08avr 13

Le 5 mai, marchons pour la Sixième République

Ce billet a été lu 69 609 fois.

En septembre 2011, Ségolène Royal, exprimait son indignation à propos des affaires qui impliquaient la sphère Sarkozy. Elle s’était exprimée dru et cru : « A ce stade d'accumulation d'affaires et d'atteintes graves portées à la morale publique, la seule solution, c'est un bon coup de balai à ceux qui dirigent si mal le pays, font honte à la France ». Aucune des indignations qui m’accablent ne s’exprima. Les socialistes qui pérorent sur ce mot « balai » pour en faire un épouvantail par référence aux années trente et aux fascistes, ignorent que le thème du balai était précisément le leur dans les années trente ! C’était d’ailleurs aussi celui des communistes dans les années vingt ! D’une certaine façon rien n’est donc plus banal que ce balai que l’on va voir dans la rue d’autant plus nombreux que glapissent les tartuffes : « Cachez ce balai que je ne saurais voir ». En fait ce balai n’a aucune sorte d’importance doctrinale pour nous. C’est juste une expression. Ce qui compte c’est la marche du 5 Mai. Son caractère citoyen. Son contenu : la constituante pour la VIème République. Ceux qui parlent tant du « balai » ne le font que pour ne pas parler d’autre chose. C’est-à-dire pour ne pas avoir à expliquer comment ils comptent sortir de la situation par le haut. La situation est explosive. Autant du fait de la matière accumulée que du fait du nombre d’imprudents affolés qui courent de tous côtés en faisant n’importe quoi.

Cahuzac est allé à la poubelle en passant par le même vide-ordure social et médiatique que Strauss-Kahn. Premier temps, stupeur et compréhension (exceptions faites de Marie-George Buffet, Clémentine Autain, Martine Billard et moi, personne n’évoque le viol pendant les premières heures). Puis ce sont les adieux compréhensifs avec rappel des grandes heures. Enfin c’est le lâchage et lynchage généralisé (phase : « Tout le monde savait depuis longtemps »). Cahuzac est parti avec les compliments de toute la caste pour son œuvre remarquable comme ministre alors même qu’à ce moment « tous » savaient à quoi s’en tenir sur son compte. Et même « depuis longtemps » (dixit Anne Hidalgo !). Comment ces gens font-ils pour choisir de tels responsables pour de telles fonctions alors que « tout le monde savait » et de plus « depuis longtemps » ?

Cette vidéo a été consultée 9 761 fois

Même manque d’originalité dans la façon de me traiter. Si bien que c’est cette banalité qui interroge davantage que les mots qu’elle utilise. Donc, c’est reparti. Mais ce n’est même plus original. En deux jours le grand guignol de mes détracteurs a repassé presque tous les refrains classiques de la haine de caste contre moi. D’abord les photos pourries qui sont autant de caricatures à prétention objectives : violent, méchant, sombre, grimaçant et menaçant à souhait. Ensuite le filet garni : trotskiste (tendance Lambert ce qui est une circonstance aggravante), populiste, et comme antisémite n’avait pas marché, même relayé par l’abject Attali, me voici à présent « purificateur éthique » que je ne développe pas pour ne pas vomir sur mon clavier, « petit Mussolini » et ainsi de suite. Toutes ces fortes pensées morales et modérées sont naturellement proférées par ceux qui me reprochent mes excès langage, mes « outrances », mes positions caricaturales, et ainsi de suite. Leur modération est admirable. Leur stupidité tout autant. Car chacune de ces charges s’enlisent misérablement dans des démentis qui ridiculisent leur fabricant. Passons sur « Libération » que personne ne peut plus prendre au sérieux. Chaque jour une manipulation. Après le démenti de Christian Salmon, manipulé selon la technique habituelle, le coup de grâce est donné par Edwy Plenel contre le faux « scoop du jour » sur Fabius : « Libération perd la tête: demain, il transforme en information une rumeur sur Fabius en prétendant démentir une non-information de Mediapart ». Sans commentaire. Sinon celui-ci : c’est cette équipe minable à Libération qui m’accusaient « d’escalade », de « souffler sur les braises » de « surenchère populiste ».…

Dans la série Rantanplan chef des armées, Harlem Désir a aussi émerveillé son monde. Après s’être donné le ridicule que l’on sait en m’accusant d’antisémitisme, il réédite l’indépassable numéro de l’arroseur arrosé ! D’un côté il m’accuse de donner dans le « tous pourris ». Puis il invente un référendum sur des mesures de « moralisation de la vie publique » sur des sujets tels que le « contrôle du patrimoine des élus», ou encore « l’incompatibilité entre des tâches de lobbying et la fonction d’élu ». Autant déclarer les élus « tous suspects ». Quel aigle ! Mais personne n’en a tenu compte. Ses propres portes-paroles au PS l’ont démenti. Puis le président l’a enterré. Débâcle totale ! Le chef du gouvernement devait être trop occupé à regarder les avions décoller à Nantes, raison pour laquelle personne ne sait ce qu’il pense de quoi que ce soit. Nous n’avons eu qu’à regarder couler Harlem Désir, sans avoir besoin d’user nos munitions. J’ai dit non à son référendum, une heure après il n’y avait plus de référendum. Sic transit gloria mundi !

Dans la série « les pieds dans le tapis », j’accorde aussi une palme particulière au petit génie du « Monde » qui avait cru spirituel de conclure son article « d’information » sur le référendum en Alsace par une petite giclée de fiel contre moi, comme cotisation à la bonne société. Rappelons avec jubilation ces lignes si délicates : «Mais le coup de gueule de Jean-Luc Mélenchon contre la création d’un grand conseil d’Alsace pourrait être un « plus » pour le projet dans cette région ancré à droite. » Et de citer le chef local d’EELV : « En expliquant aux alsaciens pourquoi ils doivent voter non, Mélenchon ne peut mieux faire pour la victoire du « oui », espère Jacques Fernique. » Bref moi je fais des « coups de gueule » quand j’explique pendant une heure l’unité et l’indivisibilité de la République et le sens du patriotisme républicain de gauche. Et ce pécore fait un article d’analyse quand il résume mon propos à un « coup de gueule » ! Rions ! Ces petits prétentieux en ont été pour leur frais. Les sondages donnaient 75% au « oui ». Le « non » l’a emporté justement dans le département du Haut-Rhin où je suis allé avec Pierre Laurent faire un meeting. Et bien sûr le « oui » n’a pas obtenu 25% des inscrits où que ce soit. Echec total de tous nos adversaires. Et aussi de l’extrême-droite, absente de « l’information » donnée par « Le Monde ». Pourtant c’était une occasion de rigolade. Car sur place madame Le Pen était pour le « non » mais ses troupes locales militaient pour le « oui ». Les socialistes étaient divisés dans la région et muets nationalement. Bayrou avait appelé à voter « oui ». Bien évidemment, pour la soirée électorale, sur le plateau de télé locale France 3 et les autres médias éthiques et indépendants pas un des nôtres n’étaient invités. Juste des partisans du « oui ». Tous battus. Un festival de l’entre-soi. Autant dire une préfiguration suggestive de la géographie politique en cours de formation. Une mention spéciale manipulation gagnée une fois de plus par « Libération » qui résume les positions prises sans jamais mentionner le Front de Gauche mais affirme doctement : « Tous les partis étaient divisés sauf EELV. » En oubliant juste de préciser que EELV était d’accord sur le « oui » et fut battu et le Front de Gauche était uni sur le « non » et a gagné ! Sacré « Libération ».

Mais le plus significatif c’est de voir comment le système médiatique et la propagande des socialistes protègent madame le Pen. Cherchez le communiqué du PS condamnant le silence du FN qui « savait » alors que, eux, les socialistes, sont censés « ne pas avoir su ». Cherchez la moindre dénonciation du fait que le conseiller de la madame ouvre des comptes à l’étranger et trafique sur les mines péruviennes : rien. (Les mines péruviennes…. Il n’y a pas eu une histoire sur ce sujet dans le passé ? Personne n’a de mémoire dans ce pays). En tous cas il est frappant de voir de quelle bienveillance elle bénéficie quand pour la première fois depuis tant d’années, madame Le Pen est prise personnellement dans la chaîne des connivences du système de l’argent et de l’entre-soi. Cela a une valeur extrêmement précieuse. Toutes nos hypothèses sur le sujet sont validées. La suite du comportement du FN est donc prévisible : dans cette phase de crise aigüe, ils n’iront pas plus loin que la longueur de la laisse. C’est pourquoi toute l’énergie du système se tourne contre nous et contre nous seuls. Car c’est de là et de là seulement que vient le danger pour lui.


455 commentaires à “Le 5 mai, marchons pour la Sixième République”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 [8] 9 10 »

  1. 351
    janny dit:

    D'accord avec toi (honte a bargot du balai). Je ne souhaite pas voir cet gens là qui combat des hommes des femmes et des enfants contre leurs droits.

  2. 352
    Adrien dit:

    Réponse à tous les «Grands Gogos» !
    Comment les diffuseurs d’info via les mails particuliers ne prennent pas le temps par honnêteté politique, de vérifier leurs ignobles infos. Leurs façons de diffuser avec sérieux comme les « perroquets médiatiques », ces « idiots utiles » du système, de fausses infos est très grave car elles contribuent à de la « désinformation propagandiste » xénophobe du « tous pourris », creusant ainsi la tombe de la République progressiste pour n’y laisser que friche.
    La politique c’est du très sérieux car elle est la raison même de l’évolution de notre société universelle, contrairement la raison « propagandiste politicienne » si largement répandue et qui aujourd’hui explose au grand jour. Ces adeptes font croire aux Gogos, par leurs fausses informations mensongères, qui discréditent les honnêtes élu(e)s, que ce n’est que de cette seule façon qu’ils pourront accéder aux postes d’affaires d’un pays à des fins uniquement carriéristes.
    Ils n’ont aucun programme de fond solide, étayé, dans lequel tout doit se tenir avec cohérence. Ils n’ont que des invectives en propageant la haine, le déclinisme de notre pays si puissant et marqueur de l’histoire des droits universels de l’homme.
    Mais pour un autre avenir il faut une réelle volonté politique progressiste humaniste avec pour seule conduite l’intérêt Humain dans une plus juste de répartition des richesses, par la simple logique d’équilibre entre recettes et dépenses. Mais pour cela il faut avoir une ligne d’horizon globale d’intérêt général : « Il ne peut y avoir d’épanouissement individuel dans un océan de misère »
    La finance doit être au service de l’être et non l’inverse comme cela se pratique depuis déjà trop longtemps.
    Il faut enfin qu’un bon coup de balai soit donné par tous les Humanistes Pacifiques, Républicains et Laïques pour repartir sur de solides bases d’une VIeme République Ecosociale.

  3. 353
    Victor D dit:

    Un balai, un oeillet et dans mon coeur une pensée pour la chanson grandola vila morena chanter par nos camarades au Portugal lors des manifestations et au parlement !

  4. 354
    séb44 dit:

    @Courrierlecteur et autres.
    En ce qui me concerne je n'ai pas regardé le 20h de Fr2 (propagande et désinformation). Mais pour me tenir au courant de la pensée unique, je pioche chaque jour sur le site d'Europe1 champion en la matière. Aujourd'hui, à 21h40 : "Nous manifesterons jusqu'après la promulgation !", a-t-elle affirmé, appelant même ses troupes à rejoindre les partisans de Jean-Luc Mélenchon pour sa manifestation le 5 mai contre "l'austérité et pour un grand coup de balai". Et malheureusement ça sort de la bouche de cette écervelée.

  5. 355
    Denis F dit:

    @ 355 séb44
    Victoire ! Même les écervelés on compris l'importance du 5 mai, nous serons des millions dans les rues de Paname, c'est le plus important.
    Vive la VI° république, vive la France belle et fière, le 5/5 des œillets rouges partout dans Paris.

  6. 356
    Courrierlecteur dit:

    C'est clair, la manifestation du 5 mai dérange et on peut s'attendre à des pièges comme celui-ci (.séb44 22h31) Pour le moment, l'aspect important, l'aspect positif, est que l'objet de la manifestation soit respecté. Et là, c'est une victoire comme le dit Denis F. Le problème, très prochainement, va être de canaliser les embrouilles, celle-ci et d'autres probablement, à notre avantage.

  7. 357
    wave dit:

    Bonjour Mr Mélenchon. Je suis très déçu: vous vous êtes complètement trompé. Hollande ne peut être le capitaine du pédalo, puisque c'est Mr Ayrault. Il vient de le démontrer aujourd'hui avec cette phrase: "Oui, nous sommes vent de face, ce n'est pas le moment d'oublier le cap".
    Certes, on aurait pu penser à simple réflexion de premier ministre de président Corrézien valant mieux que "la route est droite, mais la pente est forte", et presque autant que "Win, the yes needs the no to win, against the no!". Mais s'obstiner à remonter un vent de face sans le moindre changement de cap, même sans pratiquer la voile, ça devrait déjà questionner un élève de 4è sortant d'un cours de Physique. Ou bien il y aurait 2 capitaines de pédalo?
    Bon, je vous souhaite bon vent, vous qui êtes capable de le surveiller, je vous fais confiance pour garder un meilleur cap.

  8. 358
    Jean Jolly dit:

    Merci souria pour le lien, bien sûr qu'il n'y a que la mer à exploiter intelligemment pour sauvegarder l'humanité dans un court terme (à l'échelle de l'univers)... il devrait nous rester le temps nécessaire d'explorer d'autres cailloux si l'humanité le veut, sur ce coup et le reste je suis d'accord avec Jean-Luc.

  9. 359
    Yann Dantal dit:

    L'expérience de l'amérique du sud se propage à notre beau pays. Il n'est plus loin le temps comme en 1940 ou Sociaux Démocrate, UMP et Front National vont s'unir pour faire face au peuple en un flot de corruption, de vol de nos impôts...
    Dans l'ancien temps, les bonnes familles faisait un fils pour l'armée, un pour la politique, un pour l'entreprise et pour l'église. Aujourd'hui c'est toujours pareil, rien a changer à la différence près que l'église ne faisant plus presse, c'est au média que l'on se concentre...
    Uniquement un tribun dans la rue et sur la toile peut nous sauver en nous rendant le pouvoir.
    Tous à la manifestation du 5 mai, soyons le cri de l'indignation contre ce système qui devient de plus en plus oppressant pour tout ceux qui veulent apporter leur contribution à une société plus juste, plus belle, plus prospère pour tous et non pas pour quelques uns....

  10. 360
    naif dit:

    Laissez dire la Barjot, personne ne la suivra. Elle va finir par nous rendre sympathiques auprès des papy et des mamy qui lisent "Ici Paris, Détective, Nous deux, Voici, Gala, France Dimanche, Paris Turf, Télé envie, Top Chef,... et la croix, les images seulement. Faut pas rêver. Entre voter FN, dans ses pantoufles et se battre dans la rue politiquement, c'est pas le même niveau de conscience. Sauf F.Barjot. Ce qui serait plus grave c'est que C.Boutin menace d'une bombe nucléaire le 5 mai. Là ça fout les jetons. Un bon fait divers dans cette période serait pas mal non plus. Ou une guerre en Syrie! ou en Corée.

  11. 361
    bruno dit:

    B'jour à tutti.
    Lu sur le site de l'Huma ce soir au sujet des manifestations du 1er mai : la CFDT, la CFTC et l'UNSA défileront pour refuser l'austérité et encenser l'ANI (accord national interprofessionnel - "l'accord social historique"). Le titre est révélateur d'une fracture désormais affichée dans la société française. D'un côté, les jusqu'au boutiste d'une vision de la société qui ne reposerait que sur l'accompagnement de la fin d'un système injuste et moribond ; et de l'autre les recherches pour des alternatives politiques. Pas un jour sans qu'il n'y ait de surenchère dans l'incohérence, l'outrance et le mépris d'une réalité pourtant criante d'inégalités. Que ces trois syndicats affichent résolument une telle contradiction (contre l'austérité et pour l'esclavage) aurait de quoi interpeller la société. Mais voilà, en l'état, elle est comme un bateau ivre, livrée aux discours répétitifs de castes qui vivent sur le court terme, attachés à leurs privilèges. C'est là l'une des difficultés majeures à expliquer, toujours et encore, ce que porte le FdG sans détenir les vérités. D'où des interrogations sur les formes d'actions (les manifestations) que le gouvernement actuel ignore autant que le précédent. Autre sujet et non des moindres, c'est la faculté que nous aurions à tirer un trait sur cet ancien monde (sur le fond et dans la forme) en faisant abstraction des implicites anciens (les subsides pour maintenir en vie les modèles d'organisations). Sujet qui taraude le FdG à l'approche des municipales notamment. Aussi, engager le peuple sur la voie de la 6ème République passe avant tout par la conviction que nous devons nous-même revisiter en permanence notre rapport au pouvoir. C'est d'ailleurs ce qu'avait dit et répété le candidat du FdG (JL Mélenchon) durant la présidentielle "il n'y a pas de consignes".
    Bien à vous tutti

  12. 362
    jean-luc T dit:

    Balai ou pas balai le 5 mai ? Grande question qui me taraude depuis l'appel de Jean-Luc Mélenchon sur France info. Finalement en voyant et entendant tous ces éditocrates et politicards déverser ces immondices sur Jean-Luc, j'ai décidé, ce sera un balai à chiotte (désolé) pour dégager toute cette m....

  13. 363
    cincinnatus35 dit:

    Que penser de Gérard Filoche ? Ce n'est pas une question marginale puisque depuis son médiatique coup de gueule, il est invité dans tous les débats qui traitent de la nécessaire moralisation de la vie politique, encore ce soir chez Tadéï. Très bien étant donné qu'il défend des idées et des projets qui sont finalement proches des thèses du Fdg, donc il fait avancer nos idées, très bien, très bien...comme il y a quelque temps Arnaud Montebourg ou encore il y a plus longtemps Benoit Hamon et tant d'autres représentants de la gauche du PS.
    OUI mais y a quand même un léger problème, c'est que Gérard est un membre éminent du PS, qu'il ne pouvait pas ignorer la "droiture" de certains de ces collègues; et surtout qu'au final, Gérard Filoche et tous ses amis de l'aile gauche du PS Marie Noëlle Linneman et jerôme Guedj, occupent dans le débat public justement la place qui revient de droit aux représentants du Fdg. Le système d'ailleurs ne s'est pas trompé; il les invite copieusement pour animer le débat,ou pour faire croire qu'il y débat et les qualifie désormais du qualificatif "La gauche de la gauche" ce qui permet de nouveau de nous déporter à "l'extrême gauche" et en passant de nous ignorer complètement. Bien joué et la question reste de savoir si cette gauche de la gauche du PS - d'un PS qui applique toutes les mesures dénoncées par leurs camarades- a espoir de modifier la trajectoire libérale du PS, de faire passerelle avec nous. Ou bien est-ce l'idiote utile ? Je ne sais mais ce soir Gérard Filoche a clairement mis en avant une proposition phare du Fdg pendant la campagne présidentielle à savoir une échelle des salaires de 1 à 20; il l'a bien défendue en déclarant qu'elle n'était pas de lui mais de la confédération européenne des syndicats. Soit, mais ça lui aurait coûter quoi de dire que Mélenchon et le Fdg l'avaient portée dans la campagne; de faire preuve d'honneteté ne serait-ce qu'intellectuelle?

  14. 364
    Madeleine dit:

    Filoche ? Je n'ai rien à redire à ses idées. Je salue son immense travail passé et son action de militant. Je lui laisse même le droit de nous ignorer, voire de se moquer de nous, voire de nous casser, voire de rester au PS.

    Mais se joindre aux lâches qui ont fait de Cahuzac un cas particulier et un bouc émissaire ? Mais mentir effrontément en affirmant contre l'évidence que son parti est un "parti sain" ? Je suis la première à le déplorer, mais pour moi, ça y est : il est déshonoré.

  15. 365
    François dit:

    J'ai clairement vu hier soir que F Barjot appelait à défiler "avec" ou "à côté" de Mélenchon selon les communiqués. Mais impossible de savoir quelles sont ses motivations. Profiter du nombre pour revendiquer le non au mariage pour tous ou se rallier à la marche pour une 6eme ? Dans les deux cas cela promet des débordements de la part de ses émules et du coup on peut s'attendre à un comité d'accueil renforcé. Je ne sais pas ce que tout ça réserve, mais entre une droite désireuse de virer les solfériniens, une extême droite bien remontée sur la question du mariage, un Hollande attaqué sur tous les bords pour sa faiblesse et son incompétence et les possibles manoeuvres de tous pour dicréditer notre mouvement, la pression monte dans la marmite. Hollande va se sentir obligé de montrer qu'il a de la poigne et comme il a prouvé son absence de scrupules en mentant à ses électeurs, il ne nous era pas de cadeau. Je précise qu'hier soir tard sur Itv un éditorialiste jugeait Barjot trés courageuse pour son action de mobilisation. Jean luc lance l'idée d'une marche et on lui tombe dessus, une folle récupère l'idée et elle commence à passer pour courageuse. Le printemps va être chaud.

  16. 366
    spartacus dit:

    Le problème pour Filoche, même en puisant dans le programme du front de gauche, rien y fera, c'est l'image du PS qui est déshonorée. Je le vois autour de moi en distribuant tracs, parlant avec les gens, l affaire Cahuzac, c'est l'ingrédient d'une réaction physique, que nul ne peut analyser pour l'instant. Les réactions pratiques, le test le 5 mai ? ou plus tard.

  17. 367
    cogilles dit:

    Bonjour,
    Une réflexion suite a l'appel de F Barjot pour le 5 mai dont je prends connaissance ici. Je suis peut-être parano mais un gouvernement qui avance la date de débat de la loi sur le mariage pour tous d'un mois et une exaltée qui avance sa manif contre ce même mariage, avec les plus réactionnaires et appelle à rejoindre la manif pour une 6ieme république, à qui va profiter l'amalgame a votre avis ? Sans compter les débordements vu que les motivations sont diamétralement opposées. Tous ceci n'est-il pas bien orchestré et par qui ? C'est la question que je me pose.

  18. 368
    marj dit:

    Que la Barjot veuille récupérer notre mobilisation, ça ne m'étonne pas, car attention, derrière cette furie, il y a la droite et l'extrême droite et ce qui se passe actuellement est une lutte entre sortir de la crise économique et sociale par le progrès (Front de gauche) et une régression sociétale totale (droite et extrême droite).
    Le gouvernement tangue, n'a plus de crédibilité mais la droite est en embuscade et profite de la situation pour faire avancer des valeurs contre révolutionnaires, la question du mariage pour tous en est l'exemple : de plus en plus de Français sont contre, des actes homophobes se développent. La droite essaie de cristalliser la contestation là dessus comme elle le fait d'ailleurs sur le sujet de l'immigration pour éviter la question socio-économique et détourner la colère légitime du peuple.
    Bien sûr, la responsabilité de cette situation revient au gouvernement qui ne fait pas une politique de gauche et ne peut donc pas s'appuyer sur l'ensemble du peuple de gauche pour avancer, de fait il est attaqué sur la droite sans être soutenu par la majorité qui l'a élu. Mais, pour le moment, et contrairement à ce qui s'était passé en 36, les syndicats ne mobilisent pas assez pour pousser à gauche et contrecarrer le mouvement réactionnaire qui pointe. C'est pourtant ce peuple de gauche qu'il est urgent de réveiller et de pousser dans l'action, la mobilisation du 5 mai est une belle occasion de mise en mouvement.
    Cependant, ne nous y trompons pas, tout va être fait pour nous récupérer, nous ignorer ou nous caricaturer, le lavage de cerveau médiatique est permanent, puissant, sans doute beaucoup plus qu'il ne l'a jamais été.

  19. 369
    Suticos dit:

    Tout à fait d'accord avec Cincinnatus. Gérard Filoche émeut et interpelle beaucoup de monde en reprenant les idées du FdG. Qu'attend il donc pour nous rejoindre ? Que fait il dans un parti de dr'oite qui fait voter un texte scélérat qu'il combat officiellement de toutes ses forces ? Un peu de courage politique que diable. Si Filoche, Lieneman ou Guedj ont un peu de cohérence, ils franchissent le pas et c'est la digue qui nous isole qui saute.

  20. 370
    pichot mont dit:

    Quelques remarques en passant. D'abord par rapport à l'invective de Cahuzac adressée à Jean Luc lors de leur "fameux" débat : "Monsieur Mélenchon vous êtes un homme seul" se traduit par "Monsieur Mélenchon, vous n'avez pas d'amis partout où il faut dans notre belle République pourrie, soit dans la finance et les médias". Au passage on sent bien évidemment son mépris pour les citoyens, qui ne comptent pas puisque seule la finance et ses chiens de garde ont de l'importance.
    La suivante, relativement à notre actuel président de la République : tous les médias "chiens de garde" cherchent à le faire passer pour un mou et un incompétent. Loin de cela à mon avis : ses "amis" lui ont confié la rude tâche de faire passer le diktat des marchés sous un couvert pseudo socialiste. Rude tâche, car, tous médias confondus(ou presque faisons exception du Canard et Médiapart) veulent enrober l'affaire pour faire avaler la pillule au "petit" peuple, avec l'aide appuyée du FN, avec des méthodes genre "savonette". Remarquez, camarades, il a presque réussi : l'ANI pourrait être légalisé et ça c'est un truc énorme, peut-être l'essentiel de la tâche qui lui était confiée. Ce n'est pas un mauvais, FH : sous des dehors patelins il a réussi là où Sarkho n'avait pas réussi. Je vous invite à jeter un coup d'oeil sur le blog de P Jorion qui parle d'adhésion. L'adhésion étant pour lui le petit supplément d'âme qui convainc l'auditeur. P Jorion explique que le tollé général contre les mesures "d'assainissement" proposées par FH est simplement dû au fait que lui-même(FH) ne croit pas à ce qu'il dit et que donc, il ne convainc personne. Cette analyse me plaît bien et me renforce dans l'idée que FH n'est pas de gauche mais bien un agent que les marchés ont réussi à nous coller. Quand s'est opérée la conversion ? Y-at il eu seulement une conversion ? En fait, conversion ou pas, il est temps que tous les vrais socialistes encore au PS se rendent compte qu'ils ont été manipulés... depuis fort longtemps. C'est dur pour eux que de sentir "tout nus" avec un parti grignoté par la droite. Mais nous les accueillerons avec joie, surtout les militants qui, eux, sont la force vive du peuple.
    No pasaran !

  21. 371
    Michel Matain dit:

    Barjot a promis du sang. Derrière elle il y a toute l'extrème-droite la plus violente. Si réellement elle appelle à manifester le 5 mai, en même temps que nous et au même endroit, c'est pour que ça saigne. Les provocations les plus graves ne sont pas à exclure. Monsieur Valls doit prendre toutes ses responsabilités et garantir l'ordre républicain. A moins que ça ne l'arrange pour interdire toute manifestation ce jour là ? Ou bien s'il y a des incidents, le PS renverra tous les "extrèmes" dos à dos à égalité ?

  22. 372
    sergio dit:

    Je suis d'accord avec Cincinnatus35 à propos de G. Filoche, voiture-balai du PS comme d'autres responsables et caution PS de leur courant résiduel anti-hollandais. A la limite le silence de Martine Aubry et les réserves d'élus de grosses villes à appliquer la contre-réforme Peillon sont beaucoup plus utiles à la Résistance que les pantomimes des ex-montebourgiens.
    Filoche est une voiture-balai puisque comme B. Hamon récemment à la radio, il critique des mesures Ayrault, pour ensuite reprocher au PG et au FdG de ne pas participer à ce gouvernement qu'eux-mêmes fustigent pourtant.
    Leur solution serait donc, certains EELV le demandent aussi, de les rejoindre au pouvoir, afin de continuer à cautionner la casse ultra et eurocratique du pays tout en la déplorant mezzo voce en coulisse par intermittence.
    N. Belkacem sur "Mots croisés" faisait ce reproche à François Delapierre (sur "télé de gauche") : ne pas participer au "travail parlementaire " (sic) du PS (on croit rêver !).
    Ce sont en plus de redoutables écrans médiatiques - au sens de censures - puisqu'ils occupent l'espace d'intervention du FdG sur les ondes et les journaux et nous empêche du coup d'exprimer nos choix et propositions.
    (En passant bravo Jean-Luc pour la "déclaration de biens" aux médias et au public. Comme l'a écrit un ami du blog, tu oublies "le capital d'espoir, de luttes passées, de solutions présentes et de progrès que tu possèdes et redistribue à tous les citoyens". Bravo !)
    Autres embrouilleurs et enfumeurs actuels, les "anti-mariage-gay", qui voudraient jouer le rôle de la seule opposition à Hollande et mélangent les dates de manifestation à ce dessein de manipulation et enfumage. Ils rejoignent ainsi les Tartuffe du FN qui veulent paraître pour des patriotes alors qu'ils sont les plus sûrs chiens de garde du Capital barbare et du système financier international. N'ont-ils pas d'ailleurs en gros les mêmes aspirations et instincts ?

  23. 373
    JeanL dit:

    Je voudrais dire à 364 cincinnatus35 et à 369 Suticos qu'ils n'ont pas bien écouté G Filoche hier soir pour ne pas voir une différence avec nous quand il a perfidement insinué que Chavez n'était pas un démocrate puisque un référendum révocatoire n'avait pas pu le renverser ! Il reprend là tous les poncifs des media occidentaux sans essayer de les dépasser et de bien comprendre ce qu'est devenu le Venézuela, en bien comme en moins bien. Je vous conseille d'ailleurs sur ce sujet la lecture du diplo de ce mois ci.

  24. 374
    Diogene dit:

    Le Sieur Filoche nous la joue "gagnant-gagnant" : il ratisse à gauche pour le compte du PS, la larme à l'oeil, en reprenant nos idées, nos mots, jurant qu'il tente depuis toujours de faire pencher à gauche ce parti. Pour lui tout bénéfice et la conscience tranquille en plus. Si le PS s'effondre, il viendra gémir à notre porte pour poursuivre sa carrière "humaniste", si le PS se maintient, il continue avec eux, ratissant à gauche pour son Parti.
    Quand on dénonce depuis si longtemps la dérive droitière et libérale de son parti, et surtout quand existe enfin une alternative de gauche, on fait le choix des idées, pas de sa carrière. La chanson " on tente par l'intérieur de changer les choses", par l'existence même du FdG, est une posture et un calcul. Que n'a t il suivi JL ?
    J'ose espérer que la masse de nos militants est un vivier suffisant pour ne jamais avoir des Filoche candidats FdG, après l'heure comme on dit, c'est plus l'heure.
    La politique n'est pas un théâtre, et Filoche est un acteur qui en fait trop.

  25. 375
    françois dit:

    @michel matain 371
    Dos à dos à égalité hélas je crains que non. La manoeuvre de marginalisation du FdG continuera de plus belle et bien qu'aucun de nos rassemblements n'ait donné lieu jusqu'ici à des débordements, s'il y en avait le 5 mai ils nous seraient imputés sans nuances. On voit bien comment ils orientent l'opinion pour nous extrémiser, ils ne laisseront pas passer ce qui peut charger la mule un peu plus. Comme ils veulent dédiaboliser le FN c'est nous qui serons salis. Autre chose, en regardant les échauffourées d'hier soir, j'ai vu un bonnet phrygien sur un manifestant. Leurs affiches "vive le printemps Français" sont bien connotées FN par le logo et les couleurs, mais il y a écrit en gros "on ne lâche rien ". Méfiance. Par contre si l'appel de la Barjot passait en boucle hier tard sur les médias, ce matin silence radio, mais je n'ai pas l'oeil partout.

  26. 376
    JM49 dit:

    Je viens de voir l'émission où Alexis Corbière fait face à Alliot du FN. Belle prestation ! Aussi les assertion F. Barjot qui prétend manifester avec ou à côté des forces de gauches le 5 Mai sont aussi ridicules que l'assertion des journalistes dans l'émission que j'ai citée plus haut, où ils disaient que les extrêmes, puisqu'ils avaient des tas de points en commun, pourraient présenter un "front commun".
    C'est stupide ou racoleur dans les deux cas, car on ne peut allier les extrêmes. Non les extrêmes ne se touchent pas et si une partie du discours est identique - il suffit d'ouvrir les yeux et de commenter l'horreur de la situations - les solutions ne sont pas les mêmes. Dans le cas de FB un point fondamental nous oppose : nous avons soutenu le mariage pour tous. Dans le cas d'Alliot et du FN : nous n'avons pas les mêmes valeurs et fondamentalement tout nous oppose.

  27. 377
    durluche dit:

    @pichot mont 370
    En effet Hollande avait deux chantiers à faire voir cette video ; ce faisant, il s'rend coupable du déni de démocratie, un de plus, l'UMP avec le consentement par lâcheté du PS ont déja fait le coup en 2005 mais on peut voir l'action politique en générale comme étant toujours tendue vers le même but depuis un long moment, l'action politique subordonnée au fric, la possibilité d'accumulation et la crasse qui va avec n'est jamais morte, on en est peut être à moment clef de la bataille. "on va leur faire les poches". Il semblerait que si on leur faisait les poches, on pourrait trouver un beau pactole, des idées reçues qui doivent mourir, l'état ne peut pas tout, un des tenants de TINA (paix à son âme), oui ma bonne dame mais tout n'est qu'affaire de politique, une simple mesure politique d'interdiction de l'accumulation et une lutte efficace suffirait à faire de la France un nouveau modèle de développement social, juste avec une limite, un truc tout con.

  28. 378
    papinard33 dit:

    Je rejoins Michel Matain - 9h18
    Si la dame Barjot doit vrai, d'aller rejoindre la manifestation du 5 mai, c'est à dire voir se mélanger des personnes potentiellement d'extrême-droite avec des porteurs de "L'Humain d'abord", les risques de débordements voire d'affrontements sont réels. Dès lors, ne perdons pas de vue que l'objectif essentiel du PS est non tant de nous détruire que de nous réduire au silence (en revoyant tous les extrêmes dos à dos à égalité), pour qu'ainsi ne demeure que le "Il n'y a pas d'autre politique possible" entonné de nouveau par Valls il y a peu. C'est pourquoi on peut légitimement s'interroger sur la volonté réelle de ce gouvernement d'assurer l'ordre républicain lors de cette manifestation, préférant prendre le risque d'affrontements pour à la fin rafler la mise. Outre conduire les organisateurs FdG à une très grande vigilance en matière d'organisation du service d'ordre, cette interrogation est-elle fondée ou bien résulterait-elle d'une posture parano ?

  29. 379
    Saroya dit:

    Attention de ne pas reproduire dans les organes d'information du PG ce que l'on reproche aux autres ! Ainsi, sur ce blog, vous faites une mise au point ironique - "Le Monde cache la vérité à mon sujet" - un moyen d'enfoncer à nouveau le clou de la critique des médias. Soit. C'est votre blog et donc l'endroit où exprimer vos humeurs. Mais que cette notule soit reproduite sur le site du PG au même titre que des communiqués autrement plus importants sur les paradis fiscaux, la décentralisation ou la lutte à Notre-Dame-des-Landes. Au-delà même de ce que ça traduit d'idôlatrie du chef, on tombe dans le travers de la non-hiérarchisation de l'information qui est un des pires travers médiatiques.

  30. 380
    Antibrouillard69 dit:

    Jean-Luc et tous.
    Voir ou revoir sur France 2 l'émission de Tadéï, est instructif sur le fond et la forme. Gérard Filoche en parfait représentant du FdG, teinté d'un peu de Roosevelt2012, face à un adepte de Milton Friedman, l'inspirateur de la Dame de Fer et de Pinochet. Plus d'autres représentants de diverses sensibilités à Gauche. Un panel savamment étudié en fait. La caricature du Méchant, du Sauveur (illégitime, sauf à venir au FdG). Débat relativement contradictoire intéressant et à même de capter des "cibles" à Gauche (la vraie). Le but ? Donner espoir à des indécis sincères, au PS, à ses sympathisants et aux indécis de chez nous.
    Dans la même veine, cela explique l'existence de journaux comme Libé, L'OBs. Ceux-ci sont la pour prendre des parts de marché des "sympathisants de Gauche". Donner bonne conscience à ceux qui culpabilisent un peu et n'assument pas(...).
    Tout l'enjeu est là : Le socle commun consensuel de Gauche. Je vous laisse déduire vous-même.
    Le vote utile pour contrer l'extrême-droite, ils nous l'ont déjà fait, le vote utile contre l'extrême-Gauche pas encore, mais cela ne saurait tarder. Soyez raisonnables etc.
    Nous menons aussi un combat contre des sophistes soucieux de leur intérêt de classe, et de fait à la solde de la finance, et il faut bien aller aussi sur ce terrain qu'ils nous imposent et pas le contraire. Le tigre n'a pas peur de se faire tirer la moustache, comme disait Jean-Luc, eux ils ont peur du balai.
    Amitié à tous

  31. 381
    Lilly54 dit:

    Bonjour Amis,
    J'admire votre sang-froid à l'annonce de l'arrivée de Barjot et ses Guds à notre manif du 5 mai. En ce qui me concerne, je suis glacée d'effroi et je me pose certaines questions. J'espère qu'ici je trouverai un peu de sérénité et de réponses. Voyez. Ils utilisent nos marques de reconnaissance, nos slogans, nos signes, nos musiques et maintenant notre 5 mai. Je pense qu'il s'agit d'une embrouille gigantesque, que ces gens sont le bras droit armé de la droite et des libéraux et que le GUD va leur servir pour la violence. Alors, une autre question me taraude : les médias passent en boucle leurs discours de haine, leur appel au sang et sans aucun commentaire autre que les sourires complices et béats des éditocrasses qui pourraient au moins s'étonner d'un tel vocabulaire dans la bouche de gens qui prient. Qui manipule ces gens ? Ils commettent des actes de violence en toute impunité sur des homosexuels. Que fait Valls ? C'est nous qui sommes visés. Ils feront tout pour que notre 5 mai n'ait pas lieu et sont prêts à tout pour en faire une journée de violence dont ils nous feront porter la responsabilité. Nous ne devons pas renoncer mais comment éviter ce piège à la ficelle si grosse ?

  32. 382
    breteau jean claude dit:

    En voilà une idée qu'elle est bonne, demander aux chiens de garde leur patrimoine, mais ce n'est pas possible, la transparence à des limites et ils ne pourraient pas tous dire que c'est l'héritage d'une vieille tante. Pourtant dans ce métier ou la règle devient la précarité, le train de vie de certains est... étonnant.
    Filoche et compagnie, c'est l'alibi du PS, leur rôle peu glorieux c'est de faire un contre feu,de plus en plus lamentable vu l'évolution du parti solférinien, à qui profite leur duplicité, certainement pas au développement d'un front large et populaire, c'est bien la bourgeoisie qui en profite, ils sont du mauvais coté, telle est la réalité objective.

  33. 383
    françois dit:

    Quelles que soient nos analyses sur les menaces qui planent sur le 5 mai, nous sommes d'accord sur le fait qu'il va falloir se méfier. Ce qui pose la question sur nos capacités à encadrer cette marche. Si les camarades chargés de la sécurité veulent recruter (et s'ils le jugent nécessaire) pourquoi ne pas lancer un appel afin que des bénévoles se joignent à eux ?

  34. 384
    Vigilance-41 dit:

    @Michel Matain371, françois373, papinard374
    vos alertes ont tout mon soutien.
    Quand l'extrème droite va dans la rue, la provocation n'est jamais loin, mais jamais pour la République. Cette appel à rejoindre La marche pour la 6eme République n'a pour but que de les pervertir (la marche et la République), tout en offrant au gouvernement, par leurs provocations que les médias minimiseront, l'occasion de montrer sa force de répression tout en nous discréditant. Tout cela me rappelle étrangement (?) les jours qui précédèrent le 13 mai 1958 en Algérie.
    @naif361 et tous
    Rassurant, mais plus que naïf d'espérer que ne bougeront pas ceux qui votent FN en pantoufles. Mépriser la force d'entrainement de nos adversaires est toujours contreproductif.
    Vigilance.

  35. 385
    vert pomme dit:

    Il faut toujours du courage pour aller manifester contre un système un gouvernement. Il n'y a pas de manifs sans risque. Ne serait-ce qu'à cause des provocations qui peuvent se produire partout mais surtout en queue de manif. Evidemment ils savent que le rapport au nombre est essentiel. Plus nous serons nombreux plus les fafs paraitront ridicules. D'ailleurs devant le nombre je ne les ai jamais vu s'y risquer. Tabasser un pauvre homo isolé ou un pauvre basané ou un pauvre SDF, ça oui ils savent faire. Leurs actes de violence ne sont pas bien glorieux ! Faire un service d'ordre, oui, de toutes façons il en faudra un. Mais faut pas non plus faire peur aux familles. Nous sommes encore loin du 5. Pas de panique nous verrons bien. Pas question de laisser tomber. L'ANI va être votée c'est trop grave. La panique qui semble s'emparer de nos rangs (anciens du programme commun) m’inquiète davantage. C'est tout un système qui s'effondre et la vague est profonde. Mais là aussi question de rapport de forces. Les militants ne sont pas le peuple. C'est lui qui va avoir la parole. Et c'est dans ce sens qu'il faudra intervenir et aussi pour montrer ses muscles au gouvernement. JL peut-être ?

  36. 386
    vm dit:

    Salut les amis. Ça sent la provoc à plein nez, façon 1934. Il faut évidemment refuser aux illuminés manipulés par la droite et le FN de marcher avec nous, et tout faire pour empêcher l'amalgame. Nous avons encore le temps de riposter.
    A l'intention de G.Filoche et de ses amis, qui ne veulent pas reconnaître qu'ils se trompent, voici une contribution de Frédéric Lordon qui tombe à pic.

  37. 387
    jprissoan (69) dit:

    Je suis d'accord avec Lilly54 10h46.
    Les fous de dieu veulent organiser une espèce de février 34. Gigantesque méli-mélo idéologique et politique, vaste tous-pourris avec pour cible unique : la république et la démocratie. Les médias vont tout mélanger la Frigide va se réchauffer. le FdG sera mêlé à toute cette magouille. Je propose, simple suggestion, qu'on en revienne à une idée déjà lancée, une manif éclatée. Paris, Lyon, Lille, Marseille, Nantes, Toulouse, etc. 8 à 10 grandes villes métropoles.
    Quant à la manif du 1er mai lancée par la CFDT et l'UNSA, c'est clair à mes yeux. Ces deux syndicats sont les courroies de transmission du PS (notez que le 9 avril, contre l'ANI dans le Nord-Pas de calais, aucune union locale FO n'a appelé à la manif, exceptée celle de Boulogne). Le PS verrouille tout.

  38. 388
    teresa dit:

    le but Barjot et Cie, c'est de nous déstabiliser pour affaiblir la manif du 5 Mai et que eux soient les 1ers de cette Manifestation ! Les médias auront de quoi ragoter. C'est prévu pour et doit soulager ce gouvernement PS sain comme le reconnaît son ami Filoche ! Comme la manif s'annonce importante, Barjot et Cie diront que c'est la leur et nous pourrons dire que c'est la nôtre, car le rouge couvrira le bleu marine. Les blancs PS qui viendront essaieront de se mettre devant pour la récupération, comme d'hab. !
    Le Peuple est souverainement réveillé !

  39. 389
    sergio dit:

    Je te rassure jprissoan, de nombreux hiérarques de la CGY ou de la FSU ont su en leur temps bien noyauter les mobilisations populaires massives contre la réforme réac de la retraite sous Chirac ou sous Sarko, et j'en passe.
    Donc, évitons les guéguerres entre syndiqués, il y a assez déjà de luttes à mener et d'énergie à dépenser comme ça en ce moment. l'essentiel est l'union des confédés contre l'ANI et pour un 1er Mai contre la casse des salariés,des précaires et de la République.
    Pour l'enfumage PS (nous l'aile gauche du PS on reproche au PG et au FdG de ne pas participer au gouvernement Ayrault comme si le FdG allait travailler contre ses convictions profondes et pour les banksters ?) et l'enfumage FN-UMP (nous Barjot et Le Pen, on veut restaurer l'ordre ancien comme si cela rejoignait "l'Humain d'abord" qui en est la réplique inverse), nous assistons au travail de chiens de garde du Capital relayé par les médias.
    Je suis d'accord avec vert pomme quant au succès des familles et des Résistants du 5 Mai face à l'éventuelle tentative de groupuscules facho-cathos manipulés d'ailleurs par on ne sait qui. Les relations entre milieux d'affaires et politiques, financiers et mafieux sont tout à fait évidentes : identité de méthodes, d'idéologie archaïque et d'instincts bestiaux.

  40. 390
    Courrierlecteur dit:

    En pleine tempête Cahuzac, le Pédalo donne des signes de détresse. Marine, la bouée de secours du PS coule à pic, elle aussi, emportée dans un maelström de discrédit. S'il ne reste qu'une Barge lancée précipitamment pour faire diversion, parasiter la contestation, tirer le Pédalo du naufrage, n'est-ce pas bon signe? Ils en sont là! Réduis à se raccrocher à un bateau ivre prêt à partir dans tous les sens.
    Comment croire que cette Barge va pouvoir mener du monde en bateau? Elle n'a pas l'envergure. Elle marche au grè du vent. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'en méfier, mais que la solution est peut-être de la canaliser en gardant toujours le cap de l'objet de la manifestation du 5 mai: la République! La Sixième!
    Si le Gouvernement en est là, à nous balancer une Barge pour entraver notre marche, il prend le risque énorme d'amplifier la contestation et d'accélérer son naufrage.

  41. 391
    jeff dit:

    Manif éclatée ou manif au centre de la France, Clermont-Ferrand ou Lyon ou Bourges. Cela permettrait à plus de manifestants de pouvoir se déplacer ce n'est qu'une idée.

  42. 392
    DAVID JV dit:

    @ tous
    Je viens d'achever la lecture du dernier article de F. Lordon sur son blog du diplo. C'est énorme et c'est un réel soutien et appel à venir balayer à Paris le 5 mai. Quelle analyse fine, pertinente, percutante quoi qu'un peu académique et soutenue parfois, bon, c'est du Lordon hein ! Juste un mot énoorme ! à diffuser impérativement. F. Lordon "sort du bois" aujourd'hui et prend très clairement parti pour notre initiative d'une grande marche pour une constituante, il se mouille si j'ose dire et critique fortement les tenants de la bonne société médiatique et politique pour leur mépris pour toute forme de violence (sortir dans la rue avec des balais) pendant que dans le même temps, un chômeur qui s'immole devant le pôle emploi ne les affole pas plus que ça. Le buzz d'un jour. On tient le bon bout, Lordon est une figure importante des économistes hétérodoxes. Pour bien décrypter la nov'langue qui sévit partout aujourd'hui, il est désormais grand temps que nous disposions d'une arme de poids : un dictionnaire pour traduire le discours politique ambiant. Quand il ne reste que la rue et que les institutions du système sont totalement démissionnaires, c'est un devoir civique de sortir, nous retrouver et faire monter la pression d'un cran !
    On lâche rien ! Qu'ils s'en aillent tous ! Résistance.

  43. 393
    bruno dit:

    B'jour à tutti,
    @ sergio
    Que la CGT et la FSU aient noyauté un temps leurs militants/adhérents, n'a rien à voir avec la déclaration d'amour au néolibéralisme que chantent en choeur la CFDT, la CFTC et l'UNSA (il faut quand même le faire, manifester le 1er mai contre l'austérité et pour l'ANI ?). Il faut pour le coup admettre que ce réalisme là (le réformisme syndical en l'occurrence, qui est à l'identique du réformisme politique dominant-recentrage du PS à droite), s'affiche désormais comme tel. C'est au moins une clarification qui nous permet (moi qui suis conjointement militant syndical et militant au FdG) d'affirmer que nos idées et nos postures sont réellement de gauche. Faire l'impasse sur le virage pris par ces syndicats, reviendrait à reconduire l'idée ad vitam eternam que sans eux, c'est à dire sans l'accompagnement aux politiques de déréglementation continu de l'Etat et du tissu social, nous n'aurions point de salut. Moi ça ne me gêne aucunement d'affirmer que le PS, comme la CFDT, la CFTC et l'UNSA sont désormais porteurs de valeurs libérales (au sens économique du terme), donc du capital.
    Bien à vous tutti

  44. 394
    sergio dit:

    @ bruno
    Bien sûr, je ne répondais pas au premier constat de jprissoan-388 concernant le clivage entre les directions de syndicats jaunes qui accompagnent les contre-réformes réacs des libéraux, du medef et des commissaires européens et les syndicats progressistes courageux qui les combattent comme SUD, FO-CGT et la CGT par exemple.
    Je réagissais à la deuxième info qui peut nuire à l'unité des confédérations progressistes le 1er Mai entre autres. Que des U.L. de FO du Nord-Pas-de-Calais par exemple n'appellent pas à une manif me semble une info sans intérêt et contre-productive en ce moment ; elle pourrait être en plus gentiment retournée si on rappelait des actions nationales cette fois auxquelles des B.N. et S.N. n'ont pas su répondre à une époque et qui nous coûtent aujourd'hui beaucoup beaucoup plus cher. Donc, on enterre la hache de guerre désuette entre les centrales progressistes et on œuvre pour l'Union contre l'ANI et les vendus au Capital.
    Me comprends-tu ?
    Sinon, bon w.e. à tous !

  45. 395
    Empathie dit:

    Jean Luc invité ce matin de "La voix est libre" sur F3 Languedoc Roussillon

  46. 396
    jo5k dit:

    Très mauvaise affaire que cette incursion de Barjot et consorts. Il faut en attendre tous les pires amalgames, et brouillage total du contenu et des messages portés par le mouvement du 5 mai, que nos amis médias orchestreront avec le zèle qu'on leur connaît.
    D'accord avec Cogilles 368 13/04 (et d'autres). Télescopage très probablement délibéré, entre précipitation inopinée du passage de la loi mariage pour tous, pour bien exciter les antis et susciter du spectaculaire, et mouvement du 5 mai dont l'ampleur pressentie fait peur, sur fond de scandales et de passage de l'ANI non médiatisé pour le coup. Comme tout cela va bien dans le même sens.
    Il semblerait qu'une phase de "résistance" a commencé, où la bataille se joue et très durement, sur les fronts de communication puisque nous ne sommes dans une période électorale. Détricoter ce qui se prépare, mettre dans le même tonneau tous les mécontents, tous les extrêmes, et opacifier les revendications argumentées et contreproposition du FdG, cela sera épuisant et compliqué si on s'en tient à une contre-communication, portée par JL Mélenchon comme toujours.
    Donc il faut du spectaculaire pour imposer sans conteste un démarquage. Par exemple repousser avec éclat médiatique cette manif à une date ultérieure (ne hurlez pas c'est ce qui me vient à l'esprit) ou soyons fous, on accepte les manifestants de Barjot à défiler dans les rangs du FdG à condition de leur en faire signer un par un l'adhésion à l'un de ses composants.
    Résistance et courage. Quand on se bat on donne des coups mais on en prend encore plus.

  47. 397
    Nicks dit:

    Je suis d'accord avec jo5k. Il va falloir rapidement faire une manoeuvre tactique pour éliminer l'éventuelle participation des réacs à notre manifestation. La date est finalement peu importante en tant que symbole. En revanche, chacun sait à quel point il est aujourd'hui obligatoire de planifier à l'avance ses déplacements pour éviter de payer au prix fort. Il faut donc que nous réagissions vite, si toutefois l'appel de Barjot est vérifié.

  48. 398
    jeff dit:

    J'ai entendu au journal de France 2 a 13h que c'etait le 5 mai pour le mariage pour tous.
    Sur l'accord de flexisecurité, une analyse sans concessions d'Olivier Delamarche, vidéo du 15/01/2013 à écouter c'est vers la fin de l'intervention. Surprenant. Il avait annoncé ce qui c'est passé à Chypre le 24 juillet 2012, vidéo BFM bussines.

  49. 399
    Guy-Yves Ganier d'Emilion dit:

    Loin d'être une simple réac fofolle, F. Barjot est issue d'une équipe de vieux pros de la communication politique qui ont mangé à pas mal de râteliers, de l'extrême droite à la gauche institutionnelle. Ces spécialistes de la provocation et du pastiche (Jalons, Karl Zéro, etc.) excellent à capter les codes pour les tourner en dérision. Et pourquoi pas imaginer qu'elle est en service commandé.

  50. 400
    pichot mont dit:

    Merci @ Durluche 378, la vidéo est remarquable et les journalistes qui l'ont menée ont fait oeuvre de salubrité.
    @tous
    Au delà de toutes les analyses que nous pouvons faire, et même quand on connait le système, on est plus que surpris de la clarté des marchés. A tous ceux que la curiosité pousse à savoir, je renvoie au post 378 du camarade Durluche. C'est du pain béni et c'est une information à montrer dans nos cercles ou comités locaux du PG. C'est un bijou politique à montrer à tous les hésitants du PS, à tout quiconque s'intéresse à ce qui se passe. Pour aller vite, je résume : 1° François Hollande obéit aux marchés et prétend, pour donner le change, qu'il a gagné une pseudo renégociation du traité - 2° Il résiste et fait la politique annoncée - les marchés le cassent - De toute façon les marchés gagnent. La seule chose qui leur fait peur c'est les gens dans la rue. Bon, maintenant tout est clair, ce n'est pas la peine de s'embarasser de détails, pas d'hésitation à avoir : mobilisation.
    Mais attention : leurs chiens de garde veillent. Le GUD est là, bien présent soit pour saboter la manif du 5 Mai soit pour en retirer les fruits pour le FN. Aujourd'hui la seule bataille qui vaille, c'est donc contre le FN. Ne pas se faire déborder et préparer - oui cela va bien nous occuper mais il n'y aura pas de point d'appui avant longtemps si nous loupons la manoeuvre - des manifestations sur le même thème les dimanches suivants dans toutes les villes de France. Jusqu'où ira-t-on dans ce sens ? Car les solfériniens, sont tout aussi conscients que nous de la réalité de la situation et continuent à enfumer tous azimuths, aidés qu'il sont par les médias. Mettons l'accent sur une constituante, en expliquant bien sa nature = déboucher vers une nouvelle République, la VIème. J'ai l'impression que beaucoup des pièces se mettent en place dans le puzzle bien que nous ne soyons pas au bout de nos peines.
    Fraternellement.

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 [8] 9 10 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive