05avr 13

En relisant mon précédent post, je me disais : on dirait que j’ai écrit tout ça dans un autre temps. C’est bien le cas. Les aveux de Cahuzac ont fait basculer le temps politique. Comme il y a un avant et un après Chypre, il y aura un avant et un après Cahuzac.

Moralement, même quand on n’y est pour rien, même quand au contraire on a prévenu sur tous les tons au prix de pluies d’injures et d’attaques les plus viles, on a quand même honte, parce qu’il s’agit de notre pays. Mais politiquement c’est jubilatoire de voir pris au piège de la vérité tous ces donneurs de leçons solfériniens ! Et de voir montrer madame Le Pen prise dans la chaîne du mensonge qui unit les belles personnes !

Ensuite intellectuellement, c’est très satisfaisant. Les événements confirment l’analyse sur la pente des événements qui fonde notre stratégie et nos méthodes de campagne. Ce régime est vermoulu jusqu’à l’os ! L’argent qui croyait tout « fluidifier » a tout desséché. Toute secousse l’atteint dorénavant au cœur. Lequel est en pâte à modeler ! Evanescent, incohérent, même au moment de faire des propositions pour produire je ne sais quel « choc » imaginé par des communicants à deux balles, le président trouve encore le moyen de proposer quelque chose de déjà censuré par le Conseil Constitutionnel. Ce qui en dit long sur l’inconsistance des équipes en place autour de lui !

Partisan de l’agir davantage que du seul parler, mes amis, après un tour de table avec mes camarades, je fais donc la proposition d’une marche pour la Sixième République. Et j’assume de proposer une date pour éviter de perdre du temps. Le 5 mai. Jour anniversaire du second tour de l’élection présidentielle. Jour anniversaire de l’ouverture des Etats Généraux de 1789…

sfio-1932Notre dénonciation de l’oligarchie prend des visages, des noms, des adresses. La communauté de mœurs, de vie, d’appétits, de fréquentations qui unissent les puissants du « bipartidarisme » éclate au grand jour. Voilà ce que j’appelle « l’officialisme ». Importants « officiels », partis « officiels », experts inamovibles « officiels », et ainsi de suite. Tous ceux-là se sont garantis une circulation libre et non faussée entre les camps politiques et les comptes en banque. Ils parlent tous la même langue internationale de la finance. Si bien qu’un Chinois véreux et un boucher-libraire, trésorier de la campagne de François Hollande, peuvent ouvrir ensemble un compte offshore sans problème linguistique pour se comprendre ! Mais ce n’est pas tout.

Le filet du silence et du harcèlement qui a accablé Mediapart a aussi joué son rôle : nous faire douter, hésiter. Nous enfermer dans nos propres exigences morales. Les faits démontrent que c’était la meilleure protection dont disposait le criminel. Psychologiquement, ce fut sans doute une aide précieuse pour lui, pour persister dans le mensonge. On peut même penser que c’est aussi ce qui lui a permis de croire que son subterfuge fonctionnerait jusqu’au bout ! N’empêche. Quand il est devenu de bon ton de supputer sur « le discrédit de la classe politique », j’y vois surtout un écran de fumée protecteur du naufrage d’une certaine caste médiatique. Les quatre-vingt tweet d’un Jean-Michel Aphatie pour mettre en cause l’enquête de ses confrères de Mediapart ont joué un rôle aussi important dans le pourrissement de l’affaire Cahuzac que les cécités volontaires des importants du Parti Solférinien et de leur gouvernement. Maintenant un nouveau piège autobloquant est tendu par l’officialisme médiatique. Critiquer et taper sur l’oligarchie ce serait dire : « Tous pourris ». Horreur ! Tant vaudrait signer une carte chez Déat et Doriot comme dirait l’infâme Attali. Je me suis fait avoir sur ce thème par Nicolas Poincaré. Peu lui importait ce que je racontais, il conclut : « Vous dites « tous pourris ». Alors vous dites « tous pourris » ? » Et moi comme un ballot : « Non, non, non, pas tous pourris ! ». Ce coup-là j’ai perdu. Mais il n’y aura pas de deuxième fois. Méfiance, la caste va se défendre.

Dlenine’ailleurs comme aux temps déjà si précurseurs de l’affaire Strauss-Kahn, on apprend à présent que « tout le monde savait ». Hervé Morin, ancien ministre de la défense, de droite, dans « le Parisien » révèle : « Il se disait depuis longtemps dans les dîners en ville que, sur dix cheveux transplantés par monsieur Cahuzac, neuf l’étaient au noir ! » Car dans les dîners en ville, en vacances, et que sais-je encore, tous les « officiels » se voient, se parlent, échangent des adresses pour les cheveux et que sais-je encore. Tous les officiels et donc aussi le chien de garde de la maison commune du fric, la troupe Le Pen. Voyez le financier de madame Le Pen. Il savait depuis vingt ans puisque c’est lui qui a ouvert le compte de Cahuzac et n’a rien dit ! Il a prévenu la madame qui savait donc et n’a rien dit non plus. Peut-être est-ce avec cette sorte de silence qu’elle a réussi à faire avancer sa dédiabolisation médiatique ? On apprend dans « Le Parisien » que ce financier des Le Pen a rencontré récemment monsieur Cahuzac dans un bar du seizième ! Il lui aurait annoncé qu’il allait avouer. Il est certain qu’il a prévenu madame Le Pen. Mais il n’a rien dit publiquement. Normal. Ces gens-là s’appelaient entre eux le « gang des implants » (Le Monde) ! Autrefois ils dînaient ensemble en vacances ! Mais oui ! Mais oui ! Je suppose que bientôt on en apprendra d’autres. Et on nous dira « tout le monde savait ! » Tout le monde ? Vous aussi madame Michu ? Noooon ! Et toi camarade du PS qui nous fait la leçon depuis des mois sur « ceux qui aident Le Pen par leur critique du gouvernement » ! Hein ? Toi aussi, tu allais en vacances avec le responsable du Front national de ton village comme le font tes chefs ? Va savoir ! « Tout le monde savait », qu’ils disent. « Tout le monde », ça veut dire « les officiels », les importants. Les autres n’existent pas à leurs yeux et rien ne le dit mieux que cette expression « tout le monde savait ». Les autres, c’est « personne ».

Bon donc, « tout le monde savait » que les implants de cheveux chez Cahuzac « se payaient au noir » ! Ah ! Ah ! Et si c’était là que s’était construite la chaîne du mensonge ? Tous ceux qui ont été se faire implanter des cheveux suaient peut-être à grosses gouttes en se demandant quand sortirait la liste des clients et le prix payé. Alors, ils regardaient ailleurs, ils croisaient les doigts, ils éteignaient les petites flammèches de l’incendie quand ils en trouvaient une à portée de main ! Hommes politiques, médiacrâtes, il doit y avoir un monde qui se tient par les cheveux et les paiements au noir de la coquetterie. Suivez les nouveaux cheveux, amis, si vous êtes curieux ! De toute façon je suppose que la justice va le faire. Car l’agent caché de monsieur Cahuzac venait bien de quelque part ? La justice va vouloir savoir d'où et de qui ! Petits ruisseaux ou grandes rivières, le nombre des mouillés va faire tignasse ! 

Nous n’en resterons pas aux gémissements et aux commentaires. Ni même aux sarcasmes bien mérités par toute cette engeance officialiste. Il faut entrer dans l’agir. C’est de notre honneur de citoyen dont il est question. De notre dignité de peuple libre. La décomposition politique des institutions a une origine : le mépris du peuple et le règne de l’argent. C’est là qu’il faut frapper et changer de cap. Mais avant même de discuter de cela, de son bien fondé ou non, c’est la règle de la discussion civique qu’il faut changer. La règle du jeu démocratique. C’est-à-dire la Constitution. Hollande veut encore la changer trois fois. Elle l’aura été plus d’une vingtaine de fois depuis sa promulgation. Jamais par une Constituante ! Et trois fois seulement au suffrage universel. Nous vivons sous l’empire d’un bricolage de circonstance, de convenance et de connivences.

La construction pyramidale de la Vème république aggravée par l’inversion des scrutins et le raccourcissement du temps des mandats produit des effets destructeurs de grande ampleur. Le résultat de la concentration du pouvoir sur le prince éphémère, on connaît. On sait à présent l’effet d’isolement et le sentiment de toute-puissance nombriliste que la fonction distille dans l’organe humain qui l’occupe. Mais cette culture du sommet redescend en cascade sur tous les échelons du pouvoir qu’ils soient élus ou technocratiques. L’arrogance est partout, la vertu civique passe pour un défaut de communication, le débat, un ennui passager. Les alternances, loin d’aérer le système l’ont durci et irresponsabilisé. Les « insubmersibles » sont les créatures nées de ce monde. Hauts fonctionnaires, experts auto-proclamés, rapporteur de commission Dugenoux et ainsi de suite, survivent à tous les changements politiques, s’entre-protègent à chaque alternance. Ils maintiennent une continuité qui n’est plus celle de l’Etat mais de la mode idéologique qui les a rassemblés, de la promotion qui les a fait se rencontrer. C’est cette chair pale et insipide qui séduit Hollande. Il s’entoure de technocrates sans idées, de condisciples de sa promotion comme d’autres des natifs de sa tribu, de politiciens sans consistance voués à lui comme autant de commensaux émerveillés de l’entre-soi que crée l’absence de convictions. Ceux-là n’ont finalement plus aucun lien avec le monde qu’ils prétendent représenter. Quel est le fil de l’existence de telles créatures ? Eux-mêmes. Le contenu est venu d’ailleurs. Au bout d’un certain temps, depuis que cette évolution a commencé dans les rangs du PS, les sociaux-libéraux ont trouvé la pratique de leur théorie. L’argent ce grand fleuve qui charrie déjà tant d’eaux mêlées leur a paru non seulement moins suspect mais tellement familier ! J’imagine le processus. On entendit raconter que les coups d’épuisette revenaient pleins. Certains se demandèrent où jeter des filets. D’aucuns y pourvurent. On pêche même parfois à la dynamite. Dès lors, rien jamais ne leur paraît plus aussi immoral qu’ils l’avaient d’abord cru. Peut-être parce qu’ils ne voulaient rien savoir de leurs propres actes privés, ils étendirent la règle aux actes publics. Une doctrine émergea qui satisfaisait tout le monde : les traîtres et les lâches. Une doctrine assumée. C’est ainsi que Pierre Moscovici peut dire qu’un ministre n’est jamais un « salopard » qu’il soit de droite ou de gauche (Le Parisien). La fonction exempterait de la responsabilité morale. Non seulement celle du ministre comme personne mais celle de sa politique. Voilà une pensée typique du technocrate le plus fanatisé. Il croit qu’il n’est rien de plus que l’agent zélé d’une loi de la nature. L’accoucheur de l’histoire n’a aucune responsabilité sur la personnalité du bébé, en quelque sorte ! Cette raison « technicienne », de la politique, son absolutisme intrinsèque, est mère des pires horreurs dans l’histoire. De la sorte et au total, l’infection est partout. Le coup de balai est le meilleur remède disponible.

Qu’est-ce qu’un coup de balai en démocratie et en République ? Rien de plus qu’une décision prise par le peuple lui-même. Elle concerne les personnes mais surtout le système. Robespierre fit voter que les élus sortant de la Constituante ne pourraient être élus à la législative suivante. Plus proche de nous, Rafael Correa fut élu en Equateur la première fois avec comme programme la Constituante et la non rééligibilité des sortants. Retirer leur mandat à ceux qui l’exercent pour se donner la possibilité d’une page neuve ne doit pas être seulement un moyen réservé aux périodes d’exception comme celle que nous vivons. Ce doit être une option permanente pour le peuple souverain. C’est ce qu’ont introduit dans leur Constitution les vénézuéliens. Il existe la possibilité d’un référendum révocatoire sous condition de la collecte d’un certain nombre de signatures d’électeurs. Cette procédure a d’ailleurs été utilisée contre Hugo Chavez lui-même ! Mais le même pouvoir est reconnu au niveau municipal et même législatif ! L’usage du balai doit être un recours permanent de l’intervention populaire. Le référendum révocatoire permet d’articuler l’initiative politique du grand nombre et la stabilité institutionnelle dons a besoin toute société.

Mais bien sûr, l’idée de coup de balai a aussi une signification politique immédiate. Pour nous, elle concrétise l’idée « qu’ils s’en aillent tous ». C’est un acte d’éducation populaire destiné à valoriser l’idée qu’on peut se passer des puissants du jour. Que nous sommes aptes partout où nous sommes à faire bien mieux qu’eux. Et surtout c’est une préparation en profondeur de l’idée qu’il faudra tous s’en mêler pour conduire la rénovation sociale et républicaine à son terme. C’est pour cette raison que depuis les premiers moments, le Front de Gauche porte l’idée d’une Constituante pour aller vers la Sixième République et l’a inscrite dans son programme « L’Humain d’abord ». Dans la version initiale cette Constituante était même le premier point du programme. Il passa en six parce que des rédacteurs expliquèrent que « c’est le social qui motive nos électeurs ». Personnellement je n’ai jamais pensé cela. Je crois que le social est en ligne directe avec le plus pur de la politique qu’est la règle du jeu démocratique dans un pays de vieille tradition parlementaire et de libertés communales comme le nôtre. Les faits se sont chargés de donner les preuves dont certains manquaient pour y croire. J’admets d’autant plus volontiers qu’ils aient douté qu’on connaît bien la  vieille tradition d’indifférence aux institutions qui habite depuis longtemps notre gauche. Mais le fait est que non seulement la Constituante et la Sixième République furent au cœur du programme mais que c’est sur ce mot d’ordre qu’ont été convoqué les trois plus grands rassemblements de la campagne présidentielle, à la Bastille, au Capitole et au Prado !

C’est de cette Constituante dont il faut parler de nouveau haut et fort. Car ce n’est pas une lubie idéologique que cette idée. C’est une réponse concrète à une question concrète. C’est elle, d’ailleurs la réponse complète au large problème posé. Car du simple fait qu’il s’approprie la définition de la règle commune le peuple redevient acteur et propriétaire de la société. Le faisant il se refonde lui-même. Il s’unifie en se définissant. La seule carte d’identité rend constituant. La Constitution ne se contente donc pas de s’imposer à tous elle appartient à tous. Evidemment, il faut pour cela qu’il y ait une Constituante ! Et il faut qu’elle soit préparée par une implication populaire de grande envergure. Les équatoriens fixèrent un lieu et un délai de plusieurs mois pour préparer ce qu’ils auraient pu régler à l’ancienne entre juristes en une semaine. Vers ce lieu convergèrent des délégations populaires de tout le pays. Au Venezuela on fixa aussi un délai et les articles proposés furent mis en débat dans tout le pays, expliqués et critiqués quartier par quartier, imprimés sur tous les supports de communication les plus quotidiens comme l’emballage des paquets de pâtes alimentaires…

Un tel objectif ne se sollicite pas. Il s’arrache. C’est l’action populaire qui imposera la Constituante. Personne ne peut croire que « l’officialisme » va convoquer ses juges ! En tous cas pas de bon gré. Evidemment ce sont les circonstances qui commandent l’avancée des idées. Ce moment de décomposition putride est propice à une prise de conscience. Je fais le pari qu’elle dépasse largement les seuls rangs de notre Front de Gauche. C’est pourquoi cette idée doit se transformer en force matérielle large, sans accaparement du thème. L’objectif n’est pas de réussir un coup de communication mais un coup de mobilisation. Si nous sommes forts l’initiative fera peut-être le déclencheur dont nous avons besoin pour remettre le pays en marche. On pourra répliquer l’initiative avec plus de facilité. C’est la stratégie qui prévalut pour organiser le trio Bastille-Capitole-Prado. Bien sûr il faut le réussir. Il n’y a pas de date parfaite. Il n’y a pas de lieux parfaits. Il faut donc aller de l’avant avec audace en se donnant les meilleurs points d’appui. Une fois regardé le calendrier de près c’est la date du 5 mai qui semble la meilleure. Plus tard on butte sur un grand pont. Plus tôt le délai n’est pas suffisant.

09Le 5 mai est l’anniversaire du deuxième tour de l’élection présidentielle. Le 5 mai est l’anniversaire de l’ouverture des Etats généraux de 1789 qui rendirent le peuple souverain en France. Enfin, juste pour l’humour, apprenez que le 5 mai est la journée mondiale de l’hygiène des mains. En France cette journée mondiale est appelée journée « mains propres ». Ça ne s’invente pas. Le 5 mai me paraît un jour propice. Le 5 mai nous pourrions donc rendre coup pour coup et manifester pour la VIème République, nationalement cela va de soi. Cela va de soi parce que l’expérience nous montre que les manifestations décentralisées ne produisent pas le même effet d’entraînement et ne sont pas comptabilisées de la même façon. 

Droits réservés – Toute reproduction ou utilisation est interdite


605 commentaires à “Que diriez-vous d’une marche pour la Sixième République le 5 mai prochain ?”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1113 »

  1. 151
    flo dit:

    A Paris le 5 et avec enthousiasme !
    Avez-vous entendu Moscovici au journal de 13h d'Arte ? L'idéal de l'Europe : la compétitivité !

  2. 152
    bea2b dit:

    Il faut les faire bouger. Plus de cumul, plus de privileges. J'aimerais une pétition en plus.

  3. 153
    Vinnie Reb dit:

    Superbe billet, dont j'ai bien goûté le raisonnement, l'enthousiasme et l'humour.
    Mon papa me disait toujours : "L'exemple vient d'en haut", puis dans son anglais natif : "Lève-toi quand tu as raison et assis-toi quand tu as tort". Il ajoutait aussi : "L'immoralité engendre l'immoralité" (en bon puritain bon teint du Sud). Comme c'est bien vrai ! Je n'arrête pas d'y songer.
    Je pense même que Cahuzac n'est qu'une petite partie de la forêt. 30 ans de règne du fric et d'individualisme forcené ont fait voler en éclat le minimum moral requis pour pouvoir vivre en société. Le capitalisme, prédateur par nature, n'a pas manqué non plus de favoriser ce type de comportement, où que ce soit, à tous les étages. Pas étonnant donc que ça nous revienne en pleine figure.
    Sur la Constituante : ce serait bien d'étudier la proposition d'Etienne Chouard pour le tirage au sort. De toutes façons, ça ne peut pas être pire que l'élection de certaines nullités qui se présentent... surtout chez nous dans le Sud... Estrosi-Ciotti-Guerini, basta cosi ! Quoique le goudron et les plumes (avant ou après le coup de balai), j'aime assez bien aussi.
    Les parlementaires qui ont exercé au moins un mandat dans leur vie seraient exclus du processus de la Constituante, les Constituants seraient eux-mêmes ensuite exclus des mandatures suivantes, ce qui laisserait la place aux citoyens réellement motivés pour donner à leur pays une organisation politique "du peuple, par le peuple, pour le peuple" - pour faire une citation.
    Sur un rassemblement du 5 Mai : oui, mais dans plusieurs grandes villes, car monter à Paris, pas possible par manque de moyens pour nombre d'entre nous. Sinon, super idée. Ah le Prado... quel souvenir grandiose ! Et leur montrer à tous ces "importants" que ce n'est pas là qu'un fantasme parisianiste, mais bien une volonté de tous nos concitoyens, où qu'ils se trouvent en France.
    Rébellion et Résistance ! Et merci à Jean-Luc, Médiapart, Antoine Peillon, Denis Robert, et tous les autres, de faire éclater la vérité et de la partager avec nous autres.

  4. 154
    Denis F dit:

    5 mai 2012 - 5 mai 2013 : 1 an déjà et quoi ? Que de la misère programmée, que des saloperies en tous genres, ces solfériniens nous ont donné à voir l'innéfable valeur de ce parti déliquescent qu'il est devenu progressivement depuis 1984, 30 ans de reniements sociaux, d'abandon du monde ouvrier, étape par étape il nous a entraîner dans la misère et la honte.
    Oui faisons une grande marche anniversaire pour leur signifier et leur dire que nous ne voulons plus vivre encore 1 année comme celle passée, sans espoirs et bien sûr que nous sommes tous partants, mais encore une fois il faut être ou parisien ou friqué pour pouvoir y être !…
    Ceci étant dit, demandons au travers des slogans un référendum populaire pour dissoudre l'Assemblée Nationale et demander une assemblée constituante.
    Puis finissons cette grande marche par un meeting immense où tous les leaders républicains de gauche seront appelés à s'exprimer, invitons Éva Joly, Dupont Aignan, Chevénement, Filoche, Marie Noelle LIenemann, Emmanuelli, Pierre Laurent etc… à la tribune qu'ils y déclarent leur ras le bol, leur dégoût, et finissont par notre tribun Jean-Luc Mélenchon, enfonçons les coins dans les béances de ce pouvoir de vérolé jusqu'à la moelle, pour le faire craquer définitivement, c'est l'occasion et le moment.

  5. 155
    Gerard Blanchet dit:

    J'ai entendu Marie-George Buffet à 18h sur France Inter. Elle soutient l'initiative de la marche citoyenne et donne du contenu politique au coup de balai. Nous sommes donc tous bien tous et toutes sur la même longueur d'onde. GU tient ce week-end son congrès. Je suis sûr que ce sera aussi plus qu'un soutien. Chez Calvi ils essayent encore d'opposer Jean-Luc Mélenchon et les communistes sur les Municipales. Ils sont tellement dans le système qu'ils ne voient pas que cette affaire change complètement la donne. Comme le dit Jean-Luc au début de son billet :"En relisant mon précèdent post, je me disais : on dirait que j’ai écrit tout ça dans un autre temps. C’est bien le cas."

  6. 156
    Claude46 dit:

    Une marche le 5 mai, super ! Rassemblons-nous dans l'action pour la VIe République. Le meilleur moyen pour faire entendre raison à ceux des ministres Sapin ou Marisol qui commencent à répandre l'idée dans les médias qu'en fin de compte cette crise politique n'est due qu'à la seule faute gravissime du tricheur et profiteur Cahuzac. La politique d'austérité qu'ils mènent, carrément niée ! Oublié aussi le système de l'argent-roi dans lequel se complaisent entre-eux les dirigeants oligarques du PS, de la droite et de l'extrême-droite au détriment de la grande majorité de nos concitoyens qu'ils vouent aux fins de mois difficiles, au chômage, aux réductions des retraites et des salaires. Oui, il est grand temps d'aider à ce que notre peuple prenne ses affaires en main. Vite, la VIe République ! Le 5 mai, mobilisons-nous, faisons-le savoir partout dans nos quartiers, nos villes et nos villages, dans nos entreprises, dans nos familles. Cette marche doit être au niveau de la situation politique. A bas la finance, vive "L'Humain d'abord"!

  7. 157
    marcopolo dit:

    Vive le 5 mai ! Voilà ce que j'attendais ! Le Front de Gauche, mouvement rassembleur et pas seulement de ses 9 organisations, mais aussi de toutes celles et ceux qui veulent ce changement. Une marche pour la 6e République est la réponse possible, l'ouverture en grand pour enfin respirer. Un an après les élections, le chemin parcouru est mesurable, le gouvernement social libéral nous a enfoncé et perpétue la politique libérale de Sarkozy, il faut lui opposer notre refus de continuer ce parcours destructeur, promouvoir le programme "l'humain d'abord" dans une nouvelle république. Le Front du Peuple ! Le 5 mai c'est vrai que c'est dans 1 mois mais gageons que pendant cette période nous aurons à battre le fer car il est chaud !

  8. 158
    Boris dit:

    ATTAC met une pétition en ligne : les 5 mesures a prendre d'urgence contre l'évasion fiscale et pour récupérer les 60 à 80 milliards d'euros spoliés chaque année. Cette pétition se trouve également sur mediapart dans les articles d'accès libres.

  9. 159
    DORLET dit:

    Nous, on viendra de Dijon, c'est sûr !

  10. 160
    Madeleine dit:

    Même impression que Courrierlecteur (122)...
    Je lis beaucoup les commentaires de lecteurs dans la presse pourrie chaque fois que M. Mélenchon s'exprime, histoire de voir où on en est dans l'(in)conscience collective, et cette fois, à propos de cette idée de manif du 5 mai, j'en ai vu un nombre significatif qui disent en substance : "J'aime pas Mélanchon (avec un A, obligé - NDT), mais je serais d'accord pour une VIème République", ou bien : "J'aime pas Mélanchon, mais c'est sûr qu'il y aurait besoin d'un bon coup de balai".
    Alors, peut-être un signe ? Peut-être pouvons-nous, pour la première fois, mobiliser au-delà de nos frontières politiques ?

  11. 161
    eric91 dit:

    Le Guen, éminence solferinienne, se fait clouer le bec par F. Delapierre sur le plateau de BFM TV, citant la BPI comme réponse gouvernementale à la dérive bancaire, il apprend en direct que la BPI, n'a jamais été une banque car elle n'en n'a pas la licence et n'a donc pas le droit d'emprunter directement. Ils sont nuls et malhonnêtes ! et Cahuzac en remet une couche dans le dépassement des limites de la décence en voulant revenir siéger à l'assemblée Nationale...
    Basta ya ! Qu'ils foutent tous le camp avant de rejoindre les droits commun en univers carcéral ! Ils sauront ainsi ce qu'est la vie en prison.
    Que dire de la prise en charge par le contribuable de la défense de Guerini dans les Bouches du Rhône soutenue par le PC ?
    Oui aux suggestions de manifs décentralisées et à l'aide financière.
    Vivement vous retrouver tous dans la rue, mais pas pour rentrer à la maison. Il faut des résultats à cette manif, et que ce ne soit pas une simple promenade : on les a déjà faites.

  12. 162
    françois dit:

    L'onde de choc de la proposition de Jean-Luc se répercute quand même bien sur les médias. Son appel passe un peu partout (France Inter,ITele, BFM etc.) et donnent enfin matière à réflexion y compris dans "c dans l'air " ou malgré quelques coups de griffes, l'analyse de la situation est assez intéressante et même inhabituelle. Cynthia Fleury va dans le sens de nos idées (tout changer) et les chiens de garde habituels n'ont pas aboyé bien fort pour couvrir sa voix. Même à la fin quand Calvi a insisté sur l'option remaniement, les autres sont restés dubitatifs laissant entendre que ça ne suffirait pas. Bizarre le vent tourne ?

  13. 163
    colonel vabien dit:

    bonjour à tous
    J'espère ne pas contrevenir à la charte du blog, je viens faire un appel au peuple. J'ai commencé à parler à mon entourage (des électeurs front de gauche pour l'essentiel) de la manif pour la VIème république et suite à cela, un débat s'est engagé sur pourquoi et comment une nouvelle constitution, à quoi ça va servir, etc. Je me suis interrogé sur la nécessité d'une démarche pédagogique pour répondre aux interrogations des gens.
    Il se trouve que je m’occupe d'un repaire de l'émission "là-bas si j'y suis" en Bretagne et je souhaite organiser une conférence-débat ouverte à tous sur le thème général de la république, de la constitution, plus particulièrement de celle de 1958 et comment en changer. Il me reste à trouver un intervenant pédagogue, acceptant de venir pour animer cette soirée. Si quelqu'un peut me donner une idée d'intervenant, voire ses coordonnées, ce serait vraiment sympa, d'autant que je pense qu'il y a nécessité de développer ce genre d'initiative un peu partout.
    Bien fraternellement à tous.

  14. 164
    marj dit:

    Clémentine Autain sur Canal+ face aux chiens de garde, Duhamel and co, qui essaient de l'empêcher de parler, et bien bravo elle leur a cloué le bec ! La stratégie langagière actuelle de la médiacratie est d'amalgamer le Front de Gauche au FN dans un mot passe partout: les "extrêmes". Le but est d'empêcher, comme toujours, une sortie de la crise politico économique par le haut c'est à dire par la justice et la démocratie. Ce faisant la médiacratie aux ordres entretient elle-même le "tous pourris" et alimente le FN.
    Bravo donc à cette initiative de JL Mélenchon et du Front de gauche, la marche sur Paris pour une VIème république est une proposition constructive et dynamisante qui va justement à contre courant du sentiment d'impuissance et de résignation.
    Sinon, au fait, aucun journaliste, aucun politique pour faire la morale à Hollande et à sa visite au grand démocrate Mohamed VI roi du Maroc, celui qui n'hésite pas à enfermer et à torturer ? Dire qu'ils ont traîné Chavez dans la boue.

  15. 165
    Claude G. dit:

    Oui, tout à fait d'accord pour une marche le 5 mai prochain, qui réunisse le plus possible de gens de bonne volonté, vers la 6ème République. Il faut vraiment changer d'air. Merci, Jean-Luc, pour cette analyse si pertinente de la situation actuelle !

  16. 166
    Rufus dit:

    Oui, Avançons!

  17. 167
    PASCALE dit:

    A pied, a cheval, sur le dos, sur le ventre, mais je ne louperai pas, cette journée.

  18. 168
    Hervé CRUCHANT dit:

    De quel problème républicain parle-t-on ?
    Nous avons des preuves et des noms concernant les 60 à 80 Milliards d'Euros soustraits annuellement à l'Etat français. Nous avons des preuves tracées des voleurs et des blanchisseurs d'argent recélé. Nous avons des preuves des agissements d'étrangers venant soudoyer et attirer les capitaux français vers des banques étrangères. Ces documents sont connus des services de Police Financière, du Ministère de l'Intérieur et des Finances, du Ministère de la Justice et de l'Elysée. Documents et preuves qui montrent que l'Etat français républicain est soumis à une déstabilisation intérieure concertée d'origine bancaire extra-nationale et de malfaiteurs appartenant à la haute société française des affaires et de l'industrie.
    Les chefs d'accusation qui peuvent être retenus contre les banques étrangères peuvent être de l'ordre de l'atteinte à la souveraineté nationale par agissements délictueux dans les frontières du pays. Contre les délinquants nationaux, des détournements et recels de capitaux appartenant à l'Etat en bande organisée, susceptible de mettre en péril l'équilibre industriel, social et politique de la France. Ceci doit être clairement dit et présent à l'esprit de tous, maintenant, pendant et après les actions qui vont amener à la Constituante.
    Si, dans d'autres temps, on aurait facilement tranché la tête de ces malhonnètes oligarques, aujourd'hui, une justice et des lois en place -nul besoin de nouvelles commission et de nouvelles lois pour réprimer la corruption- pourraient intéresser également la sécurité intérieure. Et cet aspect mène encore au cachot.
    Ce texte n'est vraiment pas outrancier mais tente de montrer le rapport très étroit qu'il y a entre le vol des 60 à 80 MdEuros avec la paupérisation des services élémentaires sociaux tels que la santé, l'école, les transports, la défense, le droit au travail, la sécurité. Chaque euro qui manque se trouve dans les banques hors des frontières. Les mensonges et autres tentatives d'isolement d'un ministre déchu ne sont plus alors que cosmétique et dérision.

  19. 169
    Régine dit:

    Pour faire écho à Alain (message 41), ce n'est pas que j'en ai marre d'aller à Paris, c'est une belle ville que je n'ai pu "visiter" que dans le train des défilés de manifestations qu'elles oient syndicales ou politiques. J'ai participé à la dernière manifestation du FG à Paris, mais cette année je ne pourrai pas effectuer ce déplacement une autre fois. C'est trop cher pour notre petite retraite.
    Pour compléter le portrait de Mr Cahuzac, ce Monsieur a déjà eu à faire à la justice pour avoir employé sans la déclarer une étrangère sans papier. Simple négligence, sans doute...

  20. 170
    Michel Matain dit:

    Excellente initiative de Jean-Luc Mélenchon ! Le Front de Gauche reprend la main, coupe l'herbe sous les pieds du Front National, redonne de l'espoir et de la moralité à toute la gauche. Je crois qu'il nous faut réapprendre à chanter collectivement pour donner de la joie et du tonus à ce qui s'annonce comme un immence rassemblement ! Faisons circuler les paroles et les musiques !

  21. 171
    haouiquandmeme dit:

    Moi j'ai juste envie de remercier Monsieur Cahuzac, nous devrions tous lui dire merci du fond du cœur merci, merci de nous avoir permis de mettre au grand jour vos pratiques d'oligarque, merci.

  22. 172
    janny dit:

    Enfin le grand ménage de printemps arrive sur paris pour le 5 mai 2013, a vos balai-brosse.

  23. 173
    Arnaud Dupent dit:

    Le temps est venu de mettre fin aux privilèges injustes et éhontés que confère notre république aux plus puissants. Une VIème république constitutive d'une république juste, où les privilèges des plus puissants n'existeront plus, est nécessaire.
    Je serai présent à cette manifestation en tant que citoyen apolitique dont la quête est d'aller vers une société plus juste.

  24. 174
    ouionpeut dit:

    J'ai pris connaissance avec émotion et reconnaissance des commentaires de Joelle 145 et de ganier 147 qui sont un témoignage réconfortant de ce que peuvent les femmes et hommes de bonne volonté quand la dignité du peuple est mise à mal.
    Madame, votre élégance morale vous honore.

  25. 175
    jprissoan (69) dit:

    Très heureux de voir, de lire ce communiqué du Front de Gauche. C'est une manif unitaire qui peut s'élargir à tous les républicains. Cet immense rassemblement fera contrepied à ces conneries de manifs anti-mariage gay qui étaient en train d'occuper tout le terrain. La Gauche reprend l'initiative. C'est magnifique.

  26. 176
    Titoune dit:

    Veinards de parisiens, vous allez encore vous faire plaisir, alors que pour nous en province ça va être coton ! Une bonne reprise de la Bastille ça oui. Pour cela nous déboulerons malgré nos petits sous alors s'il vous plait ce jour là faites du bruit pour nous qui sommes privilégiés de meilleures conditions de vie et plus au calme, mais lorsqu'il y a des evènements pareils, j'avoue que c'est les seuls moments ou je regrette d'avoir quitté la capitale. Vive la 6ème République. Plus un jour sans Jean-Luc Mélenchon, c'est normal tout vous donne raison. A bientôt à Martigues !

  27. 177
    Vinc dit:

    Va pour le 5 mai. Marre de cette social-démocratie qui n'engendre que des tièdes et des corrompus. Courage Jean-Luc.

  28. 178
    Claudius dit:

    Le problème n'est pas celui de l'affaire Cahuzac, il n'est surtout pas celui de "la faute d'un seul homme", le problème c'est qu'on saigne des peuples entiers pour rembourser les milliers de milliards détournés et planqués dans les paradis fiscaux par une poignée de banques et de voyous. Alors une constituante, oui, oui, oui et oui.
    Je reviens sur la compétence de Cahuzac. Pour moi, la compétence d'un ministre socialiste c'est de réussir à mettre en œuvre une politique sociale. Celui qui ne met en place qu'une politique anti-sociale n'est pas compétent, il est traître au socialisme et au peuple. La compétence de Cahu n'est donc qu'un artifice communicatoire de plus de la médiacratie "Aphatienne".

  29. 179
    sergio dit:

    @ Frangine
    Eh oui, on n'a peut-être oublié les salariés qui avaient déjà pris leurs billets et locations autour du 1er mai parce que les marmots de la RP, de Bordeaux et d'autres zones seront en vacances. Et ça fait du monde malgré tout qui manquera à la manif ! Je pense que c'est cuit et c'est vraiment très très dommage et pour nous et surtout pour le nombre à atteindre de manifestants.
    Sinon, un internaute sur la précédente "Une" de Jean-Luc, a mis en lien un flux de France-inter où un économiste révélait que la somme planquée par Cahuzac depuis des lustres était bien supérieure aux 600 000 euros pudiquement écrits en tout petit dans les canards. Ce serait de l'ordre de 6 millions au moins si j'ai bonne mémoire. Je n'ai pas retrouvé ce lien mais je crois utile si certains le savent de révéler les vrais chiffres, vu la gravité du délit, et, sinon comme le souhaite mediapart.fr, de chercher quelles autres personnalités politiques sont impliquées ou pratiquent à droite comme à la gogoche solférinienne ce triste sport de milliardaire sans patrie ni parole.

  30. 180
    luz11 dit:

    OK pour le 5 mai ! et aussi faisons tout pour supprimer tous ces paradis fiscaux

  31. 181
    Hélène dit:

    Enfin, arrive le bon moment ! Je ne pourrai malheureusement pas etre là le 5 mais je lis que certains seront empechés pour des raisons financières. Je peux contribuer à cette journée en aidant à financer un voyage. Puis-je faire un versement quelque part ? Je suis dans la région de Bordeaux. Allez !

  32. 182
    Michel Matain dit:

    Et si le 5 mai nous venions tous chacun avec un oeillet rouge ? Fleur symbole depuis longtemps des mouvements révolutionnaires et communistes et devenue il y a peu l'emblème du PG. Et pour les Provençaux, rendez-vous à Martigues mercredi prochain 10 avril.

  33. 183
    gégé dit:

    Je crois que cette date du 5 mai correspond aussi à un symbole de taille, l'anniversaire de l'élection de Hollande, manière de lui souhaiter un joyeux anniversaire et puis n'oubliez pas c'est grâce à nos 4 millions de voix. Alors elle n'est pas bien choisie cette date ? Manière de lui rafraichir la mémoire. C'est vraiment celle qui correspond à la situation !

  34. 184
    séb44 dit:

    Le problème pour beaucoup de monde le 5 mai est le coût du billet de train. La solution serait la gratuité des transports pour tous décrétée pour cette date (et au-delà, peut-être?). Le transport en commun est d'utilité publique, qui fait la loi ? Le Peuple. Pourquoi continuer d'engraisser des actionnaires? Prenons le pouvoir et décidons-le tous ensemble. Les agents SNCF sont des citoyens avec les mêmes intérêts que les usagers et je vois mal des contrôleurs verbaliser un train entier. [...]

  35. 185
    Diogene dit:

    Et dire que les médias ont travaille de longues années pour dégoûter les citoyens de s'intéresser a leur bien commun en vain. Il aura suffit d'un seul (Médiapart) pour que la digue cède. Le seul qui ne soit pas lié financièrement a ces 1% qui décident ce que l'on doit penser. Ces valets regardent bruler le château avec leur seau d'eau sans comprendre encore que le peuple, tout le peuple, a décidé que les châtelains, il n'en voulait plus. Sur les ruines de sa carrière, le clown Cahuzac a du mal a le comprendre, son monde est enfin fini.
    On sait d'où vient la dette, on sait a qui elle profite, on sait ou passe la richesse produite, on connais ceux qui se dispensent de l'impôt. On va juste rétablir la devise républicaine, nous ne sommes pas extrêmes, nous sommes juste décidés a replacer l'homme avant le fric, et mettre l'ecosocialisme en marche pour le bien de tous et de nos enfants. De ce printemps plein d'espoir, rassemblons autour de nous largement pour une VIeme, celle de tous. La chaîne va craquer, je crois bien que ça y ressemble !

  36. 186
    Yvan Lemaire dit:

    Je suis content qu'on parle de tirage au sort (M Joubier et M Denis) quand on parle de VIème République. Cette idée est-elle débattue au sein du front du gauche, si oui, pourquoi Jean-Luc Mélenchon n'en parle-t-il pas. Il faut poser la question de la légitimité du suffrage universel comme moyen unique et intouchable pour définir l'intérêt général. Le plus habile pour se faire élire est il le meilleur défenseur de l'intérêt général ?

  37. 187
    JCM31 dit:

    Effectivement,ce soir au grand journal clémentine Autain a porté haut et fort les couleurs du Front de Gauche.
    Les 11 premières minutes sont la démonstration de ces joueurs de flûtes pour les dominants qui persistent encore à donner des leçons, alors que c'est par la messe qu'ils nous servent depuis des années et encore ce soir, qui a contribuer largement à entretenir ce système pervers pourrit qui atteint en ce moment la plus détestable, minable des situations. Le 5 mai sera une belle et grande journée, partout en France, car elle va rassembler tous ceux et celles qui veulent en finir avec ce milieu infecte de la politique des privilèges et des passes droits. Merci Jean-Luc de porter comme tu le fais avec tous les camarades qui t'entourent au Front de Gauche. Notre l'espoir, noble, légitime, humain et fraternel qui va bien au delà des frontières, puisqu'il est partagé très largement par tous ceux qui souffrent et ne supportent plus cette situation pourrie provoquée et entretenue par une bande de voyous peu scrupuleux rongés par une cupidité dévastatrice sans limite, qui gangrène toute la société. Tu n'as jamais été seul et encore moins en ce moment où j'en suis persuadé, beaucoup nous vous nous rejoindre, tellement la situation devient préoccupante et c'est nous qui détenons la solution. Vive la VIème. Nous on peut !

  38. 188
    Red@rt (13) dit:

    Proposition de slogan pour le 5 mai, Du balai, faisons les valser!
    Que se vayan todos!

  39. 189
    uzenat dit:

    Bravo pour l'initiative ! J'en serai avec mon balai et un savon pour les mains propres.
    Poursuivre la marche vers l'Assemblée Nationale ? Bonne idée ? Ce dont je suis sûr, c'est qu'il faut enchaîner après cette journée (par quelles actions et communication ?) afin que la constituante soit envisagée en terme de délais et de modalités pratiques. Il faudrait être capable de montrer qu'elle est déjà engagée (impression de docs d'infos ? Autres ?). Vivre enfin debout !
    Bien à toutes et tous,
    Bertrand

  40. 190
    ROUSLAND dit:

    Belle initiative M. Melechon, mais cette manifestation ne doit pas être l'exclusive du FdG. La sixième est l'affaire de tous pour le 5 mai, comme pour le futur. Alors si vous le voulez vous pouvez vous adresser en termes choisis à ceux qui sont au delà de votre parti, car il y a urgence dans l'ouverture et dans l'intéret de tous. Dans ce cas nous viendrons le 5.

  41. 191
    Fabienne dit:

    Ah mes amis, mes camarades, que votre enthousiasme fait du bien.
    Quelle semaine désolante ! Les aveux du triste sire Cahuzac, masquant mal les turpitudes de la ploutocratie. Leurs cris de vierge effarouchée. Leurs accointances. Ras-le-bol !
    Et puis, le visionnage dans une salle comble du dernier film de Marie Monique Robin, « Les Moissons du futur » et les remarquables réflexions de cette réalisatrice après la diffusion, qui démontrent l’urgence d’agir contre les multinationales pour la préservation de notre écosystème. Pour pouvoir cesser de dire, à l’instar de la jeune Severn dans son discours d’une si grande maturité au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992 : « Ce que vous faites me fait pleurer la nuit ». Je serai à vos côtés à Paris le 5 mai.
    Alors, vite la VIème République ! Vite l’écosocialisme !

  42. 192
    cocu77 dit:

    Bonjour les amis, ça faisait longtemps.
    La Vème République va exploser. C'est inéluctable. La VIème est prête à prendre la relève, encore faut-il l'imposer.
    Oui la manif du 5 Mai est indispensable pour la faire connaitre mais aussi pour être les premiers à occuper le terrain avant les faschos qui ne vont pas manquer d'organiser le bordel. A ce propos pour ceux qui s'étonnent des relations PS-FN, ce n'est pas nouveau. Allez faire un petit tour sur mon blog et lisez "l'histoire de la photo interdite".[...]
    Rendez-vous le 5 Mai.
    Ah ça ira ça ira ça ira.

  43. 193
    celle dit:

    Bonsoir monsieur Mélenchon,j'ai toujours autant de plaisir à lire les petits billets que dis je, les grandes analyses politiques que vous publiées sur votre blog. Vous étayé ma conscience politique et j'ai très confiance en vous et les idées de la gauche la vraie. Les médias devrais dénoncer la violence des propos des militants FN ? ça regorge de propos haineux, racistes, xénophobes, homophobes. Que pour le 5 mai un vent de liberté de justice, d'espoir souffle sur la France et balaye les incapables qui la gouverne, pour une sixième République. J'aime le chiffre 6 qui a cette particularité unique. Lorsque l'on additionne une suite de trois chiffres 1+2+3=6, 1x2x3=6. Alors que le 6 soit avec nous, c'est juste après le 5 mai. En mai défait ce qui te déplais. Recevez mes citoyennes salutations.

  44. 194
    tchoo dit:

    Cahuzac veut redevenir député. Il n'a rien compris à ce qui lui arrive, enfermé dans sa logique de caste, après tout à part le mensonge, le reste tout le monde le fait. Quilès, inénarrable veut lui un référendum sur la moralisation de la politique, pourquoi un plébiscite hollandais, tant qu'a faire. Déjà si les solfériniens respectaient les référendums cela se saurait et puis ce n'est pas de moralisation dont il s'agit, mais de lutte contre la fraude fiscale, de rapatriement de milliards qui manque à notre pays, et d'hommes politiques libéré de la professionnalisation, récusable régulièrement et devant rendre des comptes devant le peuple tout aussi régulièrement, bref d'un VIème république refondée après consultation des assemblées citoyennes.
    Toutes ces belles personnes n'ont toujours pas compris que le début de la fin a commencé.

  45. 195
    BENQUET MICHEL dit:

    La sixième République, voilà le sésame ! Le seul mot d'ordre qui conjugue deux impératifs absolus, donner un grand coup de balai et couper l'herbe sous le pied du FN ! Il faut enfoncer le clou !

  46. 196
    Pierre-Gilles dit:

    Ah yes ! J'en suis, super date le lendemain c'est le 6. La sève est de notre côté, on est dans le vortex de la rivière, youpi le changement est au bout !

  47. 197
    Courrierlecteur dit:

    "Le problème pour beaucoup de monde le 5 mai est le coût du billet de train. La solution serait la gratuité des transports pour tous décrétée pour cette date" (séb44 185)

    L'idée mérite d'être étudiée. Faire comme une sorte de grève du péage pour cause de journée de manifestation et d'indignation contre la République décadente * (*formulation à étudier) ou tout simplement pour la Vième République? Nous, citoyens, avons été insultés, offensés par les pitreries fiscales d'un Ministre du budget. Cette appropriation d'un service public (transport) pour une journée de manifestation pour exprimer notre indignation, est l'une des conséquences de ces pitreries. A mettre en œuvre à l'initiative de la base?

  48. 198
    Odile dit:

    Ce serait bien le moment de spéculer à la hausse sur le cours du balai. La demande augmente si j'ai bien compris. En plus, c'est écologique et bien décoré ça pourrait même être joli.

  49. 199
    Oliv dit:

    Bon sang que je suis fier d'être parmis vous. Ca tombe bien, j'ai un trés joli balai presque neuf, qui réve de voir Paris, et qui est trés compétent pour dégager les saloperies. J'étais à la Bastille, j'en ai même passé la nuit à la rue. L'hiver est fini. Le printemps s'annonce terrible.
    Amitiés enragées

  50. 200
    André Ouzoulias dit:

    Excellente idée la mobilisation citoyenne du 5 mai pour la 6e République ! Merci cher camarade Mélenchon.
    Mais il faut jouer très vite collectif : que tout le Front de gauche reprenne cette proposition à son compte, vite, vite !
    Juste une idée : Ce jour-là, beaucoup pourront descendre dans la rue avec un balai tricolore. Les jours précédents, collons des dizaines de milliers d'autocollants tricolores en forme de balai sur l'arrière de nos voitures, dans les couloirs du métro, dans les abribus... Que le balai tricolore devienne un symbole populaire comme le furent les casseroles des argentins desargentés et le bonnet phrygien !

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1113 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive