10fév 10

Elections régionales, parlement européen, industrie automobile

Néron, le téméraire et même Estrosi!

070220102740Cette note parle de Frèche, du parlement européen, de Nancy, de Charles le téméraire, du froid, du train et de l’industrie automobile. Ca fait quand même beaucoup. Mais quand j'écris, j'écris pour de bon. 

 

 

NERON ET LES ELEPHANTS

Je n’ai pas vu mais on m’a raconté. Frèche en majesté sur la Quatre ! Il joue sa partie avec pugnacité. Il parait qu’il va faire le tour des plateaux de télé et radio. Les médias ont décidé que ce serait le match Mandroux/Frèche. Le reste n’existe pas pour eux. Toute la vie politique, péniblement reconstruite en dehors du cirque local, est ravagée en quelques jours ! Tout ça par ce que Frèche a trouvé avec Mandroux pire éléphant que lui pour circuler dans les magasins de porcelaine ! Saluons l’immense talent des stratèges de la rue de Solferino ! Depuis qu’ils ont décidé de faire la liste Mandroux, Frèche a gagné cinq points dans les sondages et toutes les listes de gauche 070220102741sont rabattues à la limite de la barre des dix pour cent. Seuls de graves paranos diraient que de tels stratèges sont en train d’assurer la réélection de Frèche. Ils auraient alors empêché qui que ce soit d’autre qu’eux d’ouvrir une alternative. Ainsi ne seraient-ils pas privés demain de l’accès au pouvoir régional. Des gens normaux diront juste que c’est une manœuvre particulièrement mal conçue. Il est vrai qu’en faisant campagne contre une personne on ne va pas bien loin. Mais le PS n’a rien à perdre dans cette affaire. Pile ses mandroutistes sont élus, face ses fréchistes sont élus. En effet dans cette histoire pas un des membres de la liste Frèche, c'est-à-dire les 90 % du PS réel de la région, n’est exclu du PS. A tous les coups on gagne ! Nous tous qui avons des années de lutte contre ce système nous serions alors sacrifiés sur l’autel de l’image de Martine et des autres pures bonnes consciences certes un peu tardives et poussives de la rue de Solférino. Le fétiche pantelant de Mandroux sera abandonné des stratèges solfériniens aussi vite qu’ils l’ont lancé dans le jeu de quilles ! Bien sur, chaque jour qui passe, les grands esprits qui sont en train de créer ce gâchis nous pressionnent pour que nous courrions tous nous inscrire sur la liste de «la seule qui, peut gagner», celle là même qui est en train de faire perdre tout le monde ! Mais nous sommes pugnaces et méthodiques. La campagne avance, les soutiens s’affirment. Revol a de bons nerfs d’acier. Son attitude tranquille et sa patience à décliner dans tous les registres son programme sont entendues et appréciées. Le reste nous sera donné par surcroit.

NANCY DANS LE FROID

 Il y avait déjà quelque temps que je n’avais pas senti cette sorte de bise glaciale sur le visage. Avec quelques flocons qui virevoltent le tableau est complet qui me ramène à ces jours de Jura ou je courais la campagne avec le chien. Le froid n’a pas la même qualité dans l’est de la France et à Paris. Ici c’est Nancy. Je me doutais que cette sorte de froidure donnerait de la neige. Je me souviens soudain que Charles le téméraire fut tué ici dans au cours d’une bataille à peine livrée où les siens étaient déjà mi-morts avant d’avoir commencé. Il faisait très 34froid. Autant qu’à présent sans doute. On retrouva la dépouille du grand duc d’Occident à demi mangée par les loups. Sa superbe avait été vaincue par la longue patience à la manœuvre du roi Louis XI. Et par sa propre bêtise et fatuité. A Nancy, je suis venu soutenir le Front Lorraine de gauche. C’est un nid de rebelles. En plus des miens, des écolos alternatifs (dont la tête de liste régionale), gauche unitaire, m’pep et ainsi de suite, il y a les communistes du bassin sidérurgique qui ont décidé de faire équipe avec le «Front Lorraine de gauche», sept conseillers généraux communistes sur huit en Meurthe et Moselle, la jeunesse communistes et bien d’autres. On ne sait pas ce que ça donnera sur le plan électoral. Mais tout ce qui est gagné en fraternité n’est pas près de se perdre.

LORRAINNE CŒUR D’ACIER

J’ai fait le saut ici, à Nancy, depuis Strasbourg. Par la même occasion je découvre les militants locaux du Parti de Gauche venus en délégation des quatre départements de la région. Ceux-là ne montent jamais à Paris. Et ils sont si loin des circuits de transport rapide ! Puisque j’y suis, je dois mentionner, à l’intention des amoureux du rail comme je le suis moi-même, que j’ai découvert aussi la gare «lorraine TGV». Une merveille avec une enseigne lumineuse gigantesque, pas écolo pour un rond! Mais elle est installée en plein champs selon la tradition des coins de France où l’on n’a pu s’accorder entre villes pour l’arrêt du 20train. Comme en Picardie ou à Montchanin en Saône et Loire ! Dans ce coin sinistre, battu par une bise sibérienne, il faut donc venir en voiture, pour prendre le train. Hum ! Dans l’obscurité gelée l’imagination va son chemin. Peut-être est-ce là que gisait le cadavre du téméraire et peut-être y a-t-il des loups qui dévorent encore les voyageurs assommés par le froid. On poireaute avec Brigitte, Rémy son couteau suisse, et François. Pas de buvette à l’horizon ! Un hall de gare. Mais un cadre somptueux qu’illuminent d’improbables lustres. 180 kilos pièces ! De toute beauté, il est vrai. Un écriteau m’apprend qu’ils ont été fabriqués par l’entreprise Saint Louis et je me promets d’y faire un saut, la prochaine fois que je reviendrai dans ces parages, si on m’y invite. Le chef de gare, que je croise tandis qu’il prépare l’arrivée du train, d’entrée m’appelle Jean-Luc. Je ne le connais pas et lui non plus. Je suis ému par cette familiarité qui n’était nullement irrespectueuse, bien au contraire. Je reviens au Parti de gauche en Lorraine. Ici pas de querelle de personnes pour les places, pas de geyser de discours fielleux sur la démocratie tenus par les battus des investitures, pas de trotskistes infiltrés qui terrorisent du verbe de maigres cohortes d’aigres coupeurs de cheveux en quatre. Le parti de gauche en Lorraine est une petite troupe opiniâtre et militante, composée d’élus de base, conseillers généraux et municipaux, de prof retraités ou pas et de responsables syndicalistes cégétistes, du textile notamment et du transport. Il ya aussi, plus un groupe de jeunes, étudiants et dirigeants de l’UNEF, et de jeunes ouvriers. Surprise agréable, les jeunes sont tous marxistes (marxien précise un étudiant !) Un bol d’oxygène intégral !

LE PERE PEINARD

J’ouvre le journal et je tombe sur le portrait de mon ancien ami et collègue sénateur, Jean-Pierre Masseret que j’ai connu partisan d’Henri Emmanuelli avant de le trouver groupie de Ségolène royal. Aujourd’hui il prétend « unir du NPA au Modem » ! Je déplore qu’il ne mentionne pas le Père Noël et la fée Clochette pour son projet car l’un et l’autre suivront surement aussi le mouvement derrière Masseret le jour où ses trouvailles stratégiques auront un sens concret. Les nôtres ici sont en bataille pour empêcher la gauche de finir en pantoufles politiques ! Car la dynamique impulsion du président Masseret est celle dont le journal du coin annonce qu’elle crée une campagne « peinarde » ! Pas pour dire qu’il se la coule douce puisqu’il est certain de gagner comme tous les socialistes, mais pour dire qu’il est à la peine parce que personne ne vient à ses réunions. Ni supporters ni opposants, que des obligés réunis dans une ambiance ouateuse de semi coma politique ! Moi, pour être entendu dans la salle comble du bistrot où l’on se réunissait, j’ai du grimper sur un banc aux côtés de Philippe Leclerq notre tête de liste et de Serge de Carli le président de notre comité de soutien, un communiste grand teint, président du groupe communiste au conseil général de Meurthe et Moselle. Les deux ont fait le tour des questions politiques du coin dans leurs discours. Et moi ? Le reste. Ici, dans cette salle, c’est Lorraine cœur d’acier. On se remplit les poumons de l’air de la lutte implacable et du salariat à tête de pioche. Je recharge les batteries !

BOUILLIE EUROPEISTE

A présent je suis écœuré ! Et pourtant je suis blindé ! Dans l’hémicycle du parlement de Strasbourg, viens de parler le lamentable Martin Schultz, grand chef de « l’alliance progressistes des socialistes et des démocrates ». Beuark ! Il vient d’annoncer sa capitulation sans condition à la commission qui vient chercher son investiture. Il ne faut pas que « l’idéologie bloque l’Europe» caquète-t-il dressé sur ses ergots de pseudo réformiste! On a bien ri sur les bancs de gauche ! Et il a conclu «vous avez notre confiance pour les cinq ans qui viennent» après avoir rappelé que trois des sept vices présidents sont sociaux 090220102746démocrates ! Ce que Cohn Bendit a qualifié d’un mot : « nous avons assisté à la coalition des hypocrites » Brocardant les pauvres sociaux démocrates, il lance « ils sont incapables de dire pourquoi ils soutiennent cette Commission mais moi je vais vous le dire : c’est parce qu’ils soutiennent leurs commissaires ». Ce que le Martin Schultz confirme lamentablement : «quand on exige 100% de résultat et qu’on obtient 50% notre tache n’est pas de voter contre… Même dix pour cent c’est bien !» avec des adversaires pareils la droite n’a pas besoin d’amis ! Car je rappelle qu’il s’agit de participer à une commission totalement dominée par les néo libéraux ! Et que même dans cet attelage contre nature les sociaux démocrates sont très loin de former 50% du collège !

LE VER SE TORTILLE SUR L’HAMECON

Inutile de préciser que la droite n’a pas finit de rire de ce genre de palinodie. Le Martin Schultz se tortillait comme un vers sur son hameçon au cours d’une allocution ponctuée de ricanements et d’éclats de rire. Si bien que, au nom du PPE, la droite européenne, l’UMP Joseph Daul a pu déclarer moqueur : « le PPE était le seul à présenter un candidat à la présidence de la commission avec monsieur Barroso ! La prochaine fois les autres groupes devraient aussi en présenter un, ce serait mieux pour la démocratie et ça éviterait à certains de faire une campagne « stop Baroso » et de voter pour sa commission après ! » C’est exactement ce que j’ai moi-même dit ! Sauf que ce n’est pas «la prochaine fois» qu’il faudrait présenter un candidat, mais cette fois ci ! On se souvient que les sociaux démocrates ne se sont évidemment pas précipités pour présenter une alternative à Baroso. De leur côté les socialistes français qui avaient d’abord juré par la voix de Martine Aubry qu’il y aurait un candidat ont ensuite disparus du paysage sans autre forme d’explication! Pourtant les sociaux démocrates dirigent trois gouvernements. Ils sont donc en état de proposer un candidat. Et ils sont ici le deuxième groupe de députés. Le bilan est nul ! Les trois chefs de gouvernement sociaux démocrates ont soutenus la candidature de Baroso !

BAVARDAGES SOCIALISTES

Dans ce contexte le reste des interventions venant de ces bancs notamment celles des socialistes français est tellement en dessous de la main que c’est à pleurer. Ainsi quand Catherine Trautmann s’indigne : « les auditions ont confirmé nos craintes » Ah ! Mais quelles craintes ? La politique sociale, l’atlantisme ? Non ! Rien de tout cela. Son indignation est totalement formelle : «les auditions ont confirmé nos craintes : la seule priorité de ce collège sera de ne pas gêner le conseil ». Travailleurs de tous les pays, mobilisez vous pour que la commission ne soit pas au service des gouvernements que vous avez élu, c’est le nouveau drapeau de lutte que vous propose les socialistes français. Sans oublier la mise en garde d’Harlem Désir qui condamne l’approbation « d’une commission faible qui ne sortira pas l’Europe de la crise ». Plus politicien tu meurs ! Ne pleurons pas trop, les socialistes français ont voté contre Baroso et sa commission. Au contraire de tous les autres socialistes européens. Je pourrais moquer leur isolement, leurs hypocrisies et le reste. Mais je ne le ferai pas et je pense qu’il ne faut pas le faire. En effet, tant qu’ils conservent cette distance avec la capitulation pure et simple de leurs homologues sociaux démocrates européens, l’avenir de la gauche reste ouvert en France. Décrocher le Parti socialiste français du bloc européiste social démocrate est un objectif politique en vue de la refondation de la gauche en France.. Bon après cela, que sauront les français de tout cela ? Rien, comme d’habitude. Le dégout est général, il est vrai ! Le Quotidien «Les dernières nouvelles d’Alsace» appelle cela « la guéguerre des étoiles » et folklorise ce débat. Ce qui signifie que les grands champions du bourrage de crane européiste eux-mêmes pensent que tout cela est une mauvaise plaisanterie. « Le parisien », autre journal populaire y consacre une brève de dix lignes.

UN RUDE MOMENT

Je voudrai revenir sur le grand jury «RTL-Le figaro-LCI» Finalement il a 070220102738été moins question de ce qui avait été prévu et davantage de sujet étaient totalement imprévus. Ce n’est pas grave mais frustrant pour ce qui a été préparé sans venir sur la scène. C’est risqué quand on vient sur des sujets que l’on a moins préparé ou pas du tout. Il faut alors improviser. Ce n’est rien quand il s’agit de dossiers thématiques car il est bien rare qu’il y en ai d’absolument neuf et qui n’ai pas déjà donné à travailler dans un passé récent. Mais quand on vient sur des questions à la frontière des personnes et de la politique, c’est plus périlleux. Par exemple si la première dépêche qui est tombée portait sur ce que j’ai dit a propos de Strauss Kahn, je peux avouer que cela a été totalement improvisé quand aux formules utilisées. Je suis assez satisfait de la réplique et je n’y changerai rien s’il fallait y revenir. Mais je le signale pour la gourmandise des lecteurs de ce blog.

UN BON MOMENT

Mais ce « Grand Jury » RTL Le Figaro LCI a été un moment que j’ai apprécié parce qu’on y a pas mal parlé du fond. En particulier j’ai été ravi de pouvoir enfin une fois parler de politique industrielle grâce aux questions de Revel de LCI ! J’ai donc apprécié l’émission en dépit des erreurs que je me reproche d’y avoir fait : termes erronés, mots oubliés, raisonnements inachevés. Et en dépit des sujets que l’on n’a pas eu le temps de traiter comme la crise financière en Europe ou la question de la dette en France. Ce qui est réconfortant c’est le nombre des échos, mails et sms reçus en retour. Mais je reste sur ma faim a propos d’une question. Je veux donc y revenir. Il s’agit de la question de l’automobile. Je trouve que je n’ai pas su me donner le temps de développer mes arguments. Je refusais de me dire « d’accord avec Estrosi » pour la raison que cette façon de formuler ma pensée sur le sujet aurait dénaturé ma façon de voir les choses. Et comme je savais 070220102736qu’il n’y avait plus le temps de venir sur le fond du dossier, j’ai botté en touche. Quand Aphatie me demande si les voitures françaises doivent être fabriquées en France, « comme le dit Estrosi » je réponds « ca se discute ». Mais justement on n’a pas eu le temps d’en discuter. Ce qui se discute c’est ce que dis monsieur Estrosi. J’y viens donc.

FAITS ET MOUVEMENTS DE MENTONS

Ici je mets de côté le modèle de civilisation que portent l’automobile et son impact écologique. Je m’en tiens à la logique interne du dossier Commençons par rappeler l’enjeu de ce secteur sur l’emploi. La France est le quatrième producteur automobile mondial. La Chine vient en effet de nous prendre la troisième place. Ce secteur génère 2,5 millions d’emplois soit 10 % du total des emplois du pays. On décompte 700 000 emplois dans la production automobile en général entre les constructeurs et les équipementiers. A ceux là il faut ajouter 1,8 millions d’emploi qui en dépendent directement dans les garages, routes etc. On comprend pourquoi Estrosi se sent tenu de dire quelque chose, dans le style des mouvements de menton familiers à l’équipe Sarkozy. La réalité aurait mérité qu’on s’y arrête. A en croire l’UMP, Sarkozy et Estrosi auraient empêché la délocalisation de la production de la Clio IV vers la Turquie. Que vaut cet engagement ? Ce que valent les paroles de patrons et de d’UMP en général. Pas grand-chose. Car la production de la Clio 4 ne devrait commencer que dans 3 ans. D’ici là, Renault a donc le temps de changer d’avis. Comme l’avait fait Mittal en dépit de ses promesses à Sarkozy de sauver l’emploi à l’aciérie de Gandrange. D’autant que la délocalisation de la production des Clio (génération 3 actuellement) est déjà bien avancée. 60 % des Clio sont déjà fabriquées à Bursa en Turquie. Il s’y produit 175 000 voitures par an. Et il ne reste plus à Flins que 40 % de la production 125 000 voitures par an. Ce qu’ont obtenu Sarkozy et Estrosi, c’est donc juste le statu quo sur cette situation déjà très dégradée. Voila pourtant comment Claude Guéant sur Europe 1 le 16 janvier 2010 a présenté les choses : « La décision prise par Renault nous donne tous les apaisements. »Apaisés de tous les pays réjouissez-vous.

SARKOZY INVENTE L’EAU CHAUDE et FROIDE

 Ce n’est pas tout. Sarkozy aurait aussi obtenue davantage de Renault selon le même Claude Guéant toujours sur Europe 1 le 16 janvier 2010. Une prouesse pour celui qui avait oublié de prendre des actions et des sièges au conseil d’administration des banques quand il était en train de les gorger d’argent. Cette fois ci, changement de tableau. Il aurait obtenu « la proposition que désormais un représentant de l'Etat siège au comité stratégique de Renault » ! Quel exploit ! Malheureusement pour la crédibilité de monsieur Guéant: un tel comité stratégique existait déjà chez Renault. Il s’appelle Comité de stratégie internationale et il compte déjà un représentant de l’Etat en la personne de Catherine Bréchignac ! La pauvre ! Son patron l’a oublié ! 2videmement le ridicule était très grand. C’est sans doute pourquoi, histoire de jouer le jeu de la communication de l’Elysée, Renault a annoncé la création d’un nouveau comité stratégique … Mais attention, une précision fondamentale a été donnée : ce comité sera certainement rattaché ou fusionné avec celui qui existe déjà. Ouf ! On a frôlé la dépense inutile. De toute façon à quoi bon s’énerver. Renault a en effet précisé qu’il n’aurait qu’un rôle d’ « information et consultation ». Et nullement de décision. Les décisions sur la stratégie industrielle de Renault sont en effet prises ailleurs … aux Pays-Bas où se tient chaque mois le directoire de la holding Renault-Nissan. Sans l’Etat français qui n’est représenté que dans le conseil d’administration de Renault SA qui entérine ce que décide la holding mère.

ET LES AUTRES DELOCALISATIONS DE RENAULT

Cette affaire concernant la Clio n’est que l’arbre qui cache la forêt des délocalisations organisées par Renault, et sur lesquelles Sarkozy et Estrosi n’ont rien dit. En attestent deux exemples récents. Au Maroc d’abord. En 2008, Renault a signé un accord avec le Maroc pour construire une gigantesque usine sur 300 hectares à Tanger, pour 600 millions d’euros d’investissements. L’objectif étant de passer de 30 000 véhicules produits au Maroc à 200 000 puis 400 000 par an. Mais ces voitures ne seront pas destinées aux marocains. 90 % de la production, centrée sur la gamme économique Logan, sera destinée à l’exportation hors du Maroc. Renault a présenté ce projet comme ayant vocation à devenir « le site le plus compétitif du monde » pour le groupe. Ce n’est pas tout. Voici l’Inde ! Toujours en 2008, Renault a finalisé avec l’Inde un accord industriel pour construire une grande usine à Chennai pour sa filiale Nissan. Pour 780 millions d’euros d’investissements et un objectif de 400 000 véhicules produits par an. Et ces voitures ne sont pas seulement destinées au marché indien comme l’a indiqué le n°1 de Nissan lui-même : « l'Inde sera une nouvelle base d'export qui permettra à Nissan d'être compétitif dans la chaîne d'approvisionnement internationale. » Les premières voitures sont sorties de l’usine en janvier 2010. Estrosi ment donc ouvertement quand il affirme : « une voiture française, destinée à être vendue en France, doit être fabriquée en France ! » On comprend pourquoi je ne pouvais accepter, même pour une simplification de fin d’émission de me dire d’accord avec l’idée que les voitures françaises doivent être produites en France, « comme le dit monsieur Estrosi ».

L’EUROPE ? UNE NUISANCE PERMANENTE

De toutes les façons, quelques soit le mauvais coup, l’union Européenne, «qui protège » gnagni gnaga n’est jamais loin pour donner le coup fatal. La commission est le meilleur allié des délocalisateurs à la direction de la régie Renault. Dès l’annonce du Plan français d’aide à l’automobile, la Commission avait déclaré le 10 février 2009 que « toute obligation de garder une unité de production en France rendrait ces aides illégales ». Et à l’issue du Sommet européen du 2 mars 2009, la Commission s’était réjouie d’avoir obtenu de la France que « les conventions de prêt avec les constructeurs automobiles ne contiennent aucune condition relevant de la localisation de leurs activités en France. » En clair : au nom de la libre concurrence, les constructeurs doivent avoir le droit de délocaliser. C’est ce que Nelly Kroes, la commissaire à la concurrence a encore rappelé à la France début janvier 2010. Un zèle libéral qui lui vaut d’être promue vice-présidente dans la nouvelle commission Baroso. Celle que viennent d’investir… les députés européens de l’UMP !

LES FRANCAIS ONT DES DROITS SUR RENAULT !

L’argent public des français est fortement mis à contribution dans Renault. Cela nous donne des droits. L’Etat possède encore 15 % du capital de Renault et il dispose de 18 % des droits de vote. Deux administrateurs de l’Etat siègent pour cela au Conseil d’administration de Renault. L’Etat est donc le premier actionnaire de Renault. Pour mémoire, la part de l’Etat était majoritaire jusqu’en 1996. Là, l’excellent monsieur a bradé les avoirs de l’Etat en le faisant passer de 54 % à 46 %). Puis les gouvernements de droite ont encore réduit la part de l’Etat en 2002 et 2003 en la faisant alors descendre de 28 % à 15 %. Par contre, 4 milliards d’euros d’aides ont été versés par l’Etat en 2009, sous forme d’avances remboursables à Renault. L’entreprise et ses actionnaires privés peuvent encore dire merci pour les 500 millions d’euros de primes à la casse payées par l’Etat en 2009 puisque Renault en est un des principaux bénéficiaires. Surement aussi qu’ils auront une pensée émue pour les braves gens qui vont payer à leur place les 300 millions d’euros que Renault va économiser en 2010 grâce à la suppression de la taxe professionnelle.

LE PILLAGE DES FRANCAIS

En dépit de toutes ces participations publiques, l’influence stratégique de l’Etat sur Renault est quasi nulle, alors qu’elle devrait contribuer à réorienter ses productions. Notamment pour tenir compte de la crise écologique. Et ce serait l’occasion de voir un vrai débat a propos du véhicule individuel de l’avenir. Sans autre forme de procès il semble convenu que ce soit la voiture électrique qui ait les faveurs de l’Etat et de la firme… Le moins qu’on puisse dire c’est ça se discute. Pourtant l’Etat a subventionné la future voiture électrique de Renault, la Zoé. Une fois de plus sans avoir aucune garantie à propos de la localisation de l’activité. Et pas de petites sommes ! 100 millions d’euros en capital, 150 millions pour la chaîne de fabrication des batteries, sans parler du bonus fiscal de 5 000 euros qui sera offert à l’achat. Or même si la Zoé doit être assemblée à Flins, Renault avait prévu de produire l’essentiel de ses composants en dehors de France. Et Estrosi n’a obtenu qu’un engagement pour que 60 % des composants viennent de France … ce qui veut dire que près de la moitié seront produits à l’étranger ! Un comble pour un projet subventionné par les français.

LE DUMPING DE RENAULT

Les aides de l’Etat n’ont rien changé à la stratégie de dumping de Renault. Le plan de 6 000 suppressions d’emplois annoncé en 2008 n’a pas été remis en cause, alors même que l’entreprise est bénéficiaire ! Sournoisement, Renault considère qu’il n’a aucun compte à rendre à l’Etat sur sa mise en œuvre car officiellement le plan a été lancé avant que Renault reçoive les aides. Rusé, non ? Pire, Renault a provisionné 600 millions d’euros de stocks options dans ses comptes 2008, à distribuer à ses plus hauts cadres et dirigeants, alors que les salaires ouvriers de l’entreprise ont chuté en moyenne de 15 % en 2008 du fait du chômage partiel. Et l’entreprise exige par-dessus le marché des syndicats le gel des salaires pour 3 ans, l’allongement du temps de travail et de nouvelles mesures de flexibilité. Le tout pour remplir l’objectif d’être «être le constructeur généraliste européen le plus rentable ». Face à cela quel crédit donner à ce que promet Etrosi ? Aucun bien sur.


654 commentaires à “Néron, le téméraire et même Estrosi!”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1114 »

  1. 151
    Darthé-Payan dit:

    @Jennifer
    Mais que dit Marx. Il dit que le capitalisme est un progrès par rapport au féodalisme. Comme ce dernier était un progrès par rapport aux sociétés antiques sans remonter aux premières sociétés primitives. Il parle aussi du rôle irremplaçable de la bourgeoisie. Il parle du rôle éminemment révolutionnaire de la bourgeoisie.

    Denis Collin, l'explique fort bien dans son livre "Le Cauchemar de Marx".

    Le capitalisme effectue une première appropriation collective en transformant la propriété individuelle capitaliste en propriété sociale capitaliste. D'ailleurs dans la comptabilité on parle de capital social pour le capital apporté par les actionnaires. On parle de part sociale car Marx décrit fort bien dans le Capital le processus de progrès du capitalisme qui émancipe le capitaliste de la rente en s'associant. Et oui !

    Qui pourrait nier que le salarié (malgré l'exploitation etc...) est quand même mieux loti et moins asservi que le serf du moyen âge ? Donc le capitalisme a quelque part émanciper ce que est l'homme producteur. Sinon, pourquoi le développement des forces productives, la division internationale du travail, la force de travail, etc...). Mais comme tout système il émancipe et exploite ainsi vont les constructions humaines et dures lois de l'argent et de la domination de l'homme sur l'homme.

    Si n'y avait pas eu le capitalisme peut-être n'y aurait jamais eu des Marx, de Engels, des Jaurès...

    Et ce que je peux te dire c'est que Marx est le produit de l'école et de l'université allemende qui apportait par ses lumières l'émancipation de son peuple que se soit par l'idéal d'un projet, les humanités ou les sciences et ceci malgré la repression des mouvements sociaux, intellectuels.

    La Gaule fut colonisée par L'empire Romain. Qui peut nier que ce que les Romains nous ont apportés (et pourtant ils en ont massacré des Gaulois et d'autres peuples sur les rives de la Méditerranée) à la gaule ont fait évolué, civilisé et marqué le premier saut de l'émancipation de l'époque. Nous en sommes les héritiers comme de la créativité et des humanités greques. Francs, Germains, Helvètes aussi nous ont occupés et nous ont fait payé un lourd tribu humain et pourtant ils nous apportés de belles choses. Sans oublier les Vikings qui fondèrent la Normandie car les Vinkings c'étaient les Normands.

    Les Arabes ont colonisé une partie de l'Europe méditerranéenne et l'Afrique. Qui peut nier que qu'ils ont apporté à l'Afrique et à l'Europe quelque chose d'irremplaçable comme en Espagne ? et pourtant en Afrique, les Arabes ont colonisés et eurent des esclaves. Comme nous puissances royales et religieuses nous avons eu nos esclaves et engage la traite des "noirs". Mais la richesse de la culture arabe, l'esprit humaniste tellement affirmé font que cette richesse nous apporte beaucoup et sont au même titre que l'apport irremplaçable de la culture gréco-romaine les fondements de notre patrimoine historique, culturel, philosophique, scientifique, artistique et monumental.

    Je pense que toute ces civilisations, ces cultures nous ont apportés (et bien souvent sous la forme de colonisation) et font de nous des êtres épris de cette richesse de pensée et de culture.

    La résistance française a été héroîque, patriote, internationaliste et épris des Lumières et pourtant l'Historien ne nie pas qu'il y a eu des exécutions sommaires, des règlements de comptes qui font une tâche sur cette résistance à qui l'on doit notre liberté et notre vie aujourd'hui.

    Jennifer, tu réduis tout à ton point de vue et tu réduis l'Histoire à ta position politique.

    As-tu lu ce dit JL M sur la guerre d'Algérie (intervention à la tribune du Sénat en 1999) et dont un extrait est dans son livre "Causes républicaines" ? Il parle de guerre civile en parlant de la Guerre d'Algérie. Ce que je disais l'autre fois en utilisant d'autres mot "Que la France faisait la guerre à une partie de son peuple " oui, en Algérie la France a fait la guerre à son propre peuple. Ce qui faisait de cette guerre, une guerre d'un autre âge. Une guerre absurde et perdue d'avance pour la République comme le dit très bien JL M dans son intervention. Oui la guerre d'Algérie était perdu d'avance car la Républqiue faisait la guerre à son propre peuple. Bref, la République se faisait la guerre à elle même.

    Je reviens au manifeste Jacobin que manifestement tu lis à l'envers ou alors tu as l'esprit tordu.

    Oui, ce manifeste prone l'universalisme et souhaite que la France rayonne de nouveau par sa culture, sa langue, la francophonie, par l'apport de sa création et de son progrès social, scientifique et humain. La république universelle pronent l'émancipation des peuples et le développement partagé.

    Que proposes-tu à la place ?

    Pour finir, et j'en reviens à la fois au manifeste jacobin et à l'apport émancipateur de la colonisation.

    Comment se fait-il que Césaire, Senghor, et tant d'autres défendent ou défendèrent la culture française, la langue française, la francophonie, les idéaux de la révolution française et de la république. Oui comment se fait-ils qu'ils défendent ou défendèrent alors qu'ils ont été opprimés, meurtris, exploités et révoltés ? Oui comment se fait-il qu'il défendent ou défendèrent la république française ? Ne croyait-il pas quelque part au projet émancipateur de la république française épris des Lumières et de la Révolution française et cela malgrè la colonisation qui les fera aussi devenir des êtres libres et débout gràce à leur combat mais aussi parce que la république colonisatrice ne pouvait survivre à elle même quand émancipant son peuple.

    La révolution russe, les Bolchéviks ont été des émancipateurs et des oppresseurs de leur peuple. Et oui, et cela avant Staline ?

    Rien n'est simple et l'Histoire n'est pas tout blanc ou tout noir. Elle est grise.

  2. 152
    Darthé-Payan dit:

    @ Milena

    As-tu lu le livre de C.L.R. JAMES'Les Jacobins noirs" Toussaint Louverture et la Révolution de Saint Domingue ?

    Tu en serais suprise ?

    L'auteur parle du rôle irremplaçable de la France des Lumières malgré les colonies, malgré l'empire. Toussaint Louverture jacobin fidèle à la révolution française et à la République Française, combattant de l'émancipation des noirs et de la défaite des armées napoléoniennes en 1804 permis la création du premier Etat "noir" d'Haïti.

    Il parle aussi des questions de propriété, du foncier etc.. bcp de choses.

    A lire d'urgence pour éviter tes inepties.

    Il est tard et je vais me coucher. Bonne nuit à tous.

  3. 153
    Hold-up dit:

    @ Milena

    Merci pour ton intervention si bien exprimée (j’espère que tu entendras le ton sarcastique de mon commentaire)…

  4. 154
    abenmerdealors dit:

    Des chercheurs ont étudié 304 reportages de la BBC diffusés entre 1998 et 2008 et ont trouvé que seuls trois de ces articles mentionnaient un aspect positif quelconque de la politique de l’administration Chávez.

    Veinards les engliches : chez nous c'est zéro

    Une décennie de propagande ou Comment la BBC (dés)informe sur le Venezuela

  5. 155
    Hold-up dit:

    @ Milena

    "C’est bien facile de dire de deux femmes qu’elles utilisent un langage émotif: c’est bien stéréotypique, mais ça ne va pas bien loin. "

    N'importe quoi tes propos, je parlais plus généralement - le côté " émotif " je l'ai parfois souvent, trop à mon goût, ça n'aide pas toujours à y voir clair. Je parlais des interventions façon cavalerie sabre au clair !
    C'est une perle tes paroles. C'est toi qui a une vision figé des mecs style XIX° siècle !
    Je parlais pour tout le monde !
    Quand tout de suite on tire à boulets rouges sur le NPA sans reconsidérer point par point l'information, quand on crache sur une mairie PC sans connaître les tenants et les aboutissants et la réalité du terrain, on joue l'émotion
    contre le raisonnement. On tire son colt avant de se poser la question si on a vraiment raison de tirer. Lorsque nos principes nous aveuglent face à une situation inédite difficile à penser dans le feu de l'évènement !

    Amis de la caricature bonsoir ! Trop de subtilités là...n'en jetez plus !

  6. 156
    André Assiétoi dit:

    Aux prétendus hommes de gauche qui reprennent à leur compte les arguments flicardiers pour justifier qu'on jette des personnes à la rue, sous la neige, voici ce qu'ont trouvé les flics lors d'une perquise il y a 15 jours au squat de Bagnolet : 2 barettes de shit et 1500 € en liquide. Pour 40 personnes présentes sur place. C'est sûr que ça mérite la réaction héroïque de la mairie de Bagnolet contre ce foyer du grand banditisme.
    Rien n'a changé depuis le bulldozer de Vitry ! Stal un jour, stal toujours !
    Vous me faites gerber en justifiant ces saloperies.

    Ça, plus l'affaire du foulard, je commence à comprendre pourquoi la pente naturelle, pour certains prétendus partisans de "la rupture", c'est de vite rejoindre le PS. Chassez le naturel...

  7. 157
    Hold-up dit:

    @André Assiétoi

    Je ne cautionne rien pour ma part, je n'ai pas d'informations précises. On parle de quoi là ? Je m'informe ok et on en reparle. Sur les principes je suis bien d'accord avec toi si ces personnes n'ont pas été relogé ailleurs ! Évidemment !
    Mais c'est pas nouveau qu'en France on laisse crever les pauvres. La mairie PC ? Ouais, c'est sûr que si on a créée le Front de Gauche c'est pas pour devenir des gestionnaires au front froid ni des chiens. Si la mairie et la préfecture qui ont d'après ce que j'en lis sur le blog travaillé "des mois sur la question" n'ont au final que trouvé
    l'Hiver et la rue comme solution, c'est sûr qu'on peut pas appeler ça des réunions de travail mais bien un guet-apens.
    (En ce qui concerne le PS : jamais plus.) T'es dans quel parti toi ? Au PG ou au NPA ?

  8. 158
    André Assiétoi dit:

    Je suis nulle part. La forme "parti" a montré ses limites. Sinon dans une coordination. Et j'ai participé à suffisamment d'occupations de lieu pour pouvoir dire que les flics n'interviennent que lorsque le proprio a réclamé l'intervention. La mairie PC ne peut pas s'abriter derrière la Préfecture, c'est elle qui a ordonné la manœuvre.
    Ça rappelle furieusement l'affaire du bulldozer de Vitry (les plus anciens savent de quoi je veux parler). Déjà, il essayait de se justifier en disant "que la droite les accueille". Bien entendu, le message était inaudible parce qu'on attendait justement des cocos qu'ils ne se comportent pas comme la droite. Le PCF l'a payé à l'époque, il va continuer à le payer aujourd'hui. S'il veut se suicider en devenant l'aile droite de l'UMP, c'est son affaire.

  9. 159
    lola dit:

    "Sans doute plus important encore : Olivier Besancenot demandant à une femme voilée de porter les couleurs de son parti, aux prochaines élections régionales, en Provence Alpes Côte d’Azur. Cette décision est odieuse à trois titres. Parce qu’elle contrevient aux principes de laïcité qui, quelque avis que l’on ait sur le principe de la loi sur la Burqa qui agite l’opinion depuis quelques semaines, prescrit qu’il y a un espace au moins, celui où s’exprime et, plus encore, où s’élabore, se façonne, s’exprime, la citoyenneté où ce type de « signe » n’a certainement pas sa place. Parce qu’elle est une gifle, ensuite, à toutes les femmes qui croyaient avoir compris qu’elles étaient désormais, en tout cas en France, les égales absolues des hommes et que leur visage était donc un visage, un vrai visage, pas un objet de scandale, pas un désordre qu’il faudrait maîtriser, pas un outrage que l’on ne saurait voir et qu’il conviendrait de dissimuler, pas une impureté. Et puis elle est odieuse, enfin, parce qu’elle est un outrage, pour le coup, à toutes les femmes qui, hors de France et, en particulier, dans les pays à majorité musulmane, luttent à visage découvert contre une prescription dont elles savent bien, elles, qu’elle n’est pas religieuse mais politique, de part en part politique et complice, en l’espèce, des plus effroyables tyrannies – comment concilier le souci du monde, voire la solidarité avec les femmes qui, en ce moment même, défilent dans les rues de Téhéran, si l’on consent, ici, à cautionner et même à promouvoir les emblèmes de la politique contre laquelle elles se révoltent ? La laïcité, le féminisme et l’internationalisme furent le cœur de l’extrême gauche du temps où elle avait une âme. C’est à cela, c’est à ces trois principes, donc au meilleur de sa mémoire, que tournent aujourd’hui le dos ses pâles et abusifs héritiers."

    Bernard-Henri Lévy

  10. 160
    Hold-up dit:

    Bon ben oui j'ai trouvé cette information, y'a pas grand chose à rajouter que ce que tu dis depuis 24 heures " "Andréassiétoi ", tu as raison c'est dégueulasse et rien ne peut venir " rationnaliser " l'action d'expulsion en cette époque. Que te dire : C'est la honte!

    http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/article/bagnolet-pas-de-treve-hivernale-pour-les-squatters/

    La presse se fait des gorges chaudes et ressort les " Budozers " du passé. Humainement c'est crapuleux et pour
    la communication du Front de Gauche c'est à chier. LE PC a décridibiliser le maire PC de Bagnolet en condamnant cette expulsion. Il faut vire trouver Un entrepot, une grande maison pour les loger, plusieurs lieux de solidarité dans les environs de la ville ou ailleurs. La mairie doit se bouger, le PG de là -bas aussi, les associations doivent déja être sur le pied de guerre j'imagine.

    1 / il va falloir nous même redevenir des points d'herbergement solidire provisoire en faisant des chaînes de la Fraternité dans toute la France avec organisation centralisé d'un reseau d'adresse ou des camarades peuvent aider ces personnes. Une charte d'hébergement dans toute la France chez les particuliers pour séjours provisoires en attendant mieux.

    2/ 63 % des français sont d'accord pour une loi de réquisitionner des appartements fermés pour cause de spéculation pendant des décennies.Deposons une loi de réquisitionnement des logements vaquant; - associons- nous à nos actions PG; avec "Jeudi noir " pour comprendre comme ça se passe.

  11. 161
    ArtDesChoix dit:

    Ce forum est très intéressant, visiblement Renault pourrait délocaliser sur la Lune, cela ne ferait réagir personne ici...

    Plus sérieusement, je cherche des infos sur la délocalisation d'une partie des bureaux d'études de Renault en Roumanie. Quelqu'un peut t'il me trouver des infos sur le web?

  12. 162
    André Assiétoi dit:

    Précision (message précédent)

    "Déjà, il essayait de se justifier en disant « que la droite les accueille »"

    J'ai oublié de dire, pour les plus jeunes, à Vitry, il s'agissait de la destruction d'un foyer de travailleurs maliens par un commando d'une cinquantaine de militants "communistes" (les guillemets s'imposent).
    Images ici. Comme aujourd'hui, c'était en plein hiver. C'était fin décembre 80. Inutile de dire que le PCF l'a payé aux élections suivantes. Marchais a fait le pire score du PCF aux Présidentielles (remarquez, le même score aujourd'hui serait considéré comme un triomphe).

  13. 163
    lola dit:

    « Mme Aubry », Ilhem, « Mme Vichnievsky » : Cherchez L’Intruse
    par Sébastien Fontenelle

    "Je sais pas si tu connais Sylvia Zappi ?

    Elle est journaliste.

    Au Monde.

    Et alors, il lui est arrivé quelque chose d’un peu ballot : durant qu’elle écrivait un papier sur le vif (et burlesque) embarras que suscite la candidature d’Ilhem Moussaid au sein de la direction du NPA, elle a tout d’un coup perdu le nom de famille de « la jeune femme voilée » (comme dit Le Monde).

    Sylvia Zappi, pourtant, connaît ce nom, puisqu’elle mentionne, dès le début de son papier que « la direction du NPA a fini par répondre à la fronde interne déclenchée par la candidature d’Ilhem Moussaid ».

    (Ça l’inquiétait, Sylvia Zappi, que la direction du NPA reste sans répondre.)

    Mais après ça, « la jeune femme voilée » devient Ilhem, tout court : Moussaid n’apparaît plus.

    Ilhem une fois, Ilhem deux fois, Ilhem trois fois, Ilhem quatre fois : son nom de famille a bel et bien disparu.

    Par comparaison, dans le même papier de Sylvia Zappi : Olivier Besancenot reste Olivier Besancenot, cependant qu’Alain Krivine devient « M. Krivine », puis redevient Alain Krivine.

    Ces deux-là conservent leurs noms.

    Eux.

    Dans le même numéro du Monde (celui d’hier soir), je trouve un papier sur « la métamorphose de Martine Aubry ».

    Voilà qui est fort cool, et tombe à pic, me dis-je : je vais tout de suite pouvoir vérifier si Le Monde appelle Martine Aubry par son prénom, comme Le Monde fait avec Ilhem Moussaid.

    Ben, tu sais quoi ?

    Non.

    Le Monde l’appelle : « Mme Aubry ».

    « Mme Aubry » par-ci, « Mme Aubry » par-là, et vazi que « Mme Aubry » apparaît comme « une "présidentiable" de plus en plus crédible ».

    Fermement décidé à mener jusqu’à son terme ma courageuse investigation (moustachue), je vérifie dans le numéro suivant du Monde (celui de ce soir, donc, ça serait bien que tu suives un peu), où se trouve un papier sur Laurence Vichnievsky, « tête de liste d’Europe Écologie » en PACA, si des fois elle deviendrait, quant à elle, Laurence, de la même façon qu’Ilhem Moussaid est devenue Ilhem ?

    Neuuuuun : elle devient « Mme Vichnievsky ».

    En somme, dans Le Monde : y a guère que « la jeune femme voilée », qui n’est pas une Mme - ou une Mlle, tiens -, et qu’on appelle par son prénom.

    Et ça, tu vois : c’est à mon avis un signe.

    Ostentatoire, il va de soi."

  14. 164
    bastille dit:

    @Annie post 127 :

    Permets moi t’apporter une ou deux précisions relativement à l’UE : la commission européenne (et c’est là où réside toute l’hypocrisie) ne demande jamais expressément la privatisation des services publics, ça c’est le travail des gouvernements ou parlements s’ils le décident. D’ailleurs, l’UE reconnaît l’existence des SIG, les « Services d’Intérêt Général » et c’est là où ils sont roués parce que, dans tous les cas, le principe absolu de « concurrence libre et non faussé » présent depuis le traité de Rome, même si à l’époque ils n’avaient pas les moyens politiques de le faire appliquer (ils construisaient les fondements pour l’avenir), doit s’appliquer, ce qui signifie :
    - un SIG peut exister mais il ressort du régime commun de la concurrence et peut donc être aussi rendu par une entreprise purement privée...
    - un Etat peut fort bien garder, s’il le souhaite, la forme publique de propriété d’un service public mais doit réglementer pour que la concurrence puisse s’installer laquelle ne se gênera pas pour écrémer ce qui est rentable, laissant au service public ce qui est déficitaire ou peu rentable, laissant au citoyen une addition d’autant plus forte qu’est l’inégalité fiscale.
    - ce que Bruxelles interdit formellement, c’est, au nom de la concurrence libre et non faussée, la substance même du service public, à tort appelé à la « française » : droits exclusifs (monopole), subventionnement y compris indirect, entendre par là, la péréquation tarifaire qui permet l’égalité du citoyen.
    C’est ainsi que la simple application républicaine de ces principes suffirait à sortir dans les faits et très certainement de l’UE elle-même un pays qui les appliquerait.

  15. 165
    André Assiétoi dit:

    Légalement, le maire "communiste" de Bagnolet a raison :

    "Le maire de Bagnolet a estimé que la trêve hivernale ne pouvait s'appliquer aux "occupants sans droits ni titre", ce qui a provoqué jeudi la colère du NPA. "Aujourd'hui, les hommes, les femmes se retrouvent tous et toutes sous des tentes alors que la température ne cesse de baisser", déplore le parti, qui "exige leur relogement immédiat"."

    http://www.lejdd.fr/Politique/Depeches/Expulsion-Bagnolet-Le-NPA-scandalise-171807/

    Oui, si on considère la loi bourgeoise, la mairie communiste est parfaitement dans son droit.
    Sur le plan politique et humain, c'est peut-être pas tout à fait la même chanson.
    La nuit dernière, la température est descendue jusque - 9°.
    Mais puisqu'on vous dit que tout est légal...

  16. 166
    4 Août dit:

    @ Hold-Up

    T'avais envi de te faire fouetter hier soir, hein !

    Tiens, cadeau: "Beaucoup de personnes pensent en noir et blanc, c'est à dire de façon binaire: bien ou mal, vrai ou faux, 1 ou 0. Les conséquences du mode de pensée binaire sont le dualisme, l'absence de nuances, l'intolérance, et finalement la violence et les guerres.

    Un progrès réalisé par de plus en plus de personnes consiste à penser en "niveaux de gris", c'est à dire à distinguer des nuances entre les opposés. Des nuances de gris apparaissent alors entre le noir et le blanc. Cela permet à la réflexion de devenir un peu plus subtile, et aussi, un peu plus proche de la vérité.

    Mais l'idéal est de parvenir à voir la réalité EN COULEUR.

    Il ne reste plus ensuite qu'à augmenter la précision de notre représentation de la réalité (la "résolution" de l'image), afin de percevoir le monde avec toutes ses nuances, sa complexité, et sa beauté."

    http://www.syti.net/MindVision/MindVision1.html

  17. 167
    Annie dit:

    @Bastille post 162 : tu fais bien d'apporter ces précisions, j'ai surtout fait vite, mais effectivement, l'UE "garantit" l'existence de SIG. Néanmoins, il nous appartient d'éclairer nos concitoyens sur l'hypocrisie du procédé, qui amène juste à avoir des entreprises pour les SIG offrant des prestations de service à la totalité des personnes vivant dans un pays, considérés comme des clients et non plus comme des usagers citoyens, et le recours massif à la sous-traitance et à la délégation.

  18. 168
    marj dit:

    @165

    L'histoire de l'expulsion des occupants du squatt de Bagnolet apparait de plus en plus comme ce qu'elle est (dixit Mélenchon et c'est de plus en plus ce que je pensais): une manoeuvre de la droite via la préfecture pour discréditer la mairie communiste et lui faire porter le chapeau...pendant ce temps des élus UMP vont soutenir les squatters, on croit rêver ! La tactique est assez éculée mais ça n'empêche pas, certains, à gauche, de sauter sur l'occasion pour bouffer du PC !

  19. 169
    BA dit:

    La Grèce va s’inviter dans l’existence quotidienne des usagers de la Banque Postale.
    La Banque Postale n’a plus d’argent pour maintenir ses bureaux dans les petits villages français.
    La Banque Postale ferme ses bureaux dans les campagnes.
    La Banque Postale ferme ses bureaux dans les banlieues difficiles.
    La Banque Postale embauche de moins en moins de facteurs, de moins en moins de guichetiers, etc.
    La Banque Postale ne peut plus fournir aux Français un service public pour tous, sur tout le territoire, …
    … et nos dirigeants politiques vont obliger la Banque Postale à acheter des milliards d’euros d’obligations grecques ?
    Ah bon ?
    La Banque Postale n’est plus un service public ? La Banque Postale ne doit plus remplir une mission de service public ?
    Maintenant, c’est ça, la nouvelle mission de la Banque Postale ?
    Acheter des obligations grecques ?
    C’est-à-dire acheter des obligations pourries.

    Cette information est un scandale :

    « Des achats d’obligations grecques par des banques publiques de la zone euro sont l’une des options à l’étude dans le plan d’aide de l’Union européenne à la Grèce, a déclaré jeudi une source de l’UE au fait des discussions. »

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE61A22W20100211

  20. 170
    charlie dit:

    Une propagande massive anti-Frêche s'abat sur le Languedoc-Roussillon.
    Tous les citoyens de cette région ont reçu ceci dans leur boîte aux lettres :
    " G.Frêche le candidat qui prend ses électeurs pour des cons !
    moi quand je fais campagne, (...) je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse.
    Les lycééns et proviseurs, des connards qui ne disent pas merci !
    Les vieux ? ils marchent à la boîte de chocolats !
    Le peuple, je vous emm****.
    Pour écarter G.Frêche, votez ! "
    signé le collectif pour le respect des citoyens en Languedoc-Roussillon
    Tiens donc, ce collectif vient de naître ? Qui est derrière ça ? On ne sait pas, ils disent " votez", mais pour qui ?
    Même pas le courage de se présenter et de s'assumer, quelle bassesse !
    Je vote front de gauche ici, mais le matraquage de Frêche, les magouilles etc etc..c'est à vomir.
    L'affiche que l'on a reçu est maintenant placcardée partout. Personne ne l'attaque sur son bilan, parce qu'il n'y a pas grand chose à critiquer, alors on s'en prend au personnage. Grande gueule, certes, mais pas faux-cul !
    69% des gens sont satisfaits de la gestion de la région, et ça en fait chier plus d'un. A commencer par une certaine Martine...
    La campagne ici devient nauséabonde. Dommage, le meeting de Montpellier était bien...
    En attendant, votez fgd, votez Revol !

  21. 171
    4 Août dit:

    "Nous avons franchi un cap.

    En 2008, la faillite d’une méga banque comme Lehman Brothers était impensable.

    En 2009, lorsque nous évoquions la possible la faillite d’un Etat on nous riait au nez. Plus maintenant.

    La crise a changé de dimension. Elle est passée de crise de l’endettement privé à crise de l’endettement public.

    Nous passons du subprime au sovereign.

    Vérifiez les clauses de sortie de vos contrats d’assurance vie en euro.

    Evitez absolument les obligations d’Etat, n’enfermez pas votre épargne dans des produits où l’on vous tient captif. Restez liquide et mobile."

    http://www.moneyweek.fr/20100219146/conseils/economies/grece-euro-zone-piigs/

  22. 172
    Pierre L dit:

    à André Assiétoi

    dites donc, vous, là, z'allez vite m'apprendre ça par cœur :

    - Le PCF est parfait.
    - Si il y a imperfection c'est la faute de :
    .la droite
    .l'extrême gauche
    .autres
    - Le PCF à le monopole du communisme donc :
    .il n'existe pas de communiste hors du PCF
    .toute critique du PCF relève de l'anticommunisme
    - Le PCF est le seul représentant de la classe ouvrière donc :
    .dénigrer le Parti c'est dénigrer la classe ouvrière
    - Il n'y a plus de staliniens au PCF.

  23. 173
    marc.malesherbes dit:

    @ Descartes

    sur le nucléaire (post 142)

    merci d'avoir pris la peine de me répondre

    rien à rajouter, sauf une remarque de détail (coupeur de cheveux en quatre) (voir ci-dessous)

    nb: vous écrivez
    " [...] Avec ce genre d’argumentation, on ne pourrait jamais construire un hôpital Après tout, qui te garantit que les précautions prises pour éviter la diffusion des maladies contagieuses sont efficaces ? [...]"
    la différence avec notre sujet, c'est qu'on construit et utilise de nombreux hopitaux, en France et à l'étranger, que l'on connaît assez bien la diffusion des "maladies contagieuses" (ne serait-ce que le staphilocoque doré); qu'aucun hôpital n'en est épargné, et que les dommages et morts consécutifs sont assez bien connus (il y eu un rapport récent sur le sujet, je crois; ma femme en particulier à la suite d'un acte chirurgical a eu une septicémie généralisée; huit jours d'hôpital supplémentaires; elle s'en est sortie, ouf !). On peut dire que c'est encore un cas ou la société implicitement admet un "prix" de la vie humaine. Ainsi, hospitalisé moi-même pour un banal accident de ski (pose de broches etc..), je n'ai jamais vu le personnel soignant se laver les mains, même avant des interventions "invasives". Mais je reconnais que "se laver les mains" a un coût, et que cela peut bien se passer (je n'ai pas eu d'infections).

  24. 174
    langue-rouge dit:

    @marj post 168
    C'est la mairie communiste de Bagnolet qui a décidé de demander l'expulsion aux flics. Cet immeuble lui appartient et il n'y a que le propriétaire qui ait le pouvoir de demander l'intervention de la police.
    Donc c'est innacceptable de la part de la mairie communiste de Bagnolet.

    Maintenant, je suis conscient que cette décision n'engage directement que les communistes de Bagnolet. Le PCF quelque soient ses hésitations n'est pas nationalement responsable d'une décision locale. Mais il doit assumer quitte à se désolidariser de la mairie de Bagnolet.

  25. 175
    saulcy dit:

    Entre gérer et protester, il faut choisir :

    "Tollé après l'évacuation d'un immeuble à Bagnolet
    Les associations, le Parti communiste et le Parti de gauche, dénoncent l'expulsion en plein hiver de squatteurs qui occupaient un immeuble de la ville. Bien que la mairie soit dirigée par le communiste Marc Everbercq, le PCF a dénoncé "des méthodes d'un autre âge".
    Je ne suis pas sur que l'électeur comprenne grand-chose à la politique du PCF....

  26. 176
    pichenette dit:

    Beaucoup de focalisations dans les propos qui ne conduisent qu'à s'écarter de l'essentiel. Admettre que dans toute situation analysée, une infime partie se démarque du reste, ou si l'on veut on peut raisonner en terme de probabilité, que dans un parti dont les doctrines sont claires, il y a des couacs qui ne doivent être utilisés que par les opposants.
    Les bons choix énergétiques étant faits, en ayant privilégié les économies (réduire les déplacements inutiles,..isoler les bâtisses, en premier lieu les bâtiments publics, utilser les énergies renouvelables (ne pas focaliser sur le dioxyde de carbone aimé des si chers végétaux qu'ils savent plus intelligemment que nous transformer), donc disons régionnalement parlant les énergies les mieux adaptées au coin (cela aussi me fait penser au p'ti coin, ya aussi à dire),
    passer à la question de l'eau, des déchets, de l'agriculture.
    Et là les innovations vont créer des emplois adaptés à une qualité de vie autour de lieux de cultures, de véritables communications, de contacts permettant la compréhension de l'autre hors écrans.
    Les écrans d'ordi où les surfers sont au sec ne sont ils pas des burquas?

  27. 177
    Pulchérie D dit:

    @ jean ai marre (103)

    Lorsque j’ai fait mes premières études de chimie, j’ai eu comme manuel :
    « Thermodynamique. Equilibres chimiques »,par Ficini, Lumbroso-Bader et Depezay,
    publié chez Hermann, Paris, 1969.
    P. 35, on peut lire :
    « L’énergie interne d’un gaz parfait ne dépend que de sa température. »
    Suit une démonstration de 12 lignes.
    Puis : « L’énergie interne des produits obtenus lors de la réaction à volumr constant est, d’après la loi de Joule, égale à l’énergie interne des produits obtenus lors de la réaction effectuée à pression constante, la température étant identique ».
    C’était la conception de 1969.

    Plus tard (1972), allait paraître une très volumineuse
    Encyclopédie internationale des sciences et des techniques, dix volumes in octavo, 900 à 1000 pages chacun, texte sur deux colonnes.
    Le Comité de patronage était impressionnant : Robert Courrier, président de l’Acad. De Médecine, Alfred Kastler, Prix Nobel, Louis Néel, Prix Nobel, André Lwoff, Prix Nobel, Francis Perin, ancien haut commissaiure à l’énergie atomique., Pierre Auger et plusieurs autres personnalités française.

    Si vous ouvrez le volume VII, vous pourrez lire, pp. 200 et 201 :
    Joule, loi de
    Déterminée expérimentalement et énoncée par J.P. Joule en 1841, la loi de Joule exprime que, lorsqu’un courant électrique constant parcourt un conducteur métallique, la chaleur Q dégagée pendant un certain temps t est porportionnelle au produit de la résistance électrique du conducteur R par le carré de l’intensité I du courant.
    Les Presses de la Cité, Paris 1972, volume VII, p. 200-201.

    Ce n’est que plus récemment qu’on a complété ces notions de thermodynamique données aux étudiants en distinguant deux lois, là où on n’en connaissait qu’une.
    Si vous cherchez sur Wikipédia Loi de Joule, vous ne trouverez plus que cette double distinction.
    dieucartes s’est précipité pour savoir ce qu’était la loi de Joule, et a cru démontrer l’ignorance de son interlocuteur en constatant qu’il y avait deux lois.

    Des études commencées plutôt auraient rabaissé sa jactance, il aurait su qu’il y a une trentaine d’années, on citait classiquement LA loi de Joule et ne se serait pas moqué.
    Evidemment, l’esprit pion et la mentalité cuistre s’indignent que Joule soit écrit avec une minuscule,
    lorsqu’il s’agit de sa loi et non de l’unité à laquelle on lui a donné son nom. Et ajouter la terminaison s (Joules), quel scandale.
    dieukartes est un autodidacte aux prises avec Wikipédia, ; ce n’est pas un défaut, nous somes tous plus ou moins autodidacte en quelque chose ; mais c’est un autodidacte vaniteux comme un dictateur chilien.

  28. 178
    Thaumasios dit:

    Darthé-Payan dit:
    11 février 2010 à 20h42

    @ Jennifer

    Oui la colonisation a été terrible mais aussi émancipatrice.

    Bon, ben, ça y est. On tient notre preuve. Darthé-Payan raconte n'importe quoi…

  29. 179
    Pulchérie D dit:

    Correction au p.176.
    Dernière ligne : autodidactes en quelque chose

  30. 180
    Michel Matain dit:

    "Oui la colonisation a été terrible mais aussi émancipatrice."

    Dans le genre on pourrait écrire :

    Oui le nazisme a été terrible mais aussi émancipateur

    Car grace à lui nous avons eu Primo Levi, Jorge Semprum, des films admirables de Carné, des poèmes d'Eluard, des textes de Thomas Mann, Sweig, Hermann Hesse,... Et grace à Franco, Picasso a peint Guernica et Hemingway écrit sur la guerre civile en Espagne...

  31. 181
    4 Août dit:

    @ ArtDesChoix

    Apparemment, c'est pas un secret:

    http://www.renault.com/fr/groupe/renault-dans-le-monde/pages/renault-en-roumanie.aspx

  32. 182
    Nipontchik dit:

    pour mettre de l'ambiance à la veille de la saint Valentin....(rituel auquel on peut souscrire mais de manière laïque)
    au fait que prêchent les grandes religions monothéistes?

    "Lynchages/Algérie : 2 victimes parlent
    AFP
    12/02/2010 | Mise à jour : 11:50
    Le 13 juillet 2001, 500 hommes fanatisés s'attaquent à des dizaines de femmes, qu'ils torturent et violent à Hassi Messaoud, ville pétrolière d'Algérie. Près de neuf ans après, deux victimes témoignent dans un livre, amères face à "l'indifférence" des autorités.

    "Si ta propre mère ne te protège pas, qui te protègera?", s'indigne en allusion à l'attitude de son pays Rahmouna Salah, 43 ans, dans un entretien à l'AFP. Elle est l'une des deux femmes dont la comédienne Nadia Kaci a recueilli le récit dans l'ouvrage "Laissées pour mortes" (Max Milo) sorti en France cette semaine.

    Rahmouna y relate la nuit au cours de laquelle elle a été poignardée au ventre, frappée au visage par des hommes armés de gourdins et de bâtons. Au même moment, Fatiha Maamoura, alors âgée de 25 ans, était poignardée, violée, enterrée jusqu'au cou, frappée à la tête, jusqu'à perdre conscience, par des agresseurs criant "Allah akbar" (dieu est le plus grand).

    Au moins une quarantaine de femmes vivant seules, célibataires ou divorcées, accusées d'être des prostituées, ont connu le même sort cette nuit-là dans le bidonville d'El Haïcha, à Hassi Messaoud (800 km au sud-est d'Alger), après le prêche virulent d'un imam."

  33. 183
    Nipontchik dit:

    "Maintenant, je suis conscient que cette décision n’engage directement que les communistes de Bagnolet. Le PCF quelque soient ses hésitations n’est pas nationalement responsable d’une décision locale. Mais il doit assumer quitte à se désolidariser de la mairie de Bagnolet."(LR)

    LR tu te fous de qui? Le PCF a exclu Maxime Gremetz, le maire de Bagnolet fait partie du courant qui dirige le PCF et non d'1 des courants minoritaires genre Gérin...Récemment 2 jeunes ont été exclu des JC à Strasbourg pour avoir organisé 1 réunion publique avec Gérin, etc...

    Evidemment tu sais bien qu'au PCF il n'est plus question d'exclure des maires qui sont censés faire monter le score électoral...et surtout entretenir une couche de.. de... de quoi au fait, ah oui de "permanents" et autres gens qui ne connaîtront pas les affres de Pôle emploi. Tu sais aussi que pour aller de Bagnolet à Fabien pas besoin de prendre l'avion.

    Tu colles aux basques de la direction du PC, comme au bon temps où l'OCI accusait la ligue d'être "cryptostal"? T'as vraiment la nostalgie des années 70?

  34. 184
    Nipontchik dit:

    "4 Août dit: (49)
    11 février 2010 à 12h36
    Pendant que tout le monde continue de parler chiffons, la réunion des 27 cherche un moyen de mettre toutes les économies de la zone €uro sous tutelle. Dormez bien."

    4/08 là tu déc.... et même grave! L'UE c'est le monétarisme néolibéral ET le commuanutarisme religieux!
    Il ne s'agit même pas d'1 bataille sur 2 fronts à mener contre; il s'agit de la nouvelle Sainte Alliance, le veau d'or et les goupillons multiconfessionnels!

  35. 185
    marc.malesherbes dit:

    sur le voile @ à ceux qui connaissent le Vaucluse, le NPA

    je suis vraiment perdu dans la discussion sur la candidate voilée du NPA, mais il y a des points sur lesquels je cherche des éclaircissements (voir ci-dessous) (comme il y a beaucoup d'experts, j'ai bien peur de dire un mot de travers).

    Ne peut-on dire qu'il y a beaucoup de musulmans en France, et que pour une fraction d'entre eux, le port du voile est important ? Comme la religion catholique, la religion musulmane est assez antiféministe (on peut discuter du degré) (pour la religion israélite aussi, mais je connais moins).
    On peut donc dire que tous ceux qui font publquement, en tant que candidats, élus, mention de leur religion, contribuent à propager l'antiféminisme, à commencer par notre président et bien d'autres.
    Ceci dit (c'est la contradiction), il peut exister des personnes "religieuses" et "féministes" (les individus d'une religion donnée n'en suivent pas toutes les orientations majoritaires). C'est dans ce cadre que se place le NPA

    Question 1 Est-ce qu'il y a également des candidats NPA faisant état de leur chrétienté, judaité..soit par leurs déclarations, soit par des signes spécifiques (croix, kippa...)

    Il y a une difficulté: ces candidats vont-ils faire évoluer la société, et en particulier leur corréligionnaires, vers plus de "féminisme", ou au contraire diffuser involontairement le message majoritaire "antiféministe" de leur religion ? (n'oublions pas que les religions évoluent en fonction du tissu social, et que c'est manifeste pour la religion catholique, beaucoup moins antiféministe qu'il y a seulement quelques dizaines d'année)

    Entre ces deux éléments, je ne puis me prononcer, ne connaissant pas assez "la candidate", "le contexte"...Mais à priori je suis plutôt "pour", car rien que le fait d'être candidate pour cette religion très antiféministe, cela me paraît un pas en avant. A condition, qu'il y ait également des candidates NPA musulmanes non voilées plus nombreuses que les voilées (encore faut-il tenir compte que c'est peut-être très difficile pour le NPA d'avoir des candidates musulmanes, et que l'on ne peut alors appliquer ce principe)

    Question 2: y a-t-il sur les listes du NPA plus de musulmanes non voilés que voilées ?

    De plus il ne faut pas oublier que dans certains quartiers le "voile" est la condition "recommandée" de la libre circulation. Si l'on veut permettre une activité politique dans ces zones, il faut bien faire des compromis.

    Question 3:: dans certains quartiers du Vaucluse est-il plus prudent pour une femme "d'être voilée" ? autrement dit, cette candidate pourrait-elle être non voilée sans prendre de gros risques ?

  36. 186
    marc.malesherbes dit:

    @ Lola (post 63)

    bravo pour votre post
    (merci pour le travail)

  37. 187
    marc.malesherbes dit:

    @ Lola (post 163)

    bravo pour votre post
    (merci pour le travail)

    (erreur sur le n° de post dans mon message précédent)

  38. 188
    carlo dit:

    @ Descartes (#130)

    « Mais au niveau de la société, ce n’est pas la perception subjective de telle ou telle catégorie de citoyens qui fixe l’utilité qu’un objet peut fournir, mais des critères objectifs. »

    L’utilité d’un objet ou d’une pratique n’est pas quelque chose qui se fixe ; c’est quelque chose qui se constate ou qui s’évalue. Par exemple, la société peut estimer qu’il est utile de se faire vacciner et par suite elle peut recommander une vaccination ou même la rendre obligatoire. Mais ce n’est pas une décision de la société qui fait qu’un vaccin est ou non utile pour se pour se protéger contre une maladie.
    Par ailleurs, l’utilité des choses est évidemment variable selon les individus. Des lunettes ne sont utiles qu’à ceux qui ont une mauvaise vue. De même, un foulard n’est utile qu’à ceux qui en ont besoin, par exemple pour se dissimuler. Et se dissimuler peut être également utile, par exemple pour attaquer une banque ou s’acquitter d’une obligation religieuse.
    On peut condamner le comportement de ceux qui attaquent les banques mais on ne saurait nier qu’il est souvent utile de se dissimuler le visage (ou d’être armé) pour faire cela. Il s’agit là d’un fait objectif qui ne dépend en rien d’une « perception subjective ». De même certaines femmes ont peut-être tort de croire que dieu leur fait obligation de se voiler ou même que dieu existe, mais c’est un fait qu’il leur est utile (et même indispensable) de se voiler si elles veulent respecter une religion qui exige d’elles qu’elles se comportent de la sorte.

    « Quel message transmet un prie-dieu ? »

    Un message à peu près équivalent à celui que transmet un foulard. L’un et l’autre ont surtout une fonction utilitaire. Un crucifix a évidemment une charge symbolique beaucoup plus grande.

    « Dans les deux cas, il y a un « moyen » (tuer dans votre exemple, voler dans le mien) et un objectif (soulager dans votre exemple, faire plaisir dans le mien)

    Je ne peux pas vous concéder ce point. Dans le cas du médecin qui provoque la mort de son malade en lui administrant un sédatif, il n’y a qu’une seule action (l’administration d’un sédatif) qui est le moyen par lequel le but (empêcher un malade de souffrir) est atteint. La réalisation de ce but a pour effet de provoquer la mort du malade. Mais la mort du malade n’était ni le but (même si cet effet était prévisible) ni un moyen (le moyen est l’administration de produits calmants, absolument pas la mort du malade). En revanche, dans votre propre exemple, il y a bien en effet deux actions différentes (voler et faire un cadeau) dont l'une est au service de l'autre.

    « Une personne qui ne réalise pas que réciter un chapelet en public révèle sa dévotion me parait particulièrement stupide ».

    Mon argument ne présuppose nullement que la personne en question soit stupide au point d’ignorer qu’en agissant ainsi elle révèle son appartenance religieuse.
    C’est un fait qu’elle agit intentionnellement (personne ne la contraint à réciter son chapelet) mais cela n’implique pas qu’elle agisse dans l’intention de révéler son appartenance religieuse. De la même façon, dans l’exemple précédent le médecin agit intentionnellement mais il n’est en aucune façon dans ses intentions de tuer son malade. Il ne tue pas son malade pour le soulager, auquel cas, en effet, il aurait bien l'intention de le tuer; il lui administre un calmant pour lui épargner des douleurs, ce qui a, par ailleurs, pour effet (non voulu mais prévisible) de provoquer sa mort.

    «La situation s’est produite dans des termes très similaires lors du décès de mon père, et je dois dire que loin d’avoir eu ce sentiment, j’ai été au contraire plutôt touché. »

    Vous n’êtes donc pas comme Don Juan qui prend très mal qu’un pauvre lui propose de prier pour lui.

    « Si je ne partage pas [vos arguments], c’est parce que d’une part je ne fais pas le même diagnostic de la situation que vous, et que d’autre part je ne mets pas la frontière entre sphère publique et sphère privée au même endroit que vous. »

    Entièrement d’accord.

    « Mais je pense qu’il y a un certain nombre de voix qui s’opposent à l’interdiction dans des termes qui suggèrent que le port du voile est une option tout à fait acceptable et que la société devrait faire en sorte que celles qui choisissent de le porter soient encouragées à s’affirmer dans cette voie. »

    Il faudrait demander leur avis aux intéressés, notamment à Jennifer, Miléna et Lola. Mais je me demande si certains propos ne se laissent pas interprétés ainsi parce que leurs auteurs ne veulent pas donner l’impression de rendre les armes à leurs adversaires en reconnaissant que le voile aliène les femmes. Cet argument m’a par exemple été opposé par Reykj-on-Thames dont les raisonnements manquent totalement de rigueur.

  39. 189
    olivia dit:

    Bonjour à toutes et tous,

    si certain(e)s d'entre vous ont pu assister à la réunion publique portant notamment sur les services publics, organisée le 9 février (mardi dernier), à l'école Fagon, Paris 13è, qu'ils et elles soient les bienvenu(e)s pour m'en parler et m'envoyer le lien, s'il existe. J'ai quelques difficultés à me rendre sur le site du PG-Paris.
    Merci à toutes et tous!
    NB : passant peu sur le blog, si vous aviez la gentillesse de noter en en-tête : "A Olivia, post n° tant", je vous en saurai particulièrement gré.

  40. 190
    lola dit:

    Omar Slaouti

    http://www.youtube.com/watch?v=ko33ZJlYSjU&feature=player_embedded

  41. 191
    André Assiétoi dit:

    #
    168
    marj dit:
    12 février 2010 à 8h02

    @165

    "L’histoire de l’expulsion des occupants du squatt de Bagnolet apparait de plus en plus comme ce qu’elle est (dixit Mélenchon et c’est de plus en plus ce que je pensais): une manoeuvre de la droite via la préfecture pour discréditer la mairie communiste et lui faire porter le chapeau…pendant ce temps des élus UMP vont soutenir les squatters, on croit rêver ! La tactique est assez éculée mais ça n’empêche pas, certains, à gauche, de sauter sur l’occasion pour bouffer du PC !"

    Merci marj de nous apprendre que Mélenchon couvre cette opération dégueulasse de la mairie communiste de Bagnolet. Sachant cela, je crois que pas mal d'électeurs réfléchiront à deux fois avant de glisser un bulletin PG ou FdG dans l'urne.
    Tous ceux qui savent comment marchent les choses rigolent en lisant cette version mensongère. La Préfecture n'intervient que si elle est sollicitée. D'ailleurs j'ai posté une brève dans laquelle la mairie admet qu'elle est à l'origine de l'expulsion. Faut arrêter de raconter des carabistouilles. Faut assumer ses actes et non ajouter la lâcheté à l'ignominie.

  42. 192
    lola dit:

    @Carlo

    Pourquoi "Rendre les armes"?

    Par contre s'il faut ouvrir cette question de "l'aliénation", je propose de demander comment le vêtement en général est ou n'est pas lui même un vecteur de l'aliénation?

    Pourquoi ce souci exclusif pour les voilées? Et les maquillées? Et les cravatés? Et les bleus de travail?

    L'ethnocentrisme plus ou moins latent de cette affaire n'est pas acceptable.

    Le juif est-il aliéné par sa kippa? Le fait que seuls les hommes juifs portent la kippa est-il une inégalité homme/femme?

    Le voile "islamique" n'a pas une signification univoque de toute de façon, certaines le portent pour ceci et d'autres pour cela.

  43. 193
    Tiago_Jaïme dit:

    Petites annonces! c'est ça ou Frêche! ..
    Il faut arrêter de jeter Frêche en pâture aux "cons" !
    ok je poste mon annonce.

    @Pulchérie D. N°177

    bonjour
    j'aime bien ton pseudo.

    Je te trouve un peu dure avec les autodidactes. Ils supportent déjà le poids du manque qu'ils ressentent de ne pas savoir ce qu'ils auraient pu apprendre en suivant le cursus"officiel". Bien entendu, ils exagèrent sûrement.Car ces amoureux du savoir ne peuvent qu'amplifier la taille de l'enseignement universitaire.

    Je n'ai jamais fait de Grec et je fantasme su cette lacune qui cependant reste importante.

    Comme disait Coluche, à la conscription, au Sergent qui lui demande :
    "-mais qu'est ce que l'on vous a appris à l'école?
    -si vous y aviez été, vous le sauriez monsieur le Sergent."

    bon moi c'est la physique et la chimie qui m'intéressent..
    j'aurais voulu en lire des pages et des pages de ta part.

    Je souhaite me rafraîchir la mémoire, et j'aimerais lire ce que l'on enseigne aux lycéens d'aujourd'hui.

    Je cherche à me procurer, pas trop cher, les livres de maths, physique chimie,sciences nat, biologie de la seconde à la terminale. si tu as un tuyau,merci. je cherche aussi une bible intelligible sur la mécanique quantique.
    j'avais un excellent niveau maths physique chimie de 5/2

  44. 194
    Pascal PG32 dit:

    "Aigres coupeurs de cheveux en quatre" plus connus sous le nom de "sodomiseurs de mouches" : c'est si vrai !

    Par contre, j'aimerai être sur que leurs cohortes restent maigres...

  45. 195
    jennifer dit:

    "celles qui choisissent de le porter soient encouragées à s’affirmer dans cette voie. »

    Il faudrait demander leur avis aux intéressés, notamment à Jennifer, Miléna et Lola. Mais je me demande "

    C'est quoi ce nouveau truc? On encourage les femmes à porter le voile? Vraiment n'importe quoi. Je dis simplement que c'est aux femmes de décider ce qu'elles portent, comme tout ce qui concerne leur corps. Le droit à l'avortement ne signifie pas qu'on encourage les femmes à avorter. On dit que c'est aux femmes de décider, pas à l'Etat ce qu'elles portent comme habit.

  46. 196
    cvnes dit:

    @Descartes
    Dans l’absolu, tu as tout à fait raison, l’énergie utilisable consommée provient actuellement à 75, 4% du nucléaire. Ce qui ne signifie pas de ma part qu’il faut persister dans cette voie
    Tu m’as interpellé à juste raison sur plusieurs points. Voici quelques éléments de réponse.
    Notons des le départ une perte globale en ligne d’environ 9 % entre l’énergie produite et celle consommée. (Je pourrais la comptabiliser en tep, mais c’est environ 30 TWh) La consommation d’énergie à baissé de 1, 8 % en France. Cet année, le rapport entre les exportations et les importations sont positifs Toutefois il faut examiner le rapport financier car souvent les importations se font sur les marchés « spot » Actuellement je n’ai pas les chiffres pour 2009.
    Le bilan entre l’énergie primaire et l’énergie finale est difficilement calculable. Sans entrer dans les détails L’énergie finale en France est comptabilisée en Tonne équivalent Pétrole (TEP). Il existe une perte de 113 Mtep entre la disponibilité d’énergie et la consommation finale. (275,3 – 161,7)
    Dans le cas du nucléaire faut faire une conversion entre l’énergie primaire calculée en kWh) et TEP (1000 kWh = 0,2606 tep)
    La perte calorifique est d’environ 70 Mtep sur les 113 Mtep pour l’ensemble du parc est du au fait que pour 1 kWh produit 2 kWh s’en vont en fumée (vapeur d’eau, rejet en rivière etc.)
    Consommation directe énergétique 4,6 Mtep
    Une partie importante de l’énergie produite est directement transportée vers les consommateurs par le RTE. Tricastin est raccordée à la ligne double 400Kw dite St Vulbas/Tavel –ou il existe un bon vin- une grande partie de la production est « pompée » par le site.
    Pour ce qui concerne les incidents sur les centrales, je te rappelle si tu ne sais déjà que pour un salarié de cette entreprise il y a un droit de réserve, toute divulgation d’éléments ayant trait à la sécurité nucléaire, y compris civile, peut-être passible non seulement de perte de travail, mais aussi de poursuites judiciaires. Au train où vont les choses dans ce pays, tu peux devenir terroriste……..donc je te laisse le soin, mais je ne crois pas que cela soit ton projet de chercher de vrais fausses infos là ou bon te semble.

  47. 197
    jennifer dit:

    Hold-up
    As-tu vraiment lu ce que Darthe Payan ecrit sur la colonisation, sur la guerre d'Algérie. Lis d'abord ce qu'il écrit avant de nous critiquer. Je n'ai rien inventé ni caricaturé. Je trouve même que j'ai été trsè consensuelle!

  48. 198
    Nipontchik dit:

    Après l'échec du "débat sur l'identité nationale" le nouveau "produit" Besson, le marketing a besoin en permanence de chair fraiche pour nourrir les médias et le marché politique...et aussi d'1 gauche libérale ou libertaire qui tombe dans le panneau!
    N.

    "Buzzer ! Imprimer Eric Besson entend durcir la législation contre les étrangers en situation irrégulière en France, en décrétant notamment "zone d'attente" n'importe quelle partie du territoire où seraient découverts des clandestins, comme les 123 Kurdes retrouvés le 29 janvier en Corse. Lire la suite l'article
    Photos/Vidéos liées ERIC BESSON ENTEND DURCIR LA LÉGISLATION CONTRE LES SANS-PAPIERS Agrandir la photo Plus de photos Gouvernement

    Articles liés
    A Coquelles, la salle d'audience côtoie le centre de rétention (mis à jour)
    Immigration, expulsions: ce que dit lavant-projet de loi Besson
    «On s'attendait à une expulsion, mais pas quand il neige comme ça»
    Plus d'articles sur : Immigration
    Le Monde, dans son édition du 13 février, dévoile les grandes lignes de cet avant-projet de loi qui devrait être présenté en mars en conseil des ministres et apporte la cinquième modification en six ans au Code d'entrée et de séjour des étrangers.

    Selon le quotidien, ce texte stipule que n'importe quelle partie du territoire où l'on découvre des clandestins peut être considérée comme une "zone d'attente", ce qui autoriserait l'administration à légitimer une privation immédiate de liberté.

    Dans la législation française actuelle, les zones d'attente sont délimitées dans une gare ferroviaire ouverte au trafic international, dans un port ou dans un aéroport.

    Le projet de loi limiterait en outre les possibilités de recours pour les étrangers visés par une expulsion. Ils ne disposeraient plus que de 48 heures - contre 30 jours actuellement - pour former un recours devant le tribunal administratif.

    L'obligation de sortie du territoire pourrait être accompagnée d'une interdiction de retour pour une durée maximale de trois ans.

    CARTE DE SÉJOUR TEMPORAIRE

    En outre, le juge des libertés et de la détention, qui doit se prononcer sur le maintien en rétention des étrangers, ne serait saisi que cinq jours après la placement en rétention et non plus 48 heures comme actuellement.

    Le projet de loi s'attaque également à l'emploi de sans-papiers.

    Un travailleur sans papiers aurait droit au titre de sa période d'emploi illicite à un rappel de salaires de trois mois minimum ainsi qu'à une indemnité de rupture du contrat de travail de trois mois contre un mois aujourd'hui.

    Le texte octroie notamment aux préfets le pouvoir de fermer pour une durée ne pouvant excéder six mois une entreprise qui aura eu recours au travail illégal.

    "Ce projet de loi crée pour les étrangers un régime d'exception en matière de droits", estime dans Le Monde Stéphane Maugendre, président du groupe d'information de soutien aux immigrés (Gisti).

    Promouvant l'immigration choisie, le projet du ministre de l'Immigration instaure une carte de séjour temporaire qui pourrait être délivrée aux étrangers titulaires d'un contrat de travail pour trois ans.

    Elle ne concernerait que les titulaires d'un diplôme équivalent ou supérieur à une licence ou justifiant d'une expérience professionnelle d'au moins cinq ans d'un niveau comparable, et d'un contrat de travail d'au moins un an.

    Sophie Louet, édité par Gilles Trequesser"

  49. 199
    Mazan dit:

    Holdup-up 147

    "J’imagine évidemment que ni toi Jennifer et sans doute pas toi Milena non plus, qu’il y a si je ne m’abuse – on me rectifiera si je dis des conneries à mon tour – chez Marx et Engels une vision dynamique de la colonisation capitaliste aussi, même si personnellement l’idée me répugne et qu’on doit la reconsidérer justement aux Lumières de l’ Histoire et définitivement tourner la page. Chez Marx, la colonisation n’est -elle pas aussi vue comme un progrès sur la scène de l’ Histoire de la paysannerie en ce sens que ça accélérait l’histoire des peuples vers le prolétariat donc aussi vers la Révolution Socialiste ? … Je vais vite en besogne et des marxiens sur ce blog reviendront sans doute sur cette délicate question…et ajouteront leur science que je n’ai pas à mes pauvres propos (...) Jennifer, toi qui te réclame du Léninisme, tu ne dois pas tomber des nues du fait que je rappelle tout ça. J’imagine que tu le sais déjà et que toi qui est bien plus compétente sur la question que moi, je ne comprends pas pourquoi le sentiment audible d’une telle et soudaine découverte … Que ça heurte ta sensibilité je le comprends aisément puisque cela me heurte moi aussi, mais précisément tout cela est dans le sillage du » marxisme -léninisme » dont tu te fais l’ardente défendeuse DONC pourquoi ce subit étonnement et cette » Passion » que l’on croirait » nouvelle » ?"

    Bien essayé. Tu pensais qu'il y avait un coup à faire contre le "léninisme" sur la question coloniale. Pas de chance. Encore une fois, c'est raté.

    Aborder la question coloniale à partir de Marx et d'Engel demanderait de trop longs développements. Mais si l'on veut bien admettre qu'il y a continuité entre ces deux là et Lénine (sauf pour le NPA quand ça l'arrange), on peut aborder cette question à partir des Thèses sur les questions nationales et coloniales au second congrès de 1920 de la 3ième Internationale Communiste. Pourquoi : parce que ces thèses englobent, concentrent tout un processus de prise de conscience du mouvement communiste à partir du développement historique des forces productives à l'échelle internationale et de l'expérience accumulée que Marx et Engel ne pouvaient pas connaître bien que plus que présentent chez Marx dans sa réflexion sur cette question.

    Pour la Russie participaient à ce congrès Lénine, Zinoviev, Boukarine et Trosky. Pour la France, Rosmer, Sadoul, Guilbeaux.

    Les thèses ci-dessous reproduites sont les "Thèses supplémentaires" de la résolution générale là-dessus.

    On va voir que c'est exactement l'inverse des balivernes d'un hool-dop mal organisé ou du délire d'un Darthé-Payan. Ces thèses restent toujours d'une grande modernité et répondent d'elles-mêmes par avance aux critiques tiers-mondistes contre le "léninisme".

    Lénine a participé de façon primordiales à leur rédaction et voici comment ils les présentent car c'est important pour comprendre et c'est souligné en gras :

    "Nous voyons ici s'ouvrir pour nous un domaine très intéressant et très important de travail pratique. Jusqu'à présent notre expérience commune à cet égard n'est pas très grande, mais petit à petit nous réunissons une documentation de plus en plus abondante (...) Sur cette question, des débats assez vifs ont été suscités par nos thèses signées par moi, mais bien plus encore par celles du camarade Roy, qu'il va défendre ici et pour lesquelles certains amendements ont été adoptés à l'unanimité. La question se posait ainsi : pouvons-nous considérer comme juste l'affirmation que le stade capitaliste de développement de l'économie est inévitable pour les peuples arriérés, actuellement en voie d'émancipation et parmi lesquels on observe depuis la guerre un mouvement vers le progrès ? Nous y avons répondu par la négative."

    II° Congrès de l'I.C. Juillet 1920 - Thèses et additions sur les questions nationales et coloniales

    B. Thèses supplémentaires

    1. La fixation exacte des relations de l'Internationale communiste et du mouvement révolutionnaire dans les pays qui sont dominés par l'impérialisme capitaliste, en particulier de la Chine, est une des questions les plus importantes pour le 2° Congrès de l'Internationale Communiste. La révolution mondiale entre dans une période pour laquelle une connaissance exacte de ces relations est nécessaire. La grande guerre européenne et ses résultats ont montré très clairement que les masses des pays assujettis en dehors de l'Europe sont liées d'une façon absolue au mouvement prolétarien d'Europe, et que c'est là une conséquence inévitable du capitalisme mondial centralisé.

    2. Les colonies constituent une des principales sources des forces du capitalisme européen.
    Sans la possession des grands marchés et des grands territoires d'exploitation dans les colonies, les puissances capitalistes d'Europe ne pourraient pas se maintenir longtemps.

    L'Angleterre, forteresse de l'impérialisme, souffre de surproduction depuis plus d'un siècle. Ce n'est qu'en conquérant des territoires coloniaux, marchés supplémentaires pour la vente des produits de surproduction et sources de matières premières pour son industrie croissante, que l'Angleterre a réussi à maintenir, malgré ses charges, son régime capitaliste.
    C'est par l'esclavage des centaines de millions d'habitants de l'Asie et de l'Afrique que l'impérialisme anglais est arrivé à maintenir jusqu'à présent le prolétariat britannique sous la domination bourgeoise.

    3. La plus-value obtenue par l'exploitation des colonies, est un des appuis du capitalisme moderne. Aussi longtemps que cette source de bénéfices ne sera pas supprimée, il sera difficile à la classe ouvrière de vaincre le capitalisme.
    Grâce à la possibilité d'exploiter intensément la main-d'œuvre et les sources naturelles de matières premières des colonies, les nations capitalistes d'Europe ont cherché, non sans succès, à éviter par ces moyens leur banqueroute imminente.
    L'impérialisme européen a réussi dans ses propres pays à faire des concessions toujours plus grandes à l'aristocratie ouvrière. Tout en cherchant d'un côté à maintenir les conditions de vie des ouvriers dans les pays asservis à un niveau très bas, il ne recule devant aucun sacrifice et consent à sacrifier la plus-value dans ses propres pays, celle des colonies lui demeurant.

    4. La suppression par la révolution prolétarienne de la puissance coloniale de l'Europe renversera le capitalisme européen. La révolution prolétarienne et la révolution des colonies doivent concourir, dans une certaine mesure, à l'issue victorieuse de la lutte. L'Internationale Communiste doit donc étendre le cercle de son activité. Elle doit nouer des relations avec les forces révolutionnaires qui sont à l'œuvre pour la destruction de l'impérialisme dans les pays économiquement et politiquement dominés.

    5. L'Internationale Communiste concentre la volonté du prolétariat révolutionnaire mondial. Sa tâche est d'organiser la classe ouvrière du monde entier pour le renversement de l'ordre capitaliste et l'établissement du communisme.
    L'Internationale Communiste est un instrument de lutte qui a pour tâche de grouper toutes les forces révolutionnaires du monde.
    La II° Internationale, dirigée par un groupe de politiciens et pénétrée de conceptions bourgeoises, n'a donné aucune importance à la question coloniale. Le monde n'existait pour elle que dans les limites de l'Europe. Elle n'a pas vu la nécessité de rattacher le mouvement révolutionnaire des autres continents. Au lieu de prêter une aide matérielle et morale au mouvement révolutionnaire des colonies, les membres de la II° Internationale sont eux-mêmes devenus impérialistes.

    6. L'impérialisme étranger qui pèse sur les peuples orientaux, les a empêchés de se développer socialement et économiquement, simultanément avec les classes de l'Europe et de l'Amérique.
    Grâce à la politique impérialiste qui a entravé le développement industriel des colonies, une classe prolétarienne dans le sens propre de ce mot n'a pas pu y surgir, bien que, dans ces derniers temps, les métiers indigènes aient été détruits par la concurrence des produits des industries centralisées des pays impérialistes.
    La conséquence en a été que la grosse majorité du peuple s'est trouvée rejetée dans la campagne et obligée de s'y consacrer au travail agricole et à la production de matières premières pour l'exportation.
    La conséquence en a été une rapide concentration de la propriété agraire dans les mains soit des gros propriétaires fonciers, soit du capital financier, soit de l'Etat. De cette manière s'est créée une masse puissante de paysans sans terre. Et la grande masse de la population a été maintenue dans l'ignorance.
    Le résultat de cette politique est que, dans ceux d'entre ces pays où l'esprit révolutionnaire se manifeste, il ne trouve son expression que dans la classe moyenne cultivée.
    La domination étrangère entrave le libre développement des forces économiques. C'est pourquoi sa destruction est le premier pas de la révolution dans les colonies et c'est pourquoi l'aide apportée à la destruction de la domination étrangère dans les colonies n'est pas, en réalité, une aide apportée au mouvement nationaliste de la bourgeoisie indigène, mais l'ouverture du chemin pour le prolétariat opprimé lui-même.

    7. Il existe dans les pays opprimés deux mouvements qui, chaque jour, se séparent de plus en plus : le premier est le mouvement bourgeois démocratique nationaliste qui a un programme d'indépendance politique et d'ordre bourgeois ; l'autre est celui des paysans et des ouvriers ignorants et pauvres pour leur éLa révolution dans les colmancipation de toute espèce d'exploitation.
    Le premier tente de diriger le second et y a souvent réussi dans une certaine mesure. Mais l'Internationale Communiste et les partis adhérents doivent combattre cette tendance et chercher à développer les sentiments de classe indépendante dans les masses ouvrières des colonies (...)

    8. (...) Les partis communistes des différents pays impérialistes doivent travailler en contact avec ces partis prolétariens dans les colonies et leur prêter une aide matérielle et morale.

    9. La révolution dans les colonies, dans son premier stade, ne peut pas être une révolution communiste, mais si dès son début, la direction est aux mains d'une avant-garde communiste, les masses ne seront pas égarées et dans les différentes périodes du mouvement leur expérience révolutionnaire ne fera que grandir.
    Ce serait certainement une grosse erreur que de vouloir appliquer immédiatement dans les pays orientaux à la question agraire, les principes communistes. Dans son premier stade, la révolution dans les colonies doit avoir un programme comportant des réformes petites-bourgeoises, telles que la répartition des terres. Mais il n'en découle pas nécessairement que la direction de la révolution doive être abandonnée à la démocratie bourgeoise. Le parti prolétarien doit au contraire développer une propagande puissante et systématique en faveur des Soviets, et organiser des Soviets de paysans et d'ouvriers. Ces Soviets devront travailler en étroite collaboration avec les républiques soviétiques des pays capitalistes avancés pour atteindre à la victoire finale sur le capitalisme dans le monde entier.

    Ainsi les masses des pays arriérés, conduites par le prolétariat conscient des pays capitalistes développés, arriveront au communisme sans passer par les différents stades du développement capitaliste.
    "

    Les Thèses sur la question coloniale ne peuvent être plus explicites : pour le "léninisme" le colonialisme ne développe pas les forces productives dans les pays dominés. Au contraire, il les asservit en les déformant comme un corps se détruit, s'atrophie sous l'action de la maladie. Le colonialisme détruit tout, y compris le mouvement ouvrier des pays avancés par l'achat d'une "aristocratie ouvrière" liée à l'extorsion de la plus-valus des pays dominés. Le colonialisme est une perversion du mouvement autonome de la civilisation.
    En des termes qui peuvent rappeler Frantz Fanon ou qui montrent que les tenants de la thèses des inégalités "Nord-Sud" n'ont rien inventés sinon pour en ôter la lutte des classes, le colonialisme chez Lénine et la 3ième internationale n'a aucune caractère progressiste.
    Le colonialisme montre que ce n'est pas en passant par le stade du développement capitaliste des forces productives que les peuples dominés peuvent s'en sortir mais en s'en émancipant directement.

  50. 200
    carlo dit:

    @ lola (#192)

    "Pourquoi « Rendre les armes »?"

    Reconnaître que certaines prescriptions religieuses peuvent aliéner les femmes (et d'ailleurs aussi les hommes) conduit certains à en tirer stupidement la conclusion qu'on se doit alors d'être favorable à l'interdiction de ces pratiques.
    Cette objection, à laquelle je m'attendais, m'a par exemple été faite par R-on-T dont les argumentations ne sont, il est vrai, guère rigoureuses.

    "Par contre s’il faut ouvrir cette question de « l’aliénation », je propose de demander comment le vêtement en général est ou n’est pas lui même un vecteur de l’aliénation?"

    Peut-être, mais que d'autres tenues vestimentaires puissent être également aliénantes n'implique pas que le voile ne le soit pas davantage.

    "Pourquoi ce souci exclusif pour les voilées? Et les maquillées? Et les cravatés? Et les bleus de travail?"

    Quand on défend le droit des femmes à s'habiller comme elles le souhaitent au nom du respect des libertés individuelles, il me semble qu'il est préférable de ne pas se poser ce type de questions. C'est à ceux qui sont favorables à une interdiction de démontrer que le fait de porter un voile est nuisible à la société. Il suffit de réfuter leurs arguments.

    "L’ethnocentrisme plus ou moins latent de cette affaire n’est pas acceptable";

    Peut-être, mais il me semble qu'il vaut mieux éviter les procès d'intention. C'est d'ailleurs sur la base d'un procès d'intention que l'on fait aux femmes voilées, accusées de vouloir exhiber leur appartenance communautaire, que certains préconisent l'interdiction du port de la burqa.

    "Le fait que seuls les hommes juifs portent la kippa est-il une inégalité homme/femme?"

    L'argument de l'inégalité entre les hommes et les femmes est ridicule. Ceux qui l'invoquent, s'ils étaient cohérents, devraient également demander l'interdiction des robes et des talons hauts puisque seules les femmes en portent.

    "Le voile « islamique » n’a pas une signification univoque de toute de façon, certaines le portent pour ceci et d’autres pour cela."

    Sans doute. Mais mon sentiment est qu'on est en droit de faire abstraction de la signification d'un comportement vestimentaire. Après tout, se demande-t-on pourquoi certains hommes s'habillent toujours en noir ou pourquoi telle ou telle femme revêt des tenues très féminines? En tout cas, on s'abstient -ou, du moins, on devrait s'abstenir- de le leur demander.

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1114 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive