04fév 12

En campagne à fond

Le nouveau traité européen arrive

Ce billet a été lu 133 089 fois.

grenoble-20Cette note s’est écrite pour partie dans le train de Bruxelles à Paris. Il y est question de la campagne en cours. Puis je viens sur l’affaire Xavier Mathieu qui vient d’être condamné de nouveau et je vois le lien avec ce qui s’est dit dans le discours de Nicolas Sarkozy l’autre soir à la télévision. Je vous donne des informations que vous n’aurez nulle part ailleurs sur ce qui se trame en Europe et je vous apprends comment votent en votre nom ceux que vous avez élus parfois sur une autre intention. Je dis encore un mot sur l’extrême-droite. Et quelques petites choses sur ce blog.

Journée à Grenoble le vendredi 27 janvier dernier. Forum Libé sur "Vivre la République", Rencontre publique et visite au quartier de la Villeneuve. Photos de Bruno Arbesù

Je commence par quelques mots sur la campagne. Beaucoup s’accordent pour me dire qu’elle est bien menée. Parfois d’aucuns ont des surprises quand ils m’entendent parler dans des domaines où ils ne nous croyaient pas aussi préparés et présents. Ainsi à l'assemblée de l'appel des 3000 au congrès de France Nature Environnement. Notre travail se constate aussi à l’affluence dans nos réunions, aux prises de matériel, à l’afflux des dons et aux propositions d’action sur le terrain. Et pas seulement quand je m’y trouve, c’est d’ailleurs le plus important. Au Meeting de Toulouse deux mille personnes se serraient autour de nos grenoble-19orateurs et oratrices dont Pierre Laurent, Martine Billard et Clémentine Autain. C’est assez fort pour que deux instituts de sondages aient pensé en rendre compte en m’attribuant 9 % des intentions de vote. Mais tout le monde ne voit pas les choses de cette façon.

Je vous propose donc un sourire. Lisez les lignes que voici. Toute la profondeur de l’analyse ne peut manquer de vous atteindre. Pas plus qu’une certaine dose de lèche-botte prudente à l’endroit du prochain président déjà entouré, hélas, de mauvais conseillers. « François Hollande a affirmé une certaine présidentiabilité. Il n'est plus "flou", ni "mou". Mais attention, il peut y avoir un péché réel d'arrogance, pas chez le candidat PS lui-même, mais dans son équipe. Le candidat peut aussi se "fracasser" contre la crise économique et sociale. Pour l'instant il est sorti de l'ornière: il est sur la route mais il est loin d'avoir gagné. De son côté, Nicolas Sarkozy s'est laissé aller à quelques confidences : il peut perdre… Rassurez-vous, il s'agissait seulement pour lui de réattirer l'attention avant son rendez-vous télévisé de dimanche. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il est beaucoup trop agressif et pas assez crédible pour l'instant. Pourtant, c'est un partenaire possible pour François Hollande. Mais ce n'est pas en levant le poing et le mettant – symboliquement – dans la figure de ses adversaires, qu'il pourra augmenter son score et éventuellement espérer arriver au second tour de l'élection présidentielle. » C’est noté monseigneur. Car c’est un cacique de la presse qui parle. Ces lignes sont en effet celles du médiacrâte Christophe Barbier, directorissime de la rédaction de l’Express, le journal qui dénonce à la une les francs-maçons qui « manipulent » les candidats à la présidentielle, mais pas ceux qui en font sans doute autant augrenoble-21 sommet de la rédaction de l’Express. A son actif aussi l’invention d’un deuxième tour « Bayrou / Le Pen », la semaine avant que les deux ne baissent dans les sondages. Ceci explique peut-être cela. 

Notre campagne a pris son rythme de rentrée. J’ai exigé de mon équipe un tableau des vacances pour être certain que chacun prenne le temps de reconstituer son énergie. Un roulement va donc se mettre en place dans les prochaines semaines. Je m’inquiète car j’en vois trop aller trop loin. Du coup la maladie arrive et la surcharge pour les valides les affaiblit à leur tour. L’épidémie de gastro a sévèrement fauché dans nos rangs par exemple. Quant aux orateurs et oratrices voyez leurs mines ! Mon ami Pierre Laurent a spécialement tiré sur la corde avec un meeting par jour pendant près de dix jours. Résultat il est sur le flanc. Martine Billard et Clémentine Autain ne s’en tireront pas longtemps avec du maquillage. Il n’y a qu’à voir la tête des autres pour le savoir. François Delapierre, le directeur de campagne, était au lit avant-hier. Quarante de fièvre. Mais il a guéri en vingt-quatre heures ! Je ne suis pas médecin mais ça ressemble beaucoup à une grève surprise du corps! Naturellement nous nous sentons portés en ce moment. Le plus spectaculaire est l’arrivée de centaines de syndicalistes qui viennent donner le coup de main. Eux nous ouvrent des milliers de portes au propre et au figuré. La bataille contre la Le Pen est leur grande affaire. Le tract du Front de Gauche contre le Front National est parti à sept millions d’exemplaires. Vous avez bien lu : sept millions. Vous comprenez le problème financier qui se pose à nous ? Je m’amuse de voir les petits je-sais-tout faire des mines et des pauses méprisantes pour s’étonner de nos prétentions quand « Marine Le Pen est si haut chez les ouvriers ». Encore heureux les jours où on ne me reproche pas de n’arriver à rien ! Comme si j’aurais dû régler un problème enkysté depuis quarante ans en dix jours ! Ce qui est certain c’est que nous, nous sommes au travail. Livres, conférences, tracts, on recommence tout à zéro. Pendant ce temps la bonne société à l’air de redécouvrir seulement la nature réelle de Marine Le Pen à l’occasion d’un bal viennois. Depuis l’adoubement par le chef du lobby juif républicain à San-Francisco, et celui par  l’ambassadeur d’Israël révélé par un reportage de France 5, combien avait fini par croire que l’extrême-droite n’était plus elle-même, ou « seulement anti-arabes » comme l’a écrit madame Angot dans Télérama ! Rude retour au réel pour ceux qui avaient tellement envie de grenoble-15croire autre chose. Les liens avec les pires groupes en Europe, confits de racisme et d’antisémitisme n’ont jamais cessés. Le Front National c’est juste la suite de l’extrême-droite historique. Le récent discours de madame Le Pen à Perpignan a fonctionné comme un retour aux sources. Nous allons redoubler d’énergie.

La méthode et les objectifs doivent être clairement énoncés pour que chacun puisse s’en emparer et travailler sérieusement à leur mise en œuvre. Notre angle de combat est de reconstruire une conscience de classe argumentée et informée. Ce n’est donc pas seulement un effet d’adhésion par défaut ou de pur calcul électoral que nous visons. Nous laissons cela à François Hollande. Il s’agit d’instruire, d’éduquer, de donner des raisons claires et compréhensibles d’agir avec nous plutôt que de déserter en s’abstenant ou de s’abandonner au vote des enfumés avec l’extrême-droite. Pour ce faire, notre programme est notre meilleure arme de conviction massive. Parce que lui parle clair et ouvre des perspectives concrètes dans la vie quotidienne de ceux à qui il est proposé. Il parle salaire, logement, école, projet pour l’avenir commun. Ce discours parle aux ouvriers et aux cadres techniciens. Autre chose que les fumées xénophobes et racistes qui sont l’essentiel du potage lepéniste. Et par-dessus tout cela, nous sommes dans la lutte avec ceux qui luttent pour leur gagne-pain. Là où les héritiers des chemises brunes ne sont jamais.

Ce vendredi 3 février, Xavier Mathieu a été condamné en appel. Il est condamné à 1 200 euros d'amende pour avoir refusé de se faire prélever son ADN par la police à la suite d’une action syndicale dans les locaux de la sous-préfecture dont on se souvient. Pourtant lors du procès en première instance en juin 2010, Xavier Mathieu avait été relaxé. C'est le parquet, donc le gouvernement, qui a fait appel de la relaxe. Lors de l'audience en appel le 4 janvier dernier, j'étais allé à Amiens, avec beaucoup d’autres responsables, sauf François Hollande, lui apporter le soutien du Front de Gauche. On se souvient que le « Petit Journal » avait retenu de ce moment de lutte le problème central de mon prétendu évitement d’Eva Joly. Bonjour la diversion. Mais « tellement drôôôôle, ma chère Marie-Jacynthe grenoble-14» ! Ce jour-là, pourtant, une grosse partie juridique se jouait. A la surprise de beaucoup, le parquet avait requis une amende de 1 000 à 1 500 euros. Mauvais signe. Car dans les Pyrénées-Orientales, notre camarade Galéano, lui aussi réfractaire au fichage ADN, avait écopé de 150 euros d’amende ! Le juge d'appel a donc obéi à un souci particulier en direction de Xavier Mathieu. Cet acharnement judiciaire est insupportable. Car il a un sens très politique.

Pour le comprendre il faut se souvenir que l'obligation faite à Xavier Mathieu de donner son ADN est la conséquence de sa condamnation à 4 000 euros d'amende par la Cour d'appel d'Amiens pour les dégradations de la sous-préfecture de Compiègne. Vous vous souvenez aussi de cet épisode ? Il avait donné lieu quelques mois plus tard à un autre épisode de buzz lorsque Pierre Carles m’avait projeté la scène de l’interview de Xavier Mathieu par David Pujadas. Condamné, la loi l'obligeait à subir un prélèvement ADN. Xavier Mathieu a refusé. Il a eu raison. Car un syndicaliste ne peut pas être assimilé à un violeur ou un assassin ! Or le fichage des empreintes génétiques devrait rester strictement limité aux criminels dangereux. C'est dans cet esprit qu'il a été créé en 1998. Mais la droite l'a bien vite élargi à de nombreux autres crimes et délits en 2003 et 2010, dans une surenchère que chacun connaît. A présent, les camarades autour de Xavier Mathieu pensent aller en cassation. Et si cela ne suffit pas il y a aura une saisine de la Cour européenne. On ne lâche rien. Il faudra être vigilant et voir ce qui va se dire dans la bien-pensance d’habitude si prompte à grimper au rideau sur la liberté au Venezuela. Que se passe-t-il quand un ouvrier résiste avec son syndicat face un abus de pouvoir visant à criminaliser l’action syndicale ? Tant qu’un médiacrâte ne sera passé par cette humiliation je crains qu’il ne se passe rien dans les grandes grenoble-17orgues de l’indignation.

Pourtant cette affaire retrouve selon moi une actualité très brûlante depuis le discours de Nicolas Sarkozy l’autre dimanche. On se souvient qu’il a donné l’ordre aux syndicats de s’accorder avec le patronat d’ici deux mois sur la possibilité de redéfinir entreprise par entreprise le temps de travail, la durée du travail quotidien et les salaires. Il s’agit d’une véritable institutionnalisation du chantage patronal sous le nom « d'accords compétitivité-emploi ». C’est précisément une situation de ce genre qui a déclenché toute l’affaire des Conti. Xavier Mathieu et ses camarades luttaient pour sauver les 1 120 emplois du site de Continental à Clairoix, dans l'Oise. Ils avaient été abusés par un patron voyou. En 2007, la direction avait proposé aux salariés de passer aux 40 heures payées 37,5 en échange du maintien de l'emploi. Pris à la gorge, une petite majorité de salariés avait fini par céder au chantage. Deux ans plus tard, Continental annonçait la fermeture de l'usine. Aujourd'hui, sur les 1120 salariés, seuls 212 ont retrouvé un CDI. Pour les 900 autres, c'est la galère et la précarité. On ne compte plus les drames personnels et familiaux. Encore lundi 16 janvier dernier, un ancien salarié de Conti s'est jeté sous un train. Dès lors c’est une justice de classe qui est ressentie quand elle condamne Xavier Mathieu. Relaxé en première instance il n’est poursuivi de nouveau que sur ordre du gouvernement. Aujourd'hui, il est condamné « pour l'exemple » en quelque sorte. Car il n'a jamais cédé, jamais baissé ni les yeux ni les bras. C'est une tête dure. C'est une grenoble-18fierté pour tout le mouvement ouvrier de le compter parmi les siens. Nicolas Sarkozy et son gouvernement cherchent par tous les moyens à casser les résistances et à intimider les salariés. C'est la seule raison de la condamnation de Xavier Mathieu. Nous ne l’oublierons pas à l’heure des comptes.

Mercredi et jeudi, on était en séance à Bruxelles au Parlement européen. Le principal sujet de débat était une fois de plus le traité intergouvernemental « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire » (« TSCG »). Ce document est finalisé. La version finale de ce traité a été rendue publique (en anglais bien sûr) mardi midi après que 25 Etats membres de l’UE sur 27 se soient mis d’accord pour le signer. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de ce traité. Vous trouverez sur mon blog européen une note sur son contenu final. Les modifications qu’il a subies depuis sa première version, présentée le 16 décembre par monsieur Van Rompuy sont pour la plupart marginale. La « règle d’or » renforcée et sa constitutionnalisation sont toujours à l’ordre du jour. Les sanctions automatisées aussi. La Cour de grenoble-10Justice de l’Union européenne pourra même désormais appliquer des sanctions financières si un Etat refuse de transposer la « règle d’or » dans sa Constitution. Quant aux possibilités de modification du Traité, elles ne sont pas évoquées. Ce Traité ne serait donc modifiable qu’au moment où les Etats parviendraient à se mettre d’accord pour le transposer dans le Traité de Lisbonne. Notez qu’une telle modification est loin d’être acquise car elle requiert une ratification par l’ensemble des Etats-membres. Mais les rédacteurs de ce pacte d’austérité ont pensé à tout. Si on lit attentivement les « considérants », on découvre que la Commission prépare la transposition  des dispositions du Traité dans le droit européen via la « méthode communautaire ». Tout le monde évidemment ne sait pas ce que cela veut dire. Cela signifie qu’il y a un pouvoir d’amendement et de rejet du Parlement européen et que les représentants des Etats-membres au Conseil, votent à la majorité qualifiée et non plus à l’unanimité. Dans ces conditions particulières, ce qui est décidé de cette façon s’applique vite à tous sans avoir besoin d’être gravé dans le marbre des constitutions. Jeudi donc, le Parlement européen devait se prononcer sur le Traité finalisé. Avec mon groupe, la GIUE/NGL, nous avons rédigé une résolution qui a été soumise au vote. Elle  dénonce le contenu du Traité et appelle à la tenue de référendums sur sa ratification partout où c’est possible. De plus elle demande la mise en place de consultations populaires partout où des mécanismes de référendums ne sont pas prévus par la loi nationale. C’est le cas en Allemagne par exemple. Nous l’avons voté seuls et nous avons été battus. Puis nous sommes passés à l’examen de la deuxième motion sur le sujet. Celle du programme commun de la droite et des sociaux-démocrates.

Comme lors de la séance précédente, la droite, les libéraux, les sociaux-démocrates et les verts ont présenté une résolution commune. L’Europe du « Oui » à son programme commun : l’austérité. Ils y ont réitéré leur accord avec le fond du Traité et ont à nouveau appelé à son inscription dans le Traité de Lisbonne. Ils n’ont pas envisagé la possibilité d’un référendum. Toute la social-démocratie européenne a voté pour grenoble-13ce texte. Vous êtes donc prévenus : si leurs représentants arrivent au pouvoir vous n’aurez pas le droit de donner votre avis sur ce Traité. Ils transposeront la « règle d’or » dans la Constitution et la feront appliquer. Côté français il n’en ira pas autrement. Car les députés du PS se sont contentés de s’abstenir. Le coup de l’abstention est un grand classique du PS. C’est grâce à cela que le Traité de Lisbonne est passé au congrès de Versailles. Nous avions été 115 parlementaires socialistes à voter contre. Si le reste du groupe avait voté contre, comme nous, au lieu de s’abstenir, le Traité était repoussé et le président était obligé de faire un référendum pour le faire passer. Dans ce cas, de nouveau, c’est la même mascarade qui s’annonce. Car c’est un comble annonciateur que cette abstention. François Hollande en effet, affirme qu’il veut renégocier le Traité. Si c’est bien son intention pourquoi ne commence-t-il pas par désapprouver la version actuelle ? J’ai noté que Vincent Peillon a voté contre. Pourquoi ? Il le dira sans doute. Par contre, les députés de la gauche du PS qui siégeaient se sont abstenus. Ici gît le « Non socialiste » de 2005. Depuis le rappel à l’ordre de François Hollande, ce qui restait de la gauche du PS s’est fait hara-kiri. Quant aux députés d’Europe-Ecologie-Les Verts, leurs votes sont allés du pour au contre en passant par l’abstention. grenoble-08José Bové a voté. De loin on s’est fait un signe d’amitié avec José Bové car il voté contre cette résolution. Nous aussi. Elle a été adoptée.

Un dernier mot encore sur l’actualité européenne. Cela vous a sans doute échappé mais lundi dernier ce n’est pas un mais deux traités qui ont été validés par le Sommet de l’Union européenne. La règle en Europe est de faire compliqué pour que personne ne s’y retrouve. Le second Traité institue la mise en place du Mécanisme européen de Stabilité dit « MES ». Ce MES, c’est l’institutionnalisation de l’actuel Fonds européen de stabilité financière. Les prêts qu’il propose aux Etats en difficulté  ou « à titre de précaution » sont subordonnés à l’application de plans d’austérité infligés par l’Union et le FMI.  Ceux-ci sont à l’origine du martyre actuel de la Grèce. Mais le Portugal et l’Irlande mangent bon eux aussi. Sachez que ce Traité est par ailleurs conçu comme « complémentaire » du Traité sur la rigueur budgétaire (TSCG). Vous ne suivez pas j’espère ? Apprenez ainsi que les rédacteurs des deux traités ont poussé le chantage à l’austérité au point qu’à partir du 1er mars 2013, un Etat n’ayant pas ratifié le Traité TSCG n’aura pas droit à une assistance financière. Le Traité MES donne en outre un droit de véto à l’Allemagne, à la France et grenoble-05à l’Italie pour décider quel pays aura droit à une assistance financière d’urgence. Il donne aussi un droit de véto à l’Allemagne, la France, l’Italie et l'Espagne pour la date de son entrée en vigueur, d’où l’importance des votes de ratification de ces quatre pays.

Or j’ai été alerté par ma camarade et co-présidente du Parti de Gauche Martine Billard que ce second Traité serait soumis à la ratification de l’Assemblée Nationale dès le 21 février prochain. Il sera soumis à ratification en même temps que l’amendement au Traité de Lisbonne qui permet l’inscription de ce mécanisme et donc du FMI dans le droit primaire de l’Union européenne ! Je rappelle que conformément à l’article 11 de la Constitution française « Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux Assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions. Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales».  Ce Traité entrainant un engagement économique conséquent de la France, le peuple français devrait pouvoir être consulté. Il n’en sera rien bien sûr. Les amis de la liberté au Venezuela et à Cuba n’ont pas l’intention de se rebeller contre un déni de démocratie aussi flagrant. Du temps de l’URSS, grenoble-06les pays du Comécon n’étaient pas traités aussi grossièrement. De toute façon, François Hollande a prévenu qu’il ne demanderait pas de référendum. « Le prochain président » ne sera donc guère différent de l’actuel sur ce point.

Rions un peu. Que s’est-il passé dans la nuit du lundi 30 au mardi 31 janvier ? Selon l’IFOP, la structure de l’électorat du Front de Gauche a en effet complètement changé en l’espace d’une journée. Cet institut publie un sondage sur les intentions de vote tous les soirs à 18h. Le 30 janvier, l’IFOP annonce 8% d’intention de vote pour le Front de Gauche et le lendemain 7,5%. Mais ce qui est intéressant, c’est de regarder le détail de ces intentions de vote. Le 30 janvier, l’IFOP annonce que 2% des moins de 35 ans voteraient pour le Front de Gauche. Le lendemain, ils seraient le double, 4%. Les « inactifs hors retraités » – selon la dénomination de l’IFOP – étaient 3% à voter pour le Front de Gauche le lundi, puis 7% le lendemain. Le Front de Gauche réalisait un score honorable dans l’agglomération parisienne avec 9% le lundi, mais le lendemain les parisiens n’étaient plus que 5% à voter pour le Front de Gauche. L’IFOP a poussé le vice jusqu’à nous annoncer mardi que seulement 1% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche… L’IFOP annonçait pourtant une semaine auparavant, le mardi 24, que 13% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche. Heureusement, selon l’IFOP, la classe ouvrière change rapidement d’avis et le Front de Gauche réalisait de nouveau un bon score à la fin de semaine avec 12%, le vendredi 3 février. Si l’on en croit l’IFOP, le score total du Front de Gauche ne varierait quasiment pas, quant bien mêmes les intentions de votes d’une des catégories sociales les plus nombreuses grenoble-07du pays baisseraient ou augmenteraient de plus de 10 points. Comme l’a fait remarquer le Canard enchainé, IFOP est aussi l’anagramme de « OPIF ». Cela explique bien des choses.

Vous aimez les images qui illustrent mon blog ? Vous avez remarqué qu’elles viennent de nombreuses sources ? En effet, j’ai lancé le premier appel à contributeurs le 4 janvier 2011. Il y a donc un peu plus d’un an. « Il s'agit de me faire parvenir, avais-je alors écrit, par messagerie électronique, une petite série de photographies qui, selon vous, apportent un regard original, personnel ou tout simplement esthétique sur la vie. Je sélectionnerai ce qui me convient, selon mon humeur et ce que vos images m’auront inspiré de connexions lointaines avec mes thèmes. » J’ai été entendu. De janvier à octobre, quelques deux cent séries de photos nous sont parvenues. Parfois d’une petite dizaine d’images, parfois près de cinquante. Une somme considérable d’images à trier, à stocker, à ordonner. Ce n’est pas moi qui ai fait ce travail, vous le devinez, mais plusieurs camarades à tour de rôle, dont mon fidèle et inépuisable Webmestre. Quarante galeries ont été sélectionnées et finalement publiées, illustrant chacune une publication de billet. Dans ces images d’amateurs éclairés, des visages, de luttes et de manifestations, de pancartes et de slogans. Et surtout beaucoup de paysages, proches et lointains, de friches, de montagnes, mais aussi d’arbres, d’animaux, de jeux d’eaux sur le sable, de ponts, de cabanes, d’escaliers, de trains et de bateaux. En novembre 2011 j’ai précisé ma demande. En résonance avec les thèmes de la campagne, j’ai dit que je souhaitais recevoir des images d’ouvriers et ouvrières, de machines, de gens au travail, de gestes de travail. Et bien sûr tout ce qui montre « le peuple » en marche, en action. Mon objectif est de rendre « visible » les invisibles. Et d’esthétiser leur image. « On comprend donc qu’il ne s’agit pas seulement de montrer le travail, avais-je écrit, mais de faire sentir qu’il est une œuvre. » grenoble-03Une petite vingtaine de galeries ont été reçues et parmi elles, seules cinq ont été publiées. Choisies parce qu’elles contenaient suffisamment d’images pour composer une série. Et surtout parce que, comme ces charpentiers de marine occupés à reproduire un canot à vapeur, elles célébraient avec bonheur les gestes et les outils du travail. J’espère bien continuer à recevoir ces sortes d’images. Je n’écris ces lignes que pour cela.

La rubrique « L’œil de la campagne » sur le blog a été lancé au même moment que l’appel à contribuer à l’illustration de mon blog en janvier 2011. Depuis cette date, le photographe Stéphane Burlot et un petit groupe de photographes militants constitué chemin faisant, suivent partout en France les initiatives et les déplacements de campagne. Tous ont un métier hors de la photographie. Mais elle est leur passion et ils sont le plus souvent déjà très avancés dans leur art.  Ils sont bénévoles. Ici, soixante galeries ont été publiées, composées de vingt, vingt-cinq images en moyenne. Plus d’un millier de photographies donc, ont été légendées et ordonnées, pour composer un récit des rencontres, des prises de paroles, des visages, des meetings, des soutiens qui font vivre la campagne du Front de Gauche. Tout cela est la contribution de notre action à l’art de la photographie. Art contemporain, création permanente, univers de subjectivité totale puisqu’une même scène absolument vraie peut être rendue de cent manières si différentes ! Notre campagne essaie d’être aussi une œuvre d’art en se prêtant comme matière première aux artistes. Avis aux amateurs !

 


1 372 commentaires à “Le nouveau traité européen arrive”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1128 »

  1. 51
    Sylvain dit:

    Bonjour! La première fois que j'ai entendu parler Xavier Matthieu, je me suis dit: "Qui est cet homme qui parle si bien avec son coeur?". Et puis au fur et à mesure qu'on s'acharnait contre lui, j'ai vu le même combat que j'ai mené toute ma vie au boulot avec des injustices de plus en plus grandes qui mène les gens au bout du rouleau. J'en connais même qui prennent de la coke pour tenir le coup! Alors je dis merci à Xavier parce qu'il donne envie de se battre pour une cause juste et je lui dis que nous sommes tous derrière lui avec mon poing gauche levé bien haut!

  2. 52
    PEGLIASCO dit:

    Bravo Mr Mélenchon. Plus vrai et mieux que Georges Marchais. Mais, de grâce, n'oubliez pas de faire limiter les mandats des hommes politiques à 2 : 1 regional ou departemental et 1 national.
    Continuez comme çà

  3. 53
    Un libertaire dit:

    Vous n'avez pu ignorer le meeting de LO, hier, devant 1800 personnes. Rapprochez-vous d'exu plutôt qu'Hollande. Demandez l'interdiction de tous les licenciements, je vous en prie.
    Autres argument contre Marine LePen, la candidate "anti-système: elle a votée, avec son père et Bruno Gollnisch, pour le Grand Marché Transatlantique au Parlement européen. Elle est marrante celle-là.
    En attendant avec impatience votre meeting de Villeurbanne.

    Vive le socialisme !

  4. 54
    MAZAUD JACK dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Merci pour ta campagne efficace au nom du Front de Gauche.Il m'apparaît nécessaire d'intégrer de manière plus prégnante dans notre discours notre exigence de tenue d'un référendum sur la ratification du Traité sur la rigueur budgétaire (TSCG) visant à imposer une règle d'or renforcée aux Etats. Les Chefs d'Etat et de gouvernements des 25 ayant prévu de signer ce traité le 1er mars prochain et de le ratifier avant le 1er janvier 2013 il est urgent:
    - de commencer dés maintenant dans nos meetings, passages à la télé, radios,etc.. la bataille pour exiger un référendum sur sa ratification (possible si un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes éléctorales en prenne l'initiative.)
    -d'interpeller les candidats de droite et F. Hollande sur leurs positions quant à la tenue de ce référendum et démasquer une nouvelle fois leur connivence pour la " règle d'or".
    -de populariser la proposition de "Résolution du Parlement Européen sur les conclusions du Conseil Européen du 30 janvier 2012 sur un accord international relatif à une union pour la stabilité budgétaire" déposée par le groupe GUE /NGL.
    Bon courage et en avant pour la victoire!

  5. 55
    Gerard Blanchet dit:

    Je voudrais souligner l'importance du paragraphe suivant de ce billet :
    La méthode et les objectifs doivent être clairement énoncés pour que chacun puisse s’en emparer et travailler sérieusement à leur mise en œuvre.....

    Mais justement il faut, compte-tenu du rôle que joue ce blog, une liaison plus directe entre le collectif de campagne qui se réunit le lundi matin, et nous les militants de base, afin que nous puissions nous emparer des thèmes développés dans la semaine, émissions de télés, de radios, ou meetings; et ensuite les "mettre en oeuvre" sur le terrain. Ainsi de la lutte contre le FN, de la volonté de redonner à la classe ouvrière son rôle dans la société, ainsi de l'alliance (prochain thème me semble-t-il) classe ouvrière/classe moyenne amorcé avec les vœux aux enseignants ou Jean-Luc Mélenchon s'adressant aux cadres techniciens (voir le lien dans le billet). Le filtre des partis politiques -et quid des non encartés- me semble trop décalé pour être efficace.
    Inversement nous pourrions faire savoir à Jean-Luc par nos commentaires sur ce blog comment les gens réagissent.
    Certes la lettre hebdomadaire envoyée à ceux qui sont sur la liste de soutien peut jouer ce rôle, mais on y perd le côté humain, personnel, interactif et démocratie horizontale qui fait me semble-t-il le succès de ce blog.

    [Edit webmestre : Ce blog n'est pas le site de campagne. Il n'a aucun lien fonctionnel avec le "collectif de campagne" dont vous parlez. Les commentaires de ce blog ne sont donc pas un instrument de liaison avec lui. La lettre hebdomadaire de ce blog est "Le petit courrier", et non celle dont vous parlez.
    Merci d'en tenir compte. Vous ne feriez que rendre plus compliquée la lecture des commentaires déjà nombreux. La méthode est donc parfaitement définie : le site de campagne est placeaupeuple2012.fr. C'est avec ses animateurs que vous devez évoquer ces questions.]

  6. 56
    Camille Desmoulins dit:

    En ce 4 février, ayons une pensée émue pour notre défunte démocratie : C'est en effet le 4 février 2008 que nos "représentants" ont piétiné la décision du peuple souverain de dire NON au projet de Traité Constitutionnel Européen en votant pour le Traité de Lisbonne...
    C'est aussi la date du 4 février (avec le 4 août : l'abolition des privilèges en 1789) qu'Etienne Chouard propose pour la tenue des futurs référendums d'initiative citoyenne dès que ceux-ci auront été inscrits dans la future (ou éventuellement l'actuelle) Constitution. Prenons le pouvoir !

  7. 57
    dlauren dit:

    Bonjour,
    Merci pour ce site en entier !
    Un lien vers un agriculteur intelligent, engagé, résistant, intelligent qui aurait toute sa place au front de gauche. La direction du parti ne pourrait-elle pas le contacter ?
    Bonne continuation!

  8. 58
    bertrand 88 dit:

    Pour mettre un terme au diktat des agences de notation sur les politiques publiques des états (toujours dans le même sens : c'est à dire moins de dépenses publiques...) et être en capacité de leur résister, l'unique solution est de ne plus avoir de dettes, donc de ne plus avoir besoin des marchés pour se financer et payer nos fonctionnaires... C'est seulement à partir de ce moment que les politiques auront les mains libres et pourront, s'ils le souhaitent, appliquer une vraie politique de gauche !

  9. 59
    adisl dit:

    Il faudrait qu'on puisse vulgariser rapidement ces traités européens pour a la fois mieux les saisir et mieux expliquer les grands dangers a notre entourage. Textes, vidéos, etc. seront les bienvenus pour contrer dans l'oeuf les pour ou les lâches dans le débat naissant. Ou peut aussi mettre sur la place publique ce pavé si ils veulent l'etouffer.

  10. 60
    joel dit:

    cher jeanluc
    J'ai vu que vous passez ce soir sur TF1 et demain sur RTL. Si vous acceptez un conseil, mettez le paquet sur les salaires, la retraite, les services publics, nommez ceux qui sont responsables de la situation présentes (verts, modem, ps, ump); montrez que les solutions sont possibles. Ne vous laissez pas embarquez dans des polémiques qui nous desservent, prenez de la hauteur. Ceux que vous avez à défendre doivent voir en vous le prolongement de leurs espérances. J'étais ce matin encore sur un marché dijonnais pour distribuer des tracts et ce que je me permets de vous écrire n'est que l'écho de ce que j'entends. Savoir à qui on s'adresse via la télé ou la radio, ne jamais se laisser distraire; insister également sur votre propos sur DPDA concernant l'amitié avec les peuples méditerranéens. Bonne chance.

  11. 61
    bernard dit:

    De la manipulation, encore de la manipulation, toujours de la manipulation.
    Décembre=La BCE prête 500 milliards d'euros aux banques privées à long terme=3 ans (essentiellement périphériques) contre des collatéraux (titres et obligations dégradées de l'aveu même de super Mario) à un taux de 1%,les mêmes banques laissent une partie en épargne(perdant 0,5%) et rachètent des obligations d'état y compris et surtout des mêmes pays périphériques avec des taux d'intérêts usuraires(déterminés par les agences de notation),le circuit reste fermé en haut(recapitalisation des banques)et rien ou pas grand chose redescend dans l'économie réelle (restriction du crédit cf Pétroplus),le système financier est très efficient
    Deuxième épisode = Février. Des chiffres de 1500 milliards sont annoncés,il faut dire que 800 milliards d'obligations arrivent à échéance) et que le FMI a besoin de 400 milliards (Davos)...
    Alors pas étonnant que un MES (en fait un FMI européen) vienne se rajouter au FMI appliquant les mêmes peines que ce dernier,l'Europe est sous tutelle de deux FMI (le marteau et l'enclume),la situation de l'Italie ne vous surprend elle pas? Ses dernières émissions montrent une diminution des spreads malgré une dégradation des agences=on ne peut laisser glisser la troisième puissance européenne sur le chemin de la Grèce surtout quand les deux sbires de GS sont aux manettes et que l'Italie doit revenir dans le groupe des créanciers(avec l'Allemagne et la France),pour l'Espagne ça va être plus difficile,son sort étant lié au Portugal,clone de la Grèce
    Il est effarant que nous puissions continuer à assister impuissant à ce jeu de Monopoly où les peuples vont systématiquement en prison en payant pour y revenir au bout d'un tour...

  12. 62
    Paul Volfoni dit:

    Bonjour,
    Où peut-on trouver la liste des votants qui ont adopté le texte cité dans ce billet ? Je ne l'ai pas trouvé sur le blog européen de JL Mélenchon. Ai-je mal cherché ?
    Ainsi on pourra se faire une idée de la technique "très courageuse" de ceux qui s’abstiennent de voter au PS pour laisser des textes obtenir la majorité. Tout en voyant aussi comment le FN et les autres de droite se comportent.
    J'ai déjà récupéré la liste du vote de 2008 où ma député PS s'était abstenue. Je ne manquerai pas de lui rappeler à l'occasion le moment venu. En 2008, leur NON aurait permis la tenue d'un deuxième référendum. Ils ont préféré s'acoquiner avec Sarkozy pour faire passer ce texte et mépriser finalement le peuple. La cassure de la gauche socialiste avec le PS a commencé à ce moment là.
    En fait, voter utile pour le PS, signifie voter pour des personnes qui disent parfois des belle choses localement mais qui ne font rien au final ou vote contre les intérêts des citoyens au moment où il faudrait faire quelque chose, faire preuve de courage.
    On dirait qu'au PS, les députés sont aux ordres de leurs chefs et les éléphants "ça" trompent facilement.
    Voter utile = voter pour des lâches ou des menteurs qui baissent la tête à la première occasion ou difficulté.

  13. 63
    ab dit:

    Mordicus, je m'a trompé. Ce n'est pas le site de campagne... J'ai eu beau chercher, mais je n'ai trouvé aucun forum internet sur le site de campagne "Place au peuple 2012"... What's up?

  14. 64
    alain dit:

    Beau slogan que celui-ci: "le changement n'est pas possible, il est inévitable".

  15. 65
    Nicola dit:

    "Dis papa, c'est quoi l'austérité...?"

    Pour se donner des arguments en forme de faits, allez visiter ce site et notamment cet article sur l'état de la Grèce.
    La parabole du cheval de Schilda rappelée par Freud me semble appropriée pour décrire la logique mortifère des assassins du capital : " Rappelez-vous l'histoire du cheval de Schilda. Les habitants de cette petite ville possédaient un cheval dont la force faisait leur admiration. Malheureu­sement, l'entretien de la bête coûtait fort cher. On résolut donc, pour l'habituer à se passer de nourriture, de diminuer chaque jour d'un grain sa ration d'avoi­ne. Ainsi fut fait. Mais, lorsque le dernier grain fut supprimé, le cheval était mort. Les gens de Schilda ne surent jamais pourquoi. "
    Merci Jean-Luc, et merci à tous ceux qui ne baissent pas les yeux.

  16. 66
    Jean-Philippe VEYTIZOUX dit:

    Je voudrais aussi témoigner de possibles "coups de mou" physiques dans la campagne. En bas aussi, il faut impliquer le plus grand nombre.
    J'ai renoncé au RDV des 1000 animateurs et candidats du week-end dernier pour récupérer et repartir de l'avant. Le renfort de la vague "syndicaliste" ne sera pas de trop.
    Allez hop, je raccroche et Tournoi des Six Nations.

  17. 67
    eva_bien dit:

    A propos d’extrême droite, ceci sur le site de l'UMP.
    Question de la semaine
    Pour lutter plus efficacement contre les actes de délinquance commis par une frange de la population qui a fait de la violation de la loi pénale son mode habituel de vie, doit-on expulser les étrangers auteurs de tels faits ?
    Pouvons nous ne pas réagir?

  18. 68
    MS dit:

    Pourquoi le Front National est notre adversaire et l'Ump et le Ps notre Ennemi:
    D'abord parsque les citoyens ont le plus grand interet a avoir le choix entre deux veritables alternatives face a l'escroquerie et la dictature bancaire qui perdurera et s'agravera avec les deux actuels partis oligarchiques.Ensuite car avec le front de gauche,il est regretable de le reconnaitre,le combat victorieux au sujet du traité de lisbonne de 2005 fut partagé avec le FN...enfin,l'histoire de la resistance francaise nous montre la plus preuve concrete de ce "paradoxe francais" fort bien expliqué si apres:
    Spécialiste de l'antisémitisme, Simon Epstein a constitué au fil des ans un socle informatif considérable sur les itinéraires contrastés de deux catégories de Français : ceux qui protestèrent contre le racisme et l'antisémitisme dans les années 1920 et 1930, avant de s'engager dans la Collaboration ; et ceux qui exprimèrent une hostilité ou un préjugé à l'égard des Juifs, puis qui se retrouvèrent, l'heure venue, dans la Résistance. Ce livre ne retrace ni l'histoire de l'antiracisme ni celle de l'antisémitisme ; il est l'histoire du passage de l'un à l'autre. Les principaux chefs de la Collaboration ont traversé, chacun à sa manière, une phase de dénonciation de la haine antijuive ; beaucoup furent même militants de la Ligue internationale contre l'antisémitisme (LICA). Réciproquement, de nombreux résistants, et non des moindres, sont originaires d'une extrême droite nationaliste qui, dans les années 1930, fut fertile en prises de positions hostiles aux Juifs. C'est ce phénomène paradoxal que Simon Epstein décrit puis analyse, en s'appliquant aussi à démonter l'occultation dont ces chassés-croisés, déroutants certes mais significatifs, ont fait l'objet dans...

  19. 69
    maxou dit:

    @MS,
    il faut expliquer pourquoi le front national est nôtre ennemi et le PS notre concurrent !

  20. 70
    Mario Morisi 39 dit:

    Beau récapitulatif des luttes, et des espoirs fondés sur le Front de gauche, hic et nunc, et dans la durée..

    Force à nous !

  21. 71
    Zapping dit:

    Nouvelle vidéo publiée sur le Blog, révolution citoyenne "les cadres marcheront devant" :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/01/31/invite-du-site-cadres-emplois/

    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  22. 72
    Michel Berdagué dit:

    10 invitations, meeting, rencontres jusqu'au 9 Février, un agenda très chargé après la récupération nécessaire et les heures de sommeil pleines. Mais quelle intensité ! Et la grande satisfaction se passe dans les prises de consciences que notre argumentaire est tellement vrai que ce n'est pas seulement aux convaincus que l'adhésion en union agit mais aussi à la totalité de la population. Des doutes,des interrogations,des "mais c'est possible",des" mais oui c'est ça",""c'est simple", nous avons brisé le mur du silence du défaitisme de la collaboration à se soumettre aux maitres de l'U.E.et nous nous adressons au Peuple et dans sa totalité de notre France. Soumis et tondu ou debout et libre de citoyenneté.
    Le choix est simple: Front de Gauche.
    (53)Un libertaire nous informe des 1800 personnes à LO. hier soir. Nathalie et Arlette et tout L.O. rejoignez -nous dans le FdG, l'union du prolétariat passe par le Front de Gauche qui a un programme qui n'est pas en contradiction avec votre analyse,par contre il pose les bases non pas d'un gouvernement d'accompagnement mais de la seule Alternative possible, les autres que vous envisagez ne font que le jeu des réactionnaires qui se sont préparés à l'affrontement et violent. Encore une fois beaucoup parlent lors de contacts de guerre civile, le capital jouirait là un max pour préserver ses intérêts, donc le bulletin de vote est une arme non pas seulement de se faire entendre mais pour prendre le pouvoir en toute démocratie.En regard de ce que les Camarades Grecs,Espagnols,Italiens...subissent nous ne pouvons faire l'économie de cette Union des Prolétaires tant attendue.
    Vous connaissez l'enjeu de classe,le capital est assez perturbé et prêt à tout. Donc Union dans le Front de Gauche.

  23. 73
    mouton noir dit:

    Bonjour,
    Sur le combat contre le FN, je trouve remarquable le travail fait par Jean-Luc Mélenchon, en terme d'argumentation sur leur programme. Je trouve par contre complètement contre-productifs les messages agressifs que l'on peut de plus en plus retrouver sur les posts des internautes (rarement ici, d'ailleurs, plutôt sur le site place au peuple, et je ne parle même pas de la dernière vidéo ("réalisée avec trucage")qui y est publiée sur ce thème.
    Ne faisons pas grief ici de ce qui se passe sur un autre blog... ce n'est pas le but.
    Par contre, une question plus intéressante : combien d'entre nous ont lu ce programme ? Ce n'est pas anodin ! Ceux qui se plaignent des emprunts au notre sans jamais le citer en seront plutôt attérés (emprunt de titre, slogans, parfois de morceaux entiers du programme (auquel je doute qu'elle comprenne grand chose, vu la cohérence avec le reste de ce qu'elle propose), parfois des faux semblants...)
    Bref, il convient à mon avis de s'y pencher avec sérieux pour en démontrer les incohérences et mettre en évidence les faux semblants, plutôt que d'en parler dans le vide et de les traiter simplement de fascistes, parce que pour ceux qui simplement lisent le programme (ou des bouts) et écoutent "Marine", avec une mémoire de poisson rouge, ce ne sera pas suffisant pour les convaincre.
    De plus, mon experience personelle montre qu'argumenter en citant des bouts de son programme est redoutablement efficace, face à quelqu'un qui le défend sans même en avoir lu une ligne (ce qui est le cas la plupart du temps), non pas forcément pour celui (celle) avec qui on débat, mais pour les gens qui écoutent autour.
    Enfin moi, ce que j'en dis...

    Bon vent à tous

  24. 74
    Griès Philippe dit:

    Courage Jean-Luc ! Nous sommes de plus en plus nombreux au côté du Front de Gauche.

  25. 75
    Dauphinoise dit:

    Bonjour à tous
    Bien, je vois que nous avons été beaucoup à sursauter, réagir, crier, rager... contre Benjamin Coriat ce matin et avoir expédié un message sur le site des économistes atterrés. Dans mon message je lui ai même précisé les pages du programme "l'humain d'abord" où il trouverait les réponses à ses questions (après tout l'est ptet trop occupé c't'homme là pour l'avoir lu !) et donné aussi la page de "Nous on peut". Si avec ça il persiste...
    Cela dit, il y a toujours Frédéric Lordon qui, lui, est excellent.
    Mais moi j'attends qu'on clame haut et fort que, quoi qu'il arrive, nous ne paierons pas cette dette (sauf pour les petits porteurs, comme en Islande). Point !

    J'aimerais revenir aussi sur le sujet ACTA (pardon webmaster s'il n'est pas dans l'actualité proprement dite du billet mais tous les accords, traités européens vont dans le même sens : un déni de plus en plus flagrant de démocratie). Donc premier lien l'Huma et le résultat de l'action conjuguée des parlementaires européens polonais et des manifestations anti ACTA à Varsovie. Ce qui prouve qu'on peut encore faire quelque chose.

    Pour finir, ressenti d'un "tractage" hier soir, par -5° (avec le facteur vent on descend un peu plus dans le "moins") devant la gare. Difficile, et oui ce sont les vacances déjà, mais les gens ont pris nos papiers. Et j'ai entendu : "Ah c'est pour Mélenchon ? oui je prends. Il est bon Mélenchon !".
    Voilà, c'est ce mot qui doit se propager

  26. 76
    naco dit:

    @dlauren (57)
    Tu as raison de citer le travail très courageux de Pierre Priolet et de ses amis.
    Je pense qu'il n'est pas trop intéressé par des manifestations de soutien venant d'organisations politiques (Je récuse par avance toute récupération politicienne de ce mouvement car cette action responsable nous appartient). Ce qui ne nous empêche pas d'être solidaire individuellement, et de plancher sur le déploiement des circuits de distribution alternatifs, et sur la façon dont on peut faire exploser la politique hideuse des centrales d'achat des Auchans, Carrefour et autres truanderies associées.
    Leur travail est admirable et incroyablement intéressant, parce qu'en remontant la France, ils font des reportages sur les gens, et pas seulement sur le monde paysan, il y a par exemple une vidéo émouvante sur 130 salariés de Danfoss en grève pour défendre leur pouvoir d'achat. C'est la première fois que je vois en France un mouvement autonome d'agriculteurs en colère tendre la main à des ouvriers grévistes.
    Arrivée à Paris le 20 Février.

  27. 77
    Pulchérie D dit:

    La nocivité du modèle allemand pour une Europe vraiment sociale (Monde Diplomatique, février 2012).

    Pour la Troïka (Commission européenne, BCE et FMI), l’évolution des salaires est devenue la stratégie essentielle de lutte contre la crise; ce maléfique trio intervient directement auprès des gouvernements pour baisser les salaires. Le modèle désigné est l’Allemagne où les réformes de Gerhard Schröder ont conduit à un accroissement de la compétitivité des exportations par la réduction des salaires, mais ont aussi amené une défaite sociale (inégalité, pauvreté, recul de l’état-providence).
    Deux articles parus dans le Monde Diplomatique illustrent l’envers du « miracle rhénan » et soulignent la fragilité de cette « réussite »*. Jadis « championne du monde des exportations », l’Allemagne est désormais dépassée par la Chine et risque de prendre de plein fouet la régression économique de ses partenaires européens auprès lesquels elle assure la majorité de ses exportations, tandis qu’elle est aussi confrontée à la baisse de consommation intérieure suite à la régression sociale. L’article d’Anne Dufresne met également en lumière l’intention réelle des instances européennes lorsqu’elles parlent de compétitivité : le dumping salarial organisé entraînant les salaires vers le bas.

    *Anne Dufresne, Le consensus de Berlin, Le Monde Diplomatique, février 2012, p 9.
    Till Van Treeck. Victoire à la Pyrrhus pour l’économie allemande. Le Monde Diplomatique, septembre 2010, p8.
    http://www.monde-diplomatique.fr/2010/09/VAN_TREECK/19673

  28. 78
    bernard hugo dit:

    Benjamin Coriat et des économites atérrés sont passés chez Daniel Mermet à "Là-bas si j'y suis" il y a une quinzaine de jours, et ils se se sont dérobés à toute prise de position politique.
    A ce sujet je suis sidéré par le manque d'écho du Front de gauche des intellectuels et des chercheurs. Quelques signatures par mois ?

  29. 79
    brelge dit:

    Au forum de "Libération", un Jean-Luc pugnace (et applaudi par le public) avait épinglé devant le journaliste de "Marianne" ceux qui, comme cet hebdomadaire cette semaine-là, prétendent "dénoncer" le danger de Jean-Marine Le Pen tout en lui offrant, en permanence, une large exposition médiatique. Rebelotte cette semaine où Marianne signale en manchette "Combattre Marine Le Pen, par Bernard Tapie". Bernard Tapie, cette raclure affairiste et immorale, érigée en porte drapeau de l'anti-fascisme — alors même que les livres et analyses du Front de Gauche sur le FN sont à peine évoqués !
    La crise politique actuelle fonctionne décidément comme un formidable révélateur du positionnement idéologique des uns et des autres — et "Marianne", que je trouvais souvent intéressant du temps de J-K Khan, est devenu un pur outil de propagande pour Bayrou.
    Que tous ceux que l'écologie intéresse ne ratent en outre pas l'intervention de Jean-Luc Mélenchon devant le congrès de France Nature Environnement, signalé sur ce site. 14 minutes magistrales de conviction, de pédagogie et de méthode.

  30. 80
    JCM31 dit:

    Pour tous ces journaleux, médiacrates et autres spécialistes avec leurs œillères et leurs mauvaises fois insupportables. Ils feraient bien de prendre connaissance de ce qui ce prépare et qui va arriver immanquablement.
    Actuellement, qui veut rendre le pouvoir au peuple et aux peuples ? En ce moment qui parle de Révolution Citoyenne ? Qui met au premier plan « L'humain D'abord » ? Qui parle d’un véritable engagement, qui s’indigne et préconise le « chamboule tout » ? Qui veut d’une constituante et aller vers la VI éme République ?
    Si ce n’est le FdG avec Jean-Luc Mélenchon accompagné de tous ses partisans en résistance.
    Front de Gauche toute. (Le petit bouchon poursuit son chemin de lutte sur la rivière de l’espoir et lui est insubmersible) On peut enfermer un homme ou une femme, mais jamais une idée !

    @Jean-Luc.
    Tu dis que dormir plus de 8h, on récupère et c’est le Nirvana. J’espère que malgré la tempête, tu arrives à récupérer, c’est primordial. Quant au nirvana de « l’Humain d’abord » nous voulons tous l’atteindre. On te suit, on est avec toi. On ne lâche rien !

  31. 81
    Mario Morisi 39 dit:

    L'IFOP [...] s'amuse à noyer le poisson 24 h 24, 7 jours sur 7.
    Dans un sondage par appartenance syndicale... alors que nous passons de 1% à 14 % de votes ouvriers d'un jour à l'autre, il paraîtrait que les cégétistes votent à 22/22 FdG Front national !
    Et que ce sont les adhérents de Sud qui votent le plus Jean-Luc Mélenchon ! alors que le NPA continue de nous snober...
    Il faut vraiment avoir des nerfs en acier pour ne pas péter un câble...

  32. 82
    ab dit:

    Si l'on est en "démocratie", pourquoi tous les candidats au pouvoir rédigent leur programme dans leur coin, en petits comités, et sans consulter la population. C'est de l'élitisme... Avec internet, il est très facile de créer un site institutionnel indépendant avec la possibilité pour chacun de déposer des idées. Je pense aux élections "quinquennales", y a-t-il un site où les citoyens peuvent avancer des idées, et obligeant les parlementaires (élus par le peuple) à se prononcer sur celles-ci au lieu de n'en faire qu'à leur tête et de ne penser qu'à l'investiture?
    Je pense qu'il faut remplacer une bonne partie des services politiques par des ordinateurs traitant impartialement les données, de manière publique, transparente, ordonnée et non idéologique.
    Ce traité européen par exemple. Il n'est pas issu du peuple et est déjà signé alors que 99% de la population européenne n'en connaît pas le contenu. C'est anti-démocratique!

  33. 83
    pascalgauche dit:

    A Marianne qui titre "Et si la droite ralliait Bayrou?" Nous répondons "Et si la gauche ralliait Mélenchon ? " Ca a plus de gueule tout de même
    La gauche décomplexée contre la droite molle.

  34. 84
    bernard schneider dit:

    Comme il l'a annoncé Sarkozy va continuer à faire "son boulot" jusqu'au bout de son mandat, c'est à dire persévérer à faire des cadeaux au patronat: TVA anti-sociale, détricotage du code du travail.Il gage qu'aucune alternance ne remettra en cause le fond de cette politique.Hollande rassure la finance, qu'il dit vouloir combattre, en disant qu'il ne reviendra pas sur tout ce qui a été fait durant le quinquennat: retraites, loi Bachelot, réforme des collectivités territoriales, service minimum dans les transports.Les marchés ne sont pas mécontents de cette situation, la bourse ne s'est jamais si bien portée depuis 6 mois et Mme Parisot est aux anges.Le vrai changement si la gauche revient au pouvoir, c'est l'abrogation immédiate dès le mois de juin de toutes les lois néfastes des cinq ans de Sarkozysme.
    Tout en persistant à dénoncer l'arnaque Front National et de sa candidate, à continuer avec pédagogie à démonter la politique de Sarkozy, adversaire numéro 1,Jean Luc Mélenchon ne doit pas cesser, avec la même pédagogie, à faire la différence entre le programme de Hollande et celui du Front de gauche, seul programme de gauche et de rupture. Pour ceci, il ne doit pas hésiter à rappeler qu'il ne suffit pas de gagner en juin seulement sur le rejet de Sarkozy. La gauche doit l'emporter à partir de propositions de rupture avec l'ordre actuel. A cette fin, le vote Front de Gauche plaçant Jean-Luc Mélenchon en position de l'emporter au 1er tour est la seule garantie pour la gauche de l'emporter politiquement

  35. 85
    gonzalvez dit:

    Franchement c'est de la magie! Je lis ce blog régulièrement et je suis a chaque fois emerveillée par l'intelligence de notre leader, son talent, sa vision toujours au top de la réalité de notre vécu, mais également la réflexion qu'il suscite chez mes concitoyens, pour avoir des commentaires de cette qualité.
    Bravo a tous amis de ce blog. Continuons, résistons, et gagnons.

  36. 86
    maxou dit:

    Petit passage que j'ai emprunté dans mon journal quotidien :
    Les candidats du front de gauche stigmatisent les dysfonctionnements du système. « Nous avons l'impression qu'il est possible d'ouvrir en 2012, le chemin du changement. Cette année va être celle d'un choix décisif qui peut changer la vie. Face à une politique de profit, nous présentons une politique sociale. C'est l'austérité qui conduit à la faillite ».

  37. 87
    jean ai marre dit:

    A tous ceux qui remettent en cause les déclarations de Jean-Luc :
    François Hollande en effet, affirme qu’il veut renégocier le Traité. Si c’est bien son intention pourquoi ne commence-t-il pas par désapprouver la version actuelle Depuis le rappel à l’ordre de François Hollande, ce qui restait de la gauche du PS s’est fait hara-kiri.
    Chers camarades et amis, croyez vous qu'avec une telle déclaration Jean-Luc va nous proposer de voter Hollande ?

    @ bernard Hugo :
    je ne suis pas tombé de la dernière pluie et tu sais comme moi que la politique, expression de rapports de force, n’est jamais une ligne limpide et droite. La gauche dans toutes ses tendances a montré suffisamment de quelles trahisons, elle était capable vis à vis de ceux dont elle a prétendu représenter la voix et les intérêts.

    Tu peux certes exprimer tes doutes, mais pour en avoir il faut que Jean-Luc nous en donne.
    Lorsque tu écris : " les trahisons de la gauche " ce ne sont pas des doutes, c'est un véritable procès d'intention que tu fais à Jean-Luc, en l'assimilant aux autres de la gauche. Tu défends le Front de Gauche, mais pas dans ce cas. Ou on lui fait confiance et on lui fout la paix, ou on continu le patati, patata, avec à terme d'autres intentions qu'il faut dire.
    Excusez ma colère, mais trop c'est trop !

  38. 88
    carlos dit:

    C'est la crise et faute de pouvoir acheter des oeufs et du beurre on ne peut plus entarter correctement et dignement les oligarques, on est obligé de se contenter de leur envoyer de la farine telle quelle. Quelle misère !

  39. 89
    fontaine henri dit:

    Je voterais Jean-Luc Mélenchon. Beaucoup ne pensetpas à l'humain. Enfin un homme au service de tous les Français. Il va chercher là ou est l'argent. Vous devez vous procurer le programme du Front de gauche et son candidat commun Jean-Luc Mélenchon, l'Humain d'Abord. Vivre autrement c'est possible votez et faites votez Mélenchon.

  40. 90
    manouche dit:

    Concernant les réponses de B. Coriat ce matin sur France Inter, je suis d'autant plus surprise que, le 3 décembre 2011, le FdG l'a invité à un débat (salle des Fougères, à Paris).
    Quelqu'un sait-il ce qui s'est passé là-bas ? Est-il venu ?

  41. 91
    Boutevin dit:

    Le vent frais s'est levé!
    Le risque pour la gauche n'est pas que le Front de Gauche fasse un bon score, mais que ce ressentiment à l'égard des élites ne s'exprime dans un vote de haine. Je ne pense pas que François Hollande a intérêt à ce que Jean-luc Mélenchon soit à un niveau faible. Au contraire la dynamique que peut créer "l'autre gauche" est plutôt une chance et permet de mettre en perspective un corps social que l'on s'est évertué à fragmenter et même laisser croire qu'il n'existait plus comme le croit Terra Nova.
    Or la classe ouvrière, certes qui n'est plus celle des années soixante-dix, ni quatre-vingt n'en demeure pas moins toujours la classe sociale et électorale la plus importante des différentes catégories sociales existantes. Je serai même tenter de dire que si le camarade François s'était obstiné dans cette stratégie d'agrégation du Modem, il courrait à sa perte.
    Car le véritable évènement qui peut se produire, les prochaines semaines le diront, c'est de voir le candidat du Front de gauche au deuxième tour. Il y a dans cette campagne une petite musique qui me rappelle 2005.
    Continuons notre travail au plus prés de nos concitoyens, en expliquant, argumentant et peut être susciter l'adhésion. C'est ce travail militant qui nous permettra de créer une dynamique qui peut devenir La surprise en 2012. Ce travail pour le candidat doit être couplé avec les futurs candidats pour les législatives. Deux en un !

    Ici dans la Haute-Lande, nous allons coller Lundi.

  42. 92
    thérèse dit:

    Je viens d'envoyer un message aux économistes attérés pour leur demander de lire le programme du Front de Gauche et que s'ils ne pouvaient pas dépenser 2€ je pouvais leur envoyer - et qu'ainsi lorsqu'ils passent dans les médias ils précisent qu'un programme correspond aux idées qu'ils préconisent Sera-ce suffisant ? [...]
    Je suis certaine d'une chose c'est que lorsque la campagne officielle va commencer en mars et que Jean Luc aura le même temps de parole que tous les autres il va tous les exploser !
    En tout cas merci à Jean Luc et à toute l'équipe. Surtout ménagez-vous il faut encore tenir + de 2 mois.
    J'attends le meeting de mercredi à Montpellier avec impatience.

  43. 93
    sherlo dit:

    Cher Maxou
    Loin de moi toute apologie du FN. Je remercie dailleurs le webmestre d'avoir autorisé cette argumentation. Relisez bien la définition du fascisme dans sa réalité brute et reconsiderez bien que l'impérialisme se beurre la bouche avec le mot démocratie tout en détruisant la liberté des peuples. Souvenez vs que Jean-Luc Mélenchon parle de diable de confort à propos du FN. Le presdigitateur détourne l'attention du spectateur avant d'abuser de sa crédulité... Ne nous trompons pas d'ennemi véritable et Hollande pourrait très bien être le Kerensky de 1917. L'histoire est têtue et la connaître nous éviterait bien des déboires et des illusions. Désolé

  44. 94
    ErikleRouge dit:

    @ElGuido/87
    La Syrie est un sujet très difficile à aborder actuellement, il faut être très prudent car le problème est des plus complexe mobilisant des forces puissantes et dangereuses pour l'avenir de ce monde - pour avoir travaillé dans ce pays comme dans d'autres pays musulmans, je peux assurer trois choses :1- le régime en place est un régime très autoritaire et éminemment policier pour lequel la vie humaine n'a pas beaucoup de valeur même si il y avait eu des progrès depuis la mort du père 2- le peuple syrien est un peuple pacifique et cultivé qui savait parfaitement vivre en harmonie entre toutes les communautés et à une vraie appréhension d'un avenir au main des Frères musulmans 3- la "révolte" actuelle a été totalement pilotée depuis l'extérieur, avec infiltration de groupes armés pro-sunnites, l'enjeu dépassant et de loin la seule Syrie puisque concernant le futur leadership régional devant regrouper tous les pays arabo-musulmans dans une sphère d'influence occidentale ! Quand on sait le niveau incroyable de manipulation médiatique qu'il y a eut autour de l'intervention en Libye (là vraiment chapeau pour la médiacratie française !), on peut comprendre que l'enjeu étant encore plus important ici, la propagande sera encore plus intense et savoir la vérité du terrain devient très difficile, sinon que comme toujours des centaines d'innocents meurts et se poursuit ainsi le drame humain sur cette planète ! (toujours se méfier quand nos médias annoncent en boucle des morts qui sont toujours du même côté celui qui justifie les positions occidentales... en Syrie on s'achemine malheureusement plutôt vers une guerre civile !)

  45. 95
    Victor dit:

    Chers amis, chers camarades, c’est le moment d’ouvrir les yeux, les détails, aussi minimes soient-ils, nous montrent la vraie valeur de ces beaux « endormeurs » du peuple, qui nous éloignent des décisions et surtout de la compréhension des sujets vitaux à notre existence. D’un meeting Ps sur fond bleu, d’une référence à l’amitié avec Elio Di Rupo (Ps belge) qui porte un nœud papillon mauve (plus rouge !), d’un accompagnement des différents votes européens main dans la main avec la droite jusqu’ au partage des responsabilités de l’état en Grèce avec l’extrême droite. N’y aurait-il plus assez de points de rassemblement entre le Ps et les autres partis de gauche ? Mesdames et messieurs du Ps, auriez-vous oublié ce que signifie la lutte comme manière de résister et préférez-vous vous coucher devant la finance ? Nous constatons que oui ! Comme vous êtes partisans de l’austérité, croisez vos doigts et espérez que le monde des affaires se rassure et que la croissance revienne. Votre maître, membres du Ps, ce n’est pas Mr Hollande, mais le peuple, donnez-lui donc la liberté de s’exprimer, mais surtout, respectez sa décision.

  46. 96
    ab dit:

    93 Gonzales
    Ne soyez pas trop speedy. JL Mélenchon n'est en rien un leader, il l'a dit lui-même, fort heureusement. Il faut en finir avec cet état d'esprit. Il se trouve simplement que JL Mélenchon qui a un certain bagage politique a été désigné comme représentant de la gauche dite "progressiste", en opposition à la gauche "conservatrice" représentée par M. Hollande. Ils veulent la sixième République. Personnellement, et ce n'est que mon avis, je m'interroge sur la nécessité et la volonté de reproduire une sixième fois ce qui n'a pas déjà marché cinq fois: c'est un peu du masochisme! Finir avec la cinquième République, d'accord, la remplacer par une sixième... what the heck?

  47. 97
    Nicolas G30 dit:

    On aimerait avoir de meilleures nouvelles de l'Eurocratie, j'espère que vous pourrez développer ce sujet à TF1 pour faire comprendre les enjeux de la présidentielle. Le Front de Gauche est la seule issue possible pour résister à cette mise au pas des peuples. Et ce n'est pas le PS de François Hollande avec sa politique libérale qui le fera. En 2012 c'est Liberté Egalité et Fraternité avec le Front de Gauche ou Esclavage, Austérité, et pauvreté il n'y aura pas de deuxième chance avant bien longtemps. Comme la dit si bien un commentaire précédant, soulignons la date d'anniversaire de trahison du vote des français avec le traité de Lisbonne grâce au laissez faire du PS.Faites un appel à la résistance, que les gens consultent le programme du Front de Gauche par internet en libre accès. Il y a tant d'autres sujet important, la Syrie, l'Otan, le chômage,...... mais la priorité c'est la défense de la souveraineté des peuples, en commençant par l'Europe.

  48. 98
    ElGuido dit:

    @ErikleRouge 105
    Je rejoins complètement ce que tu dis. Je pense aussi que Jean Luc voit la même chose. Il dit dans ses interventions qu'il faut faire des pressions sur le régime pour une plus grande ouverture mais ne veut aucunement d'intervention militaire comme ce fut le cas en Lybie. Du moins, c'est ce que j'ai cru comprendre de sa dernière intervention sur LCP.

  49. 99
    jean 76 dit:

    Profond respect pour Jean-Luc Mélenchon, mais va falloir passer à la vitesse supérieure, car c'est la campagne d'un Front et pas d'un homme!
    Le copain de chez Conti condamné c'est un scandale. Il faut faire parler Hollande et Joly sur le sujet!
    C'est pas avec 7 ou 8% qu'on va changer mettre le curseur à gauche
    Tendons la main aux copains du POI de la la branche "communistes de mme Perlican", sinon on gagnera pas et les salariés seront encore plus décus !

  50. 100
    Michel Berdagué dit:

    Depuis quelques commentaires on assiste à la mise en cause de notre programme qui est une Sixième République de Révolution Citoyenne avec la Planification écologique. Et l'attaque Front contre Front ne serait qu'adversité et que l'ennemi serait la social-démocratie virant en austère libéralisme aux ordres de l'U.E.avec la B.C.E. et son rôle avantageux avec les banques privées qui font des affaires juteuses en asphyxiant les états et en nous faisant tout payer(le plus grand nombre) pour exempter tous les milliardaires à la niche fiscale et ayant tout acheter même les états et les consciences, enfin presque sauf la Résistance du Front de Gauche.
    L'extrême -droite n'étant là que pour un recours et de gérer avec comme en Grèce et aussi en Italie et effectivement pas tous,la ligue du Nord,? Tout cela pour troubler les populations dans leurs choix de classe à faire,c'est sûr qu'ils ne vont pas se balader avec des brassards fascistes avec des signes très bruns,ce parti de haine a essayé de "nettoyer" les signes ostentatoires,les exemples sont légions, ç'est vrai que certains bals remettent les pendules à l'heure.
    Nous nous avançons à l'air libre avec les 8 organisations et Partis réunis dans le Front de Gauche.

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1128 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive