26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 122 879 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1127 »

  1. 1
    christelle dit:

    Ouf ! Je guettais cette note depuis ce matin ! Nous ne lâchons rien, il faut que les sondages nous restent favorables, oh, pas pour nous mais pour que Marine Le Pen comprenne bien que les évènements ne changent rien aux préoccupations des gens ! Cette semaine je tracte et j'affiche pour le meeting de Toulouse, c'est la dernière ligne droite et nous palpons autour de nous à quel point les choses peuvent encore changer !

  2. 2
    Ingo dit:

    Merci infiniment Monsieur Mélenchon d'être présent, merci ! Dans le possible prenez bien soin de vous.
    On est plus que jamais conscient de l'enjeux et on est là !

  3. 3
    jean ai marre dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon
    Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parle à leur tour après moi faute d’idée originale,

    C'est la seule façon pour que ce grand projet tombe à l'eau...
    Voila un axe de réflexion sur : comment dépenser intelligemment l'argent de la recherche...

  4. 4
    Dominique Buisset dit:

    Pourquoi le « projet (français) de véritable vaisseau d'exploration océanique », est-il appelé Sea Orbiter ? La langue française serait-elle impuissante à désigner ce genre d'objet ? Ou bien, poète de langue française, dois-je me mettre tout de suite à écrire en anglais ?... Je devrais peut-être, si mes camarades chercheurs scientifiques renoncent à vivre dans leur propre langue...

  5. 5
    thery dit:

    Bonjour a tous, et a Jean-Luc. Je l'ai visualisé avec les journalistes a la Réunion, mon cher, comme je l'avais laissé entendre dés le début des meetings il y a 2 mois. La course effrénée (meetings,interview,débats,discussions avec les groupements de tous genres) ça commence a peser, je vois sur votre visage que 20 heures d'avion laisse des traces il y a encore 27 jours! comment allez vous tenir ? Car en face vu le score du FdG, ils sont inquiets donc ils vont essayer de vous piéger, vous avez l’expérience Ok ! Mais Cool ! Récupération obligatoire car l'homme ne peut tenir a ce rythme sans faire un faux pas. Je ne veux pas être l'oiseau de mauvais augures alors doucement récupérez un peu pour mieux rebondir lors des futures confrontations. En tous cas, nous vous suivons et soutenons moralement résistance, ne lâchons rien. 6eme république. 1er/2eme tour Mélenchon !

  6. 6
    lentendu dit:

    J'espère que les records de coms atteints ici auront compensé le temps pris sur votre repos pour rédiger ce nouveau billet.
    Merci pour ça : On est à 100 % avec vous.
    Accrochez vous ! Résistance !
    Et Que se vayan todos !

  7. 7
    Dupdup dit:

    Vous avez raison de souligner dans votre article que la mer est l'un des principaux enjeux. Pourtant on n'en parle peu en général. Et pas du tout dans cette campagne présidentielle. L'une des plus grandes menaces qui pèse sur la mer est l'acidité croissante de l'eau. Cette acidité détruit les coquilles de nombreux mollusques. L'écosystème s'en ressent déjà et nul doute qu'au train où ça va, il ne restera plus beaucoup de vie dans nos océans. Et quand on sait l'importance de cette ressource pour l'alimentation humaine... !

  8. 8
    Zapping dit:

    Reportage de l'AFP sur le déplacement de Jean-Luc Mélenchon à La Réunion :
    http://www.dailymotion.com/video/xpp9vi_j-l-melenchon-a-la-reunion-afp_news

    "Hauts les coeurs ! Ardents à la Lutte !

  9. 9
    Eric RAVEN dit:

    Encore une note de circonstance et qui nous parle simplement mais bien autrement...
    "Tous les citoyens français savent – plus ou moins confusément – que l’enjeu de la campagne présidentielle est la disparition du monde qui apparut au cours du XXe siècle" (Bernard Stiegler)
    Pourquoi les journalistes et le candidats (sauf le notre) n'en parlent ils pas ?
    Or, c’est l’évitement de cet enjeu, sinon sa dissimulation, qui pourrait se révéler être suicidaire – sinon pour le candidat à la présidence qui parviendrait à être élu (par le fait même d’avoir contourné cette question), du moins pour le président effectivement élu qui serait issu de ce scrutin, et sur la base d’un tel refoulement.
    Soutient et fraternité à tous

  10. 10
    CloS dit:

    La semaine dernière, je me suis acheté des lacets rouges (c'est une nouvelle mode paraît-il !).
    Courage, M. Mélenchon, dans cette rude campagne !

  11. 11
    la pavana dit:

    Quelle pédagogie sur la mer ! Bravo les réunionnais de t'accueillir ainsi. Tu es tout pardonné d'avoir maltraité un peu la planète avec cet aller retour. J'espère que les heures d'avion t'ont permis quelques heures de repos.
    Pour ce qui est des journaleux mal embouchés on connait mais il faut reconnaitre qu'ils se font rares et l'entretien de Médiapart était de qualité.
    Nous on ne lâche rien...

  12. 12
    Hold-up dit:

    "Enfin un candidat qui parle clair sur l'Afrique ! Pour le site d'information burkinabé San Finna, le candidat du Front de gauche [Jean- Luc Mélenchon] est le seul qui tienne des propos fermes et courageux sur la politique de la France en Afrique face à un Hollande, qui, lui, louvoie " : Article à lire

  13. 13
    Johan mondiot dit:

    Depuis le temps qu'on le dit ! Mais chaque jour, chaque intervention du candidat Hollande que l'on ne peut qualifier de socialiste sans un arrachement au cœur, oui, chacune de ses interventions nous rappellent une évidence : seul Jean Luc Mélenchon peut battre Sarkozy au deuxième tour. Hollande ne sera pas élu face a Sarkozy, c'est une certitude. La leçon du 21 avril est celle ci : pour battre la droite il faut un programme audible, cohérent et argumenté. Il ne suffit pas de se poser au coin du bois en attendant que le rejet de la droite face tout le travail. Heureusement que nous avons le candidat de gauche capable de porter notre espérance au premier comme au deuxième tour

  14. 14
    henri dit:

    Pour nous la mer sur la façade méditerranéenne, ce n'est plus que désolation, des emplois disparus par milliers, dans le secteur portuaire marchand et la pêche, un bronze cul de l'europe où le tourisme exploiteur agit tout le temps.
    En outre que d'attaques contre le milieu marin et les lagunes avec un urbanisme débridé et destructeur.
    Oui, la mer est un enjeu mais surtout une richesse à protéger, si j'ai entendu le discours de la Réunion et sa générosité, la base de toute exploitation des richesses marines et une réglementation sans faille.
    Tous les matins je vois la mer et l'étang de Thau, je connais les enjeux, ils sont énormes.

  15. 15
    obregon dit:

    J'ai telechargé votre long entretien (près d'une heure et demi) avec les journalistes de Médiapart.
    D'abord je tiens à dire que j'ai beaucoup apprécié que cet entretien n'ait pas été un entretien de copinage:en effet le dissensus, c'est la démocratie.
    Mon propos va peut-être paraitre un peu trop flatteur, mais c'est la vérité. Je trouve vos réponses remarquables, reposant sur idéologie parfaitement assise et maitrisée.
    Nous revisionnons chacune des parties en détail, et retenons au passage quelques arguments de premier ordre pour défendre telle ou telle position.
    Bravo, et merci pour cet entretien.

  16. 16
    morvandiaux dit:

    L'objectif de France Énergies Marines est de contribuer à la mise sur le marché par les industriels français d'une palette de technologies EMR répondant aux besoins d'un secteur en forte croissance sur la décennie. Réunissant un potentiel pluridisciplinaire de R&D et une capacité complète de moyens d'essais et de démonstration pré-industriels, France Énergies Marines est un accélérateur de la mise en place et du développement d'une filière porteuse d'innovations et créatrice d'emplois.
    Et un dossier documentaire sur le site d'Ifremer.

  17. 17
    Michel Berdagué dit:

    Oui récupération et dans tous les sens du terme. Votre aller et retour est fondateur, je suis impressionné par tout ce que j'apprends des eaux profondes et des sous marins pacifiques en projet,Jules Verne de notre enfance nous a fait bien rêvé. Votre écrit est un des plus importants: la Planification écologique avec la vision,l'idée,la pensée à partir de l'eau et du mouvement perpétuel de la mer mais là c'est en eau profonde plus ou moins inconnue à 85%.
    La Chine et les States et certainement les Russes se penchent sur ces recherches mais après des 10 ans et ces 5 dernières RGPP la Recherche de pointe Française est au plus mal. Vivement la Sixième République pour que tout notre Peuple en marche puisse vivre de belles choses.

  18. 18
    sergio dit:

    Cher camarade Jean-Luc,
    De ton billet je retiens dans m'immédiat trois choses : tu mets remarquablement en avant (et encore une fois !) une question jusque-là négligée (même par notre pingouin Rocard ambassadeur sur l'un des Pôles) et cruciale, l'importance de la mer dans la reprise en main écologique et sociale du cours des choses. Pillée, gravement polluée, très mal utilisée, elle est reconsidérée.
    Ensuite l'intention anti-républicaine de Hollande régionaliser le code du travail est dramatique. Ce Recul empêchera un traitement égal, une juridiction et des positions syndicales nationales. Hollande est donc bel et bien un droitier très dangereux. Il a déjà promis notre intégration totale dans l'OTAN, machine de guerre états-unienne et notre soumission au Marché de la Finance internationale et de son relai à Bruxelles, la BCE.
    Quels reculs par rapport à 1945 et 46, alors années capitales où notre pays a été capable de se libérer pour un temps des impérialismes, de conduire l'idée du non-alignement et de mettre les financiers à leur place. Je signale au passage que c'est ce beau programme du CNR appliqué par de Gaulle qu'étudient à travers "Mémoires de guerre" t. III, les élèves de Terminales L en 2012.
    Enfin, tu illustres encore une fois les coups bas de la presse, elle aussi en 45-6 affranchie des trusts financiers pour y retomber depuis, média grassement payés pour empêcher la réflexion, l'analyse critique et tout simplement la mise à plat des réalités, étiquetées d'avance comme "trop complexes et fragiles" pour être publiées.
    Jean-Luc, tu es le seul candidat démocrate au sens fort qui reste en France ; le Front de Gauche est l'unique solution politique qu'il reste pour changer le cours quasi-apocalyptique des choses.

  19. 19
    Ravard Yves dit:

    Jean-luc Mélenchon
    La mer Oui. Mais pour avoir voyagé à la voile autour du monde, il y a urgence. Les mers davantage que les océans sont extrêmement pollués sans parler des espèces en danger de disparition. Quant à l'exploitation, il faudra plus que de le rigueur... Reste ce que dit Eschyle de la mer: "Mais il y a la mer, la mer qui nourrit et toujours renouvelle la sève d'une pourpre infinie"

  20. 20
    phiphi the biker dit:

    Bonjour à tous !
    Jean Luc, prends soin de toi, et surtout fait attention de ne pas couler une bielle maintenant. Nous avons besoin de toi et du F de G !
    Je suis entrain de lire "circus politicus" (de je ne sais plus quels auteurs, qu'ils m'excusent, le bouquin n'étant plus à portée de main !), livre qui a été présenté par Ardisson lors de ton passage sur "salut les terrriens" et si je peux me permettre, je conseille de lire ce livre à vous tous lisant ce blog.
    On comprend mieux, si besoin était, les positions des différents candidats à la présidentielle (mais pas seulement d'eux seulement !) et ce qu'ils pensent de la démocratie !
    On voit pourquoi Sarkozy et Hollande refusent de débattre avec le FdeG, via Jean Luc. Des menteurs et hypocrites. Heureusement qu'il y a la toile pour shunter les médiacrates des télés propagande.
    Pas d'alternative pour moi, 1er tour : FdeG, 2 ième tour : FdeG ! pas question de vote utile. Je vais sur mes 59 ans, j'ai déjà voté utile. Plus jamais, quoi qu'il arrive !
    Je sais que nous sommes dans une dictature masquée (mais de moins en moins masquée) des plus riches qui écrasent les peuples, et qu'ils sont prêts à aller beaucoup plus loin pour conserver leurs pouvoir sans partage (voire les images venant de grèce !)
    Jean Luc, qu'est ce que j'aimerais te serrer la pince ou te porter l'accolade !
    Liberté, égalité, fraternité !

  21. 21
    GALLAND dit:

    Un grand merci à vous Jean Luc. J'aurais tellement de choses à dire ! j'étais à Villeurbanne, j'étais à la Bastille et je peux vous assurer que j'ai ressenti des émotions très fortes dans le corps. Je guette vos mots tellement ils me redonnent de l'espoir. Je croyais le peuple mort politiquement. Grâce à vous et aux idées du Front de Gauche que vous savez si bien faire passer, le peuple s'est réveillé. L'avant dernière fois que j'avais chanté l'Internationale c'était en URSS en voyage lors d'une rencontre avec des enseignants, la dernière fois c'était à la Bastille. Si nous pouvions la re chanter le 6 mai !

  22. 22
    Hold-up dit:

    13 - Johan mondiot
    " Seul Jean Luc Mélenchon peut battre Sarkozy au deuxième tour."

    Oui, plus le temps passe et plus nous en avons la vive et intime conviction. D'ailleurs, à propos du vote dit «Utile », jouons sur le mot et tentons une parade par une rapide et modeste méditation philosophique. On peut résumer le cœur de la « doctrine utilitariste » par la phrase suivante : «  Agis toujours de manière à ce qu'il en résulte la plus grande quantité de bonheur (principe du bonheur maximum) ». Il s'agit donc d'une morale eudémoniste (du grec eudaimonía = « bonheur », une morale où le bonheur n'est pas perçu comme opposé à la raison, bien au contraire, puisqu'il en est la finalité naturelle. Cette vision de la pensée « Utilitariste » est à l'opposé de l'égoïsme, elle insiste sur le fait qu'il faut considérer le bien-être de tous et non le bien-être du seul agent acteur. Conclusion : Le seul « Vote Utile », c'est le vote Front de Gauche ! Un vote stratégique et fondé : Liberté, Egalité, Fraternité. Le 22 avril 2012, je vote « Utile », je vote " Solidaire ", je vote Front de Gauche !

  23. 23
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    Malgré l'empreinte carbone, le voyage à la Réunion a été essentiel. D'abord parce que c'est un territoire miné par la pauvreté, le chômage et la vie chère, mais également un territoire en révolte contre l'injustice. Il aurait été impensable que le candidat de l'humain d'abord, ne s'y rende pas. Tu as tout à fait raison de dire que le ralliement de toutes les forces progressistes à ta candidature aurait un retentissement considérable, non seulement sur l'Ile mais aussi dans la métropole. Je me souviens amèrement, encore, du soutien du parti communiste réunionnais au candidat PS lors d'échéances précédentes. Retentissement disais-je car la Réunion c'est 600 000 électeurs inscrits mais aussi combien de réunionnais vivant sur le territoire métropolitain ? retentissement encore auprès des autres départements ultra-marins. Retentissement politique encore parce qu'être le candidat de la classe ouvrière, du féminisme et des plus pauvres, peut entraîner une lame de fond puissante. Celle de l'image du candidat qui veut que ça change enfin, vraiment et durablement pour tous ceux qui souffrent du sarkocapitalisme, tant il est vrai que lorsqu'une idée se matérialise et s'empare du plus grand nombre, rien ne peut l'arrêter. Au front de gauche on sait où l'on va, on sait avec quel candidat et pour quel résultat, il n'y a pas l'ombre d'un argument pour nous faire reculer, ni les pires bassesses, ni les coups les plus tordus.
    Chaque fois qu'ils attaquent le front de gauche, chaque fois qu'ils attaquent son candidat, c'est chacun de nous qui est touché, alors on en remet une couche et on se dit que s'ils en sont là c'est bien qu'on est sur la bonne voie. Ca énerve mais ça stimule. Encore au boulot pour convaincre les abstentionnistes, les hésitants et la...

  24. 24
    Nathalie dit:

    Gaspard Koenig, un candidat libéral-démocrate aux élections législatives de Londres 2012, ex-plume de Christine Lagarde compare la stratégie de conquête du pouvoir de Jean-Luc Mélenchon à celle de Sarkozy en 2007 et y voit des similitudes, notamment par sa capacité à savoir parler aux classes populaires.
    Je trouve son analyse très intéressante, d'autant plus que même s'il est à l'opposé des idées de Mélenchon, il lui reconnaît néanmoins un vrai talent (cliquer sur ce lien.)
    Il avait également déjà écrit un article intitulé "Ode à Jean-Luc Mélenchon" en août 2011 dans lequel il disait toute son admiration pour Jean-Luc, sa culture, son intelligence, sa capacité d'analyse et de réflexion, son talent d'orateur (même si en tant que libéral, il est à l'opposé de ses idées). C'est un vrai régal à lire (lien).

  25. 25
    reneegate dit:

    Félicitation tout d'abord pour ce discours politique à la Bastille. Notre révolution est un patrimoine riche en enseignement sur l'engagement de ceux qui l'on faite. Ta foi nous permet à tous d'être entendu.
    J'ai vu sur place de nombreux journalistes "people" qui commencent à flairer l'évènement qu'ils ne doivent pas rater. La situation de 3ème homme t'interdit je pense de trop les provoquer, mais nous attendons tous une loi sur le droit à l'information sans lequel le peuple se voit ravir toute possibilité de choisir mais aussi de sanctionner les gouvernants. Il faudra aussi que Pujadas, Delahousse,... s'expliquent et rendent des comptes sur leur silence quant à nos interventions en Libye, en Cote d'Ivoire, à leurs mensonges sur la situation en Syrie, à leur omerta quant à la mansuétude dont bénéficie un Thierry Gaubert (le parquet fait sauter 4 chefs d'inculpation sur 5) etc....
    La presse française a été acheté et à titre personnel je qualifie ces journalistes de vendus.
    Encore un fois merci pour ta chaleur et ta sincérité, merci aussi pour ton professionnalisme qui je l'espère te permettra de nous représenter (enfin) afin de créér un socle de valeurs humaines issues de nos lumières en 1789.

  26. 26
    NM38 dit:

    Bah, on vous pardonne bien volontiers ce que vous qualifiez "d'empreinte écologique déplorable". C'est pour la bonne cause, non ?

  27. 27
    Moon29 dit:

    Bravo, votre campagne est une telle bouffée d'air frais !

  28. 28
    Marion dit:

    Si on parle de la mer, on devrait aussi parler de la pêche excessive, de la poubelle qu'elle est aujourd'hui et des espèces en voie d'extinction! A voir, sur le site de Green Peace et se penche sérieusement sur ces problèmes.

  29. 29
    Roberto dit:

    Monsieur Mélenchon
    Avec l'or de vos idées et de votre chaleur humaine - dont je m'enrichis croyez-le bien - je sens aussi en ce billet une certaine amertume. Je comprend la dureté de votre combat. La cause humaine ne manque pas d'ennemis et comme c'est votre personne qui la représente au milieu des chiens et des loups, c'est vous qui êtes blessé en premier.. Mais - et j'espère que ma naïveté vous fera sourire - voilà ce qui m'arrive. Depuis quelques jours, moi qui m’énervait fort et trouvait dégueulasse à peu près tout propos radiophonique ou télévisé à votre encontre, je ne m'énerve plus. Je trouve toujours lamentable la façon dont on parle de vous et du FdG en général, mais tout serein : car derrière ces personnages je sens maintenant s’élever quelque chose de géant qui les met dans l'ombre et les rend à mes yeux tout petits. Ce sont les idées qui se propagent, les gens de la Bastille, ceux des meetings, ceux en lutte, au travail, dans les foyers, comme moi. Subjective impression... Vraiment ? Fraternellement. Merci.

  30. 30
    vicmarnin dit:

    Je viens d'envoyer un message à iTélé pour demander la retransmission du Meeting de Lille, faites de même!

  31. 31
    grosha dit:

    Permettez à un vieux biologiste marin qui a passé sa vie en mer un peu partout dans le monde de vous dire ce qu'il en est de la mer.
    A chaque fois que madame prend la pilule ou monsieur des antibiotiques, cela se retrouve dans l'eau.
    A chaque fois qu'un paysan traite ou qu'un industriel fabrique, cela se retrouve dans l'eau.
    A chaque fois que vous tirez la chasse ou que vous faites une lessive, cela se retrouve dans l'eau.
    etc...
    Toutes les eaux se retrouvent en mer, rejetées sur les littoraux. Il faut savoir que plus de 95% des espèces marines se reproduisent à la côte et son donc directement concernées par les pollutions littorales et la surpêche qui s'y fait.
    Par ailleurs, la flotte de chalutiers français est partout dans le monde sauf en France. Il y a 15 ans ils était au large de l'Afrique de l'Ouest il y a 10 ans au large de l'Angola, aujourd'hui ils doivent être en Namibie ou dieu sait ou...
    Les marins touche une part sur les prises, de ce qui reste lorsqu'on a retiré les frais comme le carburant, les 50% de l'armateur, la part du capitaine... de moins en moins de prises, de plus en plus petits salaires...
    Au 18ème siècle les morues de 3m n'étaient pas rares, aujourd'hui la morue de 1m est un évènement exceptionnellement exceptionnel !
    Les navires usines tamisent la mer. Madagascar a échangé (Ratsiraka) ses droits sur le canal du Mozambique contre 70 autobus japonais. En 3 mois ils ont tout pelé.
    Aujourd'hui ces mêmes navires japonais tamisent la mer entre 1500 et 2000m de fond au large de l'antarctique.
    Tous attendent avec impatience la fonte de la calotte arctique pour exploiter le bout d'océan vierge qui est dessous. Ils y sont déjà, à racler les bords. L'océan est dans une situation désespérée. Tel est le bilan.
    Mais si la seconde puissance maritime en terme de surface se met à gérer la mer autrement, nous avons un allié de poids avec la reproduction planctonnique qui permet la large dissimination des larves. En quelques années, les choses pourraient changer si ce n'est plus le bénéfice immédiat qui est à l'oeuvre.
    C'est un énorme chantier qui touche les habitudes de chacun et la pratique de tous.
    Jamais une volonté d'état n'a accepté de prendre en charge un tel chantier. Les chercheurs qui alertent en permanence sur le sujet son marginalisés.
    Nous possédons collectivement un savoir immense dont les décideurs ne veulent pas entendre parler.
    Pour la première fois un homme politique à le courage de poser les choses sur la table et c'est Jean-Luc Mélenchon.

  32. 32
    vicmarnin dit:

    Voici un lien vers le meeting de Jean-Luc Mélenchon à La Réunion, cliquez ici

  33. 33
    dhenin dit:

    Je suis ébahi d'entre ce projet pour la première fois. Ai-je été à ce point égaré par les sirènes de la (piètre) pensée dominante ? Après cette stupéfaction vient le temps de comprendre. Bon sang, mais c'est bien sur !
    Puis la crainte de voir les deux assoiffés (de pouvoir autant que breuvages propres à séduire les masses), la crainte, dis-je de voir ces deux là s'emparer de l'idée pour la galvauder.
    Comment notre champion va-t-il retourner l'appropriation très probable à son profit ?
    Comment notre héros parviendra-t-il à nous épargner la prédation des investisseurs privés ?

  34. 34
    Cécile dit:

    Merci pour cet article très pédagogique sur les enjeux de la mer!
    Ca m'a toujours étonnée que l'énergie marémotrice ne soit pas plus étudiée en France alors qu'on dispose tout de même de beaucoup de côtes...
    On lâche rien, on garde le cap, et reposez-vous Mr Mélenchon, il y a encore du chemin à faire !

  35. 35
    sergio dit:

    @ nathalie - 19 H 59
    Déjà un troll qui nous polluerait le blog ? Ou une jeune internaute qui découvre le monde naïvement aujourd'hui à partir de sites libéraux londonniens ?
    Je te rassure "natahalie", le travail de Jean-Luc n'aucun rapport avec la langue de bois et les raisonnements à trois sous qu'utilisait notre pauvre sarko, le champion du medef et des mensonges réacs du type "travailler plus pour gagner plus". Même si l'ex-plumitif de la milliardaire planquée Lagarde te l'a déclaré (voir le salaire d'un pdt du FMI), on ne peut pas mélanger les torchons et les serviettes.
    D'un côté un ex-socialiste cofondateur du FdG, intègre, cultivé, intelligent, brillant, dévoué à son pays et au progrès social avec toutre une équipe de gens très compétents.
    De l'autre quelqu'un qui aura triché toute sa vie et dans tous les domaines, - faute de capacités personnelles suffisantes sans doute ? - jonglant comme un bonimenteur avec la pensée unique, quelqu'un qui aura bien abîmé la France.

  36. 36
    bertgil dit:

    Bonsoir Mr Mélenchon,
    "Cette gauche là n'est pas la mienne, je tiens à le dire et j'espére qu'on le comprenne bien"

    J'espére que vous n'avez pas découvert ce matin, que F H et le ps avaient passé la ligne rouge.?Vous étes gentil d'écrire que cette gauche là, n'est pas la votre, mais il faut aller au bout du raisonnement: Le ps est il encore de gauche?Le ps, enfin les dirigeants du ps ont abandonné la gauche depuis longtemps.Le ps est devenu un parti de centre droit et gauche, comme le modem de Bayrou, avec lequel F H attend le report des voix pour étre élu, et gouverner avec Bayrou.F Hollande comme Bayrou sont des européistes, qui ont aidé N Sarkozy à faire adopter le traité de Lisbonne.avec toutes les conséquences que nous connaissons: précarité, chomage et misére.
    Souhaiter le départ de Sarkozy ne peut tenir lieu de politique. Dans tous les cas je voterai au 1er et 2éme tour pour Jean-Luc Mélenchon. Pas question de vote utile ou de report au 2éme tour pour Hollande.

  37. 37
    Lebert dit:

    Encore une fois une très bonne analyse.

  38. 38
    Les Libres Penseurs de la Réunion dit:

    Merci M. Mélenchon de votre visite sur l'île intense ! La joie de vous entendre et de partager vos idées a été elle aussi intense ! Bien à vous, les Libres Penseurs de la Réunion.

  39. 39
    sebidf dit:

    Donc selon ifop, jlm est derrière mlp. Quel beau pays où l'UMP devance le PS et le FN le FdG... Sinon, au vu de tout ce que j'ai pu lire cet après-midi (les propos de rmc, le vol des petits épargnants), je me dis que tout partait déjà dans le n'importe quoi mais là, ils sont très forts, arriver encore plus haut dans l'horreur. Donc maintenant des solutions à leurs problèmes,
    1) Ce qui ne serait pas "dérangeant" pour la démocratie ce serait de supprimer les interventions de ce monsieur, sûrement trop bien payé pour oser balancer ce genre de bêtise et cette émission en aussi, comme cela il pourrait vraiment se vanter d'oeuvrer pour la démocratie. J'espère que le fdg ne laissera pas passer pareille stupidité...
    2) 14% pas mal, ce qui est flippant c'est que 86% sont soit des réactionnaires, des racistes ou des moutons prêts à se faire tondre avec le fatalisme qu'on leur connaît ou presque 30% prêt à voter pour une personne qui n'a pas été très performante pendant 5 ans (je limite mes propos par respect pour la fonction). Donc 14%, c'est bien mais là il faut savoir ce qu'on joue là: le deuxième tour ou pas? Si oui, cela ne peut passer qu'en allumant le PS sur ses contradictions ou son non-programme sinon, rien. Pourquoi les ménager, on ne les entend même pas, ils ne proposent rien et ils seront au deuxième tour, mais cela se mérite la Présidence, non? Pas de quartier! Enfin, devant Le Pen ou pas finalement?
    3) Dernier clin d'oeil, maintenant les chaînes ne font plus parler les candidats mais des électeurs ("Pour qui allez-vous voter? Pourquoi?) et bien sur ils n'ont trouvé que deux électeurs de NS (pour la valeur travail et effort) et deux anciens agriculteurs votant LePen (car "ce sont tous des menteurs"), tous retraités.

  40. 40
    xuxu dit:

    Plus près de nous, ce bon vieux saumon qui remontait la Seine, puis l'Yonne à partir de Montereau, pour aller frayer en Morvan...
    Ceci dit, sur les antennes de Radio France, la campagne est terminée. Savent pas répartir également les temps de parole des 10 candidats. Par contre pour la distribution des secondes de pubs, savent encore faire...

  41. 41
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    peut-être serais-je hors sujet mais je ne résiste pas à relater la brève de campagne du JT de F2. Je n'en croyais pas mes oreilles. Le sujet était Jean-Luc Mélenchon. Je résume, le candidat du fdg à 13 % dans les sondages est en train de ravir le vote ouvrier à MLP dit le reporter, on voit alors des images de la Bastille et le reporter indique que parmi les dizaines de milliers de participants (je le cite !) il y a des communistes mais que le rassemblement est bien plus large, et là il donne la parole à des participants du 18. "Moi j'avais toujours voté socialiste cette fois ce sera JLM" dit une manifestante, "moi aussi" dit un autre "et moi j'étais au NPA" dit un troisième. Le reporter enchaîne ensuite en disant que Jean Luc rassemblait énormément de jeunes et fait un gros plan sur un étudiant de science po, fimé en un autre lieu et un autre moment que le 18, qui dit qu'il allait voter PS puis au vu du programme va voter pour Jean Luc. Et cerise sur le gâteau, le reporter termine en disant que FH n'avait pas de souci à se faire puisque 85% des voix de Jean Luc se reporterait sur lui. Sans le faire volontairement il a fait voler en éclat l'argument du vote dit "utile".

  42. 42
    Nathalie dit:

    @Sergio
    Je te trouve un peu suffisant et dédaigneux dans ta façon de me répondre ! Et merci de ne pas écorcher l'orthographe de mon prénom ! Ca montre que tu n'as rien compris à l'analyse de G. Koenig et que tu es assez rigide dans tes raisonnements. Gaspard Koenig dit simplement qu'il y a des similitudes entre Sarkozy et Mélenchon dans la façon de conquérir l'électorat populaire en sachant leur parler, les toucher.
    En 2007, c'est Sarkozy avec son discours "Travailler plus pour gagner plus" qui a su s'adresser aux classes populaires et les séduire, c'est ce qui lui a permis d'être élu (on ne discute pas là de la sincérité de son discours, ça c'est autre chose !) Et aujourd'hui, c'est Mélenchon qui arrive à toucher les classes populaires, à savoir comment leur parler (et je suis d'accord, lui à l'inverse de Sarkozy est sincère ! c'est pour ça d'ailleurs que je le soutiens !),C'est d'ailleurs pourquoi, il monte autant au détriment de F. Hollande, jusqu'à peut-être être présent au 2e tour et remporter cette élection ? En tout cas, c'est ce que j'espère !
    Tu comprends mieux ou il faut que je te réexplique ?

  43. 43
    John Deckard dit:

    Cher Jean Luc,
    je veux souligner ici deux points que je trouve essentiels dans la gigantesque quantité d"informations" (le mot me semble vraiment mal choisi mais je n'arrive pas pour l'instant à en trouver d'autres) que constituent vos interventions diverses et variées.
    Il s'agit d'abord du poème écrit par le poète Antonio Machado
    "Marcheur il n'y a pas de chemin..."
    Oui, effectivement il n'y a pas de chemin. Tout est à construire, toujours, à chaque instant. Cela permet une réactivité, une justesse dans l'action que l'on perd dès que l'on entre dans le calcul en fonction du futur ou à partir du passé. Sommes-nous capables de cela ? En vous écoutant, en suivant vos réactions, j'en ai l'impression et c'est ce qui fait votre force par rapport à vos adversaires qui sont dans la com (donc le calcul) en permanence.
    Ensuite, vous avez dit lors de l'un de vos meetings : "je crois en la force de l'Esprit..." et je ne pense pas que vous parliez à ce moment-là de la pensée, le mental, qui nous permet de réfléchir, mais bien de l'Esprit qui fait que plusieurs personnes à certains moments (à tout moments en fait, mais plus spectaculairement en certaines circonstances : referendum 2005, prise de la bastille 2012 puis Marseille, Toulouse et le 22 avril) se sentent en communion sans référence religieuse, mais unis néanmoins par quelque chose qui les dépasse.
    Extraordinaire ! Vous réussissez en un clin d'oeil la synthèse de toutes les religions. Cette synthèse se fera d'ailleurs à partir de la France si nous continuons sur ce chemin.
    Dans cet "Esprit" de synthèse je recommande Paul Diel "le symbolisme dans la Bible" et "le symbolisme dans l'Evangile de Jean".
    Enfin, merci à vous et à...

  44. 44
    Daneel dit:

    Concernant le sondage IFOP en particulier, c'est une sondage "Rolling" qui se déroule donc en intégrant les résultats passés. Ce qu'il indique c'est une tendance plutôt qu'un résultat. Si nous regardons le progrès de Jean-Luc Mélenchon les derniers jours et la chute de MLP, nous pouvons déduire par un petit calcul que si nous prenons les résultats à l'instant T (aujourd'hui) Jean-Luc Mélenchon est mieux placé. Maintenant il faut attendre les prochains jours pour la confirmation.

  45. 45
    Vylsain dit:

    Déçu de l'intervention de Clémentine dans "Le Petit Journal". Aller dans cette émission à pas de velours pour paraître sympathique ne me parait pas être la bonne méthode, il faut faire appel à l'esprit critique des téléspectateurs.
    Quand Bartez évoque le culte de la personnalité de Mélenchon, est-ce dur de rappeler que nous sommes les seuls à vouloir sortir de la Ve République qui met sur un trône un homme sur des critères personnels, et à vouloir convoquer une constituante qui retirera une bonne partie de ses pouvoirs au chef de l’État ? Ça me parait être un bon argument pour contre carrer celui du culte du sauveur !
    De même sur le fait de laisser entendre que nous sommes favorables au fait de "prendre sur le budget de la défense pour le mettre dans celui de l'éducation", ce n'est pas du tout ce que nous proposons et pourtant pas de réaction.

  46. 46
    Nicolas dit:

    Le même promoteur de la république contractuelle, le fromage fou, veut maintenant donner un pouvoir réglementaire aux régions ! La partie réglementaire du code du travail serait alors à géométrie variable, au bon vouloir des potentats locaux. Quand on sait que la recodification du code du travail en a transféré des pans entiers de la partie législative vers la partie réglementaire, ça fait peur ! « À droit constant », qu'ils disaient. Ha ha ha !

    En revanche, Jean-Luc, tu as tort de refuser de ratifier la charte des langues régionales et minoritaires. Les Verts sont pour. Sarko est contre. L'hégémonie du français a assez duré. Vive le corse ! Vive le breton ! Vive le tahitien !

  47. 47
    Dany dit:

    Prenez soin de vous. Le débat sur Mediapart était excellent, merci, de la chaleur humaine, du grain à moudre. ça donne faim, comme à chaque fois. Nous y serons. J'ai ri aussi.

  48. 48
    Fabrice64 dit:

    Tous mes encouragements, et surtout, du sang froid!
    Maintenant que vous êtes le troisième homme, il vont tous à nouveau tout faire pour vous faire faire un faux pas, vous énerver. Résistance calme!

  49. 49
    Sylvia RIOT dit:

    Je suis particulièrement indignée par les propos du premier homme de la République qui attribue une apparence aux musulmans. On n'est pas très loin du nez crochu des juifs ! Cela ne semble pas choquer plus que cela les journalistes, les associations et le public en général. Ces propos me révulsent. J'aimerais beaucoup que les lecteurs de ce blog s'indignent auprès de toutes les chaînes de ce silence. Laissez des messages, inondez les.
    Il faut réagir et dénoncer ce nouvel aspect du fascisme. C'est vraiment très grave !
    J'espère que JlM ne passera pas sur ce faux pas.

  50. 50
    PAA dit:

    Le projet a le vent en poupe. Plus il avancera, plus ce sera difficile pour celui qui le porte avec tant de brio. Les attaques personnelles et les infamies vont s'amplifier à mesure que la peur de sa réussite sera grandissante. Autant y être préparé et paré à réagir de façon constructive au quart de tour chaque fois que nécessaire. Tous ensemble.
    La tactique du judo oratoire qui consiste à prendre la force de l'attaque de l'autre pour l'emmener sur son propre terrain a fait des merveilles depuis qu'elle est mise en place par Jean-Luc Mélenchon. Ne rien prendre au premier degré et continuer d'avoir le recul et la hauteur voire la "bienveillance" (ils ont peur) envers ceux aux agissements médiatiques indignes.
    Cela va devenir encore plus crucial dès lors que l'on ne se laisse pas aller à des illusions à attendre un peu de répit ou simplement d'être respecté.

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1127 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive