais oublié l’effet que ça fait de lire leurs contes à dormir debout sur les vertus de l’austérité et leurs martingales puériles sur les soi-disant cercles vertueux du moins d’Etat, moins de fonctionnaires, moins de service public, et gna gna gna. Au milieu de tous ces stipendiés, je retrouve mes ennemis intimes : les déclinistes. Montés sur le dos des amis de la douleur, à moins que ce soit l’inverse, ils débitent à longueur de colonnes, comme des pianos à musique, leurs insubmersibles certitudes hautaines à l’égard des gens simples qu’ils veulent encore et toujours mener au fouet. «Fainéants», «fonctionnaires», «gaspilleurs», «gréviculteurs» et ainsi de suite, en direct (pour les grecs et les espagnols) ou en suggéré (pour les français qui paient quand même le journal où c’est écrit). Le plus infâme c’est quand ils pleurnichent à l’évocation des «générations futures écrasées par la dette» ce bobard de café du commerce. Les générations futures, c’est clair qu’elles les préoccupent moins quand il s’agit de la diffusion des titres toxiques, des actions des pétroliers qui salopent la mer et pourrissent l’air ou de sortir du nucléaire.

Les refrains des déclinistes en font une véritable cinquième colonne de temps de guerre de la finance contre les peuples. Le truc du décliniste c’est toujours le même : « la France est en retard ». Toute mauvaise nouvelle est la bienvenue pour ce véritable parti de l’anti-France, les Baverez et consorts, qui insultent ce peuple, pour son bien -cela va de soi- à longueur d’années. En retard ! Toujours en retard le gros nul de Français ! En retard pour la souplesse du marché du travail, en retard pour le passage à l’économie de service, en retard pour encourager le risque et l’entreprise ! En retard pour abroger la carte scolaire, en retard pour développer l’enseignement privé ! En retard pour le classement de Shanghai des universités même si les gens de Shanghai eux-mêmes disent que leur classement ne vaut rien. En retard, c’est le mot pour culpabiliser celui qui ne veut pas passer pour un fainéant et qui a toujours peur déjà d’arriver en retard au boulot ! En retard pour la réforme des retraites qui permettrait pourtant cette grande avancée de civilisation, à laquelle «même les sociaux-démocrates ont travaillé dans toute l’Europe» et  qui ferait travailler les vieillards comme nos arrières grands parents en avaient déjà la chance.

J’en profite pour remercier à nouveau notre bon maitre qui permit à mon arrière grand-père de rester à la maison à partir de soixante quinze ans et lui promit de lui « donner de quoi », privilège auquel mes deux grands pères n’eurent pas accès ayant eu la malice de se soustraire à ces bienfaits en mourant de maladie professionnelle l’un à trente trois ans, l’autre à cinquante six comme des tire au flanc qu’ils étaient. Je donne ces exemples, moi qui n’aime guère personnaliser les problèmes politiques, pour rappeler aux nigauds qui se laissent endormir par les bobards des puissants quels chemins à rebours ces gens veulent nous faire prendre. De tous les griots du système, le pire est le décliniste ! Car il prétend enchaîner la victime aux intérêts des ses bourreaux par le sentiment de culpabilité qu’il est si facile de faire ressentir à ceux qui triment sans jamais voir le bout d’aucun effort. Et, pire que tout, le décliniste veut faire croire que la France ne peut rien, et donc que le peuple serait impuissant et même en grand danger s’il se soustrayait à la médecine de cheval qui lui est prescrit. Mais je les comprends. Mieux vaut pour eux prévenir que guérir et la meilleure police est celle qu’on installe dans la tête des gens. Sinon gare ! Car la France peut à peu près tout. Y compris dévaliser les dévaliseurs. Organiser un autre partage de l’oxygène disponible. De bon gré, ou de force cela va de soi. En tous cas c’est que nous nous ferons le moment venu. Et je pense qu’il viendra plus vite que d’aucuns le croient.

Passé le dégout que ces gens m’inspirent, d’un autre côté je ressens aussi l’incroyable énergie que donne le sentiment d’avoir vu juste pendant toutes ces années où le monde du casino triomphait ! L’autre jour Stéphane Bern – mais oui- dans l’émission « le fou du roi »à laquelle je participais, disait que des gens comme moi passaient pour des extra terrestres il y a quelques années et que, à présent, ce que nous disons « va de soi ». Ce genre de franchise n’est pas dans les moyens du commentateur politique traditionnel qui, lui, est trop intelligent pour reconnaitre l’ombre d’une erreur d’appréciation au cours des dix dernières années ou même des cinquante dernières qu’il est éditorialiste au « Nouvel Observateur ». Pourtant, comme les choses vont vite ! J’ai même lu Pierre Moscovici, le seul dirigeant du PS qui annonce vraiment la couleur au milieu de cet empire de faux-culs, dire que les riches devraient payer ! Eh ben Pierre ! Ca va pas de faire ton petit Georges Marchais, toi aussi ? Quand je vois ce glissement des mots qui passent d’une bouche à l’autre j’en ressens d’autant plus fortement une immense  gratitude à l’égard de ceux qui ont maintenu la flamme intellectuelle et militante du combat radicalement opposé à ce système pendant les années de la terreur intellectuelle des libéraux et sociaux libéraux. Quels qu’aient pu être leurs éventuels excès et erreurs, je dis bien éventuels, ils ont maintenu la lumière allumée pendant l’interminable décennie des endormeurs et des inquisiteurs.

Même les riches, crient au loup. Pas leurs griots qui n’ont pas reçu encore leur nouvelles fiches d’éléments de langage et continuent la chanson d’hier. Ceux qui ont le fric. Vraiment. Pas les idéologues payés par des colloques, des croisières explicatives, et ainsi de suite ! Juste les gens qui ne se paient pas de mots. Ceux là savent que les cures d’austérités ne guériront personne en Europe. Ils savent que les Etats endettés vont l’être davantage du fait de la récession que ces politiques engendrent. Et donc du point de vue même du système c’est une aberration de traiter le mal par la saignée. Que la dictature des marioles qui parient sur l’effondrement de la Grèce pour encaisser le montant de leurs titres d’assurance va continuer de plus belle et de façon tout à fait raisonnable du point de vue de leurs intérêts. Et que les analystes qui le comprennent sont également parfaitement raisonnables parce que c’est ce qui va se passer vraiment. Et que les premières à se casser la figure vont être les banques gavées de titres que leur propre spéculation ont rendu pourris. Et ainsi de suite. Et ceux la connaissent la vérité. La voici. La collinette de dettes publiques est là et ce n’est rien à côté de la montagne des dettes privées. Et tout cela ne se purge pas avec des plans d’austérité dont aucun ne pourrait suffire à combler le trou sauf à tenir tout le monde en état d’anémie pendant un siècle. Mais par la dévaluation, l’inflation ou la guerre. Et tout cela peut être éviter à condition de lisser le tout dans le temps en faisant ce qu’aucun ne veut faire : prendre dans la grosse caisse de quoi lisser l’effort. Evidemment ça n’exonérera pas du devoir de tout changer au mode de production et d’échange, au contenu de la production et à la grille générale de l’utilité publique des dépenses, mais du moins ça nous épargnerait ce que seuls les fous peuvent vouloir de sang froid c'est-à-dire la catastrophe. Si mon avis sur le sujet paraît excessif, je vous renvoie à ce débat que j’ai eu avec monsieur Alain Minc  au Forum de Lyon de «Libération». C’est lui, répondant à un auditeur qui nous interrogeait sur la façon dont se réglerait le problème de la dette, qui déclare : dans l’histoire cette question s’est toujours tranchée par ces deux moyens : l’hyper-inflation ou la guerre et parfois les deux à la fois. Pourquoi ne le dit-il plus s’il le pense vraiment ?

Et celui-là, monsieur Patrick Artus ! Il vote pour moi maintenant ? C’est le directeur des études économiques chez Natixis.  C’est dans « le Monde » de dimanche-lundi 17 mai. Je vous livre seulement la conclusion mais c’est tout l’entretien qu’il faut lire en dépit du titre révulsif « les marchés sont pour une fois raisonnables » qui fait craindre une nouvelle rasade de catéchisme décliniste. A la fin voyons cependant de plus près cette magnifique question sans a priori politique idéologique : «La France n’est pas l’Espagne mais doit aussi réduire son déficit. Le plan Fillon suffira-t-il ? » demande malicieusement Anne Michel. Horreur, que répond cet Artus ? Au fou ! Au Mélenchoniste ! Au Buffetiste ! Au Besancenotiste ! Lisez lentement, c’est suave. « Selon nos calculs, il faudrait qu’en deux ans la France réduise son déficit de 96 milliards d’euros. Le gouvernement assure que la croissance apportera 20 milliards d’euros mais il se fonde  sur une prévision optimiste de 2,5% S’il faut trouver 96 milliards de réduction de nos déficits structurels ce sera compliqué. Cela représente deux siècles de bouclier fiscal ! On peut toujours comme en Grèce décider de ne plus payer les retraites ni les fonctionnaires. Ce n’est pas efficace. La seule façon de faire  c’est de procéder à une grande réforme fiscale en alignant la taxation des revenus du capital  sur celle du travail. Cela pourrait rapporter 100 milliards d’euros sans dégâts économique puisque ces revenus sont épargnés ! » Champagne ! Vous voyez les amis ? Encore un effort. Le moment venu on ne manquera pas de monde pour faire le boulot et taper là où il faut taper.

En tous cas voici ce que devrait faire un gouvernement de Front de gauche, s’il était aux manettes. Premièrement : pas de panique ! En toute hypothèse rendre coup pour coup. Evidemment rien dans le Traité de Lisbonne ne nous interdit, sans violer aucun accord international, de nationaliser les banques non mutualistes de ce pays. Je parle de celles dont le bilan n’est pas pourri jusqu’à la moelle. Il y a tant de façon de prendre le contrôle de ces petites choses ! En tous cas la formation d’un pôle public financier est la priorité pour prendre le contrôle des flux sanguins de l’économie qui est aujourd’hui dans les mains maladroites d’addicts aux produits toxiques. L’existence d’un tel pôle, par sa puissance et sa solidité nous permettra d’ailleurs en créant le seul rapport de force ordinaire entre malade et bien portant, de créer une vraie ambiance de travail avec le reste de la finance. Il faut tenir compte du fait que dans ce bras de fer, si les gros bonnets s’y risquaient, nous aurions aussi une bonne partie des salariés du secteur bancaire de notre côté. Autant dire la bombe atomique ! Deuxièmement au lieu de pleurer notre gouvernement se réjouira de voir que plus l’euro se déprécie et mieux on se portera ! Il faudra saisir la situation comme une opportunité. Car cette dévaluation est largement bienfaisante. Elle abaisse le prix des marchandises que nous produisons en Europe et renchérit celle des voyous délocalisateurs. Jouissance pour les nôtres, punition pour les traitres : que du bonheur. Je rappelle aux hypocrites qui font mine de s’indigner que l’euro a commencé à 0,80 contre un dollar et que la tactique des Etats-Unis a été de couler leur monnaie pour rattraper les gains de productivité qu’ils étaient incapables de faire dans un pays où l’investissement privé et l’énergie de la libre entreprise est pour bonne part une fable pour la cléricature libérale européenne. Je rappelle aussi que les chinois rient au nez de tous ceux qui leur demandent de réévaluer leur monnaie. Mais il est vrai qu’eux n’ont pas encore découvert notre géniale invention qu’est une banque centrale indépendante chargée seulement de la stabilité des prix ! Sacrés chinois !

Et voici que s’avancent les comptables d’un soir ! Ils frisent l'apoplexie! On va importer de l’inflation ! Et alors ? L’inflation ronge la rente ! Bravo ! Le fric doit tourner ou crever ! Vu du sol c’est tout bon aussi. Que les marchandises qui  entrent coutent plus cher, voila qui est parfait : il s’en consommera moins. Bonne occasion pour relocaliser ! De toutes les façons, à terme, s’il s’en consomme moins leur prix baissera pour la raison que l’Europe reste le premier acheteur premier producteur et première masse monétaire du monde. Bon, voyons un exemple d’inconvénient relatif. Un cercle vertueux : le pétrole plus cher ! Tant mieux ! Ca vaut la taxe carbone pour ralentir le rythme de la consommation de ce truc nuisible, accélérer le travail pour installer des substituts écologiquement viables, dynamiser les programmes d’économies d’énergie. Nécessité fera loi puisque la raison n’y a pas suffi. Si ca va trop loin la marge est dans les taxes qui y sont affectées. Et si besoin, on peut parfaitement rétablir un contrôle des prix sur ce produit hautement spéculatif. Facile comme un décret. De toute façon les récalcitrants n’ont pas le choix. L’essence qui ne serait pas vendue aux français écroulerait les cours et les compagnies hostiles. Sans oublier que la réquisition est légalement possible dans notre pays comme dans tout le reste des autres nations démocratiques car aucune ne peut laisser croire qu’elle laisserait les intérêts privés s’imposer face à l’intérêt général.

Mais, monsieur Mélenchon combien de temps faudra-t-il pour que ces inconvénients relatifs dont vous vous accommodez si facilement fassent leurs effets ? Et voici ma réponse : un certain temps. Et à mon tour je pose une question : Quand pourra-t-on jouir des effets positifs de vos merveilleuses cures d’austérité dont vous vous accommodez si facilement ? Et je suis obligé de reconnaitre que vous, au moins vous le savez parce que vous les avez déjà expérimentées partout dans le monde. Et voici la réponse : jamais. Parce que ça n’a jamais marché. Et il suffit de voir dans quel état sont vos cobayes en Europe de l’est après que le docteur FMI les a soignés ! Vous êtes au courant ? Voyez les bons élèves lettons et estoniens ! Ah, comme ils ont été encensés pour leurs dirigeants jeunes, tellement jeunes mon cher, sortis des bonnes écoles étasuniennes, initiateurs d’une magnifique économie bâtie sur les dettes privées, l’immobilier facile et tout le business qui a fait aussi la fortune des irlandais, des espagnols et de tant d’autres ! On leur a pardonné de voter des retraites aux anciens SS, leur ministre qui participe à des rassemblements d’anciens nazis et toutes ces choses tout à fait secondaires quand il s’agit d’insulter les russes. Bref, en dépit de tous ces talents, la rigolade n’a pas duré. Les remèdes de tonton FMI ont frappé forts ! L’économie s’est contractée de 25% en Estonie et de 20% en Lettonie ! Bien sur cela a un coût humain : 22 % de taux de chômage en Estonie et 15,5% en Lettonie ! Salaires et retraites se sont effondrés ! Budget de la Santé rabiotée, celui de l’éducation amputée, tout ça se paiera un jour ou l’autre plus cher que le présent déjà cruel ! Tout ça est horrible ! Pas pour notre chère « Europe qui protège » ! Elle au contraire cite cette purge en exemple. L’Estonie est régulièrement félicitée pour sa prochaine entrée dans « l’euro qui protège ». Imaginez que grâce à ces remèdes la dette publique est seulement de 7% du PIB (60 % autorisés par le pacte de stabilité !) et le déficit budgétaire est limité à 1,7% du PIB (3% autorisés).

Bien sûr il y a quand même une face cachée. Ce sont les milliards injectés par notre chère « Union qui protège » dans l’économie lilliputienne de l’Estonie. Jusqu'à 8 % de son PIB ! Eh bien ? A quand le rétablissement de la prospérité ? Où s’arrête la potion amère et commence le cercle vertueux ? Malgré toutes ces merveilles et fées bienfaisantes appliquant la torture sans discontinuer, aucun économiste ne prévoit un mieux avant 2015 ! Et  encore : le mieux en question consistera seulement en une situation encore inférieure à celle de 2007 pour la Lettonie et 2006 pour l’Estonie ! Sachant que la crise a éclaté en 2008 cela fera sept ans de malheurs avant de commencer à se retrouver au niveau de brutalité antérieur ! A bon entendeur salut ! Sachant qu’aucune des grandes économies du reste de « l’Europe qui protège », comme celle de la France, de la Grèce de l’Espagne ou de l’Italie ne pourra jamais bénéficier du niveau de transferts européens auquel ces économies naines ont eu droit, la démonstration est faite. Cette politique ne mène nulle part, à aucun horizon rationnel, tout simplement. Dès lors, faute d’efficacité, quelle est la légitimité des politiques d’austérité et de rigueur? « Aucun gouvernement ne devrait accepter des mesures qui l’obligent à saigner son économie pendant une durée indéterminée pour pouvoir se redresser » Ce n’est pas une résolution du secrétariat du Parti de Gauche qui le dit mais le journal « The Guardian » sous la plume de Mark Weisbrot, économiste américain codirecteur du center for économic and policy research, à Washington, que j’ai lu dans le journal peu suspect de gauchisme « Le Courrier International ».

Juste pour le fourniment en arguments, dans le cas où cela serait nécessaire aux lecteurs de ce blog. Je voudrais signaler la publication de ma tribune dans « le Monde » en réplique à monsieur Peyrelevade et à ses accusations de mensonges, à propos du partage de la richesse dans notre pays, dont il m’accable, moi et mes semblables en hérésie, depuis maintes semaines. Et une interview dans « Libération » à propos des inepties de la Commission Européenne sur le contrôle du budget  des Etats ! Un nouveau palier de franchi dans les prétentions tyranniques de cette commission avec l’idée de soumettre les budgets aux commissaires avant leur examen par les assemblées des Etats souverains qui composent l’union ! Non seulement c’est une monstruosité anti démocratique mais c’est une aberration quand on pense à qui on confiera ce contrôle. Non seulement ils ne sont élus par personne mais en plus, quoi, vous voyez le niveau ?  Un Herman VanRumpuy décider le budget de la France, lui qui était incapable de s’occuper de celui de la Belgique ? Vous voyez la baronne Ashton obligée d’apprendre où est Paris avant de se prononcer sur le niveau de nos dépenses pour la défense nationale ? Ou un Barroso, viré du Portugal par les électeurs, apprécier le niveau de nos dépenses d’éducation ou de sécurité sociale ? Il est largement temps de clouer le bec de ces illuminés.       

Je finis sur le niveau de fréquentation de ce blog. D’abord je vais dire que ça me fait très plaisir. Ce n’est pas tout le monde qui a cet honneur. Pour autant, cela ne me donne pas la grosse tête. Je ne pense pas avoir écrit le document du siècle. Juste un papier d’humeur pour participer à maintenir la résistance morale contre les très intelligents qui mènent le monde en général et notre pays en particulier. C’est moins documenté que les propos de mon camarade Jacques Généreux qui est, lui, un guerrier homologué pour la première ligne. Du coup je vois mon blog comme halte utile en chemin pour les nombreuses troupes qui montent au front harceler les blogs, sites et tutti quanti des ennemis du peuple et leur jacassin absurde. Ici on fourbit son matériel et on partage ses  munitions. Bienvenue les amis ! En tous cas, je préfère être franc : les quatre cent premier commentaires j’en ai lu une bonne partie au pas de charge et à mesure qu’ils arrivaient, avant de partir au vert pendant mes trois jours. Mais les six cent suivant, je n’ose même pas dire que je les ai survolés. Combien de temps me faudrait-il pour reprendre le fil du débat et des informations que tout cela contient ? Pourtant ces commentaires sont une mine. Je pioche moi aussi, d’habitude, là dedans comme un gourmand. Si je mets de côté quelque personnes que je suis désolé de déranger avec mes notes, compte tenu de la permanence de leurs intemporelles polémiques personnelles, et quelques incorrigibles zazous qui me recollent des kilomètres de prose qu’ils doivent coller partout ailleurs, tout le reste fourmille de raisonnements d’autant plus rigoureux que le premier qui se laisse aller à de l’à-peu-près se fait sévèrement ramasser par les autres ! Donc, je vous invite non seulement à me lire (hum quand même je peux continuer à croire que c’est aussi pour ça qu’on me rend visite, non ?) mais à lire même en vitesse les commentaires. Ne vous laissez pas impressionner par les duels privés que j’accueille aussi. L’œil a vite fait de sauter les lignes quand il le faut, vous le savez aussi bien que moi. Ici: libre fourniture d’arguments et de liens utiles. Merci à tous. Signé: de la part de votre produit d’appel.

Tags: , , , , , , , , , , , ,


695 commentaires à “Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !”

Pages : « 14 5 6 7 8 9 10 [11] 12 13 14 »

  1. 501
    Descartes dit:

    @Le Prolo (#478)

    Ses affirmations sur la CRIIRAD sont assez stupéfiantes et scandaleuses, et montrent bien qu’il ne s’agit pas d’une discussion honnête.

    Ah bon ? Pour quelqu'un qui a affirmé que "la CRIIRAD est un labo reconu d'utilité publique" (voir message #184) je te trouve bien cavalier... mais bien sur, ce n'est pas la une affirmation "stupéfiante et scandaleuse"... tout simplement une affirmation fausse.

  2. 502
    TOTO dit:

    ceux foutoir ?
    ont parle des sujet du PG et de leur membre il me semble non ?
    ceux blog n est il pas déjà un forum ou tout mélange donne sont point de vue ?
    voulez vous qu ont vous laisse entre gens bien intentionnée ?
    faut le dire, ya pas besoin de langue de bois
    moi je remercie encore Mr Jean-Luc Mélenchon d ouvrir a tout débats et merci a la modération
    allez je repasse pépère quand les écoutille serons légèrement plus ouverte

  3. 503
    Descartes dit:

    J'ai écrit (en réponse à Hold up): "C’est à dire, depuis 1968 ? Pour une fois, tout à fait d’accord avec toi. La jeunesse était soignée et chouchoutée entre 45 et 68. Après, tout est parti à vau l’eau…".

    Tu me réponds: "Avant partir à vau l’eau, » m »a jeunesse chouchoutée est partie en bateau se taper 27 mois (et certains 36) de djébels en Algérie (...)".

    C'est à Hold-up qu'il faut adresser ta réclamation, pas à moi. C'est lui qui a déclaré qu'on "sacrifiait la jeunesse depuis 40 ans..."

  4. 504
    Descartes dit:

    @dudu87 (#491)

    Alors, tu baisses les bras entendant le « saint esprit »? Nous n’avons vraiment pas le même sens des mots et je ne veux pas polémiquer ici pourtant tu parlais d’un problème organisationnel au PCF et d’un grand parti fort pour entrainer le reste. Tu as aussi parlé de formation des militants et de recherche du marxiste pour aujourd’hui et le 21° siècle.

    Oui. Mais quel rapport avec un débat sur le départ de Sève ? Si ce "grand parti fort" devait se construire, ce n'est certainement pas autour de Sève et des "refondateurs" qu'il verra le jour. Au contraire: ce sont précisément la mise en œuvre des idées des refondateurs par Robert Hue (relis les textes sur la "mutation", ils disent exactement ce que Sève disait à l'époque) qui a transformé le PCF dans le "club de notables" qu'il est devenu. Sève, comme le PCF, est devenu un astre mort. Il est temps de passer à autre chose.

    Je ne te comprends pas! En Limousin, Dirigeants, vraiment petits dirigeants! Et il fallait le faire, ce n’était pas gagné vu le conservatisme qui régne Ici. Les militants/tes avaient voté cette orientation et la question auraient pu être ambigue comme cela s’est passé dans d’autres régions. Nous en avons vu les résultats et…les maguoiulles!

    Et alors ? Je veux bien qu'on se fasse plaisir en croyant qu'il s'est produit en Limousin quelque chose de révolutionnaire. Mais ce n'est pas le cas. Des dirigeants de trois partis (plus quelques groupuscules) ont réussi à se mettre d'accord, et du fait de l'implantation (très ancienne) du PCF, ils ont réussi à faire un résultat électoral honorable. Tactiquement il n'y a rien à redire, mais il n'y a pas que la tactique dans la vie. Faut pas en faire tout un fromage: en Limousin pas plus qu'ailleurs on n'a pas résolu le problème fondamental, qui est de donner à la "gauche radicale" une vision et un projet politique crédibles.

  5. 505
    André Assiétoi dit:

    Le pseudo philosophe qui sait tout sur tout n'a aucune mémoire voudrait qu'on lui donne des exemples de mariage contre nature entre les rouges et les bruns. On n'a que l'embarras du choix.

    Il voudrait tout de même pas qu'on cite un bouquin entier de Vidal Naquet, "les assassins de la mémoire" ? Où ça ne manque pas, les figures de la gauche qui ont fricoté avec l'extrême-droite négationniste.
    Il voudrait peut-être qu'on lui rappelle qu'un fameux ex-dissident soviétique, Edward Limonov publiait, au début des années 90, à la fois dans l'hebdomadaire communiste "Révolution" et dans le mensuel d'extrème-droite lepéniste "Le Choc du mois" ?
    Il voudrait peut-être qu'on lui rappelle que ce Limonov était membre, en Russie, d'un parti néo nazi, le Parti national bolchévique, dont le responsable, Guennadi Ziouganov, a publié en France "La Russie après l'an 2000" avec une préface du général Pierre-Marie Gallois, proche de Chevénement et membre du comité de rédaction de la revue de la nouvelle droite Eléments.
    Il voudrait peut être qu'on lui rappelle que le 12 mai 1993, Alain de Benoist, membre entre autres du GRECE (qui a fourni quantité de cadres au Front national, était invité d’une conférence dirigée par Francette Lazare, membre du bureau politique du PCF. Renvoi de politesse, un peu plus tard, Éléments (la revue du GRECE), a invité Marc Cohen, membre du PCF et rédacteur en chef de l’Idiot international (qui officie aujourd'hui, tiens, tiens, comme par hasard, chez Causeur), à venir disserter de la «recomposition du paysage intellectuel français».
    Faut signaler au passage que l'Idiot international, le journal fondé par Jean-Edern Hallier, était un des hauts lieux de rencontre de ce mélange entre des militants d'extrème gauche, des militants communistes et des ultra-nationalistes.
    L’Idiot international a d'ailleurs publié l’appel « Vers un Front national » de l'ancien journaliste de Libération, syndicaliste au SNJ-CGT, Jean-Paul Cruse.
    Tout au long de l'histoire, il y a eu ce genre de mélange entre des communistes, des gauchistes et des ultra-nationalistes. Ça n'a jamais donné rien de bon. Remember Jacques Doriot, et du côté des socialistes le "néo" Marcel Déat.

    J'arrête là, parce que le foutage de gueule, ça va 5 minutes, le faussaire qui se fait passer pour philosophe sait tout ça aussi bien que moi.
    Le "philosophe" serait pas un petit peu négationniste, par hasard ?
    Faudrait-il aussi lui parler de Rassinier et d'autres venant du milieu anarchiste ?

    Ceux qui ne veulent pas voir qu'aujourd'hui on assiste au même genre de rapprochements ont de la m**** dans les yeux... ou alors participent de ce rapprochement.
    ,

  6. 506
    emma78 dit:

    A André Assiétoi, Ydaho et d'autres

    Comme le rappelle Descartes,'le problème fondamental est de donner à la « gauche radicale » une vision et un projet politique crédibles'permettant de réfuter d'une part ce que la droite affirme'il n'y a qu'un seul choix possible'(les dettes des Etats payés par nous, la régulation par la BCE...) et d'autre part, le pauvre programme du PS qui s'inscrit dans une gestion de la rigueur avec par-ci par-là des aménagements pour les plus pauvres..

    Tant que les électeurs ne verront pas une véritable alliance contre les projets en place, ils ne manifesteront pas le 27 mai (pourquoi faire?) et se déplaceront peu pour voter ; s'ils en ont vraiment marre, ils voteront FN pour manifester leur colère et leur désarroi, voire une certaine désespérance.

    Jean-Luc Mélenchon occupe les médias mais il est nécessaire d'arrêter de jouer les gros bras (même si çà défoule) et d'énoncer des mesures claires, cohérentes en mettant en place un front de l'autre gauche, sinon ce n'est pas la peine.

    Pour l'instant, je n'ai pas l'impression que cette réflexion avance (qu'il voie J. Généreux et les autres partis) et c'est autant de temps perdu.

  7. 507
    ydaho dit:

    Le 27 mai je serais en grève et je manifesterais aussi.. Ce qui va me couter une certaine somme que je ne citerais pas ici.. Pour le moment, il n'y a que ce jour de programmé.. J'espère qu'il y en aura d'autres, mais, car il y a un mais, je me vois mal faire plus de 15 jours.. Un demi salaire ça fait mal.. nous verrons..
    En serez vous ?

  8. 508
    le Prolo (PG 01) dit:

    @ 494 - Descartes

    "Le sachets de déchets radioactifs que tenait Miss Lucet était inoffensif et pouvait donc être manipulé avec une belle assurance par le piplet d'Areva".

    Pourquoi avoir supprimé la fin de la phrase ?

    "Fausse audace, qui permet par contre de réaliser une bonne opération de comm.
    C’est la durée d’exposition et de contamination qui comme toujours fait la différence".

    C'était plus difficile à contredire ?

    Sinon, combien d'aspirateurs vendus aujourd'hui ?

  9. 509
    jean 28 dit:

    A tous ceux qui lisent l'Huma.
    Avez-vous remarqué que depuis que Jean-Luc Mélenchon à déclaré, lors d'une émission télé, qu'il était apte à présenter sa candidature au FdG pour les présidentielles, l'Huma ne cite plus du tout son nom, ni ne parles du PG...
    Étonnant non?

  10. 510
    le Prolo (PG 01) dit:

    @ 419 - Darthé-Payan

    "Je sais que je vais me faire étrier par la bien pensance de ce blog mais je suis un homme libre"

    Quel courage ce Darthé-Payan.

    "transcender la droite et la gauche"

    C'est beau comme du Bayrou.
    Mais...
    Quand on décide de repeindre la fontaine du village en bleu, on peut effectivement transcender la Droite et la Gauche. Quand on décide d'un choix de société, c'est peu probable...

  11. 511
    emma78 dit:

    Et la spéculation à crédit continue !

    Je vous cite un extrait de la chronique AGORA:

    'Les CFD -- contrats financiers pour différences -- ne sont apparus en France qu'à la fin 2007 avec la réglementation MIFID (Market in Financial Instruments Directive).

    Jusque-là, les investisseurs professionnels rongeaient leur frein ! Ils étaient contraints de passer par Londres pour pouvoir jouer ces précieux CFD... et pour les particuliers, je ne vous en parle même pas, ils étaient quasi inexistants sur ce marché.

    Mais tout a changé depuis 2008, année où les transactions ont été multipliées par 3 -- avec une chose notable : l'arrivée en masse d'investisseurs particuliers.

    Les CFD sont en passe de devenir l'un des outils de trading préférés des Français -- et d'ici quelques jours vous pourriez compter parmi ceux qui réalisent les meilleures performances Les CFD sont des produits dérivés qui évoluent en fonction de la hausse ou la baisse du sous-jacent. C'est pour cela qu'on les appelle "contrats pour différence".

    Pour être plus précis, disons qu'avec les CFD, vous investissez sur l'amplitude de la variation du prix d'un sous-jacent et non plus sur la variation elle-même'.,En effet, le levier autorisé sur la valeur étant de 10, je n'ai donc eu qu'à immobiliser seulement 750 euros de capital. (au lieu de 7 500 euros) Intéressant non ?'

  12. 512
    TOTO dit:

    llavador

    merci, pourquoi pensez vous sa ? CM2 ?
    je les dit j ai vite décrocher, quand je sait pas
    j ai l expérience que j ai a l école ou dans la vie, je la renie pas, elle me sert a avancer dans ceux monde
    me dessert elle, j en sert rien, doit je appliquer comme les autre le bon parler Fr pour me faire comprendre ?
    peut être
    la seul dont je suis sur ses d essayer mais je veut aussi garder ma façon mon vécu donc je privilège sa et je répète je comprend la difficulté aussi bien pour moi que pour les autres
    mon père ma toujours apprit de me mettre a la place des autres

    Alain Chancogne

    au webmestre:
    Cher Ami,
    Ce blog de peut pas selon mois devenir ce foutoir qui s’est installé..
    Un article de Jean-Luc Mélenchon est commenté..soidisant! En fait on assiste à un joyeux b..el de faux Forum.Vous allez y perdre toute crédibilité.
    Les espaces de liberté se font rares., il faut les protéger….
    Soit vous ouvrez un « vrai Forum » se réclamant d’une proximité d’avec la démarche de Jean-Luc Mélenchon, (ce serait chouet’ selon moi..) soit vous allez avoir des sujets qu’ouvre Jean Luc M. noyés dans 1000 commentaires : plus personne ne sait qui parle de quoi..On va avoir droit aux diarrhées épistolaires de deux trois trolls venus du FMR, que j’ai parfaitement reconnus..(chutt)et à un espèce de MSN pour deux ou trois habitués qui se diront bonsoir en se racontant leur journée…
    C’est un choix, cher ami web mestre…J’ai donnéune opinion, c’est tout!

    ses exactement ceux qu ont peut entendre et que des gens comme moi combatte et milite pour un autre esprit

  13. 513
    dudu87 dit:

    @ToTo,

    Continue à t'exprimer comme tu peux, t'inquiète pas, si nous ne comprennons pas, nous te demanderons; Pour ma part, je te lis!

  14. 514
    Inquiet dit:

    @ André Assiétoi, au sujet des rouges-bruns : Je n'ai pas une grande culture politique, ni historique alors je vais faire simple. Tu dis : "Où ça ne manque pas, les figures de la gauche qui ont fricoté avec l’extrême-droite négationniste." On sait, si je ne me trompe, que certains négationnistes viennent de la gauche. Et vu qu'ils sont négationnistes, on les classe à l'extrême-droite. Mais on les met dans cette case a posteriori. Peut-être ne sont-ce que des mecs de gauche antisémites ou négationnistes. Ils ont peut-être, en dehors de ce sujet précis, des positions de gauche. Ce qui fait que cette étiquette politique est très imprécise. Il suffit qu'un communiste ait des idées souverainistes pour se faire traiter de "facho". (C'est ce que font les antifas avec le PRCF) Bref, c'est un gros foutoir idéologique. Un négationniste est un négationniste. C'est le reproche à lui faire, plutôt que de parler d'extrême-droite. Ou alors autant dire qu'ils sont "méchants" et éviter les classifications politiques.

    J'ai donc l'impression que le terme rouges-bruns s'appliquent à des personnes qui auraient UN point commun avec l'extrême-droite mais qui n'en auraient jamais fait partie, sans quoi on les qualifierait simplement d'extrême-droite. Bref, c'est un peu un fourre-tout.

    Je pense de plus qu'une critique radicale du système se voit automatiquement qualifiée d'extrême-droite ou d'extrême-gauche par les chiens de garde dudit système. Quand on n'est pas sûr, rouge-brun ça fonctionne.

    "Tout au long de l’histoire, il y a eu ce genre de mélange entre des communistes, des gauchistes et des ultra-nationalistes." Alors, qu'est-ce que ça signifie ? Quel enseignement ou éclairage peut-on tirer de ce constat ? Que ce sont des gens moins intolérants que les pistoleros de l'étiquetage ? (oui, c'est une provocation mais ça dit quelquechose.) Qu'il faut renoncer à toute intelligence de droite si on est de gauche et vice-versa ? Le plus important est-il de faire partie du camp du Bien ou de regarder la réalité en face sans idéologie afin de comprendre les problèmes (je ne pense à aucun problème en particulier, c'est général) ? J'imagine André à te lire que tu apprécies les communistes, mais si ils sont souverainistes, tu ne les aimes plus ? Ils ne sont plus communistes ? Comme disait ma grand-mère, tout n'est pas tout blanc, tout n'est pas tout noir.

    Pour finir : "Ça n’a jamais donné rien de bon." Ça par contre, c'est peut-être pas faux...

  15. 515
    TOTO dit:

    Les espaces de liberté se font rares., il faut les protéger

    sans vous offusquer j espère mais en essayant de vous le faire comprendre
    cette phrase uniquement devrez vous faire réfléchir je l espère bien

    infos :
    La Bourse de Paris perd près de 3% avec le reste de l'Europe
    http://fr.news.yahoo.com/4/20100519/tts-france-bourse-tp-ca02f96.html

  16. 516
    ydaho dit:

    voila comment ils gagnent du blé..

    http://www.publications-agora.fr/pack/agora-cfd/WWINL302/

    aujourd'hui vous pouvez investir sur les CFD en toute liberté !

  17. 517
    Le webmestre dit:

    "au webmestre:
    Cher Ami,
    Ce blog de peut pas selon mois devenir ce foutoir qui s’est installé..."

    Peu m'importe la tournure que prennent les commentaires sur ce blog, et je n'ai pas le souvenir que Jean-Luc Mélenchon m'ait indiqué qu'il en était mécontent.
    Mon seul souci étant de maintenir le blog en fonctionnement malgré des débordements qui ont parfois la fâcheuse propriété de le ralentir.

    Lorsque j'ai repris ce blog en mains, j'ai essayé d'apporter quelques améliorations pour justement ordonner un peu les débats : permettre de répondre à un commentaire en particulier et voir sa réponse s'afficher immédiatement à la suite, de façon à organiser un peu les conversations thématiques, justement parce que j'étais géné par ce foutoir ambiant.
    Bien entendu, cela était incompatible avec la numérotation des commentaires (qui au demeurant bouge tout le temps en raison de la modération à priori des nouveaux dont le mail n'est pas valide).
    On m'a gentiment (ou pas) expliqué que la seule solution acceptable c'était les commentaires chronologiques numérotés (et de préférence sur une seule page).

    J'ai cessé de m'en faire.
    En même temps, pour un "parti creuset" et des "progressistes", je n'ai jamais rencontré une telle hostilité au changement. Cela ne me rassure pas.
    Mais apparemment, la règle est de faire comme on a toujours fait, justement parce qu'on a toujours fait comme ça... Brutal !

    Quant à ouvrir un forum, ce n'est pas à moi de choisir. Vous vous adressez à la mauvaise personne.

    Enfin, lorsque pour des raison de responsabilité j'ai essayé de modérer les insultes, j'ai recueilli ceci:
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/05/enfin-on-a-retrouve-750-milliards-quon-navait-pas/comment-page-19/#comment-68393 (Commentaire # 935)

    Vous comprendrez donc que je vous laisse désormais vous débrouiller avec les parents de la fille....

  18. 518
    ydaho dit:

    Pas bô ce 935... :-(

  19. 519
    sophie dit:

    merci merci merci

  20. 520
    Pierre L dit:

    emma78 dit:
    19 mai 2010 à 15h25
    "De même, l’origine sociale pour les gauchistes donne primauté pour l’analyse parce que c’est du vécu: heureusement qu’on peut avoir une vision d’ensemble parce que je doute que les conséquences de la finance actuelle soient mieux perçues par qq qui travaille en usine (il est en bout de chaine si on peut dire)."

    Nous sommes au début aussi.

    Au milieu.

    Souvent partout, polyvalence oblige...si on peut dire.

  21. 521
    Descartes dit:

    @André Assiétoi (#503)

    Le pseudo philosophe qui sait tout sur tout n’a aucune mémoire voudrait qu’on lui donne des exemples de mariage contre nature entre les rouges et les bruns. On n’a que l’embarras du choix.

    Je tremble. Voyons donc les exemples:

    Il voudrait tout de même pas qu’on cite un bouquin entier de Vidal Naquet, « les assassins de la mémoire » ? Où ça ne manque pas, les figures de la gauche qui ont fricoté avec l’extrême-droite négationniste.

    Toujours pas d'exemple.

    Il voudrait peut-être qu’on lui rappelle qu’un fameux ex-dissident soviétique, Edward Limonov publiait, au début des années 90, à la fois dans l’hebdomadaire communiste « Révolution » et dans le mensuel d’extrème-droite lepéniste « Le Choc du mois » ?

    Et le fait de publier dans un journal de telle ou telle idéologie te rend automatiquement un supporter de la dite idéologique ? Intéressant... Il faudra donc dire que Marchais ou Besancenot sont des hommes de droite (ils ont publié dans Le Monde, c'est vous dire...).

    Eh oui... quand on regarde bien, tous tes exemples sont des gens qui ont publié des articles dans des journaux "de l'autre côté". Peu importe de savoir ce qu'ils écrivaient, le fait de publier un papier dans un journal vous rend ipso facto un sectateur de l'idéologie que ce journal défend. Ce qui, dans une démocratie, est une idée plutôt bizarre.

  22. 522
    Descartes dit:

    @Inquiet (#515)

    Je n’ai pas une grande culture politique, ni historique alors je vais faire simple. Tu dis : « Où ça ne manque pas, les figures de la gauche qui ont fricoté avec l’extrême-droite négationniste. » On sait, si je ne me trompe, que certains négationnistes viennent de la gauche. Et vu qu’ils sont négationnistes, on les classe à l’extrême-droite. Mais on les met dans cette case a posteriori. Peut-être ne sont-ce que des mecs de gauche antisémites ou négationnistes. Ils ont peut-être, en dehors de ce sujet précis, des positions de gauche. Ce qui fait que cette étiquette politique est très imprécise.

    Eh oui... tu as mis le doigt sur le point essentiel. La nécessité que certains éprouvent de simplifier à l'excès un monde compliqué en enfermant des gens dans des cases conduit tout droit à voir des "rouges-bruns" partout, puisqu'il suffit qu'un "rouge" professe dans un domaine (même étroit) une idée qui ne rentre pas dans ce que l'accusateur estime être "de gauche" pour lui mériter le qualificatif. Quelquefois, il ne faut même pas une idée: le simple fait d'écrire un papier pour un journal "de l'autre côté" suffit. Ainsi, par exemple, Patrick Besson avait été accusé par Daeninckx d'être un "rouge-brun" parce qu'il écrivait en même temps un billet dans l'Humanité et les critiques littéraires dans Le Figaro...

    L'obsession avec les étiquettes fait naître des inspecteurs de pureté, qui s'auto-désignent inquisiteurs chargés d'examiner la pureté de l'étiquette que chacun porte et de dénoncer d'éventuelles infractions à l'appellation politique d'origine. Et comme tout inquisiteur, pour justifier son salaire il lui faut trouver des hérétiques. C'est ce qu'a conduit Daeninckx à se ridiculiser. Apparament, Assiétoi veut l'imiter...

  23. 523
    Toto dit:

    Eh bien moi qui suis contre tous les fanatismes religieux contre les voiles et les burqas (Et qui à même le toupet de penser que ce ne sont pas forcément les hommes qui forcent leur femmes à la porter !), je suis totalement opposé à cette loi qui me fait vomir...Que veut-on à la fin ? Ca fait des années que l'on ne cesse de cogner sur les étrangers et voilà maintenant que l'on clôt le cycle en se disant fièrement que nous aussi on a maintenant notre Nuremberg...C'est fou ! Ces nanas sont 10, 15, 20 000 et l'on en fait un problème de société au point que des secteurs entiers de la sociétés qui dans leur vie quotidienne auraient été amenés à ne jamais rencontrer une seule burqas de leur vie vont se sentir tenus de donner leur point de vue sur le sujet et l'on peut se douter duquel en l'occurrence ! Et qu'en plus vous vous sentiez obligé d'une part de donner votre point de vue à l'heure où ce nauséeux débat n'a pour objectif que de détourner l'attention de l'actualité économique et d'autre part que vous l'auriez voté en tant que député, alors là franchement, c'est hallucinant ! Il n'y a pas de menace intégriste en France mais cette acharnement qui rallie la France à l'UMPo-Frontisme en galvaudant les principes de la laïcité risque de produire l'effet inverse de celui rechercher...La grande erreur que d'exposer ostensiblement les conditions de son aliénation ! Allons donc...C'est quoi ce bordel !

  24. 524
    Carol DEBY dit:

    Cher Monsieur Mélenchon,

    Je termine l’audition de l’émission en direct de France-Inter, qui s’est déroulée entre 19,20 h. et 20 heures, ce mercredi soir.
    Votre exposé fut extrêmement clair.
    Mais votre contradictaur de Terra Nova, malgré ses titres de diplômé d’HEC, d’élève de Sciences Po etc, s’est montré sans cesse en contradiction avec lui-même, fouillant désespéremment dans son sac à malices pour pêcher des arguments pitoyables, et n'a trouvé qu’un seul moyen, vous interrompre sans cesse, alors que vous l’aviez laissé courtoisement s’exprimer.
    Courage, cher Monsieur Mélenchon, tenez bon, face à la mauvaise foi qui souvent devient imbécile.

  25. 525
    Bellache dit:

    J'adhère dès demain, vous m'avez rendu la force d'y croire, surtout après vous avoir suivi sur Fce Inter ce soir!
    Mustapha

  26. 526
    Dabrowski dit:

    Bonsoir,
    Je vous ai écouté attentivement sur France Inter!
    Merci.

  27. 527
    Darthé-Payan dit:

    @ Tous

    A France Inter ce soir :

    Jean-Luc Mélenchon vient de dire : « Si, j’étais parlementaire français, je voterais la loi contre l’interdiction total de la burqa ».

    Et oui, notre camarade Jean-Luc est toujours un frére républicain jacobin et laïque. N’en déplaise à certains…

    Jean-Luc a aussi parlé dans son propos sur l’Europe, de coup d’Etat social fait par la commission (un peu comme la tribune du site de la sociale que j’ai posté hier). Il a aussi prononcé le mot Etat-nation et oui et là aussi n’en déplaise à certains…

    Aller, je file souper, j’en profiterai pas continuer à écouter Jean-Luc. Je viens de rentrer de ma session de formation sur le GMT et la question europénne (crise financière, dette, commission de bruxelles, sortie de l’Europe) c’était passionnant, instructif et aussi les questions réponses en fin d’exposé c’était de l’excellence. Je suis très heureux de cette formation et aussi des propos de JL Mélenchon sur la burqa, sur la réaffirmation des valeurs et des principes de la République qui doit avoir le dernier mot sur ces intérêts privés et particuliers (notamment la burqa), sur la question des retraites et sur la crise en Europe. J’y reviendrai en fin de soirée et demain.

    Jean-Luc Mélenchon, le républicain socialiste et jacobin que je suis est très fier de toi et de t’avoir comme source d’inspiration.

    @Webmestre

    Bon courage et bonne soirée.

    Fabien

    Pages

  28. 528
    Darthé-Payan dit:

    @Tous

    pardon je voulais écrire que Jean-Luc Mélenchon voterait s'il était parlementaire français la loi d'interdiction totale de la Burqa.

    Désolé, la fatigue de la journée et aussi le pot de la fraternité républicaine à la fin de la formation...

    Fabien

  29. 529
    BA dit:

    La présidente du groupe CRC-SPG (communistes et parti de gauche) au Sénat, Nicole Cohen-Seat, a estimé mercredi que "le Parlement devait être saisi d'urgence" sur la demande de la commission européenne d'examiner les budgets nationaux avant leur adoption par les parlements.

    Dans un communiqué, Mme Cohn-Seat fait valoir que "malgré les réactions suscitées par la volonté de la Commission de Bruxelles et de la BCE de contrôler les projets de budget des Etats membres avant qu'ils ne soient présentés aux parlements nationaux, le gouvernement a l'intention de s'y fier d'une façon ou d'une autre !".

    Elle estime que "c'est sans doute pour lui faciliter la tâche que le président (PS) de la commission des Finances (Jérôme Cahuzac) et le rapporteur (UMP) du budget (à l'Assemblée, Gilles Carrez) proposent que ce contrôle se fasse au travers de la loi de programmation pluriannuelle des finances publiques".

    Pour elle "quelle que soit la formule, le parlement national sera sous tutelle: c'est d'ailleurs la logique de l'Europe de Lisbonne".

    Rappelant que de "par la Constitution (...) notre parlement est souverain pour décider du budget de l'Etat", Mme Cohen-Seat demande que "le Parlement soit saisi d'urgence sur cette question". "Et, ajoute-t-elle, s'il y a lieu, nos concitoyens doivent être consultés".

    http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=6cada9309b362bee65d2100422bec9ea

    En mai 2010, le clivage gauche / droite n'est plus le clivage important.

    Comme souvent dans l'histoire de France, le vrai clivage est le suivant :

    - d'un côté de la barrière : les partisans de la République (en mai 2010 : les communistes, le Parti de Gauche, les gaullistes, et beaucoup d'autres) ;

    - de l'autre côté de la barrière : les partisans de l'Empire (en mai 2010 : les ouistes).

  30. 530
    mediacideur dit:

    Concernant cet intervenant mis dans les pattes de Jean-Luc Mélenchon ce soir sur france intox lire cet article (et les liens qu'il contient)

  31. 531
    Fred dit:

    J'ai aussi écouté Mélenchon sur France inter. Il avait une patate d'enfer! Encore une fois seul contre tous(2 journalistes et un type vaguement de centre-gauche...disons strauskanien plutôt). J'ai senti moins d'arrogance et de certitudes imbéciles chez les interlocuteurs de Mélenchon. ça frémit, ça vacille sous les coups répétés de Mélenchon. Déjà on entend dire ici ou là qu'un euro dévalué n'est pas une si mauvaise chose; on parle de taxer le capital sans que cela choque trop les "journaleux". Mais prudence, les bigots libéraux vont probablement en remettre une couche.
    Mr Mélenchon, il faut continuer à taper encore et encore. ça sera long, difficile et peut-être parfois douloureux mais ça va le faire.
    Encore merci Mr Mélenchon

  32. 532
    david dem dit:

    Je viens de vous écouter sur France Inter et de vous lire. Merci Monsieur Mélenchon pour votre présence politique et pour ce programme enchanteur, et vive la République du peuple

  33. 533
    cvnes dit:

    @ descartes
    Je t'avoue que le mots était mal choisi et les difficultés pour faire des comparaisons sont surement difficiles voire impossible cependant cela me semble important de souligner combien les idées dominantes ont à ce jour fait reculer le fait qu'il est possible d'accorder une retraite décente et digne à 60 ans alors que nous produisons mieux et plus. Certes l'espérance et les conditions de vie étaient autres. Souligner ce rapport entre la possibilité d'accorder une retraite à 55 ans en 1855 sachant que la raison en était je cite "« encourager le dévouement des employés en les attachant plus intimement aux intérêts de la compagnie » me semblait un élément intéressant. Je laisse à chacun le soin d'apprécier si cette information était nécessaire et indispensable et laisse tirer les conclusions sans à priori. Pour moi, c'est une forme social démocrate ou paternaliste, il n'empêche que l'idée du patronat dans une phase de développement industriel avait bien compris que de meilleures conditions sociales contribuent à l'évolution de la plus value (et bien évidemment les profits des administrateurs/patrons). La est la comparaison avec le CNR, quand il fallut reconstruire le pays cela passait par l'appropriation de moyens de production et d'échange, le renforcement de l'unité nationale, mais aussi par des conditions de vie et de travail qui emportaient l'adhésion de la classe ouvrière. Or aujourd'hui les spéculateurs ne produisant rien, sauf du vent, ils nous veulent corvéables jusqu'à la mort pour éponger leurs pertes.

  34. 534
    Michel Matain dit:

    Vendredi les ministres européens se réuniront et discuteront de ce que vient de faire l'Allemagne. Interdiction d'un certain type de spéculation sur certains produits financiers. C'est un petit coup contre la spéculation. Mais ce petit coup qui vient comme une revanche d'Angela Merkel contre les pressions d'Obama et Sarkozy remplit de fureur les tenants du grand casino boursier. On ne leur retire pas tous leurs jouets mais seulement un seul et ils sont furieux.

    Il faut soutenir la position allemande (même si elle vient de la droite allemande). Ecoutez les commentaires de Barnier, le commissaire européen français, et surtout les réactions du Présient Sarkozy... Quel silence ! Cette interdiction allemande montre que c'est possible d'interdire de jouer n'importe comment l'argent de tous sans aucun intéret social. Il faut amplifier le mouvement, il faut exiger que Sarkozy s'aligne et fasse au minimum la même chose en France. Et puisqu'il se croit toujours le meilleur qu'il fasse comme Angela en mieux : interdire non pas un seul jouet aux spéculateurs mais au moins deux ! Les interdire tous, il ne faut pas trop lui en demander, ça sera notre boulot quand il y aura un gouvernement vraiment à gauche.

    Une brèche s'est ouverte, il faut s'y précipiter et l'élargir ! Oui, interdire la spéculation c'est possible immédiatement si on en a la volonté politique !

  35. 535
    emma78 dit:

    Sur l'intervention de Jean-Luc Mélenchon à France-Inter
    C'était vraiment très bien et j'ai particulièrement aimé quand Jean-Luc Mélenchon a retourné l'argument sur la démographie en insistant aussi sur les 10 % passés des salaires vers le capital. Bien sûr, j'ai apprécié son point de vue sur la burqua: clair, net et précis !
    La conclusion sur DSK était très savoureuse.
    Donc bravo !

  36. 536
    Araquirit dit:

    J'en rajoute une couche avec Frédéric Lordon, son dernier billet est sensationnel, à la fois déprimant et plein d'espoir :
    http://blog.mondediplo.net/2010-05-18-En-route-vers-la-Grande-Depression

  37. 537
    André Assiétoi dit:

    Le faussaire oublie toujours la moitié des trucs en route. Bien entendu, il suffit de se reporter à mon post pour s'apercevoir que je n'ai pas fait que dire qu'un tel de gauche a publié dans des canards de droite. J'ai parlé des rencontres aussi, du mélange des genres. Quand un communiste fricote avec des bas du front parce que la question du nationalisme prend le pas sur tout le reste, où il est le communisme ? Et l'internationalisme qui va avec ?

    Quant à Besson, là encore, l'escroc essaie de nous truander en évoquant simplement le fait que le pauvre Patrick Besson s'est vu reprocher d'écrire à la fois dans l'Huma et le Figaro (ce qui ne me pose aucun problème dès lors qu'il s'agit de tenir une chronique littéraire, s'il s'était agi de tenir la page éco, ce serait une autre chanson... j'ai pas la souplesse d'esprit du "philosophe" multi-cartes).

    Il oublie au passage que Patrick Besson a écrit "Avec les Serbes" ou "Coup de gueule contre les calomniateurs de la Serbie" pour tente d'exonérer ses amis Karadzic et Mladic de leurs crimes. Il a même interviewé le premier, en 95, présentant le génocidaire comme un gentil poète et un psychiatre s'occupant des blessures de l'âme. Un peu comme si un dandy allemand avait présenté Hitler comme un peintre, au temps des crématoires.

    Oui, vraiment, de plus en plus je me demande si le faussaire ne serait pas un peu négationniste sur les bords...

  38. 538
    Mario Morisi dit:

    A propos de l'émission de France Inter à 19 h 20

    Pour contrer et noyer les arguments de Jean-Luc Mélenchon, on avait déjà vu pas mal de choses.
    Un pool de néolibéraux qui l'interrompents sans cesse, des glissement sémantiques, le commentaire forcé de nouvelles sans intérêt avec le sujet de son intervention, un pannel de débile cathéchisé évasion fiscale...
    là, ils ont tenté quelque chose de nouveau : deux journaleux genre le Monde (c'est tout dire), et un adversaire supposé du même camp (un ex camarade du PS... versant DSK)...

    C'était cafouilleux, et je ne serais pas aussi positif que vous (ou alors à force d'écouter et de visionner toutes les apparitions de Jean-Luc Mélenchon, je suis moins surpris...)

    Un point qui m'intrigue toutefois : il me semble que le micro de Jean-Luc Mélenchon ne marchait pas, allait et venait, disparaissait parfois...

    Après le coup de la séquestration dans la petite pièce à France 2 le soir des Régionales, je ne voudrais pas devenir parano et imaginer que les techniciens de France Inter sont de droite... ou du PS..

  39. 539
    Benjamin BALL dit:

    @ Mario Morisi

    Jean Luc s'est bien défendu. Pour les faire taire définitivement il faudrait que l'on présente un projet détaillé et chiffré expliquant comment on va s'y prendre quand l'autre gauche sera au gouvernement pour non seulement garder la retraite à 60 ans mais en finir avec les retraites de misère. Une commission des affaires sociales du Front de Gauche pourrait être créée à cet effet.
    Des voix s'expriment dans ce sens dans les différentes force qui composent le Front de Gauche élargie, il faut des commissions de travail programmatiques afin de renforcer durablement ce qui nous rassemble.

    Ben

  40. 540
    Ladenrée dit:

    Enfin de l’oxygène, du grain à moudre, face à la légion médiatique de désinformation
    et de foutage de gueule quotidien. La plupart des ‘experts’ de mes2 invités sur les plateaux de TV et de radio, ont la même idéologie néolibérale (à quelques nuances près), et l’information est donc biaisée au départ.
    Quand on sait les ravages de cette idéologie depuis 40 ans, et qu’on ose nous rabattre les oreilles sans cesse avec les mêmes ‘vérités’, c’est proprement immonde et malsain.

    Aussi je me réjouis comme tant d’autres d’entendre les idées défendues par Jean-Luc Mélenchon avec force et pertinence.
    Espérons que cet oxygène permette de mieux respirer au plus grand nombre,
    pour avoir les idées claires sur les choix de société et du vivre ensemble, ou l’économie
    est au service du bien commun. Il y a un réel espoir, faisons en sorte qu'il se réalise.

  41. 541
    Pulchérie D dit:

    La chose la plus nouvelle, ce soir sur France-Inter, n’était pas l’intervention de Jean-Luc Mélenchon, que nous connaissons bien, qui est clairement, brillamment défendue, mais l’inconsistance du directeur de Terra-Nova ; celui-ci a bafouillé, non par inintelligence, mais parce qu’il était gêné (c’était visible) de venir opposer des calembredaines à un raisonnement implacable.
    Il est aisé de mentir, pour un sous-développé intellectuel.
    Ce n’est pas le cas des gens intelligents qui avouent facilement leurs malversations, devant une argumentation valable, surtout lorsqu’ils sont publiquement mis en cause.
    Terra Nova a un avenir problématique.
    Ce pourrait être bientôt Terra Erratica.

    C'est tout ce que la droite trouve à opposer à Jean-Luc Mélenchon ?

    L'avenir est prometteur pour la réalisation de nos souhaits !

    Merci, J-LM

  42. 542
    jean-jacques dit:

    Excellent Jean-Luc Mélenchon ! je souscris entièrement, la voie républicaine, jacobine et socialiste est la seule possible qui fera de Jean-Luc Mélenchon LE candidat de la gauche en 2012 et surtout celui du peuple ! car c'est l'électorat populaire qu'il faut reconquérir, ainsi pour le second tour c'est au PS que l'on posera la question du désistement républicain.
    Car rassurez-vous camarades jamais DSK qui est le candidat préféré de la droite et des élites ne pourra être en situation, et Martine est trop branchée sur l'Europe ! il y a un boulevard pour Jean-Luc Mélenchon à condition de ne pas trop céder aux lunes écolos (rester réaliste) et aux illusions gauchistes (trop éloignées du peuple).
    En tout cas il faudra créer les conditions du grand rassemblement républicain qu'exigera la situation (cf le CNR) et je rejoins le point de vue développé par l'ami Darthé-Payan, sans remise en cause des traités européens et du carcan de l'euro, le futur gouvernement de gauche sera réduit à l'illusion lyrique, puis à l'impuissance par la soumission au marché et enfin à l'échec (cf 81-83).
    L'espoir renaîtra de la volonté politique, de l'affirmation de la primauté du politique sur l'économie, de la Loi sur le contrat, des valeurs universelles de la République sur les communautarismes.
    Salut fraternel et républicain à tous ceux qui se reconnaîtront !

  43. 543
    Hold-up dit:

    Descartes dit N° 500

    "J’ai écrit (en réponse à Hold up): « C’est à dire, depuis 1968 ? Pour une fois, tout à fait d’accord avec toi. La jeunesse était soignée et chouchoutée entre 45 et 68. Après, tout est parti à vau l’eau… ».
    Tu me réponds: « Avant partir à vau l’eau, » m »a jeunesse chouchoutée est partie en bateau se taper 27 mois (et certains 36) de djébels en Algérie (…) ».C’est à Hold-up qu’il faut adresser ta réclamation, pas à moi. C’est lui qui a déclaré qu’on « sacrifiait la jeunesse depuis 40 ans… "

    C'est tout l'art du bonhomme ça. Vous faire dire ce que vous n'avez jamais dit et refiler le bébé à quelqu'un d'autre qui n'a rien à voir avec le premier incriminé. Pas de service après-vente chez
    " Descartes" - C'est du grand n'importe quoi. Une logorrhée monomaniaque et un éternel soucis de rectification d'autrui poussé jusqu'au délire. Un vrai chien de garde qui vous tient sous ses crocs. Soudain, il ne vous donne plus le jarret qu'il vous plaisait encore deux minutes auparavant d'élancer pour pouvoir vous mouvoir. Il ne vous lâche plus et se souvient éternellement de vous. Si vous l'écoutez vous êtes cuit.

    La devise de son blog « Pour le roi souvent, pour la patrie toujours » situe le prototype. Que vient faire un monarchiste sur le blog de Jean-Luc Mélenchon ? Mystère. L'alibi d'un colbertisme d'opérette et sourd comme un pot ne pourra pas être tenu complètement pour une circonstance atténuante.

  44. 544
    Mario Morisi dit:

    Je le dis et le répète. Le "laissez faire/laissez passer", la "libre circulation" des litanies et "la concurrence libre et non faussée" des Quatre Maîtres Briseurs demanderait d'être régulé. La répétition maladive de "Républicain, jacobin et socialiste", l'impression d'avoir affaire à une secte avec sa Dogma et ses rites, fait plus de mal à notre travail d'unification et d'éducation interactive que tous nos ennemis. Ca n'est pas une allergie personnelle. Donnez l'adresse de ce blog à ceux de vos amis qui sont intéressés, dites leur de vous communiquer leurs critiques... et vous verrez ce que ça donne... Si la sémantique performe ("au commencement fut le verbe") certains mots arrangé selon une certaine syntaxe écoeurent et éloignent. Parti de Gauche et Front de Gauche d'un côté et Loge républicano-jacobino je ne sais quoi de l'autre. Et puis la République déclinée avec autant d'étroitesse liturgique nous éloigne un peu trop du monde et de nos autres frères les humains. Comme le prouve la réaction des Evêques de la nouvelle Eglise républicano-jacobino-pyramidale dès qu'on leur parle d'écosystème et d'environnement global.

  45. 545
    Descartes dit:

    @cvnes (#538)

    Pour moi, c’est une forme social démocrate ou paternaliste, il n’empêche que l’idée du patronat dans une phase de développement industriel avait bien compris que de meilleures conditions sociales contribuent à l’évolution de la plus value (et bien évidemment les profits des administrateurs/patrons). La est la comparaison avec le CNR, quand il fallut reconstruire le pays cela passait par l’appropriation de moyens de production et d’échange, le renforcement de l’unité nationale, mais aussi par des conditions de vie et de travail qui emportaient l’adhésion de la classe ouvrière.

    J'avais pas compris, mais posé comme ça je suis à 100% d'accord avec toi. Ton exemple montre d'ailleurs qu'il y a des contextes où il y a consensus entre travailleurs et employeurs pour un partage de la plusvalue qui améliore les conditions sociales, tout simplement parce que c'est dans l'intérêt des deux parties. Contrairement à ce que pensent un certain nombre de mécanistes qui voient dans toute conquête ouvrière une manifestation simple du rapport de force...

  46. 546
    Hold-up dit:

    M.Thibault en appelle à une puissante mobilisation pour la défense de nos droits, sinon proclame t-il, il en sera fini des droits à la retraite à 60 ans.

    " Pour la première fois depuis que le gouvernement a publié son document d'orientation sur les retraites, le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, prend la parole, dans un entretien au Monde daté du mercredi 19 mai, pour dénoncer un " projet qui ne vise qu'à réduire les droits existants ".

  47. 547
    Descartes dit:

    @André Assétoi (#541)

    Il oublie au passage que Patrick Besson a écrit « Avec les Serbes » ou « Coup de gueule contre les calomniateurs de la Serbie » pour tente d’exonérer ses amis Karadzic et Mladic de leurs crimes.

    Oui, un peu comme Badiou qui exonérait le régime des Khmers Rouges dans son célèbre article "Kampuchéa Vaincra" (consultable ici, pour ceux qui aiment de temps en temps revenir en arrière). C'est fou ce que les gens peuvent être aveugles, quelquefois.

    Oui, vraiment, de plus en plus je me demande si le faussaire ne serait pas un peu négationniste sur les bords…

  48. 548
    Hold-up dit:

    Néolibéralisme : système du " Toujours Plus ", système de l'épuisement et de la déraison (Devasted World).

    Que s'est-il passé le 20 avril sur la plateforme DeepWater Horizon ? Un témoignage accablant sur les pressions exercées par BP pour accélérer la production de pétrole a été diffusé par l'émission "60 minutes", sur la chaîne CBS, qui a apporté pour la première fois des précisions sur les circonstances qui ont précédé l'explosion qui a fait onze morts.

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/05/19/etats-unis-revelations-sur-l-explosion-a-l-origine-de-la-maree-noire_1353936_3244.html

  49. 549
    ydaho dit:

    Retraites :

    hé ben, va falloir y aller pour le 27 mai ! pourvu que ce ne soit pas un feu de paille !

  50. 550
    Milena dit:

    post 358

    emma, tu as une drole d'attitude envers les femmes voilées. Tu ne trouves pas ça choquant qu'elle se soit fait aggressée dans un magazin, juste pour porter un voile intégral? C'est ça ton idée d'égalité? Enlever, de force, le voile d'une femme qui fait des cours? Franchement, c'est déguelasse comme attitude.

    La vérité, c'est que ces femmes que tu penses être soumises seront forcée de ne plus sortir, une fois qu'on imposera cette loi régressive et anti-républicaine. On parle de "prison" en référence au voile intégral et on finira par emprisonner ces femmes chez elles. Dand la ruée vers l'Islamophobie, on perd toute logique il me semble.

    Cette loi est l'antithèse de la liberté. Elle n'est pas simplement régressive, elle est surtout raciste, car elle n'affectera qu'un groupe bien défini de personnes, des femmes musulmanes. Elle est aussi probablement anti-constitutionnelle et certainement contre les standards internationaux des droits de l'homme. Et tu défends la violence physique contre une personne qui le porte?

Pages : « 14 5 6 7 8 9 10 [11] 12 13 14 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive