26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 719 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1327 »

  1. 351
    françois des landes dit:

    red lion,relis aussi ce qu'a écrit charles au 324, pour ma part je ne peux m'appuyer que sur ce que j'ai entendu parmi tous les discours, mais je n'ai rien de concret à t'apporter ; par contre je me souviens que Jean-Luc Mélenchon a le souci de ne point écraser les petits patrons : mais tu as raison, pour convaincre, il faut avoir des réponses claires et référencées ; ce qui manque un peu aux autres candidats ; et vlan !

  2. 352
    Menjine dit:

    @Michel Berdagué
    Très émue de lire ton expérience militante.
    La conclusion que tu en tires est imparable et fait comprendre à chacun le sens de notre engagement.
    Merci d'en avoir fait part :" 'Humain d'abord n'est pas un slogan, c'est le pouvoir d'être libéré des décisions mortifères que le capitalisme génère par leurs chiens de garde médiatiques et de gestion privée tout fric".
    Tous ensemble et Solidairement.

  3. 353
    Jean-Luc T dit:

    Ca parait fou ce que je vais dire, mais je suis persuadé qu'avec Jean-Luc Mélenchon la France peut et doit redevenir le Nouveau Monde.
    Tout au long de ses meeting et autres interventions, il a jeté les prémices de quelque chose d'Enorme ! Au début je ne comprenais pas très bien où il voulait en venir avec sa planification écologique, fort sympathique à priori, mais me disais-je aujourd'hui un candidat moderne se doit de parler d'écologie.
    C'est dans ses derniers meetings que les choses se sont définitivement éclairées, particulièrement à Villeurbanne, mais surtout à La Réunion où le Visionnaire nous a montré toute la portée universelle du projet de planification écologique.
    Avec (comme toujours avec lui), une deuxième lame, car en démarrant son projet à La Réunion, c'est aussi une autre façon de dépasser définitivement l'ére de la colonisation en montrant que cette île n'est pas ce certains disent, c'est à dire un boulet économique pour la métropole, mais un phare pour l'humanité universelle et ça, c'est Révolutionnaire aussi !
    J'en suis bouleversé

  4. 354
    citoyenne21 dit:

    en ce qui concerne la fréquentation assidue dès la maternelle, il y a hélas des parents qui préfèrent chouchouter leurs enfants à la maison le plus longtemps possible plutôt que de leur permettre de s'émanciper en compagnie de petits camarades de leur âge à l'école ou pour ceux qui travaillent, qui ne forcent pas la nounou à les y conduire (ce qui revient au même).
    C'est pourtant dès la maternelle qu'une dyslexie peut être décelée ou des problèmes d'élocution et corrigée au plus vite ! quand cela se découvre en CP ou CE1, hélas les dégâts sont déjà faits et les gosses auront pris du retard par rapport aux autres ! donc il est impératif que les parents trop protecteurs comprennent que non l'école n'est pas une punition pour leurs mômes mais une ouverture vers d'autres découvertes (les enfants existent et sont heureux aussi aussi hors du giron familial) !

  5. 355
    Mélopée dit:

    Pour Red Lion (27 mars 2012 à 16h04

    Il y a un article sur agoravox sur Voilà pourquoi le SMIC à 1700€ est possible avec moult discussions sur les arguments que tu rencontres.

  6. 356
    Red Lion dit:

    @ françois des landes
    J'avais vu et bel et bien lu son commentaire et j'avais répondu en 343.
    C'est limpide contrairement aux autres candidats qui programment du flou, quand ils programment ! Et vlan 2 !

  7. 357
    michel 74 dit:

    Formez-vous camarades à la résistance citoyenne ! formez-vous à la résistance intellectuelle ! formez-vous en tant que citoyen, nous sommes plus que des contribuables ou des consommateurs, résistons contre l'oppression de ceux qui vous disent qu'une vie meilleure n'est possible qu'avec les lois invisibles du marché. RÉSISTANCE !

  8. 358
    lentendu dit:

    Je veux ici défendre la prestation de Clémentine sur Canal + hier soir et je dis que Clémentine a été parfaite dans son rôle. Elle a passé les messages qu'elle voulait passer et a très bien représenté et défendu Jean-Luc. N'oublions pas le principe de l'émission qui consiste à faire rire à travers des films montage ou des images triées au microscope. N'hésitant pas à harceler les gens pour atteindre leur but.
    On aime ou on aime pas mais en tout cas Clémentine a très bien compris le principe et j'ai aussi beaucoup apprécié sa remarque sur le fait que cette émission se moquait pas que des célébrités. En finissant magistralement en faisant remarquer au journaliste que Jean-Luc n'avait pas besoin de lui pour exister pas comme tout les autres candidats qui se sont pressé pour paraitre dans cette émission.
    Au passage : bravo à Jean-Luc pour montrer encore aussi ici sa différence.

  9. 359
    ermler dit:

    Jean-Luc Mélenchon a-t-il décidé de se passer des grands médias durant les quatre dernières semaines de la campagne ? Le refus d'être interviewé sur RTL par Aphatie me laisse perplexe. Peut-on, à ce moment de la campagne, s'offrir le luxe de "boycotter" un journaliste, aussi hostile soit-il ?
    Apparemment pas de réaction non plus du FdG face à la suppression de toutes les émissions politiques sur TF1, France 2, France 3 pendant la campagne officielle. (un comble !). Que ce black-out arrange Hollande (qui ne sait plus quoi dire) et Sarkozy (qui n'a que trop parlé), je peux comprendre, mais pour Mélenchon qui dans cet exercice surclasse tout le monde et qui, plus qu'aucun autre, en ce moment, suscite l'envie de l'écouter, c'est une vraie frustration !
    Bon, si quelqu'un de plus avisé que moi en matière de stratégie politique pouvait éclairer ma lanterne... En attendant on fonce tous à Lille et on ne lâche rien !

  10. 360
    dan dit:

    Bon il y avait déjà eu ce gros problème de l'abstention lors du vote du MES et du nouveau traité. Je lis maintenant cette question des langues régionales et du droit réglementaire laissé à la discrétion des Régions. Je pourrais y ajouter la question de la mise en avant du contrat dans l'entreprise au détriment des conventions collectives. Pas un mot sur une augmentation du SMIC.
    Bref ce qui est fort (et pénible) avec hollande c'est qu"il est toujours dans l'entre deux. Et comme disait M. Aubry "là où c'est flou c'est qu'il y a un loup". Mais le fossé se creuse et la République est entrain de foutre le camp, et si c'était le but ? Alors électeurs socialistes : réfléchissez bien avant de voter !

  11. 361
    Robert Verbrugghe dit:

    Mr Mélenchon, écrir pour vous est un plaisir? Sachez que pour moi, lire votre billet est un régal et je le guette avec impatience. Merci et comme nous, ne lâchez rien !

  12. 362
    Nicolas G30 dit:

    352 Francine, ce serait le petit président qui aurait dit ça, j'aurais compris ton inquiétude. C'est justement pour éviter un pillage des ressources maritimes et une marchandisation destructrice que cette grande perspective fut tracée par Jean luc Mélenchon.La planification écologique sera la révolution technique et humaine du 21eme siècle, quel beau dessein ! Cela m'enthousiasme autant que la vision du meeting de Lille, c'est merveilleux.

  13. 363
    Philippe GIRODIER dit:

    Je suis partagé entre ce bel espoir que j'ai le bonheur de partager avec vous tous et les vacheries envoyées au quotidien par les journaux, radios et TV !
    Ça me rassure dans un sens ! Ils ont la trouille devant cette montée populaire y allant des bonnes vieilles méthodes. On se croirait revenu au temps de l'anti-communisme primaire. Je n'ai pas pu résister à l'envie d'aller voir ce qui se passait sur RMC, du côté des "grandes gueules". Tous unis contre Mélenchon : de l'avocat facho au Marseillais démago, ils n'avaient qu'une cible : Mélenchon. Je sais que pas mal de gens tomberont dans ce piège minable, mais je sais aussi que cette vague enthousiaste ne se brisera pas aussi facilement. J'y crois fort car ça se sent, ils ont la trouille.

  14. 364
    sylvie974 dit:

    J'étais au meeting de Jean Luc ce dimanche à la réunion, l'enthousiasme y étais, la conviction aussi. Le samedi midi au journal d'antenne Réunion, pas un mot sur son arrivée. Le lundi ds le JIR (journal de l'île) un article titrait :" 3000 curieux au meeting de Mélenchon !". Non, Mr le journaliste, nous étions 3000 soutiens dans une symbiose et une volonté commune d'en finir avec ce simulacre de gouvernement. Quant au journal TV d'antenne Réunion, la journaliste se croyant pertinente demande à Mr Mélenchon s'il connaissait le prix de son billet d'avion ! Question à laquelle il a répondu "c'est mon équipe qui s'en occupe", et on le comprend. Mme la journaliste si vous lui aviez demandé le prix d'un ticket de métro il aurait su vous répondre, lui ! Alors je comprend l'agacement de Jean Luc face à ces questions stupides, sans parler de celles auxquelles on ne lui laisse pas le temps de répondre et qu'on lui reproche ensuite d'esquiver. Tout cela ne vous grandi pas Messieurs dames les journalistes. On fera sans vous, et on y arrivera. Merci à tous pour ces moments magiques que nous traversons en ce moment sous l'impulsion de M. Mélenchon. Au 2ème tour !

  15. 365
    Ydaho dit:

    Il y aurait plus de 15 000 personnes a Lille ! y'en a au moins cinq mille qui ne rentreront pas a l'intérieur !
    Je comprends de plus en plus pourquoi les Médiacrates font ces mines d'enterrement lorsqu'ils parlent du Front de Gauche, ils savent que nous avançons !

  16. 366
    Patricia Donars dit:

    Du rouge, oui, ça tombe bien c'est ma couleur préférée et j'en ai plein ma garde-robe ! D'ailleurs à la Bastille, j'avais mis mon manteau rouge, d'accord plutôt bcbg, mais à 58 ans j'ai du mal à m'habiller comme une gamine... Alors faisons de cette couleur notre signe de reconnaissance, mais sans se soucier du genre... D'ailleurs le 18 mars j'étais rouge jusqu'au bout des ongles !

  17. 367
    sergio dit:

    Bravo Martine ! Une pugnacité remarquable ! Tu n'as plus besoin de lire tes textes ! Tout vous porte, les leaders du FdG pour notre Victoire à tous !
    Lille est bondée, pleine d'énergie et de fougue ce soir, pour en finir avec les Sarkomerkel et Hollande.

  18. 368
    Ydaho dit:

    Je rectifie, c'est 15 000 dans la salle, et personne ne sait combien dehors ! C'est incroyable ! les gens sont massés dehors assis sur les pelouses ou les trottoirs, quand on voit les photos sur façebook, on croirait voir des photos de la Bastille, mais non, c'est bien a Lille ! les "autres" doivent être "vert" !
    Ce n'est plus la dynamique du FdG, c'est la Dynamite ! Nous faisons sauter tous les verrous !

  19. 369
    Red Lion dit:

    Ydaho, au début du meeting, il a été annoncé 23.000 personnes entre l'intérieur et l'extérieur.
    Avec les 12.300 connectés, on est a plus de 35.000 ! Énorme !

  20. 370
    dolmen44 dit:

    Pendant ce temps Sarkozy à fait 9000 au meeting de Nantes d'après Le Point.fr. Flop !

  21. 371
    Mirwais dit:

    Merci Jean-Luc pour la clarté de tes discours. Tu comprends les problèmes de la France et des français. Tu proposes un programme construit, ambitieux et réaliste. Tu es notre oxygène, notre espoir!
    Les ouvriers, les techniciens, les ingénieurs sont derrière toi. Nous avons besoin d'une nouvelle politique industrielle. Donnons les moyens à la recherche, au développement et à l'outil de production. Que l'on arrête avec cette politique de R&D au service du marketing suivant une logique capitaliste. Aspirons tous au changement. Vive la révolution citoyenne.

  22. 372
    Ingo dit:

    E N O R M E ! Merci à tous... voila nous sommes en route !

  23. 373
    albireve dit:

    Mais comment fait-il?

  24. 374
    Maria dit:

    On a bien franchi la marche suivante ce soir! Vous ne savez pas a quel point je vous envie les Français, pour ne pas pouvoir voter avec vous. Mais on se retrouveras après. J`en suis sure. Il y a tant de boulot a faire partout en Europe.

  25. 375
    Sylvain dit:

    Magnifique: plus de 23 000!

  26. 376
    Hélène dit:

    Exactement Maria (22h04) : en Europe. Enfin un discours européen, qui reconstruit le rêve, même si la bataille sera rude.

  27. 377
    fred dit:

    Au meeting de Lille. Tout simplement incroyable !

  28. 378
    la pavana dit:

    je viens de suivre le meeting de Lille. Une nouvelle étape est franchie, on tient bon !
    on ne lâche rien !

  29. 379
    lionel-pg44 dit:

    dolmen44

    Ah, il fait mieux que nous... 9000, nous avons fait un peu plus de 6000.
    Il faut dire que lorsqu'on a projeté 4000 personnes au Zénith de Nantes... et lorsque l'on a vu la salle, on a eu les jetons.
    C'était une première. 120 000 à la Bastille, 23000 ce soir à Lille. Combien à Toulouse, Ma

  30. 380
    olivier dit:

    Comment peut on voter autre chose que Front de Gauche ?

  31. 381
    Ydaho dit:

    Et la madame du meeting vient bien d'annoncer 40 000 connections en live.
    On était extrêmement nombreux ! et ici, l'internationale et la marseillaise ont été chantés a tue tête !
    Avec le poing levé (c'est des groupies). Il y a une clameur qui s'élèvent partout dans ce pays. Résistance !
    J'ai mon tee-shirt rouge ! mon drapeau sur la maison ! Je suis dans la clameur !

  32. 382
    ouilya dit:

    OUI, 23 000 personnes et 47 000 connexions pour ce meeting lillois.
    Merci à tous, merci à Jean Luc Mélenchon de finir en nous parlant d'amour et en lisant un poème. Comment après ça ne pas être en amour pour cet homme et ce qu'il porte !
    Résistance !

  33. 383
    Ingo dit:

    Oui. Comment peut on voter autre chose que Front de Gauche ? Oui comment on peut ?
    Bravo ! On est tous là, présent, unis. Oui comment on peut.
    Merci !

  34. 384
    Hélène dit:

    Une Rock-star, dit la Voix du Nord. Tous ces journalistes ont oublié (mais peut-être ne l'ont-il jamais su) ce que c'est que le Peuple (oui !) lorsqu'il veut reprendre ses droits... Alors ils fouillent dans leurs fiches, consultent wikipedia... "rassemblement"... voyons,... Messe ? Rock-Star ? Un truc sensationnel, quoi, qui ne parle qu'aux sens... Irrationnel, quoi...
    Allez, allez, encore un effort... Bientôt les mots vont s'articuler dans vos cerveaux et vous allez vous rendre compte comme c'est beau quand "les gens" se ré-emparent des mots des puissants... Faites gaffe, vous pourriez même y prendre goût...

  35. 385
    boris dit:

    Je voulais parler de Mélenchon à ma coiffeuse préférée ce soir, j'avais préparé mes arguments...Inutile, voter Mélenchon elle y pensait déjà. La vague se transforme tranquillement en tsunami et prendra dans le pire des cas son envol en deux temps. L'élan devient considérable, le PS va au-devant de sa décrépitude et l'implosion de ce parti en France sonnera le glas de la social démocratie en Europe.
    Nous vivons un moment historique et un mouvement qui nous dépasse prend corps.
    L'affichage reprend demain, on lâche rien...On attend avec impatience Le FdG à Marseille...

  36. 386
    François lemarechal dit:

    Nous avons des Bastilles partout à reprendre! la prochaine pour nous dans le languedoc roussillon c'est la place de la Comedie à Montpellier le 3 avril! Haut les Cœurs!

  37. 387
    NANOU 50 dit:

    Merci Lille ! Merci Jean Luc ! Sarko, dehors ! Le Pen, dehors ! Cahuzac et Hollande, aux pieds ! C'est nous la Gauche!

  38. 388
    Nafissatou dit:

    Ce soir, j'ai eu l'impression que JL, pour la première fois, y croyait vraiment, au FdG au deuxième tour! Il nous croit maintenant!

  39. 389
    Michel Matain dit:

    @ 373 albireve
    Mais comment fait-il?

    La question est comment faisons-nous ? Nous travaillons, nous militons,nous discutons, nous prenons les personnes une à une, nous tractons, nous e-mailons, nous collons,nous aimons, nous espérons, nous rêvons, nous y croyons et surtout nous n'arrétons pas et ça marche ! Bravo à tous ! Continuons !

  40. 390
    Matanapari dit:

    Je viens de voir votre meeting de Lille en direct.
    Je n'ai qu'une question : avez vous avec le front de gauche prévus un gouvernement, je parle des postes des ministres bien sûr. Car l'espoir est dans notre camp.
    J'ai beaucoup apprécié les idées autour de la mer : recherches et développements en accord avec le respect de l'écosystème.
    Suivant vos meeting sur internet, j'ai pu apprécier ce nouvel aspect de votre campagne que vous avez développé ce soir.
    Sinon merci aussi pour cette nouvelle poésie qui a clôt votre discours, c'est un petit rituel que vous garderez j'espère. La poésie nous porte vers la réflexion philosophique, et de la plus belle manière, c'est un vrai plaisir que de la partager.

  41. 391
    Dudu44 dit:

    @ Dolmen44 et Lionel-PG44
    le site du zénith de Nantes annonce une capacité maxi de 8500 personnes en configuration "deep purple" (tout le monde debout dans la fosse et 3000 assis). En tout assis, la capacité max est de 4900. Avec les personnes debout dans la fosse, on atteint les 6000 du 14 janvier. Sauf s'il y avait 3000 militants UMP dehors, Sarkozy n'a pas réuni 9000 personnes au zénith de Nantes.

  42. 392
    Observateur dit:

    Incontestablement le meilleur candidat, et de loin
    Démarche politique transparente, discours "positif ", timing sur la campagne impeccable
    Le bon sens parfois s'invite dans la politique...

  43. 393
    jprissoan (69) dit:

    Bravo les Cht'is ! on n'en attendait pas moins de vous ! (enfin, non, sincèrement, je ne pensais pas 23.000, là ça décoiffe). Oui, on est dans une nouvelle dimension, d(ailleurs Jean-Luc Mélenchon l'a senti et dit : il envisage comme une hypothèse sérieuse d'être en tête de la Gauche au 1er tour !
    de toutes façons, la rivière ne reviendra pas dans son lit : les législatives sont un gigantesque "second tour" et les luttes de l'automne un troisième tour. Le Fg est né et ne disparaîtra pas, le temps du chantage des soc lors des élections cessera.

  44. 394
    Guilloux dit:

    Encore un discours enthousiasmant. Je vote Jean-Luc Mélenchon au premier et au deuxième tour. Le Front de Gauche au pouvoir est une nécessité vitale pour le pays.

  45. 395
    JM77 dit:

    Enorme les gars du Nord !
    Toulouse, à toi de jouer. Juste une petite chose, car sinon tout était de mon point de vue parfait, quand Jean Luc a parlé du deuxième tour sans s'y inclure, du moins au début des 10 dernières minutes, le public m'a semblé alors assez distant voir déçu. Désolé j'interprète peut-être. Jean Luc, je crois qu'on est devenu gourmand, comme vous l'avez dit il y aura un gouvernement Front de gauche mais je crois que les lillois, les rouennais bientôt les toulousains n'ont pas envie d'attendre cinq ans. Ils le veulent et très vite. On fera tout, nous sur le terrain, pour s'en donner les moyens ! Même IFOP aujourd'hui nous annonce à 13,5%. Objectif 20% en 25 jours !

  46. 396
    Lilly54 dit:

    Waouh ! Jean-Luc Mélenchon tenait une "réunion publique" ce soir ai-je lu ce matin sur un de ces journaux si nombreux totalement acquis à notre cause comme chacun sait ici ! Avons-nous le droit de rire ! Oui j'espère encore qu'on nous laisse ce droit ! Tout ce peuple et ces images récoltées précieusement au fil des tweets pendant le meeting ! C'était énorme ! On est sans voix. Il me reste juste assez de souffle pour crier que notre démocratie est plus qu'en danger car rien sur nos chaînes télé sauf Mehra et DSK. Je prends l'engagement de définitivement fermer la télé. Mais, encore une fois, est-ce normal de ne rien dire même si nos rassemblements immenses sont la meilleure réponse qu'on puisse leur faire ? Si nous sommes au 2e tour, nous pourrons dire : nous sommes des titans. Un immense bravo et mille mercis à toute l'équipe du Front de Gauche et bien sûr à notre époustouflant Jean-Luc.

  47. 397
    david18 dit:

    France-Info ne sait toujours pas que Mélenchon était à Lille ce soir. Pas un mot à la radio, pas une ligne sur son site. Un scandale, alors qu'ils ont parlé de la soirée de Sarkozy et de celle de Bayrou !

  48. 398
    vicmarnin dit:

    Perso j'avais déposé un com sur le site d'Itélé en insistant sur le fait que comme le meeting serait suivi, ça apporterait de l'audience à la chaîne. Je ne sais pas si j'ai participé à la décision mais je suis heureux ce soir car le 59/62 a prouvé l'historique origine du socialisme chez les ch'tis.

  49. 399
    Polo dit:

    Ouh la la ! Discours hyper combatif de Jean-Luc à Lille ce soir devant une assemblée bigarrée de 23000 citoyens réactifs, dont beaucoup de jeunes, sourires aux lèvres. Presque tous les sujets abordés, comme si il fallait faire le point pour tout le monde. J’ai l’impression qu’on passe à la vitesse supérieure. Non seulement on lâche rien, mais on va tout emporter. Ayons à l’esprit qu’avec la jeunesse, l’insurrection devient probable. On prépare Toulouse, ça va être géantissime. La place du Capitole ne peut contenir que 25000 personnes !
    Hasta la victoria siempre !
    La révolution citoyenne n’est plus en marche, elle court maintenant !

  50. 400
    Jean Jolly dit:

    Nous avons atteint l’objectif, le principal but étant d’éveiller les « Éloïs » à la prise de conscience des « Morlocks » (roman écrit en 1895 par H. G. Wells).
    Pour la première fois de tous les meetings du Front de Gauche j’ai pris des notes (pour ne pas oublier et pour les raconter plus-tard). Il est clair que tout va crescendo. Même les meetings du Front de Gauche… à la finale, le « Parc des princes » va devenir exigu. On ne lâche rien, même pas la grand-mère qui est prête à devenir une délinquante pour sauver son petit garçon… rien de rien on vous dit !

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1327 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive