15fév 12

Des nouvelles du front et des consignes

Parés à la manœuvre !

Ce billet a été lu 67 137 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet
Cette vidéo a été consultée 17 144 fois

Mes lignes sont écrites en chemin vers Strasbourg pour la session parlementaire. Juste avant que Nicolas Sarkozy nous fasse la surprise du siècle ! Je parle de deux événements qui m’ont marqués ces jours-ci. Puis je donne des consignes. Ce n’est pas souvent, n’est-ce pas ? Je ne parle pas pour l’instant de notre rendez-vous national le 18 mars pour prendre la Bastille. La date et le lieu sont confirmés et beaucoup s’organisent déjà pour faire une belle montée en masse. Non, ici il est question du bras de fer sur le vote du 21 février à l’Assemblée sur le « Mécanisme européen de stabilité financière ». Il y a du travail à se partager. Tout le monde sur le pont paré à la manœuvre !

Un insupportable suspense prend fin. Pendant des mois le peuple inquiet se demandait si Nicolas Sarkozy serait candidat. Certes, quelques sournois, dans chaque camp, espéraient en être débarrassés par jet de l’éponge ! Mais tous les autres retenaient leur souffle ! Les derniers jours furent nerveusement les pires. Serait-il candidat à Paris ou ailleurs ? A cheval ou en voiture ? Assis ou debout ? Quant aux dernières heures ce fut intenable : parlerait-il à vingt heures pile ou bien à vingt heures quinze. Une transe, avant la libération ! Ouf, c’est fait ! Sonnez hautbois ! Résonnez musettes ! Mille clameurs s’élèvent au ciel. Mais que se passe-t-il ? La pièce serait jouée et ce serait comme si de rien n’était. Pourquoi cet homme si surprenant commencerait-t-il si fade ? Nous attendons maintenant qu’il fasse tourner des ballons sur son nez et qu’il saute à travers des cerceaux en feu. Sinon, comment pourrait-il faire le spectacle ? Le spectacle.

Ce jour est laid. Il était neuf heures et demie et j’ai traversé la rue en face de la station de métro Invalides pour aller vers le Grand Palais où je tenais une conférence pour la presse étrangère. Dans le petit square côté terminal d’Air France, là où est le fameux restaurant du tout-Paris parlementaire, à cinquante mètres de l’Assemblée Nationale, un grand nombre de pigeons s’étaient assemblés sur le sol. Un grand nombre. Ils n’avaient pas l’air du tout agités. Je note une voiture de la ville de Paris où s’active au téléphone un homme au visage bouleversé. Je vois une voiture de pompiers sans sirène qui s’approche. Au milieu des pigeons il y a un tas de couvertures. Et un homme au milieu, étalé au sol. Il est mort. Les pigeons sont sa dernière compagnie, à neuf heures et demie du matin, à deux pas du restaurant célèbre, juste à côté de l’Assemblée Nationale. Mais le spectacle continue. Les morts de la rue, les morts de la rue, sont libérés de la mort du cœur, celle qui, après un tel scandale, n’empêche plus de dormir.

L’autre soir nous étions devant l’ambassade de Grèce. A cinq cents, ai-je lu dans les dépêches de presse. Nous, le Front de Gauche. J’ai vu dans la nuit les drapeaux du PCF, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire.  Mais aussi ceux du NPA et le gros contingent du POI. Il faisait un froid collant et humide. Manuel Bompart le responsable du PG parisien a réussi une nouvelle mobilisation super rapide. Les copains ont couru de la sortie du boulot pour être là autant qu’ils pouvaient. Quand je suis arrivé c’est Eric Coquerel qui parlait et ensuite ce fut Christian Piquet. Je suis arrivé après que Nicolas Dupond-Aignant a été mal reçu, je ne sais par qui, ni de quel parti, ni comment. Je suis désolé qu’il ait été maltraité. Mais il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste », tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyre des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes.  Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

reu-femmes-02Lundi dernier le matin, nous recevions à l’Usine, le grand quartier général de la campagne, une petite assemblée de déléguées d’entreprises en lutte. Le mot « déléguée » est ici au féminin. Car dans ces entreprises, ce sont des femmes qui sont employées et qui luttent. Il y a avait des « Lejaby », celles des sites abandonnés, les caissières d’Albertville, en grève deux ans de suite le dimanche contre le travail du dimanche, les femmes des « Trois-Suisses », magasins fermés sans crier gare, les « Paru-vendu » du journal d’Hersant liquidé avec mille six cents emplois dans le silence d’une presse qui ne peut se fâcher avec le magnat papivore, et les « Sodimédical », victorieuses dans trente-deux jugements contre leur patron sans qu’aucune suite n’y soit donnée et sans salaire depuis quatre mois. « L’Humanité » a fait un très bon compte rendu de ce moment. Je devais y rester une heure et demie, j’y suis resté quatre heures et mon emploi du temps a été explosé. Ce fut une séquence où j’ai beaucoup appris et reçu, une fois de plus. Mais pourquoi est-ce que je me sentais si mal en entendant leurs récits ? Je pense que ce sont les paroles des « Sodimédical » quireu-femmes-01 m’ont rendu malade. Pas seulement parce que je n’ai pas pu aller sur place encore. La nausée venait de plus profond. Je suis républicain. Pour moi la loi est une institution très importante, fondatrice de la vie en société civilisée. La loi. Que vaut-elle quand elle n’a plus de force ? Quand trente-deux jugements gagnés par celles qui n’ont que la loi comme recours, ne sont rien ! Quand des patrons vicieux misent sur le temps qui passe, les payes illégalement retenues pour mettre à genoux des femmes dont ce très modeste gagne-pain marque la frontière absolue avant la noyade sociale. La leur, celle de leurs enfants. Elles restent dignes, calmes, très marquées, mais si calmes dans leur exposé et leur humour froid. Le pire dans ce monde à l’envers, le voici. Elles sont dans la circonscription de François Baroin, tout puissant ministre des finances. Qui ne bouge pas le petit doigt pour faire rendre gorge au délinquant. Il est vrai qu'il s’agit du groupe propriétaire allemand. Pour la bande à Sarkozy tout ce qui est allemand est bon, non ? Un ministre laisse défier la loi et persécuter des femmes dignes dans sa circonscription ! Comme ce fut le cas des « Molex », et de tant d’autres. Je promets de poursuivre jusqu’en enfer tous ceux qui sont impliqués dans cette honte si j’en ai bientôt le moyen. Il n’y aura d’abord rien reu-femmes-05besoin de voter de nouveau. Le privilège d’impunité sera refusé et le règne de la loi sera rétabli. Mais l’arsenal du contrôle et de répression contre les patrons-voyous et ceux qui mettent en œuvre leur délinquance devra bien sûr être sérieusement renforcé.

Voici une consigne, en quelque sorte. Il va falloir suivre attentivement l’actualité parlementaire. Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». J’ai expliqué ici même et en meeting le contenu de ce premier traité. On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant mon blog de parlementaire européen. Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à reu-femmes-07main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007. Ne les lâchez pas. Le soir du vote suivez le sur LCP et harcelez ceux qui doivent l’être. Après le vote demandez des comptes. Il faut tout faire pour que cette histoire ne soit pas enterrée dans l’indifférence. Ne pas perdre de temps à gémir contre cette nouvelle tentative de coup fourré : lutter pied à pied. Nous allons retourner la tendance.

Si nous menons bien cette mobilisation nous allons en effet bien avancer. Quels sont nos objectifs ? D’abord et avant tout élever le niveau de conscience et de politisation des citoyens en général. Politiser, cela veut dire pousser à prendre partie. J’ai presque envie de dire qu’il est important pour nous que les partisans du « Oui » aussi sortent du bois. Nous avons besoin du débat et de la contradiction des points de vue pour construire une conscience civique large. Notre but doit être d’enfoncer la droite en l’obligeant à assumer sa responsabilité devant le très grand nombre des citoyens. Et surtout de la majorité qui a voté « Non » au référendum de 2005 et à qui le coup tordu de l’adoption du Traité de Lisbonne reu-femmes-06est resté en travers de la gorge. En minorisant le point de vue du « Oui » au Traité de Lisbonne nous ancrons notre raisonnement comme une sorte d’évidence pour le pays tout entier. C’est une base solide non seulement pour le prochain vote aux élections présidentielle et législatives. Il me semble en particulier que nos candidats aux élections législatives doivent clairement et fortement s’identifier sur cette lutte si hautement politique. Surtout en face des sortants et candidats socialistes et Verts. Car ceux-là vont nécessairement eux aussi être mis en demeure de se positionner. S’il leur est impossible de le faire en cachette ou à la sauvette, la ligne du « Oui » de François Hollande ne tiendra pas. En poussant une majorité de socialistes à voter « Non », nous élargissons l’espace de l’audience de nos idées. Elles ne sont pas notre propriété. Notre intérêt à long terme est de créer de nouvelles hégémonies d’idées. Comment agirions-nous s’il devait y avoir un gouvernement de Front de Gauche dans trois mois ? Nous aurions besoin de cette préparation politique et psychologique pour mettre en œuvre notre ligne européenne en étant compris du très grand nombre pour recevoir son appui mobilisé. Dès lors notre tâche à cet instant est fixée. Nous devons parvenir à ringardiser le « Oui », à le rendre honteux, fuyant. Et s’il est encore majoritaire que ce soit d’une façon qui semble aux yeux de tous comme usurpée ou illégitime. De cette façon nos préparons le round suivant. Celui qui arrivera avec le nouveau traité, celui qui devrait être signé en mars et que le prochain gouvernement devra nécessairement soumettre à ratification. 

Quel lien existe-t-il entre le vote du Mécanisme européen de stabilité financière et le nouveau traité ? François Hollande a affirmé que les deux questions étaient séparées. « Déconnectées » a-t-il dit. C’est faux ! Il se trompe. Dans le « Mécanisme européen de stabilité financière » qui sera mis au vote le 21 février, il est précisé dès les considérants que « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l'Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la reu-femmes-08part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG à signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre.

Pourquoi est-ce si important de bousculer les socialistes et de les pousser à se compter entre eux sur cette question ? Parce que nous gagnons sur tous les tableaux. Contre la droite dont nous dénonçons le traité, ce qui  est aussi le meilleur moyen de pousser les socialistes à désobéir à leur chef. Plus nous convainquons contre les traités mieux nous pouvons stigmatiser la droite. Accoler le nom d’un candidat de droite aux législatives à cette nouvelle turpitude devrait faire autant de dégâts que ceux que va devoir subir Nicolas Sarkozy lui-même. Plus il y a de socialistes de notre avis et qui le manifestent, meilleure est notre situation pour la suite des événements et reu-femmes-09les jours d’après, quels qu’ils soient, puisque la partie européenne va continuer au-delà des élections.

Un bon angle d’attaque sera celui de l’exigence d’un référendum comme cela a déjà été dit ici même. Qu’il s’agisse du « Mécanisme européen » ou du nouveau traité de mars. Hollande a déjà dit qu’il n’en voulait pas. Mais voici deux faits nouveaux qui viennent élargir notre espace et notre audience. Le premier vient de la droite elle-même. C’est François Fillon qui vient de proposer qu’un tel référendum ait lieu. J’ai immédiatement dit, par communiqué de presse que j’approuvais ! J’ai aussi dit qu’il ne lui restait plus qu’à convaincre Sarkozy et Hollande. Et j’ai conclu en lui disant que j’étais prêt à l’aider. Humour. Plus sérieusement : les socialistes ont mis le doigt dans l’engrenage. En proposant une motion référendaire à l’Assemblée à propos de la TVA sociale ils ont eux-mêmes légitimé la procédure. D’ailleurs, en 2007, après s’être abstenu à Versailles, n’avaient-ils pas déjà déposé une motion référendaire sur le Traité de Lisbonne ? Quoiqu’il en soit, si nous obtenons qu’une partie des socialistes, ceux du « Non » confirment leur vote d’alors en votant contre le « Mécanisme européen de stabilité » et en demandant un référendum, nous aurons largement enfoncé le dispositif du consentement à la sauce Hollande-Moscovici. L’échec du traité libéral est à portée de main. Au boulot !
 


656 commentaires à “Parés à la manœuvre !”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1114 »

  1. 1
    Sylvain dit:

    Merci Jean-Luc!
    Je serai à la Bastille!
    Vive le Front de Gauche!

  2. 2
    Madiran dit:

    Les Grecs se sont fait exploiter par les banques, puis par le FMI et l'UE. Ensuite par leur gouvernement...
    Donnez moi le nom d'un seul pays qui n'ait pas "triché" avec les "critères de Maastricht". Un seul !
    Nous sommes tous des Grecs ! Demain nous aurons cette règle d'or qui assujetti notre droit à celui des banques et de l'UE.
    Demain, nous serons tous des Grecs.

  3. 3
    Posta 56 dit:

    Salut à tous les courageux qui rentrent dedans les mous de la prise de position, de la politisation, comme expliqué par Jean-Luc Mélenchon. Je vais sur Paris cet a.m. et je passerai à l'Usine demain pour rencontrer tous ces courageux qui marnent pour nous sortir de ce bourbier.
    On tient le bon bout! Nous ne nous laisserons pas bouffer, comme les malheureux Grecs, Portugais et Espagnols le sont, en grande partie grâce à la complicité des socialos!
    Papadémos est contre la violence!?! Celle de la finance toute puissante?....Que nenni!
    Tous à la Bastille le 18 mars! On va s'la prendre et les mordre!

  4. 4
    Jonathan L dit:

    Ca se profile cette campagne, et je soupçonne un affairement sous-terrain parmis certains de nos "politiques". Je trouvais déjà le ton général utilisé dans les média très condescendant, refusant toute idée d'éclairer le peuple. Maintenant, il me semble qu'il devient mutin, ça ne rime plus à rien, c'est vide, voire volontairement complexe et dogmatique...
    Je dirait "tous pourris" si je ne conaissait pas le FdG

    Hier, une émission bien connue sur la 2éme chaine, tard le soir, on a parler du FdG et, tout de suite, le niveau de la discution est remonté.

    Hauts les coeurs, ardents à la lutte.

  5. 5
    Sylvain n dit:

    Une chose que l'on a peu retenu du discours de FH à la city, c'est qu'il est pour la séparation des banques de dépôt et banques d'affaires... "comme Obama".
    Or la proposition d'Obama est de faire cette séparation mais d'autoriser les établissements à avoir les 2 activités sous le même toit.
    Ça consiste à mettre le pot de confiture (les dépôts des clients) sur la table et dire tu n'y touches pas.
    C'est vraiment ça lutter contre la finance avec un pistolet à bouchon.

  6. 6
    Charles dit:

    Très beau billet! Et ce mort de froid dans l'indifférence aux pieds de nos institutions démocratiques, quel symbole symptômatique du mal qui ronge notre société, notre démocratie! Quelle honte!
    Je serai là le 21 février, je relance sans cesse mon entourage pour m'accompagner... On hébergera des amis de l'Aude pour le 18 mars, bref la fourmi que je suis s'active et besogne...
    Bref, j'y crois dur comme fer, et de toutes façons, je n'ai pas le choix, comment peut-on renier les valeurs qui fondent sa propre identité? Je tiens à préciser que sur les 5 présidentielles auxquelles j'ai pu assister, c'est la première fois que j'entends enfin un candidat parler pour moi, tienne un discours dans lequel je me reconnais vraiment, au plus profond de moi-même, et sans ambages ni appréhension!
    Bravo et encore merci de cette bouffée d'air frais, de nous redonner espoir et courage...

  7. 7
    Eric ROUSSEL dit:

    Tous à vos claviers. Un exemple de courrier à adresser à vos députés!
    Monsieur le député,
    Nous avons en mémoire le résultat du référendum sur le TCE, devenu traité de Lisbonne, voté par déni démocratique au Congrès de Versailles avec la bienveillance de votre parti politique.
    Cet épisode reste à jamais une blessure.
    Le 21/02/2012 arrive à l'Assemblée Nationale la ratification du traité établissant le MES assorti d'une révision simplifiée pour son intégration dans le traité de Lisbonne.
    Un silence assourdissant entoure ce traité crucial. Vous n'êtes pas sans ignorer qu'au sein de ce mécanisme, les décisions seront prises par le Conseil des gouverneurs exclusivement composés des ministres des finances de la zone euro. Aucun véto ni aucune autorité des parlements nationaux ne pourra contrevenir à leurs décisions. Ils jouiront en leur qualité d'une immunité totale qui leur permettra d'échapper à toute poursuite judiciaire. Cette autorité, non élue, aura la haute main sur les caisses des Etats et ne devra rendre aucun compte à aucun gouvernement, aucune administration, aucun tribunal.
    Aucun membre ou employé de cette structure ne sera élu par le peuple ni responsable devant lui. Plus fort encore, le MES pourra se pourvoir en justice mais ne pourra être poursuivi, pas même par les gouvernements.
    Nous atteignons l'ultime d'un déni des principes de base de la démocratie: négation des compétences fiscales et budgétaires des parlements nationaux, impossibilité d'opposer un véto, immunité judiciaire totale, opacité des documents...
    La conférence des présidents de l'Assemblée Nationale a refusé un vote solennel nominal par scrutin public le 21 février pour lui préférer un vote en catimini.
    Monsieur le député, pour l'ensemble de ces considérations, au moment où nous avons sous les yeux la tragédie du peuple grec, nous vous demandons avec insistance d'avoir le courage politique, par delà les pressions de votre groupe, de voter contre le traité MES.
    Aux citoyens attentifs à votre responsabilité personnelle, nous ne manquerons pas de faire connaître votre réponse à ce présent courrier.
    Il va sans dire que votre position sur cette question cruciale comptera dans les campagnes électorales déjà entamées.
    Nous vous adjurons d'entendre notre appel.
    Recevez mes cordiales salutations.

  8. 8
    Xavier dit:

    Bravo pour le magnifique combat que vous menez. Votre campagne est irrésistible et vos idées passeront, j'en suis certain. Pourriez-vous revenir à l'occasion sur les questions africaines, et en particulier sur la Côte d'Ivoire (je vous ai entendu intervenir je ne sais plus où à ce sujet). Je ne suis pas certain que l'analyse de ce qui s'est passé récemment dans ce pays rende nécessaire une défense de M. Gbagbo, qui me semblait dériver dangereusement du côté d'un nationalisme xénophobe tendance Le Pen. Il y a là un malentendu à dissiper d'urgence...

  9. 9
    Adrien dit:

    Merci pour ces infos et nous sommes sur le pont.

    Je contacte depuis quelques temps pour recensser dans ma ville les personnes de sensibilité humaniste pour mieux se regrouper pour les distribution de tracts et autres activités d'informations collectives.
    J'espère que JL Mélenchon à Toulouse le 5 avril place du Capitole est toujours maintenue ? (annonce faites au meeting du FdG à la Halle aux Grains tout récemment.) Il faut préparer ce déplacement des villages alentours en respectant la "Planification Ecologique" par des bus.

    Que la conscience collective se reveille ; je n'aurais pas pensé que durant ma retraite que j'aurai eu la chance de voir un changement car je le sens à porté de main. J'ai déjà tellement convaincu d'amis de voter pour JL Mélenchon que cela corrobore la poussée incontestavble.

  10. 10
    Eric RAVEN dit:

    Bonjour à tous,
    j'ai pris mon téléphone ce matin et tenter de joindre france culture et ce monsieur huertas qui nous assène ces billets politiques chaque jour... Bien sur malgré ma lourde insistance, on a pas pu me le passer.
    Ce journaliste est bien médiocre pour caricaturer ainsi le discours du front de gauche ou alors c'est pire il passe à côté du fond, des idées complexes, cohérentes, subtiles et généreuses sous prétexte de formes, de rhétoriques médiatiquement convenues.
    Çà commence à "puer" france culture et cela s'entend de plus en plus que les "cerveaux" y respirent plus !

  11. 11
    sovar dit:

    D'accord il faut dire non à ce traité, mais apres ? quel est votre plan pour la suite et croyez vous reelement pouvoir faire plier une europe tres à droite pour quelle se range sur vos positions ? pas plus tard qu'aujourd'hui le responsable du spd allemand a juger tres naive l'intention de francois hollande de renegocier le traité europeen,alors vous comment ferez vous ?

  12. 12
    Blanchard dit:

    Magnifique !
    Mais une mise en page moins Pravda ne ferait pas de mal.

  13. 13
    rodolphe dit:

    @ sovar 11

    Si on le refuse, ils seront bien obligés de le renégocier. Tout simplement. Nous serons alors en mesure d'émettre nos exigences, avant de ratifier tout nouveau traité. De toutes façons, il faut sortir de Lisbonne...et l'Europe ne peut se faire sans la France. Cherchons des partenaires pour une autre Europe, un autre gestion de la monnaie commune, sortons du carcan de la rigueur bruxelloise. C'est la seule issue.

  14. 14
    GUILLEMET dit:

    Comme je suis un lecteur assidu du blog, j'ai bien noté à propos du MESF: "Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leur parlementaire."
    D'accord avec cette proposition, mais pour en accroître l'efficacité, serait-il possible de mettre en ligne une lettre-type que, chacun dans notre territoire, nous pourrions adresser à nos élus socialistes locaux ?
    Y joindre le listing national des parlementaires socialistes, avec leurs coordonnées, à contacter avant le 21 février.
    Cette démarche montrera notre vigilance vis à vis de leur vote en leur faisant comprendre que nous ne voulons pas
    que se renouvelle l'expérience inique du traité de Lisbonne...
    Tous mes encouragements à Mr Mélenchon !

  15. 15
    erikantoine dit:

    "D'accord avec cette proposition, mais pour en accroître l'efficacité, serait-il possible de mettre en ligne une lettre-type que, chacun dans notre territoire, nous pourrions adresser à nos élus socialistes locaux ?
    Y joindre le listing national des parlementaires socialistes, avec leurs coordonnées, à contacter avant le 21 février..."

    @Guillemet :
    Très bonne idée, vous nous faites ça ? Je pense que J-L Mélenchon et son équipe de campagne sont déjà assez occupés...

  16. 16
    maxou dit:

    Bonjour à vous,
    Très bon billet Jean-Luc, tu commences ton billet avec cette insoutenable suspense "savoir" si le "grand schtroumpf" de l'UMP va être candidat ? D'ailleurs tu ne te demandes pas s'il va être candidat, mais à quelle heure (rire) 20:00 précises 20:15... ?
    J'ai préféré appeler le candidat de l'UMP "grand schtroumpf", j'aurais tout aussi bien pu l'appeler "zébulon" pour son agitation...,
    Lundi dernier tu recevais au quartier général de campagne les "déléguée" au féminin, les « Lejaby », les « caissières d'Albertyville », « Trois Suisses », « paru-vendu », « Sodimédical » etc. etc....
    Ensuite tu nous parles du 21 février à l'assemblée nationale, tu nous répètes aussi que François Hollande se trompe sur le mécanisme européen de stabilité financière...

    « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l'Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG a signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre

    Je ne vais énumérer la suite, les 115 socialistes qui ont voté comme toi contre le traité de Lisbonne à Versailles en 2007, nous les suivront le soir du vote sur LCP et nous harcelerons ceux qui doivent l'être

  17. 17
    Olhagaray mathieu dit:

    Bonjour à tous,
    Depuis peu Mr Mélenchon vous m'avez convaincu que la politique existait, non pas parce que je ne m'y interressais pas mais parce que personne n'emettais d'idées qui font bouger les choses.... (avec des arguments).

    Je pense que votre campagne est bien préparée et je prendrais plaisir à y participer,
    Aujourd'hui arrive ce fameux traite, "ce mécanisme" qui À des conséquences sur notre vie quotidienne!
    1. Si vous, votre parti n'en parliez pas, on se serait pas au courant déjà, de ce traité ni encore moins sur le contenu et la forme ainsi que les conséquences! merci
    2.si de nature curieuse par intérêt pour mon pays républicain, je ne serais pas venu vous lire ainsi que vous écouter, je ne serais vos convictions ainsi que vos idées! Pourquoi,

    Je remarque que les médias essayent de nous faire réagir sur les sujets qui veulent..... Et qu'ils empêchent que les idées doivent être cachés! Je remarque que votre temps de parole ainsi qu'est les autres "petits candidats sont muselles!
    Or les médias doivent donner les mêmes atouts à tout le monde!..

    Je pense que vous l'avez remarquer et j'ai vu sur vos derniers vidéos lors de réunion avec les médias que vous le dénonciez! Je ne sais si votre parole sera entendu pour rendre les choses équitable, mais est- ce que nous qui voulons écouter des idées, vous soutenir, pouvons nous faire bouger les choses, par seul moyen?

    N'ayant pas assez d'informations sur ce sujet, (être écouter et médiatiser), colle,t pouvons nous pour faire avancer cela?

  18. 18
    JH dit:

    À propos de l'éviction "musclée" de Mr Dupont- Aignant devant l'ambassade de Grèce à Paris l'autre soir, il me revient à l'esprit cette formule souvent utilisée dans le passé pour désigner les faux-culs politiques de tous bords qui, tels les coucous, s'installent dans le nid des autres oiseaux. Effectivement, NDA, qui n'est nullement un perdreau politicien de l'année, savait très bien ce qu'il faisait en rejoignant, es qualité, le rassemblement de solidarité avec le peuple grec organisé par la vraie gauche. Cette provocation - récupération, car comment qualifiée autrement sa posture politique, ne pouvait qu'aboutir à ce résultat : c'est tout de même le système capitaliste libéral à l'oeuvre en Grèce qui est directement responsable du désastre. Or, que nous sachions, NDA, partisan d'un retour improbable au capitalisme franchouillard et pèpère (?) d'antan, baptisé "souverainiste", ne remet nullement en cause radicalement ce système. Ce qui est plus étonnant, c'est de constaterr le tumulte que son éviction du rassemblement, par on ne sait qui,a provoqué chez certains dans nos rangs. Cela montre que chez nous aussi l'intelligence politique a encore bien du chemin à faire ! L'éducation populaire, notamment politique, ce n'est pas que pour les autres ! Plus prosaïquement, afin d'éviter les provocations d'où quelles viennent et leur exploitation par une presse pourrie aux ordres, il serait bon sans doute de se doter d'un service d'ordre FdG...

  19. 19
    75gus dit:

    En lien le rappel du vote sur le traité de Lisbonne
    Petit jeu retrouver votre député et son vote.

  20. 20
    cazabeau dit:

    @ Blanchard (11)
    "Mais une mise en page moins Pravda ne ferait pas de mal".
    Vous avez déjà lu la "Pravda" vous ! Quelle mise en page souhaiteriez-vous, c'est un problème de couleur, de police d'écriture,...?

  21. 21
    giuseppe dit:

    Très bonne occasion pour faire entendre et amplifier le célèbre silence des pantoufles glissé sur le rail savonné de notre pertinence d'écoute et de partageux que nous sommes. Surtout quand il est de couleur rose (le silence) !
    J'envoie directement au député UMP du sud de l'Essonne (étampes-milly la forêt) une copie de ce que je viens de lire.
    Merci Mr Roussel.
    on avance, on avance...

  22. 22
    Menjine dit:

    Merci de nous proposer à tous une action qui effectivement s'impose et doit être réglée rapidement et intelligemment. Mon député-maire est un sarkosiste bon teint, faut-il lui écrire, de la même façon qu'on écrit à un socialiste, ou à un communiste? Je trouve la lettre proposée par Eric Roussel très bien, cela pourrait être une bonne base pour chacun qu'en pense Guillemet qui fait la demande d'un modèle, et qu'en pensez vous les Mélenchonautes, que pourrions nous retrancher, ajouter ? Ce serait pas mal une réflexion un peu collective sur ce blog à ce propos.

  23. 23
    Michel Berdagué dit:

    Prenons le Pouvoir! Un bulletin de vote Mélenchon et Front de Gauche législatives,un logement et revenu décents par tous les temps et la Loi pour le Monde du travail et que personne nous dise qu'il n'y a pas un centime,que nous sommes en dette : NOUS savons où se cachent les milliards.
    Pour l'hiver 2012 21 Décembre au 21 Mars 2013 un toit et la Loi.

  24. 24
    antony dit:

    Le 18 mars n'est pas seulement un rassemblement pour demontrer à la France entière notre grand nombre, notre détermination!
    Nous y irons tous aussi car c'est le moyen de commencer la révolution citoyenne dans l'Europe entière! Montrer à tous nos alliés du groupe GUE/NGL et à tous les européens de gauche que cela est possible et que la résignation n'est pas la seule solution!
    Tous à la Bastille pour une autre Europe!

  25. 25
    jorie dit:

    @GUILLEMET 13
    Regarde + haut dans le blog, eric ROUSSEL propose une lettre type pas mal du tout. Sur NDA, peut être que je suis bisounours.Bien que je comprenne votre argumentation sur les "coucous" qui viennent s'insérer et profiter du "nid des autres",, jepense qu'on doit faire gaffe à cette violence contre un mec qui finalement n'a pas de parti autour de lui et qui ne saurait avoir les moyens ni la prétention de récupérer notre mouvement. Bref. Cela ne valait pas un tel spectacle. Dans notre rassemblement sur les fondamentaux de la république, nous aurons forcément des ralliements de gens étranges, pas forcément formatés, mais qui balanceront du côté de nos arguments. Doit-on les soumettre à une inquisition sur la pureté de leurs idées ? Beaucoup votent par pur intérêt, d'autres par pur idéal, avec une conscience claire de l'intérêt général. Pour le reste, il faut ramer, tolérer, essayer d'amener leurs votes, d'élargir notre audience. Amener tout le monde à accepter l'intérêt général, demande aussi de la tolérance, de la patience. Nous entrons dans une période tourmentée. La peur est mauvaise conseillère.

  26. 26
    leniglo dit:

    Le MES passe à l'Assemblée Nationale le 21 Février, doit-il passé aussi au Sénat et quand ?
    (si oui lettre aussi aux sénateurs)

  27. 27
    Toutatis dit:

    Je pense qu'il serait bon dans cette campagne de donner également un éclairage sur ce qui se passe actuellement en Roumanie de manière à démontrer que la Grèce ne constitue pas une "exception" mais au contraire le résultat logique et inévitable des politiques d'austérité.

  28. 28
    Disjecta dit:

    Sur Mediapart, Fin de partie au Proche-Orient.
    Beaucoup en France risquent de tomber des nues en apprenant ce qu'il s'est vraiment passé en Syrie.
    Le veto sino-russe, dénoncé maladroitement par Jean-Luc Mélenchon, a mis fin à la guerre de basse intensité conduite par l'OTAN. La Turquie a cessé son soutien à l'"Armée syrienne libre" et les E-U ont lâché le Conseil national syrien.
    Notre pays va devoir maintenant expliquer ce que faisait un colonel français de la DGSE parmi les forces de la Légion wahhabite (groupe extrémiste à la solde des occidentaux, plus connu auparavant sous le nom d'Al-Qaida).
    Quant au Front de Gauche et à Jean-Luc Mélenchon, il est vraiment temps qu'ils arrêtent de prendre leurs informations sur la situation internationale dans Libé, le Monde ou le Figaro. Comme graine d'ananar le disait sur le fil précédent, cela devient lassant de voir le Front de Gauche relayait naïvement la propagande atlantiste dont est faisandé la presse de notre pays. Pour la gauche de la gauche, il y a quand même le Grand Soir, qui sont très bien sur ces sujets. A bon entendeur...

  29. 29
    Romain dit:

    Un très beau billet, encore une fois, merci Jean-Luc ! Ce qui m'aura le plus touché finalement, c'est ce jour laid dont tu parles. Pour rester pudique. J'ai tellement honte, chaque jour, quand je croise ces hommes et ces femmes à la ru, et que je ne peux que trop rarement aider. Nous sommes tous responsables de ces drames. En 2012, je ne veux plus de cette société criminelle. Et c'est une des nombreuses raisons parmi tant d'autres qui feront que je voterai FdG en avril prochain.

  30. 30
    gerald rossell dit:

    le 18 à la Bastille, ce sera à quelle heure...?
    quand on habite à l'autre bout de la France, faut s'organiser :-)
    prévoir

  31. 31
    J-jour dit:

    @ Menjine,
    Je trouve aussi le modèle de lettre proposé par Eric Roussel très intéressant quelque soit le camp du député à contacter, ce paragraphe s'adressant à la conscience personnelle en essayant de l'extraire de la pression des partis: "Monsieur le député, pour l'ensemble de ces considérations, au moment où nous avons sous les yeux la tragédie du peuple grec, nous vous demandons avec insistance d'avoir le courage politique, par delà les pressions de votre groupe, de voter contre le traité MES."
    Tant pis si le député en question répond mécaniquement, la lettre a le double avantage d'attirer aussi l'attention des personnes que nous appelons à agir à prendre encore mieux connaisance de l'ignominie en train de se perpétrer.
    Tout le monde même, partisan, sympatisant du FdG n'est pas forcément au courant de tout sur tous les ponts de l'abordage.

  32. 32
    redline69 dit:

    Merci Eric Roussel pour votre modèle de lettre au député. Je viens d'adresser un courrier en utilisant cette lettre à mon député !
    Sera t-il possible d'avoir les résultats du vote à l'AN que je vérifie comment il a voté ?
    Merci encore.

    Hollande s'apprête à voté OUI au MES ! je préviens que tout vote des socialistes pour ce traité sera la goutte qui le transformera de concurrent à adversaire.
    Hollande cote comme Sarkozy ! quel surprise!

  33. 33
    jean pierre dit:

    Bonjour,
    Mais pour être efficace alors il faudrait publier la liste des Députés Socialistes qui s’étaient abstenus à Versailles lors du passage en force de la droite et de Sarkozy et ce qui à permis et concouru pour faire adopter le Traité de lisbonne ou Traité Europeen.

    jean pierre.

  34. 34
    yann guérin dit:

    Quand hollande affirme qu'il n'y a pas de lien entre le M.E.S. et le traité, j'ai envie de dire qu'il ne se trompe pas, qu'il est parfaitement au courant, que c'est un menteur qui trompe son électorat. Plus on avance dans la campagne et plus ce type me débecte. Faut vraiment qu'on le dépasse au premier tour, voter pour lui me semble de plus en plus impossible....

  35. 35
    le révolté dit:

    Pour ceux qui veulent des informations pour le 18 mars http://www.placeaupeuple2012.fr/18mars/
    Et surtout n'oubliez pas d'aller sur le site de "place au peuple" qui donne beaucoup d'autres informations inintéressantes.

  36. 36
    Oasisir dit:

    Bonjour Jean-Luc, ce qui m'a fait bondir moi, c'est Hollande qui dit: "La gauche a gouverné pendant quinze ans pendant lesquels elle a libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n'y a pas de crainte à avoir." après avoir clamé la finance comme ennemie numéro 1 au Bourget.
    Ce monsieur se couche devant la city londonienne pour ne pas "effrayer" les marchés là où pour récupérer vos voix (ou ne pas perdre les siennes) il fait l'inverse en France!
    Voilà, à mon humble avis, un angle d'attaque intéressant pour nous qui devrait presque être plus relayé que la détestable "disparition des communistes".

  37. 37
    Un libertaire dit:

    20 000 personnes en trois jours la semaine dernière. Il se passe quelque chose. Je suis prêt à parier 50 000 pour le 18 mars, jour de la République universelle, la première à avoir séparé l'Eglise et l'Etat, a avoir donné le droit de vote aux étrangers, a avoir armé le peuple contre la réaction. Et n'en doutons pas, le Front National est l'héritier des Versaillais. Il ne s'est jamais revendiqué de la Commune, du Front populaire, de mai-juin 68, chaque fois que les travailleurs ont eu le pouvoir.
    En parlant du Parlement européen et du MESF, vous n'êtes sans doute pas sans ignorer que les LePen et Gollnisch ont livré les Français au libre-échange en votant pour le Grand Marché Transatlantique.
    Encoreune fois, je vous conjure de radicaliser votre discours, et de chercher un accord avec l'extrême-gauche, malgré leur faible poids éléctoral. Je le dis sincèrement le programme de LO m'attire plus que le PPP, mais le FdG c'est le vote utile. Exigez plusieurs chose, et vous rendrez heureux des millions de travailleurs: l'interdiction des licenciements, réduction du temps de travail, expropriation et nationalisation de toutes les banques et des rpincipaux leviers de l'économie.
    Vive la Commune ! Vive le Socialisme !

  38. 38
    redline69 dit:

    Reprise phrase du post plus haut :
    Hollande vote comme Sarkozy ! quel surprise!

    Sinon, je vais aussi envoyé une lettre au PS, même si je vote Front de gauche, histoire de bien les sensibiliser au risque de voter pour ce MES.

  39. 39
    Mario Morisi 39 dit:

    @ sovar et à ceux qui veulent savoir comment nous allons gouverner contre les néolibéraux et les banques...
    1. Lire "Nous on peut" de Jacques Généreux.
    2. Lire le programme du Front de Gauche
    3. S'adresser au comité PG, à la section PC, à l'assoce Place au peuple la plus proche
    C'est le fruit de trois années de travail et une stratégie redoutable, articulée, avec plusieurs scénarios et plusieurs répliques selon les événements et leur moment
    Nous ne sommes pas des gauchistes de la dernière pluie, camarade

  40. 40
    antony dit:

    J'ai vécu à Londres entre 2002 et 2006. A cette occasion, j'ai rencontré énormément d'autres européens de tous ages et de toutes nationalité.
    Il y avait, lors du référendum de 2005, une phrase qui revenait souvent: L'europe, c'est la France et L'allemagne. Sur les problèmes économique, on fait confiance à l'Allemagne, tout ce qui touche à la constitution et aux droits fondamentaux, les français, vous savez mieux que nous!Pour le référendum, bon nombre de mes compatriotes voteront comme la France.
    J'ai acquis pendant ces 4 années la conviction que la parole française (du peuple, mieux respecté que la voix de l'état) avait un poids très important dans le reste de l'Europe.
    Je suis convaincu que si quelque chose se passe en France, cela sera plus que débattu, argumenté ailleurs.
    N'ayons pas peur d'oser!

  41. 41
    Simon dit:

    Ce matin au réveil, j'entends Christian Vanneste, la dinde de l'UMP, dire que la déportation homosexuelle en France est un mythe, puisque seuls les territoires annexés étaient concernés... S'est-il dit tiens, Guéant se lâche, je peux bien le faire aussi histoire de racoler un peu plus les voix du FN... Sauf qu'apparemment, s'attaquer aux homosexuels, ça passe moins bien que s'attaquer aux musulmans pour l'UMP. Pour ne pas fâcher l'électorat homo de droite ? il y a bien des ouvriers de droite....

    Quoi qu'il en soit merci pour le communiqué "égalité en amours, égalité en droits", qui a le mérite d'être clair, et qui apporte un peu de soleil et d'espoir à ceux qui comme moi, n'ont jamais demandé à être homosexuels (pour Vanneste "l'homosexualité est un refus de l'altérité", rien que ça), et se sont sentis insultés gratuitement et publiquement dès le réveil par cette espèce de crétin qui devrait depuis longtemps être inelligible.

  42. 42
    Jean Louis CHARPAL dit:

    Le projet de @ 6 Eric ROUSSEL ne me paraît pas mal du tout. Maintenant, on peut toujours faire des " variations sur un même thème ", mais à mon avis l'essentiel y est. Nous savons tous ce qui nous reste à faire. Il ne faut pas à mon avis, se limiter aux députés socialistes, même si ceux là peuvent faire de notre part l'objet d'une
    " attention " particulière. Pour les députés centristes et de droite, si ça ne fait pas de bien, ça ne fait pas de mal, et de toute façon ça leur " fera les pieds " de savoir que maintenant des citoyens de plus en plus nombreux entendent regarder de près ce qu'ils font et le faire savoir, et au-delà que ces citoyens entendent se mêler de ce qui les regarde. Bref, qu'une page, celle de la passivité, de la servitude volontaire, se tourne et pour longtemps. Ne pas oublier que les députés ont tous aussi, une adresse électronique, à portée de tous. A nos claviers !
    NB : @ 10 sovar 13h13 : " D'accord il faut dire non à ce traité, mais apres ? quel est votre plan pour la suite et croyez vous réellement pouvoir etc..."
    Un peu d'enthousisme camarade. Il est sûr que si on ne fait rien on sait ce qui nous attend. Les vampires de l'ultra libéralisme épargnent ceux qui se rebiffent (l'Islande) et sucent jusqu'à la dernière goutte de sang ceux qui se soumettent (la Grèce). Pour les détails lit "Nous on peut" de Jacques Généreux (édition du Seuil).

  43. 43
    langoureau dit:

    Pas un mot de la provocation de Hollande sur "la disparition des communistes" ? Dommage, Jean Luc ! Si c'est Hollande au deuxième tour, on se souviendra de sa déclaration : "Aujourd'hui il n'y a pas de communistes en France, Il n'y a pas de crainte à avoir" ! Puisqu on n'existe pas, nous, communistes, on ne pourra pas voter pour lui ! C’est con çà, hein ?...

  44. 44
    julie dit:

    Un appel au camarade à Berlin, Eric Philippe je crois:
    Je pense me rappeler que tu avait l'intention de venir le 18 mars à Paris. Peut-tu essayer d'amener des camarades allemands et si possible avec (beaucoup) de drapeaux "Die Linke" ou IG Metall.
    Ceci dans le contexte du et plus haut concernant le danger d'amalgame entre nous et Dupont Aignan et autres souverainistes.

  45. 45
    J-jour dit:

    @ Jean-Pierre,
    Il faut ouvrir le lien de la Dépêche de Gus 75 pour connaître quel député de quel parti à voté quoi à Versailles. (ici).

  46. 46
    Nickel dit:

    Je viens d'interpeller mon député socialiste qui avait bénéficié d'un excellent report de voix aux législatives de 2007. En effet le candidat du PCF avait récolté 19% au premier tour.
    J'en ai donc profité pour lui demander ce qu'il pensait des paroles de Hollande et de sa position sur le Mécanisme européen de stabilité financière!
    Résistance

  47. 47
    cultive ton jardin dit:

    En réponse à Blanchard (11): Ne changez rien à la mise en page: elle est sobre et claire. Elégante. Le texte y est roi, elle ne distrait pas l'oeil du contenu. Au contraire, elle aide à se repérer. On peut retrouver facilement ce qu'on veut relire, les paragraphes ont juste la bonne longueur si on a du mal à se concentrer longtemps.

    Pravda? Bof...

  48. 48
    ChrM2012 (2B) dit:

    Mon député se situe, en principe, à gauche. Et voilà que je le retrouve parmi les 17 votants "pour"... La honte !
    Je lui ai quand même déjà mailé mon avis sur la question du MESF. Peut-être qu'il retournera sa veste (dans le bon sens cette fois) ?
    Bravo Jean-Luc et merci pour ton engagement. C'est la première fois de ma vie que je voterai en conviction.
    Résistance !

  49. 49
    adeheurtaumont dit:

    Bonjour à toutes et à tous
    A propos de la prise de la Bastille du 18 mars..
    Je vois que nous nous rassemblons place de la Nation (14H) et que nous marchons vers la place de la Bastille. Ok. quelqu'un sait-il si Jean-Luc Mélenchon y fera un meeting ?

  50. 50
    Antigone 34 dit:

    Oyez mousaillons! voici les munitions, parés à la manoeuvre! vous avez là toutes les adresses des députés, il suffit de cliquer sur leur nom. Bon travail citoyen à tous! Hardis les coeurs!

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1114 »

Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Aperçu de site