15fév 12

Des nouvelles du front et des consignes

Parés à la manœuvre !

Ce billet a été lu 67 405 fois.
Cette vidéo a été consultée 17 217 fois

Mes lignes sont écrites en chemin vers Strasbourg pour la session parlementaire. Juste avant que Nicolas Sarkozy nous fasse la surprise du siècle ! Je parle de deux événements qui m’ont marqués ces jours-ci. Puis je donne des consignes. Ce n’est pas souvent, n’est-ce pas ? Je ne parle pas pour l’instant de notre rendez-vous national le 18 mars pour prendre la Bastille. La date et le lieu sont confirmés et beaucoup s’organisent déjà pour faire une belle montée en masse. Non, ici il est question du bras de fer sur le vote du 21 février à l’Assemblée sur le « Mécanisme européen de stabilité financière ». Il y a du travail à se partager. Tout le monde sur le pont paré à la manœuvre !

Un insupportable suspense prend fin. Pendant des mois le peuple inquiet se demandait si Nicolas Sarkozy serait candidat. Certes, quelques sournois, dans chaque camp, espéraient en être débarrassés par jet de l’éponge ! Mais tous les autres retenaient leur souffle ! Les derniers jours furent nerveusement les pires. Serait-il candidat à Paris ou ailleurs ? A cheval ou en voiture ? Assis ou debout ? Quant aux dernières heures ce fut intenable : parlerait-il à vingt heures pile ou bien à vingt heures quinze. Une transe, avant la libération ! Ouf, c’est fait ! Sonnez hautbois ! Résonnez musettes ! Mille clameurs s’élèvent au ciel. Mais que se passe-t-il ? La pièce serait jouée et ce serait comme si de rien n’était. Pourquoi cet homme si surprenant commencerait-t-il si fade ? Nous attendons maintenant qu’il fasse tourner des ballons sur son nez et qu’il saute à travers des cerceaux en feu. Sinon, comment pourrait-il faire le spectacle ? Le spectacle.

Ce jour est laid. Il était neuf heures et demie et j’ai traversé la rue en face de la station de métro Invalides pour aller vers le Grand Palais où je tenais une conférence pour la presse étrangère. Dans le petit square côté terminal d’Air France, là où est le fameux restaurant du tout-Paris parlementaire, à cinquante mètres de l’Assemblée Nationale, un grand nombre de pigeons s’étaient assemblés sur le sol. Un grand nombre. Ils n’avaient pas l’air du tout agités. Je note une voiture de la ville de Paris où s’active au téléphone un homme au visage bouleversé. Je vois une voiture de pompiers sans sirène qui s’approche. Au milieu des pigeons il y a un tas de couvertures. Et un homme au milieu, étalé au sol. Il est mort. Les pigeons sont sa dernière compagnie, à neuf heures et demie du matin, à deux pas du restaurant célèbre, juste à côté de l’Assemblée Nationale. Mais le spectacle continue. Les morts de la rue, les morts de la rue, sont libérés de la mort du cœur, celle qui, après un tel scandale, n’empêche plus de dormir.

L’autre soir nous étions devant l’ambassade de Grèce. A cinq cents, ai-je lu dans les dépêches de presse. Nous, le Front de Gauche. J’ai vu dans la nuit les drapeaux du PCF, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire.  Mais aussi ceux du NPA et le gros contingent du POI. Il faisait un froid collant et humide. Manuel Bompart le responsable du PG parisien a réussi une nouvelle mobilisation super rapide. Les copains ont couru de la sortie du boulot pour être là autant qu’ils pouvaient. Quand je suis arrivé c’est Eric Coquerel qui parlait et ensuite ce fut Christian Piquet. Je suis arrivé après que Nicolas Dupond-Aignant a été mal reçu, je ne sais par qui, ni de quel parti, ni comment. Je suis désolé qu’il ait été maltraité. Mais il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste », tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyre des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes.  Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

reu-femmes-02Lundi dernier le matin, nous recevions à l’Usine, le grand quartier général de la campagne, une petite assemblée de déléguées d’entreprises en lutte. Le mot « déléguée » est ici au féminin. Car dans ces entreprises, ce sont des femmes qui sont employées et qui luttent. Il y a avait des « Lejaby », celles des sites abandonnés, les caissières d’Albertville, en grève deux ans de suite le dimanche contre le travail du dimanche, les femmes des « Trois-Suisses », magasins fermés sans crier gare, les « Paru-vendu » du journal d’Hersant liquidé avec mille six cents emplois dans le silence d’une presse qui ne peut se fâcher avec le magnat papivore, et les « Sodimédical », victorieuses dans trente-deux jugements contre leur patron sans qu’aucune suite n’y soit donnée et sans salaire depuis quatre mois. « L’Humanité » a fait un très bon compte rendu de ce moment. Je devais y rester une heure et demie, j’y suis resté quatre heures et mon emploi du temps a été explosé. Ce fut une séquence où j’ai beaucoup appris et reçu, une fois de plus. Mais pourquoi est-ce que je me sentais si mal en entendant leurs récits ? Je pense que ce sont les paroles des « Sodimédical » quireu-femmes-01 m’ont rendu malade. Pas seulement parce que je n’ai pas pu aller sur place encore. La nausée venait de plus profond. Je suis républicain. Pour moi la loi est une institution très importante, fondatrice de la vie en société civilisée. La loi. Que vaut-elle quand elle n’a plus de force ? Quand trente-deux jugements gagnés par celles qui n’ont que la loi comme recours, ne sont rien ! Quand des patrons vicieux misent sur le temps qui passe, les payes illégalement retenues pour mettre à genoux des femmes dont ce très modeste gagne-pain marque la frontière absolue avant la noyade sociale. La leur, celle de leurs enfants. Elles restent dignes, calmes, très marquées, mais si calmes dans leur exposé et leur humour froid. Le pire dans ce monde à l’envers, le voici. Elles sont dans la circonscription de François Baroin, tout puissant ministre des finances. Qui ne bouge pas le petit doigt pour faire rendre gorge au délinquant. Il est vrai qu'il s’agit du groupe propriétaire allemand. Pour la bande à Sarkozy tout ce qui est allemand est bon, non ? Un ministre laisse défier la loi et persécuter des femmes dignes dans sa circonscription ! Comme ce fut le cas des « Molex », et de tant d’autres. Je promets de poursuivre jusqu’en enfer tous ceux qui sont impliqués dans cette honte si j’en ai bientôt le moyen. Il n’y aura d’abord rien reu-femmes-05besoin de voter de nouveau. Le privilège d’impunité sera refusé et le règne de la loi sera rétabli. Mais l’arsenal du contrôle et de répression contre les patrons-voyous et ceux qui mettent en œuvre leur délinquance devra bien sûr être sérieusement renforcé.

Voici une consigne, en quelque sorte. Il va falloir suivre attentivement l’actualité parlementaire. Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». J’ai expliqué ici même et en meeting le contenu de ce premier traité. On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant mon blog de parlementaire européen. Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à reu-femmes-07main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007. Ne les lâchez pas. Le soir du vote suivez le sur LCP et harcelez ceux qui doivent l’être. Après le vote demandez des comptes. Il faut tout faire pour que cette histoire ne soit pas enterrée dans l’indifférence. Ne pas perdre de temps à gémir contre cette nouvelle tentative de coup fourré : lutter pied à pied. Nous allons retourner la tendance.

Si nous menons bien cette mobilisation nous allons en effet bien avancer. Quels sont nos objectifs ? D’abord et avant tout élever le niveau de conscience et de politisation des citoyens en général. Politiser, cela veut dire pousser à prendre partie. J’ai presque envie de dire qu’il est important pour nous que les partisans du « Oui » aussi sortent du bois. Nous avons besoin du débat et de la contradiction des points de vue pour construire une conscience civique large. Notre but doit être d’enfoncer la droite en l’obligeant à assumer sa responsabilité devant le très grand nombre des citoyens. Et surtout de la majorité qui a voté « Non » au référendum de 2005 et à qui le coup tordu de l’adoption du Traité de Lisbonne reu-femmes-06est resté en travers de la gorge. En minorisant le point de vue du « Oui » au Traité de Lisbonne nous ancrons notre raisonnement comme une sorte d’évidence pour le pays tout entier. C’est une base solide non seulement pour le prochain vote aux élections présidentielle et législatives. Il me semble en particulier que nos candidats aux élections législatives doivent clairement et fortement s’identifier sur cette lutte si hautement politique. Surtout en face des sortants et candidats socialistes et Verts. Car ceux-là vont nécessairement eux aussi être mis en demeure de se positionner. S’il leur est impossible de le faire en cachette ou à la sauvette, la ligne du « Oui » de François Hollande ne tiendra pas. En poussant une majorité de socialistes à voter « Non », nous élargissons l’espace de l’audience de nos idées. Elles ne sont pas notre propriété. Notre intérêt à long terme est de créer de nouvelles hégémonies d’idées. Comment agirions-nous s’il devait y avoir un gouvernement de Front de Gauche dans trois mois ? Nous aurions besoin de cette préparation politique et psychologique pour mettre en œuvre notre ligne européenne en étant compris du très grand nombre pour recevoir son appui mobilisé. Dès lors notre tâche à cet instant est fixée. Nous devons parvenir à ringardiser le « Oui », à le rendre honteux, fuyant. Et s’il est encore majoritaire que ce soit d’une façon qui semble aux yeux de tous comme usurpée ou illégitime. De cette façon nos préparons le round suivant. Celui qui arrivera avec le nouveau traité, celui qui devrait être signé en mars et que le prochain gouvernement devra nécessairement soumettre à ratification. 

Quel lien existe-t-il entre le vote du Mécanisme européen de stabilité financière et le nouveau traité ? François Hollande a affirmé que les deux questions étaient séparées. « Déconnectées » a-t-il dit. C’est faux ! Il se trompe. Dans le « Mécanisme européen de stabilité financière » qui sera mis au vote le 21 février, il est précisé dès les considérants que « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l'Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la reu-femmes-08part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG à signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre.

Pourquoi est-ce si important de bousculer les socialistes et de les pousser à se compter entre eux sur cette question ? Parce que nous gagnons sur tous les tableaux. Contre la droite dont nous dénonçons le traité, ce qui  est aussi le meilleur moyen de pousser les socialistes à désobéir à leur chef. Plus nous convainquons contre les traités mieux nous pouvons stigmatiser la droite. Accoler le nom d’un candidat de droite aux législatives à cette nouvelle turpitude devrait faire autant de dégâts que ceux que va devoir subir Nicolas Sarkozy lui-même. Plus il y a de socialistes de notre avis et qui le manifestent, meilleure est notre situation pour la suite des événements et reu-femmes-09les jours d’après, quels qu’ils soient, puisque la partie européenne va continuer au-delà des élections.

Un bon angle d’attaque sera celui de l’exigence d’un référendum comme cela a déjà été dit ici même. Qu’il s’agisse du « Mécanisme européen » ou du nouveau traité de mars. Hollande a déjà dit qu’il n’en voulait pas. Mais voici deux faits nouveaux qui viennent élargir notre espace et notre audience. Le premier vient de la droite elle-même. C’est François Fillon qui vient de proposer qu’un tel référendum ait lieu. J’ai immédiatement dit, par communiqué de presse que j’approuvais ! J’ai aussi dit qu’il ne lui restait plus qu’à convaincre Sarkozy et Hollande. Et j’ai conclu en lui disant que j’étais prêt à l’aider. Humour. Plus sérieusement : les socialistes ont mis le doigt dans l’engrenage. En proposant une motion référendaire à l’Assemblée à propos de la TVA sociale ils ont eux-mêmes légitimé la procédure. D’ailleurs, en 2007, après s’être abstenu à Versailles, n’avaient-ils pas déjà déposé une motion référendaire sur le Traité de Lisbonne ? Quoiqu’il en soit, si nous obtenons qu’une partie des socialistes, ceux du « Non » confirment leur vote d’alors en votant contre le « Mécanisme européen de stabilité » et en demandant un référendum, nous aurons largement enfoncé le dispositif du consentement à la sauce Hollande-Moscovici. L’échec du traité libéral est à portée de main. Au boulot !
 


656 commentaires à “Parés à la manœuvre !”

Pages : « 14 5 6 7 8 [9] 10 11 12 13 14 »

  1. 401
    albireve dit:

    Pas d'accord avec Séb 44. Cette journaliste de France-info incarnait à la perfection la posture médiatique dominante. En cela je l'ai trouvée excellente. Elle a d'ailleurs fourni à M.Mélenchon l'occasion de l'étriller avec une maestria à laquelle on finit- à tort- par s'habituer.

  2. 402
    Séb44 dit:

    A vouloir écrire à chaud et sous le coup de l'émotion, on fait des fautes d'orthographes:
    levez (lire LEVER) et incessant (lire INCESSANTS).
    Pardon de ne pas m'être relu.

  3. 403
    Papa dit:

    Il est pratiquement impossible pour Jean-Luc de développer les axes de notre programme "L'Humain d'abord""lors de ses interventions.C'était encore le cas ce matin sur France-Infos!
    A chaque fois,il doit en si peut de temps,répondre rapidement sur des questions autres que le programme.
    Hier soir dans l'émission "c'est à vous" il a eu plus de temps pour répondre à Cohen.Et ses réponses semblaient captiver les personnes sur le plateau.Mais comment faire?Dire qu'il ne répondra que sur les fondamentaux de notre programme?Refuser les questions sur les autres candidats?Si vous avez les réponses,d'avance merci.
    Difficile de ne pas se laisser enfermer.Toutefois,il a bien répondu ce matin sur les questions posées.Notamment sur la question de la sidérurgie.D'ou notre rôle dans nos assemblées pour le programme à partager avec les citoyens de développer notre stratégie programmatique.Il nous reste 64 jours!En avant les têtes dures!

  4. 404
    Séb44 dit:

    Albireve, je suis d'accord avec vous, mais il faut toujours penser aux abstentionnistes et aux indécis qui ne peuvent pas se défaire de la pensée unique propagée par ce genre d'exercice journalistique.
    Sinon, entre convaincus, nous sommes bien d'accord sur la posture médiatique dominante et l'occasion de l'étriller.

  5. 405
    naif dit:

    @gécass (392)

    "A lire certains commentaires, je vois qu'on remet en marche la machine à perdre..".

    ...à perdre quoi ?

  6. 406
    vicmarnin dit:

    Je lance un appel à tous ceux qui ont soutenu Montebourg à la primaire socialiste !

    Ouvrez les yeux, Arnaud Montebourg n'a plus rien à faire au PS, il devrait être dans la Vraie Gauche !

    Montrez lui le chemin, rejoignez nous !

  7. 407
    Invisible dit:

    Je me fais un peu penser aux vrais résistants qui cherchaient sur des fréquences brouillées à capter la voix de la France Libre ! Ce matin, c'était France info où Jean-Luc était questionné par une Lequesnoy formatée au type d'interview stéréotypée à l'usage des beaufs... J'espère toutefois que, petit à petit, à force qu'il rame consciencieusement et sans faiblir dans le sens de la vérité et de la probité, de plus en plus de gens remarquent cet homme atypique et qui a enfin le niveau intellectuel qu'on peut attendre d'un représentant politique.
    Le discours de Sarkozy, au contraire, est absolument minable et va dans le sens de ce qu'il y a de plus moche dans l'humain. Remarquons qu'il met en avant notre dissension avec Hollande. Alors, comme l'a suggéré Jean-Luc, considérons que ce débat est clos, même si nous n'en pensons pas moins. Ne donnons pas d'arguments au nabot qui n'en aurait mie sinon, tant son programme est creux à part de conserver le pouvoir..

  8. 408
    mortelunes dit:

    Monsieur vous avez bien du travail à accomplir. Je vous encourage dans votre parcours.
    Cordialement,

  9. 409
    jorie dit:

    Malgré certaines infos, je constate un basculement en notre faveur (léger!) dans les médias. Primo médiapart a souvent parlé de nous en positif, présentant notre programme. Marianne, hostile généralement, a publié un article (Dion) fustigeant l'assimilation de Mélenchon à un populisme négatif en présentant nos fondamentaux républicains. Libération (avec son mauvais titre "frappez frappez") a tout de même fait un long interview de Jean-Luc Mélenchon et rapporté des échos assez positifs sur le plan politique et humain. Midi libre même....Après tous les coups qu'il a reçus ça fait du bien. Cependant il ne reste que 64 j avantl'élection présidentielle. Qu'en sera t il au niveau égalité de parole dans les média télé?. Pierrre Laurent interrogé ce matin à france inter. Je trouve qu'il aurait pu insister davantage sur cette arnaque du MES qui sera signé dans 7 jours ! Je vous encourage à retrouver sur ce blog un lien publié par uninternaute qui résume en vidéo ce que signifie cet abandon de souveraineté. Et vendredi soir, très tard, 22 h30 vous pouvez peut être enregistrer, un excellent reportage "lets make money" qui explique bien la prédation financière et les paradis fiscaux. L'hyperpuissance sarkozienne risque de replonger la france dans cette hypnose extatique. Les médias eux mêmes qualifient son entrée de "fracassante". Bon sang, c'est incroyable cette amnésie et cette fascination du vide. Le voilà le POPULISME sordide. Les voilà tous du côté des "appels au peuple", on croit rêver. Et s'illançait un référendum pour la cueillette des champignons, ils seraient encore fascinés !

  10. 410
    Laurent dit:

    Un site pour avoir les adresse électroniques des députés de votre région à l'assemblée nationale.
    http://www.politique-actu.com/deputes/

  11. 411
    olivier dit:

    On dirai que ça va leur écraser la gorge de dire "dix pour-cent". Devinez de qui je veux parler ?

  12. 412
    marj dit:

    Je suggère de faire un récapitulatif des votes des partis depuis 2005 sur les traités et sur la positiion de ces mêmes partis concernant les différents plans d'austérité imposés aux Grecs...et de faire passer à tous nos contatcs en faisant le lien sur les prochains votes (MES et prochain traité)..
    Ce matin j'ai jonglé (une fois n'est pas coutume) entre France Info (JL Mélenchon) et France Inter (Pierre Laurent)...sur France Info, tjs les mêmes questions politiciennes qu'il faut maintenant écarter pr parler du projet avec un J Luc trés en forme, sur France Inter, tjs l'arrogance de Cohen qui n'a pas trouvé Pierre laurent digne des questions des auditeurs et a préféré les paillettes aux questions politiques de fond...ce qui n'a rien d'étonnant venant de lui.

  13. 413
    Cyril dit:

    A suivre

    Benoit Hamon n'a pas répondu directement ce Matin à J.J. Bourdin sur l'intention du PS quant au prochain vote, le 21 février, sur le MES. Soit qu'il laisse la possibilité de l'abstention.
    Les socialistes doivent se réunir sur cette question.
    Faut pas les lâcher, et donc "harceler" les députés PS...

  14. 414
    redline69 dit:

    Sur la vidéo du site sur l'interview politique de radio France, Jean-Luc Mélenchon donne une véritable leçon de Journalisme aux différentes personnes autour de la table ! en réalité, ils écoutent et personne ne peux lui dire qu'il a tord.
    les sondages véhiculés, les montages journalistiques, le non respect du CSA par les journalistes, la position hautaine de certains que Jean-Luc Mélenchon à vite fait d'envoyer dans le filet ! tout çà montre qu'en réalité ces journalistes sont aux ordres du Système et de leurs relais financiers. ils n'osent rien dire de peur de perdre leur "merveilleux "métier qui consiste non pas à informer loyalement, mais à monter des scénarios autour du "que ferez vous avec Hollande ! c'est assez drôle de les voir mis en lumière par Jean-Luc Mélenchon lui même qui leur explique les ficelles du Journalismes.
    personnellement, et je le dis à Jean-Luc Mélenchon. votre manière de contrer les Journalistes valorise encore plus notre programme.
    j'ai franchement apprécié vos réponse "ultra limpide" quand à une future approche politique avec le PS. maintenant tout me parait très clair.
    de plus vous avez placer notre Front de gauche dans l'après Présidentiel montrant qu'on lutterai pied à pied pour défendre nos idées. nous sommes pas EELV avez-vous dit ! Bravo. çà fait du bien d'entendre que le clivage d'asservissement au PS à bien sauté.
    Liberté, Egalité, Fraternité.
    on sera le 21 Février quoi penser de la ligne politique du PS ! j'ai écrit à mon député, ainsi qu'au PS ! pour l'instant aucune réponse....

  15. 415
    SARAH de Beauvais dit:

    Bonjour
    J'ai découvert Mélenchon et le Front de Gauche "chez" Ruquier et lors de la retransmission de son meeting sur BFMTV. Ca a été une révélation.
    Mais j'anticipe et déjà je m'inquiète que le second tour tombe le 6 mai! juste pendant les vacances que j'ai promis à mes 4 enfants depuis longtemps. Il me faut donc trouver quelqu'un sur Beauvais 60 qui vote à gauche pour lui donner procuration (mais je connais peu de monde) ou trahir ma promesse envers mes petits!
    Si quelques lecteurs habitaient Beauvais, ce serait cool
    Merci

  16. 416
    j-jour dit:

    Jean-Luc Mélenchon sur France Info ce matin.

  17. 417
    albireve dit:

    A Séb 44
    Presque entièrement d'accord avec vous. Mais je vous rappelle que nous soutenons tous deux un candidat capable de lire une page entière des "Misérables" devant un public souvent aux prises avec des problèmes autres que littéraires. Les abstentionnistes et les indécis ont peut-etre besoin, parfois, d'etre brusqués.

  18. 418
    j-jour dit:

    BAB64 dit:
    16 février 2012 à 13h20
    "La rose a vécu ce que vivent les roses...l'espace d'un matin de 1981. Il ne reste plus que les épines mais je ne voterai plus jamais pour des épines!
    signé: un ancien électeur "socialiste""

    Je l'ai retrouvée, la rose socialiste, offerte dans la rue sans grande conviction par des jeunes militants du PS. (10ème minute 50 si vous voulez éviter les cours de "com" de l'UMP donnés au début de la cassette.)
    Sur le Front de Gauche, c'est après, vers la 19ème minute. C'est d'un autre niveau!

  19. 419
    marj dit:

    Pourquoi mon post sur les positions de politique étrangère de JLMélenchon at-il été effacé ? Je trouve ça nul et cette attitude me pose vraiment question sur mon vote pour le Front de gauche...allez vous aussi effacer le post de Nathalie que je soutiens totalement ?

    [Edit webmestre : Oui, je l'ai effacé également. Comme cela a déjà maintes fois été répété, ce blog n'a pas vocation à accueillir tous les débats. Il existe de nombreux endroit où vous pouvez vous exprimer sur les sujets de votre choix. Ici, la règle est de s'en tenir aux sujets du billet de Jean-Luc Mélenchon. L'urgence du moment, c'est le MES et le vote du 21 février... Votre "post" (alors qu'il aurait du s'agir d'un "commentaire") était donc parfaitement hors-sujet.]

  20. 420
    Sergio dit:

    @ webmester uniquement : merci pour ton boulot. mon 1er post d'hier soir sur l'article en ligne du monde (vote contre le MES du PS) était illisible et un peu euphorique.
    J'en avais honte. Heureusement pour moi, tu l'as gentiment effacé.
    Merci et chapeau pour ton boulot de lecture vigilant et bienveillant ; je serais mort d'épuisement cérébral à ta place depuis longtemps ! On te voit le 18 mars à la Bastille ?

  21. 421
    Cathar(31) dit:

    Les journalistes, les "vedettes" de l'environnement médiatique ne sont là que pour aider à la construction du "story stelling" des candidats; en gros pour "créer et raconter une histoire" de leur champion aux gens, pas pour informer des faits, confronter les opinions, faire réfléchir le citoyen... Hier encore, écoeurement jusqu'à la nausée d'entendre je ne sais plus trop laquelle de ces "faiseuses d'histoires" sur France Inter, frétillante d'excitation après l'annonce de la candidature, parler de Sarko se rendant dans une charcuterie fine "à la rencontre des vrais français"... Les précaires, ceux qui luttent pour sauver leur emploi, qui galèrent pour un appart ou pour nouer les 2 bouts, ne sont pas des "vrais français" dans la mythologie Sarkozyste, qu'on se le dise !

  22. 422
    Nickel dit:

    [...]

    [Edit webmestre : Recopie intégrale d'un article de presse. Ce n'est pas accepté ici. Il vous suffisait de donner le lien assorti de votre commentaire.]

  23. 423
    Invisible dit:

    Pour les critiques de la politique étrangère ne vaudrait-il pas mieux écrire directement à Jean-Luc par la voie "contact".

    [Edit webmestre : Excellente suggestion !]

  24. 424
    Séb, c'est bien! dit:

    Albireve, ma déception ne vient pas de Jean-Luc Mélenchon, peut-être me suis-je mal fait comprendre. Mon exaspération provient de cette vision journalistique (?) de secondaire de notre candidat par rapport aux favoris des médiacrates, qui le poussent à devoir répondre à des questions dirigées. Questions auxquelles les poulains de ces propagandistes n'auraient pas le droit, à chaques interventions de Mr Mélenchon, comme s'il était le supplétif (ou une réserve de voix) de Mi-molette.
    Or, le fait qu'il ait à répondre, sous leur brutalité, ne fait que renforcer mon admiration pour notre porte-parole face à ces m...eux qui me coûtent 10,25E par mois (redevance TV) et pour lequel je n'ai souscrit à aucun contrat les concernant.
    Je pense donc, que si "service publique" il doit y avoir, nous sommes dans le droit d'exiger une neutralité parfaite quant à leurs entrevues.
    Marre d'être taxer pour entendre (ou voir) des pseudos journalistes s'amuser du seul politicien qui travail durement pour s'adresser à tous les citoyens et proposer de vraies solutions à nos préoccupations.
    Salutations cher camarade.

  25. 425
    Jeannine leroux dit:

    Je suis heureuse d'apprendre la remontée dans les sondages de Jean-Luc. Voila qui va enfin faire du bien à la vraie Gauche. Si cette gauche n'intervient pas, nous serons comme le grecs, et si Sarkozy repassait par malheur, ce serait la vraie catastrophe. Il faut éviter ça à tout prix. Je compte sur le FdG pour aider la France à se sortir de ce pétrain. Si Hollande l'emporte au second tour, il faudra que le FdG intervienne et pèse de tout son poids dans la balance. J'espère bien qu'il aura son mot à dire, et qu'il incitera Hollande à revoir sa copie, pour qu'il ne nous mène pas dans le libéralisme de Sarkozy. Les référendums promis par Sarkozy, j'aurais comme beaucoup, aimé qu'il nous en propose d'autres sur des sujets plus importants pour nous, Français, sur la TVA dite "sociale", sur les retraites, le pouvoir d'achat, le chômage, la dette de la France qu'il a augmenté d'une façon faramineuse depuis qu'il est au pouvoir. Et les référendums est-ce qu'il en tiendrait compte ? j'en doute si je me souviens de celui du traité Européen auquel les Français ont répondu : NON! Il a passé outre.
    Alors il faut que ça change avec le FdG. Et vive LE FdG AVEC Jean-Luc Mélenchon !

  26. 426
    Chris Polinais dit:

    En effet depuis quelque jours ,il semble bien que les médias ajustent leur tactique pour dévaloriser notre candidat. Tout semble se passer comme si JLuc Mélenchon ne devait en aucun cas avoir le temps et l'occasion de développer les propositions alternatives concrètes du FdG,On doit taire ce qui importe aux gens qui se débattent dans la crise et l'austérité. Puisqu'on ne peut pas l'interdire de plateau, il faut le faire parler de tout sauf de l'essentiel : de l a posture des uns et des autres et de la sienne par rapport aux confrères journalistes ou à son "ressenti " de candidat : la question du programme et du projet "l'Humain d'abord" ne doit pas être posée. On cherche à attirer notre candidat sur le terrain de la politique - spectacle (ne dit-on pas de lui qu'il est "un acteur talentueux", "un meneur de foules " autrement dit un "démagogue" ?) bonne à doper l'audimat !

  27. 427
    redline69 dit:

    Attention !
    Un journaliste courageux s'interroge sur le MES ! je le félicite. Il pose dans son article l'usage de certains journalistes du système qui occultent visiblement les questions où le PS / UMP serait d'accord.
    En tout cas, pour une fois le travail est fait.

  28. 428
    Cyril dit:

    Contrairement à d'autres, je trouve que l'interview de ce matin à France Info était une bonne interview. Claire.
    Des points importants ont été soulevés, le MES, avec appel à position forte du PS (je pense que là se joue un truc énorme), la position du curseur social de Hollande, le mépris de Sarkozy pour les classes dont il se dit le défenseur, la grèce et l'ambiance pré-révolutionnaire en son sein, la sidérurgie et les magouilles de la finance et des agences de notation, ainsi que le rapport de force des ouvriers de Florange qui se met en place et dont il a rappelé l'info (pour les médias qui ne le ferait pas), Mme Le Pen qui refus le débat....etc

    Bref, bon inventaire qui permet aux auditeurs qui ne connaissent pas vraiment MR Mélenchon et le Front de Gauche de se faire une idée. Car il a défendu l'idée d'une Gauche en rupture acvec le modèle européen actuel.

    Il faut continuer!

  29. 429
    anne dit:

    Bonjour à tous,
    Merci à Red@rt post 390 pour le lien de la conférence de Jean-Luc avec la presse étrangère. Il faut que tout le monde écoute les développements de ses points de vue, c'est remarquable de clarté et d'intelligence. Il faudrait pouvoir faire cet exercice sur les grandes radios aux heures de grande écoute, cela serait salutaire pour tout le monde.
    Bien sur, j'ai envoyé un mail aux 4 députés socialistes de mon département... pas de réponse, cela ne m'étonne pas car lors du vote (abstention) à Versailles d'un de ces député, il n'avait pas daigné répondre aux 2 mails lui demandant des explications sur cette abstention. Ca bouge - peut-être - pour le vote du 21 février mais si les députés socialistes ne pratiquent que l'abstention, ce sera encore une façon de se dédouaner à peu de frais.

  30. 430
    Arte dit:

    M. Mélenchon sur France Info, ce matin : vous parlez, à propos de la Grèce, de l'"aveuglement" des classes dirigeantes qui, de report en report, traînent pour résoudre la question du financement de la Grèce, conduisant à l’asphyxie du peuple Grec.

    Il n'y a pas "aveuglement". Ils "savent" très bien la souffrance du peuple Grec. Ce "temps", n'est pas une conséquence de l'incapacité des classes dirigeantes à s'accorder sur une solution. Ce "temps" est voulu !

    Ce "temps" est celui que réclament les banques Européennes pour se débarrasser de leurs obligations Grecques, permettant de limiter les conséquences, pour elles, d'un défaut de ce pays sur sa dette. Les banques concernées sont principalement Allemandes et Françaises. On comprends mieux le tandem Merkel Sarkozy... Ils font traîner en connaissance de cause. Ils se "donnent du temps". Dans leur esprit, ils "gagnent du temps" !

    Ces dirigeants "gèrent" leur risque. Ils ne sont pas incompétents. Ni aveuglés. Ils sont totalement cyniques !

  31. 431
    Michel Berdagué dit:

    Solférino indique que des questions se posent,une légère bataille de mots ou de postures ou de fractures dans les choix à s'aveugler d'U.E/Commission ou de définitivement radicalement trancher et venir sur nos choix porteurs d'A-venir.La contradiction dans ce pari de confusions majeures est bien celle de cette U.E.ultra -réactionnaire llibérale.Le 21/2/2012 qui vote quoi.
    Pierre Laurent ce matin a été privé de questions de compatriotes,pourquoi? La question de Cohen sur la position de Jean-Luc dans sa jeunesse à l'O.C.I n'a pas troublé Pierre surtout que dans le Parti Communiste cela fait longtemps que "La Révolution permanente " du responsable de l'Armée Rouge est lue.Malgré la dite guerre froide et très chaude,l'anti-communisme des free-europe et consorts et avec la nécessaire lutte contre toute la bureaucratie,le Parti Communiste existe et ne peut que se renforcer pour avoir choisi la stratégie du Front de Gauche,La Gauche Unitaire avec le Camarade Christian va se renforcer par nombres d'ex-LCR et de NPA, le Parti de Gauche de création récente -29/11/2008 ne peut que devenir un Parti qui regroupe tous les Républicains sociaux écologiques et Laïques de Révolution Citoyenne,donc peser au sein du FdG. Ce qui nous garantit une vivacité des débats,des actions unitaires coordonnées efficaces et victorieuses et d'empêcher le fléau morbide de la bureaucratie.Cette dialectique est la réussite du mouvement émancipateur.
    Le journaliste Cohen a essayé de nous diviser par rapport à Trosky mais c'est méconnaître la réalité du Colonel Fabien. A ce propos avec Daniel Bensaïd,à Fabien,un débat très important s'était tenu sur le matérialisme dialectique,l'Histoire,et nous avons reconnu le "Manifeste du PC" moderne très actuel...

  32. 432
    Antigone 34 dit:

    @425 marj
    Vous dites : Je trouve ça nul et cette attitude me pose vraiment question sur mon vote pour le Front de gauche.

    La première partie de votre phrase est tout à fait pertinente, mais Il faudrait que nous ne mélangions pas notre choix politique et la modération de ce site... Surtout ne mettons pas les deux dans la balance comme vous le faites.
    Parce que dans ce cas là, il faudrait enlever la possibilité de commenter. Si nos égos peuvent s'en émouvoir au point d'en perdre des électeurs, vous reconnaîtrez que le site deviendrait contre productif, puisque nous perdrions les modérées, et nous le sommes tous par la force des choses et des fois même par la machine. Pouf! les messages s'évaporent tout seuls. Et c'est pas plus grave que ça. Or c'est dans ces commentaires que nous puisons la force de l'élan. Ou nous nous unissons comme pour le MES.
    Marj, on en sait pas pourquoi on est modérés et après tout ce n'est pas bien grave. Une chose c'est de dépasser le PS et gagner le coeur battant du peuple pour notre avenir collectif et une autre c'est l'après et les différentes positions que nous aurons à prendre, pour cela une démocratie revivifiée par la VI République nous ouvrira les espaces de contradictions nécessaires à tous. Croyez-moi une fois au pouvoir, on ne sera jamais d'accord sur tout, tout le temps et c'est sur cela que jouera l'opposition pour nous diviser (Voir Allende- Chavez)

    @ tous Le PS recule sur le MES. Victoria Popular!

  33. 433
    thibaud dit:

    En adressant récemment ma cotisation, j'ai demandé que Jean-Luc n'oublie pas les français de l'étranger, qui votent eux aussi; chaque voix compte. A propos du jour "J" du candidat-président et bien avant ce jour, la télé nous a abreuvés de formules telles "insoutenable attente"...Il faudrait quand même faire gaffe aux mots! Ils ont un sens!
    Insoutenable, c'est le père qui enterre sa fille violée et assassinée, ce n'est pas l'attente d'une déclaration de candidature! Je pense pouvoir vous dire que, depuis l'étranger où je vis (14 ans) je vois sans doute plus nettement que d'autres où vont les lignes de force et de faiblesse, j'analyse mieux sans doute à cause de l'âge (73); j'ai trouvé Sarko dans sa déclaration de candidature assez mal dans ses bottes. Courage, Jean-Luc! (Jean claude)

  34. 434
    Bernard Leprêtre dit:

    Merci à M. Roussel (post n°7) pour son modèle de lettre, et je me permets de rappeler quand même que l'expression correcte à utiliser est "vous n'êtes pas sans savoir", qui signifie bien logiquement "vous savez fort bien", et non "vous n'êtes pas sans ignorer", qui veut dire le contraire.

  35. 435
    MEHALLEB dit:

    bonjour
    De gauche depuis toujours et de plus en plus.Je suis socialiste mais de moins en moins.j'ai rendu ma carte mais je suis rèsté sympathisant par fidélité à mes camarades.Pourtant je sent bien que le fossé ce creuse et comme je ne vais pas faire le grand écart encore longtemps (vue mon âge et mon désir de voir les choses changer vraiment)
    je pense passer sur la rive du front de gauche car il y a au moins l'espoir d'une herbe plus verte et non pas ce vieux foin que l'on voudrait nous reservir a ruminer.
    Je suis trés attentif à la campagne de J luc MELENCHON et j'encourage mes camardes socialiste à voter pour lui au premier tour mais ce n'est pas simple car nous avons toujours en tête le traumatisme du 21 avril 2002
    Je pense monter à Paris le 18 mars prochain afin de prendre le bastille à vos côtés...

  36. 436
    Maxime Vivas dit:

    Pour info.

    Un Franco-Argentin, qui fut conseiller de Sarkozy, a été débouté, hier jeudi 16 février, par le tribunal d'Auxerre de sa plainte en diffamation contre le site d'information alternative Le Grand Soir et d'autres médias.

    http://www.legrandsoir.info/le-franco-argentin-qui-accusait-plusieurs-medias-de-diffamation-deboute.html

    Un merci spécial à Jean-Luc Mélenchon qui avait exprimé ici sa solidarité avec ce site et en avait dit les mérites.

  37. 437
    albireve dit:

    Seb 426 : On dirait que plus on se ressemble, plus graves deviennent nos minuscules divergences. J'essayais modestement de pointer ce fait: Le formidable travail de sape que notre champion effectue depuis 2005 auprès des media ("seconde peau du système") commence à se manifester jusque dans le regard des journalistes: En tout cas dans leurs intonations, leurs hésitations, le respect dont ils semblent eux-memes étonnés. Tant pis si ça fait "psy", je crois que c'est de cet ordre-là: Ces pauvres journaleux sont menacés par la déprime après 10 minutes de Mélenchon.

  38. 438
    j-jour dit:

    @ Antigone 34,
    D'accord avec vous sur la conscience à avoir de nos égos qui s'émeuvent facilement en cas de coup de ciseaux.
    On peut aussi rappeler l'existence du nouveau né, le forum "Croque la vie"
    Là j'espère que l'on y rendra plus facile s'y développer une discussion approfondie sur nos différences d'approche.

  39. 439
    Snooky dit:

    Très Clair ce billet, merci pour les explications de texte... je viens donc d'écrire à mes députés, dans le Vaucluse nous avons de l'UMP alors j'attends la réponse au vote du 21 sans trop d'enthousiasme... mais c'est fait, merci d'ailleurs à Eric ROUSSEL pour sa proposition de courrier. Aurons-nous dans le Vaucluse un meeting ? Je ne vois rien paraître à ce sujet... Bonne journée à tous

  40. 440
    marj dit:

    @435Antigone

    Je parle d'une position de JL Mélenchon trés importante sur la politique étrangère et qui choque beaucoup de monde, ce n'est donc pas une broutille. Pouvoir l'exprimer ici me paraît important car nous avons besoin de positions claires pour continuer notre engagement (en tout cas moi) et répondre à nos propres questionnements et à ceux qui ns demandent des éclaircissements.
    L'urgence bien réelle sur le MES n'est pas une raison suffisante pour balayer d'un revers de main les autres questions de politique internationale qui, d'ailleurs, sont liées et non moins urgentes ; les positions de l'UE et des USA sur l'Iran, la Syrie, la Lybie ou Israel visent des intérêts stratégiques et financiers qui, me semble t-il, ne sont pas déconnectés de notre projet. On ne peut défendre le droit et la démocratie ici et parallèlement, se contreficher de ce qui se passe ailleurs. Ma vision des choses c'est que le Front de gauche doit permettre la critique constructive dans ses espaces de parole et être exemplaire sur tous les sujets sinon, effectivement, ce sera sans moi.

    [Edit webmestre : "...c'est que le Front de gauche doit permettre la critique constructive dans ses espaces de parole...". Eh bien dans ce cas, allez commenter sur le site du Front de Gauche, c'est à dire "placeaupeuple2012.fr", parce qu'ici, vous êtes sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, et les commentaires sont soumis aux règles qu'il a fixées, pas aux vôtres. Si vous voulez absolument exprimer "votre vision des choses", vous pouvez également créer votre blog à cet usage.]

  41. 441
    Gudi17 dit:

    @ Maxime Vivas
    Ceci prouve une fois de plus l'importance de "LGS" dans la lutte, y compris la nôtre, n'en déplaise à certain(s) contributeur(s) de ce blog, qui avait assimilé un peu rapidement "LGS" à certains autres blog ou collectif, qui vomissent de temps à autre sur le FdG et Jean-Luc Mélenchon.
    merci Maxime et Victor pour votre précieux boulot.

  42. 442
    riccia dit:

    svp, écrivez à votre député (voire aux autres) pour lui signifier votre refus du MES et du traité.
    Je viens d'écrire au mien en lui indiquant que son vote conditionnera le mien aux législatives.

    A bientôt et courage à toutes et tous

  43. 443
    Invisible dit:

    C'est quoi un "LGS" ?
    Faut être affûté pour comprendre tous ces sigles.
    En ce qui concerne la politique étrangère, il y a déjà eu tellement d'interventions à ce sujet sur ce blog que je pense que maintenant Jean-Luc doit être pleinement au courant. Faut peut-être lui laisser un peu de temps maintenant ? Réagir à chaud, ce serait pas génial sur des questions aussi touffues.

  44. 444
    l'hallebardier dit:

    Il est plus que jamais nécessaire que Jean-Luc Mélenchon, lors des interviews radio ou TV qui durent 10 à 15min, sorte vraiment d'entrée de jeu des "commentaires de campagne qui consistent à "bavasser" sur les 2, 3 principaux Daltons".Il s'agit évidemment d'une manipulation délibérée et concertée par les journalistes du système. Il faut recentrer, imposer encore de façon plus direct ce qu'il fait déjà bien mais encore plus nettementy: "je suis venu ici pour parler du programme du FdG comme son candidat et de nos actions en cours". Si non quel gâchis du temps de parole et alors ça ne sert à rien de répondre à des invitations contre productives pour le FdG.

  45. 445
    j-jour dit:

    Mon député, le trésorier de l'UMP Dominique Dord, n'a toujours pas daigné répondre à mon interpellation sur le vote concernant le MES.

  46. 446
    Messaoud dit:

    Ce MES, c'est l'épée de Damoclès qui va nous tomber sur la tête le 21 février, tout le monde l'a parfaitement, au FdG en tout cas, compris.
    On constate avec une colère justifiée, le manque de courage de ces nombreux journalistes qui évitent soigneusement de parler du MES depuis des mois.
    J'ai une boule à l'estomac, tellement j'ai envie de hurler, on se perd en conjectures, en analyses inutiles d'évènements futiles qui détournent notre attention de la signature le 21 février de ce maudit MES.
    Je n'ai plus confiance du tout au PS, ce sont des gens très intelligents, éduqués, donc parfaitement au courant de ce que contient le MES et ce depuis longtemps.
    Il sont complices, avec ou sans préméditation, mais ils le sont, complice de NS qui pour éviter de se faire attraper la main dans le panier, a soigneusement organisé son entrée "officielle" en campagne le plus tard possible, à cause de ce maudit MES, comptant sur la confusion du plus grand nombre pendant qu'ils font leurs petites affaires.
    Donc rendez-vous le 21 février sur LCP, devant et dans l'Assemblée, nous prendrons acte devant l'Histoire.

  47. 447
    Lecabestan dit:

    Attention : le "peuple" de JL Mélenchon ce n'est pas le même que celui de sarko
    Dans le Canard du mercredi 15/02, il y a un article page 2 qui explique que : "Sarko doit encore piquer 4 points à MLP". Donc il s'inspire de la campagne de Bush en 2004 qui s'était adressé aux "red necks", traduit en français "les ploucs". Mais il ne dira pas "ploucs" dans ses discours.
    Ils sont bien renseignés au Canard ! C'est ce qui se passe. Donc, chaque fois que vous entendrez "le peuple" dans la bouche de Sarko, remplacez par "les ploucs" et vous aurez le vrai sens de sa phrase.

  48. 448
    Montanini dit:

    Bonjour Monsieur

    Nous vous contactons pour vous féliciter pour votre campagne et vous encourager. Nous vous apporterons notre vote dès le premier tour... et pour le deuxième avec un enthousiasme qu'aucun candidat n'avait suscité en nous jusqu'alors.
    Nous sommes enseignants tous les deux et avons vécu de plein fouet ce quinquennat déplorable et qui a tant fragilisé la société française, notamment son système éducatif.
    Nous apprécions votre talent d'orateur, votre singulière honnêteté et les idées que vous portez avec vigueur. Le vote que nous vous apporterons, loin d'être un choix par défaut, sera celui de la réflexion et de l'espoir. Sachez que nous militons à notre façon pour convaincre ou éclairer nos proches de s'intéresser à votre programme tourné, selon nous, vers l'amélioration des conditions de vie de la majorité des français.
    En outre, il est agréable d'entendre ou de lire un homme politique qui maîtrise avec spontanéité notre belle langue, par d'autres si maltraitée!
    Ces semaines de campagne sont sans nul doute pour vous et votre équipe à la fois stimulantes et éprouvantes et nous souhaitons par ces quelques mots vous apporter notre soutien et vous réitérer nos voeux de succès.
    Une question: un meeting est-il prévu à Nancy durant la campagne?
    Bien cordialement.
    Christine et Daniel Montanini

  49. 449
    JH dit:

    J'ai écouté et vu notre candidat sur France-info ce matin. Malgré la fatigue qui se lisait sur son visage et un peu d"énervement quand il fallait recentrer le questionnement sur l'essentiel, JL Mélenchon a été convaincant une fois de plus. Simplement un léger bémol sur l'appréciation qu'il porte sur la politique de l'UE, la BCE et le FMi, en Grèce; Il ne s'agit pas " d'aveuglement" de leur part mais bien plus grave d'indifférence, d'insensibilité au sort de leurs victimes; Le capitalisme exploiteur et ravageur est parfaitement " a-moral". Seule compte "la profitabilité" !

  50. 450
    lionel-pg44 dit:

    A propos du MES, je crois qu'il devient indispensable d'avertir nos "camarades" députés socialistes et assimilés, mais aussi verts, que ceux qui n'auront pas voté NON à ce machin risquent fortement de se priver du report de nos voix au second tour.

Pages : « 14 5 6 7 8 [9] 10 11 12 13 14 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive