11nov 10

Entre Cohn-Bendit et G20, pluie de mensonges dangereux

Ce billet a été lu 27 983 fois.

D ans cette note je parle du sommet du G20 ce weekend. Mais aussi du prochain sommet Europe Amérique. Dans les deux cas je voudrais que l’on mesure l’écart qui sépare les faits de la présentation ordinaire simpliste qui en est faite. Je voudrais que ce blog soit utile à une prise de conscience de la réalité internationale chez mes lecteurs. Car c’est de là que vont venir les tsunamis qui mûrissent déjà dans les mouvements du grand large.

Avant cela il faut bien que j’évoque la dernière énormité de Daniel Cohn-Bendit contre moi à l’occasion de son passage chez Jean-Michel Aphatie sur RTL. J’en ai les jambes coupées. Ca passera. Mais vraiment c’est lourd, pour finir. Sur la photo que vous voyez, Oskar Lafontaine et moi nous nous soutenons l’un l’autre comme sur le tableau derrière nous deux soldats blessés s’entraident. Oskar était présent au meeting de lancement du PG à Saint Ouen il y aura deux ans dans quelques jours. Cette image est ma réponse à monsieur Cohn-Bendit.

Vendredi 12 novembre Jean-Vincent Placé, secrétaire national des verts, a désavoué Cohn-Bendit et ses injures. J'en suis très heureux. A la fin de ma note vous pourrez lire le décryptage de son entretien avec Christophe Barbier à mon sujet sur LCI.

Mais quelle mouche l’a piqué ? Daniel Cohn-Bendit doit avoir du mal le matin à rassembler ses idées. Chez Aphatie, le matin du onze novembre, il s’est lancé dans une attaque spécialement basse contre moi. J’en suis d’autant plus étonné que nos rapports n’étaient pas ceux là jusqu’à ce jour. Politiquement éloignés sans aucun doute, nous parlions pourtant tranquillement, et même parfois avec de l’humour, jusqu'à ce jour. Je n’ai pas le cœur à commenter ses déclarations. Elles me donnent la nausée. Je découvre que la mode est à me comparer à Le Pen sur la base de pures affabulations. Ce que je prenais pour des « dérapages » comme disent les biens pensants est en réalité une méthode de combat. Il s’agit de me disqualifier en m’ostracisant de façon injurieuse. Au cas particulier, Martine Billard député de Paris et porte parole du Parti de gauche, sur son blog a bien exprimé la colère des camarades excédés par ces méthodes répugnantes. De son côté, notre Parti lui-même a fait un communiqué de presse que je publie. Ma stupeur c’est de voir que ce genre d’insultes est approuvé et relayé par le syndicat des belles personnes qui le valide avec les manières doucereuses qui sont le propre de cette caste. Ce qui serait en cause ce n’est pas la violence qui m’est faite mais celle que je provoquerais. Laquelle ? Où, dans ce que j’écris sur la relation franco allemande y a-t-il la moindre trace de violence, de mots violents, d’expression violente ? Quand ai-je parlé de « boches » ? Et quand ai-je parlé de « grande France » ? Le sieur Jean-Michel Aphatie est la caricature de cette méthode qui prend prétexte de ma soi disant violence pour justifier les pires insultes bien réelles contre moi et appeler à m’ostraciser. Je suis écœuré. Mes amis je me place sous la  protection de ce que vous voudrez bien faire pour répliquer là où vous pouvez. 

Communiqué du Parti de gauche. « Après Jean-Paul Huchon et sa comparaison ignominieuse entre Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marie Le Pen (dans l’Express), c’est au tour de Daniel Cohn Bendit de rivaliser dans la calomnie. Interrogé sur RTL, voilà ce qu’il dit à propos de Jean-Luc Mélenchon : « Quand on voit son livre, ce qu’il dit sur l’Allemagne, quand il parle de la "grande France", ce qu’il dit sur les boches, c’est insoutenable, intolérable ». L'eurodéputé d'Europe Écologie va jusqu'à estimer que le Président du Parti de Gauche tient un discours qui « va même labourer sur les terres du Front national ».

Daniel Cohn Bendit ment : c'est lui, comme hier son frère Gaby dans le journal Libération, qui utilise le terme de « boche », ce qui est absolument inadmissible, et non Jean-Luc Mélenchon dans son livre. En effet, ce dernier, après avoir souligné le fait que l’Allemagne défend aujourd’hui ses intérêts nationaux davantage que dans l’après-guerre, ce que nul commentateur un peu sérieux ne peut contester, ajoute « construire des relations avec les allemands, c'est un devoir permanent de notre pays. Et chacun doit s'y atteler à la place qu’il occupe ». C'est ce qu'a d'ailleurs fait le Parti de Gauche dès sa création en revendiquant le parrainage de Die Linke dans une vision internationaliste de la coopération entre les peuples.
Voilà qui suffit à réduire à néant les accusations répugnantes des frères Cohn-Bendit.  S'ils avaient lu le livre, ils auraient pu engager le débat sur les propositions de désarmement nucléaire, de sortie du nucléaire, de planification écologique avec relocalisation de la production pour lutter contre les émissions de gaz à effets de serre. Au lieu de cela, ils préfèrent l'insulte. Ce type de déclarations, outre qu'elles banalisent le Front National, rappellent, en pire, les attaques faites à l’encontre des partisans du Non de Gauche au TCE en 2005. L'ensemble du Parti de Gauche se sent insulté et diffamé par cette déclaration. Nous interpellons solennellement l'ensemble des militants Verts ainsi que leur direction et plus spécifiquement leur secrétaire nationale, Cécile Duflot, afin de savoir si de telles déclarations représentent la position  d'Europe Ecologie/les Verts. »  

Le 20 Novembre prochain aura lieu le sommet UE-USA. C’est le second  depuis le début du mandat de Barack Obama. Il se tiendra à Lisbonne. A cette occasion le Parlement Européen se voit proposer une résolution. Ce qui rend cette résolution remarquable c’est qu’elle est signée par la droite, le centre mais aussi les socialistes et les Verts. L’autre aspect extraordinaire de ce moment est que ce sont en fait trois sommets qui se tiennent en même temps à Lisbonne. D’habitude ce sont trois réunions distinctes dans le calendrier et l’espace. Est-ce un hasard si elles sont conjointes cette fois ci ? Il s'agit du Sommet de l'OTAN, du Sommet Union Europenne- Etats-Unis, et enfin, de la Réunion du Conseil Economique Transatlantique, le bras armé du capitalisme transatlantique. Les piliers du Grand Marché Transatlantique seront donc rassemblés à Lisbonne. Ainsi l’a voulu le président Obama. Je commence par décrire ces trois outils pour que chacun puisse apprécier tout le sel de ce que comporte le texte de résolution présenté au parlement européen par le quatuor d’atlantistes échevelés qui a signé la résolution soumise aux parlementaires européens a Bruxelles.

Les Sommets UE-USA ont lieu une à deux fois par an. C’est la réunion des principaux responsables des deux rives de l’Atlantique : le Président des Etats-Unis, le Président de la Commission Européenne et le Président du Conseil Européen. C’est de là que sont avalisées et propulsées les grandes orientations politiques du projet  transatlantique. Ensuite il y a le Conseil Economique Transatlantique (CET). C’est l'organe central de mise en place du Grand Marché Transatlantique (GMT). Ce conseil a été mis en place en 2007 pour accélérer la libéralisation des échanges entre les USA et l’UE. Curiosité significative, cette instance ne compte aucun élu européen parmi ses membres. Seuls y siègent des représentants de la Commission européenne. Il s'appuie pour ce faire sur les « dialogues transatlantiques » selon le vocabulaire pédant de ce genre d’instance qui ne veut pas trop se faire identifier. Parmi ces « dialogues » se niche le plus influent, le TransAtlantic Business Dialogue (TABD), créé dès 1995. Il regroupe les représentants des plus puissantes multinationales états-uniennes et européennes comme Coca Cola, Siemens et ainsi de suite.

Enfin se tient aussi le sommet de l'OTAN. Celui là n'a pas lieu habituellement tous les ans. Mais la cadence s'est accélérée depuis les années 90. Il s'agit de la vingt quatrième réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des 28 pays membres de l'OTAN. Elle est  destinée à fixer les priorités stratégiques de l'Alliance Atlantique. C’est décisif pour la paix du monde dans la mesure ou l’OTAN est le seul impérialisme militaire du monde et qu’il s’agit en fait d’une coalition de vassaux autour de l’impérium américain. Je rappelle que les USA dépensent à eux seuls autant que tous les autres budgets militaires du monde. Et six fois la dépense militaire de la Chine qu’égale à lui tout seul le tandem France Grande-Bretagne. Ce Sommet doit notamment avaliser la volonté de « partenariat » avec la Russie tel que le préconise le "groupe des sages" autour de Madeleine Albright. Ce n’est pas rien. Il doit aussi affirmer les nouvelles raisons d'être de l'OTAN. Là seront étudiés des thèmes comme par exemple la sécurisation de l'approvisionnement énergétique de ses membres. Le partenaire russe va avoir les oreilles qui sifflent. Ca va chauffer, si j’ose dire. Les troupes américaines, les mercenaires et leurs alliés du commandement intégré de l’Otan vont redoubler d’ardeur sur le trajet des pipeline et gazoducs actuels et futurs.

Que propose la Résolution commune de la droite, des socialistes et des Verts? Voyons ce qui est positif, pour être juste. Le texte « Invite une nouvelle fois le gouvernement des États-Unis à ratifier le statut de Rome de la Cour pénale internationale et à y adhérer ». Ce qui permet de se souvenir que tel n’est pas le cas avec ce cher champion étatsunien des droits de l’homme dans le monde. La résolution « Réitère son appel à l'abolition universelle de la peine de mort ». Nouveau rappel utile à garder en mémoire quand on pointe du doigt d’autres pays. Et il est aussi demander « une meilleure représentation des syndicats auprès du Conseil Economique Transatlantique ». En effet il n’y en a pas ! Je note aussi que le quatuor « marque son inquiétude à l'égard du recours au clonage dans l'élevage animal ». Ce genre d’accumulation des vœux pieux finit toujours par arriver une incongruité. C’est le cas une fois de plus. Le texte appelle « les dirigeants européens et américains ainsi que les coprésidents du CET à tenir compte du rôle essentiel des législateurs pour la réussite du CET ». Incroyable. On a failli croire que les signataires avaient totalement oublié qu'ils étaient concernés… La demande n'en est pas moins remarquablement timide ! Des parlementaires demandent humblement que les élus des peuples états-uniens et européens puissent donner un avis. Un avis ! Pour finir, une bonne action qui ne coute rien. Le texte « demande que les pays industrialisés respectent leurs engagements et affectent 0,7 % de leur PIB à l'aide publique au développement d'ici à 2015 ».

Après cela voici ce que signent ensemble la droite, les verts et les socialistes. C’est spécialement négatif. D’abord un prêchi prêcha aux habituels accents néo-colonialistes. La résolution explique en effet que « l'Union européenne et les États-Unis collaborent dans le monde entier pour défendre une cause commune qui repose sur une histoire, une culture, des intérêts et des valeurs partagés ». De quoi parle-t-on? Chacun y mettra ce qu’il veut. Ce qui compte c’est que soit suggérée notre identité commune par opposition à celle des « autres ». C’est le fond de sauce de la thèse du choc de civilisations, cher à ce bon monsieur Huntington pour qui tout commence par le fait que chacun prenne conscience que la réalité c’est « nous et les autres ». Après ce manifeste si discutable vient une autocélébration qui l’est tout autant, dans le contexte de la faillite nord américaine. Le texte de la droite, des Verts et des socialistes considère en effet que « le dynamisme et l'attachement à la cause de la relation transatlantique sont d'autant plus importants dans le contexte actuel de crise financière et économique mondiale ». Les mots se cachent les uns derrière les autres. Ici vous apprenez qu’il y a une « cause transatlantique ». Riche idéal écolo-socialo ! Et c’est ainsi que l’on en vient à une profession de foi dont je continue à trouver extraordinaire qu’elle ne soit jamais discutée publiquement en France. La résolution proclame : « le Parlement européen continue de plaider en faveur de la réalisation d'un marché transatlantique à l'horizon 2015, dont l'achèvement, aux côtés de la réalisation du marché unique de l'Union européenne, constituera un facteur essentiel pour relancer la croissance et la reprise économiques mondiales ». Je ne cesse de dénoncer ce scandale. Un marché unique va être constitué au cours des cinq prochaine années entre les USA et l’Union Européenne avec l’appui des élites de droite et de centre gauche qui dirigent tout et tous sans qu’un seul mot en soit dit aux citoyens.

Et comme si ça ne suffisait pas voici notre gauche de confort qui aboie joyeusement avec ses maitres. Le texte qu’ils signent ensemble ose se dire : « convaincu que le Conseil Economique Transatlantique est l'instrument le plus approprié pour gérer les relations économiques transatlantiques ». Cela alors même, je l’ai signalé tout à l’heure, qu’il n’y a pas un seul parlementaire dans ce Conseil ! Parvenu à ce point d’abaissement, le reste des infamies du texte passent banalement. Ainsi se félicite-t-il  de l'Accord "Ciel Ouvert" UE-USA et « invite les autorités des États-Unis et la Commission à œuvrer en faveur d'une plus grande liberté d'investissement et d'une adhésion accrue des transporteurs aériens de part et d'autre de l'Atlantique. Le texte « se prononce pour la diversification des voies d'approvisionnement afin d'améliorer la sécurité de l'approvisionnement énergétique. » Et se penche sur les biocarburants quand il s'agit de diversifier les sources d'énergie…. Et le plus beau reste à lire pour les écologistes. Car la résolution invite les USA à « œuvrer à la coopération avec ce pays en favorisant l'établissement de liens plus étroits entre le système d'échange de quotas d'émissions de l'Union et les systèmes régionaux ou fédéraux d'échange instaurés aux États-Unis » et « observe à cet égard combien il est important de garantir des normes et des critères d'évaluation communs à tous les marchés émergents en matière d'échange de quotas d'émissions, afin d'éviter les obstacles réglementaires dans ce marché émergent ». Respirez ! Ca y est, c’est passé. Allez encore une dose et c’est fini. Le texte « Salue l'accord SWIFT ». Je passe le reste pour ne pas vous infliger trop de longueurs techniques. L’essentiel est dit. Le projet de grand marché transatlantique marche à grand pas. La droite adore. Les socialistes et le Verts couvrent avec zèle l’opération. Tout ce petit monde se tait sitôt rentré en France. L’Europe nous protège contre la connaissance de ses turpitudes.

Les USA sont la source des dangers essentiels de notre époque. J’ai longuement décrit, dans mon antépénultième note, la situation explosive qui est créée par l’emballement de la machine à fabriquer des dollars dont la valeur ne repose absolument plus sur aucune contrepartie matérielle. Le 18 mars 2009 est la nouvelle date symbole de la période ouverte par la liberté prise par les USA de se racheter eux-mêmes les titres de leur propre dette. C’est la deuxième étape d’un mouvement commencé le 11 aout 1971 lorsque le président Nixon décida que le dollar n’avait plus de contrepartie en or comme c’était le cas jusqu'à ce jour là. La semaine passée, les USA ont procédé pour la deuxième fois à une opération massive de rachat de leur dette. Deuxième dose massive d’une drogue mortelle. Je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà décrit à ce sujet et que l’on peut aller lire. Je n’y reviens que pour montrer comment s’illustre ma thèse selon laquelle notre pays, et l’Europe n’ont aucun intérêt à rester plus longtemps amarré au vaisseau en perdition que sont les USA. Les signes de cette perdition sont évidemment la baisse progressive de la production réelle aux USA. J’ai lu l’autre jour au détour d’une analyse économique une démonstration absolument stupéfiante d’un drogué de l’économie du crédit permanent tel que la pratique les USA. Un raisonnement cent pour cent tordu. On y lisait que la masse d’argent injecté par les USA, bien sûr, ne donne pas de résultat direct puisque tout part dans la bulle et la spéculation. Mais, disait l’auteur, ce n’est pas grave car les cours de bourse se mettent à monter. Ce qui s’est vérifié en effet. Et si les cours de bourses augmentent, disait-il, même pour des raisons spéculatives, c’est le patrimoine des ménages qui possèdent ces titres qui augmente. Donc cela les rassure. Le moral s’améliore. Et leur capacité d’emprunt pour consommer s’accroit puisque leur patrimoine grandit tout seul. Et hop, passez muscade, la partie de Monopoly continue. Entre le treizième et le dixième étage, l’homme qui tombe dans le vide peut dire : « pour l’instant rien de trop grave ».

C’est cette menace qui fait  l’arrière plan du sommet du G20 de cette fin de semaine à Séoul. C’est une vue de l’esprit de lire la crise en cours comme un affrontement entre chinois et américains.. C’est la lutte, entre ceux qui épongent le papier bidon des USA et ces derniers, qui donne son sens à ce qui se passe. Le reste est la série des conséquences directes et indirectes de cette cause initiale. Quoiqu’il arrive bien sur la réunion de Séoul devra donner l’impression que la situation est « désormais » totalement sous contrôle. Alors que la crise financière s’approfondit, on mettra en avant le nombre des cataplasmes déposés sur la jambe de bois pourrie du système mondial. Il est plaisant d’apprendre par le journal « Le Monde » que la première tâche du G20 « sera de convaincre ses membres de surveiller de près leurs déséquilibre macro économique, par exemple la solidité de leur dette ». On se demande en quoi cela pourrait bien consister s’agissant des USA. Le second thème, nous dit-on, sera celui de la gouvernance du FMI. Trop drôle ! Cette institution a-démocratique se « rééquilibre ». Traduction : les européens transfèrent une partie de leurs quotas et de leurs droits de vote. Juste 6%. Mais les Etats-Unis ne bougent pas d’un pouce et leur droit de veto sur les décisions reste intact. Bravo pour la réforme de démocratisation attribuée par ses partisans français à Strauss-Kahn, le directeur du FMI. Le reste est de la flute. Un bavardage est prévu sur l’aide au développement et le changement climatique et une séance de vaudou pour désembourber l’offensive mortelle de l’OMC et de son président Pascal Lamy. Le grand frisson sera le moment de la validation des décisions concernant le fonctionnement du système financier. Pour mieux résister au crise les banques devront augmenter leur ratio de fonds réels (si cet adjectif a un sens dans cet univers là) par rapport à l’encours de leurs prêts. Pour pouvoir prêter cent chacune devra avoir huit en caisse. Les banquiers hurlent. Nous, nous sommes consternés. Comment réplique-t-on au fait de perdre 82 euros avec 8 euros en poche ? L’avantage de la discussion c’est qu’elle va permettre de faire la liste des banques qui du fait de leur taille, si elle faisaient défaut, ferait s’écrouler le système mondial. Parmi elles la BNP et la Société Générale. La mauvaise nouvelle c’est que c’est celle là qu’on connait. La bonne c’est que c’est celle-là qu’on connait et qu’on a sous la main. Donc une partie du mur de l’argent est à portée de la pioche de la révolution citoyenne. Avis aux amateurs qui nous chercheraient des poux dans la tête le moment venu.

Ici où je me trouve en écrivant ces lignes, au parlement européen de Bruxelles, nous avons eu aussi droit au grand débat sur le nouveau dispositif organisant la surveillance du système financier des fonds de placement et autres produits « d’épargne ». Date d’entrée en vigueur à partir de 2013. D’ici là serrez les dents ! Ensuite faites comme si de rien n’était car le dispositif est une passoire. Il marque la victoire du lobby de la finance contre la première tentative pour établir quelque part un contrôle sur les hedge funds et autres produits déflagrateurs. Mais les uns sont totalement contre parce que ce serait trop et les autres parce que c’est loin d’être juste assez. Le ministre du gouvernement belge s’en réjouit. La Belgique préside l’union en ce moment, même si elle n’a plus de gouvernement depuis trois mois. Ca n’empêche pas le monsieur de causer : « Peut être est-ce une façon belge de penser, mais si les uns et les autres n’en veulent pas pour des raisons inverses c’est sans doute que nous avons trouvé un point d’équilibre » ! C’est avec ce genre de pratiques que ce monsieur et d’autres ont amené leur propre pays au point où il en est. Le ministre lui-même représente un gouvernement qui n’existe plus depuis les élections il y a plus de trois mois mais qu’aucune coalition n’arrive à remplacer. Une vraie recommandation. 

Vendredi 12 novembre, Jean-Vincent Placé, secrétaire national des verts, a clairement et complètement désavoué Cohn-Bendit. J'en suis très heureux. Voici le décryptage intégral du moment de son entretien avec Christophe Barbier à mon sujet sur LCI:

"Christophe Barbier: Daniel Cohn-Bendit accuse Jean-Luc Mélenchon de labourer sur les terres du Front National. C'est un dérapage verbal de Dany ou vous êtes d'accord ?

Jean-Vincent Placé: Moi je pense que Jean Luc devrait être attentif à être moins populiste dans ses propos. Après Jean Luc est un homme de gauche, c'est un homme sérieux, il n'y ni raciste, ni antisémite, ni à la lisière de l'extrême droite. Je pense plutôt d'ailleurs qu'il est dans une orientation stratégique qui ressemble à celle des leaders populistes de gauche en Amérique du sud.

Christophe Barbier: Type Chavez ?

Jean-Vincent Placé: Voilà type Chavez, type Morales.

Christophe Barbier:  Ca peut servir la gauche ça ?

Jean-Vincent Placé: Je pense que Dany devrait éviter de trop diviser à gauche aujourd'hui. Voilà, il faut porter le débat sur le fond. Il y a des choses qui nous différencient du Parti de Gauche c'est évident. La vision internationale qu'il a, pragmatique excessivement, par exemple. Ou la planification écologique qui est un mauvais terme je pense et qui ne correspond pas à ce qu'est d'ailleurs l'écologie qui ne peut pas être planifiée. Il y a des sujets de fond avec Jean Luc Mélenchon. Mais je dis tranquillement que pour ma part je préfère de très loin Jean Luc Mélenchon à Martin Hirsch."


429 commentaires à “Entre Cohn-Bendit et G20, pluie de mensonges dangereux”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 [7] 8 9 »

  1. 301
    grego78 dit:

    Bonjour Jean Luc,
    Je me permets de vous témoigner ma sympathie et mon respect, au devant des insultes et des agressions qui vous sont faites. Vous avez le courage de braver les puissants, les possédants, les oligarques, au nom des sans grade, des humiliés, des justes et de ceux qui ont à coeur d'être les garants de l'intérêt général et du service publique.
    Je viens de quitter Europe Ecologie les Verts, ne pouvant plus supporter l'égocentrisme, l'arrogance, la suffisance, l'imposture de certaines personnalités et leur volonté d'accompagner la capitalisme en le teintant en vert pour lui donner encore un aspect soutenable.
    A bientôt
    Grego

  2. 302
    vaz jean-philippe dit:

    @ Varlange 296

    Il me semble qu'il ne faut pas confondre la radicalité dans l'action avec l'ouverture d'esprit. Accepter de dialoguer, donc d'écouter, n'implique pas que l'on perde ses convictions. Que serait notre vie sociale, si en préalable à tout contact, on demandais à l'autre de penser, d'être comme soi-même? L'individu est complexe, fait de multiples facettes, difficile d'être en accord avec tout. Ne pas être d'accord, doit-il nous empêcher de nous parler?
    Rejeter, à priori, une personne parce qu'elle ne pense/vit pas comme nous,nous prive de l'enrichissement mutuel. Une fois de plus, il ne s'agit pas de se mettre à penser/vivre comme l'autre, mais d'ouvrir le champ de la compréhension mutuelle que nul ne détient LA VERITE, et que nous sommes amenés quoiqu'il arrive à vivre ensemble. C'est dans cette optique là, il me semble, que les valeurs d'humanité qui sont le fondement de la déclaration des droits de l'homme, doivent être appréhendées. Une ouverture sur l'autre, sur le monde, un rapport d'humain à humain.
    Cela n'est pas une vision "bisounours", et dans le champ politique comme social, tendre à ce type de rapports, ne nie pas le nécessaire rapport de force qu'il convient d'avoir pour le réaliser...Mais ce n'est pas une finalité en soi, c'est un moyen ponctuel, tout est en mouvement, rien n'est figé...
    Je suis radicalement opposé au capitalisme, lutte et lutterais pour un autre modèle, à l'écoute des propositions de tout ce qui pourrait tendre à cet objectif. Pour autant je ne nies pas que d'autres ne pensent pas comme moi, et malgré mon envie épidermique de pendre les voyous qui affament les peuples, je les considère comme ce qu'ils sont: des êtres humains. Ce ne sont pas eux que je combat, mais leurs idées. C'est aussi cela, pour moi, la radicalité. Humaniste je suis, humaniste je resterais, attaché à la justice, non à la vengeance, attaché à l'ouverture, non au replis sur soi, en phase avec l'ensemble de ce...

  3. 303
    vm dit:

    @gerlub N° 290

    Peut-être que législativement, cette pétition ne pourra pas imposer le référendum sur les retraites : http://www.referendumretraites.org/

    Mais cela me paraît quand même être un juste appel à une mobilisation massive, et une lutte politique de première importance dans l'opinion, pour faire apparaître tout ce qu'a eu d'illégitime et d'anti-démocratique la démarche UMP-Medef.

    Comme lorsque nous réclamons une Constituante. Est-elle prévue dans la constitution ?
    C'est aussi un moyen de soulever le couvercle que font peser sur les consciences les médias dominants.

  4. 304
    nini dit:

    Jean luc tenez bon,vous etes un homme integre droit dans la tete et dans votre politique tellement vraie tellement realiste du comportement de tout ses pantins j'ai confiance en vous les autres leurs preoccupations c'est'piocher allegrement dans le pot de confiture....on subit en France trop c'est trop on y creve je vous embrasse bon dimanche à vous

  5. 305
    Michel Matain dit:

    Voici ce qu'a réellement déclaré André Chassaigne lors de son dernier meeting. C'est tout sauf polémique vis à vis de Jean-Luc Mélenchon et du Parti de Gauche :

    "Parlons enfin de la bataille des présidentielles. Vous le savez, elle n’est pas la tasse de thé des communistes, ni celle de nombreux démocrates qui se refusent à la personnalisation extrême, à la monarchisation de notre République. Mais ces élections sont là. Et elles ont une place décisive dans le vécu de nos concitoyens. Nous devons donc y prendre notre place, toute notre place dans le cadre de ce bien si précieux qu'est le Front de gauche.

    Chacun sait que Jean-Luc Mélenchon du Parti de gauche s’est déclaré prêt à représenter le Front de Gauche à la présidentielle. Il a eu raison, car ce faisant il va défendre une sensibilité et une pratique politique qui sont celles de son mouvement et les siennes propres. (...). D'autres personnalités, du mouvement social, ou d'autres organisations, pourraient aussi avoir la volonté de tomber les murs et faire grandir le Front de Gauche. Bien évidemment, il est tout aussi légitime qu'un membre du Parti Communiste puisse représenter le Front de gauche.

    Ne nous laissons donc pas embrouiller par les expressions médiatiques qui essaient de faire croire que mon offre de candidature n’est là que pour gêner celle qui serait incontournable, ou au contraire pour amuser la galerie, c'est-à-dire vous, mes camarades. (...) Ces manoeuvres visent à écarter les couches populaires que nous représentons et surtout le monde du travail du débat de la présidentielle. Ces manoeuvres visent à appauvrir le Front de Gauche, sa richesse, son unité, sa volonté d’ouvrir une ère de changements réels en France."

  6. 306
    JM.D dit:

    Et si le plus dangereux, c'était Jean-Michel Aphatie ?
    Ecoutez le, lors du "Grand Jury RTL" du 26 septembre avec M. Hollande, traiter de "détail" (à 16'43" du début de l'interview) la circulaire sur les Roms, complètement illégale et profondément discriminatoire, émise le 05/08 par le directeur de cabinet de M. Hortefeux.

    Ironie du sort, c'est dans cette même émission, en avril 1987, M. Le Pen étant alors l'invité, qu'il lâchera son propre "détail" à propos des chambres à gaz, comme le rappelle le Figaro ici : http://www.lefigaro.fr/medias/2010/09/29/04002-20100929ARTFIG00743-le-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-fete-ses-30-ans.php

    Ce genre de "détails", dans la médiacratie française, mériterait d'être connu.

  7. 307
    lucien dit:

    Bonjour Jean Luc
    Ce mot pour te témoigner toute ma sympathie face aux attaques qui fusent de tout cotés, particulierement de ceux qui pretendent soutenir le peuple de france.
    je suis en train de me demander si nous voulons vraiment battre Sarko et prendre le pouvoir.
    Depuis prés de dix ans nous n'avons rien fait pour.
    Je suis resté de nombreuses années militant du PC, je ne comprend plus sa position.
    Quant à dany,"le rouge" je pense qu'il a toujours été un manipulateur traitre à la cause qu'il pretend défendre, je venai de rentrer dans le monde du travail en 1968 et j'ai pu mesurer sa capacité à exploiter à son profit de "grande gueule" les plus belles causes.
    Continu,amicalement.

  8. 308
    carole dit:

    Bonjour, Jean-Luc, merci pour tes analyses et tes commentaires, j'ai apprécié d'avoir ton avis sur l'accord entre Sarkozy et Cameron, car, bien que j'en percevais le coté néfaste et dangereux, je n'en comprenais pas toutes les ficelles, dirais-je.
    Quant aux diverses attaques, je comprend bien le choc que ce doit être pour toi et que tu ressentes le besoin de répondre sur ce blog, nous sommes nombreux à être dégoutés par ces moyens minables pour te décridibiliser, ces attaques ne reposant sur rien de concret (ni ecrits, ni propos tenus par toi, mais déformations et mensonges), je pense que cela ne peut que se retourner contre leurs auteurs.
    Garde confiance car tu sais ce que tu as dit, tu sais ce que tu as fait, et nous aussi.

  9. 309
    clarke dit:

    Bonjour,
    Ceux qui disent que le PG n'a pas de programme doivent visionner et écouter le débat entre JL Mélenchon et Attali du 18 juin dernier, dans l'émission Arrêt sur images : les échanges y sont éclairants d'un point de vue analytique, et même au niveau de la communication (où on voit les journalistes s'effacer finalement devant leurs invités, qui certes, donnent du grain à moudre). Il en ressort que la marge de manoeuvre du peuple français gouverné par une force de vraie gauche tournée vers l'intérêt général est possible, crédible, ne demande qu'à se réaliser, face à une politique de destruction du plus grand nombre pour l'enrichissement d'une poignée de prêteurs-spéculateurs. Il en ressort que J. Attali a dû concéder beaucoup sous les fourches de Jean-Luc Mélenchon.
    Certes, depuis juin, l'euro est à la hausse, mais l'analyse est toujours opérante, au regard des 600 milliards de dollars injectés avec la "bénédiction" d'un FMI et d'un DSK...
    Nos ennemis nous attaquent souvent par le biais de l'économie/ finances qu'ils voudraient être l'apanage des "experts" libéraux : nous devons aussi nous emparer de cette bataille décisive.... Le peuple n'est pas idiot, il l'a notamment prouvé en 2005 en s'emparant des articles du TCE, pour le combattre, convaincre, jusqu'à la victoire du "Non"..
    Alors, jusqu'à la victoire !

  10. 310
    Le rebelle dit:

    Bonjour à tous,

    @ Varlange.

    A ton avis, quelle est le but du G20? Quel en sera l'issue dans l'avenir? Des personnages comme Nicolas Sarkozy, Bush, Obama, Strauss Kahn, Jacques Attali, Dominique de Villepin, et j'en passe, ont depuis un moment le même discours:
    Celui de la necessité de créer un gouvernement mondial qu'ils appellent "Nouvel Ordre Mondial". Et le fait que Sarkozy dise "et personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer" en dit long sur la nature de ce gouvernement au service des banques et multinationales...

    Lorsque toi, tes enfants, ta famille, tes amis, et le reste de l'humanité n'aura d'autres choix que d'obeïr au dictat de ce gouvernement mondial, déguisé en démocratie mais masquant la plus ignoble des dictatures, tu verras que le sort des chinois sera le dernier de tes soucis...

    Jean-Luc Mélenchon, à l'instar de Chavez ou Moralés, fait partie de ces hommes politiques, qui, de par leur choix du modèle de société à mettre en place, s'opposent à cette dictature mondiale des intérêts de l'oligarchie. Réfléchi bien et fait le bon choix avant que "personne, je dis bien personne, ne puisse plus s'y opposer"

  11. 311
    BANANAJACK dit:

    Salut à tous,

    Je suis consterné par la "malpropreté" intellectuelle de Daniel Cohn-Bendit ! Affirmer ces contre vérités manifestes comme il le fait est impardonnable. Refusons toute alliance avec EE-les Verts tant que ce sinistre personnage est dans les instances de ce parti. Je fais confiance à CécileDuflot, elle m'a l'air moins rouée que son mentor, elle se chargera de l'enterrer.

    Quant à Eva Joly, elle trouve que le livre de JL MELENCHON est trop violent : je rêve ! Venant de "Cruella" - - c'est un surnom qui lui va comme un gant je trouve ! c'est trop rigolo !

    Le livre de JL MELENCHON décrit la réalité qui est d'une extrême violence,
    exemple Page la fin de la 54

    "..... Car il n'est pas question d'accepter plus longtemps que la peine de pauvreté soit appliquée à une telle fraction du peuple et ampute d'autant sa souveraineté"

    C'est violent ça ? Moi je trouve cela empreint d'un immense humanisme et d'un immense générosité qui me met les larmes aux yeux.

    Alors Cruella, trouve autre chose STP !

    Amitiés des îles.....

  12. 312
    Loïc dit:

    Merci de vos nombreuses réponses
    Tout d'abord, elles confirment la contradiction entre l'identification du culte du veau d'or actuel, l'économie de marché (qui pour moi est LE totalitarisme à combattre aujourd'hui), cause et outil de l'asservissement des "masses", et la mise en avant du pragmatisme économique pour justifier l'injustifiable, tolérer la privation de liberté d'un cinquième de la population mondiale.
    Ce qui m'amène à une autre opinion insidieuse pour la démocratie, le relativisme culturel, qui professe que la chine à une culture autoritariste qui justifierait la situation actuelle. Un peu d'histoire nous apprend qu'un autre pays a un passé autoritaire, car aussi loin que remonte les sources écrites (la guerres des Gaules d'un certain Jules César), le territoire qui allait devenir le pays des droits d
    e l'homme eut comme système politique une oligarchie de droit divin, jusqu'à une certaine nuit du 4 août 1789. Si on appliquait ce raisonnement conservateur, nous serions actuellement bienheureux sous le règne de louis-je ne sais combien. La culture est un apprentissage et non un héritage figé, la liberté en fait partie.
    De plus, dans une optique démocrate universaliste, un chinois=un français=un être humain, tous étant libres et égaux en droits, on ne peut pas d'un côté pointer du doigt à raison la partialité des journalistes et son rôle dans la manipulation des masses et d'un autre côté accepter une dictature pour pouvoir préserver notre niveau de vie.
    Enfin, en tant qu'étudiant attentif du taoïsme intellectuel, je me pense en droit de certifier que la "mentalité" chinoise est bien plus proche de la nôtre qu'on aime le dire.
    Et merci à toutes les victimes de la dictature chinoise, qui du fond de leur tombe ou de leur geôle, doivent apprécier à leur juste valeur les accusations de "droits-de-l'hommisme", que pour ma part j'assume entièrement, certes d'autant plus facilement que je ne brigue aucune responsabilité, sinon celle d'être un citoyen libre, et d'utiliser cette liberté pour que chacun puisse l'exercer, qu'il soit mon voisin de 20 mètres ou de 20000 kilomètres.

  13. 313
    Françoise dit:

    Maintenant, je suis dans l'attente des frictions que va provoquer la fusion des Verts avec Europe Ecologie, attaquer Mélenchon sans s'assurer que les militants étaient d'accord avec des propos infamants est une attitude hégémoniaque prise par Cohn Bendit
    Que va devenir le bleuissement progressif des Verts ? un meli melo de centre droit ? eh bien ça facilitera le combat que nous devons mener nous tous au sein du Parti de Gauche

  14. 314
    Le rebelle dit:

    @ Loic post 312

    Bonjour Loïc,

    Je te rejoins sur bien des points, tu es un humaniste authentique, je n'en doute pas. Ceci dit, je te propose une approche différente du problème chinois que celle dite "philosophique". Je vais te parler en terme de choix "tactique" ou "stratégique". Car dans ce domaine, il me semble que pour régler le problème des droits de l'homme en chine, n'existe que 3 approches possibles (ou alors donne m'en d'autres je suis preneur):

    - 1: Déclarer militairement la guerre à la chine pour libérer le peuple chinois. En tant qu'humaniste, je ne pense pas que le nombre de morts et les horreurs résultants de ce choix puisse être positif, les chinois possédant l'arme nucléaire, une guerre contre eux conduirait l'humanité inéluctablement vers l'apocalypse.

    - 2: Rompre toutes relations diplomatiques et économiques avec ce pays, embargos et isolement du reste du monde. Ce scénario, outre le fait qu'il faudrait que tous les autres pays s'accordent pour le faire, ce qui me semble irréalisable étant donné que nombre de pays néo-libéraux soumis aux lois du profit refuseraient, ce scénario donc, le gouvernement chinois s'en fout royalement, pire, il pourrait dévaluer le yen en représaille, ce qui plongerait le reste du monde dans un beau m*****r... au final ce seraient encore les peuples qui trinqueraient. D'autre part, cela risquerait de nous ramener à l'option numéro 1.

    - 3: entretenir des relations d'échanges culturels (trés important ça les échanges culturels) et économiques, afin d'amener progressivement ce gouvernement à se remettre en cause du point de vue de l'identité communiste qu'ils ont perdu, sinon de leur faire comprendre l'intérêt d'une véritable démocratie basées sur nos valeurs humanistes et notre devise républicaine: Liberté, égalité, fraternité. Devise que, je le dis au passage, nous avons perdu depuis un bon moment deja...

    Bon dimanche, et au plaisir de te relire, camarade humaniste.

  15. 315
    Louis st O dit:

    1- Depuis le 6 mai 2002, démission de Lionel Jospin de ses fonctions de chef du gouvernement de Jacques Chirac, à aujourd'hui 14 novembre 2010, la gauche est dans l’opposition. Cela fait donc 8 ans, 6 mois et 8 jours que j'entends le parti Socialiste dire qu’il prépare un projet de gouvernement. Encore 2 ans d'attente et il sera trop tard pour le présenter aux électeurs pour la présidentiel de 2012. (pour ceux du PS qui disent qu’on a pas de programme)

    2- SVP ne dites plus dany, « le rouge » depuis, il a viré au violet et même au bleu, en pourrait croire qu’il est de gauche, et c’est insultant pour notre « Rouge ». En entendant, J’espère que les Verts ouvriront les yeux assez vite.

    3- Peut on avoir une liste exhaustive (si elle existe? ou peut on la trouver) de tous les décrets et nouvelles lois et régressions que la droite en général et ce gouvernement en particulier nous a imposer depuis qu'ils sont aux affaires (remboursement sec - retraite - impôts- travail) et les faveurs données au plus riches (bouclier fiscal - impôts) et autres avantages.

    4- Le « Nouvel Observateur » n° 2359 du 21 Janvier 2010) nous a donné la liste (non exhaustive) des personnalités qui ont fui fiscalement le pays pour s’installer en Suisse, Belgique ou dans un autre paradis fiscal. Il serait bien de la compléter, et de la diffuser.

    6- beaucoup de gens ne connaissent pas ce site, il faudrait lors de commentaires sur d’autres Blogs en défendant une de nos idées, faire un lien physique avec le Blog de M Mélenchon.

    Louis

  16. 316
    Patrick dit:

    Bonjour Monsieur Mélanchon,
    Je vous écri pour vous dire que je reconnais mes idées dans "Qu'ils s'en aillent tous" et dans vos interventions dont j'ai eu connaissance.
    Je vous félicite pour votre courage politique et votre action ; je lui souhaite de s'amplifier.
    J'apporte mon soutien moral et mon salut amical à tous les membres du Parti de Gauche qui défendent ceux qui ont été abandonnés par les partis dominants de droite (bien sur), mais aussi ceux "dits" de gauche.
    Jacqalex

  17. 317
    citoyenne21 dit:

    Pour ma part je suis fonctionnaire (ministère de la Culture), catégorie C donc faisant partie des mal payés et on nous a sucré notre toute petite prime de noel d'un montant de 220 Euros sans même, par courtoisie, nous en informer (des messages des syndicats nous l'ont appris). Je signale au passage qu'on n'a pas de treizième mois au ministère de la Culture (aux finances sans doute que si) et que les salaires des C avec les primes (non comptées pour le calcul de la retraite) sont compris entre 1300 et 1500 Euros et qu'arrivés au bout de nos échelons, nous stagnons à mort jusqu'à la retraite, meme avec des notations impéccables, on est de la m**** point à leurs yeux !

    Je ne crois pas que les choses vont changer par les urnes mais qu'il va falloir se battre physiquement pour arriver à se faire entendre.

  18. 318
    Christian B dit:

    Bien dit Loïc,

    Un crime est un crime qu'il soit vert, rouge, ou brun.
    Cependant, en étant fondamentalement d'accord pour dénoncer aussi bien le totalitarisme libéral et le totalitarisme Chinois (qui porte le nom de communisme mais qui n'en n'est pas), il faut bien trouver un terrain relationnel avec ce pays comme d'autres, sans jamais perdre de vue notre cible.

    Soutien sans faille à Jean-Luc, les masques continuent de tomber, nos idées dérangent, tant mieux.

    Amicalement à tous les citoyens de ce site.

  19. 319
    Mario Morisi dit:

    Une sorte de bataille dos au mur, une mère de toutes les batailles est en train de se livrer, avec les Français républicain comme acteur, et la France comme champ de bataille.
    L'heure est plus que grave. La sauce qui est montée durant ces mois de lutte sociale peut s'aplatir en un ou deux mois, avec le désespoir et la mort morale au bout du compte.
    La question politique, électorale est quoiqu'on en dise la suivante.
    Va-t-on continuer à dire qu'on va déléguer nos voix à la liste de la gauche la mieux placée ?
    Qu'entend-on par liste de gauche ?
    Peut-on dire que l'on voterait pour Aubry, X ou DSK sans se rendre compte que le PS est toujours un tout néfaste qui empêche tout changement ?
    A t on le droit de penser qu'on peut faire l'impasse sur la présidentielle (ne pas voter DSK ou Ps contre Sarkozy, en tout cas ne pas en donner la consigne et laisser chacun décider en son âme et conscience) et dès le début se battre avec toute la gauche radicale pour avoir un maximum de député et faire dérailler la machine ?
    Peut-on dire qu'on veut tous les foutre dehors (et alors il ne restera pas grand-chose des socialistes, à l'exception du plan municipal, où le savoir faire et l'action des maires peuvent être jugé différemment, en tout cas sans référence directe au plan national) ?
    Ce front de gauche que l'on doit tenir avec une partie du PCF n'est-il pas aussi néfaste que positif, comment s'y prendre pour forcer son élargissement ?
    Bref, nous allons vite nous trouver devant une alternative. PCF + PG + GU + quelques bribes de la gauche de transformation... ou le PG sortant à découvert, avec toutes les forces de la gauche de transformation, celles venus du PC, du Ps et des absentionnistes...
    CQFD

  20. 320
    Loîc dit:

    @u rebelle 314:

    Seule la troisième option que tu donnes est viable, certes avec un petit bémol, il faut impérativement conditionner tout accord commercial et politique à l'instauration d'un régime démocratique (et pas qu'avec la chine d'ailleurs). Et si le gouvernement chinois refuse, et bien tant pis. C'est exactement le même raisonnement qu'avec les contribuables fortunés qui se plaignent de payer des impôts, pour paraphraser, la porte est ouverte, on ne les retient pas. Bien sûr le dialogue est salutaire et doit être poursuivi, avec les gouvernements comme avec les citoyens, mais faire passer l'économie avant l'humain est une erreur stratégique, dans l'optique de la mise en place d'un monde meilleur. Ce serait une erreur économique dans l'optique de renforcer notre compétitivité et notre commerce extérieur, je suis d'accord, c'est une position défendable économiquement mais non humainement. Après chacun est libre de ses priorités.
    Ce n'est pas un problème de le faire isolément, si il faut attendre que les autres pays soient vertueux, on ne fait rien. Attention avec l'argument du nombre, il ne tient pas forcémment compte de la liberté.
    Pour moi la démocratie n'a aucun intérêt économique, seulement un intérêt humain.

    Bon dimanche à toi aussi

  21. 321
    Le rebelle dit:

    @ Citoyenne21 post 317

    Bonjour Citoyenne,

    Merci pour ton temoignage. Cependant, là où je ne te suis pas, et je trouve même dangeureux de penser ça, c'est lorsque tu dis:

    "Je ne crois pas que les choses vont changer par les urnes mais qu'il va falloir se battre physiquement pour arriver à se faire entendre."

    C'est dangeureux parce qu'une insurrection populaire "violente" est justement ce que recherche Sarkozy: un pretexte pour instaurer un état policier. Si tu ne me crois pas, je t'invite à cliquer sur le lien ci-dessous et lire ce que nous dit wikipédia sur l'état d'urgence, que le ****** qui nous dirige n'hésiterai pas une seconde à utiliser:

    [les liens contenant des apostrophes ne fonctionnent pas, sauf à URLencoder ces liens. Ce problème est connu sur le site auquel vous faites référence depuis des années. Il me serait possible de modifier le code de WordPress, mais la modification disparaitrait à la première mise à jour. Il faut donc vous résigner à ne plus utiliser de liens vers ce site.]

  22. 322
    gerald rossell dit:

    "Je suis écœuré. "

    Bon, en même temps, "ce qui ne tue pas rend plus fort"

    Relisons Girard "Le bouc émissaire", bon outil pour prendre la juste distance et retourner au combat.

  23. 323
    madani yahyaoui dit:

    Bonjour monsieur Mélenchon.
    Vous m'avez charmé ! J'aime la façon dont vous vous exprimez. Cela fait un moment que j essaye de vous suivre... Je ne rate aucun de vos passage a la télé. Vous êtes un homme courageux. La politique du gouvernement actuel me désespère. Je pense que voter peut faire changer les choses. Beaucoup de monde autour de moi n'est pas de mon avis. Bref je voulais juste vous exprimer mon soutien. Continuez... signé :un citoyen français parmi tant d'autres.
    Au revoir. Bon dimanche monsieur Mélenchon

  24. 324
    Le rebelle dit:

    @ Loïc post 320

    Sache que j'apprecie cet échange, car c'est un échange argumenté, sans invectives, donc interessant car tu vois on avance. Nous sommes à un "chouia" de tomber d'accord.

    Ce que tu dis est sensé, et je suis 100% avec toi lorsque tu dis que faire passe l'économie avant l'humain serait une erreur stratégique. C'est pourquoi je précise ma pensée: il s'agit en fait comme stratégie de se servir de l'échange économique comme "pretexte" aux échanges culturels et humain, afin de faire évoluer ce gouvernement.

    Mais là où mon avis diverge c'est sur le principe d'imposer en préalable l'instauration d'une régime démocratique et "tant pis si le gouvernement refuse" oui, tant pis surtout pour le peuple chinois qui en restera au même point...

    Je pense qu'il serait plus judicieux de prétexter les échanges économiques pour, progressivement, infléchir leur façon de gouverner. Entendons nous bien: malgré le fait que l'échange économique soit important, personnellement ce n'est pas ce qui m'interesse, mais bien les échanges culturels et humains. Car pour peut que l'on s'interesse sincerement à la chine, c'est un pays magnifique et culturellement super interessant.

    @+ mon ami humaniste.

  25. 325
    Serge dit:

    Je viens de finir "qu'ils s'en aillent tous, la révolution citoyenne" (car Jean-Luc tient à l'énoncé du titre dans son entier).
    Il en ressort que les sorties de Cohn-Bendit (pas sûr de l'orthographe, du moins pour la deuxième partie), sont de la pure affabulation, pour ne pas dire du délire total. C'est clair que le but de la manœuvre est de discréditer à tout prix et par tous les moyens une force politique montante. C'est donc très bon signe en fait. C'est de la pure provoc destinée à faire réagir notre Mélenchon sur un mode violent (ou présenté comme tel par des médias serviles qui montreraient uniquement des morceaux choisis) et ainsi mieux lui reprocher un manque de sang froid, forcément incompatible avec la fonction suprême. Cousu de fil blanc tout ça !
    Allez Jean-Luc, réagis à sa provocation, mais pas sur le mode qu'il attend de toi. Je vois d'ailleurs, à la lecture de ton article, que tu n'es pas dupe. Tu n'es pas tombé dans le piège !

  26. 326
    Elie dit:

    salut Jean Luc Mélenchon

    Je vous vois à la télé et je lis votre blog etc. J'ai beaucoup vu de politiciens dans ma vie et surtout de gauche. Cependant, que vous soyez engagé je le comprends tout à fait mais je regrette que ceux qui vous suivent soient encore des moutons. Pour ma part un système qu'il soit rouge, vert, bleu, noir etc ne changera rien ou peu si l'être humain n'incarne pas les valeurs. Les idées qui restent des idées, même acceptées sans condition, vident ou déconstruisent l'homme. L'homme doit avoir l'humilité pour que ses idées vivent en lui pour les accomplir. Le vrai problème, le communisme doit être vécu dans l'homme c'est à dire d'être de vrai communisme et le monde changera. Sinon on recommence et tout s'essoufle. Aujourd'hui, l'Etat est tout et partout à la fois, c'est à dire "tout dans l'Etat, rien dehors de l'Etat" phrase célèbre de Mussolini. Ceci est une gageure parce que le vrai mal est dans l'homme tout attendre d'un système ou d'une religion ou autres qui devient providentiel ne peut faire que des moutons ou des esclaves. Libérons l'homme des lois, dogmes, pouvoirs etc pour qu'ils redeviennent libre et humains.

  27. 327
    Jihel dit:

    Cela ne se passe pas en U.R.S.S!
    Le même jour sont désignés par Sarkozy,le premier ministre, le secrétaire général du parti.
    Vous me direz : va,populiste !

  28. 328
    Le rebelle dit:

    @ tous ceux qui prônent une insurrection populaire "violente": Ne donnons pas à Sarkozy le pretexte d'instaurer un état policier. Explication de ce qu'est "L'état d'urgence" que notre président n'hésiterait pas à nous imposer:

    L’état d'urgence, organisé par une loi du 3 avril 1955 ne peut être décidé que par décret en Conseil des ministres et pour une durée maximum de 12 jours. Passé ce délai, sa prolongation doit être décidé par le Parlement. Des pouvoirs de police accrus sont, dans ce cadre, confiés au gouvernement et au préfet, pour faire face à un « péril imminent résultant d'atteintes graves à l'ordre public » ou « d'événements présentant par leur nature et leur gravité le caractère de calamités publiques »

    Certaines conséquences sont automatiques, d'autres facultatives

    Ainsi, le préfet peut-il interdire la circulation des personnes et des véhicules et instituer des zones de protection où le séjour des personnes est réglementé. Il peut également décider la fermeture provisoire des salles de spectacle, des débits de boissons ou des lieux de réunion de toute nature, la remise des armes et munitions. De plus, le ministre de l'intérieur est compétent pour assigner à résidence tout suspect.

    D'autres mesures, plus exceptionnelles peuvent être prises : des perquisitions de jour et de nuit, le contrôle de la presse, des délégations de compétences aux autorités militaires. Cette extension facultative doit être mentionnée dans le texte qui proclame l'état d'urgence.

  29. 329
    Alin dit:

    @ 321 Le rebelle : ce que dit Citoyenne est probablement dangereux comme pensée, mais pas dénoué de sens. Au moins au niveaux des idées, pour n'aborder ici que cette partie de la lutte, j'ai réfléchi des années durant à quelle Révolution choisir: citoyenne et républicaine - par les urnes et les actes - ou la lutte armée (je vais peut-être un crâne au-dessus de ce que pourrait penser Citoyenne, mais je pensais réellement à la lutte armée).

    Après des années de réflexion (je vous assure, je ne suis pas resté qu'à réfléchir :)), j'ai fait mon choix et j'ai opté pour les deux. Dans l'ordre des préférences (si on peut parler de préférences, car ce n'est pas du tout question de cela), je préfère naturellement la Révolution citoyenne et la lutte républicaine. Il faut être complètement malade de "rêver" à la violence et à la destruction. Je ne pense pas qu'une personne normalement constituée puisse envisager les choses de cette façon prioritairement.

    Il n'empêche, que j'ai gardé toujours à l'esprit la nécessité d'une lutte armée si le combat républicain venait à échouer et que les "forces du mal" seraient impitoyables et écrasantes (ou même, si le sommeil de la nation serait trop profond, au point de ne pas pouvoir éveiller la conscience). Ce sont deux combats distincts, mais il serait, à mon humble avis, naïf de se baser exclusivement sur un seul combat. L'un peut remplacer l'autre en cas de besoin (et je dis bien, le remplacer, pas le soutenir: je ne souhaite pas mener une lutte républicaine appuyée par l'action armée, il y a une forte contradiction dans ce cas là).

    Si Fidel Castro et ses compagnons de lutte s'étaient contentés de la lutte républicaine au moment où ils ont participé aux élections et tout le reste, avant que Batista ne confisque tout espoir démocratique, ils n'en seraient nul part aujourd'hui ou alors ils auraient souffert encore et encore.

    Heureusement (mais pour combien de temps encore?) la France...

  30. 330
    citoyenne21 dit:

    A "Le Rebelle"

    Mais perso je ne suis même pas affiliée à un parti politique (je vais régulièrement sur ce blog car j'apprécie Jean-Luc et au fond de moi je veux y croire en sa victoire en 2012) et je hais la violence. Je disais cela dans le sens où je me dis que les personnes comme Jean-Luc, ayant un discours humaniste ou étant plus honnêtes que la moyenne, sont liquidés (Coluche, Bérégovoy) et combien même Jean-Luc par bonheur arriverait au pouvoir, comment fera t-il pour garder son intégrité face aux requins qui ne manqueront pas de l'empêcher d'agir à sa guise ? la violence peut etre nous ne pourrons pas l'éviter après que toute tentative non violente aient échouées !

  31. 331
    marco polo dit:

    D'un propos à l'autre...
    Revenons à certains chantres du PS qui comparent Jean-Luc Mélenchon à Le Pen... on peut comprendre que le PG dérange et que Mélenchon en soit la tête-de-turc (je n'ai rien contre les Turcs). Cohn-Bendit fonce sur la brêche ouverte et s'y engouffre voluptueusement et en rajoute une bonne couche.... Ce qui veut dire quoi ? les sociaux-démocrates préparent le virage pour ramasser des voix, s'engageant sur un terrain de plus en plus à droite....Mais que se passe-t-il d'autre chez les verts-europe-écologie ? rien moins que la même démarche..."Nous sommes une force nouvelle. On sait qu’on ne fera pas d’alliance avec la gauche.", c'est ce que déclare Cécile Duflot (JDD)...Mais avec qui donc ma brave dame ? c'est Cohn-Bendit qui confirme la démarche :..."Pour battre Nicolas Sarkozy, il faut rassembler au-delà de la gauche"... Intéressant non ? Tout ceci a le mérite d'être clair ! là c'est pour le coup que les uns et les autres (PS et EE) cherchent leur fortune chez qui ? Je vous laisse chercher...
    Quand même, le PS devra compter sur sa gauche, les verts aussi... De quoi faire vraiment réfléchir tous ceux qui dont la pensée est vraiment à gauche, je pourrais leur dire que le Front de Gauche est leur réponse....

  32. 332
    Pierre34 dit:

    @citoyenne21

    C'est pour cela que Jean-Luc Mélenchon appelle à une mobilisation populaire pour une révolution citoyenne.

    Les leaders politiques ont bien sur leur rôle à jouer (unité) mais le changement ne sera possible que si une condition est remplie :

    Nous ne devons pas être des spectateurs mais des acteurs !

  33. 333
    citoyenne21 dit:

    A Pierre 34

    On est combien de citoyens à s'intéresser à la politique (qu'on soit encartés ou non) ? 15 % ? plus, moins ? et le reste du peuple il fera quoi à part continuer à se shooter aux émissions de télé-réalité et à aller voir Noah ou Johnny en concert et à regarder religieusement "les restos du coeur" qui sont devenus une mesquinerie sans nom quand on sait que la poule à Barouin était une exilée fiscale ! c'est bon je ne crois plus trop en la bonté humaine vu sous cet angle, je me dis qu'on se fait tous avoir ! alors l'action citoyenne oui mais peu de gens seront concernés car comment éduquer un peuple de beaufs qui n'a pas envie de voir la réalité en face !

  34. 334
    Pierre34 dit:

    @citoyenne21

    Expliquer, toujours et encore.

    Je ne suis pas encarté et j'ai décidé de soutenir le Front de Gauche, dans ma région, en participant à l'élaboration du programme partagé et ensuite à sa diffusion !

    C'est une période historique pendant laquelle il est important que chacun prenne sa part dans le changement.

  35. 335
    Claude Duval dit:

    Par ailleurs Cohn-Bendit n'a pas de leçon de politesse à donner !

    http://www.youtube.com/watch?v=66F8TxIUBbI

    A l'occasion de l'investiture de la nouvelle Commission européenne de José Manuel Barroso, c'est un Daniel Cohn-Bendit très échauffé qui a pris la parole mardi au Parlement européen au nom du groupe Europe Ecologie. Daniel Cohn-Bendit s'en est pris au président des eurodéputés socialistes, Martin Schulz et de lui lancer "ta gueule"...

  36. 336
    Cyril dit:

    Bonsoir,

    je viens de regarder le débat entre J.L. Mélenchon et Jacques Attali dans Arrêt sur Images et j'ai vraiment pris un plaisir immense à entendre ces deux protagonistes donner un niveau au débat plus qu'impressionnant. Mais quel débat passionnant où les deux acteurs ont eu 1h20 pour "discruter" en profondeur!
    Cela change des pseudo débats que certaines télé nous imposent, ces débats préformatés dont J.L. Mélenchon se démène à montrer les faiblesses médiatiques.

    Moi je dis que quand certains sites médiatiques ou autre les commentaires profèrent que J.L. Mélenchon n'a pas d'idées, de programme et que c'est un populiste, et bien je vous propose de leur coller le lien vers ce débat, ainsi qu'au passage de celui du programme du PG.

    Merci Mr Mélenchon d'être l'homme qui insuffle un débat intellectuel là où il n'est plus, c'est à dire quasiment partout, il suffit de regarder et d'écouter Cohn-Bendit...

  37. 337
    redline69 dit:

    Bonsoir,
    Bien, nous sommes bien entendu tous unis pour crier contre la manipulation à des fins de buzz de DCB. sorti de çà,il faut fixer les choses dans les faits et dans les projections du parti Vert devenu Euro-écologie.
    Voyons un peu ce qui ce cache derrière ce rassemblement sous les couleurs vertes.
    Ce parti devient très pro européen, et çà c'est plutôt inquiétant sachant que 55% des français ont dit halte à l'europe des banques, des assurances, des trusts,etc.
    Derrière cette espèce d'association verte, il y a une réalité qu'il sera facile de démontrer, c'est premièrement la sur-fiscalité qui sous un travers bien ficelé à comme seul soucis, et dont la seul finalité est d'augmenter la pression fiscale. surtout que les taxes déjà prévus sur les entreprises seront automatiquement reportées sur les contribuables d'en bas.
    Mme Duflot qui semble prendre ses distance avec les comparaisons de DCB concernant Jean-Luc Mélenchon, ne me rassure pas toutefois et j'avoue que le programme des "euro-verts" est très inquiétant surtout dans sa manière de "lécher" les idées de l'ump pour faire semblant d'exister.
    Cordialement

  38. 338
    KARIBOU 13 dit:

    Les frère Cohn-Bendit ? Deux vieilles breloques d'une fausse gauche ringarde et peopolisée qui se présentent sous l'alibi facile de l'écologie. Mais nous ne sommes pas dupes, car à travers leurs messages pour gogos, c'est un mondialisme insolent affidé à la grande finance internationale qu'ils défendent. Cohn-Bendit joue les pucelles effarouchées devant les" saillies" verbale de Jean-Luc Mélenchon ? Il est bien mal placé pour les leçons de morale. Jean-Luc Mélenchon dans ses discours et sa pensée politique ne peut que déclencher la ire du vieux bobo sur le retour, sorti des catacombes du PAF pour faire parler de lui, polluer la gauche et brouiller le message humaniste du socialiste réel. Alors, oui, prenons ombrage des insultes de Cohn-Bendit car comme tous les parlementaires médiocres, son pouvoir de nuisance reste très vif. Mais les électeurs sincères de la vraie gauche, restent confiants dans la solidité de Jean-Luc Mélenchon et sa pugnacité. KARIBOU 13

  39. 339
    Thierry dit:

    Mais qui lui a demandé de penser à ce Cohn bendit, il était moins à l'aise dans d'autres circonstances, avec Bayrou ou Marine Le Pen http://www.youtube.com/watch?v=hTImiUbqlVE&feature=related
    Quant à Aphatie, on connait son parcours, quand il déclare être libre et ne subir aucune pression dans son métier sur "RTL" Mais bien sûr...........
    Cohn Bendit a déclaré hier être incapable d'assurer les fonctions de président de la république, ouf ! Rien de bon à attendre de cette personne. J'avais déjà attiré l'attention sur les attaques envers Jean Luc Mélenchon PS/PC/UMP/écolos etc;.etc,attention aux coups bas pour ceux qui ne suivent pas le chemin. On compte sur vous Jean Luc, vous représentez la seule alternative pour le moment. Bravo!
    Pour répondre à citoyenne 21 " Un changement radical nécessitera des méthodes...musclées!

  40. 340
    Nuno dit:

    Je n'avais jamais entendu parler de Jean-Luc Mélenchon, et c'est par l'intermédiaire de Jacques Généreux que cela ce fit étant tellement admiratif après la lecture « les vraies lois de l'économies » et surtout la « dissociété » (pour bientôt j'espère la « grande régression ») quand j'entendis qu'il avait quitté le PS pour rejoindre le PG de Jean-Luc Mélenchon, à partir de ce moment lors du passage de Jean-Luc Mélenchon dans les médias j'écoutais son discours avec en point d'orgue ses arguments sur la réforme des retraites ou il démontait point par point le discours « TINA » de nos chères médiacrates. Dans les manifs je le vis presque à chaque fois et ai eu l'honneur de lui serrer la main, très entourés, la sympathie des manifestants envers lui était visible. Aussi lorsque Manuel Walls (tiens je l'ai pas vu dans les manifs celui là) parla de « Mélenchonisation » des esprits cela me fit rigoler car je trouvais le terme plutôt sympathique mais je n'avais pas compris pauvre naif, que lui voulait faire le parallèle avec le mot « lepenisation » afin que cela serve d'épouvantail. Ensuite la sortie de Huchon finira l'explication de texte.

    Finalement « Mélenchonisation » des esprits y a rien à faire je trouve ça sympa.

    Vive la révolution citoyenne, car ils sont mort de trouille par l'hémorragie électorale à venir.

  41. 341
    Alain 37 dit:

    334
    Pierre34 :Je ne suis pas encarté et j'ai décidé de soutenir le Front de Gauche, dans ma région, en participant à l'élaboration du programme partagé et ensuite à sa diffusion !

    Entièrement d'accord Pierre, laissons un peu nos clavier et construisons pas à pas ce programme partagé avec nos amis et futurs amis politiques.
    Alain fraichement adhérent PG37

  42. 342
    petit chouk dit:

    Woerth est remercié du gouvernement, Xavier Bertrand, l'ex-vendeur d'assurances, le remplace. C'est sur que c'est pas avec lui qui sait vendre des assurances à des gens qui n'en n'ont pas besoin, que les syndicats vont obtenir l'annulation de la réforme des retraites, par contre il sera sensibiliser et créer encore plus de lien avec le frère de Sarkozy, Guillaume, patron de l'assureur Malakoff Médéric

  43. 343
    citoyenne21 dit:

    Tout le monde ne trouvera pas dans sa vie (boulot, mômes ou autres) du temps pour militer ! Déjà je trouve que c'est énorme et ca prend un temps fou que de s'intéresser à la politique d'un point de vue intellectuel ! (lecture de divers blogs). Je veux dire par là faire prendre conscience aux citoyens de certaines vérités sera déjà un sacré boulot ! après penser que tout le monde pourra se consacrer à la politique concrètement par des actes, ce sera moins évident : l'urgence c'est surtout d'empêcher le vote à l'aveuglette : c'est pire pour moi quelqu'un qui vote n'importe comment, que celui qui s'abstient ! Et puis il y a aussi tous les précaires qui eux sont dans l'urgence de trouver de quoi nourrir leur famille et se loger et ceux là n'ont hélas pas le temps de trainer sur un blog pour se faire une idée sur telle ou telle personne !

    C'est j'estime déjà un luxe que de pouvoir déjà avoir le loisir pour penser, pour philosopher, pour espérer un avenir meilleur !

  44. 344
    Cyril dit:

    Bonsoir,

    Mr Mélenchon (je réagis à certains de vos propos antérieurs), question directe mais pour faire avancer le débat. Vous parlez d'affronter les préteurs en leur montrant qu'un pouvoir politique fort permettrait de tenir tête aux banques quant aux remboursement de la dette. Cet affrontement selon vos mots doit être dur et fort (à la manière Argentine) pour obtenir des compromis favorables aux peuples et non pas aux banques, et ce afin de ne pas devoir en passer d'un autre côté par une politique de rigueur afin de rembourser la dette. Vous parlez aussi, d'un point de vue historique, que les politiques de rigueurs ont souvent entrainé dans l'histoire des guerres.
    Alors je me pose la question : un affrontement trop dur avec les préteurs (les marchés) ne pourrait il pas en arriver à des des combats violent (pour ne pas citer le mot guerre trop fort à mon gout dans le cadre de marchés, mais sait-on jamais...)? Ce qui pourrait créer un nouvel déclencheur "belliqueux" qui serait le corolaire de ce qui a pu se passer dans l'histoire, mais due à des causes opposées qui ne serait pas cette fois-ci les politiques de rigueur, mais le combat trop dur des politiques de rigueur.

    Alors il ne s'agit pas de baisser la tête, bien au contraire, face au combat du capitalisme financier et à son hégémonie, mais de savoir mesurer les risques dans tous les cas de figure possible. En bref y a t-il un risque, et si oui lequel, à s'opposer fortement aux préteurs? Quels sont les marges de manœuvre de chaque opposant protagoniste (préteurs - état) ?...
    Bon pour ma part il n'y a pas de souci à prendre des risques, mais il serait utile de les connaitre...

    Un sympathisant averti, qui soutient le PG.
    Amicalement.

  45. 345
    vincent dit:

    citoyenne21
    "alors l'action citoyenne oui mais peu de gens seront concernés car comment éduquer un peuple de beaufs qui n'a pas envie de voir la réalité en face !"

    l'élaboration d'une nouvelle constitution, avec une pôle public du média. avec un statut juridique du journaliste, avec des obligations professionnelles (sanction du mensonge et de l'incompétence crasse). Et l'interdiction en diffusion public des chaînes non conforme (qui dictera ? sait pas encore) propagandistes abrutissante.

    Car oui, la téloche doit être une sorte d'école à domicile, on doit pouvoir apprendre des choses, pour être un citoyen éclairé, en conséquence de quoi tous les programmes imbéciles doivent disparaître de nos écrans.

    L'avenir c'est l'intelligence et l'esprit, ne pas laisser le loisir de devenir débile est un devoir d'état. Ainsi donc le peuple de "beauf" n'en serait plus un.

  46. 346
    jc de Seraing dit:

    A toutes les personnes qui éprouvent une certaine sympathie pour Jean-Luc Mélenchon, à tous ceux qui pensent que le front de gauche pourrait apporter de nombreuses solutions aux problèmes économiques et sociaux, à tous ceux qui pensent ou plutôt qui affirme que Jean-Luc Mélenchon n'a pas de programme pour gouverner, à tous ceux qui voudraient contribuer à la finalisation de ce programme par des suggestions pour l'améliorer encore, il faut prendre le temps de lire et de réfléchir profondément aux transformations de la société qu'amèneraient les propositions du programme partagé en 5 points :

    Chapitre 1 : refondation républicaine (49 Articles)
    Chapitre 2 : partager les richesses (40 Articles)
    Chapitre 3 : la planification écologique (51 Articles)
    Chapitre 4 : sortir du traité de Lisbonne (22 Articles)
    Chapitre 5 : faire la paix (18 Articles)

    http://programme.lepartidegauche.fr/mediawiki/index.php?title=Sommaire&Itemid=15

  47. 347
    tapiero charles dit:

    Monsieur Mélenchon ne vous inquiété pas. il ne faut pas en vouloir à monsieur Cohn-Bendit ces derniers temps il n'a pas toute sa tête,et puis dans toute cette verdure politique il a perdu son chemin, un peu comme le petit poucet. en ce qui me concerne entre le pain et les cailloux, je préfére le pain. Merci encore monsieur Mélenchon vous êtes l'homme du moment continué.

  48. 348
    Gardès dit:

    Hélas ce Mr Cohn Bendit et bon nombre d'écologistes préfèrent défendre les "petites fleurs" et réclamer des taxes carbone, et tant pis si les ouvriers ne peuvent s'acheter de nouvelles chaudières ou de belles autos performantes. Cette écologie là, non merci.

  49. 349
    Alexandre dit:

    J’ai découvert le blog de Jean-Luc Mélenchon lors de son billet « J’ai fait ma valise et rien ne m’arrêtera », j’y ai même ajouté un commentaire de soutien (313).
    L’attaque de Cohn-Bendit ne me surprend pas ; d’autres coups sont en prévision et leur efficacité sur l’opinion publique sera redoutable.
    La démonstration est faite que l’oligarchie politico-financière a ses alliés dans le camp de la gauche, dans les syndicats où il existe de nombreux caciques installés confortablement dans ce système ultra-libéral qu’ils dénoncent sans être vraiment pressés d’en voir la fin.. J’en connais, vous aussi.
    Nous avons été nombreux ces derniers mois à militer, à user nos voix les dernières manifs, à signer des chèques de soutien, des pétitions etc... Avec en retour un gout amer pour le résultat que nous connaissons.
    Comme vous je ne lâcherai rien, j’ai bientôt 50 ans, 4 enfants et pourtant je suis devenu trop rebelle en octobre ; je veux changer cette société dès maintenant, pas en 2012 ni plus tard !
    Mais comment continuer la lutte et être vraiment efficaces?

    Continuer la lutte par la violence n’aboutira qu’à une répression policière et probablement à une restriction durable de nos libertés ; une tyrannie au nom de l’ordre pour les intérêts exclusifs de nos saigneurs…
    Alors que reste-t-il à ceux qui se rebellent contre ce système inique qui a pour seul objectif la précarisation de tous, chaque jour davantage ?
    Des actions collectives précédées d’une réflexion organisées par les syndicats, surtout le Parti de Gauche, certes mais encore...

    Pour reprendre les propositions de l’excellent livre des Pinçon-Charlot (Le président des riches, éditions Zones), il faut créer inlassablement des solidarités pour faire obstacle à l’individualisme mis en place par le pouvoir néolibérale.
    Il faut diffuser le plus possible (gratuitement) la connaissance des dominants, de leurs réseaux oligarchiques et de leurs privilèges pour aider les dominés que nous sommes à ne plus se laisser rétorquer que nous sommes trop gourmands pour nos salaires, nos dépenses de santé, pour nos retraites.
    Nous devons immédiatement prendre distance avec les masses médias et cesser d’être des spectateurs contemplatifs du « grand cinéma médiatique ».

    Pour ma part, en plus de mes actions collectives habituelles, depuis peu, je m’escrime seul pour « libérer la parole » dans les transports en communs, pendant mes trajets.
    J’accroche entre les barres de préhension du wagon un carton sur lequel sont écrit des slogans du style : Rangeons nos MP3 pour briser l’enfermement - Créons ensemble de nouvelles solidarités - Nous avons le droit d’échanger entre nous sans tabou …
    Je fais souvent sourire mais quelques fois les gens réagissent et discutent, les autres écoutent.
    Bientôt nous serons des millions à nous faire entendre.

  50. 350
    atzvaloche dit:

    Merci JC DE SERAING pour votre lien sur le programme partagé.

    J'aimerais avoir plus de précisions:
    - S'agit-il du programme "officiel" du PG?
    - Pourquoi ne pas le mettre sur ce blog ou sur celui du PG?
    Merci pour vos réponses.

Pages : « 1 2 3 4 5 6 [7] 8 9 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive