05avr 13

En relisant mon précédent post, je me disais : on dirait que j’ai écrit tout ça dans un autre temps. C’est bien le cas. Les aveux de Cahuzac ont fait basculer le temps politique. Comme il y a un avant et un après Chypre, il y aura un avant et un après Cahuzac.

Moralement, même quand on n’y est pour rien, même quand au contraire on a prévenu sur tous les tons au prix de pluies d’injures et d’attaques les plus viles, on a quand même honte, parce qu’il s’agit de notre pays. Mais politiquement c’est jubilatoire de voir pris au piège de la vérité tous ces donneurs de leçons solfériniens ! Et de voir montrer madame Le Pen prise dans la chaîne du mensonge qui unit les belles personnes !

Ensuite intellectuellement, c’est très satisfaisant. Les événements confirment l’analyse sur la pente des événements qui fonde notre stratégie et nos méthodes de campagne. Ce régime est vermoulu jusqu’à l’os ! L’argent qui croyait tout « fluidifier » a tout desséché. Toute secousse l’atteint dorénavant au cœur. Lequel est en pâte à modeler ! Evanescent, incohérent, même au moment de faire des propositions pour produire je ne sais quel « choc » imaginé par des communicants à deux balles, le président trouve encore le moyen de proposer quelque chose de déjà censuré par le Conseil Constitutionnel. Ce qui en dit long sur l’inconsistance des équipes en place autour de lui !

Partisan de l’agir davantage que du seul parler, mes amis, après un tour de table avec mes camarades, je fais donc la proposition d’une marche pour la Sixième République. Et j’assume de proposer une date pour éviter de perdre du temps. Le 5 mai. Jour anniversaire du second tour de l’élection présidentielle. Jour anniversaire de l’ouverture des Etats Généraux de 1789…

sfio-1932Notre dénonciation de l’oligarchie prend des visages, des noms, des adresses. La communauté de mœurs, de vie, d’appétits, de fréquentations qui unissent les puissants du « bipartidarisme » éclate au grand jour. Voilà ce que j’appelle « l’officialisme ». Importants « officiels », partis « officiels », experts inamovibles « officiels », et ainsi de suite. Tous ceux-là se sont garantis une circulation libre et non faussée entre les camps politiques et les comptes en banque. Ils parlent tous la même langue internationale de la finance. Si bien qu’un Chinois véreux et un boucher-libraire, trésorier de la campagne de François Hollande, peuvent ouvrir ensemble un compte offshore sans problème linguistique pour se comprendre ! Mais ce n’est pas tout.

Le filet du silence et du harcèlement qui a accablé Mediapart a aussi joué son rôle : nous faire douter, hésiter. Nous enfermer dans nos propres exigences morales. Les faits démontrent que c’était la meilleure protection dont disposait le criminel. Psychologiquement, ce fut sans doute une aide précieuse pour lui, pour persister dans le mensonge. On peut même penser que c’est aussi ce qui lui a permis de croire que son subterfuge fonctionnerait jusqu’au bout ! N’empêche. Quand il est devenu de bon ton de supputer sur « le discrédit de la classe politique », j’y vois surtout un écran de fumée protecteur du naufrage d’une certaine caste médiatique. Les quatre-vingt tweet d’un Jean-Michel Aphatie pour mettre en cause l’enquête de ses confrères de Mediapart ont joué un rôle aussi important dans le pourrissement de l’affaire Cahuzac que les cécités volontaires des importants du Parti Solférinien et de leur gouvernement. Maintenant un nouveau piège autobloquant est tendu par l’officialisme médiatique. Critiquer et taper sur l’oligarchie ce serait dire : « Tous pourris ». Horreur ! Tant vaudrait signer une carte chez Déat et Doriot comme dirait l’infâme Attali. Je me suis fait avoir sur ce thème par Nicolas Poincaré. Peu lui importait ce que je racontais, il conclut : « Vous dites « tous pourris ». Alors vous dites « tous pourris » ? » Et moi comme un ballot : « Non, non, non, pas tous pourris ! ». Ce coup-là j’ai perdu. Mais il n’y aura pas de deuxième fois. Méfiance, la caste va se défendre.

Dlenine’ailleurs comme aux temps déjà si précurseurs de l’affaire Strauss-Kahn, on apprend à présent que « tout le monde savait ». Hervé Morin, ancien ministre de la défense, de droite, dans « le Parisien » révèle : « Il se disait depuis longtemps dans les dîners en ville que, sur dix cheveux transplantés par monsieur Cahuzac, neuf l’étaient au noir ! » Car dans les dîners en ville, en vacances, et que sais-je encore, tous les « officiels » se voient, se parlent, échangent des adresses pour les cheveux et que sais-je encore. Tous les officiels et donc aussi le chien de garde de la maison commune du fric, la troupe Le Pen. Voyez le financier de madame Le Pen. Il savait depuis vingt ans puisque c’est lui qui a ouvert le compte de Cahuzac et n’a rien dit ! Il a prévenu la madame qui savait donc et n’a rien dit non plus. Peut-être est-ce avec cette sorte de silence qu’elle a réussi à faire avancer sa dédiabolisation médiatique ? On apprend dans « Le Parisien » que ce financier des Le Pen a rencontré récemment monsieur Cahuzac dans un bar du seizième ! Il lui aurait annoncé qu’il allait avouer. Il est certain qu’il a prévenu madame Le Pen. Mais il n’a rien dit publiquement. Normal. Ces gens-là s’appelaient entre eux le « gang des implants » (Le Monde) ! Autrefois ils dînaient ensemble en vacances ! Mais oui ! Mais oui ! Je suppose que bientôt on en apprendra d’autres. Et on nous dira « tout le monde savait ! » Tout le monde ? Vous aussi madame Michu ? Noooon ! Et toi camarade du PS qui nous fait la leçon depuis des mois sur « ceux qui aident Le Pen par leur critique du gouvernement » ! Hein ? Toi aussi, tu allais en vacances avec le responsable du Front national de ton village comme le font tes chefs ? Va savoir ! « Tout le monde savait », qu’ils disent. « Tout le monde », ça veut dire « les officiels », les importants. Les autres n’existent pas à leurs yeux et rien ne le dit mieux que cette expression « tout le monde savait ». Les autres, c’est « personne ».

Bon donc, « tout le monde savait » que les implants de cheveux chez Cahuzac « se payaient au noir » ! Ah ! Ah ! Et si c’était là que s’était construite la chaîne du mensonge ? Tous ceux qui ont été se faire implanter des cheveux suaient peut-être à grosses gouttes en se demandant quand sortirait la liste des clients et le prix payé. Alors, ils regardaient ailleurs, ils croisaient les doigts, ils éteignaient les petites flammèches de l’incendie quand ils en trouvaient une à portée de main ! Hommes politiques, médiacrâtes, il doit y avoir un monde qui se tient par les cheveux et les paiements au noir de la coquetterie. Suivez les nouveaux cheveux, amis, si vous êtes curieux ! De toute façon je suppose que la justice va le faire. Car l’agent caché de monsieur Cahuzac venait bien de quelque part ? La justice va vouloir savoir d'où et de qui ! Petits ruisseaux ou grandes rivières, le nombre des mouillés va faire tignasse ! 

Nous n’en resterons pas aux gémissements et aux commentaires. Ni même aux sarcasmes bien mérités par toute cette engeance officialiste. Il faut entrer dans l’agir. C’est de notre honneur de citoyen dont il est question. De notre dignité de peuple libre. La décomposition politique des institutions a une origine : le mépris du peuple et le règne de l’argent. C’est là qu’il faut frapper et changer de cap. Mais avant même de discuter de cela, de son bien fondé ou non, c’est la règle de la discussion civique qu’il faut changer. La règle du jeu démocratique. C’est-à-dire la Constitution. Hollande veut encore la changer trois fois. Elle l’aura été plus d’une vingtaine de fois depuis sa promulgation. Jamais par une Constituante ! Et trois fois seulement au suffrage universel. Nous vivons sous l’empire d’un bricolage de circonstance, de convenance et de connivences.

La construction pyramidale de la Vème république aggravée par l’inversion des scrutins et le raccourcissement du temps des mandats produit des effets destructeurs de grande ampleur. Le résultat de la concentration du pouvoir sur le prince éphémère, on connaît. On sait à présent l’effet d’isolement et le sentiment de toute-puissance nombriliste que la fonction distille dans l’organe humain qui l’occupe. Mais cette culture du sommet redescend en cascade sur tous les échelons du pouvoir qu’ils soient élus ou technocratiques. L’arrogance est partout, la vertu civique passe pour un défaut de communication, le débat, un ennui passager. Les alternances, loin d’aérer le système l’ont durci et irresponsabilisé. Les « insubmersibles » sont les créatures nées de ce monde. Hauts fonctionnaires, experts auto-proclamés, rapporteur de commission Dugenoux et ainsi de suite, survivent à tous les changements politiques, s’entre-protègent à chaque alternance. Ils maintiennent une continuité qui n’est plus celle de l’Etat mais de la mode idéologique qui les a rassemblés, de la promotion qui les a fait se rencontrer. C’est cette chair pale et insipide qui séduit Hollande. Il s’entoure de technocrates sans idées, de condisciples de sa promotion comme d’autres des natifs de sa tribu, de politiciens sans consistance voués à lui comme autant de commensaux émerveillés de l’entre-soi que crée l’absence de convictions. Ceux-là n’ont finalement plus aucun lien avec le monde qu’ils prétendent représenter. Quel est le fil de l’existence de telles créatures ? Eux-mêmes. Le contenu est venu d’ailleurs. Au bout d’un certain temps, depuis que cette évolution a commencé dans les rangs du PS, les sociaux-libéraux ont trouvé la pratique de leur théorie. L’argent ce grand fleuve qui charrie déjà tant d’eaux mêlées leur a paru non seulement moins suspect mais tellement familier ! J’imagine le processus. On entendit raconter que les coups d’épuisette revenaient pleins. Certains se demandèrent où jeter des filets. D’aucuns y pourvurent. On pêche même parfois à la dynamite. Dès lors, rien jamais ne leur paraît plus aussi immoral qu’ils l’avaient d’abord cru. Peut-être parce qu’ils ne voulaient rien savoir de leurs propres actes privés, ils étendirent la règle aux actes publics. Une doctrine émergea qui satisfaisait tout le monde : les traîtres et les lâches. Une doctrine assumée. C’est ainsi que Pierre Moscovici peut dire qu’un ministre n’est jamais un « salopard » qu’il soit de droite ou de gauche (Le Parisien). La fonction exempterait de la responsabilité morale. Non seulement celle du ministre comme personne mais celle de sa politique. Voilà une pensée typique du technocrate le plus fanatisé. Il croit qu’il n’est rien de plus que l’agent zélé d’une loi de la nature. L’accoucheur de l’histoire n’a aucune responsabilité sur la personnalité du bébé, en quelque sorte ! Cette raison « technicienne », de la politique, son absolutisme intrinsèque, est mère des pires horreurs dans l’histoire. De la sorte et au total, l’infection est partout. Le coup de balai est le meilleur remède disponible.

Qu’est-ce qu’un coup de balai en démocratie et en République ? Rien de plus qu’une décision prise par le peuple lui-même. Elle concerne les personnes mais surtout le système. Robespierre fit voter que les élus sortant de la Constituante ne pourraient être élus à la législative suivante. Plus proche de nous, Rafael Correa fut élu en Equateur la première fois avec comme programme la Constituante et la non rééligibilité des sortants. Retirer leur mandat à ceux qui l’exercent pour se donner la possibilité d’une page neuve ne doit pas être seulement un moyen réservé aux périodes d’exception comme celle que nous vivons. Ce doit être une option permanente pour le peuple souverain. C’est ce qu’ont introduit dans leur Constitution les vénézuéliens. Il existe la possibilité d’un référendum révocatoire sous condition de la collecte d’un certain nombre de signatures d’électeurs. Cette procédure a d’ailleurs été utilisée contre Hugo Chavez lui-même ! Mais le même pouvoir est reconnu au niveau municipal et même législatif ! L’usage du balai doit être un recours permanent de l’intervention populaire. Le référendum révocatoire permet d’articuler l’initiative politique du grand nombre et la stabilité institutionnelle dons a besoin toute société.

Mais bien sûr, l’idée de coup de balai a aussi une signification politique immédiate. Pour nous, elle concrétise l’idée « qu’ils s’en aillent tous ». C’est un acte d’éducation populaire destiné à valoriser l’idée qu’on peut se passer des puissants du jour. Que nous sommes aptes partout où nous sommes à faire bien mieux qu’eux. Et surtout c’est une préparation en profondeur de l’idée qu’il faudra tous s’en mêler pour conduire la rénovation sociale et républicaine à son terme. C’est pour cette raison que depuis les premiers moments, le Front de Gauche porte l’idée d’une Constituante pour aller vers la Sixième République et l’a inscrite dans son programme « L’Humain d’abord ». Dans la version initiale cette Constituante était même le premier point du programme. Il passa en six parce que des rédacteurs expliquèrent que « c’est le social qui motive nos électeurs ». Personnellement je n’ai jamais pensé cela. Je crois que le social est en ligne directe avec le plus pur de la politique qu’est la règle du jeu démocratique dans un pays de vieille tradition parlementaire et de libertés communales comme le nôtre. Les faits se sont chargés de donner les preuves dont certains manquaient pour y croire. J’admets d’autant plus volontiers qu’ils aient douté qu’on connaît bien la  vieille tradition d’indifférence aux institutions qui habite depuis longtemps notre gauche. Mais le fait est que non seulement la Constituante et la Sixième République furent au cœur du programme mais que c’est sur ce mot d’ordre qu’ont été convoqué les trois plus grands rassemblements de la campagne présidentielle, à la Bastille, au Capitole et au Prado !

C’est de cette Constituante dont il faut parler de nouveau haut et fort. Car ce n’est pas une lubie idéologique que cette idée. C’est une réponse concrète à une question concrète. C’est elle, d’ailleurs la réponse complète au large problème posé. Car du simple fait qu’il s’approprie la définition de la règle commune le peuple redevient acteur et propriétaire de la société. Le faisant il se refonde lui-même. Il s’unifie en se définissant. La seule carte d’identité rend constituant. La Constitution ne se contente donc pas de s’imposer à tous elle appartient à tous. Evidemment, il faut pour cela qu’il y ait une Constituante ! Et il faut qu’elle soit préparée par une implication populaire de grande envergure. Les équatoriens fixèrent un lieu et un délai de plusieurs mois pour préparer ce qu’ils auraient pu régler à l’ancienne entre juristes en une semaine. Vers ce lieu convergèrent des délégations populaires de tout le pays. Au Venezuela on fixa aussi un délai et les articles proposés furent mis en débat dans tout le pays, expliqués et critiqués quartier par quartier, imprimés sur tous les supports de communication les plus quotidiens comme l’emballage des paquets de pâtes alimentaires…

Un tel objectif ne se sollicite pas. Il s’arrache. C’est l’action populaire qui imposera la Constituante. Personne ne peut croire que « l’officialisme » va convoquer ses juges ! En tous cas pas de bon gré. Evidemment ce sont les circonstances qui commandent l’avancée des idées. Ce moment de décomposition putride est propice à une prise de conscience. Je fais le pari qu’elle dépasse largement les seuls rangs de notre Front de Gauche. C’est pourquoi cette idée doit se transformer en force matérielle large, sans accaparement du thème. L’objectif n’est pas de réussir un coup de communication mais un coup de mobilisation. Si nous sommes forts l’initiative fera peut-être le déclencheur dont nous avons besoin pour remettre le pays en marche. On pourra répliquer l’initiative avec plus de facilité. C’est la stratégie qui prévalut pour organiser le trio Bastille-Capitole-Prado. Bien sûr il faut le réussir. Il n’y a pas de date parfaite. Il n’y a pas de lieux parfaits. Il faut donc aller de l’avant avec audace en se donnant les meilleurs points d’appui. Une fois regardé le calendrier de près c’est la date du 5 mai qui semble la meilleure. Plus tard on butte sur un grand pont. Plus tôt le délai n’est pas suffisant.

09Le 5 mai est l’anniversaire du deuxième tour de l’élection présidentielle. Le 5 mai est l’anniversaire de l’ouverture des Etats généraux de 1789 qui rendirent le peuple souverain en France. Enfin, juste pour l’humour, apprenez que le 5 mai est la journée mondiale de l’hygiène des mains. En France cette journée mondiale est appelée journée « mains propres ». Ça ne s’invente pas. Le 5 mai me paraît un jour propice. Le 5 mai nous pourrions donc rendre coup pour coup et manifester pour la VIème République, nationalement cela va de soi. Cela va de soi parce que l’expérience nous montre que les manifestations décentralisées ne produisent pas le même effet d’entraînement et ne sont pas comptabilisées de la même façon. 

Droits réservés – Toute reproduction ou utilisation est interdite


605 commentaires à “Que diriez-vous d’une marche pour la Sixième République le 5 mai prochain ?”

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 13 »

  1. 351
    Nicks dit:

    @Erick
    Bien entendu qu'il faut que le FdG apparaissent comme une force politique cohérente et cohésive, mais précisément, l'initiative de Jean-Luc Mélenchon va dans ce sens. Pourquoi ? Car elle force certains partenaires qui hésitent encore, en dépit de tout bon sens, à rompre avec l'appareil du Ps, à faire un choix réel et non pas ménager la chèvre et le chou, ce qui ne peut que nuire à notre lisibilité et entrainer quelques suspicions assez légitimes, climat qui ne favorise jamais l'unité.
    Par ailleurs, pour ceux qui se demandent pourquoi la mobilisation n'est pas plus forte dans les manifestations de travailleurs en semaine, je propose de revenir sur la lutte contre le projet du précédent gouvernement contre les retraites. Qui a trahi les millions de gens qui s'étaient déplacés plusieurs fois et qui étaient tout proches d'en arriver à la grève générale, soutenus par une majorité de la population ? Qui a décidé au lendemain d'une nouvelle manifestation de trois millions de personnes et après une semaine de grève, que la prochaine aurait lieu trois semaines après, cassant de fait le mouvement ? Parmi ceux qui ont décidé, il y avait la centrale de la CGT, au grand désarroi de la base bien entendu, comme aujourd'hui les militants Pc sont souvent exaspérés des tergiversations de certains de leurs cadres.
    Il ne faut pas ensuite demander à beaucoup d'entre nous de jouer les héros, perdre une journée de salaire, juste pour le sacrifice, en sachant pertinemment qu'une journée d'action isolée ne fera rien avancer et ne servira qu'aux moqueries des puissants à notre égard, vu notre petit nombre. Le ressort est définitivement cassé et même si c'est dommageable sur le court terme, je crois qu'il n'est plus possible de mobiliser sur des points précis et par les voies traditionnelles du syndicalisme.
    Au moins, le 5 mai nous serons nombreux et pour promouvoir un projet d'avenir, global, qui lui seul permettra de revenir sur les régressions en cours actuellement. J'insiste sur le fait qu'il ne doit y avoir qu'un rassemblement, du moins un seul principal, pour que nous puissions faire masse, près des centres de pouvoir. Encore une fois, si une collecte est mise en place pour financer les déplacements depuis la province, j'irai donner immédiatement.

  2. 352
    Michel Cardeillat dit:

    Je n'ai pas reçu le mail de validation d'adresse de mon commentaire N°343...

    [Edit webmestre : C'est normal. Votre commentaire était retenu pour modération préalable, car il contenait un lien parfaitement inapproprié vers le site du Front National. Ce qui me donne l'occasion de rappeler la règle, pas de liens sur ce blog vers les sites fascistes, même pour montrer qu'ils ont tort, ce dont personne ici ne doute.]

  3. 353
    breteau jean claude dit:

    La comédie de l'homme seul développée par le PS, c'est ce qui s'appelle se foutre du monde! Ils sont des milliers à planquer leur fric en Suisse, au Luxembourg, à Monaco et aux iles Caiman. Protéger les voyous est le sport préféré des intouchables. ça suffit et n'oublions pas que le club abrite aussi les passeurs fascistes du FN. Pour eux c'est l'argent d'abord, pour nous c'est l'humain d'abord. L'amalgame des Fronts est honteux tout nous oppose à ces délinquants.

  4. 354
    Alain44 dit:

    Avec des balais ou des fourches, nos adversaires trouveront que nous entretenons un climat insurrectionnel. Nous devons défendre les arguments de la nécessité de refonder la constitution comme il va de soit aujourd'hui compte tenu des dérives que chacun peut constater. Cela s'appelle la démocratie et redonner le pouvoir à l'ensemble des citoyens, le contrôle législatif, le contrôle des capitaux, des banques est un devoir citoyen. Les députés PS viennent de voter un article de l'ANI cette nuit, honte à eux, quelle régression sociale impardonnable.

  5. 355
    Bélatar dit:

    Bravo pour l'affiche de la SFIO sur le coup de balai : l'humour est bien venu.

  6. 356
    Guy 51 dit:

    350 max dit:
    "Je suis entièrement d'accord avec toi sur cette affiche "malencontreuse".

    Pfffff...
    Ce n'est pas une affiche pour le 5, c'est une illustration de texte !

  7. 357
    orero ramon82 dit:

    J-L Mélenchon doit intervenir sur Radio J dans quelques minutes: est-il possible d'écouter cette radio en direct sur la toile ? Merci.

  8. 358
    sergio dit:

    A propos des médiacrates, je note un partage des tâches. La presse popu de droite du type "Parisien libéré" "Aujourd'hui, supplément hebdo", offrent du le Pen radieux et rassurant. Tandis que la presse et les radios ou télés "prout prout", ça y est, me voilà à parler cru, attaquent Jean-Luc, le PG et des exemples récents de ruptures comme Chavez et le Vénézuéla (pas trop le FdG ni le PCF puisque ces vendus de médiocrates espèrent nous séparer en vain !). Le dernier Monde du we par exemple. Rassurez-vous, je ne l'achète pas !

    Pour l'affiche
    Rrassurez-vous M. le Webmestre, j'ai compris que ce n'en était pas vraiment une pour l'instant. Je trouve excellent celle de la SFIO. Elle rappelle les origines ouvrières, internationalistes et révolutionnaires de ce parti et d'autre part elle symbolise parfaitement le sentiment moderne des citoyens : rejet définitif des oligarques qui tuent l'économie, la démocratie, la république et les peuples, plus la nécessité d'une nouvelle constitution adaptée à la situation politico-financière et internationale.
    Peut-être pourra-t-on se permettre de figurer dans les détritus les groupes financiers criminels, le FMI, la BCE actuelle, les Commissaires de l'UE, les Caïmans.

  9. 359
    jeannine dit:

    @menjine321 @Erick
    Dont acte a vous deux. Il suffit souvent de s'expliquer. Menjine, loin de moi l'idée de caricaturer Gérard Filoche je ne le connais pas particulièrement, non, c'était de l'amertume vis a vis de Jean-Luc Mélenchon, qui je le redis clairement, s'égosille, c'est le mot, depuis une éternité sur ce sujet, avec en face des "journalistes" qui ne l'entendent pas et qui le regardent comme s'il arrivait de la Lune ou de Vénus. C'est tout. Agaçant non ? A tous ceux ceux qui vous souciez de l'unité du Front de gauche, je peux vous dire ceci, si je ne lai déja fait. Je suis membre du PG, convaincue, fidèle parmi les fidèles de J-L Mélenchon, et je connais également très bien A Chassaigne avec lequel j'entretiens de très bonnes relations politiques et d'amitiés, ainsi qu'avec tous mes ami(e)s communistes du coin et nous faisons du bon travail ensemble en parlant un langage de vérité (ça chauffe parfois) mais c'est sain et toujours amical. Nos assemblées citoyennes marchent très bien avec parfois notre député André (Dédé pour nous). Donc, donc vive le Front de gauche !

  10. 360
    paul dit:

    Un conseil si je puis me permettre, même si il est toujours bon de rappeler les racines politiques du mouvement de temps en temps en l'encrant dans les têtes par le biais de vieilles icônes, comme celles que vous utilisez pour illustrer cette article. Il serait bien mieux venu à mon avis de faire un "appel à graphistes / illustrateurs" comme vous l'aviez fait pour vos photos du blog, ça ramènerait un peu de jeunesse et de sang frais dans votre charte graphique et je pense que ceci peut être le bienvenus.
    Bonne continuation.

  11. 361
    bernard hugo dit:

    Ras la poubelle de cette histoire de balai ! "Il est dans l'essence des symboles d'être symboliques" comme disait Jacques Vaché (de mémoire). Un peu d'imagination, que diable !

  12. 362
    Pierre FOUCAULT dit:

    Le balai et l'affiche (qui en fait n'est qu'une illustration sur le blog de Jean Luc...), ras le bol en effet ! Revenons plutôt à la question de départ : "Que diriez-vous d’une marche pour la Sixième République le 5 mai prochain ?"

  13. 363
    Pobiéda dit:

    @ Orero Ramon82 357 et tous les camarades
    Voici le lien pour écouter l'émission en direct sur Radio J.

  14. 364
    phil68 dit:

    Hier soir dans ONPC, même Ruquier s'est personnellement attaqué à une certaine oligarchie médiacratique, Aphatie en tête, et à dit que cette dernière était l'une des causes principales de l'immoralité de certains politiques (je dis bien certains, car tout le monde politique n'est pas pourri, à commencer par les nôtres qui sont clean). Si même les tenants des médias s'y mettent, c'est que nos idées progressent !
    Il faut selon moi à présent cibler mieux cette oligarchie médiatique, qu'il faut distinguer de la masse des journalistes qui aimeraient faire du bon travail mais qui ont souvent une muselière (ah que ne rêverait-on qu'il y ait davantage de Mediapart!)
    Ainsi l'accusation "Mélenchon n'aime pas les journalistes" tomberait. Il n'aime pas certains journalistes et certaines conceptions de ce métier, mais pas les journalistes dans leur ensemble. La preuve, il a lui même exercé un temps cette profession !

  15. 365
    Franceschi claude dit:

    Je ne sais pas encore comment je vais organiser mon déplacement de Bastia à Paris mais j'y serai.

  16. 366
    dedifun29 dit:

    Concernant Ruquier, je ne sais pas trop car le garçon, un coup il fustige la droite, un coup la gauche, il se dit apolitique (comme Bourdin) mais, on le sait que trop bien, dans ce milieu il existe toujours des affinités.
    Pour revenir à la marche du 5 mai, est-ce qu'une page, telle que celle qui avait été mise en place pour le 8 mars 2012 est prévue pour se rassembler au niveau des transports (cars, covoiturage, voire train, mais pour ce dernier mode, on sait que la SNCF ne nous aidera pas...)

  17. 367
    henri dit:

    Il semble que nos députés à l'assemblée nationale s'abstiennent sur de nombreux articles de l'ANI après le rejet de leurs amendements, il serait bien qu'une information continue soit mise en place sur le blog de Jean-Luc Mélenchon.

  18. 368
    sylvain dit:

    Tiens, Le Pen ressort ses dossiers bien aimés sur le salaire de Jean-Luc. Je pense que la dame n'a vraiment plus rien à dire sur le fond et qu'elle repart pour une campagne crasse dont elle a le secret. Et moi ça me fait plaisir parce qu'elle se décrédibilise complètement. Vous me direz que les médias vont dans son sens et que mine de rien, ça peut attirer les foules des "révoltés légitimes" de France. Je ne pense pas une seconde à ce scénario. Pour moi, le Front National est un mauvais élève qui rend de très mauvaises copies en pompant, de surcroît, sur les autres parce qu'il n'a aucun talent et qu'il ne travaille pas assez. Il a pigé tous les coups bas de la roublardise et cherche à en tirer profit en se faisant bien voir. Il proclame, la main sur le cœur, ne pas être raciste mais se sentir démuni par "l'étranger qui mange le pain des Français". D'ailleurs, on peut constater sur tout le territoire que les gens qui votent Front National ne sont pas racistes (à moins d'être réunis entre eux...!) mais gare aux oreilles sensibles dès qu'ils se retrouvent dans les conditions où plus rien n'arrête leur violence. C'est une chose que tout le monde sait. Sauf les médias! Pas un mot sur ces débats passionnés des afficionados de l'extrême droite qui rêvent de se faire justice eux-mêmes au nom de la légitimité d'être des "Français aux valeurs séculaires". Des valeurs qu'ils disent être liées: au sang, à la terre, à l'identité nationale, à la chrétienté(c'est fou comme, d'un seul coup, on compte de "chrétiens" dès qu'un membre du FN s'exprime),etc. A oui, j'allais oublier, n'oublions pas l'impérieuse nécessité de se défendre du péril alarmant du terrorisme qui gangrène nos sociétés. Donc, voila Madame Le Pen, suivie des journalistes, qui vient "au nom des préoccupations des Français et de leur légitimité à être racistes et xénophobes", nous parler du salaire de Jean-Luc Mélenchon oubliant que cet argument bidon a déjà été évoqué des centaines et des centaines de fois pour finir par retomber sur la tête de ceux qui s'en servent parce qu'il n'y a strictement rien à dire à ce propos! Le Fn jette l'opprobre quand il ne sait plus quoi faire pour combler ses lacunes, ses manques, ses vides...Et ses mensonges! Parce que le Fn sait beaucoup de choses concernant la corruption et fait partie intégrante du bal des pourris! Il est temps que le peuple siffle la fin de la récréation au nom d'une valeur commune: la justice.

  19. 369
    Menjine dit:

    @Jacqueline
    Bien entendu l'agacement que tu ressens je le partage. Si j'ai réagi c'est pour quelque chose de plus profond, car en fait je suis gênée par la question de Mélenchon et l'organisation de cette marche. Non que je ne me mobiliserai pas, j'y serai, j'irai envahir quelque jours mes enfants parisiens pour qu'on y aille en famille; mais, je me pose la question de l'opportunité de cette marche. J'ai du mal à saisir cette lutte pour la "Constituante", en dehors de toute élection prévue, proposée sur ce que je pense être une réaction épidermique quoique totalement justifiée à cette situation où nous ont mis des prétendus hommes de gauche qui sont d'une caste si auto-référente qu'ils ne voient même pas l'indécence et l'impudence de leur déni. Ce qui me gêne dans cette mobilisation, c'est qu'elle délaisse la mobilisation, de masse, forte et structurée qui devrait être la nôtre pour défendre le verrou social qu'est le Code du travail. Il me semble que Mélenchon,alors que l'accord inique n'avait pas encore été voté par les "partenaires" (sic) sociaux avait dit que si tel était le cas ce serait "l'état de guerre". J'approuve cette phrase, car mon analyse c'est de dire: c'est cela le point fondamental, la lutte de l'heure. Je trouve que nos députés sont bien seuls, que Chassaigne que je n'appelle pas Dédé car je ne le connais pas, mais que je lis comme je lis Filoche et Mélenchon fait un travail formidable. Je crains que l'organisation, la recherche de mots d'ordre pour la marche du 5 Mai sur un thème différent (même si tout est dans tout) ne mette l'accent sur autre chose que ce verrou de notre "contrat social" le code du travail. C'est ce point qui est attaqué aujourd'hui, il va être oublié. La lutte pour une nouvelle République, oui, mais pour ce faire il faut (nous ne sommes pas en élection) renverser le pouvoir actuel. En avons nous les forces? si une manif ne suffit pas? alors ? Bien sûr il nous faut nous manifester, mais nous devrions être sur le pied de guerre derrière nos députés, nos syndicats de lutte pour la défense de ce qu'il reste du compromis de 1945, avant de passer à la réclamation d'une sixième République. Oui ce qui me pose problème c'est la question de l'opportunité de mettre un nouveau fer au feu alors que nous devrions "forger le fer quand il est chaud" : celui de la défense ouvrière. Au 9 Avril d'abord !

  20. 370
    orero ramon82 dit:

    Sur la 2, l'invité, M.Bayrou, est interrogé sur l "affaire".Suit un document "critique" sur les affres traversées par le pouvoir.Et bien pas une seule voix émanant d'un quelconque représentant du Front de Gauche, après les incontournables propos des représentants du pouvoir en place, du journal de "référence absolue" et du pouvoir écarté! Par contre traitement de faveur pour M. Alliot au moins 3 fois dans la séquence, pour lancer ces insanités, et des images "choisies" ou apparait J-L Mélenchon disant ces phrases qui ont fait tant sursauter les journalistes habitués à servir leur soupe aux "puissants" passés et présents sans aucun discernement. Document d'une rare objectivité, comme d'habitude....Et, surprise, aucune annonce de la marche prévue le 5 mai, alors que bla, bla bla et bla bla bli sur un hypothétique reférendum sur la prétendue moralisation, à condition de ne pas trop pousser trop loin le bouchon.... Vraiment, "Que se vayan todos" devient urgentissime.
    J'oubliais le dessinateur dont je ne veux pas me souvenir du nom, présentant cote à cote, J-L Mélenchon balai en main et MLP armée d'un aspirateur....Beaucoup d'écuries restent à vider.

  21. 371
    République démoralisée dit:

    OK pour une marche pour la VIème République
    Je suis offusquée par tant de gabegie à la tête de l’État. Trop c'est trop. Il faut en finir avec le désordre, le chaos entretenus au plus haut niveau.

  22. 372
    Daniel Dijon dit:

    La Suisse une passion partagée par les amis du peuple Jérôme et Pierre ici
    Le peuple aussi voudrait un peu d'air pur donc une 6 république.

  23. 373
    mercure40 dit:

    Bonjour à toutes et à tous et à toi Camarade Jean Luc
    Selon rts Info, Jérôme Cahuzac aurait tenté de déposer 15 millions d'euros dans un établissement genevois, somme déjà avancée par Médiapart. Ce qui accrédite les propos d’Antoine Peillon qui affirme que dans ce genre de transaction le minimum est 2.000.000 d’euros. Moscovici se débat comme un beau diable « Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette. Le premier qui rira aura une tapette ! ». Avec MLP, Ph. Péninque, ne sait plus à quel Saint (ou diablotin) se vouer. Présentation d’un Certificat fiscal falsifié, facile pour un Ministre du budget. Et H Désir demande un référendum sur la moralisation de la vie politique, lui, condamné au pénal le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour abus de biens sociaux, ne devrait-il pas s'appliquer à lui-même ces principes de bonne moralité et démissionner de son poste de secrétaire général du PS ? Bref un beau nid de brigands. On a ouvert la boite de Pandore et elle ne se refermera pas de sitôt.
    Qu’ils s’en aillent tous. Vive la VIéme. Vive la sociale. Vivement le 5 mai.

  24. 374
    mathias95 dit:

    Nous le disons sur ce blog depuis un certain temps, la fraude/évasion fiscale annuelle se monte à 600 milliards (250 milliards pour les 200 000 hypers riches, 350 milliards pour les entreprises et multinationales) quand dans le même temps madame Parisot a le culot de venir réclamer de l'argent pour que les entreprises puissent investir. Mais de qui se moque-t-on ? Cahuzac un homme seul ? Non ! ils sont environ 200 000 mille, la question, c'est aujourd'hui combien de politiques sont impliqués ?
    A L'UMP c'est le vent de panique. Celle ci propose une amnistie, car si la liste balancée par le comptable d'UBS qui dort dans les tiroirs de Bercy refait surface comme cela doit être, un grand nombre de ces tristes sires seront discrédités et politiquement finis. Pas étonnant que cette médiacratie servile, du style Barbier, Cohen, Apatie, continue de tirer à boulet rouge sur JL avec pour objectif de flinguer l'un des seuls hommes politiques propres. Pour ces gens là, c'est insupportable, il a raison sur tous les sujets, la réalité factuelle le confirme !
    Il nous faut être ferme et exiger que la fraude/évasion fiscale soit réellement combattue, que les fraudeurs soient démasqués et condamnés et que l'on commence à faire revenir les 25 à 36 000 milliards planqués dans les paradis gris depuis 40 ans, nous avons la main. Tous le 5 mai dans la rue pour une 6 ième République, dénonçons cette pseudo crise qui ne sert qu'à gaver une minorité, avançons nos propositions. Halte au sabordage du pays par les séides et affidés des oligarchies qui nous gouvernent.

  25. 375
    Georges 70et25 dit:

    Je viens d'écouter radio J (heureusement que je n'avais pas tout misé sur le lien de Pobiéda 12h51). Interview menée par Frédéric Aziza avec ses questions QCM qui polluent d'avance la réponse, ses interruptions pète-sec et inadaptées type marabout-bout de ficelle (bien vu Jean-Luc), son intelligence tordue ou son inculture, voir ses prestations sur LCP. C'est un document cardinal, à bien des points de vue. Ne le ratez pas quand il sera disponible sur le site : en plus de la cohérence évidente pour qui suit ce blog, du parler cru et dru totalement assumé, vous y entendrez de vrais silences éloquents. La bataille des mots se joue aussi là-dessus. Bravo Jean-Luc, bravo Monsieur Mélenchon.

  26. 376
    j-jour dit:

    @Georges70et25
    A propos de l'interview de Jean-Luc Mélenchon sur Radio J
    Sur Twitter et le tweetage en ligne assuré par le PG, nous avons eu la grande chance de ne lire que les réponses de Jean-Luc Mélenchon et pas les questions! Pardon si pour certains cela semble des barbarismes, mais Twitter est un des terrains de communication et circulation de l'information à ne pas négliger et que le FdG et ses sympathisants occupent de mieux en mieux.

  27. 377
    Titus dit:

    Le 5 mai, nous devrons monter à nouveau que nous sommes une véritable force de progrès alternative, prête à prendre ses responsabilités. Nous montrerons aussi notre aptitude à nous mobiliser, à être unis, à être solidaires, à être frères.
    J'espère aussi que cette journée, pour nous militants de base, permettra d'effacer les petites querelles qui sont apparues dans les réunions au sujet des municipales. Nous n'avons pas droit à la division, au chacun pour soi, au rapport de force entre nous au FdG, justement parce que nous sommes responsables et différents des autres.
    Soyons vigilants camarades, le FdG est notre front. Si certains de nos dirigeants prennent le risque d'entacher notre espoir, alors eux aussi devront partir. Unité, solidarité, fraternité.

  28. 378
    Gerard Blanchet dit:

    Premiers échos du congrès de GU où Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent et Christian se sont exprimés. Et aussi dans l'humanité.fr les déclarations de Jean-Luc aujourdhui. Je cite :"Le coprésident du Parti de gauche prévoit "des répliques dans les grandes villes du pays". "La manifestation nationale du 5 mai est destinée à être le creuset où va se rassembler la force qui ensuite va se projeter".
    Cela répond à ce qu'on disait sur ce blog.

  29. 379
    thery dit:

    OK ! Pour le 5 mai on y sera plus résolu que jamais ne lâchons rien vivement le grand nettoyage. 6eme république.

  30. 380
    Maximilien dit:

    @Nicks 351
    Tout a fait d'accord avec toi. Il fallait proposer rapidement quelque chose pour avoir le temps de s'organiser sans repousser la réplique populaire à une date trop lointaine. Je me rappelle d'ailleurs que Jean-Luc avait évoqué quelques atermoiements au sujet de la date de notre manif de rentrée contre l'austérité.
    Tu rappelles aussi le sujet douloureux du rythme inepte des manifestations contre la réforme du chômage. A Grenoble où j'étais, la pression, la motivation, la mobilisation, étaient très grandes. Cela aurait pu aller beaucoup plus loin. Mais malheureusement l'énergie populaire a été très mal employée (pour ne pas dire sabotée).
    Alors, rendez-vous à tous le 5 mai ! Vive la révolution citoyenne ! Pour la République nouvelle des citoyens ! République réelle !

  31. 381
    MORGAN dit:

    Je suis du nord mais je serai présent a Paris pour manifester. Il faut s'organiser, prévoir des navette, covoiturage, trains etc. Que tout le monde se bouge.
    C'est une journée pour changer une vie

  32. 382
    SL? dit:

    5 mai ! Quelle belle date pour un grand ménage de printemps !
    Anniversaire pour rappeler à notre cher président notre existence (nous, ses électeurs de gauche, qui lui avons donné mandat pour "Le changement c'est maintenant !". Au bout d'un an, il serait temps de s'y mettre et s'il ne sait pas comment faire il peut toujours nommer Premier Ministre un membre du Front de Gauche et s'il a peur des "tonitruants" ou autre communistes, Martine Billard, ce serait bien, non ?)
    Journée "mains propres", afin de vérifier qu'ils ne se lavent pas les mains des désastres autour des conflits d'intérêts qu'ils ont soutenus (TSCG, Grèce, Chypre, Mali sans parler de JC, Mosc. et concert)
    Anniversaire des "Etats Généraux" de 1789 pour réclamer une constituante et aller vers une Vie République où Fraternité, Liberté, Egalité pourrait réaffirmer l'humain d'abord (La liberté étant revendiquée par tous les néo-libéraux, je pense la Fraternité princeps dans cette trilogie).
    Combien serons-nous ? Plus d'un million ? Sur plus de 40 000 000 de mécontents ou déçus ou inquiets de l'avenir qui se dessine, il serait bien que, au moins 10% se déplacent. Alors, au plaisir de vous y retrouver avec vos balais et savons en tout genre.

  33. 383
    Régine dit:

    Aujourd'hui, visite à ma maman de 92 ans. Une femme toute simple, sans grande instruction, mais pleine de bon sens, et encore très vive d'esprit ; elle a travaillé dur toute sa vie dans les tenues maraîchères. Les fins de mois commençaient souvent le 15. Nous évoquons avec elle l'actualité : l'affaire Cahuzac. Et voilà ce qu'elle nous en a dit : "ces gens là ne sont donc pas faits comme nous. avec le peu qu'ils ont bien voulu nous laisser on a réussi à élever 6 enfants, pourquoi faire ont-ils besoin de tant d'argent ? Quand on part pour de bon on s'en va tout nu. Et en plus ils sont malhonnêtes, de droite, de gauche : faut les mettre à la porte !" Je n'en ai pas cru mes oreilles. Alors comme elle ne pourra pas s'exprimer sur ce blog je me fais son porte-parole.

  34. 384
    jeff dit:

    Un slogan me vient a l idée. Bouge toi ou tais toi ! enfin de faire bouger les lobotomisés.

  35. 385
    Glières dit:

    @ Régine 384
    A te lire, je crois entendre la mienne. 93 ans, 6 enfants, toute sa tête. "Faut leur foutre sur la gueule".

  36. 386
    VILLE dit:

    Merci Monsieur Mélenchon de saisir au vol les rares minutes qui vous sont accordées pour savoir exprimer notre mécontentement actuel devant la situation dégradée qui se poursuit, les faits estompés, sous-estimés et banalisés ou récupérés.
    Merci d'expliquer avant le 5 mai la gravité de la situation pour notre démocratie, le fonctionnement d'une Constituante, son but, la démocratie pour les citoyens, avec les citoyens, la fierté de voir alors la France comprise et suivie par tous les démocrates des autres pays d'Europe et du monde qui souffrent et ne savent comment s'y prendre pour maintenir leur liberté et vivre en paix!
    Le Front de Gauche montrera comment aller de l'avant !
    Pour une question de communication dans vos interventions orales vous me permettrez d'ajouter cette question. Ne serait-on pas mieux compris sur la nécessité de ce renouveau démocratique en veillant à ne pas utiliser un vocabulaire qui risque d'être mal interprété, tel que épuration en raison de sa connotation historique des années 1940 et d'éloigner ainsi trop de nos concitoyens ? Mais peut-être faut-il en passer par ces mots "durs" pour l'unité et la démocratie et avancer avec vous vers la VI° république ?

  37. 387
    Redon dit:

    Dupont-Aignan peut-il venir le 5 mai avec son debout la République pour une constituante ? Il vote NON aux traités européens et NON au vote de ce dimanche. C'est aussi un souverainiste.

  38. 388
    Denis F dit:

    @ 369 Menjine
    Le 5 mai ne gêne en rien la date du 9 avril où nous devons tous être présent, mais ou ?
    On ne peut pas dire que l'information circule fortement sur cette date (9 avril), et encore une fois je ne vois pas pourquoi on ne peut pas manifester 2 fois à 1 mois d'intervalle, nous devrions être tous les jours dans la rue, normalement ! Refaisons le mai de 1968, c'est le moment, sinon fermons nos gueules.

  39. 389
    wackes dit:

    La carte des manifs du 9 avril ici. Il suffit de cliquer sur son departement.
    Bonne manif à tous.

  40. 390
    marj dit:

    Et bien ça y est, loin de tirer les leçons de ce qui vient de se passer (l'argent qui corrompt), et avec un cynisme qui n'a rien à envier à son prédecesseur, Hollande et son gouvernement veulent profiter de la situation pour remanier le gouvernement dans une direction encore plus droitière ! On le sentait venir, prenant prétexte d'une pseudo "moralisation" de la vie politique, le remaniement pourrait être une occasion pour le PS de se rapprocher du Modem en faisant entrer Bayrou au gouvernement. A midi, celui-ci était l'invité du journal de France 2 et avait pris soin de ne pas trop critiquer le gouvernement sur l'affaire Cahuzac, ce rapprochement PS/Modem ne serait que l'aboutissement d'une recomposition préparée depuis longtemps (et sans doute secrètement voulue par Hollande et la droite du PS).
    Le système politico économique essaie de se maintenir coûte que coûte en opérant un petit dépoussiérage de printemps et en préparant une alternance entre un pôle centriste (allié au PS comme ça a déjà existé historiquement) et un pôle conservateur ultradroitier. Pour cela, ils essaient de nous isoler en nous cantonnant aux "extrêmes" et ainsi effrayer les classes moyennes.
    Est ce que la tactique va marcher ?

  41. 391
    wackes dit:

    C'est déja la victoire en Alsace !
    Le projet de Conseil unique n'est pas passé grâce au Haut-Rhin(les résultats du Bas-Rhin en attente).

  42. 392
    ermler dit:

    Voici le début le l'intervention de Gérad Filoche au dernier Bureau national du PS (27 mars)
    Certes nous avons le gouvernement le plus à gauche d’Europe. Nous faisons la politique la moins mauvaise par rapport aux autres pays. Mais cela ne suffit pas par rapport à la situation et aux besoins de nos électeurs. Certes il n’existe aucune autre issue à gauche, il n’y aura pas une deuxième gauche qui « gagnera » si nous échouons, Nous sommes derrière notre gouvernement, mais il faut qu’il ré oriente sa politique.

    Notre politique est mauvaise mais c'est quand même la " moins mauvaise d'Europe" ! Ben tiens! Quand viendra l'heure du grand naufrage, on entendra Filoche juste avant de couler s'écrier : "on coule, on se noie mais on meurt moins noyé que les autres !"

  43. 393
    Nicks dit:

    Quelle bonne nouvelle que le refus de cette infâme proposition girondine d'une collectivité unique en Alsace !

  44. 394
    poppins dit:

    Oui pour la VI République, il est plus que temps !
    Avez-vous entendu Michel Sapin ce dimanche sur France Inter de 18h à 19h. Je n'ai pu entendre que la dernière partie de l'émission mais cela m'a suffit. Il était ignoble. Sur l'ANI, le tissu de mensonges habituels pour berner le peuple et la deuxième grosse rage qu'il a provoquée chez moi, la voilà (essayer de ne pas vous arracher les cheveux à l'écoute) "Mélenchon et Le Pen jouent dans la même arrière-cour"
    Il faut le neutraliser celui-là, c'est une honte à lui tout seul, un irresponsable fini. Et malheureusement, les voilà de plus en plus nombreux au PS à instrumentaliser la menace Le Pen pour que le FdG ne soit pas audible, tout en cajolant depuis des années cette vérue dorée dans le paysage politique.
    Du balai et vite !

  45. 395
    ouionpeut dit:

    Oui, quelle excellente nouvelle !
    Et quelle mascarade sur le journal de la 2 où l'info est passée en catimini servie par une journaliste à l'air catastrophé !
    Merci, mr Mélenchon d'avoir avec Pierre Laurent, investi temps et énergie pour ce résultat. Ils sont en pleine débandade !

  46. 396
    Swk dit:

    Christian Salmon, interviewé dans le Libé à la couv'honteuse de ce week-end, fait une mise au point dans son blog hébergé par Mediapart. Respect.

  47. 397
    Fidèle dit:

    Je viens d’écouter ton intervention sur radio J où tu es remarquable comme toujours, Jean-Luc.
    Une forme de spirale semble s’enclencher car il y a de quoi être sidéré de l’indécence des personnes du « tout pouvoir ».
    Il est important que les gens se bougent. Les réseaux sociaux y aideront. Cependant, il faudra encore de la constance pour poursuivre.
    La question d’une mobilisation sur la durée ne peut se résumer à ce que le factuel enclenche, aussi puissant d’insolence soit-il. Voici donc une opportunité de montée en pression qui devra s’accompagner d’explications de fond comme tu le fait déjà si bien.
    On se rend très vite compte lorsqu’on parle autour de soi que la culture politique ne relève pas d’une démarche spontanée. Ce qui me vaut régulièrement d’entendre dans l’entourage proche un paquet de poncifs bien difficiles à démonter, ou pire : rien du tout. Un phénomène bien entretenu par la majorité des médias. La réactivité des personnes les entraînera-t-elle dans la rue sur la durée? J’espère et j’en serai !
    En tout cas la première semaine de Mai sera une belle semaine de milliers et de milliers de pas et peut-être plus : un meeting de clôture de la marche ?
    Je te souhaite sincèrement meilleure santé (Mulhouse). Sois assuré de toute ma sincérité et mon soutien. Que les consciences s’éveillent ! Bien à toi.

  48. 398
    Christophe dit:

    Super résultat en Alsace.
    Les premiers résultats donnent le OUI gagnant dans le Bas-Rhin mais n'obtient pas les 25% et surtout le NON gagne avec environ 55% des voix dans le Haut-Rhin (Effet meeting Front de Gauche ?).
    Bref où sont les 75% de OUI des sondages ?

  49. 399
    PR dit:

    Débat intéressant à propos de l'affiche "soviétique" (l'affiche date de 1920, l'URSS seulement de fin 1922), les commentaires sont révélateurs des contradictions qui existent encore au sein du FdG. Contrairement à d'autres ici je crois qu'il ne faut pas esquiver le "malaise" de certains camarades car on se doit d'avoir une position sur la révolution russe, qui est pensé comme contre-argument à notre encontre par les puissants.
    Je comprends certains à vouloir éviter d'avoir à se justifier des horreurs du stalinisme quand ils font de la propagande pour le Front de Gauche. Pourtant est-ce que pour autant la révolution russe et le coup de balai de Lénine contre l'ancien régime tsariste (et non le stalinisme) sont à jeter aux oubliettes? Je crois qu'au FdG on doit aussi se revendiquer de la révolution d'Octobre - et non du stalinisme qui est un phénomène de contre-révolution qui ne s'est instauré qu'en 1924, alors que la révolution mondiale subissait défaites et les russes s'en trouvaient isolés. Mais entre 1917 et 1924, que s'est-il passé? Tout simplement les plus grandes conquêtes sociales du XXe s. par l'abattement du capitalisme, une démocratie à base de conseils ouvriers, droits des femmes, logements, santé et éducation pour tous etc., ce n'est pas rien! Le rejeter à cause de l'émergence postérieure de Staline serait comme ne retenir de la Révolution française que son "débouché", la dictature de Bonaparte. Et surtout ce serait accepter les thèses de nos ennemis, pour qui tout mouvement révolutionnaire débouche forcément sur des atrocités pour éviter de parler des conquêtes de toutes les révolutions, et nous empêcher de revendiquer un changement de pouvoir.
    Je crois donc que la manif du 5 mai doit intégrer cet aspect fondamental: nous sommes pour un coup de balai du système économique, le capitalisme, de ses profiteurs (les grands patrons) et de leurs sbires politiques et médiatiques. C'est là qu'on doit marquer notre différence avec l’extrême-droite: leur "tous pourris" ne désigne qu'une caste politique dont ils ne feraient pas partie. Ils se gardent bien de dénoncer les capitalistes pour lesquels les lois sont écrites et à qui on tresse de lauriers dans les médias. C'est en tout cas ainsi que j'interprète l'appel à manifester "contre le système" de Jean-Luc Mélenchon. Nous nous battons avant tout contre l'exploitation économique de la majorité des peuples par une petite poignée de parasites - dont les politiques ou médias.

  50. 400
    jeff dit:

    Ce soir, Plenel a insinué que droite et gauche et tremper dans le systéme PS, UMP, FN. A voir sur dailymotion émission de Itele.

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 13 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive