04fév 12

En campagne à fond

Le nouveau traité européen arrive

Ce billet a été lu 132 946 fois.

grenoble-20Cette note s’est écrite pour partie dans le train de Bruxelles à Paris. Il y est question de la campagne en cours. Puis je viens sur l’affaire Xavier Mathieu qui vient d’être condamné de nouveau et je vois le lien avec ce qui s’est dit dans le discours de Nicolas Sarkozy l’autre soir à la télévision. Je vous donne des informations que vous n’aurez nulle part ailleurs sur ce qui se trame en Europe et je vous apprends comment votent en votre nom ceux que vous avez élus parfois sur une autre intention. Je dis encore un mot sur l’extrême-droite. Et quelques petites choses sur ce blog.

Journée à Grenoble le vendredi 27 janvier dernier. Forum Libé sur "Vivre la République", Rencontre publique et visite au quartier de la Villeneuve. Photos de Bruno Arbesù

Je commence par quelques mots sur la campagne. Beaucoup s’accordent pour me dire qu’elle est bien menée. Parfois d’aucuns ont des surprises quand ils m’entendent parler dans des domaines où ils ne nous croyaient pas aussi préparés et présents. Ainsi à l'assemblée de l'appel des 3000 au congrès de France Nature Environnement. Notre travail se constate aussi à l’affluence dans nos réunions, aux prises de matériel, à l’afflux des dons et aux propositions d’action sur le terrain. Et pas seulement quand je m’y trouve, c’est d’ailleurs le plus important. Au Meeting de Toulouse deux mille personnes se serraient autour de nos grenoble-19orateurs et oratrices dont Pierre Laurent, Martine Billard et Clémentine Autain. C’est assez fort pour que deux instituts de sondages aient pensé en rendre compte en m’attribuant 9 % des intentions de vote. Mais tout le monde ne voit pas les choses de cette façon.

Je vous propose donc un sourire. Lisez les lignes que voici. Toute la profondeur de l’analyse ne peut manquer de vous atteindre. Pas plus qu’une certaine dose de lèche-botte prudente à l’endroit du prochain président déjà entouré, hélas, de mauvais conseillers. « François Hollande a affirmé une certaine présidentiabilité. Il n'est plus "flou", ni "mou". Mais attention, il peut y avoir un péché réel d'arrogance, pas chez le candidat PS lui-même, mais dans son équipe. Le candidat peut aussi se "fracasser" contre la crise économique et sociale. Pour l'instant il est sorti de l'ornière: il est sur la route mais il est loin d'avoir gagné. De son côté, Nicolas Sarkozy s'est laissé aller à quelques confidences : il peut perdre… Rassurez-vous, il s'agissait seulement pour lui de réattirer l'attention avant son rendez-vous télévisé de dimanche. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il est beaucoup trop agressif et pas assez crédible pour l'instant. Pourtant, c'est un partenaire possible pour François Hollande. Mais ce n'est pas en levant le poing et le mettant – symboliquement – dans la figure de ses adversaires, qu'il pourra augmenter son score et éventuellement espérer arriver au second tour de l'élection présidentielle. » C’est noté monseigneur. Car c’est un cacique de la presse qui parle. Ces lignes sont en effet celles du médiacrâte Christophe Barbier, directorissime de la rédaction de l’Express, le journal qui dénonce à la une les francs-maçons qui « manipulent » les candidats à la présidentielle, mais pas ceux qui en font sans doute autant augrenoble-21 sommet de la rédaction de l’Express. A son actif aussi l’invention d’un deuxième tour « Bayrou / Le Pen », la semaine avant que les deux ne baissent dans les sondages. Ceci explique peut-être cela. 

Notre campagne a pris son rythme de rentrée. J’ai exigé de mon équipe un tableau des vacances pour être certain que chacun prenne le temps de reconstituer son énergie. Un roulement va donc se mettre en place dans les prochaines semaines. Je m’inquiète car j’en vois trop aller trop loin. Du coup la maladie arrive et la surcharge pour les valides les affaiblit à leur tour. L’épidémie de gastro a sévèrement fauché dans nos rangs par exemple. Quant aux orateurs et oratrices voyez leurs mines ! Mon ami Pierre Laurent a spécialement tiré sur la corde avec un meeting par jour pendant près de dix jours. Résultat il est sur le flanc. Martine Billard et Clémentine Autain ne s’en tireront pas longtemps avec du maquillage. Il n’y a qu’à voir la tête des autres pour le savoir. François Delapierre, le directeur de campagne, était au lit avant-hier. Quarante de fièvre. Mais il a guéri en vingt-quatre heures ! Je ne suis pas médecin mais ça ressemble beaucoup à une grève surprise du corps! Naturellement nous nous sentons portés en ce moment. Le plus spectaculaire est l’arrivée de centaines de syndicalistes qui viennent donner le coup de main. Eux nous ouvrent des milliers de portes au propre et au figuré. La bataille contre la Le Pen est leur grande affaire. Le tract du Front de Gauche contre le Front National est parti à sept millions d’exemplaires. Vous avez bien lu : sept millions. Vous comprenez le problème financier qui se pose à nous ? Je m’amuse de voir les petits je-sais-tout faire des mines et des pauses méprisantes pour s’étonner de nos prétentions quand « Marine Le Pen est si haut chez les ouvriers ». Encore heureux les jours où on ne me reproche pas de n’arriver à rien ! Comme si j’aurais dû régler un problème enkysté depuis quarante ans en dix jours ! Ce qui est certain c’est que nous, nous sommes au travail. Livres, conférences, tracts, on recommence tout à zéro. Pendant ce temps la bonne société à l’air de redécouvrir seulement la nature réelle de Marine Le Pen à l’occasion d’un bal viennois. Depuis l’adoubement par le chef du lobby juif républicain à San-Francisco, et celui par  l’ambassadeur d’Israël révélé par un reportage de France 5, combien avait fini par croire que l’extrême-droite n’était plus elle-même, ou « seulement anti-arabes » comme l’a écrit madame Angot dans Télérama ! Rude retour au réel pour ceux qui avaient tellement envie de grenoble-15croire autre chose. Les liens avec les pires groupes en Europe, confits de racisme et d’antisémitisme n’ont jamais cessés. Le Front National c’est juste la suite de l’extrême-droite historique. Le récent discours de madame Le Pen à Perpignan a fonctionné comme un retour aux sources. Nous allons redoubler d’énergie.

La méthode et les objectifs doivent être clairement énoncés pour que chacun puisse s’en emparer et travailler sérieusement à leur mise en œuvre. Notre angle de combat est de reconstruire une conscience de classe argumentée et informée. Ce n’est donc pas seulement un effet d’adhésion par défaut ou de pur calcul électoral que nous visons. Nous laissons cela à François Hollande. Il s’agit d’instruire, d’éduquer, de donner des raisons claires et compréhensibles d’agir avec nous plutôt que de déserter en s’abstenant ou de s’abandonner au vote des enfumés avec l’extrême-droite. Pour ce faire, notre programme est notre meilleure arme de conviction massive. Parce que lui parle clair et ouvre des perspectives concrètes dans la vie quotidienne de ceux à qui il est proposé. Il parle salaire, logement, école, projet pour l’avenir commun. Ce discours parle aux ouvriers et aux cadres techniciens. Autre chose que les fumées xénophobes et racistes qui sont l’essentiel du potage lepéniste. Et par-dessus tout cela, nous sommes dans la lutte avec ceux qui luttent pour leur gagne-pain. Là où les héritiers des chemises brunes ne sont jamais.

Ce vendredi 3 février, Xavier Mathieu a été condamné en appel. Il est condamné à 1 200 euros d'amende pour avoir refusé de se faire prélever son ADN par la police à la suite d’une action syndicale dans les locaux de la sous-préfecture dont on se souvient. Pourtant lors du procès en première instance en juin 2010, Xavier Mathieu avait été relaxé. C'est le parquet, donc le gouvernement, qui a fait appel de la relaxe. Lors de l'audience en appel le 4 janvier dernier, j'étais allé à Amiens, avec beaucoup d’autres responsables, sauf François Hollande, lui apporter le soutien du Front de Gauche. On se souvient que le « Petit Journal » avait retenu de ce moment de lutte le problème central de mon prétendu évitement d’Eva Joly. Bonjour la diversion. Mais « tellement drôôôôle, ma chère Marie-Jacynthe grenoble-14» ! Ce jour-là, pourtant, une grosse partie juridique se jouait. A la surprise de beaucoup, le parquet avait requis une amende de 1 000 à 1 500 euros. Mauvais signe. Car dans les Pyrénées-Orientales, notre camarade Galéano, lui aussi réfractaire au fichage ADN, avait écopé de 150 euros d’amende ! Le juge d'appel a donc obéi à un souci particulier en direction de Xavier Mathieu. Cet acharnement judiciaire est insupportable. Car il a un sens très politique.

Pour le comprendre il faut se souvenir que l'obligation faite à Xavier Mathieu de donner son ADN est la conséquence de sa condamnation à 4 000 euros d'amende par la Cour d'appel d'Amiens pour les dégradations de la sous-préfecture de Compiègne. Vous vous souvenez aussi de cet épisode ? Il avait donné lieu quelques mois plus tard à un autre épisode de buzz lorsque Pierre Carles m’avait projeté la scène de l’interview de Xavier Mathieu par David Pujadas. Condamné, la loi l'obligeait à subir un prélèvement ADN. Xavier Mathieu a refusé. Il a eu raison. Car un syndicaliste ne peut pas être assimilé à un violeur ou un assassin ! Or le fichage des empreintes génétiques devrait rester strictement limité aux criminels dangereux. C'est dans cet esprit qu'il a été créé en 1998. Mais la droite l'a bien vite élargi à de nombreux autres crimes et délits en 2003 et 2010, dans une surenchère que chacun connaît. A présent, les camarades autour de Xavier Mathieu pensent aller en cassation. Et si cela ne suffit pas il y a aura une saisine de la Cour européenne. On ne lâche rien. Il faudra être vigilant et voir ce qui va se dire dans la bien-pensance d’habitude si prompte à grimper au rideau sur la liberté au Venezuela. Que se passe-t-il quand un ouvrier résiste avec son syndicat face un abus de pouvoir visant à criminaliser l’action syndicale ? Tant qu’un médiacrâte ne sera passé par cette humiliation je crains qu’il ne se passe rien dans les grandes grenoble-17orgues de l’indignation.

Pourtant cette affaire retrouve selon moi une actualité très brûlante depuis le discours de Nicolas Sarkozy l’autre dimanche. On se souvient qu’il a donné l’ordre aux syndicats de s’accorder avec le patronat d’ici deux mois sur la possibilité de redéfinir entreprise par entreprise le temps de travail, la durée du travail quotidien et les salaires. Il s’agit d’une véritable institutionnalisation du chantage patronal sous le nom « d'accords compétitivité-emploi ». C’est précisément une situation de ce genre qui a déclenché toute l’affaire des Conti. Xavier Mathieu et ses camarades luttaient pour sauver les 1 120 emplois du site de Continental à Clairoix, dans l'Oise. Ils avaient été abusés par un patron voyou. En 2007, la direction avait proposé aux salariés de passer aux 40 heures payées 37,5 en échange du maintien de l'emploi. Pris à la gorge, une petite majorité de salariés avait fini par céder au chantage. Deux ans plus tard, Continental annonçait la fermeture de l'usine. Aujourd'hui, sur les 1120 salariés, seuls 212 ont retrouvé un CDI. Pour les 900 autres, c'est la galère et la précarité. On ne compte plus les drames personnels et familiaux. Encore lundi 16 janvier dernier, un ancien salarié de Conti s'est jeté sous un train. Dès lors c’est une justice de classe qui est ressentie quand elle condamne Xavier Mathieu. Relaxé en première instance il n’est poursuivi de nouveau que sur ordre du gouvernement. Aujourd'hui, il est condamné « pour l'exemple » en quelque sorte. Car il n'a jamais cédé, jamais baissé ni les yeux ni les bras. C'est une tête dure. C'est une grenoble-18fierté pour tout le mouvement ouvrier de le compter parmi les siens. Nicolas Sarkozy et son gouvernement cherchent par tous les moyens à casser les résistances et à intimider les salariés. C'est la seule raison de la condamnation de Xavier Mathieu. Nous ne l’oublierons pas à l’heure des comptes.

Mercredi et jeudi, on était en séance à Bruxelles au Parlement européen. Le principal sujet de débat était une fois de plus le traité intergouvernemental « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire » (« TSCG »). Ce document est finalisé. La version finale de ce traité a été rendue publique (en anglais bien sûr) mardi midi après que 25 Etats membres de l’UE sur 27 se soient mis d’accord pour le signer. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de ce traité. Vous trouverez sur mon blog européen une note sur son contenu final. Les modifications qu’il a subies depuis sa première version, présentée le 16 décembre par monsieur Van Rompuy sont pour la plupart marginale. La « règle d’or » renforcée et sa constitutionnalisation sont toujours à l’ordre du jour. Les sanctions automatisées aussi. La Cour de grenoble-10Justice de l’Union européenne pourra même désormais appliquer des sanctions financières si un Etat refuse de transposer la « règle d’or » dans sa Constitution. Quant aux possibilités de modification du Traité, elles ne sont pas évoquées. Ce Traité ne serait donc modifiable qu’au moment où les Etats parviendraient à se mettre d’accord pour le transposer dans le Traité de Lisbonne. Notez qu’une telle modification est loin d’être acquise car elle requiert une ratification par l’ensemble des Etats-membres. Mais les rédacteurs de ce pacte d’austérité ont pensé à tout. Si on lit attentivement les « considérants », on découvre que la Commission prépare la transposition  des dispositions du Traité dans le droit européen via la « méthode communautaire ». Tout le monde évidemment ne sait pas ce que cela veut dire. Cela signifie qu’il y a un pouvoir d’amendement et de rejet du Parlement européen et que les représentants des Etats-membres au Conseil, votent à la majorité qualifiée et non plus à l’unanimité. Dans ces conditions particulières, ce qui est décidé de cette façon s’applique vite à tous sans avoir besoin d’être gravé dans le marbre des constitutions. Jeudi donc, le Parlement européen devait se prononcer sur le Traité finalisé. Avec mon groupe, la GIUE/NGL, nous avons rédigé une résolution qui a été soumise au vote. Elle  dénonce le contenu du Traité et appelle à la tenue de référendums sur sa ratification partout où c’est possible. De plus elle demande la mise en place de consultations populaires partout où des mécanismes de référendums ne sont pas prévus par la loi nationale. C’est le cas en Allemagne par exemple. Nous l’avons voté seuls et nous avons été battus. Puis nous sommes passés à l’examen de la deuxième motion sur le sujet. Celle du programme commun de la droite et des sociaux-démocrates.

Comme lors de la séance précédente, la droite, les libéraux, les sociaux-démocrates et les verts ont présenté une résolution commune. L’Europe du « Oui » à son programme commun : l’austérité. Ils y ont réitéré leur accord avec le fond du Traité et ont à nouveau appelé à son inscription dans le Traité de Lisbonne. Ils n’ont pas envisagé la possibilité d’un référendum. Toute la social-démocratie européenne a voté pour grenoble-13ce texte. Vous êtes donc prévenus : si leurs représentants arrivent au pouvoir vous n’aurez pas le droit de donner votre avis sur ce Traité. Ils transposeront la « règle d’or » dans la Constitution et la feront appliquer. Côté français il n’en ira pas autrement. Car les députés du PS se sont contentés de s’abstenir. Le coup de l’abstention est un grand classique du PS. C’est grâce à cela que le Traité de Lisbonne est passé au congrès de Versailles. Nous avions été 115 parlementaires socialistes à voter contre. Si le reste du groupe avait voté contre, comme nous, au lieu de s’abstenir, le Traité était repoussé et le président était obligé de faire un référendum pour le faire passer. Dans ce cas, de nouveau, c’est la même mascarade qui s’annonce. Car c’est un comble annonciateur que cette abstention. François Hollande en effet, affirme qu’il veut renégocier le Traité. Si c’est bien son intention pourquoi ne commence-t-il pas par désapprouver la version actuelle ? J’ai noté que Vincent Peillon a voté contre. Pourquoi ? Il le dira sans doute. Par contre, les députés de la gauche du PS qui siégeaient se sont abstenus. Ici gît le « Non socialiste » de 2005. Depuis le rappel à l’ordre de François Hollande, ce qui restait de la gauche du PS s’est fait hara-kiri. Quant aux députés d’Europe-Ecologie-Les Verts, leurs votes sont allés du pour au contre en passant par l’abstention. grenoble-08José Bové a voté. De loin on s’est fait un signe d’amitié avec José Bové car il voté contre cette résolution. Nous aussi. Elle a été adoptée.

Un dernier mot encore sur l’actualité européenne. Cela vous a sans doute échappé mais lundi dernier ce n’est pas un mais deux traités qui ont été validés par le Sommet de l’Union européenne. La règle en Europe est de faire compliqué pour que personne ne s’y retrouve. Le second Traité institue la mise en place du Mécanisme européen de Stabilité dit « MES ». Ce MES, c’est l’institutionnalisation de l’actuel Fonds européen de stabilité financière. Les prêts qu’il propose aux Etats en difficulté  ou « à titre de précaution » sont subordonnés à l’application de plans d’austérité infligés par l’Union et le FMI.  Ceux-ci sont à l’origine du martyre actuel de la Grèce. Mais le Portugal et l’Irlande mangent bon eux aussi. Sachez que ce Traité est par ailleurs conçu comme « complémentaire » du Traité sur la rigueur budgétaire (TSCG). Vous ne suivez pas j’espère ? Apprenez ainsi que les rédacteurs des deux traités ont poussé le chantage à l’austérité au point qu’à partir du 1er mars 2013, un Etat n’ayant pas ratifié le Traité TSCG n’aura pas droit à une assistance financière. Le Traité MES donne en outre un droit de véto à l’Allemagne, à la France et grenoble-05à l’Italie pour décider quel pays aura droit à une assistance financière d’urgence. Il donne aussi un droit de véto à l’Allemagne, la France, l’Italie et l'Espagne pour la date de son entrée en vigueur, d’où l’importance des votes de ratification de ces quatre pays.

Or j’ai été alerté par ma camarade et co-présidente du Parti de Gauche Martine Billard que ce second Traité serait soumis à la ratification de l’Assemblée Nationale dès le 21 février prochain. Il sera soumis à ratification en même temps que l’amendement au Traité de Lisbonne qui permet l’inscription de ce mécanisme et donc du FMI dans le droit primaire de l’Union européenne ! Je rappelle que conformément à l’article 11 de la Constitution française « Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux Assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions. Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales».  Ce Traité entrainant un engagement économique conséquent de la France, le peuple français devrait pouvoir être consulté. Il n’en sera rien bien sûr. Les amis de la liberté au Venezuela et à Cuba n’ont pas l’intention de se rebeller contre un déni de démocratie aussi flagrant. Du temps de l’URSS, grenoble-06les pays du Comécon n’étaient pas traités aussi grossièrement. De toute façon, François Hollande a prévenu qu’il ne demanderait pas de référendum. « Le prochain président » ne sera donc guère différent de l’actuel sur ce point.

Rions un peu. Que s’est-il passé dans la nuit du lundi 30 au mardi 31 janvier ? Selon l’IFOP, la structure de l’électorat du Front de Gauche a en effet complètement changé en l’espace d’une journée. Cet institut publie un sondage sur les intentions de vote tous les soirs à 18h. Le 30 janvier, l’IFOP annonce 8% d’intention de vote pour le Front de Gauche et le lendemain 7,5%. Mais ce qui est intéressant, c’est de regarder le détail de ces intentions de vote. Le 30 janvier, l’IFOP annonce que 2% des moins de 35 ans voteraient pour le Front de Gauche. Le lendemain, ils seraient le double, 4%. Les « inactifs hors retraités » – selon la dénomination de l’IFOP – étaient 3% à voter pour le Front de Gauche le lundi, puis 7% le lendemain. Le Front de Gauche réalisait un score honorable dans l’agglomération parisienne avec 9% le lundi, mais le lendemain les parisiens n’étaient plus que 5% à voter pour le Front de Gauche. L’IFOP a poussé le vice jusqu’à nous annoncer mardi que seulement 1% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche… L’IFOP annonçait pourtant une semaine auparavant, le mardi 24, que 13% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche. Heureusement, selon l’IFOP, la classe ouvrière change rapidement d’avis et le Front de Gauche réalisait de nouveau un bon score à la fin de semaine avec 12%, le vendredi 3 février. Si l’on en croit l’IFOP, le score total du Front de Gauche ne varierait quasiment pas, quant bien mêmes les intentions de votes d’une des catégories sociales les plus nombreuses grenoble-07du pays baisseraient ou augmenteraient de plus de 10 points. Comme l’a fait remarquer le Canard enchainé, IFOP est aussi l’anagramme de « OPIF ». Cela explique bien des choses.

Vous aimez les images qui illustrent mon blog ? Vous avez remarqué qu’elles viennent de nombreuses sources ? En effet, j’ai lancé le premier appel à contributeurs le 4 janvier 2011. Il y a donc un peu plus d’un an. « Il s'agit de me faire parvenir, avais-je alors écrit, par messagerie électronique, une petite série de photographies qui, selon vous, apportent un regard original, personnel ou tout simplement esthétique sur la vie. Je sélectionnerai ce qui me convient, selon mon humeur et ce que vos images m’auront inspiré de connexions lointaines avec mes thèmes. » J’ai été entendu. De janvier à octobre, quelques deux cent séries de photos nous sont parvenues. Parfois d’une petite dizaine d’images, parfois près de cinquante. Une somme considérable d’images à trier, à stocker, à ordonner. Ce n’est pas moi qui ai fait ce travail, vous le devinez, mais plusieurs camarades à tour de rôle, dont mon fidèle et inépuisable Webmestre. Quarante galeries ont été sélectionnées et finalement publiées, illustrant chacune une publication de billet. Dans ces images d’amateurs éclairés, des visages, de luttes et de manifestations, de pancartes et de slogans. Et surtout beaucoup de paysages, proches et lointains, de friches, de montagnes, mais aussi d’arbres, d’animaux, de jeux d’eaux sur le sable, de ponts, de cabanes, d’escaliers, de trains et de bateaux. En novembre 2011 j’ai précisé ma demande. En résonance avec les thèmes de la campagne, j’ai dit que je souhaitais recevoir des images d’ouvriers et ouvrières, de machines, de gens au travail, de gestes de travail. Et bien sûr tout ce qui montre « le peuple » en marche, en action. Mon objectif est de rendre « visible » les invisibles. Et d’esthétiser leur image. « On comprend donc qu’il ne s’agit pas seulement de montrer le travail, avais-je écrit, mais de faire sentir qu’il est une œuvre. » grenoble-03Une petite vingtaine de galeries ont été reçues et parmi elles, seules cinq ont été publiées. Choisies parce qu’elles contenaient suffisamment d’images pour composer une série. Et surtout parce que, comme ces charpentiers de marine occupés à reproduire un canot à vapeur, elles célébraient avec bonheur les gestes et les outils du travail. J’espère bien continuer à recevoir ces sortes d’images. Je n’écris ces lignes que pour cela.

La rubrique « L’œil de la campagne » sur le blog a été lancé au même moment que l’appel à contribuer à l’illustration de mon blog en janvier 2011. Depuis cette date, le photographe Stéphane Burlot et un petit groupe de photographes militants constitué chemin faisant, suivent partout en France les initiatives et les déplacements de campagne. Tous ont un métier hors de la photographie. Mais elle est leur passion et ils sont le plus souvent déjà très avancés dans leur art.  Ils sont bénévoles. Ici, soixante galeries ont été publiées, composées de vingt, vingt-cinq images en moyenne. Plus d’un millier de photographies donc, ont été légendées et ordonnées, pour composer un récit des rencontres, des prises de paroles, des visages, des meetings, des soutiens qui font vivre la campagne du Front de Gauche. Tout cela est la contribution de notre action à l’art de la photographie. Art contemporain, création permanente, univers de subjectivité totale puisqu’une même scène absolument vraie peut être rendue de cent manières si différentes ! Notre campagne essaie d’être aussi une œuvre d’art en se prêtant comme matière première aux artistes. Avis aux amateurs !

 


1 372 commentaires à “Le nouveau traité européen arrive”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1128 »

  1. 1
    morvandiaux dit:

    "Notre angle de combat est de reconstruire une conscience de classe argumentée et informée"

    C'est là l'essentiel au delà de l'épisode électoral, que les militants de base de la CGT dépassent le seul combat "syndical" en le portant au niveau politique.
    La santé c'est votre capital et vous vez intérêt à vous en occuper.

  2. 2
    cyril Molesini dit:

    Bonjour Jean-Luc
    Merci pour l'espoir qui est redonné à travers ta candidature et la façon dont elle est menée.
    Ce qui est expliqué dans ton blog, dans les meetings ou dans les rencontres et qui est visible par tous, à travers internet sans passer par le filtre des médias correspond aux attentes précises (mais parfois aussi, plus ou moins confuses) d'une part croissante des Français. C'est principalement grâce à ce support qu'il m'est possible de convaincre ceux qui m'entourent, famille, amis, élus locaux de réfléchir à leur vote du premier tour et à ce fumeux vote utile. Bravo pour ton discours devant France Nature Environnement, de loin le plus construit, parce que pensé donc ressenti comme sincère, parmi tous les candidats.
    "Si un jour, tu vois qu'une pierre te souris, iras-tu le dire ?" Guillevic. Un jour, peut-être, la réponse sera oui...
    Cyril.

  3. 3
    Gaudefroy dit:

    Mon cher Monsieur Mélenchon, souffrez d'être appelé aristocrate car étymologiquement c'est ce que signifie être le meilleur. Et l'histoire montre que l'oligarchie, où l'on se transmet le pouvoir de générations en en générations n'est qu'une décadence de l'aristocratie. Et la France est aujourd'hui bien la République des héritiers ainsi que le titrait la revue Fakir il y a quelques mois
    http://www.bakchich.info/france/2009/12/03/tes-lfils-a-ki-56719

    " Qu'ils s'en aillent tous ?" Chiche ! Et instaurons l'élection au tirage au sort avec la Sixième République ce qui est la manière la plus durable de dynamiter toute dynamique aristocratique et (surtout) oligarchique. C'est historiquement ce qui était le coeur nucléaire de la démocratie Athénienne.

    « Les élections sont aristocratiques et non démocratiques : elles introduisent un élément de choix délibéré, de sélection des meilleurs citoyens, les aristoï, au lieu du gouvernement par le peuple tout entier. » Aristote, Politique, IV, 1300b4-5.
    « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » Abbé SIEYÈS, discours du 7 septembre 1789.
    « Je ne crains pas le suffrage universel : les gens voteront comme on leur dira. » Alexis de Tocqueville.
    J'aimerais tant qu'un homme politique aussi éloquent et généreux que vous daigne lire ces quelques lignes et y réfléchir seulement quelques instants.

  4. 4
    nils dit:

    Bonjour Jean-Luc,

    Merci pour cette formidable campagne,de mon rapatriement du centre vers la "vraie gauche"... Puisque tu parles sondage, il faut aller jeter un œil sur celui d'agoravox TV.

    Salutations
    Nils

  5. 5
    Pierre-Jean Blanchon dit:

    On lâche rien ! Mais toutes ces informations font un peu peur... Comment le PS fait-il pour se comporter ainsi ? Où est le socialisme ? Merci Jean-Luc pour ta hargne et ta force de combat ! On en a besoin !

  6. 6
    breteau jean claude dit:

    Rose, tres tres pale en France, les deputes europeens "socialistes" sont d un blanc profond,c est utile de le savoir ,cela eclaire sur le discourt mensongè de Hollande. Je vais donc ecrire a la deputee ps de mon coin,qui pretend etre deputeedans ma circonscription (lettre ouverte). Cela suffit ce double langage savamment embrouillè,doit faire l objet d un droit d alerte salvateur,qu ils degagent ces bonimenteurs au service des nantis

  7. 7
    dupuis dit:

    Ce projet de traités européens vaut bien un document prêt à diffuser.
    Il est important d'alimenter aussi cette rubrique car, peut-être que comme moi, beaucoup de personnes transfèrent ces docs.
    La toile est aussi un lieu de campagne que les militants utilisent...

  8. 8
    leniglo dit:

    Le peuple est en panne d'informations du fait de la censure médiatique.
    A chacune de nos maigres apparitions nous devons inviter les citoyens à se rendre sur nos sites du web pour bénéficier d'infos complémentaires.
    Beaucoup de militants et sympathisants socialistes ignorent les contradictions et les basses besognes de leurs représentants dans les diverses assemblées

  9. 9
    Mathias ECHENE dit:

    Cher Monsieur Mélenchon, nous sommes un certain nombre de Francais vivant en Asie a suivre et soutenir votre campagne et vos efforts.
    Au vu, entre autres, des récents votes au parlement Europeen, vous etes le seul vrai candidat d'opposition au sens historique du terme. Je suis convaincu que le concept "seul candidat de l'opposition" pourrait être très porteur dans un slogan électoral, et très bien médiatise.

    Salutations d'Extreme Orient.

    Mathias ECHENE

  10. 10
    ddmm dit:

    "De toute façon François Hollande a prévenu qu’il ne demanderait pas de référendum. « Le prochain président » ne sera donc guère différent de l’actuel sur ce point."

    Tout est dit! C'est un point crucial.

  11. 11
    FROT Yvette dit:

    Cette criminalisation rampante de l'action syndicale est insupportable! Y aurait-il quelque part une caisse de solidarité pour aider à la défense judiciaire de X.Mathieu?

  12. 12
    bern ike 81 dit:

    Pour en savoir plus sur les futurs méfaits du MES ! Ce traité est une vraie calamité et instaure une future dictature économique sauvage!

  13. 13
    badr dit:

    Cher jean luc Mélenchon, je crois qu'il ne faudrait pas tomber dans le piège en diabolisant le Front National, car cela renforce d'autant plus les appels au vote utile rebattu vote futile, alors que par ailleurs, personne en France ne propose de jeter à la mer les arabes, ni le retour de la Gestapo. Je crois plus à la force de nos convictions, qu'aux anathèmes et aux caricatures de la bonne société qui jette des cris de vierge effarouchée pour se donner bonne grâce et bonne conscience.

  14. 14
    Olivier dit:

    Je rejoins la préoccupation exprimée plus haut par Mme Frot. Je trouve qu'il serait honteux que Xavier Mathieu en soit de sa poche.

  15. 15
    marj dit:

    Il serait peut-être bon d'offrir un programme "L'Humain d'abord" aux Economistes Atterrés. Apparemment et d'après ce que je viens d'entendre sur France Inter, ce programme n'est pas encore arrivé jusqu'à eux.
    L'invité, Benjamin Coriat, a exprimé exactement ce que nous disons sans cesse au Front de Gauche sur la dette et l'Europe.
    Mais, à la question de la journaliste sur les candidats à la présidentielle, celui-ci a répondu qu'aucun candidat ne satisfaisait aux demandes du collectif des Aterrés et qu'aucun ne proposait de réorienter les missions de la BCE afin que celle-ci prête directement aux états. J'ai failli m’étouffer !

  16. 16
    Lupi jean-claude dit:

    @ à toutes et à tous et surtout a vous JLMélenchon
    Vous voulez que nous considérions FH comme un concurrent alors que vous même nous apportez la preuve de ces duperies chaque jour. Alors de grâce laissez ce triste sire pour ce qu'il est un ennemi du peuple (de gauche) le pendant rosé de NS. Appelez chaque socialiste les vrais et il y en a à nous rejoindre et laissaient tomber cet erzat de PS leurs dirigeants sont au PS parce qu'il n'y avait plus de place à l'UMP. Nous voulons tous une révolution citoyenne c'est notre voeu le plus profond sans violence dans le respect de chacun et de ces différence qui est un trésor mais il n'y a plus de démocratie dans notre pays, la justice pourchasse les gueux qui ose montrer leur tête, les journaux vous nous ignore quand ils parle de nous c'est tout juste si ce peuple existe et quand il existe c'est pour sous entendre qu'il est xénophobe, idiot, fraudeur, malhonnête. De grâce Monsieur Mélenchon vos discours m'ont fait prendre conscience des drames qui se jouaient dans notre dos, alors laissez tomber le concurrent cet homme Hollande est un ennemi du peuple français.
    Merci et courage

  17. 17
    Sergio dit:

    Jean-Luc et tous les membres du Grand Corps Solide, Croîssant et Sain du FdG,
    Merci pour votre passion et votre énergie, pour votre considérable travail d'analyse experte et démystificatrice des dogmes libéro-européistes médiacrates en place depuis des lustres ici comme ailleurs.
    Vous êtes en train de sauver et les principes républicains et l'idéal de justice et d'humanisme qui menaçaient de disparaître de la sphère politique pour un sacré bout de temps.
    C'est énorme parce que évidemment c'est l'économie du bon sens et des conditions de vie dignes pour les hommes, que vous restaurez petit à petit dans les esprits et dans les faits.
    A nouveau bravo ! Nous avons renvoyé un soutien pour l'organisation matérielle de la campagne et nous diffusons, diffusons. Post-scriptum amical : très bien de prévoir du vrai repos pour vous tous ; reconstituer vos forces pour le début du printemps électoral !

  18. 18
    farfouille dit:

    Hors sujet d'un auditeur de France Inter atterré
    J'espère que vous me pardonnerez ce petit hors-sujet vis à vis de ce billet, mais je voudrais témoigner de l'ostracisme dont le FdG est victime dans les medias.

    Ce matin (à l'heure du petit déjeuner), Benjamin Coriat est l'invité de l'émission On n'arrête pas l'éco, animée par Alexandra Bensaid. Benjamin Coriat fait parti des économistes atterrés. A la question sur les solutions pour sortir de la crise de la financiarisation, la réponse de M. Coriat est sans équivoque : écarter la finance des budgets des états : la BCE doit prêter directement aux états. Puis mettre en place une relance de la consommation. Il prône une rupture avec le modèle néo-libéral actuel. (Tiens, me dis-je, voila à peu près le programme du FdG.)
    Question suivante : Y-a-t-il parmi les programmes des candidats en lice, des propositions qui vont dans le bon sens ? (Je me dis : Bingo ! yabon pour le FdG...)
    Réponse de M. Coriat après une longue circonvolution : Non, il n'y a aucun programme qui propose une telle rupture !
    Là, j'ai laissé tomber ma tartine dans mon bol....

    Résistons, ne lachons rien

    [Edit webmestre : Pourquoi "hors-sujet"? Même réaction que Marj un peu plus haut. On est pile poil dans le sujet, non?]

  19. 19
    spartacus dit:

    Une future dictature économique sauvage, avant une dictature politique pensée et réfléchie. Les socialistes ont laissés tomber le socialisme. Les socialistes dit de gauche au PS se cachent sous la table. J'ose dire une fois de plus. Hélas. Voila plusieurs raisons de rejoindre le front de gauche pour les ouvriers comme pour les autres employés cadres et techniciens.

  20. 20
    LR dit:

    Bonjour,
    A propos de la Syrie, je souhaite que M. Mélenchon, candidat du FdG, ne soutienne pas une éventuelle résolution de l'ONU qui permettrait une intervention armée.
    À tous! Il faut lire le rapport des pays Arabes en Syrie! Ces pays ont fait un rapport plus indépendant que ce que l'on pouvait attendre. En effet, ils n'ont pas d'intérêt particulier à défendre.
    Dans ce rapport, les observateurs ont parlé d'une entité armée provoquant les forces de police ou même agressant les civils. Le rapport est en anglais. Lisez-le ! Le pdf est accessible un peu partout! Extrait:
    "In some zones, this armed entity reacted by attacking Syrian security forces and citizens, causing the Government to respond with further violence. In the end, innocent citizens pay the price for those actions with life and limb.
    "In Homs, Idlib and Hama, the Observer Mission witnessed acts of violence being committed against Government forces and civilians that resulted in several deaths and injuries. Examples of those acts include the bombing of a civilian bus, killing eight persons and injuring others, including women and children, and the bombing of a train carrying diesel oil. In another incident in Homs, a police bus was blown up, killing two police officers. A fuel pipeline and some small bridges were also bombed.
    "

  21. 21
    Olivier dit:

    Cher Monsieur Mélenchon, suivant moi-même de près les affaires du Parlement européen, c'est avec plaisir que je réponds à la question "pourquoi Vincent Peillon a-t-il voté contre la résolution sur le nouveau traité intergouvernemental, au lieu de s'abstenir comme le reste du PS?".
    Eh bien c'est simple: il voulait bel et bien s'abstenir, mais s'est trompé au moment de voter. C'est par erreur qu'il a voté contre. En atteste, noir sur blanc, la liste des votes par appel nominal disponible sur le site du PE, mise à jour hier à 13 heures avec les dernières corrections de vote envoyées par les députés. Comme quoi...
    On remarque par ailleurs que, de tous les membres du PS siégeant à Bruxelles, Stéphane Le Foll, bras droit de François Hollande, est le seul à ne pas s'être abstenu. Lui, il a voté pour. Bien à vous.

  22. 22
    ventdebout-38 dit:

    Et aprés ça, Hollande, chef suprême du parti libérale et non socialiste nous demanderai de voter éventuellement pour lui. Ils peuvent toujours courrir! Front de Gauche! Si non RIEN!

  23. 23
    Suticos dit:

    Que de sujets gravissimes, merci encore Jean Luc d'être là et de nous alerter...

    Excellent idée de jean claude breteau (6). N'y a t'il pas moyen d'interpeller publiquement nos députés PS sur l'urgence d'une vraie prise de position au sujet du traité MES en mentionnant clairement que l'abstention du PS est dangereuse pour la démocratie et fait le jeu de l'oligarchie ultra libérale ?

    En ces temps électoraux, il est crucial que les citoyens connaissent le vrai visage de leurs représentants.

    Il est sans doute tout aussi crucial de réagir à cette atteinte gravissime que représente la condamnation de Xavier Mathieu. L'anti syndicalisme primaire monte en force dans ce pays avec la complicité de nos gouvernants.

    Et que dire des annonces Sarkozyennes qui prévoient ni plus ni moins, au delà de l'augmentation de la TVA, que la liquidation du droit du travail ?

    Ce qu'il a annoncé, l'institutionnalisation du chantage à la baisse de tous les droits, est un message fort d'ores et déjà relayé par les rapaces de tout poil qui n'attendent que çà.

    L'ultra régression libérale veut passer en force, il faut relayer partout le discours de résistance, c'est vital.

  24. 24
    Cécile 63 dit:

    Merci d'être le seul à nous prendre pour des citoyens intelligents, et à nous aider à le devenir davantage au fil de tes billets. Même si la route est encore longue (et c'est pour cela que toi et ton équipe devez absolument ménager vos montures corporelles!), nos idées percent peu à peu dans les médias qui peuvent de moins en moins faire autrement. Je note, bien sûr, qu'elles sont rarement accompagnées d'une référence au FdG et que la conclusion à la mode en ce moment est "c'est intéressant, quel dommage qu'aucun candidat ne le propose!" Deux exemples parmi beaucoup trop d'autres:
    1) Télérama: La semaine dernière: "N'y a-t-il donc rien d'autre à proposer qu'une rigueur de gauche face à l'austérité de droite?" Ben si, la relance de gauche...
    Et puis cette semaine sur la révolution énergétique et le scénario négaWatt: "Alors messieurs [...] les candidats, qu'est-ce qu'on attend?" Ben rien, on propose la planification écologique dans un projet articulant justice sociale et écologie comme nécessairement complémentaires.
    2) France Inter: Ce matin la journaliste d'On n'arrête pas l'éco a la bonne idée d'inviter l'économiste atterré Benjamin Coriat qui prône le financement direct des Etats européens par la BCE, mais pour conclure en substance que cette solution est absente de la campagne.
    Ce genre de mensonge par omission avait le don de m'énerver, et puis j'ai pris le parti de me réjouir de l'avancée des idées, plutôt que de me lamenter de l'absence d'information sur le programme du FdG. En effet, "il s’agit d’instruire, d’éduquer, de donner des raisons claires et compréhensibles d’agir", comme tu le dis bien dans ce billet. On...

  25. 25
    breteau jean claude dit:

    Vu les nouvelles turpitudes des " socialistes" jepense que nous sommes complices, je m explique ;Je suis daccord pour dire que la majorite des electeurs socialistes sont de gauche, mais tous les elus p s menent une politique liberale cest incompatible avec une politique de gauche.Hollande est dans cette logique et n en bougera pas De 2005aux votes europeens recent la ligne liberale est scrupuleusement suivie, Hollande n est pas a droite mais peut on continuer de le classer a gauche et entretenir l illusion d une prise de consciences de circonstance (sa guerre a la finance), alors que les banksters sont sur son porte bagages.Rennverser la table se fera avec les electeurs socialistes pas avec Hollande,sauf trahir notre projet.Au second tour la presence DUcandidat de gauche, necessaire ne peut passer que par J L Mélenchon il n y a pas d alternative puisquePoutou et Arthault ne veulent surtout pas acceder au pouvoir.Ilest important d eclaicir cette question.Cest qui la gauche ?

  26. 26
    Pulchérie D dit:

    @ marj (15)

    Pour vous faciliter le don, aux « Economistes atterrés » d’un exemplaire de « L’Humain d’abord » avec soulignement des passages concernant les résolutions économiques, vous pouvez aller sur leur site :
    http://atterres.org/users/grotillon
    et là vous pourrez contacter une série de personnalités de ce groupe.
    Vous pouvez aussi introduire dans ce blog, dans l’espace « message », une copie des passages sensibles de notre programme.
    Il serait bon que de nombreux membres de ce blog accomplissent cette manœuvre, auprès de nombreux économistes.
    Qu’en pensez-vous ? Quel passages du programme seraient les plus convainquants ?

  27. 27
    Invisible dit:

    Occupons le terrain !
    Je constate une infestation nauséabonde dans les pages de commentaires des journaux numériques. La bêtise y dispute à la hargne et à la haine. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas une organisation montée de toute pièce qui cherche à faire croire aux lecteurs que le Front National est le premier courant dans la pensée française.
    Je propose que nous faisions des interventions pour renverser cette abominable tendance. Il s'agirait, chacun à son tout, d'envoyer des commentaires d'un autre style : court, ciblés, justes, documentés et sympa. Surtout SYMPA. Y en a marre de ces faiseurs de guerre.
    Soyons présents, rétablissons les vérités, éclairons le débat par des réparties simples et sensées.
    Occupons le terrain puisqu'on ne veut pas nous montrer sur France Inter.

  28. 28
    Arte dit:

    Pour info, un autre regard sur France Culture, concernant la production en France et le prix du travail.
    A écouter en particulier, le témoignage de BleuForêt produisant des chaussettes dans les Vosges : à partir de 17'30.

  29. 29
    Cécile 63 dit:

    @ marj 15:
    Je comprend ton indignation, j'ai eu la même réaction initiale, mais, comme je le dis plus haut, je crois que cela peut nous servir. On peut s'appuyer sur ce genre d'intervention auprès de notre entourage pour dire: "Tu as entendu/vu/lu X dans [média soi-disant de gauche boycottant le FdG]?" Entourage: "Oui, dommage que ça ne soit repris par aucun candidat" Nous: "Eh ben justement, figure-toi que...etc."
    On peut même ainsi les conduire à s'interroger sur le fait que le programme du FdG ne soit jamais mentionné, et leur faire acquérir un réflexe salutaire d'esprit critique vis-à-vis de ces médias.

  30. 30
    Lupi jean-claude dit:

    @ Pulchérie D dit:
    4 février 2012 à 11h02
    Je viens de faire ce que tu as demande a savoir les contacter pour leur apprendre la présence du front de gauche et de son programme.
    Merci pour ce lien et ta vigilance

  31. 31
    Invisible dit:

    Deux lueurs d'espoir sur France Inter.
    Jeudi, Edwy Plenel aux affranchis. On lui a beaucoup coupé la parole, mais il a réussi en placer quelques-unes
    Vendredi Monique Pinçon-Charlot, toujours aux affranchis : Excellente, formidable. Et là, aucune interruption.
    Les émissions de France Inter sont à réécouter sur le site, onglet "programmes".

  32. 32
    antoniewski dit:

    Moi aussi je suis attéré... mais peu économiste !
    Entendu comme plusieurs d'entre vous ce matin Benjamin Coriat sur France Inter. Cru de bonne foi qu'il allait inéluctablement citer le FdG après avoir énoncé les mesures que le FdG préconise. Eh Ben Non. Il est autiste par rapport au FdG !
    Que peut on faire devant cette situation : une pétition du FdG attéré à l'attention des économistes attérés ?
    Economistes attérés que je dirais aveuglés par un apolitisme sans doute sous jacent mais pas entièrement apolitique vis à vis de certains. J'ai vu que Coriat dans une interview par Métro ne se réfère pas aux partis... mais ce matin il a cité le gouvernement actuel ultra-libéral et il a sous entendu l'éventuel prochain président Hollande.
    Comme dit Jean-Luc Mélenchon sans doute "les belles personnes" !

  33. 33
    Ardéchoise dit:

    A badr (13)
    J L Mélenchon ne diabolise pas le Front National. Il reprend une à une les propositions de M Le Pen pour en montrer l'incohérence et l'absurdité. Est-ce qu'un seul journaliste a demandé à M Le Pen de s'expliquer clairement sur la façon dont elle compte s'y prendre pour "bouter" hors de France tous les étrangers et pour les empêcher de revenir? Sur la première partie de la question, J L Mélenchon a montré l'absurdité de cette mesure. Maintenant, empêcher les étrangers de venir en France relève de la science-fiction: la meilleure solution me parait être de mettre la France sous une immense bulle de verre à l'épreuve de toute attaque extérieure.
    Sur le plan démocratique, J L Mélenchon a raison: un parti qui ne respecte pas la Constitution Française n'a rien à faire sur la scène politique, surtout pour une élection présidentielle. Même si nous n'avons rien à gagner sur le plan électoral, il faut continuer à dénoncer les idées du Front National. "Il s'agit d'instruire, d'éduquer" dit J L Mélenchon.
    J'ai un profond respect pour M. Mélenchon, dont le but principal n'est pas de gagner cette élection, mais de profiter de cette occasion pour porter haut et fort le programme du Front de Gauche.

  34. 34
    marj dit:

    @26 Pulchérie

    Ben, je vais le faire...mais je n'ai plus le programme sous la main (j'ai refilé mon dernier exemplaire à une collègue cette semaine alors qu'elle s'apprêtait à voter F-utile en se pinçant le nez...), il faut donc que je me réapprovisionne d'urgence ! Il y a tout dans le chapitre "Reprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers"

    @29 Cécile
    Quant à l'esprit critique vis à vis des médias, je ne te révèle rien si je te dis qu'il y a du boulot ! Pour l'avancée des idées je suis d'accord avec toi.

  35. 35
    Vincent Nonnenmacher dit:

    Le vieil anarchiste que je suis réagit épidermiquement au "j'ai exigé qu'il se reposent", mais très cher monsieur obéissez vous donc aux injonctions soucieuses pour votre propre état de fatigue, qui sont forts nombreuses ici ?
    J'ai noté cette seule grasse matinée l'autre jour et si vous la mentionnez ce n'est pas innocent, nous exigeons donc qu'il y en ai d'autres !
    Nous avons besoin de votre bonne forme dans la séquence suivante, celle ci en est une de digestion, il faut du temps pour que les idées percolent, ce qui vous en donne un petit peu.
    Pendant ce temps il va falloir porter le fer souterrain et forumesco-électronique sur le scandale de ce nouveau traité et cette monstruosité qu'est le MES sous l'angle de sa présentation en Société Anonyme à Capital Variable qui se vote en plus une auto-immunité indécente.
    Au travail camarades de l'autre côté de la vitre, il y a du boulot ! Pas vous Monsieur Mélenchon, vous, au lit :-)

  36. 36
    pichenette dit:

    Combien coûte un test ADN? Quel(s) labo(s) effectue(nt) ces tests? Qui les paient?
    Questions certes bassement matérielles, face à l'interprétation prévisible policée, mais parler coût toucherait peut-être plus les gens qui ne peuvent avoir accés par exemple aux soins dentaires et qui pensent que "dès qu'on n'a rien à se reprocher, on n'a rien à craindre"!
    Un soutien effectif, conti nu à Xavier Mathieu comme à tous ceux qui résistent devant la destruction de la société et des bien collectifs est indispensable. Ce sont ces personnes qui s'inscrivent dans l'Histoire pas les soumis aveuglés trouillards. Bien sûr ceux qui s'impliquent, résistent n'ont pas la même qualité matérielle de vie mais ils ont une plus haute idée de l'Humain que les autres apathiques.
    C'est par une somme de mini combats (grands pour celui qui le porte, épreuves physiques, morales face aux rouleaux compresseurs) que l'on peut éviter la barbarie, la guerre.
    "OPIF"! Des scénarios sur les nez sont à prévoir.
    "Des monnaies complémentaires", une issue pour une ville, une commune, une région pour redynamiser un local en déshérence, à tenter par des élus du Front de Gauche: ce 04 février, de 7 à 8 h sur France culture avec Bernard Lietard. Les Français sont souvent ou trop sûrs d'eux ou pas assez.
    Les propositions portées par le Front de Gauche sont très souvent citées par des économistes, des personnalités, mais oser dire que le Front de Gauche les portent, non cela ne ferait pas "bien" (style bourgeois bien propre sur soi) et vu le maigre "chiffre", fi de dédain, mais surtout cela oblige à faire bouger les lignes des classes. Tout doit bien rester à sa place voulue par la "Création"!
    C'est l'Humain le créateur de son destin..créons l'éco.

  37. 37
    yo dit:

    La question de la sortie de l'euro et de l'union européenne ne se pose -t -elle pas plus encore face à ce déni patent et répété de démocratie ? Le M'PEP n'est-il pas dans le vrai ?

    La M'PEP apporte son soutien au front de gauche mais, je cite une partie de son communiqué :
    "Le Front de gauche a refusé la participation du M’PEP au motif qu’il « porte deux revendications qui, pour le coup, diffèrent franchement du programme du Front de gauche : la sortie de l’euro et de l’Union européenne. […] Il s’agit d’une divergence majeure. Et on voit bien du coup qu’il serait impossible à notre candidat d’assumer cette contradiction interne au Front de gauche pendant la campagne. C’est toute la cohérence de cette dernière qui serait fragilisée ».
    Le M’PEP est parfaitement conscient de la divergence qui existe entre nos organisations sur la question européenne. Néanmoins, nous avons proposé que les représentants du M’PEP, lors des réunions publiques organisées par le Front de gauche, expliquent pourquoi, malgré cette divergence, ils soutenaient le Front de gauche et appelaient à voter pour lui. Comme nous l’avons d’ailleurs fait en participant, avec le Front de gauche, aux campagnes des européennes en 2009 et régionales en 2010. En procédant de la sorte, le candidat du Front de gauche n’avait pas besoin de répondre, nulle incohérence n’était à craindre dans la campagne du Front de gauche. En outre, un grand nombre de sympathisants du Front de gauche se prononcent en faveur d’une sortie de l’euro. Les rejeter est contreproductif sur le plan politique et électoral, et entrave la capacité de rassemblement du Front de gauche."

  38. 38
    decrette dit:

    salut Jean luc
    Ici a l'ile de la Réunion on a aussi besoin de toi et tu es très proche de la façon de penser local, mais les infos n'arrivent pas correctement ici, du coup trop de gens passent à côté du front de gauche et de son programme alors quand tu veux tu vient chez nous pour convaincre les réunionnais et si tu manques d'hébergement, tu viens à la maison il y a de la place pour toi et ton équipe et on fera le bruit qu'il faut avec nos camarades du FdG 974 pour que ta voix soit entendue...
    A bientôt et bon courage nous sommes avec toi a 100 % a la vie à la mort

  39. 39
    ploquin dit:

    Que tous les composantes du Front de gauche continuent leur travail d'explication, qu'elles fassent connaitre et lire le programme du front de gauche "L'Humain D'abord" et nous gagnerons !

  40. 40
    O.C. dit:

    J'ai un problème.
    Que Jean-Luc Mélenchon se félicite de la vente de Rafales sur au moins deux antennes.
    C'est n'importe quoi.
    Comment entamer des meetings en se disant "serviteur de la cause du socialisme" et applaudir à quelques ventes d'un engin de mort qui n'est qui plus pas pour rien dans le creusement de la dette publique puisque, pour le moins, Dassaut fait partie des premiers bénéficiaires en France de cette dette?

    [Edit webmestre : Cette question à déjà été (trop) longuement discutée dans les commentaires du billet précédent. Une éventuelle poursuite de cette discussion interminable sur ce billet sera impitoyablement écourtée.]

  41. 41
    PRS dit:

    Dommage que ce referendum n'est pas lieu. On aurait la campagne pour la presidentielle et la campagne pour le referundum dans le meme temps. Ca aurait été un enorme coup de projecteur pour le Front de Gauche et ça aurait mis le PS devant ses contradictions (contre Sarkozy pour la presidentielle mais avec lui pour le referundum) et l'imposture du "vote utile" aurait immediatement été revélé.

  42. 42
    Cécile 63 dit:

    Monsieur Coriat va avoir de la lecture, j'y suis aussi allée de ma remarque en le renvoyant aux p.27 et suivantes du programme du FdG. S'il ne réagis pas après tous nos messages, c'est à désespérer de l'honnêté intellectuelle!

  43. 43
    LaRépubliqueDesCatacombes dit:

    @ O.C (44): camarade, la question a déjà été posée à maintes reprises sur ce forum et les précisions y ont été apportées. Je te renvoie par ailleurs aux intervention de Jean-Luc à Question info de LCP et le 7/9 de France Inter avec P Cohen, émissions dans lesquelles notre candidat s’explique suffisamment clairement pour qu'il n'y ait pas d’ambiguïté dans ton esprit. D'ailleurs, contrairement à ce que que tout le monde colporte, le contrat n'est pas encore signé, les discussions ne faisant que commencer. Amicalement.

  44. 44
    olivier dit:

    Bonne lecture il serai temps que le candidat du FdG tienne compte de l'argumentations de sa composante communiste !
    Intervention sur l’emploi à l’Assemblée nationale des animateurs de section du PCF, le 26 janvier 2012, Frédéric Boccara, section économique du PCF.

    [...]

    [Edit webmestre : Donnez un lien si vous le souhaitez, mais abstenez-vous de recopier un texte volumineux étalé sur plusieurs commentaires.]

  45. 45
    O.C. dit:

    Excuses je n'avais pas vu l'edit du webmestre.

    Je vais aller rechercher dans les posts précédents.

    Restons en là.

  46. 46
    orero ramon82 dit:

    @46 Bertrand 88
    "Suite à l'élection de Jean-Luc Mélenchon, que se passera t-il si, lors de l'élection de l'assemblée Constituante à la proportionnelle, se dégage une majorité droite/extrème-droite ? On recommence ?"

    Et si, après l'élection de J-L Mélenchon, pourquoi n'y aurait-il pas une majorité de gauche, de vrai gauche ? etc, etc. Que fera-t-on alors? On appliquera le programme du FdG !
    Que se vayan todos !

  47. 47
    JM77 dit:

    A propos des econmistes attérés et de Coriat sur france inter

    Camardes, excusez mon scepticisme mais je ne peux imaginer que Coriat ne connaisse les propositions du FdG sur la BCE notamment. Il est entouré aux économistes attérés de Plihon, Boccara, Durand, Ramaux(ex du PG) et Lordon pour citer les plus proches du FdG!
    Il connaît donc les idées du FdG mais ne veut nous accorder son soutien et pousse la malhonnêteté intellectuelle à ne pas nous citer aisni que le journaliste qui l'interview d'ailleurs !
    Néanmoins, bravo aux camarades de lui envoyer des passages du PPP ça l'agacera surement!

  48. 48
    maxou dit:

    Bonjour à vous,
    Après lecture du billet de Jean-Luc, j'ai cherché une couleur pour décrire le PS et François Hollande, et je n'en ai pas trouvé sauf peut-être en me référant à Coluche, qui lui aussi avait cherché une couleur plus blanc que blanc, et si mes souvenirs sont bons, Coluche avait dit me semble-t-il plus blanc que blanc c'est transparent...
    J'aurais volontiers attribué cette transparence au PS, mais après mûre réflexions, je ne peut attribuer cette transparence au PS, en effet la transparence du PS au parlement européen équivaut à nuisible, voilà donc qu'après blanc, rose pâle, j'avais cru trouver cette couleur transparente, mais cette transparence du PS envers la France et les pays européens est nuisible !

  49. 49
    LaRépubliqueDesCatacombes dit:

    @ Olivier
    Il me semble que argumentation de la "composante communiste" est prise en compte, Camarade. Le PC étant la 1ere force (de loin) en adhérant et en élus du FdG, le Programme Partagé est au moins autant le programme du PCF que celui du PG ou de la FASE...Et le cœur de ce programme est la planification écologique dont tout doit découler avec une condition préalable: la reprise en main totale de nos finances qui aujourd’hui avec le projet de Traité sont en passe d'être accaparées par la Troïka. La note de Jean-Luc à ce sujet est d'une importance capitale, et nous devons chacune et chacun dans notre entourage nous en faire inlassablement l'écho.

    "Je ne savais pas que c'était si simple de faire son devoir quand on est en danger", Jean Moulin.

  50. 50
    Cac40 dit:

    Bonjour,
    Pouvez s'il vous plait me confirmer ou pas que JL Mélenchon sera l'invité de Claire Chazal au Jt de Tf1 ce soir, afin de diffuser ou pas l'info. Merci.

    [Edit webmestre :...ou pas ?
    Vous avez un agenda en haut à gauche de ce blog, et un autre sur le site Place au Peuple. Je viens d'annoncer cette participation.]

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1128 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive