04fév 12

En campagne à fond

Le nouveau traité européen arrive

Ce billet a été lu 133 089 fois.

grenoble-20Cette note s’est écrite pour partie dans le train de Bruxelles à Paris. Il y est question de la campagne en cours. Puis je viens sur l’affaire Xavier Mathieu qui vient d’être condamné de nouveau et je vois le lien avec ce qui s’est dit dans le discours de Nicolas Sarkozy l’autre soir à la télévision. Je vous donne des informations que vous n’aurez nulle part ailleurs sur ce qui se trame en Europe et je vous apprends comment votent en votre nom ceux que vous avez élus parfois sur une autre intention. Je dis encore un mot sur l’extrême-droite. Et quelques petites choses sur ce blog.

Journée à Grenoble le vendredi 27 janvier dernier. Forum Libé sur "Vivre la République", Rencontre publique et visite au quartier de la Villeneuve. Photos de Bruno Arbesù

Je commence par quelques mots sur la campagne. Beaucoup s’accordent pour me dire qu’elle est bien menée. Parfois d’aucuns ont des surprises quand ils m’entendent parler dans des domaines où ils ne nous croyaient pas aussi préparés et présents. Ainsi à l'assemblée de l'appel des 3000 au congrès de France Nature Environnement. Notre travail se constate aussi à l’affluence dans nos réunions, aux prises de matériel, à l’afflux des dons et aux propositions d’action sur le terrain. Et pas seulement quand je m’y trouve, c’est d’ailleurs le plus important. Au Meeting de Toulouse deux mille personnes se serraient autour de nos grenoble-19orateurs et oratrices dont Pierre Laurent, Martine Billard et Clémentine Autain. C’est assez fort pour que deux instituts de sondages aient pensé en rendre compte en m’attribuant 9 % des intentions de vote. Mais tout le monde ne voit pas les choses de cette façon.

Je vous propose donc un sourire. Lisez les lignes que voici. Toute la profondeur de l’analyse ne peut manquer de vous atteindre. Pas plus qu’une certaine dose de lèche-botte prudente à l’endroit du prochain président déjà entouré, hélas, de mauvais conseillers. « François Hollande a affirmé une certaine présidentiabilité. Il n'est plus "flou", ni "mou". Mais attention, il peut y avoir un péché réel d'arrogance, pas chez le candidat PS lui-même, mais dans son équipe. Le candidat peut aussi se "fracasser" contre la crise économique et sociale. Pour l'instant il est sorti de l'ornière: il est sur la route mais il est loin d'avoir gagné. De son côté, Nicolas Sarkozy s'est laissé aller à quelques confidences : il peut perdre… Rassurez-vous, il s'agissait seulement pour lui de réattirer l'attention avant son rendez-vous télévisé de dimanche. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il est beaucoup trop agressif et pas assez crédible pour l'instant. Pourtant, c'est un partenaire possible pour François Hollande. Mais ce n'est pas en levant le poing et le mettant – symboliquement – dans la figure de ses adversaires, qu'il pourra augmenter son score et éventuellement espérer arriver au second tour de l'élection présidentielle. » C’est noté monseigneur. Car c’est un cacique de la presse qui parle. Ces lignes sont en effet celles du médiacrâte Christophe Barbier, directorissime de la rédaction de l’Express, le journal qui dénonce à la une les francs-maçons qui « manipulent » les candidats à la présidentielle, mais pas ceux qui en font sans doute autant augrenoble-21 sommet de la rédaction de l’Express. A son actif aussi l’invention d’un deuxième tour « Bayrou / Le Pen », la semaine avant que les deux ne baissent dans les sondages. Ceci explique peut-être cela. 

Notre campagne a pris son rythme de rentrée. J’ai exigé de mon équipe un tableau des vacances pour être certain que chacun prenne le temps de reconstituer son énergie. Un roulement va donc se mettre en place dans les prochaines semaines. Je m’inquiète car j’en vois trop aller trop loin. Du coup la maladie arrive et la surcharge pour les valides les affaiblit à leur tour. L’épidémie de gastro a sévèrement fauché dans nos rangs par exemple. Quant aux orateurs et oratrices voyez leurs mines ! Mon ami Pierre Laurent a spécialement tiré sur la corde avec un meeting par jour pendant près de dix jours. Résultat il est sur le flanc. Martine Billard et Clémentine Autain ne s’en tireront pas longtemps avec du maquillage. Il n’y a qu’à voir la tête des autres pour le savoir. François Delapierre, le directeur de campagne, était au lit avant-hier. Quarante de fièvre. Mais il a guéri en vingt-quatre heures ! Je ne suis pas médecin mais ça ressemble beaucoup à une grève surprise du corps! Naturellement nous nous sentons portés en ce moment. Le plus spectaculaire est l’arrivée de centaines de syndicalistes qui viennent donner le coup de main. Eux nous ouvrent des milliers de portes au propre et au figuré. La bataille contre la Le Pen est leur grande affaire. Le tract du Front de Gauche contre le Front National est parti à sept millions d’exemplaires. Vous avez bien lu : sept millions. Vous comprenez le problème financier qui se pose à nous ? Je m’amuse de voir les petits je-sais-tout faire des mines et des pauses méprisantes pour s’étonner de nos prétentions quand « Marine Le Pen est si haut chez les ouvriers ». Encore heureux les jours où on ne me reproche pas de n’arriver à rien ! Comme si j’aurais dû régler un problème enkysté depuis quarante ans en dix jours ! Ce qui est certain c’est que nous, nous sommes au travail. Livres, conférences, tracts, on recommence tout à zéro. Pendant ce temps la bonne société à l’air de redécouvrir seulement la nature réelle de Marine Le Pen à l’occasion d’un bal viennois. Depuis l’adoubement par le chef du lobby juif républicain à San-Francisco, et celui par  l’ambassadeur d’Israël révélé par un reportage de France 5, combien avait fini par croire que l’extrême-droite n’était plus elle-même, ou « seulement anti-arabes » comme l’a écrit madame Angot dans Télérama ! Rude retour au réel pour ceux qui avaient tellement envie de grenoble-15croire autre chose. Les liens avec les pires groupes en Europe, confits de racisme et d’antisémitisme n’ont jamais cessés. Le Front National c’est juste la suite de l’extrême-droite historique. Le récent discours de madame Le Pen à Perpignan a fonctionné comme un retour aux sources. Nous allons redoubler d’énergie.

La méthode et les objectifs doivent être clairement énoncés pour que chacun puisse s’en emparer et travailler sérieusement à leur mise en œuvre. Notre angle de combat est de reconstruire une conscience de classe argumentée et informée. Ce n’est donc pas seulement un effet d’adhésion par défaut ou de pur calcul électoral que nous visons. Nous laissons cela à François Hollande. Il s’agit d’instruire, d’éduquer, de donner des raisons claires et compréhensibles d’agir avec nous plutôt que de déserter en s’abstenant ou de s’abandonner au vote des enfumés avec l’extrême-droite. Pour ce faire, notre programme est notre meilleure arme de conviction massive. Parce que lui parle clair et ouvre des perspectives concrètes dans la vie quotidienne de ceux à qui il est proposé. Il parle salaire, logement, école, projet pour l’avenir commun. Ce discours parle aux ouvriers et aux cadres techniciens. Autre chose que les fumées xénophobes et racistes qui sont l’essentiel du potage lepéniste. Et par-dessus tout cela, nous sommes dans la lutte avec ceux qui luttent pour leur gagne-pain. Là où les héritiers des chemises brunes ne sont jamais.

Ce vendredi 3 février, Xavier Mathieu a été condamné en appel. Il est condamné à 1 200 euros d'amende pour avoir refusé de se faire prélever son ADN par la police à la suite d’une action syndicale dans les locaux de la sous-préfecture dont on se souvient. Pourtant lors du procès en première instance en juin 2010, Xavier Mathieu avait été relaxé. C'est le parquet, donc le gouvernement, qui a fait appel de la relaxe. Lors de l'audience en appel le 4 janvier dernier, j'étais allé à Amiens, avec beaucoup d’autres responsables, sauf François Hollande, lui apporter le soutien du Front de Gauche. On se souvient que le « Petit Journal » avait retenu de ce moment de lutte le problème central de mon prétendu évitement d’Eva Joly. Bonjour la diversion. Mais « tellement drôôôôle, ma chère Marie-Jacynthe grenoble-14» ! Ce jour-là, pourtant, une grosse partie juridique se jouait. A la surprise de beaucoup, le parquet avait requis une amende de 1 000 à 1 500 euros. Mauvais signe. Car dans les Pyrénées-Orientales, notre camarade Galéano, lui aussi réfractaire au fichage ADN, avait écopé de 150 euros d’amende ! Le juge d'appel a donc obéi à un souci particulier en direction de Xavier Mathieu. Cet acharnement judiciaire est insupportable. Car il a un sens très politique.

Pour le comprendre il faut se souvenir que l'obligation faite à Xavier Mathieu de donner son ADN est la conséquence de sa condamnation à 4 000 euros d'amende par la Cour d'appel d'Amiens pour les dégradations de la sous-préfecture de Compiègne. Vous vous souvenez aussi de cet épisode ? Il avait donné lieu quelques mois plus tard à un autre épisode de buzz lorsque Pierre Carles m’avait projeté la scène de l’interview de Xavier Mathieu par David Pujadas. Condamné, la loi l'obligeait à subir un prélèvement ADN. Xavier Mathieu a refusé. Il a eu raison. Car un syndicaliste ne peut pas être assimilé à un violeur ou un assassin ! Or le fichage des empreintes génétiques devrait rester strictement limité aux criminels dangereux. C'est dans cet esprit qu'il a été créé en 1998. Mais la droite l'a bien vite élargi à de nombreux autres crimes et délits en 2003 et 2010, dans une surenchère que chacun connaît. A présent, les camarades autour de Xavier Mathieu pensent aller en cassation. Et si cela ne suffit pas il y a aura une saisine de la Cour européenne. On ne lâche rien. Il faudra être vigilant et voir ce qui va se dire dans la bien-pensance d’habitude si prompte à grimper au rideau sur la liberté au Venezuela. Que se passe-t-il quand un ouvrier résiste avec son syndicat face un abus de pouvoir visant à criminaliser l’action syndicale ? Tant qu’un médiacrâte ne sera passé par cette humiliation je crains qu’il ne se passe rien dans les grandes grenoble-17orgues de l’indignation.

Pourtant cette affaire retrouve selon moi une actualité très brûlante depuis le discours de Nicolas Sarkozy l’autre dimanche. On se souvient qu’il a donné l’ordre aux syndicats de s’accorder avec le patronat d’ici deux mois sur la possibilité de redéfinir entreprise par entreprise le temps de travail, la durée du travail quotidien et les salaires. Il s’agit d’une véritable institutionnalisation du chantage patronal sous le nom « d'accords compétitivité-emploi ». C’est précisément une situation de ce genre qui a déclenché toute l’affaire des Conti. Xavier Mathieu et ses camarades luttaient pour sauver les 1 120 emplois du site de Continental à Clairoix, dans l'Oise. Ils avaient été abusés par un patron voyou. En 2007, la direction avait proposé aux salariés de passer aux 40 heures payées 37,5 en échange du maintien de l'emploi. Pris à la gorge, une petite majorité de salariés avait fini par céder au chantage. Deux ans plus tard, Continental annonçait la fermeture de l'usine. Aujourd'hui, sur les 1120 salariés, seuls 212 ont retrouvé un CDI. Pour les 900 autres, c'est la galère et la précarité. On ne compte plus les drames personnels et familiaux. Encore lundi 16 janvier dernier, un ancien salarié de Conti s'est jeté sous un train. Dès lors c’est une justice de classe qui est ressentie quand elle condamne Xavier Mathieu. Relaxé en première instance il n’est poursuivi de nouveau que sur ordre du gouvernement. Aujourd'hui, il est condamné « pour l'exemple » en quelque sorte. Car il n'a jamais cédé, jamais baissé ni les yeux ni les bras. C'est une tête dure. C'est une grenoble-18fierté pour tout le mouvement ouvrier de le compter parmi les siens. Nicolas Sarkozy et son gouvernement cherchent par tous les moyens à casser les résistances et à intimider les salariés. C'est la seule raison de la condamnation de Xavier Mathieu. Nous ne l’oublierons pas à l’heure des comptes.

Mercredi et jeudi, on était en séance à Bruxelles au Parlement européen. Le principal sujet de débat était une fois de plus le traité intergouvernemental « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire » (« TSCG »). Ce document est finalisé. La version finale de ce traité a été rendue publique (en anglais bien sûr) mardi midi après que 25 Etats membres de l’UE sur 27 se soient mis d’accord pour le signer. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de ce traité. Vous trouverez sur mon blog européen une note sur son contenu final. Les modifications qu’il a subies depuis sa première version, présentée le 16 décembre par monsieur Van Rompuy sont pour la plupart marginale. La « règle d’or » renforcée et sa constitutionnalisation sont toujours à l’ordre du jour. Les sanctions automatisées aussi. La Cour de grenoble-10Justice de l’Union européenne pourra même désormais appliquer des sanctions financières si un Etat refuse de transposer la « règle d’or » dans sa Constitution. Quant aux possibilités de modification du Traité, elles ne sont pas évoquées. Ce Traité ne serait donc modifiable qu’au moment où les Etats parviendraient à se mettre d’accord pour le transposer dans le Traité de Lisbonne. Notez qu’une telle modification est loin d’être acquise car elle requiert une ratification par l’ensemble des Etats-membres. Mais les rédacteurs de ce pacte d’austérité ont pensé à tout. Si on lit attentivement les « considérants », on découvre que la Commission prépare la transposition  des dispositions du Traité dans le droit européen via la « méthode communautaire ». Tout le monde évidemment ne sait pas ce que cela veut dire. Cela signifie qu’il y a un pouvoir d’amendement et de rejet du Parlement européen et que les représentants des Etats-membres au Conseil, votent à la majorité qualifiée et non plus à l’unanimité. Dans ces conditions particulières, ce qui est décidé de cette façon s’applique vite à tous sans avoir besoin d’être gravé dans le marbre des constitutions. Jeudi donc, le Parlement européen devait se prononcer sur le Traité finalisé. Avec mon groupe, la GIUE/NGL, nous avons rédigé une résolution qui a été soumise au vote. Elle  dénonce le contenu du Traité et appelle à la tenue de référendums sur sa ratification partout où c’est possible. De plus elle demande la mise en place de consultations populaires partout où des mécanismes de référendums ne sont pas prévus par la loi nationale. C’est le cas en Allemagne par exemple. Nous l’avons voté seuls et nous avons été battus. Puis nous sommes passés à l’examen de la deuxième motion sur le sujet. Celle du programme commun de la droite et des sociaux-démocrates.

Comme lors de la séance précédente, la droite, les libéraux, les sociaux-démocrates et les verts ont présenté une résolution commune. L’Europe du « Oui » à son programme commun : l’austérité. Ils y ont réitéré leur accord avec le fond du Traité et ont à nouveau appelé à son inscription dans le Traité de Lisbonne. Ils n’ont pas envisagé la possibilité d’un référendum. Toute la social-démocratie européenne a voté pour grenoble-13ce texte. Vous êtes donc prévenus : si leurs représentants arrivent au pouvoir vous n’aurez pas le droit de donner votre avis sur ce Traité. Ils transposeront la « règle d’or » dans la Constitution et la feront appliquer. Côté français il n’en ira pas autrement. Car les députés du PS se sont contentés de s’abstenir. Le coup de l’abstention est un grand classique du PS. C’est grâce à cela que le Traité de Lisbonne est passé au congrès de Versailles. Nous avions été 115 parlementaires socialistes à voter contre. Si le reste du groupe avait voté contre, comme nous, au lieu de s’abstenir, le Traité était repoussé et le président était obligé de faire un référendum pour le faire passer. Dans ce cas, de nouveau, c’est la même mascarade qui s’annonce. Car c’est un comble annonciateur que cette abstention. François Hollande en effet, affirme qu’il veut renégocier le Traité. Si c’est bien son intention pourquoi ne commence-t-il pas par désapprouver la version actuelle ? J’ai noté que Vincent Peillon a voté contre. Pourquoi ? Il le dira sans doute. Par contre, les députés de la gauche du PS qui siégeaient se sont abstenus. Ici gît le « Non socialiste » de 2005. Depuis le rappel à l’ordre de François Hollande, ce qui restait de la gauche du PS s’est fait hara-kiri. Quant aux députés d’Europe-Ecologie-Les Verts, leurs votes sont allés du pour au contre en passant par l’abstention. grenoble-08José Bové a voté. De loin on s’est fait un signe d’amitié avec José Bové car il voté contre cette résolution. Nous aussi. Elle a été adoptée.

Un dernier mot encore sur l’actualité européenne. Cela vous a sans doute échappé mais lundi dernier ce n’est pas un mais deux traités qui ont été validés par le Sommet de l’Union européenne. La règle en Europe est de faire compliqué pour que personne ne s’y retrouve. Le second Traité institue la mise en place du Mécanisme européen de Stabilité dit « MES ». Ce MES, c’est l’institutionnalisation de l’actuel Fonds européen de stabilité financière. Les prêts qu’il propose aux Etats en difficulté  ou « à titre de précaution » sont subordonnés à l’application de plans d’austérité infligés par l’Union et le FMI.  Ceux-ci sont à l’origine du martyre actuel de la Grèce. Mais le Portugal et l’Irlande mangent bon eux aussi. Sachez que ce Traité est par ailleurs conçu comme « complémentaire » du Traité sur la rigueur budgétaire (TSCG). Vous ne suivez pas j’espère ? Apprenez ainsi que les rédacteurs des deux traités ont poussé le chantage à l’austérité au point qu’à partir du 1er mars 2013, un Etat n’ayant pas ratifié le Traité TSCG n’aura pas droit à une assistance financière. Le Traité MES donne en outre un droit de véto à l’Allemagne, à la France et grenoble-05à l’Italie pour décider quel pays aura droit à une assistance financière d’urgence. Il donne aussi un droit de véto à l’Allemagne, la France, l’Italie et l'Espagne pour la date de son entrée en vigueur, d’où l’importance des votes de ratification de ces quatre pays.

Or j’ai été alerté par ma camarade et co-présidente du Parti de Gauche Martine Billard que ce second Traité serait soumis à la ratification de l’Assemblée Nationale dès le 21 février prochain. Il sera soumis à ratification en même temps que l’amendement au Traité de Lisbonne qui permet l’inscription de ce mécanisme et donc du FMI dans le droit primaire de l’Union européenne ! Je rappelle que conformément à l’article 11 de la Constitution française « Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux Assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions. Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales».  Ce Traité entrainant un engagement économique conséquent de la France, le peuple français devrait pouvoir être consulté. Il n’en sera rien bien sûr. Les amis de la liberté au Venezuela et à Cuba n’ont pas l’intention de se rebeller contre un déni de démocratie aussi flagrant. Du temps de l’URSS, grenoble-06les pays du Comécon n’étaient pas traités aussi grossièrement. De toute façon, François Hollande a prévenu qu’il ne demanderait pas de référendum. « Le prochain président » ne sera donc guère différent de l’actuel sur ce point.

Rions un peu. Que s’est-il passé dans la nuit du lundi 30 au mardi 31 janvier ? Selon l’IFOP, la structure de l’électorat du Front de Gauche a en effet complètement changé en l’espace d’une journée. Cet institut publie un sondage sur les intentions de vote tous les soirs à 18h. Le 30 janvier, l’IFOP annonce 8% d’intention de vote pour le Front de Gauche et le lendemain 7,5%. Mais ce qui est intéressant, c’est de regarder le détail de ces intentions de vote. Le 30 janvier, l’IFOP annonce que 2% des moins de 35 ans voteraient pour le Front de Gauche. Le lendemain, ils seraient le double, 4%. Les « inactifs hors retraités » – selon la dénomination de l’IFOP – étaient 3% à voter pour le Front de Gauche le lundi, puis 7% le lendemain. Le Front de Gauche réalisait un score honorable dans l’agglomération parisienne avec 9% le lundi, mais le lendemain les parisiens n’étaient plus que 5% à voter pour le Front de Gauche. L’IFOP a poussé le vice jusqu’à nous annoncer mardi que seulement 1% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche… L’IFOP annonçait pourtant une semaine auparavant, le mardi 24, que 13% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche. Heureusement, selon l’IFOP, la classe ouvrière change rapidement d’avis et le Front de Gauche réalisait de nouveau un bon score à la fin de semaine avec 12%, le vendredi 3 février. Si l’on en croit l’IFOP, le score total du Front de Gauche ne varierait quasiment pas, quant bien mêmes les intentions de votes d’une des catégories sociales les plus nombreuses grenoble-07du pays baisseraient ou augmenteraient de plus de 10 points. Comme l’a fait remarquer le Canard enchainé, IFOP est aussi l’anagramme de « OPIF ». Cela explique bien des choses.

Vous aimez les images qui illustrent mon blog ? Vous avez remarqué qu’elles viennent de nombreuses sources ? En effet, j’ai lancé le premier appel à contributeurs le 4 janvier 2011. Il y a donc un peu plus d’un an. « Il s'agit de me faire parvenir, avais-je alors écrit, par messagerie électronique, une petite série de photographies qui, selon vous, apportent un regard original, personnel ou tout simplement esthétique sur la vie. Je sélectionnerai ce qui me convient, selon mon humeur et ce que vos images m’auront inspiré de connexions lointaines avec mes thèmes. » J’ai été entendu. De janvier à octobre, quelques deux cent séries de photos nous sont parvenues. Parfois d’une petite dizaine d’images, parfois près de cinquante. Une somme considérable d’images à trier, à stocker, à ordonner. Ce n’est pas moi qui ai fait ce travail, vous le devinez, mais plusieurs camarades à tour de rôle, dont mon fidèle et inépuisable Webmestre. Quarante galeries ont été sélectionnées et finalement publiées, illustrant chacune une publication de billet. Dans ces images d’amateurs éclairés, des visages, de luttes et de manifestations, de pancartes et de slogans. Et surtout beaucoup de paysages, proches et lointains, de friches, de montagnes, mais aussi d’arbres, d’animaux, de jeux d’eaux sur le sable, de ponts, de cabanes, d’escaliers, de trains et de bateaux. En novembre 2011 j’ai précisé ma demande. En résonance avec les thèmes de la campagne, j’ai dit que je souhaitais recevoir des images d’ouvriers et ouvrières, de machines, de gens au travail, de gestes de travail. Et bien sûr tout ce qui montre « le peuple » en marche, en action. Mon objectif est de rendre « visible » les invisibles. Et d’esthétiser leur image. « On comprend donc qu’il ne s’agit pas seulement de montrer le travail, avais-je écrit, mais de faire sentir qu’il est une œuvre. » grenoble-03Une petite vingtaine de galeries ont été reçues et parmi elles, seules cinq ont été publiées. Choisies parce qu’elles contenaient suffisamment d’images pour composer une série. Et surtout parce que, comme ces charpentiers de marine occupés à reproduire un canot à vapeur, elles célébraient avec bonheur les gestes et les outils du travail. J’espère bien continuer à recevoir ces sortes d’images. Je n’écris ces lignes que pour cela.

La rubrique « L’œil de la campagne » sur le blog a été lancé au même moment que l’appel à contribuer à l’illustration de mon blog en janvier 2011. Depuis cette date, le photographe Stéphane Burlot et un petit groupe de photographes militants constitué chemin faisant, suivent partout en France les initiatives et les déplacements de campagne. Tous ont un métier hors de la photographie. Mais elle est leur passion et ils sont le plus souvent déjà très avancés dans leur art.  Ils sont bénévoles. Ici, soixante galeries ont été publiées, composées de vingt, vingt-cinq images en moyenne. Plus d’un millier de photographies donc, ont été légendées et ordonnées, pour composer un récit des rencontres, des prises de paroles, des visages, des meetings, des soutiens qui font vivre la campagne du Front de Gauche. Tout cela est la contribution de notre action à l’art de la photographie. Art contemporain, création permanente, univers de subjectivité totale puisqu’une même scène absolument vraie peut être rendue de cent manières si différentes ! Notre campagne essaie d’être aussi une œuvre d’art en se prêtant comme matière première aux artistes. Avis aux amateurs !

 


1 372 commentaires à “Le nouveau traité européen arrive”

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1628 »

  1. 501
    adeheurtaumont dit:

    Aux questions plates des "combien ça coute, comment on finance, comment on fait, où trouvez-vous l'argent ? il me semble clair de répéter sans cesse la remise à niveau de la taxation des revenus du capital sur celle du travail et des 10 points spoliés du travail au capital, ça fait tout de même pas loin de 200 M si mes comptes sont justes. Rajouter une couche en précisant que tous les repères classiques du financement des fonctions régaliennes explosent dès lors que l'humain d'abord. Les daltons naviguent dans le cadre, le front de gauche en propose un autre. qui dit autre cadre, dit autres méthodes pour un seul objectif, redistribuer. Redistribuer quoi ? 2000 M, c'est pourtant simple à comprendre pour tout le monde, même pour les petits patrons qui s’inquiètent de l'augmentation du smic.

  2. 502
    orero ramon82 dit:

    Bonjour,
    Avez vous entendu la chronique "humoristique" du Sieur Daniel Morin ce midi sur France-Inter: cet un récidiviste dans le genre qui doit être en mal de portrait mal léché puisqu'il nous a resservi la même soupe anti Mélenchon.....Et, hélas sur la même radio, ce matin, Pascale Clark dans le même registre, qui gloussait en commentant quelques off de J-L Mélenchon à propos de sondages plus favorables pour l'invité, dans les couloirs de Libé ce matin....
    Vraiment haro sur France-Inter !

  3. 503
    Mario Morisi 39 dit:

    Petit à petit. Voilà ce qu'on lit sur Le Monde.
    Je ne sais pas vous, mais on reconnaît notre discours et nos analyses, c'est un gros progrès. Que le Monde veut nous faire payer en titrant ce soir sur la lutte des populismes.
    Tant pis, et même tant mieux. La moitié des électeurs du FN, se rendant compte que MLP est complètement délirante, risque bien de passer, mécaniquement, de l'autre côté de la place publique, là on l'on frappe, frappe, frappe...
    Ah, Jean-Luc Mélenchon dirait dans Libé (ma batterie a claqué je n'ai pas pu lire les 7 pages) qu'il attend avec impatience les 10%.
    Ils sont arrivés ce matin grâce à un sondage fiction d'IPSOS dans le cas où MLP n'avait pas ses parrainages.
    Je sais que certains d'entre nous en ont marre d'entendre parler des enquêtes d'opinion, mais 10% est un seul psy. C'est un des paliers. Celui qui te fait rejoindre les 4 Dalton, qui consacre un progrès, qui fait le saut de qualité. Qui forcera le PS à en rabattre. Qui lui rappellera Montebourg à la primaire. Qui fera sauter le frein chez certains de nos camarades verts, ext gauche ou socialistes.
    Puis il y a ces voix flottantes : chevénementistes, LO/POI/NPA, anars. Un effet de spirale.
    Ce 10 est même crucial ! C'est pourquoi, en dépit d'une poussée unanime, chez tous les sondeurs. Ce matin ceux qui nous étaient les moins favorable font des pieds et des mains pour qu'on n'y arrive pas.
    Heureusement, il y a cet enchaînement RTL/RMC/Libé et par réaction les autres.
    Et nos deux meetings ! Force à Villeurbanne, force à Montpellieer, force à tous nos militants !
    Et aux écoutes citoyennes !

  4. 504
    Messaoud dit:

    @ UGOLIN
    Je voudrais répondre à Ugolin ainsi qu'à d'autres qui on très justement parlé du rôle de l'OTAN, eu égard au refus à l'ONU de la Chine et de la Russie.
    En effet même si nous sommes effrayés du sort des Syriens qui nous révulse, il s'agit d'une stratégie globale qui nous dépasse si nous n'essayons pas de nous informer plus en détails.
    Tout est lié aujourd'hui que ce soit l’aberration du MES, l'enjeu des élections qui arrivent ou le soulèvement des masses dans les dictatures arabes (étrange que tout se produise maintenant).
    Je vous invite à lire cette étude de Jean Géronimo (Docteur, spécialiste de la Russie, UPMF – Grenoble.) qui nous éclaire sur cette stratégie destinée à affaiblir la Russie et la Chine sur l'espace Eurasien. Les USA veulent renforcer leur leadership avec leur nouvelle doctrine militaire, établie en 2011, pour les 10 prochaines années

  5. 505
    Nickel dit:

    Le Front de gauche a besoin de plus grandes salles pour ses meetings.
    Pour le dernier meeting du Front de Gauche, il nous faut le Palais omnisports de Paris-Bercy soit 3 500 à 17 000 places assises. Comme nous savons que le nerf de la guerre est malheureusement l'argent.
    Serait-il possible, sur ce site, de faire une rubrique "appel aux dons pour le palais Omnisports de Paris-Bercy"?
    Ceci serait représenté sous la forme d'un compteur qui aurait comme valeur initiale le prix de la location du palais des sports, et serait décrémenté au fur et à mesure des dons! Avec une variable d'ajustement qui serait le temps pour y arriver.
    Cela motiverait les troupes et les donneurs pour avoir enfin un rassemblement centralisé pouvant accueillir tout les résistants !

    [Edit webmestre : Non ! Ce n'est pas possible de faire sur ce site un appel bla, bla, bla... Ce n'est pas le site de campagne !]

  6. 506
    Genialle dit:

    @471
    Merci car cet interview m'a fait prendre conscience d'une chose importante. Je vous la livre : Jean-Luc Mélenchon et le FdG ont besoin que nous les aidions. Donc cet aprem j'enverrai un "petit" chèque en espérant que beaucoup feront de même. Car si nous sommes solidaires, allons jusqu'au bout de notre raisonnement.
    Hasta la vista siempre.

  7. 507
    beber49 dit:

    Salut à tous,
    Des off de Jean-Luc Mélenchon hier au siège de Libération, croustillant !
    http://www.liberation.fr/politiques/06014802-jean-luc-melenchon-il-ne-faut-pas-voir-peur-il-faut-frapper-les-marches
    http://www.liberation.fr/politiques/06014801-melenchon-a-liberation-c-est-beau-chez-vous-je-racheterai

    Sinon, un blog économique très bien documenté, le dernier billet sur l'inflation (Tricher opposé à Genereux) est top :
    http://blogdenico.fr/?p=371

    Sinon, article terrible du Monde d'aujourd'hui, opposant encore et toujours MLP a Jean-Luc Mélenchon, triste triste triste :
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/07/melenchon-et-le-pen-courtisent-la-france-du-non_1639862_1471069.html

  8. 508
    Mario Morisi 39 dit:

    Si le Monde titre vraiment demain sur la guerre des populismes en mettant Jean-Luc Mélenchon et M. Le Pen en parallèle pour les repousser tous deux.
    Un journaliste du Monde fait son boulot et tire un trait sur la dispute

  9. 509
    Messaoud dit:

    Reprenons la définition du populisme:
    "Le populisme met en accusation les élites ou des petits groupes d'intérêt particulier de la société. Parce qu'ils détiennent un pouvoir, le populisme leur attribue la responsabilité des maux de la société : ces groupes chercheraient la satisfaction de leurs intérêts propres et trahiraient les intérêts de la plus grande partie de la population. Les populistes proposent donc de retirer l'appareil d'État des mains de ces élites égoïstes, voire criminelles, pour le « mettre au service du peuple »"
    Alors oui et vive le populisme, je suis du peuple et le peuple s'est réveillé la masse silencieuse à pris la parole et ne se taira pas, n'en déplaise au monde, qui confond un parti xénophobe tel que le FN qui ne représente pas le peuple et le FdG qui lui a toute légitimité.

  10. 510
    jean ai marre dit:

    @ 69 Pascal,
    Pour rebondir, en complément à ce que dit @ 488 M Berdagué, j'ajoute qu'un partenariat Entreprise / PME / TPE doit se faire sur la base de la confiance. Cette association doit être reformatée, pour briser le carcan dans lequel les" petits" se trouvent. Aujourd'hui nous sommes dans un système " dominé- dominant "
    Il n'est pas possible de laisser les Entreprise dominantes, peser sur les PME de cette façon si odieuse : on presse en leur faisant réduire les coûts et ensuite on les remplace par d'autres. La coopération Entreprise- PME doit se faire sous forme d'accord et de coopération dans le temps.
    Nos PME sont sources d'innovation, de créativité, c'est par elles que nous sortirons le pays du chômage.
    Les PME n'ont qq fois pas les moyens de se payer un audit managérial, un audit financier, un Ingénieur pour développer un projet, c'est la coopération qui permettra de proposer cette aide.
    Combien de fois a t on aidé les petites aciéries pour trouver ensemble les nuances d'acier en travaillant en collaboration.
    Paris-Outraeu, Sembre etMeuse, Ventec, peuvent en témoigner.
    C'est le plus sûr moyen de garder sur le territoire nos matières grises.

  11. 511
    Cac40 dit:

    Ne serait-ce pas une bonne idée de partager le lien vidéo du meeting de ce soir (et de demain) sur toute la toile, selon vos connaissances des forums, sites et autres, ayant évidemment un rapport à l'info, à la politque... afin qu'il soit le plus diffusé possible?

  12. 512
    marechal dit:

    Garder la tête froide contre les vents et marrées médiatique, qui nous mettent tantôt à 9% (comme l'a caqueté la Pascale Clark ce matin sur les ondes de la radio d'état!) ou à 23%, plus rarement et selon comment est posée la question...
    Il y a une erreur de langage dans la façon de considérer le système actuel, ce ne sont pas les flics qui sont les poulets, mais plutôt les journaleux puisque ce sont eux qui caquettent à longueur de journée sans s'en rendre compte.
    Cela fait d'eux des flics de la pensée, des manipulateurs d'opinion, un peu à l'insu de leur plein gré (le pis étant qu'ils ont bonne conscience, et qu'ils servent cette bonne conscience en pitance à l’opinion)

    Il n'y a aucune raison de ne pas croire en notre victoire, la révolution citoyenne en France se fera de toute façon !
    Pourquoi ?
    Parce que de tout temps les peuples se sont élevés contre l'idée de mourir de faim, et contre l'idée d'être méprisé (parfois le temps semble un peu long)
    Et ce qui énerve par dessus tout les peuples, c'est lorsque les gros se gavent comme si de rien n’était : j'entendais encore ce matin à quel point les industries du luxe (LVMH,) et du pétrole (BP) se portent bien malgré la crise...
    Or les gros sont les chancres du système actuelle, au bout d'un moment ça finit par se savoir...
    Avant de prendre la place forte dudit système (le néolibéralisme) on analyse ses remparts (les sondages)

  13. 513
    LR dit:

    Lavrov, ministre russe des affaires étrangères, dit en quelques mots ce que pensent beaucoup d'entre nous ici même quand on parcourt tous ces commentaires:
    "Les Etats-Unis et leurs alliés de l'Otan veulent tirer profit du printemps arabe de 2011 pour se débarrasser des régimes arabes qui ne leur plaisent pas"

    Je redirais qu'il faut relire le rapport des pays de la Ligue arabe. Les observateurs ont témoigné d'agissements criminels de groupes armés: provocations contre la police, assassinats de civils, destruction d'infrastructures. Les observateurs ont aussi indiqué que les médias ont amplifié la gravité des faits:
    "The Mission also noted that, according to its teams in the field, the media exaggerated the nature of the incidents and the number of persons killed in incidents and protests in certain towns."

    Qui peut suggérer à M. Mélenchon ou à son staff de prendre connaissance de ce rapport et également de la position russe, afin de pouvoir aborder le sujet d'une éventuelle résolution de l'ONU avec plus de nuances?

  14. 514
    Colonel Walter Kurtz dit:

    Cela ne remet pas en cause mon soutien à JL Mélenchon pour la présidentielle de 2012, mais j'ai un souci avec son point de vue sur la Syrie.

    Concernant les propos de JL Mélenchon sur la Syrie et contre Bachar El Assad, lors de l'entretien avec JJ Bourdin, je souhaiterai proposé à notre candidat pour 2012, à qui les révolutions citoyennes en Amérique du sud tiennes à coeur, de bien vouloir envisager les évènements sous l'angle des Etats membre de l'ALBA (Alliance Bolivarienne pour les peuples de notre Amérique), tels le Venezuela de Chavez, qui dénoncent "les actes de violence armée que des groupes paramilitaires appuyés par des puissances étrangères on lancé contre le peuple syrien".

    Place au Peuple !

    .

  15. 515
    Michel Berdagué dit:

    jean ai marre (529)
    C'était pour répondre à PascaIL (479 et non 69) qui posait avec juste raison le sort des PME/PMI/TPE au cas où !...
    Tu précises magistralement ce que devrait être une société dynamique de confiance et non pas ce que subissent les entreprises actuelles sous les menaces permanentes brisant tout allant, c'est encore des peurs qui agissent et il y a de quoi tant les rapports dominants/dominés,banques,entreprises écrasant la "petite" etc...sont patentes.
    "Ils" nous balancent toujours dans les gencives que... et les PME? que nous n'avons aucune culture d'entreprise voire d'entreprendre et que les Allemands font mieux,tu connais la chanson et que l'apprentissage et j'en passe,quel mépris pour l'enseignement,les formateurs et entrepreneurs dans l'Hexagone.
    1- ce n'est pas le FdG qui a mis en faillite les qqs 500 entreprises en 2011
    2-que notre projet n'est pas de tout collectiviser, (les sovkoses,les kolkoses ont été brandies le couteau dans les dents menaçant)
    3- que la littérature et l'histoire doivent être enseignées pour les études pros.jusqu'à 18 ans, pas d'études discriminantes pour formater sans possible citoyenneté.
    4- de rajouter à ce que tu dis la coopération universitaire de recherche avec ces entreprises qui demandent aide et une formation continue et permanente des personnels,mais là comme tu le précises la confiance,le lien de fraternité dit social doit briser toutes les atteintes des finances spéculatives et des grands groupes capitalistiques qui se sont,ces dizaines d'années, vautrés dans les produits financiers spéculatifs,giga- profits qui ne vont jamais dans l'activité concrète mais à grossir les chiffres de la bulle financière démente.
    L'avenir est au Front de Gauche.

  16. 516
    julie dit:

    Beaucoup de critiques pour France Inter ce matin, pourtant ce matin lors de la revue de presse à 8:30 un super lapsus révélateur: écoutez ici à la minute 4:24
    (en présentant l'article sur Jean-Luc à Libération, il enchaine sur Hollande "qui en veut à la gauche" pour se reprendre benoitement "qui en veut à la finance")

  17. 517
    J-jour dit:

    Eh oui, Julie, heureusement que l'inconscient veille parfois, quand la conscience s'endort, et laisse entrevoir les éclairs de lucidité qu'un journaliste aux ordres se refuse de son plein gré.

  18. 518
    JULES IMPRÉCATEUR dit:

    Un point de vue à ne pas négliger dans "Le Monde" d'aujourd'hui:
    Dans la pratique, le travailleur remplacé par un robot ou un ordinateur est remercié, et son espoir de retrouver un jour un emploi va diminuant à mesure que la technologie progresse ; une fois en place, la machine travaille uniquement au profit des actionnaires et des patrons de l'entreprise.

    Cet effet pervers, Sismondi (1773-1842) l'avait déjà dénoncé dans les années 1820, proposant que tout ouvrier remplacé par une machine bénéficie d'une rente indexée sur la richesse créée désormais par celle-ci. Une proposition ancienne qu'il faudra, un jour ou l'autre, réexaminer...

  19. 519
    christian houpin dit:

    je sais que JL Mélenchon cite souvent le vieil Hugo dans ses meetings que je suis avec passion...Et que je relaie car cela ne suffit pas d'être spectateur,il faut aussi convaincre autour de nous. Au détour d'une lecture ce matin : dans Choses vues, Victor Hugo raconte une scène dont il est le témoin le 22 février 1846, deux ans avant la Révolution de 1848. " un homme que 2 soldats emmenaient pâle, maigre, hagard (...) croise une berline(...) dans cette voiture,une dame en chapeau rose,en robe de velours noir,fraiche, belle,éblouissante... Cette femme ne voyait pas l'homme terrible qui la regardait. Cet homme n'était plus pour moi un homme, c'était le spectre de la misère, c'était l'apparition brusque difforme, lugubre, en plein jour d'une révolution encore plongée dans les ténèbres mais qui vient. Du moment où cet homme s'aperçoit que cette femme existe tandis que cette femme ne s'aperçoit pas que cet homme est là, la catastrophe est inévitable." La "catastrophe" dont parle V Hugo a bien eu lieu ce fut la révolution de 1848. A nous de construire la révolution citoyenne!

  20. 520
    ventdebout-38 dit:

    Franchement,
    Voter pour Hollande c'est accepté de pleine conscience la politique économique et sociale de Sarkozy. Ou est la différence? De même avec Bayrou? Quand à Le Pen, juste bon à renvoyé de la ou elle vient: Les égouts. Tous les autres à droite ne valant pas mieux que les pires.
    Alors qui reste t'il, sachant de toutes évidences que Arthaud et Poutou ne sont que des votes à fonds perdus?

  21. 521
    Ydaho dit:

    Bien, ce soir je serais a Villeurbanne ! Appareil photo de rigueur ! (et mon sonotone), peut être que j'aurais l'occasion de raconter demain..

  22. 522
    jean 76 dit:

    Plus de 40000 personnes ont défilés en gréce, 20000 selon la police! Qu'attendons nous pour proposer la gréve générale en France, même si la CES (subventionnée par l'Europe) n'est pas pour!
    Car même avec hollande, on y va, on va connaitre la même situation qu'en Grèce et c'est pour çà que Hollande veut rencontrer Mme Merkel!
    Car oui il faut changer en France, mais il faut s'apprêter à faire changer cette Europe, sinon à quoi bon !

  23. 523
    cazabeau dit:

    @weebmestre: ne pas diffuser.

    Attention ! I-TV annonce qu'il diffuse en direct le meeting de JL à villeurbanne. Info ou intox ? Il ne faudrait pas démobiliser les copains qui vont aller dans le froid au double mixte.
    Attention, c'est canal alors tout est possible.

  24. 524
    Cyril dit:

    Tiens,
    je viens de voir que le meeting de Jean-Luc Mélenchon va être retransmis en direct sur itélé. Très bien. Par contre quand c'est hollande, c'est annonce toute la journée. Quand c'est le front de gauche, aucune annonce. Bref...
    Toutefois je crois que les rapports du CSA et les injonctions qu'ils comportent vont peut être faire leur effet! Je viens de voir les rapports sur le site du CSA et c'est édifiant! Je cite le site :
    "Le Conseil a prescrit aux chaînes de veiller dans les prochaines semaines à mieux tenir compte de la représentativité de l’ensemble des candidats afin de garantir une présentation et un accès équitables à l’antenne jusqu’au 19 mars."
    Allez courage pour ce soir.

  25. 525
    jean dit:

    Pourquoi la Normandie n'aurait pas son metting avec JL
    Melenchon, alors que Le Pen a tenu une réunion au Zenith de Rouen un dimanche de janvier, ils étaient 1000 venus de toute la grande Normandie (basse et haute) !
    Nous on peut faire 3 fois plus!
    On nous dit qu'on as pas les mêmes moyens, mais il faut investir car pour certaines personnes de gauche, aller à un meeting vaut tous les tracts et de toute manière, on rentrera dans nos frais car on fait les deux campagnes en même temps!

  26. 526
    Suticos dit:

    Mais oui on l'a notre meeting, c'est le 6 Mars au Parc Expo à Rouen à partir de 18h30. Il y aura du monde et ça va chauffer...

  27. 527
    Mister Cyril dit:

    @526, 527...et tant d'autres...

    Je sais que les thèses complotistes (médias, sondages...) ça ressere les liens des menbres d'un groupe mais à force c'est aussi lassant...je dis ça, je dis rien...

  28. 528
    patrick 88 dit:

    Je viens de finir de regarder votre interview sur France Info. Je suis sidéré de voir tant de manque de conscience professionnelle chez les journalistes. Au prétexte que vous ne correspondez pas à leurs critères de raisonnement, ils se permettent des réflexions et les commentaires très déplacés. Comment se peut-il que de tels agissements soient tolérés par les directions ? Le rôle des journalistes n'est-il pas de poser des questions pour faire avancer la compréhension des auditeurs ? Et non de déballer leurs sentiments ? Vous avez bien fait de vous fâcher lorsque le journaliste vous a provoqué avec son "votre ami Dassault " ou "le réquisitionneur d'appartements" j'ai trouvé ces propos répugnants !
    Surtout ne baissez pas les bras, le résultat approche et tous ces petits journaleux vont bientôt en avoir pour leur grade !

  29. 529
    Ardéchoise dit:

    Guéant a précisé que ses propos ne visaient pas les arabes. Je suis soulagée, nous allons pouvoir continuer à utiliser les chiffres arabes.
    Grâce à ce blog, j'ai révisé un peu mon espagnol. Je sais comment on dit:"Qu'ils s'en aillent tous". Comment on dit "Qu'ils aillent se faire voir chez les Grecs"? Oui, je sais, ce n'est pas drôle. Mais c'est aussi une belle civilisation, non?

  30. 530
    mrben dit:

    Ah cool les rapports du CSA. Depuis le temps que je les attendais.
    J'ai déjà demandé plusieurs fois à France-Inter de m'expliquer leur stratégie, ou d'en faire une émission spéciale pour qu'il mettent au clair leur découpage du temps de parole. Ce serait le bon moment pour qu'ils essaient de calmer les rumeurs de complots. Je sais pas, ça doit pas être si compliqué d'inviter / de parler de un peu tous les candidats.
    On voit bien que les deux préférés sont devant tout le monde.
    Mélenchon a un bon score sur F2 grâce à "des paroles et des actes". Plus de 18% dans cette catégorie.

  31. 531
    Cyril dit:

    @530 Mister Cyril
    Il ne s'agit pas de complot ou de thèse mais de fait. Je ne dis pas que les journalistes exercent consciemment un manquement à la représentation, je dis juste qu'ils participent à ce manquement par un habitus qu'ils ont mis en place du à la forte inertie du bipartisme qui existe depuis longtemps en France. Ils participent d'ailleurs à ce bipartisme, car en tant que seconde peau du système (pour reprendre Jean-Luc Mélenchon), ils permettent à ce que la présentation (leur métier) accède à une représentation. Ils ont une forte responsabilité dans le passage de la présentation à la représentation. (cf des études de sémiotique et de sémantique que j'ai faites)
    Et donc ce qui au départ est pour eux une évidence, c'est-a-dire qu'il ne font que relayer les candidats qui semblent être le plus représentatif, n'est en fait que la cause (en partie bien sûr) de cette même cacapacité représentative, qu'ils construisent donc en fait en amont!
    La preuve, Ruth El Krief sur BFMTV a dit que le choix des invitations des candidats sur leur antenne se faisait sur leur représentation du peuple et sur leur capacité clientéliste. Je lui ai envoyé un petit mail au passage...en disant qu'ils participaient directement à la première et que donc seul un temps de parole équitable pouvait les dédouaner d'une forme de "partisanisme", et donc d'objectivité.
    Après je suis d'accord avec toi, ne perdons pas de temps avec ceci et réjouissons nous du meeting ce soir su Itélé.
    D'ailleurs plus il y aura d'audience sur cette chaine, plus on fera parler de nous, car c'est une chaine de grande écoute.

  32. 532
    steph dit:

    Lien vers les rapports du CSA sur la période courant depuis le 1er janvier 2012. J'ai calculé : Mélenchon est à 7% dans les chaînes de télé généralistes et à 4% sur les radios.

  33. 533
    Poncet dit:

    Mister Cyril (530)...
    Il y a maintenant mieux que les "thèses complotistes" : la thèse selon laquelle il n'y a pas de complots.
    Oh, certes, plus personne ne fomente de renverser le roi en faisant exploser une bombe. Le mot "complot" a une consonance désuète qui rend cette thèse crédible.
    De là à dire qu'il n'existe plus aucune action concertée, aucune collusion, aucun réseau d'influence... ce serait aller un peu vite en besogne, non ?
    Nous vous laissons libre d'y croire.

    P.S. Il y a un "complot" auquel je ne crois pas beaucoup, c'est Al-Quaïda. Mais peut-être que je me trompe, peut-être existe-t-il vraiment... ;-)

  34. 534
    Michel Matain dit:

    Villeurbanne aujourd'hui, Montpellier demain. Vive l'union populaire en marche !

  35. 535
    cobalt(19) dit:

    Trouvé cette petite phrase sur un autre blog qui peut s'appliquer partout, en Grèce, mais aussi chez nous avec notre "ami" du 2ème tour: "On ne peut à la fois serrer sa ceinture et baisser son pantalon".
    Je remercie Léo car elle est d'actualité et je vais la ressortir. Sûr !

  36. 536
    bernard schneider dit:

    BFMTV annonce qu'elle diffuse ce soir en direct le meeting de JL Mélenchon à Villeurbanne.
    Rien de plus normal après avoir retransmis dimanche celui de M Le Pen; est-ce un début du respect du pluralisme?

  37. 537
    Messaoud dit:

    Heureux de savoir que nous pourrons assister au meeting de Jean-Luc ce soir sur LCI, je serais devant ma TV ce soir c'est sur, vas y Jean-Luc on est tous derrière toi, ceux qui te regarderont ce soir le feront par choix, pas parce qu'il ne l'ont pas comme le candidat qui ne l'est pas encore et qui ne le sera bientôt plus et qui avait réquisitionné 9 chaines

  38. 538
    Cyril dit:

    @539 Poncet
    Aha, excellent. Et je n'y crois pas, à la thèse du non-complo,t car je suis d'une nature positivo-sceptique...
    La mise en abime de l'information par le doute est le propre de notre langage humain (d'abord!). On appelle ça me semble-t-il le mythe du doute, dont certains linguistes et surtout philosophes y voient une des conditions à l'émergence du langage et des langues (De ce qu'il me reste de mes cours de fac).
    Donc une thèse selon laquelle il n'y aurait pas de complot impliquerait par présupposition qu'il peut en exister une, car la mécanique de la présupposition est un fonctionnement à part entière et indissociable de l'information. A moins que l'on nie la capacité rhétorique du langage, de la présupposition et du sous entendu, et donc de l'homme tout court et de sa liberté.
    Donc si l'on s'accorde sur le fait que les journalistes manient l'information, après tout c'est leur boulot, alors il ne pourront jamais se départir d'un complot possible. Donc collusion possible etc.
    Et quand je regarde la télé ces temps-ci, j'ai des doutes quand même. Mais bon le doute doit changer de camp !

  39. 539
    Lupi jean-claude dit:

    @ à tous
    quel est le moyen de s'interposer au M.E.S ?

  40. 540
    Hold-up dit:

    Puis-je ici apporté personnellement un soutien fier et entier à M. Serge Letchimy, député de la Martinique qui lui aussi a "frappé, frappé, frappé" ! Il a eu parfaitement raison. La peur doit changer de camp ! Ne participons pas à la renaissance de la peste brune qui commence de Guéant à Le Pen en passant par les phrases nauséabondes de Vals et ses fameux " White ". Il ne faut pas être prophète en son pays pour comprendre à quoi jouent tous ces gens. Ici, à l'intérieur, ils cherchent à refonder la droite réactionnaire d'hier, celles des privilèges et de la force aveugle (UMP et FN). A l'extérieur, ces "néocons" réchauffent l'idéologie de "la guerre de civilisation" de Samuel Huntington. Ils préparent une guerre et tout cela n'est qu'un hors d’œuvre pour bombarder l'Iran comme on envoie une lettre à la poste. On habitue les esprits longtemps, très longtemps à l'avance pour que personne demain ne s'oppose plus à un nouveau massacre de masse (Afghanistan, Irak, Libye...Syrie ? Puis Iran ?)...Bravo à M. Letchimy. Il a décidément bien fait. En mémoire d'Aimé Aimé Césaire.

  41. 541
    ermler dit:

    @ messaoud
    Je me faisais une joie de regarder le meeting de ce soir sur LCI mais je n'ai pas la chaîne sur mon bouquet adsl comment faire pour le voir ?

    Ici même, sur le blog.
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/

    [Edit webmestre : Désolé ! J'ai trouvé la question tellement... je trouve pas les mots, que je l'ai modérée... Je laisse quand même la réponse.]

  42. 542
    Pierre Nocroi dit:

    @jule imprecateur (522)
    Une machine ne créer pas de plus value et donc pas de profit.
    Le machinisme augmente la productivité et donc pourrait libérer du temps et non pas fabriquer comme actuellement des chômeurs.
    Et comme dit JL "il faut partir de ce dont on a besoin" donc une partie non négligeable de l'activité serait à abandonner et comme on sait qu'une bonne partie de la recherche est destinée à rendre les produits plus usables, le temps de travail devrait énormément baisser.

  43. 543
    Jean Jolly dit:

    BFM-TV, c'est déjà ça de gagné, mais nous sommes loin des neufs chaînes réquisitionnées pour obliger le peuple à vomir devant un écran.

    A quand la fumée blanche au dessus de l'Élysée ?

  44. 544
    Cyril dit:

    @Poncet,

    Je fais de la gratte en regardant Itélé, et je peux affirmer que cela les emm**** grave de devoir passer le meeting de Mélenchon. Ils se regardent dans les yeux (les deux présentateurs), annoncent le meeting rapidement, puis parle de leur thème de la soirée qui n'a rien à voir. Des chiens. Je les haïs. Et bfmtv c'est pire. S'il y a bien un endroit où faudrait une bonne révolution c'est les médias, vraiment!

  45. 545
    cazabeau dit:

    @ hold up 545
    D'accord avec vous. Ils préparent la guerre.

    Si j'ai bien compris on a ce soir LCI, ITV et BFM TV; 3 chaines ! à raison de 800 000 spectateurs (part d'audience entre 0,7 et 1,4) par chaines + plus les internautes ça va faire du monde. J'espère que le double mixte sera bondé malgré le froid.

  46. 546
    Jean Jolly dit:

    Ah bon c'est I-TV ? C'est du pareil au même, allez hop, que se vayan todos ! (après le meeting bien sûr ;-))

  47. 547
    Lecabestan dit:

    @Hold-up
    Bravo à M. Letchimy. Il a décidément bien fait. En mémoire d'Aimé Césaire.

    J'approuve la réaction de M. Letchimy.
    La peste brune n'est pas arrivée chez nous par contagion. Ce fut par un long processus commencé dès avant l'affaire Dreyfus. Ces dernières années nous assistons à une racialisation du discours officiel, et avec les mots les faits, à des discriminations toujours plus grandes, au rejet des réfugiés.

    Tout ceci est décrit par l'historien Gérard Noiriel (à lire : ICI)qui démontre qu'on fait porter la xénophobie aux plus pauvres alors qu'elle est le fait des élites (qui contrôlent et s'expriment dans les médias). Les propos de Guéant s'inscrivent parfaitement dans cette analyse alors qu'on vient de montrer qui sont les vrais électeurs de l'extrème droite.

  48. 548
    Pascal397 dit:

    @J-Jour

    mon commentaire voulait souligner l'incohérence de la sortie de l'euro du FN et ce vote. En plus, ceux qui soutiennent celle qui Amène Le Pire (anagramme!) vont se poser beaucoup de questions à cause de cette incohérence: là c'est un fait pendant la période électorale et pas une promesse!

    Quant aux socialistes et EELV, c'est une preuve supplémentaire de leurs dérives et forfaitures, raison pour laquelle nous sommes nombreux à soutenir le FdG et à ne plus vouloir donner notre vote pour ces partis, quelquesoit l'alternative.

    J'ajoute aussi que j'aurai du mal à supporter l'intégration (hormis en tant que simple militant) de ceux (je parle des cadres PS) qui vont retourner leurs vestes bientôt.

  49. 549
    gus003 dit:

    Je viens d'entendre la présentatrice du journal Itélé annoncer la diffusion en direct du meeting de J.Luc à 21h15
    Faites passer

  50. 550
    Messaoud dit:

    @ ermler (545)

    Très drôle, merci webmestre pour le lien ;-)

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1628 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive