07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78  447 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Alex 64 dit :

    @l'hallebardier_95 et @jorie
    Il est vrai que le "c'est dommage qu'il soit communiste" revient de temps en temps chez les personnes qui, habituellement, ne votaient pas ou votaient pour d'autres formations. Il faut déjà l'interpréter comme un bon signe car cela veut dire que les idées progressent et gagnent du terrain ! Ceci étant dit, merci à jorie pour le rappel historique, il ne faut absolument pas oublier tout ce que les communistes ont fait pour la défense des valeurs qui font le ciment de notre République et de notre pays. Pour autant et afin de ne pas tomber dans des échanges qui peuvent s'avérer stériles et parfois sans fin (c'est du vécu !) où aux arguments positifs avancés on a droit direct aux critiques avec les massacres de Staline, etc., etc.
    Ce qui est en train de se passer aujourd'hui c'est bien l'explosion, dans le bon sens du terme, des carcans qui ont rythmés et organisés la politique depuis des dizaines et dizaines d'années. Là il s'agit bien de se se retrouver autour d'idées, d'un programme, d'un idéal commun et collectif. C'est ce qu'il s'est passé en Amérique du Sud et ce qu'a auguré le mouvement des Indignés partout en Europe et dans le Monde. Donc fini les étiquettes...et c'est bien cela qui dérange à tous les niveaux. Les politiques carriéristes d'une part car la pérennisation de leur pouvoir réside justement dans le maintien "guerre des clans" et le quidam d'autre part à qui il est toujours plus facile de mettre des personnes dans des "cases" qui servent (à tort) de repères "rassurants". Aujourd'hui tout vole en éclat et la composition du FdG en est la preuve puisqu'il s'agit d'un rassemblement de sensibilités avec, qui plus est, des collectifs apartidaires. Si les clans enferment, les idées elles n'ont pas...

  2. Michel Matain dit :

    @ 169 Marc
    mais elle n'en veut plus les "…ismes".

    Eh oui, le refus des "ismes" fait partie de la pensée unique ultra libérale, de l'idéologie capitaliste dont nous avons été assené pendant 30 ans. Et les mots en "isme", sont comme tant d'autres mots à redécouvrir et à mettre en valeur comme lutte des classes, anti-fascisme, capitalisme, marxisme, exploitation, nationalisation, coopérative... En interdisant les "ismes" la pensée unique voulait éviter de parler de libéralisme, d'impérialisme et de capitalisme, voulait éviter tout changement. Réutiliser les mots en "ismes" fait aussi partie de notre travail pédagogique, les réexpliquer, montrer ce qu'il y a derrière et bien montrer pourquoi c'était si mal vu de les utiliser pendant des années. A Rouen, Jean-Luc Mélenchon a conclu son discours par un mot en "isme" : Vive le socialisme !

  3. mélopée dit :

    Mr Mélenchon fait-il bouger certaines lignes, bien sûr sans être nommé ? : Ce matin sur BFMTV, Emmanuel Lechypre dans sa chronique eco a donné des chiffres sur la réalité de l'immigration qui rappelle furieusement ce qu'a dit M. Mélenchon la veille sur i-télé.

    Dans le C dans l'air du 6 mars, tout à la fin, Roland Cayrol a regretté avec insistance que les chiffres donnés par M. Mélenchon pour financer son programme lors de l'émission sur TF1, ne fasse pas l'objet de plus d'écho dans les analyses des médias. Il donnait l'impression d'avoir été impressionné et interpellé.

  4. Alice et Le Lièvre dit :

    Bonjour à Tous
    Merci à JL Mélenchon pour ce billet plus galvanisant que jamais
    Merci à Jérémy (16) d'avoir mis le lien vers le blog jlm/2009 sur la saga des exonérations fiscales des sportifs. Edifiant, même pour les grincheux. Oui, Jean-Luc Mélenchon se battait déjà pour l'égalité, il n'est pas l'opportuniste de 2012!
    Merci au Front de Gauche à Rouen : quel bonheur de pouvoir participer même à distance!
    Merci d'exister
    Rendez-vous tout à l'heure, demain, après-demain, au premier tour, au second tour et dans l'Europe entière !

  5. Lyendith dit :

    Bon, pas que je sois en extase devant les sondages, mais force est de constater qu'à 10% dans les Évangiles, Mélenchon n'est pas traité de la même façon qu'à 5. Du coup ça "facilite la tâche" comme il disait ce matin. Et comme on va entrer dans la période de l'égalité du temps de parole (si tant est qu'elle soit respectée...), ça pourrait devenir très intéressant. Je ne pourrai pas être à la Bastille le 18 mars, mais espérons une bonne grosse démonstration de force !

  6. Gombald dit :

    J'ai vu la prestation de Jean-Luc Mélenchon sur TF1 juste après celle de Marine Le Pen.
    Sans faire de mauvais jeu de mot, on a vu une Marine à la peine, connaissant mal les dossiers et son propre programme. Rien à voir avec un Jean-Luc Mélenchon en grande forme.
    Hollande aussi est bon, mais Jean-Luc Mélenchon est définitivement moins naïf dans sa vison globale du monde et surtout, il a une pêche joyeuse qui donne envie de le suivre.

    Je lui accorde un mot en isme de plus : optimisme.

  7. ydaho dit :

    @ Mélopée : oui, ce matin j'ai entendu cela aussi, tout d'un coup les chiffres sont devenus ridiculement petit, (immigration), "on" est passé de la "Horde" d'immigrés se comptant par millions envahissant sans cesse le sol "national", a une minorité se comptant par centaines... (pour centaines, j'exagère un peu, mais n'est ce pas a mon tour ?)
    Les lignes bougent, le message est clairement entendu par le peuple, et les "aboyeurs" sont obligés d'en tenir compte pour assurer leur arrières..

  8. JaB dit :

    Une nouvelle donne est faite. Un cap est franchi.
    Sur quelques unes de mes précédentes contributions à ce blog, et pour les indécis disant droite et gauche c’est pareil, je mettais en avant l’argument de la VIe pour tout changer. Mais là, une nouvel élément extrêmement puissant est apporté. Ce cap franchi ne l’est pas de manière ordinaire ! Il l’est par le regroupement de plus en plus massif dans les meetings, sur la toile et, audience TV lorsque JL y apparait. Un mouvement étonnant qui aujourd’hui est enfin reconnu du bout des lèvres par les media, mais il est tout de même reconnu, donc un peu plus visible ! (et d’ailleurs ce matin, j’ai été agréablement étonné à la matinale sur canal.) Ce nouvel élément, s’il n’est pas un argument n’en est pas moins un énorme outil pour grossir nos rangs.. appelant tout naturellement à la curiosité puis… la réflexion… Pourquoi y-a-t’il de plus en plus de monde ? Il se passe quelque chose … ? Qu’est-ce qui provoque cette vague aussi importante ? Qu’est-ce qu’il y a dans ce programme ? Autant de questions que je distille à mes interlocuteurs pour, non plus pour convaincre, mais les faire cheminer par eux même.. et c'est..fructifiant !

    Aujourd’hui j’en suis persuadé, la lame de fond du FdG va s’amplifier comme jamais, exponentiellement et le 6 Mai 2012 déposer tous les humains sur le rivage d’un nouveau Monde.
    Je dis tous les humains, parce que berceau des Lumières va éclairer le Monde.

  9. clarazed dit :

    @ chantal catherine 9h46
    Heu... de Bertolt Brecht, c'est "La Résistible Ascension d'Arturo Ui" (Der aufhaltsame Aufstieg des Arturo Ui), l'optique n'est pas la même !

  10. Paul.G dit :

    Ce pain est-il hallal ?
    Un petit message décalé pour souligner un fait que personne, parmi les politologues et commentateurs de campagne, ne semble avoir remarqué. Jean Luc a pris une semaine de vacance ! Il s’est permis de se mettre au vert, de respirer.
    Sa seule apparition publique fut en plus au salon de l’agriculture (la campagne en ville). Il fallait quand même le faire ! Imaginez vous un autre candidat dire « je disparais pendant une semaine » ?
    Mais le plus important est de constater que c’est justement au retour de ces vacances que les 10% ont été annoncés pour la première fois. Quand le levain est mis dans une pâte bien travaillée, le boulanger peut aller se reposer, le levain travaille tout seul pour la faire gonfler. Notre boulanger est un expert, le levain militant est parfait et de nombreuses autres fournées sont déjà en préparation.
    N’oublions pas que le bon pain est une spécialité Française, comme la révolution.

  11. Lilly54 dit :

    Bonjour à tous et surtout à toutes les femmes. Je ne cesse de méditer cette phrase prononcée par... Fillon et qui nous va si bien : "Les sondages sont une chose, le peuple qui prend la Bastille en est une autre". Profond.

  12. marechal dit :

    Jean-Luc Mélenchon dit
    Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ».

    Il de trouve en effet que la droite est très divisée sur le sujet et qu'un certain nombre d'électeurs Sarkozystes tout juste séduit par sa vitrine populiste peuvent très bien demain nous donner leur voix si le petit nain à talonnette est éliminé le 22 avril. Ils "sentent" d'ailleurs qu'il le sera probablement.
    J'invite tous les camarades à vérifier ce que j'affirme sur le terrain, quitte à participer aux réunions UMPistes. Ce que j'ai fais il y a deux jours, avec bien évidemment comme bagage les idées du FdG sous le bras, mais aussi je dois le reconnaître quelques préjugés. Les "réacs ont fui le débat avec moi, (et sont partis assez tôt), en revanche les républicains et les gens "de bon sens " (bizarrement je dois admettre qu'il y en a) ne sont pas insensibles à notre discours, loin de là, d'autant plus qu'un intérêt commun se dégage à l'horizon : taper sur le PS, certes ce n'est pas pour les mêmes raisons, mais tout de même je suis reparti gonflé à bloc de cette réunion somme toute "républicaine" qui avait pour thème "les médias sont-ils de gauche" ? (ben oui ils doutent de rien, quoique mes arguments sur le pluralisme ont plutôt fait mouche).
    Pendre le pouvoir puisque telle est la consigne mes chèr(e)s camarades, c'est aussi faire vivre le débat, et ne pas lâcher l'ennemi d'une semelle, ne pas le laisser seul de surcroît en territoire qu'il n'a pas conquis (cette réunion ce tenait en territoire communiste)

  13. midge 76 dit :

    Ah! Quel bonheur d'avoir pu assister en direct au meeting de Rouen ! A voir les mines réjouies à la sortie, on se dit que le vent de la révolution citoyenne souffle sur notre beau pays! Il faut que les sans-culottes, pour reprendre l'expression de Jean-Luc, mettent une bonne déculottée à ces'belles personnes'! Je suis une militante convaincue que l'honnêteté doit bien payer un jour et que les Français vont bien se rendre compte que la vraie gauche, c'est le Front de gauche, celui qui a le front de se battre contre les injustices, et surtout pour l'humain d'abord! We shall overcome! Bon courage à tous ; merci à Jean-Luc qui porte si bien nos idéaux ; hauts les coeurs!

  14. jorie dit :

    NACO 151, il est certain que la vie ne t'a pas ménagé et t'a sûrement empêché de faire partie des "endormis" ou des indifférents dont dont parle Mélenchon. Je ne connais pas plus grande douleur que la tienne et j'espère que tu n'es pas seulà traverser tout ça. Bon courage, l'ami, nous sommes nombreux sur ce blog, les têtes dures, à n'avoir jamais été encartées nulle part et à militer pour la première fois. Soit parce que trop "têtes dures" trop électrons libres, trop rebelles et pourtant constamment en colère ou décus de l'ordre du monde. Voilà que notre soif d'inexistant prend forme, allons, haut les coeurs, c'est ce qui fait notre force et notre originalité. Commele dit Mélenchon, ce qui t'assemble à nous, je pense, c'est d'avoir un "coeur gros comme ça". Bienvenue chez nous.
    Pensée d'une camarade.

  15. albireve dit :

    Le syndrome d'Ormesson se propage à droite: "quel sacré tribun!" "je ne partage aucune de ses idées, mais qu'est ce qu'il les défend bien!" " c'est malheureusement un des plus cultivés d'une classe politique qui en a bien besoin!" " s'il était de droite, il ferait un malheur!" "désormais, ceux qui s'apprêtent à voter Hollande savent qu'ils éliront Mélenchon comme premier ministre!" (authentique)

  16. Jérémy dit :

    Voici un blog en anglais sur la Gauche européenne et les mouvements sociaux à travers l'Europe. A lire absolument !

  17. albireve dit :

    Pour répondre à ceux, nombreux, qui cherchent une définition précise de la différence gauche-droite: La gauche dit: "nul ne peut être heureux dans un océan de malheur" (l'argument le plus ravageur de Mélenchon) La droite répond: " Il ne suffit pas d'être heureux encore faut-il que les autres en bavent".

  18. jacques chanéac dit :

    Jorie, tu m'as précédé d'un souffle pour passer notre pensée fraternelle à Naco (151)...c'est aussi cela, aussi modeste soit le propos, la solidarité, le souci de l'autre. Plus généralement, notre candidat est passé en quatre mois de 5 à 10% minimum...Une telle progression, un tel souffle ne laissent personne indifférent et tous ceux qui ne sont pas nés hier voient apparaitre sur ce forum quelques "infiltrés" soucieux de semer trouble ou zizanie. Ils n'y arriveront pas. Mais comme je le dis souvent, notre slogan Résistance doit se conjuguer en permanence et plus que jamais dans les semaines décisives qui s'annoncent avec celui d'Unité. Ainsi, les innombrables textes et les débats vifs sur le hallal lus ici doivent ravir le FN qui a relancé dans ce but une question qui existe depuis des décennies sans beaucoup perturber 95% d'entre nous, soyons honnêtes. Domdom (122) dont je vous invite à lire le texte poignant remet les choses à leur niveau en expliquant que dans sa situation difficile son souci de mère solo est d'essayer de donner à manger un peu de viande à son enfant, hallal ou pas...Autre post important celui de Céline (178) 33 ans se demandant si le FdG pourra solutionner sa simple recherche d'un emploi à 1600/1700 euros...C'est tout le fond et l'objet de notre programme Céline. Tout faire pour redonner un travail permettant de vivre décemment à ceux qui n'en ont pas. Concernant les communistes, beaucoup d'entre vous ont expliqué à quel point ils ont contribué à toutes les avancées sociales du 20e siècle sans envahir Paris de leurs chars ! Enfin aux toujours angoissés d'un MLP/NS au 2e tour, répétez sans cesse qu'il y a 15 pts entre elle et FH et qu'ils peuvent donc voter pour leurs idées avec leur coeur, c'est à dire JLM/FdG. Résistance et...

  19. Beaucoup d'explications peuvent être données par Jean-Luc Mélenchon dans les meetings ou à la télé mais sur la question des 14 tranches d'impôts il faudrait qu'elles soient publiées, pourquoi pas en annexe de ce blog, avec un outil pour calculer soi-même, sur le modèle du "calculer votre impôt" de la feuille de déclaration, si ça existe toujours ?
    Dans les meetings deux ou trois exemples seraient alors suffisants, le lissage qu'évoque Jean-Luc depuis 2 ou 3 interventions étant, me semble-t-il, incompris de la plupart des gens.
    Dans la publication de chiffres, les recettes données l'autre jour à TF1 devraient l'être ainsi que les dépenses pour que les gens voient concrètement "que notre programme rapporte plus qu'il ne coûte". De la même façon la liste des grosses fortunes données à Rouen. Des choses palpables pour convaincre!

  20. jeanmarc dit :

    Notre champ d'action n'a pas de limites: parmi mes proches relations
    - un candidat NPA aux dernières régionales est convaincu depuis plusieurs mois au vote Mélenchon; et depuis quelques jours, il tracte en compagnie de sa femme.
    - un couple s'est présenté aux dernières municipales sur une liste Modem; au reçu d'un tract FdG, la femme a fait un chèque de soutien; le mari, militant du Modem hésite encore.
    - d'autres avaient voté Ségolène, soit par vote utile, soit par conviction; maintenant tous sont pour Mélenchon.
    D'autre part, ce matin, en distribuant un tract, j'ai eu une bonne discussion avec un fils de harki, je ne sais pas si je l'ai convaincu, mais j'ai répondu à toutes ses questions et il semble qu'il ait apprécié
    Enfin, je suis en discussion avec une évangéliste; elle est d'accord sur certains points, réfléchit sur d'autres, mais elle fait passer les liens internet à ses amis.

  21. jb dit :

    A bas la dictature médiatique, vive Mélenchon !
    Aux urnes citoyens ! Renversons ce système crapuleux !

  22. Le Lièvre de Mars dit :

    Oh, et puis zut, tant pis !
    A propos de la soi-disant "agressivité" de notre "tribun" :
    1) j'évacue le terme de tribun qui connote très rapidement avec "démagogue" : Jean-Luc Mélenchon n'est pas un démagogue c'est un pédagogue. Le traitent de démagogie ceux qui lui coupent la parole, n'attendent ni n'entendent la suite de la phrase.
    2) sa voix porte ? et c'est tant mieux ! moi je préfère le clairon au pipeau !

  23. Lilly54 dit :

    A Naco 151. Puisses tu trouver parmi nos milliers de coeurs debout un grand réconfort. La vie n'épargne personne mais elle sera tout de même plus douce quand nous aurons donné la priorité à l'humain.

  24. redline69 dit :

    bonjour
    Après avoir passé une main dans le dos des travailleurs de Florange, Sarkozy va leur envoyer la Police !
    A la demande de la direction d'Arcelor Mittal, le tribunal de grande instance de Thionville (Moselle) a autorisé l'intervention de la police pour lever les piquets de grève à l'usine de Florange.
    Chacun verra la réalité du respect des travailleurs par Sarkozy et quelques autres. d'ailleurs j'attends que le PS monte aussi au créneau pour défendre le monde du travail. Le silence de Hollande est assourdissant malheureusement !
    Sarkozy, en fin de règne, tire ses dernières cartouches. Il aura fait tant de mal à ce pays !
    Cet homme devrait avoir honte !

  25. MICHEL D dit :

    Bon, un grand salut pour commencer au "réservoir de voix de FH", oui, oui, c'est ce que nous sommes, nous les grands naifs qui portons J-Luc à 10 % et qui de plus espèrent bien davantage. Dixit l'analyse matinale de Christophe Barbier sur I>Télé. Ce monsieur gonflé d'importance, assène que c'est l'objectif du FdG qui enverra ensuite des communistes au gouvernement, pour quelques strapontins cela va sans dire.
    Je poursuis mon zapping matinal et tombe effectivement sur Caroline Roux de Canal. C'est vrai,nous avons droit à un petit reportage, soit quelques images du meeting archi-comble de Rouen. Pas de paroles de participant, mais l'explication que tout ce petit monde se déplace pour voir le tribun (faire son show sans doute), puis s'en retournera voter utile.
    Complété par la question qui tue à Benoit Hamon, "pensez vous que Jean-Luc Mélenchon soit à plus de 10% et fasse du tord au PS ?" qui répond benoitement avec un petit sourire narquois " nous verrons bien."
    Et bien,prenons le au mot. Ils verront bien.
    Mille fois merci pour tous les liens qui nous font partager tant d'infos et de moments capitaux. Je ne parle pas du boulot extraordinaire de toute l'équipe de loin la plus jeune, la plus intelligente et compétente. Faites un max de reportages sur 18 mars pour les malheureux qui trépigneront chez eux chagrinés de ne pas pouvoir se joindre à vous.

  26. breteau jean claude dit :

    A Rouen J L Mélenchon d'une phrase a parle des salariees de carrefour.Si nous pouvions mesurer l impact dans ce temple de la voyoucratie de ses quelques secondes consacrees a la lutte victorieuse des salariees nous serions plus que surpris.Redonner de la dignite, leur permettre de relever la tete, etre "humain d abord", c est de l elan qui accelere une campagne au-dela du pensable. Continuons sur ce chemin de la fierte rendue, c est le bon

  27. carlo dit :

    L'analyse de F. Bazin sur Jean-Luc Mélenchon me paraît surtout destinée à encourager Jean-Luc Mélenchon à ne pas attaquer FH ("En choisissant de faire de Marine Le Pen – "cette demi-démente" - son adversaire privilégiée, Mélenchon et les siens ont renoué avec un antifascisme de la plus belle eau.")
    Elle n'est de plus pas à l'abri des contradictions:
    "Non plus force de dénonciation du PS mais force de vigilance à l’égard de la "gauche molle". Etre vigilant n'implique-t-il pas de dénoncer les -nombreuses- dérives du PS?
    "En réactivant les réflexes "nonistes", les stratèges du Front de gauche ont redonné un sens à leur combat, dans la lignée de la campagne référendaire de 2005." Mais en quoi le combat contre le FN permet-il de réactiver la campagne référendaire de 20O5? Celle-ci visait l'Europe libérale voulue par les libéraux des deux bords.
    Ce serait une erreur de croire que les électeurs vont se déplacer pour aller voter Jean-Luc Mélenchon sous prétexte qu'il est le mieux à même de nous protéger du FN. Le FN ne représente qu'une menace très hypothétique. En revanche le système libéral dans lequel nous enferment les traités européens approuvés par le PS est un fléau bien réeL.

  28. sergio dit :

    @ jeanne - 146
    Les sondages ne sont pas falsifiés. Ils sont faux dès le départ parce que leur "technique" est trop aléatoire. Je ne sais pas si tu as vécu les grands retournements électoraux par rapport aux sondages bidon : Balladur, Jospin, Bayrou, référendum, Royal, FdG aux dernières régionales, mais tu ne trouves pas que ça fait beaucoup ?
    Quand tu dis qu'ils perdraient leurs clients s'ils se plantaient régulièrement, ne t'est-il pas venu à l'esprit que leurs clients n'étaient pas des journalistes curieux de l'évolution des choses, mais ce que nous appelons tous ici des "chiens de garde du système", en référence au livre d'Halimi et au film récemment sorti.
    Je m'explique. Quand on exprime sur le blog sa crainte pour la vie de Jean-Luc, et je partage peronnellement cette crainte, on pense au pouvoir occulte et puissant d'officines en interface avec les politiques et l'oligarchie financière.
    Ces assassinats d'hommes politiques gênants ou bien "alibi" se sont passés en Allemagne, en Autriche, aux E.-U., en France (Jaurès), au Chili, en Iran, au Congo belge, en Bolivie, etc.
    Comment crois-tu qu'on obtient tant de résignation et de soumission chez les salarié(e)s depuis des décennies ? Il y a la propagande, la corruption de responsables, la répression et le conditionnement diffus (langage institutionnel, médias, divertissements creux et sondages). Faire croire aux gens que Mélenchon fait 10 %, c'est une façon le "supprimer politiquement" et de cantonner les possibilités de changements réels à peu de chose. Cela sert donc les intérêts énormes de ceux qui profitent et qui dirigent.
    Même dans ce blog, que certains se réjouissent qu'on est enfin 10 % (à 1 mois du 1er tour !), participe royalement, à mon avis, de l'enfumage libéral de l'opinion.
    Nulle fin vulgaire n'était prévue. En revanche, -pub-, pour ceux qui ont envie de se détendre, le nouveau "Fakir" est arrivé en kioske.
    Enfin, une internaute rappelait l'importance du nom de notre candidat pour la campagne. C'est peut-être primaire, personnalisé, mais c'est une campagne présidentielle après tout et il faut aussi travailler pour le dernier geste, celui de l'urne, où des paramètres parfois irrationnels ou émotionnels peuvent peut-être troubler des électeurs.
    Il n'y avait aucun de mépris des électeurs dans la suggestion de ce post que je rappelle. Plutôt envie d'optimiser les 20-22 % de Jean-Luc Mélenchon. On sait tous que, en plus des 22 % pour notre candidat, on vise la prise de conscience et l'action collective pour changer de régime et passer à la Sixième !

  29. Je souhaiterais compléter le message de @196 Maignial, à propos des dernières statistiques concernant les milliardaires dans le monde. Elles sont très révélatrices des dérives du système. Une dépêche AFP de 9h33 nous apprend que les milliardaires n'ont jamais été aussi nombreux et riches.Ils étaient 140 il y a 25 ans, ils sont désormais 1226. Les 3 nations les mieux "pourvues" sont les USA (425) la Russie (96) et la Chine (95). Nous sommes très heureux d'apprendre que le français Bernard Arnault est 4è, qu'il a bénéficié de l'enseignement d'une grande école de la République, Polytechnique, et que pour remercier son pays, il est parti 3 ans en exil aux Etats-Unis en 81, car la gauche avait gagné les élections ! Au-delà de ces chiffres on voit bien la tare principale de l'ultra libéralisme et son impudence : il crée de plus en plus de richesses et en même temps de plus en plus de pauvreté : 40 millions de pauvres aux USA, 12 millions en Allemagne, 8 millions en France. Et combien de millions en Russie et en Chine ? Ce simple énoncé des faits devrait automatiquement disqualifier un mode d'organisation de la production et des échanges consacré exclusivement aux intérêts d'une classe dominante ultra minoritaire et qui ne laissent de miettes qu'à ses chiens de garde, au demeurant trop bien payés. Ces mercenaires ont d'ailleurs fort bien fait leur sale besogne, puisqu'ils ont réussi à cacher pendant 30 ans la vraie nature du système. Ce qui permet à un Giesbert, pour ne prendre qu'un exemple, de nous engueuler comme si on était ses larbins : "serrez vous la ceinture, vous vivez "au-dessus" de vos moyens" !
    NB :la "camarade" Bettencourt est 15è (sur 1226). Les caisses sont vides ?

  30. françois dit :

    176 Alain testart 60 (73)

    Bravo, vous venez d'inventer une nouvelle niche fiscale pour ceux qui courent derrière un ballon rond.
    Le Front de gauche supprime les niches fiscales.

  31. Eric dit :

    @ Antigone
    Mille excuses! Il me semblait bien qu'il y avait eu de grave problème de désinformation avec RCTV au Vénézuéla, et Chavez (un homme bien cet homme là!), n'a pas renouvelé la concession! Toute fois, je persiste et je signe en disant que les chaînes de télévision françaises (publiques et privées) sont des machines à décerveler redoutables, hors mis quelques rares émissions à des heures douloureuses pour l'esclave qui se lève à 5h30 du matin pour aller bosser.
    Le décervelage systémique ne se voit presque plus depuis qu'il est présent absolument partout. A la manière de l'escroquerie capitaliste d'ailleurs. Et la rupture avec soi est prise en "charge" dès le lever de la vie! L'éducation nationale est une de ces machines redoutables à refondre de toute urgence. L'humain doit se recentrer sur lui même et entendre à travers soi que cette vie n'est pas une charge. C'est la providence!
    Dans le domaine du décervelage, les religions, et de l'escroquerie, le concordat. Mon point de vue se résume en une phrase, très ancienne, intitulé " La béatitude des chrétiens ou Le fléau de la foi " par Geoffroy Vallée:
    " Lerre geru vrey fleo D, La Foy Bigarrée, Et au nom du fils, Va fleo règle Foy, Aultrement, Guere la Fole Foy.
    Heureux qui sçait, Au savoir repos. ". Tiré d'un très vieux livre intitulé : Tribus Impostoribus.
    Merci pour l'expression libre.

  32. Fred dit :

    @ gabriela 156

    Excellent ce passage de Jean-Luc Mélenchon sur itélé ! Merci pour le lien ! Je le conseille à tous ceux qui ne l'auraient pas vu !

  33. Patricia Donars dit :

    Voyez-vous, monsieur Mélenchon, je suis de celles (et ceux) qui ont leur avenir derrière elles (et eux), puisque j'ai pris ma retraite d'instit en 2009... Tout va bien pour moi, je vis à Paris dans un confortable appartement dont j'ai remboursé les traites, ma pension me permet de vivre bien, de faire des petits voyages, d'aider ma dernière fille encore étudiante... Bref, pas vraiment à plaindre, la dame... Au cours de ma carrière, je n'ai eu qu'un credo, celui de donner à mes élèves ce que j'ai souhaité de meilleur pour mes propres filles, et si ma modeste contribution a aidé quelques enfants à se construire, je me dis que je n'ai pas totalement démérité... Alors au nom de toute la jeunesse de ce pays, merci pour ce frémissement d'espoir que je sens autour de moi, qui n'est pas sans me rappeler 1981... année de naissance de ma fille aînée, ah, ah !

  34. Pierre Lemay dit :

    Bonjour monsieur Mélenchon,
    Une nouvelle importante pour les 150.000 personnes affectées de la maladie de Parkinson et leurs familles vient de tomber ce matin : une mesure du Plan Parkinson sera mise en œuvre en 2012. Les associations Parkinson ont effectué un travail considérable pour écrire un Livre Blanc qui prônait un minimum de 20 recommandations, une, relativement mineur, a déjà été accordée en raison d’une injustice trop criante : âge moyen du diagnostic : 57 ans, âge moyen de la mise en ALD : 74 ans du fait de règles trop contraignantes.
    Au moment des élections, il faut bien sortir une mesure permettant de faire remarquer au bon peuple que la dépendance a bien été prise en compte par le gouvernement actuel. La Directrice de France Parkinson « Saluant l’annonce de la structuration de l’offre des soins qui constituait « la priorité des priorités », … juge néanmoins « faible » le montant des financements annoncés qui devrait être sujet à discussion ». Il reste 18 mesures, et non des moindres, à satisfaire !
    La dépendance qui devait être une des priorités de Sarkozy n’a débouché sur rien malgré de nombreuses réunions sur tout le territoire (il convient de signaler que Nora Berra en charge de cette question de la dépendance connait extrêmement bien son dossier, nous l’avons vue à l’œuvre dans quelques réunions relatives à la dépendance et il faudra être à la hauteur). Encore un échec de plus…
    Il me semble que vous avez été un peu court sur ce sujet qui intéresse un grand nombre de personnes (800.000 personne en état de dépendance, 4 millions d’aidants), j’ai retenu simplement que vous comptiez instaurer une taxe dépendance pour faire jouer la la solidarité, c’est en effet le minimum mais il faudrait être un peu plus démonstratif. Je ne parle que pour Parkinson que je connais bien pour le vivre depuis plus de 25 ans en tant qu’aidant, les aidants Parkinson s’épuisent à la tâche (8 heures par jour en moyenne, plus de 10 heures pour 25% d’entre eux), l’APA est trop faible, des injustices criantes au niveau de l’aide sociale entre les plus et les moins de 60 ans (APA et PCH), l’éducation thérapeutique dont on parle tant est quasiment inexistante... Le plan Alzheimer en donne peut-être un peu plus mais le plus souvent au détriment des autres pathologies (Parkinson, Sclérose en plaque, AVC…). Il faut revoir la dépendance dans sa totalité et prôner quelques idées simples permettant de réduire considérablement la difficulté des aidés et le «fardeau » des aidants. Il faut écouter toutes les personnes concernées : les professionnels de la santé et du social, les associations de malades et d’aidants… et les faire travailler ensemble pour mener les réflexions conduisant à un plan efficace de la dépendance.

  35. GANNIH dit :

    Je suis fan !

  36. A Nico 151, je compatis comme beaucoup d'autres ici à ta douleurs, mais dans le Front de Gauche, il existe notre devise "L'Humain d'abord", donc la solidarité et la fraternité sont tout autour de toi. Pour le reste, je persiste et signe, 1 Taper un maximum sur le bilan Sarkozy, 2 toujours mettre Le Pen en difficulté, plus les meetings passent, et plus de personnes se déplacent. C'est un excellent signe non ? Donc optimisme de rigueur, et je suis bien persuadée que les deux chiffres sont été dépassés depuis longtemps. Continuons ensemble à tracer la route pour un avenir meilleur.

  37. luc dit :

    @ Jean Louis CHARPAL
    C'est l'inflation qui augmente de façon automatique le nombre de milliardaires.
    En 1940, 200 millions de dollars étaient l'équivalent de 1 milliard de dollars aujourd'hui.
    Toute personne possédant plus de 200 millions de dollars en 1940 était milliardaire en dollars d'aujourd'hui.

  38. Antraigues dit :

    @france furby 15 : Bravo pour avoir exhumé cette lettre de 1942, il faudrait la diffuser massivement !

  39. olivier dit :

    Ce matin dans mon petit village à l'heure du café au bistrot, le patron de bistrot me dis : "Je voudrais des tracts de Mélenchon, pour distribuer".
    Je lui répond "tu es sérieux ?". Il me dit "oui, oui, je l'ai vu à la tele et maintenant je sais pour qui je vais faire de la pub !"
    C'est pas beau ça...

  40. jeanne dit :

    @ diotime 35
    Remarquable cette phrase : l'apprentissage doit répondre à une ambition et ne doit pas être considéré comme un palliatif.
    Je suis en désaccord avec @Gardye 30 qui voit dans l’apprentissage un moyen de désengorger les collèges.

  41. rom dit :

    J-L Mélenchon (dommage qu'on ne voie que lui dans les médias) est toujours aussi brillant.
    Programme humain, stratégie carrée, idéologique dans le partage et la contribution de tous au bien commun à hauteur de ses moyens... une pure merveille. Le bélier est en marche, les portes de papier (monnaie) vont exploser.
    Si je n'étais pas handicapé je serai avec vous le 18 mars a Paris.
    Je reprends foi en l’humanité et en la République.
    merci.

  42. renault dit :

    Meeting d'à Rouen : Oh la vache ! C'était rien bien :-)

  43. daniele dit :

    Enseignante retraitée, je voudrais dire à mes collègues que le "réalisme ", le "concret", le juste, le vrai se trouvent dans le programme du FdG.
    Ne tombez pas dans le miroir aux alouettes socialiste. Assez de la gauche caviar, vive l'intelligence !
    Comment pouvons nous douter un instant que Mr Mélenchon ne mettra pas toute ses capacités et son énergie au service du plus beau des fleurons de la nation ?
    Résistance !

  44. maria dit :

    @Luc-243
    Il me semble que c'est pas si automatique que ca. Car l'iflation depuis 2008 penne et le nombre des miiliardaires n'arrete pas a augmenter. Par consequent il y a vraiment parmis les riches tels auquels la crise profite. Ce qui est siderant c'est leur tres petit nombre en comparaison avec la taille du lot des richesses en leur posession. C'est pas evidamment de Forbes qu'on peut attendre de publier le montatnt de leurs impots payes. Mais il serait un carton pour le media qui s'y lance de faire cette liste aussi. Et une tres bonne nouriture pour la reflection sur la citoyenete.

  45. @ 243 luc : " C'est l'inflation qui augmente de façon automatique le nombre de milliardaires."

    A qui, ici, ferez vous croire ça ? Madame Bettencourt, inflation ou pas, gagne alors qu'elle n'a jamais travaillé,
    15 000 fois le smic par an et a planqué par exemple, en 2005, 190 milliards d'euro en Suisse sur 13 comptes différents. Inflation ou pas, l'écart des salaires étaient aux USA de 1 à 30 sous Kennedy et il est actuellement de 1 à 900 ! C'est nier l'évidence que de ne pas voir que ce système est fait pour une infime minorité et, alors que les richesses produites augmentent sans cesse, la pauvreté s'étend. Que vous aimiez ce système, libre à vous. Vous n'empêcherez plus désormais que des gens de plus en plus nombreux se lèveront pour le combattre, l'abattre et instaurer des sociétés plus humaines où le partage des richesses et la justice sociale auront toute leur place. C'est dans le sens de l'Histoire et, heureusement, vous n'y pourrez rien !

  46. Fred dit :

    Bonjour,
    J'ai toujours été de droite. Mais au mois d'octobre dernier j'ai entendu Mr Mélenchon s'exprimer et cela a tout changé. Ma femme partage aussi ce point de vue.
    Mais je me rend compte en discutant autour de moi, que beaucoup de personnes restent sur des préjugés et ne font rien pour s'informer, n'y même pour "espérer". Certains disent que c'est irréalisable et utopique!
    Je leur explique alors que tout le programme est chiffré et totalement réalisable, ont me répond que de toute façon, 4 ans c'est trop court et que c'est là une forme de candidature anticipé pour 2017.
    J'appuie alors l'argument de la sixième républiques et donc d'une nouvelle constitution, mais là encore les gens n'y croient pas. Ils semblent endoctrinés, voir hypnotisés.
    Mais moi je ne perds pas espoir, je leur dis. Vous en avez autant marre que moi! Alors lancez-vous dans le changement! N'ayez pas peur!
    Merci Mr Mélenchon, vous m'avez transporté dans une nouvelle réalité.
    Merci à tous ceux qui se donnent dans ce combat qui est le notre à tous.

  47. adeheurtaumont dit :

    Elifant
    En ces temps troubles et incertains, nous ne pouvons pas donner les clés à des chiffemolles. Du caractère n'a rien à voir avec de l'agressivité... Puis, les médiacrates qui ne veulent pas se rendre à l'évidence que plus rien ne fonctionne et doit être changé à de quoi suciter de l'agacement.
    Par ailleurs, lorsqu'il s'agira de dire à la Finance que la récréation est terminée, mieux vaudra avoir les nerfs solides, parce qu'il me semble que ceux qui s'y goinffrent ne vont pas se ranger tranquillement en colonne par deux dès le coup de cloche.

  48. l'hallebardier_95 dit :

    Merci pour toutes vos contributions pour essayer de dénouer ce noeud gordien "Ah dommage,.. il est communiste!"
    Je les diffuse à mon cercle relationnel.

  49. jnsp dit :

    @250 Jean Louis CHARPAL @249 maria
    Vous n'êtes pas d'accord avec le fait que l'inflation augmente mécaniquement le nombre de milliardaires. Admettons.
    Êtes-vous d'accord pour dire que l'injection massive de capitaux par les banques centrale et la création de monnaie par les banques privées augmente mécaniquement le nombre de milliardaires.
    Cela revient à peu prés à le même chose puisque l'inflation ne mesure aucunement la baisse réelle de la valeur effective des monnaies.
    C'est curieux ce retour permanent vers des indicateurs que tout le monde sait archi-faux.

  50. jeanne dit :

    @ sergio 232
    Pour la partie de ton commentaire qui concerne les sondages, il y a de multiples critiques à formuler contre les instituts de sondage, mais je refuse d'adhérer à la théorie du "tous pourris" et à l'affirmation qui consiste à prétendre que les sondages qui concernent le FdG sont tous falsifiés, ce qui revient à faire de JL.M une "victime". Et je répondais à un blogueur qui trouvait plus simple de faire les sondages lui-même. Un sondage n'est jamais objectif, et il faut faire très attention à de nombreux paramètres.
    La partie de ton post qui concerne Halimi et la résignation chez les salariés, c'est un sujet bien plus vaste.
    Quand tu dis que mettre JL.M à 10/% c'est le "supprimer politiquement", je ne te suis plus du tout. Libre à toi de penser qu'il a 30% d'intentions de vote favorables. J'essaie de rester un peu réaliste, sans m'emballer. Et mon vote ne dépend que de mon choix, à moi, et non d'un sondage.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive