17juil 08

Ne dites pas qu’il ne se passe rien au Sénat. Hier soir il manquait onze voix à la majorité de droite pour atteindre la majorité des 3/5 au Sénat. Donc, le président Sarkozy n’a pas à cette heure la majorité des 3/5 pour sa réforme constitutionnelle. Ses sergents recruteurs vont donc devoir "faire du social" comme me l’a dit l’un d’entre eux pour convaincre … Et servir des pressions amicales. Bref : la gamelle ou le baton. On verra qui l’emporte entre ces deux instruments. Aujourd’hui dans cette note je parle du débat au Sénat sur la loi à propos du temps de travail. Et aussi d’une évolution dans la préparation du congrès du Parti socialiste.

La loi sur le temps de travail est la sixième loi sur ce thème depuis la défaite de la gauche en 2002. Celle-ci fait s’effondrer le pilier central de l’ordre public social qu’est la hiérarchie des normes. Il faut bien comprendre ce point essentiel. Par exemple, dans la nouvelle loi, la fixation du contingent annuel d’heures sup, leur taux de majoration et les repos compensateurs seront désormais fixés par des accords d’entreprises ou d’établissement et seulement à défaut par la loi ou un accord de branche. La hiérarchie des normes issue du Front populaire et de la Libération voulait au contraire que l’accord d’entreprise ne puisse déroger à l’accord de branche ou à la loi que s’il était plus favorable.
Avec ce renversement de la hiérarchie des normes la loi devient donc subsidiaire. L’accord d’entreprise devient la source de droit commun des règles du temps de travail. On en revient à la situation du droit du travail avant les conventions collectives (1936) et les lois sur le marché du travail. On fait ainsi comme si la négociation dans l’entreprise était libre et égalitaire. Ce n’est jamais le cas en raison de la nature déséquilibrée de la relation de travail qui implique un lien de subordination du salarié à l’employeur.
Cette primauté de l’accord d’entreprise va conduire à une anarchie générale des normes applicables en matière de temps de travail et à une concurrence sauvage entre entreprises poussée au dumping social. C’est tout le système des négociations de branche qui est aussi déstabilisé, alors que grâce au mécanisme d’extension, la France avait atteint le record de l’OCDE en matière de couverture des salariés par les conventions collectives (97 % des salariés couverts). Les entreprises ayant les mains libres pour négocier en interne, elles n’auront plus de réel intérêt à s’entendre au niveau de la branche.
Cet article crée aussi un précédent dangereux. Si cette logique de primauté de l’accord d’entreprise était étendue aux autres secteurs du droit du travail la plupart des conquêtes historiques des travailleurs gravées dans la loi depuis 2 siècles pourraient être annulées.
En effet, pas une grande conquête sociale en France n’a été faite sans qu’une loi l’impose :
- l’encadrement du travail des femmes et des enfants au 19ème siècle, c’est la loi.
- l’indemnisation des accidents du travail en 1895, c’est la loi.
- la généralisation des retraites ouvrières et paysannes en 1910, c’est la loi.
- la création des congés payés et la semaine de 40 heures en 1936 c’est la loi.
- la création des comités d’entreprises et de la sécurité sociale en 1945/46, c’est la loi.
- l’instauration du salaire minimum en 1950, c’est la loi.
- la retraite à 60 ans en 1981, c’est encore la loi.
A l’inverse personne ne peut citer une grande avancée de la condition des travailleurs qui auraient résulté des négociations d’entreprise …

C’est assez pour aujourd’hui sur ce point. J’y reviendrai bien sûr. Mais si je fixe sur cette question de la hiérarchie des normes c’est parce qu’une nouvelle fois est faite la démonstration des limites terribles pour les travailleurs du régime du contrat par rapport à celui de la loi. J’ai déjà évoqué ce sujet sur ce blog. Il fait la différence entre la stratégie sociale-démocrate et la stratégie sociale-républicaine. Si les deux pouvaient être considérées comme équivalentes et même complémentaires, on voit qu’il en va tout autrement dans le contexte du nouvel âge du capitalisme où l’individualisation des rapports sociaux est le grand véhicule du mécanisme de pulvérisation du lien social.

LE CONGRES SOCIALISTES COMMENCE A COAGULER

Il y a un lien entre cette question du rapport entre la loi et le contrat et le congrès socialiste. En effet la majorité du parti, et très spécialement son axe central – la "ligne claire" de Collomb et Guérini – est totalement acquise à la logique contractuelle. Mais bien sûr ce débat n’est pas sur la table. Comme tous les autres il est masqué par les rideaux de fumées égotiques que le courant démocrate déploie pour que le débat se réduise à une question de personnes. Il est donc impossible de rendre compte de l’évolution d’un débat qui ne peut avoir lieu. J’en resterai donc à l’élucidation des positionnements byzantins qui se produisent ces jours-ci. L’analyse matérialiste que j’ai proposée sur ce blog fonctionne. La "société des socialistes" est un monde que les intérêts concrets travaillent plus profondément que les pirouettes idéologiques. Monsieur Normand du journal Le Monde dit cela avec élégance. Il constate que les "courants traditionnels ne parviennent plus à façonner un congrès socialiste et qu’en conséquence les grands élus tendent à prendre le pas sur les éléphants."
Mais ceux qui suivent les méandres de la préparation du congrès socialiste peuvent se fier aux informations de mon blog. J’avais annoncé que la contribution des grands féodaux serait le véritable centre de gravité sur lequel cristalliserait la myriade de poussières issues de l’ancienne majorité du parti. En faisant sa jonction avec Collomb et Guérini, Pierre Moscovici a eu l’habileté de muter le premier. Il en cueillera les fruits le moment venu. Son projet initial d’être le coeur d’une nouvelle majorité est à l’eau. De ce côté donc, les mouvements browniens vont s’accélérer. Une fois réduit Emmanuelli, Hamon, Aubry, Fabius, l’attelage sera placé devant une obligation. Ou bien expulser de leur texte les ambiguités que la présence des ultimes strauss-kahniens ne sont plus en état d’exiger. Dès lors le texte basculera à gauche. Alors pourquoi maintenir les exclusives contre le reste de la gauche du parti ? Il restera cependant à nous donner satisfaction sur le contenu et les objectifs dans le congrès. Cette discussion n’est pas la plus simple et sa conclusion n’est pas acquise. Mais si ces ambiguités demeurent, à quoi, à qui servira ce texte ? Il sera pris en tenaille entre le pôle central et nous, la gauche du parti qui s’assume et se compte.


329 commentaires à “Temps de travail et congrès socialiste”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 »

  1. 201
    jennifer dit:

    Bon et puis je suis écoeurée de tout cela. Je vous laisse entre grandes gens qui pensent le monde.

  2. 202
    4 Août dit:

    La pensée de Badinter:

    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/07/19/non-a-l-hyperpresidence-par-robert-badinter_1075175_3232.html?xtor=RSS-3232

  3. 203
    H2 dit:

    @ JM

    Oui JM. Je comprends.Et j'imagine l'abattement de Lilian.
    J'aimerais cependant bien connaître les infos qui l'ont miné à ce point même si j'ai ma petite idée.
    Pour ma part quand je lis le bouquin de Naomi Klein La stratégie du Choc (Ed. Actes Sud, 669p., 25€), et que je lis cet article sur "Edwige", et bien je trouve normal de me poser quelques "petites" questions. Car c'est typiquement ce qu'il s'est passé en Amérique du Sud voilà plusieurs décennies avant qu'un " certain" contexte permette le "nettoyage ". Des listes de noms étaient préparées depuis belle lurette.

    http://www.solidariteetprogres.org/article4332.html

  4. 204
    JM dit:

    Jennifer, vous êtes une imbécile : dès qu'il y a réflexion, vous traitez d'intello.
    Vous ne savez rien de mes engagements par ailleurs, et vous ramenez tout à Internet, auquel vous ne comprenez rien d'ailleurs.

    C'est pour cela qu'il vous faut vous occuper des taches qui ne demandetn aps réflexion. Laissez la rénovation républicaine et démocratique à d'autres, petite militante prétentieuse...!

    Notez que si vous n'aviez pas ce ton méprisant vis à vis de l'Internet, alors que vous n'avez rien compris à son importance VITALE et ne faites rien pour comprendre surtout, si vous n'aviez pas ce ton méprisant vis à vis de moi ou lilian parceque pour nous l'analyse sérieuse doit précéder l'action et non le contraire (normal me semble t'il), eh bien je serai moins piquant vis à vis de vous!

  5. 205
    jennifer dit:

    Nauséabond, ces gauchistes qui s'ignorent comme tels et s'irritent sur des grands idéaux: Sarko le grand méchant, les institutions pourries. Et on se plaint, on se plaint mais quand on leur propose d'agir, trouvent toujours une bonne excuse pour réfléchir encore et encore. Ca tourne en rond.
    H2 lui voudrait improviser une manif du jour au lendemain. Là on tombe dans le libertarisme.
    C'est l'impuissance de celui qui passe sa vie dans les idées et ne peut passer à l'action sauf l'action immédiate. Jean-Luc Mélenchon fait partie d'une organisation. Ayez au moins du respect pour cela. Il organise des réunions. Au lieu de passer votre temps à refaire le monde, allez-y, informez-vous réellement, agissez.
    Je ne comprends pas: ce blog n'a aucun rapport avec ce que dit Jean-Luc Mélenchon. JM sévit et met les débats à un niveau virtuel. Bon soir. j'en ai plus que marre de tout cela

  6. 206
    JM dit:

    Je crois que Lilian a compris que nous sommes en plein essort d'un nouveau type de fascisme à l'échelle occidentale...
    Et que la lâcheté et l'irresponsabilité des gauches et autres appareils divers l'accompagnent au lieu de le désactiver avant qu'il soit trop puissant.
    C'est dit.

  7. 207
    jennifer dit:

    Je vous signale JM que le ton méprisant vient à 80% de vous. Vous ne lâchez jamais prise et continuez perpétuellement à mépriser mes posts, à m'envoyer des propos rabaissants et sexistes. Alors je réponds, et je réponds au niveau auquel vous vous mettez, c'est-à-dire de celui qui me regarde toujours de haut et me traite de sotte etc... de quelqu'un qui ne comprend rien, c'est-à-dire que vous vous êtes donc intelligent etc... C'est vous qui vous mettez au-dessus de moi en position d'intello. Je n'ai rien contre les intello mais la façon dont vous avez de rabaisser les gens est toujours du point de vue de VOTRE intelligence ou intellectualisme.
    C'est constamment vous qui la ramenez en m'insultant et ce systématiquement et en rabaissant ce que je dis. Donc je suis out et je quitte ce blog

  8. 208
    JM dit:

    Quelle conne... :) Le mot virtuel maintenant elle emploie. Elle projette encore ses fantasmes... Et elle traite de gauchiste je ne sais qui. Et elle persiste à vouloir croire qu'elle est la SEULE à agir,participer à des réunions, travailler!
    Lamentable, comment puis je respecter cela, l'ignorance, le manque de curiosité intellectuelle pour ce détail qu'est internet, la certitude de sa supériorité dans l'action qu'elle croit posséder en monopole comme les militants les plus intégristes...
    Pfff.

  9. 209
    jennifer dit:

    Sauf que je lirai toujours Jean-Luc Mélenchon et m'adresserai à lui car j'ai un très grand respect pour ses engagements.

  10. 210
    JM dit:

    Arrêtez avec vos complexes!

  11. 211
    jennifer dit:

    Je ne suis pas complexée et je vous emm

  12. 212
    José Angel dit:

    JM,

    vous êtes tout de même un sacré moulin à paroles... il ne se passe pas une heure sans qu'un ou plusieurs de vos commentaires ne viennent s'entasser dans la pile.

    si je puis me permettre un conseil, laissez passer un peu de temps entre vos commentaires et réduisez donc la densité d'insultes.

  13. 213
    H2 dit:

    Excellent papier en rapport avec la réflexion de Monsieur Badinter :

    Puissent les députés RE¨PRESENTANTS DU PEUPLE FRANCAIS demain l'entendre !

    Il est étonnant cependant que M.Badinter n'évoque pas la possibilité dans la machine de guerre sarkosyste de l'attribution de "pouvoirs spéciaux " au Présidium - pardon - au Président, pendant 30 jours sans aucun contrôle du Parlement.

    Le terme de " monocratie " est bien vu mais hélas, je crois que c'est encore plus grâve et que ce terme est loin du compte.

  14. 214
    JM dit:

    Mais écrivez le!
    Je me sens beaucoup moins insulté par votre "vous m'emm****z" que quand je vois que j'appartiens à la même espèce que vous, les bipèdes : ceux qui un jour ont fait les intellectuels avant d'agir, justement!

  15. 215
    JM dit:

    Ecoutez Angel, trop prolixe peut être. Ca ne durera pas toujours, c'est comme ça depuis 5 mois, je peux me le permettre en ce moment, et ca m'intéresse.

    Mais ramener mes posts à des posts d'insultes comme vous le sous entendez est un peu dur à avaler.

    Je m'en prends plein les dents aussi, sans gros mots, mais c'est pas forcément mieux!

  16. 216
    jennifer dit:

    L'histoire de l'humanité commence par les intellectuels!Première nouvelle: nos ancêtres les gaullois méditaient un siècle avant d'agir, c'est bien connu! Certes c'est pas une vision matérialiste de l'histoire

  17. 217
    jennifer dit:

    Il s'en prend plein les dents parce que les gens ont des idées différentes de lui. C'est cela qui le rend furieux et le force à insulter les gens. On l'agresse parce qu'on est de gauche ou parce qu'on est des militants. Je l'ai déjà dit: un seuil de tolérance à la discussion et à la différence très bas. Mais tenez vous bien, son but, son objectif politique c'est la démocratie! Il en est un très bel exemple, lui qui est incapable d'écouter une idée différente sans sauter au plafond. Tout ce qui ressemble à une idée de gauche le fait voir rouge: pour lui ce sont des moutons qui bêlent. Lui il veut refaire le monde sans militants, en rasant toute l'histoire du militantisme et de ce que les gens ont appris dans la lutte. Lui, il réfléchit! Que nos idées soient le résultat d'engagements et de réflexions politiques de longue dâte, il s'en fout et n'en a aucun respect.

  18. 218
    JM dit:

    Je parlais du moment où le singe devenant humain a pensé au feu et à comment s'en saisir, chère guenon :)

  19. 219
    JM dit:

    Bon, elle m'énerve, autant parler avec une machine à braire...

    Pas inintéressant le texte de Badinter.
    Comment traduire en termes moins policés une monocratie... Despotisme? Monarchie? PrésidentialismeHyper?

    J'ai mon idée.

  20. 220
    JM dit:

    Montesquieu, ce sale intello pour parler comme jennifer, a très bien décris la différence entre despotisme et monarchie.
    Le respect de lois et de régles.

  21. 221
    J dit:

    Et pour finir mon "envahissement", cette affirmation : TOUT doit tendre à redéfinir en profondeur les règles dans une optique républicaine et démocratique!

  22. 222
    H2 dit:

    @ JM

    JM, pourquoi parler comme cela et insulter ? "Jennifer, vous êtes une imbécile"
    "Quelle conne" - Y'a quand même un problème là JM ! Merde ! Que vous a t-elle fait pour être aussi insultant ? On peut "contrecarrer "et "rectifier" avec esprit plutôt qu'avec l'insulte ! C'est quoi ça ?
    Allons-nous tous sous l'ère Sarkozienne tomber dans la vulgarité et la médiocrité du maître qui va s'arroger demain tous les pouvoirs ?

    JM, m**** n'insultez pas Jennifer ! ça ne va pas avec le sens de notre combat Républicain.

    @ Jennifer

    Vous avez dit : " C’est l’impuissance de celui qui passe sa vie dans les idées et ne peut passer à l’action sauf l’action immédiate."

    Très drôle. Vous êtes bien agréable ce soir. J'ai mes papiers pour moi et la conscience tranquille. Vous n'avez pas de leçons à me donner. Je sais ce que j'ai pu construire à mon échelle lors de l'Election Présidentielle passée. Je suis fier de ce que j'ai organisé dans un premier temps en simple citoyen avant que d'autres prennent le relais et que le besoin de réflexion personnelle après l'échec et la faillite de la Gauche dans sa pluralité ne se précise.
    Je compte cependant poursuivre la réflexion avec vous dans une ambiance plus sereine. Ceci dit Jennifer ne vous prétez pas non plus si facilement à l'admonestation !
    La multitude si elle veut avancer doit différencier ses tâches avant je vous l'accorde préciser ses rassemblements.
    Chacun à sa place là où il croit être bon d'être pour lui même au moment voulu.
    La bon gouvernement passe d'abord par soi-même. Ne venez pas sans connaître les personnes imaginer quoi que ce soit. l'imagination est toujours délirante.
    Oui c'est aussi son charme.

  23. 223
    J dit:

    Hum H2...
    L'imagination a du charme, la récitation fantasmée et intégriste non.

  24. 224
    H2 dit:

    @JM

    Et la jeunesse ?

  25. 225
    J dit:

    Hum. La jeunesse qui méprise l'analyse en la traitant d'intellectualisme, qui se réclame SEULE détentrice de la Gauche l'action la vertu, je vous la laisse.
    Elle fait le lit des abrutissements menant à ce qui nous tombe sur le nez.

    Souvenez vous cette phrase de Weil que j'ai déjà utilisée ici je crois, et qui est extrêmement juste :
    On dit souvent que la force est impuissante à dompter la pensée. Mais pour que ce soit vrai, il faut qu'il y a ait pensée. Là où les opinions irraisonnées tiennent lieu d'idées la force peut tout.
    Il est bien injuste de dire par exemple que le fascisme anéantit la pensée libre. en réalité, c'est l'absence de pensée libre qui rend possible d'imposer par la force des doctrines officielles entièrement dépourvues de signification.
    Simone Weil

  26. 226
    JM dit:

    Et vite fait avant éventuellement une fois de plus de me faire traiter de suppôt de la droite capitaliste pas de gauche etc car j'ai écrit simone weil, je précise que c'est l'autre, celle-ci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_Weil

  27. 227
    H2 dit:

    @ JM

    Oui JM.
    Magnifique parole de Simone Veil (La philosophe). Nous sommes parfaitement d'accord. Mais avouez que ce site joue sur l'abstraction personnelle et que ce n'est pas quelques envois qui profilent complètement les identités humaines. Vous en conviendrez aisément je l'espère.

    Il serait plus performant de rencontrer les personnes véritablement et précisément d'échanger de visu.
    Se balancer des noms d'oiseaux n'a aucun sens et du fait de l'abstraction des échanges me semble définitivement ridicule.
    Et laid.

    En ce qui concerne ce blog, pour ma part je n'y interviendrais plus après le congrès Socialiste de novembre si celui-ci est un échec et si M.Mélenchon ne se démarque pas.
    Ma " contribution" dans cette aire se finira et il sera temps de passer à autre chose.
    En attendant...

  28. 228
    4 Août dit:

    "Puisque les Français sont pour la réforme, consultons-les !"
    Par André Bellon, Président de l'Association pour une Constituante. (Clin d'oeil à JM)

    http://www.marianne2.fr/Puisque-les-Francais-sont-pour-la-reforme,-consultons-les-
    !_a89480.html

  29. 229
    4 Août dit:

    http://www.marianne2.fr/Puisque-les-Francais-sont-pour-la-reforme,
    -consultons-les-!_a89480.html

    Pénibles les liens de marianne avec les "!" !

  30. 230
    JM dit:

    Vous savez que ma spécialité tourne autour de l'Internet, et des communautés en ligne plus particulièrement.

    Et bien je me suis interrogé longtemps sur ce que vous dites (rencontrer véritablement, de visu,...), et sur les notions de présence, de réalité, de virtuel, ce genre de choses disons.
    Et j'en suis arrivé à la conclusion que si la nature de la connaissance que l'on a de l'autre n'est pas de même nature que lors d'une rencontre "de visu", il n'est pas du tout dit que la pertinence dans le jugement qu'on peut se faire de l'autre en soit moindre.
    Dans le cadre par exemples d'échanges suivis et réellement interactifs proches dans temps, on se construit une représentation de l'autre bien réelle, et s'appuyant sur des éléments détachés des apparences par exemple.
    Ce qu'il manque ici, c'est la notion de projet, qui empêche les échanges de s'aggréger, ceux ci restant disparates, et donnant lieu à une connaissance de l'autre trop souvent en pointillé.

    Sauf dans des cas simples à saisir, comme certains, ou quelques semaines d'interactions suffisent à saisir les idées structurantes, certains ressorts intimes.

    Ce n'est pas votre cas d'ailleurs. Vous êtes pour moi un mystère.

  31. 231
    JM dit:

    Oui, j'ai vu ça 4aout.
    Ce qui est marrant c'est qu'il semble lié à Anne Cécile Robert.
    J'ai été content de voir que des gens de cette nature ont la meme analyse que moi du vrai objectif à atteindre, primordial, dont dépend tout le reste : les règles à redéfinir.

  32. 232
    JM dit:

    Pour revenir sur Jennifer, car je sais qu'elle a un grand coeur et qu'elle est droite, je ne demande pas mieux que de faire un effort.

    Mais qu'elle cesse alors de rejeter toute idée qui ne rentre pas dans le cadre de ce qu'elle a appris en y projetant ses fantasmes : l'action plutôt que l'analyse, le dénigrement de tout ce qui prône la réflexion, la gauche absolue et intégriste et le rejet de tout ce qui n'intègre pas les bons mots clés, le sentiment supérieur de détenir le seul engagement qui soit, l'ouverture d'esprit vers la nouveauté et notamment l'internet et les media dont une personne faisant de la politique sérieusement ne peut se passer aujourd'hui car c'est fondamental, etc.

    J'ai bien fait l'effort moi de m'intéresser au Vénézuela de Jennifer avec intérêt car je m'étais un peu trop arrêté au Brésil, ou au PC de Max alors que les caciques de ce parti m'irritent et en y trouvant finalement des perspectives intéressantes que je peux replacer dans le contexte de mes idées (relativement, faut pas déconner non plus :), je suis définitivement contre l'appropriation collective des moyens de production telle que défendue par eux, ou cette manière de redistribuer les richesses par le "haut").

  33. 233
    H2 dit:

    @ JM

    Vos réflexions sensibles sur la question de la réalité et de la virtualité ne manquent pas de poésie même si vos propos ne visaient sans doute pas cet objectif.

    "il n’est pas du tout dit que la pertinence dans le jugement qu’on peut se faire de l’autre en soit moindre."

    Intéressante méditation. Je n'avais pas pensé à toutes ces dimensions.
    Bien d'accord avec la notion de projet qui fait défaut. Les tentatives antérieures ont échoué. Nous avons visiblement refusé de nous en saisir. L'accélération de l'actualité n'aide pas.
    Un blog est-il d'ailleurs le bon lieu pour cette tâche ?
    Question que je me pose.

  34. 234
    H2 dit:

    ...cette manière de redistribuer les richesses par le “haut”

    Précisez s'il vous plaît :

    Redistribuer les richesses par le bas ça donnerait quoi ?

  35. 235
    JM dit:

    Hum. Opposer "par le haut" à "par le bas" suppose une représentation de l'organisation sociale de type pyramidale, et c'en est fini de celà.

    Sinon, vous avez lu dans le papier de Badinter CECI : "Lors de la prochaine alternance, la gauche devra donc présenter un projet de révision constitutionnelle, soumis directement au pays par voie de référendum."
    Voilà en quoi la gauche actuelle me répugne, et même le grand Badinter sur ce coup là.
    CE N'EST PAS A CEUX QUI EXERCENT LE POUVOIR ACTUEL DE REDEFINIR LES REGLES DU JEU.
    Anne Cécile Robert a compris que c'est de là que vient TOUT le problème : la non légitimité démocratique et la non représentativité de ces gens là.

  36. 236
    H2 dit:

    @ JM

    Si je vous suis en ce qui concerne sans doute ma vision trop classique - d'ailleurs qui n'est pas dans mes visions politiques (bien au contraire) mais j'avoue que je suis pris encore dans ces schémas - en ce qui concerne l’organisation sociale de type pyramidale je veux bien des éclaircissements ces jours futurs sur la question.

    Vos propos sur le déficit de Représentativité - ne vous vexez pas JM je vous en prie - pourrait sembler dignes d'un " gauchiste " invétéré.
    Alors quoi ? A quoi pensez-vous si ce n'est à l'injection de "Proportionnelle " dans la machine à démocratie représentative ?

    Il est bien évident JM que je ne vous demande pas de me répondre dans la minute. Nous sommes bien d'accord. La conversation se poursuivra plus tard si vous le voulez bien.

  37. 237
    JM dit:

    Nous aurons l'occasion de continuer.

    Concernant cette histoire de pyramide, il commence à y avoir pas mal d'ouvrages sur le sujet, ce qui n'était pas le cas il y a 10 ans, et c'est bon signe.
    Pourquoi ne pas commencer par un rapport de politique pour débroussailler... Le Rapport du sénateur Trégouet, "Des pyramides de pouvoir aux réseaux de savoirs", qui a une bonne dizaine d"années mais pose des bases très saines et éclairées pour se réformer soi même.

    Comme vous l'avez compris, je n'aime pas du tout les postures intellectuelles des gauchistes. Mais il est vrai que quand on dit "il faut changer les règles", on peut passer pour un gauchiste, ce que je suis absolument pas...
    Mon argument est que les règles ont été perverties, selon des mécanismes complexes et à cause de jeux de forces interconnectés aux niveaux nationaux et international. Long à développer...

    Je défend l'idée que la République moderne doit évoluer au minimum dans deux directions : le mode même de désignation des représentants, les processus de feedback et de contrôle en cours d'excercice des mandats.
    La proportionnelle tel que le mot est employé habituellement est à mon sens un simple avatar d'un mode de fonctionnement des sociétés qui a atteint sa limite et génère plus d'abhérations que de qualités.

  38. 238
    Belgo4.0 dit:

    Pour en revenir au Congrès qui s'ouvre aujourd'hui,
    je pense de plus en plus qu'il est dans l'intéret du socialisme républicain (le nôtre) de voter la réforme césariste de Sarkozy.

    Le temps de la Nomenklatura des Nationaux s'accélère, bientôt peut-être ces bourgeois, ces bureaucrates, vont nous pourchasser comme des terroristes intérieurs. Nous devons les aider à se révéler tels qu'ils sont.

    Le mieux je pense est de voter à l'inverse de ce que voteront les Nationaux qui se sont emparés du PS. Ces avocats vont voter contre, pour apparaitre éternellement comme l"alternance des gentils.

    Nous n'avons pas besoin de leur régime césariste de Nationaux, d'élitistes bureaucrates, de violents, de bourgeois.
    Ce régime National s'effondrera comme le "communisme" soviétique : dans la violence et la répression.

    Il faudra bien que ce régime césariste s'effondre.

    le Belge

  39. 239
    jennifer dit:

    L'appropriation des moyens de production par le bas, cela mènerait à l'anarchie, chaque groupe local en voulant plus pour lui que le voisin.

    Penser qu'on peut contourner les organisations déjà existantes du peuple (syndicats, partis) mène au gauchisme. C'est le cas de SUD qui s'est créé comme un nouveau syndicat. Bon finalement la sauce a pris mais n'a fait qu'ajouter à la division syndicale. Bien sûr je comprends bien que la plupart des syndicats qui ont fondé SUD étaient virés par la CFDT et donc se retrouvaient dans la rue. Ils auraient pu rejoindre un autre syndicat déjà existant, par exemple la CGT concurrente, cela aurait fait les pieds à la CFDT et leur aurait sans doute donné à réfléchir avant de virer de nouvelles sections. Le gauchisme c'est: on est bien entre nous, bien au chaud et tous d'accord avec nos belles idées de gauche et pourquoi se coltiner ce qui existe déjà. Sauf ce qui existe déjà est fréquenté par beaucoup plus de gens.

    Se confronter à ce qui existe déjà et faire changer les organisations déjà existantes, les élus, les pratiques institutionnelles. Tout ce qui contourne mène à l'isolement dans sa tour d'ivoire avec ses belles idées.

  40. 240
    dudu 87 dit:

    H2, JM, Jennifer... Bonjour
    Les insultes vont-elles cesser? Je verrai à mon retour dans 8 jours. Si oui et si JM me donne quelques gages de mise en confiance, il est possible de renouer le dialogue mais "chat échaudé, craint l'eau froide"! Il y a tant de manipulateurs et d'"agents extérieurs". Désolé mais nous vivons dans ce monde, n'est-ce pas!
    En tout cas le dialogue commencé, H2 et JM, je suis demandeur tout en sachant qu'un blog a ses limites.
    Distribution par le "haut", par le "bas"? Transversalement?
    Appropriation des moyens de production? En tout cas, non aux nationalisations, j'ai déjà donné, Renault, RVI ect...
    Déficit de "représentativité"? Oui au suffrage universel, 1° condition!
    Alors Proportionnelle intégrale, ou autre mode de suffrage universel?
    En tout cas, construire une République.....républicaine, vous comprenez le sens des mots, est le 1° objectif sans fermer la porte à une évolution rapide de notre société.
    Nous pourrions faire un bout de chemin ensemble, mais je ne suis pas naif, ça ne suffira pas, l'adversaire ne se laissera pas faire et nous devrons aller plus mais le peuple sera seul juge à partir des analyses des composantes de la société présentes à ce moment-là.
    Les conditions pour ce débat: Honnêteté...Respect...Confiance...

    SINON S'ABSTENIR!
    A méditer
    A Bientôt pour voir

  41. 241
    jennifer dit:

    @H2

    Je vous cite.
    Vous avez dit : ” C’est l’impuissance de celui qui passe sa vie dans les idées et ne peut passer à l’action sauf l’action immédiate.”

    Très drôle. Vous êtes bien agréable ce soir. J’ai mes papiers pour moi et la conscience tranquille. Vous n’avez pas de leçons à me donner. Je sais ce que j’ai pu construire à mon échelle lors de l’Election Présidentielle passée. Je suis fier de ce que j’ai organisé dans un premier temps en simple citoyen avant que d’autres prennent le relais et que le besoin de réflexion personnelle après l’échec et la faillite de la Gauche dans sa pluralité ne se précise.
    Je compte cependant poursuivre la réflexion avec vous dans une ambiance plus sereine."

    Je m'excuse infiniment. J'étais furieuse hier contre les insultes de JM. D'ailleurs d'après vos posts, je sens très bien que vous êtes engagé ou que vous passez à l'action. J'ai réagi à votre appel à se rassembler demain(à savoir aujourd'hui) qui me semblait le cri dernier de l'impuissance. Mais d'ailleurs je l'avoue parfois, il faut savoir vite descendre dans la rue et réagir. Il y a des cas extrèmes dans l'histoire où cela a été nécessaire. Le dernier que j'ai à l'esprit ce sont les gens qui sont descendus dans la rue pour exiger le retour de Chavez quand il avait été fait prisonnier au moment du coup d'Etat en 2002. Ces trucs spontanés ça marche et il faut les faire.

    Je continue à vous citer " Ceci dit Jennifer ne vous prétez pas non plus si facilement à l’admonestation !"
    Plusieurs fois les gens ont dit cela dans ce blog. Je m'excuse mais ce sont mes idées et je ne vois pas en quoi cela prête à l'admonestation sinon qu'il faudrait que je m'auto censure pour faire plaisir aux lecteurs. Certaines de mes idées choquent, par exemple sur le communautarisme. Très dommage mais j'y crois vraiment, ce n'est pas pour me faire admonester. Et je n'ai pas l'intention de me taire car je pense que beaucoup d'intolérance frisant ou menant au racisme se cache derrière. Je suis farouchement antiraciste et ne supporte pas toute cette intolérance. Je pense qu'on se dirige vers une persécution contre les arabes terrible qui va bientôt ressembler aux dégats auxquels a mené l'antisémitisme. Que je sois à contre courant, ne m'empêchera pas de continuer à me battre pour ce que je crois foncièrement juste. Je pense d'ailleurs qu'un vrai internationalisme est forcément lié à une attitude antiraciste sans concession. L'islamophobie en France et de par le monde est une réalité et est liée à l'offensive bushienne de recolonisation du monde, qui heureusement échoue en Irak et en Afghanistan mais tous les discours sur les méchants musulmans barbares avec leurs femmes etc... nourrissent cela. Bien sûr je ne défends pas l'oppression des femmes musulmanes.

    L'admonestation: parfois vous m'avez reproché d'écrire avant de réfléchir. C'est possible que je l'ai fait mais je pense que ce n'est pas plus que d'autres sur ce blog. Non je pense que la vraie question c'est que mes idées ne sont pas exactement les vôtres même si très semblables sur certains sujets.

  42. 242
    dudu 87 dit:

    Jennifer
    Pas simplement ça le gauchisme!
    C'est aussi une espèce d'anti progressisme viscèrale sous couvert de revendications légitimes.
    Désolé pas le temps d'aller plus loin!

  43. 243
    jennifer dit:

    Dudu
    Je ne comprends pas trop ce que vous voulez dire par antiprogressisme... ou progressisme d'ailleurs..;

    Pour reprendre sur le communautarisme, je pense qu'une société juste et égalitaire doit permettre à chacun de vivre sa propre culture ce qui comprend le droit d'exercer son culte comme il l'entend (sauf pratiques barbares mutilantes, et punitives). Cela doit s'appliquer de façon égale à toutes les cultures et religions sans discrimination ou privilégier aucune. On ne pourra pas empêcher la France d'être une nation de plusieurs cultures, c'est accéléré dans les périodes récentes mais cela a toujours été le cas. Un pays est la rencontre de plusieurs cultures avec leur langue, coutumes etc... Je ne vois pas pourquoi il faudrait imposer l'assimilation à la culture dominante. Ca c'est Sarkozy avec son ministère de l'identité nationale.
    Il paraît que ce que je dis s'appelle le communautarisme. Alors soit! Je suis donc communautariste. Si le respect de la culture de l'autre s'appelle communautarisme, alors je le suis

  44. 244
    H2 dit:

    @ Jennifer

    OK. nous en reparlerons. Bonne journée.

    @ A Toutes / Tous

    Interessante émission sur France Culture ce matin.
    Bastien François invité est revenu sur cette fausse réforme des Institutions de la 5ème République.
    Beaucoup d'hypocrisie, et de superficiels annonces pour mieux vérouiller le système. Du grand foutage de gueule !

    Le lien ci dessous expriment ses vues :

    http://www.mediapart.fr/club/blog/bastien-francois

    Je n'ai pas trouvé encore la possibilité d'écoute de l'émission de ce matin sur France Culture. Pas disponible pour l'instant. Etrange.

    Bastien François revenait entre 8 heures 30 à 9 heure sur le faux sondage bidonné du Journal du dimanche.

    Très interessant !

    Quand on rentre dans les détails de cette reconfiguration sarkozienne de la 5ème, on se marre !
    Les propos (entre autres personnes) de Bastien François sont éloquents !

  45. 245
    dudu 87 dit:

    un dernier mot avant de partir!
    De la pédagogie...de la pédagogie...
    Pas la peine d'aller chercher le 18°, 19° siècle!
    Nous avons assez de faits et gestes sous les yeux pour étayer notre analyse!
    Les français/es veulent qu'on leur parle de vécu, de ce qu'ils vivent tous les jours!
    Alors des commentaires avec vos "tripes", avec votre vécu!

  46. 246
    H2 dit:

    Autant pour moi : Voici le lien de France Culture / Invité : Bastien François.

    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions_ete/quartiers_ete/

  47. 247
    dudu 87 dit:

    Je n'ai jamais penser que tu étais comment déjà...communautariste, Jennifer.
    Tant qu'à progressisme la définition de Wikipédia me va très bien!

  48. 248
    JM dit:

    Et elle réagit complètement à côté de la plaque une fois de plus après les échanges H2/JM.
    A ce niveau de fermeture sur soi même et ses quelques notions bien apprises, je pense qu'on peut parler d'autisme!
    Comment communiquer dans ces conditions?! Pfff.

    Un "intello" ici :
    JOSEPH E. STIGLITZ
    La fin du néolibéralisme
    http://www.lesechos.fr/info/analyses/4753592.htm?xtor=RSS-2059

  49. 249
    4 Août dit:

    Pub (pour Asse42)

    http://www.dailymotion.com/video/x64qll_pouvoir-dachat-le-contrespot_news

  50. 250
    JM dit:

    Avec les tripes (cf dudu!) MAIS AUSSI le cerveau.

    Comme a été mis fin à l'intégrisme socialiste (expériences communistes du 20e siècle), il va falloir en finir avec l'intégrisme libéral (néolibéralisme).

    Alors que nous avons hérité par la force des media "amis" combinée avec la démagogie et une opposition d'opérette d'un despote qui souhaite installer le darwinisme social en France, aboutissement d'un point du point de vue social du néolibéralisme économique, je m'interroge : ne faut il pas tout simplement dire STOP de manière fracassante, dans la mesure où les règles ont été abolies par ceux là même qui devraient les défendre?

    Le temps des synthèses et des alliances entre les meilleurs de la gauche et la droite "classiques" est peut être venu.

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive