07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78 571 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1116 »

  1. 1
    Colonel Walter Kurtz dit:

    Oui, un cap est franchi officiellement.
    Mais nous savons tous, au regard de l'incroyable enthousiasme des citoyens de plus en plus nombreux autour du FdG, que ce cap a été franchi depuis longtemps.
    Place au Peuple !

  2. 2
    Mélopée dit:

    Vivant en Alsace, le m'associe pleinement à ce texte.

    A signaler que M. Mélenchon passait ce matin sur France Culture dans la Fabrique de l’histoire qui consacre la semaine à « l’imaginaire des hommes politiques ». Les règles du CSA ne permettait de diffuser que 10 minutes de cet entretien sur l’antenne mais l’intégrale de l’enregistrement est ici.

  3. 3
    pinatello dit:

    Merci jean luc pour l'energie donnée
    Tous a la Bastille le 18 Mars.
    Résistez!

  4. 4
    Sylvain dit:

    Bonjour! Quand je lis ce billet qui dénote un sens des responsabilités absolument édifiant sur tous les sujets, je trouve incroyable d'entendre ânonner autant de bêtises à longueur de journée de cette présidentielle! J'en étais révolté jusqu'à présent mais là je n'en ai plus la force. J'ai de la peine, simplement de la peine. Oui, mon coeur est triste parce qu'il me vient le sentiment d'un énorme gâchis. D'un côté nous avons un travail extraordinaire pour l'émancipation de l'humain et de l'autre, la haine. Quand j'étais jeune on m'a appris à me méfier en sacrifiant toute spontanéité et maintenant que j'ai tellement bien appris à me méfier, il me faudrait selon les dires des "bien pensants" passer à l'étape supérieure en méprisant mon prochain voire en le haïssant si possible quand il n'a pas la même peau que moi...C'est abject! Jean-Luc Mélenchon, je ne vous félicite pas, je vous aime comme humain et je veux vous dire mon attachement à la pudeur que vous manifestez pour nous parler quand d'autres vomissent la haine pour stigmatiser afin de diviser. Dans la démarche du Front de Gauche, une chose est de plus en plus visible, c'est votre attachement à ne pas vouloir le pouvoir pour le pouvoir mais pour donner enfin des solutions à des problèmes que ceux qui sont en place ont créés eux-mêmes afin de nous asservir. Notre état d'aliénation, voilà ce que vous nous proposez de briser et je veux vous manifester ma reconnaissance pour cela.
    Merci à vous et merci au Front de Gauche!

  5. 5
    sergio dit:

    Jean-Luc,

    Tu rassembles de plus en plus, convaincs en direct - sur TF 1 l'autre soir - et à travers les prises de position de tous tes amis du Front de Gauche, de nombreuses catégories de citoyens. Tu as raison enfin de lier de façon serrée, organique ou logique, la cible facho-lepeniste à la cible libéralo-reagenienne.
    Pour dépasser les 20 % au moins, il reste effectivement à démontrer au plus grand nombre que la terreur économique du chômage, de la pauvreté, de la compétitivité aveugle, du mondialisme financier tout-puissant, sauvage, guerrier et destructeur de nature et de civilisations, rejoint celle des discours et stigmatisations réacs et barbares du FN à l'encontre des femmes, des peuples, de traditions ethniques différents, des syndicats, des dizaines et dizaines de millions d'exploités que nous sommes en France.
    Mme Le Pen est un visage parmi d'autres des banksters, tout comme L. Parisot, Sarkozy, Fillon, Merkel, ou comme la BCE, l'OMC, le FMI ou l'OTAN. Tous contribuent à la régression généralisée et à la mise à mort de l'Humain. Ils appartiennent à la galerie de l'Histoire des réacs au service des exploiteurs et ravageurs de toute l'humanité.
    Bravo pour Rouen ! Et le 18 mars, tous les Républicains à la Bastille !

  6. 6
    duc dit:

    Mélenchon est de mieux en mieux. Fausse note cependant lors du débat avec Mme Le pen pourquoi élever le ton, c'était inutile il disposait d'un boulevard, il lui suffisait de développer ses arguments. C'est le meilleurs mais qu'il cesse d'apparaitre inutilement agressif. L'électeur moyen n'aime pas!
    Ma mére a toujours voté gagnant à droite ou à gauche elle votait pour le (gentil)...

  7. 7
    carlo dit:

    "L'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont "braqué" quelqu'un. C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques"

    Absolument. Mais on a malheureusement laisser s'installer dans les esprits l'idée que l'impôt est destiné à punir (c'est le cas du principe pollueur-payeur) ou, en tout cas, à dissuader certains agissements néfastes pour soi ou les autres (taxe sur le tabac).

  8. 8
    Malek dit:

    @duc
    ...C'est le meilleur mais qu'il cesse d'apparaitre inutilement agressif. L'électeur moyen n'aime pas! Ma mére a toujours voté gagnant à droite ou à gauche elle votait pour le (gentil)...

    Ne pas confondre agressivité et détermination. On ne peut pas vouloir du changement et regarder constamment les autres aller au charbon à notre place.
    Faut se mouiller la chemise un peu, et se mettre à la place de Jean-Luc Mélenchon sur le dit plateau de télé...
    Et Guaino lui, il était bien poli comme il faut ? AAAAh oui, il aime bien le FN lui, il en partage la majorité des idées. Il a donc bien des raisons de rester "calme" et de faire mine qu'il n'est pas d'accord.
    Hypocrisie et écran de fumée médiatique. Jean-Luc Mélenchon a réagi comme il se doit, de manière combative et déterminée.
    Allez, on avance, on avance !

  9. 9
    Henri-Georges Naton dit:

    Bravo pour cette belle campagne qui donne de la force a tous. Elle est exemplaire par sa capacite d'education populaire... Place au peuple et resistances....

  10. 10
    albireve dit:

    @carlo 7
    A propos de la conception sarkozienne de l'impôt: Pour un ultra-libéral bon teint, la fraude n'est que la défense des citoyens contre la spoliation fiscale. Ce qui ne les empêche pas de hurler contre les "fraudeurs grecs".

  11. 11
    Fred dit:

    Toujours aussi étonné de voir que les média ne se fond pas le relais objectif de ce qui fait la politique.
    Juste un reportage ce midi sur M6...
    Le travail d'information du programme du FdG doit se faire sur le terrain de ce fait (j'inclu aussi internet)
    Notre optimisme augmente à chaque passage de Jean-Luc Mélenchon. Excellent travail de toute l'équipe du FdG.

    Réponse au WM : un forum serait effectivement une bonne tribune afin de s'organiser aussi entre militant. N'ya t'il pas de moyen au FdG pour mettre ça en place ?

    [Edit webmestre : Posez la question au "FdG". Moi, je suis le webmestre du blog de Jean-Luc Mélenchon, et ça me suffit amplement.]

  12. 12
    Lilly54 dit:

    Bonjour Jean-Luc et les Amis. Inoubliable meeting et déjà un nouveau billet ! et quel billet ! Celui-ci me rassure car après le meeting hier soir je me suis demandée pourquoi encore tant d'insistance sur la famille brune. Il doit y avoir une raison. Il a trop pensé son discours pour qu'il n'y ait pas d'explication rationnelle. Et puis ce matin en écoutant les médias, Inter, Itélé, etc... je me suis dit : Jean-Luc a bien fait. Ils continuent de servir la soupe à cette insipide mais dangereuse "candidate". Alors, oui, inlassablement, il faut cogner. Il faut les expulser de la tête des français et en même temps obliger la droite de la droite UMP à se découvrir. Cela fait peur je l'avoue. Je n'aime pas ces gens. Et je crains pour Jean-Luc. Mais nous n'avons plus le choix. C'est un tournant historique. Si les français ne saisissent pas cette occasion, il sera trop tard pour pleurer. Et j'ai l'impression que si Jean-Luc a pris la peine d'écrire ce billet ce matin c'est parce qu'il a du sentir nos interrogations et il a sûrement souhaité nous éclairer. Réfléchissons y profondément. Et, encore un mot : exigeons les débats démocratiques dont les français ont besoin. Avec Sarkozy, avec Beyrou puisqu'Hollande s'y refuse. Merci Monsieur Mélenchon ! Prenez soin de vous ! le peuple de gauche vibre avec vous !

  13. 13
    gp91 dit:

    Un footeux pro bien connu F.R. qui joue en Allemagne a gagner 11,4 millions d'€ l'an dernier ! Sur le premier million 45% d’impôt reste 550000€
    Sur les 10 millions restant à 75% reste 2,5 millions. Le pauvre homme n'aura que 3 millions et quelques pour vivre. Je n'ai pas fais le calcul avec 14 tranches :-))
    C'est à vous dégoûter de taper dans un ballon.
    J'ai vu le discours de Jean Luc dans un resto chinois hier soir. Que l'image de BFM. Le son c'était de la musique chinoise. Assez surréaliste comme ambiance. Heureusement je l'ai écouté en vrai plus tard.
    Quel plaisir.
    Merci le Front de gauche, merci Jean Luc.

  14. 14
    yams dit:

    Je suis d'accord, il faut qu'il continue en force c'est la seul manière de se faire entendre dans ce monde féroce, sinon on nous écrase. Il est plein de vérité. Jean Luc Mélenchon c'est mon antidéprime. Merci à lui !

  15. 15
    france furby dit:

    Pour enfoncer le clou à propos de viande,
    Voici ce que j'ai trouvé ce matin sur le site de "libération-Maroc",
    Qui se souvient de la Loi Grammont en 1942 punissant toute personne ayant fait subir de mauvais traitements aux animaux domestiques....
    Je vous copie la lettre qu'un certain Monsieur J.Pupet, président de la société Lyonnaise de protection des animaux a adressé le 26 Octobre 1942 au Commissaire général aux questions juives.
    " Monsieur le Commissaire général aux questions juives,
    Je me permets de vous demander de bien vouloir étendre à toute la France des mesures justes qui ont été prises dans quelques villes pour mettre un terme aux sacrifices selon le rite juif des animaux de boucherie. Ces raffinements de torture sadiques, ces égorgements et ces agonies terriblement longues ne sont plus de mise pour une race depuis toujours maudite.
    Au nom de l'humanité et des sentiments français, je vous prie Monsieur le commissaire général de prendre ces mesures le plus rapidement possible. Le scandale n'a que trop duré.
    Je vous remercie à l'avance et vous prie de croire, Monsieur le commissaire général à ma haute considération. "

    Quand les stigmatisations alimentaires sont au service de l'idéologie raciste. Le Vel d'Hiv c'était bien Juillet 1942 ?
    F. Furby

  16. 16
    Jérémy dit:

    Concernant les éxonérations de cotisations sociales pour les footballeurs, voici un article datant de 2009 de JL Mélenchon qui traîne dans les archives.

  17. 17
    jimeno dit:

    Je suis très contente de vous avoir écouté hier à la télé il ya si longtemps que certains nous disent devoir le monde à leur manière oui vous avez raison ça suffit!
    Je sais que je voterais pour le front de gauche car féministe j'ai envie de construire un autre monde qui répartisse les richesses mais aussi les taches et l'espace intérieur et extérieur bravo pour votre ténacité à bientôt à Toulouse.

  18. 18
    Christian B dit:

    "La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies"

    Oui, c'est sur, mais vous restez pieds et poings liés dans le piège du FN, en ne voulant voir qu'un aspect de la problématique.
    Alors continuons sur votre lancée. Le rite est-il plus sacré que la souffrance animale ?
    Il faut mettre genoux à terre, devant les rites, devant l'industrie de l'élevage intensif, et le profit saignant des abattoirs ?
    Vous croyez qu'ils vont s'en souvenir, comme vous dites ?
    L'excision aussi est considérée comme un rite sacré par certaines populations d'Afrique, si on suit votre raisonnement, on reste le doigt sur la couture du pantalon, et on dit Amen ?
    On voit bien qu'on ne va nulle part comme ça, on brise notre propre la logique, en restant sur un terrain nébuleux qui n'est pas le notre.
    Restons sur Rosa Luxembourg, elle a toujours plusieurs longueurs d'avance, la relire nous remet les idées en place. Le langage de vérité ne peut pas nous nuire, jamais.

  19. 19
    SNIPER68 dit:

    Je suis Alsacien et j'en ai marre de ce concordat Alsace Moselle, moi qui suit athée je ne veux pas donner mon fric pour les curés et les églises romane ou gothique, le Vatican est assez riche pour entretenir ces églises à travers le monde qu'ils se débrouille. Y en à raz le bol de cet injuste concordat.
    Front de Gauche 2012.

  20. 20
    David dit:

    On lâche rien ! Et maintenant, j'espère que l'on va laisser Madame Le Pen le nez dans sa mer... Et qu'on va ajuster nos attaques et arguments sur Sarkozy. Car il ne faut pas abdiquer. L'objectif du Front de Gauche, ce n'est pas un score à deux chiffres, c'est plus que cela : la victoire au second tour. Et Jean-Luc Mélenchon en a pleinement les capacités. Un orateur et un penseur de ce niveau, c'est une chance pour la République Francaise. Ne nous enfermons pas dans un front contre front. Visons l'Elysée.

  21. 21
    jmdest62 dit:

    C'est bien de rappeler que l'impôt est une des expressions de la solidarité et donc de la fraternité.
    D'ailleurs, il est important de, à chaque fois, re-préciser que I.S.F = "Impôt de solidarité sur la fortune" et non pas seulement "Impôt sur la Fortune" comme le disent les libéraux et malheureusement beaucoup trop de socialistes.
    Bon courage à tous
    @+

  22. 22
    Marie 46 dit:

    Un petit renseignement pour ceux qui veulent décripter les discours de N. Sarkozy (c'est très très intéressant, cela nous montre clairement la stratégie du bonhomme), allez faire un tour chez Mermet, sur le site de France Inter, il y a deux émissions à ce sujet.
    Courage à tous !

  23. 23
    lou.passejaire dit:

    Le discours de Jean-Luc Mélenchon hier soir m'a rappelé les mots très forts de JP Chabrol dans La gueuse, l'évocation de 1934 et de cette réaction de la gauche retrouvant le chemin de la lutte anti-fasciste.
    Savez vous qu'il devient très difficile de retrouver l'appel du Comité de Vigilance des intellectuels antifascistes de Mars 1934 :
    "Unis, par dessus toute divergence, devant le spectacle des émeutes fascistes de Paris et de la résistance populaire qui, seule, leur a fait face, nous venons déclarer à tous les travailleurs, nos camarades, notre résolution de lutter avec eux pour sauver contre une dictature fasciste ce que le peuple a conquis de droits et de libertés publiques... La colère que soulèvent les scandales de l’argent, nous ne la laisserons pas détourner par les banques, les trusts, les marchands de canon, contre la République - contre la vraie République qui est le peuple travaillant, souffrant, pensant et agissant pour son émancipation."
    2 ans aprés, le front populaire...

  24. 24
    jean ai marre dit:

    Encore un meeting réussi : celui de Rouen.
    La caméra, dirigée par l'équipe de Jean-Luc, n'a pas assez balayé la salle. Néanmoins,ce qui est remarquable, c'est le nombre de jeunes et de femmes présents dans la salle. Les sondages annoncent 10 %, il y a longtemps que nous avons dépassé ce cap, nous sommes bien plus haut, seulement voilà la méthode de calcul (les aléatoires) ne sont pas assez précises, le Front de Gauche ne dispose pas de repères électoraux. Les sondeurs estiment les intentions en fonction des votes PC
    Quand on voit d'où on vient, c'est formidable, tout ça grâce aussi aux petites mains...

  25. 25
    gus003 dit:

    Hier Sarko / Fabius
    Vite : Mélenchon / Sarko, pour voir le petit triste sir se faire dévorer tout cru, parce que à part le calme apparent devant Fabius, reste une grosse colère dans les bras de madame gnangnan en rentrant au Palais.

  26. 26
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Quitte à me répéter ! nous sommes bien dans une guerre économique, certes, mais en guerre quand même ! Donc ceux qui abandonnent le terrain et qui passent à l'étranger sont bien passibles de la loi martiale. Nous sommes humains avant tout donc nous ne les fusilleront pas et nous ne leur ferons même pas de procès, la loi fixera aisément les responsabilités et les mesures contraignantes, en matière fiscale, suffisantes, ils peuvent donc se sauver mais ça ne sert à rien comme nous les petits qui payons nos impôts ils paieront les leurs de gré ou de force ! entre nous ils ont même intérêt à rester parmi nous car à l'évidence d'ici quelques années l'économie aura retrouvé une bonne santé, et la base qui sera augmentée avec un smic à 1700 euros se fera un plaisir à consommer contrairement à aujourd'hui ou elle ne pense qu'a survivre, dans cinq à dix ans la consommation repartira et les bénéfices suivront alors les riches gagneront encore plus car Jean-Luc Mélenchon n'est pas là pour supprimer les bénéfices gagner par le labeur, il est là et sera élu Président pour que la richesse soit mieux distribuée ! nuance ! il y aura toujours des riches et des pauvres mais ceux -ci seront ou moins pauvres ou un peu moins riches et vivre avec 1 Million d'euro par an ne serait pas pour nous gêner ! n'est ce pas ?

  27. 27
    Chomvailleur dit:

    Une remarque pour le commentaire de Duc, c'est quoi pour vous "l’électeur moyen" ? Est-ce là votre idée d'un parti qui se prétend ouvert, est-ce ainsi que vous voyez celles et ceux qui doivent apporter leur voix au front de Gauche, catalogués comme des cibles marketing en préconisant au candidat d'adapter son élocution aux capacités intellectuelles présumées d'une cible électorale ? Beau lapsus, révélateur et en même temps d'une bassesse incroyable.

  28. 28
    Fabrice64 dit:

    Encore bravo pour avoir soulevé la question de l'avortement! ce matin encore sur France inter, Alliot-Marie a été sommé de s'expliquer sur le déremboursement!

  29. 29
    Czurka Marie dit:

    Jean luc,

    Votre talent d'orateur et votre envergure d'intellectuel engagé est à l'image d'un Emile Zola et d'un Jean Jaurès. Merci, pour le combat que vous menez avec le front de gauche contre ces forces du mal qui peuvent emporter nos sociétés encore dans la tourmente. Cependant, vous risquez de vous placer en point de mire de celles-ci qui pourraient se déchaîner contre vous. Soyez prudent, nous avons trop besoin d'hommes comme vous, qui font honneur à l'Humanité.

  30. 30
    GARDYE dit:

    Bonjour.
    Je suis convaincue qu'il faut rapidement remettre l'âge d'entrée en apprentissage à 14 ans. Nier l'importance de la pratique d'une activité, pour se construire sur le plan professionnel est une erreur. L’apprenti bénéficie d'une formation générale dispensée dans un CFA, ce qui lui permet de conserver ou d'améliorer ses acquis scolaires (combien de jeunes errant en classe de 4ème et même de 3ème, ont à peine le niveau de CM2 ?). L'apprentissage est sanctionné par le passage d'un CAP, et s'il le souhaite, le candidat, pourra poursuivre afin de décrocher un autre diplôme. À 17 ans notre apprenti pourra postuler à plein temps dans le monde du travail. La responsabilité des pouvoirs publics sera importante à ce niveau, entre autre :recenser les vrais besoins afin de ne plus encourager les vocations vers des activités sans avenir. S'il faut choisir entre un jeune garçon ou une jeune fille qui va errer jusqu'à 16 ans dans des classes alors qu'il ne ressent aucune motivation et l'accès à l'apprentissage à 14 ans, je n'hésiterai pas, je n'hésiterai plus ! Certaines classes seraient peut-être moins surchargées, le manque de professeurs serait sans doute moins crucial ! la disponibilité des parents, le milieu social ne doivent pas être considérés comme discriminatoires. Il faut arrêter d’entretenir un sentiment de culpabilité et ne plus encourager à tout prix le maintien de la scolarité. À 14 ans en 2012, bon nombre de nos chères têtes blondes et brunes sont bien plus délurés que nous l'étions à leur age ! Et pourtant à cet âge nous étions nombreux en apprentissage.

  31. 31
    Maddy dit:

    En tant que cadre et qui gagne très bien ma vie, je ne peux que saluer Jean Luc Mélenchon et tous qui luttent contre l'injustice sociale. Je regrette de ne pas pouvoir militer pour le front de gauche pour expliquer aux gens les idées du parti et leur faire comprendre que le communiste n'est pas le'méchant'.

    Bon courage M. Mélenchon, vous avez tout mon soutien.

  32. 32
    marco 67 dit:

    Merci à Melopée et à SNIPER68.
    Alsacien également, je rejoins la position sur le concordat.Et ce qu'en disent les édiles locales ne sont que visées électorales en dehors de tout autre aspect républicain.
    Je me souviens d'avoir appris dans mes jeunes années qu'en 1789 sur le Rhin était une affiche:"ici commence le pays de la liberté". Or il n'est pas de liberté lorsque l'enseignement religieux est obligatoire dans l'école public.
    Je rejoins également l'aspect économique de la question. A-t-on calculé le coût que représente l'entretien des édifices cultuels, sans oublier les presbytères,pour les collectivités locales?
    Laissons la liberté aux croyants d'organiser leurs pratiques religieuses à la hauteur de leur conviction. La laicité c'est de la leur garantir et non de la prendre en charge par les deniers publics.
    Merci également à Jean-Luc Mélenchon sur le sens de la bataille anti FN. Son billet donne de la profondeur et replace cette bataille dans une perspective plus large et néanmoins cohérente.Je souhaite y inclure le démontage des propos fallacieux de MLP sur le MES,les riches, les banques et le peuple comme laissé pour compte.
    Oui notre intérêt est de voter et de faire voter Jean-Luc Mélenchon.Nous sommes la gauche anti-capitaliste et responsable. Contrairement au NPA et à LO qui sont dans leur rôle"historique" de diviseurs et donc d'alliés objectifs du capitalisme.Voyez il y a quelques années leur vote au parlement européen sur la loi Tobin
    Oui si nous avançons c'est toute la gauche et au delà tout le peuple qui avance et qui gagne.

  33. 33
    jorie dit:

    GARDYE29.
    Nous sommes pour la formation en alternance et résistons à cette idée d'apprentissage généralisée aux gosses. Pourquoi?parce que les entreprises elles mêmes réalisent que c'est dangereux et quasi ingérable de se retrouver avec des mômes souvent fragiles, immatures, dans un milieu professionnel dur, rentable et parfois dangereux (machines etc...). Donc l'apprentissage,s'il se justifiait pour les petites structures du passé (boulangerie, par ex/.) devient impossible avec les nouvelles technologies dont la maîtrise demande une plasticité intellectuelle. Mon mari avait un CAP, son métier a évolué et il n'a pas réussi à suivre les formations adéquates pour évoluer. Aujourd'hui, après plein de postes merdiques dans des sites polluants, il est bloqué dans la grande distribution, de type manute. S'il avait pu entrer dans une vraie filière professionnelle, permettant d'évoluer dans la connaissance, du cap au bep, au bts etc....il aurait pu se développer dansle savoir technique. Enfin, le cadre scolaire est important pour faire une coupure dans le travail dur qu'on exige aujourd'hui dans les milieux professionnels et pour développer une culture générale minimale. Important pour l'évolution future. Il ne faut jamais "fermer" les portes. C'est très dur, sauf exception,de se remettre à l'acquisition de savoirs quand on est ouvrier (blocage,complexes,difficultés etc...)

  34. 34
    bernard schneider dit:

    Selon un sondage Ipsos-Logica, si 78 % des électeurs ont l'intention d'aller voter, 65% d'entre eux jugent la campagne pas intéressante. 73 % des personnes interrogées considèrent que l'on ne parle pas assez des retraites ou du logement. C'est pourquoi je pense que Jean-Luc, très pédagogue dans toutes ses apparitions télévisées, devrait, tout en continuant à malmener la Marine et à dénoncer le bilan catastrophique de Sarkozy,également mettre l'accent sur nos divergences avec F Hollande. Car sur la retraite à 60 ans, sur le SMIC à 1700 euros, sur le pouvoir d'achat,, sur la fiscalité, sur l'Europe, il ne faut pas se voiler la face, ce ne sont pas de petits désaccords! Et on ne fera pas une politique de gauche en s'alignant sur les positions de FH. Il faut aussi considérer que les échéances prèsidentielles et législatives ne sont qu'une étape dans ce que Jean-Luc Mélenchon nomme le processus de révolution citoyenne. Le Front de Gauche ne doit donc pas, sous peine de profondément décevoir, faire comme si les relatifs " bougés" de Hollande en faisaient l'homme du changement. Non, le changement, c'est la politique proposée par le FdG avec l'intervention citoyenne.

  35. 35
    diotime dit:

    L'apprentissage à 14 ans ? Et pourquoi pas reouvrir les mines ? l'apprentissage comme tous les métiers doit d'abord répondre à une ambition et non pas être comme on nous le propose un palliatif. La jeunesse est en difficulté parce que on ne s'attaque pas aux problèmes de l'éducation : à l'issue de la communale un enfant devrait savoir : lire ecrire compter et les bases de son histoire de France aux quelles nous devrions ajouter le "droit social" pour que plus personne n'ignore les bases de notre système social. Alors oui il aura le choix de sa vie ou presque.
    l'apprentissage doit faire l'objet d'inspection au même titre que les entreprises car c'est un monde difficile où le public (apprenti) est captif.

  36. 36
    JCM31 dit:

    Il y a un slogan sur un certaine radio qui se revendique de « la différence » hé bien à gauche, il y a un mouvement qui se nome le Front de Gauche et pour qui et sans aucune ambiguïté mériterait ce slogan taillé sur mesure puisque nous sommes de plus en plus nombreux à nous en rendre compte tellement la pauvreté du débat de fond est flagrante à constater ailleurs. Je viens d’allumer justement cette radio public pour écouter la fausse différence du jour et du journal de 13h et par rapport au traitement de l’information à laquelle, ils nous habituent régulièrement et par la même de constater, si l’omerta envers le Front de Gauche est toujours de rigueur sur cette antenne. Il faut croire que l’événement d’hier soir à Rouen qui a réuni plus de 10 000 personnes sur place et 12 000 sur internet, n’a pas retenu l’attention des journalistes de cette radio public, n’y d’ailleurs le contenu du discourt, encore moins le sondage à deux chiffres qui les laissent également sans commentaires. Il a été annoncé par contre que sur France 3 il y avait « La vérité si je ment » Mais ils auraient pu préciser qu’une réplique avait eu lieu aussi sur France 2 et embrayer sur leur information principale à savoir les états d’âmes du plus petit des daltons vous savez, M. plus, le plus calculateur, le plus sournois, le plus méchant, le plus cynique, le plus trompeur, le plus pleurnicheur, le plus menteur à tels points qu’il en a le nez qui pousse de plus en plus et que bientôt les oiseaux de mauvaises augures du FN pourront si poser dessus et par la même y déposer leurs fientes haineuses pour l’inspirer lui et son équipe. C’est à pleurer de rage, mais comme je suis de très bonne humeur je vais en sourire, tellement c’est grotesque, Ms, Dames les journalistes de la différence.
    Résistance!

  37. 37
    Sophie Clerc dit:

    Il y a quelque chose que je ne comprends pas, et le signale, pour le cas où d'autres auraient le même problème. Ceci dans la phrase : "Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu maximum ne peut être supérieur a vingt fois le revenu médian". Le revenu médian est de 2000 euros, M. Mélenchon l'a dit plusieurs fois. Donc le revenu supérieur autorisé serait de 40 000 euros. Mais le plus petit salaire sera peut-être de, mettons 1500 euros. 20x, cela donne 30 000 euros. Merci de bien vouloir m'expliquer le sens exact de l'affirmation ci-dessus. Meilleures salutations.

  38. 38
    jean ai marre dit:

    Sarko paraît fini, hier soir tout m'a paru morne, sans éclat. Il faut vraiment avoir de l'intérêt pour le Sarkozysme pour y croire encore. A part N K-M où étaient les autres groupies ?
    Cette émission est bien dans dans la logique de cette fin de V République. Tout est aseptisé, les journalistes et leurs questions, ron ron qui nous endort. Quelle est cette façon de poser des questions, et de se satisfaire des réponses, trop éloignées de la demande ? Laisser dire que les heures sup défiscalisées ont fait progresser le pouvoir d'achat de nous tous !
    Rien sur les sujets embarrassants : baffouage du référendum sur le traité de Lisbonne, affaire Woerth, les millions donnés à Tapie par l'Etat,, pas un mot sur la dette et son augmentation depuis le septennat du candidat etc..
    J'imagine un débat Sarko- Jean-Luc où le sujets qui préoccupent nos concitoyens seraient enfin débattus.
    L'un dirige des affaires, des cabinets d'avocats, des comment faire plus d'argent, et l'autre remet au centre des préoccupations' l'humain d'abord'et parle de partage des richesses.
    J'en ai marre, je veux vivre au grand air de la VI République.
    Mélenchon présidons.

  39. 39
    Chomvailleur dit:

    Jorie, 14 ans des mômes fragiles, immatures ? des boulangeries "structures du passé" ? vous vivez sur quelle planète ? C'est certain qu'avec cette approche cocooning pour ces pauvres petits chérubins de 14 ans, bientôt ils seront fragiles et immatures à 18 ans.

  40. 40
    Jean Louis CHARPAL dit:

    La réaction de Sarkozy concernant la fraude fiscale est révoltante de cynisme, mais n'est cependant pas surprenante. NS fait partie de ces politiciens réactionnaires qui sont mandatés par l'oligarchie pour utiliser l'appareil de l'Etat exclusivement au profit de la petite clique des profiteurs qui pillent le pays (qu'ils méprisent et son peuple avec). Imposer un tout autre partage des richesses, économiquement nécessaire pour la relance et socialement juste, implique notamment une lutte efficace contre la fraude, l'évasion et le laxisme fiscal. Cela ne tombera pas du ciel, mais résultera d'un nouveau rapport de force. Depuis 1789, rien, jamais, n'a été concédé d'eux mêmes par les accumulateurs de richesses, mais a été arraché,à chaque fois par la lutte. C'est la seule chose que ces gens là comprennent !

    NB : @ 26 Alain Tétart (60)(73 ANS)
    " dans cinq à dix ans la consommation repartira ".

    Permets moi, cher et ancien camarade, avec le respect que je te dois, de ne pas être tout à fait d'accord sur ce point. Si le programme du Front de Gauche est mis en oeuvre, je peux te dire que la relance sera beaucoup plus rapide. Jamais dans son Histoire notre pays n'a produit autant de richesses. C'est pourquoi suite au billet précédent de Jean-Luc, j'ai insisté sur le fait que nous vivons très en-dessous de nos moyens : depuis 81, les richesses produites ont doublé. Simplement les "tuyaux" ne sont pas branchés correctement. Il suffit que Jacques Généreux les mettent au bon endroit, c'est à dire réinjecte les richesses dans l'économie réelle. Compte tenu des capacités de nos travailleurs, de toutes qualifications, la relance sera très rapide.

  41. 41
    Catherine LEVEQUE dit:

    Je veux vous remercier mille fois pour votre discours hier soir à Rouen. Nous vous avons suivi sur internet, c'était magnifique. Merci pour toutes les femmes, et tous les êtres humains de ce pays. J'ai 33 ans, deux enfants, fille et garçon, et je pensais que jamais je n'entendrais un tel discours "politique" sur les femmes. Vous me donnez l'espoir que mes enfants, ma fille surtout, grandissent dans un monde pacifié et respectueux de la différence de chacun. Merci pour moi, merci pour ma fille. Catherine.

  42. 42
    adisl dit:

    Jean Luc
    Tu m'as surpris en évoquant, lors de ton meeting à Rouen hier, le lien que tu fais entre les maux de ce monde et la finance. Comme Denis Robert, le journaliste qui s'est attaqué à la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream, tu resitues les grandes questions sur l'évasion fiscale, le commerces des armes, la prostitution, la drogue etc... dans un système capitaliste qui vit de cela et qui prospère grâce à cela. Merci pour ton courage.
    Car il va t'en falloir, Là tu ne t'attaques pas seulement à la bande à Sarko ou Le Pen mais à l'ensemble de l'oligarchie mondiale. Des dictatures africaines, à la mafia Italienne ou Russe. Des multinationales Françaises aux géants américains, des milliardaires saoudiens aux Bref. C'est du lourd.
    Mais dans ce combat, tu n'es pas seul. On est avec toi. Ouvrons les yeux sur ce système corrompu et globalisé qu'est la finance internationale.

  43. 43
    jorie dit:

    @Chomvailleur
    Lis monpost jusqu'au bout au lieu de caricaturer ce que je dis. Pour le meeting, une forte attaque contre le FN est un choix stratégique et politique tout à fait opportun dans la mesure où pratiquement tous les média lui tirent le tapis rouge et lui demandent son avis à tout propos. Cela n'arrête pas. Tous les jours et à toutes les heures, donc c'est un signal d'alarme que les français doivent entendre. Très peu de média interrogent Mélenchon à tout instant, comme on le fait pour MLP. Maintenant, il faut revenir à l'éducatif populaire ! les gens ont besoin d'entendre comment ce programme antilibéral est possible, en passant par le coeur de cible de la finance prédatrice. L'attaque a été forte à ce niveau, ciblée, une véritable déclaration de guerre et chose étrange....les média n'en font aucun écho. Je suppose que ça concerne trop les lobbies qui les tiennent àla gorge. La réforme fiscale, la crimminalisation de l'évasion fiscale et dela fraude,organisées par les banques et les paradis fiscaux, ne soulève aucun commentaire dans la presse. Comment cela se fait-il? Idem pour le traitement duprogramme social et écologique qui a mis sur la table une série de propositions ayant un fort impact économique pour la relance et pour lutter contre l'austérité, et ce, depuis des mois! étrange indifférence, les voilà tout ébaudis des 75% de taxation ou des méa culpa de M.Sarkozy....c'est incroyable ! C'est une stratégie de censure indirecte ou de la franche bêtise?.

  44. 44
    mourua51 dit:

    Hier nous étions tous fiers et émus d'écouter le meeting de Jean-Luc Mélenchon à Rouen. Ce fut un nouveau et magnifique tournant de sa campagne !

  45. 45
    Louise dit:

    Tout de même, là, dans le nouvel obs un entretien avec : Jean-Louis Nadal
    Jean-Louis Nadal : "On a défiguré la justice".
    Désormais, la situation s’est tellement dégradée qu’il faut s’atteler à une restauration de l’Etat de droit. Le chantier est immense […] La justice se trouve dans une souffrance sans précédent. Cela n’a que trop duré […] Au cours de ce quinquennat, incontestablement, le climat des affaires donne un sentiment de corruption publique, d’impunité, où la justice est invitée à servir plutôt qu’à faire place à la vérité […]
    Rappeler la loi, le droit comme le fait souvent Jean-Luc Mélenchon est tellement important pour la justice dans notre société.

  46. 46
    Maxime dit:

    Je suis d'accord avec ce joueur de foot, il n'a "braqué" personne, il n'a fait que taper dans une baballe, ça mérite plus qu'un million ça!

  47. 47
    JCM dit:

    Encore bravo à toute l'équipe du FdG, la t° du terrain:
    Comme on distribue tous les papiers qui sortent du FdG à l'entrée du boulot, après chaque émissions on se fait interpeller de plus en plus et des débats s'installent de plus en plus.
    Des sujets difficiles: l'apprentissage (voirGARDIE 30) et le vote utile (beaucoup touchés par les discours de notre candidat veulent toujours voter Hollandreou au 1er tour).
    Bon courage à tous.

  48. 48
    Bélatar dit:

    Belle et claire explication de la stratégie en cours et de sa justification.
    Hier à Rouen, l'intervention de Pierre Laurent était aussi très éclairante sur les enjeux européens en général et ceux du vote français par rapport à l'Europe ; avec, lui aussi, une énergie et combativité qui n'enlevaient rien à la finesse de sa pensée. Il est pour moi une découverte, plus récente que celle de Jean-Luc Mélenchon.

  49. 49
    CloS dit:

    Les sondages favorables ne sont pas à mépriser totalement : plus un parti est crédité d'intentions de vote, plus les gens le pensent estimable, sérieux, et peuvent éventuellement réviser leur avis. Hourra donc pour les 10% (même si, après tout, il ne manquait que 0,01% !), et surtout, bravo à toute l'équipe et aux militants !

  50. 50
    Dotta Liliane dit:

    Bravo pour votre intervention de Lundi à "Parole de Candidat"! Vous avez été trés, trés bon, et ça fait du bien...
    Continuez, nous sommes de plus en plus nombreux a suivre la révolution républicaine et écologique (ne l'oublions surtout pas!) du Front de Gauche.
    Liliane

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1116 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive