28mai 09

La séquence de campagne dans laquelle nous sommes entrés a un air de déjà vu. Ça ne nous rajeunit pas. Elle rappelle de plus en plus la campagne référendaire de 2005. En positif et en négatif. En positif, dans nos salles de meetings, nos distributions, nos échanges avec les salariés en grève ou en lutte dans leurs usines, nous rencontrons le même enthousiasme et la même détermination de ne pas se laisser dicter ses choix par les puissants et leurs perroquets. En négatif, comme en 2005, une certaine machine médiatique à faire taire le Non à l’Europe libérale s’est remise en marche. Certes les vagues contraintes bredouillées par le CSA ne permettent pas d’évacuer complètement les candidats du Front de Gauche du paysage. Mais les plateaux composés exclusivement de partisans du Oui et de défenseur du Traité de Lisbonne se multiplient. Comment une émission de qualité comme Mots croisés a-t-elle pu par exemple organiser lundi un débat en présence uniquement de partisans du Oui (De Sarnez, Cohn-Bendit, Barnier et Harlem Désir) ? Peut-on encore parler de débat dans ces conditions ? Sans parler des journalistes commentateurs soi-disant indépendants eux aussi invités : tous des farouches et parfois très agressifs partisans du Oui !

La France du Non de gauche est aussi passée à la trappe par plusieurs débats régionaux organisés par France 3. Dans l’Est ou dans le Sud-Ouest, le Front de Gauche y est, comme le NPA, privé de participation aux débats entre listes. France 3 a en effet choisi d’organiser ces débats uniquement avec les représentants de listes ayant des sortants ! A quoi bon organiser l’élection elle-même dans ce cas et pourquoi ne pas reconduire directement les sortants sans vote ! Quant aux critères du CSA invoqués pour justifier ces choix ils ont bon dos. Car l’existence de députés sortants n’est qu’un critère parmi d’autres à la disposition des médias pour garantir l’équité de traitement entre listes. Parmi les autres critères, on trouve notamment la dynamique militante de la campagne et la présence sur le terrain pour lesquels le Front de Gauche est en pointe … Mais comme par hasard le choix des critères conduit à nous exclure du débat ! Qui sera discrédité à la fin ? Certainement pas moi lorsque les téléspectateurs qu’ils soient de droite ou de gauche constateront que je n’ai pas été invité sur le plateau du grand Sud ouest où pérorera pourtant la tête de liste du FN. Mais quelle honte pour le service public de télévision ! Où sont passés les petits prix de vertu et d’indépendance, et les parangons de déontologie qui couinent dans les salles de rédaction dès que quelqu’un est soupçonné de porter atteinte si peu que ce soit à l’indépendance d’action de la précieuse corporation ? Où sont passés ceux qui avaient juré qu’on ne les reprendrait plus jamais à faire le service après vente de la propagande officielle comme en 2005 ? Lamentable ! Le service public de la télévision humilie et piétine ses défenseurs et sert la soupe à ses liquidateurs. Ceux qui laissent faire, à l’intérieur, montrent ce que vaut leur prétendue morale professionnelle.

Et s’il vous reste un peu de capacité de dégoût voyez ceci. Dans ses dépêches donnant la composition des listes déposées au ministère de l’intérieur, l’AFP a systématiquement présenté nos listes de Front de Gauche comme étant des listes PCF. Ne vous étonnez donc pas de voir fleurir par ci par là dans la presse, « la liste PCF conduite par Jean-Luc Mélenchon, Jacques Généreux, Hélène Franco, ou même Patrick Le Hyaric, Jacky Hénin, Marie-Christine Vergiat ou Marie-France Beaufils ». Mes lecteurs comprennent que ce n’est nullement l’étiquette PCF qui pose problème. Mais dans le contexte ce qui est en cause c’est l’effacement de la nouveauté politique que représente le Front de Gauche. Et aussi l’apparition dans ces élections d’un nouveau parti politique, le Parti de Gauche. D’ailleurs pour le ministère de l’intérieur, nos listes s’appellent bien « Front de Gauche pour changer d’Europe » et leur étiquette politique est bien « Parti Communiste et Parti de Gauche ». Du côté de l’AFP on objecte sans rire un problème de logiciel qui empêche de faire figurer l’étiquette de deux partis ! Dans cette logique, c’est donc le logiciel qui choisit l’étiquette politique d’une liste et pas les partis qui la portent ! Le paysage politique est reformaté en fonction des exigences du logiciel de la plus grande agence de presse alors que ce dernier devrait précisément s’adapter aux évolutions du paysage politique. Espérons que l’AFP se rendra compte au plus vite de l’énormité de ce problème, qui peut conduire à méconnaître dans de nombreuses présentations médiatiques la réalité politique que représente le rassemblement du Front de Gauche.

Bobards et tromperies

Les listes du Oui (UMP, PS, Europe-Ecologie, Modem) continuent de faire fonctionner à plein régime la machine à promesses toutes plus incompatibles les unes que les autres avec le Traité de Lisbonne qu’ils soutiennent. Les représentants de ces listes le font d’autant plus facilement que certains médias leur permettent de débattre dans une bulle sans représentant du Non de gauche. Parfois les organisateurs de ce genre de débats inventent des subtilités : l’invitation d’un souverainiste pour donner la réplique convenue : quiconque est contre le traité de Lisbonne est forcément un nationaliste.  Ou encore la sanctuarisation du représentant d’une liste du Non dans une intervention enregistrée ou en duplex qui l’isole du débat et l’empêche de porter réellement la contradiction aux listes du Traité de Lisbonne. Ainsi la manipulation s’étend comme au plus beau jour du harcèlement médiatique du référendum de 2005. La machine à promesses impossibles continue donc de plus belle.
Voyez Martine Aubry lundi 25 mai à Rouen qui lancait « nous voulons l’harmonisation sociale et fiscale », alors qu’elles sont empêchées par le Traité de Lisbonne. Je rappelle que les articles des traités (confirmés par le Traité de Lisbonne) traitant de l’emploi (article 129 TFUE), des politiques sociales et de protection sociale (article 137) et de la politique industrielle (article 176 F) comportent des clauses d’interdiction de l’harmonisation. Dans ces domaines, on peut en effet coopérer, discuter, échanger des informations « à l’exclusion de toute harmonisation des dispositions législatives et réglementaires des États membres ». Quant à l’harmonisation fiscale, elle ne peut se faire par le haut parce que le traité de Lisbonne a maintenu la règle de l’unanimité sur ces questions. Combien de temps encore les partisans du Traité de Lisbonne vont-ils donc nous dire qu’ils sont pour l’harmonisation, alors qu’elle est interdite si l’on ne change pas les Traités comme le proposons ?
A l’UMP, Barnier multiplie lui aussi les bobards et les promesses bidons. En meeting à Toulouse mardi 26 mai, il a ainsi proposé de « pénaliser les produits qui concurrencent les produits européens et qui ne respectent aucune norme environnementale ». Dommage pour lui car le traité prône « la suppression des obstacles au commerce international », la « suppression des restrictions aux échanges » et la « réduction des barrières douanières et autres » (article 21 TUE et 206 TFUE). « Et autres » : cela veut dire qu’il est impossible avec ce traité d’imposer des règles écologiques aux importations et aux investissements étrangers. La proposition de Barnier n’a donc aucun espoir de voir le jour avec le Traité de Lisbonne. Barnier multiplie aussi les bobards d’un autre genre dans sa fonction de ministre de l’agriculture. Il réussit le tour de force de dénoncer vigoureusement des mesures qu’il a lui-même approuvées auparavant. Il avait déjà fait le coup avec le coupage du vin rosé, en ayant accepté la déréglementation présentée par l’Union européenne avant de découvrir que c’était scandaleux. Le voilà qui récidive maintenant sur le lait, en se déplaçant à Bruxelles pour défendre les quotas laitiers. Quotas dont la disparition a pourtant été programmée lors de l’accord de Luxembourg sur la réforme de la PAC approuvé en juin 2003 par le gouvernement Raffarin, dans lequel Barnier était justement ministre des affaires étrangères ! Pire, ces principes de la réforme de la PAC, dont la programmation de la fin des quotas laitiers, ont été confirmés dans le bilan d’étape de la PAC adopté en 2008 pendant la présidence française de l’UE sous la houlette du même Barnier !
Mais la palme du plus énorme bobard revient sans conteste cette semaine à Pierre Moscovici, qui a prétendu vendredi 22 mai sur Radio Orient que « le PSE a voté contre M. Barroso et toujours voté contre M. Barroso ». Avant d’ajouter ce mot aimable : « toute voix qui se porte sur le NPA d’Olivier Besancenot ou sur Mélenchon est une voix en moins pour le parti socialiste et donc une voix en plus pour Barroso ». Le journaliste de Politis Michel Soudais relate précisément ce nouvel épisode d’enfumage sur son blog (
http://www.politis.fr/article7142.html ). Il y rappelle que le PSE a très majoritairement voté en faveur de la Commission Barroso le 18 novembre 2004 au Parlement européen. Une Commission Barroso dans laquelle, je le rappelle, le PSE tient des portefeuilles stratégiques comme les affaires sociales, les affaires économiques et financières ou les entreprises, dont il ne fait rien, si ce n’est d’accompagner le libéralisme de Barroso. Michel Soudais a aussi retrouvé cette déclaration de Poul Nyrup Rasmussen, le président du PSE, félicitant chaudement Barroso : « Vous avez modelé une Commission meilleure que celle que vous avez choisi de ne pas présenter au Parlement. Vous méritez la reconnaissance que le président de mon groupe vous a accordée. Je voudrais moi aussi vous accorder la même reconnaissance au nom du groupe socialiste au Parlement européen. »

Je veux attirer votre attention sur l’interview parue aujourd’hui dans l’Humanité Dimanche. J’y poursuis la dénonciation de l’enfumage qui règne dans cette campagne. Voici l’excellent compte rendu qu’en a fait l’AFP (vous constatez que je sais aussi reconnaître ses mérites) :

Mélenchon dénonce "l’enfumage général" autour du Traité de Lisbonne

PARIS, 27 mai 2009 (AFP) – Jean-Luc Mélenchon, tête de liste du Front de gauche dans le Sud-Ouest pour les européennes, a dénoncé "l’enfumage général"  autour du Traité de Lisbonne, jugeant que les partis qui ont voté "oui" à ce Traité étaient en "contradiction totale" avec leurs promesses électorales.
Un des "obstacles" à la campagne des européennes, "c’est bien l’enfumage général auquel se livrent les partis du +oui+ au Traité de Lisbonne pour masquer la contradiction totale entre leurs promesses et les injonctions du Traité qui les interdisent toutes", a déclaré le fondateur du Parti de gauche et allié du PCF, dans une interview à L’Humanité Dimanche à paraître jeudi.
"Voyez quand l’UMP promet dans son programme de +combler le fossé qui existe entre les Etats en matière de normes sociales communes pour ériger un marché du travail plus cohérent+. C’est mot pour mot ce que le traité de Lisbonne interdit. Mensonge, donc!", affirme le sénateur (ex-PS) de l’Essonne.
"Quant au PS, je vois qu’il veut dorénavant s’identifier au PSE, alors même que celui-ci gouverne l’UE avec la droite et cogère la commission avec (Jose Manuel) Barroso", poursuit-il : "nous voulons les obliger à rompre leur l’allégeance à la politique libérale que constitue leur adhésion au Traité de Lisbonne".
Pour M. Mélenchon, en campagne depuis trois mois, "toute une gauche a le sentiment d’être remontée sur la scène politique et qu’elle peut de nouveau faire l’histoire".


130 commentaires à “Le monde du silence”

Pages : « 1 [2] 3 »

  1. 51
    marillion dit:

    Codex Alimentarius

    Pétition Européenne pour imposer l’arrêt de la directive européenne sur le Codex Alimentarius prévue pour le 31 décembre 2009

    http://www.consumersforhealthchoice.com/index.php?option=com_content&task=view&id=268&Itemid=225

    A faire circuler

  2. 52
    Frederic Mauri dit:

    Cher camarade,
    Tu as parlé dans ton dernier billet, de l'article 137 du TDL qui interdit "l'harmonisation des systèmes sociaux, mais l'article 136 est également cocasse, en voici le dernier paragraphe:
    Ils (l'union et les Etats membres)estiment qu’une telle évolution résultera tant du fonctionnement du marché intérieur, qui favorisera l’harmonisation des systèmes sociaux....
    Donc c'est le marché qui harmonisera les systèmes, or le marché c'est la concurrence, et la concurrence c'est destiné à faire baisser les prix, donc c'est bien par le nivellement par le bas que se fera l'harmonisation des systèmes sociaux.
    Bien cordialement

  3. 53
    maxou dit:

    Couverture de mon journal quotidien,
    le titre qui couvre une demi page : VIOLENCES SCOLAIRES, École : Sarkozy hausse le ton.
    Un petit encadré: Pentecôte, contrôle accrus sur les routes (4)

    Page 2 (page entière)
    SÉCURITÉ : le président prend de nouvelles mesures pour lutter contre les violences.

    Page 3 : Parents d'élèves et syndicats de police réagissent, puis la fouille des cartables est-elle normale ?

    Page 4, Pentecôte. Ce week-end prolongé, après celui de la Toussaint, est l'un des plus meurtriers de l'année en France et en Haute-Normandie. Prudence...
    Sécurité : tous sur le pont 3 tiers de la page.
    Dernier tiers de cette page 4 : Enquête. Un Dieppois de de 37 ans a été incarcéré hier pour le meurtre de son neveu de 23 ans à Dreux, en Eure-et-Loire. L'alcool serait à l'origine du drame.
    Il poignarde son neveu.

    Page 6 deux divisée en deux :
    la première demie page : de l'autorité à la violence.
    La deuxième demie page : Un an pour Coup de feu. Justice un Havrais de 21 ans condamné pour avoir tiré avec un pistolet et détérioré le véhicule de la victime.

    Page 8, en deux parties aussi.
    La première CGT du port : rebondissement, justice. Dans l'affaire de la CGT du port, la court d'appel de Paris a rendu hier un arrêt. Un pourvoi est engagé.
    La deuxième partie : il était enfermé chez lui, Logement. Après un an de démarches, Jean-Paul, handicapé, devrait obtenir un appartement plus accessible. (photo d'un homme en caleçon de bain amputé jusqu'en haut de la cuisse, en fauteuil roulant (comme moi plus de jambe droite du-tout). je m'excuse mais j'ai pas pu m'en empêcher !

    PAGE 56, la page entière sur l'Europe sociale de Destans
    Interview. Le président PS de l'Eure et « M. Europe » des départements de France livre sa vision des enjeux du 7 juin, trois quarts de la page que je vous épargne,
    dernier quart de la page 56, La « der » des blogueurs. Politique. C'est Hélène Flautre qui a bouclé la boucle des rencontres. (Les Verts)

    PAGE 59 : JULIEN COUPAT EN LIBERTÉ. Justice. Le chef présumé d'un groupuscule d'ultragauche – ayant fomenté des attentats – est sorti de prison hier. Les charges de « terrorisme » semblent moins accablantes... (une page entière)

    Page 61. Le PS menacé par le MoDem :
    EUROPÉENNES. En recul dans les sondages, le Parti socialiste espère profiter de la posture de l'unité retrouvée. 1 quart de page.

    Et voilà les nouvelles du journal quotidien de ma ville du Havre, je viens de recevoir l'huma (mon facteur est passé tard)

    je m'excuse de vous avoir fait partager les gros titres de mon journal ! Maintenant je vais lire l'huma
    et surtout lire vos posts !

  4. 54
    Hold-up dit:

    Le 7 Juin 2009 le vote Front de Gauche pour en finir avec la secte UMP :

    http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2009/05/apres-la-scientologie-lump.html

  5. 55
    4 Août dit:

    Maxou, t'es sûr que c'est pas un tract de campagne de l'UMP que tu as lu ?

  6. 56
    Pierre L dit:

    Moi j'aime bien l'UMP...

  7. 57
    Pierre L dit:

    ...et les chiens, aussi !

  8. 58
    maxou dit:

    Bonjour 4 Août, non, non, c'est bien le journal de ma ville, je vais même vous dire quelque chose qui devient de moins en moins vrai, c'est qu'au Havre il y deux journaux, un dit pour les gens de droite (le Havre presse), et un dit de gauche (le Havre libre), le contenu est exactement le même sauf la disposition des pages.
    Donc j'en déduit ni de droite ni de gauche, mais un à une légère couleur bleue et l'autre légèrement teinté d'un léger rouge.
    En fait j'ai toujours préféré le Havre libre, mais comme ils ont le même contenu c'est plutôt une question d'habitude.
    Mais si il y à des Havrais sur le blog, ils confirmeront la réalité de l'intégralité des pages décrites.
    Maintenant il est vrai que ça peut porté à confusion avec un tract de l'UMP, (rire)
    Il n'empêche que je suis dégouté!

  9. 59
    Pierre L dit:

    à maxou (29 mai 2009 à 14:37)

    "Le Havre Presse

    Créé à la Libération, Le Havre Presse'a été longtemps indépendant, représentant localement la droite face à son concurrent communiste Havre Libre. Il est passé ensuite sous la coupe du groupe Hersant, lequel a racheté Paris-Normandie et même le Havre Libre. Bien qu'ayant conservé leurs titres respectifs, les trois journaux publient désormais les mêmes informations.

    Le Havre Libre

    Le Havre Libre est un journal quotidien local de la presse écrite française fondé au Havre (Seine-Maritime) en 1945 par Ulysse Nicolas. Il est diffusé principalement en Baie de Seine.
    Après avoir été longtemps un journal indépendant, le Havre Libre est devenu la propriété du Groupe Hersant Média (GHM).
    Créé à la Libération, le quotidien a longtemps fait partie de la presse communiste avant de passer sous la coupe du groupe Hersant, également propriétaire de Paris-Normandie et du Havre Presse, qui furent jadis ses concurrents. Les trois journaux publient les mêmes informations.

    source :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Havre_Libre
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Havre_Presse

    Ces deux journaux appartenant au groupe Hersant, on peut en déduire que 4 Août a raison : ce sont des tracts de l'UMP.
    Maxou, faites gaffe !

  10. 60
    maxou dit:

    @Jennifer, 35, c'est bien le bâillonnement de notre Parti, qui rend fou de rage!
    Et merci pour votre Courage Maxou, par-contre j'espère ne pas trop vous découragez, il est vrai que je suis un bien piètre militant, toujours à pleurnicher, je ferais mieux de prendre sur moi et me
    battre !

  11. 61
    maxou dit:

    @Pierre L, OK, je vais faire gaffe et arrêter de lire les tracts de l'UMP !
    promis!

  12. 62
    Pierre L dit:

    à maxou (29 mai 2009 à 15:11)

    Le Havre Libre est de gauche, la preuve son site est en rouge.
    http://www.havre-libre.fr/index.php/cms/27/?type=theme&value=
    Le Havre Presse est de droite, la preuve son site est en bleu.
    http://www.havre-presse.fr/index.php/cms/27/?type=theme&value=
    :)

  13. 63
    maxou dit:

    à Pierre L, merci d'avoir envoyé les liens, j'ai vérifié ça correspond exactement avec mon post 50, comment ch'ui bon!

  14. 64
    Pierre L dit:

    à maxou

    N'empêche la trilogie "Havre Libre/Havre Presse/Paris-Normandie" au moins c'est franc du collier, ça publie exactement la même information, ça ne trompe pas son monde en fabriquant une pseudo-différence.
    Pas comme "Le Figaro/Le Monde/Libération" qui avec des proses différentes distillent la même propagande libérale.

  15. 65
    julie dit:

    @jennifer et tous/toutes

    le lien chronique O.Duhamel:
    http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/matins/index.php?emission_id=25060143

    par ailleurs, l'émission sur les Corées Sud/Nord assez instructif, à garder en mémoire quand on va nous bourrer le crane avec danger nucléaire de là-bas.
    pour une fois, France Culture émission du matin fait son boulot!

  16. 66
    maxou dit:

    à Pierre L,
    C'est exact, mais attention il y a déjà beaucoup moins de journalistes, et j'ai bien peur que sur les trois il n'en reste bientôt plus qu'un ?

  17. 67
    Hold-up dit:

    @ Pierre L

    Merci pour la démonstration et l'historique. C'est hilarant et proprement surprenant. Le même contenu mais pas les mêmes couleurs !
    Il est bon de revoir le post 18 où j'ai eu le plus grand plaisir de redonner
    la citation de A. Huxley. Si vous me permettez, je ne m'interdirais pas à l'avenir de le refaire comme"une piqure de rappel".

    En poursuivant la démonstration de Pierre L à propos du "HavreLibrePresse " pas du tout " libre " ni " indépendant ", on peut dès lors pousser la réflexion plus loin. Le PS n'est qu'un parti "ersatz", un parti sous " fausse banière " qui n'a fait que noyer les classes populaires dans un soap européen en les convainquant à coup de plans d'austérité durant 30 ans qu'elles avaient la rage.

    Pour ceux et celles qui ne le savent pas, les armées sous " fausses banières " est une tactique militaire inventée par le Royaume Britannique au " bon temps des conquêtes coloniales". Lorsque les sbires de sa gracieuse majesté repéraient qu'un mouvement embryonnaire de libération nationale agissaient contre les armées anglaises occupantes, des groupes paramilitaires britanniques noyautaient le mouvement de libération autochtone en s'habillant avec de faux uniformes - ceux du mouvement de libération - et en brandissant bien haut les étendards ou signes distintifs du dit mouvement pendant leur excursions punitives.
    Ainsi accoutrés, les groupes paramilitaires de sa gracieuse majesté allaient massacrer la nuit, le jour, les villageois, hommes, femmes, enfants etc... sous " Fausses banières " afin de décrédibiliser le mouvement de libération au yeux du peuple colonisé pour que plus jamais celui-ci ne se révolte.
    C'était la méditation politique du jour. Elle mérite adaptation. Je vous la laisse faire.

  18. 68
    maxou dit:

    à, Julie, Merci vous m'avez remonté le moral avec la chronique d'Olivier Duhamel,
    je vais écouter les autres

  19. 69
    Hold-up dit:

    A CE PROPOS :

    Il faudrait qu'un responsable du PG mandaté pour la liaison média demande de faire un rectificatif au JOURNAL LA DÉPÊCHE en rapport avec son site d'information en ligne :

    LA DÉPÊCHE. FR

    Ils font carrément dans la désinformation maintenant ! C'est grâve !

    Voilà ce que le journaliste - payé aux lance -pierre ? - a écrit :

    "Jean-Luc Mélenchon, fondateur du Parti de gauche, a tenu un meeting, hier, à 18 h 30, à la Gespe. Son objectif : « Sanctionner Nicolas Sarkozy pour imposer d'autres choix politiques en France et en Europe ». Mais il demande d'abord la ratification du traité de Lisbonne."

    Non mais on rêve !

    J.L Mélenchon qui demanderait la ratification du Traité de Lisbonne ?

    Il était bourré ou quoi le journaleux quand il a écrit cette m**** ?

    C'est quoi encore comme tactique ces agissements ? Ajouter de la confusion pour que les électeurs jettent l'éponge ?

    Quitte à dire des conneries, je préférerais que certains journalistes optent parfois pour " Le Monde du Silence ".

    Vous pouvez voir par vous-même :

    "http://www.ladepeche.fr/article/2009/05/28/613396-J-L-Melenchon-en-meeting-a-Tarbes.html"

  20. 70
    Hold-up dit:

    Le lien du site : la Dépêche.fr

    http://www.ladepeche.fr/article/2009/05/28/613396-J-L-Melenchon-en-meeting-a-Tarbes.html

  21. 71
    Pierre L dit:

    à Hold-up (29 mai 2009 à 16:06)

    À la sortie de l’école, il faut, résume un pédagogue, « que vous sachiez écrire sur n’importe quel sujet, même si vous n’y connaissez rien ». La vertu cardinale consiste à savoir composer sur le champ un potage de mots pour un « papier ». « J’allais dire “tant pis si c’est de la m****”, précise le responsable des premières années. C’est peut-être un peu excessif, mais l’idée est là. »
    http://www.homme-moderne.org/plpl/n12/p3.html

  22. 72
    Nipontchik dit:

    “La première secrétaire du PS estime qu’il ne sert à rien de voter pour les petites listes, puisque celles qui seront sous les “8 ou 10% n’auront aucun représentant”

    Les sondages et les manoeuvres de l'UMP et le PS, on va..................
    A ce propos l'accent mis sur le sécuritaire par Sarko me semble plus 1 cadeau à ses copains du PS (qui pourront jouer a l'antisécuritaire et à la peur du sécuritaire) qu'à 1 truc pour ramener des voix à l'UMP.

    Le sécuritaire a marché pour la droite en 2002 et 2007, c'était stratégique, pour des élections présidentielles. Mais là, à mon avis, Sarko utilise 1 trop grosse artillerie et gâche ses munitions pour l'avenir. En + ce peuple de veaux se fait avoir 1 fois, 2 fois mais pas 3 par la même combine (ce qui ne signifie pas que d'autres combines...). L'effet de surprise s'estompe vite.

    Meeting du FG local hier soir; j'en ai surtout profité pour parler de mes difficultés de trouver l'emploi correspondant à mon concours à 1 élue ayant 1 certaine place dans la hiérarchie des "grands élus" représentant les collectivités locales. Affaire que je compte bien suivre...

  23. 73
    gardez le moral dit:

    Débat sur l'Europe à la Mutualité le mercredi 3 juin
    NOUVELOBS.COM | 29.05.2009 | 15:14
    Un débat sur les élections européennes aura lieu le mercredi 3 juin à la Mutualité à Paris, quatre jours avant le scrutin. Il est organisé par le laboratoire d'idées Notre Europe, dont Jacques Delors est le président fondateur, en partenariat avec le Mouvement européen, Europa Nova, France 24 et RFI.

    Trois têtes de listes en Ile-de-France participeront au débat: Michel Barnier (UMP), Harlem Désir (PS) et Marielle de Sarnez (MoDem), ainsi que Philippe Lamberts, porte?parole du Parti Vert Européen et Annemie Neyts-Uyttebroeck, présidente du Parti européen des Libéraux démocrates et réformateurs (ELDR).

    Animé par le journaliste Jean Quatremer (Libération), le débat se tient de 17h à 19h à la Maison de la Mutualité, 24 rue Saint Victor – 75005 Paris.
    Inscription avant le 1er juin: mpallares@notre?europe.eu

    Et ça continue!
    J'espère que vous serez nombreux à porter la contradiction à tous ces ouiouistes!

  24. 74
    bernard01 dit:

    A lire absolument sur le site COMITE-VALMY.ORG.L'ADOPTION DU TRAITE DE LISBONNE EST ANTICONSTITUTIONNELLE par NICOLAS FONCLAIR.une raison de plus pour voter pour les deputes et senateurs qui ont votés NON au congres de VERSAILLES.bonne lecture en espérant vous remonter le moral.

  25. 75
    Hold-up dit:

    "Trois têtes de listes en Ile-de-France participeront au débat: Michel Barnier (UMP), Harlem Désir (PS) et Marielle de Sarnez (MoDem), ainsi que Philippe Lamberts, porte?parole du Parti Vert Européen et Annemie Neyts-Uyttebroeck, présidente du Parti européen des Libéraux démocrates et réformateurs (ELDR)."

    Comme c'est beau cet attelage fantastique, une vraie chromo digne d'une
    " Démocratie Positive " petite soeur de la " Laïcité Positive " et dignes héritières de la "Guerre Propre" ou de la " Guerre Chirurgicale " - Tandis que les crimes versés par " Comptabilité Positive " par pertes et profits sous le doux nom positif de "Dommages Collatéraux" - révèlent toutes sortes de filiations insoupçonnées ! -

    A quand une " Ecologie Positive " qui permettra à Monsanto de poursuivre son
    " agriculture de la mort positivement " sans que rien ne soit changé dans l'ordre du monde positif ?

    Auguste Conte peut être content. Le règne du Positif avance.

    Soyons vis à vis de toute cette eucharisthie et partage des grâces néolibérales, comme la Peste -

    Refusons le troupeau du POSITIF et continuons notre travail de sape qui est toujours le travail de la vérité même si à certaines heures de l'Histoire ce ne sont jamais les mêmes qui oeuvre à ce travail du " Négatif " - Aujourd'hui c'est nous la force qui fait tomber les masques.

    Je mets en lien une réflexion de ce matin de M.Olivier Duhamel sur les intentions de vote selon - âge - catégories sociales- affinités politiques-
    Pas inintéressant de l'écouter pour ceux et celles qui ont "Réal Player "
    (gratuit à télécharger sinon) - Duhamel fait allusion au Front de Gauche
    et il parle de la détermination de ce courant à aller voter.

    Ceci dit : il est bon d'entendre aussi que l'électorat des employés et des ouvriers à la différence des cadres, ne semblent pas intéressés par ces élections.

    8h30 : La chronique d'Olivier Duhamel - 29 / 05 / 09
    Lien: http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture/emissions/matins/index.php

  26. 76
    maxou dit:

    Les paradoxes de Die Lynke
    Le Parti de gauche cherche un second souffle sur fond de discussions internes très serrées sur les conditions d'une éventuelle alliance avec le SPD.
    Envoyé spécial.
    Paradoxe, Die Lynke donnée en constant progrès jusqu'à l'été dernier semble marquer le pas depuis le déclenchement en grand de la crise outre-Rhin à l'automne. C'est là du moins la tendance repérée par tous les sondages, la formation d'Oskar Lafontaine et Lothar Bisky étant créditée aujourd'hui de 10% des intentions de vote contre 14%, il y a un an. L'extrême gravité de la crise serait à l'origine de ce relatif trou d'air.
    Face à la tourmente, les électeurs se tourneraient plus volontiers vers les partis traditionnels,
    « considérés à tort ou à raison comme des valeurs refuges » analyse Reiner Ernst, politologue à l'université Humbold de Berlin. Selon lui, le crédo même de Die Lynke « pour une nouvelle idée sociale » serait affecté. Son succès au sein d'une partie de l'opinion ulcérée par les réformes néolibérales et « déçue du SPD, repose en effet sur l'aspiration à une plus juste redistribution des richesses. En période de récession, la donne change cependant car c'est la question de la gestion des entreprises, de la préservation de l'emploi qui apparaît comme essentielle. « Et le SPD qui à gauchi son discours, précise le politologue, apparaît plus crédible pour fournir la protection minimum si ardemment désirée par les gens sous la grêle. »
    Die Lynke paraît cependant assurée de réaliser un score bien supérieur à celui du PDS en
    2004 (6,1% des voix). « Nous avons l'habitude de faire mentir les sondages », lance plein de défi, Dieter Dehm, député, responsable des questions européennes pour le parti. Et la formation, ajoute-t-il, a maintenu son objectif : « Un résultat à deux chiffres au-dessus de 10%. » La campagne du parti est axée sous trois mots d'ordre phares : l'instauration d'un SMIC, inexistant dans la législation du pay, ce qui renforce les tendances au dumping social, le prélèvement d'une taxe sur les millionnaires pour faire « payer la crise à ceux qui l'ont déclenchée » et le départ des troupes allemandes d'Afghanistan.
    L'irruption d'un malaise n'en est pas moins incontestable alors que se profile l'élection du Bundestag en septembre. Cela s'est traduit par une discussion orageuse autour du programme électoral que présente le parti pour ces législatives. Sous la pression de la base, la direction a dû revoir en catastrophe début mai certains des objectifs chiffrés immédiats, comme sur le niveau du SMIC proposé ou du minimum social.
    Ces querelles traduisent l'émergence d'approches divergentes sur les conditions d'une participation à un gouvernement avec le SPD. Un courant que l'on pourrait qualifier de
    « gestionnaire », plus fortement implanté à l'Est, semble plutôt prêt à en rabattre sur les conditions d'une alliance quand un autre plutôt ancré à l'Ouest a tendance à cultiver à l'inverse la surenchère
    « anticapitaliste ».
    Peter Hahn, jeune militant de Eisenhüttenstadt, déplore « cette polarisation qui freine » avant d'ajouter : « C'est d'autant plus frustrant que Die Lynke est un bon projet pour l'Allemagne. »
    B. O.

  27. 77
    gardez le moral dit:

    On s'affole?

    Emmanuelli appelle les nonistes à voter PS

    Le député socialiste des Landes Henri Emmanuelli a appelé vendredi ceux qui avaient voté «non» au référendum sur le traité constitutionnel européen le 29 mai 2005 à voter aux européennes du 7 juin «contre les listes de l’UMP» et «pour le Parti socialiste». «J’ai un souvenir ému pour ce 29 mai, je considère que le peuple français a bien voté en votant non, parce qu’il refusait l’orientation libérale de l’Europe», a déclaré Emmanuelli à l’AFP. Il avait été l’un des ténors du «non» de gauche alors que le parti avait été profondément divisé à ce sujet.

  28. 78
    jean dit:

    Il préconise donc de voté oui au traité de Lisbonne, ou est donc la cohérence ?

  29. 79
    jean dit:

    Dupont-Aignan fustige France 2 en direct :

    http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/vite-vu/articles/dupont-aignan-fustige-france-2-en-direct?force=true

  30. 80
    maxou dit:

    Non mais sais quoi ce bordel à Tarbes, il est C.. le journaliste, Mélenchon n'à jamais demander de voter le traité de Lisbonne ! Lire si dessous ?

    Tête de liste du Front de gauche dans la circonscription du Sud-Ouest pour les européennes, Jean-Luc Mélenchon, fondateur du Parti de gauche, a tenu un meeting, hier, à 18 h 30, à la Gespe. Son objectif : « Sanctionner Nicolas Sarkozy pour imposer d'autres choix politiques en France et en Europe ». Mais il demande d'abord la ratification du traité de Lisbonne. Et se prononce pour une relance sociale de l'économie en rupture avec le productivisme qui détruit l'écosystème humain. » En début d'après-midi, le sénateur de l'Essonne a rencontré des Tarbais, notamment des élèves de l'enseignement professionnel, place de Verdun. Le candidat s'est ensuite rendu à Bazet, à l'usine ESK Ceramics qui va fermer. Il était accompagné de Marie-Pierre Vieu, membre du collège national exécutif du PCF, vice-présidente de la région Midi-Pyrénées et qui figure en 4e position sur la liste Front de gauche. Il déclarera : « Cette machine aveugle qu'est le libéralisme, le capitalisme, broie tout ça. On vient

  31. 81
    Carol DEBY dit:

    @Pierre L poste n° 68

    C'est déjà grave, d'apprendre à pondre n'importe quoi sur un sujet auquel on ne connaît rien.
    Il y a pire, c'est que des médecins croient naïvement les représentants de firme pharmaceutiques, drillés en moins de quinze jours sur un quelconque traitement, et appliquent telle ou telle molécule à la cure d'une quelconque maladie, sans comprendre le mécanisme pharmacologique mis en action, aveuglément.
    C'est une des conséquence du capitalisme.
    Demandez à votre toubib comme agissent les antioxydants qu'il vous recommande, ce qu'est un oméga-3, ou encore pourquoi il faut faire baisser
    le cholestérol chez des vieillards de plus de 70 ans, qui en possèdent
    moins de 2,4 gr par litre dans leur sang.

  32. 82
    maxou dit:

    Jean, post 76, Dupont-Aignan Pousse un énorme coup de gueule sur France 2, c'est vraiment pas mon bord politique, mais là bien jouer!

  33. 83
    BA dit:

    D’avril 2008 à avril 2009, le nombre de chômeurs a augmenté de presque 25 %.

    En avril 2009, il y avait en France 2.506.700 chômeurs en catégorie A.

    Le rythme continue à décroître, mais la tendance reste mauvaise. Après avoir augmenté de 100.000 en janvier, de 80.000 en février, de 63.400 en mars, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en catégorie A, c'est-à-dire ceux qui sont tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi et qui n'ont pas travaillé une seule heure dans le mois, a de nouveau augmenté de 58.500 en avril (+ 2,4 % par rapport à mars, et + 24,6 % sur un an).

    Quant au nombre de chômeurs de catégorie A, B et C, c'est-à-dire tous tenus de faire des actes positifs d'emploi, qu'ils aient travaillé ou non dans le mois, il atteindrait à la fin 2010 le nombre de 4.363.000 (avec une hausse de 639.000 nouveaux chômeurs cette année), un niveau jamais égalé depuis mars 1991, date à laquelle remontent les statistiques établies sur la base de la nouvelle nomenclature du chômage.

    Source : Les Echos.

    La France doit reprendre son indépendance.

    Vite.

  34. 84
    BA dit:

    Sylvie Goulard est membre du parti de François Bayrou, le MoDem. Sylvie Goulard est la tête de liste du MoDem dans la circonscription Ouest pour les élections européennes. Elle est face à Jacques Généreux, du Front de Gauche.

    Depuis la fin 2006, Sylvie Goulard est la présidente du Mouvement européen. Vous connaissez le Mouvement européen ?

    A partir des années 1950, pour lutter contre le communisme, le gouvernement des Etats-Unis donne de l’argent à des Français partisans de l’Europe fédérale, dans le plus grand secret.

    Par exemple, la Central Intelligence Agency (CIA) verse clandestinement des dizaines de milliers de dollars au Mouvement européen.

    Voici un extrait du livre de Vincent Jauvert, L’Amérique contre de Gaulle :

    Fin 1951, un organisme secret est créé à Washington, le « Psychological Strategy Board ». Sa mission est de coordonner les opérations de guerre psychologique contre le Kremlin partout dans le monde. Le premier plan vise à « réduire l’influence du Parti communiste en France ». Nom de code : « Cloven », puis « Midiron ». Le programme est très détaillé. Des extraits, en vrac : « Aider à détruire la respectabilité du Parti communiste : discréditer ses efforts dans la Résistance ; faire connaître des scandales impliquant des leaders communistes ; réduire l’implantation de la CGT chez Renault au niveau de celui chez Citroën. » Et aussi : « Assister et si nécessaire endoctriner les Français connus qui ont un temps été communistes et qui peuvent devenir des propagandistes anticommunistes. Produire des films anticommunistes par le biais de sociétés françaises de façade [c’est-à-dire contrôlées par la CIA] ».

    Conséquences pratiques : des groupes anticommunistes, tel « Paix et liberté » de Jean-Paul David, reçoivent des subsides importants de l’Agence. Le « Congrès pour la liberté de la culture » et la revue Preuves également. L’« Institut d’histoire sociale », des journaux socialistes de Léon Blum et de Guy Mollet, des partis de la troisième force, ceux de Pleven et autres, aussi. Et puis la CIA aide le Mouvement européen de Jean Monnet. Et l’USIA [United States Information Agency] gère en sous-main une agence de presse qui fait publier incognito des articles dénonçant la dictature stalinienne. Elle est aussi derrière des maisons d’édition qui publient des livres anticommunistes ou pro-américains, et des maisons de production qui tournent des films favorables à Washington. Quand de Gaulle revient au pouvoir en 1958, l’Amérique contrôle des pans entiers de la vie politique, sociale et même culturelle de la France.

    (Vincent Jauvert, L’Amérique contre de Gaulle, édition Seuil, page 209)

    Pendant des années, le Mouvement européen a été financé par la CIA. Le Mouvement européen existe encore aujourd’hui. Sa présidente est Sylvie Goulard. Je me demande si le Mouvement européen continue à recevoir de l’argent des Etats-Unis.

    Il faudra poser la question à Sylvie Goulard.

  35. 85
    marillion dit:

    @BA

    Selon le journaliste Ambrose Evans Pritchard, le mouvement européen a été financé par la CIA, avec pour mission de pousser à la constitution d'un parlement européen. Les leaders du Mouvement européen, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak étaient directement financés par l'agence américaine, au travers des fondations Ford et Rockfeller.

    Encore Bilderberg

  36. 86
    jennifer dit:

    Hold up,
    oui pour les fausses bannieres mais je pense aussi que c'est plus triste que cela et moins violent que ca. Ce sont des transfuges de la gauche passes a droite. C'est la couardise, l'appat du gain pour certains qui font qu'ils se vendent sans aucune honte au camp adverse. Et je rajoute la peur du mouvement populaire. On vient bien faire semblant de representer le peuple dans les instances mais si celui ci est bien sage. Quand celui commence a bouger et pourrait demander des comptes, alors la on chie dans son froc et on rend son tablier ou on se vend au camp qui semble le plus profitable. Jusqu'a present c'est Sarko. Ca peut changer...

  37. 87
    jennifer dit:

    Merci Julie. En fait il dit que seule la liste de FG n'a de sens finalement!

  38. 88
    marillion dit:

    Les piliers de Bilderberg à l’assaut de l’Europe pour le compte des USA, ou comment l’Union Européenne n’est que le fruit avarié de la CIA.

    En 1946, Paul Van Zeeland, (ministre belge des affaires étrangères) Joseph Retinger, (conseiller diplomatique du Général Sikorski, chef du gouvernement polonais en exil à Londres durant la Deuxième Guerre mondiale) et son "vieil ami" Colin Gubbins (ancien général de l’armée britannique, chargé de la planification des actions subversives et de sabotage au sein du S.O.E.)créèrent la Ligue Indépendante de Coopération Européenne (ILEC). Il s’agissait d’un groupe de pression transnational composé d’hommes d’affaires, de banquiers et de politiques européens dont l’un des objectifs était l’établissement d’un marché commun européen et d’une monnaie unique.
    L’ambassadeur américain en Grande-Bretagne, Averell Harriman mit sur pied la section américaine de l’ILEC.
    Au mois de septembre 1946 Winston Churchill appela solennellement à "ériger quelque chose comme les Etats-Unis d’Europe". Cet appel fut relayé par le Congrès américain qui exigea que les Etats bénéficiaires du Plan Marshall s’engagent à participer à ces Etats-Unis d’Europe. Au même moment se créait, A DROITE, autour d’ Alexandre Marc, de Denis de Rougemont et d’Henry Frenay, l’Union Européenne des Fédéralistes (UEF) dont le rôle essentiel était de mobiliser l’opinion publique. De leur côté, les SOCIALISTES fondèrent le Mouvement Socialiste pour les Etats-Unis d’Europe, tandis que les chrétiens démocrates (MODEM) s’agrégèrent dans les Nouvelles Equipes Internationales. Afin de coordonner ces mouvements, Duncan Sandys - gendre de Churchill - et Joseph Retinger organisèrent un grand Congrès, financé par des fonds du Plan Marshall, à la Haye en mai 1948. Ce congrès donna naissance au Mouvement Européen dont Retinger devint le Président. Dès le début, mouvements fédéralistes et unionistes furent financés par la CIA. Mais ce nouveau Mouvement Européen, avait besoin de beaucoup d’argent pour fonctionner. A cette fin la CIA créa une organisation spécifique : l’ACUE (American Committee for United Europe) à la direction de laquelle on trouvait Walter Bedell-Smith, directeur de la CIA et Allen Dulles directeur des plans de la CIA. D’autres fonds parvinrent via la Fondation Ford dont un des dirigeants, Shepard Stone, lança en 1951 une grande campagne de soutien au Mouvement Européen. En 1952, ce même Shepard Stone finança la création du Groupe de Bilderberg dont il devint un membre du comité directeur.

    Déjà un repère de ouiouistes et du traité transatlantique.

  39. 89
    BA dit:

    Pour les anglophones : comment la CIA a financé le Mouvement Européen.

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html

  40. 90
    pascale 71 dit:

    hold up post 11

    oui c'est ce qu'il faudrait faire, et c'est ce à quoi je pensais précisemment, hier soir lors du débat sur FR3 avec et encore modem, représenté par le postilloneur de service JF Khann, il est insupportable ce type, FN, ump, ps, écolo........ toujours pas de représentant du Front de gauche en l'occurence hélène Franco pour la région Est.
    bonsoir à tous

  41. 91
    carlo dit:

    JPC a déclaré sur Public sénat mardi 25 mai 2009 : Le Front de Gauche n'est pas "sur la ligne de l'Europe des nations. Il croit que le Parlement européen peut être le lieu de formation d'une volonté générale européenne. Bref, ils sont fédéralistes; disons les choses telles qu'elles sont".
    J'espère que JPC se trompe au sujet du Front de Gauche. Je n'en suis malheureusement pas tout à fait sûr.

  42. 92
    demetrio trunfio dit:

    hold up,
    je viens de lire avec retard ton post du 28 mai,
    j'approuve sans reserve tes propositions de s'inviter sur les plateaux de télé pourrie, et j'ajoute qu'une fois sur place on se doit de botter les fesses avec vigueur à ces soldats de la COM (commission de l'obscurité mondiale) qui se prennent pour des journalistes ! !
    Nous n'en pouvons plus de supporter cette propangande fasciste ! !
    mais, ayant fait des propositions de lutte dans ce sens aux camarades de mon comité, je dois constater qu'ils s'accomodent du boycot que nous subissons en province de la part des médias aux bottes du pouvoir ! ! !

    Post scriptum :
    la COM (commission de l'obscurité mondiale) est une expréssion que j'ai utilisée dans un de mes romans publié Italie en 2005.
    j'ai donné ce nom à tout l'ensemble des comités secrets ou plus moins discrets qui vont de la trilatérale au comité bloomdeberg etc ; et qui sont là pour enfumer les esprits de leur propagande libérale.
    J'aimerais que le parti de gauche s'empare de cette expression, COM, et s'en sert pour désigner ceux qui nous boycottent

  43. 93
    demetrio trunfio dit:

    lire bilderberg à la place de bloomdeberg (m**** avec ces noms anglais ça me donne l'urticaire et je les graphie mal !)

  44. 94
    4 Août dit:

    France info nous a fait un peu de pub ce matin, avec reportage sur notre jeu de l'oie à Paris, avec la case "casse toi pov'con" notamment.

    Michelle Bachelet, présidente du Chili, sera à Chassagne-Montrachet... sur la terre de ses ancêtres.

    http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/info/54331028-fr.php

  45. 95
    Alain dit:

    Une simulation pour prouver le mensonge de M.Aubry : avec 7% au FdG dans le Sud-ouest Jean-Luc serait élu.
    Sondage IFOP Sud-Ouest dimanche du 17 Mai pour la circonscription concernée, listes qui obtiendraient au moins 5% (nécessaires pour participer à l’attribution des sièges) :
    NPA 7, FdG 7, PS 23, EE 8,5%, MODEM 13, UMP 23,5, MPF 5, FN, 5,5%
    Voici la simulation et le calcul que je fais. Environ 6 100 000 inscrits, supposons 50 % de votants soit 3 050 000 exprimés pour 10 sièges. Quotient électoral : 3 050 000 / 10 = 305 000, (ce quotient permet d’attribuer les sièges)
    Résultats:
    NPA 213 500 voix
    FdG 213 500
    PS 701 500 : 305 000 = 2 sièges
    EE 259 250
    MODEM 396 500 : 305 000 = 1 siège
    UMP 716 750 : 305 000 = 2 sièges
    MPF 152 500
    FN 167 750
    Il reste 5 sièges à attribuer à la plus forte moyenne. Le principe consiste à attribuer à chaque liste 1 siège fictif de plus et de calculer ensuite la moyenne qui serait obtenue par siège :
    NPA 0 siège + 1 = 1 ; 213 500 : 1 = 213 500
    FdG même chose ; 213 500 : 1 = 213 500
    PS 2 sièges + 1 = 3 ; 701 500 : 3 = 233 833
    EE 0 + 1 = 1 ; 259 250 : 1 = 259 250
    MODEM 1 + 1 = 2 396 500 : 2 = 198 250
    UMP 2 + 1 = 3 716 750 : 3 = 238 916
    MPF 0 + 1 = 1 152 500 : 1 = 152 500
    FN 0 + 1 = 1 167 750 : 1 = 167 750
    Après examen on attribuerait un siège à EE (plus forte moyenne) puis un de plus à l’UMP, un de plus au PS, un au NPA et un au FdG.
    Le Sud-Ouest aurait élu : 3 PS, 1 FdG, 1 NPA, 1 MODEM, 1 EE, 3 UMP
    J’espère ne pas m’être trompé, il est important de comprendre. Le PS a des experts pour ce genre de calcul, alors pourquoi mentir ?
    Jean-Luc tu seras élu !

  46. 96
    marillion dit:

    Qu'est-ce que le peuple s'emm**** à élire des députés européens, alors que l'Assemblée Nationale s'apprête (en cas de ratification du traité de lisbonne) de nommer ELLE MÊME! deux députés supplémentaires, et bien sûr :

    SANS CONSULTER LE PEUPLE.

    UNION EUROPÉENNE OU LE DÉNI DE DÉMOCRATIE PERMANENT

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/05/11/incertitude-autour-du-nombre-de-deputes-francais-aux-europeennes_1191294_3214.html

  47. 97
    Carol DEBY dit:

    @ post 86

    Grand merci pour ce document, d'autant plus crédible que The Telegraph a toujours été réactionnaire.

    Nous sommes en juin 1950. Je viens de terminer ma troisième année de médecine. Au foyer étudiant de Liège apparaissent de curieux personnages : les étudiants fédéralistes européens, arborant de petits drapeaux sur lesquels un E majuscule vert occupait toute la place (l'écologie politique n'existait pas encore). Ils sont tout l'inverse d'idéalistes, et apparaissent comme des fêtards bourgeois, habillés à la dernière mode : le fric coule entre leurs doigts. Ils s'inscrivent au droit, en philo, mais ne passent jamais d'examens. C'est l'époque où la guerre froide commence sérieusement. D'où vient leur fric ?

    Cet article du Telegraph m'apporte une explication après 60 ans. Je vous
    soumets la traduction des points les plus importants :

    The Telegraph 19 juin 2001
    Les Euro-fédéralistes financés par le chef des espions US (Ainsi désignait-on le Directeur de la CIA, nouvelle organisation remplaçant l'O.S.S.)
    Des documents gouvernementaux US déclassifiés en 2001 révèlent que la Communauté US de contre-espionnage (traduction française de "intelligence") mena une campagne durant les Fifties et les Sixties pour construire un mouvement pour une Europe unie. Cette Communauté US a donc fondé et dirigé le mouvement fédéraliste européen.
    Ces documents confirment les soupçons émis à l'époque que l'Amérique travaillait en coulisses avec dynamisme pour pousser la Grande-Bretagne vers un Etat européen.
    Un memorandum daté du 26 juin 1950, donne des instructions pour une campagne promouvant un parlement européen complet (muni de toutes ses plumes). Il est signé par le général WJ Donovan, Directeur de l'OSS, l'organisme précurseur de la CIA.

    Le principal outil pour mettre en route l'agenda européen était l American Comittee for a United Europe (ACUE), créé en 1948, avec Donovan comme président. Le vice-président était Alan Dulles, le directeur de la CIA durant les Fifties. Le bureau comprenait aussi Bedel Smith, le premier directeur de la CIA, et divers officiels de mouvances hors et dans la CIA.
    Les documents déclassifiés montrent que l'ACUE finançait le Mouvement Européen, l'organisation fédéraliste la plus importante durant les années d'après -guerre.
    Une section de ce mouvement était constituée par l'European Youth Campaign (Campagne de la Jeunesse européenne), entièrement fondée et contrôlée par Washington. Le directeur en fut le très riche industriel belge Boël, qui recevait mensuellement un financement qui était versé sur un compte spécial. Le groupe universitaire qui venait hanter les maisons d’étudiants était une tentacule de cet octopus.
    Les leaders du Mouvement européen, Retinger, Robert Schuman (Opus dei, note du traduc.) et le premier ministre belge Paul-Henri Spaak était tous traités comme des manoeuvres stipendiés (hand fired). par les sponsors américains... Les fonds de l'ACUE provenaient des fondations Ford et Rockefeller, ainsi que de groupes financiers ayant des liens étroits avec le gouvernement américain.

    ------------------------
    Nul doute que la toute puissante Commission Européenne n'ait été fondée avec le contrôle secret des services américains, en 1957. Pour facilter les choses, un des financeurs du mouvement Européen était Rockefeller, qui avait fondé avec l’ex-nazi prince consort de Hollande, le tout puissant groupe Bilderberg, en 1954.

  48. 98
    Carol DEBY dit:

    Post précédent : tentacule est masculin. Scuse me !

  49. 99
    4 Août dit:

    Le choc des civilisations voulu par nos néo-cons de l'OTAN se précise...

    "Russia creates its own version of NATO in Central Asia to be prepared for big war"

    http://english.pravda.ru/russia/politics/29-05-2009/107648-russia_war-0

  50. 100
    troubadour dit:

    @ 4 Août :

    aurais-tu le lien, por favor? Ou alors aurais-tu la gentillesse de préciser de quelle émission il s'agit?
    Muchas gracias

Pages : « 1 [2] 3 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive