07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78 572 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1116 »

  1. 251
    Poncet dit:

    La verve de Jean-Luc fait peur à certains, mais elle plaît à d'autres. Que faire ? Laissons de côté ces questions de forme. Elle est sans doute importante mais, pour certaines choses on ne peut rien y faire qui soit raisonnablement justifiable. Misons sur le fond.

    P.S. Jean-Luc faisait remarquer, je ne sais plus en quelle occasion, que les militants lèvent le poing gauche et non le droit. Mais, à la fête de l'Humanité, il a levé le poing droit. On peut le voir encore sur le tract édité pour ce 8 mars. Comme dirait l'autre, ça arrive même aux meilleurs d'entre nous...

  2. 252
    maria dit:

    C'est pour cela que j'ai dit pas si authomatique que ca. oui, je suis d'accord pour le role de la creation de la monnaie. ce qui me fait douter dans l'efet authomatique de l'inflation sont des details dans le genre - les grosses fortunes investissent beaucoup en speculation - donc ont subi des pertes aussi, donc - leurs profits dovent etre encore plus considerables pour arriver a un resultat positif sur l'anee. Et aussi comment y arrivent les miliardaires etatsuniens alors que leur propre ecomonie est en recession depuis 2.5 anees. Rien que des qustions simples comme ca montrent bien que le phenomene "plus riche on est miex on gagne pendant une grave crise" est plus comlpexe qu'un simple gonflage par inflation. Mais vous avez raison - il est de moins en moins credible de reconstruire un tableau correct se basant sur des indicateurs aussi peu fiables que la valeur boursiere des actions - qui contitue une grande partie des ces fortune classes par Fortune.

  3. 253
    lilou 45 dit:

    Beau reportage au journal de F2 à 13 h sur la campagne de Jean-Luc. On avance.

  4. 254
    jnsp dit:

    F. Cassez libérée la veille du premier tour ou un peu avant ?

  5. 255
    Frédéric ANDRE dit:

    Bonjour,
    J'ai suivi avec attention votre meeting de Rouen (à la télévision, car malheureusement c'était un peu trop éloigné de ma Bourgogne natale)... Encore une fois, une prestation réussie ! Constat et solutions pour remédier aux maux de notre société ont était clairement compris de tous, grâce à votre vocabulaire intelligible... Votre verve contrebalance nettement avec les discours monotones de vos adversaire.
    Ils ne faut pas s'étonner que nombre de nos concitoyens se désintéressent de la politique quand la langue de bois et le jargon technique font légion dans les débats... A croire que le fond est tellement creux qu'il ne leur reste plus que la forme comme moyen de se faire élire... Pour moi, ce ne sont que des minables VRP prêt à tout pour servir leur desseins...
    C'est pourquoi je m'étonne que des personnes hésitent encore entre gauche et droite... Car pour moi, tous ces candidats croquent la même pomme, certes chacun de leur côtés... Aucuns d'eux ne souhaites réellement changer en profondeur le système vérolé dans lequel nous évoluons...
    Seul le Front de Gauche propose une alternative réel, pour le bien de tous ! Je me prends à rêver qu'une fois encore, notre pays est proche de montrer l'exemple aux nations qui nous entoure... Nous avons souvent était le phare du continent européen...

    Alors, cher concitoyens, tous ensemble, rallumons la lumière !

  6. 256
    Charles dit:

    @Mélopée (204)
    Tu soulèves ce qui me semble être la clé d'accès au second tour: la crédibilité du FdG sur son programme économique!
    Toutes les propositions faites emportent l'adhésion de la majorité des gens à qui je parle, mais butent sur le commentaire, "ce n'est pas réalisable, c'est utopiste, c'est la porte ouverte aux délires communistes de lURSS, etc."
    Si l'on parvient à PROUVER (et faire reconnaître que c'est à la fois possible et raisonnable, pas si radical que ça, mais relève plutôt du bon sens et est conditionné à une véritable volonté politique, que ce ne sont pas de vagues promesses démago, que l'argumentaire repose sur du solide, alors, je crois que la partie sera gagnée!
    Oui, le pen, sarko, leurs médiacrates et co. sont à combattre, sont importants, mais la véritable clé et premier souci de nos concitoyens, c'est l'économie!
    C'est là qu'il faut absolument taper! Le dernier argument que j'ai testé consiste à dire que cette présidentielle est doublée d'un référendum sur le mode de fonctionnement de notre société. D'un coté le capitalisme néolibéral avec 4 variantes qui vont du FN au PS, de l'autre un système qui met l'humain d'abord, c'est à dire que l'économie est remise au service de la société, et non pas les hommes au service de l'économie.
    Ca marche pas mal, mais le déficit de crédibilité, de la faisabilité, la crainte d'un système à la sauce URSS reviennent direct sur le tapis!
    Il faut marteler que le programme éco tient la route, crédible, qu'il soit au centre des débats!

  7. 257
    de parcevaux dit:

    Bonjour,
    Est-ce que certains des intervenants sur ce forum connaissent le livre de Philippe Burin intitulé "la dérive fasciste" et qui traite du glissement progressif, au cours des années 30, de 3 hommes de gauche (Bergery, Doriot et Déat) vers le fascisme puis la collaboration. Si oui, j'aimerai connaître leur impression car il m'interpelle beaucoup.

    Merci beaucoup,

  8. 258
    l'hallebardier_95 dit:

    @255_Poncet
    "Jean-Luc faisait remarquer, je ne sais plus en quelle occasion, que les militants lèvent le poing gauche et non le droit. Mais, à la fête de l'Humanité, il a levé le poing droit. On peut le voir encore sur le tract édité pour ce 8 mars...Comme dirait l'autre, ça arrive même aux meilleurs d'entre nous..."

    Détail, mais, en effet, lors d'une émission dans un café (je ne me rappelle plus le nom, désolé), Jean-Luc Mélenchon dessine sur la nappe un poing fermé stylisé (on sent la patte du dessinateur), étrangement, il s'agit encore d'un poing droit. Alors, y a-t-il vraiment une règle? Qui sait?

  9. 259
    sergio dit:

    @ jeanne - 254 et aux "10%istes" : Libre à toi de penser que les instituts de sondage sont fiables (lis seulement ce qui s'est passé depuis les dix dernières années à ce sujet) et qu'ils ne sont pas un rouage dans une fabrique du consentement "beaucoup plus vaste" pour te citer.
    Visiblement tu me lis entre les lignes car j'ai dit que ces chiffres étaient non pas falsifiés (théorie parano) mais faux vu la méthode, les commanditaires et leurs réelles intentions. Faisons confiance aux millions de gens qui ont déjà voté au FdG à sa première apparition (régionales : 15 à 28 %, ce sont les chiffres officiels) et qui se mobilisent aujourd'hui et offrons un avenir politique un peu moins mesquin et petit aux gens que ceux que Aphatie, Bartbier, Lapix et Hollande leur impose quotidiennement. Disons que tu es prudente et moi enthousiaste mais qu'on veut un gros chiffre tous les deux pour Mélenchon et une grosse dynamique après ; d'accord ?
    J'en profite -antipub- pour déconseiller finalement l'achat du nouveau "Fakir" .
    Contenu trop souvent nihiliste ou anarcho-simpliste : un prof à sces-po Patrick Lehingue estime que les gens ne savent pas ce qu'ils font quand ils votent (p 6) et que cibler les riches revient à les bouc-émissairiser (p13) comme on le ferait avec les sans-papier ! Dénigrement du vote que j'avais déjà lu chez eux, ou des syndicats (p 8) ou des gens en lutte (p12). L'exemple même d'une posture gauchiste-bobo stérile et cynique à un mois de scrutins majeurs.

  10. 260
    cultive ton jardin dit:

    Dans un contexte de concurrence exacerbée et "librement faussée" entre les différents pays de l'Europe et du monde, il sera en effet difficile de construire un programme social et économique qui tienne la route. Sortir du cadre, c'est la seule solution, et ça va pas aller de soi, faudra pas s'endormir après les élections comme on a fait niaisement en 81.
    Je suis pas une inconditionnelle des producteurs d'endives, les plus gros sont probablement des agro-industriels décomplexés qui paient leurs ouvriers aussi bas qu'ils peuvent, mais ils viennent de se récolter une amende extravagante pour avoir essayé (et même pas réussi) d'empêcher le prix du kilo à la production de descendre trop bas.
    S'entendre entre eux pour fixer un prix plancher est une atteinte à la concurrence. Pour les grandes surfaces qui achètent le plus bas possible, se regrouper en centrales d'achat gigantesques pour faire pression sur les prix n'est pas une atteinte à la concurrence.

  11. 261
    ydaho dit:

    Un petit début d'explications pour les plus puristes de ce blog : peut être que Jean-Luc Mélenchon est gaucher, et que comme beaucoup de gauchers contrariés ou non (souvenez vous de la main du diable, pour les plus vieux) et bien il lève le poing droit... Je suis gaucher aussi.. Je connais la "musique"..

  12. 262
    l'hallebardier_95 dit:

    @204_Mélopée et @262_Charles
    "ce qui me semble être la clé d'accès au second tour: la crédibilité du FdG sur son programme économique. Toutes les propositions faites emportent l'adhésion de la majorité des gens à qui je parle, mais butent sur le commentaire, "ce n'est pas réalisable, c'est utopiste, c'est la porte ouverte aux délires communistes de lURSS, etc."

    En effet, alors n'est-il pas grand temps de faire sauter le verrou "utopiste"?! Il me semble nécessaire que les économistes du FdG entrent en scène ou/et au côté des dirigeants politiques et tout particulier Jacques Généreux auteur de "nous, on peut". CQFD.

  13. 263
    Vidourle dit:

    Pour la question sur le poing levé... Les républicains espagnols levaient le poing droit. Regardez sur les photos ;)

  14. 264
    YanDuPic dit:

    Bonjour à tous, j'ai regardé de nouveau la discussion " muy callente" qu'avait eu Jean-Luc Mélenchon et Marc Touati lors de leur passage à "Arrêt Sur Images" en 2010. Tout d'abord je conseille à tous de re-regarder cet instant unique et de le remettre en perspective avec la situation actuelle. Tous les 2 avaient eu lourdement raison. Toutefois, et malgré pas mal d'accords entre les 2 intervenants, il y a eu un point d’opposition assez fort lorsque Jean-Luc Mélenchon déclara la guerre à la finance. Ca fit réellement rire et frissonner Touati qui lui répliqua que ce genre de comportement était suicidaire et qu'il priait pour que Jean-Luc Mélenchon ne parvienne jamais au pouvoir.
    Je pose ma question à la cantonade: que se passerait-il si Jean-Luc Mélenchon, élu, devait avoir à faire face à une attaque simultanée des forces de la finance? J'avoue que c'est un point qui me trouble.

  15. 265
    jcmig dit:

    Je ne sais pas combien nous avons été à écrire au médiateur de France 2 hier pour nous insurger que cette chaîne n'ait ni parlé du meeting de Rouen, ni des 10% au sondage mais ce midi la chaîne a rectifié le tir. Je pense qu'il faut continuer à harceler les chaînes télé pour qu'ils comprennent qu'en n'informant pas ils sont dans le déni de démocratie.

  16. 266
    Antraigues dit:

    @YanDuPic268 : Votre question n'est pas dénuée de sens, mais que pensez vous qu'il faille faire : se plier à leur diktat, "parce qu'il n'y a pas d'autre solution"?

  17. 267
    ydaho dit:

    @ YanduPic
    Parce que tu crois qu'il n'y aura pas une attaque en règle de la finance ? C'est mal les connaitre et avoir oublié 81/83. Ils vont attaquer "en force", tout comme il se sont jetés sur la Grèce. Notre force c'est que nous ne "coucherons pas" (pas comme Papandréou) et qu'en Europe nous ne sommes pas seuls. Il ne faut pas seulement gagner les élections, il faudra aussi les affronter, sachant que le FdG aura de très nombreux ennemis de "l'intérieur".
    Ne soyez pas angélique. Cela ne fait que commencer !

  18. 268
    Charles dit:

    @Hallebardier (267)
    Oui-da! Je pense que cela s'impose comme une évidence et que les "stratèges" l'ont déjà bien en tête... Pourvu qu'ils ne le mettent pas en place trop tard, car cela va prendre du temps à faire rentrer dans la tête des gens qu'il ne relève d'une "idéologie extrémiste, ultra-radicale, donc potentiellement dangereuse".
    Et là, dans rue89 Cahuzac dit tout haut ce que FH fait tout bas!
    Le premier paragraphe correspond précisément à ce que je pense du PS actuel, il y a beaucoup de "flan" et de promesses qui feront énormément de déçus sur le plan économique!
    Et c'est là que l'on peut vraiment gagner des points si l'on prouve que les propositions "écolonomiques" du FdG ne sont pas de simples promesses électoralistes, mais correspondent à un vrai projet réaliste et concret !

  19. 269
    naif dit:

    @A toutes les femmes

    Je suis surpris que l'on ne débatte pas des propositions du FN concernant les femmes (avortement et déremboursement de l'IVG, mères porteuses, salaire des femmes au foyers.) Ces sujets me parraissent opportuns dans le cadre de la présidentielle.
    Nos médias ont fait l'impasse par éthique ou surdité. Je penche pour la surdité car il est impossible pour eux de manquer à leur devoir. Il est vrai que faire le lien entre ces propositions (condamnées par le FdG et beaucoup d'autres associations) et la journée de la femme est trés difficile à faire.
    J'ai posé la question, ce soir, au téléphone sonne sur France Inter. M'étonnant également que l'on ne donne pas la parole à Simone Veil. Trop agée, elle ne doit pas avoir elle aussi toute sa tête.
    Il faut continuer à enfoncé le clou. Rouen n'a pas suffit. Il n'ont rien entendu, il n'ont rien repris. A ceux qui pensent que le FdG en fait trop sur le FN, constatez les faits. Les médias restent muets, pas vu, pas entendu, pas parler. Pourtant ils ont filmé, décortiqué, compté et analysé et ils n'ont rien entendu. Personne ne parle du MES, personne ne parle du SMIC, personne ne parle des femmes, personne ne parle de la retraite, des paradis fiscaux, de la VIème république, de l'Europe,.... Personne. Puisque Le Pen vous le dit. Ils le répètent.

  20. 270
    PAA dit:

    Sarkozy déclare que s'il n'est pas réélu, il arrête la politique. Serait-ce une erreur de communication (de plus) ?
    Car l'interprétation entendue au bistrot ce matin est la suivante : "Il n'y croit pas lui-même.Quelqu'un qui dit quelque chose comme cela, c'est qu'il n'a pas envie d'y aller "...
    Bien sûr cette déclaration est sortie de son contexte mais pour une fois que les effets de manche médiatiques peuvent se retourner contre ceux qu'ils croient servir. En même temps s'il en est déjà convaincu, pourquoi attendre ?
    Prends un congé maladie si tu veux et arrête toi tout de suite, Nicolas, cela nous fera des économies.

  21. 271
    Jean-Luc T dit:

    @l'hallebardier_95
    D'accord avec vous, sur l'entrée en lice des économistes dont J. Généreux. Le problème (à mon humble avis) c'est que Généreux est un brillant intellectuel, mais pas un tribun. Ses livres sont très intéressant, mais il s'exprime plus difficilement à l'oral. Or pour convaincre, il faut amorcer l'auditeur en quelques secondes, ce qu fait très bien JL Mélenchon. J. Généreux cherche ses mots, hésite, du coup même lorsqu'on est à priori "preneur" on a tendence à décrocher malgré nous. Encore une fois, ce n'est que mon avis. Je pense que Jean-Luc est capable de le faire. Même si on lui demande déjà beaucoup. Dommage que Lordon n'aille pas au bout de sa démarche et n'appelle pas directement à voter Mélenchon, car tout ce qu'il dit va dans ce sens.

  22. 272
    ydaho dit:

    La journée des femmes c'est une foutaise de plus et si on ne commente pas aujourd'hui en particulier c'est parce que l'on commente tous les jours ici... Le 6 Mars a Rouen : Jean-Luc Mélenchon déclarait (a quelques nuances près), que : l'écrasante majorité des emplois précaires sont occupés par des femmes. L'écrasante majorité des smicards sont des smicardes. Porter le SMIC à 1700 euros, comme le propose Mélenchon, c'est donc, de fait, prendre une mesure en faveur des femmes. Curieusement, cette donnée a été très peu (voire pas du tout) rappelée aux radios du matin. Curieusement, on attend encore l'appel de France Inter et du Monde à l'augmentation du SMIC, ou au droit automatique au passage à temps plein pour les salarié (e) s à temps partiel contraint.
    ça, c'est pas seulement du féminisme..

  23. 273
    Jérémy dit:

    Reportage sur Jean-Luc Mélenchon à Rouen dans le journal de France2 (vers 14'50)

  24. 274
    marc dit:

    @wm
    J'ai donné un lien sur le site à plusieurs personne et j'ai eu un avertissement de virus.
    (Le blog de Mélenchon a été infecté par un virus, quand on va sur le site, mon antivirus m’a empêché d’accéder à la page). Pour ma part je fonctionne avec Linux, et ne peux me rendre compte.

    [Edit webmestre : Donc vous avez vu l'homme qui à vu l'homme qui a vu l'ours ? Pouvez-vous m'expliquer, dans un langage informatique raisonnablement construit ce que veut dire "Le blog de Mélenchon a été infecté par un virus" ? De quel lien me parlez-vous ? Tant que vous n'en savez pas plus, il est ridicule de sonner ainsi le tocsin.]

  25. 275
    breteau jean claude dit:

    Pourquoi, apres l annonce d un progres dans les sondages, Sarkozy nous dit qu il abandonnera la politique s il est battu ? plutot que dire " casse toi "mieux vaut se poser la question Quel est le message ? Il semble battu,mais il reste a sauver l essentiel : la politique liberale qu il a impose a marche forcee avec la complicite de hollande Ce dernier reste une valeur sure pour les liberaux, il a donne des gages aux financiers des cercles liberaux sont tres present dans son entourage, et bizarement apres cette annonce, sont interrogespour avoir leur avis Le Pen et...hollande ? passage de temoin ?..vers un candidat " credible"pour poursuivre l oeuvre austeritaire qu il revendique , l ami de papendreou de zappatero qui ont si bien conduit les peuples vers la misere faisant aussi et surtout la richesse des banksters. Ne soyons pas naif, ils sont pret a tout pour garder leurs privileges, soyons tres attentif si nous ne voulons pas nous faire voler la victoire.La theorie developpe e ce matin par les echos et barbier du F D G reserve de voix pour hollande peut faire penser qu il n y a qu une solution a laquelle les elcteurs seraient pries de se conformer, alors que nous ne cessons de dire le contraire

  26. 276
    olmaca dit:

    En ce qui concerne Hollande et son imposition à 75%, il envisage pour les footballeurs des solutions de type "lissage des revenus sur 10 ans", sur le modèle de certains artistes.
    C'est quoi cette histoire ? Comme d'habitude il fait un pas en avant et 2 en arrière. Et pour une personne qui trouve un travail après une période de chômage, est-ce qu'on lisse ses revenus ?

  27. 277
    graine d'ananar dit:

    Poing gauche, poing droit, c'est comme tu sens : exemple le principal c'est le poing, c'est tout...

  28. 278
    JaB dit:

    262 Charles
    Tu soulèves ce qui me semble être la clé d'accès au second tour: la crédibilité du FdG sur son programme économique! Il faut marteler que le programme éco tient la route, crédible, qu'il soit au centre des débats!

    Je fais confiance à la stratégie de l’équipe de campagne pour sortir J. Généreux et autres brillants économistes soutenant le FdG au moment où il va le falloir. Pourquoi crois-tu qu’ils sont pour l’instant en réserve invisible… Chuttt ! Les cartouchières sont pleines.. Dans cette charnière de l’histoire de civilisation humaine, on n’est pas au bout des surprises. On n’est pas au bout des surprises dans cette élection Française, moment historique Européen et probablement aussi basculement idéologique mondial par et pour l’humain d’abord.
    L’apocalypse de 2012 (dans le sens de révélation) est bien là ! Les intentions du programme sont claires et elles visent le monde. A lire et relire la partie économique de l’humain d’abord pour bien avoir conscience de l’enjeu sur la monnaie mondiale à terme. Ce qui, lorsque j’en avais pris connaissance il y a déjà quelque temps, m’avait fait penser à ce que beaucoup ici commencent à craindre. Les forces défiées sont hum … ? Je préfère dire, que nous nous devons d’être le plus nombreux JL, FdG, le Peuple (de tout les pays), nous nous devons d’être un et indivisible.

  29. 279
    Commandant P. dit:

    #255 et 259
    Pourquoi est-ce qu'on lève plutôt le poing gauche que le droit ? Pour différentier d'avec certains modes de salut (je renvoie à 1934) qui se font avec le bras droit.
    ça, c'est la référence historique, en suite, les gens sont gauchers ou droitiers. Perso, étant droitier (et pas "de droite" !), je lève le poing gauche.

  30. 280
    CED dit:

    @Elguido 110
    Le débat sur l'abattage rituel est certes grotesque.
    Cela dit la certification halal et casher impliquent effectivement qu'une "dîme" ait été prélevée par l'autorité religieuse concernée (entre 6 et 10 centimes du kilo pour le halal).
    Ce n'est donc pas qu'une modalité d'abattage qui est en cause mais aussi le fait d'accepter ou non qu'une partie du prix de la viande qu'on achète finance une religion. Si "l'Etat c'est nous", la question de la laïcité se pose au moins en filigranne.
    Reste aussi que paradoxalement la viande halal est moins chère pour le consommateur... ce qui conduit à s'interroger sur les marges pratiquées pour certaines viandes "lambdas"

  31. 281
    jeanne dit:

    @ sergio 260
    OK comme ça on est d'accord ! Et il faut faire très attention à la question posée et aux nombres de sondés ! Moi, je redoute que les médias s'emparent du "cas Mélenchon" et l'assaisonnent à leur convenance, en d'autres termes, qu'il devienne "un bon client" mais il a certainement de bons garde-fous.

  32. 282
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    231 @françois
    vous venez d'inventer une nouvelle niche fiscale pour ceux qui courent derrière un ballon rond. Le Front de gauche supprime les niches fiscales.

    Pardon l'ami, une niche fiscale est un endroit ou la loi vous exonère pour tout ou partie d'un impôt si vous y investissez volontairement ! Nuance, je suggère de faire investir obligatoirement dans toutes nos associations loi 1901 qui pleurent auprès des municipalités pour avoir des subventions pour survivre ! Et l'on peut très bien subordonner cette solution avec la création d'emplois obligatoires, évitant ainsi à l'état de collecter puis de reverser. Moins de travail donc moins de dépenses publiques. Enfin rassurez vous ce n'est qu'une simple proposition même si elle est réfléchie. RDV à la Bastille le 18 mars pour en parler !

  33. 283
    erde34 dit:

    Dur, dur, de tenter d'être "pédagogue" sur le parisien.fr.
    Modestement, j'essaie de distiller quelques belles pensées, mais la modération bloque systématiquement lorsque l'on cite le FdG ou Mélenchon. Par contre les fans UMP-PS-FN peuvent s'exprimer sans aucune retenue.
    Cher Jean-Luc, vous aviez raison sur les médias... même pour les pauvres militants que nous sommes la vie n'est pas facile car confrontés à ces murs de la pensée unique et des sondages.
    Ces pourtant chez ces médias que je tente, humblement, d'enfoncer des portes en me disant que un ou deux, ou plus pourraient enfin prendre connaissance de "l'humain d'abord".
    Néanmoins, il faut garder confiance dans la merveilleuse dynamique d'espoir que vous continuer à porter avec la force militante car populaire.
    Résistons encore et nous finirons par gagner. En se répétant sans cesse que puisque nous sommes dans la bataille, nous nous battons pour la victoire. Plus âpre sera la lutte et plus grandiose sera mai 2012.
    Chaleureux bonjour aux camarades.

  34. 284
    l'hallebardier_95 dit:

    @271_Charles et @274_Jean-Luc T

    Côté lien "Rue89/Cahuzac", merci.
    Côté Jacques Généreux., OK, certes, mais "la fonction ne créé-t-elle pas l'organe?!"...
    D'accord, sans aucun doute, Jean-Luc Mélenchon a en la compétence, mais un crédit compllémentaire doit venir au moins d'une éminence reconnue comme tel.dans le domaine économique. Nous avons tellement été abreuvés d'experts depuis plus d'une decennie que les "labels" influent toujours les hésitants, du moins, par procuration.
    Certes, les stratèges de FdG savent ce qu'ils font et ils nous l'ont bien démontré sur la stratégie politique suivie. Toutefois, c'est à nous de faire remonter nos ressentis celui des électeurs-potentiels: leurs questionnements, leurs réticences, leurs doutes pour anticiper les bonnes réponses pour permettre "le franchiment d'un nouveau cap". Alors, efforçons-nous d'être, pour le moins, les "utiles estafettes" de la grande marche pour "l'humain d'abord".

  35. 285
    mercure40 dit:

    Bonjour à tous
    Sur Nouvelobs.com François bazin compare Jean Luc à Arnaud Montebourg et lui donne quelques conseils
    ici
    Résistance

  36. 286
    carlo dit:

    @ mercure 40
    Il l'encourage surtout à ménager FH ("En choisissant de faire de Marine Le Pen – "cette demi-démente" - son adversaire privilégiée, Mélenchon et les siens ont renoué avec un antifascisme de la plus belle eau.")
    Par ailleurs, on ne voit guère en quoi le combat contre le FN permettrait de réactiver, comme il le dit, la campagne référendaire de 2005. Le FN ne représente qu'une menace très hypothétique (MLP n'obtient pas plus de 20% d'intentions de vote dans les sondages et ses électeurs ne sont pas tous des électeurs d'extrême-droite). En revanche le système libéral dans lequel nous enferment les traités européens approuvés par le PS est un fléau bien réel.

  37. 287
    Michel Matain dit:

    Historiquement, le poing levé (droite ou gauche je ne sais pas), c'était la tradition socialiste. Les communistes eux ne levaient pas le poing. Comme pour les fleurs : les socialistes avaient et ont toujours la rose et les communistes l'oeillet (c'est un peu oublié tout ça). Je crois qu'au Front de Gauche il nous faut reprendre, réapprendre, synthétiser toutes les traditions de toutes les gauches et faire des bouquets de toutes les fleurs : rose et oeillet.

  38. 288
    jprissoan (69) dit:

    Brasillach écrivait dans le journal Je suis partout : Le 2 mai 1941, : "c'est parce que nous sommes depuis toujours des nationaux-socialistes français que le 1er mai est notre fête".
    Le Pen cite un national-socialiste et sa fille ne dit mot, donc consent.

  39. 289
    Alcooline dit:

    Bravo monsieur Mélenchon et bravo à tous ceux qui vous accompagnent. Je sais que vous fournissez un travail phénoménal avec votre équipe et je vous en remercie. Les français ont besoin de changement ! Nous avons besoin de vos idées et de votre programme ! Vous n'avez pas peur et vous avez raison.
    Vous êtes un orateur excellent et de surcroît un être particulièrement intelligent. Votre force est évidente. Ceux qui pense comme vous sont de plus en plus nombreux. Je vois enfin arriver devant mes yeux ce que j'ai attendu depuis tant de temps ! Je ne veux plus jamais de Sarkozy, plus jamais de le Pen en tout genre ! Je souhaite que notre société arrête de régresser et que nous récupérions ce que nos parents et nos grands-parents avaient obtenu par leurs luttes. Je ne veux plus être confrontée au racisme ! Continuez, nous sommes là et nous vous suivrons !

  40. 290
    Peter dit:

    Jean-Luc Mélenchon au pouvoir, c'est le bon avenir de la France !

  41. 291
    marc dit:

    Effectivement un cap vient d'être franchi pour notre campagne.
    Compte tenu de ce que je constate autour de moi il me semble qu'un débat face à face entre Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou serait intéressant avant le 1er tour.
    Pour cela il faut que les 2 candidats y trouvent un intérêt : nos électorats se recoupent peu. Chacun pourrait renforcer son socle électoral.
    Face à Bayrou Jean-Luc Mélenchon pourrait avoir un vrai débat contre la droite austéritaire mais une droite antiraciste, catho, humaniste (celle qui agit dans RESF). Jean-Luc pourrait se concentrer sur les fondamentaux socio-économiques sans être polllué par les scories de la diversion xénophobe.
    De surcroît, face à Bayrou Jean-Luc pourrait revêtir le costume de TOUTE la Gauche et pas seulement du FdG. Il est important de ne pas laisser ce rôle au seul F Hollande.
    Quand à Bayrou il pourrait avoir là l'occasion de prendre à Sarkozy, des électeurs voire des parlementaires inquiets des sondages.
    Nul doute que l'émission Bayrou-JL Mélenchon ferait de l'audience ce qui n'est pas pour déplaire aux chaines, compte-tenu du modèle économique.
    Ca mérite réflexion, selon moi.

    PS : Au Webmestre : je vois qu'il y a un autre "marc" sur ce blog. Pour nous différencier je me propose de rajouter un chiffre. Comment procéde-je ? Merci

  42. 292
    bibi dit:

    Dans ce billet, Jean-Luc Mélenchon traite de la participation nombreuse des femmes à ses meetings. Il suggère que cela serait sans doute lié à la dénonciation du programme FN et au sort que nous réserve cette Marine ?
    Non, Jean Luc, les femmes, c'est bien connu, ont un cerveau "sensible". Tout ce qui est bénéfique à leur entourage, à leurs familles... elles le prennent. Ce sont les femmes le meilleur public de la cause humaine. L'Humain d'abord... voilà un programme qui les fascine ! Voilà pourquoi vous faites bonne audience auprès d'elles. Juste une question d'intelligence économique !

    270@naif :
    Pourquoi vouloir mettre en avant le débât sur l'IVG, la place des femmes, etc. dans cette campagne politique (alors que l'IVG est aujourd'hui légal : on ne va pas se battre pour ce qu'on a déjà ?).
    Ce serait proposer un autre sujet "écran", type halal, aux partis déprogrammés, pour masquer les sujets importants, fondamentaux, essentiels pour la société... la répartition équitable des richesses !
    C'est uniquement dans un environnement économique équitable que les femmes obtiendrons leur juste part !
    Concentrons nous sur l'essentiel, là où les autres partis ne veulent pas aller. C'est là que nous faisons la différence.
    Et c'est une femme qui vous le dit...

  43. 293
    Célia dit:

    @ Sergio (260)
    "Faisons confiance aux millions de gens qui ont déjà voté au FdG à sa première apparition (régionales : 15 à 28 %, ce sont les chiffres officiels)"

    Je vois passer plein de chiffres flatteurs sur les résultats du Front de Gauche aux précédentes élections. Vous dites mêmes "chiffres officiels". Mais d'où les tenez-vous ?
    Aux régionales, résultats nationaux, le FdG fait 5,84% au premier tour d'après Wikipédia.

  44. 294
    martin dit:

    Ce matin sur France Inter - Journée de la femme - enquêtes interviews et reportages exclusivement consacrée à quatre pays arabes, avec Saoudienne anglophone qui veut conduire, etc.
    Où on voit un fois de plus l'islamophobie repeinte en "féminisme" et vice-versa.
    Je ne nie évidemment pas le problème, mais on pourrait aussi laisser une petite place à la situation en France et en Europe, je vous renvoie au magnifique discours féministe de Mélenchon à Rouen.
    D'ailleurs j'ai toujours trouvé suspects ces reportages à l'étranger où on n'interviewe que des anglophones. Je ne peux pas croire que des journalistes aillent faire du terrain sans connaître la langue!
    En France aussi, la presse étrangère doit facilement trouver des anglophones frétillants tout fiers de montrer qu'ils parlent la langue de l'occupant - est-ce que ces individus sont représentatifs?
    Après tout, l'arabe, le français, tout ça, toutes ces langues secondaires...

  45. 295
    jprissoan (69) dit:

    Célia, aux régionales le FdG était absent dans plusieurs régions, le PCF de ces régions s'alliant avec le PS dès le 1er tour. Wikipaedia ajoute les résultats des listes FdG et calcule le % sur l'ensemble de la France : cela fait automatiquement baissé le pourcentage.
    Aux cantonales, les FdG a fait presque 10%. le score actuel de Jean-Luc Mélenchon exprime le fait que cette influence locale est devenue une influence nationale, ces électeurs sont devenus d'accord pour voter à la présidentielle comme ils votent localement : c'est une victoire politique.
    Il reste une nouvelle étape : aller au-delà des 10% "habituels"...

  46. 296
    mercure40 dit:

    Merci
    @ programmes (82)
    Très bonne interview sur Itélé Ici

  47. 297
    Cocu 77 dit:

    Ce qui fait la différence.
    Le programme du Front de Gauche a été construit pour répondre aux besoins des humains et de l’environnement dans lequel ils vivent, car l’un ne peut aller sans l’autre, contrairement aux programmes des autres partis dont le but est d’attraper les mouches, les bulletins de votes pour prendre le pouvoir et profiter de ses lambris.
    Donc le Programme est concret, réel, solide, logique, efficace ; c’est une excellente partition. Reste à la faire connaître et à la faire partager.
    Jean Luc Mélenchon est un magnifique interprète pour jouer cette partition et cela pour plusieurs raisons :
    Il est convaincu que la partition est bonne car il en est un des auteurs, et cela se voit :
    « Tout cela est faisable » disent les gens.
    « Il y croit » disent les gens.
    « Il ne ment pas » disent les gens.
    « Il est sincère » disent les gens.
    « Il respire l’honnêteté ».
    « je comprend ce qu’il dit ».
    « Il me prend aux trippes ».
    Et tout cela se conclue par « Je repars militer, on peut tout changer».
    Il y a son talent personnel, son intelligence à s’adapter, sa vivacité d’esprit, sa pédagogie, sa séduction.
    Jean Luc Mélenchon est un créatif, un artiste, il a une vision du monde. Il veut changer le monde.
    C’est un leader comme le furent Jaurès et Lénine.
    Mêmes les médiacrates baissent le pavillon. Ils ont compris à qui ils avaient à faire et à quoi ils avaient à faire.
    Rien n’arrête un peuple conscient et convaincu. Ils ont peur.
    La Partition et son Interprète ouvrent un boulevard que nous devons occuper.
    A nous de faire jouer l’orchestre et les grandes orgues.
    La Présidentielle, c’est le tout début de la symphonie.

  48. 298
    lentendu dit:

    @WM : J'aime finalement beaucoup votre humour.
    Signé : l'ours.

  49. 299
    bibi dit:

    262@ydaho

    Moi, je m'en moque un peu de poing droit, du poing gauche... c'est la tête que je relève aujourd'hui, comme beaucoup, et c'est l'essentiel de notre lutte.

  50. 300
    Antigone 34 dit:

    @ 292 marc
    Pour alléger la tâche du Web je vous réponds : au prochain post, vous rajoutez tout naturellement votre chiffre à votre pseudo -comme moi par exemple- puis il vous demandera de valider sur votre mail votre nouveau post (comme la première fois) vous le ferez et vous serez publié.

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1116 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive