28mai 12

Les jours après la mine

Ce billet a été lu 86 735 fois.

Et bien entendu, les paroles de cette chanson, à télécharger.

Dans cette note il est question de ma circonscription dans le Pas-de-Calais sur un mode impressionniste. Puis je viens sur la réunion de l’OTAN à Washington où le nouveau président français a signé un document atlantiste que je désapprouve formellement. Il dit que ses réserves ont été levées par les conclusions du sommet de l’organisation. Je montre qu’il n’en est rien. Enfin, je reviens sur ce que j’ai noté de ma lecture de ces médias devenus si curieusement favorables à la dédiabolisation de madame Le Pen.
facades_08Dimanche 3 juin c’est la Fête des mères. Une invention du régime de Pétain, prolongée dans l’objectif commercial que l’on devine. Emilienne Mopty aussi était mère. Les nazis l’ont torturée et décapitée pour avoir organisé une marche de solidarité avec les mineurs en 1941, grève contre l’occupant, pour les rations et la paie. Sa fille vit toujours. Mercredi j’étais à Dourges dans la cité minière Bruno. Une jeune femme que j’invitais à participer à la marche que nous organisons le 3 juin prochain m’a dit toute émue : « Mon grand-père était dans cette grève ! Il vient de me le dire. Il ne l’avait jamais dit avant. Il y était. Moi je viendrai avec vous. Je viendrai. » Le 3 juin on marche ! Et vous ? Nous partirons de la commune de Montigny-en-Gohelle dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. On démarre à 15h30 du Puits Dahomey, rue de la Libération. En chemin, il y a deux haltes. Puis on arrive aux Grands bureaux des mines sur la commune de Billy-Montigny. C’est le trajet qu’ont fait les femmes avec Emilienne Mopty. Nous ce sera la marche « l’Humain d’abord ».

Pour illustrer ce billet des images de maisons prises à Rouvroy, une ancienne cité minière dans le Pas-de-Calais. Photos : S. Burlot.

Comment ont-ils pu supporter tant de malheurs ? Les guerres, les deux, sur place ! Avec la ligne de front à domicile pour la première, ses villes rasées et ses ossuaires monstrueux que gardent encore aujourd’hui les associations de vigilants. La seconde aussi ne fut guère moins terrible. L’occupant nazi créa une zone spéciale et fusillait à tour de bras. Une génération a eu la mine et la silicose qui tuait les hommes comme des mouches parfois avant même la quarantaine. Puis ce fut l’amiante. Et aussi les effluves liquides et gazeuses de l'usine Metaleurop qui ont pourri l’eau, la terre et l’air. Et toute l’activité sinistrée à tour de facades_01rôle : l’agriculture, le textile, la mécanique. Tout, absolument tout. Et ça continue. A partir du quinze du mois les commerçants survivent presque aussi chichement que leurs clients.

Ici la légende de la mine est omniprésente. On en parle sans cesse, à tout propos. Pourtant, personne n’aurait envie d’y retourner. Mais la mine vit encore de toutes les façons possibles. Souvenirs de famille, centre de soins, présence des morts, « partis » si jeunes souvent. « Mon mari est parti à trente-cinq ans monsieur Mélenchon. La silicose. C’était un très bel homme ». Les hommes vivaient dans la poussière de charbon au fond avant qu’on commence à injecter de l’eau sur le front de taille et qu’on ait des protections. De toute façon en surface, la poussière y était aussi. Partout. On m’a raconté que les hommes étaient payés à la tâche. Ils s’exténuaient donc. En mairie de Dourges, après l’accueil officiel, le maire Patrick Defrancq m’a montré dans son bureau une gayette, petit morceau du charbon arraché de cette façon. Curieuse boucle de l’histoire : le premier puits ouvert a été le dernier à fermer. Ça se passait à Oignies. Le maire socialiste Jean-Pierre Corbiset m’a raconté ça comme si j’y étais. La mine. La mine. C’est d’elle que sont venues toutes les conquêtes ouvrières qui ont ensuite construit ce que les pédants nomment notre « modèle social ». La première reconnaissance du syndicat, le premier délégué syndical, la première convention collective, la première obligation de pause hebdomadaire, la première limite aufacades_03 travail des enfants. Tout est parti de là, de ce périmètre dont les hauts lieux sont dans cette partie du bassin minier où je suis candidat. Tout. Même Robespierre. Sa mère est née à Carvin. Ici.

La mine partout. Les ayant-droit, les survivants en quelque sorte, ont le logement. Ce sont les anciens de la mine ou leurs épouses veuves. Les plus jeunes y vivent donc souvent avec les plus anciens. Les toutes petites retraites prennent le relai des indemnités en fin de droit. Le potager est redevenu vital. On le trouve collé à la maison, là où le logement mineur le prévoyait. Quand on revient dans le monde du salariat, qui paraît parfois si loin, on revient encore souvent à la mine. Ainsi quand il s’agit des aides à domicile. Qui en a besoin de façon si pressante sinon les veuves et les derniers mineurs les plus âgés ? Mais celles qui font le métier, car ce sont des femmes, courent après les heures pour tâcher de boucler des temps et des payes complets. Le précariat à l’état pur. Cadences inhumaine pour l’employé comme pour le bénéficiaire, temps de transport toujours moins pris en compte, et ainsi de suite.

Le plus curieux de ma campagne ici c’est la quantité de tracts anonymes que je dois subir. Certains sont de très petite taille. Des huitième de feuille, recto verso. Le dernier dénonçait mes revenus. Une obsession du Front national depuis un an. D’après moi c’est du traitement préventif. On m’attribue des revenus immenses pour contrecarrer le moment où il pourrait être question de la situation de la châtelaine de Montretout. Ou de son papa, dont un journal suisse prétend qu’il a des comptes en banques dans ce paradis de l’argent sale. A côté de ce type de tract j’ai droit aussi au demi-format. Un A5 comme on dit. Celui-ci est imprimé en vert et blanc et signé en arabe. Il enjoint « votons Mélenchon ». On peut y lire une phrase tirée de mon discours de Marseille « il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du Maghreb ». On comprend l’intention. Cela doit révulser quelques abrutis. Mais fort heureusement ils ne votent pas. Soit parce qu’ils ne facades_04sont pas en état de le faire ou parce que pour eux, c’est bien connu, « tous pourris sauf maman ». Mais peut-être que ça fait plaisir aux enfants de la deuxième et troisième génération de l’immigration : ce sont de bons français, qui ne boivent pas, mais qui votent contre les racistes. Ceux que ma phrase dénonce et ceux qui ont fabriqué et distribué ce tract anonyme.

Une « nécessité pragmatique ». Tel est le terme sophistiqué choisi lors du sommet de l'OTAN de Chicago des 20 et 21 mai par François Hollande pour justifier une reculade dont on n’a pas fini de mesurer l’impact. Il a donné son accord pour le lancement de la première phase d'un « bouclier anti-missile ». Ce projet consiste pour les USA et leurs alliés de se doter d'un système de surveillance et d'interception de missiles qui seraient tirés contre des intérêts ou des territoires de ces pays. En fait, ce bouclier est un vieux projet national des Etats-Unis. Ils se sont évertués depuis des années à le greffer sur l'OTAN. Dans sa partie européenne, ce projet vise théoriquement à protéger l'Europe de tirs de missiles depuis le Moyen-Orient et en particulier l'Iran. En fait l’intention vise large. C’est bien pourquoi la Russie y voit une étape supplémentaire de la surenchère militaire des Etats-Unis à ses frontières. L'installation en Pologne et en Roumanie de missiles du fameux bouclier n’est pas vraiment un gage de paix donné à la Russie. Et de même à propos de leur prédisposition sur des navires nord-américains en Méditerranée et surtout en Mer Noire. Des lieux qui peuvent aussi bien servir à facades_02parer une attaque hypothétique de l'Iran qu'à menacer très concrètement la Russie et ses alliés.

François Hollande avait exprimé il y a à peine un mois, le 10 avril 2012, sur I>télé, son opposition au lancement d'un tel projet par l'OTAN : « Je suis réticent à l'égard de cette évolution. La première raison, c'est que nous n'avons aucune possibilité de participer industriellement à cette affaire et deuxièmement ça met en cause l'idée même de la dissuasion. » Deux bonnes raisons que je partage. Depuis, il justifie son revirement par le fait que ses réserves ont été levées par la déclaration finale du sommet de Chicago. Or cette déclaration n'a strictement rien changé au projet en question. Et cela tout simplement parce qu'il existait déjà avant ! Les principes ont été fixés en 2010 lors du sommet de Lisbonne de l'OTAN. A l'époque, Nicolas Sarkozy avait accepté que soit inscrit dans le concept stratégique de l'OTAN, un document de référence, la création d'une « capacité de défense anti-missile ». Le sommet de Chicago auquel vient de participer François Hollande a donc seulement lancé la première phase opérationnelle. En réalité, il s’agit de faire entrer en phase opérationnelle la prise en charge par tous les alliés d'un programme américain de défense anti-missile qui existe déjà lui aussi. Celui-ci a été décidé au Congrès américain par le vote de la loi sur le National Missile Defense Act de 1999. Il est d’ores et déjà géré par une énorme agence états-unienne, la « Missile Defence Agency ». Cette défense anti-missile repose sur plusieurs boucliers qui, en se recoupant, sont censés défendre le territoire des facades_05Etats-Unis et celui de leurs alliés. Avant même la décision du sommet de l'OTAN, les Etats-Unis avaient déjà commencé à déployer la partie européenne de ce bouclier, notamment en envoyant en méditerranée des croiseurs spécialement équipés de missiles d'interception.

La greffe de l'OTAN sur ce dispositif répond à deux objectifs des Etats-Unis. Le premier est politique. Il conforte la légitimité internationale d'un projet vivement contesté par la Chine et la Russie et potentiellement contradictoire avec les traités internationaux de désarmement. Le second est financier et industriel, car avec l’accord de la réunion de Washington les européens vont devoir contribuer à un projet dont le coût faramineux ne peut plus être supporté par les seuls Etats-Unis. C’est une sorte de relance de l’industrie américaine comme l’est tout grand projet d’armement dans ce pays !

Loin des objectifs qui sont affichés face à la menace théorique de l'Iran, ce projet est donc avant tout une démonstration politique et industrielle des Etats-Unis. C'est d'ailleurs exactement ce qu'en disait le rapport parlementaire de 2001 de Paul Quilés, adopté à l'époque par la commission de la défense. Humour de situation : François Hollande faisait partie à cette époque de ladite commission ! Ce rapport affirmait ainsi : « La défense antimissile est, avant toute chose, un projet idéologique, largement déterminé par des considérations politiques, technologiques et industrielles. Il répond au souci des Etats-Unis, non de rompre avec la logique de la guerre froide, mais d'en préserver un apport qu'ils considèrent comme fondamental : le maintien de leur supériorité technologique et de leur prééminence stratégique. » J’approuve absolument cette façon d’analyser le projet. Le rapport évoquait ensuite « les conséquences industrielles de premier plan qui découlent de ce rôle majeur de la défense antimissile dans la préservation de la supériorité technologique américaine. Quatre entreprises de première importance sont en l'occurrence concernées : Lockheed Martin, Boeing, Raytheon et TRW. Elles bénéficient de 60 % des crédits alloués par le Pentagone pour ce programme. [...] les industriels n'ont pas ménagé leurs efforts pour favoriser la défense anti-missile et un système d'influence impliquant les congressistes, les industriels et les militaires existe sur ce programme dont le coût a été évalué entre 50 et 60 milliards de dollars. » Autrement dit, sous l’appellation euphémisante de « lobby », il s’agit d’un groupe de corrupteurs disposant d’un budget faramineux. On suivra donc avec beaucoup d’intérêt les prises de position, les tribunes et autres « conférences » qui vont assurer la promotion de cette belle, noble et pure idée ! On peut craindre le pire. Surtout dans un gouvernement qui compte huit membres qui sont passés par la facades_06« french american fondation ». Ce machin est une sorte de club « le Siècle » pour « young leaders » que le rêve américain et autres fadaises prétextes fascinent. Bref le gouvernement le plus atlantiste et le plus sous influence depuis bien longtemps.

Passons maintenant en revue les quatre questions qui motivaient les « réserves » qu’exprimait auparavant François Hollande. Puisqu’il prétend en être libéré à Chicago, voyons ce qu’il en est. D’abord « la maîtrise des coûts ». On vient de le voir : c'est précisément parce que les coûts d'un tel projet sont incontrôlables et incontrôlés aux USA que ces derniers y font participer les Européens. L'ensemble des rapports parlementaires sur le sujet soulignent d'ailleurs que la participation de la France à un tel « bouclier » évincera budgétairement d'autres projets de défense. Aucune raison d’être rassuré donc. Ensuite François Hollande serait dorénavant tranquillisé sur la part de « l'intéressement des industriels français à la réalisation des équipements nécessaires ». Là encore on se demande comment il a pu arriver à une conclusion positive. Car l'histoire du projet lui-même montre qu'il est conçu pour soutenir l'industrie d'armement nord-américaine. D'ailleurs les équipements d'ores et déjà déployés sur lesquels se greffe l'OTAN sont états-uniens. Les radars et les missiles intercepteurs positionnés en Méditerranée sont fabriqués par la firme Raytheon. Et les systèmes d'armes qui équipent les croiseurs et guident les missiles sont fabriqués par la firme Lockheed Martin. Il s'agit donc d'une technologie 100 % états-unienne, fruit de 40 ans d'efforts de facades_07recherche et de développement du Pentagone. A supposer qu'ils en grappillent des miettes, les groupes européens seront cantonnés dans ce projet à des missions de sous-traitance. Et celles-ci seront, de toute façon, financées par les Etats européens au détriment d'autres priorités de leurs propres budgets de défense.

Voyons à présent le plus important. Il s’agit de la remise en cause par ce bouclier de la capacité de dissuasion nucléaire autonome de la France. Cela concerne le cœur du raisonnement qui soutient la dissuasion. L’adversaire n’entreprend rien car il sait que la réplique sera dévastatrice. Il n’y a pas de petite bataille préalable ni de tentative d’aucune sorte qui soit réputée supportable ou acceptable ou possible. Tout ce qui atténue l’idée du choc unique et désastreux affaiblit le concept de dissuasion. Ici, du moment où l'on considère que la France a besoin d'être protégée concrètement d'attaques de missiles, on accrédite l'idée qu’il existe un pallier intermédiaire de guerre. On sous-entend donc aussi que sa force de dissuasion ne la protège plus intrinsèquement et qu'elle est donc vulnérable. Il y a donc une contradiction stratégique majeure entre une dissuasion nucléaire indépendante et la participation à un bouclier anti-missile états-unien. Une contradiction politique qui vient d'être rappelée par Pascal Boniface. D'ailleurs, sur le sujet, on peut lire des choses très claires dans le livre blanc de la défense nationale française. On ne peut pas dire que la doctrine soit imprécise, même si le vocabulaire est aussi codé que n’importe quel vocabulaire spécialisé. Voici ce qui est écrit concernant les menaces balistiques : « La France adoptera une stratégie de prévention active visant à limiter la prolifération balistique, tout particulièrement dans les zones les plus dangereuses. Elle s'appuiera sur sa capacité de dissuader toute intention d'un État de porter atteinte à ses intérêts vitaux par des moyens de ce type. » Et à l'inverse, la participation à un éventuel bouclier de l'OTAN n'y est évoquée que pour envisager des études à son propos. Un enterrement diplomatique. Car au-delà des études, et une fois opérationnel, ce bouclier constitue par définition une prolifération balistique considérable. Il remettrait donc sérieusement en cause la doctrine de défense française dans ses objectifs de dissuasion et de participation au désarmement multilatéral. Signalons qu’il percuterait aussi le droit international du désarmement en portant une nouvelle atteinte au traité sur le facades_10désarmement balistique. Cela tombe bien pour les USA qui essaient de l'enterrer depuis 2001 au grand dam de la Russie.

Enfin, la dernière réserve de Hollande concernait « le contrôle politique de l'utilisation du bouclier ». Or sur le plan opérationnel, rien ne permet de penser que quoi que ce soit ait changé. La raison en est technique. C’est simple à comprendre. Un rapport parlementaire cosigné par des sénateurs UMP et PS en juillet dernier le pointait : « Les délais de riposte à une attaque balistique seront extrêmement brefs et n'autoriseront pas de procédure de consultation et de coordination préalable ». Les règles d'engagement seront donc codifiées à l'avance et activées automatiquement sans contrôle politique préalable. Une codification qui est pour l'instant entièrement aux mains des USA alors qu'elle est extrêmement délicate. Car l'utilisation du bouclier pose des difficultés techniques lourdes. Comment gérer les détonations et les retombées lors de l'interception d'un ou plusieurs missiles. Ce n’est pas une question secondaire pour ceux qui se trouvent dans le secteur où le missile est intercepté. Car imaginez qu’il comporte une charge nucléaire ou chimique ? Sans oublier le problème que posent aux riverains des bases d'implantation du bouclier puisqu’ils deviennent eux-mêmes des cibles. Qu'il s'agisse de zones terrestres (en l'occurrence la Turquie, la Roumanie et la Pologne) ou marines (en l'occurrence l'est de la Méditerranée et la Mer Noire dont une partie sont des zones naturelles protégées).

Aucune des quatre réserves évoquées par François Hollande n'a donc été réellement levée. François Hollande a tout cédé aux américains, un point c’est tout. Et j’en suis désolé. Car je pensais que la fonction créant l’organe, il verrait vite quel sottise impériale est ce bouclier. A supposer qu’il fonctionne réellement un jour. Le bouclier anti-missile est comme l'OTAN elle-même : ce sont des projets des Etats-Unis, conçus par les Etats-Unis et pour les Etats-Unis. Du moment où la France ne remet pas en cause son appartenance à l'OTAN et sa participation à son commandement militaire intégré, elle n'a pas d'autre solution que de se soumettre à ce que l'OTAN, et donc les USA, décident. La dangerosité et l'inutilité pour notre facades_09pays du bouclier anti-missile sont donc une raison supplémentaire de défendre la sortie de la France de l'OTAN comme le propose le Front de Gauche. A ma connaissance, seul le journal « Libération » a traité ce sujet.

Il y a deux campagnes dans les quatorze communes de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Il y a la campagne d’ « Henin-Beaumont », comme persiste à le dire, pour faire simple compte tenu du niveau intellectuel de leurs consommateurs, quelques-uns des médias parmi l’incroyable nuée présente sur place. Ceux-là viennent contempler sur place le miroir de leurs fantasmes. Ils viennent voir la brillante madame Le Pen, adorée du peuple, recevoir un formidable accueil et patati et patata. Lire « Le Monde » et les articles d’Abel Mestre. Parmi les votifs on notera cependant les étranges mœurs professionnelles de quelques-uns d’entre eux. Ce sont de purs agents de l’extrême-droite. Un petit groupe de provocateurs qui passent de l’un à l’autre sur place colportant ragots et médisances pour recueillir ensuite des réactions outrées et ainsi de suite. Naturellement ce n’est pas le cas de tous. Loin de là. Car il y a la deuxième campagne. Celle qui a lieu dans les quatorze communes. Des tas de gens de presse sont là, aussi perplexes que moi devant ce que nous découvrons ici. D’abord l’étendue des sacs d’embrouilles entre les notables socialistes locaux. Ensuite un Front national concentré dans une seule ville, absent de toutes les autres, payant ses distributeurs de tracts et colleurs d’affiches, magouillant avec certains socialistes sur le dos de leurs concurrents respectifs comme l’a révélé « Rue 89 ». C’est-à-dire le contraire de la légende dorée en vigueur dans certaines rédactions. A l’inverse notre réseau local qui s’appuie sur un Parti communiste actif et des syndicalistes omniprésents nous permet de tout voir tout entendre. Notre petit PG local et l’escouade venue avec moi de Paris quadrille aussi à merveille. Ainsi sommes-nous en état de repérer les arrivées de minibus parisiens avant les descentes de la grande madame sur les marchés. Pour autant le Front national, à 31 % dans la circonscription, est bien présent comme facades_12courant électoral. Comment entre-t-il dans les familles ? Par la radio, la télé, les reportages apologétiques. Bref, par toutes ces assignations de soi-disant « observateurs » dont le travail fonctionne en réalité comme une propagande.

Reste que le harcèlement de quelques mirmillons nous a déjà assez pourri la vie, comme pendant la présidentielle, pour que j’ai pris la décision, comme en pleine campagne présidentielle, de ne plus publier une bonne partie de mon agenda et m’éviter ainsi leur présence. Je pense bientôt tarir purement et simplement l’information sur mes occupations. Car la présence médiatique si elle a un intérêt évident a aussi parfois un inconvénient majeur. Celui de la manipulation. Elle peut changer le cours de la campagne. En tête du classement de ceux qui inventent la moitié de leurs informations en vue de recueillir l’autre moitié, les journaux proches du Front national du fait de leurs lecteurs : « Le Parisien » et « L’Express ». Un bon exemple pour éclairer le propos. Le « journaliste » du « Parisien » tweete que je me cache dans une voiture plutôt que « d’affronter » madame Le Pen sur le marché. Un pur bobard du genre « montre que t’es un homme, va te battre ». Le même se délecterait à coup sûr de pouvoir décrire, comme l’annonce tel autre de ses collègues une « bataille de coqs » dont je serais le responsable. D’ailleurs une évaporée munie d’une caméra, totalement surexcitée, m’a accueilli sur le marché en me demandant de commenter une poterie où deux coqs s’affrontent. Ce n’est pas beau le journalisme d’investigation chez les indigènes ch'tis ? Donc, je me serais caché selon « Le Parisien ». Aussitôt l’AFP reprend l’information et dix journalistes la recopient dans leur merveilleux papiers tellement facades_11couleur locale ! Problème de détail : je ne me cachais nullement. Mais où étais-je à l’heure où les vampires vont boire du sang sur le marché de Hénin-Beaumont ? Voilà la question que leur insondable curiosité professionnelle ne leur suggère pas de se poser quand il est si facile de recopier sans réfléchir. Vous allez voir jusqu’où va l’aveuglement de ces gens. A cette heure-là, j’étais à dix minutes de là, en urgence dans une usine, Meryl Fiber, dont les ouvriers avaient appris la veille qu’elle passera en redressement judiciaire mercredi qui vient. Plusieurs centaines de salariés sur le carreau. J’ai pris la parole devant eux, perché sur une estrade improvisée. Cela faisait une bonne occasion pour des images, pour du son, pour du papier, pour des tweets, non ? Quelqu’un d’entre vous a entendu parler de Meryl Fiber dans la journée ? Macache ! Pas un de ces grands Rouletabille n’a fait autre chose que de se monter sur les pieds dans les allées étroites du marché en piétinant les gens. Et de recopier les inventions de leur « collègue » du « Parisien », bon facho patenté qui ricane ensuite dans ses réponses à ceux qui l’interpellent sur ce curieux procédé. Je vous raconte tout cela pour que vous compreniez dans quelle ambiance une fois de plus nous évoluons.  

Naturellement toute cette prose n’a aucun impact local car personne ne la lit. Il s’agit juste de la campagne nationale de ces organes de presse. Ce qu’ils publient n’est pas destiné au public local mais à celui du reste de la France. C’est de cette façon qu’il faut l’analyser. Qu’ont-ils à vendre ? Le « nouveau » Front national. Ici nous retrouvons le problème posé depuis le début de l’opération de « dédiabolisation » de l’extrême-droite. Une partie de la droite médiatique joue un rôle très actif dans le facades_13rapprochement entre l’extrême-droite et la droite classique. Elle a accompagné avec enthousiasme le glissement progressif de Nicolas Sarkozy dans cette direction. Elle entoure avec intérêt le travail de la droite « populaire ». Pour que l’opération fonctionne, il faut que son pendant soit mis en scène. C’est-à-dire créer une équivalence entre le Front national et le Front de Gauche. C’est la ligne que la droite cherche à construire. Ainsi quand Xavier Bertrand affirme que je ne suis pas républicain. Puis Copé lorsqu’il déclare que les programmes du Front de Gauche et celui du FN sont semblables. Parfois l’outrance explose davantage. Ainsi quand Copé, de nouveau, met sur le même plan Brasillach et Robespierre ! Sur le même plan l’homme qui voulait la déportation des enfants juifs et celui qui le premier a donné la citoyenneté aux juifs de France. On attend toujours la protestation du CRIF. Mais comme je suppose que, pour monsieur Prasquier, je suis surtout un « ami des arabes », il doit penser que tous les coups sont permis contre moi. Il devrait plutôt se méfier. Comme certains de ceux qu’amusait la polémique sur la viande hallal : ils se sont réveillés douloureusement quand ils ont réalisé qu’elle visait aussi la viande casher !  


546 commentaires à “Les jours après la mine”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 [9] 10 11 »

  1. 401
    marj dit:

    Après cette marche,émouvant meeting (suivi sur le net) dans un lieu symbolique, cela contribue à renouer avec l'histoire de la région et à donner un sens à la lutte sociale et à la fraternité. Bravo !
    (petite coquille ds mon précédent message)

  2. 402
    Eric dit:

    @ Jean Lelong: Personne ne peut prétendre ne pas savoir que le FN est ce qu'il est. Les "pauvres" gens qui votent pour le FN ne sont peut être pas "facho" mais ils se fichent pas mal que les voisins de leurs voisins (parce qu'ils ont tous des amis "étrangers", bien sur) soient à la rue et leurs enfants éjectés des écoles en cas de préférence nationale. Ils n'ont rien contre le racisme et si parfois ils pensent qu"'ils" (le FN) va un peu trop loin, ils vont quand même dire que "un faut admettre qu'"ils" ont un point. Les électeurs du FN ont les mêmes élements que nous, mais ils choisissent la xénophobie comme solution, même si, j'en conviens. ils pensent que le FN ne fera pas ce qu'il dit. En fait ils votent FN parce qu'ils pensent que ce dernier ne sera jamais au pouvoir...

  3. 403
    Jean Lelong dit:

    Si on veut la révolution dans les urnes, il faut une majorité et on ne doit rien négliger pour la rassembler. Je ne peux me résoudre à passer par pertes et profits les voix des 30% d'ouvriers qui votent à droite ou FN. (C'est leur droit Mr Pujadas). Si ils ont des idées tordues ou inavouables c'est qu'elles leur ont été inculquées (parents, école, propagande...). Ils devraient être la cible prioritaire d"une "éducation populaire" efficace mais ils la rejetteront s'ils se sentent rejetés.

  4. 404
    Ansart dit:

    Bedos à Henin avec Mélenchon ! ça sera mardi !

  5. 405
    Gilbert Delbrayelle dit:

    Un discours de grande qualité de Jean-Luc Mélenchon à Billy-Montigny pour la marche Emilienne Mopty.
    A voir absolument dès qu'il sera disponible !

  6. 406
    Jean Jolly dit:

    @ Pierre de Marseille3.
    Bonsoir Pierre.
    La facilité du capitalisme (en général) est de sous-estimer (pour rester poli) le peuple en tant qu'entité souveraine et rien d'autre que la loi ne les feront bouger d'un iota.
    Je suis de plus en plus sceptique de l'interprétation de la Révolution Française que l'on sert dans les cantines des écoles de la République et ailleurs. Jamais je ne nierai le génocide perpétué en Vendée car il est une réalité de notre histoire, nous devons en assumer tous ensemble l'héritage.
    Ce qui me désole chez les "Onfray" et autres "bien-pensants" du genre Copé, c'est cette hargne envers la vraie gauche... quitte à travestir l'histoire.
    Je ne supporte plus que l'on me ment et que l'on m'ait menti aussi longtemps, Robespierre n'était pas un "saint", comme le précise Guillemin, mais plus l'histoire s'éloigne de nous et plus il paraît clair que cette période tumultueuse fut, non seulement, la naissance des Républiques à travers le monde, mais parallèlement la naissance d'une contre-révolution, d'où mon scepticisme de l'histoire colportée à travers les siècles... ce n'est pas du "révisionnisme" à mon avis, simplement une demande d'éclaircissement.
    Le meeting de ce soir est et sera la preuve de notre humanisme spontané (parmi les autres, nos ancêtres de 1789 ne connaissaient pas encore les preuves visuelles et sonores).
    Nous sommes sur la bonne voie Pierrot (je me permets).

  7. 407
    Ydaho dit:

    C'était un beau meeting, pédagogique, instructif, et humaniste, il y a d'autres qualificatifs. Et surtout aucun autres hommes politiques ne fait ça. Leurs discours ne sont qu'une suite de petites phrases ou d'invectives envers les autres candidats. Et que se passera t'il ? Rien ! Aucun Médias ne reprendra la moindre idée de ces discours (je parle pour tous les orateurs FdG de Montigny), tout ce qu'il en restera ce sera des mots sortis de leur contexte, répétés a souhait dans le but de fausser l'image de Jean-Luc Mélenchon et des autres participants a ce meeting. Et même des journalistes comme Edwy Plenel se contenteront de ne garder (comme ces jours çi) les remarques envers les journalistes de l'express. Tout en affirmant tranquillement, que l'on peut critiquer les médias, mais pas les journalistes, car on ne pourrait dissocier la liberté de la presse (sic ?) C'est ça qui est un peu écœurant. Et lorsque (je) rétorque que tout de même les journalistes sont les portes paroles des Médias (pour ne pas dire plus) silence radio. Il reste énormément de chemin et il faut faire avec, malheureusement. Je rêve d'un beau soir (oui, pas d'un grand !) ou un discours de Jean-Luc Mélenchon passera sur TF1 et sera accessibles a un maximum des personnes, alors là, je crois qu'on aura gagné. Mais pour le moment c'est un rêve, et mieux vaut ne rien lâcher que de rêver...

  8. 408
    christine dit:

    Rien à la télé ce soir sur la marche et le meeting Mais par contre encore MLP sur TF1 ce soir aux infos.Je ne peux plus regarder cette télé pourrie J'espere que Jean Luc va en toucher deux mots à FH quand il le rencontrera mardi.Il est vraiment temps de changer quelques tetes. Merci encore mille fois à Jean Luc et à tous les amis du front de gauche qui s'investissent tant

  9. 409
    rabat-joie dit:

    388 Jean Jolly
    Soi-disant (c'est " soi" qui se prétend), sinon, on dit : "prétendu";donc pour les loukoums, c'est prétendu ou prétendument et pas soi-disant.
    Quand à Robespierre, Jean- Luc ne s'est jamais caché de l'avoir comme modèle mais à écouter Guillemin, on peut croire à un clone!

  10. 410
    jprissoan (69) dit:

    Les historiens sérieux récusent totalement le terme de "génocide" concernant la guerre de Vendée. Ce sont les historiens révisionnistes qui emploient ce terme. A éviter absolument.

  11. 411
    Jean Jolly dit:

    @ rabat-joie.
    Ton pseudo te va à merveille (on ne te l'a jamais dit ?). Merci tout de même pour les rectifications orthographiques et grammaticales, ça ne mange pas de pain et ça peut servir pour d'autres.
    Sinon, le clone dont tu parles, c'est celui de Robespierre, de Mélenchon ou de Guillemin ?... et à partir de qui ?
    NB: Excuse moi de te paraître débile mais je suis pointilleux sur les explications comme tu auras pu le remarquer.

  12. 412
    kajnar dit:

    Le programme du Front de Gauche a cette spécificité très avant-gardiste et à proprement parler révolutionnaire, pour moi (et c'est en quoi il rejoint les aspirations les plus progressistes de la société civile) de ne céder sur aucune de ses articulations qu'elles soient économiques, sociétales ou même méta-culturelles et humanistes! C'est à dire d'articuler (enfin!) avec bonheur la dimension d'écologie, la remise en question de l'économie capitaliste avec la refonte des rapports humains dans une idéologie non-excluante où le féminin a sa part à égalité avec le masculin.
    Alors, pourquoi ne pas articuler plus clairement le combat contre la misogyne rance, qui gangrène ce pays et rabaisse l'Humain, au combat pour l'ouverture à l'Autre et en particulier à l'immigré? Il s'agit des hommes et des femmes en chair et en os mais aussi d'une dimension symbolique à faire rentrer dans de l'universel, non de dieu!
    On sait très bien que lorsqu'on touche à cette petite différence là qui traverse toutes les autres, c'est tout le reste qui bouge...

  13. 413
    rabat-joie dit:

    Jean Jolly 412
    Mon pseudo, c'est moi qui l'ai choisi! et je me connais bien! C'est Mélenchon qui est le clone de Robespierre. Et ce n'est pas une critique! Mais une évidence soudaine; et puis pour la grammaire, il faut me pardonner: je suis grammairienne! On ne peut pas avoir toutes les qualités!
    On va gagner... mais peut-être pas tout de suite, alors tenons bon (c'est sûrement là mon côté rabat-joie).

  14. 414
    Barousset dit:

    @Jean Jolly et Pierre de Marseille, @ tous,
    A propos de la contre révolution, de sa permanence face aux tenants des Lumières, un livre "les anti-Lumières. du XVIIIeme à la guerre froide" de Zeev STERNHELL.
    Quant à la suite, nous la vivons, avec depuis quelques années l'éclairage que nous apportent Jean Luc et sa formidable pédagogie,...
    @rabat-joie
    Pas très sympa, de corriger nos fotes d'ortografe du haut de ta formation de grammairienne. As-tu su lire entre les lignes (et non signe à signe) que la force de ce blog est que s'y rencontrent pour notre plus grand intérêt des contributeurs de tous horizons. Si certain-e-s ne maitrisent pas l'orthographe, peut- être les grammairiens y ont-ils leur part? Alerte! deviendrais-je rabat-joie?
    @wm
    Désolée de me laisser aller à une polémique, mais quand on sait la souffrance pour certains de n'avoir pas appris à maitriser l'expression écrite, les donneur-e-s de leçon me font voir rouge.

  15. 415
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    414rabat-joie
    alors tenons bon

    J'eus préféré "résistons" car dans ce mot il y a la notion de défendre et s'accrocher (donc action), alors que dans "tenons" il y a plutôt un sentiment de "surplace" (donc inaction) ! amicalement grammairienne !
    Mais cher WM vous pouvez virer ce commentaire, qui ne se veut que plaisant et amical !

  16. 416
    marj dit:

    Le matraquage sur la nécessaire austérité continue dans les médias avec ce matin, l'inénarable Dominique Seux sur F Inter qui vient quotidiennement faire la pub du journal "Les Echos" pour lequel il travaille et dt on sait de quel côté il se situe !
    Je trouve qu'une radio de service public se doit d'être pluraliste, or cette prise d'otage quotidienne par un chroniqueur libéral sans que personne ne puisse apporter la contradiction en dit long sur l'état du dit pluralisme dans notre pays. Car il ne faut pas s'y tromper, ceci participe du bourrage de crâne selon lequel sans austérité, point de salut car la situation de la France ne ns permettrait pas de dépenses supplémentaires.Ce discours de résignation, repris par le PS, permet de faire accepter au bon peuple tout et n'importe quoi. Il faut absolument dire et redire que notre pays est riche (6ème puissance mondiale), de plus en plus riche (PIB X 4 depuis 1980), que l'austérité est imposée par les traités Européens et le pacte de stabilité Européen, qu'elle ne mène à rien qu'au chaos et à la récession (Grèce, Royaume Uni, Portugal etc), qu'elle vise à trouver de mauvaises solutions à une crise qui n'est pas la nôtre pr sauver un système en faillite. Le but est de nous faire payer leur crise, crise qui, faut-il le rappeler, n'est pas une crise du trop peu mais une crise du trop d'argent mal utilisé et détourné.

  17. 417
    Laure 59 dit:

    Je reconnais Hénin-Beaumont dans votre description, nous avons beaucoup de chance de vous voir à nos côtés dans le Nord. Merci.

  18. 418
    Antraigues dit:

    Hier soir, France 3 (soir 3), 23 heures : pas un mot sur la marche "l'humain d'abord". Sur BFM TV : seul le chiffre donné par Marine Le Pen (800 personnes) est évoqué. Tout va bien.

  19. 419
    BJ dit:

    @ Barousset 7h47
    Je n'ai pas trouvé la remarque grammaticale de "rabat-joie" désobligeante. La confusion entre "soi-disant" et "prétendument" est très courante. Je ne l'ai personnellement apprise qu'il y a quelques semaines en discutant avec... un prof de français/latin/grec ! On peut apprendre à tout âge, et je n'ai pas vu rouge quand il m'a fait la remarque. Au contraire, j'étais heureux d'avoir appris un truc. Vivre, c'est se coucher moins con que quand on s'est levé, non ?

  20. 420
    Barousset dit:

    @420 BJ
    Apporter une précision au niveau du sens et des nuances, entre deux expressions proches, j'accepte bien volontiers. Ce n'est pas affaire de grammairien, mais de toute personne soucieuse de clarté, et donc bienvenu. Ce qui m'a troublée, c'est la "carte de visite" faisant "autorité". Hors sujet ici me semble-t-il.
    Alain Tétart a su donner suite avec plus d'humour que moi. Merci à lui.
    Et maintenant, collage, tractage, boitage. Terminé sur ce sujet.

  21. 421
    ISABEL.T dit:

    Encore un beau discours hier soir! Tant d'espoir! Ne lâchons rien !

  22. 422
    turmel jm dit:

    Pas une minute de reportage sur cette marche! Chère Christine @ 409 3 juin, vous croyez vraiment que le Président de la République va agir ? Vous croyez vraiment que cet ostracisme à l'encontre du FdG le dérange ?
    Mieux vaut compter sur notre capacité de lutte pour une information plus équitable.

  23. 423
    Ydaho dit:

    Bonjour, un beau reportage somme toute sur la voix du nord, et surtout un album photo "souvenir" de la mache Émilienne Mopty : A voir ici

  24. 424
    Lilly54 dit:

    Bonjour Amis ! Ah les médias, les médias ! On n'en finira pas d'enrager ! J'ai l'impression de ne poster que pour exprimer ma colère contre eux. Ce matin, sur France Info : "Si Bayrou n'était pas à l'Assemblée, ce serait dommage mais si Mélenchon y était ce serait encore plus dommage !" Laisser braire et faire ? Oui mais ça me bousille la journée quand même ! Rien sur la marche, rien sur le meeting. Et ils oseront dire que les Français ne s'intéressent pas aux législatives ! Bien sûr que cela arrange le PS et Hollande qui veut à tout prix sa majorité à lui tout seul. L'ennemi à réduire au silence c'est nous ! Pas près de changer tout ça ! Mais les médias c'est nous et sur la toile ça remue et c'est tant mieux !
    A la grammairienne Rabat-joie (410) un clin d'oeil : on dit "quant" à Robespierre et non "quand". Sourire.

  25. 425
    jacques G. dit:

    D'abord l'humain et d'abord un grand merci a la Voix du Nord pour ce reportage de 34 photos qui m'ont fait chaud au coeur, nous nous devons aussi de remercier les médias quand ceux ci parlent de nous. Ah rien a voir avec le Trocadéro, rien a voir avec ces racistes silencieux qui ont besoin d'un ennemi pour donner un sens à leur vie. Des visages simples, des sourires, toutes générations confondues. Il y a des moments qui restent graver dans une vie, ils effacent la souffrance, la peur du lendemain et les manques du quotidien, pour un instant, un moment. Mais nous avons besoin de ces moments, nous le peuple de gauche. C'est notre raison d’être, notre foi, nous avons besoin d’être ensemble, de nous tenir par les yeux, de nous épauler. Je sais que ce blog est politique, mais nous pouvons aussi parler des sentiments qui nous habitent... car sans ceux ci il n'y aurait pas de politique. Merci à tous.

  26. 426
    Florent dit:

    Bravo pour cette marche, pour le travail engager pour reprendre pied dans notre histoire celle des ouvriers, de ceux qui n'ont que leur travail pour vivre. Je pense que c'est central de redonner a voir le clivage la contradiction des repères car a mon avis les responsables du désastre actuel qui aboutie au perte de repère politique est a maître au crédit des sociaux démocrates qui sont tellement plus de gauche que nous passons pour des excités de gauchiste. Je voulais aussi faire une petite remarque je pense que les gens qui votent FN se focalisent pas seulement sur les immigrés (mot foure tout qui mélange les français et les clandestins enfin tout se qui a une autre couleur) mais c'est surtout se que la droite appelé l'assistanat qui est le point central qui conte pour ces gens la. La fraude sociale est selon moi le principal vecteur des idées de droite et d’extrême droite et je pense que nous devrions pas seulement dire que c'est la solidarité c'est bien évidemment il faut le faire mais comme dit M Mélenchon c'est pas avec des leçons de morale que sa changera il faut apporter une réponse de se coté la. Parce que les gens entre leur voisin qui est au rsa et qui fait un peut de black et qui vie mieux que le smicard et le banquier qui s'en met plein les poche lui celui qu'il voit tout les jours c'est son voisin... Donc sa coute rien a mon sens de dire que nous devons ètre sévère avec les délinquant ou les fraudeur de toute sorte. parce que cette fraude délégitime la...

  27. 427
    pichenette dit:

    Sous-jacente est la question de la propriété. Propriété privée ou bien public! L'Autre qu'il soit d'un autre sexe, d'une autre religion, d'un autre pays c'est la menace qu'il représente. Va -t-il, cet(te) Autre me déposséder?
    Me déposséder de quoi? Qu'est-ce que je possède en fait?
    D'abord ma personne, sensible aux menaces physiques réelles ou fantasmées. Là se jouent les questions de sécurité, d'insécurité, de sexe. Dépossession du corps des femmes par les menaces sur les moyens de contraception, les congés maternité..Harcèlements divers quelque soit les sexes..
    Puis les biens matériels plus ou moins importants. Moins j'en ai plus je suis à la fois libre ou et dépendant. Les crédits lient aux emprunteurs. Poids des dettes qui aliènent lorsqu'elles dépassent les revenus mais qui permettent aussi une meilleure qualité de vie, question d'ajustement.
    Les gens de droite valorisent la propriété privée jusqu'à mépriser l'intérêt général, le bien collectif c'est pour eux l'épouvantail qu'ils nomment stalinisme et hop les gens de gauche deviennent des dangers qui menacent les petits biens de chacun.
    Les menaces actuelles sont dans les mensonges véhiculés par les organes soucieux de préserver leurs patrimoines personnels.
    Les services publics sont le premier patrimoine que les Français ont à défendre, ils sont le terreau sur lequel peut fructifier notre devise L E F, liant qui est le repoussoir aux misères physiques, matérielles et mentales. Vive le rouge!

  28. 428
    spartacus dit:

    Rien ne se fera en France sans les arabes et les berbères. Cette phrase sortie de son contexte a créée la confusion. C'était ce que le FN cherchait. Partout dans les médias cette phrase a été reprise en boucle. Mais cette phrase du meeting de Marseille prise dans l'ensemble du discours voulait dire, a mon humble avis, que l'union européenne n'était pas suffisante surtout cette Europe la, ultra libérale. D'ou la nécessité de se tourner vers les autres peuples du pourtour méditerranéen, donc beaucoup d'habitants parlent le français. Jean-Luc Mélenchon aurait pu aussi ajouté les pays africains francophones. Voila a mon avis le sens de cette phrase. Mais bien sur aucuns commentateurs ne l'a relevé, bien trop contents de relayer Marine Le Pen dans son attaque du FdG.

  29. 429
    rabat-joie dit:

    @415 Barousset
    Pardon, j'ai dit ça avec beaucoup d'humour et de tendresse, et parce que j'aime le langage et ses finesses. C'était pas une censure. Bien sûr je lis le fond! je suis de gauche! je ne suis pas prof et je n'ai aucun mépris pour les fautes!

  30. 430
    Courrierlecteur dit:

    Bonjour,
    suite Ydaho 4 juin 2012 à 9h46 (Article et photos "La Voix du Nord".
    "Bé qu'ch'étais bieu ch'tiote manif"! (Regardez que c'était beau cette chaleureuse manifestation!)
    Une manifestation pleine de sourires et d'émotions, mémorable.
    Il est bien sympathique, cet article et ce reportage photos de "La Voix du Nord". Un grand bravo à la presse locale.//
    J'ai participé à la marche en restant près d'un groupe, très festif, qui improvisait des chansons, avec percussions, sur les immigrés, les sans papiers et autres sujets ("Alerta! Alerta! Anti fachista! ou sur l'air de la carmagnole)... C'était superbe.

  31. 431
    mathias95 dit:

    Bien sur que l'ennemi à réduire c'est le Front de gauche, aussi bien pour la droite que pour une certaine gauche, sinon il n'y aurait pas la pratique permanente du mensonge par omission, des appréciations réductrices, distillées y compris dans les médias du service public. Honte à ceux qui se couchent, à ces esprits serviles qui savent, au fond d'eux mêmes, que c'est nous qui avons raison. Ils sont tous frappés du déni collectif quand il s'agit de parler des milliers de milliards planqués en Suisse, Luxembourg, des paradis offshore qui sont le résultat d'une fraude-évasion fiscale massive et permanente depuis 40 ans, des niches fiscales qui ne servent que les riches et ne créent pas un seul emploi, des multinationales qui échappent à l'impôt par un tour de passe-passe, bref des 195 milliards/an dont ont a progressivement privé l'état pour son fonctionnement ! Leur crédo ; " la crise... il n'y a pas d'argent". C'est faux, car depuis 20 ans les richesses ont été multipliées par 2 avec 2 fois moins de personnes. Continuons le programme d'éducation populaire avec nous arguments qui démontrent le contraire, ne nous laissons pas embarquer par leurs discussions stériles, nos propositions sont la seule réponse à leur apporter.

  32. 432
    jprissoan (69) dit:

    d'accord avec Spartacus : cette phrase avait une connotation géopolitique. C'est comme si on disait l'avenir de l'Espagne ne se fera pas sans l'Amérique hispanophone ou l'avenir du Portugal ne se fera pas sans le Brésil...
    De Gaulle disait : tout État fait la politique de sa géographie. Nous avons la chance d'avoir une large ouverture sur la Méditerranée, profitons-en ! Pris dans leur racisme, les FN sont incapables de saisir cela et se battent contre la France. Voir des étudiants marocains s'inscrire à Boston plutôt qu'à Paris, lassés d'y être mal accueillis, c'est du potentiel qui échappe à notre pays.

  33. 433
    jeannine dit:

    Bonjour a tous et surtout merci
    a Ydaho toujours present pour faire partager ce qu'il y a d'interêssant.Superbes photos de cette marche,vivante ,tellement humaine ,même d'Auvergne nous sommes là avec tous.Beau succès en tout les cas, ça fait du bien tout cela ! ""resistons" (donc action) bon sang de bonsoir !

  34. 434
    Menjine dit:

    Les quelques petites mesurettes qu'on pouvait croire de gauche, envisagées par le gouvernement sont déjà prêtes à être remisées.
    L'opportun(!) rapport de l'Inspection générale des finances, commandé par Sarkozy et publié aujourd'hui avant les législatives, nous dit que "cela ne suffira pas".
    Qu'est-ce qui ne suffira pas ? Les économies imposées. Envisager d'augmenter le nombre de profs? oui, mais alors il faut réduire les salaires, les primes et les pensions de tous les fonctionnaires.Plus de flics? oui,mais il faut augmenter les impôts sur le revenu etc..etc...
    Bref, l'Inspection générale montre qu'on ne peut bouger le petit doigt et que Hollande est contraint à faire la politique de l'UMP. Et les médias de s'en féliciter.
    Le pire c'est que c'est vrai, rien ne peut bouger. Sauf si tout bouge.C'est à dire, si nous accomplissons la Révolution.
    Pour l'instant c'est mal parti, à voir comment sur la scène internationale, Hollande s'est rallié aux thèses des Etats unis d'Amérique et de l'Allemagne (alors qu'il avait préparé selon les dires des gazettes ces entrevues pendant tout le temps qui séparait son élection de son investiture), il va vite se rallier à la politique économique du TSCG, le ratifier et nous imposer une "austérité", prétendument "juste" à la Papandréou.
    On est mal barrés, envoyons de nombreux députés Communistes et PG, à l'AN, un groupe fdg nombreux, sera tout de même un frein à la dérive droitière qui s'annonce.

  35. 435
    Elisabeth17 dit:

    Je viens de faire le tour des infos sur la marche d'hier. J'ai constaté que la presse en ligne a repris mot pour mot la même dépêche AFP.
    J'en conclus que Jean -Luc est puni par l'ensemble des médias en raison de ses derniers accrochages avec des journalistes. Le combat fait rage, car effectivement nos idées les gênent. Il vaut mieux passer des heures avec BHL "historophilosophe" !...va-t-en guerre. Ou des heures sur le jubilé de la reine...C'est bien pourquoi la bataille de terrain est indispensable, Et avec 6000 personnes ils sont bien contraints d'en parler ! Tant pis si la photo sur nouvelobs.fr est prise à Paris et pas sur place ! petits rédacteurs en chef...
    Je suis triste car je vais voter pour une candidate front de gauche qui ne mène aucune campagne... et qui va faire 3% (sondage ?) là où Jean-Luc a fait 13%...le combat est parfois plein d'épines, mais ne lâchons rien !

  36. 436
    COLLONGE Madeleine (Maddy) dit:

    Merci à Ydaho de nous permettre de pouvoir nous rendre compte à travers le reportage de "La Voix du Nord" de l'importance qu'à revêtu cette marche de "L'Humain d'abord". Il démontre, comme je le disais précédemment que les "Gueules Noires" emblème du Pas-de-Calais, et toute la région Nord-Pas-deCalais ne sont pas des fascistes. Cette terre était rouge, elle le redevient ! Voilà un bel exemple de résistance. Le combat continue ! No pasaran !

  37. 437
    jacques G. dit:

    lilly 54...ben faut pas se faire des cheveux blancs pour ces journalistes qui ont tellement avalé de couleuvres qui se sont mis à ramper..ça fait des années que ça dure,nous sommes les vilains bolchos dans la presse,les tchéchènes de la politique,ils disent qu'on veut voler le pavillon de banlieue du petit retraité,que l'on veut accueillir toute l'Afrique et patati et patata...Certes que c'est assez décourageant que t'entendre ce lavement de cerveau orchestré par ces nabots de journalistes, pas pire que les politiques qui jouent au prix de la baguette de pain ou à celui du ticket de métro...Nous sommes des coupeurs de tetes, oui, trois fois oui,mais nous voulons couper les multiples tetes de l'hydre de la finance et rien d'autre.Soit sur d'une chose lilly,l'avenir nous donnera raison,a nous de rester dans la proximité,de convaincre ceux qui nous entoure, et une fois pour toute, couper le poste et jeter ces journaux dans la grande poubelle verte des déchets recyclabes.(Si il y a des fautes c pour rabat joie.)

  38. 438
    Siamy dit:

    Voilà pour quel parti près de 18% des électeurs ont voté récemment,mais sont-ils au courant de ces faits?

  39. 439
    Zapping dit:

    La vidéo du discours de Jean-Luc Mélenchon à Billy-Montigny hier dimanche est publiée sur le blog :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/06/03/discours-au-meeting-de-billy-montigny/

    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  40. 440
    COLLONGE Madeleine (Maddy) dit:

    Je viens d'écouter le discours de Jean-Luc Mélenchon, hier à Billy-Montigny. Je voulais transmettre le lien, cela vient d'être fait.
    Je ne regrette qu'une chose, c'est que mon beau-père, ancien mineur de fond, arrivé à la force du poignet au titre de chef porion ne soit plus là pour l'avoir écouté !
    Bravo Monsieur Mélenchon pour ce vibrant hommage à la terre du Pas-de-Calais d'où sont parties beaucoup de luttes sociales ayant abouti à des acquis sociaux.
    Je vous espère à l'Assemblée Nationale pour faire avancer toutes les idées du Front de Gauche.

  41. 441
    Il Parigiano dit:

    Bravo Monsieur Mélenchon pour le formidable combat que vous menez auprès de nos camarades du Pas-de-Calais fortement déçus par le mauvais souvenir d'une gauche qui a cédé à la corruption et à fait monter la haine parmi les habitants. Quant aux journalistes, en effet leur jeu sournois pour accréditer un FN "dé-diabolisé" sévit déjà depuis les présidentielles et continue d'essayer de gangrener tous les efforts faits par la Vraie Gauche, digne et qui refuse de se plier à des "arrangements politiciens négociés"quant à l'UMP, il joue là sa dernière carte, faire jeu avec l’extrême droite ou disparaître. Merci Monsieur Mélenchon de trouver encore la force après déjà tant d'efforts de porter ce combat crucial pour l'avenir de notre pays jusqu'au bout. Il faut que vous gardiez fermement le cap et nous vous aidons à le faire tous ensemble en unissant nos forces chaque jour. Bien que la colère soit légitime lorsque l'on voit des journalistes jouer le jeu du pire ennemi de notre République, que des mensonges à votre encontre soient proférés sans arrêts afin de titiller votre formidable verve méditerranéenne que je trouve si humaine, il ne faut pas que vous cédiez à l'expression de cette colère.Car, nous avons tous besoin de vous. Ménagez vous et sachez que l'ennemi guette nos moindres faux pas. L’Humain en sortira victorieux, j'en ai la certitude.Car il est celui qui ne baisse jamais la tête et ne lâche rien.
    Hasta la victoria siempre !
    Amitiés fraternelles

  42. 442
    carlo dit:

    @Menjine
    « [FH] va vite se rallier à la politique économique du TSCG, le ratifier et nous imposer une "austérité", prétendument "juste" à la Papandréou »

    J’en suis persuadé et c’est pourquoi il ne faut surtout pas donner l’impression que le FdG soutient le gouvernement. Ne refaisons pas l’erreur de 1983.
    Aujourd’hui, le clivage se situe entre ceux (la droite et les sociaux-libéraux) qui défendent les politiques d’austérité imposées par le FMI et les autorités européennes et ceux qui s’opposent à ces politiques et aux réformes structurelles qui les accompagnent.
    Du reste, le PASOK et la droite ont gouverné ensemble et s’apprêtent à recommencer de même qu’A. Merkel et le SPD.
    L’erreur de FH est de croire que, si le SPD arrivait au pouvoir, les positions de l’Allemagne seraient différentes alors qu’A. Merkel a négocié tous les accords européens avec le SPD.

  43. 443
    Pierre de Marseille dit:

    @pichenette 4 juin 2012 à 10h39
    Pour rajouter à ton proposer j'aimerais dire :
    La terre est un bien collectif inaliénable
    La propriété devrait être une forme de location longue
    La propriété de biens immobiliers ne devrait pas être transmissible par testament
    Bref, il est insupportable que l'on permette à quiconque ou a une famille de préempter le Sol et la Cité de manière permanente.
    Pour rejoindre tes questionnement, je pense qu'une vie est un territoire ou chacun doit partir d'un même point de départ matériel. C'est sans doute ce qui permettrait d'envisager la réussite de ses ambitions en n’obérant pas l'avenir de sa descendance. Pour revenir à l'héritage, que de drames familiaux j'ai vu, dès lors ou l'heure du partage est arrivée.
    Vive la 6ème République de la solidarité et du bien collectif!

  44. 444
    Andre C dit:

    François Hollande avait exprimé il y a à peine un mois, le 10 avril 2012, sur I>télé, son opposition au lancement du bouclier antimissile par l'OTAN.
    Je me demandais vraiment comment le premier responsable politique de France pouvait changer aussi radicalement et aussi rapidement d'avis sur un sujet aussi crucial, avec toutes les conséquences que le bouclier anti missile implique : révolution complète de la stratégie de dissuasion nucléaire de la France, crispation de la RUSSIE, atteinte à la non prolifération des missiles balistique etc.
    La seule réponse que je trouve : Les Etats Unis ont du soit offrir une grosse contre-parti, soit menacer la France : la grosse carotte ou le gros bâton.
    Pourquoi pas une menace de dégradation de la note de la France par les 3 agences americaines (moody’s et consœurs), si la France ne donnait pas son accord au projet de bouclier anti missile ?
    Le financement auprès des marchés financiers de nos budgets étant verrouillé par le traité de Maastricht et de Lisbonne,
    La suprématie des Etats-Unis sur les agences de notation leur donne au final le pouvoir de faire plier n'importe quelle diplomatie de la planète.

  45. 445
    Menjine dit:

    Que notre propre position soit difficile à déterminer, c'est clair.
    D'un côté nous devons avec force et détermination dénoncer, préciser, éclairer les dérives droitières du gouvernement actuel qui se dit, mais aussi se pense et a été élu (réellement) par des voix de gauche. D'un autre côté,notre dénonciation se doit d'être sans ambiguïtés, c'est une dénonciation de gauche, une dénonciation proprement socialiste ou communiste (au sens théorique de ces termes), en bref, ce n'est pas parce qu'une position politique dénoncerait la politique de Hollande et du PS sur l'euro ou TSCG (ce que fait eg. le FN en paroles) que nous pourrions la reconnaître comme la nôtre. Bien au contraire, dénoncer le PS et la politique gouvernementale ne peut se faire qu'à partir de positions de gauche, (et pour ce qui me concerne de positions marxistes).
    Le clivage est donc double et pas simple comme le dit Carlo, entre ceux qui s'opposent aux positions anti-européennes des nationalistes, d'une part; et d'autre part ceux qui sur des bases internationalistes s'opposent aux politiques imposées par le FMI. Il ne saurait y avoir de confusion : notre opposition est, reste une opposition de gauche.
    C'est pourquoi il faut lutter frontalement contre le FN, et lutter aussi dans la clarté, sans rien laisser passer contre la sociale démocratie,tout en montrant que ces deux luttes ne sont pas tout à fait les mêmes,quoique nous devions les mener conjointement.

  46. 446
    thierry dit:

    F Hollande ne fait pas d'erreur, il sait très bien ce qu'il fait, il est, comme l'est la droite, un des représentants de l'oligarchie qui dirige notre pays, cette oligarchie sait très bien qu'il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier, c'est pourquoi elle a à sa disposition toute une panoplie de gens et de partis politiques prêts à défendre ses intérêts et cela quelles que soient les circonstances et l'orientation politique en vogue du moment, après le rejet de Sarkozy et de sa politique infecte FH est donc le recours de cette oligarchie comme l'extrême droite pourrait l'être dans d'autres circonstances, il est donc totalement illusoire d'attendre la moindre mesure en faveur des travailleurs de ce pays de la part de ce gouvernement qui n'a de socialiste que le nom.
    La difficulté pour le front de gauche est donc de persuader l'électorat socialiste de cette réalité des choses, et ça n'est pas une mince affaire que cela tant les idées capitalistes néolibérales sont ancrées dans les esprits, je crains fort pour ma part que cela ne puisse se produire qu'après une période très dure pour la majorité d'entre nous, voire même après un passage par l'extrême droite tant redouté de nous tous, que ceux qui auraient des doutes à ce sujet observent ce qui se passe en Grèce ou Sirysa ne parvient à émerger qu'après une cure d'austérité extrêmement dure, et encore il n'est pas du tout certain que cette cure se termine au lendemain des élections tant la droite reste forte malgré tous les malheurs qui se sont abattus sur ce pays par la seule faute des oligarques qui, là aussi, sont à la tête du pays depuis des décennies.

  47. 447
    carlo dit:

    @Menjine
    Le clivage est donc double et pas simple comme le dit Carlo, entre ceux qui s'opposent aux positions anti-européennes des nationalistes, d'une part; et d'autre part ceux qui sur des bases internationalistes s'opposent aux politiques imposées par le FMI.
    Je l’accorde mais le clivage principal est celui dont j’ai parlé (pour ou contre l’austérité et les réformes structurelles). La droite et les sociaux-libéraux sont sur la même ligne. Quant aux partis d’extrême droite, je ne suis pas absolument certain qu’ils soient véritablement opposés aux réformes structurelles exigées par le FMI et les autorités européennes.
    Par ailleurs, je ne pense pas qu’on puisse qualifier l’opposition de gauche à l’Europe d’ « internationaliste », puisque ce combat ne concerne que les peuples européens, ni même, d’ailleurs, de proeuropéenne. En s’exprimant ainsi, on donne en effet le sentiment que le changement doit se produire au niveau européen et qu’il n’y a pas à envisager de solution nationale (je ne dis pas "nationaliste"). C’est très précisément ce que pense le PS et c’est ce qui le conduira à poursuivre la politique de NS. Pendant la campagne présidentielle, Jean-Luc Mélenchon avait, quant à lui, tenu un tout autre discours en n’excluant pas que nous puissions désobéir aux traités qui font obstacle à la mise en œuvre d’une politique alternative. C’est d’ailleurs ce que propose également Syriza.

  48. 448
    sergio dit:

    "Tant qu'il y a aura des Hommes" mais malheureusement il y en a de moins en moins!
    Vous redonnez de l'espoir au "Peuple". Peut être retrouvera t-il sa fierté perdue?

  49. 449
    Jean Rocchi dit:

    Giordano
    De mémoire de militant : jamais les chaînes du privé et du service public de radio-télé ont osé passer aussi grossièrement les frontières vers la malhonnêteté et l'ignominie. J'enrage de voir se dérouler une campagne à dominante univoque en faveur des vaincus sarkosistes de la présidentielle et de la canaille lepéniste, leur roue de secours. Ce matin encore sur France Inter, Patrice Cohen évoquant si complaisamment l'hypothèse perverse de Copé premier ministre !) Résister, il faut résister. Mais comment, plus précisément ? En faisant suivre mes colères auprès des chargés de mission. Ecrire, donc, téléphoner, crier intelligemment. Il convient de rendre polis et plus courtois, moins ignorants et moins téméraires quand ils nous approchent ceux qui se prétendent neutres ou objectifs en l'occurrence... s'ils veulent comprendre leur aveuglement. Ce que fait parfaitement Jean Luc Mélenchon. Il serait bon de faire connaître les téléphones et les adresses adéquates des rédactions, bien sûr. Garder à portée nos bâtons pour les chiens contre les incivilités et les mutismes mensongers. Dénoncer leur servilité... Les moucher. Quant aux journalistes qui n'ont aucun pouvoir, il conviendrait qu'ils oublient l'adage : qui paie les musiciens choisit la musique et défendent avec leurs syndicats le respect du pluralisme, la démocratisation des rédactions sans attendre celle du CSA... Surtout exiger du gouvernement Hollande qu'il fasse illico respecter cette...

  50. 450
    bertgil dit:

    446 André c
    Au sujet du bouclier anti missiles américain,Fhollande n'a pas changé d'avis.Sa décision était prise depuis longtemps.Elle n'avait pas été révélée pour cause d'élection.Hollande est un atlantiste, pro américain, comme l'était Sarkozy et la majorité des dirigeants socialistes.

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 [9] 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive