28mai 12

Les jours après la mine

Ce billet a été lu 86 735 fois.

Et bien entendu, les paroles de cette chanson, à télécharger.

Dans cette note il est question de ma circonscription dans le Pas-de-Calais sur un mode impressionniste. Puis je viens sur la réunion de l’OTAN à Washington où le nouveau président français a signé un document atlantiste que je désapprouve formellement. Il dit que ses réserves ont été levées par les conclusions du sommet de l’organisation. Je montre qu’il n’en est rien. Enfin, je reviens sur ce que j’ai noté de ma lecture de ces médias devenus si curieusement favorables à la dédiabolisation de madame Le Pen.
facades_08Dimanche 3 juin c’est la Fête des mères. Une invention du régime de Pétain, prolongée dans l’objectif commercial que l’on devine. Emilienne Mopty aussi était mère. Les nazis l’ont torturée et décapitée pour avoir organisé une marche de solidarité avec les mineurs en 1941, grève contre l’occupant, pour les rations et la paie. Sa fille vit toujours. Mercredi j’étais à Dourges dans la cité minière Bruno. Une jeune femme que j’invitais à participer à la marche que nous organisons le 3 juin prochain m’a dit toute émue : « Mon grand-père était dans cette grève ! Il vient de me le dire. Il ne l’avait jamais dit avant. Il y était. Moi je viendrai avec vous. Je viendrai. » Le 3 juin on marche ! Et vous ? Nous partirons de la commune de Montigny-en-Gohelle dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. On démarre à 15h30 du Puits Dahomey, rue de la Libération. En chemin, il y a deux haltes. Puis on arrive aux Grands bureaux des mines sur la commune de Billy-Montigny. C’est le trajet qu’ont fait les femmes avec Emilienne Mopty. Nous ce sera la marche « l’Humain d’abord ».

Pour illustrer ce billet des images de maisons prises à Rouvroy, une ancienne cité minière dans le Pas-de-Calais. Photos : S. Burlot.

Comment ont-ils pu supporter tant de malheurs ? Les guerres, les deux, sur place ! Avec la ligne de front à domicile pour la première, ses villes rasées et ses ossuaires monstrueux que gardent encore aujourd’hui les associations de vigilants. La seconde aussi ne fut guère moins terrible. L’occupant nazi créa une zone spéciale et fusillait à tour de bras. Une génération a eu la mine et la silicose qui tuait les hommes comme des mouches parfois avant même la quarantaine. Puis ce fut l’amiante. Et aussi les effluves liquides et gazeuses de l'usine Metaleurop qui ont pourri l’eau, la terre et l’air. Et toute l’activité sinistrée à tour de facades_01rôle : l’agriculture, le textile, la mécanique. Tout, absolument tout. Et ça continue. A partir du quinze du mois les commerçants survivent presque aussi chichement que leurs clients.

Ici la légende de la mine est omniprésente. On en parle sans cesse, à tout propos. Pourtant, personne n’aurait envie d’y retourner. Mais la mine vit encore de toutes les façons possibles. Souvenirs de famille, centre de soins, présence des morts, « partis » si jeunes souvent. « Mon mari est parti à trente-cinq ans monsieur Mélenchon. La silicose. C’était un très bel homme ». Les hommes vivaient dans la poussière de charbon au fond avant qu’on commence à injecter de l’eau sur le front de taille et qu’on ait des protections. De toute façon en surface, la poussière y était aussi. Partout. On m’a raconté que les hommes étaient payés à la tâche. Ils s’exténuaient donc. En mairie de Dourges, après l’accueil officiel, le maire Patrick Defrancq m’a montré dans son bureau une gayette, petit morceau du charbon arraché de cette façon. Curieuse boucle de l’histoire : le premier puits ouvert a été le dernier à fermer. Ça se passait à Oignies. Le maire socialiste Jean-Pierre Corbiset m’a raconté ça comme si j’y étais. La mine. La mine. C’est d’elle que sont venues toutes les conquêtes ouvrières qui ont ensuite construit ce que les pédants nomment notre « modèle social ». La première reconnaissance du syndicat, le premier délégué syndical, la première convention collective, la première obligation de pause hebdomadaire, la première limite aufacades_03 travail des enfants. Tout est parti de là, de ce périmètre dont les hauts lieux sont dans cette partie du bassin minier où je suis candidat. Tout. Même Robespierre. Sa mère est née à Carvin. Ici.

La mine partout. Les ayant-droit, les survivants en quelque sorte, ont le logement. Ce sont les anciens de la mine ou leurs épouses veuves. Les plus jeunes y vivent donc souvent avec les plus anciens. Les toutes petites retraites prennent le relai des indemnités en fin de droit. Le potager est redevenu vital. On le trouve collé à la maison, là où le logement mineur le prévoyait. Quand on revient dans le monde du salariat, qui paraît parfois si loin, on revient encore souvent à la mine. Ainsi quand il s’agit des aides à domicile. Qui en a besoin de façon si pressante sinon les veuves et les derniers mineurs les plus âgés ? Mais celles qui font le métier, car ce sont des femmes, courent après les heures pour tâcher de boucler des temps et des payes complets. Le précariat à l’état pur. Cadences inhumaine pour l’employé comme pour le bénéficiaire, temps de transport toujours moins pris en compte, et ainsi de suite.

Le plus curieux de ma campagne ici c’est la quantité de tracts anonymes que je dois subir. Certains sont de très petite taille. Des huitième de feuille, recto verso. Le dernier dénonçait mes revenus. Une obsession du Front national depuis un an. D’après moi c’est du traitement préventif. On m’attribue des revenus immenses pour contrecarrer le moment où il pourrait être question de la situation de la châtelaine de Montretout. Ou de son papa, dont un journal suisse prétend qu’il a des comptes en banques dans ce paradis de l’argent sale. A côté de ce type de tract j’ai droit aussi au demi-format. Un A5 comme on dit. Celui-ci est imprimé en vert et blanc et signé en arabe. Il enjoint « votons Mélenchon ». On peut y lire une phrase tirée de mon discours de Marseille « il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du Maghreb ». On comprend l’intention. Cela doit révulser quelques abrutis. Mais fort heureusement ils ne votent pas. Soit parce qu’ils ne facades_04sont pas en état de le faire ou parce que pour eux, c’est bien connu, « tous pourris sauf maman ». Mais peut-être que ça fait plaisir aux enfants de la deuxième et troisième génération de l’immigration : ce sont de bons français, qui ne boivent pas, mais qui votent contre les racistes. Ceux que ma phrase dénonce et ceux qui ont fabriqué et distribué ce tract anonyme.

Une « nécessité pragmatique ». Tel est le terme sophistiqué choisi lors du sommet de l'OTAN de Chicago des 20 et 21 mai par François Hollande pour justifier une reculade dont on n’a pas fini de mesurer l’impact. Il a donné son accord pour le lancement de la première phase d'un « bouclier anti-missile ». Ce projet consiste pour les USA et leurs alliés de se doter d'un système de surveillance et d'interception de missiles qui seraient tirés contre des intérêts ou des territoires de ces pays. En fait, ce bouclier est un vieux projet national des Etats-Unis. Ils se sont évertués depuis des années à le greffer sur l'OTAN. Dans sa partie européenne, ce projet vise théoriquement à protéger l'Europe de tirs de missiles depuis le Moyen-Orient et en particulier l'Iran. En fait l’intention vise large. C’est bien pourquoi la Russie y voit une étape supplémentaire de la surenchère militaire des Etats-Unis à ses frontières. L'installation en Pologne et en Roumanie de missiles du fameux bouclier n’est pas vraiment un gage de paix donné à la Russie. Et de même à propos de leur prédisposition sur des navires nord-américains en Méditerranée et surtout en Mer Noire. Des lieux qui peuvent aussi bien servir à facades_02parer une attaque hypothétique de l'Iran qu'à menacer très concrètement la Russie et ses alliés.

François Hollande avait exprimé il y a à peine un mois, le 10 avril 2012, sur I>télé, son opposition au lancement d'un tel projet par l'OTAN : « Je suis réticent à l'égard de cette évolution. La première raison, c'est que nous n'avons aucune possibilité de participer industriellement à cette affaire et deuxièmement ça met en cause l'idée même de la dissuasion. » Deux bonnes raisons que je partage. Depuis, il justifie son revirement par le fait que ses réserves ont été levées par la déclaration finale du sommet de Chicago. Or cette déclaration n'a strictement rien changé au projet en question. Et cela tout simplement parce qu'il existait déjà avant ! Les principes ont été fixés en 2010 lors du sommet de Lisbonne de l'OTAN. A l'époque, Nicolas Sarkozy avait accepté que soit inscrit dans le concept stratégique de l'OTAN, un document de référence, la création d'une « capacité de défense anti-missile ». Le sommet de Chicago auquel vient de participer François Hollande a donc seulement lancé la première phase opérationnelle. En réalité, il s’agit de faire entrer en phase opérationnelle la prise en charge par tous les alliés d'un programme américain de défense anti-missile qui existe déjà lui aussi. Celui-ci a été décidé au Congrès américain par le vote de la loi sur le National Missile Defense Act de 1999. Il est d’ores et déjà géré par une énorme agence états-unienne, la « Missile Defence Agency ». Cette défense anti-missile repose sur plusieurs boucliers qui, en se recoupant, sont censés défendre le territoire des facades_05Etats-Unis et celui de leurs alliés. Avant même la décision du sommet de l'OTAN, les Etats-Unis avaient déjà commencé à déployer la partie européenne de ce bouclier, notamment en envoyant en méditerranée des croiseurs spécialement équipés de missiles d'interception.

La greffe de l'OTAN sur ce dispositif répond à deux objectifs des Etats-Unis. Le premier est politique. Il conforte la légitimité internationale d'un projet vivement contesté par la Chine et la Russie et potentiellement contradictoire avec les traités internationaux de désarmement. Le second est financier et industriel, car avec l’accord de la réunion de Washington les européens vont devoir contribuer à un projet dont le coût faramineux ne peut plus être supporté par les seuls Etats-Unis. C’est une sorte de relance de l’industrie américaine comme l’est tout grand projet d’armement dans ce pays !

Loin des objectifs qui sont affichés face à la menace théorique de l'Iran, ce projet est donc avant tout une démonstration politique et industrielle des Etats-Unis. C'est d'ailleurs exactement ce qu'en disait le rapport parlementaire de 2001 de Paul Quilés, adopté à l'époque par la commission de la défense. Humour de situation : François Hollande faisait partie à cette époque de ladite commission ! Ce rapport affirmait ainsi : « La défense antimissile est, avant toute chose, un projet idéologique, largement déterminé par des considérations politiques, technologiques et industrielles. Il répond au souci des Etats-Unis, non de rompre avec la logique de la guerre froide, mais d'en préserver un apport qu'ils considèrent comme fondamental : le maintien de leur supériorité technologique et de leur prééminence stratégique. » J’approuve absolument cette façon d’analyser le projet. Le rapport évoquait ensuite « les conséquences industrielles de premier plan qui découlent de ce rôle majeur de la défense antimissile dans la préservation de la supériorité technologique américaine. Quatre entreprises de première importance sont en l'occurrence concernées : Lockheed Martin, Boeing, Raytheon et TRW. Elles bénéficient de 60 % des crédits alloués par le Pentagone pour ce programme. [...] les industriels n'ont pas ménagé leurs efforts pour favoriser la défense anti-missile et un système d'influence impliquant les congressistes, les industriels et les militaires existe sur ce programme dont le coût a été évalué entre 50 et 60 milliards de dollars. » Autrement dit, sous l’appellation euphémisante de « lobby », il s’agit d’un groupe de corrupteurs disposant d’un budget faramineux. On suivra donc avec beaucoup d’intérêt les prises de position, les tribunes et autres « conférences » qui vont assurer la promotion de cette belle, noble et pure idée ! On peut craindre le pire. Surtout dans un gouvernement qui compte huit membres qui sont passés par la facades_06« french american fondation ». Ce machin est une sorte de club « le Siècle » pour « young leaders » que le rêve américain et autres fadaises prétextes fascinent. Bref le gouvernement le plus atlantiste et le plus sous influence depuis bien longtemps.

Passons maintenant en revue les quatre questions qui motivaient les « réserves » qu’exprimait auparavant François Hollande. Puisqu’il prétend en être libéré à Chicago, voyons ce qu’il en est. D’abord « la maîtrise des coûts ». On vient de le voir : c'est précisément parce que les coûts d'un tel projet sont incontrôlables et incontrôlés aux USA que ces derniers y font participer les Européens. L'ensemble des rapports parlementaires sur le sujet soulignent d'ailleurs que la participation de la France à un tel « bouclier » évincera budgétairement d'autres projets de défense. Aucune raison d’être rassuré donc. Ensuite François Hollande serait dorénavant tranquillisé sur la part de « l'intéressement des industriels français à la réalisation des équipements nécessaires ». Là encore on se demande comment il a pu arriver à une conclusion positive. Car l'histoire du projet lui-même montre qu'il est conçu pour soutenir l'industrie d'armement nord-américaine. D'ailleurs les équipements d'ores et déjà déployés sur lesquels se greffe l'OTAN sont états-uniens. Les radars et les missiles intercepteurs positionnés en Méditerranée sont fabriqués par la firme Raytheon. Et les systèmes d'armes qui équipent les croiseurs et guident les missiles sont fabriqués par la firme Lockheed Martin. Il s'agit donc d'une technologie 100 % états-unienne, fruit de 40 ans d'efforts de facades_07recherche et de développement du Pentagone. A supposer qu'ils en grappillent des miettes, les groupes européens seront cantonnés dans ce projet à des missions de sous-traitance. Et celles-ci seront, de toute façon, financées par les Etats européens au détriment d'autres priorités de leurs propres budgets de défense.

Voyons à présent le plus important. Il s’agit de la remise en cause par ce bouclier de la capacité de dissuasion nucléaire autonome de la France. Cela concerne le cœur du raisonnement qui soutient la dissuasion. L’adversaire n’entreprend rien car il sait que la réplique sera dévastatrice. Il n’y a pas de petite bataille préalable ni de tentative d’aucune sorte qui soit réputée supportable ou acceptable ou possible. Tout ce qui atténue l’idée du choc unique et désastreux affaiblit le concept de dissuasion. Ici, du moment où l'on considère que la France a besoin d'être protégée concrètement d'attaques de missiles, on accrédite l'idée qu’il existe un pallier intermédiaire de guerre. On sous-entend donc aussi que sa force de dissuasion ne la protège plus intrinsèquement et qu'elle est donc vulnérable. Il y a donc une contradiction stratégique majeure entre une dissuasion nucléaire indépendante et la participation à un bouclier anti-missile états-unien. Une contradiction politique qui vient d'être rappelée par Pascal Boniface. D'ailleurs, sur le sujet, on peut lire des choses très claires dans le livre blanc de la défense nationale française. On ne peut pas dire que la doctrine soit imprécise, même si le vocabulaire est aussi codé que n’importe quel vocabulaire spécialisé. Voici ce qui est écrit concernant les menaces balistiques : « La France adoptera une stratégie de prévention active visant à limiter la prolifération balistique, tout particulièrement dans les zones les plus dangereuses. Elle s'appuiera sur sa capacité de dissuader toute intention d'un État de porter atteinte à ses intérêts vitaux par des moyens de ce type. » Et à l'inverse, la participation à un éventuel bouclier de l'OTAN n'y est évoquée que pour envisager des études à son propos. Un enterrement diplomatique. Car au-delà des études, et une fois opérationnel, ce bouclier constitue par définition une prolifération balistique considérable. Il remettrait donc sérieusement en cause la doctrine de défense française dans ses objectifs de dissuasion et de participation au désarmement multilatéral. Signalons qu’il percuterait aussi le droit international du désarmement en portant une nouvelle atteinte au traité sur le facades_10désarmement balistique. Cela tombe bien pour les USA qui essaient de l'enterrer depuis 2001 au grand dam de la Russie.

Enfin, la dernière réserve de Hollande concernait « le contrôle politique de l'utilisation du bouclier ». Or sur le plan opérationnel, rien ne permet de penser que quoi que ce soit ait changé. La raison en est technique. C’est simple à comprendre. Un rapport parlementaire cosigné par des sénateurs UMP et PS en juillet dernier le pointait : « Les délais de riposte à une attaque balistique seront extrêmement brefs et n'autoriseront pas de procédure de consultation et de coordination préalable ». Les règles d'engagement seront donc codifiées à l'avance et activées automatiquement sans contrôle politique préalable. Une codification qui est pour l'instant entièrement aux mains des USA alors qu'elle est extrêmement délicate. Car l'utilisation du bouclier pose des difficultés techniques lourdes. Comment gérer les détonations et les retombées lors de l'interception d'un ou plusieurs missiles. Ce n’est pas une question secondaire pour ceux qui se trouvent dans le secteur où le missile est intercepté. Car imaginez qu’il comporte une charge nucléaire ou chimique ? Sans oublier le problème que posent aux riverains des bases d'implantation du bouclier puisqu’ils deviennent eux-mêmes des cibles. Qu'il s'agisse de zones terrestres (en l'occurrence la Turquie, la Roumanie et la Pologne) ou marines (en l'occurrence l'est de la Méditerranée et la Mer Noire dont une partie sont des zones naturelles protégées).

Aucune des quatre réserves évoquées par François Hollande n'a donc été réellement levée. François Hollande a tout cédé aux américains, un point c’est tout. Et j’en suis désolé. Car je pensais que la fonction créant l’organe, il verrait vite quel sottise impériale est ce bouclier. A supposer qu’il fonctionne réellement un jour. Le bouclier anti-missile est comme l'OTAN elle-même : ce sont des projets des Etats-Unis, conçus par les Etats-Unis et pour les Etats-Unis. Du moment où la France ne remet pas en cause son appartenance à l'OTAN et sa participation à son commandement militaire intégré, elle n'a pas d'autre solution que de se soumettre à ce que l'OTAN, et donc les USA, décident. La dangerosité et l'inutilité pour notre facades_09pays du bouclier anti-missile sont donc une raison supplémentaire de défendre la sortie de la France de l'OTAN comme le propose le Front de Gauche. A ma connaissance, seul le journal « Libération » a traité ce sujet.

Il y a deux campagnes dans les quatorze communes de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Il y a la campagne d’ « Henin-Beaumont », comme persiste à le dire, pour faire simple compte tenu du niveau intellectuel de leurs consommateurs, quelques-uns des médias parmi l’incroyable nuée présente sur place. Ceux-là viennent contempler sur place le miroir de leurs fantasmes. Ils viennent voir la brillante madame Le Pen, adorée du peuple, recevoir un formidable accueil et patati et patata. Lire « Le Monde » et les articles d’Abel Mestre. Parmi les votifs on notera cependant les étranges mœurs professionnelles de quelques-uns d’entre eux. Ce sont de purs agents de l’extrême-droite. Un petit groupe de provocateurs qui passent de l’un à l’autre sur place colportant ragots et médisances pour recueillir ensuite des réactions outrées et ainsi de suite. Naturellement ce n’est pas le cas de tous. Loin de là. Car il y a la deuxième campagne. Celle qui a lieu dans les quatorze communes. Des tas de gens de presse sont là, aussi perplexes que moi devant ce que nous découvrons ici. D’abord l’étendue des sacs d’embrouilles entre les notables socialistes locaux. Ensuite un Front national concentré dans une seule ville, absent de toutes les autres, payant ses distributeurs de tracts et colleurs d’affiches, magouillant avec certains socialistes sur le dos de leurs concurrents respectifs comme l’a révélé « Rue 89 ». C’est-à-dire le contraire de la légende dorée en vigueur dans certaines rédactions. A l’inverse notre réseau local qui s’appuie sur un Parti communiste actif et des syndicalistes omniprésents nous permet de tout voir tout entendre. Notre petit PG local et l’escouade venue avec moi de Paris quadrille aussi à merveille. Ainsi sommes-nous en état de repérer les arrivées de minibus parisiens avant les descentes de la grande madame sur les marchés. Pour autant le Front national, à 31 % dans la circonscription, est bien présent comme facades_12courant électoral. Comment entre-t-il dans les familles ? Par la radio, la télé, les reportages apologétiques. Bref, par toutes ces assignations de soi-disant « observateurs » dont le travail fonctionne en réalité comme une propagande.

Reste que le harcèlement de quelques mirmillons nous a déjà assez pourri la vie, comme pendant la présidentielle, pour que j’ai pris la décision, comme en pleine campagne présidentielle, de ne plus publier une bonne partie de mon agenda et m’éviter ainsi leur présence. Je pense bientôt tarir purement et simplement l’information sur mes occupations. Car la présence médiatique si elle a un intérêt évident a aussi parfois un inconvénient majeur. Celui de la manipulation. Elle peut changer le cours de la campagne. En tête du classement de ceux qui inventent la moitié de leurs informations en vue de recueillir l’autre moitié, les journaux proches du Front national du fait de leurs lecteurs : « Le Parisien » et « L’Express ». Un bon exemple pour éclairer le propos. Le « journaliste » du « Parisien » tweete que je me cache dans une voiture plutôt que « d’affronter » madame Le Pen sur le marché. Un pur bobard du genre « montre que t’es un homme, va te battre ». Le même se délecterait à coup sûr de pouvoir décrire, comme l’annonce tel autre de ses collègues une « bataille de coqs » dont je serais le responsable. D’ailleurs une évaporée munie d’une caméra, totalement surexcitée, m’a accueilli sur le marché en me demandant de commenter une poterie où deux coqs s’affrontent. Ce n’est pas beau le journalisme d’investigation chez les indigènes ch'tis ? Donc, je me serais caché selon « Le Parisien ». Aussitôt l’AFP reprend l’information et dix journalistes la recopient dans leur merveilleux papiers tellement facades_11couleur locale ! Problème de détail : je ne me cachais nullement. Mais où étais-je à l’heure où les vampires vont boire du sang sur le marché de Hénin-Beaumont ? Voilà la question que leur insondable curiosité professionnelle ne leur suggère pas de se poser quand il est si facile de recopier sans réfléchir. Vous allez voir jusqu’où va l’aveuglement de ces gens. A cette heure-là, j’étais à dix minutes de là, en urgence dans une usine, Meryl Fiber, dont les ouvriers avaient appris la veille qu’elle passera en redressement judiciaire mercredi qui vient. Plusieurs centaines de salariés sur le carreau. J’ai pris la parole devant eux, perché sur une estrade improvisée. Cela faisait une bonne occasion pour des images, pour du son, pour du papier, pour des tweets, non ? Quelqu’un d’entre vous a entendu parler de Meryl Fiber dans la journée ? Macache ! Pas un de ces grands Rouletabille n’a fait autre chose que de se monter sur les pieds dans les allées étroites du marché en piétinant les gens. Et de recopier les inventions de leur « collègue » du « Parisien », bon facho patenté qui ricane ensuite dans ses réponses à ceux qui l’interpellent sur ce curieux procédé. Je vous raconte tout cela pour que vous compreniez dans quelle ambiance une fois de plus nous évoluons.  

Naturellement toute cette prose n’a aucun impact local car personne ne la lit. Il s’agit juste de la campagne nationale de ces organes de presse. Ce qu’ils publient n’est pas destiné au public local mais à celui du reste de la France. C’est de cette façon qu’il faut l’analyser. Qu’ont-ils à vendre ? Le « nouveau » Front national. Ici nous retrouvons le problème posé depuis le début de l’opération de « dédiabolisation » de l’extrême-droite. Une partie de la droite médiatique joue un rôle très actif dans le facades_13rapprochement entre l’extrême-droite et la droite classique. Elle a accompagné avec enthousiasme le glissement progressif de Nicolas Sarkozy dans cette direction. Elle entoure avec intérêt le travail de la droite « populaire ». Pour que l’opération fonctionne, il faut que son pendant soit mis en scène. C’est-à-dire créer une équivalence entre le Front national et le Front de Gauche. C’est la ligne que la droite cherche à construire. Ainsi quand Xavier Bertrand affirme que je ne suis pas républicain. Puis Copé lorsqu’il déclare que les programmes du Front de Gauche et celui du FN sont semblables. Parfois l’outrance explose davantage. Ainsi quand Copé, de nouveau, met sur le même plan Brasillach et Robespierre ! Sur le même plan l’homme qui voulait la déportation des enfants juifs et celui qui le premier a donné la citoyenneté aux juifs de France. On attend toujours la protestation du CRIF. Mais comme je suppose que, pour monsieur Prasquier, je suis surtout un « ami des arabes », il doit penser que tous les coups sont permis contre moi. Il devrait plutôt se méfier. Comme certains de ceux qu’amusait la polémique sur la viande hallal : ils se sont réveillés douloureusement quand ils ont réalisé qu’elle visait aussi la viande casher !  


546 commentaires à “Les jours après la mine”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 9 [10] 11 »

  1. 451
    sebidf dit:

    Bonjour,
    Un petit article à lire qui remet bien en question les ambitions de croissance de fh pour l'Europe. A prendre ou à laisser, pour ma part, j'en suis tellement convaincu depuis des années, qu'il serait peut-être temps de se bouger chez nos élites dirigeantes. Si Mr Mélenchon pouvait l'emmener demain à l'Elysée (s'il y va toujours puisque France Info annonce tout le monde sauf lui) pour que FH puisse le lire. Au moins, il ne pourrait pas dire qu'il ne savait pas.... et cela lui permettrait de ne pas se planter lamentablement.
    Il faut un nouveau modèle basé sur le partage et la protection de l'environnement et des personnes, un monde de paix.

  2. 452
    LG dit:

    Vu sur BFMTV : un responsable du FN qui accuse Mr Mélenchon d'instaurer un "climat de terreur" dans la circonscription. Comment dit-on, déjà ? L'hôpital qui se fiche de la charité ? Dans tous les cas je pense qu'on aura tout vu de leur part... quoique.

  3. 453
    dudu87 dit:

    Bonjour à tous,
    Voilà ce que préparent un quatuor de technocrates européens :
    Un plan en quatre axes. La création d’une union bancaire, pour renforcer l’Union monétaire et soutenir les marchés financiers. Le deuxième axe vise à s’affronter aux syndicats nationaux pour « assouplir les règles sur le marché du travail et à faire tomber toutes les frontières douanières ». C’est la surexploitation et la concurrence débridée au profit des puissances d’argent. Ce super plan prévoit en troisième lieu la création d’une « Union budgétaire » au nom de la sacro-sainte discipline budgétaire, entendre austérité renforcée. Enfin, pour coiffer le tout, les quatre mousquetaires au service des financiers veulent créer « une union politique »,...
    Voilà ce que révèle le député communiste européen Patrick Le Hyaric.

  4. 454
    Arnold Lane dit:

    Guy Bedos se rattrape (un peu).
    Après l'avoir vu au milieu de nous tous, Place de la Bastille, puis à la soirée du Bataclan consacrée à la culture, je n'avais pas trop apprécié son passage chez Pascale Clark (mais qui supporte encore l'arrogance supposée pugnace de Madame Clark ?), sur France Inter, où il avait cru malin de faire un bon mot en disant avoir "voté utile (Hollande), pas inutile"...
    Même s'il ne manquera probablement de châtier bien, je préfère le voir à l'affiche du spectacle de soutien à Jean-Luc demain soir.
    Avec tous ceux et celles qui privilégient l'Humain.

  5. 455
    rabat-joie dit:

    @Dudu
    Il faut que les travailleurs disent "niet" et il faut que nous les soutenions. Je pense que ce qui nous attend est plus chaud que ce qui se passe à Hénin-Beaumont.

  6. 456
    cerise verte dit:

    @sebidf
    Merci pour l'article : édifiant. Mais je pense que au Front de gauche aussi on à matière à réflexion avant d'en parler à Hollande qui lui n'en ferai surement rien. Il nous faut absolument prendre conscience de la fin de la croissance et à mon avis on en est encore loin dans les solutions qu'on propose. Si on relie ces article avec ce que dit P Le Hyaric on imagine l'ampleur des problèmes qui nous attendent.
    A noter également que certains journalistes dans le "grand journal du soir" font encore vraiment bien leur boulot.

  7. 457
    Ouilya dit:

    Bonsoir camarades,
    @LG : un climat de terreur pour qui ? hé, hé ;-))
    Je n'oublie pas "Ils ont les millions, mais nous sommes des millions".
    Ils ont besoin que nous consommions leurs productions. Ce n'est pas dans les pays "sinistrés" que ça va se faire. De notre côté, soyons prévoyants, évitons les consommations inutiles, préparons-nous à la solidarité pour les jours sombres qui s'annoncent et surtout continuons la lutte, debout dans nos bottes de marche et ne lâchant rien. De tout temps les peuples ont été l'ennemi des "Grands", ils nous redoutent et ils ont raison, à condition de ne pas se diviser comme ils savent si bien le faire. Nous devons continuer de nous éduquer et d'apprendre à ne pas avoir peur comme ils vont essayer de le faire. Ils ne nous font pas peur ! Nous ne sommes pas seuls !
    Tous ensemble, résistance !

  8. 458
    dudu87 dit:

    Oui, bien sûr, Rabat-Joie que les travailleurs vont dire "niet" mais souviens-toi en 1992, ils ont déjà dit "niet" avec 49,4% des suffrages. C'était contre Maastricht, le "fumeux euro" que certains ici défendent bec et ongles. Ils ont dit "niet" une 2° fois contre Lisbonne. Et l'Europe est toujours là, regarde la Grèce. Alors les travailleurs vont vers ceux qui restent fidèles à leurs paroles et tu vois le résultat ! Je crois que ces mêmes travailleurs vont attendre que la situation s'éclaircisse. Tant que nous ne comprendrons pas qu'une nation se construit aussi avec sa propre monnaie, sa propre armée, sa propre justice, son propre budget, il en y ira de cette manière.

  9. 459
    Odile dit:

    Electrices et électeurs du N.P.A, de L.O et d'E.E.L.V : quand nous rejoindrez-vous ? Que vous faut-il de plus de la part du FdG pour que nous méritions votre " adhésion " ? On est descendu dans les rues, par centaines de milliers, durant toute cette campagne présidentielle. Nous militons dur, chaque jour, dans toutes les circonscriptions de ce pays pour, somme toute, les mêmes espérances qui vous font combattre vous aussi. Faites comme vous voudrez, bien sur. C'est la première fois qu'un front de gauche mène une bataille aux présidentielles et aux législatives : cela méritait d'être souligné. Dans notre programme, il y est question de lutte des classes et de planification écologique. Quel est le problème ?

  10. 460
    jeanne dit:

    @408 christine
    Tf1 est une tv privée et le chef de l'état n'a pas à intervenir. Par ailleurs, l'info est libre, le chef de l'état n'a pas à faire tomber des têtes. Cela n'est pas dans ses attributions. Déjà, j'attends que F.H. change le mode de nomination du CSA et des présidents de chaînes publiques, uce sera une bonne chose.

  11. 461
    Claude Andrée dit:

    On fait tout au Front de Gauche!
    Y compris les reportages que les médias ne prennent pas la peine de faire!
    Une vidéo de Place au Peuple : Marche en souvenir d'Émilienne Mopty

  12. 462
    Courrierlecteur dit:

    Bonjour,
    Merci à Claude Andrée pour la vidéo, le 5 juin 2012 à 2h21. Un autre lien que je viens de découvrir (à la suite de cette vidéo sur la marche...) C'est très bref.
    Merci à tous d'indiquer d'autres vidéos ou images (amateurs et autres, si cela n'a pas été déjà fait)

  13. 463
    olivier dit:

    J'avais hésité à voter Hollande au deuxième tour de la présidentielle. Aujourd'hui en discutant avec pas mal de gens proche du front de gauche, 3 sur 5 me disent qu'un cas de duel UMP-PS au deuxième tour, ils voteront blanc. Ce coup là moi aussi, cette fois c'est sur, Sarko est parti, le PS n'a pas tenu compte des 4 millions de voix du FdG qui se sont portées sur Hollande pour négocier sur les circonscriptions ou le FN est en embuscade.

  14. 464
    jacques G. dit:

    merci pour ces explications sur l'OTAN,depuis j'ai cherché des infos,un tres bon article paru dans le grand soir sur la petite sauterie des chefs de guerre du 20 et 21 mai qui a couté 55 millions de dollars...lire la suite c'est édifiant...serrez vous la ceinture qu'il disait...

    olivier 7h35...pareil pour moi,une fois mais pas deux,en plus je vais pas me priver,je suis sur bordeaux,juppé se présente pas de peur de prendre une veste,j'ai sur place Madame Delaunay,ministre ou presque, je vais pas me priver au second tour...je doute hélas que nous soyons au deuxieme...

  15. 465
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Malheureusement pour lui et le FdG, Jean-Luc Mélenchon n'a pas que des puristes à ses cotés ! en effet, dans ma circonscription un ancien député communiste (ami de Hue), se présente contre un ump en place et il prend comme suppléant le maire d'une commune voisine qui lui est réputé socialiste, et noté ainsi sur la profession de foi ! alors qu'il avait appelé à voter Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle ! allez comprendre cet amalgame, j'espère que si Jean-Luc Mélenchon a la chance de pouvoir constituer un groupe à l'assemblée,il triera le bon grain de l'ivraie ! c'est assurément ce genre de "magouille" qui fait le grand nombre d'abstentions, je me demande à quel parti seront versés tous les ans les 1Euro 70 que l'état paiera pour les voix récoltées dans de telles conditions ! ecoeuré vous dîtes ? oui oui écoeuré !

  16. 466
    Pulchérie D dit:

    A propos du message de Ouilya (20h01)
    Voilà une belle synthèse du problème majeur de la société humaine, à toutes fes époques de son histoire. On peut être encore plus clair : des oligarchies amorales dominent les masses et les exploitent au maximum possible.
    A travers l’Histoire, le Progrès consiste en une diminution de la puissance de ces minorités dominantes, grâce à l’efficacité de la réponse sociale.
    Cela s’appelle la lutte des classes, celles-ci se réduisant de plus en plus à deux antagonistes : les 99% contre les oligarques.
    Ce déséquilibre, qui doit conduire à la faillite du système, est un phénomène physique et non moral (il n’est pas question d’équité ou de justice).
    Réduire au maximum ce déséquilibre est capital pour la santé de l’humanité.
    Ce sont les mouvements comme le Front de gauche qui affaiblissent le centième « tout-puissant », responsable du déséquilibre. Ces formations doivent s’associer internationalement.
    Les élections françaises prochaines ont une importance européenne, avec un retentissement mondial probable.

  17. 467
    GH18 dit:

    La marche "L'Humain d'abord", le discours de Montigny s'ouvrant sur le souffle puissant de Louis Aragon... Tellement forts, tellement émouvants jusqu'aux larmes...
    Les médias privent des millions de Français de ces informations qui redonnent énergie et espoir, croyance en l'avenir tellement nécessaires pour continuer à vivre...
    C'est criminel de leur part!
    Merci Monsieur Mélenchon! Merci le Front de gauche!
    Formidables ces événements!

  18. 468
    Michel dit:

    Bah ! Certains communistes auraient des tentations pour être dans le prochain gouvernement. D'ailleurs, le pas (trop) vert M. Placé le revendique, histoire de sabrer le FdG et clôturer les critiques sur Hollande et son gouvernement.

  19. 469
    Nicolas VDR dit:

    Pierre Moscovicci a dit, dimanche dernier, que si l'extrême gauche (traduire Syriza) arrivait au pouvoir, il faudrait envisager une sortie de la Grèce de la zone Euro.
    Eh oui, le ministre des finances, vice-président du cercle de l'industrie (pour rappel, le cercle de l'industrie est un lobby ayant pour membres les industries du CAC 40) commence à sortir du bois et vient de donner le "la". Message reçu 5/5 et sans grande surprise.

  20. 470
    jorie dit:

    messages de 431 et 432 (jprissoan) sur le sens géopolitique de cette coopération avec le Maghreb prônée par Mélenchon et le FdG. La France est 1 carrefour pour ces pays:mer commune,des souvenirs (parfois cuisants et douloureux), langue partagée et des familles sur les 2 rives. Avec ces éléments, et si l'on veut justement freiner les flux migratoires incontrôlés, il faut développer une forte coopération avec ces pays, partager des projets notamment pour la protection de la Méditerranée, pour son exploitation intelligente (énergie mécanique de la mer, pêche), et dans la "transition écologique", monter des projets d'énergie solaire,puisque le pétrole disparaîtra à moyen terme etc...Nous sommes privilégiés de par notre histoire et notre position par rapport à ces pays totalement étrangers aux yeux du Nord et des usa. La politique extérieure de la France doit affirmer son originalité par rapport aux visions incultes et agressives du continent américain et européen. C'est une évidence pragmatique, de comprendre que sans développement,sans partage avec ce continent africain (850 mio de personnes), la misère sociale,le manque de développement,la crise climatique engendreront des guerres,des crises et des migrations du désespoir. Avec les révolutions arabes,dont les processus sont difficiles et prennent du temps, ce manque de coopération peut faire échouer tous les espoirs d'avenir pour nous tous.Ds ce cadre,le projet missiles usa et l'otan sont des conneries magistrales.

  21. 471
    Michel Matain dit:

    @ 468 Michel 5 juin 2012 à 10h42
    Bah ! Certains communistes auraient des tentations pour être dans le prochain gouvernement.

    Lis l'Huma ou l'Humanité Dimanche, lis les discours, déclarations, articles, communiqués des responsables du PCF (Laurent, Wurtz, Buffet, Chassaignes,...) depuis des semaines, lis le compte-rendu de l'analyse des résultats des présientielles par le PCF... tu seras bien en peine de trouver "des tentations pour être dans le prochain gouvernement". Bien au contraire. Alors STOP aux ragots anticommunistes ! Ou si ça n'est pas une rumeur : des faits, des noms, des déclarations, du concret quoi.

  22. 472
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Il nous faut réellement une vraie révolution ! non pas en coupant des têtes,(rassurez vous mme Parisot),mais en remettant les compteurs à zéro !
    Pourquoi serai-je obligé de payer un terrain pour bâtir ma maison alors que nos ancêtres ne payaient rien pour faire une hutte, ?
    En 50/60 j'étais pauvre mais heureux, car nous avions avec nous l'espoir d'y arriver, avec du travail et il ne manquait pas, nous avions l'espoir d'acheter une voiture pour aller dans les bals et nous trouver une compagne, et puis après nous avions l'espoir de nous acheter un petit terrain pour nous faire une maison, et nous avions l'espoir de partir en vacances sur cette côte d'azur qui nous faisait rêver, oui mais.... il n'y a plus de travail, ni d'espoir donc nos gosses sont toujours pauvres mais en plus ils sont malheureux! il faut donc que nous fassions tout pour les rendre heureux ! il faut redonner l'espoir, il nous faut un challenge mondial pour redistribuer la richesse et l'espoir, il faut que tout redevienne possible, possible de manger normalement, possible d'avoir un nid pour abriter les amours et faire des enfants, possible de gagner de l'argent puisque c'est le seul élément qui dirige le monde aujourd'hui, possible d'avoir un but à notre existence sur terre! donc il n'y a qu'une seule solution, changer notre façon de vivre, et redevenir humain en nous contentant du nécessaire et non plus du superflus ! donnez moi mes deux ou trois ha de terre et je n'ai besoin de...

  23. 473
    Ouilya dit:

    Totalement en accord avec Michel Matain.
    Les Communistes sont des gens de confiance, d'ailleurs depuis plus de trente ans, j'ai toujours voté communiste les yeux fermés. C'est le gouvernement actuel qui essaie de faire entrer des communistes, (lu aujourd'hui dans le Monde). Mais leur manoeuvre pour affaiblir le FdG ne marchera pas !
    Bravo à Jorie pour son excellent post.
    fraternellement.

  24. 474
    jprissoan (69) dit:

    merci Claude Andrée pour cette bouleversante vidéo. le dépôt de gerbe est dramatique.

  25. 475
    Dim dit:

    @Michel Matain

    Militant Pg à Paris, je suis d'accord avec vous, pas de chasse aux sorcières basée sur des on-dit, ça ferait le jeu des droitiers du PS. l'Unité est notre bien le plus précieux, mais c'est un combat..

  26. 476
    jprissoan (69) dit:

    à Jorie : c'est tout à fait cela. Et les racistes sont non-seulement condamnables moralement mais critiquables politiquement car ils passent à côté des intérêts du pays qu'ils prétendent défendre.

  27. 477
    Invisible dit:

    Le FN tire dans tous les coins, avec un pistolet à m..... Ce matin, Louis Alliot sur France Inter proférait un mensonge ou une contradiction toutes les 20 secondes et Patrick Cohen n'était pas fichu de lui réfuter le moindre argument sérieux.
    Heureusement, (comme dirait Jean-Luc au sujet de la petite augmentation du SMIC), la vidéo de Madonna, c'est toujours bon à prendre ! Si peu que ce soit sur le plan argumentaire, tout du moins c'est massif sur le plan médiatique. Les FN s'en prennent un grand coup de ce qu'ils adorent : le buzz.

  28. 478
    pichenette dit:

    Merci à dudu 87, n°453 pour son lien à imprimer et à lire (maintenant), à partager, comprendre puis agir.
    Seuls des députés Front de Gauche sont à la mesure de proposer des lois qui modifient les lendemains imposés par la bien-pansance actuelle.
    L'austérité sur le dos des peuples c'est bien sûr le moyen de pousser au fascisme, avec la complicité claire des discours mensongers. L'heure est très grave, il faut vraiment rien lâcher, il y a tant d'attente et nous sommes nombreux à vouloir que tous ces beaux acquis, tous ces chemins faits par nos ascendants ne sombrent pas pour que quelques-uns gaspillent à outrance...Du rouge partout, les cerises semblent avoir souffert de la météo, il y a les fraises et les coquelicots et la peinture et le bulletin de vote.

  29. 479
    Noëlle Molinelli (NM) dit:

    Vivement la fin de cette période aux relents nauséabonds et votre arrivée à l'Assemblée Nationale pour que vous puissiez commencer votre vrai travail de député du peuple !

  30. 480
    jorie dit:

    Je ne suis pas raciste, mais j'ai vécu aussi des vols,braquages dans une cité sensible et je peux comprendre la "fatigue des gens" qui n'en voient que la surface (immigrés,basannés,roms et compagnie).Cependant, je voudrais dire à ces gens 2 choses.Primo,5% de délinquants suffisent pour mettre le bordel.N'oubliez pas les 95%de gens qui rament dans les clous. Secondo, s'il existe une sortie heureuse à nos histoires, cette sortie ne peut se faire que par le "social" (du boulot,de la solidarité), par l'éducation (rôle de l'éducation nationale,rôle de la république) et jamais par "l'ethnique". C'est 1 question morale,mais aussi pragmatique. Pourquoi?parce que toute forme de ciblage de cette sorte ne peut mener qu'à des "tris sélectifs"(sur quels critères?) aboutissant à une violence civile.Les gens ne se laisseront pas faire.Les dits "français" de souche se diviseront et interviendront également.Tout cela ne peut mener qu'à la guerre et à l'exacerbation des différences (replis identitaires etc..) au lieu de renforcer la cohésion logique des êtres humains entre eux.

  31. 481
    carlo dit:

    @ dudu87
    "C'était contre Maastricht, le "fumeux euro" que certains ici défendent bec et ongles"
    J'ajouterais : en faisant preuve de la plus extrême intolérance à l'égard de ceux qui souhaitent, non pas d’ailleurs une sortie de l’euro, mais des solutions nationales immédiates, qui pourraient éventuellement entraîner une sortie ou une explosion de l’euro. La palme d'or de l’intolérance revient sans doute à Ydaho (#390 « cess[e] de nous abreuver avec ta sortie de l'euro »).

  32. 482
    rabat-joie dit:

    @Odile.459; EELV? Vous êtes sûre?

  33. 483
    NANOU 50 dit:

    Jean Luc ! Tu as tout notre soutien pour convaincre Hollande cet après-midi de ne pas faire "l'autruche" au G20. Il faut qu'ils entendent autre chose que leur soupe néolibérale ! Ne lâche rien! On leur fait peur et ils ont raison. Bon courage ! Pense à nous!

  34. 484
    Ydaho dit:

    @Michel et aux autres qui (j'en ai pas remarqué, mais on sait jamais), je vous conseille la lecture de cet excellent article qui vous fera peut être "réfléchir" sur les allégations dont vous vous faites le relais il est intitulé "L’intox du moment : le PCF au gouvernement"
    J'espère que vous prendrez bien soin de le lire, et que pour toutes autres "suppositions", vous prendrez le temps d'attendre le 20 juin, date a laquelle il y aura un vote au PCF.. Qui décidera de ce qu'il en sera définitivement, et bien sur arrêterez, ici ou "ailleurs" de vous faire, malgré vous, peut être (?), les messagers d'une tactique a visée essentiellement électorale qui ne semble provenir que de certains porte-flingues et ne sert qu'a décourager le électeurs (pas tous) tentés une nouvelle fois par le vote dit utile.. Vous savez il est très difficile de voir que quelquefois la "zizanie" provient de son propre camp.. C'est beaucoup plus facile de supporter les attaque du camp adverses, même indignes, car c'est dans l'ordre des choses !
    Après le 20 Juin, vous aurez tout le temps nécessaire pour commenter les résultats de ce vote, si vous n'en êtes pas satisfait ! Jusque la, il est plus judicieux de faire élire le plus grand nombre de députés Front de Gauche !

  35. 485
    michel de toulon dit:

    les derniers sondages nous donnent a 8 pour cent et entre 21 et 23 députés, je pense que nous en auront entre 25 et 30 dans tout les cas les socialos n'auront pas la majorité sans nous

  36. 486
    Jake B dit:

    Que s'est il passé entre il y a 3 semaines et maintenant pour que l'on passe de 11% à 8% ? Démobilisation des 4 millions d'électeurs ? Sur-mobilisation des abstentionnistes ? Résultats positifs du nouveau gouvernement ?
    Quelqu'un a-t-il des explications ?
    Merci

  37. 487
    Michel Matain dit:

    @ 482 Michel 5 juin 2012 à 13h23
    ... telle Mme N. Borlo sénatrice PCF qui selon "Le Monde" laisserait bien sa place au Sénat à M. Laurent pour rejoindre un poste ministériel.

    Nicole Borlo ou Pierre Laurent ont-ils déclarés quoique ce soit ? Où ? Quand ? Non, rien, nulle part ! C'est juste "selon Le Monde" (ou selon Placé, tout dépend des versions de la rumeur) : on est bien dans le ragot le plus pur. A quoi sert de les colporter ici ? Plutot faire des analyses des positions réelles de chacun plutôt que de jouer à répéter les élucubrations de Placé ou du Monde. Très bon lien de Ydaho : L’intox du moment : le PCF au gouvernement

  38. 488
    carlo dit:

    @ Ydaho
    C'est beaucoup plus facile de supporter les attaque du camp adverse, même indignes, car c'est dans l'ordre des choses !
    Absolument...

  39. 489
    cerise verte dit:

    @rabat joie
    oui bien sur EELV, il y a déjà beaucoup d'écolos au front de gauche : à la FASE, au PG...
    il peut y en avoir beaucoup d'autres. Et avec les temps troublés qui arrivent on aura bien besoin de mixer les analyses rouges et vertes si on veux qu'il nous reste quelque chose de vivant à partager.

  40. 490
    Truhania dit:

    Je croise les doigts pour que notre FdG aient un maximum de députés à l'assemblée nationale et que nous ayons une victoire symbolique à Henin Beaumont.

    Ensuite je pense qu'il faudra qu'on se pose des questions pour renforcer le maillage territorial du Front de Gauche, pour nourrir notre programma, pour obtenir la gestion de municipalités de taille et de collectivités par le Fdg qui puissent nous servir de laboratoires qui nous permettrons d'obtenir des pistes supplémentaires pour notre programme.

    Enfin je me demande si nous n'aurions pas intérêt à modifier nos réponses lors des interviews des journalistes. Nous le savons ils posent souvent les mêmes questions idiotes et nous bons élèves on essaye d'élargir leur question simpliste pour y apporter une réponse intelligente. Aussi peut être que les questions idiotes méritent seulement un : oui! non! Sans commentaires! pour qu'on puisse passer au fond.

    Genre appellerez vous à voter PS au second tour. Réponse : Sans commentaire.
    Y aura t il des ministres FdG au gouvernement : Reponse : Non
    etc...

    Ces questions idiotes ont pour but de nous faire perdre du temps et de nous forcer à dire ceci ou cela, bref de se jouer de nous. Aussi je pense que nous gagnerions en force de conviction si nos porte paroles évacuent ces questions de manière tranchante.

  41. 491
    Denis F dit:

    490 cerise verte dit:
    …Et avec les temps troublés qui arrivent on aura bien besoin de mixer les analyses rouges et vertes si on veux qu'il nous reste quelque chose de vivant à partager.

    Juste un petit clin d'œil à toi cerise, je crois comprendre que les couleurs ne te font pas peur, mais là tu oses vraiment trop fort ; mixer voulant dire mélanger fortement, as tu déjà mélanger du vert et du rouge ?

    Si oui, dans le meilleur des cas c'est chocolat, dans le pire c'est nettement moins bien ; Chocolat là aussi il y a caché derrière le nom une signification populaire carrément opposé au partage.

    Merci au WM de laisser ce petit sourire dans ce maelstrom de nouvelles bien tristes.

  42. 492
    jacques G. dit:

    Nous sommes 4 millions de votants front de gauche,le probleme aujourd'hui réside a avoir un maximum de députés a l'assemblée,pas facile avec le scrutin actuel, mais nous bataillons tous pour cela...N'oublions pas que 4 millions c une force politique,mais c aussi 4 millions de consommateurs...et si nous voulons faire la peau à ce capitalisme sauvage,il faut l'attrapper par les c...là ou ça fait mal...un exemple parmi tant d'autre,puisque nous nous plaignons tous des médias,demain jettons tous notre téléviseur (internet suffit de toute maniere),123 euros de redevance télévisuelle X militants FdG, vous allez vite comprendre le manque à gagner pour l'état et je suis sur que nous pourrions meme revendiquer une information juste...C une idée, une forme de boycott,c pas tout jeune comme idée,mais je crois que cette forme de politique pourrait tisser une toile nationale entre deux élections locales...Que voulons nous,continuer a écouter les experts en marketing qui nous créent chaque jour des faux besoins, etre a la botte des publicitaires qui injectent du superflu à notre nécéssaire, et des patrons qui réduisent la durabilité des produits pour garder un sens a leur dieu tout puissant...LA Croissance...Nous sommes forts ensemble,tout seul dans notre coin, nous sommes impuissants....Nous devrions réfléchir, nous sommes une Force,éparpillé sur le territoire,mais rassemblé nous pouvons les faire plier.Merci.Vive la constituante.

  43. 493
    cerise verte dit:

    @denis F
    pas très clair ce que tu veux dire. Je n'ai pas un gout prononcé pour le caca d'oie ni le vert kaki mais au rouge et noir j'ajoute volontié le vert pour la reflexion et l'ouverture.
    l'analyse de la situation par la seule lorgnette de la lutte des classe ne me parait pas dépassé mais largement insufisante (relire "adieux au prolétariat" d'André Gorz par exemple)

  44. 494
    marechal dit:

    Par quoi remplacer le capitalisme ?
    Autrement dit, que fait-on des délinquants en col blancs et de leur grands vizirs qui se gobergent (je veux parler là des 60 000 gugusses qui se partagent deux fois l'équivalent des PIBS mondiaux)
    J'ai bien quelques propositions mais elles ne sont que quelque pistes ou hypothèses qui se suivent plus ou moins bien....
    Le problème insoluble étant qu'avant de choisir parmi ces solutions, les 60 000 vizirs ne sont pas tous des sujets du royaume de France...
    1. on les supprime physiquement, ce qui est contraire à nos principe
    2. on les spolie de leur bien, ce qui est contraire à nos principe
    3; on nationalise "TOUT" leurs biens, leurs actifs, leur propriétés en marbre doré, leur salle d'eau en or massif, tout y passe et sert de gage en cas d'attaque de la haute finance étrangère... ce qui revient à appliquer la solution N°2 de façon intelligente, mais pose toujours un problème avec nos principes (voler c'est pas beau...)
    4,On accepte l'idée que 60 000 personnes puissent posséder autant, sans y toucher, sauf à les égratigner par l'impôt. Dans ce cas là quelles garanties auront nous qu'ils se tiendront tranquille...?
    5. S'ils laissent les peuples tranquille, on en fait quoi de leur fortune qui leur est inutile ?
    6. On fait quoi de leur descendance ?
    a : on les supprime physiquement ? ce qui est contraire à nos principe
    b : on les spolie de leur bien ? (etc...)
    @ Denis F. Salutations mon ami

  45. 495
    DAVID JV dit:

    @Jackpote 15h56
    Personnellement, je ne crois guère boycott qui est un acte "individuel", l'inverse du mouvement et du soulèvement des conscience que nous appelons tous de nos voeux.
    Non. Par contre ce que tu dit au début de ton message : avoir un maximum de députés a l'assemblée,pas facile avec le scrutin actuel, mais nous bataillons tous pour cela. Là est la solution et ce qui doit nous mobiliser au quotidien : ce que nous faisons pour les législatives (c'est à dire diffuser nos idées, faire partager nos constats et l'Humain d'abord) ne s'arrête pas aux législatives !
    Quelqu'un qui a adhéré en étant informé et/ou en s'informant par elle même, devient sans qu'on ne lui demande, un militant de demain qui va aller propager à son tour L'humain d'abord... etc.
    Notre démarche n'est pas "un coup", ni du marketing ("Ma priorité, c'est vous"....beuuuuurk!), c'est un message profond, une prise de conscience sur les pb qui vont de la fermeture de l'usine d'à coté aux dérives des médias, de la Grèce, des USA, etc. Quand on ouvre les yeux une fois, on ne peut plus les refermer !
    Continuons notre lutte par la discussion, l'échange, le partage d'informations. Bref, le travail de fond; dans le respect de nos valeurs.
    Nous vaincrons car les évènements en France et dans le monde tels qu'ils de dessinent nous donneront raison et à très court terme à mon avis.
    Fraternellement

  46. 496
    Denis F dit:

    @ 491 cerise verte

    Je ne veux rien dire du tout, je souriais avec mes mots, juste un brin de soleil dans cet univers si noir !…

    Oh oui !… que voilà un excellent conseil, et quel bel et bon homme que ce Gérard Horst, je pense aussi à Dorine son épouse et compagne de toute une vie, qui l'a toujours appelé Gérard et non André, prénom de protection et de signature, qu'ils reposent tous deux en paix ; je suis quasiment certain qu'ils seront éternellement heureux.

    Permets moi de compléter ton conseil par ce lien sur des textes d'André Gorz sur sa vision de la fin du capitalisme, qui me semble très intéressant aussi pour nos amis de ce blog.

  47. 497
    jacques G. dit:

    david jv 17h17
    C'était juste une idée, c sur que le boycott est un acte individuel,mais quand il est relayé par 4 millions de personnes ça peu faire du bruit..enfin je suis pas adepte du combat des bons mots,je suis tout a fait d'accord avec toi pour le reste,cela va prendre du temps,on est un peu comme les coquelicots,il y en a un,puis l'année d'apres il ya cent,puis quand tu repasses tu t'aperçois qu'il y en a un champ entier..mais ils ont inventé les pesticides,les médias...quelques métaphores champetres ça fait pas de mal...il est évident que ce qui arrive n'est pas beau,ça va engendrer beaucoup de souffrance,beaucoup de gens sur le carreau..je cherche des solutions,j'écoute,je parle...juste dire que si je peux précipiter les choses en poussant ce capitalisme inhumain dans un gouffre, je me priverais pas.Nous sommes arrivés ou tout commence...fraternellement

  48. 498
    Ouilya dit:

    @Truhania,
    Je partage votre réflexion.
    Restons unis et prudents chers camarades, ne relayons pas les propos des uns et des autres qui jusqu'à présent sont incapables de parler honnêtement du FdG et de nos actions, marches, meeting, discours. S'ils s'affolent c'est bon signe pour nous mais surtout ne pas les écouter. Ils n'ont qu'un but, tous sans exception, nous diviser, alors Résistance !

  49. 499
    regis de nimes dit:

    " Notre vocation à gouverner suppose que nos propositions soient prises en compte. "
    Pierre Laurent - Humanité Dimanche du 31 mai au 06 juin 2012.

  50. 500
    sarah13 dit:

    Merci pour ce beau discours à Billy-Montigny. Heureuse de t'entendre célébrer l'enfant d'Arras, ça fait du bien.
    Par contre, inquiète de voir que les propos de Mme Le Pen ne suscitent aucun émoi dans la classe politique (de gauche j'entends). Cette déferlante de haine et l'impunité avec laquelle elle est reçue, ne présage rien de bon.

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 9 [10] 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive