30juil 11

Maintenant la pause

Ce billet a été lu 17  276 fois.

Un mot bien rapide pour vous dire que je range mon clavier. Jusqu'à la mi août, sauf imprévu. J’ai commencé mon nomadisme estival. Pour l’instant, je rode en Provence, avant de rejoindre une pointe discrète et reculée, aux confins du Tarn, de l’Aveyron et de la Haute Garonne. Dès que j’aurai fait mon pèlerinage annuel à Arles où je vais voir les photos pour la troisième année consécutive, et savourer le musée d’Arles antique dont je suis une sorte d’amoureux, je cinglerai vers le grand sud ouest.

Vous allez trouver ici une vidéo réalisée par l’équipe de la Télé de Gauche. Puis de même, vers le douze août. Je les découvrirai comme vous. L’idée est à la fois de faire passer un message et d’attirer votre attention sur les réalisations de la « Télé de gauche », une équipe bénévole, mais pas tout à fait amatrice croyez moi ! Au fil de l’élection présidentielle ils auront à produire de cette façon comme ils produisent déjà ainsi que vous pouvez le constater en allant lui rendre visite. Je lirai bien sur, comme d’habitude, les commentaires car vous êtes finalement très nombreux à rester branchés sur ce blog. Sans doute la pluie, non ?

En fait je crois que nous faisons ensemble une équipe d’un genre assez unique, n’est-ce pas. Je dois aussi beaucoup à votre vigilance. J’ai remarqué que vous ne laissez pas passer sans réagir les lourds épisodes de lynchage médiatique dont je fais l’objet. Je ne parle pas seulement de la presse écrite. Vous ne l’achetez peut-être plus et vous ne savez donc peut-être pas à quel niveau j’y suis traité. Je parle de ce qui s’écrit sur les sites et blogs. Vous commentez ici et là les articles des uns et des autres sans rien laisser passer. On m’a fait remarquer que mes amis, la net-escouade spontanée que vous constituez, se distinguaient par leur obsession de l’argumentation. J’en suis très fier, sachez le. C’est ainsi que je crois que nous devons nous faire respecter. Pas d’invectives, juste des arguments. Parmi les lecteurs, ici, là, quelqu’un finit toujours par être ébranlé et par mettre en doute ses préjugés. Tel est notre chemin : partir de l’idée que toute personne peut être un interlocuteur respectable, même quand, parfois, il existe de nombreux et évidents indices du contraire. Et donc qu’elle peut ou bien être convaincue de la valeur de nos arguments ou bien conduite à reconstruire sa propre vision sur une base argumentée plutôt qu’assénée. Personne ne doit sortir indemne d’un contact avec nous.

Mes amis, à bientôt !

PS : un grand merci à ceux qui se sont mis à transcrire tous mes discours. C’est tout à fait extraordinaire de voir cette mobilisation. Elle soulage le travail de l’équipe de camarades qui font d’habitude cette tache assez ingrate. Merci d’en envoyer un exemplaire pour que je valide la version finale et que je l’inclue dans la liste de ceux que publie ce blog.

PPS : Un ultime message, avant une petite virée au musée citoyen d’art industriel d’Apt. Vous connaissez la lettre « Le Petit Courrier du Blog ». En temps ordinaire depuis un an et demi elle annonce chaque vendredi la publication de la note à venir. Mais elle contient aussi d’autres contenus qui ouvrent sur l’actualité ou les articles que j’ai édités sur ce blog,  certes il y a longtemps, mais qui font écho à l’actualité. L’inscription pour la recevoir est évidemment gratuite. Elle se fait en utilisant la borne prévue à cet effet sur la une de ce blog. « Le Petit Courrier » permet de donner un aperçu plus large de ce à que je crois. Je ne mentionne ce point que pour vous inviter le cas échéant à vous y abonner ou à y abonner des amis. En effet à mesure que je lis des portraits qui me concernent ou des analyses sur ma candidature au nom du Front de gauche, je me désole de leur caractère commun. Sans parler des innombrables erreurs biographiques des uns recopiant les autres, aucun n’évoque si peu que ce soit l’une quelconque des idées que je défends avec le Front, ni un seul de mes combats du passé sur quel thème que ce soit. La volonté de nuire est assez évidente. Evidemment j’admets parfaitement que la presse liée aux sociaux libéraux me caricature et exprime à travers le portrait qu’elle fait de moi où sont ses propres angoisses. Mais ce n’est pas une raison pour accepter l’habit qu’ils veulent me faire porter. La diffusion du « Petit Courrier » et des autres documents concernant nos idées est un des contre poisons dont nous disposons. Elle avoisine aujourd’hui les quarante mille destinataires. Mon but est que nous puissions avoir cent mille lecteurs. Soit une diffusion supérieure au nombre d’exemplaires vendus par plus d’un de mes plus violents caricaturistes. De cette façon un certain rééquilibrage sera possible. Et même mieux puisque chacun sait l’impact désormais de la toile sur le débat public.


315 commentaires à “Maintenant la pause”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Jérôme69001 dit :

    @ Genialle

    Je suis heureux de vous faire rire. Suis-je excessivement discourtois si je vous fais la confidence que tel n'est pas le cas des supporters aveugles et excessifs de votre idole ?
    Bonnes vacances.

  2. Michel Giacomazzi dit :

    Prenez du repos, de la détente, avec ceux qui vous sont proches, autant que vous le pouvez : votre engagement en tant que candidat ne doivent pas conduire à une forme d'abnégation.
    Nomadisme, dites-vous.
    J'ai un mauvais pressentiment sur un évènement local, dans une région que je connais un peu, qui pourrait devenir de plus large audience, dans le genre ces-tziganes-qui-ne-respectent-rien-mon-brave-monsieur-faut-faire-une-loi : http://www.politis.fr/Gien-protestations-aux-relents,14983.html
    La pétition (et les commentaires) donne le ton. On détourne une colère, à mon avis compréhensible, des ministères de la Défense et de l'Intérieur vers les Tziganes. J'ai du mal à croire à une telle incompétence de ces ministères.

  3. La Télé de Gauche remercie à son tour notre candidat JL Mélenchon, ainsi que tou-te-s les représentant-e-s du Front de Gauche, de nous donner matière si passionnante à sculpter. Ne sont pas ni nombreuses et nombreux les militant-e-s qui travaillent sur les montages de leur candidat-e en ayant le plaisir d'en approuver une grande majorité du discours, beaucoup doivent pester derrière leurs écrans lors de cet exercice :-) bonnes vacances et RDV aux remues-méninges !

  4. BRES dit :

    Bravo pour vos visites de musées ; Arles mais aussi Apt. Je connais bien le Musée de l'Aventure Industrielle...et son conservateur, travaillant à la direction de la culture du Conseil général de Vaucluse, avec pour mission la coordination de l'action de ses musées et la médiatisation de leurs actions. Nous cogitons beaucoup sur ces actions qui rappellent le passé industriel du Vaucluse (Musée du Cartonnage et de l'Imprimerie à Valréas - qui fête ses 20 ans avec un événement le 23/09, Musée de la Vannerie à Cadenet, Musée des Faîences à La Tour d'Aigues...) mais qui demandent une réflexion sur un présent douloureux et qui invitent à trouver des raisons de vivre et à trouver des solutions pour penser positivement à un avenir pour que les vauclusiens soient bien heureux dans leur beau département.
    Prenez le temps de la pause.
    Elargissons notre action, creusons notre sillon.
    Françoise Brès

  5. titi dit :

    La pluie, oui, pas génial en effet juillet...
    Sinon reposez-vous bien, l'année qui vient va être mouvementée je crois ;)

  6. th0034 dit :

    @webmestre
    merci pour la correction quand je me suis relu j'avais un peu honte ;~) c'était tellement gros et disonssonant
    bonne vacances à tous
    A+

  7. Christophe dit :

    Si tu passes par Avignon, préviens moi on ira boire un coup.

    Sinon profite bien de tes vacances, les dernières, car l'an prochain tu ne pourras plus en avoir pour cause de présidence de la républiqueeeee !

  8. Bruno dit :

    Non, ce n'est pas la pluie qui nous pousse à lire ce blog, c'est la patate qu'on vient y puiser pour abattre le mur de la résignation!
    A Grenoble pour les remue-méninges et vive la révolution citoyenne!

  9. cording dit :

    Jean Luc,
    Je pense et espère que la crise financière qui va connaitre un grave développement en Août va t'obliger à interrompre ta pause estivale, si méritée soit-elle ! Celle des finances publiques US qui va avoir un impact non mesurable sur la nôtre.

  10. Pulchérie D dit :

    Dans le billet (n°33) que j’ai envoyé à 13h45, je disais, à propos du FN :
    « Ainsi procéda-t-on en Italie (Ligue du Nord), en Flandre (NVA), et en France où Marine Le Pen lance sans cesse ses foudres sur le « multiculturalisme », qui dissimule si bien son islamophobie. »
    N’ayant pas, par principe, la télévision, ce n’est que ce soir que j’ai appris les propos de Jean-Marie Le Pen, qui font scandale : c’est le gouvernement norvégien le vrai coupable, qui favorise l’immigration, provoquant une réaction chez un fou. Voyez TF1 News
    http://lci.tf1.fr/politique/norvege-marine-le-pen-appelee-a-condamner-les-propos-de-son-pere-6610958.html
    L’extrême–droite européenne est bien unanime dans son évolution. Espérons que ceux qui votent naïvement pour elle, en France, en Italie et en Flandres belges, comprendront la manœuvre visant à rassurer les populations en ne s’attaquant qu’au « multiculturalisme ».
    Vraiment, ce sacré J-M LePen rend un fier service à la Gauche européenne en général, et au FN français en particulier. C’est un père vraiment encombrant, celui de Marine.

  11. jean-louis dit :

    Repose-toi bien jean-luc, tu as 9 mois de préparation et 5 ans de boulot ! Bon courage !

  12. Gerard Blanchet dit :

    @webmestre
    Merci d'avoir déplacé mes messages "techniques" dans la partie agissons du site, dans laquelle étant le dernier intervenant je n'arrivais pas à écrire.
    Pensez à signaler régulièrement aux lecteurs de la partie principale du blog cette rubrique agissons où il y a du grain à moudre pour l'action.

    [Edit Webmestre : vous venez de le signaler et c'est bien. En effet, je ne peux pas rendre cette rubrique plus visible qu'elle n'est. Heureusement, d'ici peu, le nouveau site de campagne offrira à votre initiative un relais plus visible...]

  13. Christian B dit :

    Qu'il pleuve ou qu'il fasse soleil, on lit vos billets car ça nous requinque, on respire. On est paré jusqu’en 2012 et bien au-delà. Très bonnes vacances, reposez-vous bien, et à bientôt au remue-méninges.

  14. Jean dit :

    Et il se retira...
    Il partit habiter la fonction de candidat du Front de Gauche dans une fermette du Tarn.

    Bonnes vacances Monsieur Mélenchon.

  15. STEPH dit :

    Monsieur Mélenchon,
    Votre verbe, votre rhétorique au service du coeur, c'est impressionnant.
    Parfois je voudrais vous entendre répéter, pendant un même discours, les formules fortes ou importantes.
    Le médias vendus répètent. Ils savent le grand pouvoir de la répétition. Alors oui, l'ennemi c'est la résignation - bis-oui, les choses peuvent changer - bis-, oui, le front de gauche peut être au second tour -bis- ! répéter, répéter, répeter. Car les citoyens sont, avec vous, à l'école de la conscience.
    Pardon pour ce ton peut-être professoral, seul mon enthousiasme est responsable !

  16. Thier. B. dit :

    Non non non, pas de pause ! Il faut un nouveau "Bretton Woods", ça chauffe, on est parti pour entre 10 et 30 ans de périls gravissimes, si ce n'est plus. Le système monétaire international de 1971 s'écroule.
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=26872

  17. numero ouno dit :

    Je ne fais que passer mais j'en profite pour te donner mon avis :

    La mauvaise foi des journaliste n'égale que leur volonté de nuire à ta candidature.

    Comme la rumeur, une désinformation lancée par la presse est reprise ad nauseam par des milliers de voix, comme elle, la désinformation fonctionne sur le mode "il n'y a pas de fumée sans feu" ou encore "diffamez, il en restera toujours quelque chose".

    Je pense que tu aurais peut-être dû expliquer ta remarque sur le off d'Avignon plutôt que de la retirer du site.

    Un peu d'encouragement maintenant, sache que je rencontre de plus en plus de gens qui peu à peu changent d'avis sur ton compte, ils évoluent et lorsqu'ils sont "accrochés", ils défendent tes idées avec plus d'acharnement qu'ils ne l'ont jamais fait pour aucun autre candidat.

  18. surmely alain dit :

    La crise économique ne cesse de s'exacerber tandis que les seules solutions avancées par une grande partie des "décideurs" sont purement techniques. Rien n'est réglé et le véritable problème, l'appauvrissement comme la prolétarisation généralisées des populations, est toujours escamoté. Si bien que l'on finit par penser qu'il n'y a pas de solution, qu'il n'y a pas d'autre solution que de se résigner. Or la vie économique paraît plus que jamais fondée sur un jeu de dupes: le capital et le patrimoine financier sont sans cesse plus valorisés tandis que le travail ainsi que le mérite ne sont pas reconnus à leur juste valeur. La réunion qui s'est tenue à Vaulx-en-Velin montre pourtant que des éclaireurs existent en France. Un 14 juillet comme on aimerait qu'il soit davantage: citoyen.Le 14 juillet dont on ne dira jamais assez qu'il est le moment où l'on célèbre l'unité de la nation,la fédération de la France(le roi compris!). Le 14 juillet est en principe l'occasion de festivités dans une ferveur partagée, un moment unique où nous taisons nos différences pour dire notre commune appartenance à la nation française. Pourtant, signe des temps, le 14 juillet est devenu une journée banale, quelconque, presque triste, quelles que soient les conditions météorologiques. C'est de cela dont nous ne voulons plus, notamment à gauche. Nous avons l'ardente obligation de redonner au plus grand nombre l'espoir d'une vie meilleure. Un espoir lucide, clairvoyant, enraciné dans le quotidien et la dure réalité de notre monde en proie aux désordres de l'injustice sociale: le Front de gauche saura rallier les suffrages des plus indécis. Il n'y pas d'autre issue. Ici et là on annonce du gros temps comme on dit dans les régions maritimes. Les changements paraissent désormais inévitables.

    Bonnes vacances à tous et à toutes!

  19. lentendu dit :

    Juste un petit mot pour vous souhaiter un très bon repos, 15 jours ce n'est pas beaucoup en comparaison de la tache énorme qui vous attend et de celle que vous avez déjà accompli.
    Je pratique également le nomadisme estival mais pour moi c'est terminé : l'information que je voulais vous apporter, c'est qu'on parle de plus en plus de vous dans "les chaumières" et que vous apparaissez de plus en plus comme l'alternative pour beaucoup de gens.
    Quand les solutions classiques (ump, ps) ont été abordées dans les pseudos discours politique, votre nom sort maintenant du chapeau comme un enchantement et les gens vous citent de plus en plus.
    Il en ressort juste qu'ils ne connaissent pas assez vos idées de programme mais vous apparaissez maintenant comme un outsider et à chaque fois que votre nom apparait comme ça dans les conversations : je me dis que c'est possible !
    Alors encore une fois reposez vous bien : la route est longue encore et je me souviens avoir bu du champagne étant jeune lors de l'élection de F. Mitterrand sans vraiment comprendre pourquoi je le faisais vraiment mais cette fois ci : chaque bulle de ma coupe aurait une saveur particulière.
    Merci et bonnes vacances !

  20. Le Gaucher dit :

    @Rachel
    Pour marquer mon accord avec ce qu'a écrit Rachel. Je suis surpris de ce titre : "jeunes "français-e-s"". Il ne s'explique pas ou c'est moi qui ne me l'explique pas? Si c'était la citation de quelqu'un présent dans la salle et qui se présentait ainsi, cela aurait du apparaître immédiatement au son et à l'image. Là c'est "errant" et ça, ça craint. Sinon bien, montage sec et incisif (par manque de matière?). Aussi j'aurai aimé entendre quelques réponses dans cette petite salle plutôt que d'installer une image de "candidat à l'écoute", c'est à dire en fait que ça aurait pu durer un chouilla plus longtemps surtout après l'article de Médiapart...

  21. Pascal PG07 dit :

    Depuis le début de l'année plus de 110 collectifs se sont constitués en Ardèche pour lutter contre le projet, initié en catimini en 2010 par monsieur >Jean Louis Borloo - alors ministre de l'environnement - d'autoriser la prospection et l'exploitation du gaz de schiste.
    Récemment le gouvernement, semblant faire machine arrière, a fait voter un texte laissant néanmoins la porte ouverte à de futures recherches. Monsieur Jean Claude Flory, député-maire de Vals les Bains s'est rallié à ce texte.
    Mouvoil, une société Suisse, vient d'adresser un courrier à quatre communes du Sud de l'Ardèche pour annoncer l'arrivée prochaine sur leur territoire de camions de prospection.
    Je viens de faire un clip pour contribuer à ma façon à l'accueil des prospecteurs.
    Vous pouvez le voir en cliquant sur le lien ci dessous: http://www.dailymotion.com/video/xk7vlx_mouve-de-la_webcam

    Salut et Fraternité

  22. Bernard Leprêtre dit :

    Bonnes vacances et bon repos Jean-Luc!
    Si vous (ou qui que ce soit) passez par les Vosges, ne manquez pas "le Brame des Biches" au théâtre du Peuple de Bussang : c'est drôle, féroce, intelligent et actuel.
    Et si quelqu'un a quelque chose à me donner à faire pour le PG (relecture, traduction...) je suis là.

  23. Gilbert LAURET dit :

    Ce lundi est un jour sombre pour le monde car Obama vient de se coucher devants les oligarques républicains en leur offrant sur un plateau la tête des peuples en n'augmentant pas les impôts et en intégrant le règle d'or dans la constitution. C'est le signe donné à tous les capitalistes de la planète pour en finir avec la démocratie, nous sommes rentrés en ce jour dans une oligarchie mondiale.

  24. tchoo dit :

    Bonnes vacances cher Jean Luc, bien que j'ai peur que vous vous perdiez, parce que les confins du Tarn de l'Aveyron et de la haute Garonne vont être difficle à trouver, étant donné que la haute Garonne n'est pas limitrophe avec l'Aveyron et que c'est justement le Tarn qui se trouve entre les deux (sachant que Confins=Parties d'un territoire formant la limite extrême où commence un territoire immédiatement voisin.)
    A propos d'infos personnelles, je sais que vous êtes attaché à révéler le moins de chose possible sur votre vie privée, et j'ai lu, avec un peu de stupéfaction quelques lignes sur votre jeunesse, vos amours.... sur la page web de Paris-match!
    Etait-ce voulu?, juste quelques infos données pour que l'on ne vous importune plus, ou une initiative, sans votre accord de leur part?.

    Vous avez aussi raison, le plus dur à combattre c'est la résignation, mais il faut le faire, réveiller nos concitoyens, comme nous, lecteurs de ce blog avons été réveillé (au moins moi, si pas réveillé, j'ai toutefois retrouver un peu d'espoir et décider de ne plus être résigné), à nous tous aussi de le faire dans nos cercles proches.

  25. Truhania dit :

    @67 (numero ouno)

    Tout à fait d'accord avec vous sur le bashing médiatique dont nous sommes victimes. Mais bon rien de nouveau sous le soleil. Rappelez vous les paroles de la chanson de Guy Béart "La Vérité" :

    Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
    D'abord on le tue
    Puis on s'habitue
    On lui coupe la langue on le dit fou à lier
    Après sans problèmes
    Parle le deuxième
    Le premier qui dit la vérité
    Il doit être exécuté.

  26. Genialle dit :

    Bonjour, le webmaster nous signale que "d'ici peu un nouveau site de campagne" va être mis en place, donc...
    Tous à nos claviers, prêts ?
    En attendant je vous laisse une nouvelle qui va vous faire plaisir : http://www.rue89.com/2011/08/01/comment-sarkozy-a-recompense-la-bande-du-fouquets-215875
    N'est-il pas ? Pas de résignation, ils s'en iront avec les poches pleines ? peut être pas ;-)
    Mais on peut lire un message subliminal...N'est-il pas ?

  27. CEVENNES 30 dit :

    Bonjour,

    Tout à fait d'accord avec Mr Lauret Gilbert 11h57, triste jour Mr Obama a tombé le pantalon devant les républicains, il me fait penser au vieux Hindenbourg de la république de Weimar, j'espère qu'il ne fera pas appel à Sarah Palin pour lui succéder. Que de déceptions, Mr Obama ! Fraternellement

  28. Jake B dit :

    Que dites vous ? Obama n'a pas baissé son froc. Il a été nommé par ces gens là et il ne va pas mordre la main qui le nourrit quand même !
    Qui a vu en Obama un homme de gauche (la vraie) ? Pas moi en tout cas. Un gars acclamé par Sarko.
    Le système ne tient que par quelques incalculables fortunes qui nourrissent les décideurs de ce monde et exploitent le reste de la planète.
    Si tu as de l'ambition, comme Obama, tu vises quoi ? manger le gâteau ou le servir aux autres ?

  29. JM.D dit :

    Paul Jorion renouvelle ce matin, de façon grave et urgente, son appel à convocation d'un nouveau "Bretton Woods" maintenant et il demande aux acteurs politiques, de s'exprimer sur le sujet, afin de "se compter" (Curseur à 9' du début, Durée = 5').
    Est-ce que la pause s'impose ? Le système pourra-t-il ne pas craquer avant 2012 ?

  30. Jake B dit :

    Un nouveau Bretton Woods. Qui aujourd'hui, parmi nos politiques, va aller à l'encontre du système financier ? Je mets volontairement Jean-Luc Mélenchon en dehors du questionnaire.
    Ils mangent tous dans la même gamelle, et se font élire grâce au système.
    On vous a déjà dit que le problème n'est pas là ! Faut travailler plus et plus longtemps, réduire les dépenses de l'état pour obéir à la règle d'or, et payer vos dettes bon sang ! Et touche pas aux riches car sinon on enlève les usines...

  31. le Prolo du Biolo (PG 69) dit :

    Les alertes économiques virent au rouge de toutes parts, et les zozos aux manettes délirent de plus belle.
    Cette fois-ci ça sent sérieusement le roussi, moi j'dis.

  32. Jake B dit :

    Et tu vas voir que çà va encore être de la faute du peuple qui n'a rien compris, qui n'a pas voulu faire les efforts quand il le fallait, qui n'a pas écouté les conseils avisés des sachants.
    On va s'en prendre plein la tronche, nous, pas eux !

  33. AN219 dit :

    Une pause pendant les vacances scolaire ou un traité de paix pendant une guerre, dommage, Arles n'est ce pas une ville d'estocade ?

  34. le Prolo du Biolo (PG 69) dit :

    S'en prendre plein la tronche, c'est probable. Mais peut-être que cette fois on va rendre les coups ?
    Une explication limpide de ce qu'est "la dette": un choix politique, une arnaque au profit des banques privées implantée en France 1973 par Pompidou, et en Europe notamment par Maastricht et les traités qui ont suivi.
    En réalité le contrat est léonin et nous ne devons rien à personne !
    A faire suivre dans les réseaux sans modération, pour dissiper la fumée.

  35. Sonia Bastille dit :

    @ le Prolo du Biolo (PG 69) - Votre commentaire 81.
    "Les alertes économiques virent au rouge de toutes parts, et les zozos aux manettes délirent de plus belle. Cette fois-ci ça sent sérieusement le roussi, moi j'dis."

    Le système capitaliste en a vu d'autre tel en 1929 et là il n'y avait aucun ressort. Là, il y a un virevoltage de la spéculation qui spécule sur leur propre spéculation. Les agences de notation alimentent la chose. L'endettement des Etats, des entreprises, des ménages, des communes dans un pays comme la Grèce est inimaginable. Les spéculateurs spéculent sur le pire (la cessation de paiement) et tant qu'il ne voit rien arriver à l'horizon (c'est à dire la faillite totale de la Grèce) et bien ils jouent à se faire peur alimentant la spéculation et la peur du monde économique et politique. Les seuls qui morflent ce sont les citoyens grecs et l'économie productive et redistributive du pays. Ca sent le roussi pour les acquis sociaux des citoyens, pour les services publics grecs, pour les emplois etc. Les choses sont plus calmes en Espagne, au Portugal ou en Irlande, pays pourtant en crise économique grave. Le capitalisme à l'échelle du monde n'est pas si menacé que cela : Chine, Inde, Brésil, Russie, Allemagne, Corée du Sud, pays pétroliers permettent une relative croissance à l'échelle du monde. Certes les USA sont surendettés mais s'en sortent comme d'habitude, financement par appels de capitaux, de report du plafond de la dette, de hausse des taux d'intérêts. La Chine communiste y aidant !

  36. Michel Matain dit :

    Toujours plus : La banque britannique HSBC, une des premières d'Europe, a annoncé lundi qu'elle allait supprimer jusqu'à 30.000 postes dans le monde malgré d'excellents résultats, suivant ainsi la stratégie d'autres grandes banques qui sabrent leurs effectifs pour préserver leurs bénéfices. (source AFP).

    Ils sont tellement sûrs d'eux qu'ils ne donnent même pas de prétexte de concurrence, de résultats difficiles,...

  37. Air One dit :

    Personne ne doit sortir indemne d’un contact avec nous.

    J'étais le WE dernier chez un cousin, sympathisant d'EELV. Suite à la farce Hulot, je lui ai conseillé de venir lire le blog et de s'interesser à la planification écologique proposée par le FdG. Ce n'est pas gagné mais il a avoué avoir trouvé les arguments interessants. L'heure est à la radicalité, pas au consensus mou, alors hauts les coeurs !

    Bonnes vacances à JL Mélenchon, pas trop de presse, un peu de farniente, et une pensée pour le webmestre qui turbine courageusement ;)

  38. Robin dit :

    «Le programme du PS, c'est une politique de superaustérité» (Jean-Luc Mélenchon).
    En toute amitié puisque je suis dans votre comité de soutien, juste un truc.
    Vos textes succulents que je bois comme du petit lait (c'est vrai) me rappellent (en mieux) la campagne présidentielle de 1981 à l'époque où j'étais au PCF : « le PS est de droite » claironnait avec mille fois raison notre Grand Georges (et c'était vrai et c'est encore « encore plus » vrai aujourd’hui et sous toutes les latitudes gérées par l’Internationale Socialiste).
    On se voyait à 24% le 25 avril, on a fait 15,35%, et on a appelé à voter pour le diable sans conditions le soir du 26 avril 1981. Une reddition et en criant victoire. Roulés dans la farine rose.
    J'espère que l'histoire ne se répétera pas et que dans l'hypothèse où vous ou on n'arriverait pas devant le PS (qui est encore plus à droite qu'en 1981), vous ou on n’appellera pas à voter pour une politique de superaustérité.
    Qui entrainerait automatiquement le retour de la « vraie » droite cinq ans (puisque le peuple a voté par un sacro-saint referendum démocratique pour le fucking quinquennat) plus tard en 2017.
    Mais cette alternance sans véritable alternative n’est-elle tout compte fait, pas souhaitée et programmée minutieusement par ceux qui auraient trouvé là le moyen de se maintenir au pouvoir, le patronat, les banques, les assurances… et le privé en général ?
    Je vois en Jean-Luc Mélenchon un adversaire du patronat et du privé. Je voterai donc pour lui…

  39. Rachel dit :

    @Robi : pouvez-vous m'expliquer en quoi le programme commun de 1981 était de droite ?...

  40. graine d'ananar dit :

    @Pulcherie D, 31/07, 22h02
    Comprends pas ce passage : "N’ayant pas, par principe, la télévision, ce n’est que ce soir que j’ai appris les propos de Jean-Marie Le Pen"

    Il n'est nul besoin d'avoir la télé pour savoir ce que dit, aurait dit, a dit JMLP. Il m'étonnerait d'ailleurs que la télévision se fasse l'écho du sieur. Sauf pour agiter le hochet "fais-moi peur". Si on s'intéresse à la parole du Pen -ce qui semble être ton cas- il suffit d'aller l'écouter sur le site du FN et basta.

  41. Jérôme69001 dit :

    @ le Prolo du Biolo :
    En général, vos commentaires badins, guillerets et lucides me ravissent et au moins m'interpellent.
    Raison de plus - à mes yeux - pour être affligé et atterré par votre présentation d'un manichéisme sidéral de la réalité économique de la dette. Selon vous, donc, dépenser 130 lorsque les recettes sont de 100 est une vue de l'esprit, une escroquerie capitaliste fomentée sournoisement il y a une trentaine d'années par Pompidou.
    Foutaise. Dépenser 130 lorsque les recettes sont de 100, c'est fabriquer de la dette, de la belle et bonne dette si j'ose dire. Et en tous cas, de la vraie dette.
    Toutes les démonstrations de la gauche extrême quant au caractère contestable des dettes publiques actuelles tombent d'ailleurs à plat et ne font aucunement mouche auprès de l'électorat. Les bonnes gens ont du bon sens.
    100 sont 100 et 130 sont 130. Les 30 de delta ne peuvent aucunement se "fabriquer" par magie.
    Aucune réalité économique ne peut se baser sur le "rase gratis".
    Laissez moi bien volontiers mettre sur le compte de votre sympathique et joviale naïveté de telles errances qui desservent grandement la cause à laquelle vous croyez.

    Cordialement,

  42. titi dit :

    Je rejoins JM. D (79) et Thier. B (70) à propos de l'appel de Paul Jorion pour l'instauration d'un Bancor et mettre fin à cette spéculation folle. Sinon, c'est l'esclavage et la misère généralisée à terme.
    Obama vient de capituler. Quelle honte ! Il a choisi sa carrière (il croit en tout cas) au dépens de son pays. Cf. ce qu'il se passe en ce moment en France avec la règle d'or. Et Mme Lagarde, depuis sa tour d'ivoire du FMI qui fait la leçon à la France. Incroyable, elle a fait quoi durant ces années à part creuser le déficit avec les réductions de recettes ?
    Vite, Jean-Luc !

  43. Michel Matain dit :

    Il est effrayant de constater à quel point la droite la plus dure, la plus ultra-libérale ne lache rien et ce dans aucun pays. Aux USA, il n'y a pas eu de compromis. Les Républicains n'ont rien laché. Il n'y a pas un centime d'impots nouveau pour les super riches. Nous ne savons pas encore si cet accord entre Obama et les Républicains compromis sera voté. Mais les Républicains se sentent si forts, donc soutenus par une large partie de l'opinion nord-américaine, qu'ils peuvent défendre publiquement la politique fiscale la plus injuste. En Espagne, le Parti Populaire sablait déjà le champagne à l'annonce des élections anticipées. Pour eux cette annonce est déjà une victoire. Ils n'ont aucun doute sur l'issue du scrutin. Les Tories ont gagné en Grande-Bretagne et au Portugal la déroute de la gauche a été totale que ce soit la gauche social-démocrate ou la vraie gauche. Dans ces deux pays les politiques d'austérité se sont bien évidemment aggravées. Il ne faut pas donner la droite perdue, pas même en France. Même avec Sarkozy. Mais il faut qu'un pays donne le signal du réveil aux autres peuples et dise qu'une autre politique est possible. 2012 comme un nouveau 1848 ? Et le Front de Gauche comme l'étincelle nécessaire ?

  44. Air One dit :

    Un électorat "pas dupe" qui a permis au FdG de faire un score à deux chiffres aux cantonales quand la plupart des instituts de sondage annonçaient qu'il plafonnerait à 4/5 %. Ca commence à chiffrer en proportion de naïfs...
    C'est toujours interessant de lire les libéraux, la main sur le coeur et toujours cordialement, repéter en boucle qu'un programme social équivaut à "raser gratis", "que ce n'est pas possible", "que la mondialisation fait que", "qu'il faut être réaliste"...
    Eux par contre ne sont jamais "extrêmes" comme cette gauche barbue et autoritaire qui s'illusionne, ils suivent les lois du marché comme si elles relevaient d'un ordre naturel et désincarné.
    "C'est comme ça ma bonne dame, que voulez y faire, ce n'est pas que l'Etat qui manque de recettes en ponctionnant là où on peut payer; il dépense trop, tout le monde le sait"... Bref, on connait la musique.
    Le must, c'est de leur parler de Chavez, ça revient à agiter un chiffon rouge devant un taurillon...

  45. ActuAlex dit :

    @Jérôme69001, la question n'est pas que mathématique, ne faites pas semblant de ne pas comprendre, ou stoppez ce jeu svp, arrêtez de "culpabiliser" les gens qui seraient (pour vous) complices de la dette. Aujourd'hui, les profits ou bénéfices dégagés par les entreprises grâce au travail de gens souvent peu payés partent principalement dans la poche de quelques profiteurs (financiers, banquiers, enfin bon on les connait).
    Alors la manip serait d'abord de répartir plus justement les recettes et la balance "vrai" travail / rémunération. Quand vous savez que ces profiteurs, en quelques clics (qui n'est pas un vrai travail de leur part à mes yeux), décident du sort de milliers de salariés, c'est cela qui est avant tout à changer.
    Enfin, bon, dans l'idéal je ne devrais pas répondre à ce genre de provocation telle que la votre. Mais c'est usant à la fin.
    Si dépenser 130 quand on a que 100 dans la caisse est le seul moyen d'éviter que des gens crèvent la dalle, alors ce n'est pas une faute, c'est un devoir. A la société, et donc nous à travers nos politiques, de changer cette société qui va droit dans le mur. Ne prenez pas (tous) les gens pour des irresponsables, merci !

  46. Jérôme69001 dit :

    @ ActuAlex :

    Je suis désolé d'être aussi direct, mais vos propos sont ridicules et médiocres. Ai-je un seul instant parlé de la répartition des richesse crées ou bien de la justification des dépenses (sociales) engagées ? Non. Alors ne m'invectivez pas de la sorte.
    Quant à considérer mon propos, mon unique propos, relatif à la réalité de la dette comme une "provocation", c'est votre droit de voir les choses ainsi, mais c'est une façon véritablement ridicule d'aborder nos échanges.
    Vous louez et vantez en permanence l'aptitude de celles et ceux qui interviennent ici à débattre de façon paisible, construite et argumentée et vous, pauvre bougre, la première chose que vous trouvez à faire vis à vis d'un contradicteur - bien modeste - tel que moi, c'est de me diaboliser.
    Votre souhait dirait-on n'est pas d'échanger avec moi, mais de m'exclure de cet espace. Si vous préférez vous autocongratuler et pratiquer le culte de la personnalité, dites-le moi franchement. Vous semblez être pire que la pire de vos caricatures. C'est votre problème après tout.
    Je n'ai pas envie de vous saluer.

  47. Genialle dit :

    Pour remonter le moral des troupes : "Niveau record de radiations entre deux réacteurs de Fukushima"
    Et nous continuons à faire du nucléaire car ce n'est pas dangereux. Cela pourrait être risible tellement c'est gros. Il faut vraiment que le FdG ait une politique sérieuse là dessus. (pas à la Hulot!). Entre le gaz de schiste et le nucléaire, même sans parler de la politique de notre gouvernement, nous allons droit dans le mur.

    @Actu continue a faire "dans l'idéal" car c'est du temps perdu que de répondre. C'est de la povoc à l'état pur.
    A force de parler tout seul, il s'arrêtera :-)

  48. henry31 dit :

    bonnes vacances, camarade. Et nous t'attendons sur les bords du Viaur.
    RV à la rentrée qui nous attend
    Très fraternellement
    Henry du coté de l'Aveyron, du Viaur et de la Haute-Garonne.

  49. ActuAlex dit :

    Pas mal, vous employez 2 fois "ridicules" pour évoquer mes propos ou ma façon de voir les choses alors que dans mon billet, essayez donc de trouver l'équivalent de votre "attaque" à notre égard. Mais je n'en dirais pas plus, car nous serions (à juste titre) censurés.
    Je dois être effectivement le seul à lire votre billet à ma façon... ça doit être ça.
    Je crois que quelqu'un d'autre sur ce blog avait suggéré de ne pas répondre, mais j'ai du inventer.
    Ne me saluez pas, ce n'est pas bien grave. De mon côté, je vous souhaite bonne chance dans votre camp, en espérant bien sur que nous gagnerons.

  50. el jefe dit :

    Citoyen Jerome69001
    Donc foutaises. 130& gt; 100. Et plus géneralement Si les dépenses > Recettes alors on fabrique de la dette. Voilà la messe est dite.
    Mais que dire du volet recettes? Car si les recettes étaient supérieures aux dépenses et bien nous ne serions pas en train de discourir sur un problème inexistant.
    Donc recettes...
    Depuis 30 ans la défiscalisation organisée de l'oligarchie, conjuguée à des politiques monétaires restrictives et des taux de chomages élevés ont aboutit à une importante contraction des recettes et donc au développement de la dette publique. La situation n'a rien d'ineluctable.Il faut renverser la situation. On ne rase pas gratis. C'est aux possédants de payer l'ardoise. Pour une démonstation plus étayée, je vous renvoie au texte de Lordon "La Dette Publique la reconquista des possédants" ici


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive