31mai 09

A Tarbes mercredi nous étions cinq cents et à Perpignan jeudi nous étions plus de sept cents. A Agen vendredi où l’on nous prédisait une ambiance confidentielle, la salle était comble avec plus de quatre cents personnes entassées dans une chaleur suffocante! Pour le Front de gauche donc carton plein sans discontinuer depuis quatre mois. Mais à côté de cela, il semble que les  commentaires sur les élections européennes concentrent leurs feux de façon très exagérée sur les rivalités égotiques internes du PS. Jamais les analyses ne vont à la racine politique des difficultés et débats politiques qui en constituent pourtant la matrice. J’y viens donc avec une nouvelle étonnante concernant la reconduite de José Manuel Barroso par les socialistes allemands. De même je note que les difficultés de la droite UMP, le rétrécissement spectaculaire de sa base électorale à moins du quart des électeurs est tout juste survolé par les analystes. Pourtant cette suspension du pouvoir au dessus du vide de l’abstention, combinée à une mise en minorité de fait devant le total des intentions de vote à gauche, est la prémice de cette crise politique qui est à l’ordre du jour. Du reste, la campagne électorale de l’UMP, loin d’être une promenade de santé est plutôt un ratage et une démonstration d’inefficacité qui est vraiment nouvelle à l’UMP depuis que Nicolas Sarkozy l’a formatée. C’est pourquoi la dernière crise d’agitation sécuritaire du gouvernement doit être mise en perspective dans son contexte.

NAÏFS !
On ne nous croyait pas vraiment. Quand bien même les éléments de preuves s’accumulaient le doute subsistait. Le PS l’a nié pendant des semaines. Peut-être va-t-il continuer. Pourtant les faits sont là. Après avoir reçu le soutien des principaux gouvernements sociaux-démocrates (portugais, espagnol et britannique), le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, bénéficie désormais du soutien de fait du plus grand parti social-démocrate d’Europe, le SPD allemand. Par la bouche de son président Franz Müntefering qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à la Foreign Press Association à Berlin mercredi 27 mai. Pour que les sceptiques se fassent leur opinion sur pièce,  je  reproduis ici la dépêche publiée à ce sujet par la très sérieuse agence Reuters:

Reuters économique. Mercredi 27 mai 2009 – 17:31:40 GMT - par Erik Kirschbaum
UE -
Le SPD allemand juge inutile d’opposer un candidat à Barroso

BERLIN, 27 mai (Reuters) – Le chef du parti social-démocrate allemand a estimé mercredi qu’il ne serait guère utile pour le bloc socialiste au parlement européen de proposer un candidat à la tête de la Commission européenne. Selon le président du SPD, Franz Müntefering, la réélection à ce poste et pour un deuxième mandat de cinq ans du conservateur José Manuel Barroso ne fait en effet aucun doute. Müntefering a déclaré à des journalistes que Barroso s’était montré compétent à la tête de l’exécutif européen et rappelé qu’il disposait du soutien de plusieurs gouvernements socialistes européens, au Portugal, son pays, mais aussi en Espagne. Interrogé sur l’éventualité que le Parti socialiste européen présente un candidat face à Barroso, le chef du SPD a répondu: "Quel en serait l’intérêt?" "Une telle action serait naïve. Il y a 27 pays dans l’Union européenne dont 21 sont dirigés par des gouvernements conservateurs. Et au moins deux autres, le Portugal et l’Espagne, sont pour Barroso. Croyez-vous que les quatre restants devraient présenter un candidat ? "Müntefering a ajouté que son parti espérait une place au sein de la prochaine commission pour l’Allemand Martin Schulz, actuel président du groupe socialiste au parlement européen. Le SPD et l’Union chrétienne-démocrate allemande (CDU), qui se partagent le pouvoir à Berlin dans un gouvernement de coalition, peinent à s’entendre sur le prochain membre allemand de la Commission. L’actuel, Günther Verheugen, appartient au SPD. Il détient le portefeuille de l’Industrie. "Jusqu’ici nous avons eu une coopération étroite (avec Barroso) et je ne vois pas qui pourrait l’arrêter s’il est à nouveau présenté par les conservateurs", a déclaré Müntefering. Barroso, qui ne s’est pas officiellement déclaré candidat, avait cependant lui-même indiqué bénéficier du soutien du Portugal et de l’Espagne, ainsi que du gouvernement travailliste britannique. Le PS français fait quant à lui campagne contre la réélection de Barroso à la tête de l’exécutif européen.» (Version française Gregory Schwartz)

LE PLAT DE LENTILLE
Vous avez bien lu. Non seulement il n’y aura pas de candidature alternative du PSE face à Barroso mais la «coopération étroite» des sociaux-démocrates avec la droite va continuer pour gérer la Commission. Se référant à d’autres sources, le journaliste Jean Quatremer, le correspondant à Bruxelles de «Libération», toujours très ami intime des sociaux démocrates, donne une clef pour comprendre cette évolution du SPD. Sur son blog il révèle que le soutien du SPD à Barroso, et donc la neutralisation de toute velléité  de candidature alternative du PSE, serait acquis en échange d’un poste de commissaire pour Martin Schulz. Tel quel. Martin Schultz est l’actuel président du groupe socialiste au parlement européen. C’est lui qui dénonçait à Toulouse, au meeting des socialistes français ceux qui comme Bayrou «parlent comme Karl Marx en France» et votent avec les libéraux en Europe. Voilà le genre de politicien sans conviction qu’est ce «socialiste» qui rêve d’être membre de la prochaine ‘équipe Barroso! Voilà à quoi sont appelés à donner leur appui les électeurs socialistes à qui l’on a chanté depuis le début de la campagne les merveilles du «stop Barroso» des socialistes français et de leur «Manifesto», programme commun des socialistes des 27 pays de l’Union! Évidemment je ne peux manquer de rappeler ici la brillante trouvaille de Pierre Moscovici, qui s’était aventuré le 22 mai sur Radio Orient à proclamé que «le PSE a voté contre M.Barroso et toujours voté contre M.Barroso». Mensonge pour le passé et donc dorénavant mensonge pour le futur immédiat! Et bien sûr le moment est venu de lui retourner, preuve en main à présent, le compliment qu’il m’avait adressé en déclarant: «toute voix qui se porte sur le NPA d’Olivier Besancenot ou sur Mélenchon est une voix en moins pour le parti socialiste et donc une voix en plus pour Barroso». Avec ce nouveau renoncement des sociaux-démocrates on mesure pour finir qu’il n’y a pas d’autre moyen pour changer l’Europe que de changer la gauche.

La droite en campagne sécuritaire
C’est donc dorénavant un classique banal. A cours d’arguments sur l’Europe, la droite axe sa campagne sur le terrain sécuritaire.  L’ampleur de la débauche d’énergie sur le sujet donne la mesure de l’effort que le parti du Président sent qu’il est obligé de faire pour essayer de remobiliser son électorat. Le parti de la trouille pétarade donc du matin au soir avec une avalanche d’annonces à grand spectacle. Tout le gouvernement et la majorité parlementaire sont mobilisés pour faire vibrer la corde sécuritaire. Christian Estrosi a présenté sa loi contre les porteurs de cagoules et les bandes. Suivi de près par Alliot-Marie qui présente la loi dite LOPPSI 2 (loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure). Avec au menu, un nouveau développement de la télésurveillance, qui sera facilitée pour les opérateurs privés. Sans oublier l’annonce anxiogène de nouveaux outils de surveillance policière sur internet avec la transposition sur la toile du système des écoutes téléphoniques. Bien sur il y a aussi un nouveau renforcement des fichiers de sécurité avec de nouvelles possibilités de croisement entre fichiers au détriment des libertés. Enfin, Darcos et Sarkozy viennent eux-mêmes d’en rajouter une louche sur la sécurité à l’école et dans les cités. Nicolas Sarkozy a donc pu renouer pour l’occasion avec sa rhétorique contre les «voyous» déjà expérimentée en 2007. Il aura régalé les scrogneu-gneux de son vocabulaire guerrier contre les banlieues. C’est reparti pour les annonces d’«opérations coups de poings dans les cités» et la mobilisation de «nouvelles unités mobiles» en banlieue, CRS, gardes mobiles et ainsi de suite. Bien sur l’inadéquation de tout cela en banlieue est mille fois avérée. Mais c’est du grand spectacle en perspective pour les chaînes de télévision. Car le but de ces annonces est purement médiatique et idéologique. Personne au gouvernement ne se préoccupe de savoir comment les lois vont effectivement être appliquées ni même si les précédentes le sont déjà. D’ailleurs avec la nouvelle salve décrite plus haut, on en sera à la 14ème loi sécuritaire présentée par la droite depuis 2002 et la 10ème depuis 5 ans, ce qui fait une moyenne d’un texte tous les 6 mois!
Rien de tel pour détourner, à l’ancienne, les esprits du terrain social, alors que le pays compte 650 000 chômeurs de plus. Dans ce contexte, la lumière est volontiers mise sur certains voyous plutôt que sur d’autres. Sarkozy est par exemple allé jusqu’à annoncer que des contrôleurs fiscaux seraient spécialement «affectés dans chacun des 25 quartiers les plus sensibles», afin dit-il d’y «détecter les signes extérieurs de richesse indue». Un enfumage répugnant pour faire croire que le problème de la banlieue est la richesse indue de quelques trafiquants et pas la misère de masse de ses habitants. Le dégoût est à son comble quand on sait qu’au même moment, Eric Woerth le ministre du budget, met en place de nouvelles procédures très complaisantes pour les grands évadés fiscaux. Ceux-ci pourront en effet se déclarer au fisc de manière anonyme pour évaluer ce que leur coûterait le retour dans la légalité. Libre ensuite à eux de se démasquer ou de continuer à frauder sans que le fisc ne puisse les poursuivre! Les petits voyous des cités auront donc des contrôleurs fiscaux spécialement dépêchés jusque dans leurs cages d’escaliers tandis que les grands voyous des paradis fiscaux pourront continuer à frauder librement en étant même conseillés par le fisc! Si ce n’était si triste sur le fond on en rirait!

LA REVANCHE SOCIALE CONTINUE
Toute cette mise en scène permet aussi à la droite une heureuse mise en condition pour redoubler les coups en matière sociale. Sarkozy n’a-t-il pas d’ailleurs prévenu qu’il entendait «profiter de la crise pour accélérer les réformes structurelles». On sait quelle logique d’affrontement social se déduit de ce point de départ! Depuis une dizaine de jours, on a un avant goût de ce qui est promis aux salariés après les élections européennes. Une nouvelle proposition de loi sur le travail le dimanche a été déposée cette fois-ci pour être votée cet été. Dans le débat sur la loi hôpital, après 3 semaines de débats acharnés au Sénat, le gouvernement ne lâche rien. Il a par exemple refusé tout encadrement des dépassements d’honoraires dans les cliniques comme le proposait le sénateur François Autain au nom du groupe Communiste et du Parti de Gauche. Il ya là dedans quelque chose qui est aussi de la provocation pour faire baisser la tête. Une volonté de montrer qu’il n’y a pas de limite, que la compétition entre responsables de droite est dorénavant au plus violent social. On ne peut comprendre autrement une aberration comme celle proposée par Frédérique Lefèvre lorsqu’il a cru bon de proposer à l’Assemblée nationale que désormais les salariés puissent travailler à distance pendant leurs congés de maladie.
 
AMBIANCE
Dans ce contexte on comprend bien que le sens de l’élection européenne du 7 juin s’élargit. Il implique en réalité toute la sphère politique. Il va dire davantage qu’un choix entre des listes. Il va indiquer ce que sont en réalité les paramètres fondamentaux autour desquels se construit l’univers mental des Français face à la crise. Les apprentis sorciers qui ont joué l’abstention et la désintégration des repères politiques vont bientôt toucher du doigt le risque qu’ils prennent en réalité. La situation pourrait bien pour finir leur échapper complètement.


373 commentaires à “Sociaux-démocrates pour Barroso et droite en campagne sécuritaire”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 »

  1. 1
    carlo dit:

    Lors du meeting de Rezé, SR a plaidé por la création des Etats Unis d'Europe. elle a été approuvée par B. Guetta.
    J'ai l'impression que le Front de Gauche patage les rêves fédéralistes de SR de B. Guetta et du NPA. J'espère me tromper.

  2. 2
    demetrio trunfio dit:

    hold -up
    je réponds à ton post 101, publié sur l'autre article du camarade Mélenchon.
    Tu as raison le MOATI, soldat de la COM (commission de l'obscurité mondiale), que bientôt nous verrons en tenue militaire de colonels des pars, a bien préparé son coup.
    Inviter 13 personnalités pour un débat qui dure 45 minutes,(3minutes et une poignée de secondes par tête de pipe, tu parles d'un débat !) et comme ils vont s'intérrompre à tout va ce sera une pagaille monstre!
    En plus, si j'en crois la liste des invités que tu donne, il ya 2 sociaux-traîtres, 1 UMP, 2.écolos, le joli équilibre que voilà !
    OUI je suis d'accord avec toi : il faudrait une bonne centaine de camarades qui s'invitent sur le plateau télé et bottent les fesses au soldat de la COM MOATI pour lui infliger une leçon de démocratie !
    aurons nous le coura

  3. 3
    demetrio trunfio dit:

    hold -up
    je réponds à ton post 101, publié sur l'autre article du camarade Mélenchon.
    Tu as raison le MOATI, soldat de la COM (commission de l'obscurité mondiale), que bientôt nous verrons en tenue militaire de colonels des paras, a bien préparé son coup.
    Inviter 13 personnalités pour un débat qui dure 45 minutes,(3minutes et une poignée de secondes par tête de pipe, tu parles d'un débat !) et comme ils vont s'interrompre à tout va ce sera une pagaille monstre!
    En plus, si j'en crois la liste des invités que tu donnes, il ya 2 sociaux-traîtres, 1 UMP, 2 écolos, le joli équilibre que voilà !
    OUI je suis d'accord avec toi : il faudrait une bonne centaine de camarades qui s'invitent sur le plateau télé et bottent les fesses au soldat de la COM MOATI pour lui infliger une leçon de démocratie !
    aurons nous le courage de le faire ?

  4. 4
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    Allez courage les Parisiens du Front de Gauche, TOUS CHEZ MOATI!
    Enfin tous chez nous, sur notre chaîne PUBLIC !
    Nous sommes chez nous non ?

  5. 5
    jennifer dit:

    Face à l'ampleur de la crise, la social démocratie sur le plan international est laminée, incapable de penser une quelconque riposte, alternative. La droite sort pour le moment gagnante pendant que se reconstruisent les gauches, comme le FdG chez nous, le Sinn Fein, Die Linke etc...
    Et ce sont les couches les plus pauvres qui paient largement cette crise, même si les couches moyennes sont égratignées, couches moyennes qui sont la base de la social démocratie. Donc tout cela ne gêne pas encore trop l'électorat social démocrate. Mais le pire est à venir...

    Excellent article sur Jean-Luc Mélenchon que nous a donné Hold up hier dans Le Journal du Dimanche

    A LIRE ABSOLUMENT POUR SE REMONTER LE MORAL

    http://www.lejdd.fr/cmc/elections-europeennes-2009/200922/le-beau-printemps-de-melenchon_213221.html

  6. 6
    jennifer dit:

    Dans le même sens que l'article de Jean-Luc Mélenchon. Forcément!

    http://www.gauche-unitaire.fr/2009/05/30/une-nouvelle-voie-a-gauche-enjeu-vital/

  7. 7
    alain93 dit:

    J'ai regardé l'intervention de M.Melenchon sur BFM TV. Bravo !
    Les journalistes me semblaient embarrasé notamment les journalistes économiques.
    Quelques interventions comme celle-ci rendent archaique le modèle social-democrate.
    encore Bravo.

  8. 8
    maxou dit:

    Votez, sinon ne vous plaignez pas
    La première bonne raison d'aller aux urnes, c'est pour la beauté du geste démocratique : il s'agit d'exercer son droit de vote, comme les 375 millions d'électeurs ressortissants de l'Union européenne. Si vous vous plaignez de subir la loi de Bruxelles, joignez le geste civique à la parole.
    Si vous voulez changer d'Europe, et être cohérent avec votre non au traité constitutionnel, que Nicolas Sarkozy à transformé en traité de Lisbonne copie conforme du TCE. Alors restez cohérent avec vous même et votez Front de gauche!

  9. 9
    pascale 71 dit:

    bonjour,

    hier, samedi, en promenade sous les arcades à Louhans, coups de klaxons prolongés, tiens le cortège d'un mariage et bien non.......... une 2 ch. aux couleurs de l'ump avec bien sur les posters de leur président collés dessus, et voilà 2 tours de louhans en klaxonnant à la volée, mais c'est vrai s'était la grande fête foraine installée comme chaque année sur le champ de foire, ils en faisaient sûrement partie....

  10. 10
    BA dit:

    Nous subissons en ce moment un déferlement de propagande dans tous les médias. La propagande actuelle répète ce message sur toutes les chaînes de télévision, sur toutes les radios, sur presque toute la presse écrite :

    « L'Union Européenne, c'est bien. L'Union Européenne, c'est le progrès économique. L'Union Européenne, c'est le progrès social. L'Union Européenne nous protège. L’euro nous protège. Etc. »

    Dans la réalité, c'est le contraire.

    La récession est bien pire en Europe qu'aux Etats-Unis.

    La récession est beaucoup plus grave en Europe qu’aux Etats-Unis. L’office statistique européen Eurostat vient de le confirmer. Du premier trimestre 2008 au premier trimestre 2009, le PIB s’est contracté de - 2,6 % aux Etats-Unis, et de - 4,4 % dans l’Union européenne. La chute atteint - 4,6 % dans la zone Euro.

    http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2009/05/15/la-recession-bien-pire-en-europe-quaux-etats-unis/

  11. 11
    Pierre L dit:

    jennifer dit:
    30 mai 2009 à 23:58
    J’ai trouvé cela sur un site. Est-ce vrai? Sarko a-t-il dit cela?
    parole de Sarkozy !
    “Je serai un président comme Louis de Funès dans le Grand restaurant : servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore.”

    Oui, c'est vrai. Il a dit ça à la Réunion en février 2007.

    Et merci pour votre post du 30 mai 2009 à 23:20 !

  12. 12
    gardez le moral dit:

    hier, samedi, en promenade sous les arcades à Louhans, coups de klaxons prolongés, tiens le cortège d’un mariage et bien non ………. une 2 ch. aux couleurs de l’ump avec bien sur les posters de leur président collés dessus, et voilà 2 tours de louhans en klaxonnant à la volée, mais c’est vrai s’était la grande fête foraine installée comme chaque année sur le champ de foire, ils en faisaient sûrement partie…

    On ne les a pas poursuivis pour tapage diurne?
    C'est vrai, ils ne criaient pas "Sarkozy, je te vois", mais Sarkozy, nous voilà!

  13. 13
    Bernadic64 dit:

    Juste quelques mots de soutien et d'encouragement
    Cette campagne électorale fait irrésistiblement penser à la phrase de Paul Valéry:"La politique c'est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde"
    Sur l'abstention je crois qu'il faut alerter tous les indécis car à mon humble avis,
    l'abstention c'est l'arme des mécontents qui ne veulent rien changer.
    Et c'est bien là-dessus que comptent tous ceux qui ont le pouvoir (droite et PSE) et veulent le garder pour continuer comme avant.
    Enfin ayant assisté au meeting de Mont de Marsan (dont le journal Sud Ouest n'a pas dit un mot pas plus que France 3 Aquitaine) le philosophe Henri Pena Ruiz a fait une intervention absolument remarquable sur la laïcité qui, si elle a été filmée, mériterait de figurer sur le site du Front de gauche.

  14. 14
    Anny Paule dit:

    Cette campagne médiatique est tout bonnement immonde!
    Pourtant, nos gouvernants et dirigeants de tous bords ne passent pas un seul jour sans convoquer, dans leurs discours, la démocratie! C'est au nom de la démocratie qu'il nous faut la faire leur Europe! C'est en son nom aussi, et pour nous prévenir, paraît-il, de nombreux dangers (lesquels?) que le Traité de Lisbonne a été adopté sans le consentement citoyen! C'est en son nom, également, que fleurissent les lois sécuritaires!
    Nous pourrions creuser un peu et allonger la liste de tout ce qui se fait et de tout ce qui se dit, chaque jour, au nom de la démocratie!
    Je crois que, même si le langage est source d'ambiguïté, nous donnons, nous gens du Peuple, hommes et femmes de la "France d'en bas" (expression caractéristique du mépris et du cynisme de nos gouvernants), un tout autre sens à ce terme : la Démocratie, c'est, nous semble-t-il, le "gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".
    Dans le contexte européen, nous pourrions dire :"des peuples, par les peuples et pour les peuples"...
    Autrement dit, cette Europe de la "concurrence libre et non faussée" aurait dû permettre à l'ensemble des ressortissants européens de sortir grandis de cette expérience commune, de jouer la coopération, de bénéficier de la liberté (individuelle), de l'égalité et de la fraternité. Il est clair que c'est loin d'être le cas!
    Cette Europe n'est autre qu'un espace géographique, géostratégique, proie de toutes les convoitises, de tous les rapaces, et de tous les prédateurs, objet de toutes les dérégulations, de tous les replis identitaires...
    Si nous voulons que cela cesse, si nous voulons que le grand mot de démocratie ait un sens, il est temps que nous, citoyens de gauche, vraiment de gauche puissions avoir voix au chapitre.
    Le PG et le Front de gauche nous offrent cette possibilité... Le problème, malgré notre investissement, c'est de sortir nos concitoyens de leur torpeur, de démystifier les idées reçues (savamment distillées par les médias aux ordres)... c'est d'exister dans un paysage politique qui nous prive de parole!
    Le 8 juin, nous aurons posé la première pierre d'un monde nouveau. Souhaitons qu'elle soit solidement ancrée et qu'elle devienne le point d'appui incontournable pour un avenir juste et ouvert, celui de la démocratie véritable, c'est-à-dire, celui d'un monde de citoyens égaux, dans tous les sens du terme!

  15. 15
    Michel D. (PG11) dit:

    Bonjour à tous,
    L'un d'entre vous sait-il où trouver une vidéo du meeting de Perpignan/Rivesaltes du jeudi 28/05 ?
    Merci d'avance !

  16. 16
    Vas-y Méluche dit:

    Article de Bruno-Roger Petit sur le Post.fr:
    http://www.lepost.fr/article/2009/05/31/1558093_melenchon-l-homme-qui-va-sauver-le-ps-de-la-catastrophe-aux-elections-europeennes.html
    Laissez vos com, l'article sera visible plus longtemps.

    Sénateur, fais gaffe quand t'ira au Grand Journal, c'est des vicelards.
    Montebourg et JF Kahn se sont fait piéger dans cette émission.

  17. 17
    maxou dit:

    Riposte.
    2 mots. Cacophonie capharnaüm

  18. 18
    4 Août dit:

    @ Michel D

    Teledegauche, évidemment !

    http://www.lateledegauche.fr/index.php?pge=emission&id_departement=12&id_video=99&tag=melenchon

  19. 19
    Hold-up dit:

    Emission "Riposte" sur France 5 -

    Relative bonne prestation au service des Français de madame Buffet. Difficile de faire mieux avec tous ces invités aglutinés soudainement sur un même plateau de télévision faute d'avoir été invités avant et depuis des mois en vu de la campagne électorale européenne dans UNE SEMAINE !

    La caste médiatique est directement responsable de cette état de fait.
    Il ne faudra pas oublier le jeu qu'elle aura entretenu du fait de sa mise au pas par l'UMP. Sa responsabilité est énorme dans le délabrement de la parole et du droit à l'expression démocratique. Ne pas faire ce lien entre l'obstruction médiatique de la libre parole et la violence en recrudescence dans la socièté est une autre défaite de la pensée.

    Le soi disant 4 ° pouvoir qui empêcherait les autres de tout accaparer est bien en fait ce nouveau pouvoir au service de la machine de guerre politique de l'UMP.Nouvelle concentration du pouvoir dans les mêmes mains afin que le peuple reste sous tutelle politique orthopédique et dans un état de subordination.

    Difficile de supporter la voix criarde et le masque blafard sur le plateau de
    M. S.Moati de la prétresse du fascism-libéralisme Madame Sabine Herold, grande admiratrice de Margaret Thatcher - elle-même grande amie du Général Pinochet.

    Difficile de suporter le sourire vicieux du ministre d'extrême droite M.Patrick Devedjian qui a fini par le perdre à la fin de l'émission en pétant les plombs, furieux de colère face au pauvre représentant du P-arti S-ucicidaire, un certain M.Henri Weber, mou comme un caramel et que quelques borborygmes tiraient parfois de sa torpeur et qui visiblement a osé un mot que l'autre n'a pas apprécié.

    Souhaitons aux électrices et aux electeurs d'avoir tout de même pu se rendre compte de l'écart qui existait entre les personnes présentes sur le plateau et qui voulaient vraiment défendre les citoyens face aux possédants de tous ordres, du pouvoir et du reste, en France et en Europe (PPE et PSE) et la
    clique politicienne "des partis de gouvernement" (UMP/PS) dont les membres ne faisaient dans cette émission qu'acte de présence obligatoire.
    Ses deux représentants semblant mollement satisfaits d'être là - presque inutilement -comme d'autres ne font acte de "jeton de présence" dans les conseils d'administration qu'uniquement parce que les dits jetons offrent à ceux -ci de tébuchantes et sonnantes compensations.

    Le 7 juin, faisons en sorte que le temps de la reconquête politique s'incarne vértiablement afin que le règne des agents du Libéralisme Financier, source de ruine et de guerrres implacables, soient renvoyer eux aussi, aux poubelles de l'histoire.

    Et ce n'est pas le masque livide et mortuaire de Sabine Herold piaillant rageusement à toujours plus de démission et d'exploitation humaine sur le plateau spectaculaire d'une socièté malade qui nous empêchera de nous associer pour arriver à nos fins. Soyons oui, par nous toutes et nous tous, certains, qu'une nouvelle page d'Histoire est en train de s'écrire..

  20. 20
    4 Août dit:

    Riposte est déjà en ligne

    http://www.france5.fr/ripostes/index-fr.php?page=videos&emission=173

    mms://a533.v55778.c5577.e.vm.akamaistream.net/7/533/5577/42c40fe4/lacinq.download.akamai.com/5577/internet/ripostes/riposte_20090531.wmv

  21. 21
    maxou dit:

    Hold-up à beaucoup de mérite, car j'ai voulu essayé de faire un compte rendu du débat, mais franchement j'ai pas réussi.
    Marie-George Buffet à essayée et c'est dépatouillée au milieu, des deux, bluffeurs professionnels Webert, Devedjian,
    Par respect pour une femme « S. H.» ultralibérale j'aime mieux me taire !
    Juste un ou deux mots pour dire simplement UMP et le PS sortent perdants.
    Un autre, pour Nicolas Dupont-Aigan, qui, est loin de mes convictions politiques, mais c'est un honnête homme, qui dit beaucoup de vérités.
    CPN et T, ras.
    M. S. Moati, égal à lui même.

  22. 22
    Adrien dit:

    Ainsi, c'est bien vrai! Aprés les partis sociaux-démocrates du Portugal, d'Espagne et de Grande-Bretagne, le plus important d'entre eux, le SPD, se rallie à un nouveau mandat de Barroso comme président de la commission européenne.
    Ce n'est malheureusement là que la conséquence logique de la trahison des élites, dès que happées par la technocratie européenne, la social-démocratie n'étant qu'un des rouages nécessaires à sa crédibilité (cf, à ce sujet, Raoul M. Jennar: Europe, la trahison des élites, Fayard 2004).
    Il faut en effet, dans chaque pays, un sparing-partner au libéralisme pour faire fonctionner l'apparente "alternance" permettant de donner le change à l'électorat. Ce système est celui du parlementarisme britannique où bonnet blanc et blanc bonnet se succèdent au pouvoir depuis des lustres pour le plus grand bonheur de la "City". Le travailliste Gordon Brown n'est-il pas celui qui s'est précipité le plus vite au secours des banquiers, il y a peu, au point que notre président de droite n'eut qu'à adopter son plan de garanties sans contreparties aux frais du contribuable (ce dont il n'était pas peu fier) ?
    De la même façon, on a assisté durant tout le vingtième siècle à une dévaluation progressive du mot "socialisme" en Europe Continentale. A l'origine, Lénine n'était-il pas membre du "parti socialiste de Russie"? Jaurès n'écrivait-il pas dans l'Humanité? Aujourd'hui, socialistes et sociaux-démocrates sont devenus synonymes au point qu'ils siègent ensemble à Strasbourg sous le même nom de "Parti Socialiste Européen".
    En France, Dominique Strauss-Kahn avait déjà vendu la mèche durant les présidentielles 2007 en affichant son identité social-démocrate, qui le rend si Sarko-compatible...
    Avant lui, Jacques Delors, venant de la social-démocratie, n'eut pas à se cacher. Quant à son disciple Pascal Lamy, son zèle libéral fut si vite remarqué qu'il est aujourd'hui à la tête de l'OMC, l'organisme mondialisé de libéralisation et de dérèglementation au service des lobbies.
    Les vrais socialistes conscients de ces réalités quittent peu à peu le navire, et Jean-Luc Mélenchon en est un brillant exemple. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir prévenu, aprés trente ans de loyaux services...
    A force de compromissions libérales, dont le referendum 2005 et le traité de Lisbonne sont les derniers avatars, le PS a perdu sa place à gauche. C'est si vrai que Marielle de Sarnez peut facilement lui emprunter sur les plateaux de TV, par ces temps de crise, les chantiers en friche depuis Delors (Harmonisation des régimes sociaux et fiscaux, etc. qui sont aussi au programme du MODEM). Et celà ne fait que commencer: aux présidentielles 2012, François Bayrou n'aura aucun mal à annexer les électeurs PS puisqu'il fut préssenti par sa candidate 2007 comme un possible premier ministre...
    Si j'étais à la place des dirigeants socialistes encore sincères, je m'entendrais avec JL Mélenchon pour un Front de Gauche élargi!

  23. 23
    Hold-up dit:

    @maxou

    Merci pour tes paroles. Je suis à 1000 % d'accord avec ce que tout ce que tu dis. Ton analyse. Et au risque de choquer (je m'en fous) je pense comme toi vis à vis de M.Dupont Aignan. Je sais d'où il vient, je ne suis pas dûpe, mais je trouve très noble aussi de reconnaître un certain courage à certains de nos adversaires.

    Pour la petite anecdote, M.Dupont Aignan a dit - tandis que l'extremiste de droite M.Patrick Devedjian, lui chuchotait des choses à l'oreille et se foutait de sa gueule - .... Mr Dupont Aignan a dit et a eu le courage de dire en écoutant Madame Buffet que :

    "Oui, déjà dans l'histoire les Gaullistes et les Communistes ont sauvés la liberté dans ce pays et sauvé la France " -

    Loin de moi ma volonté d'oublier tous les autres et toutes les autres appartenant hier à d'autres formations ou n'ayant aucune " étiquette " et
    qui aussi se sont battus contre la barbarie.

    Je suis au PG mais je connais parfaitement mon Histoire et bien oui, je tire mon chapeau à M. Dupont Aignan qui a su répondre sans sourciller, face à l'hydre de l'hyper-capitalisme néoVichyste à côté de lui, M. Devedjian qui fait la chasse à l'enfant et aux sans-papier dans les rues de France et de Navare, que dans certaines périodes de l'Histoire des hommes d'honneur de bords différents ont pu être d'accord.

    M.Dupont -Aignan semblait à ce moment là - et uniquement sur certains arguments - d'accord avec Madame Buffet. Notamment en ce qui concerne la réforme à faire pour la banque centrale Européenne et la nécessité de créer un pôle public bancaire parallèlement aux autres circuits privés.

    Il est bien évident que notre sujet est ailleurs en ce qui concerne notre combat du jour mais il n'y a pas de honte à reconnaître l'honnêteté morale de certains adversaires au regard d'autres qui accélèrent la criminalisation du peuple.

    L'heure est peut-être plus grave encore que ce que nous, au " Front De Gauche", avons déjà conscience.
    Nous sommes des hommes et des femmes debouts !

  24. 24
    Anny Paule dit:

    Adrien,
    Rien à rajouter, entre convaincus!
    A moins de parvenir à ce que "convaincus" s'écrive en deux mots... (pour désigner tous les autres PS, UMP, Modem et le reste), et nous aurions gagné!
    Nous saurons dimanche à quel point les Français sont ou ne sont pas des veaux, pour reprendre certains propos d'un autre temps!

  25. 25
    Michel D. (PG11) dit:

    - @ 4 août
    Merci, j'avais trouvé mais mea culpa. Que tout le monde en profite pour regarder, ça vaut la peine :
    http://www.lateledegauche.fr/index.php?pge=emission&id_departement=12&id_video=99&tag=melenchon

    - "Le Front de Gauche exclu du débat sur France 3 dans plusieurs circonscriptions" :
    http://www.lepartidegauche.fr/editos/actualites/704-le-front-de-gauche-exclu-du-debat-sur-france-3-dans-plusieurs-circonscriptions
    Je confirme, mais il n'y a pas que les débats dont le FdG est exclu ! Je me suis "farci" 4 éditions régionales France 3 Languedoc-Roussillon (12/13 x 2 + 19/20 x 2, des 28 mai et 29 mai) : aucune annonce de la venue de JL Mélenchon à Rivesaltes, aucun compte rendu du meeting le lendemain. Par contre on a droit à de nombreuses minutes de faits divers (par ex. saisie de cocaïne sur l'autoroute - info répétée pendant ces deux jours - et fouille des cartables autorisée par Sarko), à d'autres longues minutes (dont une édition spéciale) consacrées à la feria de Nîmes, aux sports (au moins 10 minutes de ceux-ci en moyenne - l'opium...) etc. mais surtout J. Bové interviewé en studio, + annonce d'un meeting auquel il participe, + le lendemain compte rendu !
    Ce n'est pas tout : autre interview = de Villepin en studio (je vous laisse deviner le sens général du message) ; reportage sur le NPA, sur le Modem si je me souviens bien.
    Mais au bout du compte : RIEN, QUEUDALLE, NADA, pas un seul mot, en bien ou en mal, sur le meeting du 28/05, ne serait-ce que pour informer les électeurs éventuellement intéressés par cet événement. Circulez, y a rien à voir, par contre les autres listes ont droit à un autre traitement.
    No comment.

  26. 26
    BA dit:

    Un plan secret qui coûtera 1 milliard d’euros : vaccination obligatoire pour tous les Français âgés de plus de 3 mois.

    Mexico a déjà oublié les heures noires de la grippe porcine et l’Europe, ses angoisses d’une épidémie ravageuse. Pourtant, la France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne, avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois. Selon nos informations, l’Etat veut passer commande de 100 millions de doses de vaccin contre la grippe A à trois laboratoires (GlaxoSmithKline, Sanofi et Novartis).

    http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200922/le-plan-secret-contre-la-grippe-a_213201.html

  27. 27
    Michel D. (PG11) dit:

    Deux articles pas inintéressants (surtout le premier) :
    "Le beau printemps de Mélenchon"
    http://www.lejdd.fr/cmc/elections-europeennes-2009/200922/le-beau-printemps-de-melenchon_213221.html
    "La gauche de la gauche se jauge"
    http://www.lejdd.fr/cmc/elections-europeennes-2009/200922/la-gauche-de-la-gauche-se-jauge_212744.html

  28. 28
    Adrien dit:

    Les mésaventures du RSA

    Annoncé aujourd'hui sur France-info:
    A la veille de l'entrée en vigueur officielle du RSA, la mise en expérimentation s'est soldée par des résultats contre-productifs, comme cette entreprise d'entretien à Marseille qui vient de licencier ses employés en CDI, pour recruter du personnel en RSA qui lui revient ainsi prés de trois fois moins cher...
    Conséquence: pour inciter des RMistes au travail à tout prix, on met des vrais CDI au chomage!
    C'est une conséquence évidente à laquelle ni Martin Hirch ni personne au gouvernement n'avait pensé...

  29. 29
    carlo dit:

    @ Adrien
    "Aux présidentielles 2012, François Bayrou n’aura aucun mal à annexer les électeurs PS puisqu’il fut pressenti par sa candidate 2007 comme un possible premier ministre". D"autant plus que l'argument antidémocratique du vote utile dont les socialistes ont tellement abusé, y compris contre le front de gauche, se retournera immanquablement contre eux à la prochaine présidentielle. SR -qui vient de se prononcer pour des Etats Unis d'Europe alors qu'elle avait fait campagne avec JPC- ferait bien de se préparer à être le futur premier ministre de F. Bayrou.

  30. 30
    maxou dit:

    Libéré" depuis qu'il a quitté le Parti socialiste, allié au Parti communiste pour les européennes du 7 juin, Jean-Luc Mélenchon rêve de ramener la "vraie gauche" au pouvoir. "A tous les socialistes, je dis, aidez-nous, comme vous l'avez fait en 2005 (...) C'est par wagons entiers que viennent les électeurs socialistes!", a-t-il lancé jeudi lors du meeting de Rivesaltes.

  31. 31
    BA dit:

    En France, les délocalisations se multiplient. Ce sont très souvent des délocalisations vers d’autres pays membres de l’Union Européenne (Slovaquie, Roumanie, République Tchèque, Bulgarie, Pologne, etc.). Le protectionnisme national devient urgent car les délocalisations détruisent l’industrie française.

    1- Entreprise Continental à Clairoix, dans l’Oise :

    Qualifiant pour sa part la fermeture de Continental Clairoix de « nécessaire », la direction avait évoqué des surcapacités de production de pneus en Europe et le coût trop important du site de Clairoix. Cette fermeture permettrait à des usines du groupe à Püchov (Slovaquie), Timisoara (Roumanie) ou Otrokovice (République tchèque) « de reprendre une croissance mise entre parenthèses ces six derniers mois ».

    2- Entreprise Faurecia à Brières, dans l’Essonne :

    L’équipementier automobile envisage de supprimer 405 des 1 200 emplois sur son site de Brières-les-Scellés. A Brières, Clotilde est chargée de décrocher de nouveaux contrats : « Le service est décapité. On est huit, il ne va rester qu’un chef. Récemment, on a obtenu un marché pour une nouvelle gamme de sièges. On a remporté le boulot grâce à notre travail, mais c’est la Pologne qui va faire le développement. »

    3- Entreprise Merlin Gérin à Alès, dans le Gard :

    L'entreprise alésienne qui fabrique des disjoncteurs se trouve confrontée, dans le cadre d'une gestion prévisionnelle des emplois, à un plan de réduction d'effectif de 108 salariés, soit le quart de l'effectif global des CDI. Selon la CGT, ce plan s'explique par la délocalisation de la partie montage de la nouvelle gamme d'appareils vers la Bulgarie.

    4- Entreprise Anoflex à Lyon, dans le Rhône.

    Anoflex délocalise sa production : 157 emplois en moins à Lyon. Les élus du personnel délivrent des informations en tout point concordantes : 157 personnes seront cette fois-ci concernées par la perte de leur emploi, sur un effectif total de 500 à 600 salariés. Soit un tiers de la production actuelle, qui partira, dès le mois de juin prochain, vers Timisoara, en Roumanie, ou dans un autre pays à bas coût de main-d'œuvre.

    5- Délocalisation dans le secteur de l’automobile : - 117.000 emplois en 6 ans en Europe de l'Ouest (entre 2002 et 2007).

    Point besoin de chercher d'explications fumeuses, la technique des vases communicants est avérée. Elle laisse toutefois apparaître quelques'fuites'dans le transfert d'emplois puisque ce sont "seulement" 90.000 emplois qui ont été créés dans le même temps dans l'Est de l'Europe (République Tchèque, Bulgarie, Hongrie, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie).

  32. 32
    BA dit:

    En 2009, de plus en plus d’entreprises ferment leurs usines en France, et elles ouvrent des nouvelles usines dans d’autres pays de l’Union Européenne : la Bulgarie, la Roumanie, la Lituanie, etc.

    Pourquoi y a-t-il de plus en plus de délocalisations vers les pays de l’est de l’Union Européenne ?

    Parce qu’un ouvrier français payé au SMIC coûte 8,71 euros par heure, alors qu’un ouvrier bulgare coûte 12 fois moins cher (71 centimes par heure).

    Parce qu’un ouvrier français payé au SMIC coûte 8,71 euros par heure, alors qu’un ouvrier roumain coûte 9 fois moins cher (96 centimes par heure).

    Parce qu’un ouvrier français payé au SMIC coûte 8,71 euros par heure, alors qu’un ouvrier lituanien coûte 6 fois moins cher (1,40 euro par heure).

    Vous pouvez voir le salaire minimum dans les pays de l’Union Européenne à la page 2 :

    http://jean-jaures.org/NL/345/SMIC.pdf

    L’Union Européenne met en concurrence directe les ouvriers français et les ouvriers bulgares. L’Union Européenne met en concurrence directe les ouvriers français et les ouvriers roumains. L’Union Européenne tire les salaires vers le bas.

    La France doit ré-introduire un protectionnisme national. La France doit ré-introduire des taxes sur les produits qu’elle importe.

    Sinon les délocalisations vont continuer.

    Sinon la désindustrialisation de la France va continuer.

    Sinon l’appauvrissement généralisé du peuple français va continuer.

  33. 33
    sopadeajo dit:

    Les mensonges honteux du Monde qui devient de plus en plus de droite (par émulation Sarkozyenne probablement)..
    http://www.lemonde.fr/le-monde-2/portfolio/2009/05/29/le-monde-2-les-dessous-chics-de-la-revolution-chavez-par-sandra-rocha_1199855_1004868.html
    D´après Le Monde ces photos montrent la bourgeoisie Chaviste crée par Chavez enrichie par le pétrole.
    Alors que c´est le contraire.Ce que l´on peut reprocher au régime bolivarien c´est de ne pas avoir expulsé l´aristocracie du pays, mais certainement pas de l´avoir crée. N´achetez plus Le Monde et critiqez le à tout vent.

  34. 34
    sopadeajo dit:

    Remarquez que la légende de la première photo dit: en 10 ans de présidence Chavez une classe de nouveaux riches a émergé.

    Or ce sont justement les riches de toujours, ceux qui font les coups d´état et qui n´ont pas été chassés du Venezuela ni appauvris parce qu´il n´y a eu que quelques nationalisations (â Cuba ils auraient été chassés dès 1959 ou 60).
    Ce qui est écoeurant, déguellasse de la part de cette nerde infâme qu´est devenu le Monde c´est qu´ils reprochent â Chavez d´avoir formé ces aristocrates-bourgeois alors que c´est l´infàme bourgeoisie latinoamericaine qui sévit partout dans ce continent.
    Le Monde fait dégueuller....qué asco de periódico de mierda...

  35. 35
    sopadeajo dit:

    La décad3nce de la France Sarkozy-fasciesque. Le canard Le mMonde est pire maintenant que Paris Match, plus people et plus de droite encore. Il faut renverser l´infâme Iznogoud,sinon la France deviendra à jamais un pays de droite extrême.

  36. 36
    sopadeajo dit:

    fasciesque= qui génère du fascisme sans qu´on s´en rende trop compte

  37. 37
    christian de nissa dit:

    Il est bien malheureux qu'en 2009 nous ne débattions pas de ces élections européennes qui nous attendent ce 7 juin, également jour de la fête des mères. Le pouvoir des images en font seulement un enjeux national, un combat de coqs, oubliant inlassablement le peuple qui a besoin d'être informé avant d'aller voter et pouvoir choisir en conscience. C'est comme si, ceux qui nous gouvernent et à tous les échelons, voulaient que l'abstention l'emporte afin de maintenir leur place en ôtant cette question des européennes et celle de ses enjeux au peuple pourtant décisionnaire souverain. Comme s'il s'agissait de se garder un secret, un simple secret qui leur permet d'être là où ils sont, s'y maintenir et ne détenir qu'à quelques uns les ficelles d'un projet élaboré depuis 30 ans alors que cette question est l'affaire de tous.

    Avant toute propagande et avant d'afficher toutes consignes de vote, l'approche éducative citoyenne est fondamentale. Or,...
    ...

    Ainsi commence la représentante du Parti de Gauche de Clermont de l'Oise. La suite sur mon blog.

  38. 38
    marj dit:

    Hold up a fait un résumé trés imagé et trés véridique de l'émission "Ripostes"...on s'y croirait presque...Reste que ce fût qd même le seul et unique débat un peu intéressant car (trés) contradictoire que j'ai écouté sur les élections Européennes (mis à part la folle ultralibérale qui relève plus de l'asile psychiatrique que d'un plateau télé)...Après cette non campagne médiatique,on comprend mieux pourquoi il y a 60% d'abstentions prévues et pourquoi les gens n'y comprennent pas grand chose !

  39. 39
    jennifer dit:

    C'est nul ce reportage du Monde. C'est sûr et certain qu'il ne s'agit pas d'une nouvelle bourgeoisie bolivarienne mais des classes moyennes qui étaient déjà riches avant l'arrivée au pouvoir de Chavez et le sont restées. Les riches n'ont pas été expropriés et donc sont restés. Les nationalisations ont été compensées financièrement. Oui Sopadeajo ça n'a pas été la révolution russe mais cela a permis que les USA n'aient pas de prétexte pour exproprier. Ils ont quand même fait toute une propagande sur la dictature de Chavez (dictature qui permet quand même aux riches de poursuivre leur train de vie antérieur), sur son soit-disant populisme, et si cette propagande grossière a changé, vu que c'est le pays où il y a le plus d'élections, que Chavez sur les 14 dernières élections a accepté de bonne grâce sa défaite sur la seule qu'il ait perdue, la propagande persiste toujours sous forme d'insinuations constantes et de doutes sur la démocratie au Vénézuela.

    Oui Sopadeajo tu as raison: publier de tels articles est honteux de la part du Monde qui depuis le début de la révolution bolivarienne a toujours pris les positions du camp adverse, celui des riches, celui qu'il montre et qui n'est pas issu de la révolution, mais existait avant, même s'ils jouent le jeu de la révolution.

  40. 40
    jennifer dit:

    Une des leçons de cette campagne c'est que quand la droite sait reconnaître son ennemi, elle utilise toutes les armes pour le combattre et dans notre cas, c'est le silence médiatique. Ca s'appelle la lutte des classes et on vient de la vérifier une fois de plus.
    On sait dorénavant que la lutte sera ainsi. Ne pas s'attendre à autre chose et ne compter que sur nos forces militantes. Or celles-ci se sont révélées efficaces. Le travail de convaincre les gens à la base, nos discussions avec les gens auront été le plus beau cadeau de cette campagne. Les gens de la rue, du travail, les gens simples comme vous et moi. C'est là qu'on vérifie que nos idées sont justes car elles convainquent. La première idée c'est qu'il faut sanctionner Sarko et ne pas lui laisser le champ libre. Nous avons pu vérifier combien cette idée est populaire, que dès qu'on l'évoque, les gens expriment leur colère profonde contre Sarko et décident d'aller voter.

  41. 41
    4 Août dit:

    Jean-Luc Mélenchon était sur France Info ce matin

    Aller sur le lecteur à droite et remonter à 8h16 pour le ré-écouter.
    http://www.france-info.com/

  42. 42
    4 Août dit:

    C'est pénible, il faut envoyer 2 fois les posts pour qu'ils passent !

  43. 43
    jennifer dit:

    A 4 août

    Malheureusement, sur le site de france info ça ne remonte pas au delà de 11h30!

  44. 44
    jennifer dit:

    La part du budget consacrée à l'éducation a augmenté de 100% depuis l'arrivée au pouvoir de Chavez

    (en anglais)

    http://www.vicuk.org/index.php?option=com_content&task=view&id=453&Itemid=30

  45. 45
    troubadour dit:

    (Parenthèse hors débat)
    @ Sopadeajo,

    !ay, me gusta tanto cuando hablas espanol! ?De donde eres?
    (lo siento con la punctuacion, pero no hay nada que hacer!)

  46. 46
    troubadour dit:

    Tenez, le lien direct de France Info, frais de ce matin, pour me faire pardonner de mes divergences:

    http://www.france-info.com/spip.php?article299497&var_recherche=M%C3%A9lenchon&theme=81&sous_theme=188
    Europe, RSA, Front de gauche : Jean-Luc Mélenchon répondait aux questions de Raphaëlle Duchemin. (8'16"). Voici le résumé qu'en donne le site de FI:

    Jean-Luc Mélenchon revient sur la candidature solitaire du NPA : "nous sommes passés à côté d’une magnifique opportunité", celle de se présenter "devant les électeurs comme une alternative et en particulier avec la possibilité de passer en tête devant toute la gauche". Désormais, "le dialogue avec les autres organisations de gauche n’est pas notre opportunité". Il s’agit plutôt de dénoncer "l’énorme fumisterie que consiste à parler comme le fait le président de la République europe sociale"

    Nous "menons une bataille pour une autre Europe et pour une autre gauche". Selon lui, le faible intérêt des électeurs pour l’échéance est en partie imputable aux formations politiques. "Les deux premiers partis ont fait ce qu’il fallait pour tuer dans l’oeuf l’intérêt pour cette élection"

    "La crise a retenti d’une manière assez inattendue". Selon lui, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel pensent qu’il "faut profiter de la crise pour aller plus loin encore dans la déréglementation et la dérégulation. Je pense qu’ils vont dans le mur en klaxonnant".

    "La droite européenne et française a une grande énergie, des idées stratégiques clairs, et devant, elle tombe devant des gens qui sont en pantoufles". Le parti socialiste européen n’est "pas dans une opposition offensive". Il précise sa position vis-à-vis du PS. "Je n’ai jamais voulu être son aiguillon, je ne suis pas son talon d’Achille". "Il est vrai que le parti socialiste n’est plus aussi à l’aise pour faire semblant d’être ce qu’il n’est pas, puisque je suis là".

    Le RSA entre en oeuvre aujourd’hui. C’est "une erreur totale, et on va bientôt s’en rendre compte". Le problème n’est pas tant celui de l’insertion que celui du chômage. "Ceux qui vont entrer au travail vont avoir une paie et quelque chose qui leur reviendra de l’impôt des autres, c’est absurde". "La bonne solution pour augmenter le train de vie des travailleurs, c’est d’augmenter les salaires".

    Réagissant à la convocation d’un enfant de 8 ans qui s’était battu à l’école, il estime que "la logique sécuritaire est en train de tout emporter", dénonçant le zèle de ce type d’actions. "Le problème c’est la grande délinquance, le trafic de drogue, voilà les problèmes sur lesquels la police devrait se consacrer exclusivement"

  47. 47
    marillion dit:

    Hier soir circulant dans ma ville natale, j'ai croisé un SDF qui faisait la manche. Je me suis arrêté et je lui ai donné 2 euros. J'ai vu à son sourire que cela lui faisait plaisir. Avant de repartir je lui ai dit:

    Cette pièce qui te fait si plaisir et peut-être la raison essentielle de tes tourments. C'est une pièce libérale de l'Union Européenne qui du côté face représente l'UMP et du côté pile le PS. Deux côtés quasi identique d'une même pièce au service des néo-cons de la BCE. En définitive j'aurais dû t'en offrir une autre. Une pièce du Front de Gauche au service de l'intérêt général du peuple. J'espère que bientôt elle existera.

  48. 48
    troubadour dit:

    @ Marillion (post 44),
    vrai de vrai ou fable?

    Avant mon licenciement, quand j'étais salarié, je donnais plutôt des tickets resto que de l'argent. Un jour, j'en ai donné un à un homme, qui a relevé la tête et m'a dit: "Merci, pour le ticket resto, c'est sympa; mais ce qui me fait le plus plaisir, c'est que vous me parliez". Je suis resté sur le luc! Hormis les bénévoles de diverses asso humanitaires, aucun de mes concitoyens ne parle à cet homme! Honte à ma patrie, qui donne tant de "leçons d'humanité" aux uns et aux autres et pour qui, après tant de révolutions et soulèvements populaires, l'habit fait toujours le moine!

  49. 49
    Dominique dit:

    Dans le supplément du Monde du 28 mai, 12 pages " Spéciale énergie" à la gloire de la libéralisation de l'Energie en Europe.
    Oui, vous avez bien lu: 12 PAGES COMPLETES!
    Ces "Cahiers de la compétitivité", c'est comme ça que cela s'appelle, sont édités par l'Agence Média Thème.
    Qui paie cette agence?
    Quels lobbies se cachent derrière cette "publicité" (c'est écrit en tout petit) comportant une vingtaine d'articles.
    Il serait temps, à l'heure ou nous luttons pour l'intérêt général, de démasquer ces groupes de pression (tel l'Unidem- Union des industries utilisatrices d'énergie) dont le seul objectif est le démantelement du service public.

  50. 50
    olivia dit:

    Bonjour à toutes et tous,

    quelque chose m'étonne, dans le débat sur les élections européennes: tou(te)s nos eurodéputé(e)s siègeront majoritairement à Strasbourg, mais aussi à Bruxelles (4 ou 5 jours par mois, je crois), or, personne ne semble s'intéresser au déchirement forcément dramatique de la Belgique, qui, à en croire certains, n'est pas loin de la sécession. Cela se déroule sous nos yeux depuis un moment, et, à ma connaissance, aucun(e) politique européen(ne) ne s'est encore saisi de la question! A mon sens, c'est pourtant une excellente illustration de la faillite de l'intégration (culturelle, linguistique et donc sociale) d'une part, et du capitalisme outrancier (les contestations ont commencé à fuser lorsque la Wallonie, qui historiquement était la région la plus riche de Belgique, a été massivement désindustrialisée, au profit de l'explosion du tertiaire en Flandre) d'autre part. Mon discours est volontairement simplifié, mais je crois que Carol Deby est belge (?) et je l'invite, ici et si elle le désire, à nous en apprendre davantage sur ce sujet particulièrement grave.

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive