15fév 12

Des nouvelles du front et des consignes

Parés à la manœuvre !

Ce billet a été lu 67 406 fois.
Cette vidéo a été consultée 17 217 fois

Mes lignes sont écrites en chemin vers Strasbourg pour la session parlementaire. Juste avant que Nicolas Sarkozy nous fasse la surprise du siècle ! Je parle de deux événements qui m’ont marqués ces jours-ci. Puis je donne des consignes. Ce n’est pas souvent, n’est-ce pas ? Je ne parle pas pour l’instant de notre rendez-vous national le 18 mars pour prendre la Bastille. La date et le lieu sont confirmés et beaucoup s’organisent déjà pour faire une belle montée en masse. Non, ici il est question du bras de fer sur le vote du 21 février à l’Assemblée sur le « Mécanisme européen de stabilité financière ». Il y a du travail à se partager. Tout le monde sur le pont paré à la manœuvre !

Un insupportable suspense prend fin. Pendant des mois le peuple inquiet se demandait si Nicolas Sarkozy serait candidat. Certes, quelques sournois, dans chaque camp, espéraient en être débarrassés par jet de l’éponge ! Mais tous les autres retenaient leur souffle ! Les derniers jours furent nerveusement les pires. Serait-il candidat à Paris ou ailleurs ? A cheval ou en voiture ? Assis ou debout ? Quant aux dernières heures ce fut intenable : parlerait-il à vingt heures pile ou bien à vingt heures quinze. Une transe, avant la libération ! Ouf, c’est fait ! Sonnez hautbois ! Résonnez musettes ! Mille clameurs s’élèvent au ciel. Mais que se passe-t-il ? La pièce serait jouée et ce serait comme si de rien n’était. Pourquoi cet homme si surprenant commencerait-t-il si fade ? Nous attendons maintenant qu’il fasse tourner des ballons sur son nez et qu’il saute à travers des cerceaux en feu. Sinon, comment pourrait-il faire le spectacle ? Le spectacle.

Ce jour est laid. Il était neuf heures et demie et j’ai traversé la rue en face de la station de métro Invalides pour aller vers le Grand Palais où je tenais une conférence pour la presse étrangère. Dans le petit square côté terminal d’Air France, là où est le fameux restaurant du tout-Paris parlementaire, à cinquante mètres de l’Assemblée Nationale, un grand nombre de pigeons s’étaient assemblés sur le sol. Un grand nombre. Ils n’avaient pas l’air du tout agités. Je note une voiture de la ville de Paris où s’active au téléphone un homme au visage bouleversé. Je vois une voiture de pompiers sans sirène qui s’approche. Au milieu des pigeons il y a un tas de couvertures. Et un homme au milieu, étalé au sol. Il est mort. Les pigeons sont sa dernière compagnie, à neuf heures et demie du matin, à deux pas du restaurant célèbre, juste à côté de l’Assemblée Nationale. Mais le spectacle continue. Les morts de la rue, les morts de la rue, sont libérés de la mort du cœur, celle qui, après un tel scandale, n’empêche plus de dormir.

L’autre soir nous étions devant l’ambassade de Grèce. A cinq cents, ai-je lu dans les dépêches de presse. Nous, le Front de Gauche. J’ai vu dans la nuit les drapeaux du PCF, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire.  Mais aussi ceux du NPA et le gros contingent du POI. Il faisait un froid collant et humide. Manuel Bompart le responsable du PG parisien a réussi une nouvelle mobilisation super rapide. Les copains ont couru de la sortie du boulot pour être là autant qu’ils pouvaient. Quand je suis arrivé c’est Eric Coquerel qui parlait et ensuite ce fut Christian Piquet. Je suis arrivé après que Nicolas Dupond-Aignant a été mal reçu, je ne sais par qui, ni de quel parti, ni comment. Je suis désolé qu’il ait été maltraité. Mais il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste », tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyre des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes.  Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

reu-femmes-02Lundi dernier le matin, nous recevions à l’Usine, le grand quartier général de la campagne, une petite assemblée de déléguées d’entreprises en lutte. Le mot « déléguée » est ici au féminin. Car dans ces entreprises, ce sont des femmes qui sont employées et qui luttent. Il y a avait des « Lejaby », celles des sites abandonnés, les caissières d’Albertville, en grève deux ans de suite le dimanche contre le travail du dimanche, les femmes des « Trois-Suisses », magasins fermés sans crier gare, les « Paru-vendu » du journal d’Hersant liquidé avec mille six cents emplois dans le silence d’une presse qui ne peut se fâcher avec le magnat papivore, et les « Sodimédical », victorieuses dans trente-deux jugements contre leur patron sans qu’aucune suite n’y soit donnée et sans salaire depuis quatre mois. « L’Humanité » a fait un très bon compte rendu de ce moment. Je devais y rester une heure et demie, j’y suis resté quatre heures et mon emploi du temps a été explosé. Ce fut une séquence où j’ai beaucoup appris et reçu, une fois de plus. Mais pourquoi est-ce que je me sentais si mal en entendant leurs récits ? Je pense que ce sont les paroles des « Sodimédical » quireu-femmes-01 m’ont rendu malade. Pas seulement parce que je n’ai pas pu aller sur place encore. La nausée venait de plus profond. Je suis républicain. Pour moi la loi est une institution très importante, fondatrice de la vie en société civilisée. La loi. Que vaut-elle quand elle n’a plus de force ? Quand trente-deux jugements gagnés par celles qui n’ont que la loi comme recours, ne sont rien ! Quand des patrons vicieux misent sur le temps qui passe, les payes illégalement retenues pour mettre à genoux des femmes dont ce très modeste gagne-pain marque la frontière absolue avant la noyade sociale. La leur, celle de leurs enfants. Elles restent dignes, calmes, très marquées, mais si calmes dans leur exposé et leur humour froid. Le pire dans ce monde à l’envers, le voici. Elles sont dans la circonscription de François Baroin, tout puissant ministre des finances. Qui ne bouge pas le petit doigt pour faire rendre gorge au délinquant. Il est vrai qu'il s’agit du groupe propriétaire allemand. Pour la bande à Sarkozy tout ce qui est allemand est bon, non ? Un ministre laisse défier la loi et persécuter des femmes dignes dans sa circonscription ! Comme ce fut le cas des « Molex », et de tant d’autres. Je promets de poursuivre jusqu’en enfer tous ceux qui sont impliqués dans cette honte si j’en ai bientôt le moyen. Il n’y aura d’abord rien reu-femmes-05besoin de voter de nouveau. Le privilège d’impunité sera refusé et le règne de la loi sera rétabli. Mais l’arsenal du contrôle et de répression contre les patrons-voyous et ceux qui mettent en œuvre leur délinquance devra bien sûr être sérieusement renforcé.

Voici une consigne, en quelque sorte. Il va falloir suivre attentivement l’actualité parlementaire. Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». J’ai expliqué ici même et en meeting le contenu de ce premier traité. On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant mon blog de parlementaire européen. Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à reu-femmes-07main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007. Ne les lâchez pas. Le soir du vote suivez le sur LCP et harcelez ceux qui doivent l’être. Après le vote demandez des comptes. Il faut tout faire pour que cette histoire ne soit pas enterrée dans l’indifférence. Ne pas perdre de temps à gémir contre cette nouvelle tentative de coup fourré : lutter pied à pied. Nous allons retourner la tendance.

Si nous menons bien cette mobilisation nous allons en effet bien avancer. Quels sont nos objectifs ? D’abord et avant tout élever le niveau de conscience et de politisation des citoyens en général. Politiser, cela veut dire pousser à prendre partie. J’ai presque envie de dire qu’il est important pour nous que les partisans du « Oui » aussi sortent du bois. Nous avons besoin du débat et de la contradiction des points de vue pour construire une conscience civique large. Notre but doit être d’enfoncer la droite en l’obligeant à assumer sa responsabilité devant le très grand nombre des citoyens. Et surtout de la majorité qui a voté « Non » au référendum de 2005 et à qui le coup tordu de l’adoption du Traité de Lisbonne reu-femmes-06est resté en travers de la gorge. En minorisant le point de vue du « Oui » au Traité de Lisbonne nous ancrons notre raisonnement comme une sorte d’évidence pour le pays tout entier. C’est une base solide non seulement pour le prochain vote aux élections présidentielle et législatives. Il me semble en particulier que nos candidats aux élections législatives doivent clairement et fortement s’identifier sur cette lutte si hautement politique. Surtout en face des sortants et candidats socialistes et Verts. Car ceux-là vont nécessairement eux aussi être mis en demeure de se positionner. S’il leur est impossible de le faire en cachette ou à la sauvette, la ligne du « Oui » de François Hollande ne tiendra pas. En poussant une majorité de socialistes à voter « Non », nous élargissons l’espace de l’audience de nos idées. Elles ne sont pas notre propriété. Notre intérêt à long terme est de créer de nouvelles hégémonies d’idées. Comment agirions-nous s’il devait y avoir un gouvernement de Front de Gauche dans trois mois ? Nous aurions besoin de cette préparation politique et psychologique pour mettre en œuvre notre ligne européenne en étant compris du très grand nombre pour recevoir son appui mobilisé. Dès lors notre tâche à cet instant est fixée. Nous devons parvenir à ringardiser le « Oui », à le rendre honteux, fuyant. Et s’il est encore majoritaire que ce soit d’une façon qui semble aux yeux de tous comme usurpée ou illégitime. De cette façon nos préparons le round suivant. Celui qui arrivera avec le nouveau traité, celui qui devrait être signé en mars et que le prochain gouvernement devra nécessairement soumettre à ratification. 

Quel lien existe-t-il entre le vote du Mécanisme européen de stabilité financière et le nouveau traité ? François Hollande a affirmé que les deux questions étaient séparées. « Déconnectées » a-t-il dit. C’est faux ! Il se trompe. Dans le « Mécanisme européen de stabilité financière » qui sera mis au vote le 21 février, il est précisé dès les considérants que « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l'Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la reu-femmes-08part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG à signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre.

Pourquoi est-ce si important de bousculer les socialistes et de les pousser à se compter entre eux sur cette question ? Parce que nous gagnons sur tous les tableaux. Contre la droite dont nous dénonçons le traité, ce qui  est aussi le meilleur moyen de pousser les socialistes à désobéir à leur chef. Plus nous convainquons contre les traités mieux nous pouvons stigmatiser la droite. Accoler le nom d’un candidat de droite aux législatives à cette nouvelle turpitude devrait faire autant de dégâts que ceux que va devoir subir Nicolas Sarkozy lui-même. Plus il y a de socialistes de notre avis et qui le manifestent, meilleure est notre situation pour la suite des événements et reu-femmes-09les jours d’après, quels qu’ils soient, puisque la partie européenne va continuer au-delà des élections.

Un bon angle d’attaque sera celui de l’exigence d’un référendum comme cela a déjà été dit ici même. Qu’il s’agisse du « Mécanisme européen » ou du nouveau traité de mars. Hollande a déjà dit qu’il n’en voulait pas. Mais voici deux faits nouveaux qui viennent élargir notre espace et notre audience. Le premier vient de la droite elle-même. C’est François Fillon qui vient de proposer qu’un tel référendum ait lieu. J’ai immédiatement dit, par communiqué de presse que j’approuvais ! J’ai aussi dit qu’il ne lui restait plus qu’à convaincre Sarkozy et Hollande. Et j’ai conclu en lui disant que j’étais prêt à l’aider. Humour. Plus sérieusement : les socialistes ont mis le doigt dans l’engrenage. En proposant une motion référendaire à l’Assemblée à propos de la TVA sociale ils ont eux-mêmes légitimé la procédure. D’ailleurs, en 2007, après s’être abstenu à Versailles, n’avaient-ils pas déjà déposé une motion référendaire sur le Traité de Lisbonne ? Quoiqu’il en soit, si nous obtenons qu’une partie des socialistes, ceux du « Non » confirment leur vote d’alors en votant contre le « Mécanisme européen de stabilité » et en demandant un référendum, nous aurons largement enfoncé le dispositif du consentement à la sauce Hollande-Moscovici. L’échec du traité libéral est à portée de main. Au boulot !
 


656 commentaires à “Parés à la manœuvre !”

Pages : « 14 5 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 »

  1. 451
    Claude PETIT dit:

    Jean-Luc, merci d'exister, sinon, ce serait le désespoir!
    Mon mari et moi-même ne nous lassons pas d'écouter vos interventions.
    Merci et courage, car qui pourrait faire un tel travail!
    Cl

  2. 452
    Zapping dit:

    le passage de Jean-Luc Mélenchon ce matin sur France Info est publié sur le Blog :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/02/17/invite-de-la-matinale-de-france-info-4/

    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  3. 453
    patrice31.19 dit:

    Je me demande si le PS n'est pas en train de nous berner ! Exemple: les députés qui représentent les endroits où il y a beaucoup de population, voteront non au traité. Tandis que certains de ceux qui représentent là où il y en a le moins, s'abstiendront. Ce qui, du fait, pourrait faire pencher la balance du coté du oui au traité, et à moindre frais pour le PS. Ainsi, certaines personnes continueront de faire confiance a leurs députés PS, et ils ne se rendront même pas compte qu'ils sont tombés dans un piège diabolique que celui-ci leurs aura tendu. Mais peut-être que je me fais un film ! Quoique!

  4. 454
    albireve dit:

    Je trouve assez pathétiques les critiques qu'on rencontre ça et là sur ce blog à propos des prestations médiatiques de notre candidat. Trop de concessions au cirque mediatique, pas assez de références aux points principaux de notre programme,etc. Ces pisse-froid donneurs de leçons auraient peut-etre préféré quelqu'un comme André Gérin ou d'autres, il y a l'embarras du choix.

  5. 455
    nina dit:

    A l'attention des Franciliens ! Après le rassemblement de solidarité convoqué en urgence lundi soir dernier, en solidarité au peuple grec, et avant notre mobilisation du mardi 21 devant l'Assemblée contre le MES, une nouvelle mobilisation est prévue à l'appel de nombreuses organisations politiques, associatives et syndicales, et d'étudiants et travailleurs grecs. Samedi 18 février à 14h, Manifestation de solidarité avec le peuple grec Rdv sur le parvis des droits de l'Homme, 75016 Paris (métro Trocadéro) avec toutes les composantes du Front de gauche et bien d'autres.
    A demain les amis franciliens !

  6. 456
    Jérémy dit:

    @JL Mélenchon

    Quelque chose concernant les médias étrangers (papier et internet): Force est de constater qu'ils présentent souvent l'arène politique française comme étant bipartisane avec PS-UMP, et éventuellement les chiens de garde FN. Quand il s'agit du Front de Gauche, EELV, Modem, là, moins de contenu voire quasiment rien. Par exemple, allez sur le fameux Guardian: à propos de vous il y a que 6-7 articles, la majorité datant d'entre 2005 et 2008.

    Ca peut paraître anodin, mais quid des français vivant à l'étranger qui voteront dans quelques mois, et qui pourraient tout simplement n'avoir jamais entendu parler de vous et du Front de Gauche?

  7. 457
    maxou dit:

    Bonjour à vous,
    Merci zapping pour le lien France info...
    Max

  8. 458
    Jean Laferre dit:

    J'ai écouté et vu notre candidat sur France-info ce matin. Malgré la fatigue qui se lisait sur son visage et un peu d"énervement quand il fallait recentrer le questionnement sur l'essentiel, JL Mélenchon a été convaincant une fois de plus. Simplement un léger bémol sur l'appréciation qu'il porte sur la politique de l'UE, la BCE et le FMi, en Grèce; Il ne s'agit pas " d'aveuglement" de leur part mais bien plus grave d'indifférence, d'insensibilité au sort de leurs victimes; Le capitalisme exploiteur et ravageur est parfaitement " a-moral". Seule compte "la profitabilité",pas l'humain !

  9. 459
    Julien Lalande dit:

    L'arnaque de la dette, mes amis est pour moi vraiment cruciale. Jean-Luc il ne faut plus l'utiliser ! Pourquoi?
    L'enfumage de nos concitoyens part de là! et l'obligation de faire des économies rentre dans la tête des gens... d'où la nécessitée pour eux d'aller vers une politique d'austérité (UMP, PS, UE).
    Tant que les gens acceptent cette dette, ils nous considèrent comme des doux rêveurs.
    A partir du moment où ces gens reconnaissent l’intérêt de l'audit de la dette et la croient illégitime, plus aucune politique d'austérité ne tient la route ! Il n'est plus nécessaire de se serrer la ceinture dans la tête des gens !
    Et le programme du Front de Gauche s'impose tout naturellement...
    J'ai l'impression de toucher quelque chose d'essentiel pour désenfumer nos concitoyens. J'attends vos réactions.

    Vive la Révolution citoyenne!

  10. 460
    Michel Berdagué dit:

    Merci Zapping pour ton lien, et si Nous le Front de Gauche comme pour les Lettres aux socs-dems et socialistes, à la base nous ne lui (au Che) enverrions pas un Appel pour nous rejoindre le FdG en gardant sa grande Liberté d'esprit mais ça c'est historique mais comme le dit Jean-Luc " nous n'avons rien à lui offrir (questions sièges) mais des coups à partager ",par contre c'est dans un fauteuil des débats dans une embarcation insubmersible redoutable qui ne permettra jamais notre France et tout le Monde du Tavail d'être esclave même devant la plus grande puissance armée actuelle. Il en va de notre devenir.

  11. 461
    mathias95 dit:

    J'ai suivi avec délectation les discours de Villeurbanne, Montpellier, un régal. Rien à voir avec les propos, les propositions et les réponses insipides du candidat socialiste, une misère. Hier soir un grand moment de jublilation quand NDA à traité Aphatie de "Serpent" sur CANAL+, ce triste sire dépité, n'a pas pu répondre. On le savait, mais c'est bien quand quelqu'un d'autre le dit !

  12. 462
    JOVAUT dit:

    Et une lettre de plus pour un député du 66! il est UMP, comme tous les autres ici... mais sait on jamais !

  13. 463
    mamyelisa dit:

    Notre candidat doit toujours tout décortiqué ! Le nain lui lance que des généralités et accusent même les autres candidats de menteurs! On ne lui demande jamais de s'expliquer. on rabâche on ingurgite a longueur de journée des mélodies haineuses aux Français! Puissent ils en etre rassasiés ecoeurés de ce flot incessant de "Vive le roi"..
    Vivement la VI république un homme seul ne peut pas nous sortir de ce bourbier! Que Jean-Luc Mélenchon continue de nous guider,de nous expliquer nous trouverons une solution avec lui.Bravo Jean Luc continue.

  14. 464
    Françoise LACOMBE de BERGERAC dit:

    J'ai lu avec beaucoup d'intérêt le M.E.S. et si j'ai bien compris, j'ai fait l'analyse suivante :
    Ce traité livre l'Europe pieds et poings liés à la toute puissance financière. Ce ne sont plus les Présidents des Pays qui gouverneront leurs pays, non, ils deviendront des "pantins" à la solde de la finance.
    Chapitre 4 article 12
    Ne pas oublier la part importante du FMI dans le fonctionnement du MES, qui ne pourra pas éternuer sans consulter le FMI.
    Quand on sait que pour le FMI ses finances viennent du secteur privé.
    Il nous faut refuser ce MES et mettre en évidence tout ce qui ressort de ces traités qui nous livrent à la puissance financière (groupe bidelberg)

  15. 465
    curtillat dit:

    @Mathias 95
    N'oublie pas de faire partager ta "délectation "d'avoir suivi ces discours car c'est la clé majeure de notre progression.
    Le communiqué des députés européens FdG dont bien sûr J-Luc ce matin "L'escalade politico miltaire ne résoudra pas les problèmes du Peuple Syrien" est on ne peut plus claire et plus juste. Et on peut la transposer à d'autres situations ! !

  16. 466
    Evelyne dit:

    Mon député, centriste, je crois, je vais le contacter, il recevra dans sa boite aux lettre, mon petit tract, celui que j'ai distribué à 100 exemplaires pour 14 euros de ma poche, pauvre retraitée que je suis avec 760 euros seulement. Car Monsieur Mélanchon le vaut bien. le voici ci dessous.

    maman de 2 enfants, grand-mère d’un petit fils, retraitée pauvre, après des années de contrats précaires acceptés dans la fonction publique, je voudrais vous parler comme le fait actuellement un certain candidat.

    Amis, chômeurs et citoyens, retraités pauvres, classes moyennes en perdition, et tous les autres
    Venez rejoindre Jean Luc Mélenchon, dans son appel du 18 mars prochain,
    à la Bastille, il vous invite :
    « A l’écouter et à le suivre » dans son appel désespéré.

    Cette bataille, il ne doit pas la perdre, sinon…. Pauvre de nous, que feront-ils de nous ?
    Il faut qu’il gagne cette bataille contre le monstre suprême, monstre du règne de l’argent roi.

    Venez, venez rejoindre
    Ce candidat, vrai, sincère, qui sait comment ça se passe et qui a choisi de fuir l’immobilisme triomphant plutôt que de s’y perdre, et d’y perdre son âme.
    Le Capitalisme débridé est un ogre, qui nous mangera tous, il mange même ses petits, actionnaires abusés par les banques dans des portefeuilles remplis de produits toxiques.
    Il n’a pas encore compris, ce monstre, qu’il lui fallait donner sa part, pour enfin recevoir, du peuple qui le fait vivre ! et qu’il exploite jusqu’à sa mort programmée.
    Réveillons nous, le seul ennemi, c’est lui, ce capitalisme monstrueux qui ne regarde pas l’humain, qui écrase sa parole et sa rébellion de sorte que petit à petit, il n’ait plus aucune force de résistance.
    Ne nous laissons pas faire,
    ne le laissons pas faire, entrons...

  17. 467
    Gerard Blanchet dit:

    Beaucoup d'entre nous ici s'adressent à "leurs" députés de droite pour le 21 février. A mon avis ils perdent leur temps. Ils feraient mieux de s'adresser aux candidats socialistes et EELV dans ces circonscriptions et de leur demander leur position, et leur rappeler qu'il n'y a qu'une position valable c'est le NON; et leur rappeler qu'on s'en souviendra quand il s'agira de reporter nos voix au 2e tour si le candidat FdG n'y est pas présent, présidentielle comme législatives.

  18. 468
    gppg38 dit:

    Des référendums, des référendums dit le candidat-président,

    Quand le premier ministre grec a voulu consulter son peuple sur les mesures d'austérités de l'Europe, il a été "convoqué" par Sarkozy au g20 de Cannes pour qu'il retire ce référendum.

  19. 469
    maxou dit:

    Webmestre, puis-je tenter un lien, (pour faire un essai) je n'en ai jamais fait jusqu'à maintenant, ce lien concerne l'école ici
    Je tente ?

  20. 470
    Disjecta dit:

    Très belle réponse de Jean-Luc dans C à vous (à 32'30) à propos de l'éviction du Petit Journal de la réunion des chômeurs:
    On ne les a pas permis d'entrer pour une raison [...] Au moins d'août à Grenoble [...], au moment où j'allais parler, mes amis leur disent "Vous partez? Il va parler!" [Réponse du Petit Journal] "On n'est pas là pour ça, on est venus faire les moches!" Les moches? Qu'est-ce que c'est, les moches? Les moches c'est ceux qu'ont... à qui ils manquent des dents... ceux qu'ont du scotch sur les lunettes... ceux à qui ils manquent des cheveux. On leur a dit: "Écoutez. Les gens ils sont pas moches parce que ça leur plaît. C'est parce qu'ils sont pauvres. Voilà. Et si vous faites ça... on vous pète la gueule! Vous comprenez? La rigolade est finie!"
    Tout le plateau des bobos de C à vous était littéralement muet, alors qu'on les sentait prêts au début à se lancer dans une petite défense corporatiste de bon ton. Et moi, franchement, j'ai été ému comme rarement par cette réponse.

  21. 471
    FRANCOISE LACOMBE DE BERGERAC dit:

    Pour information
    Je pense que les quelques chiffres ci-dessous.
    Pour 75% des Français, la santé n'est pas une priorité des candidats à l'élection Présidentielle, alors que c'est un sujet prioritaire pour une majorité des personnes interrogées, derrière l'emploi, et le pouvoir d'achat, selon un sondage Louis Harris.
    Emploi 82%, Pouvoir d'achat 63%, Santé 57%. 35% des Français ont renoncé à des soins 50% ont repoussé ces soins.
    En parlerez-vous prochainement dans vos meeting ?
    A Bergerac, nous allons organiser une conférence débat avec des intervenants et la société civile entre le 12 et le 24 Mars, dans le cadre également de la réforme des collectivités territoriales, où j'ai peur, que notre médecine devienne une médecine privée. Avec les MSP LES HPST Les pôles de santé, où les Directeurs d'hôpitaux publics viendront du secteur privé et où les directeurs de CHU seront nommés en conseil des ministres.

  22. 472
    jeannot dit:

    Hier soir sur France 5,avec beaucoup de tranquillité.
    Ce matin sur France info, avec beaucoup de concision
    le candidat du Front de Gauche assure.
    Bien sur les sujets, les interrogations, les espoirs sont nombreux et
    ce peu de temps imparti apparaît toujours trop court, parfois imparfait
    tant la demande, l'exigence est grande.
    Je prends un exemple: Sarko a promis le T.G.V. à la ville de Rouen. Hollande dans les premières
    minutes se son discours à Rouen jeudi dernier lui emboite le pas sur ce sujet.
    Or cette idée n'est pas matériellement, ni économiquement réalisable.
    Il y a donc mensonge. Comment croire une autre proposition dans un tel contexte.
    Donnons la parole à Jean Luc Mélenchon qui a un projet élaboré sur la question des transport sur l'ensemble du territoire français;

  23. 473
    Jérémy dit:

    @479 FLDB
    Vous avez raison de soulever ce point; prenez le cas de l'Indre (36 - Région Centre), l'un des départements les plus pauvres de France, où l'on tente de démanteler de manière sournoise les hôpitaux publics, en fermant une maternité par ici, un bloc de chirurgie par là, en fermant un service d'ophtalmologie autre part... Je suis étudiant à Poitiers, mais habite à Le Blanc (36), et je peux vous assurer que les gens et les élus locaux - PS, Front de Gauche et autres - se démènent de tout coeur pour empêcher tout cela depuis plusieurs mois.

  24. 474
    philippe dit:

    Le lien pour vérifier le vote de votre député le 4 février 2008.
    Le mien a déjà reçu la sienne.

  25. 475
    Jean Jolly dit:

    @ Messaoud.

    Je n'ai plus confiance du tout au PS, ce sont des gens très intelligents, éduqués, donc parfaitement au courant de ce que contient le MES et ce depuis longtemps. Ils sont complices, avec ou sans préméditation, mais ils le sont, complice de NS

    C'est tout à fait exact. D'ailleurs, j'espère que les Français en s'apercevant de ce petit spectacle médiatique, qui consiste à simuler une "guéguerre" entre la vraie droite et la fausse gauche pour faire croire à une campagne de convictions entre deux faux adversaires, vont comprendre que tout ce qui se trouve à la droite du Front de Gauche prône l'austérité pour le peuple tout en favorisant les intérêts de l'oligarchie.

    @ ceux qui ont dénoncé la magouille médiatique concernant la traduction volontairement erronée du président Iranien à propos de "rayer Israël de la carte". Je confirme, j'avais déjà fourni la preuve sur Marianne 2 (la traduction exacte du discours en persan ou plutôt en Farsi). Mahmoud Ahmadinejad rêvait de voir "le régime israélien disparaître de la page du temps", ce qui n'a pas du tout la même signification que "rayer Israël de la carte"
    Mais bon, il existe très peu d'occidentaux au courant du paquet de pointes, la médiacratie occidentale est si bien organisée que cette manipulation linguistique est passée comme une lettre à la poste. C'est pourquoi je n'en veux pas à Jean-Luc pour ce dérapage... si je n'avais pas eu la chance de tomber sur la traduction, je serais tombé forcément dans le panneau.

  26. 476
    maxou dit:

    Bonjour à toutes et à tous, je m'excuse de vous avoir infligé cet essai de lien, mais je n'en avais jamais fait, et je voulais essayer au cas Ou... ?,
    apparemment ce lien fonctionne... Merci à vous.
    Merci au Webmestre.
    Max

  27. 477
    julien dit:

    Excellente cette mobilisation autour du 21 février et du vote du traité.
    Je m'apprêtais à envoyer le courrier "type" d'Eric Roussel à mon député quand je me suis aperçu qu'une petite rectification était nécessaire.
    En effet je ne pense pas qu'il faille dire aux députés l'expression "vous n'êtes pas sans ignorer que...", mais plutôt "vous n'êtes pas sans savoir que...", sous entendu "comme vous avez forcément l'info de part votre fonction, je peux vous alerter sur etc...etc..".
    Les députés sont susceptibles parfois.....
    Bien à vous tous.

  28. 478
    Jérémy dit:

    Un très bon article sur le Monde Diplo, qui démonte notamment le mythe des ouvriers qui voteraient massivement FN.

    "Souvent présenté comme une autre « pathologie » politique, le vote en faveur du Front national (FN) renvoie davantage à la manière dont certaines catégories sociales conjurent dans les urnes leur déclassement collectif. Ce choix électoral touche sans doute certaines fractions du monde ouvrier mais il n’est en aucun cas dominant dans l’ensemble du groupe, contrairement au fantasme inlassablement rabâché depuis vingt-cinq ans du « gaucho-lepénisme », selon lequel le vote ouvrier se serait déplacé du PCF vers le FN. D’une part, la plupart des ouvriers qui votent aujourd’hui pour le FN sont d’anciens électeurs de droite radicalisés ; d’autre part, le premier « parti » ouvrier est celui de l’abstention."

    Comme quoi, JL Mélenchon n'a pas tort.

  29. 479
    Antigone 34 dit:

    @466 jc
    A tous ceux qui vous interpellent, il faut leur dire que d'abord ce qui compte c'est la victoire aux élections, après c'est l'assemblée constituante et là nous aurons besoin de tous : les résistants à la politique violente et colonialiste d'Israël, résistants pro palestiniens, résistants contre toutes les théocraties, résistants contre le nucléaire, pour la décroissance, pour l'écologie, pour la cause des femmes, contre le capitalisme enfin.
    Tous, nous ferons de nos combats un creuset que nous mettrons en forme par la possibilité de relayer nos luttes dans l'assemblée constituante et par le gouvernement que nous nous serons donné et les lois qui protégeront nos droits.
    Alors le chemin est là, la possibilité de le mettre en oeuvre plus proche que jamais. Et ce n'est pas un homme, fut-ce JL Mélenchon, seul qui fera nos choix comme ce que nous connaisons dans nos fausses démocraties. C'est cela que le FdG nous propose, céder par réflexe à jeter le bébé et l'eau du bain est aujourd'hui criminel pour le peuple en danger que nous sommes. Si on n'a pas compris ça, on va se diviser et pire on va nous diviser et la perspective d'avoir Hollande ou Sarkozy de nouveau est absolument impensable. A ce point que nous sommes nombreux à ne plus voter s'ils étaient par malheur au 2e tour. Nos critiques pour légitimes qu'elles soient ne doivent pas, ne peuvent plus, nous faire oublier notre objectif premier. : Rassemblés et Prêts pour la révolution citoyenne qui ne s'arrêtera pas à cette élection.

  30. 480
    Genialle dit:

    Le mien (qui est la mienne) député PS a déjà reçu son mail. Et je suivrais l'avis de G.Blanchet : intutile d'envoyer le mail au député UMP. Ecrivez aux députés solicalos des circonscriptions voisines (il y doit bien en avoir un ?)
    Merci a Zapping qui est un vrai zappeur.

  31. 481
    maxou dit:

    (hors sujet ?), un petit extrait de mon journal quotidien sur la modification du temps de travail....
    Le gouvernement entend permettre aux entreprises d'ajuster le temps de travail et les salaires à la conjoncture, d'où les négociations qui commencent ce vendredi entre les syndicats et le patronat sur des accords « compétitivité-emploi ». Cette négociation promet d'être autrement plus conflictuelle que celle sur le chômage partiel. Gouvernement et patronat proposent en effet de déroger à la durée légale de travail, à la hausse comme à la baisse, en échange de la promesse d'un maintien des emplois, sans l'accord express du salarié. Un simple accord ou vote collectif suffirait.
    La majorité parlementaire a jeté de l'huile sur le feu en votant, après l'annonce des négociations, un texte de loi permettant de « moduler » le temps de travail sans accord individuel du salarié. La modulation ne modifiant pas la durée globale du travail et les salaires, ce vote « ne crée pas d'interférence », a écrit le ministre du Travail, Xavier Bertrand, pour tenter d'apaiser la colère des syndicats.

    Max

  32. 482
    Jérémy dit:

    Objectif Elysée: Spéciale Mélenchon - LCP

  33. 483
    bertgil dit:

    Jean-Luc Mélenchon Si nous menons bien cette mobilisation
    "Comment agirions nous,s'il devait y avoir un gouvernement du fdg dans trois mois"
    Comment pouvez vous, poser la question, d'un gouvernement de gauche dans trois mois, alors que les socialistes et surtout FH n'a que mépris pour le fdg.Il n'a jamais répondu à votre souhait de tout simplement parler.Hollande c'est le brouillard, le flou il veut étre élu avec bien sûr les voix du fdg et ensuite faire ce qui lui plaira.Et l'on dévine ce qu'il fera: la méme chose que Sarkozy avec des postures différentes.
    Les choix des électeurs du fdg c'est Jean-Luc Mélenchon au 1er et 2éme tour.

  34. 484
    julien dit:

    Précision : le courrier "type" d'Eric Roussel est visible après avoir cliquer sur le lien en haut de page et en vert "blog de parlementaire européen" qui renvoi aux détails du traité, puis aux commentaires dont celui d'Eric.

  35. 485
    jean 76 dit:

    Et bien hier soir le front de gauche sur ma circonscription organisait une réunion publique avec les 2 candidats aux législatives!
    il a fallu rapporter des chaises,la salle compte 200 places, je pense qu'on était 250 au moins! des têtes qu'on voyaient plus depuis 2005!
    une discussion a batons rompus sur notre quotidien,,un echange avec la salle,nos propositions a affiner pour les rendre plus lisible façe au ps et au FN bien implanté chez nous(le candidat FN est un jeune conseiller régional) et pour le ps c'est Fabius ex premier ministre sous Mitterrand 1.
    on a parlé du nouveau traité qui doit étre voté le 1er mars, un invité a dit l'obligation de réduire de5% par an, c'est la méme potion mortifére que l'europe et le fmi impose à la gréce et qui fera baisser les salaires et les retraites!

  36. 486
    JaB dit:

    Bien que hors sujet du billet du jour de JL, je vois que notre webmaster laisse passer quelques commentaires concernant des soit-disant positions sur les conflits dans ce monde. Une nouvelle fois, sans aller plus loin que le simple titre du programme FdG : « L’humain d’abord » cela exprime bien sa, ma, notre position là-dessus ! «L’humain d’abord » c’est précisément le peuple, tous les peuples sans plus de main-mise de la finance et de ses intérêts. Derrière chaque conflit se cachent des intérêts, des intérêts toujours, et toujours purement financiers. Si si analysez bien ! « L’humain d’abord » se veut être une nouvelle définition de ces intérêts ; juste l’intérêt de l’humain pour et sur toute la planète.. Si..., et là je vais aller plus loin que le programme.. (bien que ?) si tout les peuples se donnaient la main pour « L’humain d’abord » le monde travaillerait ensemble à ce bonheur et exit les conflits. Bon, on n’en est pas encore là mais il faut bien un point de départ… le 18 mars par exemple !

  37. 487
    pascale71 dit:

    Envoyé ce matin, au total 5 courriels contre le vote du 21 février : en Saône et loire (4 ump), sans illusion, et 1 ps en l'occurence Montebourg.

  38. 488
    Monique ORJOL dit:

    J'ai envoyé une lettre à ma député socialiste, sur le modèle de celle du camarade très inspiré. Mais j'ai rappelé à ma députée, que je n'avais pas voté socialiste en 2002, car Lionel Jospin avait dit que'son programme n'était pas socialiste", et que je pensais que François Hollande prenait la même voie en allant rassurer la City, en disant que les communistes étaient "morts", et que je n'aimais pas du tout sa petite phrase ambigue sur les Roms. Je lui ai donc dit que si Hollande voulait ma voix (et je pense celles d'autres militants ou sympathisants du Front de Gauche) qu'il faudrait nous convaincre qu'il ne mettrait pas en place une austérité de gauche, qu'il fallait une vraie politique de la santé et de l'éducation, et que pour l'instant, je restais dans l'expectative. Et j'ai bien sûr précisé que je votais Mélenchon au premier tour, et que je pensais que lui seul, portait une parole de gauche! Comme on dit dans une émission de France Inter "Ne lâchons rien"!

  39. 489
    Bertrand dit:

    J'aimerais comprendre : si les socialistes s'abstiennent, le MES sera-t-il adopté ?...

  40. 490
    MGARAND dit:

    Courrier envoyé ce jour à François Brottes députés socialiste de la 5 ème circonscription de l'Isère :sur le modèle de celui proposé plus haut par Eric Roussel.

  41. 491
    ORJOL Monique dit:

    Je viens d'envoyer ma lettre à ma députée, selon le modèle très inspiré d'Eric. En terminant, je lui ai précisé que je n'avais pas voté Lionel Jospin en 2002 parce qu'il avait dit que "son programme n'était pas socialiste", et qu'il me semblait que François Hollande prenait le même chemin en allant rassurer la City, en disant que "les communistes étaient morts, et que sa petite phrase très ambigüe sur les Roms m'avait heurtée. Et que s'il voulait obtenir ma voix en 2012, il faudrait qu'il arrive à me convaincre que ce n'est pas pour faire une austérité de gauche, qu'il fallait une vraie politique de la Santé et de l'Education, un SMIC à 1700 euros, etc! Il aura du boulot à convaincre les partisans du Front de Gauche, qu'il veut faire une autre politique que Sarkozy, parce que l'instant, ça ne crève pas les mieux! Pour terminer, je lui ai dit que j'étais derrière Jean-Luc Mélenchon qui est le seul, à mon avis, pour porter une parole de gauche pour cette élection. Comme on dit dans une émission de France Inter "ne lâchons rien"!

  42. 492
    Bertrand dit:

    @494 Cyril
    Alors la position du Parti Socialiste est bel et bien d'une grande lâcheté, puisqu'un vote "OUI" ou une abstention ont finalement le même résultat.
    J'envoie tout de suite un mail à mon député (JC Cambadelis) - en précisant peut-etre qu'en ce qui me concerne, j'estime une abstention de sa part aussi dangereuse qu'un OUI.

  43. 493
    Poncet dit:

    Jeannot (475) : "Sarko a promis le T.G.V. à la ville de Rouen. Hollande dans les premières minutes se son discours à Rouen jeudi dernier lui emboite le pas sur ce sujet. Or cette idée n'est pas matériellement, ni économiquement réalisable."

    Pourquoi ? Le TGV peut rouler sur ligne classique, il n'a besoin d'une LGV que pour rouler vite (par ailleurs il faudra m'expliquer pourquoi une LGV Paris-Rouen ne serait pas "matériellement" réalisable...). "Offrir" une desserte TGV à une ville, on l'a souvent fait, avec ou sans LGV à proximité.

    Mais ce qui est affligeant dans cette histoire, c'est de déterminer son programme en fonction de celui de l'adversaire. C'est le degré zéro de la politique.

  44. 494
    Gerard Blanchet dit:

    Je reformule ma proposition concernant le 21 février et l'interpellation des socialistes qui n'a pas été bien comprise me semble-t-il.
    Il ne vous a pas échappé qu'en juin il y a des élections législatives et que partout des candidat(e)s socialistes ou EELV (selon leur accord) vont se présenter contre des députés sortants de la droite. Je propose donc plutôt que d'interroger les députés sortants de droite (c'est peine perdue et on ne peut pas leur reprocher ils sont de droite) on interroge plutôt les candidats de gauche : que feriez-vous, vous candidats socialistes et verts, si on vous posait cette question à l'assemblée nationale : seriez-vous pour ou contre et pas d'échappatoire en abstention ou en absence. Je veux savoir cela car je veux savoir si vous méritez mon vote au 2e tour si jamais ce n'est pas le candidat du FdG qui n'est pas au 2e tour; et ceci pour la présidentielle comme pour la législative dans votre circonscription.

  45. 495
    maxou dit:

    Merci Jérémy (486) pour le lien vers Obecctif Elysée : Spéciale Mélenchon - LCP,
    Max

  46. 496
    jefmergen dit:

    Ah, l’ultralibéralisme dans une mondialisation sauvage, ce n’est pas l’espoir dans un monde plus juste…
    les hommes qui se disent aujourd'hui communistes, le sont par humanisme, il y a donc une bonne dose d'utopie dans leur militantisme.
    Les Libéraux adeptes de la mondialisation et de l'Atlantismes, sont eux, individualistes et élitistes, cherchant avant tout la plus grande part du gâteau de la vie.
    Et généreusement, ils laissent les miettes de leurs festins aux plus affamés, à condition qu'ils se battent pour les divertir.
    Pour eux,l'accroissement de la pauvreté n'est pas un problème, mais le nombre croissant des pauvres les effraient infiniment.
    remarquons que la collectivisation des moyens implique une durabilité des biens produits, le libéralisme économique implique lui, une obsolescence programmée.!

  47. 497
    Cyril dit:

    @499 Bertrand
    J'ai déja eu une réponse de Cambadélis. C'est pas lui qu'il faut convaincre le plus. Tu trouveras sa lettre dans les posts précédents, je l'ai copié collé ici.

  48. 498
    albireve dit:

    Encore une prestation géniale de Jean-Luc Mélenchon sur LCP (Serge moati, "objectif Elysée") Je commence à me demander s'il n'a pas un frère jumeau, ou des sosies. Ca devient inhumain.

  49. 499
    adeheurtaumont dit:

    493 Bertrand
    Que les socialistes dans leur ensemble, s'abstiennent ou refusent, le traité passera quand même (à moins que je me trompe) puisque l'assemblée est de majorité à droite.... Je ne suis pas certain de la position du Modem, mais ils n'ont pas baucoup de députés me semble t-il.
    Ce qui est important, c'est de faire l'état des lieux de ce que sont réellement les socialistes.
    Toutefois, j'espère tout de même un miracle, et qu'une majorité de députés, fussent-ils de droite, refuse ce foutu MES

  50. 500
    Jean Jolly dit:

    Dans notre malheur nous avons de la chance puisque le système, que défendent tous les partis à la droite du Front de Gauche, est dans l'impasse, en pleine crise de ce foutu système et par définition "fatalement à bout de course", c'est les doigts dans l'nez que le Front de Gauche gagnera les élections futures... Y compris si la révolution citoyenne n'aboutit pas, à défaut de nos bulletins nous serons obligés d'exprimer notre volonté différemment... Qu'ils se le disent les poudrés !

Pages : « 14 5 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive