28juin 10

Pétrole, dollar et G20

Le bonheur des irresponsables

Ce billet a été lu 9 653 fois.

Dans cette note il est question du sens de la responsabilité sociale. Je parle du trou de BP dans le golfe du Mexique et du projet Yasuni qui est l’exemple de comportement social exactement inverse. Et enfin du G20 pour revenir à un nouveau cas d’irresponsables notoires. Je ne parle pas de Woerth parce qu’il faudrait surtout parler des grandes fortunes du type Bettencourt ou Peugeot et du droit de ces gens à cumuler autant d’argent et à en disposer librement, au mépris de toute responsabilité à l’égard des autres. J’ai l’intention d’y revenir avec soin.

Ces gens sont capables d’aller creuser un trou à 1500 mètres sous la mer. Techniquement c’est fort. Ils en tirent des paquets de dollars sous forme de pétrole et les distribuent généreusement à d’autres gens, certes en nombre limité. Ceux là n’ont pas creusé le trou ni même eu l’idée de le faire en général et à cet endroit en particulier. Ils n’ont pas la moindre idée de qui le creuserait et pour quel salaire, ni dans quelles conditions serait réalisée l’exploitation du pétrole qui en sortirait. Ils se contentent de regarder un graphique qui établit des performances financières. Leur seul mérite est d’avoir été capables d’acheter des actions de cette société. C’est tout. Tous ces gens sont réputés par définition responsables et efficaces et même socialement performants. Arrive l’accident. Le trou se débouche. On découvre que rien n’est prévu dans ce cas. Il est juste prévu que ça ne se produise pas. Si ça se produit, on découvre alors que c’est plus difficile de boucher un trou d’où sort un liquide et du gaz sous pression  que de le creuser.  Donc pour ce qui est de reboucher ce fichu trou quand un accident intervient il n’y a plus personne. Les super intelligents qui creusent les trous ne savent pas les reboucher. Tout le monde est dans la mouise. Les uns affrontent la situation. Ils n’ont pas le choix. Les autres se sauvent et quittent la scène comme des lâches. Les premiers à se sauver sont les irresponsables qui possédaient des actions. Ils les revendent à belles pelletées en abandonnant tout le monde. Ceux là ne risquent rien. Sous la dénomination « marché » ou « main invisible » ils sont dispensés de toute considération d’ordre moral. Il n’est pas prévu qu’ils manifestent le moindre sens de leur responsabilité sociale, c'est-à-dire de leur responsabilité à l’égard des autres. Pire : leur irresponsabilité sociale sera considérée comme une pertinence de l’action du « marché » capable de « récompenser » ce qui marche et de « sanctionner » ce qui ne marche pas. Cette irresponsabilité sociale n’est jamais évoquée, jamais discutée. Tout le monde a été mis en cause dans les commentaires de presse et par les dirigeants de tous ordres. Jamais les actionnaires au nom desquels tout a été fait et qui pourtant sont les premiers à s’être défaussés. On n’y pense même pas à vrai dire. L’ordre social la justifie, et même l’encourage. Elle « va de soi ». C’est l’ordre établi. Son idéologie dominante le valide, c'est-à-dire masque son contenu réel. C’est dans ce contexte qu’une autre attitude  se présente. Celle de l’Equateur. Une des républiques partie prenante de la révolution citoyenne qui a déferlé sur le sud des Amériques.

C’est une idée sans précédent. Jamais aucun gouvernement n’en a porté une qui soit comparable. L'Équateur propose de renoncer à l'exploitation des quelques 850 millions de barils de pétrole du Parc Yasuni. Cela représente une valeur de 5 à 6 milliards de dollars, soit 20% des réserves totales du pays. En contrepartie, le gouvernement de Raphael Correa demande à la communauté internationale une compensation. Il propose qu’elle ne représente que 50% de la manne financière que représenterait l'exploitation de ces réserves. L’idée est tellement nouvelle qu’il faut examiner chacun de ses aspects pour en comprendre la portée. Le projet Yasuni permettrait d’abord d'éviter l'émission d'environ 410 millions de tonnes de CO2. Il freine la déforestation, la pollution des sols et préserve les conditions de vie des habitants. Enfin il autorise la préservation d'une zone très riche en termes de biodiversité.  Ceux qui trouve tout cela très hasardeux ou mal chiffré ou je ne sais quoi avec lequel les bons esprits refusent de sortir de leur routines intellectuelles peuvent toujours aller respirer l’air pur du golfe du Mexique !

L'Allemagne s'était engagée à financer ce projet à hauteur de 50 millions d'euros par an, sur une durée de 13 ans. Depuis, malgré le manque d'empressement des gouvernements européens, le fiasco de Copenhague et un peu de tangage sur le projet au sein du gouvernement Correa, ses émissaires ont retourné ciel et terre, et un appel a enfin vu le jour. Appel soutenu par le Parti de Gauche. La mobilisation citoyenne peut et doit prendre le relai pour faire pression sur nos gouvernements. Soutenir l'Équateur dans cette initiative d'intérêt général c’est commencer à dessiner un nouvel ordre écologique mondial et pour mieux dire tout simplement rendre concrète l’idée d’un tel ordre. Pour en savoir plus voici quelques liens. Le parc Yasuni dépend de vous. En français, donc plus maniable par le plus grand nombre de mes lecteurs Yasuni ITT una iniciativa para cambiar la historia. Et aussi un documentaire sur le projet : « une idée simple et révolutionnaire. "Une idée simple et révolutionnaire" de Laetitia Moreau. De la tribune de l'ONU, en passant par Quito, Berlin, Madrid, Bruxelles ou Copenhague, le film retrace la folle course des émissaires de Correa pour convaincre la planète, mais aussi leur propre gouvernement, que cette idée est viable.

Voici le texte intégral de l'Appel en faveur de l'Initiative Yasuni-ITT en Équateur : « Laissons le pétrole sous terre dans le parc Yasuni ! »  Je crois que c’est une première dans l’histoire des relations entre les nations. « Nous, citoyens, militants pour l'environnement, collectifs et organisations écologistes, associations, partis politiques et syndicats, dénonçons l'échec du Sommet de Copenhague et appelons le gouvernement français et l'Union européenne à soutenir l'initiative Yasuni-ITT en Equateur.

Le projet ITT (sigle venant du nom des trois forages d'exploration qui se trouvent dans la zone : Ishpingo-Tambococha-Tiputini), porté par des mouvements sociaux, est une des initiatives proposée par gouvernement équatorien afin de lutter contre le réchauffement climatique global. Il s'agit de ne pas exploiter quelque 850 millions de barils de pétrole situés dans le Parc Yasuní, une réserve naturelle qui contient une des plus importantes biodiversité dans le monde et qui est habitée par des communautés indigènes d'Amazonie, les Tagaeri, les Taromenane et les Oñamenane (des peuples indigènes qui vivent en isolement volontaire et qui font partie de la nationalité Waorani) .

L'Équateur possède une économie basée principalement sur la rente du pétrole qui représente 22,2% du PIB, 63,1% des exportations et 46,6% du Budget Général de l'État, pour l'année 2008. Les réserves de l'ITT représentent environ 20% des réserves totales connues dans le pays. C'est donc une manne financière dont un pays aussi pauvre que l'Equateur ne peut se passer. Pourtant, la proposition du gouvernement équatorien est de ne pas exploiter ces réserves d'énergie fossile, alors que l'exploitation de ce pétrole lourd, pourrait rapporter à l'État entre 5 et 6 milliards de dollars (avec un prix d'environ 70 dollars le baril).

En échange, l'Équateur, partant du principe onusien de responsabilité commune mais différenciée pour les problèmes environnementaux globaux, demande à la communauté internationale une contribution à hauteur de 50% de la manne financière dont il pourrait disposer s'il exploitait ce pétrole. En effet, éviter les émissions d'environ 410 millions de tonnes de CO2, favoriser la conservation de la biodiversité en Amazonie, éviter la déforestation, respecter les droits des peuples indigènes qui habitent cette terre, apportent des bénéfices à l'humanité dans son ensemble. C'est un pas vers la reconnaissance du climat comme bien public mondial et de la dette écologique des pays les plus pollueurs.

L'échec du Sommet mondial de Copenhague qui devait aboutir à un accord contraignant sur la réduction des gaz à effet de serre, afin de prolonger le Protocole de Kyoto pour la période après 2012, nous conduit à mettre nos gouvernements devant leurs responsabilités, notamment pour qu'ils s'engagent à appuyer des initiatives existantes. Le projet ITT représente en effet une amorce de transition écologique pour aller vers un modèle alternatif de développement non productiviste et respectueux de la «Madre Tierra», de la nature, pour l'Equateur et le reste du monde.

Il ne s'agit plus de faire des discours d'intention sur les impacts du réchauffement global et du changement climatique. Le monde a besoin d'actions concrètes et de la mise en place de véritables politiques publiques en matière d'écologie, appuyées sur les mouvements sociaux et les peuples concernés. Le projet ITT, menacé aujourd'hui par l'absence d'engagements qui conforte ceux qui s'y opposent, est une des premières initiatives qui va dans ce sens-là ; il représente un exemple pour que l'économie post-pétrolière et la justice climatique deviennent réalité.

Nous appelons le gouvernement français ainsi que l'Union européenne à suivre l'exemple de l'Allemagne (qui s'est engagée à financer ce projet à hauteur de 50 millions d'euros par an, pendant 13 ans) et à apporter leur contribution, financière afin que l'Initiative Yasuni-ITT puisse se réaliser. Nous appelons aussi le gouvernement équatorien à poursuivre son projet, en lien avec les mouvements sociaux qui le portent.

Enfin, l'échec des négociations de Copenhague a montré qu'il était plus que jamais nécessaire que l'ensemble des mouvements sociaux et les sociétés se réapproprient le débat. C'est pourquoi nous nous engageons à nous mobiliser collectivement pour soutenir l'initiative Yasuni-ITT et invitons les mouvements sociaux, les mouvements écologistes et plus globalement le mouvement altermondialiste à soutenir cet appel. »

Retour aux irresponsables. Le G 20. Peut-être avez-vous bien voulu vous intéresser une fois de plus à cette gesticulation qui occupe une prétendue scène mondiale. Plus personne ne proteste contre l’existence de ce qui reste avant tout un directoire illégitime et indécent des pays riches. Même si ces gens là ne décident en fait rien du tout et sont là juste pour donner le sentiment que tout est sous contrôle, leur seule réunion est une offense à l’idée que l’on peut se faire d’un ordre mondial juste et durable. Le G20 totalise 90 % de la richesse mondiale. C’est sur. Mais il représente seulement 65 % de la population mondiale. En contradiction avec les principes des Nations Unies, 10 % des pays du monde, c'est-à-dire 20 sur 192 décident pour les 90 % de pays restants. C’est ca le G20. C’est cette violence là. Et encore c’est presque un mieux. Avant ils se réunissaient seulement a 8. C’était le G8. On a ajouté 11 pays au G8. Ca n’empêche pas le G8 de se réunir juste avant. Et surtout ça ne change strictement rien à la logique ni au leadership, toujours occidental. Le G20 de Toronto a été caricatural sur ce point. Il a été précédé vendredi 25 juin d’une réunion du G8. Tout y a été décidé pour autant que quelque chose ai été décidé. En dépit de leurs mises en gardes parfois virulentes les pays du Sud n’ont pas pu contrecarrer ce qu’avaient décidé entre eux les pays du G8.

Ce G20 a été une réunion fastueuse et indécente, organisée par le « Bush canadien », le premier ministre Stephen Harper, ultra-libéral et ultraconservateur. Ce G8/G20 a donné lieu à un gaspillage indécent d’argent public en pleine crise. Les réunions du G8 à Huntsville, à 200km de Toronto, puis du G20 à Toronto ont en effet coûté près d’un milliard d’euros. C’est là 40 fois plus cher que le G20 de Londres d’avril 2009. Celui là n’avait coûté « que » 24 millions d’euros. Pour cette comédie, un luxueux centre des congrès avait spécialement été construit à Huntsville pour le G8. Le gouvernement Harper a même poussé la démesure jusqu’à y faire construire un lac artificiel. Telle est l’idée qu’ils se font du prestige du lieu d’une réunion. Un dispositif délirant de sécurité a été à l’origine de l’essentiel des dépenses. Ici ce sont 930 millions de dollars canadiens sur 1,2 milliards qui ont été brulés. On comprend tout l’intérêt dans ce cas d’avoir les incidents qui justifient la débauche d’argent prélevé par les lobbies du commerce de la sécurité. Formidable ! Les incidents ont eu lieu ce qui prouve combien ce déploiement de moyens de sécurité était nécessaire, n’est-ce pas ? La ville de Toronto, 2,5 millions d’habitants, a été en partie paralysée pendant dix neuf jours pour un sommet d’une durée de deux jours! La plupart des entreprises, établissements scolaires et universités de la ville ont dû fermer pour cinq jours à cause du sommet. C’est cohérent, non ? Des terroristes pullulaient sûrement. Nous on a vécu le sommet de l’OTAN à Strasbourg et on a vu de nos yeux ce qu’est une provocation. Donc on ne s’étonne pas. De toute façon dès qu’un président américain est là, tout le monde est prié de se soumettre aux dispositifs sécuritaires de l’empire et à ses hommes. Tout cela est bien sur proportionné à la paranoïa des USA. Mais surtout cela permet le plus souvent d’humilier les pays d’accueil en leur montrant comment partout, toujours les States font ce qu’ils veulent.

Tout cette mariolade pour sceller un accord sur l’austérité mais pas pour taxer les banques.  Car bien sûr aucun accord n’a été trouvé au G20 sur l’idée de taxer les banques pour prévenir une nouvelle crise bancaire. On avait pourtant eu les oreilles rebattues par le sujet. Le Canada et l’Allemagne ont en revanche obtenu gain de cause avec l’engagement, sans précédent, du G20 sur des objectifs chiffrés de rigueur. Donc ce sera une réduction de moitié des déficits d’ici 2013 et stabilisation de la part de la dette dans le PIB d’ici 2016.  Du pur bla bla. En guise de concessions à ceux qui s’inquiétaient de l’impact de ces mesures de rigueur si jamais elles étaient mises en œuvre, le G20 a affirmé : « nous devons laisser agir jusqu'au bout nos plans de relance budgétaires pour consolider la reprise». Une chose et son contraire. Donc pendant qu’on était au chapitre du contraire la résolution a pointé que «des ajustements simultanés dans les plus grands pays risquent de compromettre la reprise». Vous suivez ? D’abord on dit qu’il ne faut pas que tout le monde fasse de la rigueur en même temps et ensuite on dit qu’il faut tous faire de la rigueur d’ici à 2013 et jusqu’à 2016. Et l’inverse. Du FMI et du Strauss Kahn pur jus. Aux confins du cynisme, les pays du G20 ont d’ailleurs admis que la reprise actuelle n’était que « fragile et inégale ».

Dans cette même veine cynique, le G20 a dénoncé «le taux de chômage qui atteint des niveaux inacceptables dans certains pays». En effet ! Que faire ? Voir chapitre précédent peut-être ? On ne le saura pas. Le G 20 ne dit rien sur la façon de faire. Le G20 a aussi regretté hypocritement que la crise ait «compromis» certains objectifs de développement du Millénaire. Pur mensonge. Les objectifs du millénaire, d’une timidité de gazelle sont parfaitement tenables dans le cadre de la « crise » et pourraient même aider à la surmonter en solvabilisant des millions de consommateurs.

Le G8 puis le G20 ont été dominés par une offensive conjointe de l’Allemagne, du Royaume-Uni et du Canada en faveur de la rigueur. Signe d’un nouvel axe européen entre l’Allemagne et le Royaume Uni, Merkel et Cameron ont quitté le G20 pour aller suivre ensemble le match de football Allemagne/Angleterre qui se déroulait dimanche après-midi. A quoi ça tient ! Et les allemands ont gagné ce qui ne va pas leur rabattre le caquet ! L’administration Obama a fait part de ses inquiétudes sur un arrêt trop rapide des mesures de relance mais sans s’opposer fondamentalement à la priorité donnée à de la réduction des déficits. Normal. Tout le monde se fiche de ce qui se décide car rien n’a la moindre valeur de contrainte cela va de soi et encore heureux ! Tout ce qui compte c’est que chacun ramène à la maison le fait qu’il a été écouté chez « les grands de la terre ». La parole française est, bien sûr, devenue inaudible. D’abord Sarkozy affichait sa proximité avec Merkel depuis plusieurs semaines. C’était la phase zig. Puis il a fait mine de relayer au cours du sommet les inquiétudes américaines sur la rigueur. C’était la phase zag. Enfin il a donné finalement des gages aux partisans de la rigueur : « Il n'y a pas un seul interlocuteur autour de la table du G8 qui ait contesté la nécessité de réduire l'endettement et les déficits ». C’était la note finale.  Sarkozy a même cru bon de défendre maladroitement l’Allemagne en affirmant : «Même Madame Merkel est d'accord pour faire plus de croissance!». Pauvre France !

Les vraies critiques de l’austérité sont venues des pays du sud, au milieu de ces jeux d’ombre des pays du Nord (G8). Notamment de l’Argentine, du Brésil et de la Chine. La présidente Cristina Kirchner a dénoncé comme « totalement fausse » la stratégie des pays riches de réduction des dépenses publiques. Elle a indiqué que cela allait affecter la croissance, réduire les rentrées fiscales et aggraver la crise de la dette. Elle s’est appuyée sur l’exemple argentin, en rappelant que l’Argentine aussi en 2001 avait réduit les salaires des fonctionnaires et que « tout cela avait fini par une implosion et un défaut de paiement ». Je recommande la lecture de mon blog aux dirigeants politiques qui voudraient en savoir davantage sur ce sujet. De son côté le ministre brésilien des Finances Guido Mantega a dénoncé la tentation des Européens d’ « occuper les marchés émergents qui sont en plus forte croissance » avec leurs exportations, au lieu d'entretenir la demande sur les leurs. « Ces pays, au lieu de stimuler la croissance, prêtent plus d'attention à l'ajustement budgétaire, et s'ils sont exportateurs, ils  feront cet ajustement à notre détriment ».

Enfin, le pompon c’est la Chine qui s’est mangée une bonne partie de donneur de leçons à des incapables qui ont eu juste le droit de regarder le bout de leur chaussures pendant ce temps. En effet le président Hu Jintao a mis en garde contre un arrêt brutal des politiques de relance, dont les principales victimes seraient d’ailleurs les pays du G8. Les autres l’ont fermée parce qu’ils savent bien que la Chine a retrouvé dès 2009 des niveaux de croissance considérables avec un plan de relance massivement tourné vers le développement de la consommation intérieure.

Le président Hu Jintao a aussi pris les USA à contrepied, en vantant le libre échange et en dénonçant les tentations protectionnistes. Au même moment l’ambassadeur chinois à l’OMC dénonçait les « exigences excessives » des USA dans les négociations enlisées du cycle de Doha, les qualifiant même « d’accroc flagrant au mandat original » du cycle de Doha. La Chine a aussi résisté aux fortes pressions des pays du G8 qui voulaient que la déclaration du G20 pointe du doigt explicitement la nécessité pour la Chine de « réformer encore son régime de change et de développer la flexibilité de son taux de change ». Trop drôle ces nabots qui prétendent donner des ordres ! On n’est pas dans le cadre de notre chère « Europe qui protège ». La souveraineté des chinois n’est pas soumise aux caprices dérégulateurs d’une bande d’illuminés qui méprisent les peuples et leur souveraineté. Les Chinois ont refusé que soient mentionnées les sornettes concernant leur monnaie. Ils ont pointé que l’insistance sur le taux de change était une manière de ne pas s’attaquer aux vrais déséquilibres commerciaux ! Et toc ! Cette déclaration à Toronto d’un représentant du ministère chinois du commerce, en allusion aux déséquilibres américains, est arrivée toute fraiche sur la table des importants « occidentaux ». Si Sarkozy avait deux doigts de jugeote historique c’est avec les chinois qu’il discuterait pour s’entendre. La troisième république s’est alliée au Tsar, François 1er au sultan et chaque fois l’alliance de revers nous a tiré d’un mauvais pas. Comprenne qui veut entendre.


129 commentaires à “Le bonheur des irresponsables”

Pages : « 1 [2] 3 »

  1. 51
    le Prolo (PG 01) dit:

    Apéros-retraites. 1er Juillet

    Lyon: 18h30 - Place des Terreaux.

    A l'appel de Collectif-Retraites-69 (NPA, Front de Gauche, Attac, Fondation Copernic, etc...)

  2. 52
    Hold-up dit:

    N° 50@ carlo dit:

    "Mais pourquoi diable n'y a t-il pas une grande protestation unitaire à ce sujet pour exiger un véritable débat
    à la TV ! "

    "Un véritable débat à la TV ? " - Il n'y a aucune pluralité politique, philosophique, sensible à la télé, tout est lissé et formaté - à part la vulgarité portée au pinacle et la bêtise crasse - Il y a longtemps qu'il n'y a plus aucun " véritable débat " à la télé, au moins trente ans et encore !...Rien n'apparaît de la réalité dans la télé, tout est artificiellement et publicitairement reconstitué un peu comme " la colle à viande ", ces cellules de muscle de porc que des chercheurs mixent pour créer de la viande artificielle en laboratoire et nous faire vomir en famille.

    Carlo, je ne t'apprends rien, la caste médiatique est un appendice du pouvoir politico-culturel de la domination économique. Notre seul espoir " matériel " c'est de devenir nous -même le média (« Don’t hate the media, become the media »)...Apéro-retraites, concerts -retraites, spectacles de rue -retraites, conférences-retraites etc...Quel est l'enjeu politique ? Le changement des rapports de production, le travail, la conscience...voilà les thèmes que charrie aussi le sujet " retraite " et la défense de l'âge légal : Une urgence de civilisation - La barbarie, le régressisme social et les lois liberticides des néolibéraux, on s'en tape. Ils détruisent ? Construisons, unissons-nous, avançons, passons à l'offensive ! Inventons de nouveaux champs de réflexion, cessons de rester sur la défensive ou dans le cadre de pensée de nos adversaires.

    Pour compléter mes propos :

    1 / Témoignage douloureux et lumineux d'une nouvelle chômeuse :http://www.pauljorion.com/blog/?p=13394

    2/ Bernard Friot, auteur de "L'enjeu des retraites" : http://www.dailymotion.com/video/xdrm57_la-retraite-c-est-revolutionnaire_news

  3. 53
    Marie dit:

    - BP =) a) la photo du caiman est bien trouvée ...quoique... je crois (?) que la femelle-caiman arrive à prendre délicatement entre ses dents pointues ses petits, sans leur faire de mal, pour les amener au point d'eau, et les préserver des prédateurs...elle - la femelle du caiman - a donc un certain sens des responsabilités (!) et de préservation de l'espèce...pas BP - ni aucune multi-nationale d'aucun pays : c'est bien là le problème...
    Maintenant où seuls la Finance et les dividendes des actionnaires comptent " Business is business et time is money",
    comment faire de la prospective, prévoir les accidents possibles, anticiper en cas de problème sur les parades à apporter, et enfin prévoir les fonds nécessaires pour réparer la nature et les hommes, la faune et la flore...ou tout simplement étudier la part bénéfice-risque, et refuser le risque excessif.
    une video terrible et éclairante circule sur le cynisme des personnes aux commandes, et les dégats criminels dans les Bayous..
    b) dégat collatéral, et non des moindres : les retraités du peuple anglais, qui se voient ruinés car fonds de pension contenant des actions BP, entre autres =) et c'est là que "notre" fumeux FMIste déclare la rigueur et l'accélération de la privatisation des retraites et de la santé publique : dans la série : continuons le suicide des classes" modestes" et moyennes !..et, si nous ne voulions pas de cela ! Que les caimans se "bouffent" entre eux !
    - Equateur : initiative trés intéressante, et qui prend tous les hypocrites du green-business à contre-pied !" Cambiar la Historia", Sì !
    - le G20 ...nul et non advenu, mais trés cher ! ce qui me gêne, Mr Mélenchon, c'est le vocabulaire que vous utilisez: "Ordre Mondial Juste" : vous admettez donc le concept d'un ordre mondial, qui juste ou non, ne saurait être qu'un Totalitarisme ! L'international est une vision que pratiquement tout le monde a maintenant : les pays dans toutes leurs diversités d'approche ont beaucoup à s'apporter mutuellement...Mais certainement pas sous un "régime" non démocratique, totalement et inévitablement coupé des besoins fondamentaux des peuples : voir les systèmes comptables des Grandes organisations internationales, qui gagnent tous les secteurs de la Société, à tel
    point que l'on peut voir écrit sur un papier à entête du Ministère du Travail : une histoire de "flux sortants" dont on sent bien qu'ils pourraient ne pas "sortir" assez vite...par glissement successif de langage : les flux entrants étant les "ex-Baby-boomeurs" arrivant à la retraite, les flux sortant (bloqués par l'amélioration de la santé) étant les vieux - mais on n'emploie surtout pas ce mot là - n'ayant pas le bon goût de calencher, rejoindre le boulevard des allongés.. assez vite, et provoquant donc un embouteillage !...

  4. 54
    4 Août dit:

    @ #49 Delbrayelle Gilbert dit:
    30 juin 2010 à 12h34

    Le PCF aurait rencontré le CSA lundi pour se plaindre du traitement de la contre-réforme des retraites par les medias.
    Mais pourquoi diable n'y a t-il pas une grande protestation unitaire à ce sujet pour exiger un véritable débat à la TV !

    A défaut de débat, tous les soirs, alors que des millions de téléspectateurs attendent les mièvreries de "plus belle la vie" sur la 3, il y a un spot de propagande gouvernementale sur les retraites (on regrette la pub privée !)
    Et gnagnagna rapport actifs/retraités, et gnagnagna mesure juste, et gnagnagna de façon progressive (merci pour la vaseline)... Ce me met hors de moi à chaque fois.

  5. 55
    carlo dit:

    @ Hold-up

    N° 50@ carlo dit:

    "Mais pourquoi diable n'y a t-il pas une grande protestation unitaire à ce sujet pour exiger un véritable débat
    à la TV ! "

    Non. J'ai rebondi sur cette question de Delbrayelle Gilbert pour soutenir la proposition d'un référendum sur les retraites ("Et un référendum?")

  6. 56
    Delbrayelle Gilbert dit:

    Hold up dit :
    Notre seul espoir " matériel " c'est de devenir nous -même le média (« Don’t hate the media, become the media »)...Apéro-retraites, concerts -retraites, spectacles de rue -retraites, conférences-retraites etc...

    Nous savons tous ici la forfaiture des médias dominants mais toutes les actions que tu cites ne sont fréquentées que par des convaincus. Les manifestants et les participants aux collectifs-retraites ne suffisent pas. Il s'agit de toucher la grande masse des Français qui ne font pas l'effort de s'informer ou qui "s'en fiche".
    Il ne faut donc pas baisser la garde devant ces médias en pensant qu'on peut s'informer sur le net. Cette affirmation n'est pas vrai pour le quidam de base.
    Les "contre-réformistes" jouent sur cette apathie
    M. Mélenchon, demandez donc ce débat à la TV à une heure de grande écoute. Vos amis communistes, qui ont fait la démarche auprès du CSA, sont certainement partant.

  7. 57
    ydaho dit:

    Allez signer la pétition retraite là, ça mange pas de pain.. Et ça pourrait marcher ?

    http://petition.desirsdavenir.org/

    (extrait : Pour un référendum d'initiative populaire sur la réforme des retraites!

    « Parce que les Français ne sont pas hostiles à une réforme mais qu’ils veulent la comprendre et y être associés,

    Parce que la réforme présentée par le Gouvernement est injuste et inefficace en mettant fin à la retraite à 60 ans, en ne prenant pas en compte la pénibilité du travail et en faisant porter presque tous les efforts sur les salariés

    Parce que le Président de la République avait promis qu'il ne toucherait pas à la retraite à 60 ans, faute d'en avoir reçu le mandat du peuple français...)

  8. 58
    Mario Morisi dit:

    Au nom des habitués du blog de Jean-Luc Mélenchon...

    Que se passe-t-il ici ? Tout le monde est tricardisé ou quoi ?
    Cela a à voir avec la version papier des billets de Jean Luc ?
    Des règles du jeu trop serrées alors qu'elles ne l'étaient pas assez il y a un mois ?
    Un changement de gestion du Blog, de nouvelles consignes, l'interprétation d'une nouvelle équipe de modération ?
    Je veux bien qu'il faille commenter le billet de Jean Luc, mais là, c'est étrange....
    Passe que certains posts soient écartés pour éviter les apartés, les hors sujets, les dérives, l'organisation de polémiques stériles...
    Mais là, ça sent la mort, non ?
    Dire que nous avions ici une source infinie de liens...
    Des plaintes peut-être, une question de copyright, de la prudence par les temps qui courent...
    En tout cas, la mort gagne, semble t il...

  9. 59
    jean ai marre dit:

    @59 Mario Morisi
    Il y a un peu de tout.
    En premier il faut être dans le billet, et comme le billet n'est pas assez ouvert, les sujets à débattre sont restreints.

    Pour ma part je garde les liens.
    Il y a eu aussi la fermeture du blog, qui a suscité des retraits.

    Salut camarade footeux...

  10. 60
    le Prolo (PG 01) dit:

    @ Delbrayelle Gilbert - 14h44

    à Hold-Up.
    "mais toutes les actions (apéros retraites, etc..) que tu cites ne sont fréquentées que par des convaincus".

    Sans en faire une panacée et pour ne citer que cet exemple de contre-information: un apéro-retraites place des Terreaux à Lyon sur le coup de 18h30, ce n'est pas témoigner dans le désert des convaincus mais bien en plein "au milieu des gens" qui chaque jour à cette heure-là traversent la place en grand nombre.

    Moins facile pour eux de zapper la place des Terreaux quand ils sortent du boulot que de chaîne quand ils sont devant leur télé...

    Mais ce que j'en dit...

  11. 61
    ydaho dit:

    Il y a les apéro-retraites, il y a les pétitions, les distributions de tracts... Tout cela pour maintenir la mobilisation jusqu'au 7 septembre !
    Savez vous qu'un appendice de la loi, celui concernant les femmes fonctionnaires mère de trois enfants est applicable a partir du 13 juillet ? Une loi pas encore votée et pourtant...

    "C’est une course contre la montre qui s’est engagée pour certaines mères fonctionnaires. Le projet de réforme des retraites prévoit de supprimer de la possibilité de départ anticipé à la retraite pour les agents parents de trois enfants ayant 15 ans de service. Outre la fin d’un régime avantageux, c’est le délai de quinze jours (seulement) pour déposer leur dossier qui crée un vent de panique chez les mères concernées. "

    http://www.cgtcg08.com/article-retraites-la-panique-des-fonctionnaires-avec-trois-enfants-53160508.html

  12. 62
    Inquiet dit:

    " Parce que les Français ne sont pas hostiles à une réforme mais qu’ils veulent la comprendre et y être associés,"

    Il y en a marre de ces mensonges éhontés (ne le prends pas pour toi ydaho). Personnellement, je suis totalement hostile à cette "réforme" et je crois que c'est le lot de beaucoup de gens. Nous l'avons très bien comprise et nous ne voulons pas y être associés ! Nous savons maintenant (de la bouche de la présidente du Medef il me semble) que la volonté du patronat est la liquidation des acquis du CNR. C'est suffisamment clair pour que la population un peu consciente y soit radicalement hostile.

    Désir d'avenir, tu parles ! Moi j'aurais dit enfumage.

  13. 63
    MetalKing dit:

    @ ydaho dit: 30 juin 2010 à 15h24

    Une demande de référendum de la part de Royal est un sommet de la tartufferie.
    Tous ses amis au PS ont laissé faire l'UMP à Versailles lors de la ratification du traité de Lisbonne.
    Tous ses amis (sociaux ?) démocrates européens, tel Zapatero et Papandréou, font la même réforme des retraites que Sarkozy sans que cela ne l'interpelle.
    Je ne pourrais jamais signé une pétition demandant un référendum venant de ce côté-là. J'ai trop de mémoire.

  14. 64
    ydaho dit:

    @ inquiet : je ne m'inquiète pas inquiet, et je ne le prend pas pour moi..
    @ Metalking : Tout est bon a tenter, le site de désir d'avenir est bien organisé, et parmi les membres y figurent de nombreuses personnes qui sont contre cette réforme a 100 %, d'autres sont plus "mitigés", mais ce qui les "unis" c'est d'être concernés par cette "future loi" et de ne pas en vouloir, je pense que le texte est assez clair, et pour ma part, je prend acte de cette tentative... Et bien sur je ne me sent pas "représentatif" de tous les Français.. Donc chacun fait ce qu'il veut.. Et la, on parle des retraites, et pas de de la ratification.. Ni des parlementaires félons qui se sont assis sur la voix des Français ! Donc moi je signe, et j'espère bien que beaucoup signeront..

  15. 65
    Delbrayelle Gilbert dit:

    ydaho dit :
    Savez vous qu'un appendice de la loi, celui concernant les femmes fonctionnaires mère de trois enfants est applicable a partir du 13 juillet ? Une loi pas encore votée
    Une question au gouvernement a été posée cet après-midi à l'assemblée et Woerth a annoncé que le délai irait jusqu'au 31 décembre.
    Par contre, il n'a répondu personnellement à aucune des questions le concernant dans les "affaires" en cours laissant répondre Fillon, Mam ou Luc Chatel.

  16. 66
    Delbrayelle Gilbert dit:

    Une demande de référendum de la part de Royal est un sommet de la tartufferie.

    Tartuferie, je ne sais.. Mais le problème est de recueillir les signatures qu'elle que soit l'origine. Pourquoi l'initiative n'est-elle pas venue avant de la gauche de la gauche ?
    Tiens, une autre idée d'action. N'y aurait-il pas intérêt médiatiquement parlant de lancer quelque chose pour la nuit du 4 août ? Sur le thème des privilèges ?

  17. 67
    laforcedupeuple dit:

    Moi, je ne signe PAS non plus, tout comme je ne voterai pas au 2è tours pour un quelconque candidat socialiste!
    J'ai toujours était très clair, je ne suis pas pour subir et souffrir deux ans de plus!
    Savez-vous pourquoi la colère explosive du Peuple de France est tend contenue ?...
    Et bien simplement par ce que les leaders et direction syndicale ont peur de perdre le contrôle de la situation qui les conduirai à ne plus jamais être réélus par les travailleurs. Nous élirions à coup sûr d'autres personnes qui nous ressemble et nous rassemblerait beaucoup plus. Il en va de même pour les personnages politiques.
    Je dis une fois de plus ce que je pense sincèrement et en est tirer cette conclusion de mon importante expérience et implication.

  18. 68
    le Prolo (PG 01) dit:

    @ 58 - Matrio Morisi

    "Le blog sent la Mort"

    C'est vrai que c'est moins riche et animé qu'auparavant. On n'a plus le même plaisir à se brancher.
    Mais d'un autre côté le fait que ce blog soit celui de J.L.M. impose sans doute que les commentaires publiés aient un rapport direct avec son billet.

    Ce qu'il faudrait c'est créer un blog plus généraliste pour permettre des discussions et des échanges d'informations plus diversifiées, et retrouver le blog-"creuset" du début qui permettait à chacun d'affiner ses positions et de les confronter.
    Mais si ce n'est plus celui de J.L.M. sera-t-il aussi visité et donc aussi utile ?

    Quant à celui du P.G. il semble très fermé.
    Même moi qui suis adhérent je n'ai pas encore compris comment on pouvait s'y inscrire pour participer aux éventuelles discussions en cours...

    Bref, pas facile de trouver la solution idéale apparemment.

  19. 69
    max dit:

    @ 4 AOUT
    A défaut de débat, tous les soirs, alors que des millions de téléspectateurs attendent les mièvreries de "plus belle la vie" sur la 3, il y a un spot de propagande gouvernementale sur les retraites (on regrette la pub privée !)
    Et gnagnagna rapport actifs/retraités, et gnagnagna mesure juste, et gnagnagna de façon progressive (merci pour la vaseline)... Ce me met hors de moi à chaque fois.

    Eteints ta tele et tu verras comme ça va mieux! :) :)

  20. 70
    Michel D. (PG11) dit:

    @58 Mario Morisi
    D'accord avec l'opinion que tu exprimes.
    Il n'y a qu'à voir la chute de fréquentation et du nombre d'interventions, il me semble.
    Les commentaires d'internautes sont en général de qualité mais en les parcourant on y apprend moins qu'avant, ne serait-ce qu'en raison de leur nombre plus limité.
    Mais "Qui paie les violons choisit la musique", sans doute...

  21. 71
    4 Août dit:

    @ Delbrayelle Gilbert

    Pourquoi l'initiative n'est-elle pas venue avant de la gauche de la gauche ?
    Tiens, une autre idée d'action.

    Lors de la réu unitaire sur les retraites, j'ai entendu Jean-Luc Mélenchon parler de "votation" comme pour la poste. A suivre.

  22. 72
    B. Gaiffe dit:

    Les ingénieurs creusent des trous, c'est leur métier. Les capitalistes sont supposés prendre des risques, c'est supposé être leur métier. Les trous fuient, ça arrive... Les capitalistes sont supposés payer ; c'est bien ça prendre un risque ! La question maintenant c'est de savoir si chacun va faire son boulot : les ingénieurs essayer de boucher le trou et les capitalistes assumer financièrement. En tout cas, ça, c'est la logique qu'on nous vend pour l'instant ! Soit on voit cette logique à l'oeuvre (les capitalistes paient), soit on change de logique...

  23. 73
    nicolas (PG38) dit:

    Ce qui se passe dans le Golfe 19 juin 2010:
    http://www.youtube.com/watch?v=ivlYGTMECeM&feature=player_embedded

  24. 74
    ydaho dit:

    @ Delbrayelle Gilbert: Pourquoi l'initiative n'est-elle pas venue avant de la gauche de la gauche ?

    Il y a des initiatives ! Mais elles sont moins relayées.. Alors je prends ce qu'il y a ! D'autant que si demain dans le programme de n'importe quel candidat de gauche il y a une promesse d'augmenter tout les salaires inférieurs a 2500 euros de 15 %... Je prends de suite !
    OK ?

  25. 75
    Annie dit:

    Juste pour compléter le billet de Jean-Luc Mélenchon à propos de la catastrophe de Deppwater Horizon, et dans la série "les cons ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait" :

    Le gouvernement US avait "gelé" les trous (qu'ils savent pas reboucher) du type celui du Golfe (ah ah, c'est plus le golfe persique qui est pointé du doigt, mais celui américaniste) au moins par principe de précaution, mais BP se permet d'attaquer car ça entrave sa liberté de commerce et ça restraint l'activité économique.

    Quand est-ce que l'intérêt général prévalera sur l'intérêt des actionnaires particuliers ?

    Et le plus effarant, c'est la paralysie complète de la monstrueuse bureaucratie US, et la mentalité du "too big to fail" qui conduit le gouvernement britannique à défendre bec et ongles BP car certaines des retraites anglaises sont pieds et poings liées à l'action de BP.

  26. 76
    Michel Matain dit:

    Quand Jean-Luc Mélenchon a publié sur ce blog son article du 20 mai, quarante-huit heures après, à la minute prêt, 347 messages avaient été publiés.

    Sur ce dernier courrier, 48 heures après, on est tombé à 57 messages publiés.

    Soit une déperdition de 290 messages par rapport à il y a un mois (avant l'intervention israélienne musclée sur les bateaux de la flotille de paix).

    Je comprends qu'il ne soit pas opportun que tous les messages qui partent dans toutes les directions soient publiés, ni ceux qui sont insultants, agressifs, répétitifs,... ni que certains sujets trop à fleur de peau soient abordés... pourquoi pas

    Mais à la fin, je crains qu'on ne soit tombé dans un excès inverse.
    Je rejoins l'avis de Mario Morisi @58.

  27. 77
    janba dit:

    @Delbrayelle gilbert
    Le Référendum a été proposé par Jean-Luc Mélenchon lors d'un débat qui rassemblait ATTAC.COPERNIC,les partis de Gauche,les Verts,et d'autres.
    La vidéo est visible sur le site du PG

  28. 78
    des pas perdus dit:

    Je ne sais pas s'il faut se tourner sur la Chine ? Peut-être serait-ce le moment de proposer un autre modèle, de faire oeuvre de pédagogie en parlant de Décroissance ?

  29. 79
    toto dit:

    "Au bonheur des irresponsables" c'était le blog avant que le webmestre fasse le ménage.
    Il nous a à l'oeil qui me parait être plutôt bienveillant. Jugez sur pièce.

    http://unesolitude.unblog.fr/files/2007/09/070915oeil.jpg

    Tout à coup j'ai un doute. Ais-je bien respecté la charte pour ce post, suis-je bien responsable? Si vous pouvez le lire c'est qu'il n'est pas censuré et c'est la preuve qu'il y a bien ici un espace de liberté.

  30. 80
    Le webmestre dit:

    @ Michel Matin et les autres

    Je vais répondre une dernière fois à tous les messages concernant la stratégie de modération des commentaires de ce blog avant de devenir muet, comme cela m'a été suggéré.

    La fréquentation
    Ne vous faites pas de souci par rapport à la "chute" de fréquentation.
    Depuis le mois d'août 2009, la fréquentation globale de ce blog a triplé! Et la tendance se maintient.
    Chaque jour, c'est plus de 2000 nouveaux visiteurs qui arrivent, c'est à dire des camarades qui n'étaient jamais venus sur le blog de Jean-Luc Mélenchon.
    Faites le calcul: en 1 an cela fera pas loin de 700 000 visiteurs supplémentaires. D'ailleurs, Jean-Luc Mélenchon vous a annoncé lui même le premier million de visiteurs, et il avait été acquis sur les bases de l'ancienne fréquentation, trois fois moindre! Depuis, nous avons enregistré 150 000 visites supplémentaires...
    Donc, si on daigne regarder autre chose que son propre nombril, on a tout lieu d'être satisfaits et optimistes : le message passe et il passe bien.

    Les commentaires.
    Le statistiques sont formelles. Lorsqu'un billet est lu 10 000 fois, la première page de commentaires n'est lue que 700 fois, la seconde 350 et ainsi de suite.
    Il faut donc se rendre à la cruelle évidence, les commentaires ne sont lus que par les habitués et encore, ils ne lisent pas tout. Cela ne concerne qu'une petite vingtaine de personnes, toujours les mêmes.
    La diminution du nombre de commentaires "acceptés" est donc sans aucune influence sur la fréquentation du blog.

    Cela indique également que la "visibilité" du blog de Jean-Luc Mélenchon ne concerne pas vos commentaires, mais privilégie la lecture de ses billets et de ses vidéos.
    Et ne soyez pas surpris si je vous avoue que c'est très exactement le but poursuivi.

    Vous (et je m'adresse là à la "poignée" d'habitués) aviez l'habitude de vous "retrouver" sur ce blog pour échanger sur divers sujets, souvent sans rapport avec le billet de jour.
    Ce n'est pas la fonction d'un blog, mais d'un forum. Tant que la fréquentation du blog était modeste, cela ne posait pas de véritable problème car l'essentiel de la bande passante vous était disponible.

    Maintenant que la fréquentation a atteint des niveaux comparable à ceux de quelques grands sites institutionnels, ce n'est plus possible.
    Un blog n'est pas un forum. C'est structuré différemment, et ça ne se prête pas à une telle interactivité.
    C'est la raison pour laquelle dans un premier temps nous avons commencé par réduire le volume autorisé à 3000 caractères.

    C'est également pourquoi nous avons pris la décision d'être de plus en plus exigeants sur la pertinence des commentaires.
    Lorsque je dis "pertinence", je ne dis pas "contenu". Il ne s'agit pas de censure, mais de limiter le volume des commentaires en évitant absolument les polémiques et digressions.
    Nous sommes 3 modérateurs. Chacun officie à sa manière lorsqu'il est présent, mais nous appliquons en gros les mêmes règles, celles qui sont décrites dans la charte.

    Pour autant, la liberté d'expression est toujours de mise.
    Nous attachons une grande importance à ce que ceux qui ont quelque chose à dire puissent le faire. C'est envers les autres, ceux qui ne sont là que pour s'exposer que nous sommes moins "bienveillants".
    Ainsi, vous pourrez continuer à "discuter" entre vous d'autant plus facilement que vous serez concis et pertinents, peu importe que vous soyez d'accord avec le contenu du billet.
    En revanche, nous continuerons à éliminer méthodiquement les discussions personnelles sans rapport avec les thèmes parfois nombreux du billet, les polémiques vaines, les attaques personnelles, les digressions sur tel ou tel sujet d'actualité, les rumeurs, les lynchages, et tout ce qui ne participe pas d'une discussion constructive.

    Et comme cela m'a été suggéré, je cesse désormais de tenter de justifier nos choix, en mon nom et celui des modérateurs.
    Si un commentaire est effacé, c'est que nous avons des motifs sérieux de l'effacer et il vous reste à l'accepter.

  31. 81
    lou passejaire dit:

    alerte info sociale

    Kolher - Jacob Delafon Brive : les cadres sont retenus depuis cette nuit dans le cadre de la lutte contre la fermeture de l'unité de production de Brive

    je peux vous garantir qu'en corréze, on a pas le temps de ratiociner sur ce blog, ou ailleurs... la radicalisation des rapports sociaux nous entraine de maniére croissante dans l'action de terrain...

  32. 82
    Marc Aurèle dit:

    à Webmaster,

    Vous m'avez donc retiré mon commentaire de ce matin juste avant celui de Michel Matain qui vous était adressé, plus que correct et cordial...

    Je vous demandais juste une petite explication...Rien ! Retiré !

    Laissez moi vous rappeler un petit souvenir : en 2007 j'ai participé un peu au blog " désir d'avenir "...

    Je me suis rendu compte très rapidement que tout ce qui n'était pas à la gloire exclusive de SR, qui était un peu critique, était systématiquement supprimé...Bref que son" site de débat participatif " était un trompe l'oeil..

    (.Par contre des enfantillages du style :"toi machine je te verrais bien ministre de la santé " ou de la même eau étaient laissés...)

    Cela a débouché sur un mouvement assez sectaire et légèrement aveugle. La suite vous la connaissez...

    Le PG intéresse beaucoup de gens, de jeunes, il remue...

    Si vous le verrouillez ainsi, vous commettez une grave erreur, car il s'agit pour qu'il devienne un mouvement de poids d'aller bien au delà des comités attac ou d'anciens représentants du PC, contre lesquels je n'ai rien a priori, à condition qu'il laisse de la place aux jeunes générations, dont je ne fais plus partie...

    En espérant que cette dernière tentative puisse vous être utile...

  33. 83
    Le webmestre dit:

    Marc Aurèle

    C'est vous qui commettez une erreur.
    D'abord parce que j'ai essayé de vous expliquer que nous n'avons pas le choix : ce blog n'est pas techniquement structuré pour servir de forum.
    Ensuite, parce que vous n'êtes pas sur le "forum du PG" mais sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, pour lequel chacun se croit autorisé à expliquer "ce qu'il doit être", au lieu de considérer ce qu'il est.
    Sur de nombreux blogs politiques, les commentaires sont fermés. Ici, ils sont ouverts et c'est déjà un parti pris de liberté que vous devriez apprécier.

    Si vous avez besoin d'un espace de discussion, demandez au PG de vous en ouvrir un, mais ne demandez pas au blog de Jean-Luc Mélenchon d'en tenir lieu.
    Je vous répète que ce n'est plus possible techniquement, simplement à cause de la fréquentation exceptionnelle de ce blog.

    Je conclurai en disant que ce n'est pas sujet à débat, et que je vous remercie de ne pas développer plus avant cette discussion dans laquelle je n'ai pas l'intention de perdre mon temps.

  34. 84
    ermler dit:

    Suite à l'ultime commentaire du webmestre.

    Ce blog n'est donc plus un forum. (Ce que, de fait, il a pourtant été, pendant plus de deux ans). Dont acte. Dommage !
    C'est une belle tradition démocratique que celle du forum. C'est ce qui faisait, selon moi - et entre autre - l'originalité du blog de Jean-Luc Mélenchon, malgré les excès que ça pouvait engendrer. Ce foisonnement d'échanges où les pulsions humaines, les humeurs, les polémiques (pas forcément vaines) avaient droit de cité. Paradoxes, contradictions, indignations, colères circulaient parmi les informations, les micro-analyses, les argumentaires, les retours historiques.... bref, l'impureté de ton et de contenu de ce brassage donnait à ce blog-forum un charme incomparable.
    "Nombrilisme", nous assure le webmestre ! Moi je réponds que c'est le "vivant" de la politique qui émergeait de ce foisonnement. Une liberté d"'être" et de dire non pas "n'importe quoi", mais, parfois aussi, ce qui nous pesait sur le coeur ou l'esprit. Un espace libre, vivant, humain. Un espace presque naturellement "autogéré", contrôlé par les valeurs politiques et humaines qui étaient communes à la quasi-totalité des participants.
    Bref, ce forum-là ressemblait à ce qu'est - et a toujours été - la gauche en débat dans notre pays : Passionnée, batailleuse, querelleuse, impertinente, parfois indisciplinée... mais intransigeante sur les valeurs fondamentales.

    Je sais bien que, l'intérêt premier de ce blog réside dans les billets de Mélenchon et ses décapantes analyses. Et il est bien normal que ces billets soient cent fois plus lus que les commentaires. (Ce qui prouve, au passage, que l'abondance des commentaires ne gênait en rien la lecture des billets). Mais il est tout à l'honneur de Jean-Luc Mélenchon, d'avoir, EN PLUS et parallèlement laissé pendant des années vivre librement cet espace d'expression démocratique qui selon moi - et n'en déplaise aux modérateurs - portait en lui un petit quelque chose du "génie politique" de la gauche française. Y compris dans ses aspects irritants.

    Le blog-forum de Jean-Luc Mélenchon n'est plus. Morisi a raison. Quelque chose est en train de mourir. Remplacé par autre chose de plus académique, de plus formaté, quelque chose qui va ressembler un peu plus aux blogs politiques des autres.. Quelque chose où le slogan, le mot d'ordre, la galvanisation des troupes va prendre le dessus.
    Peut-être que, politiquement, cette mise en rang est nécessaire face aux rudes combats qui attendent la gauche radicale.
    Jean-Luc Mélenchon est seul maître à bord sur son blog et je le remercie d'avoir laissé vivre cet incomparable espace pendant toutes ces années..
    Je lirai toujours ses billets avec jubilation et demeure un sympathisant admiratif et reconnaissant.

    Que vive le Front de Gauche !

    Modérateurs, je vous serais reconnaissant de ne pas effacer cet ultime petit morceau de "nostalgie" sans aigreur. ;-)

  35. 85
    Descartes dit:

    @patrice83 (#36)

    Vous auriez été bien inspiré, au delà de vos présupposés, d'aller jeter un coup d'œil à la vidéo et par là-même sur le site pour vous rendre compte à quel point vous êtes à coté de la plaque dans l'analyse, à l'emporte pièce, du message évoqué.

    C'est ce que j'ai fait. Mais curieusement, j'arrive à la conclusion inverse: c'est bien "l'analyse" (guillemets obligatoires) qui est exposée dans la vidéo qui est "à côté de la plaque".

    Je ne ferai aucun commentaire quant au mépris affiché pour ceux qui ne sont pas de vrais économistes....votre démonstration se suffit à elle-même.

    Le coup du "mépris" est le plus vieux gambit de ceux qui sont à court d'arguments. C'est vous qui faites preuve d'un souverain mépris pour l'économie et ceux qui l'étudient lorsque vous prétendez faire de l'exposé d'un "artiste vidéaste" une analyse économique. A chacun son métier.

    Depuis un siècle de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer cette escroquerie, parmi elles des grands noms de la science économique comme Milton Friedman, Irvin Fisher et Maurice Allais.

    Et alors ? D'autres voix d'économistges aussi "grands" que Milton Friedman se sont élévées dans le sens inverse. Je trouve charmante votre manière d'appeller aux arguments d'autorité... surtout lorsqu'il s'agit d'ériger en "grand nom de l'économie" à Friedman...

  36. 86
    Descartes dit:

    @le webmestre (#80)

    Pour autant, la liberté d'expression est toujours de mise. Nous attachons une grande importance à ce que ceux qui ont quelque chose à dire puissent le faire.

    J'ai posté sur ce site deux messages le 28 juin 2010: l'un répondait à Patrice83, l'autre commentait le papier de Jean-Luc pour critiquer son approche de l'initiative Yasuni). Le premier a été publié et y est toujours, le second a été effacé dans les minutes qui ont suivi. Je l'ai reposté deux ou trois fois pour voir s'il s'agissait d'une erreur, à chaque fois il a disparu dans les minutes qui suivent. Et pourtant ce message suivant strictement la charte du blog, et ne faisait que commenter les propos de Jean-Luc Mélenchon. Je me vois donc obligé de conclure que la "liberté d'expression" n'est pas aussi complète que vous le suggérez, et que ce message a été censuré parce qu'il était critique envers une position qui tient à coeur notre hôte.

    Vous avez bien entendu le droit de faire ce que vous voulez en matière de censure, et je n'ai pas de comptes à demander. Mais les faits restent les faits.

    Je reposte mon message pour que chacun puisse en juger... et on verra combien de temps il reste ici. S'il était effacé, j'en ferai de toute façon un article plus détaillé dans mon blog personnel.

  37. 87
    Descartes dit:

    @JLM

    Franchement, Jean-Luc, je suis toujours surpris de te voir chanter les louanges du "projet" Yasuni. Comment un républicain féru d'histoire comme toi peut soutenir une telle absurdité ?

    Commençons par ton idée de "éviter les émissions d'environ 410 millions de tonnes de CO2". Imaginons qu'on paye aux équatoriens la valeur de la moitié de leurs réserves de pétrole pour que celui-ci reste sous terre. Crois-tu vraiment que si ce pétrole reste sous terre, on fera moins de km en voiture ? Qu'on consommera moins d'électricité générée par du fuel ? En un mot, que cela fera baisser la consommation de pétrole ? Bien sur que non. On prendra le pétrole ailleurs c'est tout.

    Mais l'objection fondamentale contre ce projet réside ailleurs: elle réside dans le fait que cette idée ne peut fonctionner que si les équatoriens sont les seuls à la mettre en œuvre. Imaginons que l'Arabie Saudite, l'Iraq, l'Iran, le Koweit, le Vénézuela et le Brésil demandent la même chose. D'où sortira l'argent pour leur payer leur part ? Et pourquoi ne pas étendre le raisonnement au charbon, par exemple ? D'où sortira l'argent pour payer les chinois ou les russes pour qu'ils n'extraient pas leur charbon ?

    Plus que de l'écologie, la proposition des équatoriens relève du chantage: "vous nous payez, où nous détruisons la forêt amazonienne". Si l'on accepte ce raisonnement, pourquoi ne nous ferions nous pas payer pour ne pas détruire les alpes ou ne pas urbaniser nos côtes ? Et puisqu'on y est, on payerait les ouvriers pour ne pas travailler, les paysans pour ne pas cultiver, et ainsi de suite. C'est cela la politique environnementale que le PG compte proposer ?

    L'idée de payer quelqu'un pour ne pas produire implique nécessairement que quelqu'un ailleurs, quelque part, continue à produire. Car la valeur qu'on transfère à celui qui ne produit pas, faut bien qu'elle sorte de quelque part...

  38. 88
    argeles39 dit:

    @ Descartes

    D'autres voix d'économistges aussi "grands" que Milton Friedman se sont élévées dans le sens inverse. Je trouve charmante votre manière d'appeller aux arguments d'autorité... surtout lorsqu'il s'agit d'ériger en "grand nom de l'économie" à Friedman...

    Je trouve moi aussi curieuse cette référence à Milton FRIEDMAN, surtout à un moment où le libéralisme est en plein naufrage.
    De mémoire l'homme a eu un prix Nobel, mais le Nobel c'est un peu comme les légions d'honneur attribuées récemment par Woerth, c'est un peu galvaudé, j'en veux pour preuve celui de la paix attribué à Obama pour son action en Irak et en Afghanistan...
    Plus sérieusement le "grand économiste" a beaucoup influencé les tenants du libéralisme sauvage (les Tatchers, Reagan et Co......), sa doctrine, baptisée "'école de Chicago" nous a fait beaucoup de mal....
    Je crois que l'histoire récente vient de lui donner sa réelle valeur en économie.

  39. 89
    ydaho dit:

    Pourquoi le projet yasuni ?

    il s’agit de payer pour que le pétrole ne soit pas extrait, cela peut paraitre idiot comme le décrit descartes :mrgreen:, mais cela ne l'est pas tant que ça si on remonte un peu l'histoire...

    L’extraction rapporterait 7 MA de dollars au pays. Mais détruirait une partie de la forêt amazonienne, le Yasuni, qui est notre poumon à tous, un sanctuaire pour des indiens dont certains ne connaissent pas notre civilisation, un lieu où l’on trouve 670 espèces d’arbres et des milliers de sortes d’insectes, un site d’ailleurs protégé par l’Unesco. Bref, c’est un peu le film Avatar, mais en vrai : soit on sauve la forêt, soit les bulldozers débarquent. Et le président Rafael Correa a eu cette idée incroyable de vendre l’air que nous respirons comme un richesse, puisque c’en est une. Clairement, il faut que la vente procure 7 MA de dollars, car l'équateur est un pays pauvre.

    L'Équateur a connu une pollution majeure, et ne veut pas revivre ce cauchemar : Texaco, aujourd’hui racheté par Chevron, a exploité le pétrole amazonien de 1964 à 1990 en rejetant tant de déchets et d’eau toxique sur les sols et les rivières que l’on a parlé du Tchernobyl de l’Amazonie !

    Ici : "l'histoire" de Texaco..
    http://www.voltairenet.org/article11146.html

    C'est une idée simple... Mais révolutionnaire ! Ou en est le projet Yasuni ?


    En Janvier, il en était là :

    http://www.actulatino.com/2010/01/21/equateur-le-projet-yasuni-provoque-des-remous-au-sein-du-gouvernement/

    Aujourd'hui, il est en passe d'aboutir :

    http://blog.lefigaro.fr/amerique-latine/2010/06/lequateur-veut-renoncer-a-20-de-ses-reserves-petrolieres.html

  40. 90
    Descartes dit:

    @ydaho (#89)

    L’extraction rapporterait 7 MA de dollars au pays. Mais détruirait une partie de la forêt amazonienne, le Yasuni, qui est notre poumon à tous, un sanctuaire pour des indiens dont certains ne connaissent pas notre civilisation, un lieu où l’on trouve 670 espèces d’arbres et des milliers de sortes d’insectes, un site d’ailleurs protégé par l’Unesco. Bref, c’est un peu le film Avatar, mais en vrai : soit on sauve la forêt, soit les bulldozers débarquent.

    Et alors ? Chaque fois que l'Etat français classe une zone naturelle protégée, il renonce de ce fait à construire dans ces zones des usines, des raffineries, des autoroutes, des centrales électriques... sans que personne le dédommage de ce que ces constructions rapporteraient au pays. Si le peuple français décide de sauvegarder tel ou tel paysage, c'est lui qui supporte les conséquences de ses choix. Pourquoi devrait-il aller différemment ailleurs ?

    Et le président Rafael Correa a eu cette idée incroyable de vendre l’air que nous respirons comme un richesse, puisque c’en est une.

    L'ennui, c'est que Rafael Correa n'est pas propriétaire de l'air que nous respirons. Et que le fait de vendre quelque chose dont on n'est pas le propriétaire est sévèrement réprimé par le code pénal.

    L'Équateur a connu une pollution majeure, et ne veut pas revivre ce cauchemar :

    Parfait. Personne ne refuse à Correa le droit de décider de ne pas exploiter le pétrole. Mais on peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Si on ne veut pas la pollution, on ne peut pas avoir les revenus...

  41. 91
    ydaho dit:

    Je cite...
    L'ennui, c'est que Rafael Correa n'est pas propriétaire de l'air que nous respirons. Et que le fait de vendre quelque chose dont on n'est pas le propriétaire est sévèrement réprimé par le code pénal

    C'est vrai ce que décrit descartes, c'est ben vrai :mrgreen:... Mais en "raccourci" seulement, si Corréa n'est pas propriétaire de l'air que nous respirons, il est par contre propriétaire de la "machinerie compliquée" qui produit cet air !
    Le code pénal, apparemment, ne sanctionne pas la production d'air...

    Quoi qu'il en soit je vous invite a lire et a suivre les liens du message # 89 (pourquoi le projet Yasuni), On pourrait appeler cela le "commerce équitable".. ;-)..

    Avais je mentionné sa lorgnette ?
    :mrgreen:

  42. 92
    Hold-up dit:

    @Ermler

    Beau commentaire Ermler -

    @ Webmestre :

    Seulement 700 personnes.... Seulement ?
    700 lectures = 700 tracts. Très écologique et très économique.

    Pourquoi ne pas créer un forum complémentaire alors en parallèle...
    Mais le site du PG devrait aussi le faire, c'est vrai.

  43. 93
    Marc Aurèle dit:

    Par rapport au projet yasuni, il y a quelque chose qui cloche : comment croire que si la communauté internationale avance les 7 milliards demandés, la solution soit pérenne ? Alors que des multinationales prêtes à toutes les déstabilisations ont les yeux rivés sur ces réserves ?...L'Allemagne s'était engagée sur cette cause, mais à ma connaissance, a fait machine arrière...

    Avoir dans son sous sol des réserves de pétrole, de gaz, de minerais, c'est le pire qui puisse arriver à une population : le moyen orient en est bien une illustration, quand au golfe du Mexique !....

  44. 94
    ermler dit:

    @ hold- up (92)

    Merci, hold-up.
    Je pense que nous avions un peu la même approche sur cette question.

  45. 95
    jean ai marre dit:

    @ Ermier, @ Marc Aurele, @ Hold up, @ Morisi,,

    Je ne partage pas l'idée, l'opinion émise par le webmestre,: parce qu'on est un'personnage ", on peut écrire ce que l'on veut, l'important c'est d'être lu.

    Je croyais que de la discussion jaillissait la lumière, mais comme dit Descartes, si c'est une religion....

  46. 96
    ydaho dit:

    @ ermler, hold up : J'ai un peu la même approche, mais le problème c'est que ce que dit le webmestre est aussi exact.. Un blog ne peut se substituer a un forum.. sous peine de devenir "illisible" pour cause de saturation de la bande passante.. et donc de longue minutes d'attentes pour y accéder... (entre autres)
    Celui qui plus haut comparait le SITE de désir d'avenir a ce BLOG, mettait techniquement en opposition une ferrari a une deux chevaux.. Je précise bien : techniquement !
    Relisez bien le message du webmestre ici...
    Ensuite pour ce qui est de créer en parallèle un vrai forum de discussion, je suppose qu'il faut beaucoup plus de moyens et de "personnel" ?.. Des modérateurs.. etc..etc.. Et tout ça ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval !
    A priori, les discussions intéressantes ou non qui se faisaient ici, sont "victimes" du succès de Jean-Luc Mélenchon ! C'est quand même une bonne nouvelle !

    @ Marc aurèle : Je n'ai vu nulle part que l'Allemagne renonçait ? tu peux citer tes sources ? Il est clair que ce projet n'est pas "banal" et heurte violemment les sensibilités des multinationales mais ils continue d'avancer surement !

  47. 97
    ydaho dit:

    A propos de l'affaire "en cours" sur les médias, voila un juge qui semble t'il n'a pas "froid aux yeux"... La révolte toucherait - elle toutes les couches de la population ?

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iYVddFMbFq9XzwkAK6h-Vy4giJAQ

  48. 98
    jean ai marre dit:

    @ Ydaho,

    CE matin à LCP, Edwy Plenel a commenté les vidéos de Médiapart;
    Il a clairement expliqué pourquoi il ne pouvait être en accusation

    Va voir : http://www.mediapart.fr/

  49. 99
    h2b1[pg32] dit:

    extrait du New York Times :
    ...Other economists, including Nicolás Eyzaguirre, director of the Western Hemisphere department of the International Monetary Fund, suggest that low international interest rates, another factor supporting Latin America’s growth, will not last much longer. Even so, they applaud home-grown policies that are supporting growth....

    lien :

    Comme dit et écrit Jean Luc, inlassablement, que le FMI aille voir là bas ! et nous aussi !

  50. 100
    peupledegauche dit:

    Ce qui serait bien, c'est que le site du Front de gauche fonctionne vraiment, et qu'il propose aux différents acteurs de la vraie gauche d'y mettre leurs idées sur tous les sujets qui sont à discuter pour mettre en forme un programme "partagé".
    Cela permettrait de faire vivre des forums sur les différents sujets.

    Cela permettrait une plus grande visibilité du FdG et montrerait notre volonté commune de construire démocratiquement notre avenir.

    En cela, je ne conteste pas l'intérêt du Blog de Jean-Luc Mélenchon, c'est une mine d'information très riche, un lieu convivial sur lequel je viens toujours avec plaisir, mais nous voyons qu'il est très difficile de faire vivre blog et forum, alors réfléchissons et avançons.

Pages : « 1 [2] 3 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive