17juil 08

Ne dites pas qu’il ne se passe rien au Sénat. Hier soir il manquait onze voix à la majorité de droite pour atteindre la majorité des 3/5 au Sénat. Donc, le président Sarkozy n’a pas à cette heure la majorité des 3/5 pour sa réforme constitutionnelle. Ses sergents recruteurs vont donc devoir "faire du social" comme me l’a dit l’un d’entre eux pour convaincre … Et servir des pressions amicales. Bref : la gamelle ou le baton. On verra qui l’emporte entre ces deux instruments. Aujourd’hui dans cette note je parle du débat au Sénat sur la loi à propos du temps de travail. Et aussi d’une évolution dans la préparation du congrès du Parti socialiste.

La loi sur le temps de travail est la sixième loi sur ce thème depuis la défaite de la gauche en 2002. Celle-ci fait s’effondrer le pilier central de l’ordre public social qu’est la hiérarchie des normes. Il faut bien comprendre ce point essentiel. Par exemple, dans la nouvelle loi, la fixation du contingent annuel d’heures sup, leur taux de majoration et les repos compensateurs seront désormais fixés par des accords d’entreprises ou d’établissement et seulement à défaut par la loi ou un accord de branche. La hiérarchie des normes issue du Front populaire et de la Libération voulait au contraire que l’accord d’entreprise ne puisse déroger à l’accord de branche ou à la loi que s’il était plus favorable.
Avec ce renversement de la hiérarchie des normes la loi devient donc subsidiaire. L’accord d’entreprise devient la source de droit commun des règles du temps de travail. On en revient à la situation du droit du travail avant les conventions collectives (1936) et les lois sur le marché du travail. On fait ainsi comme si la négociation dans l’entreprise était libre et égalitaire. Ce n’est jamais le cas en raison de la nature déséquilibrée de la relation de travail qui implique un lien de subordination du salarié à l’employeur.
Cette primauté de l’accord d’entreprise va conduire à une anarchie générale des normes applicables en matière de temps de travail et à une concurrence sauvage entre entreprises poussée au dumping social. C’est tout le système des négociations de branche qui est aussi déstabilisé, alors que grâce au mécanisme d’extension, la France avait atteint le record de l’OCDE en matière de couverture des salariés par les conventions collectives (97 % des salariés couverts). Les entreprises ayant les mains libres pour négocier en interne, elles n’auront plus de réel intérêt à s’entendre au niveau de la branche.
Cet article crée aussi un précédent dangereux. Si cette logique de primauté de l’accord d’entreprise était étendue aux autres secteurs du droit du travail la plupart des conquêtes historiques des travailleurs gravées dans la loi depuis 2 siècles pourraient être annulées.
En effet, pas une grande conquête sociale en France n’a été faite sans qu’une loi l’impose :
- l’encadrement du travail des femmes et des enfants au 19ème siècle, c’est la loi.
- l’indemnisation des accidents du travail en 1895, c’est la loi.
- la généralisation des retraites ouvrières et paysannes en 1910, c’est la loi.
- la création des congés payés et la semaine de 40 heures en 1936 c’est la loi.
- la création des comités d’entreprises et de la sécurité sociale en 1945/46, c’est la loi.
- l’instauration du salaire minimum en 1950, c’est la loi.
- la retraite à 60 ans en 1981, c’est encore la loi.
A l’inverse personne ne peut citer une grande avancée de la condition des travailleurs qui auraient résulté des négociations d’entreprise …

C’est assez pour aujourd’hui sur ce point. J’y reviendrai bien sûr. Mais si je fixe sur cette question de la hiérarchie des normes c’est parce qu’une nouvelle fois est faite la démonstration des limites terribles pour les travailleurs du régime du contrat par rapport à celui de la loi. J’ai déjà évoqué ce sujet sur ce blog. Il fait la différence entre la stratégie sociale-démocrate et la stratégie sociale-républicaine. Si les deux pouvaient être considérées comme équivalentes et même complémentaires, on voit qu’il en va tout autrement dans le contexte du nouvel âge du capitalisme où l’individualisation des rapports sociaux est le grand véhicule du mécanisme de pulvérisation du lien social.

LE CONGRES SOCIALISTES COMMENCE A COAGULER

Il y a un lien entre cette question du rapport entre la loi et le contrat et le congrès socialiste. En effet la majorité du parti, et très spécialement son axe central – la "ligne claire" de Collomb et Guérini – est totalement acquise à la logique contractuelle. Mais bien sûr ce débat n’est pas sur la table. Comme tous les autres il est masqué par les rideaux de fumées égotiques que le courant démocrate déploie pour que le débat se réduise à une question de personnes. Il est donc impossible de rendre compte de l’évolution d’un débat qui ne peut avoir lieu. J’en resterai donc à l’élucidation des positionnements byzantins qui se produisent ces jours-ci. L’analyse matérialiste que j’ai proposée sur ce blog fonctionne. La "société des socialistes" est un monde que les intérêts concrets travaillent plus profondément que les pirouettes idéologiques. Monsieur Normand du journal Le Monde dit cela avec élégance. Il constate que les "courants traditionnels ne parviennent plus à façonner un congrès socialiste et qu’en conséquence les grands élus tendent à prendre le pas sur les éléphants."
Mais ceux qui suivent les méandres de la préparation du congrès socialiste peuvent se fier aux informations de mon blog. J’avais annoncé que la contribution des grands féodaux serait le véritable centre de gravité sur lequel cristalliserait la myriade de poussières issues de l’ancienne majorité du parti. En faisant sa jonction avec Collomb et Guérini, Pierre Moscovici a eu l’habileté de muter le premier. Il en cueillera les fruits le moment venu. Son projet initial d’être le coeur d’une nouvelle majorité est à l’eau. De ce côté donc, les mouvements browniens vont s’accélérer. Une fois réduit Emmanuelli, Hamon, Aubry, Fabius, l’attelage sera placé devant une obligation. Ou bien expulser de leur texte les ambiguités que la présence des ultimes strauss-kahniens ne sont plus en état d’exiger. Dès lors le texte basculera à gauche. Alors pourquoi maintenir les exclusives contre le reste de la gauche du parti ? Il restera cependant à nous donner satisfaction sur le contenu et les objectifs dans le congrès. Cette discussion n’est pas la plus simple et sa conclusion n’est pas acquise. Mais si ces ambiguités demeurent, à quoi, à qui servira ce texte ? Il sera pris en tenaille entre le pôle central et nous, la gauche du parti qui s’assume et se compte.


329 commentaires à “Temps de travail et congrès socialiste”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 »

  1. 251
    JM dit:

    ***************************************************************************************************************

    Juste comme ça, sans me faire trop d’illusions sur la perméabilité à ce genre de choses de la part des caciques et leurs dociles aficionados.

    http://www.promacef.fr/domaines/performance_organisation.htm

    ***************************************************************************************************************

    PS. Je serai curieux de savoir combien de visiteurs uniques a ce blog tous les mois. un jour j’ai entendu Jean-Luc Mélenchon parler de 30000, ce qui me semble beaucoup tout de même.

  2. 252
    Sage dit:

    Ah vous ne commentez pas cette phrase (Gaffe ? Boulette ?) de Nicolas Sarkozy :

    "Il faut que les Irlandais revotent" ?

    Pourtant, c'est énorme..

    A lire "Nicolas Sarkozy a Dublin Sur La Planche", à cette adresse :

    http://filoo1962.spaces.live.com/blog/cns!347E3F68126DD01F!4006.entry

    Bien à vous !

  3. 253
    LAFERIO dit:

    Enfin un blog où l'intelligence et la compétence de ces intervenants ne sont plus à démontrer. Bravo et continuez à nous éclairer de vos savoirs.

  4. 254
    JM dit:

    Il semblerait que 5 députés UMP refuseront MALGRÉ TOUT de voter ce texte de réforme inique et choquant.
    Ils devront être récompensés comme de juste le jour où les Républicains honorables reprendront le pouvoir en France.

  5. 255
    4 Août dit:

    Versailles en direct:

    http://www.libelabo.fr/2008/07/21/direct-la-conference-de-presse-de-sarkozy/

  6. 256
    Paulo dit:

    vous me faites marrer avec vos motions, quand on voit que la candidate officielle reconnait qu'elle ment et n'appliquera pas le programme qu'elle a proposé au peuple tout entier, vous croyez vraient qu'elle va se soucier d'une motion ?

    le ps c'est l'ump bis

  7. 257
    José Angel dit:

    pour suivre les débats, il suffit de se rendre sur le site de LCP sans passer par Libé.
    Rien ne sert de donner à ce journal une audience plus élevée que celle qu'il mérite !

  8. 258
    Ignoble congrès. dit:

    Je me suis senti profondément insulté, bafoué, méprisé, quand le premier ministre a osé dire que cette constitution améliorerait le pluralisme et l'indépendance des media, alors que je vois et sais ce qu'il se passe dans ce domaine en France.

    Je me sent profondément insulté quand les opposants à ce projet de réforme conservent le langage policé et irresponsable qu'un Chamberlain dut employer lors de sa visite à Berlin.

    Je me sens largement des capacités de député et de sénateur quand je vois ceux qui devraient défendre la République et la Démocratie ne pas quitter cette salle versaillaise de la honte.

    Honte à cet homme qui a rampé jusqu'au sommet de l'Etat, et honte aux lâches qui jouent son jeu en croyant respecter l'étiquette, nous le paierons tous bien cher, j'en suis quasiment convaincu!

  9. 259
    4 Août dit:

    @ José Angel

    Oups, désolé !

    @ "Ignoble congrès"

    "cette constitution améliorerait le pluralisme et l’indépendance des media"

    Il a surtout bien fait rire toute l'assistance sur ce coup-là !

  10. 260
    jennifer dit:

    Désolée de répondre à côté de la plaque à JM car oui, c'est vrai je ne m'intéresse pas aux logiques sous jacentes. Il y a tellement de fronts de lutte et je ne peux pas me forcer. Je suis comme cela c'est tout. Mais je ne t'ai pas demandé de te forcer à t'intéresser à l'Amérique latine. Se forcer aurait un effet boomerang. J'ai beaucoup, beaucoup de chats à fouetter et je fais des priorités.
    J'ai répondu à H2 c'est tout car j'ai plus de langage commun avec lui. Avec vous, JM, je ne trouve pas d'intérêts communs. Le monde est assez grand pour trouver des intérêts pour tous. Laissez moi dialoguer avec ceux avec qui des choses nous unissent ou nous intéressent communément, sans vous immiscer en rabaissant mes propos. Une bonne coexistence pacifique serait une solution, à défaut d'échanges "sereins" (comme le propose H2).

  11. 261
    4 Août dit:

    A 1 voix près... Quelle légitimité !

  12. 262
    maxou dit:

    (1)voix bravo Jacques L
    et vive l'ouverture !

  13. 263
    H2 dit:

    La réforme est passée D'UNE VOIX !

    CELLE DE JACQUES LANG ??

    HONTE AUX TRAITRES DE Gauche !

  14. 264
    H2 dit:

    La belle enflure ! C'est bien à cause de Jacques Lang !

    Il a voté OUI !

    Un ministère l'attend. Un beau petit marocain !

    BOUFFON !

  15. 265
    4 Août dit:

    Allez, voilà la liste...

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo9001.asp

  16. 266
    maxou dit:

    Et maintenant ont fait quoi ?

  17. 267
    Tiago_Jaïme dit:

    encore un journaliste sur LCI pour s'époumonner (ok je ne suis pas sûr de l'orthographe) adire qu'il fallait 538 voix qu'il y en eu 539 et donc que ça a été voté avec la

  18. 268
    jennifer dit:

    Dur dur: 1 voix. C'est sûr que Jack Lang porte une responsabilité historique. Qu'il ne vienne pas se plaindre après si Sarko domine tout.

  19. 269
    H2 dit:

    Mme Chantal Berthelot, MM. Gérard Charasse, Paul Giacobbi, Mme Annick Girardin, MM. Joël Giraud, Jack Lang, Albert Likuvalu, Mmes Jeanny Marc, Dominique Orliac et Sylvia Pinel.

    Si toutes ces personnes ont voté les pleins pouvoirs à Sarko !
    Toutes ces personnes sont de " Gauche " / GÔCHE

  20. 270
    Barnabé dit:

    Sarkozy doit sa "victoire" à Jack lang et au PRG !

  21. 271
    jennifer dit:

    Mme Chantal Berthelot, MM. Gérard Charasse, Paul Giacobbi, Mme Annick Girardin, MM. Joël Giraud, Albert Likuvalu, Mmes Jeanny Marc, Dominique Orliac et Sylvia Pinel.
    De quel parti sont-ils? Sont-ils au PS car c'était plutôt dans divers gauches qu'ils étaient inscrits? Car on avait dit que Jack Lang était le seul socialiste à avoir voté pour, donc les autres étaient-ils au PS aussi?

  22. 272
    Belgo4.0 dit:

    Je suis BIEN CONTENT que la réforme césariste soit passée.
    AU MOINS on va pouvoir disséquer les rapports de force en politique.
    Le PRG est-il progressiste ? Pourquoi ?

    Jack Lang est il socialiste ? progressiste ? Pourquoi ?

    Est ce que nous socialistes devons respecter un pouvoir autocratique ?
    Est ce que la France est une démocratie ?

    VIVEMENT le sacre de Sarkozy au Congrès.
    Apres les atermoiements de JM Aryrault sur la question de la présente réforme constitutionnelle, curieux de voir sa réaction quand Sarkozy viendra délivrer son "Message sur l'Etat de l'Union" devant le Parlement.

    C'est super. Nous manque juste un Michael Moore !
    Dans la "patrie des droits de l'homme" (qui entretient quelques camps de concentration à proximité des aéroports,TOUT DE MEME), c'est étonnant qu'on ne trouve pas de Michael Moore.
    Dommage, Coluche est mort. Desproges aussi.
    Cet n'es pas plus mal pour eux : s'ils étaient vivants, ces grands hommes (je rappelle au passage que Coluche voulait que les Restaus soient TEMPORAIRES) les communautaristes Nationaux au pouvoir leur auraient mis des procès au cul, naturellement. Qui sait, nous aurons bientôt notre Aung Sang Su Kyi...

    Non, vraiment, c'est une tres bonne chose que cette réforme césariste, la France des Nationaux commence à tomber le masque. Vivement la prochaine étape !

    "le Belge"

  23. 273
    jennifer dit:

    J'ai vérifié, tous les autres du groupe socialiste, ou apparentés qui ont voté pour sont des "apparentés" socialiste, à savoir des PRG ou autres. 5 sur 9 sont des femmes, et plusieurs viennent des iles. Donc Jack Lang est bien le seul socialiste à avoir voté pour.

  24. 274
    Tiago_Jaïme dit:

    Encore un journaliste sur LCI pour s'époumoner (ok je ne suis pas sûr de l'orthographe) à dire qu'il fallait 538 voix, qu'il y en eu 539, et donc que ça a été voté avec la plus petite marge ! Comment faut il"fer" pour faire comprendre à ce monsieur que voté avec 538 c'était là la plus petite marge ! Sans importance me direz vous ! Ce n'est pas sûr, car sur Public Sénat les commentateurs et personnalités avisées ne semblent pas mieux maîtriser le sujet. Ce n'est pas la faute de Jean-Luc Mélenchon qui lors du congrès du 4 février avait essayé (et ré..)de faire comprendre que s'abstenir, partir en vacances, voire aller pisser c'était la même chose puisque ces abstentions réduisent le nombre de suffrages exprimés et donc les 60% qu'il faut pour gagner. Alors, qu'est ce que je veux ?

    896 exprimés il fallait donc 3/5 soit 537,6 voix qu'il faut arrondir à 538. Il y a eu 539 voix pour (évidemment si les voix de messieurs Lang et Accoyer n'étaient pas là la réforme ne passait pas). Vérifions ! Si JL et BA s'étaient abstenus --> exprimés=894. 3/5x894=536,4 soit 537. Ah ben ça alors ! C'est encore voté. Car 539 -JL-BA =537. Oui c'est un mécanisme un peu complexe, mais nos élus et journalistes devraient maîtriser tout cela.

    Il aurait donc fallu que notre JL vote non comme les autres socialistes ! Vérifions !
    BA s'abstient comme c'est la tradition (parait-il) du président de l'AN. JL vote non ! Exprimés 896-BA=895. 3/5x895=537 (pilepoil) Nous avons toujours 539-BA-JL=537 ! Merde c'est encore voté !

    Vous voyez, même si JL avait voté non et si BA n'avait pas pris part au vote, la modification de la constitution serait passée. Bon j'aurais du vous lâcher les baskets ! Que nenni !
    Nous devons encore nous occuper de celui qui n'a pas pris part au vote (906-1=905 votants) et des 9 parlementaires qui se sont abstenus(905-9=896 exprimés). Si parmi ces dix il n'y a pas de parlementaires du PS ou de gauche et bien tant pis, victoire de NS et JL n'a rien changé. Mais si parmi les 10 parlementaires il y a de nos amis de Gauche (j'inclus le Ps dans la Gauche pour ceux qui douteraient...) cela change tout et la responsabilité de ces abstentionnistes et de JL doit être reconsidérée pour avoir donné une victoire politique à NS. Bien sûr je respecte la liberté de vote de chaque parlementaire.
    Alors je mets mes charentaises et j'attends patiemment que l'un d'entre nous nous fasse l'analyse identitaire de nos dix "incontinents"(semi private joke : c'est pour rire), de nos dix parlementaires qui n'ont ni voté oui ni voté non !
    Merci!

    PS...Aie aie aie! JL c'est Jack Lang pas Jean Luc!

  25. 275
    jennifer dit:

    Le Belge
    c'est n'importe quoi et irresponsable de se féliciter du vote de cette loi! Genre on va en baver encore plus, bien fait pour vous etc... RIDICULE

  26. 276
    H2 dit:

    La réforme " revient sur un principe datant de 1875, qui interdit l'enceinte du Parlement au président au nom du principe de séparation des pouvoirs. Le chef de l'Etat conserve une immunité quasi-totale "

  27. 277
    jennifer dit:

    J'espère que son impopularité (à Sarkozy) fera que plus il parle, plus il est haï, y compris dans son camp. De toute façon, il s'en fiche. Ce qu'il veut c'est tout verrouiller et gouverner à la dure

  28. 278
    H2 dit:

    @ Jennifer

    Je ne cautionne pas "Le Belgo " mais je peux le comprendre. Il ne dit pas "bien fait pour vous" il dit que nous assistons à un éclaircissement politique et à des glissements de terrain idéologiques.

    C'est une vision stratégique des choses. "Le Belgo " annonce de façon caustique que les "masques tombent " un à un et les "faux nez " avec.

    Qui est qui ? Who's Who ! Voilà ce que " le Belgo" dit. Il sous -entend qu'au sein du fumier nous devons refaire pousser les roses rouges. Point barre.

    Au delà de l'amertume ressentie, de la honte d'une nouvelle trahison (merci pour les éclaircissement pointus @ Tiago_Jaïme) il est clair que nous devons nous réinscrire idéologiquement dans un nouveau projet politique et convaincre les Français.

    Vive la Sixième République !
    Inventons là !

  29. 279
    jennifer dit:

    De ne pas être aimé, ça l'agace personnellement parce qu'il soigne son narcissisme mais de toute façon il n'a pas besoin d'être aimé pour faire ce qu'il veut faire. Regardez Bush, il s'en fiche que les citoyens américains désapprouvent la guerre. Il a demandé et redemandé la guerre en Irak, une dernière fois encore et encore pour gagner définitivement la victoire qui était à portée de main (la victoire semble-t-il ne sera jamais à portée de la main car un peuple occupé, n'a qu'une envie: virer l'occupant, cf les palestiniens, les irlandais du Nord etc...). La démocratie, être plébiscité par son peuple c'est pas leurs problèmes: ils sont gagnants, ils ont le poids des armes pour imposer leur point de vue et jusqu'à présent ils avaient la force économique.
    Là ça change. D'un autre côté le problème de Sarkozy c'est que même s'il veut appliquer la même méthode que Bush, il n'avait pas à l'origine le même poids économique, aucune base derrière lui. Et là encore moins avec la crise. C'est pas le nucléaire ou l'airbus qui lui donnent de la marge. C'est par là qu'il pourrira: son manque de marge économique pour appliquer sa mise au pas néolibérale de la France. Qu'il gesticule dans tous les sens, la France n'est pas les USA de Reagan, ni l'Angleterre de Thatcher qui avait le pétrole de la mer du Nord. Sarkozy tombera de la crise économique, mais en attendant c'est l'autoritarisme, le racisme, le démantèlement de l'Etat providence qu'il nous impose de force

  30. 280
    maxou dit:

    Jean-Luc Mélenchon a-t-il fait une déclaration ?

  31. 281
    H2 dit:

    Quelqu'un aurait -il un texte clair sur les " pouvoirs spéciaux " sans contrôle du parlement ni de la part d'aucun contre -pouvoir donné au Président de la République (et à son gouvernement) durant une période de trente jours ! ?

    Voila le genre de joyeuseté qui vient d'être voté...

    Un texte clair et sérieux. Merci

  32. 282
    jennifer dit:

    @H2

    Je ne vois pas tellement que les masques tombent. Ces gens divers gauches et PRG qui ont voté pour la réforme, sont justes confus. Je n'ai jamais eu aucune illusion sur le PRG. Si déjà le PS tourne à droite en ce moment, (et aussi bien avant mais différemment) alors forcément le PRG n'a pas une garantie d'être plus à gauche, il suivra le mouvement.
    Ces gens qui ont voté dont plusieurs venant des iles et une majorité de femmes i.e. vivant des oppressions diverses, cela se comprend qu'ils ne soient pas très ancrés à gauche et sûrement fort influençables. Je suis bien sûre que NS a dû mettre tout son poids dans la bataille pour les rallier à lui. C'est juste triste et prévisible. Pas une grande démonstration de traîtrise. Sauf pour Lang. Ca c'est une autre affaire: lui il est englué dans son subjectivisme, sûr que sa petite contribution à la réforme est essentielle. Je trouve que c'est plus une attitude narcissique mais c'est très grave. Ce sera dur de lui pardonner!

  33. 283
    jennifer dit:

    Ah bon? les pleins pouvoirs pendant 30 jours? Non mais là il va nous assassiner!

  34. 284
    jennifer dit:

    Dépéche de l'AFP qui montre combien Sarko avait besoin de cette réforme comme outil pour attaquer encore plus le peuple français et tout casser de ce qui avait été construit depuis des décennies comme avantages sociaux.

    e Premier ministre, François Fillon, a estimé lundi soir sur TF1 que l'approbation de la réforme des institutions était un "succès" et que "l'élan réformateur" allait en être "encore renforcé".

    "Après un an de réformes, la réforme de la Constitution montre qu'on est en train de changer profondément la France avec le président de la République, et l'élan réformateur va être encore renforcé par ce succès", a déclaré le chef du gouvernement.
    Dans le cas d'un rejet de cette réforme voulue par Nicolas Sarkozy, cet élan "n'aurait pas été stoppé mais il aurait été incontestablement freiné", a-t-il admis.

  35. 285
    H2 dit:

    Quand au fameux " pouvoirs spéciaux " j'attend confirmation.
    Ne nous emballons pas Jennifer il faut garder la tête froide.

  36. 286
    H2 dit:

    @ Jennifer

    Caricaturer Jacques Lang en " narcissique " éternel vous ne croyez pas que c'est un peu court comme réflexion. Il faut sortir des clichés ! Lang vient d'affirmer sa vision POLITIQUE ! Et il se rallie politiquement à SarkoZy.

  37. 287
    jennifer dit:

    Pour changer de sujet

    Pétition de soutien à Siné avec près de 2.000 signatures, selon ses proches

    PARIS, 19 juil 2008 (AFP) - Une pétition de soutien à Siné, licencié de Charlie hebdo après une chronique sur une supposée conversion au judaïsme de Jean Sarkozy, a obtenu près de 2.000 signatures, selon les proches du dessinateur et chroniqueur. "C’est impressionnant, c’est de la folie", a commenté Siné à l’AFP. La pétition rappelle les faits reprochés au chroniqueur, "un anar", qui "dénonce seulement, avec le ton fleuri qui est sa marque de fabrique, l’opportunisme du fils du président de la République". Elle reproche au directeur de la publication de Charlie hebdo, Philippe Val, de s’être "couché devant Jean Sarkozy", et évoque la "grande gueule" de Siné, "sa violence intellectuelle, son humour et surtout sa maison ouverte à tous : Juifs, Arabes, Français, Noirs, Auvergnats, Bretons, pédés, communistes". "Nous apportons notre soutien inconditionnel à Siné", disent les signataires. Le texte est signé par nombre de dessinateurs -Willem, Pétillon, Pichon, Philippe Geluck, Desclozeaux-, des écrivains tels Gilles Perrault, François Maspero et Raphaël Confiant, des philosophes comme Michel Onfray et Daniel Bensaïd, les humoristes Guy Bedos et Christophe Alévêque, l’écrivain et cinéaste Fernando Arrabal, le réalisateur Pierre Carles, des enseignants, des journalistes -Denis Robert, Denis Sieffert...-, la comédienne Marina Vlady, le porte-parole de la LCR Alain Krivine, l’entarteur Noël Godin... Ses proches ont en outre transmis à l’AFP le texte d’une lettre de Guy Bedos à Philippe Val, qu’il accuse d’être à l’hebdomadaire "ce que Sarkozy est à la France", et une autre de l’avocate féministe Gisèle Halimi qui estime que le licenciement de Siné "participe des procès en sorcellerie qui se multiplient aujourd’hui pour maintenir une psychose du juif persécuté". Enfin ils citent une interview du dessinateur Plantu à l’Est républicain, où il souligne que Charlie Hebdo est "un journal de provocateurs (...) qui fait du bien", et que "dans la provocation il convient d’accepter les dérapages".

  38. 288
    jennifer dit:

    H2, je ne sais plus très bien à propos de Jack Lang car si vous avez vu la vidéo de son intervention sur le Vénézuela et contre Bush, il était "très gauche".
    Bien sûr que dire qu'il est narcissique ne le définit pas politiquement mais j'essaie de comprendre car il est assez déroutant. Beaucoup de mal à suivre ce genre de personnage

  39. 289
    jennifer dit:

    voilà la vidéo dont je parlais:http://www.youtube.com/watch?v=51-Bqg2ogp0

  40. 290
    jennifer dit:

    http://www.youtube.com/watch?v=51-Bqg2ogp0

  41. 291
    jennifer dit:

    De toute façons je trouve cela inacceptable ce que Lang a fait, il n'est pas juste confus et narcissique. Je suis d'accord, c'est pire. Mais déjà qu'il accepte de travailler avec Sarko sur cette réforme était pour moi incroyable.
    Un drôle de loustique, difficile à cerner quand ensuite il attaque avec des mots justes qu'on aimerait entendre chez les dirigeants socialistes Georges Bush. N'est-ce qu'une façade, juste des mots?

  42. 292
    H2 dit:

    Impossible de poster des messages !

  43. 293
    H2 dit:

    Bon à croire qu'il faut les fractionner pour qu'ils passent...

    Vous avez dit Jennifer :
    " la France n’est pas les USA de Reagan, ni l’Angleterre de Thatcher "

    Lisez le livre de Naomi klein et vous comprendrez mieux qu'au contraire il n'attendent que ça ! Une Crise !

  44. 294
    H2 dit:

    Plus elle est gigantesque plus ils jouissent de casser la gueule aux gens et plus ils ont la marge de manœuvre pour faire passer leur politique de dépouillement et de pillage du bien collectif et du dénie de l’intérêt général sans consentement véritable des populations.
    Les Peuples précisément " sous le choc " sont hagards, sans défense, sans plus de réflexion et se livrent aux premiers qui promettront la Lune ".
    Et quand la crise n’est pas au rendez-vous. Ils la fabriquent.

    Désormais M.Fillon devenu ministre croupion puisque la Réforme le squizze va pouvoir nous aligner.
    Il lui reste toutes les latitudes pour le faire. Le scénario Libertarien se déroule parfaitement.
    Les ambivalences de M.Lang n'y font rien à l'affaire. Il se devait d'aider son Peuple et ses concitoyens face aux politiques votées et subies.

  45. 295
    Tiago_Jaïme dit:

    Quelle mine d'infos ce blog !
    Je croyais que Jack Lang était un, et vla ti pas qu'ils sont dix! (H2).Les bras m'en tombent ! Mais Jennifer précise que 9 des 10 ne seraient qu'apparentés socialistes (dont des PRG conquis par la promesse du groupe !). Je ne m'en réjouis pas mais ça m'arrange à propos de la responsabilité des abstentionnistes.
    Souvenez vous, ils sont dix aussi (Agatha Cristie) (mais comment ça s'écrit ?)

    1 non votant
    Jean louis Masson (sénateur non inscrit)
    9 abstentionnistes
    André Wojciechowski (député UMP)
    Plilippe Folliot (député Nouvo Centre)
    Jean Marie Vanlerenberghe, Denis Badré, Marcel Deneux, André Vallet (sénateurs union centriste)
    Michel Charasse et François Fortassin (sénateurs R.D.S.E.)
    Philippe Adnot (sénateur non inscrit)

    Alors combien de Gauche ? J'en vois deux. Fortassin, connais pas et Michel Charasse je respecte ! Je n'ai pas bien compris la suspension qu'on lui a mise ! Est ce pour cela qu'il n'est pas au groupe socialiste ? Je confesse mon ignorance ! Je n'écarte pas que Charasse aurait pu s'abstenir pour faire chier ceux qui l'auraient emmerdé, mais rien ne m'autorise à le penser et encore moins à le dire

    Il est à noter que les 95 sénateurs du groupe socialiste ont tous voté contre.

    Je suis toujours sous le choc de ces neuf députés apparentés PS qui ont multiplié le JL par 10 ! Mais pourquoi ?

    Bon allez un calcul juste pour le fun !
    Supposons que Fortassin et Charasse sont bien à Gauche et qu'ils n'ont pas de bonnes raisons de vouloir emm****r leurs camarades socialistes. Que se serait-il passé si ils avaient voté contre au lieu de s'abstenir. Au lieu de 896 nous aurions eu 898 exprimés. La majorité des 3/5 aurait été 898x3/5=538,8 soit 539 et le texte est voté ! Seul le tandem (si on peut les associer) Charasse Fortassin n'aurait rien changé.
    On voit que (commentaire précédent) le tandem Lang Accoyer tout seul ne changeait rien non plus...
    Mais si on ajoutait la synergie des deux ! Bien sûr il y a ces 9 députés apparentés PS dont la responsabilité semble au moins toute aussi évidente dans ce triomphe politique de Nicolas Sarkozy qui ne manque pas d'entonner depuis l'Irlande (et vas y que je te pousse) que c'est un triomphe de la Démocratie !)

    Nous autres de Gauche ne venons nous pas de nous ramasser une défaite politique ?

  46. 296
    jennifer dit:

    Ah oui? Ils n'attendent que çà? Pourquoi? pour lancer une nouvelle guerre?

  47. 297
    jennifer dit:

    Intéressant H2 sur la crise pour pouvoir plus écraser le peuple américain. Néanmoins, il me semble qu'une des choses essentielles pour un président c'est d'être ré-élu et quand il y a crise, on se détourne de celui qui gouverne pour voter contre son opposant (cf Italie, Gordon Brown au UK et Sarkozy qui s'il y avait des élections anticipées, ne serait pas réélu à l'heure actuelle)

  48. 298
    jennifer dit:

    Excuse pour la caricature Belgo.

    Sur l'amérique et la question économique, H2, il y a l'article intitulé en français "riposte à l'offensive américaine" dans le blog:
    http://www.socialistaction.org.uk

    Je copie-colle:

    "La croissance américaine n’est financée que par l’énorme déficit de sa balance des paiements. Aussi, loin de représenter un paradigme, l’économie américaine n’est qu’un parasite qui absorbe le capital du reste du monde et qui, de ce fait, la ralentit.
    (...)
    L’énorme déficit de la balance des paiements américaine – plus de 600 milliards par an – montre aussi que, contrairement aux fréquentes assertions des médias et des dirigeants, l’économie américaine n’est pas compétitive au taux de change habituel du dollar. Mais, une dévaluation substantielle et prolongée du dollar pour réduire ce déficit et diminuer le besoin d’un flux de capital venant de l’étranger, pèserait lourdement sur le niveau de vie américain et créerait une instabilité politique aux USA. Nous voyons là le lien direct entre la situation économique des USA et sa situation politique.

    Ainsi Nixon et Carter, les deux présidents américains qui dans l’histoire récente des USA ont dévalué le dollar – la pré condition pour limiter la dépendance des USA envers le capital étranger – ont, tous deux, été éjectés de leur poste de façon ignoble. A l’inverse, Reagan et Clinton, qui ont maintenu un taux de change élevé du dollar, et par conséquent des importations bon marché de biens de consommation et des entrées importantes de capitaux, ont été les seuls présidents américains qui aient servi jusqu’à la fin de leur mandat.
    (...)
    Les USA ont donc choisi la voie de l’agression militaire car leur économie n’est pas compétitive aux taux de change courants et qu’ils courent un risque de déstabilisation politique interne majeure s'ils dévaluaient le dollar de façon prolongée et substantielle. Si on laissait s’exercer les forces purement économiques, les USA perdraient de plus en plus leur place concurrentielle face à leurs rivaux européens et asiatiques. Une érosion progressive du dollar comme monnaie de réserve aurait alors lieu aux dépens de l’euro, réduisant d’autant plus leurs possibilités de manœuvres. Par conséquent, si on laissait les choses se décider sur le plan strictement économique, on assisterait à une dégradation progressive de l’hégémonie économique américaine. Et les tentatives d’y contrecarrer par des moyens économiques, à savoir une dévaluation prolongée et une baisse du niveau de vie américain, provoqueraient une instabilité politique et la défaite probable des gouvernements qui les appliqueraient.

    Le seul moyen qui reste aux USA pour essayer d'empêcher que leur hégémonie ne soit sapée, tout en maintenant une stabilité politique interne, c'est de tenter de déplacer les luttes du terrain de la concurrence économique à celui du pouvoir militaire. Sur ce plan, leur hégémonie loin d'avoir diminué, a brutalement augmenté après la désintégration de l'URSS. Les exemples suivants illustrent leurs tentatives d'utilisation du pouvoir militaire pour résoudre des problèmes économiques à leur avantage" etc..

  49. 299
    H2 dit:

    @ jennifer !

    Non jennifer vous n'y êtes décidemment pas. Ce n'est pas les "méchants américains " contre les "gentils d'ailleurs " c'est la Transclasse internationale richissime de tous pays contre les travailleurs de tous pays, incultes ou simplement dépossédés de leur possibilités d'actions parce que celles-ci sont court-circuités par les élites de tout acabit.

    Cela ne se passe pas qu'aux Etats - Unis cela se passe partout depuis le début des années 90 : c'est ce que l'on appelle LA MONDIALISATION.

    Ils ne veulent plus partager ! Pour eux partager c'est voler l'argent des riches !
    C'est l'inverse de la plus-value marxiste !
    Pour les libertariens les riches sont les élus de dieu.
    donc si vous êtes pauvres c'est que vous êtes maudits. Que vous êtes de la m****. (Enfin ça c'est la petite histoire que l'on raconte aux enfants de coeur pour les impressionner).
    A partir de ces considérations s'invente tout un système idéologique et les politiques qui vont avec.
    Là vous imaginez bien qu'il n'est plus question d'aider les "pauvres" puisqu'ils n'en valent plus la peine et ne sont pas méritants (on ne trompe pas dieu impunément).
    Il s'agit bien au contraire de les laisser crever ou au mieux on leur donner des coups de bâtons !
    Au pire on peut les exterminer mais ça c'est la vitesse supérieure de " dieu "...

  50. 300
    Belgo4.0 dit:

    pas besoin d'excuse : la caricature est un outil, s'il permet de comprendre.

    La caricature, c'est un trait qui peut décrire la Ve République.
    C'est caricatural : la Ve République a commencé sous la plume d'un géant et fini sous les traits d'un nain.

    le Belge

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive