26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 719 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1127 »

  1. 201
    Red@rt (13) dit:

    Avez vous un remède?
    Depuis quelques temps, je me réveille régulièrement avec l'air de l'internationale en tête. Je la fredonne ou la siffle sans même m'en rendre compte. Un proche ami, lecteur de ce blog qui se reconnaitra peut-être, est atteint de la même maladie. Et les jours ou je suis d'humeur festive, il me vient à fredonner machinalement "On lâche rien!". Que Mais que pouvons nous faire?

  2. 202
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    154@penoel robert dit:27 mars 2012 à 9h46
    Pour information pendant "la guerre d'Algérie" en DBFM tous nos radios étaient et parlaient le Breton alors oui pour conserver, et même développer cette langue bien de chez nous comme exceptionnelle mais ne pas faire d'une exception "la" base

    164@Resistance 51 dit:27 mars 2012 à 10h29Jean-Luc, je suis convaincu qu'il faut prioritairement être très clair sur le fait que le Front de Gauche ne participera pas au futur gouvernement FH. Le vote utile est une notion devenue clairement érronée pour beaucoup d'électeurs.
    Rassurez vous l'ami il n'y aura pas de gouvernement de FH car nous allons gagner et si ce n'est pas le cas, c'est Sarko qui repasse ! le seul vote utile c'est nous FdG
    et pour la question posée par le message 148 concernant Linux je suis d'accord pour favoriser à l'école ce logiciel libre et gratuit ! je m'en sers depuis plusieurs années et je n'utilise jamais de logiciel antivirus ! et pourtant je surf dans des endroits pas toujours "propres" hé oui on a tous des défauts !
    Enfin pour reprendre les regrets de Jean-Luc Mélenchon pour cette dépense exagérée que la situation l'a obligé à faire, il faut que dans notre sixième République, nous demandions à l'Espagne de garder ses légumes qui sortent quinze jours avant les nôtres et qui bouffent des tonnes de GO pour venir chez nous et en échange nous leur demanderons de faire des centrales électriques solaires que nous achèterons pour alimenter tout le sud ouest en remplacement de notre électricité de la centrale atomique de la Gironde ! l'Europe ça peut être ça aussi !

  3. 203
    claude bronchart dit:

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je serai à Lille ce soir. Je voterai pour le candidat du Front de gauche au premier tour de la présidentielle et des législatives. et aussi au second tour pour le me^me FdG,mais je ne voterai pas par désistement républicain pour d'autres candidats. Le programme de ces autres se ressemble trop. Je n'ai pas envie de répéter l'histoire et nous sommes au seuil de la 6 ième Republique!
    La seule possibilité de construire le futur pour nos descendants c'est de pousser toujours le FdG vers la majorité relative,même si cela doit durer qq années de plus.
    Pour info,je viens d'apprendre qu'un membre de ma famille qui a voté NS en 2007 votera FdG en 2012! Maintenant j'espère faire déplacer une ou deux voix PS vers nous. A ce soir!

  4. 204
    Lydia dit:

    Merci monsieur Mélenchon.
    La politique, ce n'est pas si compliquer que çà, finalement ! Juste du bon sens. J'ai attendu d'avoir 52 ans pour vivre un meeting et quel meeting ! Celui de la Bastille.
    Quel plaisir de vous lire, relire et tout naturellement de faire l’écho.
    J'ai toujours voté contre des idées ou pour les moins pires. Je vais enfin voter pour !
    A bientôt à Toulouse.
    Prenez bien soin de vous.

  5. 205
    Gilbert La Porte dit:

    @geneviève 116
    Pour virer Sarko, on peut aussi voter Front de gauche. Le PS a échoué en 95 (soit, le pays avait peut-être besoin d'alternance après plusieurs années de gauche caviar), en 2002 et en 2007. Je ne vois pas là la démonstration du vote utile. C'est plutôt la preuve d'un vote nuisible (ou utile pour l'ump). Ouvrez les yeux ! Le peuple de gauche est rassemblé au Front de gauche et ne peut gagner que si vous, femme de gauche je suppose, abandonniez un peu votre camisole du social-libéralisme.

  6. 206
    Michel Berdagué dit:

    A 11 h15 Inauguration de la Place Louis Aragon, quai Bourbon en dialectique à Paris 4ième en proue et Ouest de l'Ile St Louis en forme de M, la présence d'Aurélien, du Paysan de Paris et des Communistes avec les poésies et chant de Bernard Lavilliers qui en clôture a,en poête,déclaré toutes les attentes du joli Mois de Mai à venir.
    Il était temps de reconnaître Aragon comme un des plus grands sans oublier Elsa comme toujours non mise en avant comme beaucoup de Femmes dans ce patriarcat à dépasser culturellement
    Anne Hildago toujours resplendissante sous un soleil où les bourgeons se font timides mais mois de Mai à fleurir en rouge écarlate, Anne très proche de Nous et certainement en avenir une grande responsabilité à Paris.
    A 10h30 à l'Usine Planification écologique et réindustrialisation ,Aragon à l'Usine du Front de Gauche aux Lilas...

  7. 207
    renault sophie dit:

    "Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine."

    Camarade tu dois dormir ! Tu ne t'appartiens plus jusqu'à la fin de cette campagne électorale. Mais qu'est-ce que fabrique le staff ?! Ajoute un-e coach du sommeil b****l !

  8. 208
    christine dit:

    bonjour a tous
    cela fait bien longtemps que je ne m’intéressais plus à la politique car je pensais que les grands changements ne pourraient venir que de la base. J'essaye donc dans mon quotidien d’être au plus près de mes aspirations à un monde plus juste et plus solidaire en prenant soin de toutes les rencontre que la vie m'offre...et çela n'est pas si facile qu'on le pense! Cela demande un grand travail sur soi,mais que je fais avec joie et enthousiasme car je le sent nécessaire pour pouvoir construire un monde meilleur que celui dans lequel nous vivons.
    C'est donc par l’intermédiaire de mon frère que j'ai pus rencontrer Jean-Luc Mélenchon qui, m'a-t-il dit, l'avait réconcilier avec la politique.J'ai donc regardée quelques émissions sur internet, et ce que j'ai entendu dans ses discours et dans l'énergie qui se dégage de sa personne m'a vraiment troublée! Serait-t-il encore possible d'entendre la parole du coeur dans les médiats? (J'ai jetée ma télévision il y à 20 ans pour ces raisons, ne lis les journaux ni n'écoute la radio,pour cause de très grande sensibilitée aux parasites!) Alors tous les espoirs sont possibles! Merci monsieur Mélanchon pour votre Humanisme si grand et votre sensibilitée si belle. Avec vous j'ose à nouveau espérer en une Humanitée plus juste et aux grands changements qui deviennent si urgemment nécessaires.Si les politiciens ne les mettent en place rapidement, le chaos n'est semble-t-il pas loin...et pas qu'en France.Le nouveau monde est déjà en marche et de gré ou de force nous y arriverons.Alors si des gens de pouvoir comme vous arrivent tant qu'il en est encore temps j'ai bon espoir que ces changement puissent se faire sans trop de douleurs pour le monde entier!
    En vous remerciant pour votre courage et votre grandeur...

  9. 209
    Gilbert La Porte dit:

    @Patricia Donars 189
    Vous avez raison de souligner que nous avons un tribun doublé d'un homme à la stature d'un homme d’État, en la personne de Jean-Luc.

    Quelqu'un disait sur ce fil de discussion que l'effet 2005 est en train de se reproduire en ce moment : les médias regardent le doigt quand le sage montre la lune. Ce n'est pas grave, au contraire, la surprise ne sera que plus grande, que plus joyeuse le 22 au soir. Car voyez-vous, quoique initialement (début des années 10) entouré de gens de droite ou socio-libéraux, je peux vous assurer que le FdG et son programme l'humain d'abord gagne du terrain autour de moi.

    A La Réunion, même Jean-Luc semblait surpris d'entendre la clameur qui a accueilli sa formule "qu'ils s'en aillent tous". A mes côtés, des participants l'ont même décliné en version originale (que se vayan todos, bien sûr !). Il a d'ailleurs renvoyé à la salle que cette clameur valait toutes les grèves ou manifestations dans la rue (je retranscris de manière approximative).

    C'est pour dire que le Front de gauche est en prise directe avec le peuple ; pas besoin d'être relayé par les médiacrates.

  10. 210
    etienne dit:

    @ tous
    j'espere que la vidéo de Toulouse et Montauban ne sera pas diffusée;on peut juste regreter que le lynchage de kadaphi soit passé en boucle sur tous les médias.....

  11. 211
    Patricia Donars dit:

    Red@rt13, moi pareil !

  12. 212
    naif dit:

    Antraigues à 11h00
    "je suis droguée au Mélenchon...". Je suis addict...

    PORTEZ DES ECHARPES ou de lacets, des fleurs, des insignes ROUGE.

    Ce matin sur France inter (7/9), M.Aubry à qui on a posé la question du risque Mélenchon (12000 prévus à Lille ce soir) a répondu qu'on en été pas là, et que le problème n'était pas d'être à gauche ou plus à gauche mais d'être en capacité de gérer le pays. Si ça ne ressemble pas à la faute de Jospin ("je ne porte pas un programme socialiste") je ne m'y connait pas.

    A 13h10 sur canal, le Bayrouiste Domenach a montré JL faisant de la mobylette en affirmant qu'il n'irait pas loin. Puis en statue de bronze, à la place de celle existante, au sommet de la Bastille tenant une faucille et un marteau. Bien sûr avec la gueule inquisitrice. Sur canal, c'est la seule info disponible sur cette marche inédite, qui date d'une semaine. Avant, ça me faisait pleurer, à présent cela me rend heureux, je dis bien heureux. Qu'il continuent, ces belles personnes d'apparences, je dirais catholiques ou presque. Qu'Ils tendent même l'autre joue, ces masos du commentaires, nous avons la main caline. (respect de charte du blog).

  13. 213
    limousin dit:

    Une de vos forces, M. Mélenchon est d'utiliser le moins possible la puissance des symboles; les constructions idéologiques et leurs déclinaisons mercantiles, notamment clientélistes à tous les niveaux des échelles sociales ont causé tant de tort à la confiance qu'un être humain peut accorder, à la chaleur familialedans laquelle il apprend à vivre et surtout à aimer vivre. J'ai 40 ans, toujours voté et toujours à gauche, sauf C.Boutin en 2002, sinon, Laguillier puis P.S.
    Je suis croyant et votre présence ainsi que le discernement accompagné de la précision et de la pédagogie qui donnent de l'écho aux messages salutaires que vous adressez à vos auditeurs me montre qu'il existe aussi des miracles en politique.Vos prises de paroles encouragent les initiatives; le combat, on en parle à peine, tellement on le sent s'approcher. Pas de peur, juste la volonté d'être au rendez-vous de ses responsabilités, d'être à la hauteur, Nous serons nombreux à nous souvenir des thèmes que vous avez abordés et comment vous avez ouvert la reflexion. Je vous souhaite président et si les sondages ne confirme pas cette attente, je ne suis pas résigné, mais comme vous savez le faire, encouragé à être vigilant et humain dans les décisions qui se présenteront à moi comme à chacun face aux couleuvres enrobées de chocolat qui nous attendent avec l'un des deux "favoris", si la fatalité nous les impose.
    Vous avez mentionné, donc, votre empreinte carbone (conscience et responsabilité) et cela a suffi, car nous savons tous que beaucoup d'avions volent chaque jour (pas toujours pleins) et que votre travail est bénéfique.
    Bon courage, reposez-vous et comptez sur nous.

  14. 214
    Ingo dit:

    Clémentine Autain à Canal+ (petit journal très plutôt horrible) : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html

    Ce soir 19h00 à Lille, tous...!

  15. 215
    Marie dit:

    Le service public de la radio de la République bat des records.
    Je ne peux m'empêcher de vous livrer la dernière perle de France-Culture à son journal de ce jour de 12h30.
    Les décisions du vote des français sont arrêtées. Sous entendu il ne faut surtout pas bouger, ne pas perdre son énergie les jeux sont faits. Point, point
    Je traduis au contraire qu'il faut partout décupler d'efforts, d'initiatives.
    C'est vrai aussi que je veux dire à J.L.Melenchon qu'il se préserve car l'engagement va se durcir.
    Mais chaque jour, chaque action, chaque déclaration, chaque argumentation dégage de nouvelles potentialités en faveur du Front de Gauche.
    Merci M. Mélenchon

  16. 216
    Red Lion dit:

    @ françois - 27 mars 2012 à 9h33
    Ne demande pas pardon !
    Au contraire, je te remercie de m'avoir donné envie de surenchérir en alexandrin...

    "Nous sommes très nombreux à jouer de nos proses
    Pour porter notre espoir de voir changer les choses.
    Nos coeurs étaient déçus de voir la rose fanée
    Mais, au jardin des mots une autre fleur est née !

    Chaque jour, elle rougit à mesure qu'on l'arrose
    Et émerge du gazon que les médias imposent.
    Elle se dresse avec force et libère toute l'essence,
    Des teintes carmins au parfum de résistance !"

  17. 217
    Charles dit:

    Sur TF1 à l'instant: "l'histoire de la chanson: le temps des cerises! Étonnant!
    Petit segment sur la commune" sur France 2 pas un mot sur le Fdg, et plus drôle encore, un "expert"dit que Toulouse, les électeurs s'en foutent, il veulent du débat sur le chômage, le pouvoir d'achat, l'éducation... Et la chaine, qui vient de consacrer encore 8 minutes sur Toulouse et les tueries, poursuit son journal avec son mini segment (3 minutes) sur les brèves de campagne, c'est à dire les petites phrases, zappe du coup le FdG qui n'en a pas lancé, puis enchaine immédiatement sur les faits divers, DSK et co. jusqu'au bout du journal!
    Au passage, très bonne prestation de Clémentine sur Europe 1, quelques frayeurs, mais elle est très bien retombée sur ses pattes à chaque fois, le métier rentre, Chapeau Clémentine!
    Clémentine Autain:Le vote utile nous casse les urnes!

  18. 218
    isabelle dit:

    à Red@rt 203

    et oui il n'y a pas de remède ! je chantonne l'internationnale toute la journée
    je me trouvais au pied du podium où chantait KM " on ne lâche rien "à la bastille et le poing levé je chantais avec la foule. Je suis retraitée et une dame parisienne retraitée comme moi et PS " en mutation", ébahie m'a questionnée sur le programme et semblait prête à faire un tout petit pas qui la ferait basculée avec nous
    Il semblait y avoir un monde entre nous (le vote utile), mais qui ne pouvait que se rejoindre.

  19. 219
    jm77 dit:

    J ai convaincu quatre collègues actuellement indécis de regarder le meeting ce soir. Ils devraient regarder, je vous tiendrais au courant de la suite... À chaque fois ça fait mouche, donc...

  20. 220
    christine dit:

    Désolée de revenir si vite mais il manquait le dernier mot de mon texte: je voulait remercier Mr Mélanchon pour sa grandeur d’âme et non pour sa grandeur...
    J'en profite pour rajouter un commentaire à ce que j'ai écris concernant le fait que je ne regarde la télé ni ne lit les journaux ni n'écoute la radio: leur parasites me dérangent dans le sens ou je veux tout faire pour garder mon optimisme,ne pas oublier de regarder chaque jour la beautée de ce monde, et ne pas perdre ma confiance en l'humanitée

  21. 221
    Houy Delalande Fabien dit:

    Mais Bordel de dieu a quand les débats entre les candidats pour que Mélenchon leur fasse la leçon a tous. Aux Hollande, Sarkozy et compagnie. Ce que vient de dire Hollande est une atteinte a l'unité et à l'indivisibilité de la République. Protéger les langues régionales ? Oui, bien sûr que oui. Mais non à ce que cela porte atteinte à l'unité des droits des citoyens en France. Mais que cherche t il à faire la Hollande. Si il continue a être aussi mauvais c'est sûr qu'on va se reprendre 5 ans de Monseigneur Sarkozy. Et très franchement ca me fait mal ou je pense de devoir voté pour lui au deuxième tour en admettant qu'il y soit présent.
    Allez Méluch va leur mettre la paté, tu es le seul qui a des arguments qui tiennent la route, alors avec la vrai campagne qui commence, porte haut la couleur rouge de la vraie gauche.

    ON LACHE RIEN

  22. 222
    jm77 dit:

    J ai convaincu quatre collègues actuellement indécis de regarder le meeting ce soir. Ils devraient regarder, je vous tiendrai au courant de la suite... À chaque fois ça fait mouche, donc...à priori quatre voies en plus!
    Ce matin sur inter Aubry vague, politicienne à souhait: on ne joue pas dans la même cour! Le vote utile c est nous!

  23. 223
    limousin dit:

    Pour conclure avec le thème qui nous intéresse; l'écologie c'est la sauvegarde de ce qui appartient au vivant qui est au service de l'humain qui doit être au service de quelquechose de plus spirituel en plus de ses obligations matérielles. IL nous appartient, vous le présentez comme un axe de réindustrialisation. L'humain d'abord! Où qu'il soit sur terre, nous tâcherons de combattre le pillage des matières premières, la sujétion et l'exploitation des peuples autochtones de ces ressources. Si nous n'y sommes pas, nous prenons néanmoins des notes et nous ne pourrons nous cacher derrière une ignorance feinte...il y a du pain sur la planche et du bon.

  24. 224
    jm77 dit:

    J ai convaincu quatre collègues actuellement indécis de regarder le meeting ce soir. Ils devraient regarder, je vous tiendrai au courant de la suite... À chaque fois ça fait mouche, donc...à priori quatre voies en plus!
    Ce matin sur inter Aubry vague, politicienne à souhait: on ne joue pas dans la même cour! Le vote utile c est nous!

  25. 225
    Patricia Donars dit:

    @Gilbert La Porte 211, moi aussi je suis entourée de droitistes (voire extrême) ou de tièdes, alors je m'active, j'envoie des mails à ceux que j'espère convaincre, j'explique le programme du Front de Gauche... et puis j'ai pris ma carte du Parti de Gauche, parce que là c'est trop, je me sens isolée au milieu de tous ces gens qui se laissent berner soit par la menace du vote "utile", soit par la peur du changement, tout simplement. Là je prends quelques jours de vacances à Perpignan, mais dès que je rentre à Paris, je tracte, j'affiche, je chante dans le métro, je fais les pieds au mur, enfin quoi, je milite !

  26. 226
    jm77 dit:

    J ai convaincu quatre collègues actuellement indécis de regarder le meeting ce soir. Ils devraient regarder, je vous tiendrai au courant de la suite... À chaque fois ça fait mouche, donc...à priori quatre voies en plus!
    Ce matin sur inter Aubry vague, politicienne à souhait: on ne joue pas dans la même cour! Le vote utile c est nous!

  27. 227
    françois dit:

    merci red lion ; ça fait du bien

  28. 228
    marechal dit:

    @ poncet, (200) dit :
    "La prose de Gaspard Koenig est séduisante, mais son "analyse" sociologique ne vaut pas un clou."

    Mais on s'en fou de ça, pourvu qu'elle nous donne à réfléchir davantage cette "analyse". (Et puis c'est à l'ancien électeur PS revenu au giron de la vrai gauche qu'elle s'adresse aussi...entre autre...)
    jlm fait la meilleure campagne, il est temps de l'assumer sans se cacher derrière une prudence de bonne face !
    Quelle réserve y a -t-il à vouloir siphonner le PS de ces voix à la fin ?
    Et à faire crever ce parti ? on a fait leur boulot bon sang ! Démontrant par là qu'on est bien plus Socialiste qu'eux... !
    Voilà qu'arrive le temps de regarder les événements de la campagne présidentielle sans se voiler en face. Non ?
    On observe un manque de mobilité de la part des éléphants du PS. Ils ne rassemblent aucune autres voix que celles offertes sur un plateau par les entreprises sondagières.
    Oui ou non ?
    Il ne nous reste plus qu'à avancer, assurés du bon sens populaire et du fruit de notre travail. Et à rassembler l’électorat de gauche, y compris les socialeux à la figure honnête...mais dont le cœur et la tête se sont égarées dans le néolibéralisme.
    Il faut le dire en quelle langue crénom ?

  29. 229
    Red@rt (13) dit:

    Amis citadins, très bonne idée lu sur Tweeter:
    Changez le nom de votre internet box. Nommez la "Melenchons Présidons" ou "Votez Mélenchon". Toute personne se trouvant dans le périmètre d'émission de votre box qui, via un téléphone, une tablette ou un ordinateur portable, chercherait à se connecter à Internet aura la joyeuse surprise de lire le nom de notre futur président.
    Hasta la victoria!

  30. 230
    Poncet dit:

    On s'en fout sauf qu'il s'y aventure. Donc je dis ce que ça vaut.

  31. 231
    jorie dit:

    Tous les média ont porté en général sur des questions "inquisitoriales" poussant Jean-Luc Mélenchon à réaffirmer qu'il n'était pas "soviétisé", pro chinois, etc...bref "rassurez-nous". Très peu d'entretiens ont vraiment permis à Jean-Luc Mélenchon de diffuser le fond de son programme. Qui a abordé la mutation écologique ? et pourtant, au fur et à mesure des meetings, et à la Réunion,on voit l'ampleur de cette reconversion et tout ce qu'elle implique comme gisements d'emplois et comme innovations dignes de l'avenir des générations futures (recherche,dvlpt,emplois,formations) et capables de développer de grands secteurs de pointe. Notamment,pour éviter que la Mer ne devienne une marchandise comme les autres, avec brevetage du vivant. La relance de l'activité par exemple,n'est vue que sous l'angle de l'augmentation du smic, ce qui est très superficiel et ne saisit pas l'ampleur de la Relance.Après l'avoir moqué, ridiculisé, le voilà "grand tribun" devant l'éternel, comme si on n'avait que les "mots". Portant, quelle cohérence politique d'un bout à l'autre sur le fond des problèmes qu'il sait relier les uns aux autres! c'est le seul à faire ça. Pour ceux qui pensaient que le capitalisme débridé signifiait "la fin de l'histoire", NON, l'histoire, c'est l'homme qui la fait. Mélenchon est un idéaliste CONCRET, avec assez d'humanité pour être adapté, tolérant, avec assez de conviction pour aller jusqu'au bout de "l'humain d'abord". Quand on est clair sur ses convictions, on peut être exigeant et ça n'empêche pas d'être lucide à l'instant T. On ne traite pas la TPE comme une entreprise du CAC, on ne parle pas de Paris comme de la Réunion. On peut tous être en synergie ! formidable!

  32. 232
    gerlub dit:

    Bon courage pour ce soir à Lille. Cependant il faut penser à s'économiser un peu mon cher Jean-Luc Mélenchon ! Ne serait-il pas possible de faire comme les autres candidats et de se faire représenter de temps en temps ? Cela allègerait un peu la charge je crois ?

    A ce effet pourquoi ne pas mettre davantage sur les plateaux radio et télé Jacques Généreux qui est dans toutes ses interventions très pédagogues. A tel point que même "les chiens de garde" n'osent l'interrompre tant ses propos portent ?

  33. 233
    tchoo dit:

    Oh mince
    je suis aussi malade
    maintenant je sais, j'ai mis un nom sur cette étrange maladie, qui fait que je n'ai envie d'écouter personne en dehors des orateurs du FdG et en particulier Jean-Luc Mélenchon. Ils me paraissent tous fades, sans entrain, inintéressant et menteur (ça c'était même avant ma maladie).
    Je ne sais comment je vais en guérir, ni même si j'ai envie de guérison

  34. 234
    Michel Berdagué dit:

    Sophie à 13 h 19, tu as remarqué qu'il en fait qu'à sa tête, tête dure comme Nous tous et toutes son "staff" a pour consigne pas de consigne,tu vois la problématique (j'ai horreur de ce mot),tu vois le taf,là c'est mieux et c'est tant mieux,surtout pas de coms pour nous mal faire passer la vaseline, avec Nous ça passe pas mais ça tu l'as compris.
    Depuis le début il -Jean-Luc- récupère par sieste (le mieux,c'est du Sud) décompression et autres,respiration,il sait, mais le plus dur je crois et là je suis comme presque tous et toutes ici étonnées -new règle- de voir son calme olympien lors des insultes,coupages de paroles,questions moins que nulles pour ne pas exposer notre Programme si dangereux pour la poignée caduque et dépassée, son calme articulée avec un fort caractère et une répartie qui foudroie le gèneur nous met malgré nous en admiration de cette course de cinquième rétrograde et pourtant à faire en toute logique pour la Sixième libératrice.
    Imagine si n'importe quel et quelle militante était à sa place : le perturbateur n'aurait plus de voix par KO, l'insolent serait Out, mais par l'image et le spectacle ça aurait mauvais effet.
    Récupérons pour se préparer à aller en Suisse et ailleurs dans les paradis très propres et qui puent.

  35. 235
    cazabeau dit:

    Ingo à 13h45
    "Clémentine Autain à Canal+ (petit journal très plutôt horrible)"

    Je suis désolé Ingo. J'ai trouvé Clémentine super adorable, clairvoyante, dans le timing, séduisante dans les propos et en phase avec ce type d'émission. Le petit journal que j'aime c'est celui-là. La caricature, les montages rassemblés (nous en faisons nous aussi) et les flêches qui nous font réfléchir sur les lendemains qui peuvent ne pas être à la hauteur de nos espérances, c'est aussi un moyen de nous renforcer. Merci, Clémentine, Nous t'aimons (en tant que représentante du FdG) aussi comme ça ! Je ne suis pas sûr que JL n'aurait pas dérapé. Mais peut-être me trompe-je ?Quant à Barthés j'en dirais autant lorsqu'il est dans son rôle d'amuseur piquant de sa génération. Mr Barthes continuez à nous allumer, mais avec votre carte de presse. Ne vous vautrez pas dans la manipulation. Avec qui que ce soit.

  36. 236
    marechal dit:

    @ Poncet
    T'es têtu toi hein ? Et quelles intuitions as-tu pour le combat politique qui serviraient notre cause ?
    De la patience? de la sagesse? ou alors seraient-ce des relans conservateurs qui compteraient sur l'aveuglement du peuple ?
    Le même type d'aveuglement que celui des médiocraties !
    Il reste peu de temps l'ami. et nous somme en état d'urgence sinon c'est 5 ans ferme !
    Tu le comprends j’espère?

  37. 237
    JD dit:

    Je vais voter pour le Front de Gauche au 1er tour. Je ne pose aucune condition à ce vote. Pour moi, c'est le vote utile. Je vous reconnais l'immense mérite d'avoir relevé notre drapeau - il était temps. La campagne que vous menez est tout simplement celle de la dignité et je vous en suis extrêmement reconnaissant. J'ai suivi avec intérêt les 2 heures d'entretiens menées par les journalistes de Mediapart. Plenel m'a un peu gonflé sur la forme, mais sur le fond il me semble que vous avez profité de ses boursouflures pour esquiver son interpellation sur le bilan de la gauche (aux commandes du pays durant 15 des 31 dernières années, ce n'est tout de même pas rien...). A commencer par votre rôle de dirigeant socialiste, non pas tant durant les années Mitterrand - je vous fais crédit de votre réponse sur le combat mené avec la Gauche Socialiste - que durant les années Jospin. Les privatisations - quand bien même elles n'auront été en partie que l'exécution des "contrats" passés par le gouvernement Juppé et le produit des obligations européennes de la France - auraient mérités une réponse de votre part. De même que la politique fiscale de Jospin, - je parle des baisses d'impôt, scandaleuses à mon avis, de 1999 et 2000. La transformation de l'Unedic pourrait aussi faire débat, de même que les 35 heures au prix de l'annualisation du temps de travail. Pour quel Mélenchon vais-je voter ? Pour le ministre d'un gouvernement qui a géré la petite boutique capitaliste ou pour le candidat de 2012 qui se propose d'en finir avec l'impasse du capitalisme financiarisé et mondialisé ?

  38. 238
    citoyenne21 dit:

    Hier à Canal+ (pour une fois que je matais le petit journal dont Clémentine Autain était l'invitée), on a vu un Hollande, se tirant, tête basse, l'air gêné, à la question "que pensez-vous de la montée de Jean-Luc Mélenchon ?" C'était trop ridicule de sa part ! Aucun punch : Ca donne vraiment pas envie, franchement ! Il aurait pu dire que ça prouvait que la gauche était en bonne santé, au moins pour l'honneur ! pensez-vous ! J'espère que les récalcitrants sauront faire le bon choix le jour J parce que là franchement je ne comprendrais pas qu'on puisse préférer la faiblesse à la force, l'ombre à la lumière, la lâcheté au courage...

  39. 239
    Ingo dit:

    Bonjour cazabeau 236 : le petit journal horrible été d'aucun manière une critique pour Clémentine. La façon de communiquer, de laisser aucun place pour une communication profond n'aide pas à la réflexion et pose uniquement le "tout superficiel".
    Clementine est le porte parole de Jean-Luc et elle fait bien son travail : cliquez ici : http://www.europe1.fr/Politique/Autain-le-vote-utile-lui-casse-les-urnes-E1-1007855/

    Merci pour vos message, devenir de plus en plus conscient est indispensable. Tout en rouge, c'est partie

  40. 240
    jppl dit:

    @Michel Matain 186 qui écrit :"Cette élection présidentielle ce n'est pas une fin, c'est un début, c'est le réveil de la gauche en France et en Europe. Beaucoup de choses ne sont pas encore écrites."
    Totalement en accord avec vous, un mouvement puissant est enclenché, le FdG et la formidable pédagogie de Jean-Luc Mélenchon ont ranimé un désir de justice sociale et d'humanité qui s'étouffaient sous le matérialisme libéral ; c'est une lame de fond inexorable qui pour moi s'inscrit dans l'Histoire de notre pays.
    Ostracisme, occultation délibérée, mensonges, calomnies tentent de la ralentir mais ne pourront pas l'arrêter et elle gagnera l'Europe.
    Comment expliquer autrement l'adhésion massive pour notre programme et son "timonier" malgré les efforts les plus pervers et parfois ignobles de la "médiacratie" stipendiée, pour empêcher tout débat de fond et aliéner l'esprit critique de nos concitoyens.
    Il faut être confiant, chaque rassemblement, voir la Bastille, et ici même sur ce blog, nous démontrent que le peuple est intelligent et ne se laisse plus berner par les imposteurs serviles de l'oligarchie.

  41. 241
    michel 74 dit:

    Mélenchon est le seul dans le débat politique qui par son discours éveille le sens critique des personnes qu'il considère avec respect comme ses con-citoyens, alors que d'autres ne cherchent qu'à gagner du temps, à faire diversion, s'agitent, refusant le débat car ils savent qu'ils n'ont rien à proposer d'autre que de continuer une politique où il n'y a plus de place pour l'humain.
    contre la manipulation des esprits le Front de Gauche réponds responsabilisation de chacune et de chacun, éveil des consciences, c'est un boulversement qu'il faut mesurer à sa juste mesure, un parti politique qui fait appel à l'intelligence des gens ne boudons pas notre plaisir.
    le vote Mélenchon ce n'est pas un vote protestataire stérile, c'est un vote d'adhésion à des idées, à des aspirations légitimes.

  42. 242
    Antraigues dit:

    Puisque les médias se font relativement plus discrets sur les sondages depuis quelques temps, permettez moi de les relayer:
    "Selon un sondage Ipsos réalisé pour Radio France, France Télévisions et Le Monde, le candidat du Front de Gauche gagne 1,5 point en une semaine, à 13%, devant le candidat du MoDem (-1,5 point, à 11,5%) mais derrière la présidente du FN qui gagne un point à 16%". Le Point.fr.
    Vous voyez, la lutte contre le FN n'est pas terminée. Démontrons maintenant que ce parti est une imposture !

    Voici l'extrait du discours de F.Hollande en Corse:
    "Eh bien demain, au lendemain de notre victoire, j’engagerai une nouvelle étape de la décentralisation ! Elle renforcera, partout en France, des compétences des régions. Elle permettra l’essor des agglomérations pour leur permettre, comme ici à Ajaccio, de bâtir des projets. La décentralisation reconnaîtra un pouvoir réglementaire d’adaptation des lois à chaque région. Et elle aura vocation, cette nouvelle étape de décentralisation, à élargir encore des compétences... "
    Adapter les lois à chaque région ! Qu'est ce que c'est que ce cirque ? Et l'égalité des citoyens devant la loi ?

  43. 243
    Hélène de Nantes dit:

    Bonjour
    Dans ce long concert unanime pour vanter le contenu de cet article, j'amène ma petite note discordante.
    j'ai beaucoup aimé la référence à la mer, par gout personnel avant tout mais pas du tout les attaques contre François Hollande. N'oubliez pas qu'il sera sans doute le recours de tout un peuple de gauche si il est élu lors de la présidentielle. Et s'il ne l'est pas, nous aurons à souffrir 5 ans de plus de Sarko.

    Bonjour à tous les électeurs qui doutent encore,
    Mais de toute façon, Hollande ou Sarkozy pratiqueront LA MEME POLITIQUE! donc n'ayez pas peur et votez enfin pour le candidat qui représente vos idées ! Ça s'appelle la démocratie. On n'aurait jamais dû en sortir!
    Sarkozy et Hollande, c'est la même politique européenne libérale avec des petits arrangements côté PS, quelques bouts de ficelle pour nous garder la tête au ras de l'eau... c'est ça qu'on veut laisser à nos familles sous prétexte qu'on a la trouille?
    Soyons sérieux! heureusement que pendant l'occupation les Résistants ne se sont pas demandé s'il fallait être radical! Tout notre bien-être, nous le devons à leur courage. Ce n'est pas leur rendre hommage que d'avoir peur de mettre un bulletin dans l'urne! pensez à ceux qui faisaient dérailler les trains, qui tuaient des soldats, qui sabotaient leur travail dans les usines... Etaient-ils sûrs de leur choix? que ce serait mieux le lendemain? Et parfois certains d'entre eux étaient fusillés en représailles...et tous le savaient...
    La peur de Sarko ne tient pas.
    Si on veut que ça change, il faut savoir prendre des risques et la mort ne nous tend pas les bras en sortant de l'isoloir... Haut les cœurs (haut est ici un adverbe) Fraternellement.

  44. 244
    af dit:

    cette histoire de vote utile, alliée au non-respect du temps d'égalité dans les médias, coule toute possibilité de réflexion.

    Les intervenants politique posent ce soit disant impératif de report de voies de façon de plus en plus agressive cf. Toussain à Autin ce matin http://www.dailymotion.com/video/xppocz_autain-le-vote-utile-me-casse-les-urnes_news.
    D'où vient cette paralysie d'une (grande) partie des 28% des votants qui continuent à choisir Hollande sans enthousiasme?
    Un autre 2002 semble impossible, si on en croit les oracles sondagières.
    Alors?
    Il suffit d'interroger un social-démocrate par défaut: ils sont fascinés par le 2nd tour!
    Aucun sondage ne demande "pour qui voterez vous au 2nd tour Mélenchon/Sarkozy?",
    la réponse paraît évidente aux fins stratèges qui lisent dans le marc de café: une élection se gagne au centre, bien sûr.
    Donc, "avec Mélenchon, on est sûr de perdre". Paralysie du cortex, on ne lit pas les programmes, on est disciplinés. 2007 n'a jamais existé pourtant c'était la même stratégie à l'époque.

    Faisons un bricolage théorique, posons des questions. Exemple: combien de gens comme moi sont incapables de voter Hollande?
    Les électeurs FN sont ils tous de réserve pour sarko? etc.
    Si on réfléchit à un report des voies, Mélenchon a autant de chance d'être élu que Hollande.

    Cette théorie alternative semble très percutante aux vues des tests que j'ai effectué sur des cobayes PS par défaut.
    Comme quoi, un sophisme construit par la peur peut être dissipée par un sophisme construit sur la confiance.

  45. 245
    de passage dit:

    Je croyais que nous étions entrés dans une période où s'exerçait l'égalité du temps de parole. Sur France Inter, Sarkozy sans arrêt. On diffuse son moindre pet de travers. Quant aux autres candidats, si on les évoque (ce qui n'est pas le cas pour tous), on se contente de résumer ou de déformer leurs paroles, ou alors, on fait parler ceux qui les débinent.
    Bravo, plus que jamais, c'est "Écoutez la déférence".

  46. 246
    Nicks dit:

    @Antraigues

    La décentralisation ou la néo-féodalisation ? La République est une et indivisible. Si aujourd'hui un Francilien ne se demande jamais pourquoi il paye pour un Limousin (j'en suis originaire), c'est bien grâce à la cohésion que le jacobinisme dans sa forme CNR a permis d'instaurer, quand ailleurs, en Espagne ou en Belgique par exemple, les césures identitaires révèlent les égoïsmes qui en sont à la base ou qu'elles exacerbent. Le discours de Hollande est révoltant.

  47. 247
    thery yves dit:

    sur la mutation écologique: ne serait il pas interessant de réfléchir au désarmement nucléaire à 100% et ainsi récupérer tout le pognon dégager du budget de l'armement nucléaire et l'injecter dans la recherche pour les nouvelles formes énergétiques et ainsi quitter petit à petit le nucléaire civil?

    une petite question: suite au début du billet de JEAN LUC: à part la référence à P.Vergès y avait- il des communistes au meeting de la Réunion? (je suis étonné qu'on y fasse pas allusion!)

    En tout cas à Lille j'y serais avec mes badges!

  48. 248
    ghc dit:

    Elle me plait décidément beaucoup Clémentine Autain, digne élève du maître; Merci à vous, vous êtes la relève et c'est près de vous que seront nos enfants.pour résister et surtout avancer dans plus de justice sociale.

  49. 249
    Elisa dit:

    @jppl 241
    "Timonier" Quelle drôle d'expression. Jean-Luc Mélenchon était Troskiste dans sa jeunesse pas maoistemais c'est un détail.
    j'espère srtout que les électeurs du front de gauche n'ont plus besoin de "petit père" et autre guide.
    pitié pour Jean-Luc Mélenchon qui dit détester le culte de la personnalité.

  50. 250
    Ydaho dit:

    Il y a une question que beaucoup se posent en ce moment sur les "réseaux sociaux" : Un nouveau meeting va se tenir a Paris avec Jean-Luc Mélenchon (le 19 Avril), Mais OU ? Parce qu'a la Bastille, on était quand même un peu serrés ?.. Faudrait peut être envisager de trouver un lieu plus grand..
    J'ai invité des amis ce soir, (une nouvelle fois) pour visionner le meeting du grand palais a Lille, j'espère que la retransmission sera bonne et que les lillois feront "péter" l'audimat !
    Le drapeau du FdG flotte sur ma maison ! Il faut que je fasse une photo et que je la diffuse !
    On ne lâche rien !

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1127 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive