23nov 11

Le bois dont on fait les flûtes

Bien faire et laisser braire

Ce billet a été lu 23 802 fois.

00L’actualité qui m’a percuté m’a poussé à reporter la publication de ce que j’ai déjà écrit sur l’actualité internationale. J’y viendrai demain ou après-demain. Quand à la politique de la droite UMP ou de la Marine Le Pen, cette fois-ci je réserve mon analyse au déplacement que je vais faire trois jours durant en Bretagne en fin de semaine. Ici donc, il est question de Danielle Mitterrand. D’une nouvelle composante de l’autre gauche qui intègre notre campagne. De l’accord Vert-PS, cette grande réussite humaine et politique de notre « prochain président ». Puis de la politique économique que Michel Sapin a révélé. Notez qu’il n’a pas fait couler un gramme d’encre des commentateurs ni des bonnes consciences de « gôche » qui nous ont régalé de leurs appréciations sur mon entretien au JDD. Il est vrai qu’aucun ne l’avait lu. J’en reste à une bonne vieille maxime : « Bien faire et laisser braire ». Voilà pourquoi, en fin de note, je parle de la campagne que nous menons avec application, méthode et inventivité. Puis je vous dis un mot de ce blog et du coup de main que je vous demande.

Ecoutes collectives le 20 novembre, à Montreuil par Insousciance et à Paris 20ème sous le regard de Stéphane Burlot.

Finalement c’est Martine Billard qui aura dit des mots d’hommage pour Danielle Mitterrand à l’Assemblée Nationale. Elle a profité d’une prise de parole en séance plénière pour dire ses mots et nous faire honneur. Les socialistes auraient pu profiter de la séance de questions au gouvernement pour le faire. Peut-être en interrogeant Fillon sur la question 01de l’accès à l’eau potable en France puisque c’était le dernier combat de Danielle. Non, ils avaient la tête ailleurs. Une femme à la mer ? Plouf ! On passe à l’ordre du jour. Au PS d’aujourd’hui votre trou dans l’eau se referme vite. Mais il est vrai que Danielle Mitterrand n’était pas membre du PS, même si elle y avait de très nombreux amis fidèles. Politiquement proche du Front de Gauche, elle vomissait les tièdes. La dernière fois que je l’ai rencontrée, c’était à Latché, en compagnie de Gabriel Amard, le militant des régies publiques de l’eau. Elle se fichait bien de savoir ce que les convenances dictaient. Elle nous instruisit avec méthode et application une heure et demie durant. C’était son style. Celui d’une militante et d’une autorité morale que nous lui reconnaissions tous. Elle a donc longuement défendu son thème de prédilection, la défense des biens communs de l’humanité comme l’eau. Sans oublier son sujet entre tous, la définition de ce qu’est la vraie richesse. Ce n’est pas celle que mesure l’argent, vous le devinez. Je vous dirais volontiers que pour elle c’était « l’Humain d’abord ». Mais si son combat nous englobait en effet, il nous dépassait aussi comme le tout dépasse la partie. C’était un modèle féminin de fidélité à soi, résistante toute sa vie, existant par elle-même nonobstant l’ombre immense du grand homme qu’elle accompagna toute son existence. Nous l’aimions.

Une bonne nouvelle. Elle vient d’ADS, Alternative Démocratie Socialisme, dont la figure la plus connue du grand public militant est celle de l’ancien ministre communiste Marcel Rigout. ADS a décidé de soutenir ma candidature à l’élection présidentielle. C’est un fait peu ordinaire concernant cette organisation qui n’avait soutenu aucun candidat en particulier au cours des précédentes élections présidentielles. Dans le Limousin, où cette organisation politique est influente, le rassemblement de l’autre gauche sur une candidature commune est donc pratiquement02 achevé. Reste bien sûr le NPA, unitaire dans cette région, qui soutient évidemment son candidat. Je publie donc le texte qui annonce cette décision. « Lors de son assemblée générale, ADS  a décidé d'apporter son soutien au candidat d'union du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon. Tout en gardant son originalité et fidèle à ses valeurs pour la construction d’une gauche forte, efficace et de transformation sociale, ADS entend ainsi appuyer une dynamique globale et être utile au rassemblement pour construire un projet alternatif susceptible de battre la droite. Il s'agit, plus que jamais, de répondre efficacement à l'attente de tous ceux qui souffrent des politiques d'austérité qui se mettent successivement en place. L'échec des politiques conduites au Royaume Uni, en Grèce, en Italie, en Espagne rejoint celui de la politique conduite en France par Nicolas Sarkozy. Dirigeants politiques et milieux financiers tentent au niveau européen de mettre en place une véritable machine de guerre contre les peuples afin de réduire à néant tous les droits et acquis sociaux. Il n'y a pas de fatalité. D'autres choix, d'autres ressources sont possibles…. en frappant à la bonne porte avec les bons outils. Pour les élections législatives qui suivront les présidentielles, ADS se prononce pour un soutien aux candidats présentés et soutenus par le Front de Gauche. »

De l’autre côté de la gauche, là où règne le PS c’est la pagnolade permanente. Avec de tels stratèges à la manœuvre, comme on l’a vu dans le cas de l’accord PS-Verts, avec de tels débatteurs comme on l’a vu avec Jack Lang face à Copé, avec un tel programme comme on l’a vu avec celui annoncé par Michel sapin au nom de François Hollande, on peut se demander si ces dirigeants socialistes ont réellement envie de gagner la prochaine élection. En une semaine, ils ont tué l’idée de rassemblement libre et enthousiaste à gauche, le goût du débat frontal et le moindre espoir de changement économique. Mais avec l’arrogance 03et le nombrilisme qui sont désormais leur marque de fabrique, les dirigeants socialistes sont déjà en train de pleurnicher que c’est de la faute des autres s’ils ne convainquent personne ! Avec de tels adversaires Nicolas Sarkozy est tranquille.

L’accord PS-Verts a provoqué un tremblement de terre chez les Verts. Eva Joly a un cran d’enfer. Non seulement parce qu’elle n’a pas accepté de renier ses convictions et déclarations. Mais surtout parce qu’elle n’a pas eu peur de le faire publiquement. Aussitôt la meute s’est déchaînée. Non seulement les pitbulls socialistes ont été lâchés mais les tireurs dans le dos se sont déployés. Record de perversité atteint par le pétulant Daniel Cohn-Bendit qui injurie tout le monde à la fois en exigeant d’Eva Joly qu’elle ne « fasse pas du Mélenchon, super Mélenchon ou du sous Mélenchon ». Puis la menue piétaille des écorcheurs s’est déployée. Selon l’inimitable tactique classique de la nomenclature socialiste, on envoie les clients devant. Les prochains députés du « prochain président » ont donc été priés d’aller défendre leurs prochaines picorées. Les socialistes n’ont eu qu’à attendre la fin de la04 battue qu’ont organisée ses propres « amis » pour tirer le gibier à découvert. Pourtant Joly ne cédera pas, je crois. Dorénavant elle est bien prévenue de ce que sont tous ces gens. Cet épisode est entièrement imputable à la méthode nombriliste et arrogante des dirigeants socialistes.

A moins qu’il s’agisse d’un sabotage délibéré. Car comment imaginer qu’un tel accord passe sans provoquer de dégâts ? Il n’y avait pas besoin d’être très grand politique pour le prévoir. Dès lors, le premier devoir de gens préoccupés de réussir n’était-il pas de lisser et border les plus grandes rugosités de l’opération au moins sur le plan humain ? Mais tous ces nomenclaturistes vivent dans le cynisme le plus complet. Pour eux, ce que disait Eva Joly n’était qu’une posture, juste un moyen de « faire monter les enchères » comme ils disent. Personne ne s’est donné le mal d’en tenir compte d’aucune façon. Ils comptaient sur ses « amis » pour la ramener à la raison, leur raison. Arrogance totale, mépris des gens, intimidation injurieuse, voila les nouvelles méthodes avec lesquelles se construit le « rassemblement » que veut « le prochain président ».

Dans tout cela elle n’a qu’un tort. Accepter d’aller dans la matinale de RTL avec Jean-Michel Aphatie. Un vrai traquenard, comme d’habitude. Celui-là n’était là une fois de plus que pour faire de la provocation et mettre son invité dans l’embarras. Avis aux amateurs ! Il a donc réussi à lui créer un problème qui n’existe pas pour elle ni pour aucune personne de gauche, à savoir : quel sera son vote au deuxième tour. Aphatie sait parfaitement quelle est la difficulté pour répondre à cette question. Il se garde bien de la poser à François Hollande ou à l'un de ses compères. Car celui qui répond est immédiatement placé dans la situation du perdant d’avance et qui le reconnaît. Pour Eva Joly ce matin-là, cela revenait à déclarer l’inutilité de sa candidature. Le rêve des repentis du PS du genre d’un Aphatie : un militant politique s’humiliant devant un « journaliste », le premier tour réduit à une comédie convenue, la gauche rabougrie sur la veille branche vermoulue du social-libéralisme et lui, pérorant et jubilant : « Est-ce que vous ne faites pas le jeu de la droite en maintenant votre candidature ? ».

C’est une affaire entendue : l’accord Verts-PS a soulevé de nombreux débats sur la toile entre les divers points de vue chez les adhérents de ces deux partis. Tout le monde analyse la signature de ce document comme une concession des Verts au PS. D’où notre surprise en découvrant l’interprétation de la situation que fait un grand titre du journal « le  Monde ». Pour lui, ce sont les écologistes qui ont réussi à « décrocher » les socialistes du nucléaire. Ce titre étonnant barre toute la page au-dessus d’un long papier consacré à cette mutation du PS. Si c’est le cas, alors il faut bien reconnaître que rien n’est plus curieux. Comment ! Il suffit de fermer les centrales en fin de vie qu’EDF a déjà décidé de fermer, de continuer à produire du carburant nucléaire recomposé et enfin de 10continuer le chantier du réacteur le plus controversé pour « décrocher du nucléaire » ! Je ne le crois pas. Fermer 24 réacteur d’ici 2025, c’est suivre la pente d’âge des centrales. Cela n’implique d’ailleurs concrètement qu’une seule fermeture d’ici 2017, fin du prochain quinquennat, comme l’a déclaré Michel Sapin lui-même, le bras droit de François Hollande. Et en bout de course, dans quatorze ans, la moitié du parc nucléaire serait encore en activité. Cela n’a pas de sens. En ce qui concerne le nucléaire on ne peut pas couper la poire en deux. Ou bien le nucléaire est un problème ou bien il ne l’est pas. Et dans les deux cas, une fois la question tranchée il y a encore deux manières de répondre à la gestion de la situation qui correspond à ces choix. Une logique marchande et une logique publique. On imagine que tout cela sera traité dans la « loi-cadre sur la transition énergétique soumise à la discussion parlementaire avant l’été 2013 » que mentionne l’accord. Le tout précédé d’un « grand débat public ». Un débat public ? Mais alors si c’est un débat sérieux, et s’il y a une loi sur la transition énergétique, pourquoi ne pas le conclure par un vote de tous ? C’est-à-dire par un référendum ?

A mon avis Eva Joly va manger bon pour son insolence. On se souvient que c’est dans Le Monde qu’elle a prononcé une appréciation d’une exceptionnelle gravité. « Le Monde : « N'est-il pas normal, dans une démocratie qui fonctionne, qu'Areva fasse connaître son point de vue, et ce publiquement ? » Eva Joly : « Faire connaître un point de vue est une chose. S'immiscer dans la vie démocratique pour réécrire un paragraphe d'un accord entre partis en est une autre. Au moins, agissent-ils désormais à visage découvert. Pour moi, il y a là une arrogance qui témoigne d'un certain sentiment d'impunité. Que les commentateurs n'aient pas davantage été choqués en dit long sur l'accoutumance à ces mœurs délétères. Mesurons la gravité de ce qui s'est passé. Il pèse désormais sur les socialistes le soupçon d'être du bois dont on fait les marionnettes, et on ne me fera pas croire que c'est bon pour la politique. ». Après de telles paroles, on a vu les molosses « en bois dont on fait les marionnettes » se déchaîner. Mais le registre est resté étroit. Du Vichinsky première manière. Un procès politique baclé. Les dirigeants socialistes ont plus de mépris que de répartie.

C’est donc avec prudence que j’ose vous faire connaître une nouvelle qui pourrait vous intéresser en vue de la présidentielle. Si je dis « j’ose » c’est parce qu’il s’agit de François Hollande. Tout ce qui pourrait être vécu comme une critique du « prochain président », comme il s’est lui-même nommé à la une du journal « Libération », est, vous le savez, la preuve d’une « convergence avec le cabinet noir de Sarkozy et Marine Le Pen », ainsi que l’a très bien asséné Jack Lang. Ce qui suit est donc juste une information tirée d’une dépêche de l’agence Reuter. Elle nous permet de savoir de quelle faveur nous gratifiera notre « prochain président » en matière de finances publiques. Vous ne pouviez pas le savoir puisque malheureusement il n’a pas eu le temps d’en parler avant son investiture aux primaires. Ce sera merveilleux. Jugez-en vous-même en préparant votre bulletin de « vote utile ». François Hollande envisage, pour 2012 et 2013, les deux premières années de son « prochain » quinquennat, un « effort » de 50 milliards d'euros de redressement budgétaire. Cette coupe claire s’ajoute  aux saignées déjà réalisée par les plans d’austérité de Fillon. Elles ne seront donc pas remises en cause. François hollande approuvera donc rétrospectivement le moment venu la politique qui s’applique sous la droite et son cabinet noir. A quoi bon alors les critiquer ? Le but annoncé est de « réduire le déficit public à 3%, en 2013 a déclaré, à l’agence Reuters, Karine Berger. Cette personne est économiste, conseillère du prochain « prochain président bien aimé » comme dirait Jack Lang, ancien délégué spécial de Nicolas Sarkozy pour la Corée du Nord et actuel « représentant spécial » de François Hollande. Ne plaisantons pas. C’est du sérieux et le prochain président est déterminé. "Quand François Hollande dit 3% du PIB en 2013 et tendre vers zéro déficit à la fin de son quinquennat, c'est un élément intangible", déclare son économiste.

Il y a aura donc un très grand changement avec le gouvernement actuel. Qu’on en juge : "Notre ligne est qu'il faut évidemment continuer un contrôle des dépenses extrêmement strict." Comment ? « Pour ramener le déficit à 3%, l'évolution des dépenses sera fortement contrainte. » Fortement, vous avez bien lu. « Le nombre de fonctionnaires n'augmentera pas », donc 12toutes les suppressions de l’ère Sarkozy sont validées. « Les 60.000 emplois supplémentaires prévus dans l'Education Nationale étant compensés par des départs en retraite ailleurs. » Cela signifie donc soixante mille postes de moins dans le reste de la fonction publique. Une vraie révolution, comme dirait Jack Lang, également un temps délégué de Nicolas Sarkozy pour Cuba. "On fera tout pour conserver la note 'triple A' et si, par malheur, on devait la perdre, on s'engage à tout faire pour la rétablir", a précisé l’économiste de François Hollande. Elle reproche donc au gouvernement d’avoir une austérité saccadée au lieu du bon coup sur la tête qui rassurerait les marchés : "Avoir deux plans d'austérité de moins de 10 milliards d'euros à deux mois d'intervalle n'est pas la bonne solution pour faire comprendre ce qu'on veut faire aux marchés financiers." Voyons le détail.  Deux tiers du plan Hollande viendraient de mesures fiscales. Parmi elles l'annulation du "paquet fiscal" de 2007. Un tiers viendrait d'économies, la répartition définitive pouvant aller jusqu'à moitié-moitié, a précisé l'économiste. « On parle de 50 milliards", a-t-elle déclaré. « L'accent sera mis sur le redressement des comptes de santé, avec un objectif de progression des dépenses d'assurance maladie nettement inférieur au 2,5% par an désormais prévu par le gouvernement, en mettant notamment les consultations médicales à contribution » précise Reuter. Pour prévenir un emballement des comptes sociaux, " il y a aura des13 propositions fortes sur la façon de limiter l'évolution des dépenses de santé » a dit Karine Berger. Mais, bien sûr, comme c’est le gouvernement Hollande, ce sera « de manière socialement juste". Evidemment !

Michel Sapin, l’homme du programme du prochain président, décrit la méthode générale du gouvernement Hollande: « Lorsque la gauche arrivera au pouvoir, ce ne sera pas pour donner pendant deux ans pour ensuite reprendre pendant trois ans ». « Cela peut être l'inverse : être extrêmement sérieux pendant deux ans pour pouvoir distribuer un peu plus pendant les trois ans qui suivront. » Fascinante, n’est-ce pas cette gauche-là. Non ? « Une fois le déficit ramené à 3% du PIB fin 2013, le PS mènera une politique de croissance et équilibrera les comptes publics d'ici 2017, consolidant la note "triple A" de la France auprès des agences de notation, ou permettant de la retrouver si elle est dégradée », a ajouté Karine Berger à Reuter. Vous êtes prévenu. Le vote utile est servi.

C’est certainement le plus pénible de ce qu’il faut subir dans une campagne nationale. L’injure. Celle à laquelle on ne peut répondre. La pire, l’insidieuse, celle qui ne dit pas son nom et cherche à passer pour de la bonne blague entre gens de bonne compagnie. Ainsi quand « les guignols de l’info », qui jusque-là me brocardaient sans méchanceté, me montrent en pochard qui s’enivre au bistrot. Révolutionnaire de comptoir, toujours entre deux vins, c’est la grande tradition des caricatures des journaux de droite de l’avant-guerre. Au début du mouvement ouvrier, les journaux de droite, c’est-à-dire tous les journaux, 14représentaient toujours l’ouvrier syndiqué comme un alcoolique paresseux et vociférant. Jaurès aussi, à son tour, était dessiné avec une bouteille de vin dans la poche par la presse qui le pourchassait. Comme je ne bois aucun alcool, c’est donc une invention davantage qu’une caricature. Mais c’est pour rire, bien sûr. Entre Le Pen et Mélenchon il faut savoir choisir son populisme. Même état d’esprit quand le journal « le Parisien », qui a fait depuis longtemps son choix entre Le Pen et moi, commente en direct le duel avec Copé. S’agissant de lui, « il s’amuse », il «plaisante ». Moi, dans ce compte-rendu, « j’éructe ». Ce mot signifie roter. Vous comprenez ? Moi, je rote mes arguments. C’est délicat, non ? Rien à voir avec mon style de brute pas vrai ? Protester ce serait une nouvelle fois « s’en prendre à la presse ». Il faut donc se taire. D’ailleurs, au premier mot de réplique la horde des conseillers spontanés en communication qui pullulent à gauche vous mettent en garde contre la « politique des petites phrases » et « l’agressivité ». Ainsi va toute cette société. Sous le fouet des injonctions comportementales des dominants chacun est poussé à être conforme. Nous passons donc à côté de gens qui mendient et couchent dehors mais nous ne faisons rien car « sinon on n’en finirait pas », nous nous faisons cracher au visage mais « il vaut mieux laisser dire, sinon on en finit plus ». Tous nos reflexes normaux, les plus humains et les plus sains, sont ainsi bridés, reformatés, défigurés par l’odieuse règle du jeu de cet ordre « globalitaire » qui enjoint en toute chose les comportements individuels qui le protège. La « force banale du mal », celle qui laisse passer les trains, est déjà à l’œuvre.

Ce qui m’amuse, par contre, ce sont les boucles d’informations bidons. Comme celle sur les « recadrages » que m’auraient fait subir mes « alliés du PCF ». Lesquels ne sont pas mes alliés puisque je suis leur candidat ce qui ne produit pas le même genre de rapport. Evidemment ce sont les communistes les premiers embarrassés. Le rôle de gardien des bonnes15 manières à l’égard du PS n’est pas un rôle très goûté au PCF. Qui choisirait cet habit serait bien mal vu. En toute hypothèse, qui me connait ou me devine sait de quelle portée seraient de tels « recadrages ». J’ai tenu tête à François Mitterrand et à Lionel Jospin. Lesquels ne se mêlèrent jamais de vouloir me recadrer. Donc depuis que cette « information » tourne, je ne manque pas de demander ici et là si quelqu’un à quelque chose à me dire. Personne !  La vérité est que la division au Front de Gauche donnerait un formidable point d’appui à nos adversaires. Il suffit de voir leur gourmandise et leur excitation dès que court une rumeur sur le thème. Martine Aubry a d’ailleurs été très claire en bureau national du PS en réponse à une question de Marie-Noëlle Lienemann qui s’inquiétait de la place du Front de Gauche dans la stratégie « unitaire »  du PS.  Elle a dit : « Le Front de Gauche et le PG, jamais. Mais ma porte est toujours ouverte au PC ». C’est clair. Leur rêve c’est le retour de la gauche plurielle et la domestication de toute la gauche sur le modèle du PRG et, dorénavant, des Verts. Au point d’un sectarisme sans bornes. Ainsi quand elle déclare que nous n’avons pas à « demander des circonscriptions » après avoir si mal parlé de François Hollande. Pour quelqu’un qui l’a traité de « gauche molle » et même « d’homme du système » cela ne manque pas de sel. Mais le plus fort est que nous n’avons jamais rien demandé. Les seules discussions commencées portaient sur les circonscriptions où la gauche serait menacée d’être expulsée par la droite et le Front National.  Même là, la discussion n’avait pas lieu d’être. Après quoi les chiens de garde viendront expliquer que je fais le jeu de l’extrême-droite.


J’ai évoqué dans une précédente note « les écoutes collectives »
que le Parti de Gauche a décidé d’organiser à l’occasion de mes passages significatifs dans des émissions de télé. L’idée est de « s’approprier» une émission TV. Devenir « 16télé participant » plutôt que « télé spectateur ». La marche est moins haute pour passer du quant à soi à une discussion autour d’une télé que pour passer du chacun chez soi à un meeting. En résumé, il s’agit d’utiliser un outil de masse qui favorise l’implication citoyenne. Nous avions fait un premier brouillon centré en Ile-de-France à l’occasion de mon passage à "Parole Directe" sur TF1. Cette fois-ci la demande était partie en région. Le Parti de Gauche qui a initié cette action avait confié sa mise en place à Eric Coquerel, secrétaire national. Son rapport figure sur le site « Place au Peuple ». J’en reprends des extraits dans cette note. « Ces écoutes publiques, environ 80 au total, ont revêtu des formats très différents : plusieurs dizaines dans des appartements et domiciles et plus d’une trentaine répertoriée, plus ambitieuse, dans des salles publiques et des restaurants. Ces dernières ont regroupé chaque fois 30 à 70 personnes. Il s’agit d’un vrai succès si l’on veut bien considérer le jour et les lieux de ces buffets : quartiers populaires des grandes villes, petites et moyennes communes, des villages parfois. Aux côtés des militants du FDG, on remarque beaucoup de nouveaux venus n’appartenant à aucune des formations du Front de Gauche. Mais aussi la présence de militants des Verts et du PS venus, souvent du fait de la position du candidat socialiste et de l’accord PS/Europe-Ecologie Les Verts. Enfin la presse quotidienne régionale s’est quasiment à chaque fois déplacée. »

« Quelques exemples montrent la variété et la diversité des débats sur ses écoutes. A Aubenas (Ardèche), une trentaine de participants, plus une dizaine de clients habituels du Bar Le Panorama, ont suivi ensemble l’émission. Le débat général s’est poursuivi en petits groupes au gré des différentes tables du restaurant. A Ytrac dans le Cantal, autour du maire et candidat aux législatives et de Manuel Bompard, secrétaire national du Parti de Gauche, ils étaient 40. C’est beaucoup au regard du nombre 11d’habitants dans la petite ville. Le débat a porté sur le nucléaire, la rigueur, les salaires. Plus de 40 participants au lieu-dit « le Morlay » en Saône-et-Loire avec Christophe Ventura : des militants politiques (PG et PCF dont la secrétaire fédérale Nathalie Vermorel et le responsable de la section mâconnaise Noël Vouillon) mais aussi associatifs, notamment ATTAC, et syndicaux. A noter plusieurs militants des Verts, dont un membre du bureau départemental d’Europe Ecologie, déboussolés, pour ne pas dire plus, par l’accord entre leur parti et le PS. Les interrogations : comment mettre en place le smic à 1 700 euros, quelles propositions pour les TPE, PME et les artisans ? Au Mans ils étaient 70 personnes… Un mélange entre des inconnus non encartés et des militants PG et PCF plus habitués à se retrouver. La planification écologique, l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, les salaires et la consommation sont au centre des discussions, et les luttes avec la présence de Laurence Sauvage du Front des Luttes. Les animateurs du Front de Gauche avait choisi à Rennes d’organiser leur buffet-citoyen dans le quartier populaire de Maurepas. Sur 35 personnes réunies avec Catherine Jouanneau (SN PG) et François Rubion, on compte une vingtaine de têtes nouvelles non "encartées" ! Une réussite incontestable. Les échanges ont tourné autour des constats et analyses de la situation sociale et de ses causes, des propositions du programme du Front de Gauche. Pour finir, plusieurs ont dit qu’il voulait continuer à rendre présent le Front de Gauche dans ce quartier. A Reims se sont également attablés trente personnes dont des militants socialistes en rupture de ban. On y a beaucoup discuté des rapports avec le Parti Socialiste et son orientation. A Toulon, la cinquantaine de personnes présentes constitue « une réussite pour un dimanche » note Luc Léandri, conseiller régional Front de Gauche. « L’intervention de Jean-Luc Mélenchon a été suivie d'un débat de plus d'une heure et quart avec plus d'une vingtaine de personnes qui ont pris la parole. Un débat de qualité qui a abordé les principales questions : la redistribution des richesses, la planification écologique associée à la question énergétique et la 05relocalisation de l'activité, le rôle des médias, l'immigration comme chance pour le pays, la relance de l'activité par la consommation tout en refusant le consumérisme du système… Chacun a souhaité  renouveler ce type de manifestation en y associant plus de nos concitoyens ».

« A Auvers sur Oise, la commune où mourut Van Gogh, il y avait également une trentaine de personnes, militants PC, PG, GU et non-encartés du Front de Gauche autour de Jean-Michel Ruiz 1er fédéral du PCF, Alexis Zakarevitchv de Gauche Unitaire, Patrice Lavaud co-secrétaire du Parti de Gauche. En Ile-de-France, les écoutes publiques ont souvent été organisées volontairement à l’échelle des quartiers donc réduites en nombre de participants quitte à en faire plusieurs par ville. Exemple à Montreuil (93) où à côté d’une écoute en appartement organisée par des enseignants du Front de Gauche à destination de leurs collègues, une quinzaine de personnes étaient au Huit Bar pour un « apéro-discussion » qui a permis de retrouver des personnes pas vues depuis longtemps et désireuses de se réinvestir à l'occasion de la campagne. »

« A Paris, dans le 14ème arrondissement, ils étaient une quarantaine de personne dans une écoute publique animée par Leila Chaibi. Dans la salle, en plus des militants PG et PCF, on trouve des citoyens non-encartés. La discussion a beaucoup tourné sur les accords entre Europe Ecologie-Les Verts et le PS, l'impossibilité de faire un accord de gouvernement avec ceux qui appliqueront la rigueur de gauche, etc. Sur le nucléaire, la proposition de référendum a rencontré un large consensus. Dans le 20ème arrondissement, on comptait une trentaine de convives au café Lou Pascalou au cœur du quartier très populaire des Amandiers. Compte-tenu de la préparation très rapide, c’est jugé positif. D’autant que six seulement étaient des militants politiques ! Danielle Simonnet, conseillère de Paris, du Front de Gauche, anime un débat foisonnant : les mouvements des indignés en Espagne et à Wall street, l'enjeu d'une06 gauche radicale qui porte la révolution citoyenne pour sortir du non choix entre rigueur et sens à la rigueur, les médias, le référendum sur le nucléaire, la bataille pour l'inscription sur les listes électorales. »

Des nouvelles de la vie de ce blog. Nous approchons du million de visiteurs uniques différents qui sont venus une fois au moins sur ce blog depuis janvier dernier. Au total nous avons reçu ici plus de trois millions de visites. Le compteur signale entre dix et seize mille visiteurs quotidiens selon les jours. La nouveauté est que ces visiteurs se répandent sur toutes les entrées du blog et pas seulement ou uniquement vers la note du jour. La diffusion du « Petit Courrier » du blog poursuit sa progression. Nous en sommes au soixante-deuxième numéro, déjà. Je croyais que nous avions quarante mille inscrits ! Erreur. Il n’y en avait que trente mille quand j’ai lancé mon appel. Nous venons d’atteindre les quarante deux mille destinataires. Pour arriver à cent mille fin décembre comme je l’espérais, la marche est vraiment très haute. Le webmestre pense que c’est possible. On va voir comment vous rendez ça possible ou non. N’empêche que ce « Petit courrier » se métamorphose petit à petit ! L’objet prend progressivement de l’autonomie par rapport au blog lui-même en contenant des informations spécifiques tel que l’argumentaire de la semaine. Avec l’insertion de documents prêts à reproduire et donc « mis en page », il prendra même un petit air d’outil d’agitation-propagande. En fait ce sera le plus souvent des mises en page d’entretiens de presse. Ceux-ci sont en effet souvent un gros travail pour le ou la  journaliste qui l’a réalisé, et pour moi aussi qui l’ai préparé et dont j’ai toujours validé la forme. On peut facilement faire un tirage papier de ces documents et les donner ici ou là. On peut aussi faire un mini tirage papier, entre cinq et dix ou vingt exemplaires, et les distribuer dans tout ou partie de la rangée de boites aux lettres de sa cage d’escalier. Ce système de la diffusion « diffuse », par micro zone, est un exercice extrêmement performant. Je l’ai moi-même testé il y a plusieurs années. Je suis donc très demandeur d’un coup de main pour élargir la diffusion de ce « Petit Courrier » d’où partira la fourniture de matériel à reproduire soi-même. Les listes de diffusion, les carnets d’adresses sont donc sollicités. Encore une sollicitation. Il s’agit des photos qui illustrent ce blog. Comme vous le savez nous avons ouvert un compte de réception pour les clichés que veulent bien nous proposer nos amis lecteurs dont nombre sont des amateurs très avancés. La diversité des thèmes qu’abordent leurs photos est un enchantement. Mais à présent je me décide à orienter mes demandes pour tenir compte de mes thèmes de campagne. Je souhaite donc recevoir des images d’ouvriers et ouvrières, de machines, de gens au travail, de gestes de travail. Et bien sûr tout ce qui montre « le peuple » en marche, en action. Mon objectif est de rendre « visible » les invisibles. Et d’esthétiser leur image. On comprend donc qu’il ne s’agit pas seulement de montrer le travail mais de faire sentir qu’il est une œuvre. Donc pas de misérabilisme ici, ni de compassionnel. Juste la beauté de la dignité. Au moins sur ce blog. 


269 commentaires à “Bien faire et laisser braire”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 »

  1. 51
    François Châtelet dit:

    Pour ceux qui auraient des lacunes voici ce que j'ai pêché sur le net à propos de Vychinsky (dont à ma grande honte je n'avais jamais entendu parler):

    "Adreï Vychinsky (1883-1954)
    Avocat, d'abord menchévik (1902-1907). Après 1917, brièvement menchévik à nouveau avant d'adhèrer au Parti Communiste en 1921.
    D'abord universitaire, il devient procureur en 1931. A ce titre, il sera l'accusateur public des bolchéviks lors des trois procès de Moscou et le théoricien du "droit prolétarien", dont le coeur était que des aveux suffisent à condamner un prévenu.
    Après guerre, Vychinsky poursuit une brillante carrière au sein du ministère des affaires étrangères de l'U.R.S.S."

  2. 52
    Glières dit:

    Qu’est-ce qu’on lui propose au peuple pour rallier les saturés de promesses et de mensonges, les formatés et les drogués par les médias, ceux qui ne liront pas notre programme et ceux qui n’en entendront même pas parler, tous les déçus par les politiques et tous ceux pour qui la politique ne sert à rien ? Qu’est-ce qu’on lui propose au peuple désorienté, désabusé, démotivé ? Des explications de textes.
    Avec un vocabulaire pour intellos, et ce n’est pas une insulte. C’est comme ça qu’on les appelait dans ma famille de prolos. C’est grâce à eux que j’en suis devenu un et ils en étaient fiers. Mais on se trompe de registre. « L’humain d’abord » c’est bien trop abstrait pour partir au combat et monter au Front. Il n’y faut pas que du cœur, il y faut de la reconnaissance, de la vaillance, de la fierté « Place au peuple » « (Que) Vive le peuple » « Le peuple d’abord ».
    Qu’est-ce qui saute aux yeux dans le face à face Jean-Luc Mélenchon/Copé, c’est l’existence d’une nouvelle aristocratie. Arrogante, méprisante, imbue d’elle-même, qui ne lâchera rien et usera de tous les moyens pour conserver ses privilèges.
    Et le peuple le sait bien, c’est pourquoi il ne bouge pas. Notre programme est pour lui un énième catalogue de promesses. « Qu’ils s’en aillent tous » il en soutit. Et il n’a pas tort car ils ne s’en iront pas d’eux-mêmes. Ils ont le pouvoir, l’argent, le droit (du plus fort), ils ont la force. Il faudra donc les virer. Avec des larmes et du sang. Le sang du peuple.
    Alors comment mériter sa confiance et faire en sorte qu’il nous rejoigne en masse avant qu’il en arrive à de telles extrémités ? En l’impliquant par référendum, avant la convocation d’une assemblée constituante, pour déterminer avec lui les règles fondamentales du rétablissement de la Démocratie. Le référendum ne saurait se réduire au nucléaire. Qui s’en méfie se méfie du peuple. Et le peuple le lui rend bien.

  3. 53
    citoyenne21 dit:

    Oui chacun peut mettre la main à la pâte. Ceux qui ont accès à une photocopieuse sur leur lieu de travail (moi elle est en couleur, dernier cri) peuvent oui imprimer les notes de campagne, tous les éléments qui peuvent être glissés dans les boites aux lettres de son immeuble ou se trouvant sur son chemin, pour ceux qui partent bosser à pieds. A ce sujet, où peut-on trouver le programme du Front de Gauche en pdf, sur 4 pages avec photos qui a été réalisé dernièrement ? A vrai dire, je n'ai pas eu le temps d'aller fouiner. Ce document photocopié en couleur aurait son petit effet. Si quelqu'un peut m'indiquer où le trouver, je me ferai un plaisir de le photocopier et de le faire circuler. C'est clair que ma petite action à moi toute seule, elle ne portera pas loin si isolée mais si exécutée par des milliers de personnes, ça portera ses fruits. On peut même faire des montages aussi, tient ce matin Jorie (16) a résumé comment parvenir à financer nos projets, tout ceci peut être recopié sous une belle photo de notre candidat (pour ceux qui ne connaissent encore pas sa tête), le nom du parti ect... ça dans les boites et hop le tour est joué !
    En ces temps difficiles, je me demande dans quel état moral je serai si je n'avais pas ce blog, si je n'avais pas l'espoir que notre candidat puisse s'imposer en 2012, si il n'y avait que Hollande comme choix à gauche (heu droite) ! Ce serait terrible et donc merci à notre candidat de se trouver là au bon moment. Sans lui, nous serions au fond du trou. Si il a été choisi pour nous représenter, c'est aussi pour ses capacités à savoir encaisser les coups, c'est dur pour lui, dur pour nous, mais nous tenons le bon bout !

  4. 54
    Gilbert Delbrayelle dit:

    olivier dit :
    Concernant la campagne du Front de gauche, des personnes me disent : "C'est bien ce que Mélenchon propose, mais c'est impossible, ça coûte trop cher". Même après la lecture du programme (à part un peu dans le chapitre 2) j'ai quelquefois du mal à répondre.
    Allons ! Jacques sait où est l'argent et nous, on sait où est Jacques !

    > Si on avait maintenu le barème de l’impôt de 2000, on aurait encaissé 140 milliards de plus depuis (Tranche supérieure : 55% en 2000 et 41 % en 2011> ceci au bénéfice des 5% les plus imposés)
    Actuellement, les "réformes fiscales" de l'IR nous coûtent 16 milliards d'euros par an.
    > Niches fiscales > 70 milliards environ (selon les sources)
    > Part salaires/profits
    - La norme des années 60 était de 70% pour les salaires et 30% pour les profits
    - On est actuellement à 65/35
    - Si on refait passer 3% du profit aux salaires, on récupère 60 milliards
    >Taxer les revenus financiers des entreprises : 25 milliards
    > Fraude fiscale : 40 milliards
    > Pour les retraites, le COR avait aussi dit qu'une hausse de cotisation somme toute légère suffisait (0.37% je crois)
    ça ira comme ça ?
    Au sujet de la fiscalité, je vous conseille le livre de Vincent Drezet (fiscaliste, syndicaliste de SUD Trésor) "Il faut faire payer les riches".

  5. 55
    marj dit:

    Avec Olivier (@6)
    Nous devons lutter contre la propagande médiatique :
    -Montrer que la dette est une arnaque : faire passer cette vidéo sur la dette et la création monétaire : simple et efficace.
    -Marteler que la politique d'austérité ça ne marche pas : nous en sommes déjà au 2nd plan et nous allons faire comme la Grèce.
    -Montrer que ce sont les baisses d'impôt et de cotisations sociales qui, depuis 30 ans, ruinent l'état (voir les Economistes Attérrés, ATTAC, la CGT, bcp proposent des chiffrages de tout ce que ns pourrions récupérer)
    -La crise est une crise du système capitaliste, des banques, de la finance, elle n'est pas de notre fait, à ns le peuple dc ça n'est pas à ns de la payer.
    -Le PIB de la France n'a jamais été aussi élevé : pourquoi ce que la France a fait après guerre (sécu, retraites etc), elle ne pourrait le faire maintenant alors qu'elle n'a js été aussi riche ?(10% détiennent 50% entendu ce matin sur France Inter)
    Conclusion:contrairement à ce qu'on ns rabat, nous sommes entrain d'étouffer d'une suraccumulation de capitaux improductifs qui s'autoalimentent dans la spéculation financière et non d'un manque de richesses.

  6. 56
    RV dit:

    à 14 JMS66
    "Y'a déjà ça pour comprendre la dette publique"

    Un autre petit bout de réponse, l'excellent site d'Olivier Berruyer.

    Nota au webmestre, la fonction répodre, sous chaque message aurait permis de placfer ce commentaire en regard du message 14, ici en page 2, il a de fortes chances de ne pas être lu par son premier destinataire, le message 14 en première page...

  7. 57
    MS dit:

    Vous avez beaucoup despace mediatique,il sagirait pour linteret du front de gauche et sa victoire envisagée de ne pas perdre ses belles cartouches! Il semblerait vraiment que vous soyez plus clair,efficace et exhaustif face aux journalistes que face aux adversaires politiques...et cest un handicap certain pour la victoire.Ainsi,face au mediocre Copé,vous etes apparu sur la defensive et peu direct quand a la rhetorique et les emissions populaires telle "C a Vous" sont dimportance a savoir:Si on ne croit pas au sondage,pourquoi se croire inutilement "petit" et a 7%? vraiment contreproductif...croire a quelque chose est le meilleur moyen de lateindre!Il vaut mieux croire et evoquer 15 a 20% pour reellement les ateindre! Nous comptons sur Vous, brillant camarade qui peut rendre au peuple sa dignité et sa verité en combattant la corruption qui nous ecrase et nous disloque et ainsi,vous pouvez et devez paraitre au dessus de la mélée pour gagner...le pire pour le peuple Francais serait un non choix Sarkozy/Hollande...la faillite financiere serait annoncée.

  8. 58
    Lannehard dit:

    Tout à fait d'accord avec Patrick F32, numéro 13. Quel bonheur et quelle fierté d'être représenté par un tel candidat ! Merci Jean-Luc !

  9. 59
    Douaglin dit:

    Merci Jean-Luc de ce magnifique travail que vous faites et de cette campagne présidentielle que vous menez de main de maître, entre passion, intelligence, et combativité.
    Je vous écris car j'aimerais que nous cessions de nous nommer "L'autre gauche".
    Je ne dirais pas comme vous l'aviez dit une fois, que nous sommes "banalement" de gauche car être véritablement de gauche aujourd'hui (s'affranchir de certaines clauses du traîté de Nice, dire non au marché libre et non faussé, au libre-échangisme), demande un véritable courage et une forte indépendance d'esprit, mais désignons-nous comme étant de Gauche, comme étant la Gauche et qualifions constamment nos "partenaires?" socialistes de "Gauche socialiste" pour faire la différence, ou de "Sociaux -libéraux".
    Cela leur fera les pieds, désignera les choses comme elles le sont véritablement et nous requalifiera comme nous devons véritablement l'être, c'est à dire de gauche.
    Merci et bon combat à nous tous.

    Franck Douaglin

  10. 60
    redline69 dit:

    bonjour,
    J'ai bien apprécié le petit bilan sur la vie du blog. C'est important de connaître un peu plus la manière dont on utilise ce blog et de quel manière les gens y arrivent. Je vais tacher d'utiliser les liens pour faire de la diffusion de mon coté !
    Sur Mme Eva Joly, franchement comme vous je l'imagine courageuse car face à la meute et seule de surcroit. Chapeau !
    Sur le rapport final et la politique du PS, rien à ajouter. tout est très bien dit. Le spectacle d'un Jack Lang en mission pour l'UMP / Sarkozy est assez démonstratif d'un égarement de personnalités du PS vers la droite pour quelques pièces de plus...
    A canal +, votre place y est toujours très bien défendu par des "acteurs " intelligents (Ardisson par exemple qui est très sérieux dans ses présentations. Aphatie est en "phase terminale" de Journalisme et son action auprès de Nicolas Sarkozy n'est plus à expliquer tellement elle est aveuglante. pauvre Sir ! Même la profession à remarquer son égocentrisme de droite, jusqu’à qu'il se fâche auprès de certains d'avoir été repéré. Je le vois encore tout mielleux et en tapis de bains écouter miss Sinclair venue préparer l'arrivée du Messie DSK disparu depuis. C'est à revoir. Les guignols ont parfois des marionnettes qui leur échappent et on verra quel forme prend votre marionnettes dans l'avenir. Je préfère encore la votre à celle de Hollande ! Mme Arthaud et Mr Poutou ont été exclus sur instruction certainement de l'oligarchie. Ils ont du mal à donner la parole aux partis de gauche (les vrais).
    J'ai une question à soumettre. Ne pensez-vous pas que l'usage du mot "gauche" dans la bouche de Hollande, Sapin, Lang est usurpé? ni a-t-il pas usurpation de langage?
    Avec le Front de Gauche je respire ! avec le PS j'étouffe... Rendez-vous au premier tour. Le notre.

  11. 61
    Berdagué dit:

    jnsp 35
    A propos de la financiarisation des années 1980,en effet il y a eu financiarisation par la fuite de milliards de francs et à Londres,véritable trafic illégal (contrôle des changes)et su de tous les services de police,justice,douanes,fisc.Les banques,la BdF tous les organismes financiers devaient -être très au courant du fait que cet argent en espèces étaient acheminés par avion privé à partir de l'Oise,des valises pleine de biftons en grosses coupures qui ne venaient pas de matelas des beaux quartiers de luxe ni de bas de laine d'économie sou après sou mais des comptes de banques officielles très cotées. Ce trafic anti-patriotique et, assassin pour les investissements, a commencé sous Giscard,Barre étaient au courant ainsi que Chirac (démissionnaire en effet) mais qui en1986 en revenant au pouvoir a " sanctionné" les milliardaires par une petite taxe de 10% ;
    Et dire que ces possédants et droites nous donnent des leçons de morale. Y a de quoi gerber !
    Les conséquences ont été terribles pour les peuples et de leurs prolétariats Anglais et Français: pour ceux-là une désinstrualisations forcenée des pans entiers d'industries compétitives et très performantes fermées -plus juteux à spéculer- et pour ceux -ci les scandaleux bénefs des spécus agissant contre la France et son Peuple souverain ont fait des petits depuis plutot des boulimiques à exploser, et tout ces pourris nous donnent des leçons de vertu de performance, d'honnêteté, de croyance, de probité,et de moralité,,ça ne tourne pas rond en effet.Y a comme un malaise et plus.
    Mais qu'ils dégagent tous ces truands et qu'ils laissent dans le Pôle Public financier et bancaire notre argent qu'ils nous ont volé. Vous voyez pas de problème pour les 1700 euros brut de décoffrage, il faudrait mettre Eva Joly sur cette affaire sonnante et trébuchante,je crois bien que nous serons, toujours en avant, de la partie de récupération de plein Droit.Beaucoup de Justice,c'est mieux!

  12. 62
    jorie dit:

    Bravo Mélenchon pour ce combat de tous lesjours en faveur des ouvriers si oubliés dans les médias. Vous défendez nosentreprises, vous êtes partout à la fois et de plus en plus largement au top dans les confrontations argumentées que vous avez sur les plateaux télé. Ils feront tout pour vous écorcher vif dans votre susceptibilité,mais cependant, remarquez peu à peu le changement de ton des média à votre égard. Ils commencent à faire "retraite" parce que les évènements confirment ce que vous annoncez depuis 2 ans:austérité,récession,dépeçage de l'espagne, de la grèce, et le modèle allemand qui recule à son tour après que la spéculation se tape les hausses d'intérêt"t imposées par les agences de notation. Même cohn bendit vient d'engueuler Me Merkel sur sa rigidité face à la BCEet de dénoncer les foutaises des FESF et autres fonds censés remplacer la BCE...cela prouve que vos arguments portent bien qu'ils essaient tous de vous effacer du paysage! Attention à vous. Merci d'être là, de porter cette parole et tout ce savoir aux plus humbles d'entre nous. Je suis désolée par l'attitude des verts, ils auraient dû nous rejoindre et je doute maintenant vraiment de leur sincérité de conviction. Tout de même, notre "mutation" écologique a une autre g.....que ce pacte de vaincus qu'ils ont signé avec le PS ! Vous n'avez gueuler sur le PS, je crois que leur détestation de votre personne est directement proportionnelle à leurs trahisons deconviction. Lemiroir que vous leur donnez, rien que par vos combats, leur renvoie une image d'eux-mêmes terriblement "démonétisée" et c'est ça qui les rend malades. Du coup, ils vous transforment en "adjectif", en "adverbe", en "verbe" que ne feraient ils pas pour ne plus vous voir en chair et en os ! Et oui, un vrai socialiste,ça existe encore, ils en sont malades ! Si nous ne traversions pas des heures aussi tragiques, j'en rirais

  13. 63
    anne dit:

    Bonjour, Jean-Luc,
    je suis très touchée par les remarques et l'analyse que vous faîtes des caricatures des Guignols. Même si on replace l'utilisation de la bouteille dans un historique de la caricature, c'est un vrai discrédit pour ceux que vous représentez. Mais vous avez su faire passer vos idées face aux autres guignols de C'est à vous, tout aussi insupportables que ceux de Canal+.
    Je crois aussi qu'il ne faut pas hésiter à démonter le "programme" de PS, son manque de courage et d'inventivité (en ce qui concerne les mesures) car il vole les voix des frileux se disant de gauche. Le vrai vote utile c'est celui du FdG au 1er tour et au 2ème. Donner notre voix au 2ème au PS (si Hollande y est) est contreproductif. Ne pas oublier qu'il y aura des élections législatives et que là il faudra envoyer un maximum de députés de FdG et nous aurons plus de force que dans un compromis avec ce parti qui n'arrête pas de trahir (sa vrai vison du monde est celle des libéraux et le titre de socialistes est usurpé)
    En tout cas merci, Jean-Luc pour votre courage et votre action.

  14. 64
    Claude Roddier dit:

    J'ai fait partie dimanche dernier de la cinquantaine de personnes réunies à Toulon pour écouter et commenter l'émission "parole directe " sur TF1. Je me suis présentée comme membre du PG (ce que je suis) mais surtout comme liée aux Résistants de la deuxième guerre mondiale et j'ai rendu compte d'une conversation que j'avais eue au mois d'octobre dernier avec Raymond Aubrac. Il m'avait dit entre autres choses "nous n'avons plus de politique étrangère, la France n'a plus de politique étrangère. Autrefois la voix de la France était sa voix à elle, c'est terminé." Et il avait commencé et pas achevé la phrase "c'est comme si nous nous...".

    J'ai ajouté que ce que je reprochais personnellement à Jean Luc Mélenchon et au FdG était justement la non prise en compte et la non dénonciation du suicide de notre politique étrangère. Personne dans la salle n'a fait le moindre commentaire, et pas davantage Luc Léandri dans son compte rendu. La politique étrangère de la France ça n'a vraiment plus aucune importance? On en est là?

  15. 65
    Pulchérie D dit:

    Dans la note d’aujourd’hui, cette phrase de J-LM : « Comme je ne bois aucun alcool, c’est donc une invention davantage qu’une caricature. »

    Non, J-LM, ce n’est pas un invention, mais une calomnie, ni plus, ni moins.
    Je donne raison à H-U et propose de boycotter au maximum Canal +.

  16. 66
    Jean Louis CHARPAL dit:

    @51 JC
    Je ne partage pas du tout votre approche du peuple français. Les jeunes d'un côté et les "vieux" de l'autre. J'ai participé à toutes les manifs pour défendre la retaite à 60 ans. J'ai vu beaucoup de retraités dans les cortèges et j'ai considéré comme des parfaits crétins ceux qui s'en étonnaient. Le sens des responsabilités citoyennes, de la solidarité, le souci de l'autre n'ont pas d'âge. L'intelligence non plus (pas plus que la bêtise).
    Un ultra réac de 20 ans, 40 ans, 60 ans ou 80 ans, ça change quoi selon vous ? De plus si vous voulez essayer de sensibiliser et d'ouvrir aux propositions du FdG des gens d'un certain âge conservateurs ou frileux ne les traitez pas de "vieux". Séniors ou anciens c'est plus fraternel.Le temps passe vite. Quelle tête ferez vous quand on vous enfermera dans ce vocable péjoratif et méprisant ?
    Je l'ai dit et le répète, la Résistance au système a besoin de tout le monde de 15 ans à 120 ans et plus !

  17. 67
    marechal dit:

    @ Glières
    Qu’est-ce qu’on lui propose au peuple pour rallier les saturés de promesses et de mensonges, les formatés et les drogués par les médias, ceux qui ne liront pas notre programme et ceux qui n’en entendront même pas parler, tous les déçus par les politiques et tous ceux pour qui la politique ne sert à rien ?
    Salutations camarade, eh oui tu poses là encore de bonnes questions, je partage ta prise de recul présente dans ton post. Et je vais te répondre par ce qu'on doit continuer de lui proposer au peuple, en plus des discours intellos qu'il ne lira pas ; que reste-t-il à lui proposer à part des bons mots que les médias récupèrent et déforme parfois ?
    Je pense là au Parisien, qui, comme l'écrit justement Jean-Luc Mélenchon, a non seulement choisi son camp (mettre tous les déçus et autres sceptiques de la politique dans la gueule du chien FN), mais en plus de cela cette feuille de choux en rajoute en reprenant aujourd'hui le bon mot de capitaine de pédalo avec un dessin où l'on voit Hollande et Eva Joly conduire un pédalo à sens contraire l'un de l'autre, l'embarcation caricaturée s'appelle "la gauche" et c'est marqué "en rouge" ; Le FdG est volontairement absent, comme si la gauche ne se résumait qu'à ces deux personnes. Quel impudence de la part de ce journal, quelle médiocrité à donner en pâture aux travailleurs dés le matin qui commencent leur journée par un petit café et une pensée expresse. Si les bons mots ne suffisent pas. S'ils sont détournés, alors il nous reste les Actions, après l'opération Andouillette, moi je propose une opération "Feuille de choux et salades" au siège de ce journal : ras-le-bol (d'eau tiède) de leurs foutaises ! Et il doit y avoir d'autres des Action auxquelles je n'ai pas pensé, mais dont le symbole peut faire mouche si on les mène de manière ciblée et répétée.

  18. 68
    vaillant dit:

    @Hold-up(44)
    "N'oubliez pas que Canal+ est la chaine Sarkoziste par excellence"
    mais elles le sont toutes puisqu'elles sont la proprieté(avec les radios) de ses potes du Fouquet's ;Arnault,1er milliardaire d'Europe,Lagardère,Bouygues etc...
    Quant aux chaines publiques et radios,Sarko s'est arrogé le droit d'en nommer lui-mème les PDG à la place du CSA.

  19. 69
    A-J Holbecq dit:

    Encore à l'état de brouillon d'article, mais je viens de refaire quelques nouveaux calculs à partir des données eurostats.
    Entre 1995 et 2010, la variation (l'augmentation) de la dette publique fut de 861 Milliards d'euros (euros constants 2010), laquelle est passée de 730 à 1591 en milliards d'euros constants)
    Sur la même période l'accumulation des soldes primaires, augmentation de la dette (sans intérêts donc), aurait été de 194,6 Md€

    A fin 2008, les chiffres précédents étaient respectivement de 607,8 Md€, et 6,5 Md€ (soit une petite monétisation de moins d'un demi milliard d'euros par an sur 14 ans)

    Et certains continuent de soutenir que ce ne sont pas les intérêts de la dette qui amplifient la dette ?

  20. 70
    Muller dit:

    Messieurs, Dames,

    Voici ce qu'a dit François Baroin (Ministre de l'Economie) sur le role de la BCE face à la crise, selon le site du journal "Le Monde" :
    "La meilleure réponse pour éviter la contagion à des pays comme l'Espagne ou l'Italie, c'est, pour les Français, une intervention, une possibilité d'intervention ou une annonce d'intervention d'un prêteur en dernier ressort qui serait constitué par la Banque centrale européenne. Aujourd'hui, ce n'est pas possible", a-t-il poursuivi. "Les traités européens ne le permettent pas", a dit François Baroin, et l'Allemagne, qui a en mémoire depuis soixante-dix ans le risque lié à l'inflation, n'y est pas favorable.
    Alors ? Selon vous le gouvernement et l'UMP commencent à entendre le discours du Front de Gauche non ?

  21. 71
    Bob Boisadan dit:

    Cher Jean Luc,
    Je vous fais un aveu: au premier tour, je vote Mélenchon. Au second, je vote Mélenchon.
    Je suis musicien compositeur et pourriez-vous, s'il vous plaît, nous donner des informations précises concernant vos prises de position concernant la culture. Nous sommes nombreux dans ma corporation à vous soutenir.
    Nous sommes de plus en plus nombreux à croire en vous. Courage, ils s'en iront tous.
    Vous avez tout mon respect

  22. 72
    gil dit:

    I have a dream : Eva Joly + Jean Luc Mélanchon. 2 personnes sincères, honnêtes, courageuses...

  23. 73
    Christina dit:

    Au-delà des contingences financières et économiques, les rapports de force sont avant tout psychologiques. Nul doute que les peureux perdront et que les courageux vaincront. Alors luttons en proposant et luttons en résistant !

  24. 74
    Florian dit:

    Avant tout desole pour la syntaxe : mon clavier ne connait ni les cedilles, ni les accents. Maintenant, j'en viens a ce qui m'amene ici. Je vois qu'il a ete question de "la bataille pour l'inscription sur les listes électorales" dans l'un des debats qui a suivi une ecoute collective. Justement, si je ne me trompe, ne pourront participer aux scrutins de l'annee prochaine que les personnes qui sont deja inscrites ou qui s'inscriront avant le 31 decembre. Nous sommes le 24 novembre. Y a t-il des actions du Front de Gauche pour remobiliser les citoyens qui ne figurent plus sur les listes electorales?

  25. 75
    Sankhamon dit:

    Bravo à vous Monsieur Mélenchon et surtout bon courage pour la suite de la campagne.
    J'ai déjà dit que cette période ressemblait beaucoup aux années 1977-1981. La même hargne vis à vis de nos idées, et la même arrogance du PS vis à vis de nous. Ils nous faut donc faire face pas seulement à nos adversaires, mais aussi à nos concurrents...Mais je ne me fait aucune illusion sur le Parti Socialiste. Je pense même qu'ils sont "prêts à nous faire la peau". Et donc à maintenir des candidats PS où EELV, là où le Front de Gauche sera en tête aux législatives!
    C'est pour cela que le Front de Gauche doit faire le meilleur résultat possible. Combien? Le plus possible! Ce sera une garantie pour nous et pour nos électeurs.
    Au boulot, Camarades!

  26. 76
    Tiago_Jaïme dit:

    Oh Danielle Mitterrand!, tu nous as quittés trop tôt. Nous aurions eu tellement besoin d'un petit mot de toi...Ce petit mot qui aurait su pénétrer le coeur des gens simples des gens normaux qui ne sont pas engagés mais qui voient bien que les inégalités progressent et que la seule possibilité c'est le partage des richesses. Comme celle de l'eau pour laquelle tu menais ce combat inflexiblement.

    Les militants socialistes qui avaient un problème, un positionnement à prendre avec Tonton n'ont pratiquement jamais été à la hauteur, prisonniers dans leur désir de posture! forget it! c'est dommage, mais on s'en fout.
    Pour moi Danielle tu fais partie des voix que l'on avait entendu et que l'on allait entendre pour s'indigner que l'action des humains,là, dépassait les bornes.....Pour moi aussi tu étais la garante de la droiture (c'est à dire de la gauchiture) de François Mitterrand et à l'époque cela me rassurait non pas par ce que je doutais de François mais parce que je ne doutais pas de toi. Merci! dans mon panthéon je ne vois que toi, Danielle Mitterrand avec l'abbé Pierre et soeur Emmanuelle et aussi le toujours vivant(qu'il me pardonne) Stéphane Hessel. Ces voix qui ont le don de me faire frissonner l'échine et de me faire lever pour défendre le plus faible, le plus souffrant, le maltraité, l'exploité et aussi pour rosser et mettre hors d'état de nuire tous ces exploiteurs qui pullulent partout où il y a l'argent roi.
    Alors puisque je le pense je l'écris, Qu'il me serait doux, un jour lointain (lointain car nous avons des combats à mener),
    après nos triomphes où la France redeviendra le pays des droits de l'Homme c'est à dire le pays phare qui sera capable de faire vivre décemment du revenu et leur travail et de leur retraite ses 65 millions d'habitant...
    Oui qu'il me sera doux alors d'ajouter la voix de Jean-Luc Mélenchon qui deviendrait garante de la non régression du nouveau partage et des nouvelles valeurs que nous...

  27. 77
    Ghislaine A. dit:

    @ Bob Boisadan - 72 -
    Bonjour,
    Comme l'emploi du temps de Jean-Luc Mélenchon est saturé (enfin, je suppose), je m'autorise à vous indiquer la lecture du chapitre 9 du programme du Front de Gauche "l'humain d'abord" et plus particulièrement des pages 83 et suivantes. Vous pouvez vous le procurer auprès de camarades du FdG de votre ville ou dans une librairie digne de ce nom. Ce serait bien aussi de venir aux assemblées citoyennes! A bientôt.

  28. 78
    59jeannot dit:

    entendu ce matin sur la matinale de C+ (je zappe beaucoup)
    L’Allemagne a tenté hier de lever 6 milliards d'€, mais n'a récolté que 4. Ce serait la Banque centrale allemande qui aurait mis le complément.
    Merckel aurait-elle lâché du lest, en contradiction totale de sa position intransigeante vis à vis de NS et surtout en infraction totale du traité de Lisbonne.
    Les idées de Jean-Luc Mélenchon font leurs chemins.

  29. 79
    Gerard Blanchet dit:

    @Bob chapitre 9 du programme : "l'émancipation humaine en-tête" et page 83 et 84 spécifiquement sur la culture.
    D'autre part un front de gauche de la culture existe, se réunit et débat sur Initiatives Citoyennes.

  30. 80
    tchoo dit:

    Voyez ce que Aphatie écrit sur son blog le 21, en conclusion d'un de ses billets:
    Quoiqu’il en soit, c’est très mauvais, et cela sent très mauvais. Ce sont les fondations du système monétaire qui flanchent. Ce qui est autre chose que la dépression des économies. Ce qui menace, ce n’est plus le dérèglement, c’est l’écroulement

    il était donc important, que dis-je primordial que le lendemain il demande à Eva Joly pour qui elle allait appeler à voter au second tour.
    Sans cette question, le monde allait assurément ne pas tourner aussi rond

    Pathétique....

  31. 81
    max dit:

    Ce déchainement de violence contre Eva Joly était prévisible !
    En politique elle avait oublié qu'il ne fallait pas être sincère, honnête, et fidèle a ses engagements.
    J'ai peur qu’après cette position louable et courageuse, elle soit obligée de rentrer dans le rang et de perdre sa crédibilité auprès de gens qui suivent un peu la politique et qui avaient salué son geste, car je ne vois pas comment elle pourra faire en restant sur ses positions face a la horde de ses petits "barons" qui pensent plus a leurs sièges qu'a la défense de l'environnement.
    Je ne comprends pas qu'elle n'est pas au FdG, elle y aurait certainement sa place !

  32. 82
    vm dit:

    Réponse à Bilduv N°45 :

    La question vient des Alternatifs : http://www.rezocitoyen.org/Langues-regionales-et-minoritaires.html

    Vous pouvez comparer les deux positions, elles ne me paraissent pas du tout incompatibles, et j'ai plutôt l'impression qu'il s'agit d'un mauvais procès d'origine locale.
    (Il me semble que de la part des communistes Bretons dont vous parlez, c'est plutôt un prétexte, parce qu'au départ ils n'étaient pas d'accord avec la stratégie du Fdg : c'est pourtant la seule qui puisse rendre tout son sens à l'action de leur parti !)

    Bien cordialement -

  33. 83
    breteau jean claude dit:

    A tous.j ai une analyse differente des episodes "guignols et Aphatie ! croyez vous chers amis et camarades qu un tel acharnement serait necessaire si J L M et le F D G etait au fond du trou ? comme beaucoup ici j enregistre l evolution des gens que je cotoie,hors elle est positive, dans le meme temps la cote du ps est en berne.ca ne va pas s ameliorer,avec les revelations sur le plan d ultra rigueur de Hollande, les mensonges de " l accord" avec les vert "pales.Lunettes rouges ou vertes ni changeront rien, c est le F D G qui engrange grace a son serieux, et surtout laissons Eva Joly ou elle est, et gardons notre CAPanti liberal.Je pense que nous devrions,plus souvent dire et redire les richesses creees en France C est la credibilite de notre programme et le talon d Achille des liberaux.c est aussi l enjeu de 4/500 milliards pour les nantis ou pour le peuple ; Ils sont pret a tout pour conserver leurs privileges, meme de transformer l eau de J L M en vin et en vain,rassurons nous il va y avoir pire a la mesure de nos progres

  34. 84
    Laurent38 dit:

    Bonjour, juste un petit mot d'un lecteur régulier : votre charge contre les guignols me semble plus déplacée que celle (évidemment justifiée, et encore trop bonne) contre Aphatie et ses clones.
    Outre le fait que les guignols sont des amuseurs et non des analystes, quand j'ai vu le sketch il ne m'a pas donné l'impression de vous dénigrer mais plutôt de donner l'image du faux méchant qui cache ses bons sentiments sous l'aspect bourru. On est loin de l'image de l'alcoolique violent, et ça m'a semblé plutôt positif !
    Je pense donc que vous devriez réserver vos critiques à ceux qui les méritent vraiment, faute de quoi vous risquez de passer pour un paranoïaque. Ne sous-estimez pas ce point qui peut sembler un repoussoir à bulletin de vote pour beaucoup d'indécis, sensibles à vos idées mais effrayés par une image trop brutale.
    Le contexte social et économique vous donne raison, mais l'inertie mentale de la population doit être vaincue : sachez donc réserver votre combativité pour l'essentiel !
    Et continuez d'expliquer clairement les choses "trop compliquées pour le commun des mortels" comme vous le faites, ils finiront bien par se rendre compte que vous êtes le seul à le faire...

  35. 85
    Clément dit:

    "La force banale du mal", c'est tout a fait ce qui mine les sociétés européennes d'aujourd'hui. J'ai pu en faire l'expérience, et je suis aussi convaincu que seule la prise de conscience peut la faire reculer. Et avec le système de "diffusion diffuse", la web serie et les bouquins à bas prix c'est très bien lancé, bravo pour la com'!

    Tout mon soutien.

  36. 86
    vaillant dit:

    @hold-up(44)
    En Italie, la berlusconisation des relais médiatiques (empire de presse) a donné 14 années de pouvoir à Berlusconi, et ce ne sont même pas les électeurs qui l'ont fait partir !

  37. 87
    lionel-pg44 dit:

    Pour ceux qui ont approché de près ou de loin la marine, et spécialement la marine en bois, savent que la construction de navire en sapin vert est extrêmement dommageable, même s'il s'agit d'un pédalo !
    Et puisque je fais dans le bois, comme le Lang du même nom, je m'interroge sur le chèque en blanc d'EE LV au sapin hollandais. Chèque en blanc pour éviter le chèque du Crédit Forestier qui pourrait arriver chez le banquier d'EELV après la dégradation de sa note d'AAA en EEE ?

  38. 88
    Disjecta dit:

    Un article, un peu long certes, qui décrit bien ce qu'a été la guerre en Libye: une guerre néo-coloniale et une boucherie sans nom. La même propagande est en place pour la Syrie et elle aura les mêmes conséquences si nous nous laissons de nouveau avoir.

  39. 89
    sourdon dit:

    L'éducation des peuples a toujours été le premier bataillon des armées des gens de pouvoir.
    La propagande parlée, écrite ou aujourd'hui télévisée, censée éveiller les Hommes, permet depuis toujours de les dominer au moindre coût, et d'obtenir le consentement et l'appui du peuple qu'elle réduit pourtant en esclavage.
    Les "esclaves forcés" ne donnent pas leur meilleur... et pratiquent le sabotage, ce qui réduit la productivité... ILS ont donc élevé l'art de la manipulation de l'esprit au point que l'esclave est devenu satisfait de son sort et collabore à sa propre soumission.
    Les oligarques soumettent, nos esprits au travers d'une éducation orientée, et, si cela ne suffit, nos corps avec des fusils.
    Les plus fervents ou/et fragiles d'entres-nous sont flattés, choyés, et endoctrinés de façon à être prêts au sacrifice suprême pour défendre ce qu'ils croient être un idéal de vie, mais qui n'est en fait que la défense d'un projet de démagogues dont ils ignorent la finalité !?!
    La politique, la religion, la justice, la police et l'armée, comme les médias, participent à ce grand théâtre dont les idéaux sont drappés de nobles pensées, au service d'actes vils, empreints de peurs triviales.
    "Le respect du vivant" au pied de la lettre, est un principe auquel tout être humain équilibré aspire, une pensée cardinale fondatrice de la seule alliance possible entre la nature et nous.
    Mais la peur les tarraude et de la maternelle aux guignols de l'info, tous les programmes enseignés et diffusés sont sous LEUR contrôle, et les journalistes et présentateurs télé, tuent davantage de gens que les soldats de l'infanterie !
    Mais les plans humains sont précaires, surtout quand ceux-ci sont le fruits d'un petit groupe de déviants qui en viendront à être remis en question par leurs propres enfants. Car l'humanité nouvelle exigera que le vivant soit respecté.
    Des milliers de milliards d'€ sont engloutis dans un armement à 95 %heureusement inutile !?!

  40. 90
    Gerard Blanchet dit:

    @Bilduv et vm sur les langues régionales voir ce lien : Que serait la diversité culturelle sans les Langues et Cultures de France ? Compte rendu de l’atelier inaugural Front de gauche du 8 octobre à Montpellier

  41. 91
    Barachois dit:

    @Bob Boisadan 72
    Vous pouvez aussi regarder cette vidéo, disponible dans la videothèque de ce site :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/05/02/forum-culture-du-front-de-gauche/
    Jean-Luc Mélenchon y parle culture, et ceux qui l'ont suivie sur mon conseil ont été impressionnés.

  42. 92
    Espérante dit:

    Le "Bien faire et laisser braire" est une attitude courageuse et dangereuse, malheureusement, laisser dire est parfois interprêté à tord par les calomnieurs (dont les appétits sont féroces. Ce qui est épuisant, c'est de répondre sans cesse à toutes les provocations, mais Jean-Luc Mélenchon est assez remarquable et surtout tenace, c'est une vrai force que d'expliquer sans cesse le pourquoi et d'analyser le comment. Tous mes voeux, entre autres, de courage! et, en réponse:
    A J.C (51), je suis d'accord avec Jean-Louis Charpal (67), n'opposons pas des personnes aux autres, quelques soient les critères, je connais bien des "vieux" (dont je vais bientôt faire partie) qui se réveillent, et au regard de l'expérience passée s'ouvrent à des notions nettement plus à gauche. Ces revirements viennent aussi en raison du discours clair, convaincu et convaiquant de Jean-Luc Mélenchon, dont l'argumentaire, s'il relève de paroles qualifiées "d'intellos" par certains, résonne et raisonne sur l'analyse et la connaissance, et non de simples phrases chocs, vides de sens.
    Enfin, je suis désolée mais je ne signerai pas l'appel de Chronos (dont j'appresie les interventions) car, à moins de n'avoir rien compris, je trouve qu'il néglige un peu la puissance du système lui-même, bien plus violente que la simple propriétés des "personnes fortunées", quoique, bien sûr, les deux vont souvent de paire!
    Bon courage à nous tous, j'essaie aussi de trouver des modes d'actions, d'interpellations...

  43. 93
    Lupi jean claude dit:

    Bonjour à toutes et à tous,
    Pour repondre à JC (51) les anciens qui se sont octroyés des privilèges aux quels nous n'aurons pas droit on eu la chance de vivre à une epoque qui bien que récente est déjà très loin une époque où bien que le profit soit toujours le moteur de leur monde ils avaient des élus qui bien que très pourris avaient encore un fond de conscience.Aujourd'hui nous avons des dictateurs en puissance eux même gouvernaient par d'autres dictateurs qui se prennent pour des dieux.Et avec les nouvelles mesures que ces chers UMP sont prêts à nous pondre et que l'amiral de la flotte de pédalos et prêt à reprendre à son compte sous des prètexte falacieux nous ne sommes pas sortis de la m**** aujourd'hui l'idée clair est d'aligner le monde sur d'abord sur l'Allemagne bosser pour 1 euro de l'heure puis sur la chine moins de 1 euros et si nous voulons dire quelque chose je pense qu'a court terme ce sera les chars.La destruction du systéme de santé est aussi dans l'air du temps,certain propagandiste de droite pensent même que nous sommes trop nombreux que notre taux de natalité est trop fort ce qui a mis mal certaines de leurs perspectives surtout en ce qui concerne le chomage.
    Mais cela n'est pas sain que de montrer du doigts les acquis des uns et des autres certes il y a des abus mais dans nos anciens il y en a eu qui ont commencé très très tôt et qui ont mérité leur retraite.Bien au contraire il faut défendre les acquis peut être les aménagés je ne dit pas mais surtout les défendre.Un exemple simple le cuisinier de la cantine de ma fille vient le mercredi a midi alors qu'il ne travail pas pour que les enfants qui sont loin de chez eux (nous sommes une commune très rurale) et qui font sport puisse avoir un sandwich et des exemples de fonctionnaires dévoué il y en a des milliers pour ne pas dire des millions.Nous devons nous entraider et nous tendre la main.

  44. 94
    red@rt dit:

    Une question à laquelle je ne sais répondre;
    Lorsque l'on nous demande si Hollande est de gauche, Jean-Luc Mélenchon répond de manière positive. Soit.
    Ma question est de bonne fois, sans mauvaise intention;
    Quelqu'un de vous pourrait il me donner quelques exemples objectifs qui permettent de penser que Hollande peut être classé à gauche? Jean-Luc Mélenchon nous fait souvent part de ses positionnements "centriste", Martine Aubry le qualifie de candidat d'un système pas très à gauche. A part quelques semblant d'idées balayées d'un tour de main par le PS lui même...
    Grace à une lecture assidue de ce blog, je comprend parfaitement ce qui différencie des propositions de gauches et la politique libérale menée actuellement. (Même si je ne comprend toujours pas l'intérêt de la si grosse partie des 99% qui soutiennent ces politiques). Mais je n'arrive définitivement pas à comprendre ce qui permet aux électeurs socialistes de penser que Hollande est un bon candidat de Gauche. Pardonnez que je ne passe pas plus de temps à creuser ses propositions, je préfère m'atteler à des lectures alternatives…
    Lorsque nous seront totalement débarrassé de l'argument du vote utile, pourra t'on utiliser le qualificatif de droite complexée?

  45. 95
    Cronos dit:

    @ 94 Espérante
    "Enfin, je suis désolée mais je ne signerai pas l'appel de Chronos (dont j'appresie les interventions) car, à moins de n'avoir rien compris, je trouve qu'il néglige un peu la puissance du système lui-même, bien plus violente que la simple propriétés des "personnes fortunées", quoique, bien sûr, les deux vont souvent de paire !"

    Merci tout de même je n'ai pas écrit cet appel dans le vide total, puisqu'en 1h30 1 personne, VOUS Espérante, avez lu et répondu à ce billet sous forme d'appel, vous dites vous même contradictoirement que le système est lié au fortunés, quelle clairvoyance ! Ce que je dis dans cet appel est un résumé clair et concis résumant les masturbations intellectuelles de maints des commentateurs de ce blog, je le met sous une forme de libelle qui convient à l'apostrophe d'un puissant qu'est le Président de la République, c'est du second degré chère madame, et il est bien dommage qu'il laisse autant de gens indifférents.

    Je pense que vous allez revoir votre position, si vous êtes une femme de gauche, car quoiqu'il en soit j'enverrais cette pétition à Nicolas Sarkozy le 20 décembre, si je suis le seul à la signer ce sera drôle sans plus, si nous somme plusieurs centaines, peut être que cela l'énervera juste un peu avant ses fêtes de Noël, et si nous sommes des milliers alors cela lui fera peur, voilà tout.

  46. 96
    Jeannot dit:

    Excellente nouvelle Jean Luc Mélenchon est l'invité de France-Inter le mardi 29 novembre à 8h20
    dans le cadre de la matinale animée par Patrick Cohen

    C'est le résultat de l'émission de "C à vous"sur France 5 le mardi 23 novembre à 19h.

    Souvenez vous du mercredi 21 septembre où le même Patrick Cohen tança de manière inacceptable Jean -Luc absent de son émission en lui reprochant de ne pas respecter ses engagements et lui conseillant de bien tenir son emploi du temps. Sur ce point il s'en est expliqué.

    Jean Luc Mélenchon se fait respecté et est respecté.

    Que cette séquence soit bien observée par les tenants de la profession de journalistes.
    Cette catégorie de salariés doit comprendre qu'elle joue certes un rôle nécessaire mais qu'elle se doit d'être respectueuse de la tâche qui lui est dévolue.
    Jean Luc Mélenchon a bien fait ressortir cette nécessité lors de différents entretien.;

  47. 97
    Genialle dit:

    Merci Jean-Luc Mélenchon pour cet article.
    J'avais signalé l'interview de E.Joly avec Aphatie. Une horreur et une honte. Vous devriez vous, comme d'autre, ne plus lui répondre à ce "soi-disant" journaleux.
    Je répond @ 662 dudu87
    [...]

    [Edit webmestre : Vous devez faire erreur, il n'y a pas de commentaire 662 sur ce billet, et aucune intervention de dudu87.]

  48. 98
    Lupi jean claude dit:

    POUR CRONOS,
    J'ai lu ton appel qui me semble plus que légitime mais voila comment le diffuser à très grande échelle. Mais surtout qui peut on rallier. Je ne suis pas communiste mais de gauche de la vraie gauche et je pense encore que quelques fortunés ne sont pas des escrocs où du moins je le souhaite et que quelques un ont un brin de conscience des gens qui ont réellement travaillé et non des fils de riches ou des copains des copains qui ont fait fortune en enflant les autres et qui ont profité du système en marchant sur la tête des autres.Autrement dit il va falloir faire la part des choses et ne pas mettre tout le monde dans le même sac bien sur que la plus part sont pourri jusqu'a la moelle mais peut etre que certain vallent la peine.J'aime les etres humains et j'ose penser qu'il reste un peu de bon dans ces ordures sans nom.
    J'ai une question si je peux me permettre que ferons nous tous autant si JL Mélenchon n'ai même pas au deuxieme tour et qu'il perde tout simplement.

  49. 99
    Cronos dit:

    @ 100 Lupi jean claude

    LA RÉVOLUTION tout simplement, enfin pas aussi simplement peut-être ?

  50. 100
    tchoo dit:

    Le nouveau gouvernement danois de gauche et centre-gauche, entré en fonction début octobre, a présenté hier, après trois semaines de tractations politiques avec son principal parti de soutien l'Alliance Rouge-Verte, son projet budgétaire pour 2012. Il sera maintenant débattu au Parlement.
    La sociale-démocrate Helle Thorning Schmidt, alliée avec les radicaux de gauche et le parti populaire socialiste, était très attendu. A l'heure où de nombreux pays européens ont choisi la voix de l'austérité, le Danemark cherchera à lui à relancer la machine économique par l'investissement public.
    Basé sur un investissement public de 10 milliards de couronnes, soit 1,35 milliards d'euros, et un recentrage de la fiscalité, sur le capital. Ce plan devrait selon la Première Ministre ramener le déficit public au dessous de la barre des 3% préconisée par le Pacte Européen de Stabilité et de Croissance d'ici 2013 grâce à une stimulation de l'activité économique.

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive