28mai 12

Les jours après la mine

Ce billet a été lu 84 861 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

Et bien entendu, les paroles de cette chanson, à télécharger.

Dans cette note il est question de ma circonscription dans le Pas-de-Calais sur un mode impressionniste. Puis je viens sur la réunion de l’OTAN à Washington où le nouveau président français a signé un document atlantiste que je désapprouve formellement. Il dit que ses réserves ont été levées par les conclusions du sommet de l’organisation. Je montre qu’il n’en est rien. Enfin, je reviens sur ce que j’ai noté de ma lecture de ces médias devenus si curieusement favorables à la dédiabolisation de madame Le Pen.
facades_08Dimanche 3 juin c’est la Fête des mères. Une invention du régime de Pétain, prolongée dans l’objectif commercial que l’on devine. Emilienne Mopty aussi était mère. Les nazis l’ont torturée et décapitée pour avoir organisé une marche de solidarité avec les mineurs en 1941, grève contre l’occupant, pour les rations et la paie. Sa fille vit toujours. Mercredi j’étais à Dourges dans la cité minière Bruno. Une jeune femme que j’invitais à participer à la marche que nous organisons le 3 juin prochain m’a dit toute émue : « Mon grand-père était dans cette grève ! Il vient de me le dire. Il ne l’avait jamais dit avant. Il y était. Moi je viendrai avec vous. Je viendrai. » Le 3 juin on marche ! Et vous ? Nous partirons de la commune de Montigny-en-Gohelle dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. On démarre à 15h30 du Puits Dahomey, rue de la Libération. En chemin, il y a deux haltes. Puis on arrive aux Grands bureaux des mines sur la commune de Billy-Montigny. C’est le trajet qu’ont fait les femmes avec Emilienne Mopty. Nous ce sera la marche « l’Humain d’abord ».

Pour illustrer ce billet des images de maisons prises à Rouvroy, une ancienne cité minière dans le Pas-de-Calais. Photos : S. Burlot.

Comment ont-ils pu supporter tant de malheurs ? Les guerres, les deux, sur place ! Avec la ligne de front à domicile pour la première, ses villes rasées et ses ossuaires monstrueux que gardent encore aujourd’hui les associations de vigilants. La seconde aussi ne fut guère moins terrible. L’occupant nazi créa une zone spéciale et fusillait à tour de bras. Une génération a eu la mine et la silicose qui tuait les hommes comme des mouches parfois avant même la quarantaine. Puis ce fut l’amiante. Et aussi les effluves liquides et gazeuses de l'usine Metaleurop qui ont pourri l’eau, la terre et l’air. Et toute l’activité sinistrée à tour de facades_01rôle : l’agriculture, le textile, la mécanique. Tout, absolument tout. Et ça continue. A partir du quinze du mois les commerçants survivent presque aussi chichement que leurs clients.

Ici la légende de la mine est omniprésente. On en parle sans cesse, à tout propos. Pourtant, personne n’aurait envie d’y retourner. Mais la mine vit encore de toutes les façons possibles. Souvenirs de famille, centre de soins, présence des morts, « partis » si jeunes souvent. « Mon mari est parti à trente-cinq ans monsieur Mélenchon. La silicose. C’était un très bel homme ». Les hommes vivaient dans la poussière de charbon au fond avant qu’on commence à injecter de l’eau sur le front de taille et qu’on ait des protections. De toute façon en surface, la poussière y était aussi. Partout. On m’a raconté que les hommes étaient payés à la tâche. Ils s’exténuaient donc. En mairie de Dourges, après l’accueil officiel, le maire Patrick Defrancq m’a montré dans son bureau une gayette, petit morceau du charbon arraché de cette façon. Curieuse boucle de l’histoire : le premier puits ouvert a été le dernier à fermer. Ça se passait à Oignies. Le maire socialiste Jean-Pierre Corbiset m’a raconté ça comme si j’y étais. La mine. La mine. C’est d’elle que sont venues toutes les conquêtes ouvrières qui ont ensuite construit ce que les pédants nomment notre « modèle social ». La première reconnaissance du syndicat, le premier délégué syndical, la première convention collective, la première obligation de pause hebdomadaire, la première limite aufacades_03 travail des enfants. Tout est parti de là, de ce périmètre dont les hauts lieux sont dans cette partie du bassin minier où je suis candidat. Tout. Même Robespierre. Sa mère est née à Carvin. Ici.

La mine partout. Les ayant-droit, les survivants en quelque sorte, ont le logement. Ce sont les anciens de la mine ou leurs épouses veuves. Les plus jeunes y vivent donc souvent avec les plus anciens. Les toutes petites retraites prennent le relai des indemnités en fin de droit. Le potager est redevenu vital. On le trouve collé à la maison, là où le logement mineur le prévoyait. Quand on revient dans le monde du salariat, qui paraît parfois si loin, on revient encore souvent à la mine. Ainsi quand il s’agit des aides à domicile. Qui en a besoin de façon si pressante sinon les veuves et les derniers mineurs les plus âgés ? Mais celles qui font le métier, car ce sont des femmes, courent après les heures pour tâcher de boucler des temps et des payes complets. Le précariat à l’état pur. Cadences inhumaine pour l’employé comme pour le bénéficiaire, temps de transport toujours moins pris en compte, et ainsi de suite.

Le plus curieux de ma campagne ici c’est la quantité de tracts anonymes que je dois subir. Certains sont de très petite taille. Des huitième de feuille, recto verso. Le dernier dénonçait mes revenus. Une obsession du Front national depuis un an. D’après moi c’est du traitement préventif. On m’attribue des revenus immenses pour contrecarrer le moment où il pourrait être question de la situation de la châtelaine de Montretout. Ou de son papa, dont un journal suisse prétend qu’il a des comptes en banques dans ce paradis de l’argent sale. A côté de ce type de tract j’ai droit aussi au demi-format. Un A5 comme on dit. Celui-ci est imprimé en vert et blanc et signé en arabe. Il enjoint « votons Mélenchon ». On peut y lire une phrase tirée de mon discours de Marseille « il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du Maghreb ». On comprend l’intention. Cela doit révulser quelques abrutis. Mais fort heureusement ils ne votent pas. Soit parce qu’ils ne facades_04sont pas en état de le faire ou parce que pour eux, c’est bien connu, « tous pourris sauf maman ». Mais peut-être que ça fait plaisir aux enfants de la deuxième et troisième génération de l’immigration : ce sont de bons français, qui ne boivent pas, mais qui votent contre les racistes. Ceux que ma phrase dénonce et ceux qui ont fabriqué et distribué ce tract anonyme.

Une « nécessité pragmatique ». Tel est le terme sophistiqué choisi lors du sommet de l'OTAN de Chicago des 20 et 21 mai par François Hollande pour justifier une reculade dont on n’a pas fini de mesurer l’impact. Il a donné son accord pour le lancement de la première phase d'un « bouclier anti-missile ». Ce projet consiste pour les USA et leurs alliés de se doter d'un système de surveillance et d'interception de missiles qui seraient tirés contre des intérêts ou des territoires de ces pays. En fait, ce bouclier est un vieux projet national des Etats-Unis. Ils se sont évertués depuis des années à le greffer sur l'OTAN. Dans sa partie européenne, ce projet vise théoriquement à protéger l'Europe de tirs de missiles depuis le Moyen-Orient et en particulier l'Iran. En fait l’intention vise large. C’est bien pourquoi la Russie y voit une étape supplémentaire de la surenchère militaire des Etats-Unis à ses frontières. L'installation en Pologne et en Roumanie de missiles du fameux bouclier n’est pas vraiment un gage de paix donné à la Russie. Et de même à propos de leur prédisposition sur des navires nord-américains en Méditerranée et surtout en Mer Noire. Des lieux qui peuvent aussi bien servir à facades_02parer une attaque hypothétique de l'Iran qu'à menacer très concrètement la Russie et ses alliés.

François Hollande avait exprimé il y a à peine un mois, le 10 avril 2012, sur I>télé, son opposition au lancement d'un tel projet par l'OTAN : « Je suis réticent à l'égard de cette évolution. La première raison, c'est que nous n'avons aucune possibilité de participer industriellement à cette affaire et deuxièmement ça met en cause l'idée même de la dissuasion. » Deux bonnes raisons que je partage. Depuis, il justifie son revirement par le fait que ses réserves ont été levées par la déclaration finale du sommet de Chicago. Or cette déclaration n'a strictement rien changé au projet en question. Et cela tout simplement parce qu'il existait déjà avant ! Les principes ont été fixés en 2010 lors du sommet de Lisbonne de l'OTAN. A l'époque, Nicolas Sarkozy avait accepté que soit inscrit dans le concept stratégique de l'OTAN, un document de référence, la création d'une « capacité de défense anti-missile ». Le sommet de Chicago auquel vient de participer François Hollande a donc seulement lancé la première phase opérationnelle. En réalité, il s’agit de faire entrer en phase opérationnelle la prise en charge par tous les alliés d'un programme américain de défense anti-missile qui existe déjà lui aussi. Celui-ci a été décidé au Congrès américain par le vote de la loi sur le National Missile Defense Act de 1999. Il est d’ores et déjà géré par une énorme agence états-unienne, la « Missile Defence Agency ». Cette défense anti-missile repose sur plusieurs boucliers qui, en se recoupant, sont censés défendre le territoire des facades_05Etats-Unis et celui de leurs alliés. Avant même la décision du sommet de l'OTAN, les Etats-Unis avaient déjà commencé à déployer la partie européenne de ce bouclier, notamment en envoyant en méditerranée des croiseurs spécialement équipés de missiles d'interception.

La greffe de l'OTAN sur ce dispositif répond à deux objectifs des Etats-Unis. Le premier est politique. Il conforte la légitimité internationale d'un projet vivement contesté par la Chine et la Russie et potentiellement contradictoire avec les traités internationaux de désarmement. Le second est financier et industriel, car avec l’accord de la réunion de Washington les européens vont devoir contribuer à un projet dont le coût faramineux ne peut plus être supporté par les seuls Etats-Unis. C’est une sorte de relance de l’industrie américaine comme l’est tout grand projet d’armement dans ce pays !

Loin des objectifs qui sont affichés face à la menace théorique de l'Iran, ce projet est donc avant tout une démonstration politique et industrielle des Etats-Unis. C'est d'ailleurs exactement ce qu'en disait le rapport parlementaire de 2001 de Paul Quilés, adopté à l'époque par la commission de la défense. Humour de situation : François Hollande faisait partie à cette époque de ladite commission ! Ce rapport affirmait ainsi : « La défense antimissile est, avant toute chose, un projet idéologique, largement déterminé par des considérations politiques, technologiques et industrielles. Il répond au souci des Etats-Unis, non de rompre avec la logique de la guerre froide, mais d'en préserver un apport qu'ils considèrent comme fondamental : le maintien de leur supériorité technologique et de leur prééminence stratégique. » J’approuve absolument cette façon d’analyser le projet. Le rapport évoquait ensuite « les conséquences industrielles de premier plan qui découlent de ce rôle majeur de la défense antimissile dans la préservation de la supériorité technologique américaine. Quatre entreprises de première importance sont en l'occurrence concernées : Lockheed Martin, Boeing, Raytheon et TRW. Elles bénéficient de 60 % des crédits alloués par le Pentagone pour ce programme. [...] les industriels n'ont pas ménagé leurs efforts pour favoriser la défense anti-missile et un système d'influence impliquant les congressistes, les industriels et les militaires existe sur ce programme dont le coût a été évalué entre 50 et 60 milliards de dollars. » Autrement dit, sous l’appellation euphémisante de « lobby », il s’agit d’un groupe de corrupteurs disposant d’un budget faramineux. On suivra donc avec beaucoup d’intérêt les prises de position, les tribunes et autres « conférences » qui vont assurer la promotion de cette belle, noble et pure idée ! On peut craindre le pire. Surtout dans un gouvernement qui compte huit membres qui sont passés par la facades_06« french american fondation ». Ce machin est une sorte de club « le Siècle » pour « young leaders » que le rêve américain et autres fadaises prétextes fascinent. Bref le gouvernement le plus atlantiste et le plus sous influence depuis bien longtemps.

Passons maintenant en revue les quatre questions qui motivaient les « réserves » qu’exprimait auparavant François Hollande. Puisqu’il prétend en être libéré à Chicago, voyons ce qu’il en est. D’abord « la maîtrise des coûts ». On vient de le voir : c'est précisément parce que les coûts d'un tel projet sont incontrôlables et incontrôlés aux USA que ces derniers y font participer les Européens. L'ensemble des rapports parlementaires sur le sujet soulignent d'ailleurs que la participation de la France à un tel « bouclier » évincera budgétairement d'autres projets de défense. Aucune raison d’être rassuré donc. Ensuite François Hollande serait dorénavant tranquillisé sur la part de « l'intéressement des industriels français à la réalisation des équipements nécessaires ». Là encore on se demande comment il a pu arriver à une conclusion positive. Car l'histoire du projet lui-même montre qu'il est conçu pour soutenir l'industrie d'armement nord-américaine. D'ailleurs les équipements d'ores et déjà déployés sur lesquels se greffe l'OTAN sont états-uniens. Les radars et les missiles intercepteurs positionnés en Méditerranée sont fabriqués par la firme Raytheon. Et les systèmes d'armes qui équipent les croiseurs et guident les missiles sont fabriqués par la firme Lockheed Martin. Il s'agit donc d'une technologie 100 % états-unienne, fruit de 40 ans d'efforts de facades_07recherche et de développement du Pentagone. A supposer qu'ils en grappillent des miettes, les groupes européens seront cantonnés dans ce projet à des missions de sous-traitance. Et celles-ci seront, de toute façon, financées par les Etats européens au détriment d'autres priorités de leurs propres budgets de défense.

Voyons à présent le plus important. Il s’agit de la remise en cause par ce bouclier de la capacité de dissuasion nucléaire autonome de la France. Cela concerne le cœur du raisonnement qui soutient la dissuasion. L’adversaire n’entreprend rien car il sait que la réplique sera dévastatrice. Il n’y a pas de petite bataille préalable ni de tentative d’aucune sorte qui soit réputée supportable ou acceptable ou possible. Tout ce qui atténue l’idée du choc unique et désastreux affaiblit le concept de dissuasion. Ici, du moment où l'on considère que la France a besoin d'être protégée concrètement d'attaques de missiles, on accrédite l'idée qu’il existe un pallier intermédiaire de guerre. On sous-entend donc aussi que sa force de dissuasion ne la protège plus intrinsèquement et qu'elle est donc vulnérable. Il y a donc une contradiction stratégique majeure entre une dissuasion nucléaire indépendante et la participation à un bouclier anti-missile états-unien. Une contradiction politique qui vient d'être rappelée par Pascal Boniface. D'ailleurs, sur le sujet, on peut lire des choses très claires dans le livre blanc de la défense nationale française. On ne peut pas dire que la doctrine soit imprécise, même si le vocabulaire est aussi codé que n’importe quel vocabulaire spécialisé. Voici ce qui est écrit concernant les menaces balistiques : « La France adoptera une stratégie de prévention active visant à limiter la prolifération balistique, tout particulièrement dans les zones les plus dangereuses. Elle s'appuiera sur sa capacité de dissuader toute intention d'un État de porter atteinte à ses intérêts vitaux par des moyens de ce type. » Et à l'inverse, la participation à un éventuel bouclier de l'OTAN n'y est évoquée que pour envisager des études à son propos. Un enterrement diplomatique. Car au-delà des études, et une fois opérationnel, ce bouclier constitue par définition une prolifération balistique considérable. Il remettrait donc sérieusement en cause la doctrine de défense française dans ses objectifs de dissuasion et de participation au désarmement multilatéral. Signalons qu’il percuterait aussi le droit international du désarmement en portant une nouvelle atteinte au traité sur le facades_10désarmement balistique. Cela tombe bien pour les USA qui essaient de l'enterrer depuis 2001 au grand dam de la Russie.

Enfin, la dernière réserve de Hollande concernait « le contrôle politique de l'utilisation du bouclier ». Or sur le plan opérationnel, rien ne permet de penser que quoi que ce soit ait changé. La raison en est technique. C’est simple à comprendre. Un rapport parlementaire cosigné par des sénateurs UMP et PS en juillet dernier le pointait : « Les délais de riposte à une attaque balistique seront extrêmement brefs et n'autoriseront pas de procédure de consultation et de coordination préalable ». Les règles d'engagement seront donc codifiées à l'avance et activées automatiquement sans contrôle politique préalable. Une codification qui est pour l'instant entièrement aux mains des USA alors qu'elle est extrêmement délicate. Car l'utilisation du bouclier pose des difficultés techniques lourdes. Comment gérer les détonations et les retombées lors de l'interception d'un ou plusieurs missiles. Ce n’est pas une question secondaire pour ceux qui se trouvent dans le secteur où le missile est intercepté. Car imaginez qu’il comporte une charge nucléaire ou chimique ? Sans oublier le problème que posent aux riverains des bases d'implantation du bouclier puisqu’ils deviennent eux-mêmes des cibles. Qu'il s'agisse de zones terrestres (en l'occurrence la Turquie, la Roumanie et la Pologne) ou marines (en l'occurrence l'est de la Méditerranée et la Mer Noire dont une partie sont des zones naturelles protégées).

Aucune des quatre réserves évoquées par François Hollande n'a donc été réellement levée. François Hollande a tout cédé aux américains, un point c’est tout. Et j’en suis désolé. Car je pensais que la fonction créant l’organe, il verrait vite quel sottise impériale est ce bouclier. A supposer qu’il fonctionne réellement un jour. Le bouclier anti-missile est comme l'OTAN elle-même : ce sont des projets des Etats-Unis, conçus par les Etats-Unis et pour les Etats-Unis. Du moment où la France ne remet pas en cause son appartenance à l'OTAN et sa participation à son commandement militaire intégré, elle n'a pas d'autre solution que de se soumettre à ce que l'OTAN, et donc les USA, décident. La dangerosité et l'inutilité pour notre facades_09pays du bouclier anti-missile sont donc une raison supplémentaire de défendre la sortie de la France de l'OTAN comme le propose le Front de Gauche. A ma connaissance, seul le journal « Libération » a traité ce sujet.

Il y a deux campagnes dans les quatorze communes de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Il y a la campagne d’ « Henin-Beaumont », comme persiste à le dire, pour faire simple compte tenu du niveau intellectuel de leurs consommateurs, quelques-uns des médias parmi l’incroyable nuée présente sur place. Ceux-là viennent contempler sur place le miroir de leurs fantasmes. Ils viennent voir la brillante madame Le Pen, adorée du peuple, recevoir un formidable accueil et patati et patata. Lire « Le Monde » et les articles d’Abel Mestre. Parmi les votifs on notera cependant les étranges mœurs professionnelles de quelques-uns d’entre eux. Ce sont de purs agents de l’extrême-droite. Un petit groupe de provocateurs qui passent de l’un à l’autre sur place colportant ragots et médisances pour recueillir ensuite des réactions outrées et ainsi de suite. Naturellement ce n’est pas le cas de tous. Loin de là. Car il y a la deuxième campagne. Celle qui a lieu dans les quatorze communes. Des tas de gens de presse sont là, aussi perplexes que moi devant ce que nous découvrons ici. D’abord l’étendue des sacs d’embrouilles entre les notables socialistes locaux. Ensuite un Front national concentré dans une seule ville, absent de toutes les autres, payant ses distributeurs de tracts et colleurs d’affiches, magouillant avec certains socialistes sur le dos de leurs concurrents respectifs comme l’a révélé « Rue 89 ». C’est-à-dire le contraire de la légende dorée en vigueur dans certaines rédactions. A l’inverse notre réseau local qui s’appuie sur un Parti communiste actif et des syndicalistes omniprésents nous permet de tout voir tout entendre. Notre petit PG local et l’escouade venue avec moi de Paris quadrille aussi à merveille. Ainsi sommes-nous en état de repérer les arrivées de minibus parisiens avant les descentes de la grande madame sur les marchés. Pour autant le Front national, à 31 % dans la circonscription, est bien présent comme facades_12courant électoral. Comment entre-t-il dans les familles ? Par la radio, la télé, les reportages apologétiques. Bref, par toutes ces assignations de soi-disant « observateurs » dont le travail fonctionne en réalité comme une propagande.

Reste que le harcèlement de quelques mirmillons nous a déjà assez pourri la vie, comme pendant la présidentielle, pour que j’ai pris la décision, comme en pleine campagne présidentielle, de ne plus publier une bonne partie de mon agenda et m’éviter ainsi leur présence. Je pense bientôt tarir purement et simplement l’information sur mes occupations. Car la présence médiatique si elle a un intérêt évident a aussi parfois un inconvénient majeur. Celui de la manipulation. Elle peut changer le cours de la campagne. En tête du classement de ceux qui inventent la moitié de leurs informations en vue de recueillir l’autre moitié, les journaux proches du Front national du fait de leurs lecteurs : « Le Parisien » et « L’Express ». Un bon exemple pour éclairer le propos. Le « journaliste » du « Parisien » tweete que je me cache dans une voiture plutôt que « d’affronter » madame Le Pen sur le marché. Un pur bobard du genre « montre que t’es un homme, va te battre ». Le même se délecterait à coup sûr de pouvoir décrire, comme l’annonce tel autre de ses collègues une « bataille de coqs » dont je serais le responsable. D’ailleurs une évaporée munie d’une caméra, totalement surexcitée, m’a accueilli sur le marché en me demandant de commenter une poterie où deux coqs s’affrontent. Ce n’est pas beau le journalisme d’investigation chez les indigènes ch'tis ? Donc, je me serais caché selon « Le Parisien ». Aussitôt l’AFP reprend l’information et dix journalistes la recopient dans leur merveilleux papiers tellement facades_11couleur locale ! Problème de détail : je ne me cachais nullement. Mais où étais-je à l’heure où les vampires vont boire du sang sur le marché de Hénin-Beaumont ? Voilà la question que leur insondable curiosité professionnelle ne leur suggère pas de se poser quand il est si facile de recopier sans réfléchir. Vous allez voir jusqu’où va l’aveuglement de ces gens. A cette heure-là, j’étais à dix minutes de là, en urgence dans une usine, Meryl Fiber, dont les ouvriers avaient appris la veille qu’elle passera en redressement judiciaire mercredi qui vient. Plusieurs centaines de salariés sur le carreau. J’ai pris la parole devant eux, perché sur une estrade improvisée. Cela faisait une bonne occasion pour des images, pour du son, pour du papier, pour des tweets, non ? Quelqu’un d’entre vous a entendu parler de Meryl Fiber dans la journée ? Macache ! Pas un de ces grands Rouletabille n’a fait autre chose que de se monter sur les pieds dans les allées étroites du marché en piétinant les gens. Et de recopier les inventions de leur « collègue » du « Parisien », bon facho patenté qui ricane ensuite dans ses réponses à ceux qui l’interpellent sur ce curieux procédé. Je vous raconte tout cela pour que vous compreniez dans quelle ambiance une fois de plus nous évoluons.  

Naturellement toute cette prose n’a aucun impact local car personne ne la lit. Il s’agit juste de la campagne nationale de ces organes de presse. Ce qu’ils publient n’est pas destiné au public local mais à celui du reste de la France. C’est de cette façon qu’il faut l’analyser. Qu’ont-ils à vendre ? Le « nouveau » Front national. Ici nous retrouvons le problème posé depuis le début de l’opération de « dédiabolisation » de l’extrême-droite. Une partie de la droite médiatique joue un rôle très actif dans le facades_13rapprochement entre l’extrême-droite et la droite classique. Elle a accompagné avec enthousiasme le glissement progressif de Nicolas Sarkozy dans cette direction. Elle entoure avec intérêt le travail de la droite « populaire ». Pour que l’opération fonctionne, il faut que son pendant soit mis en scène. C’est-à-dire créer une équivalence entre le Front national et le Front de Gauche. C’est la ligne que la droite cherche à construire. Ainsi quand Xavier Bertrand affirme que je ne suis pas républicain. Puis Copé lorsqu’il déclare que les programmes du Front de Gauche et celui du FN sont semblables. Parfois l’outrance explose davantage. Ainsi quand Copé, de nouveau, met sur le même plan Brasillach et Robespierre ! Sur le même plan l’homme qui voulait la déportation des enfants juifs et celui qui le premier a donné la citoyenneté aux juifs de France. On attend toujours la protestation du CRIF. Mais comme je suppose que, pour monsieur Prasquier, je suis surtout un « ami des arabes », il doit penser que tous les coups sont permis contre moi. Il devrait plutôt se méfier. Comme certains de ceux qu’amusait la polémique sur la viande hallal : ils se sont réveillés douloureusement quand ils ont réalisé qu’elle visait aussi la viande casher !  


546 commentaires à “Les jours après la mine”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »

  1. 1
    Antoine D. dit:

    Bravo Jean-Luc Mélenchon,
    Que le combat puisse continuer et s'affermir encore !
    Bien à vous.

  2. 2
    laurent dit:

    Quel plaisir de vous lire une fois de plus !
    En esperant que le Front de Gauche aura le plus de siège possible a l'assemblée nationale pour pouvoir faire entendre notre voix !

  3. 3
    olivier dit:

    Salut Jean Luc, des nouvelles du Kazakstan du 04, ici la campagne bat son plein, ça distribue, ça discute, ça parcours les vallées, bref ça milite dur. Les discutions sont parfois un peu compliquées, puisqu'on passe d'un village où ta candidature à fait 31 % au premier tour, à un village (10 KMs plus loin) où c'est Le Pen qui a cartonnée (35%). Les gens veulent autre chose. A nous de leur montrer la voie d'une vrai gauche de transformation sociale.

  4. 4
    Pierre dit:

    Merci pour ce travail d'information et de pédagogie M. Mélenchon.

  5. 5
    Biert75 dit:

    On peut aussi trouver cela dans les médias.

  6. 6
    Margaux dit:

    "Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre." ~ Corneille

  7. 7
    gabriela dit:

    Merci, un billet très instructif. Pour tout ce qui est dit, je renouvelle la proposition d'une radio (une vrai, pas sur la toile) ouverte et professionnelle, national qui puisse contre carrer tout cela.
    J'imagine que tu seras élu mais je suis un peu préoccupé pour le reste du pays. Étant si loin, je n'ai pas beaucoup de nouvelles et je ne sais pas si sans ta présence un peu partout on arrivera à avoir un score si élevé comment on le espère.
    Je vous envoie depuis l'Amérique su Sud tout la force d'esprit pour une campagne qui puisse nous donner un parlement rouge!
    Hasta la victoria siempre!

  8. 8
    erlea2904 dit:

    Merci pour votre article, c'est toujours un plaisir de vous lire!
    Dans les médias: rien sur Méricourt, rien sur Courrières, rien sur l'importance de dégager le FN du Pas-de-Calais et bien sur rien sur le fond, c'est-à-dire sur notre programme.
    Pourquoi? Parce que les médias n'ont rien à craindre d'un FN fort. Ils s'amusent d'un jeu qui ne les concerne pas. Ils n'ont que faire du vécu des petites gens et de leurs vrais problèmes: la précarité, la stigmatisation d'enfants d'immigrés, les licenciements boursiers.
    Et tiens, pourquoi n'ont-ils jamais mis en parallèle les 2 programmes pour comparer, c'est-à-dire informer vraiment les citoyens?
    Parce que parler du fond et des propositions du FdG reviendrait à remettre en question une société où se ils sont douillettement installés et qu'ils n'ont aucunement l'intention de voir changer!
    Mais on ne lâchera rien!

  9. 9
    Philippe Guégan dit:

    Bonsoir Jean-Luc,
    Magnifique texte où tout ce qui ne peut être qu'effleuré lors d'interventions dans les médias, est ici totalement exprimé. Les journalistes (si tant est que ce noble nom de métier puisse être appliqué à ces cireurs de bottes qui ont dans leur musette du Barane brun, bleu ou rose) préfèrent vous interroger sur les sujets dont on nous rebat les oreilles, qui font de l'audience et amusent le peuple, et non sur les problèmes de fond... Merci beaucoup Jean-Luc de redonner de l'espoir à un papy qui pensait ne plus retrouver cette volonté farouche de combattre l'injustice et non seulement de crier contre...
    Voici un petit texte, que j'ai bricolé à partir des 5 N°s du "PAL", (revue écrite par Léon Bloy en 1885, dans laquelle il mettait en cause, notamment, l'intégrité des journalistes). J'ai pioché ça et là quelques phrases, qui, mises bout à bout, donnent ce texte qui me semble d'actualité...
    "L'avenir nous prouvera bientôt, j'espère, les délectables fruits anarchiques de cette inespérée floraison de coups de soulier. L'âme humaine, oxydée d'argent, avachie, est en chemin de trépasser.
    La concussion administrative, le maquignonnage électoral, le frénésie de spéculation, l'égoïsme du capital,et l'enragé besoin de jouir traînent sur ce mauvais lieu qu'est devenue la France.
    Des milliers d'ouvriers sans travail. La jeunesse écartée de tout, reléguée au plus loin du râtelier et forcée de pâturer la litière des rosses antiques attelées au tape-cul d'une civilisation qui méprise sa vigueur.
    Un jour viendra où le palais pourri sera souverainement purifié, gratté, lavé pierre à pierre avec des acides puissants.
    Alors, il restera l'ultime coup de pied au derrière, l'un des mouvements les plus nobles de la colère."

    Merci beaucoup, et courage à tous
    Philippe.

  10. 10
    Céline dit:

    Merci, très emouvant passage sur les mineurs qui me rappelle mon grand père aussi, lui qui a fait également la grève et est décédé de silicose. Je serai présente à la marche d'Emilienne Mopty comme j étais présente aux deux meetings de Méricourt et Courrières. Votre amour pour les êtres humains me boulverse et me touche profondemment. Encore Merci Monsieur Mélenchon.

  11. 11
    Lilly54 dit:

    Parce que l'histoire industrielle de la Lorraine ressemble tant à celle du Nord, je vous offre ces images des travailleurs du fer qui retracent si bien les conditions dans lesquelles nos grands parents et parents ont traversé ces époques.
    Quant à la médiatisation de Le Pen en effet, c'est reparti de plus belle. Même technique que pour les présidentielles. Rien n'a changé. En fait, le changement c'est pour quand nous y serons !

  12. 12
    jacques87 dit:

    Bonjour Jean-Luc, bonjour cher Webmestre, bonjour à toutes et à tous.
    Trop, c'est trop. Samedi soir Laurent Ruquier évoque le présence en France d'Alexis Tsipars "le Mélenchon Grec" puis enchaine en disant qu'il existe des Mélenchon dans beaucoup de pays, passe alors à l'antenne une photo de Kim Jong-un que Ruquier comment "Le Mélenchon de Corée du Nord" Audrey Pulvar proteste, trop modérément à mon goût, en lui disant qu'il ne peut pas comparer Jean-Luc Mélenchon avec le tyran qui dirige la Corée du Nord. Ces façons de faire me révolte, mais n'est-il pas possible de faire quelque chose. Des avocats du Front de gauche ne pourraient-ils pas assigner ce personnage, sans que Jean-Luc n'ait besoin de s'en mêler personnellement, pour diffamation, et leur réclamer de solides dédommagements, qui pourraient par exemple alimenter une caisse de soutien aux salariés en luttes, comme les femmes de sodimédical et d'autres.
    Allez courage Jean-Luc nous sommes tous avec toi, et pour ma part, je pense qu'il ne faut pas ménager les socialistes. Avec les socialistes, nous avons viré Sarkozy, mais c'est à nous qu'ils le doivent, et maintenant, nous allons les obliger à changer de politique, nous ne sommes pas dupes, François Hollande a dit qu'il ramènerait le déficit à 3 % en 2013, qu'il n'était pas engagé part les accord EELV - PS, il a trahit le vote de 2005 !

  13. 13
    obermeyer dit:

    L'otan, le bouclier antimissiles que l'on veut nous faire accepter sur notre sol est une terrible tragédie ! quand sarko a réintégré l'otan, je disais que ce serait sûrement la plus grosse connerie de son mandat. avec le bouclier c'est encore pire car il nous pose en ennemis de divers peuples de l'est et du sud est (alors que nous n'avons aucun ennemi), il sera ruineux et nous transformera en esclaves des usa, adossé au traité transatlantique. il faut donc le combattre par tous les moyens possible, le plus fort et le plus vite ! c'est gravissime ! honte pour cela à hollande qui déjà capitule.
    Jean-Luc, organisons des manifs, des marches, des grêves, des sit in, bousculons l'opinion, faisons du bruit là autour pour le faire annuler ! éclaire nous dans cette lutte, guide nous dans ce combat pacifiste.
    J'en parlerai aux camarades lors de la prochaine assemblée citoyenne.
    Résistons sans rien lâcher !
    Fraternellement

  14. 14
    claude dit:

    Le FN semble bien être le cerbère de l'UMP et le PS puisque pour se succéder au pouvoir et éviter que de veritables forces de changement viennent humaniser leurs enfers, ils l'envoient aboyer contre nous.
    Et dire que la voix qui sort de ses monstrueuses têtes clame "ni de droite ni de gauche nous sommes" Démentiel !

  15. 15
    flo dit:

    Merci Lilly pour les photos des mineurs du Nord. C'est bon de rappeler tout ce que l'on doit à ces générations de travailleurs. Parfois la mémoire est courte et lorsque l'on se réveille, il est parfois un peu tard !

  16. 16
    Brigitte dit:

    Monsieur Mélenchon, encore un billet instructif, merci. Il faudrait vraiment que l'on trouve le moyen de faire entendre à la population une autre presse ; les gens sont demandeurs d'informations claires, ils sont nombreux à désirer mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent. Les grands médias ne font plus ce travail et pire ils influencent honteusement les gens en faisant d'eux des moutons prêts à croire des slogans xénophobes...
    Au fond combien de temps faut-il pour haïr ? très peu. Combien de temps faut-il pour aimer ? beaucoup de temps. C'est ainsi que je m'explique l'adhésion au FN. Maintenant comment comprendre l'attitude de la presse dans ce jeu de dédiabolisation de cette peste brune ? En tout cas, je comprends toute votre colère quand cette presse dénigre votre travail et la jutesse de vos combats. 4 millions de gens sont avec vous (ça doit vous réchauffer le coeur), espérons qu'ils vont encore se multiplier, et pour l'heure, donner des sièges au FdG ! A bientôt et bon courage.

  17. 17
    Michel79 dit:

    Heureux candidat qui n'avez que 14 communes dans votre circonscription. Chez moi dans les Deux Sèvres, la deuxième circonscription compte 157 communes sur un territoire immense à faible densité de population.... la galère totale ! Mais on se bat pour notre candidate issue du PG !
    Courage à vous car vous n'avez pas le droit de perdre..

  18. 18
    mimi dit:

    Merci pour ce billet qui me fait penser que je ne suis pas seule a m'inquiéter de tout ce qui ne tourne plus rond autour de nous comme le navire qui sombre (states) devient trés dangereux les médias me font vomir et ma famille me prend pour une folle parce que j'essaye de les réveiller de leurs moutonnerie enfin c'est dur.

  19. 19
    Anny Paule dit:

    Merci, monsieur Mélenchon,
    Mines du Nord, mines de Carmaux, mines de Jaurès, Mines ! Attention, nous sommes sur une bombe et je ne voudrais pas que vous subissiez le sort de ce lointain ancêtre ! Nous avons besoin de vous, cher Ami, cher Camarade, pour pousuivre la lutte.
    Les "gros" ont peur, peur de ce que nous sommes, peur de ce que nous représentons, peur de perdre de leur superbe et comme ils disposent de tous les moyens (y compris des plus abjects) nous devons garder le cap et rester sur nos gardes... vous aussi, à plus forte raison !

  20. 20
    Diogene dit:

    Faire avancer notre programme au milieu d'un fleuve de boue...
    Bravo JL de tenir bon et ferme !
    Pour l'information future, les journaux/tv/radios ne devraient pas avoir de lien avec les milieux industriels ou financiers et surtout ne pas pouvoir former de groupes de presse.
    Pour notre président, l'OTAN ne le gêne nullement, pas plus d'ailleur que la perte de notre souveraineté en matière de défense nationale, c'est pitié mais c'est ainsi.
    FH va très vite montrer ses limites a gauche. Notre futur groupe a l'AN saura le lui dire. Ce printemps va être chaud ! Plus que jamais, au travail, chacun et chacune, pour l'humain d'abord !
    On ne lâche plus rien, le temps s'accelere pour nous.
    Amitiés fraternelles.

  21. 21
    Naco dit:

    A Jean-Luc et propos de la communication politique à Hénin Beaumont, je confirme.
    Pour s'informer, les gens se servent plus du téléphone arabe (!) que de la lecture de la presse nationale ou encore même de "google actualités" (élément d'ailleurs complètement marié financièrement avec cette presse dont vous vous défendez). C'est l'avantage encore de ces cités, où entre les maisons, pour l'instant, il n'y a pas trop de murs de 3m de haut qui les séparent avec pitbulls, et système de surveillance. Je dis bien pour l'instant, car à Lens-Liévin, par exemple, il y en a qui se sont mis à démolir le visage des corons avec ses séparations hideuses (merci les urbanistes...).
    Il y a encore des gens qui sont abonnés à Nord Eclair ou La Voix du Nord, mais la plupart l'achètent quand il le peuvent, ou le lisent au bistrot. Par contre ils lisent tout ce qui arrive dans leur boîte au lettres, ou qu'on leur donne dans la rue, et ces derniers temps, on peu dire qu'ils ont été servi. A tel point que beaucoup en ont marre, et se demandent bien pourquoi il doivent être pris à témoin dès qu'un excité leur déballe des trucs sur vous. Ces idiots se démolissent avec ces techniques.
    Vous faites du bien ici. Continuez, avec votre écoute, votre style. Et si ceux qui vous entourent, paraissent un peu maladroits pour les médias nationaux, sachez que pour nous ici c'est des purs.
    A bientôt pour ce 3 juin 15h30, la fête des mamans Mopty.

  22. 22
    joan pere dit:

    Bonsoir,
    je viens de voir que les spots televisés pour la campagne des elections legislatives ont commençé à passer ce soir sur France 2 aprés les infos à 20 h 30 mais apparemment le spot du Front de Gauche passera demain "mardi 28 mai et j'aurais souhaité pouvoir le voir dès ce soir si quelqu'un avait le lien car je l'ai cherché moi-même sur internet et je ne l'ai pas trouvé ?. Merci de le poster ici si vous l'avez pour le partager et pour voir surtout s'il est réussi (ce que j'espère bien sûr).
    -"Sempre endavant i mai morirem" ce qui veut dire en français si le Webmestre ne supprime pas ce passage et mes paroles : Tout le temps en avant et jamais nous ne mourirons. c'est la devise des Catalans du Roiussillon Republicains et de Gauche mais attaché à deux ou trois langues (français et catalan qui sont notre richesse plus l'espagnol que je parle également). Ce que je veux signaler par mes paroles une fois encore ; c'est que je suis trés attaché a la diversité des cultures tout en votant FdG et en étant Républicain et de Gauche et ce qui n'est pas antinomique. Fraternellement à tous.

  23. 23
    Maryvonne dit:

    Il me semble qu'il est temps de montrer ouvertement, nationalement, que le PS et son gouvernement nous mènent à la faillite à tous les niveaux et dans tous les domaines. Les constats qui restent au stade de constats ne font pas progresser. Il faut exiger, attaquer... en faisant en sorte que ce soit connu par le plus grand nombre et avant les élections, c'est-à-dire le plus tôt possible.

  24. 24
    Melmoth dit:

    Merci Mr Mélenchon pour votre billet qui nous informe sur notre situation au sein de l'OTAN alors que le peuple n'a jamais été consulté sur cette chose importante. Personnellement, fortement contre notre appartenance à l'OTAN, je n'ai pas souvenir que Sarko nous ai demandé notre avis...mais il s'est beaucoup assis sur le peuple.
    En effet je vois dans cette opération de boucliers antimissiles principalement une opération de business pour les industries d'armement US : se désengageant d'Irak et d'Afghanistan, les lobbies d'armement ont besoin de justifier des projets d'armement pour que le congrès vote les budgets de la Défense. Ceci dit, il apparait que l'Europe va devoir encore mettre la main à la poche pour des jouets que les américains contrôleront entièrement.
    Ce qui me scandalise dans cette histoire est encore la somme des dépenses, en milliards d'euros, alors que les besoins les plus fondamentaux des populations ne sont même pas couvertes.
    Non contents de nous avoir foutu dans la mouise, les spéculateurs et hauts industriels, vont certainement profiter encore et toujours de cette juteuse opération.
    A ce propos, je vous recommande d'écouter Jean ZIEGLER, rapporteur à l'ONU, qui demande que l'on traduise les responsables de nos crises en justice, car ils ont aussi directement un impact sur la famine dans le monde.
    Lien

  25. 25
    polnareve83 dit:

    On continue le combat ! Bravo pour tout ce que vous faites c'est beau et fort. Mais que c'est dur d'exister dans ce monde si imparfait.
    Merci. Haut les coeurs et ardent la lutte !

  26. 26
    Virginie dit:

    Bravo pour tout ce que vous avez accompli, et merci pour vos jolis mots. J'espère, sincèrement que de nombreux députés FdG seront élus pour défendre l'Humain avant la finance et je ne suis pas convaincue qu'on puisse compter sur le PS pour cela! De tout coeur avec vous et les camarades. No pasaran!

  27. 27
    obermeyer dit:

    Honte à François Hollande qui a déjà capitulé sur le prêt direct aux états par la BCE, honte à lui d'avoir capitulé sur le bouclier antimissiles, et ça fait que commencer !
    A lire pour en savoir un peu plus, encore de jean ziegler : l'empire de la honte, sur les dégâts causés par les multinationales.
    De Jean-Luc Mélenchon : qu'ils s'en aillent tous ! très instructif, des analyses plus complètes que dans le programme, un très bon outil de combat politique, une pensée visionnaire. merci jean luc.
    De j.p. Lavaray : d'usine, suivi de après la catastrophe et plan social. Un tableau de la lutte syndicale dans l'industrie chimique, la prédation des dirigeants ; la compréhension du dégoût du travail dans ces conditions...
    Merci de vos suggestions. Bonnes lectures (en plus c'est pas cher !)
    salut et fraternit

  28. 28
    Odile dit:

    J'ai décidé de participer à la marche du 3 juin. Venant de Lyon, je préférerai pouvoir arriver la veille, qui pourrait me loger la nuit du 2 au 3 ? Je me débrouillerai pour venir de la gare de Lille. Merci d'avance.

  29. 29
    Brath-z dit:

    Bonsoir,
    Sur le FN, je ne pense pas que ce qui est validé par le système médiatique soit réellement son opération de "dédiabolisation". Au contraire, je dirais que la dénonciation de la dédiabolisation sur le mode "on la voit, on en a conscience" est très présente dans les médias. Sauf que parallèlement à cette opération de pure communication sont menées par le FN deux autres opérations :
    - d'abord, une opération de "contre-feu" à la "dédiabolisation" : pendant toute la campagne, le père Le Pen n'a pas cessé de "déraper", et cela était à mon avis voulu, dans le cadre d'une répartition des tâches père-fille. A lui l'entretien du patrimoine électoral, à elle l'élargissement à d'autres cercles
    - ensuite et surtout une opération de notabilisation qui n'a été repérée que par le journaliste Laurent de Boissieu (La Croix), bien plus dangereux encore car faisant croire que le FN (dont le programme incompréhensible de technicité n'avait pas de cohérence ni de chiffrage) serait devenu un parti de gouvernement.
    Deux jours après le premier tour de l'élection présidentielle, je m'étais fendu d'une analyse que j'ai voulue exhaustive sur le sujet. Je me permets de renvoyer vers elle.

  30. 30
    jennifer dit:

    Bonjour cher Jean Luc
    J'espère que tu ne tomberas pas dans la personnalisation du débat que ces 8èmes de tracts aimeraient que tu fasses. Exemple le désastre de la campagne de Ken Livingstone à Londres. Il s'est mis à attaquer le salaire de son adversaire tory exactement ce que souhaitait d'ailleurs ce dernier: que ce soit un débat personne contre personne. L'autre a été fouillé du côté des impôts de Ken et voilà ça a été la dégringolade.
    Laissons ces débats sur les salaires des uns et des autres là où ils sont: sur des huitièmes de tracts et élevons le débat au vrai niveau politique...

  31. 31
    Roland Lefebvre dit:

    Un Grand Merci à vous!
    Dans ma ville natale, qui s'appelait avant 1970 Hénin Liétard, il aurait été impossible de seulement penser que l'extrême droite puisse un jour essayer de se faire élire sur son sol.
    Le sol et le sous sol d'hommes et de femmes courageux et généreux qui ont été exploités et dont beaucoup d’hommes sont mort prématurément de la silicose.
    Ces hommes et ces femmes n'ont cependant jamais eue honte de leur lot, ils étaient solidaires, fiers d'être des mineurs.
    Ces mineurs estimés par toute la population locale et régionale représentaient une unité de personnes pour qui l'autre était important, et la solidarité n'était pas un mot mais une réalité.
    Des élus du siècle dernier dont mon grand père fut un des représentants défendaient les droits trop souvent bafoués des ouvriers de la mines et des autres grandes industries régionales.
    Ces élus ne recherchaient pas les honneurs ni le pouvoir, c’étaient des combattants, défenseurs des classes travailleuses qui avaient besoin d’être épaulées face au pouvoir du patronnât qui n’avait qu’un but !...l’exploitation au meilleur coût du personnel ouvrier.
    L’ennemi de l’époque c’était la droite mais surtout l’extrême droite dont les représentants actuels sont les têtes d’affiches du Front National.
    Le front National, le parti autoproclamé de la xénophobie, de la négation des crimes de la 2ème guerre et de la collaboration, ce parti actuellement allié des partis néofascistes européens fait commerce de la peur et de l’ignorance.
    Comment penser que les enfants et petits enfants de nos ouvriers et de nos mineurs comme mon père puissent faire élire la représentante principale de ce parti qui a toujours combattus les classes ouvrières.
    Il y a un gouffre entre la population locale d’Hénin Beaumont et les buts réels du FN qui au final ne cherche qu’a se faire élire en trompant une population honnête et désorientée, le FN ne voit en eux que la possibilité de se faire élire.
    L’ironie de ce parti d’extrême droite est de demander à une population ouvrière de voter pour lui.
    Ce serait jubilatoire pour le FN d’avoir réussi à berner cette courageuse population.
    Aussi Monsieur Mélenchon, je vous suis très reconnaissant de venir sur notre secteur pour faire barrage à ces représentants du néofascisme européen dans ma région dont les idées ont toujours étés contraires à notre caractère de fraternité et d’entraide.
    Merci.
    Roland.

  32. 32
    ansart dit:

    Odile, pas de problème. Comment arrives tu ? voiture, train ? Quand ? vendredi, samedi ?
    une seule condition ! Me donner un coup de main pour la campagne ! c'est la 11ème.

  33. 33
    Dauphinoise dit:

    Hollande capitule déjà ? Bah, c'est pas une surprise. C'est le contraire qui l'aurait été !

    "Pas un de ces grands Rouletabille..."
    Bien envoyé ! Et oui, de même le Parti socialiste n'a de social que le nom, les journalistes (enfin pas tous mais beaucoup) n'ont plus guère de journalisme que le nom. Et qui se ressemble s'assemble n'est-il pas ?
    Quant à l'OTAN et tout ce que cela implique [..] cela confirme mon "anti américanisme primaire" ! Bref tout est à gerber. Mais si ce n'était que cela...

    @ Melmoth
    Merci aussi pour le lien avec Jean Ziegler, c'est marrant les coïncidences: je me disait justement, à propos des propos honteux de Christine Lagarde, que tous cette clique devrait être traduite en justice pour crime contre l'humanité pour tout ce qu'ils font de part le monde. Les grands esprits se rencontrent....
    Tout cela n'est pas beau du tout, ne sent jamais très bon et on ne sait comment les événements tourneront. Raison de plus pour ne rien lâcher !

  34. 34
    degorde dit:

    Bien vu, comme ce soir encore sur BFMTV où la châtelaine de Montretout faisait encore son numéro complaisamment interviewé, elle a remis son couplet sur les 200 euros de plus par mois pour les salariés qui ne coûteraient rien aux entreprises; magie !
    N'empêche un commentateur a lancé une bonne idée qui mérite d'y réfléchir : et si le Front de Gauche lançait ses avocats contre les pitres médiatiques qui insultent le combat de Jean-Luc Mélenchon ? Pourquoi pas ?
    Pour en revenir à cette élection dans la 11ème, les médias veulent du sang comme disait Jean Luc mais ne parlent pas du fond, alors sur le fond il y a quelque chose qu'il ne faut pas omettre : si Le Pen est battue par Mélenchon elle fera ses paquets et on n'entendra plus jamais parler d'elle dans le Nord Pas de Calais. Je suis prêt à prendre les paris. Quelque part Marine est comme un clown qui fait son dernier tour de piste.
    Amicalement...Ha, si je vais tenter d'aller à cette marche même si j'ai la plus grande peine à marcher moi même

  35. 35
    Marie dit:

    J'ai enseigné 2 ans à Hénin avant de venir à Paris. Les enfants y sont des enfants. J'en garde le souvenir merveilleux de gens chaleureux, à mille lieues des fachos du FN.
    Courage à Jean-Luc et aux camarades de la 11 ème circonscription !

  36. 36
    besaccitoyenne dit:

    A propos de la "dédiabolisée" : la journaliste Anne-Sophie Lapix, qui s'était montrée relativement courageuse dans son interview de Le Pen la fille, a déclaré qu'au soir du 6 mai, les militants UMP, bien que déconfits, avaient cependant tous applaudi lorsque s'est affiché le score de Le Pen, ce qui en dit long sur la dérive en cours. Bon courage, monsieur Mélenchon, dans votre combat contre la peste brune !

  37. 37
    Odile dit:

    à Ansart : 28/05, 22h54. Salut l'ami, je viendrai par le train jusqu'à Lille, vendredi en début de soirée. Ta condition, concernant le coup de main pour la campagne samedi, est pré-acceptée de grand coeur et avec plaisir. Je contacte la 11ème, du Pas de Calais, donc. Ici, ds la 5ème du Rhône, on se bouge aussi beaucoup ! Fraternité.

  38. 38
    jeannine dit:

    Bonsoir monsieur Mélenchon.
    Juste un petit mot d'encouragement après la lecture de votre billet, car en effet,certains médias sont soit, inconscients, soit ignobles,c'est selon. Avec cet ideal que vous portez,qui permettez-moi,vous colle a la peau,et qui moi me comble de plus en plus,comment osent-ils ? honte a ceux qui font barrage a ce grand mouvement,a cet élan vers plus de justice pour tous, que vous incarnez etque vous defendez si bien. courage et forçe,monsieur, jusque dans les recoins de notre belle françe (et rebelle), nous sommes là pour vous soutenir.et avec nos petits moyens nous le faisons.croyez- moi,c'est très efficace et c'est ce qui fait votre forçe,Ne vous en deplaise,messieurs et mesdames les "ne sachants rien"de la presse,mais croyants tout savoir de laFrançe plus que profonde,..par ses convictions

  39. 39
    papy 44 dit:

    Merci pour ces analyses toujours attendues et si revigorantes. Heureusement tous les journalistes ne sont pas formatés comme ceux du Monde, l'Express, le Parisien, etc... A signaler la double page consacrée par Nord-Eclair à la campagne de Jean-Luc. objective et instructive, du bon travail journalistique.

  40. 40
    Emmanuel l'Echassier dit:

    Ici, à Lyon, des porte-à-porte, armés du contre argumentaire contre les idées FN. C'est par l'espoir, le positif, le désir de faire passer notre programme à l'Assemblée, que nous convaincquons: notre PRo-gra-mme, c'est notre terrain et notre arme. Fraternellement

  41. 41
    Dwaabala dit:

    Les risettes prodiguées par le président de la super-puissance US à M. François Hollande trouvent ainsi leur sens. L'accord sur le bouclier anti-missiles qu'a signé le Président de la République est contraire au principe de défense nationale qu'il prônait.
    Dès le début de son mandat, accepter de participer au sommet de Chicago, c'était déjà de sa part entériner ce que la France hérite de M. Nicolas Sarkozy, l'adhésion à l'OTAN. Et sans attendre longtemps, d'une première lâcheté à une nouvelle, il donne dans la forfaiture. Les pâles sourire de notre Président là-bas sont désormais comme ceux de Gorbatchev quand il descendit du navire de guerre où il avait secrètement négocié avec les mêmes le démantèlement de l'URSS, ou ceux de Daladier revenant non pas de chez les mêmes mais de Munich.
    Il est plus facile, croit-on en-haut, de raconter aux Français par la voix de médias complaisants que l'on va rétablir la retraite à 60 ans et autres menteries, ou in extremis et sous la pression du Front de Gauche d'annoncer (quel mépris pour ceux qui subissent !) un coup de pouce au SMIC.
    M. François Hollande s'incline devant le puissant, rien de neuf, jusqu'à ce qu'il en reçoive un coup de pied au cul, mais cache sa morgue tant bien que mal à ses concitoyens, ce qui le différencie de son prédécesseur.
    Rien de bon de ce côté que je vous dis, votons à gauche, nous leur ferons avaler des couleuvres.

  42. 42
    rabat-joie dit:

    On pouvait se douter du rôle des médias, j'espère qu'ils ne seront pas trop nocifs. Pour Jean-Luc, après le combat "festif" des présidentielles, la guerre sur le terrain semble bien éprouvante; j'aime pas la tête qu'il a et j'espère que ce n'est que de la fatigue car il a beau dire qu'il est blindé! Ça n'a pas l'air si sûr. Il nous faut un groupe à l'Assemblée sinon, cinq ans de patience ne me paraissent pas tenables.

  43. 43
    jorie dit:

    TF1 a également assuré la promo de Me le Pen,dont la légitimation permanente permet, en creux, de suggérer l'illégitimité de Mélenchon, d'ailleurs,on la voit souriante, bien accueillie et TF1 se gargarise parce qu'un excité rejette Mélenchon, "sa campagne commence mal",dit la journaliste "ironiquement". BFM marine le pen à 18h. Réinterviewée au JT etc..Tout ça pour dire que l'analyse de Mélenchon est tout à fait pertinente sur la guerre médiatique menée contre lui, et surtout contre ses argumentations politiques. Le FdG dérange. Exit. Voilà le programme. Je vous souhaite bon courage M.Mélenchon. Faites vous appuyer par M.Généreux, moins volcan que vous dans son image. Ne parlez plus de "la Madame".Elle est maintenant sacrée par l'oligarchie comme chien de garde permanent. Vous n'arriverez à dégommer cette force que par le socle idéologique,le programme.Ne l'agressez plus dans sa personne. C'est vous qui perdrez. Ils ont tous décidé de vous faire la peau, et la nôtre avec, par tous les moyens. Soyez patient et vigilant dans vos propos. Vous n'êtes pas seul. Le FdG,"cette force qui va" est en dynamique,mais fragile dans ses composantes. Comme vous, j'ai été écoeurée par le consentement de Hollande au bouclier anti missile. Cela me rappelle un grand débat et des manifs en 82/83 contre le déploiement de missiles en Europe,toute la population s'en était émue. Et aujourd'hui, tout le monde s'incline. Incroyable abandon à cette funeste idée états-unienne!

  44. 44
    Menjine dit:

    La question du bouclier anti missiles apparait comme fondamentale. Ce bouclier qui doit être déployé en Pologne en Roumanie, dans la Méditerranée et sera commandé à partir de la base de Ramstein en Allemagne, il doit aussi avoir des installations importantes en Turquie.
    La diplomatie russe le vit très mal, il semblerait que des systèmes d'écoute de tout son territoire, européen et même une partie du territoire sibérien soient développés à partir de ce bouclier anti-Iran.
    Bien sûr, la question de la guerre civile en Syrie n'est peut-être pas si indépendante de ces considérations géopolitiques,sans être parano et voir des complots impérialistes partout. Joignons à cela la question des débouchés des gazoducs russes vers l'Europe et le conflit pour leur tracé, on verra, rien qu'en regardant une carte et en la centrant sur la région de la mer Noire, que nous sommes dans une configuration explosive et que des guerres sont possibles.
    A mon avis se mettre sous le bouclier américain, c'est aller contre les intérêts français et contre les forces de paix qui voient bien que le capitalisme en crise va finir par avoir besoin d'un conflit grave.
    Les "socialistes" dont un des mots d'ordre historique a été, "le Pain,la Paix" devraient s'inquiéter de la bonhommie de Hollande envers Obama.
    On aurait tellement voulu, il faut tellement sortir de l'OTAN, On ne pourra composer avec cette institution guerrière,dont DeGaulle nous avait sorti en 1966.

  45. 45
    Cécile dit:

    Comme une petite envie de vomir après la lecture de ce billet.
    Des fois je me dis que la troisième guerre mondiale, on y est déjà, et que c'est une guerre d'information, de propagande, avec un minimum de bombes. Finalement les armes ne servent à rien : détruisez tout sens critique, toute conscience citoyenne, faites miroiter des "vies de rêves" et des salaires de rêves, et vous transformez un peuple en moutons décervelés qui vont se jeter dans la gueule du loup. C'est ce que fait la télé tous les jours. L'eau de javel néolibérale qui lave les neurones.
    Heureusement qu'il reste quelques bergers, bon courage Jean-Luc !

  46. 46
    Pat FDG dit:

    Qu'il fait bon de vous lire! Merci pour cette démonstration sur le bouclier anti missile.Il faut sortir de l'OTAN!
    Bon courage et bonne marche dimanche, c'est beau ce projet.... Merci pour l'énergie
    Les tenants du "on lache rien" sont de plus en plus persuasifs autour de moi.

  47. 47
    chti'lulu dit:

    Les socialistes à la botte des américains ?
    Un extrait de l'excellent ouvrage de Régis DEBRAY - Rêverie de Gauche - page 31 :
    "... WikiLeaks l'a [cet atlantisme] récemment rappelé à notre souvenir en nous apprenant qu'au plus vif de la crise opposant la France aux Etats-Unis de M.Bush avant l'invasion de l'Irak, à un moment, une fois n'est pas coutume, où notre diplomatie faisait preuve à la fois d'indépendance et de lucidité, M.Rocard vint à l'ambassade américaine tourner en dérision le discours de M.de Villepin à l'ONU et assurer la métropole que lui, président, aurait à sa place choisi le silence. M.Moscovici, chargé des relations internationales au PS, apaisa les inquiétudes des représentants de l'OTAN en Europe en leur expliquant que "sa formation était moins antiaméricaine que M.Chirac" et toujours "favorablement disposée à l'égard des Etats-Unis"".
    Tout est dit...
    Je marcherai dimanche pour la mémoire d'Emilienne Mopty, avec une pensée pour tous les gens courageux qui ont lutté contre le fascisme et luttent encore aujourd'hui contre sa résurgence.

  48. 48
    teres dit:

    Merci, Monsieur Mélenchon, de réécrire la vraie histoire, non seulement de France....mais celle des Travailleurs et de cette Héroïque Classe Ouvrière ! Le rouge est sa couleur,celle de son sang ! on la décapite cette Classe coura geuse et les charognards s'acharnent encore...par vous elle ressuscite et redonne vie à ceux qui se tiennent encore debout malgré leurs innombrables blessures !
    Bien le bonjour chez les Cht'is ! peuple courageux et riant malgré sa pauvreté accentuée par le démantèlement de ses activités, de son terroir,et de ses familles. Combien sillonnent la France pour trouver du boulot et survivre...
    Le Patronat s'est laissé aveugler par l'appât du Pouvoir, des Privilèges, et du Fric de plus en plus...dictature au sevice des Banques à présent...de son veau d'Or : le Capital !...où tout se vend !
    Nous sommes heureux de vous avoir comme porte-parole, car nous sommes muets devant des micros virtuels,inexistants ou déformants ! même quand nous sommes dans la rue, notre clameur est étouffée pour nous faire agonir !...mais la vie est plus forte, nous avons toujours en nous... " l'Humain d'abord"...
    Merci de tout cœur ! ainsi qu'à tous ceux qui continuent à donner vie et que vous accompagnez avec Fraternité ! Vive les Syndicalistes qui tiennent le Flambeau Olympique ! et vive le Front bien à gauche ! bises.....

  49. 49
    yves972 dit:

    Jean-Luc Mélenchon bataille dans le berceau de notre histoire ouvrière. Il projette une très symbolique « marche de l’humain », le dimanche 3 juin prochain et on ne peut s’empêcher de penser au "Germinal " de Zola et à cette autre formidable marche des mineurs, « vision rouge de la révolution »…
    [...]

  50. 50
    Max Bézard dit:

    Merci de la qualité de votre discours. Grande respiration.
    La formule de la "réponse automatique" nous rapproche de la vision de Kubrick dans son film "Docteur Folamour". Selon mon p'tit doigt, la contradiction grandira entre l'urgence de grandir en remisant les vrais pistolets qui tuent vraiment aux placards de l'histoire et les désirs intimes des plus notoires faiseurs de terreur. L'humain doit se sortir de ce potentiel d'enfer.

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »

Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Screenshot