05avr 13

En relisant mon précédent post, je me disais : on dirait que j’ai écrit tout ça dans un autre temps. C’est bien le cas. Les aveux de Cahuzac ont fait basculer le temps politique. Comme il y a un avant et un après Chypre, il y aura un avant et un après Cahuzac.

Moralement, même quand on n’y est pour rien, même quand au contraire on a prévenu sur tous les tons au prix de pluies d’injures et d’attaques les plus viles, on a quand même honte, parce qu’il s’agit de notre pays. Mais politiquement c’est jubilatoire de voir pris au piège de la vérité tous ces donneurs de leçons solfériniens ! Et de voir montrer madame Le Pen prise dans la chaîne du mensonge qui unit les belles personnes !

Ensuite intellectuellement, c’est très satisfaisant. Les événements confirment l’analyse sur la pente des événements qui fonde notre stratégie et nos méthodes de campagne. Ce régime est vermoulu jusqu’à l’os ! L’argent qui croyait tout « fluidifier » a tout desséché. Toute secousse l’atteint dorénavant au cœur. Lequel est en pâte à modeler ! Evanescent, incohérent, même au moment de faire des propositions pour produire je ne sais quel « choc » imaginé par des communicants à deux balles, le président trouve encore le moyen de proposer quelque chose de déjà censuré par le Conseil Constitutionnel. Ce qui en dit long sur l’inconsistance des équipes en place autour de lui !

Partisan de l’agir davantage que du seul parler, mes amis, après un tour de table avec mes camarades, je fais donc la proposition d’une marche pour la Sixième République. Et j’assume de proposer une date pour éviter de perdre du temps. Le 5 mai. Jour anniversaire du second tour de l’élection présidentielle. Jour anniversaire de l’ouverture des Etats Généraux de 1789…

sfio-1932Notre dénonciation de l’oligarchie prend des visages, des noms, des adresses. La communauté de mœurs, de vie, d’appétits, de fréquentations qui unissent les puissants du « bipartidarisme » éclate au grand jour. Voilà ce que j’appelle « l’officialisme ». Importants « officiels », partis « officiels », experts inamovibles « officiels », et ainsi de suite. Tous ceux-là se sont garantis une circulation libre et non faussée entre les camps politiques et les comptes en banque. Ils parlent tous la même langue internationale de la finance. Si bien qu’un Chinois véreux et un boucher-libraire, trésorier de la campagne de François Hollande, peuvent ouvrir ensemble un compte offshore sans problème linguistique pour se comprendre ! Mais ce n’est pas tout.

Le filet du silence et du harcèlement qui a accablé Mediapart a aussi joué son rôle : nous faire douter, hésiter. Nous enfermer dans nos propres exigences morales. Les faits démontrent que c’était la meilleure protection dont disposait le criminel. Psychologiquement, ce fut sans doute une aide précieuse pour lui, pour persister dans le mensonge. On peut même penser que c’est aussi ce qui lui a permis de croire que son subterfuge fonctionnerait jusqu’au bout ! N’empêche. Quand il est devenu de bon ton de supputer sur « le discrédit de la classe politique », j’y vois surtout un écran de fumée protecteur du naufrage d’une certaine caste médiatique. Les quatre-vingt tweet d’un Jean-Michel Aphatie pour mettre en cause l’enquête de ses confrères de Mediapart ont joué un rôle aussi important dans le pourrissement de l’affaire Cahuzac que les cécités volontaires des importants du Parti Solférinien et de leur gouvernement. Maintenant un nouveau piège autobloquant est tendu par l’officialisme médiatique. Critiquer et taper sur l’oligarchie ce serait dire : « Tous pourris ». Horreur ! Tant vaudrait signer une carte chez Déat et Doriot comme dirait l’infâme Attali. Je me suis fait avoir sur ce thème par Nicolas Poincaré. Peu lui importait ce que je racontais, il conclut : « Vous dites « tous pourris ». Alors vous dites « tous pourris » ? » Et moi comme un ballot : « Non, non, non, pas tous pourris ! ». Ce coup-là j’ai perdu. Mais il n’y aura pas de deuxième fois. Méfiance, la caste va se défendre.

Dlenine’ailleurs comme aux temps déjà si précurseurs de l’affaire Strauss-Kahn, on apprend à présent que « tout le monde savait ». Hervé Morin, ancien ministre de la défense, de droite, dans « le Parisien » révèle : « Il se disait depuis longtemps dans les dîners en ville que, sur dix cheveux transplantés par monsieur Cahuzac, neuf l’étaient au noir ! » Car dans les dîners en ville, en vacances, et que sais-je encore, tous les « officiels » se voient, se parlent, échangent des adresses pour les cheveux et que sais-je encore. Tous les officiels et donc aussi le chien de garde de la maison commune du fric, la troupe Le Pen. Voyez le financier de madame Le Pen. Il savait depuis vingt ans puisque c’est lui qui a ouvert le compte de Cahuzac et n’a rien dit ! Il a prévenu la madame qui savait donc et n’a rien dit non plus. Peut-être est-ce avec cette sorte de silence qu’elle a réussi à faire avancer sa dédiabolisation médiatique ? On apprend dans « Le Parisien » que ce financier des Le Pen a rencontré récemment monsieur Cahuzac dans un bar du seizième ! Il lui aurait annoncé qu’il allait avouer. Il est certain qu’il a prévenu madame Le Pen. Mais il n’a rien dit publiquement. Normal. Ces gens-là s’appelaient entre eux le « gang des implants » (Le Monde) ! Autrefois ils dînaient ensemble en vacances ! Mais oui ! Mais oui ! Je suppose que bientôt on en apprendra d’autres. Et on nous dira « tout le monde savait ! » Tout le monde ? Vous aussi madame Michu ? Noooon ! Et toi camarade du PS qui nous fait la leçon depuis des mois sur « ceux qui aident Le Pen par leur critique du gouvernement » ! Hein ? Toi aussi, tu allais en vacances avec le responsable du Front national de ton village comme le font tes chefs ? Va savoir ! « Tout le monde savait », qu’ils disent. « Tout le monde », ça veut dire « les officiels », les importants. Les autres n’existent pas à leurs yeux et rien ne le dit mieux que cette expression « tout le monde savait ». Les autres, c’est « personne ».

Bon donc, « tout le monde savait » que les implants de cheveux chez Cahuzac « se payaient au noir » ! Ah ! Ah ! Et si c’était là que s’était construite la chaîne du mensonge ? Tous ceux qui ont été se faire implanter des cheveux suaient peut-être à grosses gouttes en se demandant quand sortirait la liste des clients et le prix payé. Alors, ils regardaient ailleurs, ils croisaient les doigts, ils éteignaient les petites flammèches de l’incendie quand ils en trouvaient une à portée de main ! Hommes politiques, médiacrâtes, il doit y avoir un monde qui se tient par les cheveux et les paiements au noir de la coquetterie. Suivez les nouveaux cheveux, amis, si vous êtes curieux ! De toute façon je suppose que la justice va le faire. Car l’agent caché de monsieur Cahuzac venait bien de quelque part ? La justice va vouloir savoir d'où et de qui ! Petits ruisseaux ou grandes rivières, le nombre des mouillés va faire tignasse ! 

Nous n’en resterons pas aux gémissements et aux commentaires. Ni même aux sarcasmes bien mérités par toute cette engeance officialiste. Il faut entrer dans l’agir. C’est de notre honneur de citoyen dont il est question. De notre dignité de peuple libre. La décomposition politique des institutions a une origine : le mépris du peuple et le règne de l’argent. C’est là qu’il faut frapper et changer de cap. Mais avant même de discuter de cela, de son bien fondé ou non, c’est la règle de la discussion civique qu’il faut changer. La règle du jeu démocratique. C’est-à-dire la Constitution. Hollande veut encore la changer trois fois. Elle l’aura été plus d’une vingtaine de fois depuis sa promulgation. Jamais par une Constituante ! Et trois fois seulement au suffrage universel. Nous vivons sous l’empire d’un bricolage de circonstance, de convenance et de connivences.

La construction pyramidale de la Vème république aggravée par l’inversion des scrutins et le raccourcissement du temps des mandats produit des effets destructeurs de grande ampleur. Le résultat de la concentration du pouvoir sur le prince éphémère, on connaît. On sait à présent l’effet d’isolement et le sentiment de toute-puissance nombriliste que la fonction distille dans l’organe humain qui l’occupe. Mais cette culture du sommet redescend en cascade sur tous les échelons du pouvoir qu’ils soient élus ou technocratiques. L’arrogance est partout, la vertu civique passe pour un défaut de communication, le débat, un ennui passager. Les alternances, loin d’aérer le système l’ont durci et irresponsabilisé. Les « insubmersibles » sont les créatures nées de ce monde. Hauts fonctionnaires, experts auto-proclamés, rapporteur de commission Dugenoux et ainsi de suite, survivent à tous les changements politiques, s’entre-protègent à chaque alternance. Ils maintiennent une continuité qui n’est plus celle de l’Etat mais de la mode idéologique qui les a rassemblés, de la promotion qui les a fait se rencontrer. C’est cette chair pale et insipide qui séduit Hollande. Il s’entoure de technocrates sans idées, de condisciples de sa promotion comme d’autres des natifs de sa tribu, de politiciens sans consistance voués à lui comme autant de commensaux émerveillés de l’entre-soi que crée l’absence de convictions. Ceux-là n’ont finalement plus aucun lien avec le monde qu’ils prétendent représenter. Quel est le fil de l’existence de telles créatures ? Eux-mêmes. Le contenu est venu d’ailleurs. Au bout d’un certain temps, depuis que cette évolution a commencé dans les rangs du PS, les sociaux-libéraux ont trouvé la pratique de leur théorie. L’argent ce grand fleuve qui charrie déjà tant d’eaux mêlées leur a paru non seulement moins suspect mais tellement familier ! J’imagine le processus. On entendit raconter que les coups d’épuisette revenaient pleins. Certains se demandèrent où jeter des filets. D’aucuns y pourvurent. On pêche même parfois à la dynamite. Dès lors, rien jamais ne leur paraît plus aussi immoral qu’ils l’avaient d’abord cru. Peut-être parce qu’ils ne voulaient rien savoir de leurs propres actes privés, ils étendirent la règle aux actes publics. Une doctrine émergea qui satisfaisait tout le monde : les traîtres et les lâches. Une doctrine assumée. C’est ainsi que Pierre Moscovici peut dire qu’un ministre n’est jamais un « salopard » qu’il soit de droite ou de gauche (Le Parisien). La fonction exempterait de la responsabilité morale. Non seulement celle du ministre comme personne mais celle de sa politique. Voilà une pensée typique du technocrate le plus fanatisé. Il croit qu’il n’est rien de plus que l’agent zélé d’une loi de la nature. L’accoucheur de l’histoire n’a aucune responsabilité sur la personnalité du bébé, en quelque sorte ! Cette raison « technicienne », de la politique, son absolutisme intrinsèque, est mère des pires horreurs dans l’histoire. De la sorte et au total, l’infection est partout. Le coup de balai est le meilleur remède disponible.

Qu’est-ce qu’un coup de balai en démocratie et en République ? Rien de plus qu’une décision prise par le peuple lui-même. Elle concerne les personnes mais surtout le système. Robespierre fit voter que les élus sortant de la Constituante ne pourraient être élus à la législative suivante. Plus proche de nous, Rafael Correa fut élu en Equateur la première fois avec comme programme la Constituante et la non rééligibilité des sortants. Retirer leur mandat à ceux qui l’exercent pour se donner la possibilité d’une page neuve ne doit pas être seulement un moyen réservé aux périodes d’exception comme celle que nous vivons. Ce doit être une option permanente pour le peuple souverain. C’est ce qu’ont introduit dans leur Constitution les vénézuéliens. Il existe la possibilité d’un référendum révocatoire sous condition de la collecte d’un certain nombre de signatures d’électeurs. Cette procédure a d’ailleurs été utilisée contre Hugo Chavez lui-même ! Mais le même pouvoir est reconnu au niveau municipal et même législatif ! L’usage du balai doit être un recours permanent de l’intervention populaire. Le référendum révocatoire permet d’articuler l’initiative politique du grand nombre et la stabilité institutionnelle dons a besoin toute société.

Mais bien sûr, l’idée de coup de balai a aussi une signification politique immédiate. Pour nous, elle concrétise l’idée « qu’ils s’en aillent tous ». C’est un acte d’éducation populaire destiné à valoriser l’idée qu’on peut se passer des puissants du jour. Que nous sommes aptes partout où nous sommes à faire bien mieux qu’eux. Et surtout c’est une préparation en profondeur de l’idée qu’il faudra tous s’en mêler pour conduire la rénovation sociale et républicaine à son terme. C’est pour cette raison que depuis les premiers moments, le Front de Gauche porte l’idée d’une Constituante pour aller vers la Sixième République et l’a inscrite dans son programme « L’Humain d’abord ». Dans la version initiale cette Constituante était même le premier point du programme. Il passa en six parce que des rédacteurs expliquèrent que « c’est le social qui motive nos électeurs ». Personnellement je n’ai jamais pensé cela. Je crois que le social est en ligne directe avec le plus pur de la politique qu’est la règle du jeu démocratique dans un pays de vieille tradition parlementaire et de libertés communales comme le nôtre. Les faits se sont chargés de donner les preuves dont certains manquaient pour y croire. J’admets d’autant plus volontiers qu’ils aient douté qu’on connaît bien la  vieille tradition d’indifférence aux institutions qui habite depuis longtemps notre gauche. Mais le fait est que non seulement la Constituante et la Sixième République furent au cœur du programme mais que c’est sur ce mot d’ordre qu’ont été convoqué les trois plus grands rassemblements de la campagne présidentielle, à la Bastille, au Capitole et au Prado !

C’est de cette Constituante dont il faut parler de nouveau haut et fort. Car ce n’est pas une lubie idéologique que cette idée. C’est une réponse concrète à une question concrète. C’est elle, d’ailleurs la réponse complète au large problème posé. Car du simple fait qu’il s’approprie la définition de la règle commune le peuple redevient acteur et propriétaire de la société. Le faisant il se refonde lui-même. Il s’unifie en se définissant. La seule carte d’identité rend constituant. La Constitution ne se contente donc pas de s’imposer à tous elle appartient à tous. Evidemment, il faut pour cela qu’il y ait une Constituante ! Et il faut qu’elle soit préparée par une implication populaire de grande envergure. Les équatoriens fixèrent un lieu et un délai de plusieurs mois pour préparer ce qu’ils auraient pu régler à l’ancienne entre juristes en une semaine. Vers ce lieu convergèrent des délégations populaires de tout le pays. Au Venezuela on fixa aussi un délai et les articles proposés furent mis en débat dans tout le pays, expliqués et critiqués quartier par quartier, imprimés sur tous les supports de communication les plus quotidiens comme l’emballage des paquets de pâtes alimentaires…

Un tel objectif ne se sollicite pas. Il s’arrache. C’est l’action populaire qui imposera la Constituante. Personne ne peut croire que « l’officialisme » va convoquer ses juges ! En tous cas pas de bon gré. Evidemment ce sont les circonstances qui commandent l’avancée des idées. Ce moment de décomposition putride est propice à une prise de conscience. Je fais le pari qu’elle dépasse largement les seuls rangs de notre Front de Gauche. C’est pourquoi cette idée doit se transformer en force matérielle large, sans accaparement du thème. L’objectif n’est pas de réussir un coup de communication mais un coup de mobilisation. Si nous sommes forts l’initiative fera peut-être le déclencheur dont nous avons besoin pour remettre le pays en marche. On pourra répliquer l’initiative avec plus de facilité. C’est la stratégie qui prévalut pour organiser le trio Bastille-Capitole-Prado. Bien sûr il faut le réussir. Il n’y a pas de date parfaite. Il n’y a pas de lieux parfaits. Il faut donc aller de l’avant avec audace en se donnant les meilleurs points d’appui. Une fois regardé le calendrier de près c’est la date du 5 mai qui semble la meilleure. Plus tard on butte sur un grand pont. Plus tôt le délai n’est pas suffisant.

09Le 5 mai est l’anniversaire du deuxième tour de l’élection présidentielle. Le 5 mai est l’anniversaire de l’ouverture des Etats généraux de 1789 qui rendirent le peuple souverain en France. Enfin, juste pour l’humour, apprenez que le 5 mai est la journée mondiale de l’hygiène des mains. En France cette journée mondiale est appelée journée « mains propres ». Ça ne s’invente pas. Le 5 mai me paraît un jour propice. Le 5 mai nous pourrions donc rendre coup pour coup et manifester pour la VIème République, nationalement cela va de soi. Cela va de soi parce que l’expérience nous montre que les manifestations décentralisées ne produisent pas le même effet d’entraînement et ne sont pas comptabilisées de la même façon. 

Droits réservés – Toute reproduction ou utilisation est interdite


605 commentaires à “Que diriez-vous d’une marche pour la Sixième République le 5 mai prochain ?”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1113 »

  1. 201
    blanche dit:

    J'habite dans le sud. Donc dés que Jean-Luc Mélenchon a fait sa proposition, je me suis précipité sur le site SNCF pour voir les tarifs. Malheur! Impossible ce mois ci de faire une telle dépense. Venir en bus ou en voiture, trop long ou trop fatiguant en une journée. Donc on pensera à vous et on essaiera de faire une manif d'enfer au 1er mai! On commence à constituer la Constituante...

  2. 202
    Maximilien dit:

    Tous ensemble manifestons pour la révolution ! République citoyenne. Il fallait prendre une initiative rapidement. Bravo Jean-Luc. Il faut y aller.
    Je soutiens l'idée de faire 2 manifs (Paris et Marseille) c'est moins cher pour un Dauphinois d'aller à Marseille, et je pourrai emmener mes enfants.
    Trouvons des slogans encore plus parlant que "6ème république", c'est un peu trop technique pour les gens peu éduqués. Capitalisme dégage !

  3. 203
    naif dit:

    Les médias prompts à sortir une cassette de G.Marchais ou un doigt pointé, un mot qui choque leurs chastes oreilles ou une "vocifération" de JL Mélenchon, ont-ils perdu la cassette du débat du 6 janvier 2013 entre Cahuzac et JL Mélenchon ? Ce sont pourtant ses derniers propos publics de ministre en exercice en principe les derniers moments ont les sacralisent quand on est un journaliste. Suggestion: on pourrait retenir le moment de l'insulte "arrêtez de faire le clown vous valez mieux que ça" et "vous êtes seul Mr Mélenchon", et pour finir "la lutte des classes je n'y ai jamais cru". 3 phrases qu'il faudrait passer en boucle.

  4. 204
    Coco Bayleys dit:

    Ras le bol de cette politique politicarde qui n'a comme but unique que de s'enrichir soi même. Bravo pour cette initiative.
    Bien que n'étant pas un soutien à votre parti, je soutiendrais la manif en faisant grossir les rangs !

  5. 205
    pittbull 73 dit:

    Nos politiques ont toujours voté pour construire des prisons et rarement des écoles. Je ne comprenais pas cet engouement et cette détermination. Aujourd'hui tout est clair et limpide Ils étaient certains de ne jamais se retrouver sur un ban d'école mais pouvaient se retrouver derrière des barreaux. Quand des sociflards bon chic bon genre fricotent avec des fachos pour détourner des fonds et s'exonérer de tout impôt. quand ces magouilleurs cyniques qui osent se présenter comme de pourfendeurs de la fraude organisée alors oui, cent fois oui, une bonne marche pour virer tout ce petit monde j'suis partant.
    Flambi et son premier sinistre sont des menteurs patentés, ils excellent dans la trahison, la dissimulation de la vérité. Moscovici, Harlem et toute la clique de la rue Solférino ne valent pas mieux. Quant à Copé, NKM et tous les bobos de l'UMP, ils feraient mieux de se faire discrets et s'abstenir de vouloir donner des leçons de morale. Eux aussi ont des gamelles au cul, eux aussi ont parmi leurs fréquentations des repris de justice des morts dans les placards, des détournements de fonds, des comptes secrets dans des paradis fiscaux.
    De l'air de l'air ce pays pue la corruption et la magouille. Ceux là même qui se gavent sont les mêmes qui nous imposent des restrictions des lois scélérates qui rognent les droits sociaux pour pouvoir s'enrichir d'avantage.
    Stop, assez, basta !

  6. 206
    Adeheurtaumont dit:

    Pour la marche du 5 mai, nous pouvons héberger 4 personnes (2x2places) en mode camping.

  7. 207
    Claude Andrée dit:

    Rendez-vous pris pour le 5mai alors.
    Est ce qu'on doit amener les casseroles avec les drapeaux ?

  8. 208
    Maximilien dit:

    Bravo Clémentine Autain. Regardez les 8 premières mn du Grand Journal de vendredi soir.
    En attaquant vite et clair sur la nécessaire refondation de la République par une Constituante, elle a obligé les tenants du systèmes à se manifester tels qu'ils sont, les défenseurs du système capitaliste. Pauvre Duhamel, il a vraiment très peur de la prise du pouvoir par le Peuple !

  9. 209
    Magda Corelli dit:

    Oui le train est hors de prix. La SNCF fait de la pub en ce moment pour des billets à 25 euros mais pour la période de juillet et août. Peut-on réclamer à travers leurs syndicats ces mêmes prix pour le 5 mai ?
    A lire certains messages on dirait que des personnes de droite aimeraient participer à cette marche. Pourquoi pas ? L'écoeurement est si fort que tout le monde a envie de changer d'air.

  10. 210
    Maximilien R. dit:

    Puisque le changement c'est maintenant (mais maintenant c'est quand ?), en avant pour la Révolution Citoyenne. Marchons, marchons...
    Nous serons là, contre le PS de droite, parjure, voleur et avide d'argent.
    Qu'ils s'en aillent tous !

  11. 211
    lemetayerv dit:

    Pour ceux qui sont inquiets, ce n'est pas qu'une démarche Front de gauche, c'est une démarche citoyenne lancée par le Front de gauche, qu'on se sente Front de gauche (soit 9 partis, collectifs, syndicats, assoc.) ou pas. Là n'est pas la question. La question est la dynamique, l'enthousisame, l'espoir lancée par cette démarche. Arrêtons de nous mettre dans des cases parce qu'une caste a décidé de nous y mettre. Soyons libres et prenons notre avenir collectif en main et crions haut et fort "nous ne sommes pas des cases". Et comportons nous comme des anti-cases. Liberté, égalité, fraternité ne sont pas que des mots, m...e !

  12. 212
    Oliv dit:

    Les tarifs de la SNCF sont vraiment prohibitifs. Je sais que ce n'est pas le rôle du Front de Gauche mais... quid d'une journée sans controlleurs qui tomberait par exemple le 5 mai... Avis aux camarades de cette merveille que nous possédons encore un peu, la Société Nationale des Chemins de Fer Francais (et en mémoire de mon arrière grand-père cheminot)

  13. 213
    Nadine dit:

    Alors c'était Poincaré ce petit roquet agressif et insultant, comme Demorand à l'époque de ses débuts, c'était un jeune journaliste qui paraissait intègre et engagé et qui semblait faire souffler un vent nouveau sur la pratique journalistique. On les retrouve quelques années après, rentrés dans le rang, serviles et méprisants et expédiant leurs interviews comme des interrogations par de mauvais profs pervers qui ne cherchent qu'à coincer leurs élèves. Leur tare numéro un, c'est qu'ils ne savent pas écouter, ou ne veulent pas écouter. Un comble pour des journalistes de radio, et des journalistes tout court. Alors à la question harcelante; "alors tous pourris, hein, tous pourris?" il aurait fallu lui balancer, après "non, non, pas tous pourris..." : " juste certains. Comme pour les journalistes, pas tous vendus comme vous, juste certains..."
    Non, bien sûr, il n'aurait pas fallu ajouter ça, ç'aurait été rajouter de l'insulte à de l'insulte. Lui dire peut-être juste: "Ah, vous aussi vous faites dans le choc de simplification ?"
    Leur discours simplificateur, c'est ça aussi qu'il faut démasquer. Tout comme leur discours installant la confusion, comme tu l'as bien fait remarquer à Bourdin. Quelle pugnacité encore! Quelle énergie! Encore et toujours la politique comme un sport de combat! La victoire est proche, par KO!

  14. 214
    jeanmarc dit:

    C'est le réveil des commentaires ! Et quantité et la qualité, c'est bon signe tout ça, on se réveille.
    Perso, je vote pour une manif à Marseille.

  15. 215
    willy du Sud-Est asiatique dit:

    Nous sommes dans la société de marché avec des "hommes politiques de marché". C'est-à-dire qui ont un prix. L'économie globale de marché a donné naissance à la société dérégulée ou à la société de marché (quand le MEDEF impose une loi au Parlement, quand les politiques présentent l'intérêt des plus riches comme de l'intérêt général, quand les journaux "de gauche" ne font plus d'investigations qui dérangent) et celle-ci, peut-être-c'est une hypothèse, à l'homme de marché. En effet, les évadés fiscaux ont des comportements particuliers, des réflexes, des espaces d'usage dans lesquels ils développent leurs activités. Ils se connaissent, se rencontrent, se vendent des oeuvres d'art, se refilent des tuyaux, ont l'impression de participer à la conduite du monde. Ils ont leur langage, leur medias (CNBC, Bloomberg), leurs avocats. Tout le monde connu y est. Les Chinois du PCC qui mettent seulement en garde les plus jeunes contre "les attaques des balles enrobées de sucre", les "tycoons" des plus grandes entreprises du monde occidental, les émirs, les rois, les sultans. C'est une caste, la plutocratie, la jet set, expression datée car désormais ils voyagent en avion privé. Ils se fournissent aux mêmes endroits (chez LVMH surtout). Certains politiques veulent en être et finir les plus riches du cimetière (voyez Blair). Le vrai problème est qu'ils sont censés servir l'intérêt général et qu'ils se transforment en prédateurs et que cela ne les dérange pas. Oui, nous payons cher le désarmement idéologique des gauches social-démocrates.

  16. 216
    Michèle dit:

    Le 5 mai on va marcher pour la 6ème, on va marcher pour se rassembler pour changer les règles car le réformisme dont Cahuzac est un symptôme non seulement trahit le peuple mais il trahit l'humanité même.
    Ce matin j'étais très tôt sur le parking du lycée Paul Langevin à distribuer les tracts invitant au meeting du 10 Avril, appelant avec ardeur les jeunes à venir absolument écouter Jean-luc Mélenchon, "c'est très important pour votre vie pour votre avenir!" Certains m'ont répondu avec un beau sourire "D'accord madame!" Ce qui était "magique" c'est que le transfert de désir quand la vérité nous porte, ça marche. Alors marchons!

  17. 217
    LEFEBVRE dit:

    Pour répondre à l'interrogation du titre, Ok pour la marche du 5 mai "pour une 6ème République Sociale, Laïque, Ecologique"
    En famille et avec les panneaux en carton du 18 mars 2012 !

  18. 218
    PATRICK F 32 dit:

    Oui à cette marche citoyenne du 5 mai pour une VI ème République, avec un oeillet rouge comme drapeau.
    J'y serai si et seulement si, d'ici là, Jean-Luc Mélenchon et le FdG explique simplement ce qu'est une Constituante et surtout pas de Marine LP qui n'est pas le sujet. Beaucoup de nos concitoyens ne savent même pas que nous sommes en 5ème République et comment elle est arrivée.

  19. 219
    phiphi the biker dit:

    Bonjour à tous
    Bravo Jean Luc sur France info et bravo pour la marche du 5 mai pour une constituante et une sixième république. Bravo à Clémentine Autain sur canal+ vendredi !
    Dans cette émission (et comme dans toutes les émissions filmées), en plus de sa brillante prestation, il est très instructif de quitter les magnifiques yeux bleus de Clémentine et d'observer les regards et mimiques de tous les intervenants, qui, tellement habitués aux plateaux télés,oublient la présence des caméras, et là l'observation de leurs attitudes filmées viennent appuyer le discours de Clémentine bien plus efficacement que leurs réponses convenues de caste.
    Liberté, égalité, fraternité ! Vive la constituante et vive la sixième république !

  20. 220
    barraillé roger dit:

    La référence à Lénine (du balais) en tant que "porteuse", me parait un mauvais signal, car renvoyant dans l’imaginaire de millions de gens l'image d'un système brutal, qui à totalement échoué et qui de toute façon n'a rien a voir avec les objectifs de société du Front de gauche

  21. 221
    rodolphe13 dit:

    D'accord avec toi roger (219-7h46), il vaudrait mieux l'ôter. Libé attaque très fort ce samedi : "Mélenchon pour la purification éthique". Quant à l'édito, il est juste d'une bêtise crasse et se conclut par "la VI° république est inéluctable (ah bon ? Il a une boule de cristal l'ami Decouty ? C'est incroyable leur capacité à se réapproprier la phraséologie marxiste pour apparaïtre de gauche), VI° inéluctable donc mais qui "n'appartient pas à JL Mélenchon". Autrement dit on accuse Jean-Luc de s'approprier quelque chose qui n'existe pas, pour en fait déplorer l'initiative populaire pour une VI°, parce qu'à Libé on aime la V°.

  22. 222
    Courrierlecteur dit:

    @Coco Bayleys(0h18)
    "Bien que n'étant pas un soutien à votre parti, je soutiendrais la manif en faisant grossir les rangs !"

    Bienvenue avec nous. Merci à vous, c'est un immense plaisir de vous accueillir avec nous ("nous" au sens large, républicain, au-delà des clivages droite-gauche) Je ne suis qu'un hôte, non encarté, mais je me sens habilité, tout autant que les autres intervenants sur ce blog, pour vous souhaiter la bienvenue. Une République, digne de ce nom, est l'affaire de tous. C'est un même combat. Vive la Vième République!
    Au sujet de Clémentine Autin, je partage le point de vue et les observations de phiphi the biker (7h25). Elle a été rayonnante de lumière. Même Duhamel a semblé être dans de bien petits souliers. Bravo!

  23. 223
    Femme d'aujourd'hui dit:

    Pour la manif du 5 mai et après avoir lu vos commentaires enthousiastes pour la plupart et qui m'ont aussi redonné de l'énergie il m'est venu plusieurs idées que je partage avec vous pour faire ma part et contribuer à alimenter la réflexion.
    D'abord je crois qu'il faudrait que cette marche manif ne soit pas une niéme marche où ensuite chacun rentre chez soi et dont on ne parle quasiment pas dans les médias, ça coûte cher et c'est décourageant pour ceux qui se sont mobilisés.
    Donc peut-être une marche mais surtout un grand meeting comme à la Bastille ou au Prado avec interventions de pas mal de responsables politiques de sensibilités différentes mais qui partagent ce ras le bol et veulent l'exprimer aux Français. Il est urgent de redonner de l'espoir avec des propositions alternatives concrètes et réalisables tout de suite.
    Je pense que ce serait bien qu'il y ait aussi un rassemblement à Marseille avec diffusion sur grand écran du meeting de Paris, ça permettrait à ceux du sud qui ne peuvent se déplacer de venir quand même manifester leur soutien au mouvement.
    Et puis toute la France qui se mobilise, du haut en bas et pas seulement les parisiens, ça donne plus de poids. Quant à l'idée d'une grève des contrôleurs le 5 mai c'est à creuser avec les syndicats et le personnel SNCF.
    En ce qui concerne la 6é république je crois aussi que ça ne parle pas à la majorité des citoyens donc trouver quelque chose de plus simple à comprendre, des formules qui peuvent rassembler pour quelque chose de positif qui ait du sens.
    Du genre "Pour une république (propre, solidaire, écologique... à compléter)
    Le FN a bien compris que c'est avec un langage simple et accessible qu'il atteint les gens, il en use et abuse.

  24. 224
    françois lemarechal dit:

    Pour éviter de rentrer piteusement à la maison au soir du 5 mai, lançons une occupation des grandes places publiques du pays, avec ce slogan fort de la 6eme République, style Indignés mais enfin efficaces.

  25. 225
    Michel E. dit:

    barraillé roger à 7h46 :
    "La référence à Lénine (du balais) en tant que "porteuse", me parait un mauvais signal, car renvoyant dans l’imaginaire de millions de gens l'image d'un système brutal, qui à totalement échoué et qui de toute façon n'a rien a voir avec les objectifs de société du Front de gauche"

    Je ne suis pas d'accord, au contraire, ça aide à faire comprendre et rappeler aux gens - notamment aux jeunes - pourquoi les gens se sont révoltés au cours de l'Histoire et pourquoi c'est nécessaire et inévitable. Cette image n'est pas centrée sur Lénine, mais sur ce que provoque la société inégalitaire.

  26. 226
    Glières dit:

    Afin que notre participation à la manif nationale du 5 mai ne tourne court, montrons tous notre détermination en emportant dans un sac à dos, un vêtement chaud, un imperméable, des provisions de bouche et un petit dépliant pour s’asseoir, que nous porterons en bandoulière en signe de reconnaissance et de ralliement.
    Que les orateurs de toutes les composantes du Front de gauche mais aussi de tous les mouvements qui nous rejoindront dans ce Front du peuple fourbissent leurs discours pour se succéder des heures durant à la tribune. Que les groupes de musique qui partagent notre idéal viennent entre les discours enflammer nos cœurs et nous transporter de bonheur. Quand le peuple gronde, se rassemble et se met en mouvement, rien ne peut l’arrêter.
    L’Etat et les institutions de la République sont dans un tel état de déliquescence, que c’est au peuple d’affirmer et d’imposer ses volontés. Il est des rendez-vous de l’Histoire qu’il ne faut pas manquer. Il doit y avoir un avant et un après au 5 mai 2013.
    « Qu’ils s’en aillent tous est un doux euphémisme ». Il faudra les virer.
    Osons. Tous à la Bastille.

  27. 227
    Franky dit:

    Oui pour une 6eme république. Mais si elle est écrite par le peuple.Avec qui faites vous la constituante?
    Si ce sont des politiques, des spécialistes, non merci. Si c'est pour suivre la méthode proposé par Etienne Chouard, alors là oui.

  28. 228
    turmel jm dit:

    Manif du 05 mai, je comprends la nécessité de se rendre tous à Paris comme le propose JL Mélenchon. Mais je comprends également les multiples raisons (surtout financières) pour lesquelles nombre de personnes ne pourront s'y rendre.
    Et pourquoi pas un quadrillage du pays: Paris - Strasbourg - Lyon - Marseille - Toulouse - Nantes -Lille ?

  29. 229
    Michel E. dit:

    Femme d'aujourd'hui à 8h37 :
    "En ce qui concerne la 6é république je crois aussi que ça ne parle pas à la majorité des citoyens donc trouver quelque chose de plus simple à comprendre, des formules qui peuvent rassembler pour quelque chose de positif qui ait du sens..."

    On ne peut pas faire plus simple que "6ème république" quand même (!). Ce terme montre l'envie de changer véritablement la façon dont fonctionne la vie politique et il y a beaucoup de gens qui sont partants pour participer au mouvement sans forcément avoir des opinions fortes sur s'il faut un changement de république ou non.

  30. 230
    jeff dit:

    Manifestons contre les banques.
    Réclamons la séparations des banques de détails et banques d investissements. Plan pour les banques françaises, 2008 s’élèvent à 320 milliards euros sans compter Dexia et nous payent pour leur conneries. Nous payons leur renflouement, et on nous surprime nos retraites, nos allocations, nos contrats de travail. Tout ça au nom de la compétitivité.
    Exigeons de l'Europe une autre politique ou tous les peuples payent pour les banquiers.

  31. 231
    rayana dit:

    Rappelons lors de la manif du 5 mai l'article 35 de la constitution de 1793 : quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. C'est bien le cas, non ?

  32. 232
    Citoyen18 dit:

    Je me permet de vous redire quelques mots:
    Après la démission d’un ministre du budget, soupçonné d’avoir un compte en Suisse et à Singapour, les soupçons pesant sur une députée de Marseille, les perquisitions au domicile de l’ancien ministre de l’économie, devenue directrice du Fonds monétaire international, dans le cadre d’une recherche sur la manière dont M. Tapie a bénéficié de près de 250 millions d’euros, voici que l’ancien Président de la République est mis en examen dans un dossier parallèle à celui de la milliardaire Mme Bettencourt. Plus précisément, pour « abus de faiblesse » sur la personne de Mme Bettencourt. Il est soupçonné d’avoir tiré profit en 2007, de l’état de faiblesse supposé de la femme la plus riche de France. Une chose relie tout ceci : le sinistre règne de l’argent ! L’argent qui corrompt ! L’argent qui, aujourd’hui, pourrit et gangrène la société. Cet argent qui manque tant à l’immense majorité des familles populaires, alors qu’il s’accumule entre quelques mains.
    Mais, alors que ministre du Budget il a reconnu mardi avoir fraudé le fisc en ouvrant un compte bancaire à l'étranger après l'avoir nié devant l'Assemblée nationale, le socialiste prétend retrouver ses indemnités parlementaires, rapporte vendredi le président PS du Palais Bourbon Claude Bartolone. C'est inacceptable de revoir ce monsieur a l'assemblée. Nous devons faire du 5 mai, une journée qui renvoie tout ce joli monde dans ces pénates.

  33. 233
    françois dit:

    Jean Luc est un partageux et il l'a prouvé quand il proposait au gouvernement de piocher dans les idées du FdG.
    Aujourd'hui il lance l'idée d'une marche pour la 6eme République et si elle séduit au delà de nos rangs tant mieux. Les solfériniens ont tellement dérivé qu'ils sont plus éloignés de nous que certains républicains de droite. Les messages d'adhésion à cette marche de personnes s'annonçant d'autres sensibilités commencent à arriver et le bon accueil qui leur est fait est de bon augure pour la mobilisation. Si la question financière empêche certains des nôtres de participer il est plutôt bon de savoir que d'autres viendront grossir nos rangs et il faut les y encourager. Plus que jamais le blog de Jean-Luc va être visité par des marcheurs potentiels qui viendront y prendre la température pour voir ce que nous préparons. Faisons en sorte qu'ils soient séduits par nos mots d'ordre et évitons en effet les caricatures de nous mêmes qui ne manqueront pas de nous desservir en ces moments oû il faut rassembler. L'heure est à la mobilisation pour combattre les dérives inacceptables du libéralisme et de l'oligarchie qui menacent notre société, recentrons nous sur des slogans fédérateurs.
    Si Jean-Luc a mis cette idée sur la table comme un gâteau d’anniversaire c'est pour qu'elle soit partagée et tant mieux si d'autres viennent y goûter.

  34. 234
    Marie-Andrée Badiou dit:

    Devant le mensonge collectif, trop envie de citer Marcel Martinet dans "Les temps maudits" :
    "Comme ils ont en poche les clefs des prisons, Et qu'ils font métier de mentir, Ils s'appellent les réalistes."
    Ce défilé de perroquets aux allures de jouet mécanique ne fait qu'amplifier ce "devoir d'irrespect" pour retrouver l'air frais de l'utopie et de la liberté, d'en finir avec l'obéissance servile des journalistes du maintien de l'ordre sans courage pour imaginer un autre monde!
    "Nos plaies ouvertes saignent parce que les gens voient qu'un tas de connards à qui ils ne confieraient même pas un stand de hot dogs dirigent leurs vies" T. Willocks
    Même si le rêve est cabossé, il fonctionne toujours. Sans déconner !

  35. 235
    jean sur dit:

    Nous accueillons avec enthousiasme votre proposition de Marche citoyenne. C'est l'initiative qui change dans ce pays, voire au-delà, car les malheureux peuples européens soumis au supplice de la sinistre Troïka s'interrogent. "mais que font les Français? Que disent-ils ? Pourquoi ne les entendons-nous pas?". Et bien, à partir du 5 avril, ils vont nous entendre.
    Cependant, M. Mélenchon, il faudra bien tôt ou tard sortir de cette contradiction aveuglante et gênante. Peut-on à la fois appeler au "respect des institutions républicaines" chez J-J Bourdin et chez Caroline Roux, et les qualifier ensuite de "système qui révèle sa pourriture intrinsèque" sur France info ce 5 avril en se prononçant pour une Consituante ?

  36. 236
    françois dit:

    Citoyen18
    Rappellez vous les propos de Jean-Luc sur la question d'où commence et finit la chaîne du mensonge, pour Cahuzac il a été évoqué l'idée selon laquelle ses prétentions à retrouver ses droits serait liées au fait qu'il sait beaucoup de choses et qu'il pourrait s'en servir. L'homme est coutumier de la bravade cf son couplet sur la lutte des classes.

  37. 237
    Guillaume Bricout dit:

    Nous y serons ! Que se vayan todos! Front de Gauche Barcelone.

  38. 238
    Michel Matain dit:

    Pour nous du Sud, le 5 mai sera un sacrifice financier pour ceux qui pourront y aller. En même temps je comprends tout à fait la nécessité de concentrer toutes les forces en un point unique de façon que personne ne puisse ignorer cet évènement fondateur. Si à Paris c'est un succès, et il faut que ça le soit, alors il sera plus facile ensuite de décliner d'autres marches dans les capitales provinciales. Amis du Nord (le Nord, c'est tout ce qui est au-dessus de Valence), réussissez le 5 mai, pour que nous puissions vous donner la réplique très prochainement dans le Sud !

  39. 239
    Denis F dit:

    Vive la VI° république, ouvrons grand nos bras à tous les républicains de France, qu'ils soient de gauche ou de droite, le peuple français doit se réveiller tout entier.
    Marchons main dans la main contre la dictature du fric, et que cela se finisse par un grand meeting à la bastille, avec des interventions de nombreux chefs de parti de tous les partis républicains qui souhaitent la VI° République citoyenne.

  40. 240
    alain dit:

    @françois
    En ce qui concerne les caricatures de nous mêmes, pas d'inquiétudes, les chiens de garde s'occupent de notre cas. Nous, nous sommes les têtes dures, les indignés du système, nous sommes pour la révolution citoyenne, tout ça ne se fait pas en s'excusant. Le mot d'ordre c'est : du balais.

  41. 241
    Daniel du 93 dit:

    Sur la marche du 5 mai à Paris, attention ! Ne renouvelons pas l'erreur commise l'année dernière à la Bastille où, vu le nombre de participants, la place s'est avérée complètement engorgée et nombre d'entre nous n'ont pu ni y accéder, ni vivre le moment exaltant de se retrouver tous ensemble pour écouter l'intervention de Jean-Luc Mélenchon. Trouvons un lieu symbolique certes mais suffisamment immense pour accueillir les centaines de milliers de manifestants que nous pouvons espérer et faire en sorte qu'un véritable meeting soit organisé en toute sécurité et dans des conditions d'écoute parfaite.

  42. 242
    semons la concorde dit:

    Pourquoi le Front de Gauche ne plancherait-il pas au plus vite sur une pétition concernant le dysfonctionnement actuel de la 5e république, et proposant les grandes lignes de ce que pourrait être une 6e République selon le principe de l'humain d'abord. Un texte percutant et concis que tous les citoyens qui s'intéressent à la politique pourraient signer et faire remonter aux plus hautes instances de l'Etat et diffuser dans les médias. Nous pourrions tous faire circuler ce texte dans nos carnets d'adresses et obtenir de très nombreuses signatures.
    En ce moment les médias commencent à se poser des questions, mais leur intérêt étant de faire durer le système le plus longtemps possible, j'ai peur qu'une chape de plomb ne retombe sur ces affaires.
    Cette pétition aurait l'intérêt de faire de la publicité pour le 5 Mai (mais beaucoup ne peuvent pas y participer).

  43. 243
    Antigone 34 dit:

    Et le 5 mai c'est la date anniversaire de la mort(disparition physique) de Chávez (le 5 Mars) des coups de canons traverseront Caracas. Nous ici Le 5 mai, prendrons la relève et suivrons son exemple, lui qui s'insurgea face à l'oppression ultra-libérale et la corruption des dirigeants de son pays, lui qui mit en place une constituante dès sa première élection. L'hymne du Venezuela dit: "Gloire à l'exemple que Caracas a donné". Cet exemple puisse-t-il nous servir à nous libérer de nos chaines de plus en plus lourdes et insupportables ici aussi. Que se vayan todos. Venceremos.

  44. 244
    robin des voix dit:

    Preuve s'il en est que le FN est bien un parti instrumentalisé par le PS plus que sous la droite. Il ne monte jamais aussi haut dans les médias et sondage que quand Mitterrand et Hollande sont au pouvoir. Un parti incapable de fournir l'effectif compétent pour diriger un pays, une simple baudruche familiale qui ne sert d’épouvantail que pour refaire passer nos irremplaçables et autres interchangeables.Une illusion vient de tomber avec cet avocat proche de Cahuzac, la Le Pen à l'air bien embarrassée, elle qui clame "le tous pourris". Ils ont belle mine de dévoiler cette collusion préméditée et ne sert qu'à faire peur aux naïfs. Et a remettre aussitôt ces ripoux de droite. On en sort pas.
    Le Front de Gauche uni est autre chose que ce petit appareil politique insignifiant du FN avec un seul chef de clan autoproclamé incapable de gouverner un pays. Le masque tombe et plus tôt que prévu. Étonnant non ? Les hauts dirigeants socialistes ne doivent pas être économiser sur ce fait mais il faut préserver le militant de base qui comme dans tout parti et souvent des plus honnête.

  45. 245
    monique bidault dit:

    Cela m'ennuie que Jean-Luc Mélenchon n'évoque que les produits au noir de la chirurgie capillaire comme source des fonds cachés de Jérôme Cahuzac sans parler de l'argent des laboratoires qu'il aurait perçu en lien avec son activité au Cabinet de Claude
    Evin Ministre de la santé, pendant cette période où il était lui même sauf erreur dans ce gouvernement.

  46. 246
    Courrierlecteur dit:

    Panique à bord du pédalo ? Bien loin d'éteindre l'incendie Cahuzac, Harlem Desir (article du Nobs : "Désir souhaite un référendum pour tourner la page Cahuzac") jette de l'huile sur le feu du discrédit. La majorité des réactions à cet article vont dans ce sens. [...]

  47. 247
    Marc dit:

    Bonjour à tous, je tiens à préciser tout de suite que je suis complètement d'accord avec les idées du Front de gauche et "l'Humain d'Abord" et je suis de toutes les manifs qui vont dans le sens de ces idées. Cela pour éviter tout malentendu par rapport à la remarque que je veux faire maintenant. Quand je me suis connecté à ce blog ce matin j'ai été étonné de voir l'affiche soviétique utilisée pour illustrer ce coup de balai (que nous illustrons tellement bien avec la Révolution Française ou les luttes en Amérique du Sud) pour lequel nous sommes tous d'accord. Je suis d'une famille de communistes, j'ai été communiste moi même (sans être encarté) puis maintenant je suis Front de gauche en continuant de ne pas être encarté (mais j'y pense pour le PG). Mon problème c'est que, à chaque fois que je parlais des idées du PC il y à quelques années, aux gens autour de moi, on m'opposait systématiquement la tarte à la crème de la dictature soviétique, des millions de morts etc. et de l'amalgame entre le PCF et les dérives de l'Union Soviétique que j'ai toujours essayé de combattre sans succès. Je pensais qu'avec le temps les gens arriveraient à voir plus loin que cela. Puis il y eu la création du Front de gauche et j'ai pensé qu'enfin ce serait l'occasion pour les gens de voir nos idées sans avoir ce réflexe quasi pavlovien de rejet : Front de gauche = PC = dictature soviétique = pas de discussion. Et en effet c'est un peu moins le cas mais ça n'est jamais loin. Ne pensez vous pas qu'utiliser ce genre d'affiche pourrait réactiver ce réflexe malheureux chez des gens qui auraient pu enfin entendre nos idées et qui, donc, au lieu de cela, de nouveau, repousseront tout en bloc par méconnaissance et peur ? Je pense que ce fut l'un des gros problème du PC depuis les années 70 qu'il n'a pas su résoudre et qui l'a tant affaibli. Je n'aimerai pas revivre cela avec le Front de Gauche. D'ailleurs les médias ne s'y sont pas trompés et se sont engouffrés dans la "brêche" dès ce matin sur France Inter par exemple en parlant de cette affiche avec un traitement toujours très orienté (contre nous bien entendu si je dois le préciser). Pourriez vous me donner votre avis, vos objections sans toutefois me conspuer car nous sommes tous des camarades ici.
    Merci à vous WM : j'espère ne pas être trop hors sujet par rapport au billet de JL mais comme je parle d'un élément de notre stratégie médiatique cela me semblait important pour la diffusion et la compréhension...

  48. 248
    DOURU dit:

    J'en serai avec le maximum de famille et d'amis ! D'accord pour dissocier les manifestations du 1er mai et celle du 5 mai.
    Rosario

  49. 249
    Denis F dit:

    Un raz de marée doit se produire le 5 mai à Paris, venant de toutes les provinces de France et pourquoi pas des amis européens, notre SNCF dont nous sommes propriétaires en partie doit nous transporter gratis ce jour là, que tous les Français qui en ont ras le bol, quelle que soit leur couleur politique doivent monter à Paris et s'engouffrer dans les trains sans payer de redevance, ils nous appartiennent !
    Le Front de gauche doit organiser un meeting géant place de la Concorde face à l'Assemblée nationale, en sonorisant les jardins des Tuileries et de l'esplanade des Champs-Élysée, en invitant tous les grands leaders républicains qui sont d'accord pour faire une VI° république citoyenne à monter à la tribune pour y faire un discours, à savoir Mmes Éva Jolly, Marie-Noelle Lienemann, Mrs Dupont-Aignan, Chevénement, Émmanuelli, Maurel, Pierre Laurent et enfin finir ce meeting par notre tribun Jean-Luc Mélenchon.
    Ce jour, le 5 mai doit être le commencement de la révolution citoyenne de toutes les françaises, de tous les français qui main dans la main quelle que soit leur couleur politique pourvu qu'elles ou ils soient républicains réclameront la démission du gouvernement et du président de la république, pour fonder une nouvelle république citoyenne pour le peuple et par le peuple.
    Vive la Liberté, la Fraternité, l'Égalité… Vive la France … Vive le Peuple de France … À bas la dictature du fric …

  50. 250
    Suticos dit:

    Et pendant ce temps là, nos députés entérinent le plan du patronat visant à l'asservissement des salariés, la destruction de tout recours possible en matière de licenciement économique et l'écrasement de la justice prud'homale.
    Je suis le premier à m'enthousiasmer pour cette marche du 5 Mai, mais il ne faut pas oublier que le scandale le plus grave, c'est la trahison politique qui se joue en ce moment même et pratiquement en toute discrétion, porteuse de la destruction du droit social et du renoncement des français à toute espoir en politique.
    Quand tous les salariés seront menacés par la mise en application de la loi du MEDEF, il sera trop tard et on nous rétorquera que nous n'avons rien fait. Avant le 5 Mai, il faut une très forte mobilisation aux côtés de la CGT dès ce 9 Avril.

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1113 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive