15fév 12

Des nouvelles du front et des consignes

Parés à la manœuvre !

Ce billet a été lu 67 135 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet
Cette vidéo a été consultée 17 143 fois

Mes lignes sont écrites en chemin vers Strasbourg pour la session parlementaire. Juste avant que Nicolas Sarkozy nous fasse la surprise du siècle ! Je parle de deux événements qui m’ont marqués ces jours-ci. Puis je donne des consignes. Ce n’est pas souvent, n’est-ce pas ? Je ne parle pas pour l’instant de notre rendez-vous national le 18 mars pour prendre la Bastille. La date et le lieu sont confirmés et beaucoup s’organisent déjà pour faire une belle montée en masse. Non, ici il est question du bras de fer sur le vote du 21 février à l’Assemblée sur le « Mécanisme européen de stabilité financière ». Il y a du travail à se partager. Tout le monde sur le pont paré à la manœuvre !

Un insupportable suspense prend fin. Pendant des mois le peuple inquiet se demandait si Nicolas Sarkozy serait candidat. Certes, quelques sournois, dans chaque camp, espéraient en être débarrassés par jet de l’éponge ! Mais tous les autres retenaient leur souffle ! Les derniers jours furent nerveusement les pires. Serait-il candidat à Paris ou ailleurs ? A cheval ou en voiture ? Assis ou debout ? Quant aux dernières heures ce fut intenable : parlerait-il à vingt heures pile ou bien à vingt heures quinze. Une transe, avant la libération ! Ouf, c’est fait ! Sonnez hautbois ! Résonnez musettes ! Mille clameurs s’élèvent au ciel. Mais que se passe-t-il ? La pièce serait jouée et ce serait comme si de rien n’était. Pourquoi cet homme si surprenant commencerait-t-il si fade ? Nous attendons maintenant qu’il fasse tourner des ballons sur son nez et qu’il saute à travers des cerceaux en feu. Sinon, comment pourrait-il faire le spectacle ? Le spectacle.

Ce jour est laid. Il était neuf heures et demie et j’ai traversé la rue en face de la station de métro Invalides pour aller vers le Grand Palais où je tenais une conférence pour la presse étrangère. Dans le petit square côté terminal d’Air France, là où est le fameux restaurant du tout-Paris parlementaire, à cinquante mètres de l’Assemblée Nationale, un grand nombre de pigeons s’étaient assemblés sur le sol. Un grand nombre. Ils n’avaient pas l’air du tout agités. Je note une voiture de la ville de Paris où s’active au téléphone un homme au visage bouleversé. Je vois une voiture de pompiers sans sirène qui s’approche. Au milieu des pigeons il y a un tas de couvertures. Et un homme au milieu, étalé au sol. Il est mort. Les pigeons sont sa dernière compagnie, à neuf heures et demie du matin, à deux pas du restaurant célèbre, juste à côté de l’Assemblée Nationale. Mais le spectacle continue. Les morts de la rue, les morts de la rue, sont libérés de la mort du cœur, celle qui, après un tel scandale, n’empêche plus de dormir.

L’autre soir nous étions devant l’ambassade de Grèce. A cinq cents, ai-je lu dans les dépêches de presse. Nous, le Front de Gauche. J’ai vu dans la nuit les drapeaux du PCF, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire.  Mais aussi ceux du NPA et le gros contingent du POI. Il faisait un froid collant et humide. Manuel Bompart le responsable du PG parisien a réussi une nouvelle mobilisation super rapide. Les copains ont couru de la sortie du boulot pour être là autant qu’ils pouvaient. Quand je suis arrivé c’est Eric Coquerel qui parlait et ensuite ce fut Christian Piquet. Je suis arrivé après que Nicolas Dupond-Aignant a été mal reçu, je ne sais par qui, ni de quel parti, ni comment. Je suis désolé qu’il ait été maltraité. Mais il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste », tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyre des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes.  Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

reu-femmes-02Lundi dernier le matin, nous recevions à l’Usine, le grand quartier général de la campagne, une petite assemblée de déléguées d’entreprises en lutte. Le mot « déléguée » est ici au féminin. Car dans ces entreprises, ce sont des femmes qui sont employées et qui luttent. Il y a avait des « Lejaby », celles des sites abandonnés, les caissières d’Albertville, en grève deux ans de suite le dimanche contre le travail du dimanche, les femmes des « Trois-Suisses », magasins fermés sans crier gare, les « Paru-vendu » du journal d’Hersant liquidé avec mille six cents emplois dans le silence d’une presse qui ne peut se fâcher avec le magnat papivore, et les « Sodimédical », victorieuses dans trente-deux jugements contre leur patron sans qu’aucune suite n’y soit donnée et sans salaire depuis quatre mois. « L’Humanité » a fait un très bon compte rendu de ce moment. Je devais y rester une heure et demie, j’y suis resté quatre heures et mon emploi du temps a été explosé. Ce fut une séquence où j’ai beaucoup appris et reçu, une fois de plus. Mais pourquoi est-ce que je me sentais si mal en entendant leurs récits ? Je pense que ce sont les paroles des « Sodimédical » quireu-femmes-01 m’ont rendu malade. Pas seulement parce que je n’ai pas pu aller sur place encore. La nausée venait de plus profond. Je suis républicain. Pour moi la loi est une institution très importante, fondatrice de la vie en société civilisée. La loi. Que vaut-elle quand elle n’a plus de force ? Quand trente-deux jugements gagnés par celles qui n’ont que la loi comme recours, ne sont rien ! Quand des patrons vicieux misent sur le temps qui passe, les payes illégalement retenues pour mettre à genoux des femmes dont ce très modeste gagne-pain marque la frontière absolue avant la noyade sociale. La leur, celle de leurs enfants. Elles restent dignes, calmes, très marquées, mais si calmes dans leur exposé et leur humour froid. Le pire dans ce monde à l’envers, le voici. Elles sont dans la circonscription de François Baroin, tout puissant ministre des finances. Qui ne bouge pas le petit doigt pour faire rendre gorge au délinquant. Il est vrai qu'il s’agit du groupe propriétaire allemand. Pour la bande à Sarkozy tout ce qui est allemand est bon, non ? Un ministre laisse défier la loi et persécuter des femmes dignes dans sa circonscription ! Comme ce fut le cas des « Molex », et de tant d’autres. Je promets de poursuivre jusqu’en enfer tous ceux qui sont impliqués dans cette honte si j’en ai bientôt le moyen. Il n’y aura d’abord rien reu-femmes-05besoin de voter de nouveau. Le privilège d’impunité sera refusé et le règne de la loi sera rétabli. Mais l’arsenal du contrôle et de répression contre les patrons-voyous et ceux qui mettent en œuvre leur délinquance devra bien sûr être sérieusement renforcé.

Voici une consigne, en quelque sorte. Il va falloir suivre attentivement l’actualité parlementaire. Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». J’ai expliqué ici même et en meeting le contenu de ce premier traité. On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant mon blog de parlementaire européen. Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à reu-femmes-07main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007. Ne les lâchez pas. Le soir du vote suivez le sur LCP et harcelez ceux qui doivent l’être. Après le vote demandez des comptes. Il faut tout faire pour que cette histoire ne soit pas enterrée dans l’indifférence. Ne pas perdre de temps à gémir contre cette nouvelle tentative de coup fourré : lutter pied à pied. Nous allons retourner la tendance.

Si nous menons bien cette mobilisation nous allons en effet bien avancer. Quels sont nos objectifs ? D’abord et avant tout élever le niveau de conscience et de politisation des citoyens en général. Politiser, cela veut dire pousser à prendre partie. J’ai presque envie de dire qu’il est important pour nous que les partisans du « Oui » aussi sortent du bois. Nous avons besoin du débat et de la contradiction des points de vue pour construire une conscience civique large. Notre but doit être d’enfoncer la droite en l’obligeant à assumer sa responsabilité devant le très grand nombre des citoyens. Et surtout de la majorité qui a voté « Non » au référendum de 2005 et à qui le coup tordu de l’adoption du Traité de Lisbonne reu-femmes-06est resté en travers de la gorge. En minorisant le point de vue du « Oui » au Traité de Lisbonne nous ancrons notre raisonnement comme une sorte d’évidence pour le pays tout entier. C’est une base solide non seulement pour le prochain vote aux élections présidentielle et législatives. Il me semble en particulier que nos candidats aux élections législatives doivent clairement et fortement s’identifier sur cette lutte si hautement politique. Surtout en face des sortants et candidats socialistes et Verts. Car ceux-là vont nécessairement eux aussi être mis en demeure de se positionner. S’il leur est impossible de le faire en cachette ou à la sauvette, la ligne du « Oui » de François Hollande ne tiendra pas. En poussant une majorité de socialistes à voter « Non », nous élargissons l’espace de l’audience de nos idées. Elles ne sont pas notre propriété. Notre intérêt à long terme est de créer de nouvelles hégémonies d’idées. Comment agirions-nous s’il devait y avoir un gouvernement de Front de Gauche dans trois mois ? Nous aurions besoin de cette préparation politique et psychologique pour mettre en œuvre notre ligne européenne en étant compris du très grand nombre pour recevoir son appui mobilisé. Dès lors notre tâche à cet instant est fixée. Nous devons parvenir à ringardiser le « Oui », à le rendre honteux, fuyant. Et s’il est encore majoritaire que ce soit d’une façon qui semble aux yeux de tous comme usurpée ou illégitime. De cette façon nos préparons le round suivant. Celui qui arrivera avec le nouveau traité, celui qui devrait être signé en mars et que le prochain gouvernement devra nécessairement soumettre à ratification. 

Quel lien existe-t-il entre le vote du Mécanisme européen de stabilité financière et le nouveau traité ? François Hollande a affirmé que les deux questions étaient séparées. « Déconnectées » a-t-il dit. C’est faux ! Il se trompe. Dans le « Mécanisme européen de stabilité financière » qui sera mis au vote le 21 février, il est précisé dès les considérants que « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l'Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la reu-femmes-08part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG à signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre.

Pourquoi est-ce si important de bousculer les socialistes et de les pousser à se compter entre eux sur cette question ? Parce que nous gagnons sur tous les tableaux. Contre la droite dont nous dénonçons le traité, ce qui  est aussi le meilleur moyen de pousser les socialistes à désobéir à leur chef. Plus nous convainquons contre les traités mieux nous pouvons stigmatiser la droite. Accoler le nom d’un candidat de droite aux législatives à cette nouvelle turpitude devrait faire autant de dégâts que ceux que va devoir subir Nicolas Sarkozy lui-même. Plus il y a de socialistes de notre avis et qui le manifestent, meilleure est notre situation pour la suite des événements et reu-femmes-09les jours d’après, quels qu’ils soient, puisque la partie européenne va continuer au-delà des élections.

Un bon angle d’attaque sera celui de l’exigence d’un référendum comme cela a déjà été dit ici même. Qu’il s’agisse du « Mécanisme européen » ou du nouveau traité de mars. Hollande a déjà dit qu’il n’en voulait pas. Mais voici deux faits nouveaux qui viennent élargir notre espace et notre audience. Le premier vient de la droite elle-même. C’est François Fillon qui vient de proposer qu’un tel référendum ait lieu. J’ai immédiatement dit, par communiqué de presse que j’approuvais ! J’ai aussi dit qu’il ne lui restait plus qu’à convaincre Sarkozy et Hollande. Et j’ai conclu en lui disant que j’étais prêt à l’aider. Humour. Plus sérieusement : les socialistes ont mis le doigt dans l’engrenage. En proposant une motion référendaire à l’Assemblée à propos de la TVA sociale ils ont eux-mêmes légitimé la procédure. D’ailleurs, en 2007, après s’être abstenu à Versailles, n’avaient-ils pas déjà déposé une motion référendaire sur le Traité de Lisbonne ? Quoiqu’il en soit, si nous obtenons qu’une partie des socialistes, ceux du « Non » confirment leur vote d’alors en votant contre le « Mécanisme européen de stabilité » et en demandant un référendum, nous aurons largement enfoncé le dispositif du consentement à la sauce Hollande-Moscovici. L’échec du traité libéral est à portée de main. Au boulot !
 


656 commentaires à “Parés à la manœuvre !”

Pages : « 14 5 6 7 8 9 10 [11] 12 13 14 »

  1. 501
    jpp2coutras dit:

    @jefmergen_ analyse brève et très juste!
    "Ah, l’ultralibéralisme dans une mondialisation sauvage, ce n’est pas l’espoir dans un monde plus juste…" mais une course au toujours pire comme dans le film de Chaplin'Le dictateur'dont la fin sonne tellement juste aujourd'hui et nous amène à voir la transmutation d'un S.&ko en Mélenchon!
    pour le bon et l'humain d'abord! (non ce n'est pas le radeau de la méduse ce bateau, encore moins un pédalo...qu'on se le dise au fond des ports et partout ailleurs de plus en plus fort)

  2. 502
    naif dit:

    @adeheurtaumont (505)

    "Je ne suis pas certain de la position du Modem"

    Le modem n'est pas représenté, en tant que groupe, à l'assemblée. Ils font parti des Non inscrits. A ma connaissance, ils ne sont que deux: Bayrou et Lassalle. Si vous allez sur le site de l'assemblée nationale vous constaterez que déjà à deux qu'ils ne votent pas de façon identique.

  3. 503
    adeheurtaumont dit:

    Si le PS et le front de gauche demande un référendum avant le vote à l'assemblée

    Hollande chez Bourdin dit ne vouloir des réferendums que sous certaines conditions (réforme institutionelle et transfert de souveraineté), Bourdin lui demande alors s'il a des projets réfrendaires,Hollande répond qu'il ne l'a pas encore envisagé... d'ici le 21 février, ça va être court pour imaginer Hollande réclamer un REF au sujet du MES.... Non ?

  4. 504
    jacques chanéac dit:

    Bonsoir à tous

    Au fil des semaines, les contributions se multiplient et se diversifient sur ce Forum, symboliques de la passion et de l'envie de convaincre, de progresser et de gagner qui habitent chacun d'entre nous. Souvent passionnants, généreux, fraternels, elles génèrent forcément des débats et la richesses des réflexions et des pensées de chacun débouchent parfois sur des contradictions, des interrogations bien légitimes. Toutefois, prenons garde à ne pas nous éloigner de l'essentiel : ce qui nous réunit (solidarité et partage pour une société et un monde plus justes que le FdG et Jean-Luc sont les seuls à porter) est et doit rester notre force, en toutes circonstances, bien supérieure à ce qui peut parfois nous différencier. Depuis des mois, on a vu apparaître au fil de l'actualité et des propos de Jean-Luc Mélenchon des discussions parfois vives entre militants ou sympathisants du FdG. Au moment où nos idées, avant même l'ouverture de la campagne, progressent de toute évidence grâce aux efforts d'explications de chacun, je conjure celles et ceux qui s'interrogent sur tel ou tel point ou opinion émise par Jean-Luc Mélenchon (méfions nous du reste de la façon dont ils sont rapportés par des médias peu suspects de sympathie pour notre action) de ne pas tout remettre en cause et de garder le cap. Nous ne serons pas trop nombreux pour l'ultime ligne droite. Nous avons besoin de tout le monde pour créer un événement majeur dans le paysage politique français, redouté, soyez en persuadés, par tous les courants de pensée convenus qui ne s'attaqueront jamais aux bases et aux lignes qui ont conduit notre (nos) société (s) au désastre où elles s'enlisent. Nous, on le veut. C'est notre force. Restons unis.

  5. 505
    Cécile 63 dit:

    @ adeheurtaumont 512:
    Sauf si par un espèce de miracle inespéré, Hollande met soudainement en accord ses discours et ses actes politiques. Car il me semble bien que le MES implique un transfert de souveraineté majeur (politiques budgétaires retirées de la compétence des parlements dans les pays qui devront subir automatiquement les affres de l'austérité sans avoir leur mot à dire)...

  6. 506
    Ydaho dit:

    OUI ! sur LCP c'est vrai qu'il a des arguments, et des arguments pédagogue, quel dommage que ce type d'émissions aient si peu d'audience..
    N'oubliez pas qu'au Sénat, la droite n'a pas la majorité ! Il peut s'y passer beaucoup de choses et en particulier donner une "audience" au discussion sur le MES, et amener les électeurs "moyens" a s'y intéresser ! Après beaucoup d'évènements peuvent se passer ! Le "but" est aussi de passer par dessus le silence médiatique !

  7. 507
    le révolté dit:

    Même si le MES passe à l'assemblée,il y a encore le sénat qui lui est majoritairement à gauche,l'essentiel dans tous les cas c'est de regarder qui vote oui ou s'abstient et le sanctionner aux législatives.

  8. 508
    Cécile 63 dit:

    @ Ydaho 514:
    Mais c'est vrai ça, on a un Sénat de "gauche"! Ils examinent le MES une semaine plus tard, le 28 février. Ca vaudrait peut-être le coup de se remettre à écrire des lettres (même si l'on n'a pas avec les sénateurs l'argument que l'on avait avec les députés, à savoir si-tu-me-déçois-je-vote-pas-pour-toi)

  9. 509
    Danielle17 dit:

    Bonsoir,
    Il aura manqué 4 voix au Sénat pour protéger les salariés des licenciements boursiers. Sénat a majorité de gauche Cherchez l'erreur.

  10. 510
    Ydaho dit:

    Cécile, il y a une nuance : au sénat la droite UMP n'a pas la majorité. La gauche y est minoritaire si elle ne trouve pas l'appui des sociaux démocrates. Je n'oserais pas m'avancer plus sur la qualité "es gauche" de tous.

  11. 511
    gabriela dit:

    313 Invisible
    Vous avez mal compris. Ce n'est pas l'un ou l'autre (blog ou forum), c'est l'un plus l'autre (blog et forum). Ils servent à de différentes choses. C'est comme si dans une maison vous ajoutez une fenêtre, ce n'est pas pour éliminer celle que vous avez déjà.
    Par rapport au MES on est en train de l'emporter, on continue la lutte!

  12. 512
    éducpop dit:

    Nous allons distribuer les tracts pour "démystifier" les effets d'annonce du FN, Comme ce tract est rédigé tout l'idéalisme humaniste apparaît, car il s'agir d'une tentative de rationalisation. Mais discuter avec des gens dont la stratégie est de ne pas écouter ce qu'on leur dit et de répéter d'une manière butée leurs propres arguments risque d'être frustrant.Le programme écrit des nationalistes réactionnaires et xénophobe n'est pas plus mal fait qu'un autre pour répondre aux attentes et aux inquiétudes de la population, il est rationnel aussi. C'est ce qui est derrière qui ne l'est pas mais on n'y fait pas référence dans nos communications ni dans les leurs.ça se comprend en ce qui les concerne, ils ne vont pas dire qu'ils sont les héritiers de l'organisation terroriste "ordre nouveau" dont la stratégie violente était de casser de l'étranger et du communiste, en écoutant des marches militaires du 3ème reich et en maudissant les acquis du front populaire.
    Mais nous, pourquoi on ne le dit pas ? Pourquoi on ne dit pas qu'une prise de pouvoir par ces gens aboutirait à la mise en coupe règlée de ceux qui travaillent honnêtement, au pouvoir exorbitant de la polices secrète, aux exactions de milices mafieuses et finalement à la guerre civile ?

  13. 513
    Ydaho dit:

    Vous "connaissez" mal Sarkozy, ou bien vous le sous estimez trop, cet homme est tout a fait capable de proposer un référendum sur le MES, en clamant haut et fort qu'il n'a pas peur de la réponse du peuple Français, Il est "différent" de tout les autres politiques qui avaient du "mal" a se dédire ou a dédire la signature de la France, C'est en ça qu'il est dangereux ! Bien sur c'est de la "politique" fiction, mais je suis intimement persuadé, que si ça peut lui faire gagner les présidentielles, il dira "chiche", quitte ensuite avec sa "nouvelle majorité" a vous refaire le coup du traité de Lisbonne..
    Je n'ai pas écouté, (tout) ce qu'il a dit a Annecy, mais par contre lorsque j'ai écouté sa prestation a TF1, j'ai bien vu les mots utilisés, il va (re) pratiquer la division a outrance, et opposer les "uns" aux "autres", Chômeurs/travailleurs/malades.. tout va y passer ! Je ne cite pas la "liste" de tout ce qu'il a artificiellement "opposé", mais écouter bien chaque mot et vous les "entendrez"..
    S'il doit être battu en Mai, ce ne sera que par "celui" qui arrivera a démonter chacun de ses arguments, point par point (détricoter les arnaque) et cela ne sera surement pas en promettant la "même chose" mais en moins dur.. (si vous voyez ce que je veux dire)
    Pour le battre il va falloir des convictions en béton et un programme qui tienne bon la route ! c'est pour cela que je vote FdG ! c'est parce que je crois "qu'ici" il y a ce qu'il faut pour faire de la place au peuple ! Et peut être parce que j'ai aussi des convictions...

  14. 514
    Cécile 63 dit:

    @ Danielle17 515:
    merci pour le lien, même si c'est un peu désespérant.
    @ tous:
    si on va voir le détail des votes dans le lien de Danielle, on s'aperçoit que les voix qui manquaient pour faire passer l'interdiction des licenciements boursiers n'ont pas été celles des socialistes mais celles du "Rassemblement démocratique et social européen". Dans la perspective du passage du MES devant leur assemblée le 28, on pourrait rappeler à ces sénateurs la signification des deux premiers adjectifs dans le nom de leur groupe!

  15. 515
    ermler dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon

    Bravo et merci pour vos dernières interventions.
    Concernant l'engouement frénétique et subit de Sarkozy pour les référundums, je m'étonne que vous ne rappeliez pas systématiquement que cet homme aime tant les référundums qu'il s'est - la dernière fois que le peuple s'est exprimé (en 2005) - empressé de ne pas en tenir compte et de bafouer la volonté populaire en faisant passer par'les corps intermédiaires" le traité de Lisbonne !
    Il me semble pourtant que ce précédent discrédite à jamais l'homme sur sa conception du respect de la "volonté du peuple".
    On est tous avec vous pour ne rien lâcher !

  16. 516
    ydaho dit:

    Educpop, je me permet de te répondre, et si M. WB le permet de citer une anecdote personnelle (?) : le but c'est pas de les "éduquer", le but c'est de les faire "rentrer a la niche" (c'est pas plus "pire" que dans la cage), le but c'est de les faire taire ! et de leur dire que chaque fois qu'ils parleront de leur "pulsions" mortifères, il se trouvera quelqu'un pour leur rappeler que leur idéaux sont contraires aux lois les plus simple de l'humanité ! c'est tout ! pas besoin de parler a leur cerveaux, ils écoutent avec leurs tripes ! (un peu faire comme le curé : vade rétro satanas !)
    En ça, Jean-Luc Mélenchon a très bien compris, (je trouve), sans pratiquer l'invective, il dénonce l'irrationalité et la sottise, et même la honte ! Et surtout il démontre que les le pen ne rentrent "chez nous" que par les médias, sinon il ne seraient rien...
    Pour ma part, je fais un peu comme ça, dans les années 90, je me suis "fâché" avec ma propre sœur, et l'ai menacé de ne plus jamais lui parler si elle persistait dans cette voie, Je l'ai fait devant toute ma famille et c'est pas une "petite famille", et pas avec les mots polis que j'utilise plus haut, (et encore je dis pas tout, je vais être viré ad divinis).. c'est comme ça qu'il faut faire, il faut montrer qu'il y a un "prix a payer" a entretenir de telles idées ! Et pour ce cas, ça a marché (heureusement) et durablement ! Il y a tout de même d'autre options que "ça" ! D'autres part, il faut refuser absolument de laisser "pénétrer" chez soi des idées comme ça, (ça pourrait contaminer les gosses) aussi chaque fois que j'ai entendu "ça" dans mes propres murs, j'ai sévi immédiatement : la porte ! Et j'ai toujours de potes quand même !

  17. 517
    jean ai marre dit:

    @ 521 Ydaho
    cet homme est tout a fait capable de proposer un référendum sur le MES,

    Cet homme est capable de tout et de son contraire, mais pour le référendum sur le M.E.S. c'est rappé. Il faut ratifier ce traité qui entrera en vigueur le 12 juillet 2012, en février car les travaux parlementaires sont clos début mars.

    @ 512 Cécile 63
    Car il me semble bien que le MES implique un transfert de souveraineté majeur

    Au M.E.S. il faut y ajouter le TSCG, les deux sont complémentaires et indissociables.
    Pour bénéficier d'une assistance financière dans le cadre du MES, il faudra avoir ratifier le TSCG;
    Ce point est fondamental, c'est du fédéralisme économique.
    Au niveau eropeen c'est celui qui amène le plus d'argent qui a le plus de voix au chapitre.
    L'Allemagne avec 190 milliards d'Euro a 27 % de droit de vote
    La France avec 142 milliards d'euro a 20 % de droit de vote
    Un majorité europeenne va se dégager avec seulement 3 partenaires l'Allemagne, la France et un autre petit état
    Ce texte est le constat implicite que que le débat peut avoir lieu sans l'avis des peuples. Fini les Assemblées Nationales, fini le débat public, c'est l'enterrement de grande classe de la démocratie. Les NON Elus vont décider !

  18. 518
    pierre dit:

    Trente milliards de la formation continue, pour donner aux chômeurs, voilà la question du référendum, la solidarité c'est quand les riches regardent les pauvres se partager les miettes de la richesse nationale.

  19. 519
    QuienSabe_PG66 dit:

    MEHALLEB #437
    Je pense passer sur la rive du front de gauche car il y a au moins l'espoir d'une herbe plus verte et non pas ce vieux foin que l'on voudrait nous resservir a ruminer."

    Vous êtes le bienvenu, d'autant que loin d'être des "extrémistes de gôche" comme on nous qualifie souvent, ou de la "gauche radicale", plus politiquement correct, nous sommes simplement, mais sans équivoque en regard de certains, la gauche décomplexée !
    On lâche rien !

  20. 520
    LaRépubliqueDesCatacombes (44) dit:

    Bonsoir Jean-Luc, bonsoir à toutes et tous,
    @Danielle17: merci pour ton info sur le vote du Sénat. je suis dubitatif quant à l'efficacité d'une telle loi. C'est être d'une naïveté sans nom que de croire que les entreprises concernées ne vont pas faire en sorte de présenter des comptes dans le rouge pour procéder aux restructurations qu'elles souhaitent. Par ailleurs, la proposition est d'une faiblesse insondable. Un ex: l'entreprise X affiche un compte déficitaire de 1 € en 2011. or en 2010, elle a fait un bénéfice de 1 milliard. Elle pourra donc licencier en 2012 alors que sur les 2 exercices comptables précédents elle affiche un excédent de 999 millions... Ridicule, non ? j'en ai d'autre des exemples de ce type et qui rendent cette proposition de loi totalement inefficace. Belle déclaration d'intention qui doit faire bien auprès de l'électorat mais dont la philosophie est pourrie. J'attend bien autre chose avec le FdG et le Programme partagé.

  21. 521
    ermler dit:

    J'approuve le message posté par jacques chanéac (18h04). Nous avons besoin - y compris sur ce blog - de faire "front" dans la dernière ligne droite. Nous savons qu'il peut y avoir entre nous et même avec les déclarations de notre candidat des divergences d'appréciation sur tel ou tel point. Et c'est tant mieux. Le Front de gauche n'est pas une chapelle monolithique et le monde est top complexe pour que nous entretenions l'illusion qu'il y aurait des réponses univoques et défintives à apporter sur tous les sujets. Néanmoins:

    @ marj.
    Je m'étonne que tu remettes en question ton vote Front de Gauche parce que le webmestre a jugé bon de clore un débat. Il a été moult fois rappelé que ce blog n'est pas un forum. Ta remise en question de la position de Mélenchon sur la Syrie ou de l'Iran est peut-être légitime mais ne justifie pas pour l'heure un débat sans fin, surtout quand il prend une forme aussi peu nuancée que celle que certains emploient ici. En gros : Mélenchon serait purement et simplement victime de la "propagande américaine" et des médias occidentaux...! ce débat complexe mérite certes d'être approfondi, mais pas comme ça, pas ici, pas maintenant. C'est du moins mon avis.
    Les "opposants" à la postion syrienne et iraniennes ont fait entendre leurs critiques. C'est bien. Maintenant concentrons nous sur le combat commun, ce qui n'exclut evidemmment pas réserves ou critiques contructives,... et laissons le WM faire son boulot et juger jusqu'où un débat peut ou non se prolonger ici sans prendre la mouche à chaque fois que nous sommes "modérés". (Ca m'est arrivé plusieurs fois).
    Citoyens libres, nous ne lâcherons rien ! Vive le Front de Gauche !

  22. 522
    heifara98 dit:

    Ça y est, Hollande est passé à Droite après son interview en Angleterre. Il est bien pour les Décideurs : les banquiers !
    Il faut le vouloir. Prenons le pouvoir, Osons... Le Peuple au Pouvoir !

  23. 523
    QuienSabe_PG66 dit:

    ydaho #523
    "[...]c'est comme ça qu'il faut faire, il faut montrer qu'il y a un "prix a payer" a entretenir de telles idées !"

    Oui, et c'est pas d'aujourd'hui :
    "Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu. Berthold Brecht."
    On lâche rien !

  24. 524
    Geneviève Lahaut dit:

    Qui doit-on croire le FH du Bourget, de Rouen, ou le FH de la City ? "rassembler la gauche" avec un politicien qui change de discours selon les auditoires non vraiment, ce n'est pas gagné ! Hollande "menteur"? comme dirait quelqu'un qui en connaît un rayon en fait de mensonge.

  25. 525
    ydaho dit:

    Merci,QuienSabe
    Et c'est bien vrai, il ne faut rien lâcher sur l'essentiel et rester dans ses "bottes", c'est la seule façon de montrer que l'on a des convictions.

    Jean ai marre
    Ce que tu dis est exact, j'y ai pensé mais j'ai aussi remarqué d'une part que la position d'autres pays est différente et d'autre part, et je pense que au moins un billet de Jean-Luc Mélenchon publié ici a fait état du fait que depuis le vote du mini traité et de l'arrivée de la "crise" les institutions Européennes s’étaient fréquemment assises sur leur propre règles et pas qu'une fois. Alors je me dis. Mais tu connais la suite, elle est plus "haut".

  26. 526
    curtillat dit:

    @ Ermler 522
    Tout à fait d'accord ! J'aimerais que nous soyons plus nombreux à enfoncer le clou ! Comment Sarkozy peut il oser parler Référendum,lui qui s'est essuyé les pieds sur le vote des Français en 2005. Il peut se le permettre car aucun, je dis bien aucun journaliste ne rappelle cette forfaiture. Et je me désole de constater que l'on oublie dans nos propres rangs de rappeler ce mépris total du vote des Français, si on le faisait systématiquement à chaque fois qu'il ose parler référendum il ne pourrait plus aborder le sujet tant il serait accompagné de ricanements sans fin. Bref je ne ferai pas un bon spindoctor car des choses m'échappent !

  27. 527
    ermler dit:

    Mélenchon : 69% de crédibilité, Sarkozy : 41%, Le Pen 28%
    Bon, c'est une "étude" qui vaut ce qu'elle vaut. (C'est commandité par I télé). N'empêche que ça doit donner des boutons à ceux qui veulent faire entrer JL M dans les match des "populistes", qui, comme chacun sait, sont tous "des grands menteurs pas du tout crédibles".

  28. 528
    Daniel du 93 dit:

    @ celles et ceux qui seront dans la région Île de France :
    manifestation organisée par l'ensemble des organisations syndicales de PSA-Aulnay, samedi 18 février à 13h30. L'ensemble des forces du Front de Gauche appelle à y participer massivement en accord avec les organisations syndicales.
    Cette manifestation va prendre un caractère un peu exceptionnel, en mobilisant de nombreux salariés du site, mais aussi par la présence probable de représentants nationaux de l'ensemble des partis de gauche.
    Le FdG veut faire de cette lutte un enjeu dépassant largement le territoire d'Aulnay, tant les conséquences d'une liquidation du site impacterait le tissu économique nord francilien et aggraverait une situation de l'emploi déjà catastrophique. Dans le prolongement de l'initiative du 9 février dernier, le FdG espère une présence massive des militants de Seine-Saint-Denis à cette manifestation et à la diffusion de tracts partout où cela est possible.
    Rendez-vous gare d'Aulnay-sous-Bois à 13h30, place du Général de Gaulle. Et place au peuple! Avec drapeaux, badges,banderoles, pancartes...

  29. 529
    Victor dit:

    De tous temps l’homme a été tiraillé entre liberté, fidélité aux « racines » et soumission à l’autorité. Nous n’aurions d’autres choix pour vivre, comme le dit si bien Jean Ferrat, qu’entre la jungle et le zoo. La séparation des genres, des races, la division entre individus, le morcèlement des territoires pour attiser les désirs d’indépendances égoïstes ne font qu’attiser le sentiment xénophobe. Le rassemblement sur le programme du FdG est ce qu’il y a de plus juste et de plus humain.
    Ne serait-il pas inquiétant pour certains que notre ascension devienne incontrôlable voire incontournable ? Le feu que vous avez ravivé, Mr Mélenchon, sera, soyez-en certain, entretenu afin d’apporter chaleur et bonheur aux futures générations.

  30. 530
    dan dit:

    N.Sarkozy se veut le candidat du peuple contre les élites et les intermédiaires ! il ne manque pas d'air !
    Il ne parle plus que par référendum lui qui s'est assis sur le vote des Français en 2005 et ne parle surtout pas du MES et du TSCG. Quel culot ! Des référendum sur les chômeurs et les étrangers : Plus que triste !
    ...et le PS il est où dans ces affaires ?
    Nous devons poursuivre sur notre lancée : Nous sommes sur le bon chemin.
    A ce titre j'aimerais voir un billet ou une intervention dans un meeting sur la 6ème république et l'assemblée constituante. Il me semble en effet qu'après avoir montré nos ambitions sociales, dénoncé les média et les méfaits de l'Europe libérale, montrer que nous avons aussi des propositions sur une réforme constitutionnelle et administrative de notre pays et la protection de nos services publics serait la preuve que décidément cette gauche sait ce qu'elle veut !
    Et nous savons ce que nous voulons !

    Résistance !

  31. 531
    Hold-up dit:

    530 - Heifara98
    " ça y est, Hollande est passé à Droite après son interview en Angleterre. Il est bien POUR les Décideurs : les banquiers ! "

    François Hollande a récemment déclaré qu'il était conseillé par les économistes du président américain B.Obama dont Larry Summers. L.Summers est celui qui a abrogé sous la présidence de B.Clinton en 1999, le Glass-Steagall Act, la loi qui instaurait depuis Roosevelt une incompatibilité stricte entre les métiers de banque de dépôt et ceux de banque d'investissement. C'était dix ans avant la crise mondiale de 2007-2008 qui ressemble à celle de 1929 par certains aspects et par l'ampleur des dégâts à court et long terme. Les grecs, pour commencer, en savent quelque chose. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Larry Summers, voici un excellent article complémentaire daté de 2009 qui retrace la personnalité réactionnaire hallucinante de cet individu. Bonne lecture.

  32. 532
    GONZALES dit:

    A l'instant au Petit Journal de Canal+, Barthès est revenu sur la polémique avec le FdG (relancée par Cohen hier sur France 5 hier) avec comme invitée sa journaliste accréditée !
    Je ne sais que penser, du chaud et du froid... on sent que le malaise a laissé des traces chez eux ! Il termine en lançant une invitation au FdG.

  33. 533
    Meunié dit:

    Merci, Jean-Luc de défendre La République et ses fondamentaux. Nous, citoyens et citoyennes, nous avons enfin une "voix" qui nous représente et porte nos valeurs dans ce qu'elles ont de plus nobles. MERCI

  34. 534
    ermler dit:

    @ Curtillat
    J'aimerais que nous soyons plus nombreux à enfoncer le clou ! Comment Sarkozy peut il oser parler Référendum,lui qui s'est essuyé les pieds sur le vote des Français en 2005 [...] Et je me désole de constater que l'on oublie dans nos propres rangs de rappeler ce mépris total du vote des Français ;

    En effet ! C'est incompréhensible, tant l'argument est évident et imparable. Nous voilà donc deux à avoir planté le clou ! J'espère que les plein d'autres l'enfonceront encore et notamment Jean-Luc Mélenchon. (en espérant que ses conseillers nous lisent).

  35. 535
    Vylsain dit:

    Le Petit Journal s'est fait plaisir ce soir. Le meilleur moment reste celui où ils compatissent avec les chômeurs en assurant ne pas se moquer d'eux, cette séquence ayant lieu après s'être moqué de l'élégance d'une coiffeuse et avant une séquence où ils se moquent de la maturité de jeunes adolescentes.
    C'est devenu du parole contre parole donc très subjectif.
    Vas-y Jean-Luc, vas sur leur plateau, tu n'auras pas de mal à les mettre en difficulté. Amènes le témoignage des chômeurs qui ne voulaient pas être filmés par LPJ, amènes celui des personnes piégées lors du discours de Dupont Aignan. Ils ont beaucoup de casseroles eux aussi.
    Hélas, beaucoup de gens s'informent avec cette émission et c'est un luxe que de les laisser croire à l'image qui est donnée de nous. Il faut leur répondre.
    De plus, je suis pour qu'on leur autorise un maximum l'accès et qu'une petite équipe les filme eux pour montrer leur façon de travailler.

  36. 536
    j-jour dit:

    @ Mario Morisi, page 8
    Intéressant, en suivant votre lien vers l'article du Monde qui nous informe que le PS passerait d'une envie de dire Oui à au MES à une envie de regarder ailleurs, un message d'une lectrice du Monde, qui visiblement n'a pas trouvé dans le journal les informations nécessaires à satisfaire sa curiosité, comme quoi, on est mieux informé sur le Blog de Jean-Luc Mélenchon des choses importantes :
    "Louisa
    c’est quoi exactement ce FES ou MES ? les Etats, déjà lourdement endettés, donneraient de l’argent à ce fond (avec l’argent du contribuable donc) et ce fonds en ferait quoi exactement? il prêterait aux Etats en difficulté ou aux banques ? merci de vos explications sur ce point SVP "

  37. 537
    clarazed dit:

    Tiens ! Tiens ! Hier, le titre de l'article du monde était : "Le PS refuse le Mécanisme européen de stabilité".
    Aujourd'hui, c'est : "Le PS refuse le "piège" du Mécanisme européen de stabilité". Un glissement... ?

  38. 538
    polnareve83 dit:

    il faut allez au petit journal pour leur expliquer leurs quatres vérités...
    haut et fort...

  39. 539
    j-jour dit:

    Ce qu'ils appellent "poussée de l'extrême gauche" en Grèce ressemble fort à la poussée d'un Front de gauche, ici : "(...) Les sondages montrent une poussée de l'extrême gauche dans les sondages. Entre crise politique, crise sociale et échec du gouvernement de coalition, les Grecs se tournent vers le parti communiste (le KKE), la gauche démocratique et la coalition de gauche, Syriza, tous à la gauche de la gauche. Fotis Kouvelis est le personnage politique préféré des Grecs et la gauche rassemble ainsi 40 % d'opinions favorables (source : Public Issue). Dans un pays où aucun parti ne parvient à faire mieux que 30 % des voix, c'est énorme et cela inquiète les partis "de gouvernement(...)".

    Raison de plus en France de se tourner vers une coalition de ce genre avant d'être dépecé et piétiné comme les Grecs, qu'après. Mais peut-être que certains pensent toujours qu'ils seront plus malins et s'en tireront indemnes de cet "océan de malheur."

  40. 540
    gabriela dit:

    451
    Jean Laferre : Je coris que Jean-Luc Mélenchon aujourd’hui matin état dnas le vrai lorsqu'il parle "d'aveuglement" de la part du FMI BCE etc. Ils sont en train de ne pas voir comment ce qu'ils font à la Grèce (comme laboratoire pour l'Europe) va se retourner contre eux mêmes. C'est ça le point, est un aveuglement par rapport à ses propres intérêts, car s'ils continuent à tendre l'élastique, celui-là leur va couper le vissage d'un coup violent. je crois que Mélenchon parlait de ça à la radio.
    Je ne sais pas si vous le sentez comme moi, mais on est en marque de meeting. Il y a une demande croissante dans la toile, à ce propos ce qui parle très bien de la campagne, on est en train de créer le besoin des meeting comme des endroits pas que de rencontre collective mais aussi d'écoute, de pensée, et (comme le dit Jean-Luc Mélenchon à LCP) d'expression des gens. Effectivement en allant à nos meetings les gens expriment des choses, et chaque jour ce besoin d'expression est plus puissante. D'un coup je ne sais pas s'il y a de meetings prévus mais on commence à sentir le manque. Tous les têtes que j'ai gagné pour le FdG l'ont été dans les écoutes collectives, ce pour vous dire que faire un meeting en Corse ce n'est que le meeting lui même, mais des milliers d'autres partout. Si le Pen ne veut pas débattre, on fera le meeting prévu et après annulé?
    Merci

  41. 541
    naif dit:

    Un petit extrait de Jacques Généreux (son livre: Nous on peut') pour ceux qui pensent que c'est par la négociation que nous pourrons sortir de l'impasse ou nous sommes.

    "Si vraiment on ne peut pas restaurer le progrès et la démocratie dans un seul pays sans déclarer la guerre à tous les autres, alors il est encore plus vain d'espérer les restaurer dans tous les pays à la fois, il faut se résoudre à la généralisation planétaire de la régréssion et de la tyrannie."

  42. 542
    ydaho dit:

    Je ne connais pas la Grèce "comme ma poche", mais ce qui est clair c'est que les partis de gauche jusque la considérés comme marginaux, font une remontée exceptionnelle, et ne pas oublier le parti communiste, qui jusqu’à présent lui, n'a jamais trahi le peuple Grec ! A eux tous ils font 42% !, le seul problème c'est que pour le moment ils n'ont pas trouvés a "s'accorder", c'est dommage, il n'y a pas encore la dynamique Front de Gauche, mais visiblement, beaucoup essaye de le faire ! Alors oui, J-Jour, montrons leur l'exemple, et nous ne seront plus seul après le mois d’avril ! Mélenchon, Marie Georges Buffet et Pierre Laurent en Grèce ! vite !.. Les peuples exsangues ont besoin de l'unité, et en Grèce le MES (et le reste) ne sera même pas discuté.. Tout comme d'ailleurs, les "belles personnes" s'insurgent ça et là contre la tenue d'élections en Grèce ! En Europe, ils n'y a pas d'extrême Gauche, il y a la Gauche ! et quelquefois je me dis que Poutou et Nathalie Arthaud devraient vite au moins rejoindre le FdG même si le "rallier" leur semble difficile ! Et la, vraiment, plus personne ne pourrait parler d'etreme Gauche mais de peuples en lutte contre l'asservissement ! Montrons le chemin ! les autre suivrons !

  43. 543
    JN93 dit:

    Belle émission sur LCP ! Il faut vraiment faire suivre ! (Parce que combien regardent LCP ?) Jean-Luc est bon (on n'est plus étonnés), mais l'émission elle-même est d'une autre teneur que celles qu'on nous refourguent à longueur d'antenne...Une émission de haute volée ! ça nous change ! Oui, faites suivre !

  44. 544
    curtillat dit:

    Travail du dimanche. Jean-Luc qui a reçu les Femmes en lutte et parmi elles les Filles d'ED que nous avons accompagnées dans leur lutte pendant 100 Dimanches sur Albertville vient de publier un communiqué condamnant la proposition de Sarkozy qui souhaite élargir encore le Travail du Dimanche. Et Hollande dont le courage politique n'est plus à démontrer renvoie cette question à une négociation. dieu reconnaitra les siens disait-on jadis et les Filles d'ED savent sur qui compter, soyez en sûrs, parole de Savoyardes

  45. 545
    cobalt(19) dit:

    Utilisons un max le problème grec pour convaincre nos concitoyens. Perso, c'est le meilleurs argument que j'ai trouvé et ce blog nous en fournit une foultitude, pourtant. Les gens sont inquiets de ce qui se passe là-bas et la poussée à gauche intéresse beaucoup de gens. Et si c'était ce qui va se passer en France; ce problème interroge les gens, comme dit Jean-Luc Mélenchon. Pour l'instant, ils veulent passer par la rigueur, mais le problème grec est un...problème!

  46. 546
    Dany dit:

    Je viens de visionner l'émission de Moati sur LCP, J L Mélenchon est vraiment "la divine surprise" de cette campagne, la personne que beaucoup attendaient pour combattre vraiment à gauche avec le Front de Gauche, il nous réenchante, et l'espérance renait aprés ces 5 années de sarkosysme qui nous ont couverts de honte.
    Les élections et le printemps qui vient, espoir d'un nouveau joli Mai.
    Merci à vous Mr Mélenchon et prenez soin de vous !

  47. 547
    Nickel dit:

    Le député PS persiste et signe!
    J'avais, dans les commentaires précédents, posé la question au député de ma circonscription concernant le MES. Suite à sa réponse je lui ai reposé la question suivante:
    Merci pour votre réponse claire et précise. Vous confirmez donc bien votre tendance ultra-libérale au sein de votre parti, ou bien, la non maitrise de ce dossier qui vous échape! Alors encore OUI au MES?

    Voici sa nouvelle réponse :
    Non, je ne suis sûrement pas dans la tendance ultra libérale de mon parti ! Observez mieux mes prises de position... Le MES est incontournable sauf à ne plus exercer de solidarité entre les membres de l'union. Par contre, les conditions de tirages sont fixées dans un autre traité dont je ne voterai pas la ratification, et dont François Hollande a clairement dit qu'il en exigera la renégociation. Vous et d'autres assimilent les deux dispositifs. C'est un amalgame juridiquement faux, qui conduit à votre interprétation politique erronée. Suivez le débat le 21 février prochain à l'Assemblée. Cordialement

    Jean-luc à l'aide!

  48. 548
    naif dit:

    @Gonzales (539)
    Arrêtez de vous prendre la tête avec le petit journal. Je vous joins le résultat Médiamétrie de janvier 2012:
    Dans la tranche horaire: 20h / 20h30
    Le petit Journal de canal : 1 900 000 spectateur, moins que le grand
    Blus belle la vie FR3: 6 200 000
    Le Journal TF1: 9 000 000
    Le Journal FR2: 6 500 000
    ...
    Il n'y a pas de quoi en faire un fromage.

  49. 549
    PM dit:

    Ça y est, Nicolas Sarkozy est candidat ! La surprise est de taille,...
    [...]

    [Edit webmestre : Il faut un sacré culot pour venir copier/coller ici le dernier billet de Moscovici sur son blog. Simple plagiaire ou vrai crétin, on se prend à douter. A moins que... comme le suggèrent les initiales du pseudo.]

  50. 550
    pascalgauche dit:

    Félicitations à nos deux principaux porte-voix.
    Mr Mélenchon et Mr P.Laurent ont été excellents aujourd'hui dans leurs interventions. Un moment fort P.Laurent évoquant justement leur bonne entente, leur "symbiose". Quels Président et Premier Ministre ils vont faire!
    Ca fait chaud au coeur!
    Longue vie au FdG
    merci à tous

Pages : « 14 5 6 7 8 9 10 [11] 12 13 14 »

Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Aperçu de site