05avr 13

En relisant mon précédent post, je me disais : on dirait que j’ai écrit tout ça dans un autre temps. C’est bien le cas. Les aveux de Cahuzac ont fait basculer le temps politique. Comme il y a un avant et un après Chypre, il y aura un avant et un après Cahuzac.

Moralement, même quand on n’y est pour rien, même quand au contraire on a prévenu sur tous les tons au prix de pluies d’injures et d’attaques les plus viles, on a quand même honte, parce qu’il s’agit de notre pays. Mais politiquement c’est jubilatoire de voir pris au piège de la vérité tous ces donneurs de leçons solfériniens ! Et de voir montrer madame Le Pen prise dans la chaîne du mensonge qui unit les belles personnes !

Ensuite intellectuellement, c’est très satisfaisant. Les événements confirment l’analyse sur la pente des événements qui fonde notre stratégie et nos méthodes de campagne. Ce régime est vermoulu jusqu’à l’os ! L’argent qui croyait tout « fluidifier » a tout desséché. Toute secousse l’atteint dorénavant au cœur. Lequel est en pâte à modeler ! Evanescent, incohérent, même au moment de faire des propositions pour produire je ne sais quel « choc » imaginé par des communicants à deux balles, le président trouve encore le moyen de proposer quelque chose de déjà censuré par le Conseil Constitutionnel. Ce qui en dit long sur l’inconsistance des équipes en place autour de lui !

Partisan de l’agir davantage que du seul parler, mes amis, après un tour de table avec mes camarades, je fais donc la proposition d’une marche pour la Sixième République. Et j’assume de proposer une date pour éviter de perdre du temps. Le 5 mai. Jour anniversaire du second tour de l’élection présidentielle. Jour anniversaire de l’ouverture des Etats Généraux de 1789…

sfio-1932Notre dénonciation de l’oligarchie prend des visages, des noms, des adresses. La communauté de mœurs, de vie, d’appétits, de fréquentations qui unissent les puissants du « bipartidarisme » éclate au grand jour. Voilà ce que j’appelle « l’officialisme ». Importants « officiels », partis « officiels », experts inamovibles « officiels », et ainsi de suite. Tous ceux-là se sont garantis une circulation libre et non faussée entre les camps politiques et les comptes en banque. Ils parlent tous la même langue internationale de la finance. Si bien qu’un Chinois véreux et un boucher-libraire, trésorier de la campagne de François Hollande, peuvent ouvrir ensemble un compte offshore sans problème linguistique pour se comprendre ! Mais ce n’est pas tout.

Le filet du silence et du harcèlement qui a accablé Mediapart a aussi joué son rôle : nous faire douter, hésiter. Nous enfermer dans nos propres exigences morales. Les faits démontrent que c’était la meilleure protection dont disposait le criminel. Psychologiquement, ce fut sans doute une aide précieuse pour lui, pour persister dans le mensonge. On peut même penser que c’est aussi ce qui lui a permis de croire que son subterfuge fonctionnerait jusqu’au bout ! N’empêche. Quand il est devenu de bon ton de supputer sur « le discrédit de la classe politique », j’y vois surtout un écran de fumée protecteur du naufrage d’une certaine caste médiatique. Les quatre-vingt tweet d’un Jean-Michel Aphatie pour mettre en cause l’enquête de ses confrères de Mediapart ont joué un rôle aussi important dans le pourrissement de l’affaire Cahuzac que les cécités volontaires des importants du Parti Solférinien et de leur gouvernement. Maintenant un nouveau piège autobloquant est tendu par l’officialisme médiatique. Critiquer et taper sur l’oligarchie ce serait dire : « Tous pourris ». Horreur ! Tant vaudrait signer une carte chez Déat et Doriot comme dirait l’infâme Attali. Je me suis fait avoir sur ce thème par Nicolas Poincaré. Peu lui importait ce que je racontais, il conclut : « Vous dites « tous pourris ». Alors vous dites « tous pourris » ? » Et moi comme un ballot : « Non, non, non, pas tous pourris ! ». Ce coup-là j’ai perdu. Mais il n’y aura pas de deuxième fois. Méfiance, la caste va se défendre.

Dlenine’ailleurs comme aux temps déjà si précurseurs de l’affaire Strauss-Kahn, on apprend à présent que « tout le monde savait ». Hervé Morin, ancien ministre de la défense, de droite, dans « le Parisien » révèle : « Il se disait depuis longtemps dans les dîners en ville que, sur dix cheveux transplantés par monsieur Cahuzac, neuf l’étaient au noir ! » Car dans les dîners en ville, en vacances, et que sais-je encore, tous les « officiels » se voient, se parlent, échangent des adresses pour les cheveux et que sais-je encore. Tous les officiels et donc aussi le chien de garde de la maison commune du fric, la troupe Le Pen. Voyez le financier de madame Le Pen. Il savait depuis vingt ans puisque c’est lui qui a ouvert le compte de Cahuzac et n’a rien dit ! Il a prévenu la madame qui savait donc et n’a rien dit non plus. Peut-être est-ce avec cette sorte de silence qu’elle a réussi à faire avancer sa dédiabolisation médiatique ? On apprend dans « Le Parisien » que ce financier des Le Pen a rencontré récemment monsieur Cahuzac dans un bar du seizième ! Il lui aurait annoncé qu’il allait avouer. Il est certain qu’il a prévenu madame Le Pen. Mais il n’a rien dit publiquement. Normal. Ces gens-là s’appelaient entre eux le « gang des implants » (Le Monde) ! Autrefois ils dînaient ensemble en vacances ! Mais oui ! Mais oui ! Je suppose que bientôt on en apprendra d’autres. Et on nous dira « tout le monde savait ! » Tout le monde ? Vous aussi madame Michu ? Noooon ! Et toi camarade du PS qui nous fait la leçon depuis des mois sur « ceux qui aident Le Pen par leur critique du gouvernement » ! Hein ? Toi aussi, tu allais en vacances avec le responsable du Front national de ton village comme le font tes chefs ? Va savoir ! « Tout le monde savait », qu’ils disent. « Tout le monde », ça veut dire « les officiels », les importants. Les autres n’existent pas à leurs yeux et rien ne le dit mieux que cette expression « tout le monde savait ». Les autres, c’est « personne ».

Bon donc, « tout le monde savait » que les implants de cheveux chez Cahuzac « se payaient au noir » ! Ah ! Ah ! Et si c’était là que s’était construite la chaîne du mensonge ? Tous ceux qui ont été se faire implanter des cheveux suaient peut-être à grosses gouttes en se demandant quand sortirait la liste des clients et le prix payé. Alors, ils regardaient ailleurs, ils croisaient les doigts, ils éteignaient les petites flammèches de l’incendie quand ils en trouvaient une à portée de main ! Hommes politiques, médiacrâtes, il doit y avoir un monde qui se tient par les cheveux et les paiements au noir de la coquetterie. Suivez les nouveaux cheveux, amis, si vous êtes curieux ! De toute façon je suppose que la justice va le faire. Car l’agent caché de monsieur Cahuzac venait bien de quelque part ? La justice va vouloir savoir d'où et de qui ! Petits ruisseaux ou grandes rivières, le nombre des mouillés va faire tignasse ! 

Nous n’en resterons pas aux gémissements et aux commentaires. Ni même aux sarcasmes bien mérités par toute cette engeance officialiste. Il faut entrer dans l’agir. C’est de notre honneur de citoyen dont il est question. De notre dignité de peuple libre. La décomposition politique des institutions a une origine : le mépris du peuple et le règne de l’argent. C’est là qu’il faut frapper et changer de cap. Mais avant même de discuter de cela, de son bien fondé ou non, c’est la règle de la discussion civique qu’il faut changer. La règle du jeu démocratique. C’est-à-dire la Constitution. Hollande veut encore la changer trois fois. Elle l’aura été plus d’une vingtaine de fois depuis sa promulgation. Jamais par une Constituante ! Et trois fois seulement au suffrage universel. Nous vivons sous l’empire d’un bricolage de circonstance, de convenance et de connivences.

La construction pyramidale de la Vème république aggravée par l’inversion des scrutins et le raccourcissement du temps des mandats produit des effets destructeurs de grande ampleur. Le résultat de la concentration du pouvoir sur le prince éphémère, on connaît. On sait à présent l’effet d’isolement et le sentiment de toute-puissance nombriliste que la fonction distille dans l’organe humain qui l’occupe. Mais cette culture du sommet redescend en cascade sur tous les échelons du pouvoir qu’ils soient élus ou technocratiques. L’arrogance est partout, la vertu civique passe pour un défaut de communication, le débat, un ennui passager. Les alternances, loin d’aérer le système l’ont durci et irresponsabilisé. Les « insubmersibles » sont les créatures nées de ce monde. Hauts fonctionnaires, experts auto-proclamés, rapporteur de commission Dugenoux et ainsi de suite, survivent à tous les changements politiques, s’entre-protègent à chaque alternance. Ils maintiennent une continuité qui n’est plus celle de l’Etat mais de la mode idéologique qui les a rassemblés, de la promotion qui les a fait se rencontrer. C’est cette chair pale et insipide qui séduit Hollande. Il s’entoure de technocrates sans idées, de condisciples de sa promotion comme d’autres des natifs de sa tribu, de politiciens sans consistance voués à lui comme autant de commensaux émerveillés de l’entre-soi que crée l’absence de convictions. Ceux-là n’ont finalement plus aucun lien avec le monde qu’ils prétendent représenter. Quel est le fil de l’existence de telles créatures ? Eux-mêmes. Le contenu est venu d’ailleurs. Au bout d’un certain temps, depuis que cette évolution a commencé dans les rangs du PS, les sociaux-libéraux ont trouvé la pratique de leur théorie. L’argent ce grand fleuve qui charrie déjà tant d’eaux mêlées leur a paru non seulement moins suspect mais tellement familier ! J’imagine le processus. On entendit raconter que les coups d’épuisette revenaient pleins. Certains se demandèrent où jeter des filets. D’aucuns y pourvurent. On pêche même parfois à la dynamite. Dès lors, rien jamais ne leur paraît plus aussi immoral qu’ils l’avaient d’abord cru. Peut-être parce qu’ils ne voulaient rien savoir de leurs propres actes privés, ils étendirent la règle aux actes publics. Une doctrine émergea qui satisfaisait tout le monde : les traîtres et les lâches. Une doctrine assumée. C’est ainsi que Pierre Moscovici peut dire qu’un ministre n’est jamais un « salopard » qu’il soit de droite ou de gauche (Le Parisien). La fonction exempterait de la responsabilité morale. Non seulement celle du ministre comme personne mais celle de sa politique. Voilà une pensée typique du technocrate le plus fanatisé. Il croit qu’il n’est rien de plus que l’agent zélé d’une loi de la nature. L’accoucheur de l’histoire n’a aucune responsabilité sur la personnalité du bébé, en quelque sorte ! Cette raison « technicienne », de la politique, son absolutisme intrinsèque, est mère des pires horreurs dans l’histoire. De la sorte et au total, l’infection est partout. Le coup de balai est le meilleur remède disponible.

Qu’est-ce qu’un coup de balai en démocratie et en République ? Rien de plus qu’une décision prise par le peuple lui-même. Elle concerne les personnes mais surtout le système. Robespierre fit voter que les élus sortant de la Constituante ne pourraient être élus à la législative suivante. Plus proche de nous, Rafael Correa fut élu en Equateur la première fois avec comme programme la Constituante et la non rééligibilité des sortants. Retirer leur mandat à ceux qui l’exercent pour se donner la possibilité d’une page neuve ne doit pas être seulement un moyen réservé aux périodes d’exception comme celle que nous vivons. Ce doit être une option permanente pour le peuple souverain. C’est ce qu’ont introduit dans leur Constitution les vénézuéliens. Il existe la possibilité d’un référendum révocatoire sous condition de la collecte d’un certain nombre de signatures d’électeurs. Cette procédure a d’ailleurs été utilisée contre Hugo Chavez lui-même ! Mais le même pouvoir est reconnu au niveau municipal et même législatif ! L’usage du balai doit être un recours permanent de l’intervention populaire. Le référendum révocatoire permet d’articuler l’initiative politique du grand nombre et la stabilité institutionnelle dons a besoin toute société.

Mais bien sûr, l’idée de coup de balai a aussi une signification politique immédiate. Pour nous, elle concrétise l’idée « qu’ils s’en aillent tous ». C’est un acte d’éducation populaire destiné à valoriser l’idée qu’on peut se passer des puissants du jour. Que nous sommes aptes partout où nous sommes à faire bien mieux qu’eux. Et surtout c’est une préparation en profondeur de l’idée qu’il faudra tous s’en mêler pour conduire la rénovation sociale et républicaine à son terme. C’est pour cette raison que depuis les premiers moments, le Front de Gauche porte l’idée d’une Constituante pour aller vers la Sixième République et l’a inscrite dans son programme « L’Humain d’abord ». Dans la version initiale cette Constituante était même le premier point du programme. Il passa en six parce que des rédacteurs expliquèrent que « c’est le social qui motive nos électeurs ». Personnellement je n’ai jamais pensé cela. Je crois que le social est en ligne directe avec le plus pur de la politique qu’est la règle du jeu démocratique dans un pays de vieille tradition parlementaire et de libertés communales comme le nôtre. Les faits se sont chargés de donner les preuves dont certains manquaient pour y croire. J’admets d’autant plus volontiers qu’ils aient douté qu’on connaît bien la  vieille tradition d’indifférence aux institutions qui habite depuis longtemps notre gauche. Mais le fait est que non seulement la Constituante et la Sixième République furent au cœur du programme mais que c’est sur ce mot d’ordre qu’ont été convoqué les trois plus grands rassemblements de la campagne présidentielle, à la Bastille, au Capitole et au Prado !

C’est de cette Constituante dont il faut parler de nouveau haut et fort. Car ce n’est pas une lubie idéologique que cette idée. C’est une réponse concrète à une question concrète. C’est elle, d’ailleurs la réponse complète au large problème posé. Car du simple fait qu’il s’approprie la définition de la règle commune le peuple redevient acteur et propriétaire de la société. Le faisant il se refonde lui-même. Il s’unifie en se définissant. La seule carte d’identité rend constituant. La Constitution ne se contente donc pas de s’imposer à tous elle appartient à tous. Evidemment, il faut pour cela qu’il y ait une Constituante ! Et il faut qu’elle soit préparée par une implication populaire de grande envergure. Les équatoriens fixèrent un lieu et un délai de plusieurs mois pour préparer ce qu’ils auraient pu régler à l’ancienne entre juristes en une semaine. Vers ce lieu convergèrent des délégations populaires de tout le pays. Au Venezuela on fixa aussi un délai et les articles proposés furent mis en débat dans tout le pays, expliqués et critiqués quartier par quartier, imprimés sur tous les supports de communication les plus quotidiens comme l’emballage des paquets de pâtes alimentaires…

Un tel objectif ne se sollicite pas. Il s’arrache. C’est l’action populaire qui imposera la Constituante. Personne ne peut croire que « l’officialisme » va convoquer ses juges ! En tous cas pas de bon gré. Evidemment ce sont les circonstances qui commandent l’avancée des idées. Ce moment de décomposition putride est propice à une prise de conscience. Je fais le pari qu’elle dépasse largement les seuls rangs de notre Front de Gauche. C’est pourquoi cette idée doit se transformer en force matérielle large, sans accaparement du thème. L’objectif n’est pas de réussir un coup de communication mais un coup de mobilisation. Si nous sommes forts l’initiative fera peut-être le déclencheur dont nous avons besoin pour remettre le pays en marche. On pourra répliquer l’initiative avec plus de facilité. C’est la stratégie qui prévalut pour organiser le trio Bastille-Capitole-Prado. Bien sûr il faut le réussir. Il n’y a pas de date parfaite. Il n’y a pas de lieux parfaits. Il faut donc aller de l’avant avec audace en se donnant les meilleurs points d’appui. Une fois regardé le calendrier de près c’est la date du 5 mai qui semble la meilleure. Plus tard on butte sur un grand pont. Plus tôt le délai n’est pas suffisant.

09Le 5 mai est l’anniversaire du deuxième tour de l’élection présidentielle. Le 5 mai est l’anniversaire de l’ouverture des Etats généraux de 1789 qui rendirent le peuple souverain en France. Enfin, juste pour l’humour, apprenez que le 5 mai est la journée mondiale de l’hygiène des mains. En France cette journée mondiale est appelée journée « mains propres ». Ça ne s’invente pas. Le 5 mai me paraît un jour propice. Le 5 mai nous pourrions donc rendre coup pour coup et manifester pour la VIème République, nationalement cela va de soi. Cela va de soi parce que l’expérience nous montre que les manifestations décentralisées ne produisent pas le même effet d’entraînement et ne sont pas comptabilisées de la même façon. 

Droits réservés – Toute reproduction ou utilisation est interdite


605 commentaires à “Que diriez-vous d’une marche pour la Sixième République le 5 mai prochain ?”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1113 »

  1. 1
    catdest62 dit:

    OK pour moi le 5 mai....
    D'ici là on en aura appris encore plus avec les "off shore leaks"

    @+

  2. 2
    colonel vabien dit:

    J'adhère à l'idée de marche pour la VIème république. C'est un symbole fort et désormais il faut occuper le terrain à grande échelle, démontrer au peuple que la seule issue cohérente pour sortir du marasme, de la crise, de la magouille, passe par les propositions du front de gauche. Il faut s'attendre a ce que très rapidement les médias essaient de redorer le blason des Le Pen qui vient d'être écorné par l'affaire Cahuzac, il y a donc urgence à se mobiliser, je pense que nous sommes dans le sens du vent.

  3. 3
    rodolphe13 dit:

    Excellent initiative. Espérons que d'autres se joindront au petit PG pour grossir nos rangs. Oui il nous faut déboulonner la V° qui a vu le jour en pleine crise démocratique et politique et s'est imposée aux Français par le coup d'Etat gaulliste. Un front de plus à tenir... mais chaque jour qui passe l'on ne peut que constater la pertinence et la formidable actualité de "l'humain d'abord".

  4. 4
    Vero Lahlou dit:

    Il est l'heure !
    VIème République debout!

  5. 5
    Alabergerie dit:

    J'apporterai un balai en crin. De ceux qui font aller et venir les serpillères. Ils se tiennent bien sous la pluie, et ne peuvent être confondus, tant ils sont maigres, avec des armes.
    Si des milliers de personnes apportent elles aussi leurs balais, et que d'autres fournissent seaux et savon bio, on fera une manif mousse !

  6. 6
    ouionpeut dit:

    Bravo pour l'idée de la manif du 5 mai !
    Je viens d'entendre JLuc Mélenchon sur France Info et suis enthousiasmée par sa parfaite maîtrise du traquenard journalistique. L'action du 5 est passée ! Nous n'avons pas perdu de temps, c'est bien.

  7. 7
    casseron dit:

    Il faudra demander à mme Joly ce qu'elle pense du 5 mai, car c'était son cheval de campagne cette VIème république, souvenez vous. Alors pour que la VIème république naisse, il sera incontournable que tout ceux qui la souhaitent soit présents de bonne foi, et non pris aux pièges. Il serait constructif que cette marche soit sobrement partisane, je parle des drapeaux toujours en berne lors des manifestations, parce qu’elle ne sera pas une manifestations cette marche, mais essentiellement une marche citoyenne et républicaine. Puis il faudra communiqué sur ce qu'était la I, la II, la III, la IV, la V en cours pour enfin donne la perspective de ce que pourrait être la VI république. Evidemment poser une date dès maintenant accélère le processus, cependant faisons en sorte d'être rassembler lors de cette marche à définir. Je suis votre actualité et je vous remercie de votre énergie et de vos enseignement Mr Mélanchon, mais allons de concorde à cette marche, c'est essentiel

  8. 8
    michel dit:

    Cette marche pour la 6ème République est une excellente initiative.
    Cependant la date me parait inappropriée. Pendant les vacances scolaires et entre deux jours fériés le 1er et le 8 mai nous allons perdre du monde.
    Je sais quand on est motivé on se déplace. Mais pour avoir été présent dimanche au marché, avec les camarades du Front de Gauche, durant le pont du week-end de Paques j'ai vu que la fréquentation était bien moindre que d'habitude.

  9. 9
    Nico93 dit:

    Génial, je commençais à bouillir, et à grommeler que c'était le moment ou jamais de lancer une marche du FdG ! Les UMP ont tellement de mal à s'offusquer de la "banalité" de l'affaire qu'ils se décrédibilisent à ne demander qu'un "remaniement". On avance et on lâche rien !
    Vive la VIe République, vive la Sociale !

  10. 10
    philippe Joubier dit:

    Mais évitons les slogans "populistes" comme ils disent. Centrons-nous sur l'exigence d'une constitution écrite par le peuple, qui doit pouvoir contrôler ses élus, en attendant de passer du statut d'électeur à celui de citoyen en instituant la seule démocratie qu'est le tirage au sort.
    "Un pouvoir contrôlé par le pouvoir, c'est le premier abus de pouvoir" disait Fabre Constant Pelissier

  11. 11
    alexis denis dit:

    Pourquoi JL Mélenchon ne parle jamais du tirage au sort parmi des volontaires ? (Voir Etienne Chouard) pour élaborer une constituante. Ceci n'est pas contradictoire avec un très large débat préalable.
    Sur le site d'Etienne Chouard, il existe un projet de constitution qui a été très discuté. Ce projet commence par une réappropriation de la monnaie par les instances légales élues.

  12. 12
    albert leglois dit:

    Je viens d'entendre la proposition de Jean-Luc Mélenchon sur France Info, je trouve la proposition d'une manifestation pour une VIème république le 5 mai intéressante. Mais par contre ce qui ne m'a plus du tout c'est le "je" concernant la constitution d'un nouveau gouvernement avec les socialistes de gauche et les verts. A ce sujet ce serait possible de gérer le pays avec eux, mais pas au niveau local sur des programmes municipaux de gauche, n'est-ce pas contradictoire? Maintenant, concernant notre programme "l'humain d'abord", remettre en cause l'ordre de priorité des préoccupations des électeurs maintenant c'est un peu facile.

  13. 13
    phase3 dit:

    C'est vraiment bien une manif planifiée un dimanche de pont ! Il faut se mouiller une peu plus camarade !

  14. 14
    Michel Berdagué dit:

    De quoi faire dresser les cheveux sur la tête ou par implantation capillaire non déclarée le fisc te les prend en consigne et les met au chaud dans la taxation obligée. Pour nous défouler, libérer, une bonne marche citoyenne va nous aérer pour le "Prenez le pouvoir", fourches et balais poilus implantés récupérations des trop perçus et confiscations des privilèges, les Alsaciens en 89, et tout de suite après l'Aquitaine ont apporté tous leurs savoirs pour notre Révolution 89. Celle du 5 mai 2013 la Citoyenne, celle de nos compatriotes, amis et camarades. Oui, partant, mais toutes et tous n'oublions pas les manifestations et solidarités multiples pour le monde du travail et de la population qui sont urgentes et un entraînement certain d'être debout. C'est l'action populaire qui imposera la Constituante.

  15. 15
    Courrierlecteur dit:

    Marche pour la Vième République. Bien sûr, c'est le moment d'enfoncer le clou, l'idée est excellente. Attention, de prévoir et de réserver le lieu de la manifestation. La parade du pouvoir, pour contrer ce type de manifestation, est de la concurrencer par une autre (mariage ou autre motif plus ou moins bidon) pour semer l'embrouille, siphonner les manifestants, parasiter les médias. On ne lâche rien. Vive la VI ème République.

  16. 16
    Empathie dit:

    Tous à la marche pour la VIème République le 05 mai. Jean Luc ce matin sur France Info.

  17. 17
    jcmig dit:

    Il n'empêche que ceux qui sont en train de faire une révolution citoyenne sont ceux qui se battent contre le mariage gay. Ils rassemblent tous les jours. Sans doute faut-il s'appuyer sur une revendication qui concerne tout le monde, peut-être la moralisation de notre société dont celle de l'argent et des financiers

  18. 18
    F Crépin dit:

    Enfin une journée de mobilisation un dimanche. C'est que je commence à me sentir un peu exclu des mouvement sociaux quand ils ont lieu en semaine. Le CDD ne connait pas le droit de grève, surtout en cas d'absence de syndicats.
    En avant pour "l'opération mains propres" !

  19. 19
    Gene dit:

    Bonne idée cette marche, mais je ne sais pas ce que les Français attendent pour réagir. On dirait qu ils n'en n'ont pas encore assez de se faire massacrer par ces politiques qui ne pensent que banques !
    J'approuve tout à fait vos idées, Monsieur Mélenchon mais vous avez du boulot pour arriver à convaincre tous ces gens qui en ont marre mais qui surtout ne font rien pour que cela change.
    Quand pensez-vous organiser une marche à Marseille, sur le Prado comme l'année dernière ?

  20. 20
    Tonya dit:

    Tout à fait dans le sujet une émission à voir et commenter ce soir sur Médiapart (ouverte à tous)

  21. 21
    bernard hugo dit:

    Il y a de quoi être consterné par le degré zéro d’analyse politique que suscite l’affaire Cahuzac qui permet au chef de l’Etat de se défausser de toute responsabilité en pointant du doigt avec une grande sévérité la faute d’un homme avant de nous donner une leçon d’indignation morale. Les incantations sur la moralisation des rapports qui lient la politique et la criminalité financière ne duperont désormais plus personne. Car ce n’est pas une affaire de brebis galeuses mais du développement généralisé de la corruption et de la fraude qui s’est installée au cœur même des mécanismes du système capitaliste dont le moteur est désormais la mise en valeur financière du capital. Il faut aller plus loin si l’on veut comprendre ce qui est réllement en jeu. En effet depuis le triomphe du néolibéralisme et de l’hégémonie du capital financier sur le capital industriel, c’est la fraude qui a servi de variable d’ajustement et de mode de gestion de l’économie afin de contourner les règlementations notamment du droit du travail et l’ensemble des normes économiques de gestion légales encadrées par les Etats qui avaient cours jusque là. Cela va des sociétés écran aux prestataires de services fictifs et à la plupart des s entreprises de plus en plus segmentées qui recourent à toutes sortes de procédés interdits mais tolérés, intercalant les contrts de sous-traitance, qui permettent de faire baisser les salaires et les charges, de contourner la fiscalité. Je n’invente rien. Tout cela a été fort bien démontré par de nombreux auteurs dont les magistrats Eva Joly et surtout Jean de Maillard. Lequel explique que la criminalité financière s’est incorporée aux processus financiers légaux et aux processus économiques en y incluant la corruption des élites aux plus hauts niveaux, (épisode DSK à la tête du FMI) en devenant systémique, concentrée et internationalement toute puissante.

  22. 22
    Pierre Magne dit:

    "Ce moment de décomposition putride est propice à une prise de conscience."
    Le mot est faible. OK pour le 5 ! Amitiés.

  23. 23
    Fabien-20e dit:

    J'y serai ! Et j'attends avec impatience de pouvoir commencer le travail de mobilisation autour de cette date. Réussir en un mois un évènement comme celui de la Bastille, ce sera un beau défi !

  24. 24
    Alain dit:

    D'accord pour cette marche. Une VIème République est nécessaire en se méfiant de la vertu. Jean-Luc évoque l'inégibilité des députés de la Constituante pour l'assemblée législative suivante (la mandature durait deux ans à l'époque). La majorité des constituants se retrouvèrent, après la Législative, dans la Convention et nombre d'entre eux (qui avaient échappé à la guillotine) votèrent le décret des "deux tiers" (aout 1795) qui stipulait que les deux tiers des futurs députés des conseils des Anciens et des Cinq cents devaient venir de l'ex-convention (500 sur 750). Comme quoi, purs au départ, installés dans les ors du pouvoir, les députés du peuple peuvent édicter des lois électorales adaptées à leurs intérêts. La VIème devra interdire le cumul dans le temps aussi...

  25. 25
    roussel dit:

    Il nous faut maintenant rassembler parmi ce peuple de gauche qui a eu peur de voter Mélenchon au 1er tour des présidentielles. Il nous faut aussi rassembler parmi les écolos perdus dans cette alliance perverse.
    Que cet événement politique trouve son issue dans la 6e république. A nous de la construire avec nos petits bras réunis tous ensemble pour le bien de notre futur. Que l'esprit et les règles qui animent le Front de Gauche, soient toujours aux commandes. L'union dans le respect de tous ceux qui ne pensent pas comme moi est la seule clé du succès démocratique.
    Pour tout vous dire, j'ai vote Mélenchon alors que je suis un catholique pratiquant ancien UDF. Donc tout est possible quand la stratégie est claire, et que le respect démocratique est assuré.
    Vive la 6e République, vive la France.

  26. 26
    Santiago dit:

    Excellente idée que cette marche pour la VI° République, la date tombe à point !
    Personnellement, je suis partant.
    On ne lâche rien !

  27. 27
    GMM dit:

    La marche du balai,
    Tous à Paris avec un balai à la main et un bonnet phrygien sur la tête.

  28. 28
    Alain Tétart 60150 74 ans dit:

    @WM SVP, je n'ai pas compris pourquoi vous aviez supprimé ce commentaire ! certainement hors sujet comme d'hab ! Jean-Luc Mélenchon vient de l'actualiser donc je repose ce commentaire,Bien à vous AT

    [Edit webmestre : J'ai modéré votre "commentaire" pour deux raisons. Vous proposez d'abord de rémunérer la délation, en galvaudant la nationalité française comme récompense de cette délation. Puis vous appelez clairement au suicide d'un homme qui, quelles que soient ses turpitudes, ne mérite certainement pas la mort. J'ai été, au delà de ma fonction de modérateur, choqué par vos propos et je suis maintenant consterné par votre insistance à vouloir l'imposer à nouveau. Ce n'est même pas "hors sujet", c'est hors de toute humanité...]

  29. 29
    Hervé CRUCHANT dit:

    Bonjour. Je voudrais revenir sur un point qui me paraît significatif et important de la dynamique politique française actuelle. Lors de son interview d'hier soir à la télé (Fr2) le Ministre de l'Intérieur Valls a eu deux niveaux de discours concernant Monsieur Cahuzac.Dans un premier temps il a dit avoir tout fait pour que la police et la justice fasse son travail normalement. Ceci pour dire, en substance : je n'y suis pour rien; j'ai fait mon travail; je n'étais au courant de rien). Dont acte. Mais, dans un deuxième temps, il a insisté sur la fait que Monsieur Cahuzac avait trahi la confiance, avait menti, etc... Or, on ne reproche à Monsieur Cahuzac ni d'avoir été l'objet des attentions de la justice et de son auxiliaire mandaté police, ni d'avoir menti ou trahi qui que ce soit ! On aurait aimé entendre de la bouche d'un Ministre dont c'est la charge, le citoyen Valls, les reproches que la justice retient en rapport avec le code; pénal, administratif et fiscal, au premier chef. Car, de quoi soupçonne-t-on le citoyen ci-devant Ministre du Budget? Ni de mensonges ni de trahison; ce sont les affires de la commission des conflits de son part; mais bien de fraudes. L'acte de mise en examen le stipule expréssément. Personnellement, j'aurais souhaité que les intervenants de mon PG (et du FdG) insistent sur ce point. La condamnation de la tricherie, de la fourberie et autres trahisons sernt jugées en son temps par le peuple. Et que ce temps soit prochain ne gènerait personne. Mais la prochaine Assemblée Constituante doit tenir compte de la nécessaire honnèteté des républicains envers leur future constitution, leurs lois, leurs codes. Salut et Fraternité.

  30. 30
    BAB64 dit:

    Une VIeme République: oui, certes, car la décomposition actuelle de la Veme a atteint un tel degré !
    Mais une marche de plus entre nation et Bastille... bof, bof.
    J'ai beaucoup marché, personnellement et comme beaucoup, en 2010, mais quand il a fallu donner le petit coup de pouce pour faire basculer le gouvernement, tous les syndicats ont fait machine arrière toute et on a obtenu: rien !
    J'ai beaucoup voté, personnellement et comme beaucoup, en 2005 entre autres élections, mais quand il a fallu tirer les conséquences du vote, les gouvernants nous ont expliqué qu'ils n'en tiendraient pas compte et on a obtenu: rien !
    Alors former une Constituante avec des élus, vu ce que nos élus actuels font de leur mandat, je suis à peu près assuré du résultat. il n'y a d'ailleurs qu'à lorgner du côté de la Tunisie et de l'Égypte pour s'en persuader.
    Une constituante doit être faite par le peuple (tiré au sort par exemple) et pour le peuple. La politique est une affaire trop importante pour la laisser à des professionnels...

  31. 31
    breteau jean claude dit:

    Mon dernier post se terminait par "oust du balai ".C'est peu dire si je souscris à ce billet vivifiant.Bien sur la VIé est la solution pour sortir du pétrin de cette V é que veut tripatouiller de nouveau Hollande.Il ne peut s'en sortir par ses 3 minables propositions,derniere tentative pour sauver ce qui est déjà mort.C'est fini .
    Ainsi au FN il y a des " talents",aie le drapeau tricolore est salement taché,cela confirme l'impression que j'avais : le clan fasciste qui ne disait jamais rien sur les banksters et les financiers avait une cohérence,c'est la seule, protection du fric ,méme noir .La milliardaire de montretou est du coté de ses intérets,pas celui du peuple qui souffre du laxisme de l'état pour ses voyous fraudeurs et intouchables.
    J'ai regardé hier sur LCP,les questions cribles, il y était ques tion des laboratoire et trusts pharmaceutiques.Atoutes les questions posées par tous les groupes ,la ministre dans ses réponses n'avait qu'une ligne,. la défense des intérets des entreprises du secteur.En pleine affaire Cahuzac c'est pour le moins troublant . Je conseille de revoir cette séquence ou la ministre semble "sous influence ";L'abus de médicaments peut étre !

  32. 32
    la turbie dit:

    L'idée est excellente, la mise en pratique plus difficile. Pensons justement à ce peuple qui a du mal a boucler les fins de mois et qui n'a pas les moyens de "monter" à Paris.
    Donc ce n'est pas une mais deux (comme les comptes de Cahuzac!) marches qu'il faudrait organiser ce 5 mai. Une à Paris pour la RP et les régions du nord et une à Marseille pour ce Midi où, de Guérini à Le Pen et Ciotti il faudrait un très gros balai pour tout dégager !

  33. 33
    Eric RAVEN dit:

    Bonjour amis du Front de la vraie Gauche, et encore bravo à Jean Luc d'éclairer la route, que cette marche citoyenne pour la Vième République soit la digne représentation d'une volonté émancipatrice du peuple souverain.
    Citoyen ! Le 5 Mai Toi en Marche pour la VIe République !

  34. 34
    Nathanaël Uhl dit:

    La marche pour la 6e République doit bien être une marée citoyenne contre la crise et l'oligarchie. Parce que, du PS au FN, ce n'est pas tous pourris mais tout est pourri. Comme tu l'as si bien dit ce matin, c'est la monarchie quinquennale qui est rongée au coeur. Nous sommes du coup en pleine crise systémique, mais aussi en crise morale.
    Que sa vayan todos !

  35. 35
    Feili Peng dit:

    Oui ! C'est ce qu'il faut faire, partons de toutes les villes de France pour nous réapproprier le Palais Bourbon et l’Élysée !

  36. 36
    Hervé CRUCHANT dit:

    @31BAB64 et @Breteau Jean-Claude.
    Le danger immédiat serait de laisser le temps aux aménagements hollandais. Les ex-proches du PS de chez nous, PG, savent que ce parti aime profiter du temps pour arranger, gommer, les faits les plus défavorables.
    Et ces arrangements entre amis consistent à isoler l'affaire Cahuzac pour en faire un évènement quasi accidentel -quitte à charger la barque?- et non pas un phénomène systémique.
    Rapprocher le délitement du système politique avec les charges retenues contre le prévenu tout en évitant de tomber dans l'attraction du trou noir du "tous pareil". Comment faire passer le concept suivant : "ils agissent tous de manière malhonnète en toute bonne conscience" (cet "à l'insu de mon plein gré" du coureur cycliste) ?
    Jean-Luc a un peu esquissé ce paquet dans l'interview à France-Info, il me semble. Pas mal de responsables ou engagés dans la vie publique agissent de bonne foi en toute illégitimité ! Ce n'est pas une raison pour rendre ces pratiques légales et coutumières ! Mais plutôt pour justifier, si besoin en était, une rapide mise en œuvre de la Constituante républicaine, c'est-à-dire populaire et citoyenne.

  37. 37
    durluche dit:

    Et les médias de présenter ça comme une volonté de coup d'état de l'extreme gauche, voila ce qu'ils vont dire. Oui, on nous présente à nouveau comme l'extreme gauche depuis deux semaines alors qu'avant on était la gauche de la gauche et remarquez aussi que chaque fois quand ils parlent de l'extreme gauche, ils disent à l'instar de la baronne de Montretout : "ils n'ont rien de réaliste à proposer". Y'a du boulot les amis et ça va pas être facile de convaincre la masse conditionnée !

  38. 38
    D-rex dit:

    Hier, j’apprends via de nombreux médias internet, l'existence de l'affaire "Offshore Leaks". Il m'arrive, quelques fois, de regarder les journaux télévisés. Ce fut France 2 hier soir.
    "86 journalistes de 40 pays différents, membres du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) se sont procurés plus de 2,5 millions de documents concernant près de 120 000 sociétés "offshore" et particuliers. Washington Post, BBC, The Guardian, Le monde etc….
    Je me dis que nous avons là une bombe de niveau mondiale, le bidule à déflagration qui tue tout, et me précipite sur ma télé en rentrant du boulot pour avoir des infos complémentaires.
    France 2 n'en parle pas. Je rêve. Rien de rien. Comme dans une dictatures on efface l'info tout simplement. Effectivement on vous raconte qu'Augier le trésorier de campagne de Hollande est actionnaire de deux sociétés dans les îles Caïmans mais on ne cite pas la source de l'info !
    Alors que de nombreux journaux étranger en font leur gros titres ici nous avons un énorme problème il me semble. Est-ce une volonté de neutraliser l'événement en le réduisant à de la politique politicienne ? Oui. Cette caste qui planque ses sous se protège et c'est leur méthode. Jean-Luc Mélenchon en subit la technique à toutes ses interview. Il peut parler pendant une heure du développement des énergies maritimes mais juste après on lui dira "c'est bien, mais que pensez vous de Cuba, du ministre que vous insultez, des goulags, des communistes qui mangent les enfants…". Mon dieu que la route est longue.

  39. 39
    Brigitte dit:

    Oui oui oui. Pour la marche du 5 mai, un vrai rassemblement de toute la vraie gauche. Afin de leur montrer que le peuple existe, résiste et ne veut plus de cette république bananière.
    Tous dans la rue qui est, dorénavant, le lieu où l'on puisse montrer nos forces, nos déceptions mais aussi nos espérances.
    Résistance.

  40. 40
    Poncet dit:

    C'était mon programme en décembre 1995 (hélas à cette époque je m'étais entouré de gauchistes pusillanimes et routiniers). Je ne peux qu'y souscrire. Quant à la date, elle en vaut bien d'autres. Le 1er mai offrira l'opportunité de battre le rappel.
    P.S. n'hésitez pas à lire le billet de Paul Jorion dans Le Monde.

  41. 41
    ALAIN STEINBERG dit:

    Pourquoi encore a Paris ? Plutôt dans chaque ville et même village ! J'en ai marre d'aller a Paris. Voila une idée qu'elle est super bonne !

  42. 42
    ANSART dit:

    Un seul mandat, renouvelable une fois !

  43. 43
    Claude DELORME dit:

    Le 5 mai le pouvoir sera dans la rue. Nous sommes vivants. Une nouvelle constitution n'est pas d'abord une question de droit constitutionnel, c'est une question politique d'appropriation sociale. Place au peuple ! Ce n'est qu'un début.

  44. 44
    Jean-François91 dit:

    Excellente idée que cette manif du 5 mai pour réclamer une Constituante. Certes, c'est très rapproché, c'est dans des vacances scolaires, mais pour commencer, il faut bien marquer le coup. M'est avis que malgré les turpitudes actuelles il faudra plusieurs manifs pour réclamer une nouvelle constitution (méfions-nous du simple nom de "VIème", car beaucoup d'autres utilisent le terme en n'y mettant certainement pas le même contenu !).
    Cela devra être un travail long et sérieux, pendant lequel il faudra que la discussion touche tous les citoyens jusqu'à ce qu'ils votent sur le texte qu'auront élaboré les Constituants, constituants qui ne devraient être ni députés, ni éligibles comme députés par la suite.

  45. 45
    joury jean claude dit:

    La 6ème République va pouvoir se faire plus rapidement que prévu. Grâce à Médiapart qui a crevé l'abcès, parmi tant d'autres. Pour que la nouvelle constituante soit bien reçue de nos compatriotes, il faut introduire que chaque citoyen soit considéré dès l'âge de 16 ans comme célibataire jusqu'à la fin de sa vie, aura la garantie d'avoir un revenu de base garanti, le R.B.G., basé sur les prix du marché de la Métropole du territoire du lieu de résidence ou du lieu de travail, et calculé sur 4 critères: 25% pour le loyer type T1, F1, ch.et chauffage inclus, 25% pour l'alimentation, l'habillement, et le transport pour le travail, 25% pour les investissements personnels, et les loisirs, 25% qui seront prélevé pour le budget des investissements collectifs, et le budget de l'assurance maladie hors fonctionnement. Ce là est la base d'un projet global fiscal et de redistribution des richesses produites par les salariés.

  46. 46
    Benjamin Ball dit:

    Bravo pour l'initiative. Un processus constituant est en effet nécessaire.
    Si en tête de manif ce n'est pas le Front de gauche mais les citoyens, ok je viens et j'invite du monde. Si l'organisation est ouverte aux organisations et aux citoyens alors pas de soucis, si la tribune est ouverte à tous et pas simplement à des représentant, alors oui ce sera une marche citoyenne. Dans le cas contraire ce ne sera pas une marche citoyenne, ce sera une marche du Front de gauche.

  47. 47
    Antigone 34 dit:

    J'ai lu ce billet d'une curieuse façon. J'avais la rage au ventre, je veux dire que le le lisais autant avec les yeux et la tête que les tripes, je me sentais physiquement atteinte, la gorge nouée, les larmes aux yeux à chaque mot. J'y ressent quelque chose de poignant, d'urgent, de nécessaire. Comme si nous étions pris dans une nasse, faits comme des rats, et que nous aspirons tous avec impatience à nous libérer avec tout ce que cela va entrainer. Depuis 1986 date où j'ai eu, étant jeune enseignante, une collègue prof, socialiste, femme de directeur de cabinet de la Mitterrandie et propriétaire à St Trop, le mépris qu'elle affichait pour nous et nos petites vies loin de centres de décision et de plaisir, me fit comprendre alors la nature profondément bourgeoise de la socialcratie, cela fait longtemps que j'attends que le rideau se déchire. Et il n'est plus question de désistement à gauche car ils n'en sont pas, j'attends aussi une clarification de ce côté. On commence le 5 mai. Enfin.

  48. 48
    Alain44 dit:

    La VIème est la seule réponse appropriée à la situation politique actuelle concernant notre pays. L'idée mains propres est a populariser, elle rencontrera un large écho populaire favorable. Maintenant que certaines langues se délient nous nous apercevons que les médias au courant se taisaient, ils ne vont pas tarder à se reprendre car ne l'oublions pas les puissants détiennent l'argent qui peut tout acheter.

  49. 49
    Papa dit:

    Je pense qu'il convient d'assurer en premier lieu les manifestations du 1er Mai ! En tant que militant syndical CGT, j'estime que nous avons pleins de revendications à mettre en avant.
    La proposition de Jean-Luc pour le 6 mai doit être prise en compte par les organisations du "Front de gauche", mais aussi par le maximum d'organisations syndicales.
    Ce jour la, la place de la Bastille se doit d'être noir de monde et déborder les rues adjacentes. Donc ces deux enjeux se doivent d'être complémentaires. Surtout ne pas les opposer.

  50. 50
    Barousset dit:

    @ 20 et 35
    Bien coordonnés dans la desinformation mais NON il n'y a d'espoir d'amalgame que pour vous.
    Pour nous ce sera le 5 mai, pour toutes les raisons qui vous ont échappées(?) dont la principale et la plus ancienne : la VIe République, par une Constituante.
    Faut il rappeler à qui n'a pas lu le billet jusqu'au bout :
    - que les constituants ne seraient pas élus parmi les politiques de la Ve, et ne seraient pas éligibles sous la VIe,
    - qu'on peut participer aux ateliers législatifs mis en place dans le cadre des Assemblées Citoyennes du Front de Gauche.
    @ tous où que ce soit, rendez vous le 5 mai

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1113 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive