Marche pour la révolution fiscale

1er décembre, Paris



S'inscrire à l'évènement Facebook

Tous à la marche pour la révolution fiscale !
Dimanche 1er décembre à Paris

Le 1er janvier 2014, la TVA va augmenter pour financer 20 milliards de cadeaux aux actionnaires. Le gouvernement Ayrault va prendre 110 euros par an dans les poches de chacun des 65 millions de français pour financer ces cadeaux. Pour un couple avec deux enfants, la facture atteindra 450 euros par an. Un comble : des dépenses vitales comme les prix des transports en commun sont touchés de plein fouet par cette hausse.

Ne nous laissons pas tondre le 1er janvier. Les députés peuvent encore annuler cette saignée dans le budget qui est discuté jusqu'à fin décembre.

Non à la hausse de TVA Hollande ! Non aux privilèges des riches et du capital ! Vite une révolution fiscale pour partager les richesses !

Le 1er décembre, marchons sur Bercy pour une révolution fiscale contre les privilèges.

14jan 15

Je voudrais résumer ma façon d’analyser et de proposer dans le moment. Elle n’a rien à voir avec la vision politicienne de « l’union nationale », nouvelle case dans laquelle des commentateurs sans imagination ni vergogne veulent à tout prix faire rentrer tout le monde. Pour être embrigadés il suffit de refuser de répondre à une incitation à entrer en polémique avec Hollande ou Valls dans un moment comme celui que nous vivons. Pour moi, l’acteur principal du moment, qui a été « à la hauteur de la situation », c’est le peuple ! Son mouvement spontané n’est récupérable par personne ! Mieux : son indépendance est la garantie de sa force et de son unité sur le contenu exigeant qu’il a imposé dans la rue.

Dans quelques jours, on pourra de nouveau parler librement sans crainte de la provocation médiatique. On pourra dire ce que l’on a pensé du traitement médiatique des évènements que nous venons de vivre. Et notamment, à certains moments cruciaux, par des chaînes d’information en continu, par les commentateurs comme par la palanquée d’experts plus que discutables qui ont prêché la guerre sainte de « l’Occident » contre la guerre sainte des fanatiques religieux. Sans oublier ce chef d’État étranger venu diviser les Français en suggérant à certains d’entre eux de fuir leur patrie. Laissons de côté, une nouvelle fois, pour l’instant. Mais non sans rappeler à ceux qui ont oublié d’en parler ces jours-ci que contrairement à ce que dit Manuel Valls, sans qu’aucun média ne le corrige, le délit de blasphème existe en France du fait du Concordat. C’est même au nom de cette possibilité qu’une plainte fut déposée contre « Charlie » ! Or, pendant la campagne présidentielle et ensuite, Hollande et le PS voulaient mettre ce Concordat dans la Constitution avec le soutien enthousiaste d’un front uni d’élus de droite et du PS des départements concordataires. Je raconte tout cela pour rafraîchir les mémoires. Et bien sûr, on peut penser que quelques esprits critiques médiatiques s’y intéresseront. Une nouvelle fois, amis journalistes : servez-vous de ce travail de mémoire ne serait-ce que pour faire une pause dans les « te deum » d’unanimisme politique actuel. 

Mon angle sur le moment est celui d’un combat civique. Les assassins avaient des buts politiques. C’est eux qu’il faut mettre en échec. La réplique doit donc être politique. C’est-à-dire qu’il faut renforcer les anticorps républicains au fanatisme religieux. Notamment en renforçant l’attachement inconditionnel à la liberté d’expression telle que définie par la Déclaration des Droits de l’Homme (avec pour seule limite celle que fixe la loi). Comment ? Certainement pas en s’abandonnant aux surenchères sécuritaires qui n’ont en vérité aucune efficacité pratique. Ce qui compte, c’est de vider l’eau du bocal où peuvent prospérer les fanatiques. Il faut faire de la politique. Il faut compter sur la société, sur le peuple, pour trouver la riposte. C’est très concret. Et cela concerne le projet de sixième République. Quelques exemples.

Lire la suite »


Facebook

 
 

Google+

 

12jan 15

12 janvier - Théatre Dejazet à Paris

Conférence « Laïcité et Paix Civile »

Ce billet a été lu 20 840 fois.

Le lundi 12 janvier, j'organisais une conférence pour montrer le lien entre la laïcité et la paix civile, après les attaques de Charlie Hebdo, Montrouge et Vincennes.

Cette vidéo a été consultée 25 549 fois


08jan 15

Il faut refuser les logiques de guerre civile - Conférence de presse

La patrie républicaine ne trie pas ses enfants en fonction de leur religion

Cette vidéo a été consultée 40 429 fois

Conférence de presse au lendemain de l'attaque contre Charlie Hebdo.

 

Cette vidéo a été consultée 40 429 fois


08jan 15

Charlie Hebdo

Chagrin et réplique républicaine.

Cette vidéo a été consultée 26 222 fois

Réaction suite à l'attaque perpétrée au siège de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.

 

Cette vidéo a été consultée 26 222 fois


05jan 15

Hélas, il a parlé !

Ce billet a été lu 23 111 fois.

Bien sûr je ne me suis pas branché pour écouter France Inter et subir les deux heures de purge annoncées. À l’image de Paul Valéry, j’ai attendu que les nouvelles viennent à moi. Du peu qui a survécu au naufrage, j’ai retenu deux types de débris. Premièrement François Hollande prend l’obstination pour une vertu. Rien à dire. On ne peut rien pour lui. Discours inchangé, à la virgule près pour une politique traduite de l’allemand sans une nuance d’interprétation. Deuxièmement François Hollande commence l’année avec un nouveau plan de communication. Je suppose que c’est là-dessus que nous devons porter un jugement. Les communiquant se sont surpassés. Après « infléchir la courbe du chômage » c’est dorénavant « faire plus de un pour cent de croissance ». Et n’oublions pas « le coup de jeune » que va être le travail du dimanche. Le rêve français est en marche.

Lire la suite »



« Articles plus anciens
Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Aperçu de site