15fév 12

Des nouvelles du front et des consignes

Parés à la manœuvre !

Ce billet a été lu 67 405 fois.
Cette vidéo a été consultée 17 217 fois

Mes lignes sont écrites en chemin vers Strasbourg pour la session parlementaire. Juste avant que Nicolas Sarkozy nous fasse la surprise du siècle ! Je parle de deux événements qui m’ont marqués ces jours-ci. Puis je donne des consignes. Ce n’est pas souvent, n’est-ce pas ? Je ne parle pas pour l’instant de notre rendez-vous national le 18 mars pour prendre la Bastille. La date et le lieu sont confirmés et beaucoup s’organisent déjà pour faire une belle montée en masse. Non, ici il est question du bras de fer sur le vote du 21 février à l’Assemblée sur le « Mécanisme européen de stabilité financière ». Il y a du travail à se partager. Tout le monde sur le pont paré à la manœuvre !

Un insupportable suspense prend fin. Pendant des mois le peuple inquiet se demandait si Nicolas Sarkozy serait candidat. Certes, quelques sournois, dans chaque camp, espéraient en être débarrassés par jet de l’éponge ! Mais tous les autres retenaient leur souffle ! Les derniers jours furent nerveusement les pires. Serait-il candidat à Paris ou ailleurs ? A cheval ou en voiture ? Assis ou debout ? Quant aux dernières heures ce fut intenable : parlerait-il à vingt heures pile ou bien à vingt heures quinze. Une transe, avant la libération ! Ouf, c’est fait ! Sonnez hautbois ! Résonnez musettes ! Mille clameurs s’élèvent au ciel. Mais que se passe-t-il ? La pièce serait jouée et ce serait comme si de rien n’était. Pourquoi cet homme si surprenant commencerait-t-il si fade ? Nous attendons maintenant qu’il fasse tourner des ballons sur son nez et qu’il saute à travers des cerceaux en feu. Sinon, comment pourrait-il faire le spectacle ? Le spectacle.

Ce jour est laid. Il était neuf heures et demie et j’ai traversé la rue en face de la station de métro Invalides pour aller vers le Grand Palais où je tenais une conférence pour la presse étrangère. Dans le petit square côté terminal d’Air France, là où est le fameux restaurant du tout-Paris parlementaire, à cinquante mètres de l’Assemblée Nationale, un grand nombre de pigeons s’étaient assemblés sur le sol. Un grand nombre. Ils n’avaient pas l’air du tout agités. Je note une voiture de la ville de Paris où s’active au téléphone un homme au visage bouleversé. Je vois une voiture de pompiers sans sirène qui s’approche. Au milieu des pigeons il y a un tas de couvertures. Et un homme au milieu, étalé au sol. Il est mort. Les pigeons sont sa dernière compagnie, à neuf heures et demie du matin, à deux pas du restaurant célèbre, juste à côté de l’Assemblée Nationale. Mais le spectacle continue. Les morts de la rue, les morts de la rue, sont libérés de la mort du cœur, celle qui, après un tel scandale, n’empêche plus de dormir.

L’autre soir nous étions devant l’ambassade de Grèce. A cinq cents, ai-je lu dans les dépêches de presse. Nous, le Front de Gauche. J’ai vu dans la nuit les drapeaux du PCF, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire.  Mais aussi ceux du NPA et le gros contingent du POI. Il faisait un froid collant et humide. Manuel Bompart le responsable du PG parisien a réussi une nouvelle mobilisation super rapide. Les copains ont couru de la sortie du boulot pour être là autant qu’ils pouvaient. Quand je suis arrivé c’est Eric Coquerel qui parlait et ensuite ce fut Christian Piquet. Je suis arrivé après que Nicolas Dupond-Aignant a été mal reçu, je ne sais par qui, ni de quel parti, ni comment. Je suis désolé qu’il ait été maltraité. Mais il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste », tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyre des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes.  Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

reu-femmes-02Lundi dernier le matin, nous recevions à l’Usine, le grand quartier général de la campagne, une petite assemblée de déléguées d’entreprises en lutte. Le mot « déléguée » est ici au féminin. Car dans ces entreprises, ce sont des femmes qui sont employées et qui luttent. Il y a avait des « Lejaby », celles des sites abandonnés, les caissières d’Albertville, en grève deux ans de suite le dimanche contre le travail du dimanche, les femmes des « Trois-Suisses », magasins fermés sans crier gare, les « Paru-vendu » du journal d’Hersant liquidé avec mille six cents emplois dans le silence d’une presse qui ne peut se fâcher avec le magnat papivore, et les « Sodimédical », victorieuses dans trente-deux jugements contre leur patron sans qu’aucune suite n’y soit donnée et sans salaire depuis quatre mois. « L’Humanité » a fait un très bon compte rendu de ce moment. Je devais y rester une heure et demie, j’y suis resté quatre heures et mon emploi du temps a été explosé. Ce fut une séquence où j’ai beaucoup appris et reçu, une fois de plus. Mais pourquoi est-ce que je me sentais si mal en entendant leurs récits ? Je pense que ce sont les paroles des « Sodimédical » quireu-femmes-01 m’ont rendu malade. Pas seulement parce que je n’ai pas pu aller sur place encore. La nausée venait de plus profond. Je suis républicain. Pour moi la loi est une institution très importante, fondatrice de la vie en société civilisée. La loi. Que vaut-elle quand elle n’a plus de force ? Quand trente-deux jugements gagnés par celles qui n’ont que la loi comme recours, ne sont rien ! Quand des patrons vicieux misent sur le temps qui passe, les payes illégalement retenues pour mettre à genoux des femmes dont ce très modeste gagne-pain marque la frontière absolue avant la noyade sociale. La leur, celle de leurs enfants. Elles restent dignes, calmes, très marquées, mais si calmes dans leur exposé et leur humour froid. Le pire dans ce monde à l’envers, le voici. Elles sont dans la circonscription de François Baroin, tout puissant ministre des finances. Qui ne bouge pas le petit doigt pour faire rendre gorge au délinquant. Il est vrai qu'il s’agit du groupe propriétaire allemand. Pour la bande à Sarkozy tout ce qui est allemand est bon, non ? Un ministre laisse défier la loi et persécuter des femmes dignes dans sa circonscription ! Comme ce fut le cas des « Molex », et de tant d’autres. Je promets de poursuivre jusqu’en enfer tous ceux qui sont impliqués dans cette honte si j’en ai bientôt le moyen. Il n’y aura d’abord rien reu-femmes-05besoin de voter de nouveau. Le privilège d’impunité sera refusé et le règne de la loi sera rétabli. Mais l’arsenal du contrôle et de répression contre les patrons-voyous et ceux qui mettent en œuvre leur délinquance devra bien sûr être sérieusement renforcé.

Voici une consigne, en quelque sorte. Il va falloir suivre attentivement l’actualité parlementaire. Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». J’ai expliqué ici même et en meeting le contenu de ce premier traité. On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant mon blog de parlementaire européen. Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à reu-femmes-07main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007. Ne les lâchez pas. Le soir du vote suivez le sur LCP et harcelez ceux qui doivent l’être. Après le vote demandez des comptes. Il faut tout faire pour que cette histoire ne soit pas enterrée dans l’indifférence. Ne pas perdre de temps à gémir contre cette nouvelle tentative de coup fourré : lutter pied à pied. Nous allons retourner la tendance.

Si nous menons bien cette mobilisation nous allons en effet bien avancer. Quels sont nos objectifs ? D’abord et avant tout élever le niveau de conscience et de politisation des citoyens en général. Politiser, cela veut dire pousser à prendre partie. J’ai presque envie de dire qu’il est important pour nous que les partisans du « Oui » aussi sortent du bois. Nous avons besoin du débat et de la contradiction des points de vue pour construire une conscience civique large. Notre but doit être d’enfoncer la droite en l’obligeant à assumer sa responsabilité devant le très grand nombre des citoyens. Et surtout de la majorité qui a voté « Non » au référendum de 2005 et à qui le coup tordu de l’adoption du Traité de Lisbonne reu-femmes-06est resté en travers de la gorge. En minorisant le point de vue du « Oui » au Traité de Lisbonne nous ancrons notre raisonnement comme une sorte d’évidence pour le pays tout entier. C’est une base solide non seulement pour le prochain vote aux élections présidentielle et législatives. Il me semble en particulier que nos candidats aux élections législatives doivent clairement et fortement s’identifier sur cette lutte si hautement politique. Surtout en face des sortants et candidats socialistes et Verts. Car ceux-là vont nécessairement eux aussi être mis en demeure de se positionner. S’il leur est impossible de le faire en cachette ou à la sauvette, la ligne du « Oui » de François Hollande ne tiendra pas. En poussant une majorité de socialistes à voter « Non », nous élargissons l’espace de l’audience de nos idées. Elles ne sont pas notre propriété. Notre intérêt à long terme est de créer de nouvelles hégémonies d’idées. Comment agirions-nous s’il devait y avoir un gouvernement de Front de Gauche dans trois mois ? Nous aurions besoin de cette préparation politique et psychologique pour mettre en œuvre notre ligne européenne en étant compris du très grand nombre pour recevoir son appui mobilisé. Dès lors notre tâche à cet instant est fixée. Nous devons parvenir à ringardiser le « Oui », à le rendre honteux, fuyant. Et s’il est encore majoritaire que ce soit d’une façon qui semble aux yeux de tous comme usurpée ou illégitime. De cette façon nos préparons le round suivant. Celui qui arrivera avec le nouveau traité, celui qui devrait être signé en mars et que le prochain gouvernement devra nécessairement soumettre à ratification. 

Quel lien existe-t-il entre le vote du Mécanisme européen de stabilité financière et le nouveau traité ? François Hollande a affirmé que les deux questions étaient séparées. « Déconnectées » a-t-il dit. C’est faux ! Il se trompe. Dans le « Mécanisme européen de stabilité financière » qui sera mis au vote le 21 février, il est précisé dès les considérants que « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l'Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la reu-femmes-08part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG à signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre.

Pourquoi est-ce si important de bousculer les socialistes et de les pousser à se compter entre eux sur cette question ? Parce que nous gagnons sur tous les tableaux. Contre la droite dont nous dénonçons le traité, ce qui  est aussi le meilleur moyen de pousser les socialistes à désobéir à leur chef. Plus nous convainquons contre les traités mieux nous pouvons stigmatiser la droite. Accoler le nom d’un candidat de droite aux législatives à cette nouvelle turpitude devrait faire autant de dégâts que ceux que va devoir subir Nicolas Sarkozy lui-même. Plus il y a de socialistes de notre avis et qui le manifestent, meilleure est notre situation pour la suite des événements et reu-femmes-09les jours d’après, quels qu’ils soient, puisque la partie européenne va continuer au-delà des élections.

Un bon angle d’attaque sera celui de l’exigence d’un référendum comme cela a déjà été dit ici même. Qu’il s’agisse du « Mécanisme européen » ou du nouveau traité de mars. Hollande a déjà dit qu’il n’en voulait pas. Mais voici deux faits nouveaux qui viennent élargir notre espace et notre audience. Le premier vient de la droite elle-même. C’est François Fillon qui vient de proposer qu’un tel référendum ait lieu. J’ai immédiatement dit, par communiqué de presse que j’approuvais ! J’ai aussi dit qu’il ne lui restait plus qu’à convaincre Sarkozy et Hollande. Et j’ai conclu en lui disant que j’étais prêt à l’aider. Humour. Plus sérieusement : les socialistes ont mis le doigt dans l’engrenage. En proposant une motion référendaire à l’Assemblée à propos de la TVA sociale ils ont eux-mêmes légitimé la procédure. D’ailleurs, en 2007, après s’être abstenu à Versailles, n’avaient-ils pas déjà déposé une motion référendaire sur le Traité de Lisbonne ? Quoiqu’il en soit, si nous obtenons qu’une partie des socialistes, ceux du « Non » confirment leur vote d’alors en votant contre le « Mécanisme européen de stabilité » et en demandant un référendum, nous aurons largement enfoncé le dispositif du consentement à la sauce Hollande-Moscovici. L’échec du traité libéral est à portée de main. Au boulot !
 


656 commentaires à “Parés à la manœuvre !”

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1214 »

  1. 301
    Brettus dit:

    Effectivement, à lire le blog et les commentaires, la question européenne est au centre du débat électoral. Elle conditionne largement les éléments de programme national. Jean-Luc Mélenchon l'a bien vu et appelle justement à la mobilisation sur ce sujet.
    Pourquoi ne pas lancer maintenant (l'idée se retrouve au détour de plusieurs billets) sur internet (c'est instantané) un appel/pétition général (destinataires : les parlementaires et les candidats parlementaires) à faire signer en grand nombre (on a tous de nombreux contacts qui ont eux-mêmes un carnet d'adresses, etc...) pour faire bouillir la marmite à gauche et tendre la main aux socialistes orphelins d'idéal européen ?
    On entend le vol noir des corbeaux dans la plaine. Levons les barricades !

  2. 302
    henri dit:

    Courrier que j'ai proposé d'adresser au député de notre circonscription

    Monsieur le Député,
    Le 21 février 2012 sera débattu devant le Parlement « Le Mécanisme Européen de Stabilité (M.E.S) ».
    Comme vous le savez, ce mécanisme est présenté comme un mécanisme de solidarité entre les Etats membres de la zone euro au même titre que son prédécesseur « Le Fonds Européen de Stabilité Financière (F.E.S.F.) » mais, toute assistance financière est subordonnée à de strictes conditionnalités aux conséquences désastreuses pour la zone Euro.
    L’institution financière sera établie au Luxembourg et dotée d’une capacité de prêt de 500 milliards d’euros avec sa gouvernance et pourra inviter le Fonds Monétaire International comme observateur, seuls les Etats membres de la zone euro qui auront ratifié et appliqué le traité sur la discipline budgétaire pourront bénéficier de prêts (les éventuels déficits seront ramenés de 3% à 0,5%) dans le cadre d’une politique d’austérité qui va à l’encontre du progrès social et du bien être des citoyens en mettant fin au socle Républicain de notre pays et à notre devise Liberté, Egalité, Fraternité.
    Aujourd’hui l’Europe souffre de la prédominance des marchés financiers et de l’action de la Banque Centrale Européenne (B.C.E.) qui préfère prêter aux banquiers plutôt qu’aux Etats membres, ces mêmes banquiers qui après avoir emprunté à un taux de 1% à la B.C.E. prêtent aux Etats à des taux allant de 5 ; 6% jusqu’à 17 voire 21% pour nos amis Grecs.
    En conséquence, nous vous demandons de ne pas voter « Le Mécanisme Européen de Stabilité » et d’engager une action au nom de la France pour que la Banque Centrale Européenne prête directement aux Etats membres et nous vous incitons par votre action à consulter le peuple Français par référendum...

  3. 303
    Cyril dit:

    Merci @330 Gabriela.
    J'en peux plus de laisser des massages dans la cacophonie.
    Surtout que j'aurais cru que ce post de J.L.Mélenchon aurait été orienté vers le traité europ et le combat que Mr Mélenchon nous a indiqué.

  4. 304
    Citoyen FDG dit:

    Et si, malgré tout, les députés socialistes et verts, par leur vote avec la droite UMP /centriste ou l'abstention, font passer le MES, que fera-t-on ? Certes il encore trop tôt pour envisager la suite, puisque nous sommes en pleine mobilisation pour qu'il n'en soit pas ainsi, toutefois a-t-on déjà prévu un "plan B"? Et surtout si l'irréparable se produit ne serait-ce pas là un motif sérieux (un de plus hélas) de ne pas voter FH s'il était présent au second tour ?

  5. 305
    jacques bounoume dit:

    "la gauche a étée au pouvoir pendant quinze ans et nous avons liberalisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations.Il n'ya rien craindre " déclaration de F Hollande au "Guardian" et à la City ! Terribles aveux et contenu veritable du programme que le ps appliquera s'il parvient au pouvoir!
    Donc Jean-Luc Mélenchon aux deux tours sinon pêche au gardon pour toute la famille quel que soit le cas de figure ! (et les fossés de vincennes dans le petit matin blême pour tout membre du FdG qui irait quémander un strapontin! -c'est une image évidement!-)

  6. 306
    Mélopée dit:

    Par curiosité j'ai fait un tour sur le blog de Gérard Filoche pour voir quelle était sa réaction aux propos de François Hollande au Guardian. Beaucoup de déni, me semble-t-il. Et si j'ai bien compris, le sentiment que MES et cie ne sont pas un problème pour faire ce qu'on veut en France : je cite : Notre droit du travail n’est dépendant ni de l’Europe ni de la mondialisation

  7. 307
    Nickel dit:

    @Cyril
    Je pense que l'on peut valider que la réponse du député est de bonne foi. Même si je ne partage pas ses idées, il reste un honnête homme. J'ai l'impression que ce sujet est tellement technique et flou que tout le monde s'y perd un peu.
    Malheureusement, je ne suis pas assez technocrate pour pouvoir me faire ma propre idée sur ce sujet. Il faudrait que texte officiel à l'appui, Jean-luc Mélenchon nous fasse la démonstration. (même si pour ce cas précis, il va falloir rentrer dans le débat technique!)

  8. 308
    Invisible dit:

    Merci à 324 Hold-up. Ouf !
    La réponse de 315 Stilgar m'avait un peu secouée. Je me demandais si j'étais bien au Front de Gauche. En fait, je viens d'écouter l'émission de Daniel Mermet où l'on voit qu'au temps du communisme, tous les gens sans qualification travaillaient. Il y avait beaucoup à redire à bien des égards et surtout du fait que ce régime leur avait été imposé. Mais par contre, à la fin du communisme, tous les petits boulots sont devenus du chômage et c'est désormais la misère.
    Donc, je me dis qu'aucun système n'est parfait, mais aucun, et qu'il faut viser vers quelque chose qui nous conviendrait même si on sait qu'on n'atteindra pas tout à fait l'objectif. C'est un choix et comme tout choix il comporte des renoncements. Mais que devons-nous choisir Stilgar ? La loi du plus fort, du plus compétitif ? La loi de l'indifférence et du chacun pour soi ? La loi de laisser pour compte tous les mal dégourdis ou ceux qui déplaisent aux "braves gens" ? Nous ici, c'est l'HumainD'abord. Et nous espérons que ce courant va se répandre dans d'autres nations. Nous aimons être les partageux, oui.

  9. 309
    adeheurtaumont dit:

    citoyen FdG
    Si le MES passe, hélas, peut-être cela dopera t-il les abstentionnistes et les socialistes de pensées de gauche auquel cas Jean-Luc Mélenchon pourra se hisser au 2° tour et si il gagne, il pourra soumettre le MES et le TSCG au réfrendum...
    Et si, par malheur, FH est tout de même élu (ou Sarko qu'il convient de ne pas enterrer trop vite), nous serons occupés, alors nous entrerons en résistance... voila tout

  10. 310
    jean ai marre dit:

    @ J-l Mélenchon
    Un insupportable suspense prend fin.

    Et oui,le contour politique commence à prendre forme. Après le désistement de Boorlo, de Boutin voici celui de Hervé Morin, celui qui avait vu le débarquement! Il a écrit un livre contre Sarko : "Arrêtez de mépriser les Français".
    Le prochain c'est Villepin?

  11. 311
    Invisible dit:

    Pour 330 gabriela et 333 Cyril

    Finie la cacophonie ? Quel dommage ! Terminés les massages des méninges ? J'aimais bien que le blog de Jean-Luc soit la place du peuple où circule un vent de liberté et d'initiatives diverses. Cet accueil et cette tolérance sont la marque des mouvements vivants. Il y a toujours moyen de s'y retrouver avec un peu de bonne volonté et cela permet de faire des découvertes plutôt que s'enfermer dans un seul sujet.

  12. 312
    Jean-François91 dit:

    Dans un accord, dans un traité, seuls les passages contraignants comptent. Le reste est toujours là pour faire avaler la pilule. Comme dans le TCE, les envolées lyriques sont des attrape-mouches. Alors ne nous laissons pas enfumer par la propagande du PS. Ils peuvent toujours demander, voire obtenir, l'ajout d'un paragraphe social. Cela ne changera strictement rien à l'ignominie des traités et de ceux qui les auront ratifiés

  13. 313
    Siamy dit:

    Il est tout de même extraordinaire que pour des sujets aussi importants que le M.E.S et le nouveau traité Européen,Jean Luc Mélenchon ne puisse pas débattre directement et publiquement avec Hollande.Ce même Hollande qui "croise le fer" avec Alain Juppé dans des paroles et des actes, et qui tout sourire serre la main de Sarko au diner du CRIF.Le risque n'est pas négligeable pour lui en discutant avec Mr Mélenchon, de démontrer qu'il est un "socialiste",dont la ligne de conduite la plus ferme est de ne pas toucher au coeur du système, En fait, il se contente de balancer des banalités, de balayer les sujets sans jamais entrer dans les détails.Il est pour la justice,la paix, la sécurité,l'emploi,la liberté....c'te blague! Et en face de lui sa claque:"François Président"...Quel spectacle attristant...La question est:est-ce que une majorité d'indécis penseront que ce candidat-là, c'est du sérieux?
    Nous sommes avec vous Mr Mélenchon, car vos explications sont limpides, et vos arguments sonnent vrais, fort et juste.

  14. 314
    pascale dit:

    Bonsoir,
    Je ne suis pas une lumière en économie, mais ne serait-il pas possible de suivre l'exemple de l'Islande? Bon courage Jean-Luc, nous sommes tous derrière toi! C'est la première fois que je vais voter non par devoir mais par conviction!

  15. 315
    Jérémy dit:

    Interview de JL Mélenchon pour El Paiz (ES)
    Que hable en francés o en español, nunca cambia su opinion sobre lo importante.
    Viva la Social!

  16. 316
    Michel Berdagué dit:

    Pour les thèmatiques,ça dépend des caractères,regardez à commenter le billet de Jean-Luc : le locataire de fin de règne en train de couler même avec le renfort du sabre et du goupillon,c'est vrai qu'y manque cap'crochet mais là y aura pas une goutte de crédibilité,et si on monte encore le Bayrou de droite plus que centré aura des velléités à appuyer le sortant; puis "Le jour est laid ";puis l'ambassade de Grèce là y a pléthorre;par contre L'Usine peu ou pas de comm. et pourtant c'est fondamental " Femmes en Luttes" les 51%; puis la consigne : mobilisation alors là chapeau,"ils(ps) ne pourront pas botter en touche comme pour le débat,les socs sont très bousculés tellement qu'hier soir un discours de parodie gauche,on l'attend de pied ferme au débat pour éclaircir ses positions tourbillonnantes.
    Et pour terminer le Référendum adoubé par le Premier actuel qui aura dit une chose de sensé pendant 5 longues années,à moins qu'avec Villepin la fibre gaulliste lui revienne en mémoire du fait qu'y a en jeu le 7ième de Paris chicos de Dati en promo,il nous l'a joue à chercher les 500 signatures, c'est vrai que le Front de Gauche est d'une limpidité de source avec son Programme et qu'attendent les hésitants et Êva,POI,LO,NPA,FA?
    Résistance.

  17. 317
    mimi24 dit:

    @invisible(252)
    Tout- à-fait d'accord avec vous, pour les meetings de JL Mélenchon, pas besoin d'artifice, de chauffeuse de salle, de musique d'accompagnement. La Marseillaise et l'lnternationale chantaient a cappella par 8 000 partisans c'est ça qui a de la gueule, juste Ferrat pour conclure et pour commencer laisser nous entendre l'ambiance,la ferveur des gens qui s'installent. De gràce ne sacrifions pas à la mode du show à l'américaine comme le fait Sarko et Hollande qui l'imite. Nous, nous sommes authentiques. Nous ne sommes pas dans la com, nous sommes dans la vraie vie.

  18. 318
    Cyril dit:

    @337 Nickel
    Pourrais-tu nommer le député qui t'as répondu s'il te plait.
    Car si pour toi il parle de voter oui le 21, mais pas de le ratifier après, la réponse que j'ai eu de mon côté est beaucoup plus flou (Cambadélis), car il me répond qu'il ne voteront pas "pour" (il dit pas quand) mais que le traité sera re-négocier. Donc je vais demander des précisions.
    D'autre part je suis en traine de lire le traité. Et j'ai regardé cette vidéo qui est profondément instructive.

  19. 319
    LALANDE DOMINIQUE dit:

    Salut à tous.Ca fait un moment que le fiston me titille pour que je prenne part au débat.Voila c'est fait, simplement en vous annonçant qu'à mon boulot on est déja au moins 2 sur 10 à soutenir Jean-Luc Mélenchon : 2 /10 ça fait 20%(pas besoin d'être ministre pour calculer). L'hiver est rude,et on est un peu dans la mouise, parait-il,les primevères se font attendre, les lilas viendront, on ira les cueillir, dans des temps plus tranquilles,le peuple est en marche et demain nous vaincrons.
    A+ camarades.

  20. 320
    Charles dit:

    En parlant de manoeuvre, un billet dans Marianne de Romain Pigenel. Le blogueur, soutien de François Hollande et en charge de la «riposte numérique», charge contre Jean-Luc Mélenchon ! Comme ça, quelques arguments qui me viennent en tête:
    FH assez calé en anglais, pour la nuance, mmh, bien sûr, puisqu'il va jusqu'à citer Shakespeare... Nicholas Shakespeare et non William, connu de tous! Quelle pointure! (humour)Mais admettons.
    Après, sur la définition du communisme, renvoyons Pigenel à son maître "conscient des nuances" (sic) en anglais quand il dit que sa "politique de régulation des finances est alignée sur celles de tous les autres candidats y compris Sarkozy lui-même" (sic!) y-at-il une nuance là que j'aurais ratée?
    Qu'avec le PS au pouvoir, la City, donc la bourse n'a "pas grand chose à craindre" puisqu'il peut se vanter d'avoir "libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations"(sic!) c'est ce que FH appelle un bilan nuancé?
    Que sur le traité européen, il ne demande qu'une chose, un article sur la croissance, dont il accepte qu'il soit passé "en dehors" du traité (re-sic!), en clair, qu'il est prêt à signer le traité en l'état s'il obtient des garanties sur la croissance.. Nuance? Encore?
    Pigenel conviendra certainement que cela puisse apparaître étrange, à tout le moins, venant d'un candidat qui se dit de gauche et socialiste, et qui nous a fait de beaux moulinets au Bourget sur "l'ennemi, c'est la finance"
    Je laisse le plaisir à d'autres de revenir sur les autres points qui feront sauter au plafond certains ici

  21. 321
    Invisible dit:

    Oui, trois fois oui à mimi24 (351) :
    et pour commencer laisser nous entendre l'ambiance,la ferveur des gens qui s'installent....
    A Villeurbanne je n'aurais pas du tout apprécié qu'on me dise "Faites du bruit, on vous entend pas"...
    On était déjà tellement contents d'y être et de voir arriver tant de gens. Ça se passe de cris, on n'est pas dans un show télévisé. C'est justement ce bling-bling qui nous fait fuir et nous rallier à la sobriété Mélenchonnienne. Voir des gens attentifs, entendre un puis deux intervenants, et enfin notre Jean-Luc qui arrive enfin, c'est suffisant. Il y a une gradation, une lente montée de l'intérêt. Cela se bâtit. Non, on ne veut pas se faire manipuler par une "chauffeuse". A d'autres !

  22. 322
    Jean Louis CHARPAL dit:

    On savait que la sauvagerie économique mondialisée alias ultra libéralisme, était politquement totalitaire. Mais dans ses débuts,ce système avançait masqué, rusait, se dissimilait, tout en faisant des ravages. Maintenant, ils'affiche avec une arrogance et un cynisme insupportables pour ce qu'il est : une dictature pure et simple. Ce MES, odieux à tous égards, est révoltant dans ses objectifs et dans son fonctionnement. Son objectif est clair, il s'agit de mâter les peuples une fois pour toute, en coulant dans le marbre que les saignées et l'austérité seront le seul horizon pour les peuples. Tous les pays étant endettés jusqu'au cou de la faute des ultra libéraux (emprunts auprès des spéculateurs à taux débiles) ceux-ci avec leurs gros sabots, comme des pompiers qui ont eux-mêmes mis le feu, viennent nous "secourir". En fait le piège se referme: pour avoir des sous, il faut tout accepter de la BCE et du FMI, c'est à dire une récession organisée et mortelle, sauf pour les 1% (les seuls qui comptent !) avec au bout du tunnel,une situation à la grecque. Ce qui confirme que la dette a été créée, certes pour que les hyper privilégiés se remplissent les poches, mais aussi pour servir de fouet à nos maîtres, et non pour financer l'équipement et le développement. En clair, on doit payer et très cher, la schlague pour nous soumettre. Quand au fonctionnement du Conseil des Gouverneurs, c'est un festival : gouverneurs de droit divin, non élus, au-dessus des Lois et des tribunaux, ayant les pleins pouvoirs, agissant dans le secret. On ne pourra leur demander aucun compte, ni pendant,ni après leur activité. Quelle différence avec des dictateurs ? Accessoirement, combien seront-ils payés?

  23. 323
    phiphi the biker dit:

    Je suis écœuré ! Partout sur toutes les chaines T V : Hollande / Sarkozy, Hollande / Sarkozy, le match, etc.
    Cela me met vraiment en rage de voir cette manipulation des média télé : comme si il n'y avait que ces deux là en présence !
    Comment voulez vous que la vraie démocratie fonctionne ? En fait, il est clair que tout est fait pour étouffer les autres partis présents à l'élection présidentielle, et la démocratie avec !
    Je vais une fois par mois sur le site LEAP 2020 de mr Bianchéri (un des décideurs du programme Erasmus pour les étudiants européens, programme pour les étudiants dont par ailleurs j'apprécie l'idée qui le porte). Je vous encourage donc tous tous à aller lire le dernier billet d’hier (mais lisez les autres billets aussi), dans lesquels ce monsieur, qui écrit partout que l’Europe présente un déficit de démocratie (c'est le moins que l'on puisse dire !) en même temps, adoube de mr Hollande, parle de la Grèce (en gros, c'est bienfait pour les grecs... et du reste !
    J'aimerai avoir vôtre opinion Jean Luc (vous permettez que je vous appelle Jean Luc ?) sur les analyses de ce monsieur, mais aussi quelques commentaires des participants à ce blog.
    merci à tous et résistez !
    Ce monsieur qui écrit à qui veut le lire.

  24. 324
    Genialle dit:

    @ Phiphi
    Comme toi ! Ils ont tous oublié le premier tour. Et si au deuxième tour nous voyons Bayrou/Mélenchon ? Oui, un qui représente la droite plus humaniste, et l'autre la "vraie" gauche ? Ha ils ont l'air malins, ces journaleux (et surtout Y.Calvi).

  25. 325
    Marie Lechevrel (79) dit:

    @221 Cyril
    Ceci pose une question fondamentale : est-il sûr que le vote du mécanisme engage nécessairement la ratification du traité!?

    [...]
    Pour la Syrie et l'Iran, je fais confiance à Jean-Luc Mélenchon même si je ne suis pas d'accord avec ses propos. Je pense qu'il sera faire preuve de diplomatie et ne soutiendra pas aveuglément une intervention militaire décidée par des pays et des BHL qui en rêvent depuis quelques années ! C'est un sujet très délicat en France et il est très difficile d'en parler librement, inutile de donner une autre raison à nos médias de lui tomber dessus ! Comme l'ont écrit certains, Jean Bricmont et Michel Collon nous informent autrement... ils sont Belges, auraient-ils plus de liberté ?
    Pour F. Hollande, plus le temps passe plus je le trouve aussi exécrable que N. Sarkozy... c'est vous dire que si par malheur ces 2 là se retrouvent au 2 ème tour, pour moi ce ne sera même pas le vote blanc mais l'abstention ! (mon avis n'a d'ailleurs pas varié depuis des mois...)
    J'ai écrit à mon député (socialiste) le 11/02 mais toujours pas de réponse.... Il avait, hélas, voté blanc en 2008 !
    Pour ce qui est du temps de parole de Jean-Luc Mélenchon dans les medias, il est très regrettable, c'est vrai, mais d'un autre côté... cela nous oblige à nous mobiliser, à nous informer, à essayer de convaincre, à faire travailler nos neurones... on se sent impliqué dans la campagne et ça, c'est formidable ! Il faut voir le côté positif sinon, c'est vraiment désespérant.
    Je me "ressource" en m'informant sur ce blog : avec les billets de Jean-Luc, les commentaires et les liens. Il y a de quoi faire !

    Merci à tous.

  26. 326
    NM38 dit:

    Aucune faute ce soir sur la 5 ! Quelle patience face à cette pauvre fille qui ne comprend pas grand chose et ne fait manifestement pas d'effort pour paraître plus intelligente qu'elle n'est (une qualité ?) ! Elle a dû vous rappeler certains élèves peu doués mais si attendrissants... Impeccable la mise au point (définitive je pense) concernant l'amuseur Barthès. Quelle fierté d'appartenir à cette belle famille de la vraie gauche !

  27. 327
    TonioLIT dit:

    @Genialle
    Oui, c'est (2ème tour Bayrou / Mélanchon) ce qu'il est le plus raisonnable d'espérer ! Mais pour cela il faudra sans doute qu'une part importante 1/ des abstentionistes, et 2/ des électeurs populaires tentés par le FN, viennent voter FdG. Ce n'est pas gagné, mais nous sommes nombreux à avoir décidé d'y contribuer.
    Résistance

  28. 328
    Michel Berdagué dit:

    Les télés barbelés en actions. V'là que Jean-Luc est accusé que c'est lui qui veut pas débattre avec l'extrême droite. Rectifié par Cohen. Heureusement que je n'ai pas cette télé du locataire de fin de bail. Le journaliste Cohen a été journaliste. Mais le contenu de notre Programme passe à la trappe.
    Qu'ils dégagent et vite.

  29. 329
    citoyenne21 dit:

    Si il y avait une finale Mélenchon/Bayrou, ça voudrait dire que notre cas ne serait pas si désespéré et que le peuple français serait capable de faire mentir De Gaulle !
    En tout cas ce soir à l'émission "c à vous", les animateurs qui y sévissent n'ont pas brillé par leur intelligence, comme d'habitude !
    Pauvre candidat que le nôtre de devoir être obligé de faire des risettes malgré tout et de devoir sortir son attirail "anti- bozo le clown" pour couper la chique à ces polissons du paf !
    Une citoyenne écoeurée par tant de pitrerie

  30. 330
    jacques bounoume dit:

    Génialle-356
    Quand j'entends parler d'Y.Calvi me viennent de suite à la bouche une série de qualificatifs,noms d'oiseaux,jurons et grossieretés,le tout en dialecte Bourbonnais,ce qui est encore plus évocateur et coloré !
    La prestation de ce personnage hiers sur la Grèce était absolument indigne, veule et méprisante : en gros pourquoi osent ils se plaindre alors que cette gentille europe leur accorde encore des prêts...
    Un ministre allemand lui annonce carrement qu'il ne veut pas qu'il y ai d'élections en Grece!

  31. 331
    BOURGOIN dit:

    Le front de gauche est la seule solution, sans aiguillon à gauche, Hollande continue a enfumer le peuple de gauche on ne peut etre à la fois le candidat de la City et celui des cités, la crise c'est la City pas les cités.

  32. 332
    Madiran dit:

    Belle mise au point de Jean Luc Mélenchon dans l'émission "c'est à vous" (France 5 vers 19h15 ce soir le 16 février). Une séquence à diffuser sans limitation.

  33. 333
    jani dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon,
    Suite à votre passage lors de l'émission de "Radio France Politique", j'ai suivi votre point de vue concernant le nucléaire iranien. J'aimerai juste souligner qu'il est paradoxal d'évoquer la dangerosité du nucléaire iranien alors que Israël possède des têtes nucléaires. J'ai également remarqué que vous signalez ce fait dans votre livre "Qu'ils s'en aillent tous" alors que lors de l'émission, vous n'aviez pas pu émettre cette analyse. En tout cas, cela m'a paru paradoxal. Merci.

  34. 334
    Regaine dit:

    Dernière nouvelle du MES /PS : Le Monde

  35. 335
    Chricri dit:

    Pour le vote du 21 à l'assemblée j'ai signé une pétition en ligne "Pétition Rejet du Mécanisme Européen de Stabilité par nos députés" et envoyé une lettre à mon député (UMP hélas! mais il fallait bien lui dire aussi) il n'y a pas de rassemblement?
    Au sujet du SMIC à 1700€ brut, quels arguments pour répondre à l'incidence sur le déséquilibre de la balance commerciale puisqu'il n'y a pratiquement plus de production française pour les produits de consommation courante?

  36. 336
    Jean Montigny dit:

    Bonjour,
    Merci pour cette campagne formidable, j'étais à Montpellier inoubliable !
    Je souhaiterais avoir une liste à jours des mails des parlementaires afin de leur envoyé un courriel. J'ai vu l'exemple de lettre dans les réponses qui me semble tout à fait appropriée. Merci de la publiée ou de me l’envoyer la liste sur ma boite mail.
    Amitiés de gauche

  37. 337
    nathalie dit:

    La dette. Un président qui m'a beaucoup touché, un président au prénom de Thomas a dit un jour de son vivant ceci "ils ont joué, ils ont perdu c'est la règle du jeu et la vie continue".
    On peut décider de ne pas rembourser une dette si on ne veut pas crever ! on peut ne pas être honnête avec un banquier. Et si la grèce osait envoyer tout bouler ?

  38. 338
    Chricri dit:

    à Jean Montigny, lien pour trouver les email des députés:
    http://www.laquadrature.net/wiki/Deputes_par_departement

  39. 339
    ChrM2012 (2B) dit:

    Sur LCP, Pierre Laurent très bon dans ça vous regarde

  40. 340
    CNR dit:

    La machine infernale médiatique au service du président sortant ne va plus s'arrêter de fonctionner jusqu'au stade ultime de l'élection. RMC, BFM TV, ITélé, LCP. ont ouvert le bal.

  41. 341
    graine d'ananar dit:

    @ jani, 20h31
    "'il est paradoxal d'évoquer la dangerosité du nucléaire iranien alors que Israël possède des têtes nucléaires"

    En effet. Et puisque vous comparez avec ce que Jean-Luc Mélenchon écrit dans son livre, lisons : "Quelle crédibilité conservons-nous quand N. Sarkozy s'acharne sur le dossier iranien mais ne dit pas un mot en faveur de la dénucléarisation totale du Moyen-Orient ? On ne peut vouloir, à juste titre selon moi, tordre le bras du gouvernement dictatorial et théocratique de l'Iran si l'on n'énonce pas en même temps un clair refus d'une singularité nucléaire pour Israël."
    Paradoxal ? Vous avez dit paradoxal ? Comme c'est paradoxal.

  42. 342
    C.Vitae dit:

    Je viens de lire la même chose sur le Monde en ligne: le PS voterai contre ou s'abstiendrait sur le MES mardi prochain. Soit. Est-ce une hirondelle qui annoncerait un printemps précoce ? Attendre et voir avant de se réjouir trop vite!

  43. 343
    Jean-Philippe VEYTIZOUX dit:

    C'est assez rare et cela mérite donc d'être souligné, un bon article sur le programme du candidat de Front de Gauche. C'est ici.

  44. 344
    Sergio dit:

    Je pense qu'il ne faut pas relacher la pression pour ceux qui n'auraient pas encore écrit à leur député PS.
    Cambadelis, ex-strausskahnien, prône le NON et l'argumente.

  45. 345
    Pascal dit:

    Merci à Eric Roussel pour cet excellent modèle de courrier que je me suis empressé de communiquer à mon très cher député UMP du Bas-Rhin. C'est exactement ce dont on a besoin, très bien rédigé et dans le sens où nous voulons aller.
    Des pétitions présenteraient peut-être moins de risque d'un classement vertical, mais c'est tout de même déjà un moyen d'action important.

  46. 346
    Ardéchoise dit:

    A Sergio. Je viens de lire l'article du Monde. C'est incroyable! On le disait bien que Monsieur Mélenchon était un excellent pédago. Continuez, Professeur, expliquez-leur la suite du programme.

  47. 347
    Sami dit:

    Autant je reste ébloui par les audaces lumineuses de Mr JL Mémenchon, en ce qui concerne ses analyses des situations globales françaises et européennes, autant j'admire son courage face aux "chiens de garde", lorsqu'il soutient la révolution démocratique et socialiste qui balaye l'Amérique Latine, autant je reste pour le moins, dubitatif, lorsque j'ai la douloureuse sensation qu'il base ses analyses concernant le Moyen orient, sur des infos issues tout juste et en droite ligne du Figaro ou du Monde. Rappelez-vous, Mr Mélenchon, lorsque vous avez soutenu la résolution de l'ONU contre la Libye. Rappelez vous comment les Maîtres de l'OTAN ont alors roulé dans la farine tous les naïfs qui ont marché en toute sincérité dans l'affaire. Rappelez-vous que si l'Arabie Saoudite et l'Iran sont des théocraties, Israel en est une autre aussi. Rappelez-vous que jusqu'à preuve du contraire, l'Iran et son peuple, risquent 1000 fois plus d'être vitrifiés, qu'Israel. C'est une sacrée question de bon sens : qui possède le gros arsenal d'ores et déjà, et l'incroyable technologique de pointe qui va avec ? Qui possède à priori, toute la force de frappe nucléaire de tout l'Occident à ses côté, en cas de la moindre velléité iranienne ?
    A la rigueur, au moins, au moins, réclamez simplement la dénucléarisation totale de la région, avec la garantie d'une protection absolue de toutes les parties par l'ONU, en cas d'utilisation de l'arme nucléaire par l'une ou l'autre des parties.
    Je vous en supplie, Mr Mélenchon, ouvrez les yeux sur la réalité du Moyen Orient, de la même manière que nous avons souvent ouvert les nôtres, sur le reste du monde, grâce à vous.

  48. 348
    cyril dit:

    Bonjour et bravo surtout! Des tracts sur le "merveileux" bilan de Sarko défile dans mon village (majoritairement a droite malheureusement) et j'aimerai savoir ou me procurer des tracts du Front de Gauche (je suis en Haute loire) histoire que mes voisins ou ami ne bouffe pas que de la droite comme c'est le cas depuis trop longtemps! J'aimerais devenir militant merci de m'éclairer. Longue vie a vous et surtout ne lâchez rien !

  49. 349
    Cyril dit:

    Tiré de l'article du monde :
    "Ceux du Front de gauche (Parti communiste et Parti de gauche), qui ont finalement obtenu un vote solennel nominal par scrutin public à l'issue du débat à l'Assemblée nationale" (concernant le MES). C'est bon pour la démocratie ça! Par contre, le PS reste encore flou sur le choix entre abstention ou voter contre, a part certaines têtes à gauche comme Hamon ou lienemann qui sont pour voter non.
    Mr Hollande, va falloir prendre la parole. N'est-ce pas ?

  50. 350
    j-jour dit:

    J'ai une oreille sur Médiapart Comment refonder la liberté de la presse et un oeil sur l'article du Monde, j'ai bondi mais aussitôt, je me suis ravisée en pensant que l'abstention socialiste avait suffi au Traité de Versailles, alors s'abstenir ou voter contre, c'est pas exactement pareil.

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1214 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive