26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 708 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1227 »

  1. 301
    bibi dit:

    Clémentine Autain, bonne prestation sur europe 1, mais attention au glissement vers l'alliance PS...
    Nous, ce que nous voulons, c'est FdG au 1er tour.
    Si le 2ème tour, c'est PS/UMP, j'ai bien peur que nous en reprenions pour 5 ans !

  2. 302
    bertgil dit:

    J'écoutais M Aubry aux infos de canal+ à 13 heures, et visiblement lui parler de Jean-Luc Mélenchon ne lui plait pas.On verra aprés le vote le % de Jean-Luc Mélenchon,on aurait pu lui répondre qu'on verra également pour F H.Le ps a les boules.Jean-Luc Mélenchon c'est devenu beaucoup plus qu'un caillou dans leur chaussures.
    JlM devrait expliquer que le vote utile, ne pourrait se justifier que lorsqu'on est dans une proximité idéologique avec un autre parti.Dans le cas du ps, nous ne sommes plus dans cette proximité.Celui ci a abandonné en rase campagne, cent ans de tradition socialiste.Il a été un des maître d'oeuvre de la mondialisation de l'ouverture des frontiéres.C'est le ps et surtout F H qui ont aidé N Sarkozy à faire adopter le traité de Lisbonne.Traité conforme au TCE refusé par le peuple français à plus de 55%.Le ps et F H ne se sont pas opposés au MES et ont indirectement aidé N Sarkozy.
    Jean-Luc Mélenchon doit expliquer que aucun des partis du fdg n'ira dans un gouvernement avec le ps.Il faut rappeler, que la vraie gauche c'est celle du programme "l'humain d'abord" et pas les partis qui accompagnent le néolibéralisme.Il faut rappeler aux électeurs que le fdg c'est:
    -la transformation des cdd en cdi,donc diminution de la précarité
    -le smig à 1700 euros
    -etc...

  3. 303
    limousin dit:

    Cours d'éducation civique (comme c'est très régulièrement avec M. Mélenchon) sur "Mélenchon invité à Médiapart".
    A voir dans les cours d'histoire, s'il n'y avait le principe d'obligation non-partisane comme défense (inavouée) de l'ignorance.

  4. 304
    Elisa dit:

    @grosha
    tellement d'accord avec ce que tu dis des profs.
    Je me sens libre, combative et plus, mais je n'aurai pas osez dire le dire
    quelle étrange lâcheté.
    J'ai 45 ans et je n'ai pas l'impression que l'école est empirée ou ce soit améliorée depuis que je l'ai quitté
    plutôt l'impression d'une inertie totale, et d'un cruelle manque de créativité.
    Pour ce qui est de l'illettrisme ça doit se jouer avant 18 ans non ?
    Par contre on apprend toute sa vie et pas qu'à l'école.

  5. 305
    Giffard dit:

    Je me demande si aussi les gens se lisent entre eux....

    Car hier un chômeur a essayé de s’immoler dans le pôle emploi de Dieppe, désespéré d'avoir été radié!
    Source ici -> http://www.paris-normandie.fr/article/dieppe/dieppe-un-chomeur-tente-den-finir-en-simmolant-par-le-feu
    Les médias n'en parleront pas sur ordre de l'Elysée: Merah oui ça ramène des voix en poussant au racisme, par contre ce chômeur non !

    Pourquoi?

    Parce ce Sarko se gargarise d'un ralentissement d'inscription au pôle emploi pour février, il en fait un argument de campagne là où en 2007 (vidéo preuve en dessous) il demandait qu'on le dégage si en fin de mandat il avait échoué!
    Preuve là -> http://www.youtube.com/watch?v=tGf_hA4XZUo

    28% des Français s'apprêtent à voter pour lui alors qu'il n'a toujours pas publié son programme à 4 semaines des éléctions!

    Si personne ne relève ça ici? ou va t'on?

  6. 306
    Poncet dit:

    Elisa (290) tu poses une bonne question, mais avec un mauvais argument. Faut-il que l'école soit obligatoire jusqu'à 18 ans, ou que la majorité soit abaissée à 16 ? En tout cas, il faut une cohérence entre les deux. Quelqu'un qui a le droit de travailler et de payer ses impôts, doit aussi avoir le droit de vote.

    Ceci étant dit, on ne peut pas accepter que l'école fasse souffrir et autoriser certains à s'en "libérer" au plus tôt. Pourquoi pas une dispense totale dès la maternelle, pendant qu'on y est ?

    Il faut sérieusement revoir la formation des jeunes enseignants car, oui, on lâche des jeunes profs désarmés devant des classes d'enfants ou d'adolescents énergiques, et pour se faire "respecter" (ou plutôt, craindre) beaucoup d'entre eux adoptent, presque sans y penser, une attitude cassante voire blessante. Ils croient marquer leur autorité intellectuelle en apposant sur les copies des insultes au stylo rouge, mais l'effet sur l'intelligence des enfants est désastreux (cf. les écrits déjà anciens de Stella Baruk sur le sujet).

    L'autorité étant revenue à la mode, et de nouveaux problèmes étant apparus (téléphones portables, etc) j'ai la très nette impression que la tendance militaro-disciplinaire de l'école s'est renforcée ces dernières années. Ce que j'entends par ma compagne, SAENES en établissement, ne ressemble pas à ce que j'ai connu dans ma scolarité.

    Je ne doute pas de la bonne volonté des enseignants mais ceci ne doit pas faire oublier qu'il y a autre chose que du quantitatif à faire pour améliorer l'école.

  7. 307
    nina dit:

    Ah ah on copie ? François Hollande aurait de tenir le dimanche 15 avril un grand meeting en plein air à Vincennes.... où il espère sans le dire plusieurs dizaines de milliers de personnes. En 2007, Ségolène Royal avait réuni 40.000 personnes dans le stade Charléty entre les deux tours. Libé ajoute : " Dans la dernière ligne droite, les meetings en plein air sont en passe de devenir l'une des marques de fabrique de la campagne socialiste, comme mardi sur le port de Boulogne-sur-Mer ou mercredi à l'heure du déjeuner en pleine promenade des Anglais, à Nice, terre Sarkozyste par excellence" Tiens tiens et à La Villette puis à la Bastoche c'était couvert ?

  8. 308
    Red@rt (13) dit:

    Albert Einstein disait: "il y a deux choses qui sont infinis, l'univers et la bêtise humaine, mais pour l'univers nous n'en sommes pas sur". Certes, il ne faut donc jamais sous estimer la bêtise humaine et nous avons bien des occasions d'en mesurer la porté. Cependant nous faisons face à un préjugé des plus sournois. Nous sous estimons trop souvent l'intelligence humaine.
    Suite aux évènements de Toulouse, nombreux sont ceux qui ont immédiatement pensé que les campagnes de NS et celle de MLP seraient relancées. Nos concitoyens seraient stupides au point de réagir uniquement en fonction de supposés réflexes conditionnés? De surcroit, ils feraient preuve d'une forme de folie qui consisterait à reproduire systématiquement les mêmes réflexes malgré les preuves de leurs inefficacités?
    Autour de moi, j'entend souvent le discours défaitiste qui consiste à dire que l'être humain est trop mauvais, trop destructeur ou trop avide pour espérer une issue positive aux maux de notre temps. Il serait inéluctable de traverser une période chaotique pour espérer un renouveau. Le système serait trop bien ancré et toute personnalité politique serait nécessairement dénué d'altruisme. L'être humain serait individualiste, les citoyens conditionnés et dépourvus de discernement. Le monde étant ce qu'il est nous ne pourrions rien y changer. Et toute cette construction disparait lorsqu'elle est transcendée par la matière grise.
    Albert Einstein nous a également enseigné la relativité. Il y a donc trois choses qui sont infinis: l'univers, la bêtise et l'intelligence humaine, toute chose étant relative à son contraire. L'inconscience de notre peuple est toute relative et la lumière est en train de percer.
    Utopiste debout!

  9. 309
    Poncet dit:

    Limousin (302) : est-il possible de contourner cette obligation de neutralité en projetant d'autres discours, de droite comme de gauche, pour faire bonne mesure ?

  10. 310
    Max Linder dit:

    @ Thery Yves

    Il y avait biensûr les représentants du PCR (qui n'a rien à voir avec le PCF), Mr Elie HOAREAU, Mr VERGES Fils, Mr GIRONCEL, et bien d'autres. Nous attendons impatiament que le PCR annonce son soutien au FdG...Mais avec Mr Paul VERGES tout est stratégie, donc patientons...S'il nous soutenait ce serait un vrai coup de tonnerre dans l'ensemble des DOM-TOM où il est un vrai mythe vivant...

  11. 311
    Michel Berdagué dit:

    Elisa à 16 h 21
    Enfin, oui effectivement la scolarité obligatoire juqu'à 18 dans l'état des choses de l'enseignement serait d'autant plus absurde si encore nous en prenions pour 5 ans de galères où les programmes d'Histoire sont remaniés style ultra-capitalistes du tout pognon avec Princesse de Clèves inutile et j'en passe.avec des Lettres très comptables et en option ou orientées.Il vaudrait mieux apprendre en dehors du formatage.
    De 3 à 18 dans une scolarité où la Révolution Citoyenne sera effective et pleine,et aussi pour la petite enfance un Pôle Public avec du personnel très formé (dire que nous avons entendu qu'il suffisait de torcher et de gaver) où les Recherches de l'importance de la naissance à 3 ans sont prises en compte et certainement pas pour les ficher ou leur faire porter des bracelets, puces et autres gadgets électroniques. Si nous faisons le bilan c'est une vraie cata.ces cinq dernières années de casses multiples.

  12. 312
    Dudu44 dit:

    @Red Lion (27 mars 2012 à 16h04)
    Sur le SMIC à 1700€. Je me risque à une tentative d'explication.
    Toutes les entreprises, même les TPE du bâtiment (où la part main d’œuvre est probablement la plus élevée) ont dans leurs coûts une part de main d’œuvre et une part d'autres coûts (amortissements, frais de fonctionnement,...). Prenons l'exemple d'une entreprise dont la part main d’œuvre est de 60%. En augmentant les salariés de 20%, elle augmente ses prix de revient de 12%, toutes choses égales par ailleurs. Une autre entreprise aura une part main d’œuvre de 40%. Pour la même augmentation de salaire, son prix de revient augmentera de 8%. Si on prend en compte le fait que le carnet de commande se regarnit, on peut embaucher et réduire la part des frais fixes, donc baisser les prix de revient! On peut aussi, pour certains patrons, jouer un peu sur la marge pour absorber une partie du surcoût salarial. A terme, le chômage baissant, son coût baisse aussi et les cotisations avec. Au global, on augmente les salaires beaucoup plus que les prix. Et cela relance l'économie. Je me trompe ou bien?

  13. 313
    françois des landes dit:

    à l'école, on retrouve la même chape de plomb que dans les médias avec les chiens de garde ; mais ce n'est pas toujours de la faute des enseignants qui sont contraints d'appliquer des directives datées d'apprentissage à la soumission ; il y a un enjeu fondamental à reconsidérer le système éducatif qui fabrique les citoyens de demain mais après avoir dit cela, je ne peux qu'espérer que des cerveaux compétents trouvent une meilleure technique et surtout qu'on leur laisse la liberté de l'appliquer

  14. 314
    orero ramon82 dit:

    Bonjour,
    De tout coeur avec les lillois pour ce grand meeting de ce soir que nous cachent les médias… pas pour longtemps car ils ne pourront plus bientôt ne plus vouloir reconnaitre ce qui est ! Puis ce sera Limoges, Toulouse, Marseille(un gadin pour Gaudin !) et enfin Paris, l’apothéose ! Voudrais bien voir la tête des Calvi, Aphatie, Barthés, les GG, Clark et autres Cohen….. (trop longue la liste !). A quand notre Web-radio puisqu’il parait que nos concurrents donnent par courriel des rendez-vous sur cette "radio-H….e"qu’ils ont semble-t-il créé ce lundi passé !

  15. 315
    Michel Matain dit:

    @ 248 thery yves
    à part la référence à P.Vergès y avait- il des communistes au meeting de la Réunion?

    Le Parti Communiste de la Réunion est un parti un peu compliqué en ce moment. Il y a de très fortes tensions internes. Ca se traduit par le fait qu'à une élection municipale partielle récente (commune de Saint-Suzanne) trois listes étaient menées par des communistes (et pas des moindres ils étaient tous au Comité Central du PCR). Autre exemple, la députée communiste sortante (et maire de Saint-Paul) Huguette Bello vient d'être exclue du PCR parce qu'elle souhaitait se représenter dans la 2eme circoncription. Elle aura contre elle un autre candidat communiste. Le moins que l'on puisse dire est que ce parti manque aujourd'hui cruellement d'unité. Le PCR a lui seul fait 20/25 % des voix d'habitude. Je crois qu'un très grand nombre d'électeurs communistes à La Réunion vont choisir le vote Front de Gauche même si la direction du PCR propose un autre choix. Choix qui est encore susceptible d'évoluer : là aussi les sondages favorables à Jean-Luc Mélenchon font réfléchir.

  16. 316
    Ingo dit:

    Concernant les arguments et contre-arguments du candidat président, voila en 34sec tout est dit : http://www.youtube.com/watch?v=tGf_hA4XZUo
    A ce soir 19h camarades, merci d'être là, merci pour ta présence Jean-Luc !

  17. 317
    Fred dit:

    J'ajoute ici l'info même si elle est déjà présente sur le site de place au peuple ainsi que celui ci.
    MAIS JE SUIS TELLEMENT CONTENT DE VOIR QUE NOS IDEES PRENNENT PLACE SUR LE PETIT ECRAN

    Le meeting au Grand Palais de Lille, ce mardi 27 mars
    sera diffusé en direct sur placeaupeuple2012.fr à partir de 19h, ainsi que sur I>Télé et LCI.

  18. 318
    Mamine17 dit:

    @JD 14h25 : avez-vous noté un autre politique que Jean-Luc Mélenchon qui faisait amende honorable d'une décision politique prise et qui, dans le temps, lui apparaissait avoir été un mauvais choix, une mauvaise analyse ? Jean-Luc l'a fait, et je lui en sais gré. Alors rassurez-vous, vous allez voter pour la cuvée Jean-Luc Mélenchon 2012, ne vous semble-t-il pas sincère, s'est-il "coupé", s'est-il renié d'une émission, d'un meeting à l'autre ? Pour ma part, de gauche depuis toujours, et à largement 3 fois 20 ans, je vais enfin voter pour, pour un Homme, pour ses idées qui, pour beaucoup, entre en résonnance avec mes aspirations. N'ayons pas peur, nous devons réussir pour des millions de gens en France et ailleurs qui nous regardent et aussi pour nos enfants et petits-enfants. Nous sommes forts, nous sommes le Peuple !
    Jean-Luc Mélenchon, bien sur, pourrait se faire assister par Jacques Généreux, homme talentueux, entre autres exemples, mais j'imagine la déception de ceux qui n'attendent qu'une chose : partager l'ambiance, la chaleur d'un meeting... et il le sait donc il ne le fera pas. Mais j'espère, comme tout un chaucn ici, qu'il arrive à prendre un peu de repos !
    Allez, demain, je mets un ruban rouge à mon chapeau de paille, le temps s'y prète, à l'antenne de ma voiture et au guidon de mon vélo. Courage à tous.

  19. 319
    Elisa dit:

    Ce n'est pas la faute des profs, bien sûr mais du systèmes
    là ou ils sont vraiment responsables c'est de l'entretenir ce système.

  20. 320
    christian15 dit:

    Ou puis-je trouver les mesures économiques transitoires en direction des PME et artisans pour "amortir" le smig à 1700€ ?

    Merci à tous de me répondre car je n'ai rien trouvé dans l'argumentoire, (c'est ici), ni dans le programme du FdG, je sais que Jean-Luc Mélenchon en a parlé dans une de ses interventions, car nous préparons une assemblée citoyenne

    Vive le FdG

  21. 321
    sergio dit:

    fin du post : La prose de Koenig est habile mais ça a-t-il un rapport avec la qualité du contenu ?
    On cite Michelet, évoque Furet, pratique le raccourci comme celui de définir Mélenchon comme un "autogestionnaire" et Sarko comme un "modernisateur relevant le défi de la mondialisation". c'est journalistique donc creux.
    Pour l'argumentation et pour épargner aux amis la lecture du blog libéralo-coup-de-pub pour Koenig aux élections 2012, c'est très court :
    - parler de "sacrifice" des soldats à Metz en 2007 (sarko) revient à parler de la Commune en 2012 (Jean-Luc Mélenchon), sic. Point commun ? Facile = la "nation", ben oui !
    - refuser les tabous est fort chez les deux :" pas d'"
    assistanat" chez sarko... slogan du le FN, de Madelin ou du CNPF y a 20 ans ! et pour Jean-Luc Mélenchon prône "le partage". C'est pas son contraire, Koenig ?
    -une idéologie claire "république irréprochable" pour sarko (lire "la République abimée de Jeanneney" entre autres, pauvre Koenig) et chez Jean-Luc Mélenchon "la VIe république". C'est p
    -savoir séduire "le peuple" par les mots qu'il aime : "gagner plus..." alors que Jean-Luc Mélenchon ne séduit pas à mon avis mais éduque et explique.
    - le clan sarko le "sent bien" et tous les deux, selon ifop, font "25 % des ouvriers".
    C'est mathématique.
    - enfin, ils mouillent tous les 2 la chemise. bien vu, puissant, imparable !
    En tout cas ma frangine et son copain qui vivent et bossent à Londres ne voteront pas libdem-koenig et ne sont pas plus rigides (concept koenigien ds la video à Hyde park) que son laïus est superficiel et opaque.

  22. 322
    michel 74 dit:

    Le front national propose un service militaire pour détecter les salafiste en France. c'est super. alors le gars va se présenter remplir un questionnaire : bonjour monsieur avez vous des tendances salafistes ? l'autre oui oui salafiste tendances djihadiste si ça ne vous dérange pas. fallait y penser la D.C.R.I n'a plus qu'à bien se tenir. pourquoi pas un service aux questions musulmanes ou je ne sais quoi. quelle infamie ! en parlant de mauvaises fréquentations et de ramifications le front national devrait renseigner la Répuplique sur les relations qu'il entretient avec le fondamentalisme d'extrême droite.

  23. 323
    Victor de Porto-Vecchio dit:

    Merci d'avoir retransmis la fin du meeting avec le petit couac quand l'internationale se termine et que la marseillaise devrait prendre la suite.
    Ceci prouve que vous ne truquez pas, je commence à "croire" en vos méthodes et à votre projet grâce à ces petits signes qui semblent dérisoires mais tellement importants en ces temps de suspicion envers les hommes politiques en général et ceux qui se proclament de notre côté en particulier.

  24. 324
    françois des landes dit:

    pour ce qui est de rassurer les patrons des tpe sur le smic, je crois avoir entendu dénoncer la moindre taxation des grandes entreprises par rapport aux petites ; la réponse à avancer serait donc dans le rétablissement et même l'inversion du poids des charges en faveur des pme /:tpe ; comme j'ai la tête un peu saturée, je n'affirme rien mais je recherche

  25. 325
    Charles dit:

    Au sujet du SMIC à 1700€. Je ne me rappelle plus la source, mais bon, j'y vais de ce que j'ai compris. Pour les petites PME et les TPE, il y aura des mesures transitoires histoire de ne pas leur casser les reins. Il est clair que les carnets de commande ne vont pas se remplir dès le lundi suivant! Ces mesures transitoires se feront sur un semestre (ou deux), j'imagine, le temps que la relance se mette en place.
    Pour ce faire, il y aura des "facilités" de caisse via entre autres des emprunts à taux zéro et des reports ou des délais de paiements sur les cotisations (attention, pas annulation, report), une partie du financement a, je crois, à voir avec les taux de prélèvement sur les entreprises (les grosses boites sont taxées à 8% alors que les PME le sont à 30%, par ex.) Donc, non, les tpe et les PME n'exploseront pas sous le coût des 1700€, elles seront protégées au départ de la mise en œuvre du dispositif
    C'est d'ailleurs le seul reproche que j'aurais à faire sur l'entretien sur TV la réunion: il a balayé l'explication par un "il s'agit de problèmes techniques aisés à résoudre", j'aurais préféré une rapide vue d'ensemble de la praticabilité "concrète" de cette mesure, pour "prouver" qu'elle est faisable, qu'il ne s'agit ni d'une promesse en l'air ni d'une mesure qui va "ruiner" la France, mais bon, j'imagine "qu'ils" y ont pensé et décidé d'avancer ainsi!

  26. 326
    Roland dit:

    Bonjour,
    comme beaucoup j'ai quelques scrupules en lisant cette nouvelle contribution (très riche comme d'habitude) réalisée sur un temps de repos que JL n'aura pas pris.
    Respect.
    Concernant les médias il n'est pas utile (à mon avis) de déplorer entre nous les interventions partiales des uns et des autres (journalistes). On a tous constaté que le papier de C. Barbier, il y a une dizaine de jours, était inqualifiable: un commentaire à l'attention du journal concerné et de C. Barbier en particulier s'imposait. C'est pour ma part ce que j'ai fait.
    J'ai déjà donné l'exemple suivant: "Le Monde" avait titré en première page (début février, je crois): JLM-MLP, le match des populismes.
    Ce titre a valu au journal un abondant courrier et une tribune du médiateur (du Monde) qui donnait suite à ces courriers. Si un article que nous jugeons déplorable n'est pas suivi de notre part d'une réaction envers son auteur ou le média concerné, alors ne nous plaignons de rien...
    Et même remarque envers le PS et la campagne de FH. Il faut les "harceler", par exemple sur l'ostentation qui a été la leur la semaine passée, sur le concordat, sur .... (ce ne sont pas les exemples qui manquent !)

  27. 327
    Courrierlecteur dit:

    @Fred dit:
    27 mars 2012 à 17h11
    "Le meeting au Grand Palais de Lille, ce mardi 27 mars
    sera diffusé en direct sur placeaupeuple2012.fr à partir de 19h, ainsi que sur I>Télé et LCI."

    Sur place au peuple pas de problèmes bien sûr. Mais, je ne voudrais pas être rabat joie mais, comme par hasard FH improvise un discours d'une de 1H, 1H30 à Boulogne au sujet des suites des affaires de Toulouse. Compte tenu du Black out des médias au sujet de Jean-Luc Mélenchon...

  28. 328
    Catm dit:

    Un beau lien venant du syndicat des métallos belges : http://www.metallos.be/mots-cles/melenchon
    Et encore ici: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120323_00135531

    Il n'empêche, votre prise de la bastille fait parler du FdG, en bien ou en mal, mais on en parle, ça permet de discuter et je constate une même attente par ici. Le problème c'est que tout est plus compliqué en Belgique, il y a le nord et le sud, on pense pas pareil des deux côtés. Certains dirigeants flamands stigmatisent les rouges, les syndicats, etc., la droite décomplexée se sent à l'aise dans cette Europe moribonde.

  29. 329
    jprissoan (69) dit:

    pour le SMIC, j'ai compris la chose suivante : au 1er juillet 2012, il est augmenté de 120€ bruts ; de 120€ bruts au 1er juillet 2013, 120€ au 1er juillet 2014 et ainsi de suite 120€ le 1er juillet 2016, soit une augmentation brute totale de 600€ sur 5 ans. (chiffres arrondis)
    y'a de ça non ?

  30. 330
    Lecabestan dit:

    Pour répondre à toutes ces questions sur l'école, prenez le temps de regarder cette vidéo de la vidéothèque : voeux à la communauté éducative.
    Je l'ai passée à tous mes copains instits et profs (je ne suis pas dans l'enseignement) car Jean Luc Mélenchon veut relancer les DDEN (délégués départementaux de l'éducation nationale) et restaurer les RASED (réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) démantelés par sarko (ça ne se voit pas).
    Pour moi, c'est une preuve de sa volonté de tirer notre pays vers le haut plutôt que de l'enfoncer dans la misère pour enrichir encore plus quelques uns !

  31. 331
    jppl dit:

    @ Elisa 15h05.
    Désolé que ce terme que j'ai mis entre guillemets, puisse prêter à confusion. Je sais qu'en Chine Mao c'est "le grand timonier". Je vous rassure, je l'ai utilisé au sens premier et marin, celui qui tient la barre, le timon.et le bon cap.
    Pas de double sens pour moi et totalement d'accord avec vous, surtout pas d'idole ni de guide et encore moins de culte, je connais trop mon histoire et celle de ma famille pour tomber dans un tel travers.
    Vous conviendrez qu'un navire sans barreur est un bateau ivre et chez nos adversaires je me demande souvent qui tient la barre...

  32. 332
    vm dit:

    @Giffard 304 (16h54)
    Cher camarade, sois sûr que même si on ne te répond pas tout de suite et directement, les intervenants de ce blog sont tous sensibles à cette information et à la façon très juste dont tu la présentes ! Le suicide d'un chômeur !

  33. 333
    j-louis dit:

    Pour faire suite à Charles (17h32), et d'autres, sur cette question d'augmentation du smic, J.Généreux est à Rennes ce soir. Si d'aucuns qui passent ici participent à cette réunion, peuvent-ils rapporter des éléments clairs aux lecteurs de ce blog qui se posent des questions, à la lumière des réponses attendues de J. Généreux lors du débat ? Ce serait bien.
    Pour ma part, je ne peux y être, sinon je me serais volontiers plié à ce petit exercice de clarification.

  34. 334
    l'hallebardier_95 dit:

    Depuis une semaine, comme le pointent ici plusieurs posts, c'est le silence très révélateur des média dont radio-TV sur le FdG. Pendant ce temps-là, sans cesse, ils nous rabâchent les oreilles avec infos et spéculations autour des horreurs de Toulouse et Montauban, mais passeront presque sous silence cet acte désespéré d'un chômeur de 40 ans qui a essayé, hier, de s’immoler par le feu dans le pôle emploi de Dieppe, et ceci suite à sa radiation!
    En effet, deux poids, deux mesures: Merah, ça ramène des voix en faisant peur, par contre la détresse d'un chômeur, c'est l'inverse! Voici donc une attitude médiatique très révélatrice du comportement délibérement "partisan" des média. Ils se comportent comme les agents électoraux des nantis. Ne serait il pas, plus que judicieux, que Jean-Luc Mélenchon traite, au moins en meeting de ce flagrant et récurrent délit des media qui ne reflètent plus la réalité sociale du pays aux seuls fins du maintien des pouvoirs en place? En outre, en contre pouvoir, ne faudrait-il pas réfléchir à la mise en place une radio, voire TV, appelé "l'humain d'abord..ou "Résistance"?

  35. 335
    Elisa dit:

    @jppl
    Ok pour le barreur, ce que n'empêche pas la collégialité des décisions.

  36. 336
    Nafissatou dit:

    Après l'intermède "Mer et Soleil" de la Réunion, n'oublions pas que les crises financière et écologiques continuent de faire rage, en Europe et ailleurs. Illustrations par trois articles édifiants... Retour aux basiques du vote "Front de Gauche", moins enthousiasmants, mais très parlants:
    Presseurop: "L’Europe est en passe de devenir un paradis pour les patrons. Sur le dos des travailleurs", déplore Apostolos Kapsalis, de l’institut de recherche de la confédération syndicale grecque GSEE.
    John Donovan, le cauchemar de Shell, ou comment "une tête dure" résiste au géant pétrolier.
    En Inde, un village d'irréductibles antinucléaires, malgré les centaines d'arrestations!

  37. 337
    jacques chanéac dit:

    Merci à tous ceux et en particulier à Charles (324) qui ont apporté leurs explications aux questions que se posait un camarade sur la hausse progressive du SMIC. C'est aussi cela l'esprit du FdG et des commentaires au Blog de notre candidat. On n'a pas la vérité révélée sur tout mais on travaille, on réfléchit et on essaie de s'entraider....convaincus que notre combat est juste, même s'il n'est pas toujours facile et se heurtera (mais celui des autres aussi) à des réticences, des difficultés et des interrogations auxquelles nous nous efforcerons toujours de répondre au mieux. La progression du FdG laisse penser que ni son programme, ni ceux qui le défendent avec tant d'énergie ne sont totalement à côté de la plaque...
    Un petit conseil pour finir. A tous ceux qui n'auraient pas pris connaissance du No 304 de l'Humanité Dimanche consacré essentiellement à La Bastille et à Jean-Luc Mélenchon, procurez le vous sans faute! Deux phrases fortes de Jean-Luc dans ce journal pour vous mettre l'eau à la bouche : "Nous allons à contre-courant d'une culture qui ne parle que de chiffres, d'argent. Cela coûte moins cher de vivre heureux que d'organiser le malheur..." Et bien sûr : "Il n'y a rien de plus anticapitaliste que l'Humain d'abord". Que dire de plus?
    Fraternellement

  38. 338
    BIBI dit:

    Jean Luc mais où étais-tu ces dernières années pendant que je votais communiste au premier tour et socialiste au deuxième ? Maintenant j'ai changé, je vote Front de Gauche au premier... et au deuxième ! Et pour me faire changer il faudra que le petit François change son programme !

  39. 339
    Margaux dit:

    Jean-Luc Mélenchon c'est le meilleur !
    J'aimerai bien le prendre dans mes bras et le remercier *soupir*
    Je suis en terminale littéraire et dans ma classe presque tout le monde se mobilise pour le front de gauche, je trouve ça génial.

  40. 340
    That's dit:

    Concernant les PME et TPE voir « Pour une caisse de solidarité productive » par Thomas Maurice, Michèle Leon et Pierre Nicolas : http://projet.pcf.fr/16097

  41. 341
    Louis St O dit:

    241 @Antraigues

    « Selon un sondage Ipsos réalisé pour Radio France, France Télévisions et Le Monde, le candidat du Front de Gauche gagne 1,5 point en une semaine, à 13% »
    Tout à fait normal, comme tout le monde le sait, 14% + 1,5% = 13%
    Moi, je pense qu’il doit y avoir une erreur, 14% + 1,5% = 9,999%

  42. 342
    Red Lion dit:

    @ françois des landes et Charles :

    Merci d'avoir pris le temps de me répondre et de m'éclairer - c'est pour la bonne cause :-)
    Les arguments me vont parfaitement et j'engrange afin de m'en servir.
    Si j'ai bien compris (vous m'arrêtez si je me trompe) il s'agirait de :

    - rétablir une équité en opérant un basculement des cotisations sociales des PME/TPE vers les grands groupes et grandes entreprises,
    - permettre un différé de paiement (ou un étalement) des cotisations sociales d'URSSAF par ex. afin d'alléger l'augmentation inévitables des frais fixes,
    - Créer, promouvoir et encourager l'emprunt à taux zéro autant pour soulager temporairement l'augmentation de la masse salariale (fonctionnement) que pour générer de la trésorerie (investissement).
    J'ai bon ? ;-)

    @ Dudu44 : merci également mais une remarque tout de même à propos de ce qui m'apparaît comme un espoir "pour certains patrons, jouer un peu sur la marge pour absorber une partie du surcoût salarial".
    Ça, j'oublie direct car, bien que je sais que certains patrons seront prêts à revoir leur marges, ça restera à mon sens marginal.
    En revanche, j'ai bien saisi ta démo qui veut que, sur la base d'un part de main d'oeuvre représentant 60% de la masse salariale, une augmentation de 20% n'engendre un surcoût salarial que de 12% ! C'est un excellent argument qui, couplé aux arguments développé par françois des landes et Charles, permet d'expliquer la faisabilité de cette mesure. Chouette !
    Ce soir, je vais m'en servir lors de la discussion qui suivra l'écoute collective entre voisins programmée chez moi...
    Résistance !

  43. 343
    ETIENNE dit:

    @ tous
    + de 24000 consultations du blog en 24 heures.....

  44. 344
    Charles dit:

    Bingo! Merci That's (18h21)
    Pour ce lien! Je ne l'avais pas lu, mais c'est l'un des dispositifs dont j'avais entendu parler...Le SMIC à 1700€ ne met pas en danger les PME et TPE. (Oui, mais ça on le savait déjà, restait-il de pouvoir l'expliquer!) ;-D

  45. 345
    Ingo dit:

    Voila le lien pour le live à Lille à 19h : http://www.placeaupeuple2012.fr/meeting-de-lille-mardi-27-mars/

  46. 346
    Thierry dit:

    Que répondre à l'interrogation concernant l'interview de PL ce matin chez Aphatie (360 000 euros par part ou par foyer fiscal) ? Arrêt sur Images publie un article aujourd'hui sur ce "flou".
    Merci par avance et bon meeting ce soir

  47. 347
    jack.brooks dit:

    La Matinale de Canal + D'aujourd'hui, avec une Caroline Roux "plus malhonette, tu meurs".

    Pour affirmer sa these comme quoi l'affaire de toulouse va faire repasser MLP devant le FdG a la troisieme place, elle compare un sondage Ipsos d aujourd hui au sondage BVA d'avant. Or, le sondage Ipsos n a jamais mis le FdG en troisieme position, et les deux institut ont une "cuisine " differente a partir des resultats brut. Bref, elle compare l'incomparable. Apres ca, on ne s etonne meme plus qu elle ne mentionne pas qu entre les deux Ipsos, le FdG progresse et MLP preds des points.
    Je ne crois pas au sondages, mais elle, ne suit meme pas la logique de quelqu un qui y croit.

  48. 348
    Michel Berdagué dit:

    25 longues années de privation d'emploi pour cause de militantisme aggravée syndicale de Luttes et politique, je n'ai pu qu'être debout en luttant dans les Comités CGT.Le temps et avoir du temps sont fondamentaux pour une fois que tu as compris que tu es barré de toute embauche,tu t'informes,tu deviens un vrai rat de biblio, tu lis,tu te renseignes,tu vas même au journal "les échos" pour fouiller les archives, là "ils" te refusent la 3ième fois surtout que tu as donné la doc à la CGT encore un syndicat qui reconnait que le grand patronat possédant applique une lutte de classe dont il assure qu'ils sont prêts à gagner - sauf un hic le Front de Gauche d'où leur hargne leur haine-. Nous faisions à la première heure l'ANPE cadres et non cadres,les ASSEDICS. Au début à 2 puis plus nombreux pour lutter et obtenir un emploi mais où c'est très difficile ce sont les craintes qui deviennent angoisses puis détresses, là nous pouvons nommer les responsables et les systèmes organisés pour te faire craquer. Les culpabilités,les traiter d'assistés, voire d'inutiles,alors que c'est très limite pour chaque personne , ceux qui sont en conscience responsables de ces paroles et directives tueuses sont des vrais criminels car sous couvert d'institutions gouvernementales ils agissent en connaissance pour distiller des troubles humains. Les gestions managériales sous couvert de performance, de rentabilité,d'efficacité,.... atteignent au plus profond le psychisme.
    Nous dénoncions à l'ASSEDIC ces méthodes très brunes il y a plus de 20 ans.....
    L'Humain d'abord n'est pas un slogan, c'est le pouvoir d'être libéré des décisions mortifères que le capitalisme génère par leurs chiens de garde médiatiques et de gestion privée tout fric.

  49. 349
    Red Lion dit:

    Merci pour le lien That's !
    Cette Caisse de Solidarité Productive représente l'argument n°1 permettant d'expliquer l'augmentation du SMIC à 1.700€ sans difficultés pour les entreprises ne crainte de voir les prix s'envoler.

  50. 350
    Francine DUCROT (ST LEU Réunion) dit:

    Oui, c'était un beau et grand meeting – pour notre petite île, réunir 3000 personnes, c’était un sacré défi! Comme l’a dit JL Mélenchon, c’est notre reprise de la Bastille à nous! Est-ce pour cela qu’il m’est apparu un peu mégalo, notre candidat (mais en même temps, n’est-ce pas normal qu’un chef d’état potentiel soit charismatique) ? Est-ce pour cela qu’il a marché dans les pas de Kennedy (malgré son antiaméricanisme aigu!), en évoquant sa nouvelle frontière à lui, cette terra incognita : la mer ? Mais, au-delà de cette évidence : que les océans regorgent de vie, de ressources énergétiques et minières, il faut s’interroger, et demander au Front de Gauche de rendre des comptes sur cet aspect du programme. Dans une lettre au Parti Communiste Réunionnais (ici : http://www.wmaker.net/socialisme/Jean-Luc-Melenchon-repond-aux-propositions-du-Parti-Communiste-Reunionnais_a2558.html), JL Mélenchon en parle plus précisément, et cette exploitation des océans résonne de façon inquiétante. Je souhaite que le Front de Gauche n’oublie pas qu’une grande partie de militants écologistes l’ont rejoint, séduits par la planification écologique et sa vision d’un monde respecté et durable. J’espère que Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche venue des Verts, veille au grain. L’humain d’abord, soit – mais l’humain ne peut continuer à exister qu’en même temps que les autres espèces vivantes. La terre est mal en point, c’est un fait – de grâce, laissons la mer en paix.

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1227 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive