02mar 12

Vu du bord de la Manche

Les riches et les puissants. TF1 et le CSA

Ce billet a été lu 113 949 fois.

flor-21Cette note est rédigée à la va vite. L’air autour de moi est plein de fils glacés. Une brume sans fond s’est étendue sur les rives de la Manche. Le regard ne passe plus le mur cotonneux qui nous entoure. A peine si j’entends le bruit de la mer, là-bas. Ici, il y est question rapidement de la signature du nouveau traité européen. Puis un mot sur la campagne. En général. Puis d’une enquête très édifiante sur l’incapacité morale des riches ! Jubilatoire. Ensuite, je parle de notre temps de présence médiatique. Et de notre protestation contre le sort que nous a réservé TF1 pour son émission « Parole de candidat ». Puis enfin il est question de ce blog. Et de la toile avec laquelle se confond notre liberté réelle actuellement.

Pour illustrer ce billet un récit en images, de nouvelles photos de Remy Blang depuis la Moselle. Les sidérurgistes d'Arcelor-Mittal de Florange continuent la lutte, bloquent les voies ferrées et se font repousser par les forces de police et de gendarmerie.

Nicolas Sarkozy vient de signer le nouveau traité européen. Il a infligé aux dirigeants socialistes la mordante ironie des maîtres face aux excès de servilité. Il compte sur l’abstention habituelle de ces opposants en peau de lapin pour faire flor-13passer ce traité au parlement comme est passé le précédent. Il n’en reste pas moins qu’à présent le « projet européen » c’est officiellement l’austérité pour tous et pour toujours. Le modèle allemand devient la norme pour toute l’Europe. Avec la règle d'or, le contrôle préalable des budgets nationaux par la Commission européenne et des sanctions automatiques, ce traité frappe le cœur de la souveraineté du peuple français, la souveraineté budgétaire. C’est donc un traité odieux. Dans l'immédiat, la signature de la France est engagée. Mais le traité n'est pas pour autant ratifié. Il est insupportable que Nicolas Sarkozy et François Hollande refusent de soumettre la ratification à référendum ! Pourquoi le font-ils? Parce qu’ils savent que les français ne veulent pas de cette Europe. Ils le savent ! Leur préoccupation est de passer outre ce qu’ils savent être la volonté populaire. Le souverain n’est donc plus le maître chez lui, trois siècles après la naissance de Jean-Jacques Rousseau qui le premier discerna son identité et ses pouvoirs inaliénables. Pour nous commence donc une lutte sans répit. Quoi qu’il arrive, la résistance face à ce coup de force est désormais un devoir. Le contraire de ce qu’ont écrit contre moi Daniel Cohn-Bendit et ses amis José Bové et Pascal Canfin sous le titre « Pour l’Europe, ni Merkozy ni Mélenchon ». Je me fais bien sûr un devoir de vous donner le lien pour flor-14lire la réplique qu’y ont donné mes deux camarades Eric Coquerel et Corinne Morel-Darleux. Je le fais en me disant que certes nous avons beaucoup de mal à faire entrer le débat européen sur la scène publique.

Vous avez vu comment le système médiatico-politique s’est arc-bouté pour faire passer inaperçu le vote du Sénat après celui de l’Assemblée Nationale. C’est sans aucun doute un échec pour nous. Mais cependant je sais que nous avons aussi marqué des points. La nouvelle a circulé. Les courriers adressés aux parlementaires ont eu leur impact sur la nomenclature. Et surtout, et c’est l’essentiel à mes yeux, des milliers de gens se sont liés à notre campagne sur une base informée et consciente. De la sorte se fortifie le socle solide d’une culture politique commune spécifique, hors de portée des retournements d’humeur ou de mode. C’est sur ce fond que se construira et s’amplifiera la réplique le moment venu. En particulier le 18 mars puisque le thème en est la démocratie et les institutions qui doivent l’organiser. Je me réjouis de lire les mille et une initiatives qui se prennent de tous flor-22côtés pour organiser le succès de cette journée si peu banale. Je crois que nous allons faire ensemble une démonstration de force sur un mode tout à fait sans précédent ce jour-là.

Comment mesurer le succès d’une campagne comme la nôtre ? Aux sondages ? Non. Evidemment non. Pour moi, le succès se constate au nombre des thèmes et des mots que nous aurons diffusés et inscrits dans le vocabulaire ordinaire de l’actualité. Car avec les mots s’incrustent la syntaxe et la grammaire de la pensée qui les absorbe. A cette étape de la renaissance de notre courant politique, notre bataille est d’abord culturelle. Quand « usine », « ouvrier », « riches », « puissant », « capitalisme », « finance », « partage » deviennent les mots clefs du vocabulaire dominant d’une campagne électorale, nous savons que le reste nous sera donné par surcroît. Ici ou là quelqu’un finit toujours par faire une surenchère verbale qui raccourcit le trajet qui nous reste à faire. Ainsi quand Ségolène Royal dit que l’enjeu de l’élection c’est « la lutte de classe », je l’enregistre comme un indice de l’airflor-28 du temps. Et je sais que, pour finir, la pente est prise dans notre sens. Les mots déforment l’espace politique et lui donne des plis et des pentes qui déterminent ensuite le cours des pensées et des choix du grand nombre.

C’est de cette façon aussi que je reçois ce papier que j’ai découvert avec gourmandise dans le journal « Le Monde ». Une hirondelle, en quelque sorte. Il est paru sous la signature de Stéphane Foucart. Ce n’est pas seulement son contenu qui me réjouit. C’est qu’il soit paru. C’est qu’il ait ce titre. C’est que le journal l’ait publié. Toute une époque commence ! Le titre sonne comme celui d’un tract maoïste des années 70 : « Plus on est riche, moins on a de morale, c'est prouvé ». Je pense à cet instant à ces tracts où les amis de « La Cause du Peuple » prétendaient que le flor-2notaire de Bruay-en-Artois était l’assassin du fait de sa position sociale et du fait qu’il avait fait son repas d’un très gros steak. Mais là, c’est du sérieux et scientifique. « Dans un climat politique où il est tant question d'opposition entre les "élites" et le "peuple", commence Stéphane Foucart, voici une étude qui devrait faire couler beaucoup d'encre. Et pour cause : des chercheurs américains et canadiens documentent, dans l'édition du lundi 27 février de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l'existence d'une relation inverse entre élévation dans la hiérarchie sociale et éthique du comportement individuel. C'est-à-dire, exprimé de manière un peu plus directe, que plus vous êtes riche, plus vous êtes susceptible de vous comporter de manière moralement lamentable. L'équipe américano-canadienne menée par Paul Piff (université de Californie à Berkeley) a quelques arguments. Les chercheurs ont mené pas moins de sept protocoles expérimentaux différents, qui concluent tous dans le même sens. » Cette affaire ira loin. Car comment s’en remettre aux riches, à leur « patriotisme » où quoique ce soit de semblable, comme le suggère le « not dangerous » François Hollande, pour gérer les flor-29intérêts communs de la société ? On se posera donc la question différemment à la fin de la lecture.

Donc sept protocoles expérimentaux ont été testés. « Le premier est simple : il s'est simplement agi de se poster à un carrefour et d'observer les véhicules pris en flagrant délit de refus de priorité. La deuxième expérience, très semblable, a, quant à elle, consisté à relever les situations dans lesquelles un piéton engagé sur un passage ad hoc se fait couper la route par une voiture. Dans les deux cas, les chercheurs ont classé les véhicules en cinq catégories, des épaves roulantes (groupe 1) aux berlines de luxe (groupe 5). Résultat : près de 30 % des véhicules du groupe 5 forcent le passage aux voitures prioritaires, un taux quatre fois supérieur aux groupes 1 et 2, et trois fois flor-3supérieur aux groupes 3 et 4. Corrélation quasi identique pour le respect dû aux piétons… Mais, direz-vous, ce n'est pas parce qu'on a une belle voiture qu'on est nécessairement riche. Ce qui n'est pas faux. Aussi, les chercheurs ont complété ces deux expériences par d'autres, menées en laboratoire. A chaque fois, une centaine d'individus ont été invités à prendre connaissance de divers scénarios ou situations : atteinte d'un objectif au prix d'une entorse à la morale, captation d'un bien de manière indue au détriment d'un tiers, mensonge au cours d'une négociation, caution d'une faute dans le cadre professionnel. Puis les participants ont rempli un questionnaire répondant à la question de savoir dans quelle mesure ils seraient prêts à reproduire ces comportements. A chaque fois, une corrélation entre le statut social des participants et leur capacité à enfreindre l'éthique est mise en évidence. » Ainsi il est prouvé que les riches sont spontanément mauvais et enclins à l’abus de flor-30pouvoir. Pour sauver les riches et les protéger d’eux-mêmes, une seule solution : la taxation qui les soulage de la surcharge pondérale qui les pousse au vice a-social ! Mais ce n’est pas fini !

« Une dernière expérience a consisté à placer près de 200 personnes devant un jeu informatique de lancer de dés : une somme d'argent leur était promise si le score atteint après cinq lancers était élevé. Mais, bien sûr, le jeu était pipé et le score ne pouvait excéder 12 points. Ceux qui ont rapporté des scores supérieurs aux expérimentateurs ont donc triché. Même en tenant compte de nombreux paramètres comme l'ethnie, le sexe, l'âge, la religiosité, l'orientation politique, il n'y a rien à faire, "la classe sociale prédit positivement le fait de tricher". A quoi tient ce lien entre hauteur sociale et bassesse morale ? En partie, répondent les chercheurs, "à une perception plus flor-31favorable de la cupidité". » Les riches trouvent positif d’être guidés par l’appât du gain et cette appétence maladive les conduit à pratiquer banalement le mal. De tout ceci nous ne tirerons aucune autre leçon sinon celle de nous être bien amusé à cette lecture. Cependant je recommande d’utiliser abondamment cette étude. Elle me paraît être une juste réponse au mépris ordinaire des élites médiacrâtes qui ne manquent jamais une occasion de stigmatiser le peuple, la bassesse supposée de ses passions, et ainsi de suite. Et on y puisera aussi un argument contre l’idée que notre idée de « tout prendre » au-dessus de 30 000 euros par mois serait déraisonnable car elle démotiverait les importants. Cette expérience démontre au contraire qu’elle pourrait les soigner contre une addiction qui les conduits aux comportements immoraux et anti-sociaux. Prouvé scientifiquement ! J’en viens à flor-32notre traitement dans les médias.

Voici la leçon des relevés du temps d'antenne au 24 février publié par le CSA. En résumé : la situation se dégrade pour le Front de Gauche à la télé. 6% du temps pour le Front de Gauche alors qu'on trouvait 7% au précédant relevé le 10 février dernier. A la radio la situation frémit légèrement en notre faveur : 6,6% du temps contre 5% au 10 février. Mais nous bénéficions toujours de moins de temps que les Verts ! Et le cumul PS/UMP est toujours très élevé 68%. Dans ces conditions, Eric Coquerel a renouvelé notre protestation au CSA. Avec juste ce qu’il faut d’ironie pour souligner que nous ne sommes pas dupes de l’effet de ses prétendues recommandations. « Dans votre communiqué commentant la dernière livrée des résultats au 24 février, écrit-il, vous constatez « que la concentration des temps de parole sur deux candidats s’est atténuée ». Après ce constat optimiste vous insistez cependant pour que les efforts des médias « soient poursuivis » afin que le principe d’équité soit respecté au 19 mars. » Il faut le lire pour le croire ! Ces lignes signent ce qu’est cette commission et les personnages qui la composent. Pour faire croire qu’ils servent à quelque chose et que quelqu’un se flor-34soucie de ce qu’ils disent les voici réduits à se réjouir d’évolutions insignifiantes qui laissent intact un océan d’abus ! C’est ce qu’ils nomment « progrès » !

Bien sûr ils comptent les attribuer à leurs recommandations ! Eric Coquerel relève cette bouffonnerie dans le courrier qu’il a adressé à cette piteuse « commission ». « A 24 jours de cette issue, nous estimons, Monsieur le Président, que vous faites preuve de beaucoup d’optimisme. En effet fin janvier nous constations 75 % de temps de parole cumulé sur les TV pour les deux candidats du PS et de l’UMP et 73 % sur les radios. Un mois après il est de 68 % sur les TV et les radios. Il y a certes un progrès mais à ce rythme, nous doutons fortement que vous soyez parvenus à vraiment réduire cette bipolarisation excessive sur les médias audiovisuels d’ici la fin de la période d’équité. » Le moment venu il faudra dissoudre cette commission qui vient de faire la flor-35preuve de son inutilité coûteuse. Le programme du Front de Gauche prévoit la création d’un Conseil National des médias qui remplacera honorablement cette lamentable parodie d’autorité « indépendante » !

Après cela j’en reviens à l’émission de TF1 « Parole de candidat ». TF1 me donne généreusement une demi-heure de temps de parole en soirée. Mais auparavant vous aurez dû subir une heure et demie de madame Le Pen ! N’oubliez jamais, mes amis lecteurs, cette offense ! N’oubliez jamais que cette chaîne a donné la parole à la candidate du parti qui applaudit debout un collabo assassin et antisémite et m’a réduit à passer sous ses pieds pour moitié moins de temps. Cela vaut pièce d’identité ! Surtout quand il est évident que notre temps de parole est déjà grossièrement sous-estimé. Surtout quand l’intéressée elle-même dit qu’elle n’est pas sûre d’être candidate ! Regardez les visages des journalistes qui acceptent ce rôle. Retenez leurs noms. Ces gens sont capables de tout sur ordre. En tous cas personne ne pourra dire que nous avons laissé faire. Nous avons évidemment flor-37protesté, y compris auprès du CSA. Mais TF1 nous a expliqué que c’était comme ça ou rien. Il faut donc subir. Comme on subit l’occupant privé d’une ancienne télé publique en lui résistant du mieux qu’on peut.

Nous pensons là encore que le CSA devrait intervenir. Eric Coquerel a donc repris la plume. Bien sur, le CSA ne fera rien, comme d’habitude. Il n’est là que pour faire croire qu’il y a quelqu’un, une règle et une police pour la faire respecter. Voici ce qu’écrit Eric Coquerel : « Nous souhaitions vous alerter sur le problème posé par l’émission « Parole de candidat » sur TF1. Cette émission politique sera la seule de la première chaîne française durant la période d’équité. Elle est donc d’importance. Six candidats ont été retenus par elle. Deux, Nicolas Sarkozy et François Hollande, bénéficient d’une émission entière. Les quatre autres se partagent le temps d’antenne, flor-4François Bayrou et Marine Le Pen en « prime time », Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon en 2ème partie de soirée derrière les deux premiers nommés et avec un temps de parole bien moindre. Il s’agit pour nous clairement d’un choix politique qui évidemment ne peut qu’influencer les électeurs. Il a une conséquence inédite : trois des quatre candidats à bénéficier de la case « prime time » sont de droite ! Rien ne justifie cette répartition. Nous vous rappelons par exemple que les derniers sondages placent François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon à 1% d’écart ! ». Que va-t-il se passer ? Rien. Le monde va sa route. Ces gens nous méprisent. Nous ne sommes rien à leurs yeux. Pleins de flor-41morgue et de suffisance ils ne comprennent peut-être même pas de quoi il est question. La réplique est donnée par notre hymne, non ?

J’ai évoqué ici déjà, à de nombreuses reprises, la puissance de l’outil de contournement du verrouillage médiatique qu’est la toile. J’en juge par les résultats de notre équipe, celle qui est constituée autour de ce blog. Elle est évidemment très étroitement articulée avec celle du site « Place au Peuple » et celle du site du Parti de Gauche. Mais elle fonctionne de façon parfaitement autonome et j’en suis le rédacteur en chef très vigilant et très directif. Tout part naturellement de ma connivence avec le webmestre qui est le chef d’orchestre et metteur en scène de mes coups de cœur et trouvailles. Comme vous le savez j’ai la passion des médias. J’ai participé à pas mal d’expériences dans ce domaine depuis les années 70 et j’en ai créé quelques-uns. Mais jamais je ne suis parvenu à la force d’impact de celui-ci, acquise avec aussi peu de moyens. Nous voici rendus à trente mille visites quotidiennes. La lettre du blog compte 56 000 destinataires et leur nombre s’accroît de 2000 par semaine dorénavant. Dans ces conditions toute mon équipe est survoltée. De nombreuses branches s’ajoutent au rameau principal dans une ambiance où les trouvailles s’ajoutent les unes aux autres. Je vais en raconter quelques-unes, en hommage aux femmes et aux hommes de l’ombre qui gravitent autour du vaisseau amiral flor-42qu’est la publication de ma note, une deux ou trois fois par semaine selon les latitudes que me laisse ou non mon calendrier.

Une équipe de camarades autour du webmestre s’active chaque jour pour que les vidéos et enregistrements audio des émissions de télé et de radio, des meetings, des manifestations de toutes sortes où je prends la parole, soient publiées et proposées aux visiteurs de ce blog. Ils s’efforcent de le faire aussi vite que possible, une fois l’émission diffusée ou le discours prononcé, pour permettre au plus grand nombre de participer à ce que nous construisons. C’est la plateforme de diffusion en ligne « Dailymotion » qui héberge nos vidéos et supporte donc le poids flor-44de tous ces fichiers d’images qui, même compressés, restent très volumineux. Une heure de discours ou d’émission c’est près de huit heures ensuite de traitement numérique, conversion du format de fichier, compression, export, encodage. Sans parler du montage. Car si nous publions l’intégralité des passages télé et radio, un travail de montage est toujours nécessaire pour caler le début et la fin du programme, ôter les tunnels publicitaires ou tel intermède d’actualité ou de divertissement sans lien avec des commentaires qu’on peut solliciter de moi. Au-delà de ce flux quotidien de vidéos lié au rythme soutenu de la campagne, l’objectif est aussi de constituer et de préserver nos propres archives. Ce dernier chantier est immense. Et nous manquons d’aide pour tout classer, résumer, et équiper de sommaires. Mais ce qui est fait est déjà magique pour élargir l’audience dans le temps d’un événement passé et pour garder mémoire de ce qui a été entrepris depuis que le Parti de Gauche et le Front de flor-48Gauche sont nés. Pour tout cela, les camarades ont le souci de la qualité de restitution des enregistrements, à commencer par une bonne définition des images, et une synchronisation parfaite de l’image et du son. Ce n’est pas simple, croyez le bien.

Depuis novembre 2008 et le lancement du Parti de Gauche, plus de 250 vidéos ont été publiées sur mon blog. En tout 45 discours prononcés en meeting et réunions publiques et 135 passages dans des émissions des chaînes de radio et de télévision. S'y ajoutent une quarantaine de vidéos d'interventions diverses : conférences de presse, réactions lors des soirées électorales, reportages de la "Télé flor-49de Gauche" dans les manifestations, invitations à des forums, réunions des Front de Gauches thématiques, prises de paroles en soutien à des travailleurs en lutte.

Je vous dis un mot de l’audience de tous ces documents. Car elle se compte en milliers de « vues » cumulées dans le temps. L’audience moyenne des vidéos du blog est passée depuis septembre 2011 de 7000 à 16000 vues. Et cela semble s’accélérer. A ces chiffres s’ajoutent les audiences du même contenu diffusé sur le compte du média invitant, sur le compte d’internautes qui choisissent de le télécharger et, évidemment, sur le compte de « Place au Peuple ». Ainsi, le meeting de la place Stalingrad à Paris qui a marqué le lancement de la campagne présidentielle du Front de Gauche en juin 2011 a été vu 28 000 fois. A titre de comparaison mon passage à l’émission de Drucker en novembre 2010 a été vu 15 000 fois. L’émission « Parole directe » de TF1 en octobre en est à 19 000 vues, le duel avec Copé sur France 2 en décembre à 30 000. La petite vidéo des vœux faite par l’équipe de « Place au Peuple », reprise dans des articles de presse, atteint le score de 50 000 vues. Mon passage à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier a dépassé les 50 000 vues. Et de courts extraits de cette émission mis en ligne par l’équipe du blog le soir de l’émission sont chacun au-delà des 20 000 vues. Enfin mon vrai–faux duel avec Marine Le Pen sur France 2 de jeudi 23 février est déjà, après quelques jours, à des chiffres considérables. En effet, un extrait mis en ligne le soir même par le site du journal « Le Monde » a flor-52été vu 280 000 fois. A comparer avec les 290 000 en un an et demi de la vidéo de « l’apprenti journaliste ». Et l’intégralité de l’émission publiée sur le blog est au-delà des 50 000 vues.

Les vidéos des discours connaissent aussi de fortes audiences. Celui de la Fête de l’Humanité filmé par un camarade de la « Télé de Gauche » grimpé sur la grande scène est à près de 20 000 vues. En comptant les audiences cumulées du blog et de « Place au Peuple », mon discours à Talence en décembre est à 24 000 vues, Metz à 25000, Nantes à 30 000, Besançon 28 000, Villeurbanne 28 000, Montpellier 34 000. Sans compter la diffusion en direct et en streaming que nous avons expérimentée avec succès lors des deux derniers meetings : 5400 connexions pour Villeurbanne et 7800 pour Montpellier. Et combien d’écoutes collectives à chaque fois dans toute la France qu’elles aient été organisées dans des lieux publics ou bien chez soi entre amis, camarades ou voisins.

Toutes ces audiences peuvent paraître faibles si on les compare aux 7 millions de personnes qui ont vu mon passage sur TF1 en octobre dernier, aux 3,5 millions qui m’ont suivi à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier et aux 6 millions qui étaient devant leur poste lorsque j’ai affronté Madame Le Pen sur France 2. Mais elles reflètent un usage différent de la diffusion unique en direct par les grandes chaînes. D’abord ils sont vus par tous ceux, en particulier les plus jeunes, qui ne regardent presque plus la télévision. Ensuite les vidéos du blog sont visionnées sur le temps long, à tête reposée. Elles sont partagées sur les réseaux sociaux, reprises dans des articles, leurs liens circulent, chacun peut les intégrer à son propre site. Et flor-9beaucoup des visiteurs de mon blog n’entrent pas d’abord sur le dernier billet publié mais vont et circulent dans les archives, y compris les plus anciennes.

Je vous dis un mot enfin d’une nouveauté apparue sur mon blog il y a quelques semaines. Peut-être l’avez-vous déjà remarquée. Mes camarades ont commencé à créer des « blogcasts » de mes discours. Le mot est de leur invention, composé de « blog » et de « podcast ». Ces blogcasts permettent d’écouter la bande audio de mes discours au format mp3, de la télécharger pour l’emporter avec soi ou pour la partager. Bref d’écouter le contenu d’un discours sans être scotché à un écran. Quinze discours les plus récents sont déjà disponibles et petit à petit, ils le seront tous. On dirait que ce système a trouvé plusieurs milliers d’amateurs, plus de 20 000 utilisateurs déjà en tout. Depuis fin janvier, ces discours ont été écoutés 8000 fois depuis le blog. Et 13000 fois téléchargés. Pour Villeurbanne, c’est plus de 2600 utilisations de l’outil des blogcasts, et 4300 pour Montpellier. Pour mon discours du Blanc-Mesnil 3400. Mes vœux à la communauté éducative et le discours de Besançon chacun 2000.

Dans ces conditions, c’est un très grand changement du sens d’un événement qui rassemble pendant des mois autant de personnes différentes. J’en ai conscience au moment même où j’entreprends mon discours ou ma conférence. Je sais que le public qui l’écoute est non seulement celui que je vois mais aussi ces milliers, bien plus nombreux, que je ne vois pas et dont la plus grande quantité n’est pas encore intéressée au moment où je parle et ne le sera pas avant plusieurs jours et parfois semaines ! Cette déformation du temps politique, cette rupture de la simultanéité des causes et des effets politiques est une des grandes nouveautés de l’espace-temps politique à l’ère du net. A cela s’ajoute la vie devenue autonome des produits « dérivés » du blog. Ainsi quand nous éditons des « blogcasts » tels que je viens de les décrire. Mais aussi quand la lettre hebdomadaire du blog compte 56 000 destinataires. Un vrai hebdomadaire qui fonctionne comme une plateforme d’accès au contenu global du blog. Car les articles renvoient sur tous les niveaux chronologiques du blog. C’est bien sûr l’occasion pour moi d’inviter ceux qui ne l’ont pas encore fait à s’inscrire au registre de diffusion de ce « Petit courrier du Blog » ou à y inscrire ceux que vous souhaiteriez associer à nos réflexions. On verra bientôt quel levier est aussi ce moyen d’action comme le pressentent déjà ceux qui s’en servent comme outil de développement.

Ici je vous propose quelques liens. L’un mène à un petit film tourné sur le meeting de Montpellier du Front de Gauche pour le compte de la Télé de Gauche par les bénévoles, pas vraiment amateurs, de la région. C’est un regard sur les à-côtés militants de la soirée. J’aime y retrouver l’ambiance un peu spéciale de l’attente de l’événement que l’on sent gronder sous ses pieds. Les regards croisés qui en rendent compte ne me lassent pas. J’y découvre aussi des choses que je n’ai pas vues. Que puis-je voir d’ailleurs dorénavant. Peu de choses car chaque minute est comptée, chaque pause organisée et bien remplie, chaque déplacement soigneusement balisé. Il ne peut en être autrement en ce moment. Les visages des copains, je les vois furtivement, ici, puis là. Je devine les tâches et les postes occupés. Et pour finir considérez que je suis le sujet de l’action. Et comme je n’ai guère le goût de me regarder vivre, comprenez que du coup je ne vis la scène à laquelle vous avez peut-être participé qu’en seconde main, après coup et toujours de l’extérieur. D’où ce lien si spécial que j’ai noué avec notre équipe de photographes. Ils ont dorénavant leur espace réservé dans le site « Place au Peuple ». Je voudrais que vous y jetiez un œil. Depuis le début de ce blog, j’ai voulu qu’il intègre une dimension de création culturelle. Ce ne pouvait être que dans un domaine visuel. J’ai pensé publier des tableaux. Mais c’était un exercice trop lourd, trop exigeant. Il me supposait une capacité d’appréciation que je n’ai pas. J’ai étrenné l’idée plus modestement en publiant mes propres photographies. Mon projet était de convaincre d’autres personnes de me confier leur création. Cela s’est fait comme vous l’avez vu. Mais le plus important pour moi est d’être parvenu à lancer l’équipe de photographes que coordonne Stéphane Burlot. D’abord c’était la rubrique « l’œil de la campagne ». Depuis, il y a la page « place aux photos » installée dans le site « Place au Peuple ». Je crois que vous serez intéressé non seulement par leur travail mais aussi par les biographies des auteurs. Le tout est à l’image de notre campagne.  

Au fil de mes ballades sur la toile, je trouve des perles que je voudrais partager. Elles me permettent de m’éviter de trop longs développement. Tout y est dit de ce que je pense, plus simplement et plus efficacement que je ne le ferais. Par exemple, ici, ce décryptage de la guerre que nous mène « Le petit Journal ». Là, voici un montage qui m’a bien fait sourire. Il s’agit de ce que l’auteur de cette vidéo appelle « Le saut d'obstacle médiatique » auquel je suis astreint du fait du caractère moutonnier des gens de médias et du poids de l’idéologie dominante sur leur façon de regarder la réalité.


1 133 commentaires à “Les riches et les puissants. TF1 et le CSA”

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1223 »

  1. 301
    antoniewski dit:

    Bonjour à tous,
    Sympa et émouvant ce lien donné par Jean-Luc Mélenchon pour montrer l'organisation du meeting de Montpellier. Allez y voir !
    Je ne sais pas si je débarque mais Cambadélis soi-même parle dans le Monde et dans son blog de l'obsession austéritaire de Merkel... c'est vrai que les mots et notions se font leur chemin même ceux, nouveaux, qui sont construits à partir de deux mots (austérité et autoritaire)
    La prestation de Jean-Luc Mélenchon sur l'émission de Moati est à regarder si elle est en video ou en mp3 : les mots justes toujours !

  2. 302
    Chantal Catherine dit:

    Bonjour à tous,
    Ça fait un moment que je suis notre candidat (en fait depuis notre impossibilité à faire une union en 2007).
    J'ai été immédiatement intéressée par la forme et le fond du discours de JL Mélenchon. Puis j'ai suivi avec attention les débat pour constituer un Front de Gauche.
    Je suis d'une famille de militants Coco (grands parents, l'ensemble de leurs enfants et l'ensemble de leur petits enfants, ce qui fait du monde !).
    Ma grand mère (né en 1907) a connu la CGT-U, elle a pris part aux premières manifestations du 1er mai, elle a connu 2 guerres (dans la 2ème, mon grand père était trésorier de la résistance), elle a connu 34, 36, le programme de la CNR et qui est à l'origine de la sécurité sociale, entre autres.
    Mes parents (nés en 1929) ont toujours milité tant syndicalement que politiquement. Ils ont connu les Grandes grèves, dont celles des mineurs (en 1958 ? je crois), ils ont milité pour le planning familial, la fin de la guerre d'Algérie, de celle du Vietnam, le droit à l'avortement, la suppression de la peine de mort, j'en passe et des meilleures...
    Avoir droit à vivre une vie digne, la tête droite est un combat permanent. Chaque fourmi compte. C'est ce que je fais en me décidant à prendre part au débat.
    Vive l'Humain
    Résistons

  3. 303
    albireve dit:

    Débattre avec le vieux nazillon? On ne débat pas plus avec Brasillach qu'avec une barre de fer! En 1789, on aurait dit: "Pas de discussion avec les ennemis de la discussion!"

  4. 304
    Cocu 77 dit:

    Non, non et non.
    Pas de débat avec un individu qui insulte l'histoire et combat les droits de l'homme.
    Je suis d'accord avec Jean Luc. Lorsque qu'on entend de tels propos, on quitte la salle. Donc pourquoi y rentrer ?
    Cela n'empêche pas de continuer à combattre le FN comme il l'a fait à iTélé.
    Avec sa position sans concession contre Le Pen (et les chiens de garde), il a gagné 2 voix ce midi. Deux voix qui d'habitude allaient au PS et qui ne veulent pas revoir Buchenwald comme leurs parents qui mangeaient casher.

  5. 305
    Louise M. dit:

    Excellente prestation ce matin… Elkabach et ses présupposés idéologiques apparaissait pour ce qu'il est : un chien de garde. Votre explication sur Brasillach était bien venue… et votre colère légitime.
    D'accord avec tous ceux qui sont ici intervenus précédemment. Refusez le piège tendu d'un débat avec le père Le Pen… Ne vous laissez pas enfermer dans ce match des « extrêmes » qui en arrange plus d'un. Maintenant il est temps d'expliquer le programme… Ce matin vous avez évoqué la constituante… Il faut revenir sur l'augmentation du SMIC, le refus de la précarité, l'encadrement des loyers, le rétablissement des postes supprimés dans les services public, la planification écologique… Bref, toutes ces propositions positives qui donnent chair et âme à l'Humain d'abord et qui parlent au plus grand nombre.
    Courage et Résistance !
    Et le 18 mars, tous à Paris !

  6. 306
    Superbo dit:

    Tiens !?!
    Aujourd'hui, Jean-Luc Mélenchon est en "une" de la page d'accueil d'un fournisseur d'accès internet (trois lettres sur un carré... rouge !). C'est du jamais vu... ou alors rarement !
    Un signe de sa belle performance de ce matin sur i>télé - Europe 1 ?

  7. 307
    Chantal Catherine dit:

    En fait si je décide maintenant d'écrire ici, c'est que j'ai une proposition de courrier type à adresser aux divers médias. La voici
    Bonjour,
    Je viens de regarder votre émission "Grand rendez vous sur I-télé".
    Je vous remercie d'inviter M. Mélenchon. Enfin on va pouvoir entendre parler du contenu du "Programme populaire partagé" du Front de Gauche.
    Malheureusement, vous posez des questions qui vous intéressent, pas celles qui intéresse la téléspectatrice et citoyenne que je suis : 6ème république, retraite à 60 ans, smic à 1700 euros, refus de la précarité, l'encadrement des loyers, le rétablissement des postes supprimés dans les services public, reprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers, planification écologique,...
    L'urgence est que nous découvrions ce que le Front de Gauche et son représentant a à nous dire sur son programme.
    Je souhaite donc que vous l'interrogiez sur son programme en priorité car c'est cela l'information dont nous avons besoin.
    Salutations citoyennes

    Voilà !
    Et vive la République de la Liberté, l’Égalité, la Fraternité
    Résistons !

  8. 308
    jihel dit:

    Voici ce que déclare Rocard à Libé:
    Il n’est pas possible de gouverner ce peuple en lui disant qu’il va perdre 25 % de son revenu dans les dix ans si on tient à payer toutes les dettes. Personne ne le dit, mais il ne peut y avoir d’issue en Grèce qu’avec un pouvoir militaire
    Quand la Gauche progresse, voilà la réponse de la social-démocratie. Pour eux aussi, Hitler et Pinochet valent plus que le Front Populaire.
    Vive notre Front de Gauche !

  9. 309
    Julien Lalande dit:

    Bonjour à tous
    Bonjour Mr Mélenchon
    Il me semble que les idées du Front de gauche avancent peu à peu dans l'esprit des gens et le sort que nous réserve TF1 ne doit en rien nous inquiéter, nous avons l'habitude de ce traitement. Les gens ne sont pas dupe et constatent la desinformation autour de Jean-Luc Mélenchon. L'éveil est en route. Il ne faut pas relacher, il faut redoubler d'effort. Vive la révolution citoyenne!

  10. 310
    Louise dit:

    C'est arrivé demain l'émission d'Emmanuel Faux (qui remplace Dominique Souchier) est juste avant l'émission politique et donc Emmanuel Faux annonce avec un beau lapsus l'émission suivante (juste à la fin vers 45:50).
    "Vous n'oubliez pas dans dix minutes votre grand rendez-vous Europe 1 présenté par Jean-Pierre Elkabbach et qui accuse ce matin Monsieur Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle. Bon dimanche à tous"
    Je suppose qu'il pensait dire "accueille" mais sa trop bonne connaissance de son confrère lui fait commettre ce lapsus

  11. 311
    naif dit:

    La commission des sondages agit. Le sondage plaçant JL Mélenchon comme meilleur défenseur des intérêts des ouvriers et diffusé sur Canal dimanche dernier n'est pas fiable. Il était soi-disant basé sur un échantillon de 152 personnes (il va falloir vérifier d'où sort ce scoop). Il diffuse vraiment n'importe quoi sur canal.
    Par contre NKM a eu sa batterie de sondages qui eux ne seront pas remis en cause par la dite commission.
    Concernant le passage de Jean-Luc à I-TV: c'est le top de la pédagogie et de la niaque et c'est en cours de rediffusion sur la même chaine en ce moment. (13h20)
    Concernant le vieux facho: c'est NIET on ne discute pas avec un type comme ça. On quitte la salle ! La démagogie doublée de haine c'est comme la radioactivité. On ne sent rien au début mais plus tard....

  12. 312
    anna dit:

    Selon moi un débat Jean Luc Le Pen est inutile, notre position est connue, il faut mettre en avant des thèmes comme la planification écologique, l'éducation, la lutte contre la financiarisation de l'économie, le tandem Merkel-Sarkozy.

  13. 313
    Hold-up dit:

    M. Patrick Buisson, ancien de l'Action Française, ancien Journaliste à "Minute", ancien conseiller de Le Pen, Mégret et Villiers et plume du président Nicolas Sarkozy a écrit le discours de Bordeaux(3 mars 2012). C'est ainsi qu'hier, M. Sarkozy, sans rire, à hurlé devant les militants UMP " Je suis le père de la nation dans la crise ". Ils pètent tous un câble à l'UMP. On sent la panique dans l'état-major du Titanic. Attention, coulé !

  14. 314
    ferdinand dit:

    Cette étude sur les comportements délétères des riches et des puissants m'évoque une phrase de Sartre qui, sans l'appui d'une étude scientifique mais avec un sens aigu de l'observation écrivait (je ne sais malheureusement plus dans quel ouvrage) : "La supériorité élimine la culpabilité." A méditer sans réserves.
    Bon courage Jean-Luc pour la suite de cette campagne car il en faudra énormément.

  15. 315
    Fred Barbosa dit:

    Débattre avec Jean-Marie Le Pen serait une perte de temps et d'énergie.

  16. 316
    cultive ton jardin dit:

    @ jihel, 311:
    Sans vouloir défendre MR, d'autant que dans le même texte il fait l'éloge du nucléaire, il faut, pour être honnête, citer la phrase complète:
    "Ce n’est pas tenable et ça pose d’ailleurs une question majeure pour la Grèce qui subit une décroissance forcée : comment fait-on dans ce contexte pour maintenir des élections ? Il n’est pas possible de gouverner ce peuple en lui disant qu’il va perdre 25 % de son revenu dans les dix ans si on tient à payer toutes les dettes. Personne ne le dit, mais il ne peut y avoir d’issue en Grèce qu’avec un pouvoir militaire.
    La Grèce doit donc éviter de payer toutes ses dettes ?
    Il devient de plus en plus indispensable d’annuler partout une bonne partie de la dette non payable."
    On comprend alors que pour MR, un pouvoir militaire en Grèce est une menace, pas une solution.

  17. 317
    Bernard Leprêtre dit:

    Quand je vois la vidéo "sauts d'obstacles médiatiques", condensé de la mauvaise foi et des manipulations des chiens de garde, je me dis que ça ne doit pas être facile tous les jours pour Jean-Luc Mélenchon.
    Heureusement nous sommes nombreux avec lui, et il est utile aussi de se rappeler que le matraquage politico-médiatique sur le TCE n'a pas empêché la victoire du "non".

  18. 318
    Juliette dit:

    Excellente prestation à Europe 1 ce matin. Jean -Luc Mélenchon a réussi à river son clou à El Kabbach et à l'empêcher de lui couper la parole comme il le fait à tous ses interlocuteurs. Il a toujours su ramener le débat au fond quand les journalistes se cantonnaient aux questions futiles. Quant à un éventuel face-à-face avec JM Le Pen, je pense qu'il n'apporterait rien de positif, et qu'il se résumerait à des invectives stériles.

  19. 319
    naif dit:

    Canal+ on démenti est un mensonge ! Mme Lapix expliquez nous votre intervention sur le communiqué de la commission des sondages.
    Voici la fiche technique de le SOFRES.
    Étude réalisée par téléphone les 21 et 22 février 2012 pour l’émission Dimanche+ de Canal+, auprès d'un échantillon national de 975 personnes représentatif de l'ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus interrogées. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

  20. 320
    jean 28 dit:

    Concernant un éventuel débat Le Pen père: Jean-Luc:

    A titre personnel ce serait NEIN, parce qu'il nous reste peu de jours avant l'échéance et qu'il vaut mieux prendre du temps pour développer notre programme; (à la limite proposer un autre orateur du FdG)

    Mais je considère également que Jean-Luc est le candidat d'un Front, et que son Comité de Campagne doit aussi donner son point de vue, je fait entièrement confiance dans la stratégie qui a été mise en place et qui, jusqu’à ce jour, s'est révélée gagnante; si un débat peut s'y inclure, les camarades l'analyseront, avec tous les éléments qui sont à leur disposition.

  21. 321
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    J'ai regardé Jean Luc sur Itélé. Ce vieux Jean Pierre Il est comme il y a trente ans, il agite l'épouvantail communiste comme un chiffon rouge devant un taureau, il transpire la haine même s'il essaie de se contenir, et puis décontenancé par l'argumentation, à la fin de l'émission, tout penaud d'avoir pris une fessée alors qu'il jurait les grands dieux que Jean Luc ne la lui donnerait pas, c'est tout juste s'il ne s'est pas excusé de lui demander pardon. Allez, Jean-Pierre, décidément tes cauchemars de chars soviétiques sur les Champs Elysées ne sont pas près de s'évanouir (est-ce que quelqu'un pourra lui dire sans trop le choquer que l'URSS n'existe plus et que le danger pour sa caste vient de chez nous)

  22. 322
    pascalgauche dit:

    Excellent passage de Jean-Luc Mélenchon ce matin à Europe 1!
    Jean-Luc continue comme ça et on risque de se retrouver face à Hollande au 2nd tour!
    tous ensemble!

  23. 323
    NM38 dit:

    Un vrai Teddy Riner sur Itélé/Europe1 face aux journaleux au service de Hollande (Darmon) et de Sarko (TaisezvousElkabach) !

  24. 324
    dany dit:

    Bien sûr j'ai visionné JL Mélenchon sur Itélé ce matin,et c'est comme toujours un pur bonheur.
    çà me bouste pour toute la semaine, merci encore à JL Mélenchon d'incarner cet immense espoir de citoyens debouts contre l'infâmie de ce pouvoir odieux.
    Au sujet d'un éventuel débat avec Le Pen,surtout ne pas tomber dans ce piége médiatique, j'espére de tout mon coeur que la réponse de JL et du Front de Gauche sera :NON.
    Tant de travail reste à faire à notre candidat et à nous tous pour convaincre encore et encore.
    Prenez soin de vous, vous êtes la divine surprise de cette campagne,quoiqu'il arrive les graines semées vont
    germer,et le printemps qui vient,et le joli mois de Mai qui revient :tout un programme ! et moi à72 ans,j'ai toujours 18 ans dans ma tête.
    Merci encore à tous, et on ne lâchera rien

  25. 325
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    Débattre avec Jean Marie Le Pen ? Pourquoi faire ? Il est candidat ? Non ? Alors que sa fille se débrouille toute seule si elle en est capable. Ah bon elle n'en est pas capable, et c'est la faute à qui ? C'est comme si au Front de gauche on demandait à Pierre Laurent ou Christian Piquet ou Clémentine Autain, malgré tout le respect qu'on leur doit et sans leur faire offense, une séance de rattrapage parce que Jean Luc n'aurait pas su quoi dire face à un contradicteur. Crédible, n'est-ce pas ?

  26. 326
    phil30 dit:

    A propos de Médias, je voudrai rappeler le premier média de France à savoir "Radio Bistro" c'est à dire les discussions de "Café du Commerce", les formules toutes faites, les stéréotypes, les lieux communs qui "banalisent le mal" comme l'écrit Hannah Arrendt. Je suis en train de terminer le livre de Christophe Dejours "Souffrance en France" qui date déjà de plus de 10 ans et qui décrit toutes les stratégies de défense qui sont utilisées pour supporter le mal et qui nous conduisent à en être les complices actifs ou consentants. Je suis convaincu que ce sont ces stratégies de domination qui sont actuellemnt mises en oeuvre et planifiés délibéremment dans le Sarkozysme en France et l'extréme droitisation partout en Europe. Tout n'est pas gagné, mais grâce à cette campagne politique tout n'est pas perdu non plus. Quand nous aurons plus de recul, nous verrons probablement à quel point nous sommes passés prés du désastre et tout ce que nous devons à JlM et son équipe.

  27. 327
    arlequin dit:

    Le Pen veut lui enlever le caleçon : JL Mélenchon a déjà répondu : "trop tard : je suis déjà un sans-culotte". A mon avis : inutile d'aller plus loin !

  28. 328
    JN93 dit:

    Je me joins à tous les autres intervenants ici, pour dire qu'il ne faut en aucun cas, accepter un débat avec papa Le Pen ! Ce qu'en attendent les journaleux, c'est du spectacle, rien que du spectacle ! Je les vois déjà se frotter les mains en prévoyant l'audimat que ça leur ferait ! Non, Jean-Luc, tu ne peux pas dire à la fois que tu méprises cet homme au plus profond de toi et accepter un débat avec lui (qui de plus, n'est même pas candidat). Sa fifille a eu sa chance, elle l'a laissé passer, tant pis pour elle.
    Puisque tu as cité Montaigne, ce matin sur I-TV, souviens-toi de ce qu'il disait : "il n'est de réplique si piquante que le mépris silencieux"...alors ignore cet homme. Garde ton énergie pour d'autres actions plus constructives....
    Sinon, bravo pour ce matin ! Tu as été une fois de plus, clair et convaincant.
    Et puis bon courage pour demain soir, et même si le temps qui t'es imparti est trop court, je sais que nous pouvons compter sur ta force de conviction.

  29. 329
    ermler dit:

    L'émission avec image, c'est ici.

    http://www.itele.fr/emissions/magazine/le-grand-rendez-vous

  30. 330
    breteau jean claude dit:

    Le passage de notre candidat ; ce matin, va laisser des traces profondes, en foot on parlerait de match reference (clin d oeil).Il fallait ecarter les questions sans interet,la viande et porter des elements du programme, tout cela est incompatible avec le travail des chiens de garde qui ont fait l etalage des consignes des maitres, peine perdue, j ai meme l impression qu ils ont commis une fauteprofessionnelle en lachant prise car ils ont abandonne, devant la puissance des propos de J ean Luc. Ala difference des autres candidats nous avons un programme coherent, loin des improvisations de hollande et Sarkozy engonces dans leur europe ultra liberale.Nous sommes les seules libre du carcan europeen.La radicalite et un plus quand elle est portee par la force de conviction que permet " l humain d abord", quand les autres pataugent lamentablement.Leur probleme c est d en dire le moins possible, car rien n est reflechi le flou est des lors indispensable (pas vrai martine) ça leur eclate en pleine figure Oui nous on peut. Cematin oui une sacree reference pour la suite

  31. 331
    Jonathan dit:

    Bonjour à tous (en particulier au webmestre qui nous modère même le dimanche, quelle énergie!),
    Que dire de plus suite au passage du camarade Jean-Luc ce matin sur Europe1. Enfin je dois dire que je suis stupéfait par autant de maîtrise. A chaque interview ou débat de notre candidat, l'on se dit que Jean-Luc pourrait être moins brillant, moins précis, moins incisif... et non, il s'avère toujours aussi radieux et toujours aussi imperméable aux attaques des nouveaux chiens de garde qui ne ménagent pourtant pas leur peine. L'inénarrable Elkabbach a pu apprécier ce matin toute la verve de notre camarade.
    Du coup, je n'en doute pas le printemps 2012 sera révolutionnaire. La dynamique de notre campagne est formidable! Hier matin en tractant à Chamalières (la mairie de Giscard père et fils) quelle joie de constater que notre message est de plus en plus entendu. Aussi attendons-nous avec impatience la venue de Jean-Luc au Zénith de Clermont afin de propulser la campagne en Auvergne vers des sommets jamais atteints. Et bien sûr nous serons nombreux à Paris le 18 mars prochain pour reprendre la Bastille et administrer une démonstration de force dont nos adversaires et concurrents politiques se souviendront un bon moment.
    Bon Dimanche à tous et bon courage pour continuer la lutte!
    Mélenchons présidons! et soyons en sûrs le peuple solidaire ne se laissera pas faire. Résistance !

  32. 332
    Nicolas VDR dit:

    Je pense également que Jean-Luc Mélenchon n'a pas à débattre avec Le Pen père pour la bonne et simple raison que c'est sa fille qui est candidate et non lui. Il ne compte donc pas. Maintenant, si la fille n'est pas capable de se débrouiller toute seule, il faut qu'elle fasse autre chose.
    A ce propos, j'ai toujours été très étonné qu'une visite médicale d'aptitude mentale ne soit pas demandée à tout candidat à une élection de cette envergure car après tout, quelqu'un qui veut faire marin de commerce ou pilote d'avion ou d'hélico doit passer préalablement à sa formation et par la suite annuellement et tout les six mois au delà de 40 ans une visite médicale physique et mentale ce qui, je pense, semble aller sous le sens pour tout un chacun.

  33. 333
    Jean-François91 dit:

    «Mélenchon décidera lundi s'il débat avec Jean-Marie Le Pen»
    Voilà comment Libé parle de notre programme sur son site.
    Il est clair que la médiacratie et l'oligarchie cherchent à confiner Jean-Luc et le FdG dans la cour de récré des extrêmes pour laisser le champ libre aux seuls libéraux, qui pendant ce temps ont tout loisir de peaufiner à longueurs de colonnes et d'émissions leurs accommodements avec le capital.
    Le FdG a le seul programme cohérent pour l'émancipation du peuple en s'attaquant à la domination de la finance. Le temps nous est compté pour présenter et détailler notre programme. Le temps de Jean-Luc est précieux, il a mille fois mieux à faire que d'aller gaspiller sa salive contre le père de la fille qui est restée sèche. Autour de moi j'entends des amis votutilistes qui sont très contents de l'aubaine de pouvoir échapper à toute discussion en renvoyant dos à dos les "extrêmes".
    La reconstruction de la République sociale par le FdG, voilà notre sujet. Et il y a du travail !

  34. 334
    Red@rt (13) dit:

    Quelques brèves remarques sur la question du débat avec JMLP:
    Le Buzz nous est à chaque fois profitable (6 millions de personnes pour DPDA) et nous manquons cruellement de visibilité. Beaucoup de jeunes des banlieues sont totalement désintéressé de la politique. J'ai beaucoup d'amis qui ont jubilé et se sont enfin sentis défendu (et par extension représenté) lorsque Jean Luc Mélenchon a pulvérisé MLP. Je pense que c'est un très bon moyen pour les intéresser et de se faire connaitre.
    Vu "l'empathie" des médias et de la classe politique pour le Front National, il est d'utilité publique que quelqu'un leur réponde avec la force et la violence que cela implique. Beaucoup de gens seraient soulagé de voir enfin quelqu'un mettre de l'ordre en apportant des réponses fortes à la hauteur de leur perversion. Il est curieux de voir que cette place est libre et soyez sur qu'elle est représentative de la majeure parti des français. Pardonnez moi l'expression mais c'est presque du pain béni que d'être les seuls à prendre à charge la nécessité de la réplique.
    Enfin, je comprend parfaitement votre réticence de voir Jean Luc Mélenchon accepter ce débat. Cela le rabaisse, j'en conviens. Mais nous pourrions proposer Alexis Corbière ou un autre représentant du FdG. Ainsi, nous pourrions préserver le temps, l'énergie et la stature de Jean Luc Mélenchon, profiter de l'effet buzz, remettre un peu d'ordre, et donner de l'importance à l'un de nos représentant qui le mérite amplement.

  35. 335
    Bien Modestement dit:

    Ecrivez-moi ! La fille n'a pas voulu. Le papounet vous relance. M. Mélenchon, soyez bienveillant face à la demande de M. Le Pen Père. Expliquez-lui néanmoins que votre temps est compté. Proposez-lui donc de vous envoyer ses remarques et ses questions par écrit. Vous vous ferez alors un devoir de lui répondre, dans les meilleurs délais, dès que le rythme de la campagne vous le permettra. Puisque M. Le Pen cherche à reprendre du service, qu'il se mette, une fois dans sa vie, au niveau de ceux qui cherchent un emploi.

  36. 336
    Messaoud dit:

    Excellent, face à EK, bravo Jean-Luc, tu l'as enrhumé.
    Obligé d'être au rendez-vous 2 fois de suite, du début à la fin c'était "Le" grand rendez-vous, pas de doute.
    Beaucoup d'énergie dépensée sur cette émission, ça requinque le climat de la Manche, ils l'ont senti passer les journalistes, bravo, ils ont eu beau essayer mais ils se sont fait mal sur une tête dure.
    Les talents intègres par milliers sont là pour les remplacer, bien dit et le foot s'en portera mieux.
    J'ai bien aimé le mot "concret" 2 fois dans la même phrase et pour finir une invitation fraternelle à la Bastille le 18 mars, je veux pas être dithyrambique mais les autres "peopolitiques" qui inondent le paf à plus de 70% (merci le CSA) ont tous l'air de pantins tellement ils sont insipides en comparaison.
    Pour ceux qui n'ont pas pu regarder le passage sur Itélé, je mets le lien ici
    http://www.itele.fr/emissions/magazine/le-grand-rendez-vous

  37. 337
    Mélopée dit:

    Débattre avec M. Le Pen, actuellement ne devrait pas être d'actualité.
    Info ou intox, Marine Le Pen déclare ne pas avoir 500 signatures.
    Donc à moins qu'il y ai un intérêt stratégique dans la campagne que je ne peux connaître, il me semble qu'avant d'accepter ou de refuser ce débat, le 16 mars pourrait être attendu pour savoir quels sont les candidats qui ont satisfait aux critères pour se présenter.

  38. 338
    HYBRIS dit:

    Jean-Luc Mélenchon a été encore une fois très bon ce matin sur Europe 1.
    J’avoue que j’ai du mal à prendre au sérieux cette histoire de débat avec JM Le Pen.
    Et pourquoi pas avec le père de Sarkozy tant que nous y sommes ?
    Si le vieux chef de l’extrême droite modèle 40/45 révisé par les guerres coloniales, n’a pas le sens du ridicule et de l’affront qu’il inflige à sa fille, pour nous ça suffit comme ça. Le FN a été remis à sa place politique et ce combat peut à mon avis continuer en vitesse de croisière. Quant au candidat du front de gauche, il me semble qu’il a d’autres chats à fouetter pour l’instant.
    Pour autant, si l'admirateur de poètes philo-nazis tient tant à se faire étriller, il serait dommage de la priver de ce plaisir. Jean-Luc Mélenchon pourrait lui réserver un petit rendez-vous après la campagne par exemple…

    @Siamy 12 heures
    Excellente votre citation de Chomsky. Je la diffuse.

  39. 339
    Christophe Thill dit:

    Excellente, la vidéo sur "le saut d'obstacles médiatique".
    Dans cette guérilla, il y a une arme qui est souvent inaperçue, qui est discrète, toute simple, et très, très utilisée: la forme interro-négative. Excellente manière, pour un journaliste, de déguiser une affirmation en question. C'est aussi efficace que pervers.
    Exemple:
    "M. Mélenchon, est-ce que ce n'est pas un peu démagogique ce que vous dites?"

  40. 340
    albireve dit:

    Les finances du Front de Gauche sont-elles à sec à ce point, pour nécessiter le sponsoring de la boucherie Ratapoil ? Chapeau à notre candidat qui réussit à mettre dans sa poche la fraction la moins débile de la droite! J'imagine leurs gémissements: Ah! Que Mélenchon n'est-il de droite!

  41. 341
    Julien Lalande dit:

    Merci Mr Mélenchon
    Merci Webmestre pour votre écoute. Les mauvaises paroles n'ont rien à faire sur ce blog. Courage à tous!
    La révolution citoyenne est en marche ! Plus rien ne pourra l'arrêter!

  42. 342
    mouton noir dit:

    Bonjour,
    Pour ceux qui n'en auraient pas encore entendu parler : je suis allé voir vendredi soir le film "Les nouveaux chiens de garde", qui parle des relations incestueuses entre finances, média, monde politique et les intérêts que défendent les experts économiques soi disant objectifs qui squattent nos médias depuis des décennies.
    Si vous avez l'occasion d'aller le voir (il passe dans très peu de salle, allez le voir, vous comprendrez pourquoi !) ne le ratez surtout pas, et emmenez y le maximum de monde, je vous assure, ça se passe de commentaires, même quelqu'un de pas très informé ne regardera plus jamais la télé de la même manière après ça ! En plus, le film a couté beaucoup d'argent et de temps à réaliser, ça permettra de soutenir financièrement les auteurs et producteurs qui le méritent bien. La bande annonce est visible .
    A ciao

  43. 343
    jean luc dit:

    C'est à Pierre Laurent ou Clémentine Autain me semble t'il de refermer la bouche à égout du FN. Car c'est sur le terrain de l'anticommunisme et du féminisme que Jean Marie Le Pen prétend se situer. Pierre pourra très facilement montrer que lors des grands rendez vous historiques le courant de penséede Jean Marie Le Pen s'est systèmatiquement trouvé à contresens de l'histoire et de l'intérêt générale de notre patrie républicaine.
    En 39-45, durant la décolonisation, et pour ce qui est du développement depuis les années 70 des phases successives de la crise du capitalisme, alors que Jean Marie Le Pen en était encore à défendre le libéralisme Reaganien, à expliquer que la crise et le chômage c'était l'immigration le PCF parlait déjà de croissance contradictoire, de partage des richesses capital travail conduisant à une impasse. Le débat dit porter haut sur la vision de l'histoire sur le long terme de notre pays, qui redonne sens et perspectives aux crises profondes connues par notre pays depuis 70 ans.
    Clémentine de son coté serait la démonstration de notre conception d'un véritable engagement pour l'émancipation et du respect de la cause des femmes.

  44. 344
    jeanne dit:

    @309
    "desinformation à l'égard de Jean-Luc Mélenchon "
    Faut pas pousser ! On pourrait dire ça à propos des "petits candidats". Jean-Luc Mélenchon n'est pas tenu à l'écart par les medias.

    @316 Cultive ton jardin
    Le post m'a incitée à aller voir l'interview de Rocard sur Libé'Il faut tout le contexte pour comprendre. Merci 316, l'interview est intéressante car à 81 ans il semble bien fonctionner. Désolé, je ne suis pas rivée au sujet MLP ou JMLP ou au temps d'antenne qui me semblent secondaires en ce moment. Le problème, c'est Sarko.

  45. 345
    kikid'auber dit:

    Personnellement au risque de me faire rentrer dedans je suis pour qu'il y ait un débat entre Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marie Le Pen. Pourquoi ? Parce que d'une part nous ne pourrons plus critiquer Marine Le Pen d'avoir fui le débat avec Jean-Luc puisque nous ferons la même chose avec son père et en deuxièmement le fait de dire que Jean-Marie Le Pen n'étant pas candidat ce n'est pas la peine de débattre avec lui revient à dire pareil à ce que Marine Le Pen a avancé par rapport à Jean-Luc que c'était un petit candidat et qu'elle ne voulait débattre qu'avec les principaux.
    Mais surtout ayant travaillé en usine je connais les difficultés que l'on a pour défendre nos idées quotidiennement face à des électeurs voir des adhérents du Front National. Je pense qu'à cette époque si nous avions accepté plus souvent les débats télévisuels avec le Front National il n'aurait pas progressé autant dans la classe ouvriere. Jean-Luc a marqué des points avec la fille Le Pen aux derniers sondages, il faut confirmer avec le père, ne serait-ce que pour donner une bouffée d'air à nos camarades qui travaillent en usine.

  46. 346
    gabriela dit:

    Très bien sur Europe 1, J ne sais pas s'il faut ou pas débattre avec Le Pen père, si on le fait serait pas mal puisque le démasquage du FN n'est pas fini. il reste du boulot à faire et cela bien pourrait être une bonne occasion pour avancer. Moi j'aimerais voir comment on le ferme la gueule mais j'ai peur qu'il souffre un attaque cardiaque, le vieux. Quoi que l'équipe décide sera bien décidé. Dans cette campagne moi, toujours méfiante, j'ai appris à leur faire confiance parce qu'ils démontrent chaque jour qu'il vraiment savent ce qu'il font.
    D'une autre part on est toujours train d'envoyer nos mails à TF1 pour demander plus de temps de parole pour JLM: http://lci.tf1.fr/redaction-lci/ et aussi http://www.tf1.fr/tf1-et-vous/contact/

  47. 347
    carlo dit:

    "Ce traité frappe le cœur de la souveraineté du peuple français, la souveraineté budgétaire. C’est donc un traité odieux.... Il est insupportable que Nicolas Sarkozy et François Hollande refusent de soumettre la ratification à référendum ! "

    Merci à Jean-Luc Mélenchon d'affirmer cela aussi nettement. Mais il faut aller jusqu'au bout de ce constat: NS et FH partagent la même conception de l'Europe. C'est pourquoi, il ne faut pas, selon moi, se borner à combattre NS et MLP.

  48. 348
    ermler dit:

    Vu le Grand Rendez-Vous avec JL Mélenchon.
    Brillant comme d'habitude ! Néanmoins, je retiens cette phrase : "La priorité c'est de mettre une déculottée à Sarkozy et au FN", puis Jean-Luc affirme que ça montrera à l'Europe qu'on peut mettre un coup d'arrêt au libéralisme (Je cite de mémoire).
    Je n'ai pas à me substituer aux stratèges du Front de Gauche. Mais il me semble que ce discours de reconstruction implicite de l'"Union de la Gauche" (face à toutes les droites) est inadadpté à la situation de "rupture" qui fonde l'existence même du Front de Gauche. Laisser entendre qu'une éventuelle victoire de Hollande serait un coup d'arrêt au libéralisme m'apparait soudain comme un trait d'humour qui ne me fait pas rire.
    Si j'ai adhéré au projet du Front de Gauche ce n'est pas pour m'entendre dire que LA priorité est de "battre la droite". La priorité fondatrice du Front est de créer un nouveau rapport de force à Gauche et de l'arracher à la domination de la logique libérale. C'est à dire d'ëtre devant le PS ! Bien sûr, tactiquement, il faut prendre des précautions oratoires... mais cette soudaine bienveillance vis à vis de Hollande me heurte. Dire "qu'il est sur la bonne voie" sans relever son double discours sur la Finance et même sur la taxation à 75%, m'apparait comme une inquiétante complaisance. Ne serait-il pas temps de remettre un peu le cap sur la zone de tempête, la vraie, et sur le "pédalo" qui prétend l'affronter.Attention, si on continue comme ça on va finir par donner raison au NPA et à Marine Le Pen qui nous traitent de "rabatteurs de voix" pour le PS.
    Encore une fois, je ne suis pas "stratège", mais je ne vote pas Mélenchon en 2012 pour qu'il endosse le rôle d'un Robert Hue en 1995 ou 2002.
    On ne lâche rien !

  49. 349
    ventdebout-38 dit:

    Non, non et non! Ne perdons pas notre temps (plus que 49 jours pour convaincre) avec la momie Le Pen. Il n'est pas plus candidat que sa fille, et Jean-Luc, candidat officiel à la présidentielle n'a donc pas à perdre du temps. Ne faisons pas le jeu des médiacrates amuseurs.

  50. 350
    Menjine dit:

    Oui ! il faut nettoyer les écuries d'Augias et notre Héraclès-Mélenchon est bien le seul à l'avoir fait et à être capable de terminer la tâche.Le problème c'est que cette évacuation des miasmes nauséabonds n'est qu'un des douze travaux.
    En clair et arrêtant de filer la métaphore, je pense que s'il faut évacuer, réduire à néant les émules de Brasillach ce n'est pas notre seule tâche, comme beaucoup ici je pense qu'il y d'autres choses à faire que de se coltiner le père après la candidate.
    Attaquer Sarkozy bien sûr qui en est à la reprise des mots, des pensées, des modes de raisonnements des comportements de l'extrême droite, mais aussi ne pas laisser Hollande faire croire que ses mesures à la marge sont suffisantes pour proposer une politique de gauche, qui n'est pas seulement attendue mais nécessaire. Nous n'en pouvons plus, qu'ils s'en aillent tous! Ne nous perdons pas dans les couloirs médiatiques à ferrailler et à tirer les marrons du feu pour le PS..
    Dans les douze travaux d'Hercule qu'il vous reste à accomplir celui qui est le plus nécessaire c'est la révolution citoyenne. Pour cela vous n'êtes pas seul, nous sommes avec nos partis, nos associations, nos organisations avec vous.
    Ne vous laissez pas détourner de la finalité de tout cela : changer, renverser ce système capitaliste, briser les reins de la finance, promouvoir l'humain d'abord, grâce à notre intelligence collective, votre pugnacité, notre détermination.

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1223 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive