07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78  448 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Naco dit :

    @ Jean-Luc
    nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ».

    Tu me fais un petit peu mal ce soir. Moi j'ai commencé ma carrière un peu comme toi, 3 ans plus tard. J'écoutais 68 sur mon petit poste, ou lisait Zola, caché sous les couvertures, pour échapper à la vigilance de mes parents cathos. Quand tu courrais après les trotskars, je collais des affiches charlie Hebdo en faisant cache cache avec les flics ou les Le Penistes.dans ma petite ville minière. Puis un parcours hasardeux entre les ultras gauches, les anars et les pro-situs et un moment vertueux dans les Scops dans les années 80-90 ou il s'avéra impossible de pousser plus loin mes idées lumineuses.
    Puis plus rien, sinon l'idée qu'il fallait rester entier, digne, mais d'esprit communiste, et des trucs de quartier.
    Depuis 10 jours je n'écrit plus sur ce blog, parce que j'ai accompagné le décès de mon enfant. Un petit être complètement anormal, mais qui a vécu et souffert atrocement 15 ans, et qui n'aurait jamais du voir le jour si un médecin corrompu à ces idées d'anti-avortement, avait pu au moins nous prévenir de son état. Chose pour laquelle il sera bientôt condamné.
    Alors oui, je ne me sens plus trop à la mode. Alors oui, je me réveille grâce à toutes ces voix que je retrouve comme autrefois. Mais ne me dis pas que stp que j'étais engourdi. Il y a des enragés ici, des têtes dures comme tu dis, et elles sont avec toi. mais c'est cette p.. de société qui nous a mis un bâillon sur la bouche.
    Je vais essayer de venir à Hénin voir Alexis et co

  2. stanislas dit :

    Incontestablement un cap est franchi. Le discours de Jean-Luc Mélenchon, ses paroles chaleureuses touchent désormais, un public se sitant au-delà de celui touché habituellement.J'en veux pour preuve une petite anecdote que d'aucuns ont vécu certainement dans leur entourage.Ma belle -soeur et sa mère catholiques avérées votent régulièrement à droite ;cette fois, c'est décidé,elles voteront Jean-Luc Mélenchon. Le déclic sest produit lors de l'émission de lundi soir sur TF1 quand un journaliste interroge Jean-Luc Mélenchon sur le programme dispendieux du FdeG,lui réclamant à plusieurs reprises et avec insistance... des chiffres! et que Jean-Luc Mélenchon très posément lui répond : "écoutez la parole humaine, monsieur! avant de parler de programme dispendieux"

  3. Laurent dit :

    A titre pérso je dirais que si le FN mérite d'etre pulvérisé Sarkozy aussi. Quoi qu'on en dise, le PS est loin d'etre si violent que ca avec Sarkozy, donc à part nous, qui reste t'il pour le contré ?Je crains que le debat Hollande-sarkozy soit au niveau du debat Fabius-sarkozy c'est a dire tres loin d'etre à l'avantage du PS et donc forcément a l'avantage de Sarkozy (argumentaires legers, fabius en panique, charisme dans les chausettes...) Je pense que nous devons nous re centré sur l'ump en dénoncant d'ailleur les methodes qu'ils on piqué au FN. Les sondages pour le FN sont bon, mais à droite le pen est tres loins de faire l'unanimité, n'oublions pas la tres probable apparitions de villepin qui divisera encore plus la droite. Donc pour toutes ses raisons je pense qu'il faudrais s'orienté beaucoup plus sur Sarkozy, car à part nous je ne voit pas qui peut reelment lui mettre la tete dans l'échaffaud !

  4. Loom dit :

    Salut camarades!

    Ah! Que de travail pour éviter le pire ! Nous n'avons pas le droit à l erreur il nous reste une cinquantaines de jours pour mobilliser nos forces, notre amour, notre intelligence. Cette 5ieme république est gangrenée par les assaults des dernières décennies, imbibées d angoisses de fin de siècle, de fin de millénaire.... La 6iéme République est un projet que j'attend depuis 2000 et enfin elle prend corps, du moins son embryon apparaît. J'aime sentir cette effervecence, comme chacun. J'aimerais rappeler aussi que les vestiges de l'ancien monde brutal et colonialiste de "l'industrialisation par le capital " sont encore enfouis dans notre monde juridique, tel ce qu'a démontrer maitre dominique monotuka, dans le "code noir", livre de recherche sur la notion d'affranchi. Alors oui, ce système est ainsi fait qu'au fur et à mesure des générations, les changements de socièté s'accompagnent de lois et de politiques, et qu'au fur à mesure, par je ne sais quel respect mal placé, s'accumule des restes de tares, du travail non achevé de nos prédecésseur. Nous arrivons à l'époque de la charrette, le grand ménage de printemps, le moment où on vide le grenier des vieux dossier et où on prend un grand bol d oxygène, pour sécher ses larmes et bronzer un peu, bref, c'est le printemps ! placeaupeuple!

  5. elifant dit :

    Je voulais le dire depuis longtemps, je vais me faire incendier, mais tant pis. Notre Jean-Luc est formidable mais il devrait réfréner sa verve qui passe trop souvent pour de l'agressivité. j"ai eu des témoignages de personnes, pourtant prêtes à voter pour lui,que celà gène. je crois n'avoir aucun mépris pour personne et surtout pas pour l'"électeur moyen".
    ceci dit, j'ai vraiment apprécié son intervention sur TF1 lundi soir :incisif et déterminé, et l'ironie bien sentie aussi, çà marche.

  6. gabriela dit :

    Je viens de visionner le passage de ce soir sut i-télé, excellente! voici le lien: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7EIDhAhRgz0
    Remarquez vous les dizaines de fois où les journalistes (tout les deux) acquiescent de leur tête en geste d'appropriation. C'est tout un signe, n'est pas? Oui, la campagne depuis hier prend une autre tournant.

  7. l'hallebardier_95 dit :

    @156_stanislas
    Je viens d'avoir un retour un peu du même type mais pas si spectaculaire, dommage mais encourageant. Une jeune femme ayant opté pour NS en 2007 car votant traditionnellement à droite dans le droit fil familial. Etonnament, après avoir suivi, par bribes, la prestation de Jean-Luc Mélenchon à "Parole du candidat" sur Tf1 a réagi depuis en disant "c'était quand même autre chose que Hollande"..." je suis d'accord avec ses idées"..."dommage qu'il soit communiste!"...
    Et patatras... voilà la pesanteur des à priori qui vous fige conservateut toute la vie sans justification de classe.
    Alors que faire? Quels arguments trouver? Là, je ne sais pas faire. A l'aide!

  8. jeanne dit :

    @144 @153 D'accord avec vous ; et je pense que Sarkozy n'est pas du tout à terre ; il a une volonté farouche de ne pas perdre et il est adroit,pour tenir tête à ses détracteurs,il ne faut pas l'oublier ! je m'étonne que JL.M oublie Bayrou : somnolent,peu convaincant, peu clair ;il y a là un bel espace à prendre, en persuadant.

  9. JOINVILLE dit :

    Mélanchon n'est pas agressif. Il est fougueux parce qu'il déborde d'énergie.
    Mais au sujet des usages alimentaires attention ! Il n'y a pas que des juifs et des musulmans dans la société. Il y a aussi des athées qui ont le droit de refuser de manger une viande qui a été consacrée par une religion quelle qu'elle soit. On doit respecter aussi leur volonté et leur liberté de conscience. Et ils ont aussi le droit de savoir ce qu'ils mangent.

  10. sergio dit :

    @ bernard schneider - 34
    Je suis tout à fait d'accord avec votre remarque. quand je félicite JL Mélenchon pour sa destruction de l'idéologie FN, je l'incite aussi à revenir à des fondamentaux aussi capitaux, bien abordés à Nantes et à Besançon, entre autres, le "social concret" (même si Jean-Luc nous confiait qu'il n'aimait pas ce mot galvaudé et dévoyé par les journaleux).
    le logement et la relance ; la retraite après trente seps années 1/2 de cotise à taux plein ; la santé accessible à tous; les renationalisations de l'énergie, des télécoms, du train (réseau ferré compris et réuni à nouveau avec la sncf).
    Est-ce que des conseillers ont peur que cela fasse ringard ? Attendent-ils tactiquement encore un peu pour ces volets cruciaux ?
    Notre demande est loin en tout cas d'être incompatible avec des thèmes cruciaux très bien développés par le FdG ces temps-ci comme le rôle de la Loi pour protéger les salariés et précarisés des méfaits des groupes financiers tout-puissants et impunis, pour fiscaliser progressivement et efficacement, pour recréer des protections sanitaires et industrielles via des taxes et des contrôles, pour développer une agriculture de qualité qui embauchera et prospèrera.
    @ CloS - 49 : je félicite et encourage toute l'équipe Front de gauche, non pas pour les 10 % octroyés du bout des lèvres par les sondages aux ordres des installés oligarques, mais pour les dynamiques partout en France (et à l'étranger) qu'elle crée. CloS, ce sera comme en 2005 ou comme aux régionales en 2009 : 55 % de non au TCE libéral sur 75 % de participation et ce sera entre 15 et 30 % de voix pour le FdG dans toutes les régions au minimum, puisqu'à l'époque, la formation de la Gauche réelle commençait à peine à être connue.

  11. Menjine dit :

    @110...
    "et même du juif, cependant, actuellement, ils évitent de taper sur ces derniers car ils sont fort et détiennent le pouvoir, les finances et les médias."

    La phrase que vous écrivez in fine est bien mal venue, je la dirais à l'envers pour qu'il n'y ai pas d'ambigüité, il y a des gens au pouvoir qui sont juifs, il y a des juifs qui sont financiers, il y a des juifs qui travaillent dans les médias.
    Car écrire des généralités de ce type c'est d'abord faire une erreur de logique car ce n'est pas parce que il y a une Anglaise rousse que toutes les anglaises sont rousses, ce n'est pas parce que certains juifs (mais bien sûr pas tous) détiennent des postes de pouvoir qu'ils seraient forts au point d'imposer la crainte de s'exprimer. Cette façon de parler générale peut être interprétée ensuite comme un cliché anti-sémite. Ce que vous dites dans le § précédent ne manifeste pas une telle tendance, mais vraiment votre phrase est malheureuse.

  12. gabriela dit :

    162 l'hallebardier_95
    Lui demander ce quoi au juste un communiste? Et lui expliquer avec beaucoup de patience ce qu'est en fait être communiste en France. Et rajouter en plus qu'il n'est pas de tout communiste mais qu'il est dans un front où toutes les idées qui vont dans le même sens se retrouvent. Je crois qu'avec imagination, pédagogie et surtout sensibilité on y arrive

  13. Jean Jolly dit :

    @ l'hallebardier_95,
    A mon avis, cette dame (demoiselle ?), n'a jamais connu et encore moins côtoyé la misère, elle doit sans doute penser "qu'une femelle pauvre est forcément une machine à fabriquer des bébés" et donc pourquoi se priver de cette machine naturelle, en attendant que la science "légèrement contournée dans son objectif premier" trouve la solution ?... se dit-elle béatement.
    Franchement, j'avoue ne connaître aucun argument permettant de faire basculer de telles idées puisqu'elles sont aussi vieilles que le monde... y compris les dinosaures.

  14. langoureau dit :

    On ne devient pas musulman si on mange une entrecôte halal, d'accord, mais si on la partage avec quelqu'un, on peut devenir communiste !

  15. Franc-Tireur dit :

    Question:
    Jean-Luc Mélenchon parle de tout prendre au-delà d'un RMA, revenu maximum autorisé, fixé à 360 000 euros. Je trouve cela très bien, mais finalement en proposant de taxer à 75% les revenus de 1 million d'euros et plus, Hollande ne fait-il pas mieux, du moins pour les premières tranches des super riches?
    N'étant pas matheux, j'ai besoin d'une explication: en effet, avec 1 million d'euros taxés à 75%, il reste 250 000 euros seulement, si je puis dire. Tandis qu'avec le système proposé par JL Mélenchon, il reste aux "simples" millionaires au moins 360 000 euros, puisque ce n'est qu'au-delà de 360 000 euros par an qu'on perd tout. Ou bien est-ce que ces 360 000 euros restants seront imposés eux aussi?.

    JL Mélenchon n'évoque pas non plus des riches expatriés, dont certains de la fonction publique, qui touchent 2,5 fois, voire davantage, leur salaire, en n'étant imposés que sur leur salaire de base, celui qu'ils touchent en France. Je veux parler par exemple de cette armada d'ambassadeurs et de ces milliers de conseillers et autres consuls sortis de l'ENA, des écoles de commerce et des IEP, qui émargent à des salaires allant de 13000 à plus de 20 000 euros par mois tout en n'étant imposés que sur des salaires allant de 5000 à 8000 euros par mois, sans parler des avantages de fonction. Dans Qu'ils s'en aillent tous!, JL Mélenchon écrit que nous disposons d'un grand réseau culturel dans le monde; soit, mais il faudrait aussi parler du gâchis indécent d'argent dans ce réseau de prébendes distribuées aux fidèles, et de sa manière souvent indécente de traiter les recrutés locaux comme des petits nègres, payés deux bols de riz par jour pour faire tout le boulot et mettre en scène ces privilégiés dans des manifestations culturelles...

  16. l'hallebardier_95 dit :

    Un article de François Bazin du Nouvel Obs: "Mélenchon, sur les traces de Montebourg"
    "Pour ne pas rester une force d’appoint dans le dispositif hollandais, le candidat doit encore faire fructifier son petit capital de voix. Un peu comme le fit le champion de la démondialisation lors de la primaire..."Suite à lire ici

  17. serge ivanoff dit :

    @Fred
    Puisque la consigne est de ne pas les attendre, ce forum existe déjà, créé par un militant qui n'a pas attendu les consignes. Voici le lien.
    Bon forum !

  18. Marc dit :

    @l'hallebardier_95 (#162)

    Tout est là. Le mouvement, sincère, profond, humain, se heurte sans cesse à cette interjection que j'entends partout moi aussi : "dommage qu'il soit communiste!" Analyser cette sorte d'antonomase pavlovienne, comprendre d'où elle vient, la mettre en équation, c'est peut-être la clé de ce qui va se passer maintenant.

    Ce n'est pas uniquement une affaire de caricature, ou disons que la caricature du communisme n'est que la composante grossière de ce qui se joue ici. Je suis persuadé que la conscience collective, au réel, est encore gourmande d'idéologie, de principes moteurs, bien expliqués, concrets, mais elle n'en veut plus les "…ismes". Cette campagne me semble démontrer, par sa richesse à gauche, par son effroi à droite, qu'il n'y a pas réellement de crise idéologique en France, mais absolument et radicalement une crise de l'étiquetage.

    (Je ne sais pas trop quoi en conclure, je voulais juste partager cette idée avec vous.)

  19. serge ivanoff dit :

    @ Franc Tireur:
    Hollande propose de taxer à 75% les revenus au dessus de 1 million d'euros...

    Te casse pas la tête sur les aristocraties des expatriés. Si le "tu" vous choque, remplacez le par vous, mais le fond reste le même. D'abord, JL ne peut pas parler de tous les problèmes les uns après les autres car il y en a des milliards à régler. Une fois que le cadre général de notre façon de vivre "tous ensemble" est fixé donc que le slogan "prenez le pouvoir" sera obsolète puisque nous l'aurons et que nous ne voudrons pas le donner à qui que ce soit d'autre, vous vous ferez un plaisir, en toute démocratie véritable où les citoyens se mettent ensemble pour régler les problèmes, de vous en occuper.
    "L'intelligence populaire a pris le dessus sur tous les experts" lors du vote sur la constitution européenne en 2005. Nul doute que cette intelligence populaire produira des merveilles quand elle se sera donnée les moyens de le faire.

  20. Cyrille GEORGES dit :

    Résistance !
    À ceux qui ont besoin d'images plus "gentilles" pour convaincre leurs connaissances craintives, il y a la soutenance de Jean-Luc devant le Grand Orient. Vous y apercevrez le "gentil" cœur qui bat sous la cuirasse du combattant qu'il faut bien endosser en ces temps de tourmente et avant qu'il ne soit trop tard. Voyez où nous ont conduit les derniers "gentils" à qui nous avons confié notre destin.
    Résistance !

  21. Franc-Tireur dit :

    Merci au camarade Ivanoff pour la réponse à ma question. Je comprends mieux désormais la différence enter les deux propositions. Cela veut donc dire que Hollande veut laisser au moins un million d'euros de revenus annuels aux plus pauvres des riches! On voit bien ce que le PS entend par partage des richesses!

    Concernant les aristocraties des expatriés, j'ai pris cet exemple des hauts fonctionnaires expatriés pour la bonne raison qu'on n'entend presque jamais parler des oligarques du public, qui foisonnent dans les couloirs de nos institutions à des taux de rémunération très peu vertueux. L'excès de rémunération ne concerne pas que le privé, même si c'est là qu'il est le plus démentiel. Les hauts fonctionnaires à eux seuls consomment, si j'ose dire, plusieurs milliards d'euros par an en rémunérations et avantages diverses, sans parler de leurs frais de fonctionnement qu'on pourrait drastiquement réduire, puisque dans bien des cas leur travail - le plus souvent des sinécures distribuées sous formes de prébendes - ne sert à rien d'autre qu'à produire de la procédure et de l'ingénierie administrative qui complique et paralyse. Ce n'est pas un détail, c'est une grosse dépense inutile! On sait bien qu'aujourd'hui un diplômé n'entre pas à l'ONU, à l'Unesco ou dans toute autre organisation multilatérale pour se mettre au service de causes justes, mais pour se faire un maximum de pèse. Donner à ces technocrates des rémunérations normales, serait un moyen de recruter des personnels plus motivés et plus humanistes.

  22. Amelie dit :

    J'ai 27 ans et je suis très sensible à la question de l'avortement et à votre position sur le droit des femmes. Enfin un candidat et un parti qui ne nous oublient pas. Aprés des années de recul dans le domaine de l'équité homme-femme, je suis contente et soulagée de savoir que cette cause a été intégrée dans un programme politique.

  23. sebidf dit :

    Entièrement d'accord avec le commentaire sur LO. Ces gens ne veulent pas du pouvoir, ils contestent, point.
    Donc, là, eux, pour le coup, sont envoyés en mission commando pour piquer des voix au fdg ce qui souklagera un peu plus l'UMP et le PS face au danger que représente le fdg. Donc, là, l'extrême-gauche favorise non pas le peuple mais les dominants.Pour preuve, s'il s voulaient participer au pouvoir, ils se seraient allier avec le fdg. Idem pour le NPA et pourtant j'ai beaucoup de respect pour ces deux organisations qui ont toujours dénoncé les méfaits du capitalisme.
    Sinon, pour le cas de la dame qui a voté NS, est d'accord avec Jean-Luc Mélenchon mais dommage qu'il soit communiste!
    Là, je ne comprends pas: soit elle n'est pas d'accord avec une des idées-phares, le partage (donc pour le "tout pour ma gueule" comme a dit Jean-Luc Mélenchon à Rouen), soit elle ne suit pas l'actualité car le capitalisme a tué bien plus de personnes au nom de la liberté et de la démocratie parfois. De plus les communistes français ont toujours oeuvré pour l'amélioration des conditions de tous, la résistance lors de la deuxième guerre en est la même la meilleure preuve.

  24. Sylvia RIOT dit :

    La question du halal revient souvent et l'un d'entre vous va jusqu'à dire qu'il ne votera pas FdG parcequ'il veut qu'on respecte sa laïcité, et qu'il ne veut pas payer plus cher sa viande parce que les bêtes ont été abattues rituellement. Je suis athée et je vais acheter ma viande à la boucherie halal du coin. Pourquoi ? Précisément parce qu'elle coûte beaucoup, beaucoup moins cher que dans tous les hypermarchés du coin. 24€ les 3 kg d'épaule d'agneau, 14€ le kg d'entrecôte etc... Donc voilà pour le monsieur qui est persuadé que la viande halal ou casher sera financée par les laïcs. Pour ceux que la saignée écoeure: se sont-ils posé la question pour le boudin issu du cochon qu'ils dégustent avec délectation.
    J'ai noté comme beaucoup un tournant dans cette campagne FdG. Plus idéologique. Et c'est tant mieux ! Il était temps de remettre un peu de sacré dans la politique. (voir le dernier ouvrage de R. DEBRAY)

    @30 GARDYE
    Jean-Luc Mélenchon s'est expliqué sur ce sujet. L'apprenti n'est plus dans l'enseignement encadré par l'Education Nationale. Il appartient au monde du travail qui va avec ses contrats privés douteux. Qui plus est, le "maître" n'est pas forcément un bon ouvrier ou un bon pédagogue. Mon frère a eu cette expérience et avant de trouver la bonne personne il a trimé et a été exploité de façon honteuse. Il ne s'agit pas de poursuivre à tout prix des études. On peut se former à un métier manuel tout en élevant son niveau général. Ex: recevoir une formation de mécanicien automobile chez BMW ferme les portes pour un contrat chez RENAULT. Les outils "numériques" désormais utilisés par chaque marque ne permettent pas la polyvalence. Ce qui était faisable "dans le temps" n'est plus valable aujourd'hui. En revanche, il faut revoir l'orientation.

  25. Alain Tétart (60)(73 ANS) dit :

    En ce qui concerne les quelques centaines de joueurs de foot dépassant le million d'Euro (mais cela pourrait être utile aussi à ces gros salaires autres que sportifs) il pourrait être créé un échange de bons procédés, à savoir : soit vous payez ou soit vous investissez dans des structures allant de la Sarl ou la SA ou toutes autres entités existantes ou à créer et qui se rattache à un club sportif ou autres et cet investissement doit rester effectif au moins dix ans avant d'être récupéré libre de droits, ainsi tous les petits clubs de France qui sont souvent des associations dites loi 1901 se trouveraient avec des financements qui les aideraient à vivre car ces structures sont souvent obligées de pleurer auprès des municipalités pour joindre les deux bouts, au moins là les anciens formés par des bénévoles rendraient la monnaie de leur pièces à tous ces bénévoles qui les ont formés gratuitement en prenant sur leur temps de vie ! Contre mauvaise fortune bon cœur !

  26. gabriela dit :

    Bonjour: Vous avez vu ça?
    Je vous dis que ce passe quelque chose d'énorme au moins du coté de la toile, (mon champ de militance et des mes amis à la fac à Paris). Ce lien vous donne un constat double: D'une parte, ce qui se passe autour de nous est encore plus grande de ce qu'on aurait prévu ça fait quelques semaines. Avec le temps de parole qu'on a aux médias avoir ce type de réaction dans la population... imaginez vous quand on aura égalité sur ce terrain. 2eme constant: la campagne contre le FN est très payante, je ne sais pas les sondages, mais regardez la baise dans tous les terrains, et Marine est partout à toute heure. Je vous laisse donc avec cette info pour booster la matinée

  27. celine dit :

    Bonjour,
    Je dois dire que je m'intéresse depuis seulement cinq à six ans à la politique, toutefois, je trouve que vous êtes une personne particulièrement convaincante et qui pour une fois prononce un discours qui me concerne. Toutefois, j'ai quelques questions qui demeurent sans réponses et n'en trouve d'ailleurs dans aucun programme. Votre discours me semblant le plus franc, c'est à vous que j'adresse mes quelques questions (même si je serai étonnée d'avoir une réponse, mais je m'en voudrais de ne pas essayer).
    Tous le monde parle de l'emploi des jeunes et des séniors, je n'ai que 33 ans et voilà un an que je suis au chômage. Diplômée, qualifiée et compétente (BTS et 10 ans d'expérience dans le secrétariat et l'assistanat), voilà quatre postes intéressants qui me passent sous le nez car on me préfère des séniors, des jeunes qui coûtent moins cher et des admissibles au CUI. N'ai-je donc pas le droit de travailler car je coûte trop cher (je prétend uniquement à un salaire de 1600 - 1700 € net en fonction des compétences exigées par les employeurs) ? Je comprends que l'on favorise les personnes qui ont des difficultés mais où est l'égalité des chances pour moi? On me propose des emplois au smic avec un bac+2 et dix ans d'expérience trouvez vous cela normal ?
    Je voudrais souligner que toutes les personnes qui travaillent pour le gouvernement touchent des salaires extrêmement élevés (sénateurs, députés, ministres...) sans parler des avantages en nature (appartement, chefs cuisiniers et autres avantages scandaleux...) sur le dos des contribuables... Leurs salaires devraient suffire. Que comptez vous faire pour cela? Et les personnes qui touchent une retraite à vie pour quelques années de service public?(sénateurs notamment)

  28. Pascal397 dit :

    Evoluons et expliquons maintenant un autre pan de notre asservissement au principe de la société de production.
    Quel gaspillage dans cette société où l'obsolescence des produits est programée!
    Habillements qui s'usent anormalement vite, appareils électroménagers prévus pour ne durer que 5 ans (quand ce n'est pas moins, imprimantes avec puces indiquant à l'ordinateur qu'elle est morte alors qu'elles pourraient encore servir, téléphones portables qui ne durent pas plus de 2 ans, outils fragiles etc...
    Tout cela est voulu et étudié par les quelques fabricants monopolisants le marché (faisant partie de l'oligarchie financière).
    Il faut prévoir des moyens de coercitions (augmentation du nombre d'annnées de garanties par exemple), de contournement avec aide à l'installation d'entreprises (des petites en général) qui fabriqueraient du durable véritablement et sûrement d'autres moyens auxquels je n'ai pas pensé.
    Ecologiquement, produire volontairement fragile pour re-vendre est une abhérration, et ruinant pour nos petits budgets.
    Vite la constituante pour l'humain d'abord!

  29. Harry Corouge dit :

    Le programme du PS ne contient aucun engagement susceptible d’améliorer les conditions de vie des travailleurs. Dans l’ensemble, il revient à gérer le capitalisme pour le compte des capitalistes – au détriment de l’écrasante majorité de la population. En la matière, les engagements de François Hollande vont encore plus loin que le programme officiel de son parti. Il rejette par exemple le rétablissement de l’âge légal de la retraite à 60 ans, que les textes du PS évoquent vaguement. Il envisage un nouvel allongement de la durée de cotisation, voire la suppression pure et simple d’un âge légal de départ à la retraite : « tout sera déterminé par rapport à la durée de cotisation », dit-il.

    Sur cette base, les critiques que François Hollande adresse à Sarkozy ne peuvent être que des effets de manche. Il reproche au président de vouloir inscrire la « règle d’or » dans la Constitution, avant de préciser que c’est avant tout « dans les actes » qu’il faut l’inscrire ! Il veut réaliser 50 milliards d’économies budgétaires dès la première année. Cette somme est supérieure au budget de l’Education nationale ! Elle implique une politique d’austérité nettement plus sévère que celle de Sarkozy. Et si Sarkozy est réélu, il mènerait lui aussi une politique d’austérité encore plus sévère que ces 5 dernières années, du fait de la crise. Il n’y a donc aucune différence politique fondamentale entre les deux candidats. Le Front de Gauche est la seule force politique significative qui, face aux capitalistes, défend les intérêts des travailleurs et de la masse de la population.

    Inéluctablement, le PS décevra massivement ses électeurs au cours du prochain quinquennat.Par conséquent, jusqu'ou est - il possible de se compromettre avec le PS ?

  30. ddmm dit :

    On bouffe encore du Marine Le Pen en direct ce matin sur la 2. Les chiens de garde ont choisi leurs camps ; celui de leurs maîtres.
    Ils disent clairement aujourd’hui plutôt le FN que le FdG, exactement comme ils disaient avant, plutôt Hitler que le Front populaire.
    Mettre ça en parallèle, par exemple sur une affiche, éclairerai peut etre les esprits les moins vifs, sur la formidable manipulation médiatique qui ce déroule sous nos yeux.

  31. renouard dit :

    Jean-Luc Mélenchon excellent hier soir 7 mars 19H sur i-télé. Et les deux journalistes étaient -enfin- à peu près "normaux".

  32. Jérémy dit :

    Concernant les commentaires précédents sur LO, j'aimerais rajouterais qu'ils ont appelés à voter Mitterrand en 81, et ne font que critiquer sa politique à cause du tournant de la rigueur en oubliant des avancées comme la retraite à 60 ans ou la 5ème semaine de congés payés. Et puis question alliances, ils refusent même de s'unir avec le NPA, donc bon...

  33. vinbolivar dit :

    Bonjour à tous, je me réjouis de voir et de lire tous ces messages postés, la Révolution citoyenne est en marche ! Un grand merci à J. L. Mélenchon pour son investissement, et sa campagne, qui est un souffle nouveau de liberté....et merci à tous les personnes du front de gauche de l'ombre qui construisent la candidature de notre candidat.
    Je poste ce message cependant car je souhaite intervenir sur un sujet. Ce matin j'ai été surpris de l'intervention de marie-georges Buffet sur RMC. En effet j'ai trouvé que son discours était un peu en contradiction avec celui de notre candidat!
    Elle a presque laissé entrevoir une ouverture avec Hollande et au ministère ( pour des personnes du front de gauche; pas elle personnellement) !
    Je trouve cela trés prématuré et maladroit, quand J.L. Mélenchon ce démene tous les jours face au journaliste pour qu'ils n'oublies pas qu'il existe un 1er tour ! Et les citoyens du front de gauche n’adhère pas à la politique du PS.... et entendent bien faire valoir leurs premier tour dans les urnes et ceux devant Hollande.
    Mme Buffet devrait revoir le discours de son candidat avant de faire une tel intervention ( et je dis cela avec un profond respect envers cette dame et ses convictions.)
    Sinon c'est une campagne merveilleuse du Front de Gauche.

    Que se vayan todos, o que se vayan ellos como canta Piero

  34. Jérémy dit :

    Il faut amener le PS à rallier au Front de Gauche, pas l'inverse. Plus on sera haut, plus cela deviendra possible.

  35. cr_sud dit :

    A ceux qui trouvent inaudibles comme moi les salves actuelles de l'UMP et du FN sur des débats qui n'ont rien à faire dans le débat présidentiel, en l'occurrence le halal. Je ne suis pas musulman moi-même et je suis complètement offusqué de ces thèmes nauséabonds.
    Je dirais, de ce que j'en sais, que halal signifie qui "fait du bien" contrairement au haram qui "fait du mal" et donc qui est interdit. J'ai déjà vu mes parents égorger le poulet à la campagne, nous mangions donc du poulet halal sans le savoir? Le type d'abattage sans étourdissement est nécessaire mais non suffisant pour déclarer la viande halal (car il doit ensuite être accompagné par la prière du prêtre..) Au passage, signalons aussi que le poisson est halal pour le musulman. Nous mangerions donc du poisson halal ? Quelle ineptie ce débat! Il nous ridiculise aux yeux du monde.
    Bravo Jean-Luc Mélenchon de souligner à chaque fois le décalage entre ce que l'on sert aux français à grand renfort de médias et d'interventions d'hommes et de femmes politiques égarés, et des vrais problèmes que les mêmes ne souhaitent pas traiter et entrer dans le coeur du débat: rôle des banques, du monde financier, fiscalité des plus riches, partage des richesses, pouvoir d'achat, chômage....
    J'essaie pour ma part de faire autour de moi ce recadrage chaque fois que je peux, et ainsi d'apporter ma pierre à notre combat.

  36. Ydaho dit :

    @ Bolivar
    Et ça revient sans cesse au détour de l'actu, Marie Georges Buffet "aurait presque dit" etc. ect., et "serait" en contradiction avec Jean-Luc Mélenchon...
    Ben non, c'est un peu comme le hallal, tu as entendus ce que tu voulait entendre peut-être ? ou alors tu es un peu sourd ? (c'est pas grave, hein, moi aussi je suis un peu sourd...) Ou alors, tu es bouché a l'émeri. Je vois pas d'autres raisons.
    allez....

  37. breteau jean claude dit :

    Je m'adresse rarement directement a Jean-Luc, dont j'approuve la superbe campagne, la seule cohérente. Je pense qu'il serait bien de rappeler que notre programme est le seul qui combat la crise, contrairement au brouillon de Hollande. La crise n'est qu'un moyen utile de faire croitre les fortunes, ceux qui laissent faire sont complices de voyous que Sarko invite à partir pour ne pas passer a la caisse, le comble !

  38. Invisible dit :

    Pour JOINVILLE à 1h04 (des athées qui ont le droit de refuser de manger une viande qui a été consacrée par une religion quelle qu'elle soit)
    Un athée se soucie-t-il de la "consécration" de la viande qu'il consomme ? Je ne crois pas. Par contre, de savoir comment se passe l'abattage, si les animaux sont transportés dans le stress, suspendus par les pieds, mal étourdis, oui, on peut s'interroger.
    De l'avis de personnes du monde agricole, l'égorgement priverait tellement vite le cerveau de son sang que la souffrance serait plus brève qu'avec le "fracassage" du crâne qui de plus n'est pas toujours bien administré.
    Les cochons furent de tous temps "saignés", il me semble. Ce débat ne vient que de l'idée de Marine Le Pen de stigmatiser l'influence grandissante du culte musulman. Si la presse puis l'UMP ne lui avaient pas fait écho, ce débat eut pu rester un pétard mouillé et à ce moment-là, nous eûmes pu avoir un débat écologiste sur ce sujet, mais pas dans la période actuelle, plus tard, une fois élus.

  39. anna dit :

    Parler du second tour est démobilisateur, je trouve que donner des bons points quand la gauche molle avance sur nos idées comme le fait Jean Luc est intelligent. Le FdG doit continuer à affirmer son autonomie, sinon on va retomber dans le "tous pareils". Je suis triste quand certains font des appels maladroits dans cette direction, ils sabotent selon moi la dynamique, continuons de féliciter ceux qui avancent vers nous en restant nous mêmes.

  40. anne dit :

    Merci à gabriela (156) pour le lien pour voir Expliquez-vous sur i-télé. Absolument formidable, très juste et très convaincant et pédagogique. A voir impérativement
    @franc tireur : profitez de ce lien pour approfondir.
    @joinville (160) Pourquoi des athées qui ne croient absolument pas au "consacré" attacheraient-ils de l'importance à de la sacralisation qui n'existe pas à leurs yeux.

  41. Alain dit :

    @166 Franc tireur
    Les 75% de Hollande ne s'appliquent qu'au dessus de 1 million, en dessous c'est 41%. Vu sur la toile en gros un exemple d'un célibataire qui gagne 1,2 millions : il paie actuellement environ 460 000 euros. Avec le système Hollande il paierait 75% de 200 000 soit 150 000 de plus soit 610 000 euros d'impot sur le revenu. (il reste 590 000 !). C'est mieux mais le FdG est beaucoup plus distributeur car il ne "reste" que 360 000 : place au peuple !

  42. Alain44 dit :

    JL Mélenchon l'a bien expliqué, il s'agit de créer une dynamique citoyenne pour un changement politique remettant en cause le capitalisme conduisant à la catastrophe économique et écologique. Dans ces conditions, je vois mal le Fde G se fondre dans un gouvernement de F.Hollande. Les journalistes prétendent que cette campagne est morose, je pense que nous ne sommes pas au bout de nos bonnes surprises. Le débat "rigueur-croissance" ne fait que commencer. Merci Mr Mélenchon, vous avez gagné vos galons, sur l'Agora les Athéniens vous aurez certainement élu à la tête du pays.

  43. paloma dit :

    @30 GARDYE et @Chomvailleur,
    je ne suis pas du tout spécialiste de la question de l'apprentissage, mais je peux faire deux remarques, à titre personnel:
    1. mon compagnon est artisan charpentier et embauche un apprenti. ce dernier a 21 ans, et est allé jusqu'au bac professionnel; Il est donc, malgré le fait qu'il n'ait pas adoré l'école, tout aussi "intellectuel" que "manuel", et c'est un vrai plaisir. Ne pas avoir choisi de prendre un apprenti à 14 ans, ce qui "revient" nettement moins cher, est tout simplement dû au fait qu'à 14 ans, dixit les collègues, "ils ne savent rien faire, et n'ont le droit de rien faire" (machines-outils dangereuses etc). Dans la pratique, donc, le seul intérêt de les prendre si jeunes est qu'ils soient manœuvres... Donc, oui, si l'apprentissage à 14 ans, c'est pour suivre cette formidable formation de manœuvre, ça revient bien à les envoyer à la mine à14 ans...Je précise encore une chose, c'est que former un apprenti est un travail extrêmement prenant. Cela vaut le coup à certaines conditions précises, notamment la quasi entière disponibilité du maitre d'apprentissage...et donc, la généralisation de l'apprentissage est un vrai mensonge; le seul but est de produire de la main d'œuvre gratuite, ou plutôt super subventionnée, en grande quantité...
    2. je suis architecte, et personne ne m'a demandé de savoir travailler quand je suis sortie de l'école, tout juste diplômée. J'ai donc appris le monde du travail après les études, "sur le tas", mais avec un salaire convenable...Pourquoi les salariés des usines et du bâtiment, eux, devraient-ils passer par la case "apprentissage" au détriment d'un vrai salaire, et de ces belles années où on n'apprend pas seulement un métier, mais plein de choses de la vie, qui ne...

  44. Encore ce matin, j'entendais François Hollande être bien flou, à peine démarqué de Sarkozy, sur la question de l'accueil des étrangers et plus particulièrement de cette proposition odieuse d'empêcher les couples sans le sou de vivre ensemble, en subordonnant la réunion des couples à leurs ressources et à leur logement, qu'il refuse avec beaucoup de mollesse et d'ambiguïté.

    Il n'a pas compris que non seulement nous sommes nombreux à avoir des grands parents venus d'ailleurs, mais que nous avons également désormais des petits enfants dont les parents sont venus d'ailleurs. Ces petits enfants seront-ils un jour privés d'un de leurs parents par une de ces lois iniques dont on nous inonde et dont le PS nous défend si mal?

    Je crois que décidément je ne voterai même pas pour lui au second tour... s'il y arrive.

  45. Maignial dit :

    Je souhaite partager avec vous ces quelques lignes révélatrices parues dans le journal Le Monde, hier:
    "Pour les plus riches de la planète, la crise n'est pas un problème : ils sont cette année 1 226 milliardaires, un record absolu depuis vingt-cinq ans que le classement existe, 16 de plus que l'an dernier, où le chiffre de 1 210 avait déjà été présenté comme un record. Tous ensemble, ces personnalités richissimes dont 104 femmes pèsent 4 600 milliards de dollars, selon le classement annuel 2012 du magazine Forbes publié mercredi. Ils viennent de 58 pays, les Etats-Unis restant en tête avec 425 milliardaires. Le Maroc y fait pour la première fois son apparition, avec trois entrées".

    4600 milliards... En euros à peu près 3500 milliards! De quoi rembourser près de 10 fois la dette grecque, et il ne s'agit que des milliardaires... Beaucoup d'entre vous ne seront pas surpris par ces chiffres, qui sont le triste tableau de notre modèle de productivisme, de consommation et de concurrence à tout va. Mais il est important d'avoir ces ordres de grandeur en tête, qui sont pour nous un outil à utiliser pleinement pour convaincre autour de nous... Même ceux qui ne sont pas "officiellement" militants, dont moi! On va avoir besoin de l'aide de tout le monde pour infliger une défaite mémorable à la droite!

  46. jorie dit :

    HALLEBARDIER 157
    Vous pouvez dire à votre militante désespérée que Mélenchon n'est pas communiste. C'est un socialiste révolutionnaire. Son analyse est marxiste dans le bon sens du terme (évolution tragique du capitalisme qui se bouffe lui même). Secondo, les communistes sur lesquels il s'appuie en France ont une belle tradition de luttes contre le fascisme (1934), de luttes en faveur de la population (1936) avec le front populaire, et ont été les résistants de la première heure en 1940. N'oublions pas non plus leur formidable appui en 1981 dans le programme commun auquel on doit la cmu,la 5e semaine,le pacs, les 35h, et la fin de la peine de mort. Il faut lui montrer que les partis communistes ont des traditions différentes dans chaque pays. L'objectif n'est pas chez nous le collectivisme dans sa forme la + sombre. Loin delà. Et si elle ouvre les yeux, elle verra l'ancrage militant des communistes sur tous les terrains de la lutte sociale. Est-ce négatif ? bon j'espère avoir étayé qq arguments pour convaincre ta militante ! si tu veux, on peut aller + loin. Je lui conseille aussi delire "Marx, penseur du monde" de Attali. Elle verra l'énorme contribution de ce type à l'analyse philosophique, économique et sociale des luttes et c'est moins ardu que de se taper "le capital".

  47. jacques87 dit :

    @ 31 Maddy :
    "En tant que cadre et qui gagne très bien ma vie,.... Je regrette de ne pas pouvoir militer pour le front de gauche..."

    Mais si camarade, tu peux te joindre à nous. D'accord, ce n'est peut être pas facile dans ta boîte, mais tu peux participer à des initiatives, tu peux adhérer, et comme nos cotisations sont liés à nos revenus, ça peut beaucoup aider, chaque euro compte. Moi, je suis ingénieur, mal payé par rapport à mes collègues, mais je gagne ma vie, je paye 40 euros par mois de cotisation, et je finance d'autres trucs à coté, si ton très bon salaire te permet de cotiser plus, n'hésite pas... et rendrez-vous à tous place de la Bastille.
    amitiés militantes

  48. Chantal Catherine dit :

    @ tous ceux qui pense qu'on en a fini avec Le Pen et consorts, et qu'il faudrait passer à autre chose, je vous renvoie à la lecture de "l’irrésistible ascension d'Arthur UI" de Berthold Brecht. Sa pièce se termine par :
    "Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde"
    Et malheureusement c'est vrai. D'où la nécessité de la mise en place de notre programme place à l'humain d'abord et attaquer et attaquer encore cette bête immonde.

  49. Mélopée dit :

    @162 l'hallebardier_95

    Il y aurait aussi un dépoussiérage à faire concernant les communistes français.
    Votre amie pourrait, pour prendre des distances avec ses préjugés, écouter cette émission de las bas si j'y suis consacré à l'apport du communiste Ambroise Croizat à ce dont elle profite aujourd'hui.

  50. Patrice C. dit :

    Je suis d'accord avec 187 : il faut que chacun apporte une pierre à l'édifice, prendre de son temps personnel : ouvrir le débat autour de soi, coller des affiches, en distribuer autour de soi :

    Si chacun en fait un peu on y gagnera tous. Il faut y croire.

    Résistance


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive