10fév 10

Elections régionales, parlement européen, industrie automobile

Néron, le téméraire et même Estrosi!

070220102740Cette note parle de Frèche, du parlement européen, de Nancy, de Charles le téméraire, du froid, du train et de l’industrie automobile. Ca fait quand même beaucoup. Mais quand j'écris, j'écris pour de bon. 

 

 

NERON ET LES ELEPHANTS

Je n’ai pas vu mais on m’a raconté. Frèche en majesté sur la Quatre ! Il joue sa partie avec pugnacité. Il parait qu’il va faire le tour des plateaux de télé et radio. Les médias ont décidé que ce serait le match Mandroux/Frèche. Le reste n’existe pas pour eux. Toute la vie politique, péniblement reconstruite en dehors du cirque local, est ravagée en quelques jours ! Tout ça par ce que Frèche a trouvé avec Mandroux pire éléphant que lui pour circuler dans les magasins de porcelaine ! Saluons l’immense talent des stratèges de la rue de Solferino ! Depuis qu’ils ont décidé de faire la liste Mandroux, Frèche a gagné cinq points dans les sondages et toutes les listes de gauche 070220102741sont rabattues à la limite de la barre des dix pour cent. Seuls de graves paranos diraient que de tels stratèges sont en train d’assurer la réélection de Frèche. Ils auraient alors empêché qui que ce soit d’autre qu’eux d’ouvrir une alternative. Ainsi ne seraient-ils pas privés demain de l’accès au pouvoir régional. Des gens normaux diront juste que c’est une manœuvre particulièrement mal conçue. Il est vrai qu’en faisant campagne contre une personne on ne va pas bien loin. Mais le PS n’a rien à perdre dans cette affaire. Pile ses mandroutistes sont élus, face ses fréchistes sont élus. En effet dans cette histoire pas un des membres de la liste Frèche, c'est-à-dire les 90 % du PS réel de la région, n’est exclu du PS. A tous les coups on gagne ! Nous tous qui avons des années de lutte contre ce système nous serions alors sacrifiés sur l’autel de l’image de Martine et des autres pures bonnes consciences certes un peu tardives et poussives de la rue de Solférino. Le fétiche pantelant de Mandroux sera abandonné des stratèges solfériniens aussi vite qu’ils l’ont lancé dans le jeu de quilles ! Bien sur, chaque jour qui passe, les grands esprits qui sont en train de créer ce gâchis nous pressionnent pour que nous courrions tous nous inscrire sur la liste de «la seule qui, peut gagner», celle là même qui est en train de faire perdre tout le monde ! Mais nous sommes pugnaces et méthodiques. La campagne avance, les soutiens s’affirment. Revol a de bons nerfs d’acier. Son attitude tranquille et sa patience à décliner dans tous les registres son programme sont entendues et appréciées. Le reste nous sera donné par surcroit.

NANCY DANS LE FROID

 Il y avait déjà quelque temps que je n’avais pas senti cette sorte de bise glaciale sur le visage. Avec quelques flocons qui virevoltent le tableau est complet qui me ramène à ces jours de Jura ou je courais la campagne avec le chien. Le froid n’a pas la même qualité dans l’est de la France et à Paris. Ici c’est Nancy. Je me doutais que cette sorte de froidure donnerait de la neige. Je me souviens soudain que Charles le téméraire fut tué ici dans au cours d’une bataille à peine livrée où les siens étaient déjà mi-morts avant d’avoir commencé. Il faisait très 34froid. Autant qu’à présent sans doute. On retrouva la dépouille du grand duc d’Occident à demi mangée par les loups. Sa superbe avait été vaincue par la longue patience à la manœuvre du roi Louis XI. Et par sa propre bêtise et fatuité. A Nancy, je suis venu soutenir le Front Lorraine de gauche. C’est un nid de rebelles. En plus des miens, des écolos alternatifs (dont la tête de liste régionale), gauche unitaire, m’pep et ainsi de suite, il y a les communistes du bassin sidérurgique qui ont décidé de faire équipe avec le «Front Lorraine de gauche», sept conseillers généraux communistes sur huit en Meurthe et Moselle, la jeunesse communistes et bien d’autres. On ne sait pas ce que ça donnera sur le plan électoral. Mais tout ce qui est gagné en fraternité n’est pas près de se perdre.

LORRAINNE CŒUR D’ACIER

J’ai fait le saut ici, à Nancy, depuis Strasbourg. Par la même occasion je découvre les militants locaux du Parti de Gauche venus en délégation des quatre départements de la région. Ceux-là ne montent jamais à Paris. Et ils sont si loin des circuits de transport rapide ! Puisque j’y suis, je dois mentionner, à l’intention des amoureux du rail comme je le suis moi-même, que j’ai découvert aussi la gare «lorraine TGV». Une merveille avec une enseigne lumineuse gigantesque, pas écolo pour un rond! Mais elle est installée en plein champs selon la tradition des coins de France où l’on n’a pu s’accorder entre villes pour l’arrêt du 20train. Comme en Picardie ou à Montchanin en Saône et Loire ! Dans ce coin sinistre, battu par une bise sibérienne, il faut donc venir en voiture, pour prendre le train. Hum ! Dans l’obscurité gelée l’imagination va son chemin. Peut-être est-ce là que gisait le cadavre du téméraire et peut-être y a-t-il des loups qui dévorent encore les voyageurs assommés par le froid. On poireaute avec Brigitte, Rémy son couteau suisse, et François. Pas de buvette à l’horizon ! Un hall de gare. Mais un cadre somptueux qu’illuminent d’improbables lustres. 180 kilos pièces ! De toute beauté, il est vrai. Un écriteau m’apprend qu’ils ont été fabriqués par l’entreprise Saint Louis et je me promets d’y faire un saut, la prochaine fois que je reviendrai dans ces parages, si on m’y invite. Le chef de gare, que je croise tandis qu’il prépare l’arrivée du train, d’entrée m’appelle Jean-Luc. Je ne le connais pas et lui non plus. Je suis ému par cette familiarité qui n’était nullement irrespectueuse, bien au contraire. Je reviens au Parti de gauche en Lorraine. Ici pas de querelle de personnes pour les places, pas de geyser de discours fielleux sur la démocratie tenus par les battus des investitures, pas de trotskistes infiltrés qui terrorisent du verbe de maigres cohortes d’aigres coupeurs de cheveux en quatre. Le parti de gauche en Lorraine est une petite troupe opiniâtre et militante, composée d’élus de base, conseillers généraux et municipaux, de prof retraités ou pas et de responsables syndicalistes cégétistes, du textile notamment et du transport. Il ya aussi, plus un groupe de jeunes, étudiants et dirigeants de l’UNEF, et de jeunes ouvriers. Surprise agréable, les jeunes sont tous marxistes (marxien précise un étudiant !) Un bol d’oxygène intégral !

LE PERE PEINARD

J’ouvre le journal et je tombe sur le portrait de mon ancien ami et collègue sénateur, Jean-Pierre Masseret que j’ai connu partisan d’Henri Emmanuelli avant de le trouver groupie de Ségolène royal. Aujourd’hui il prétend « unir du NPA au Modem » ! Je déplore qu’il ne mentionne pas le Père Noël et la fée Clochette pour son projet car l’un et l’autre suivront surement aussi le mouvement derrière Masseret le jour où ses trouvailles stratégiques auront un sens concret. Les nôtres ici sont en bataille pour empêcher la gauche de finir en pantoufles politiques ! Car la dynamique impulsion du président Masseret est celle dont le journal du coin annonce qu’elle crée une campagne « peinarde » ! Pas pour dire qu’il se la coule douce puisqu’il est certain de gagner comme tous les socialistes, mais pour dire qu’il est à la peine parce que personne ne vient à ses réunions. Ni supporters ni opposants, que des obligés réunis dans une ambiance ouateuse de semi coma politique ! Moi, pour être entendu dans la salle comble du bistrot où l’on se réunissait, j’ai du grimper sur un banc aux côtés de Philippe Leclerq notre tête de liste et de Serge de Carli le président de notre comité de soutien, un communiste grand teint, président du groupe communiste au conseil général de Meurthe et Moselle. Les deux ont fait le tour des questions politiques du coin dans leurs discours. Et moi ? Le reste. Ici, dans cette salle, c’est Lorraine cœur d’acier. On se remplit les poumons de l’air de la lutte implacable et du salariat à tête de pioche. Je recharge les batteries !

BOUILLIE EUROPEISTE

A présent je suis écœuré ! Et pourtant je suis blindé ! Dans l’hémicycle du parlement de Strasbourg, viens de parler le lamentable Martin Schultz, grand chef de « l’alliance progressistes des socialistes et des démocrates ». Beuark ! Il vient d’annoncer sa capitulation sans condition à la commission qui vient chercher son investiture. Il ne faut pas que « l’idéologie bloque l’Europe» caquète-t-il dressé sur ses ergots de pseudo réformiste! On a bien ri sur les bancs de gauche ! Et il a conclu «vous avez notre confiance pour les cinq ans qui viennent» après avoir rappelé que trois des sept vices présidents sont sociaux 090220102746démocrates ! Ce que Cohn Bendit a qualifié d’un mot : « nous avons assisté à la coalition des hypocrites » Brocardant les pauvres sociaux démocrates, il lance « ils sont incapables de dire pourquoi ils soutiennent cette Commission mais moi je vais vous le dire : c’est parce qu’ils soutiennent leurs commissaires ». Ce que le Martin Schultz confirme lamentablement : «quand on exige 100% de résultat et qu’on obtient 50% notre tache n’est pas de voter contre… Même dix pour cent c’est bien !» avec des adversaires pareils la droite n’a pas besoin d’amis ! Car je rappelle qu’il s’agit de participer à une commission totalement dominée par les néo libéraux ! Et que même dans cet attelage contre nature les sociaux démocrates sont très loin de former 50% du collège !

LE VER SE TORTILLE SUR L’HAMECON

Inutile de préciser que la droite n’a pas finit de rire de ce genre de palinodie. Le Martin Schultz se tortillait comme un vers sur son hameçon au cours d’une allocution ponctuée de ricanements et d’éclats de rire. Si bien que, au nom du PPE, la droite européenne, l’UMP Joseph Daul a pu déclarer moqueur : « le PPE était le seul à présenter un candidat à la présidence de la commission avec monsieur Barroso ! La prochaine fois les autres groupes devraient aussi en présenter un, ce serait mieux pour la démocratie et ça éviterait à certains de faire une campagne « stop Baroso » et de voter pour sa commission après ! » C’est exactement ce que j’ai moi-même dit ! Sauf que ce n’est pas «la prochaine fois» qu’il faudrait présenter un candidat, mais cette fois ci ! On se souvient que les sociaux démocrates ne se sont évidemment pas précipités pour présenter une alternative à Baroso. De leur côté les socialistes français qui avaient d’abord juré par la voix de Martine Aubry qu’il y aurait un candidat ont ensuite disparus du paysage sans autre forme d’explication! Pourtant les sociaux démocrates dirigent trois gouvernements. Ils sont donc en état de proposer un candidat. Et ils sont ici le deuxième groupe de députés. Le bilan est nul ! Les trois chefs de gouvernement sociaux démocrates ont soutenus la candidature de Baroso !

BAVARDAGES SOCIALISTES

Dans ce contexte le reste des interventions venant de ces bancs notamment celles des socialistes français est tellement en dessous de la main que c’est à pleurer. Ainsi quand Catherine Trautmann s’indigne : « les auditions ont confirmé nos craintes » Ah ! Mais quelles craintes ? La politique sociale, l’atlantisme ? Non ! Rien de tout cela. Son indignation est totalement formelle : «les auditions ont confirmé nos craintes : la seule priorité de ce collège sera de ne pas gêner le conseil ». Travailleurs de tous les pays, mobilisez vous pour que la commission ne soit pas au service des gouvernements que vous avez élu, c’est le nouveau drapeau de lutte que vous propose les socialistes français. Sans oublier la mise en garde d’Harlem Désir qui condamne l’approbation « d’une commission faible qui ne sortira pas l’Europe de la crise ». Plus politicien tu meurs ! Ne pleurons pas trop, les socialistes français ont voté contre Baroso et sa commission. Au contraire de tous les autres socialistes européens. Je pourrais moquer leur isolement, leurs hypocrisies et le reste. Mais je ne le ferai pas et je pense qu’il ne faut pas le faire. En effet, tant qu’ils conservent cette distance avec la capitulation pure et simple de leurs homologues sociaux démocrates européens, l’avenir de la gauche reste ouvert en France. Décrocher le Parti socialiste français du bloc européiste social démocrate est un objectif politique en vue de la refondation de la gauche en France.. Bon après cela, que sauront les français de tout cela ? Rien, comme d’habitude. Le dégout est général, il est vrai ! Le Quotidien «Les dernières nouvelles d’Alsace» appelle cela « la guéguerre des étoiles » et folklorise ce débat. Ce qui signifie que les grands champions du bourrage de crane européiste eux-mêmes pensent que tout cela est une mauvaise plaisanterie. « Le parisien », autre journal populaire y consacre une brève de dix lignes.

UN RUDE MOMENT

Je voudrai revenir sur le grand jury «RTL-Le figaro-LCI» Finalement il a 070220102738été moins question de ce qui avait été prévu et davantage de sujet étaient totalement imprévus. Ce n’est pas grave mais frustrant pour ce qui a été préparé sans venir sur la scène. C’est risqué quand on vient sur des sujets que l’on a moins préparé ou pas du tout. Il faut alors improviser. Ce n’est rien quand il s’agit de dossiers thématiques car il est bien rare qu’il y en ai d’absolument neuf et qui n’ai pas déjà donné à travailler dans un passé récent. Mais quand on vient sur des questions à la frontière des personnes et de la politique, c’est plus périlleux. Par exemple si la première dépêche qui est tombée portait sur ce que j’ai dit a propos de Strauss Kahn, je peux avouer que cela a été totalement improvisé quand aux formules utilisées. Je suis assez satisfait de la réplique et je n’y changerai rien s’il fallait y revenir. Mais je le signale pour la gourmandise des lecteurs de ce blog.

UN BON MOMENT

Mais ce « Grand Jury » RTL Le Figaro LCI a été un moment que j’ai apprécié parce qu’on y a pas mal parlé du fond. En particulier j’ai été ravi de pouvoir enfin une fois parler de politique industrielle grâce aux questions de Revel de LCI ! J’ai donc apprécié l’émission en dépit des erreurs que je me reproche d’y avoir fait : termes erronés, mots oubliés, raisonnements inachevés. Et en dépit des sujets que l’on n’a pas eu le temps de traiter comme la crise financière en Europe ou la question de la dette en France. Ce qui est réconfortant c’est le nombre des échos, mails et sms reçus en retour. Mais je reste sur ma faim a propos d’une question. Je veux donc y revenir. Il s’agit de la question de l’automobile. Je trouve que je n’ai pas su me donner le temps de développer mes arguments. Je refusais de me dire « d’accord avec Estrosi » pour la raison que cette façon de formuler ma pensée sur le sujet aurait dénaturé ma façon de voir les choses. Et comme je savais 070220102736qu’il n’y avait plus le temps de venir sur le fond du dossier, j’ai botté en touche. Quand Aphatie me demande si les voitures françaises doivent être fabriquées en France, « comme le dit Estrosi » je réponds « ca se discute ». Mais justement on n’a pas eu le temps d’en discuter. Ce qui se discute c’est ce que dis monsieur Estrosi. J’y viens donc.

FAITS ET MOUVEMENTS DE MENTONS

Ici je mets de côté le modèle de civilisation que portent l’automobile et son impact écologique. Je m’en tiens à la logique interne du dossier Commençons par rappeler l’enjeu de ce secteur sur l’emploi. La France est le quatrième producteur automobile mondial. La Chine vient en effet de nous prendre la troisième place. Ce secteur génère 2,5 millions d’emplois soit 10 % du total des emplois du pays. On décompte 700 000 emplois dans la production automobile en général entre les constructeurs et les équipementiers. A ceux là il faut ajouter 1,8 millions d’emploi qui en dépendent directement dans les garages, routes etc. On comprend pourquoi Estrosi se sent tenu de dire quelque chose, dans le style des mouvements de menton familiers à l’équipe Sarkozy. La réalité aurait mérité qu’on s’y arrête. A en croire l’UMP, Sarkozy et Estrosi auraient empêché la délocalisation de la production de la Clio IV vers la Turquie. Que vaut cet engagement ? Ce que valent les paroles de patrons et de d’UMP en général. Pas grand-chose. Car la production de la Clio 4 ne devrait commencer que dans 3 ans. D’ici là, Renault a donc le temps de changer d’avis. Comme l’avait fait Mittal en dépit de ses promesses à Sarkozy de sauver l’emploi à l’aciérie de Gandrange. D’autant que la délocalisation de la production des Clio (génération 3 actuellement) est déjà bien avancée. 60 % des Clio sont déjà fabriquées à Bursa en Turquie. Il s’y produit 175 000 voitures par an. Et il ne reste plus à Flins que 40 % de la production 125 000 voitures par an. Ce qu’ont obtenu Sarkozy et Estrosi, c’est donc juste le statu quo sur cette situation déjà très dégradée. Voila pourtant comment Claude Guéant sur Europe 1 le 16 janvier 2010 a présenté les choses : « La décision prise par Renault nous donne tous les apaisements. »Apaisés de tous les pays réjouissez-vous.

SARKOZY INVENTE L’EAU CHAUDE et FROIDE

 Ce n’est pas tout. Sarkozy aurait aussi obtenue davantage de Renault selon le même Claude Guéant toujours sur Europe 1 le 16 janvier 2010. Une prouesse pour celui qui avait oublié de prendre des actions et des sièges au conseil d’administration des banques quand il était en train de les gorger d’argent. Cette fois ci, changement de tableau. Il aurait obtenu « la proposition que désormais un représentant de l'Etat siège au comité stratégique de Renault » ! Quel exploit ! Malheureusement pour la crédibilité de monsieur Guéant: un tel comité stratégique existait déjà chez Renault. Il s’appelle Comité de stratégie internationale et il compte déjà un représentant de l’Etat en la personne de Catherine Bréchignac ! La pauvre ! Son patron l’a oublié ! 2videmement le ridicule était très grand. C’est sans doute pourquoi, histoire de jouer le jeu de la communication de l’Elysée, Renault a annoncé la création d’un nouveau comité stratégique … Mais attention, une précision fondamentale a été donnée : ce comité sera certainement rattaché ou fusionné avec celui qui existe déjà. Ouf ! On a frôlé la dépense inutile. De toute façon à quoi bon s’énerver. Renault a en effet précisé qu’il n’aurait qu’un rôle d’ « information et consultation ». Et nullement de décision. Les décisions sur la stratégie industrielle de Renault sont en effet prises ailleurs … aux Pays-Bas où se tient chaque mois le directoire de la holding Renault-Nissan. Sans l’Etat français qui n’est représenté que dans le conseil d’administration de Renault SA qui entérine ce que décide la holding mère.

ET LES AUTRES DELOCALISATIONS DE RENAULT

Cette affaire concernant la Clio n’est que l’arbre qui cache la forêt des délocalisations organisées par Renault, et sur lesquelles Sarkozy et Estrosi n’ont rien dit. En attestent deux exemples récents. Au Maroc d’abord. En 2008, Renault a signé un accord avec le Maroc pour construire une gigantesque usine sur 300 hectares à Tanger, pour 600 millions d’euros d’investissements. L’objectif étant de passer de 30 000 véhicules produits au Maroc à 200 000 puis 400 000 par an. Mais ces voitures ne seront pas destinées aux marocains. 90 % de la production, centrée sur la gamme économique Logan, sera destinée à l’exportation hors du Maroc. Renault a présenté ce projet comme ayant vocation à devenir « le site le plus compétitif du monde » pour le groupe. Ce n’est pas tout. Voici l’Inde ! Toujours en 2008, Renault a finalisé avec l’Inde un accord industriel pour construire une grande usine à Chennai pour sa filiale Nissan. Pour 780 millions d’euros d’investissements et un objectif de 400 000 véhicules produits par an. Et ces voitures ne sont pas seulement destinées au marché indien comme l’a indiqué le n°1 de Nissan lui-même : « l'Inde sera une nouvelle base d'export qui permettra à Nissan d'être compétitif dans la chaîne d'approvisionnement internationale. » Les premières voitures sont sorties de l’usine en janvier 2010. Estrosi ment donc ouvertement quand il affirme : « une voiture française, destinée à être vendue en France, doit être fabriquée en France ! » On comprend pourquoi je ne pouvais accepter, même pour une simplification de fin d’émission de me dire d’accord avec l’idée que les voitures françaises doivent être produites en France, « comme le dit monsieur Estrosi ».

L’EUROPE ? UNE NUISANCE PERMANENTE

De toutes les façons, quelques soit le mauvais coup, l’union Européenne, «qui protège » gnagni gnaga n’est jamais loin pour donner le coup fatal. La commission est le meilleur allié des délocalisateurs à la direction de la régie Renault. Dès l’annonce du Plan français d’aide à l’automobile, la Commission avait déclaré le 10 février 2009 que « toute obligation de garder une unité de production en France rendrait ces aides illégales ». Et à l’issue du Sommet européen du 2 mars 2009, la Commission s’était réjouie d’avoir obtenu de la France que « les conventions de prêt avec les constructeurs automobiles ne contiennent aucune condition relevant de la localisation de leurs activités en France. » En clair : au nom de la libre concurrence, les constructeurs doivent avoir le droit de délocaliser. C’est ce que Nelly Kroes, la commissaire à la concurrence a encore rappelé à la France début janvier 2010. Un zèle libéral qui lui vaut d’être promue vice-présidente dans la nouvelle commission Baroso. Celle que viennent d’investir… les députés européens de l’UMP !

LES FRANCAIS ONT DES DROITS SUR RENAULT !

L’argent public des français est fortement mis à contribution dans Renault. Cela nous donne des droits. L’Etat possède encore 15 % du capital de Renault et il dispose de 18 % des droits de vote. Deux administrateurs de l’Etat siègent pour cela au Conseil d’administration de Renault. L’Etat est donc le premier actionnaire de Renault. Pour mémoire, la part de l’Etat était majoritaire jusqu’en 1996. Là, l’excellent monsieur a bradé les avoirs de l’Etat en le faisant passer de 54 % à 46 %). Puis les gouvernements de droite ont encore réduit la part de l’Etat en 2002 et 2003 en la faisant alors descendre de 28 % à 15 %. Par contre, 4 milliards d’euros d’aides ont été versés par l’Etat en 2009, sous forme d’avances remboursables à Renault. L’entreprise et ses actionnaires privés peuvent encore dire merci pour les 500 millions d’euros de primes à la casse payées par l’Etat en 2009 puisque Renault en est un des principaux bénéficiaires. Surement aussi qu’ils auront une pensée émue pour les braves gens qui vont payer à leur place les 300 millions d’euros que Renault va économiser en 2010 grâce à la suppression de la taxe professionnelle.

LE PILLAGE DES FRANCAIS

En dépit de toutes ces participations publiques, l’influence stratégique de l’Etat sur Renault est quasi nulle, alors qu’elle devrait contribuer à réorienter ses productions. Notamment pour tenir compte de la crise écologique. Et ce serait l’occasion de voir un vrai débat a propos du véhicule individuel de l’avenir. Sans autre forme de procès il semble convenu que ce soit la voiture électrique qui ait les faveurs de l’Etat et de la firme… Le moins qu’on puisse dire c’est ça se discute. Pourtant l’Etat a subventionné la future voiture électrique de Renault, la Zoé. Une fois de plus sans avoir aucune garantie à propos de la localisation de l’activité. Et pas de petites sommes ! 100 millions d’euros en capital, 150 millions pour la chaîne de fabrication des batteries, sans parler du bonus fiscal de 5 000 euros qui sera offert à l’achat. Or même si la Zoé doit être assemblée à Flins, Renault avait prévu de produire l’essentiel de ses composants en dehors de France. Et Estrosi n’a obtenu qu’un engagement pour que 60 % des composants viennent de France … ce qui veut dire que près de la moitié seront produits à l’étranger ! Un comble pour un projet subventionné par les français.

LE DUMPING DE RENAULT

Les aides de l’Etat n’ont rien changé à la stratégie de dumping de Renault. Le plan de 6 000 suppressions d’emplois annoncé en 2008 n’a pas été remis en cause, alors même que l’entreprise est bénéficiaire ! Sournoisement, Renault considère qu’il n’a aucun compte à rendre à l’Etat sur sa mise en œuvre car officiellement le plan a été lancé avant que Renault reçoive les aides. Rusé, non ? Pire, Renault a provisionné 600 millions d’euros de stocks options dans ses comptes 2008, à distribuer à ses plus hauts cadres et dirigeants, alors que les salaires ouvriers de l’entreprise ont chuté en moyenne de 15 % en 2008 du fait du chômage partiel. Et l’entreprise exige par-dessus le marché des syndicats le gel des salaires pour 3 ans, l’allongement du temps de travail et de nouvelles mesures de flexibilité. Le tout pour remplir l’objectif d’être «être le constructeur généraliste européen le plus rentable ». Face à cela quel crédit donner à ce que promet Etrosi ? Aucun bien sur.


654 commentaires à “Néron, le téméraire et même Estrosi!”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1114 »

  1. 1
    patrick dit:

    le lien vers le podcast de votre passage au Grand Jury de RTL - LCI - Figaro :
    http://media.rtl.fr/online/sound/2010/0207/5932785002_Le-Grand-Jury-du-07-fevr-2010.mp3

  2. 2
    jennifer dit:

    Désolée ça n'a rien à voir mais je poursuis le débat sur la stigmatisation de l'islam etc...

    En effet, j'ai appris qu'une dirigeante du groupe ProChoix dans lequel était Caroline Fourrest (a-t-elle quitté ce mouvement? Il me semble) avait qualifié la résistance irakienne de "jihadistes". Qu'ils soient musulmans c'est vrai mais la première caractéristique c'est qu'ils sont d'abord résistants. Essayer de discréditer ainsi a priori les résistants, c'est entrer dans l'idéologie de choc de civilisations si cher à Bush et à Sarkozy. On ne peut pas non plus dire: ils sont musulmans, donc on s'en lave les mains et qu'ils se débrouillent seuls! C'est le sort du monde qui en dépend! Par exemple le Hezbollah est musulman mais quand même ils ont permis une quasi défaite militaire de Tsahal qui n'a pas pu entrer au Liban et s'implanter comme ils essaient souvent de s'étendre dans les autres pays qui les entourent. Et dans leurs rangs le Hzebollan a des chrétiens, ainsi ce gars dont le prénom était Degaulle en soutien avec les positions de degaulle sur la question (dans un article du Figaro de 2006).

    Il faut voir avec qui elle s'allie, Caroline Fourrest. Et qu'elle ne s'engage pas dans les croisades antimusulmanes aveugles si chères à Bush, en mettant la question de la religion au premier plan face aux guerres impérialistes actuelles. Même le Hamas! on peut dire tout ce qu'on veut, mais il a vaillamment résister. Et les gens lui en sont gré. Ainsi après l'opération plomb durci dont le but était de faire que les gazaouis se retournent contre le Hamas, c'est plutôt l'inverse qui s'est passé. La popularité du Hamas a augmenté, même en Cisjordanie, dépassant de quelques points celle du Fatah, simplement parce que le Hamas apparaît comme le seul à vraiment résister à l'occupation israélienne. Résistants sur le terrain, qui paient de leur vie ce que ne fait pas l'Autorité Palestinienne (à majorité Fatah mais il y a aussi d'autres composantes dans l'Autorité Palestinienne). Il faut rajouter que beaucoup de militants de base ont quitté le Fatah sans doute à cause de cette "gestion", terrible et corrompue de l'Autorité Palestinienne, et parce qu'ils ne résistent pas à l'occupation malgré quelques faux semblants devant l'opinion internationale. Il y a des débats en leur sein et on espère que cela ira dans le bon sens.

    Dans ce même sondage, réalisé en février 2009, à la question "quel type d'Etat les palestiniens souhaiteraient " (sondage en anglais et mené par un organisme israelien, je pourrais donner les références si ça intéresse) seuls 1,3% étaient pour un Etat islamiste. 40% des sondés étaient gazaouis, le reste de Cisjordanie.

  3. 3
    jennifer dit:

    Descartes
    Le texte que j'ai reproduit en dernier et auquel tu as répondu sur l'autre billet était du réseau voltaire et non de moi.
    Je trouvais qu'il montrait bien comment procède Sarkozy pour lancer un débat comme un os sur la place publique et puis laisser les chiens se déchirer entre eux, le racisme ambiant aidant, il suffit d'une pichenette pour que tout s'embrase, et puis lui il retire son épingle du jeu. Là il a recommencé avec l'identité nationale, les voiles etc...Apparemment ça ne donne pas assez car ils ont décidé avec Bresson qu'il fallait continuer à laisser les gens s'entretuer sur la question, tactique bien utile dans les pays que les impérialistes veulent récupérer pour leurs profits juteux.

    Et nous on fait quoi? On s'entretue aussi, on y va dent pour dent, oeil pour oeil, contre le NPA et Ilham? Ou on s'unit et font fait front contre Sarkozy contre le racisme? On ne peut résoudre cette question sans mener une bataille d'ampleur contre le racisme en France, le droit de vote pour les étrangers. Il ne s'agit pas de faire l'autruche comme le suggère 4 août ou d'autres sur le blog. Ca ne servira rien.

    Quand le facisme est monté, ne croyez vous pas qu'il était important de mener un débat noble et antiraciste sur l'antisémitisme. D'unir non seulement toute la gauche sur des valeurs justes antiracistes, mais aussi les personnes de droite qui n'acceptent de se vautrer dans la boue du racisme pour faire remonter les profits. Il y en a des gens comme cela. On peut vraiment mener une grande bataille sur les droits de l'homme qui en vaille la peine! Et à nous de diviser le camp de la droite sur cela. Ca vaut vraiment la peine. Il faut reprendre la main et ne pas la laisser à Sarko comme d'hab, sur tous les débats idéologiques il fait toujours un tabac.

  4. 4
    caponeal dit:

    Pour poursuivre, Alain Chouet (Ancien chef du service de sécurité de la Direction Générale de la Sécurité extérieure)
    Révèle qu'Al Qaida est mort depuis 2002 : http://videos.senat.fr/video/videos/2010/video3893.html
    Et que l'arabie saoudite se cache derrière pas mal de choses...

    A voir !

  5. 5
    alib dit:

    ouf ! en écoutant rtl lci les journalistes essayent de nous faire croire encore que les hommes politik ont les même analyses et donc les mêmes remèdes sur le sujet de l'avenir de l'automobile.un grand merci de préciser votre pensée.d'ailleurs sur cette même radio l'info sur les alliance conclus pour le front de gauche est partisane;(17region sur 20 sont sur des accords de front de gauche et elle parle que de 5regions bizarre bizarre!) et effectivement le choix du gouvernement et de estrosi ne sont pas le notre ! et dans bcq de domaine ! et maintenant il nous envoie la fumée sur une conseillère régionale sur les 1000 présentées.pourquoi ne parle t-on pas des centres pratiquant l'ivg que l'on ferme et d'autres qui son soumis a la violence de commando reac?; du manque de logement sociaux;des salaires de misère;d'emploi de précarité(5 millions de chomeurs).Malgré le pouvoir des puissants, nous sommes le nombre. On continue, le rassemblement de toute l'autre gauche est vitale,pour changer la société. merci a bientot

  6. 6
    clama dit:

    Jean Luc !
    tu es tribun et romanesque !

    Jesuisuisdetonparti MAIS ATTENTION !

    pas de pitié pour la burqua !

    tes dernières interventions publiques étaient ambiguës...

    Pas de concessions électoralistes dangereuses avec cet extrême gauche pro arabe... plutôt ou pro saoudienne !

  7. 7
    Darthé-Payan dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon

    Ta présente montre que très vite que le politique, les élus du peuple, les citoyens doivent se réapproprier l'économie et les marchés.

    Pour Renault, je suis un grand partisan d'une renationalisation à 100 % dans le cadre de la planification et d'une stratégie de développement industriel.

    Qu'est ce que pour la gauche, une politique de développement industriel sous contrôle de la réprésentation nationale et les citoyens.

    Une gestion démocratique et collective de l'entreprise publique et socialisée (objectifs de production, investissements, emploi salarié, sous traitance, commercialisation, exportations...) et contrôlée. Un conseil de gestion mixte composé des représentants de l'Etat, des représentants des salairiés, des représentants des usagers citoyens, sous contrôle et surveillance des parlementaires, de la cour des comptes et des citoyens.

    Financement de l'entreprise Renault par le service public bancaire et par la caisse publique du développement industriel à créer (banque d'investissement consacrée au secteur public).

    La conseur de Renautl, Peugeot et le groupe PSA devraient également être nationalisé et des coopérations utiles devraient être engagées et financées dans le cadre de l'exportation, la création de modèle, les investissements du futur, la formation du personnel, les reocnversions nécesaires. Une coopérative d'échanges inter comité d'Etablissement pourrait être créer.

    Une société publique de participations devraient être créée et prendrait des participations qui pourraient être majoritaires chez les équipementiers automobiles ou dans l'industrie pneumatique.

    La planification, la loi d'orientation pour le développement industriel seront les gages de l'intérêt général et de la cohésion d'ensemble permettant la viabilité de ce nouveau processus de développement industriel.

    Une politique de relocalisation des unités productives du secteur automobile devra être engagée pour le fer de lance d'une nouvelle politique industrielle ne souffre d'aucun dumping, d'aucune gestion capitaliste.

    Un dispositif protectionniste et mutuellement partagé devrait fixé les bases de l'échange avec l"extérieur et la particpation à des coopérations utiles dans le cadre d'un développement partagé et solidaire.

    Voilà quelques propositions à caractère économique et industriel du Comité de réflexion pour le Manifeste Jacobin.

    Aller bonne réflexion et bonne fin de soirée à tous. A bientôt.

    Fabien

  8. 8
    Nipontchik dit:

    Ah le Téméraire! Requiescat in pace cet "antiSéguin" celui qui a voulu détruire la France, héritière légitime de la Gaule (Bon au cours de l'histoire il n'a pas été le seul).
    Justement aujourd'hui j'ai du expliquer la guerre de 100 ans (et le tournoi des 5 ou 6 nations) à 1 amie russe amoureuse de la Bourgogne. Les alliances de revers classiques (très proches des schémas de Sun Tzu) et cette fameuse bataille dans le Nord de l'actuel département de l'Yonne avec 1 choc frontal et meurtrier entre l'alliance franco-écossaise et le bloc anglo-bourguignon.
    retour aux stratèges de Solférino! Eh ben Sénateur désolé mais ce sont des maîtres; ils pratiquent la terre brulée qui défit la Grande Armée de Napoléon. Le PS perd le Languedoc et alors? Le but du jeu c'est d'éliminer des exségolistes qui se seraient opposées à l'investiture de Mme Aubry et de (bip bip) le FG et EE. Joli coup non? ça vaut bien la perte de quelques parasites conseillers régionaux qui de toute façon mettront les mains dans la m...de la gestion décentralisée de la crise financière.
    Allez c'est tout pour ce soir! Bonne nuit.

  9. 9
    Asse42 dit:

    Camarade...

    Comme ça on est "partisan d'Emmanuelli mais groupie de Royal"? Un peu désobligeant mais malheureusement symptomatique de ces quelques politiques installés dans leur certitude du siècle passé. C'est un peut on cas camarade.

    Pourtant sincèrement je t'aime plutôt bien. Je regarde tes vidéos, je suis tes discours mais je n'entrevois aucunement l'avenir. Je vois que des stratégies politiciennes pour chercher le plus petit commun diviseur à gauche plutôt que le plus grand rassemblement. Je parle en dehors du FdG et de ta volonté, absurde, de rechercher l'alliance avec le NPA à tout prix. M'enfin c'est de la politique ça il parait. Pendant ce temps nous on souffre.
    Tiens un cas concret camarade celui de Poitou-Charentes. Ségolène Royal semble bien parti et le FdG être quasi inexistant. Qu'est-ce tu proposes? de refuser à tout prix l'alliance avec elle parce qu'il y aurait quelques modémistes sur la liste ou tu te renierais?
    http://bit.ly/aQpSdZ

    Cela pour dire qu'en politique il n'est jamais bon de prendre des positions trop péremptoirs ou trop sectaires, on finit toujours par se les prendre dans la gueule en retour. Car Il y aura des communistes dèsle premier tour en poitou-Charentes. Il faut les exclure du parti?...Ah! quelle piète stratégie...

    Je peux relier ça avec Frêche aussi. Tu as choisie ta tête à claque et tu as bien mal choisi. J'aurais préféré que tu t'attaques à un mec de droite comme Mariani, mais lui bizarrement personne ne l'attaque alors que c'est vraiment un facho. Tout le monde préfère s'attaquer à Frêche car on aime hurler en groupe. C'est plus rassurant. J'avoue que tu m'as déçu sur ce coup là. Je te pensais plus juste dans tes combats. Au-delà des polémiques stériles et parisianistes Frêche fait une bonne politique de gauche dans sa région. En montant une liste dissidente en trois jours sur la base d'une fausse polémique avec Fabius aura été une honte pour le PS et sera un fiasco pour Aubry. Cela lui pétera à la gueule en retour:
    http://bit.ly/bLzriq

    Évidemment Frêche n'est pas anti-sémite et cela permet aussi de donner un coup de pied parmi ces médias qui voudraient nous imposer leur bien pensance. Sur le coup ils se sont fourvoyés et apparaissent comme ils sont, des monteurs de polémiques vulgaires qu'on appelle le bashing.
    Nous, autour de Ségolène Royal, on sait ce que c'est le bashing. mais vois-tu cela ne l'empêche pas de mener une politique de gauche dans sa région et d'être confortablement installé en tête dans les sondages.

    L'ennemi c'est le Sarkozysme et je te trouve bien conciliant avec lui. Dire à tout bout de champ que Sarkozy est intelligent c'est nous prendre, nous, pour des cons. c'est un mauvais choix camarade.
    A part ça je partage ta vision sur ce qu'est l'Europe: libérale et atlantiste. Le pire de ce qui pouvait nous arriver. D'ailleurs j'ai failli voter FdG aux européennes. J'ai voté Peillon...

    Voilà camarade quelques coups de gueule envers un grand politique mais qui en oublie trop les réalités du terrain. Et la réalité c'est de tout faire pour faire barrage à cette droite en s'unissant tous contre elle. Tous. Ce sera la condition indispensable de notre victoire en 2012.

  10. 10
    le Prolo du Biolo dit:

    @ alib - 4

    Effectivement un lien intéressant et éclairant.

  11. 11
    le Prolo du Biolo dit:

    @ 8 - asse42

    S'unir avec le P.S., mais pour faire quoi ?
    Là est le problème.

    Si c'est pour l'aider à terminer la privatisation de ce qui est encore privatisable...

    Ses projets style eau tiède et carpe et lapin ne servent pour l'instant qu'à brouiller les cartes et à faire gagner du temps à nos adversaires.

    Mais ce que j'en dis...

  12. 12
    brigitte dit:

    Merci Jean-Luc ! C'est pourtant vrai qu'il y faisait un froid de loup, autour de cette gare somptueuse (somptuaire ?...). La chaleur de la camaraderie et de nos coeurs d'acier a bien su en venir à bout. Et tu as loupé Thionville ce soir. Faudra revenir !

  13. 13
    jennifer dit:

    post 5 Clama. parce que toi tu es "anti arabe"? Ton "dérapage" (pseudo lapsus bien calculé) en dit long. Etre anti arabe est très prisé en France pour ceux qui n'ont jamais digéré la guerre d'Algérie.
    Je te signale que l'Arabie Saoudite ne représente pas tous les pays arabes. C'est comme si tu disais que l'Allemagne nazie c'était toute l'Europe. Ton dérapage est très significatif des amalgames dangereux: les arabes c'est l'Arabie Saoudite!

    Je te signale que si tu es au PG, Jean Luc Mélenchon n'est pas aussi anti arabe. Ne lui fais pas dire ce que tu penses.

    Je considère que tes propos racistes anti arabes sont indignes d'une membre du PG. Absolument et irrémédiablement indignes. On voit combien rapidement l'ambiance passe très vite de la discrimination contre la religion musulmane au racisme anti arabe. Ton post, par ce simple mot, en es une très belle illustration. C'est par ce genre de petites touches que le racisme se diffuse. Entre gens convaincus on n'a pas à démontrer il suffit d'insinuer quelques petites choses, juste un tout petit mot comme "avec cet extrême gauche pro arabe" pour emporter l'adhésion de tous les racistes. Alors nous on fait de grands discours, démonstrations, beaux raisonnements, alors qu'un tout petit mot résume bien l'argumentation inverse. C'est que cela joue entre gens entendus sur le "feeling", on s'est bien compris, hein?, ce sont des arabes et cela veut tout dire. C'est comme Frêche avec la "tête pas catholique" de Fabius. Il ne s'agit pas de grandes démonstrations, tous les antisémites hochent de la tête d'un air entendu. On se comprend d'instinct...

  14. 14
    jennifer dit:

    post 5 Clama. parce que toi tu es "anti arabe"? Ton "dérapage" (pseudo lapsus bien calculé) en dit long. Etre anti arabe est très prisé en France pour ceux qui n'ont jamais digéré la guerre d'Algérie.
    Je te signale que l'Arabie Saoudite ne représente pas tous les pays arabes. C'est comme si tu disais que l'Allemagne nazie c'était toute l'Europe. Ton dérapage est très significatif des amalgames dangereux: les arabes c'est l'Arabie Saoudite!

    Je te signale que, si tu es au PG, Jean Luc Mélenchon n'est pas anti arabe. Ne lui fais pas dire ce que tu penses.

    Je considère que tes propos racistes anti arabes sont indignes d'une membre du PG. Absolument et irrémédiablement indignes. On voit combien rapidement l'ambiance général en France passe très vite de la discrimination contre la religion musulmane au racisme anti arabe. Ton post, par ce simple mot, en est une très belle illustration. C'est par ce genre de petites touches que le racisme se diffuse. Entre gens convaincus on n'a pas à démontrer il suffit d'insinuer quelques petites choses, juste un tout petit mot comme "avec cet extrême gauche pro arabe" pour emporter l'adhésion de tous les racistes. Alors nous, sur le blog, on fait de grands discours, démonstrations, beaux raisonnements, alors qu'un tout petit mot suffit à convaincre. C'est que cela joue entre gens entendus sur le "feeling", l'affectif. On s'est bien compris, hein?, ce sont des arabes et cela veut tout dire. C'est comme Frêche avec la "tête pas catholique" de Fabius. Il n'a pas fait de grandes démonstrations, et tous les antisémites hochent de la tête d'un air entendu. On se comprend d'instinct...

  15. 15
    jennifer dit:

    Quelques nouvelles dans la campagne en soutien aux palestiniens:

    1) d'abord une mauvaise nouvelle: Daniel Guarrigue, député de la Dordogne, a déposé une question écrite à l'intention du premier ministre, concernant ses propos au diner du CRIF, mercredi dernier, sur le boycott des produits israéliens. Pourquoi s'est-il permis, contre toute évidence, d'affirmer que les produits casher étaient boycottés ?

    Les produits boycottés sont les produits venant de Cisjordanie, produits dans les colonies illégales, ce sont en général des produits maraîchers, fruits et légumes ou alors les produits cosmétiques venant de la mer morte. Les colonies sont des terres volées de force à la Cisjordanie. Les colons sont armés et soutenus par l'armée israélienne qui les protègent. On peut donc dire que les produits venant de ces terres volées sont des produits volés aussi. Par ailleurs dire que ce seraient des produits cashers (ce qu'ils ne sont pas) c'est sous entendre que le boycott serait antisémite, ce qu'il n'est pas non plus.

    2) mais heureusement une bonne nouvelle: l'ambassadeur d'Israël aux USA a été hué à l'université de Californie. Michael Oren a été hué lundi par des étudiants qui protestaient contre les crimes de guerre commis contre les Palestiniens. Il a donc été obligé de se retirer.

  16. 16
    RD dit:

    @8, asse42
    Tiens un cas concret camarade celui de Poitou-Charentes.

    et bien c'est relativement simple. La simple présence du membres du MoDem prouve bien que les représentants du FdG n'ont rien à faire sur sa liste. Si des gens du MoDem jugent suffisant les proposition de Mme Royal pour s'inscrire sur ses listes, c'est bien que ces ces propositions sont diamétralement opposées à celles que propose le FdG, et donc que nous n'avons rien à faire avec cette liste.

    Frêche fait une bonne politique de gauche dans sa région.
    C'est sûr qu'en s'alliant dès le premier tour aux conservateurs du CPNT est un gage de politique de gauche... et est parfaitement compatible avec le projet social et écologique que défend le PG...

  17. 17
    Pierre L dit:

    Bis répétita placent :
    à Asse42 (10 février 2010 à 23h06)

  18. 18
    Philippe Deferre dit:

    Un curieux raccourci...
    "La France est le quatrième producteur automobile mondial. La Chine vient en effet de nous prendre la troisième place. Ce secteur génère 2,5 millions d’emplois soit 10 % du total des emplois du pays. On décompte 700 000 emplois dans la production automobile en général"
    Quatrième producteur mais "seuls" 700 000 salariés français en production.

    Ce ne sont donc pas du tout 10% de la population qui travaillent pour la production automobile.

    D'ailleurs, le 1,8 millions de garagistes, asphaltiers, etc, existera toujours si la production est réalisée à l'étranger.

  19. 19
    un membre du PCF dit:

    La vidéo du Grand Jury.

    Il serait bien de pouvoir l'avoir pour la diffuser largement. L'audio est pas mal mais on aimerait la vidéo.

    J'espère que vous allez lutté maisje vois que ça commence déjà à vous embêter de la censure médiatique.

  20. 20
    André Assiétoi dit:

    Pour les abonnés d'Arrêt sur images, la dernière émission était vraiment passionnante avec Alain Rollat, ancien journaliste du Monde, qui a écrit un bouquin sur Frêche, et qui était venu défendre l'honneur d'un type qu'on essaie d'abattre pour de mauvaises raisons (ce qui n'excuse pas tout chez ce petit tyranneau local).
    On y apprend notamment que Frêche n'est plus en odeur de sainteté à Solférino depuis son refus de tremper dans les magouilles de financement du PS (Urba n'a jamais pu s'installer là-bas). Bref, on n'a jamais pu lui accrocher des casseroles financières ni des histoires de corruption (voilà qui devrait faire plaisir aux défenseurs de l'Incorruptible arrageois qui sévissent sur ce forum).
    Bien entendu, ce n'est pas Mélenchon, qui a été proche d'Emmanuelli, qui va nous éclairer sur cet aspect de la question...

  21. 21
    Reykj-on-Thames dit:

    Je n’ai pas vu mais on m’a raconté.

    Si vous ne citez pas vos sources, c'est de la rumeur.

    Par la même occasion je découvre les militants locaux du Parti de Gauche venus en délégation des quatre départements de la région. Ceux-là ne montent jamais à Paris. Et ils sont si loin des circuits de transport rapide !

    Eh bien, ils ne sont pas comme vous ! Avez-vous calculé vos émissions de carbone non taxées ? Auriez-vous par hasard des carbon hedge funds ?

    Un bol d’oxygène intégral !

    Pour moi, citoyenne, ça me fait penser à une secte !

    A propos de la bouillie européiste :

    Mais qu'est-ce qui s'est dit exactement ? A la place de Schultz et Con Bandit, j'aurais aimé avoir de vrais infos pas des anecdotes.
    Sinon, le PSE devrait s'appeler PTE (parti travailliste européen), idem pour les socialo-imposteurs qui devrait changer leur nom en PTF (parti travailliste français).

    Je m'arrête là pour ce soir, car c'est vraiment trop trop trop long.....

  22. 22
    Bertrand dit:

    Les commentaires sur l'automobile mériteraient d'être poussés un peu plus.

    LInde et la Chine deviendront de facto dans les 5 ans, les plus grands constructeurs. La politique de PSA est une politique de mensonge. Les délocalisations sous prétexte de concurrence, sont fauuses. Les véhicules produits en Tchéquie pour un prix de revient de 3500 €, sont revendus en France comme si ils étaient fabriqués sur place. Ils n'y a pas de différence de prix à la vente entre un véhicule produit en France ou en Tchéquie. Les délocalisations se font donc avec la complicité des hommes politiques. Or, le redressement économique de la France ne peut se faire sans une amélioration très nette de notre balance commerciale, déficitaire depuis que nous avons conduit les délocalisations avec moults discours sur les bienfaits de celle-ci. Sauf, qu'en la matière, l'enrichissement des financiers se réalise sur le dos des citoyens et donc de l'état.
    Il n'y a pas de grandeur dans le silence, lorsque celui-ci évite de dire des vérités.

  23. 23
    Annie dit:

    Jacques Sapir, avec des décryptages intéressants sur l'éventuel éclatement de la zone euro, l'UE, le contrôle de la monnaie, le protectionnisme européen ou français, etc :

    http://www.legrandsoir.info/Causes-reelles-de-la-crise-et-chomage-1-2.html

    http://www.legrandsoir.info/Causes-reelles-de-la-crise-et-chomage-2-2.html

    Quand il dit Aujourd’hui, si les forces de gauche ne préemptent pas cette question rapidement, à la fois sur la question du protectionnisme et sur la question de la monnaie, il est à craindre, non pas en 2012, mais peut-être en 2017, que ce soit le Front National qui le fasse.
    Personnellement, j'ai toujours pensé que l'autre gauche devait axer son message et un programme sur la reconquête de la souveraineté vis-à-vis du machin bruxellois et parler de pouvoir régalien. Qu'elle cesse de minauder sur des sujets annexes ou parler "d'antisarkozysme utile" (copyright MGB, qui nous impose cette formule dans des tracts des listes Ensemble), car la crainte de Sapir quand il parle du FN à la fin, c'est que passant à côté d'un débat sur la sortie de l'Euro et éclairer sur la privatisation de la monnaie depuis les années 1970, voire contester l'UE, et continuant à minauder, ce soient les forces réac'qui s'en emparent. La probabilité que le F-HAINE monte est plus du à une absence de message clair de l'autre gauche sur la souveraineté, que les débats foulardiers.

    Sinon, j'aime beaucoup ce qu'il dit sur la "Classe Loisir", qui n'est pas forcément réductible aux transnationales, et son hégémonie culturelle. L'autre gauche là encore devrait reprendre cette expression et attaquer cette classe (au lieu de minauder bon sang !).

  24. 24
    lola dit:

    "Candidate voilée: Johsua (NPA) répond à Laurent et Mélenchon "

    http://www.marianne2.fr/Candidate-voilee-Johsua-NPA-repond-a-Laurent-et-Melenchon_a185078.html

  25. 25
    jennifer dit:

    Pour info, pour ceux qui s'interroge si on peut être musulmane et féministe, musulmane et laïque, j'ai trouvé cela mais le lien ne marche pas...

    "Être femme musulmane et laïque
    par Andalouci Siham

    La femme musulmane est depuis longtemps maintenant une « question » qui soulève de nombreux débats. Si d’aucuns, au nom de la mission civilisatrice qui les habitait, ont voulu « libérer » la femme musulmane du joug de « la domination machiste et patriarcale inhérente à l’islam », de l’autre côté, des hommes, au nom de traditions et d’une compréhension de l’islam biaisée, ont tenté de confiner la femme à une dimension de sujet. A paraître en anglais dans le prochain numéro de "News From Within", la publication de l’AIC (Alternative Information Center) de Jérusalem.

    Lire : http://www.resistingwomen.net/spip.php ?article310

  26. 26
    jennifer dit:

    Je suis en train de lire le texte de Joshua cf lien donné par Lola. Vraiment Marx résume tout dans sa phrase: " Exiger qu'il soit renoncé aux illusions concernant notre propre situation, c'est exiger qu'il soit renoncé à une situation qui a besoin d'illusions. »

    C'est exactement cela: c'est parce qu'on est dans une situation terrible sous la domination du capital et du capitalisme qu'on a besoin d'illusions. Les gens ont besoin de rêver à des paradis, à un père tout puissant (dieu) qui punira dans l'enfer les méchants sur terre. Ce sont des rêves et des illusions et on ne va pas leur enlever de force. Les gens se raccrochent à cela. Par contre si on changeait cette situation terrible alors là peut être que tant d'illusions seraient moins nécessaires. Ainsi après la chute des communismes et l'isolement des mouvements de libération nationale (OLP, ANC etc..), c'est pas étonnant que la religion ait pris la place du "marxisme" officiel. Ca s'explique et ça s'explique d'autant plus que la CIA s'est chargée de financer les islamistes, cf Afghanistan, et les Al Qaeda.

    Franchement le ton de Joshua c'est quand même autre chose que ce que disait Besancenot hier à France Inter. C'était du mou. Sans doute il s'aménage des espaces face à l'offensive nationale anti NPA qu'on peut comprendre venant du PS et du PCF qui ont des comptes à régler avec lui. Mais c'est quand même assez facile quand l'ennemi est à terre, de l'écraser encore plus par la dernière petite pichenette traître. Bien sûr c'est la droite qui a mis à terre le NPA mais la petite pichenette des frères (ennemis) est la plus dure.

  27. 27
    marj dit:

    @Lola

    Je ne suis pas au NPA mais en tant que communiste,je trouve cette analyse de Joshua trés juste.L'ignorance d'Aurélie Filipetti du PS sur la lecture de Marx n'a d'égale que son arrogante bêtise !

  28. 28
    Michel D. (PG11) dit:

    Bagnolet, municipalité communiste, d'après ce que j'ai entendu.
    La honte.
    http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/article-squat-rue-victor-hugo-a-bagnolet-on-jette-les-gens-a-la-rue-en-plein-hiver-44698714.html

  29. 29
    marj dit:

    @26

    Amplement relayé par les médias dont France Inter (belle occasion me direz vous!)qui ne relèvent jamais ce que font les municipalités communistes en matière de logement pour les plus pauvres (qui ne parlent d'ailleurs jamais des communistes en général)...Bizarre, on attend la version de la mairie.

  30. 30
    4 Août dit:

    « Herman Van Rompuy, the EU’s new president, has submitted a text calling for the creation of an « economic government » that shifts responsibility for economic planning from national authorities to the « EU level »«

    http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/ambroseevans_pritchard/7199625/Germany-backs-Greek-bail-out-as-EU-creates-economic-government.html

    PARIS (Reuters) – La Cour des comptes s’inquiète d’un risque de dégradation de la notation souveraine de la France si des réformes structurelles d’ampleur ne sont pas menées dans la deuxième économie de la zone euro.
    (…) Face à un déficit et une dette à des niveaux record, « les ajustements nécessaires devront être réalisés quand l’activité sera suffisamment soutenue, mais aussi avant que la politique monétaire européenne ne soit resserrée », déclare la Cour.

    http://www.laprovence.com/article/france/la-cour-des-comptes-inquiete-pour-la-note-francaise

  31. 31
    Michel D. (PG11) dit:

    @27 Sur France Info ce matin, on pouvait entendre une déclaration, ou extrait d'une déclaration (tu vois, je suis prudent) d'un adjoint (?), conseiller (?) où il n'était question que de l'aspect juridique, et où l'expulsion était légitimée.
    Evidemment pas question de jeter le discrédit sur le PC dans son ensemble, mais là, si les faits sont avérés, quand même, il me semble que c'est un peu fort, non ?

  32. 32
    Nipontchik dit:

    "Tout le monde préfère s’attaquer à Frêche car on aime hurler en groupe. C’est plus rassurant. J’avoue que tu m’as déçu sur ce coup là. Je te pensais plus juste dans tes combats. Au-delà des polémiques stériles et parisianistes Frêche fait une bonne politique de gauche dans sa région. En montant une liste dissidente en trois jours sur la base d’une fausse polémique avec Fabius aura été une honte pour le PS et sera un fiasco pour Aubry. Cela lui pétera à la gueule en retour:"(asse42)

    ok on peut discuter de l'aspect moral du lachâge au dernier moment de Frêche, après ts les services qu'il a rendus au PS, à Mitterrand et à d'autres, et au camp du OUI au TCE

    mais il n'empêche, je vois pas pqoi Aubry et Fafa seraient punis de leur "pêché"
    au contraire à l'approche de la St Val M.Aubry a du prendre qqch et s'acheter 1 super gode ceinture (à la place de son compagnon je ferais gaffe!) car elle a bien (bip bip) tous les courants et personnalités issus du ségolisme en même temps que l'alliance PCF-PG
    Trop fort Martine!

  33. 33
    toto dit:

    Trop c'est trop.

    Sauf le respect que je vous dois et l'estime que je vous porte monsieur l'euro-député votre prose m'insupporte.

    Logorrhée, inflation de mots, verbiage et je ne sais quoi encore.
    Tout cela est parfaitement indigeste.

    C'est l'expression " diarrhée verbale" qui convient sans doute le mieux et ça me fait ch...

  34. 34
    Hold-up dit:

    "Pire, Renault a provisionné 600 millions d’euros de stocks options dans ses comptes 2008, à distribuer à ses plus hauts cadres et dirigeants, alors que les salaires ouvriers de l’entreprise ont chuté en moyenne de 15 % en 2008 du fait du chômage partiel. Et l’entreprise exige par-dessus le marché des syndicats le gel des salaires pour 3 ans, l’allongement du temps de travail et de nouvelles mesures de flexibilité. Le tout pour remplir l’objectif d’être «être le constructeur généraliste européen le plus rentable »

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates à la lanterne

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates on les pendra

    V'la trois cents ans qu'ils nous promettent

    Qu'on va nous accorder du pain

    V'la trois cents ans qu'ils donnent des fêtes

    Et qu'ils entretiennent des catins

    V'la trois cents ans qu'on nous écrase

    Assez de mensonges et de phrases

    On ne veut plus mourir de faim

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates à la lanterne

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates on les pendra

    V'la trois cents ans qu'ils font la guerre

    Au son des fifres et des tambours

    En nous laissant crever d'misère

    Ça n'pouvait pas durer toujours

    V'la trois cents ans qu'ils prennent nos hommes

    Qu'ils nous traitent comme des bêtes de somme

    Ça n'pouvait pas durer toujours

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates à la lanterne

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates on les pendra

    Le châtiment pour vous s'apprête

    Car le peuple reprend ses droits

    Vous vous êtes bien payé nos têtes

    C'en est fini Messieurs les rois

    Il n'faut plus compter sur les nôtres

    On va s'offrir maint'nant les vôtres

    Car c'est nous qui faisons la loi

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates à la lanterne

    Ah ça ira ça ira ça ira

    Les aristocrates on les pendra

  35. 35
    marj dit:

    @29

    Effectivement, ma réponse ne consiste pas à cautionner ou justifier cet acte qui est condamnable, ce n'est pas parce que l'on soutient un parti que l'on soutient tous les actes ou paroles de tous ces militants ou représentants !
    Mais il est vrai que j'ai pu constater ce matin combien cet épisode est complaisamment relayé médiatiquement ...alors que par ailleurs, les communistes pourtant de toutes lesluttes ont totalement disparu des médias... c'est amusant de constater que, ds ce cas, on rappelle avec soin l'étiquette de la municipalité, ce qui n'est pas le cas lorsqu'on parle de la loi SRU (loi Gayssot)! ça n'excuse pas les fait mais les remet à leur place.

  36. 36
    langue-rouge dit:

    @jennifer post 24
    T'inquiètes, Jennifer, le NPA n'est pas à terre. Il est affaibli certes mais je trouve plutôt que dans la tempête on résiste plutôt bien vu le peu d'alliés à nos côtés. C'est clair qu'on aura perdu 1à 2% dans l'affaire. Déjà que sans ça on n'aurait pas fait beaucoups, ça ne m'étonnerait pas qu'on fasse 2-3%.
    J'espère au moins que ceux qui osent encore dire que le NPA est soutenu par les médias et la droite vont avoir la décence de la fermer désormais.

    Pour le reste, je suis plutôt fier d'être au NPA. Presque malgré nous, on a contribué à révéler l'un des principal pb qui gangrène la gauche radicale aujourd'hui: son incapacité à comprendre que l'offensive raciste se joue principalement sur le terrain de l'islamophobie et qu'elle doit répondre en défendant le droit des musulmans à vivre librement dans ce pays sans avoir honte etsansavoir besoin de cacher ce qu'ils sont.

    Malheureusement Sarkozy a certainement pris des notes et il doit savoir que la prochaine fois qu'il aura besoin de récupérer des forces s'il est affaibli sur le terrain social, il lui suffira de taper sur les musulmans en les désignant comme de dangereux terroristes en puissances mettant en péril la République. Et il ne trouvera en face de lui que...le NPA. Et encore !
    J'en connais en interne qui hésiteront la prochaine fois à assumer cette position si le prix à payer est si élevé pour le parti. Les féministes de la NPA qui se trouvent sous le feu croisé des milieux féministes l'ont mauvaise alorsqu'ellesportentparfois à bout de bras les luttes féministes sur le terrain, alorsquellessont souvent en pointe sur les batailles pour le droit des femmes et qu'elles voient certaines féministes moins actives se réveiller parce qu'elles auront apperçu un bout de tissu sur la tête d'une de nos candidates. Si certaines pouvaient être aussi actives quand les centres IVG ferment ou quand il s'agit de pointer l'insuffisance des crèches et modes de gardes pour les petits ou la persistance des inégalités sur le marché du travail, on n'en serait pas là. Dans mon syndicat, alors que je proposais une intervention de la Cgt pour le 8 mars, certains ont cru bon de se réveiller en pointant le pb de la candidate voilée alors qu'ils n'en avaient rien à f... du peu de moyen accordés aux centres IVG et même à leur fermeture.

    Quant à ceux qui nous donnent des leçons en marxisme, ils risqueraient d'être surpris de se retrouver face à des militants connaissant bien mieux qu'eux toutes les subtilités du marxisme. Le marxisme pour la LCR et encore plus au NPA, ce n'est pas le dogme empaillé et desséché qu'il est devenu chez certains perroquets rouges de la gauche radicale. L'ombre de Bensaid marxiste et communiste hérétique comme tout bon marxiste devrait l'être plane encore sur le NPA.

    Et cela fait depuis l'affaire de la loi interdisant le voile à l'école qu'on s'empaille entre nous sur ces questions. Les arguments forgés au feu des polémiques internes vont brûler les certitudes de certains. Enfin, je l'espère.

    Pour autant, si le NPA est le parti^le plus avancé sur ces questions, la solution ne pourra pas venir que de lui. S'il reste trop longtemps isolé sur cette question, je crains un retour en arrière sur cette question.
    Il faudra bien imaginer de fédérer tous les progressistes qui veulent résister sans concessions à l'islamophobie qu'ils soient au NPA, au PG,au PCF aux Verts ou non encartés dans un parti. Une asso, un collectif, je ne sais pas. Il faudrait inventer cet outil. Sans ça la gauche radicale périra de ses inconséquences quand les classes dominantes auront décidé de jetter toutes leurs forces dans une offensive islamophobe si elles sont acculées sur le terrain social.

  37. 37
    marsouin dit:

    bonjour,

    et oui J.Luc tu démontres très bien la logique de Sarkozy et de ce gouvernement, car il ne faut pas se tromper d'analyse, ce que fait ce gouvernement aux ordres de Sarkozy et bien c'est tout simplement la politique des patrons, une politique libérale qui n'a pour seul but, que celle d'exploiter au maximum l'ouvrier et de le maintenir à un niveau de salaire minimum (NAIRU) pour toujours le tenir à la gorge !
    Socialisteement Sarkozy continue à enrichir les actionnaires et les patrons au détriment des finances de la France,!

    Il faudrait surtout que dans l'annonce des programmes de gauche, soit rapellé quotidiennement que ce combat que nous menons....................................... est un combat IDEOLOGIQUE !

  38. 38
    Demetrio dit:

    @ ANNIE et @ 4 AOUT

    merci pour liens fort utiles que vous nous donnez.
    Cela nous change des ces litanies sur la Burqa qui durent depuis 40 jours ! !
    Et parmi toutes les jéremiades entendues et lues on en a vu des vertes et des pas mûres:
    " le capitalisme avatar de la xenophobie "
    Weber et Marx doivent se retourner dans leurs tombes.
    ou encore celle ci plus coustillante :
    " la laîcité mode d'organisation sociale"
    Pourvu que cela se termine au plus vite ! ! ! !

    @ DARTHE -PAYAN

    salut mon tres cher frère

    ton rappel de la République Romaine et de sa triste
    destinée m'est allé droit au coeur,vu mes origines.
    Et je me suis dit que lorsqu'on connait l'histoire tourmentée
    de l'histoire italienne, on est plus à même d'apprecier à sa juste
    valeur ce que le Jacobinisme et la République ont su donner à la France.
    En 1791 à Naples la République et les Jacobins ont été férocement réprimés
    par les Bourbons, les Ruffo et autres cardinaux, enlevant ainsi toute
    possibilité historique d'un développement républicain.
    Merci d'avor rappelé les figures de Mazzini et Garibaldi qui, comme tu le sais sans
    doute, furent deux grands libres penseurs et franc-maçons
    mes amitiés à Gilles
    salutations fraternelles
    demetrio

  39. 39
    Mazan dit:

    Sur l'article de Josua, dirigeant du NPA, dans Marianne.

    Une excellente démonstration de ce qu'est le NPA.

    Johsua : "De mon point de vue, la coordonnée principale, et de loin, de la polémique en cours tient à la possibilité d’assumer en tant que parti féministe un symbole (le foulard) de soumission des femmes aux hommes (...) C’est certainement un débat majeur : une fois acté sans contestation possible que le symbole historiquement attesté est bien celui-là, peut-on admettre pour autant que certaines femmes refusent cette interprétation pour elles-mêmes, et que le parti leur confie pourtant une tâche de représentation ? Question légitime, d’une importance idéologique majeure, que le NPA (pour ce qui le concerne) abordera à son congrès."

    Comme c'est NPAdistement dit. Sans conteste pour ce dirigeant du NPA, le foulard est un symbole de soumission des femmes aux hommes. Mais en tant que parti féministe « la possibilité » « d'assumer » le principe inverse, du féminisme donc, se pose. Cette question relève du congrès du NPA mais, « étant d’une importance idéologique majeure », ce dirigeant ne prend surtout pas position sur la pratique réelle du port du foulard par une candidate du NPA!

    On a là toute la bouillie méthodologique du parti « anticapitaliste ». On pose un principe (Le Féminisme). Au nom de ce même principe, on justifie « prudemment » « la possibilité » du principe contraire (L'Anti-Féminisme). Ensuite pour finir, posant comme valeur de légitimité que la question étant posée théoriquement, on acte le principe de réalité selon lequel tout est permis en ce qui concerne la pratique contradictoire du principe de départ.

    Ça s'appelle comment ça? Opportunisme? Gauchisme? Spontanéisme? Contradictoirisme? Sansprincipisme? Démagogisme? N'importequoiisme? Foutoirisme? Johsuaisme?

    Même pas. Le NPA a rabaissé tout ça au rang « d'anticapitalisme ».

  40. 40
    des pas perdus dit:

    Jennifer 1 : tu devrais créer ton propre blog au lieu de poster des trucs qui n'ont rien à voir de près ou de loin avec ce billet... Et en plus tu crois aux sondages !
    Tout le monde sait que le Hezbollah est une organisation de joyeux lurons démocrates et de bisounours qui organise des matchs de foot et des cours de soutien scolaire mixte pour les jeunes libanais.

    Jennifer 2 : le réseau voltaire et ses thèses conspirationnistes, je trouve ça plutôt moyen comme sources d'info, enfin chacun son délire.

    8 Asse42 : les amis de tes amis sont tes amis... donc tu défends Frêche en lui décernant un label de gauche ! Lamentable. Tu peux railler le FdG. Faudra un jour que tu réfléchisses sur l'information délivrée par les médias dominants... Le Front Natioanl ou le MoDem passent plus aux infos que le FdG, ça ne te choque pas ?

    19 André Assiétoi : sympa le sous-entendu...

    22 lola : échange de liens pour faire fructifier le débat...

    toto 31 : c'est nouveau ce ton critique :-) S'il te plait, reste !

    Michel D. (PG11) 29 : même si l'expulsion est légale, c'est quand même pas glorieux pour le PC...

    Pour réagir sur le billet du jour, j'encourage tout le monde à signer la pétition en solidarité avec les salariés de Siemens : là encore, délocalisation,brevets, licenciements, désindustrialisation.

  41. 41
    Descartes dit:

    @Reykj-on-Thames

    « C’est ma crainte qu’elle se revendique de gauche parce qu’alors on a vraiment du souci à se faire sur la gauche ». Mais non, Jennifer, je ne suis pas une groupie de parti politique, je ne suis pas un mouton de Panurge de droite ou de gauche, pas plus que de leurs extrêmes. Je pense par moi-même et je ne vote pas en suivant des consignes d’un parti politique.

    Et bien, je suis ravi de voir qu’on est de plus en plus nombreux (sur ce blog et ailleurs) à refuser le jeu des étiquettes. Là, Jennifer pousse le jeu à ses ultimes conséquences: le fait que quelqu’un qui ne serait pas « kosher » se revendique « de gauche » suffirait à souiller la pureté du concept. Rigolo, non ?

    Je ne suis pas forcément d’accord sur votre manière de voir les problèmes, mais au moins nous sommes d’accord sur un point: ils existent et on ne peut pas les balayer d’un revers de main du genre « ce n’est pas le vrai problème ».

  42. 42
    Descartes dit:

    @Le Prolo du Biolo (#712)

    Le petit père Descartes, d’habitude si froidement « raisonneur » histoire de bien appuyer sa supériorité dans le débat, je l’avais trouvé changé sur ce coup-là. Quasiment émotif.. On nous l’avait changé, ça ne rigolait plus …

    Et il n’y a pas de quoi « rigoler ». L’ignorance, c’est déjà triste, mais l’ignorance qui s’ignore, c’est carrément déprimant.

    Et l’exemple vient d’en haut: lorsque Jean-Luc Mélenchon raconte avoir été convaincu que le nucléaire est dangereux en visitant Nogent, il se fout du monde. Des centaines, des milliers de techniciens et d’ingénieurs hautement qualifiés travaillent dans le domaine depuis des décennies sans s’apercevoir de rien… mais tout à coup arrive SuperSénateur, qui avec son œil acéré et en quelques heures voit ce que personne d’autre n’avait vu ? Comme je l’avais écrit sur le moment, c’est prendre le reste du monde, et notamment ceux qui se sont brûlé les yeux sur les livres et les calculs, pour des imbéciles.

    Si la « gauche radicale » se montre incapable d’une véritable réflexion, c’est bien parce qu’elle a perdu le respect pour les faits et ceux qui les connaissent. Parce qu’elle a adoptée cette idée imbécile que ce sont « les habitants des bords du Rhône » et non pas le thermomètre qui a raison à l’heure de savoir si la température des eaux a augmenté. Alors, on se retrouve dans des débats ou des militants parlent doctement du nucléaire à partir du documentaire qu’ils ont vu la veille, sans qu’il leur vienne à l’idée de demander l’avis de « ceux qui savent », ni même de l’écouter avec un minimum d’attention lorsqu’il s’exprime. Si un « soi disant » ingénieur a le malheur d’intervenir, on le « mouchera » en l’accusant d’avoir « un beefsteack à défendre ». On ne se demandera bien entendu jamais quel « beefsteack » pourraient avoir à défendre ceux qui produisent et diffusent complaisamment les émissions antinucléaires…

    « Les faits, on s’en fout » semble être la devise de la « gauche radicale ». C’est cela qui me met en rogne…

    Vu les fantaisies qu’il nous a racontées sur l’extraction du minerai d’uranium au Niger, j’hésite encore …

    Ah bon ? Quelles étaient ces « fantaisies » ?
    Je me souviens d’avoir dit une seule chose sur l’extraction du minerai d’uranium au Niger, c’est quelle ne requérait pas « d’enormes quantités d’eau ». A partir de quoi, selon la tactique bien connue des gauchistes, une certaine laveuse de pipettes a passé le terme « enormes » par pertes et profits, et répété jusqu’à plus soif l’accusation d’avoir affirmé que l’extraction en question « ne nécessitait pas d’eau ». On jugera de la loyauté du procédé…

    Il nous a déjà présenté tellement de panoplies (notamment en rapport avec l’Amérique du Sud), juste pour se donner l’argument d’autorité.

    Là, je rigole. On me somme de présenter mes diplômes, je refuse, et on m’accuse de me cacher. J’explique, après avoir quasiment détaillé comment on arrête un réacteur et comment on gère la puissance résiduelle, comment j’en ai eu connaissance… et on m’accuse d’utiliser l’argument d’autorité ?

    Ceux qui reliront cet échange pourront voir d’eux mêmes qui sont ici ceux qui apportent des faits et des explications, et qui sont ceux qui se contentent de répondre « mort de rire », « il a un beefsteak à défendre » et d’autres « arguments » du même acabit.

    Vrai ingénieur cette fois-ci (il a quasiment construit la centrale de ses mains), ou carrément mytho ?

    J’ai dit « j’ai passé dix ans dans une centrale », cela devient sous ta plume « il a quasiment construit la centrale de ses mains ». Déformez, déformez, il en restera toujours quelque chose… En tout cas, si c’est cela le niveau du débat au PG, je suis fort aise de ne pas en être.

  43. 43
    Descartes dit:

    @Le Prolo du Biolo (#711 dernier fil)

    L’image même de ces ingénieurs qui venaient participer aux débats en service commandé au plus fort de la contestation anti-nucléaire il y a quelques années, et dont il était impossible d’obtenir la moindre objectivité, y compris sur des évidences sans importance. Genre zombis ou témoins de jéhova. Et qui cherchaient à contrecarrer systématiquement la parole d’autres ingénieurs, mais syndiqués ceux-là …

    Des faits ? Aucun bien sur. Il s’agit tout bêtement de « jouer l’homme et pas la balle » (comme disent nos amis footballeurs anglais): lorsqu’on n’a pas de bons contre-arguments pour attaquer le message, on met en doute la probité ou la qualité du messager… La touche finale est, je dois dire, un ouvrage d’artiste: en opposant les ingénieurs « au service commandé » aux ingénieurs « syndiqués », on crée l’illusion que ceux derniers seraient en quelque sorte en accord avec les thèses des « contestataires anti-nucléaires ». Ce qui est, bien entendu, parfaitement faux, comme le savent tous ceux qui ont milité à la fédération CGT de l’énergie, dont la position pro-nucléaire a été constante depuis le début du programme…

    Pour ce qui est de Kadafi et de son projet de dessalement de l’eau de mer, franchement il y aurait donc encore des gens pour avaler ce genre de grosse couleuvre diplomatique ?

    Encore une fois, aucun fait. On rejette une idée avec une pirouette, celle qui consiste à poser une « fausse question » dont la réponse est donnée pour évidente. Or, cela n’a rien d’évident. Outre le fait que Jean ai Marre, à qui tu réponds, parlait des « Emirats » (ce qui rend la référence à Kadhafi un peu étrange), le déssalement de l’eau de mer n’a rien d’une « grosse couleuvre diplomatique ». Les émirats du Golfe Persique s’alimentent déja pour une large part en eu dessalée, et ce dessalement nécessite beaucoup d’énergie, aujourd’hui provenant essentiellement du pétrole. L’utilisation d’un réacteur nucléaire pour dessaler serait bien plus économique.

    Et pas du tout parce-qu’il [Kadhafi] a vu le lien entre nucléaire civil et nucléaire militaire, un dictateur si bien il n’y a sûrement même pas pensé, pensez donc.

    S’il y a pensé, il a du se faire conseiller par des gens comme toi, qui croient encore qu’on peut utiliser les combustibles ou le plutonium produit dans un réacteur à eau pressurisée pour des utilisations militaires. C’est fou ce qu’il va être déçu lorsqu’il découvrira que ce n’est pas le cas… Si l’idée était de faire un arme, Kadhafi se serait plutôt adressé aux canadiens pour faire construire un réacteur à eau lourde, ou bien il aurait fait construire un bon vieux graphite-gaz, comme nous l’avons fait nous même. Ces réacteurs produisent directement du plutonium utilisable pour faire des armes.

    Tous les réacteurs opérant avec de l’uranium (mélange d’U238 et d’U235) génèrent du plutonium (par bombardement neutronique de l’U238), qui a plusieurs isotopes, et notamment le Pu239 (c’est lui qui est fissile et qui fournit l’énergie), le Pu241 (qui est un poison pour les réactions nucléaires, notamment parce qu’il se dégrade lui même en Am241, qui est neutrophage) et le Pu240 (qui est très radioactif, et qui rend difficile la fabrication d’armes parce qu’il tend à démarrer les réactions en chaine trop tôt). La séparation isotopique étant une procédure très complexe et nécessitant d’énormes investissements, la meilleure manière de produire du plutonium de grade militaire est de prendre de l’uranium 238 et l’exposer au flux neutronique pendant des temps courts (car la vitesse de formation des différents isotopes n’est pas la même), ce qui nécessite des réacteurs qui puissent être chargés et déchargés en fonctionnement. Ce qui est très difficile à faire discrètement sur un réacteur pressurisé, qui ne peut être chargé et déchargé qu’après dépressurisation et ouverture de la cuve…

    Blague à part, le Kadafi il aurait plutôt intérêt à l’acheter en bouteilles son eau, vu le coût de la construction, de l’entretien et du démantèlement en fin de vie d’une centrale … Il ferait encore une bonne affaire !

    Encore une fois, ton mépris des faits est étonnant. Le dessalement nécessite de l’ordre de 4 kWh (ca dépend un peu de la méthode choisie) par mètre cube d’eau produite. En prenant la fourchette haute du coût de l’électricité produite par Flamanville 3 (qui, rappelons-le, prend en compte le coût de construction, d’exploitation, de démantèlement, de retraitement des combustibles et de stockage des déchets) on aboutit à 60 €/MWh, soit 6 centimes le kWh. Ce qui met le mètre cube d’eau dessalée à 24 centimes pour mille litres d’eau (un peu plus en fait, faut quand même amortir l’usine de dessalement, mais ce n’est pas énorme). Même en supposant que l’énergie produite par l’EPR soit au final mille fois plus chère que dans les prévisions (ca laisse de la marge…), le litre d’eau dessalée ne couterait toujours que 24 centimes le litre. Tu trouves de l’eau en bouteille à ce prix, toi ? Faudrait me donner l’adresse…

    Encore une belle affirmation qui s’effondre dès que l’on prend la calculette en main. Et encore, je t’ai fait le calcul à minima. Parce que si au lieu d’utiliser pour le dessalement l’électricité produite on utilise la chaleur produite par le réacteur directement, le coût du kWh est divisé trois (l’efficacité de conversion d’une centrale étant de 1/3).

    Sans parler de la ressource en uranium qui se fait rare et dont le prix a tendance à flamber ces temps-ci

    Décidément, tu ne laisses jamais les faits perturber ton raisonnement… « ces temps-ci », les prix ont au contraire tendance à baisser: depuis le « pic » de 2007 (140$/lb U3O8), il n’a pas arrêté de baisser pour se négocier aujourd’hui à 40$/lb. D’ailleurs, en dehors du « pic » spéculatif en question, le prix est toujours resté en dessous des 40$/lb depuis 1980 (tu peux consulter le graphique ici). J’ajoute que le prix de l’électricité nucléaire dépend faiblement du prix de l’uranium: étant donné que le prix de l’uranium base ne représente que 7% du cout final de l’électricité, un doublement du prix de l’uranium se traduit par une augmentation de la facture électrique de… 7%.

  44. 44
    Descartes dit:

    @Jennifer (#3)

    Le texte que j’ai reproduit en dernier et auquel tu as répondu sur l’autre billet était du réseau voltaire et non de moi. Je trouvais qu’il montrait bien comment procède Sarkozy pour lancer un débat comme un os sur la place publique et puis laisser les chiens se déchirer entre eux, le racisme ambiant aidant, il suffit d’une pichenette pour que tout s’embrase, et puis lui il retire son épingle du jeu.

    Eh bien, je t'ai dit ce que j'en pensais. Eviter le débat sur un certain nombre de problèmes réels sous prétexte de voir dans ces débats la "main invisible" du diabolique Sarkozy, ça commence à bien faire. Les gens (et notamment ceux qui ont le douteux privilège de vivre dans les cités) n'ont pas attendu Sarkozy pour se sentir agressés par un certain nombre de comportements, minoritaires certes, mais qui pourrissent l'ambiance. Il faut que tu sois consciente que beaucoup de gens vivent très mal les tentatives de ces groupuscules d'imposer dans la sphère publique leurs symboles. C'est un vrai problème. Si l'on persiste à l'évacuer avec un discours comme le tien, qui fait du "racisme" le alpha et l'oméga de tous les problèmes, alors ils se tourneront vers ceux qui proposent des solutions, bonnes ou mauvaises.

    Et nous on fait quoi? On s’entretue aussi, on y va dent pour dent, oeil pour oeil, contre le NPA et Ilham? Ou on s’unit et font fait front contre Sarkozy contre le racisme?

    Nous on fait quoi ? D'abord, on re-fle-chit ! On ne se lance pas à faire n'importe quoi avec n'importe qui sous prétexte qu'il faut "faire front contre Sarkozy contre le racisme". Parce qu'à force de faire des conneries avec des gens peux recommandables, on finira par servir la victoire à Sarkozy et aux racistes sur un plateau. Le NPA a fait une grosse connerie (je laisse à d'autres le choix de décider s'ils l'ont fait par électoralisme mal calculé, par démagogie, parce qu'ils sont en train de se faire noyauter par les islamistes, par angélisme ou par pure bêtise). Si l'on accepte ce geste sans en faire la critique, on joue dans la coupe des "racistes", qui auront beau jeu de montrer que la gauche est indifférente, ou pire complice, de "l'islamisation de la France".

    On ne peut résoudre cette question sans mener une bataille d’ampleur contre le racisme en France, le droit de vote pour les étrangers. Il ne s’agit pas de faire l’autruche comme le suggère 4 août ou d’autres sur le blog.

    Là encore, il faut ré-flé-chir et non pas continuer à répéter sans lecture critique des vieilles lunes gauchistes. Le "droit de vote pour les étrangers" est une énorme bêtise, autant pour des questions de principe que pour des questions de basse politique. En le demandant, la "gauche radicale" fait le jeu de ses pires ennemis: non seulement les "racistes" qui auront l'air d'être les seuls à défendre le principe républicain, mais aussi les communautairistes qui savent combien le droit de vote des immigrés leur permettra de prendre les élus en otage pour faire avancer leurs projets.

    Quand le facisme est monté, ne croyez vous pas qu’il était important de mener un débat noble et antiraciste sur l’antisémitisme.

    On a bien vu ce que cela a donné. Faut arrêter de croire que les "débats nobles et antiracistes" changent quelque chose. Le racisme ne tombe pas du ciel, il s'enracine dans des conflits économiques et politiques. C'est avec un projet politique qu'on combat le racisme, pas en poussant des cris d'orfraie ou en faisant de la démagogie communautariste pour faire plaisir aux "minorités".

    D’unir non seulement toute la gauche sur des valeurs justes antiracistes, mais aussi les personnes de droite qui n’acceptent de se vautrer dans la boue du racisme pour faire remonter les profits.

    Ah bon ? Pourtant, on m'avait doctement expliqué sur ce forum que "l'antiracisme est de gauche, le racisme est de droite"... dois-je comprendre que sur le racisme aussi le clivage "gauche/droite" n'a pour toi pas de sens ?

  45. 45
    marj dit:

    @Mazan

    le propos de Joshua est trés simple à comprendre : même si, en tant que parti, que collectif, on admet que le foulard est un signe de domination masculine, on peut aussi admettre que celle qui le porte n'envisage pas cet acte comme un soumission...si, par ailleurs, cette personne partage les objectifs anticapitalistes du parti qu'elle souhaite représenter et n'oblige personne à se comporter comme elle,faut-il alors lui indiquer la porte en l'excluant d'office de toute représentation politique ?
    Je vous libre d'en juger, pour ma part, je ne trouve pas d'évidence dans la réponse. Est ce en excluant les gens que l'on fait avancer les causes ?

  46. 46
    langue-rouge dit:

    @Mazan post 39
    Brillante analyse !
    Et tu te dis marxiste ?
    Tu y a réfléchit une fois dans ta vie à ce que Marx et d'autres ont pu défendre et écrire ou tu préfères rester dans le rôle du perroquet au plumage rouge qui répète sans comprendre ?

    Et encore. Comme tous les novices en marxisme, le perroquet ne se rappelle que d'une phrase, "la religion est l'opium du peuple".
    Alors dès qu'il entend islam (allez savoir pourquoi catholique ça marche moins, Chavez et Morales qui prêchent l'amour du Christ sont pardonnés) il répète "la RELIGION est l'OPIUM du PEEEEEEUPLE !"

    Le pire c'est qu'il donne des leçons de marxisme à des marxistes qui non seulement connaissent leurs oeuvres sur le bout des doigts mais en plus qui font l'effort d'en faire une théorie vivante et non pas empaillée.
    Moins brillant que Bensaid, Joshua n'en a pas moins retenu la méthode.

    Un marxiste est un hérétique ou il n'est pas. Les gardiens du dogme devraient se dispenser de penser. Ils ne savent que garder.

    Le pire dans l'histoire c'est que même en suivant Marx (Contribution à la Critique de la Philosophie du Droit de Hegel 1844, l’Idéologie allemande 1846), Engels (Contribution à l’histoire du christianisme primitif), Lénine (Socialisme et religion 1905) et Rosa Luxembourg (L’Eglise et le socialisme 1905) on en arrive à l'exact opposé que ce que raconte Mazan.
    Encore que certains arrivent à transformer l'or en plomb et en découpant les phrases au bon endroit, ils en arrivent à nous faire oublier qu'ils sont plus les héritiers du radicalisme français du père Combes que du Marxisme de Marx, Lénine ou Rosa Luxembourg.

  47. 47
    marj dit:

    Je crois qu'il ya deux travers dans lesquels il ne faut pas que la gauche tombe : l'islamophobie qui existe bel et bien et est entretenue dans les hautes sphères pour diviser le peuple et qui met les musulmans d'Europe dans la situation des Juifs d'avant guerre c à dire des boucs émissaires d'une crise qui n'en finit pas...et d'autre part, légitimer des intégristes qui font leur beurre sur la pauvreté, l'ignorance et l'abandon des pauvres par la société.
    Je pense que l'équilibre est parfois difficile à trouver c'est pour cela que les discussions sont nécessaires et parfois vives, or, le pouvoir est dans l'impasse sur le plan économique et social et sait trés bien que c'est un sujet sur lequel la gauche et les citoyens peuvent se diviser et il en joue en jetant de l'huile sur le feu.

  48. 48
    henri dit:

    J'ai écouté "Le grand jury de RTL " du 07/02 : bravo, jean luc a bien ferraillé pour développer les idées du PG,autant
    dans l'argumentation précise, que dans le style, ferme, résolu, contrôlé.

  49. 49
    4 Août dit:

    Pendant que tout le monde continue de parler chiffons, la réunion des 27 cherche un moyen de mettre toutes les économies de la zone €uro sous tutelle. Dormez bien.

  50. 50
    Mazan dit:

    langue-rouge 46

    Avant la langue-rouge que personne ne comprend (voir toi même sondage sur NPA), il y a la langue française qui, étant commune comporte pas mal d'avantages. J'aimerais savoir, que tu me dises en français normal, ce que tu comprends de ma position en ce qui concerne le voile intégrale? (Qu'on rigole un peu)

    marj 45

    J'aime prendre des risques, je laisse à langue-rouge le soin de t'expliquer ma position.
    Moi si j'étais la candidate voilée du NPA, j'aurais d'abord une grande trouille, celle d'avoir des dirigeants de la trempe de Johsua, pas plus faux cul, et d'appartenir à un parti qui n'a aucun principe, c'est à dire qui n'est pas un parti mais, c'est la conclusion à laquelle je suis arrivé, je te le dis comme je le pense, une maison de fous.

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1114 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive