30juil 10

Sarkozy délire, Clémentine Autain tribunise, Gabriel Amard socialise l'eau!

Pas touche à la nationalité !

Ce billet a été lu 13 460 fois.

Je ne m’arrête qu’un instant devant mon clavier entre deux étapes de mon périple estival. Hier j’ai fait une longue séance au siège du Parti car les équipes militantes n’ont pas fait de pause et se passent le relais de semaine en semaine pour tenir le plan de travail de préparation de la rentrée. Je trimballe ma part de tache avec moi, dans ma clef USB… Ce midi j’ai fait le point avec Martine Billard sur le débat parlementaire à propos des retraites car c’est elle qui suit cela pour nous tous à l’assemblée avec Roland Muzeau du PCF. Sur le terrain notre proposition commune de loi sur les retraites fait son chemin et les signatures viennent sans problème. Ici je vais dire deux mots rapides sur la dernière grossière diversion sécuritaire de Nicolas Sarkozy  avec son idée pétainiste de déchéance de la nationalité française pour les délinquants d’origine étrangère. Puis un mot très bref sur la tribune de Clémentine Autain dans "Libération" et enfin quelque chose à propos d’un livre à paraitre à propos du service public de l’eau. Enfin juste une chose à propos de ce blog lui-même. 

 

Attention danger! Pas touche à la nationalité, monsieur Sarkozy! Vous allez casser la France ! La nationalité acquise ne doit pas être remise en cause pour des raisons de droit commun sauf à créer une catégorie nouvelle de sous-français conditionnels dont personne ne pourra plus empêcher qu’elle s’accroisse au hasard des gouvernement et des effets d’émotion du moment. Première, deuxième, troisième génération ? Quand cessera-t-on d’être un semi-Français dans la France de Sarkozy ? Le président devrait prendre garde que sa condition de fils d’immigré ne permette pas demain de le déchoir de sa nationalité s’il venait à être poursuivi ou condamné, à tort ou à raison, du fait des conséquences de ses accointances avec les milieux d’affaires.

Le sentiment puéril de toute puissance du président de la république et sa grossière obsession de diversions sécuritaires le conduisent, une fois de plus, à envisager des mesures totalement étrangères à l’identité républicaine de la France. Il est essentiel de se souvenir que seul le régime du maréchal Pétain a eu recours à la remise en cause de la nationalité comme politique d’ensemble. La déchéance de la nationalité française est une mesure inefficace, stupide et anti républicaine. Inefficace : aucune peine n’est dissuasive. La fonction de la peine est de sanctionner et de réparer. Stupide : elle soulève d’innombrables imbroglios injustes et cruels pour la famille des condamnés. Anti républicaine : le peuple est comme la communauté légale qu’il fonde : un et indivisible. Il ne peut y avoir deux catégories de français relevant de droits et de peines différents. Un délinquant doit être puni au nom de la loi. Et c’est assez comme ça dans tous les pays démocratiques.  

La tribune de Clémentine Autain dans le journal Libération est comme beaucoup de chose que fait Clémentine : intéressant. Elle vaut la peine d’être lue et réfléchie. Elle traite de l’impuissance de l’autre gauche à peser sur les évènements dans notre pays. Je renvoie a la lecture de son texte pour savoir ce qu’elle en dit et comment elle s’explique les problèmes qu’elle pose. Mon intention n’est pas de commenter ce point ou celui là, même si la langue et la plume me démangent comme on le devine car ce qu’elle dit est stimulant du dialogue. Je veux juste exprimer un regret et lui montrer comment elle-même peut contribuer à la situation qu’elle déplore. Dans tout le texte de Clémentine il y a un absent : le Front de Gauche. Il n’existe pas. Ce que nous avons fait, nos effort pour nous rassembler, nos campagnes communes, notre décision d’écrire ensemble un programme commun, rien de tout cela n’existe. Table rase. Juste une longue description de l’impuissance de tous ceux qui ont refusé de prendre leur place dans cet effort comme si cette impuissance résumait tout le tableau.

Je ne comprends pas ce mépris. Je le trouve douloureux. Rien de ce que nous avons fait ou dit ne compte donc ? On ne peut convaincre aucun de ces camarades ? Pourquoi Braouzec me touche-t-il la main amicalement dans la rue mais déclare haineusement dans « Libération » que le Front de gauche c’est juste « un tête à tête entre le PC et le PG et une bataille d’égo qui n’intéresse personne » ? Pourquoi Stéphane Gattignon qui avait d’abord dénoncé en moi un agent des sociaux démocrates déclare-t-il que nos idées sont « au dessous du niveau de la mer ». Qu’avons-nous fait pour mériter cette vindicte permanente ?  Pourquoi ne pas nous dire que faire, comment améliorer ce que nous avons fait, quel défaut surmonter et surtout comment. Et pourquoi serions nous condamnés à choisir, ou ne plus choisir, "entre Lénine et Trotski" (hum, c'était entre staline et Trotsky…) comme elle l’écrit, nous qui existons aussi et qui avons choisi depuis longtemps Jaurès ? A quel étroit périmètre serait ainsi réduite la force que nous voulons rassembler s’il n’y avait de dépassement en vue que celui là !  Quand à la question de la crise écologique qu’évoque aussi Clémentine, elle s’articule sans avoir besoin de nous à la question sociale pour cette raison qu’elle la contient. Et c’est pourquoi l’écologie politique est bien le nouveau paradigme du socialisme faisant que nous ne parlons pas seulement pour une classe quand nous luttons pour la fin du capitalisme mais pour l’humanité tout entière. Et donc cela relègue l'idée avant gardiste au rayon du passé. Je n’écris pas tout ceci pour ouvrir une polémique car j’estime personnellement beaucoup Clémentine Autain et tout autant nombre de ses proches comme l’historien communiste Roger Martelli . Je le fais pour lui dire : le temps tourne pour tous. Nous ne pouvons pas nous offrir le luxe d’une nouvelle querelle byzantine sur la nature de l’autre gauche. Nous ne pouvons limiter notre ambition à un "bon coup" de dernière minute qui nous verrait tous nous tomber dans les bras après d’abjectes tractations venimeuses de couloirs.  Nous ne pouvons nous limiter à la seule dénonciation des impasses sociales démocrates. Il faut aller à la conquête du grand nombre sur un programme de changement radical de société quio fait bien moins peur aujourd'hui qu'il ya seulement trois ans!. Travailler concrètement à construire une nouvelle majorité politique pour gouverner notre pays et y faire la révolution citoyenne qui lui est nécessaire ! Et le préalable pour cela c’est la détermination à le faire. Elle se vérifie sur un critère simple : l’action. Tout de suite, maintenant !

Ni les communistes, ni nous le PG, ne sommes parfaits et peut-être même sommes nous moins intelligents que Stéphane Gattignon et moins intéressants que Patrick Braouzec. Mais nous faisons ! Nous agissons ! Cahin caha ? Oui et alors ? Si on peut parler d’une autre gauche, c’est parce que nous sommes là, nous, qui avec nos résultats électoraux avons évité à cette autre gauche l’auto liquidation dans laquelle a fini celle-ci en Italie et dont Clémentine ne dit rien. Nous sommes là, imparfaits et parfois balourds. Mais nous y sommes. De façon autonome, indépendante et avec une ambition dix mille fois plus grande que notre périmètre militant et électoral respectif.  Et quand l’IFOP analyse sur 20 élections que le Front de Gauche a doublé ou triplé le score communiste antérieur nous, le PCF et le PG, faisons la démonstration concrète que cette ambition commence à se réaliser mieux qu’avec des mots, à partir de notre addition et sans besoin de soustraction. Donc, pour ma part, je n’ignorerais pas la tribune estivale de Clémentine Autain, même si Clémentine ignore l’existence du Front de gauche. Je lui dis qu’elle a sa place dans ce que nous construisons. Laquelle. C’est bien le problème, car c’est à elle de dire laquelle. Qu’elle nous mette au défi de nous dire « chiche » et qu’on puisse toper. Le plus vite sera le mieux pour ce qu’il y a à faire. Dis Clémentine, écoute un peu la chanson de Jean Ferrat « en troupe en ligue en procession »….

L’eau n’a pas de prix ? A voir ! C’est ce que je vous propose de faire. L’un des nôtres applique avec fermeté la consigne du Parti : prouver par l’exemple quand on est élu local. C’est Gabriel Amard, en Essonne. Il est président d’une agglomération qui unit une commune, Viry Chatillon, dont le maire est Parti de gauche, Simonne Mathieu  et une commune, Grigny, dont le maire est communiste, Claude Vasquez. Voici le texte de la présentation, du livre qu’il fait paraitre chez notre ami Bruno Leprince. « Malgré l'opposition de nombreux élus d'Ile-de-France, Veolia a été reconduite dans ses fonctions. Tout était joué d'avance. Je fis partie de ces élus qui voyaient se jouer devant eux une belle partie de dupe. Un nouvel épisode de la concurrence tronquée que se jouent les trois opérateurs venait de se dérouler. Certes, la dernière loi sur l'eau y a mis un peu d'ordre, mais le partage du gâteau se poursuivait avec l'accord des élus de droite, et l'abstention consentante de nombreux élus de gauche. Alors que faire quand le Syndicat des Eaux d'ile de France (SEDIF) se préparait à reconduire le contrat de Veolia : saisir l'opportunité qui nous était offerte. Le transfert de la compétence « eau » des villes de Viry-Chatillon et de Grigny à la Communauté d'agglomération Les Lacs de l'Essonne, a eu pour conséquence un retrait automatique du SEDIF. Plusieurs possibilités s'offraient alors. Retourner au sein du SEDIF, ou choisir un autre délégataire, ou opérer ce retour en régie publique que nous n'avions pas pu obtenir du SEDIF en 2009. Au regard du statut de l'eau que je revendiquais avec l'ensemble des élus des Lacs de l'Essonne, du droit universel que j'entendais faire valoir, et des agissements des opérateurs évoqués plus haut, la régie publique s'imposait donc. En faisant ce choix, nous avons franchi l'obstacle le plus difficile. Anne Le Strat, adjointe au maire de Paris et Présidente d'Eau de Paris, comme Jean-Luc Touly, Conseiller régional d'Ile de France m'avaient prévenu : les obstacles techniques, économiques et juridiques peuvent exister et la création d'une régie publique est un vaste et laborieux projet. Mais la principale entrave au passage en régie publique était d'abord selon moi « dans les têtes ». Celles des élus qui, enfermés depuis trop d'années dans ce dialogue mercantile avec les multinationales de l'eau, ou se pensant incompétents pour en assurer la gestion, n'osent pas faire le grand pas. Nous nous préparions à le faire, la conviction était là, l'opportunité est venue. Il restait à étudier en détail les modalités techniques et la démarche juridique qui nous permettraient de distribuer de l'eau potable en régie publique, et pour permettre l'accès de tous à un service au prix coûtant". Je vous propose de poursuivre le récit de ce travail en commandant l'ouvrage complet chez Bruno Leprince Editeur. Bon de commande sur:www.gabrielamard.fr

Ce blog vit un moment assez sympathique à mes yeux avec cette consultation à propos de l’émission « Auditorium ». Dans quelques jours je mettrai en ligne la deuxième émission. Et de nouveau les commentaires seront sollicités. Puisque j’en suis à cette phase de consultation je me permets d’en demander davantage, à la faveur des tranquillités que donne l’été. Je souhaiterais que mes lecteurs jettent un œil sur la rubrique qui rend compte de mon activité de député européen. Là encore je sollicite critiques et propositions. En effet cette rubrique n’est pas faite pour ma célébration mais pour mettre à disposition des lecteurs des outils de réflexion et d’action. Il est donc important  pour moi d’adapter aux usages que les lecteurs en font. Encore faut-il pouvoir les connaitre bien. En fin de saison je publierai une synthèse générale des remarques qui m’auront été faites et des conséquences que j’en tire pour la suite de la vie de cet outil fabuleux ….


175 commentaires à “Pas touche à la nationalité !”

Pages : [1] 2 3 4 »

  1. 1
    jean ai marre dit:

    Cher Jean-Luc Mélenchon, continuez, vous êtes dans le vrai.

    Mais après avoir dit cela qu'est que ça change ?
    Jamais le vieil adage n'a été aussi vrai: gardez moi des mes amis, mes ennemis je m'en charge.

    La bataille, nous la gagnerons avec nos camarades de la Gauche.

  2. 2
    pagedecoeur dit:

    La radicalité à gauche n'a pas trouvé sa composition et sa forme d'élaboration contemporaine avant communication (correspondance sur des débats, des propositions, un projet un programme) puis sa communication. La division de chaque mouvement ne lui réussit pas, c'est que le mieux eût été que tous les mouvements vivent à l'intérieur d'un même coeur. Les gens sont très défiants envers les insuffisances et les divisions.

  3. 3
    rony dit:

    Passage heureux en ce temps de "vacances".
    Sarkozy insuffle de plus en plus une ambiance dangereuse destinée à fragmenter sinon à briser la société de notre pays.
    Ses dernières paroles et actions vis à vis des préfets dénoncent une dérive grave semble-t-il. Il devient nécessaire de parler fort et en toute occasion pour dénoncer cette même dérive.

    Comme vous, la tribune de Clémentine Autain m'a décu, et pour les mêmes raisons. A quoi bon singer une union si elle doit se défaire sur des seuls critères de chapelle pour ne pas dire de clientélisme. Preuve hélas qu'il reste beaucoup à faire pour installer une vraie gauche cohérente.

  4. 4
    HARLAUT dit:

    Président,
    Je m'apprêtais à t'adresser un petit message pour te demander d'interrompre tes vacances tant méritées afin de protester contre les dernières déclarations de Nicolas Sarkozy qui sont une honte pour notre république. Et j'ai eu le plaisir de constater que ta réponse sur ce sujet est déjà en ligne. Il est indispensable que nous réagissions et que nous montrions notre détermination face à des propos de cette nature.
    Merci président, de porter ainsi devant l'opinion notre attachement aux valeurs fondamentales de la république.
    Reynald Harlaut
    PG 27

  5. 5
    ab1818 dit:

    Bonjour,
    Dans le texte, je reprendrais seulement ici ce "micro passage" concernant (--- bataille d’égo qui n’intéresse personne ---). Quel mépris, quelle insuffisance. J'en retiens donc ceci _ l’action. Tout de suite, maintenant ! _ l’action. Tout de suite, maintenant ! _ l’action. Tout de suite, maintenant ! _ Un dur programme comme celui encore écrit de nos jours sur le fronton de nos Mairies qui elles ne sont pas en dessous du niveau de la mer il me semble.
    CLAP ! Action !

  6. 6
    Mik dit:

    Pourquoi attendre si longtemps pour intégrer la FASE dans le Front de Gauche ? Quels sont les blocages ? Qui bloque qui ? A tout les dirigeants du Front de Gauche, vous avez l'ascendant, la balle est dans votre camp, il serait bon de relancer les discussions avant le 7 septembre non ? et ca arrive vite !

    Un militant non encarté qui attend, peut-être un jour, que le Front soit vraiment un Front pour y adhérer et y croire vraiment.

    En attendant, moi aussi je vous félicite pour votre énergie, votre sincérité, et votre courage ! Ma voix vous est acquise pour les échéances à venir.
    Et vous êtes mieux sans la cravate !

  7. 7
    Humbert [PG32] dit:

    ...On ne peut convaincre aucun de ces camarades ?...
    Il faut se méfier des appartchiks car c'est de leur survie qu'il s'agit, et leur seul intérêt ce n'est ni la gauche, ni les idées, mais le pouvoir, avec ses éclats et ses compromissions.
    La vraie gauche n'a que faire de ces fantoches. Action, oui, mais pas au bénéfices de ces seuls aparatchiks.

  8. 8
    thierry marois dit:

    mon cher jean luc,tu nous fais beaucoup de bien avec ta dynamique,tes positions,tes postures,et j'ajouterai que je suis tres tres tres souvent d'accord avec toi...mais à quoi riment ces pics avec braouzec ou les trotskystes,meme s'ils t'envoient des peaux de banane,meme s'ils arrivent à tirer tel ou tel avantage de leurs situations,est ce vraiment le principal?est ce que ce qui vous sépare est plus important que ce qui vous unit?est ce que vous avez VRAIMENT envie d'etre crédibles?mettez de cote vos ressentiments,prend comme objectif que tes idées progressent en synergie avec celles des autres....n'oubliez pas qu'on est un paquet a attendre une vraie alternative crédible...et que,pour ma part,vous n'allez quand meme pas trop tarder à m'exasperer,entre les incantations de clementine...auxquelles tout le monde pense oui...mais ne fait rien et la haine ordinaire des uns envers les autres,ca commence à faire plus qu'assez,je me demande si en fait,vous ne voulez pas...rien,tout simplement,à part exister médiatiquement

  9. 9
    Drogon57 dit:

    Merci de vous manifester, au moment où les affaires, qui font système, Woerth-(Sarkozy)-Bettencourt + Wildenstein + Karachi secouent la conscience citoyenne, et où les médias honnis par le pouvoir en place font un travail remarquable.
    Merci de travailler à l'union du Front de Gauche et à son extension.

  10. 10
    Georges ROULLIER PG 69 dit:

    Bonsoir Jean Luc,
    Je m'attendais à une intervention immédiate de ta part concernant le Chanoine de Latran, alias Sarkozy en costume pétiniste, comme à l'habitude tu es dans le ton juste. La bête immonde montre son nez, aurons nous les forces ? tout est possible mais de toute façon nous n'avons pas le choix, il faut continuer la lutte à l'intérieur de la Gauche pour l'unifier et à l'extérieur pour créer les conditions d'un mouvement irréversible de refus de ce pouvoir qui, s'il se sent devenir minoritaire sombrera dans le pouvoir autoritaire voir même dans l'union puante.
    Je me souviens de mon père de retour de la Guerre, après que Pétain ait fait don de sa personne à le France, mon vieux était de la CGT et Socialo, infirmier de salle d'opération ; à la fin des Combats en Espagne, plusieurs trains de blessés républicains arrivérent à Lyon, à l'Hôtel dieu les volontaires tous de Gauche avec les chirurgiens opérérent nuit et jour. De retour de Guerre aucun de ces volontaires ne retrouva son poste, virés au nom de le récession, Je ne sais pas si notre bon Peuple de France connait bien son Histoire,,,,, j'ai un doute, s'il ne la connait pas, reproduira-t-il le mêmes erreurs ?
    Pour les autres problèmes que tu exposes bien sur je suis d'accord avec ton analyse ; Concernant Le Braousec l'homme ne représente rien, à Saint Denis un peu, ailleurs trois fois rien, avec le Front de Gauche nous tramons l''Histoire, c'est notre devoir.
    Toute mon amitié Partisan Président Jean Luc
    RG

  11. 11
    Transparence dit:

    Dans la rubrique pa touche à ma nationalité:
    Pour une fois Mr.J.L.M, je suis d'accord avec Mr Sarkozy et il a raison.
    Il y a trop longtemps que certains "français" bafouent les lois de la République et vomissent sur notre drapeau.
    Oui! les français en ont marre.
    Nous n'entrerons pas dans des discussions philosophiques, qui ne serviraient à rien.
    A un moment, il faut dire STOP et prendre les mesures qui s'imposent.Le blabla cela suffit.
    Ces délinquants seront frappés de la double peines et alors....
    Il faudrait demander avis à l'ensemble de nos concitoyens.
    Pour le reste, je suis d'accord avec vous.

  12. 12
    jennifer dit:

    j'ai lu la rubrique qui concerne les votes au parlement européen et explications de vote et je trouve cela merveilleux! Je suis bien contente que Jean Luc pose la question car si je l'avais dit sans sa question, couic, un coup de ciseaux de la modération et il n'en saurait rien. Donc oui, cela m'intéresse vraiment de savoir ce qui se passe au parlement européen et dans des mots simples comme le fait Jean Luc. J'attends des débats vraiment importants car tout n'est pas forcément hyper important.

  13. 13
    thierry PG 38 dit:

    La surenchère anti-républicaine s'accélère de jours en jours. La chasse aux voies du FN s'affiche ouvertement
    Quelle sera la prochaine étape, la remise en cause officielle de l'avortement pour récupérer toutes les voies (pas une ne doit manquer) des cathos, la culpabilisation de l'homosexualité, la promesse du rétablissement de la peine de mort, les tribunaux d'exception ?
    Le sarkosysme c'est le retour dans le passé, comme si son horloge personnelle s'était arrêtée le 10 MAI 1981. Le calendrier SARKOZY comporte un trou noir de 26 ans, mais à y regarder de plus près l'an 1 a, sauf erreur de ma part, pour date de début le 10 juillet 1940.
    A bientot JEAN LUC, lors des remues méninges du 27 aux 29 AOUT à GRENOBLE
    Tiens, encore GRENOBLE.......

  14. 14
    jennifer dit:

    Il y a bien d'autres choses à dire sur Véolia. Veolia c'est aussi l'entreprise qui participe à la construction du tramway de la honte qui relie Jerusalem Ouest aux colonies sans arrêts prévus dans les régions arabes. En gros un tramway de la colonisation. Il faut aussi dénoncer cela et ne plus faire de contrats avec Véolia qui soutient ainsi directement la colonisation illégale de la cisjordanie.

  15. 15
    jennifer dit:

    Oui Sarkozy c'est les thèses du FN améliorées. Les immigrés comme bouc émissaire au moment de la crise. Regardez comment il traite les immigrées. Un véritable scandale

    http://www.dailymotion.com/video/xe63l2_evacuation-de-familles-sans-logemen_news#hp-sc-p-2

    Je voulais aussi dire à Jean Luc combien j'abondais en son sens vis-à-vis de Braouzec et Autain. Je ne comprends pas pourquoi ces gens-là s'acharnent à faire du "différent", en gros à ne pas faire l'unité. Il faut qu'ils montrent qu'ils sont différents coûte que coûte alors que l'unité est un si dur combat. Beaucoup de paroles et pas beaucoup d'actes c'est surtout ce que j'en retiens. Ce sont les faits qui comptent et le FdG a montré sa force. Je dois dire que l'unité localement c'est vraiment dur dans les luttes avec le PCF et beaucoup plus simple avec le NPA qui ont une culture de l'unité et de la lutte avant tout. Mais on doit se rendre à l'évidence qu'au moment des élections, les choses prennent une autre tournure et les élections c'est pas une petite affaire. J'aimerais que ce clivage cesse car il nous rend un peu schizophrène, dans les luttes avec les uns et dans les urnes avec les autres (enfin c'est grossier de dire ainsi car le PCF fait des luttes "avec" nous, mais le "avec" est souvent du "contre"), et j'espère qu'avec tous les efforts qu'on fait on arrivera à quelque chose mais les choses semblent bien figées et les progrès se font au pas de tortue, même si la discussion sur les bilans aide un peu. Des fois c'est à désespérer. Mais bon ne ménageons pas nos efforts, l'avenir est en jeu.

  16. 16
    wave dit:

    Bonjour,
    je vais donner brièvement mon avis sur votre activité de député européen.
    Au niveau du fond, je partage souvent votre avis ou celui du parti de gauche. Pour l'instant je n'ai pas eu de désaccord suffisant pour que ça mérite d'en parler ici, à propos de votre vote et des motivations politiques qui vont avec. Je ne me priverai pas d'en parler si ça arrive, et ça arrivera surement un jour: on ne peut jamais être d'accord sur tout à moins de se suivre sans réfléchir.
    Je n'ai jamais vu ailleurs que sur ce blog autant d'informations sur ce qui se passe au parlement européen. Même si le pouvoir d'un député européen est très limité, rien que ces informations justifient votre mandat et votre blog, tellement ça manque ailleurs. Rien que pour ça, un grand merci!
    Pour résumer ce que j'ai à dire sur cette rubrique: il faut qu'elle continue et qu'elle soit mieux connue!
    En attendant, essayez de profiter un peu de vos vacances quand-même, car j'éprouve un gros conflit d'intérêt lorsque je me demande à quelle date il serait souhaitable qu'arrivent les suivantes. 2011? 2017?

  17. 17
    Hervé Lavisse dit:

    Au sujet de Clémentine Autain me revient cette pensée:
    "Tout homme qui fait quelque chose a contre lui ceux qui voudraient faire le même chose, ceux qui voudraient faire le contraire, et la grande armée de ceux d'autant plus critiques qu'ils ne font rien du tout."
    (Jules Clarette.)
    On continue en marchant au dessus des flaques d'eau......

  18. 18
    Malaberg dit:

    Hum. Bon texte, mais je pense que pour les avoir fréquentés pendant un certain temps, les militants (ou plutôt adhérents) FASE, (qui est une nébuleuse d'associations locales), dont Clémentine Autain est une des porte paroles, auront toujours un mal fou à intégrer le front de gauche. Tout d'abord, parce qu'on trouve des communistes unitaires parmi eux, et qu'ils sont en froid avec leurs camarades PCF, qui ne leur ont pas pardonné d'avoir eu raison 20 ans trop tôt. Donc, pour se venger, tiens, les unitaires divisent. Ensuite, parce qu'ils sont pour la disparition de la forme parti. Ils aspirent à faire une organisation politique idéale et parfaite, sans aucun des défauts qu'on peut rencontrer dans les autres, et il n'est pas question pour eux d'aller se compromettre durablement avec une organisation politique "vérolée". Remarquez, dans les bouches du rhône, avec au PG des gens comme Guy Q. d'Istres qui passe son temps à vouloir attirer l'attention sur lui (d'ailleurs il a réussi, je parle de lui, là), et qui s'est amené la première fois en réunion départementale avec un monceau de procurations pour les cartes qu'il avait fait financer par la mairie Bernardini (exclu du PS tellement il a été condamné par la justice, pourtant, il faut le faire, dans le 13, pour être exclu du PS), on ne peut pas tout à fait leur donner tort de se méfier de nous à cause de gens comme ça. Dommage.
    Bon, autant d'idées avec lesquelles je suis d'accord sur le principe (il y en a des kyrielles d'autres), mais qui ne comportent malheureusement aucune proposition concrète pour les faire aboutir. (je me dois de signaler qu'à la FASE, il y a à peu près autant de courants de pensées différents que de militants, avec toutefois quelques points en commun)
    Je ne sais pas vraiment ce qui pourrait les faire changer d'avis (on a parfois des surprises : ainsi la FASE s'était elle joliment divisée entre FG, EE, et NPA en PACA aux dernières régionales !), mais ce que je pense, c'est qu'on ne peut pas le deviner. (si cela doit se faire, cela se fera, sinon...)
    Par contre, connaissant la FASE, si jamais Clémentine Autin prend publiquement position de manière unilatérale pour le front de gauche, elle sera immédiatement désavouée presque unanimement par les militants FASE, puisqu'elle sera allée se compromettre avec ce gros pourri de Mélenchon qui ne pense qu'à être président (comme quoi les médias de droite les influencent pas mal, mine de rien).

    Bref... Les médias se sont moqués des divisions du PS, mais celles de la FASE sont encore plus amusantes et irrecollables. (à la FASE, il y a de TOUT)

    Cela dit, petit conseil, Si jamais vous voulez que Braouezec fasse un peu autre chose que gentiment serrer la main, commencez par ne plus écorcher son patronyme lorsque vous l'écrivez... Braouezec et pas Braouzec ;-)

  19. 19
    alighieri dit:

    Puisqu'on en parle, à propos de "Clémentine", comme dit affectueusement Jean-Luc Mélenchon, cette autre gauche aurait besoin d'un organe de presse, non ? l'Huma ne convient pas tout à fait, en dépit de ses qualités intrinsèques - très bon niveau journalistique mais perçu, à tort je pense, comme pas assez "pluriel", trop PC, pas assez FdG ; bref...
    Politis est un très bon journal, et un exemple parfait des divisions byzantines de l'autre gauche. Politis est l'exemple de ce que je ne comprends pas : l'Urgence est là, avec son U majuscule, elle n'est plus seulement sociale, elle est politique au sens noble et global du terme, et ce journal a l'air d'un bulletin de théologie consacré au sexe des anges...
    Comment leur dire, leur faire comprendre ? Quel sens donner à une FASE qui, au niveau du département ou je milite, semble obsédée par la pureté théorique et méprisante de ce qu'implique concrètement le suffrage universel ?
    On vous suit Jean-Luc Mélenchon, parce que vous êtes le "primus inter pares", le premier des militants vos pairs, et que je crois que vous le vivez ainsi...Mais bordel qu'ils se réveillent, on a les cartes en mains, que peut on faire avec des Clémentine qui font carrière ailleurs, en dehors du suffrage universel, comme en apesanteur ? Politis devrait être une voix forte et claire, qui montre que nos propositions sont crédibles et unitaires, au lieu de ça...
    Elle est sans doute sympa, Clémentine : mais on veut le changement ici et maintenant, pas une leçon de maintien et de morale

  20. 20
    pierre hubert olivier dit:

    nous sommes au bord du gouffre personne ne peut le nier, les parties "dit de gauche" le savent parfaitement, ils ne veulent pas revenir au pouvoir pour se ramasser.Sarko 2 n'aura aucun problème pour briguer un nouveau mandat en
    2012 on est dans la M.... pour longtemps.

  21. 21
    nabbuccho dit:

    Belle tentative pour échapper au scandale L'oreal. En même temps ce qu'il de bien avec Sarkozy, c'est qu'il dit tout haut ce que les français pensent tout bas. faudrait arrêter avec l'hypocrisie dite "french", sinon comment expliquer la victoire de Sarko aux élections? quand on est de gauche, on est de gauche et c'est tout.Il y a plus de discrimination raciale en France qu'en Allemagne (la fierté de l’Europe, pays travailleur). la France pêche par son politiquement correcte, avouez votre haine et arrêtez de faire chier le monde. Pourquoi il y a autant d’immigrés africains en France ? Et bien c'est a cause du bordel que la France fout en Afrique, tout le monde le sait mais on fait semblant de l'ignorer. 40%, c'est la part du lion. 40% c'est ce que la France prélève a chaque richesse créée par les colonies. Et on s’étonne de la la misère en Afrique?
    Laissez l’Afrique en paix, prospérer et s’épanouir, vous qui êtes un grand pays de révolution et des libertés, vous comprendrez bien aussi notre soif de nous affranchir du joug colonial. trop de sang a couler et continu de couler.
    peace and love

  22. 22
    Veum dit:

    Je me permets une première intervention sur ce blog. J'ai beaucoup apprécié la phrase "l’écologie politique est bien le nouveau paradigme du socialisme faisant que nous ne parlons pas seulement pour une classe quand nous luttons pour la fin du capitalisme mais pour l’humanité tout entière". Voilà condensé en une phrase le renouveau de la gauche, et les raisons de son futur succès. Il sera surprenant pour un bon nombre de voir à quel point les programmes EE et PG seront proches l'an prochain. J'espère que les discussions telles qu'elles ont eu lieu récemment entre nous continuerons au fil de l'élaboration de nos réflexions respectives. Même si une alliance pour la présidentielle de 2012 au premier tour sera difficile, la question doit se poser: il serait particulièrement frustrant, qu'avec des idées si proches, les scores additionnés d'EE et du PG soient plus grands que celui du PS, mais que celui-ci garde la main...

  23. 23
    barovin dit:

    Nicolas SARKOZY n'a toujours pas intégré la fonction de Président de la République, qui est de se tenir au dessus des passions et des débats houleux avec la prudence, la sérénité, la pondération, la retenue, la décence et la sobriété du sage.
    Une nouvelle fois, il accompagne la médiocrité intellectuelle en flattant la bassesse de son électorat.
    C'est la différence entre un véritable homme d'Etat et un petit vrp de la finance internationale.

    Il tente de faire oublier les conséquences de sa politique d'insécurité sociale par sa médiocre communication habituelle sur la délinquance qui serait seule le fait de l'immigration, des gens du voyages et des pauvres en général. Pendant ce temps, les spéculateurs cassent l'économie, détruisent de l'emploi et mettent au chômage des millions de salariés et poussent à la faillite des milliers de PME/PMI...

  24. 24
    langly dit:

    Allons donc Sarkozy ce n'est pas le diable. Sarkozy représente une grande espérance pour le monde entier, pour les minorités, pour les gens du voyage pour tous les étrangers vivant en France et qui veulent être français.... Souvenez vous c'était Enrico Macias lors du meeting précédent son élection:

    http://www.youtube.com/watch?v=xsvjjuE_4GM&feature=related

    On nous aurait donc menti? Je serais curieux de connaître l'avis de Enrico aujourd'hui sur notre cher président. Vous croyez qu'il soutiendra Sarkozy en 2012?

  25. 25
    elgaucho dit:

    lu la tribune tribunitienne de autain clémentine
    un énième appel du pied dont on peine à identifier à qui il s'adresse sous la grande table de l'autre gauche qui a faim de révolution citoyenne

    il est vrai que le front de gauche n'est pas cité : on comprend qu'il est envoyé par le canon un peu désinvolte de autain clémentine au rang de nain politique
    bon

    on aimerait lire des analyses et des arguments plutôt que des phrases du genre "l'espérance est à ce prix"
    on aimerait s'entendre démontrer que le front de gauche a échoué et n'a pas d'avenir car etc, etc.

    comme dans la tribune récente des braouzec assensi fraysse and co on ne trouve pas le début d'un projet ou d'une direction politique autre qu'incantatoire : nous sommes disponibles ! répètent ils. A quoi ? A construire à partir de la Fase un projet potique d'alliance à gauche et de gouvernement ? Madame autain clémentine réussi même le tour de force de ne pas citer la Fase dans sa tribune : pourquoi ne cherche-t-elle pas à démontrer que l'outil "Fase", la coopération "Fase", la fédération "Fase" est porteuse de davantage d'avenir que le Front de Gauche qui a pris le risque des urnes.

    Le Front de Gauche reste à inventer nous en sommes d'accord mais les résistances ne se combattent pas à coup de phrases faussement innocentes et de coups de burin : il faut poser des actes. Seuls les actes des uns provoquent des déplacements des autres.

  26. 26
    jean ai marre dit:

    Cher JLMelenchon, Je ne comprends pas ce mépris.

    Clémentine Autin sur son blog,affiche la tribune publiée dans Libération, dont vous faites écho cher Jean-Luc Mélenchon,.
    Elle présent l'état des lieux sur " les résistances qui ne manquent pas, leur convergence reste à construire "
    Avec qui et comment ?
    Elle occulte le Front de Gauche et dit que : " choisir entre Lénine et Trosky n'a plus de sens" " que les déçus de la social démocratie cherchent aujourd'hui en dehors du PS une gauche digne de ce nom "
    Et comme elle dit :" puisque le temps des avant-gardes éclairées et des partis guides est révolus ",
    qu'est ce qui va fédérer les militants et sympathisants de Gauche ?

    Cher JLMelenchon, le temps presse, à quand une rencontre au sommet avec les''élites" de la politique pour accorder les violons ?
    Une autre question : Sommes nous - peuple de Gauche- inféodés aux hommes politiques, ou devons nous obliger les" nains politiques " à regarder différemment ?

  27. 27
    jennifer dit:

    Quand Sarkozy quittera-t-il le costume de président?

    http://www.youtube.com/watch?v=E0dpJGfAyZA&NR=1

  28. 28
    langly dit:

    @Transparence #11

    Je suis obligé de réagir à ce propos que j'entends sans cesse et qui m'énerve.

    Que dit l'article 1 de la constitution française (http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp):
    La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances.

    En clair la proposition que Sarko fait est anticonstitutionnelle. Dès lors, tous les français sont égaux devant la loi et la justice. On peut alourdir les peines (personnellement je suis pour) mais dans ce cas il faut le faire pour tous les français sans distinction d'origine. Parce qu'un immigrant ayant la nationalité française qui tue un policier et un français qui tue un policier c'est la même chose. Tu ne peux pas faire un traitement de faveur à un tueur de flic parce qu'il est un "pure" français. Pour cela je rappelle les valeurs françaises: EGALITE, FRATERNITE, LIBERTE.

    Mon père est d'origine sicilienne, ma mère est française. Je deviens un délinquant. Je vais où? C'est n'importe quoi. C'est inapplicable. Et ne me dites pas qu'il faut réserver la double peine uniquement pour certains immigrants venant de certains pays dans certaines conditions. Autant rétablir les camps de concentration tant qu'on y est. Mais où va t on?

    Alourdir certaines peines en mettant en place des programmes de réinsertion: OUI, faire des distinctions en fonction de certaines origines: NON.

  29. 29
    Annie pensée libre dit:

    moi je me souviens de tout ce qui s'est passé après notre victoire du NON.

    nous avions en main une campagne unitaire (hi hi sf jlm un peu de côté… mais bon) nous avions milité ensemble, collé, causé dans des meetings, entre nous, sur ce que nous ne voulions pas.

    Nous restait à savoir ce que nous voulions, nous avons essayé. Que de parlottes, de débats aussi, à la base.

    moi j'étais encore au PS. On sait comment ont voté nos délégués. J'ai démissionné, les autres sont restés, je n'ai pas encore compris comment ils ont avalé cette couleuvre supplémentaire.

    Et en 2006 malgré tout nous avons essayé de trouver des bases communes et un leader.

    Après des tas de différents sur les personnes, avec des tas de problèmes apparatchik, des personnalités qui voulaient surtout "courir" pour eux et leur appareil respectif on s'est décidé pour Bové. Vlan parterre. Nul le Bové. Il a parlé pour sa paroisse lui aussi. Et je ne savais plus pour qui voter parce que la Ségo non merci, le mépris affiché pour les "non", ça suffisait. Voter Besancenot non merci non plus. Je me suis décidé à voter pour la démocratie : Bayrou. et basta. je n'ai pas honte, je crois même qu'il faut le dire, car je suis sûre que nous avons été des milliers à faire comme moi, c'est pas pour rien qu'il a reçu tellement de voix. Le bonhomme parait honnête.

    Alors Clémentine je comprends pas ce qu'elle veut.

    Moi aussi je veux le changement ICI ET MAINTENANT. On en a marre de souffrir dans notre quotidien. Je veux que la démocratie soit mise à l'ordre du jour, on souffre on a honte d'être dans une telle république. Quand on voyage des gens nous demande "mais pourquoi vous avez élu Sarkozy ?" et ça n'a fait qu'empirer de jours en jours depuis.

    Alors je penche pour Mélenchon car il rassemble les éléments dont nous avons besoin :
    un homme charismatique
    pas un con, cultivé ça fait honneur à la tradition française
    pas que pour sa chapelle, une idée d'union, de rassemblement
    rassemblée le social, la démocratie, l'écologie (parce que EE je n'ai aucune confiance dans ces bobos)

    J'ai donc été visiter les sites : toujours pareil qu'avant, des chapelles, des belles paroles, mais pas d'idées qui rassemblent largement, les extrêmes ne font et ne feront plus "fortune", nous voulons maintenant influer sur le PS pour qu'il penche à gauche.

    Je crois que nous pouvons y arriver.

    Et les commentateurs que je lis le prouve dans leur réflexions et leur remarques : nous sommes dans la bonne voie

    Et que Clémentine et les autres nous rejoigne plutôt que de critiquer ou nous ignorer

  30. 30
    Vingtsangs dit:

    Je dois dire que je rejoins tout à fait ce que disait Veum. Si le PG développe réellement une réflexion basée sur l'idée que les problématiques environnementales sont indissolublement liées aux problématiques économico-sociales, et rejette définitivement la paradigme marxien (qui s'enferme dans l'idéologie capitaliste d'opposition travail-capital qu'il dénonçait lui-même...), alors ce sera un grand pas en avant, et le programme écologiste sera très proche de celui du Parti de gauche.
    Mais - car il y a un mais - il ne faut pas pour autant oublier quelques divergences, dont notamment la question de la place et du rôle de l'État central, l'union de l'Europe, les "valeurs républicaines", ou d'autres.
    De plus, dans ce jeu-là, le PG n'est pas seul : or, le PCF a des positions inacceptables pour les écologistes, notamment sur le nucléaire...

    Sinon, pour revenir sur ce que disait M. Mélenchon : pourquoi ne pas parler de la distribution de l'eau à Paris ? Il me semble que c'est un bon exemple (voire, "l'exemple") de la capacité des élus à pouvoir refaire passer des services publics en régie publique..

  31. 31
    Dan07 dit:

    Attention à la stratégie de communication du Sarkosme...

    Le but de qui vous savez est de détourner en permanence l'attention des français de là où elle devrait être...
    Il cherche à créer un "buzz" plus fort pour noyer le poisson, nous enfumer pour, la température montante, nous faire oublier les "affaires" en cours. Il faut rester concentré sur EW et la préparation de la journée du 7/09.
    Au passage, les ratés de l'EPR, et le refinancement d'AREVA par EDF imposé par son éminence élyséenne, sont aussi à ne pas oublier à la rentrée (gros pbs de sécurité à venir -y compris en France- enfin heureusement aucun réacteur EPR ne fonctionne, mais en plus, les pénalités de retard coûtent très chères).

    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas retomber dans le piège de la réponse immédiate. L'heure des arguments raisonnés est arrivée. Ce n'est pas gagné pour autant. Alors oui, il faut "convaincre son voisin de palier de voter à gauche", pour un programme à venir certes mais j'ose espérer que les gens ne feront pas 2 fois la même bêtise. Ils voient bien ce que l'autre choix amène. Ma peur est plutôt le fait qu'ils n'y croient plus et ne se déplacent pas pour voter...

    Merci pour votre engagement

  32. 32
    GRYELEC dit:

    Foin de ces bavardages en aparté.Que tous ceux qui se réclament de la nouvelle gauche se préoccupent enfin de la rassembler.Comment? A l'évidence, il faut avoir l'ambition d'inventer une force politique capable de faire vivre le pluralisme.La Fase et le Front de gauche ont-ils vraiment cette ambition?

  33. 33
    Annie dit:

    Un gouvernement devrait tout mettre en œuvre pour élever et ouvrir l'esprit de ses administrés: la richesse (je ne parle pas ici d'argent) et la qualité d'un pays passent aussi par le niveau intellectuel et la capacité de réflexion de ses habitants, non ?...bien au delà de sa cuisine et de ses paysages...Or, notre président flatte, au contraire, les plus bas et vils instincts de nos concitoyens, en les encrant dans des idées reçues, des jugements à l'emporte pièce, des amalgames grossiers...attention de ne pas jouer à l'apprenti-sorcier pour ne pas finir comme l'arroseur arrosé !

  34. 34
    Le webmestre dit:

    Regis Pasquet
    "Il semble que la totalité du texte n'ait pas été acceptée... "
    Il y a une raison à cela. Il est trop long. Et le couper en deux n'est pas une solution acceptable. Il reste trop long.
    Etant donné qu'il ne s'agit que d'un copie de ce que vous avez déjà posté sur plusieurs blogs, un lien suffira.
    Pour autant qu'il y ait un rapport avec les discussions en cours, ce dont je doute.

  35. 35
    Roland011 dit:

    Nous ne pouvons pas nous offrir le luxe d’une nouvelle querelle byzantine sur la nature de l’autre gauche.
    Il faut aller à la conquête du grand nombre sur un programme de changement radical de société quio fait bien moins peur aujourd'hui qu'il ya seulement trois ans!. Travailler concrètement à construire une nouvelle majorité politique pour gouverner notre pays et y faire la révolution citoyenne qui lui est nécessaire !

    Voila, tout et dit, et les égos, elle a raison, qu'elles/ils commencent par le mettre dans leurs poches l'égo !

    Ce sera FdG - PG + PC + GU +++++ ou casse gueule encore et encore - raz le casquette !

    Quand au pétainiste de service rien a en attendre de positif, dehors !

  36. 36
    jean-jacques dit:

    Sarkozy veut remettre en cause la nationalité française acquise par des immigrés devenus délinquants. C'est de l'enfumage pour faire oublier l'affaire Bettencourt !
    Mais il ne faut pas tomber dans le piège grossier de l'angélisme, la Loi républicaine, dès lors qu'elle est juste doit s'appliquer dans toute sa rigueur.
    La répression à l'égard des délinquants doit être impitoyable, cela nécessite de s'attaquer à l'insécurité qui mine le quotidien et en priorité de donner les moyens juridiques, matériels et humains aux administrations en charge de la lutte contre l'économie souterraine, donc de rétablir l'ordre public et la Loi républicaine sur tout le territoire, en conséquence cela passe par la reconquête et la restauration des services publics dans les zones urbaines et rurales désetées et abandonnées, ce qui implique d'abroger la Loi RGPP et l'ensemble des mesures de casse des services publics.
    Je suggère de rebondir sur les propositions de Sarkozy et de proposer un projet de Loi sanctionnant les exilés fiscaux qui continuent à bénéficier indûment de notre sécurité sociale (l'argent est à Genève, et quand on est malade on vient se faire hospitaliser en France !) revenons aussi sur ses mesures de dépénalisation de la délinquance financière en col blanc, rappelons -lui qu'il ne suffit pas d'être fort avec les faibles et faible avec les puissants !
    Dura lex sed lex, la Loi doit être dure mais juste, c'est le principe de l'égalité républicaine des citoyens devant la Loi !
    S'agissant du retour en régie de la gestion de l'eau, j'en suis partisan à 100% !
    Voilà qui peut inciter à une réflexion sur ce qui peut relever de l'économie marchande et ce qui doit en être retiré à mon sens : eau, électricité etc... donc retour des grandes entreprises publiques françaises dans le giron de l'Etat !
    Sur l'écologie méfiance ! c'est non seulement une grande illusion mais à n'en pas douter le grand danger idéologique de ce XXIème siècle avec ses dérives possibles (hygiénisme et dictature sournoise), en résumé l'écologie pose de bonnes questions mais y apporte de mauvaises réponses.
    Le peuple de gauche attend autre chose : je suis avec mes amis ariégeois contre la réintroduction de l'ours, je suis pour la chasse populaire conquête de la Révolution, je suis avec les populations pyrénéennes contre la directive natura 2000 qui veut créer des réserves d'indiens...mais sans indiens !
    Pourrais-je être en phase pour adhérer au PG ? je n'en sais rien ! mais je sais que le 7 septembre je serai dans la rue (comme le 24 juin, le 27 mai etc...) et Jean-Luc Mélenchon est celui qui semble avoir à gauche le meilleur potentiel à condition de retrouver le souffle de ce qui était son courant au PS "Refonder la République" !
    Enfin je n'ai pas réussi à visionner la vidéo et je le regrette ! est-ce windows vista qui me contrarie ou une manipulation qui me fait défaut ?

  37. 37
    Régis Pasquet dit:

    Salut M. le Webmestre,

    "Pour autant qu'il y ait un rapport avec les discussions en cours, ce dont je doute."

    Alors, voyons...C'est ce passage du texte de Jean-Luc Mélenchon qui m'a alerté :

    "Le sentiment puéril de toute puissance du président de la république et sa grossière obsession de diversions sécuritaires le conduisent, une fois de plus, à envisager des mesures totalement étrangères à l’identité républicaine de la France. Il est essentiel de se souvenir que seul le régime du maréchal Pétain a eu recours à la remise en cause de la nationalité comme politique d’ensemble. "

    Il me semble que parmi les 14 caractéristiques des états fascistes identifiés par Lawrence Britt, les caractéristiques 3, 7 et 12 collent directement avec la question abordée et quelques autres n'en sont pas si éloignées.
    Par ailleurs, je crois nécessaire, pour des raisons d'hygiène intellectuelle, de relire régulièrement cette liste afin d'éclairer les événements actuels. Je pense à l'affaire Bettencourt, à la prise de contrôle des médias et à d'autres.
    Évidemment, je comprends que sont effrayantes ces questions que nous souhaiterions laisser dans les territoires de l'impensé.

  38. 38
    Rossi dit:

    Bien entendu qu'il convient de résister aux enfumages du locataire du"Château".
    Cela me rappelle une période de triste mémoire!
    J'avais deux copains gitans en primaire.En 1943,en pleine nuit,débarquait une cargaison de soldatesque allemande et de policiers FRANCAIS qui embarquaient l'ensemble.La matin ni n'y avait plus rien sur le terrain des anciennes fortifications de la Porte de Montreuil!(femmes,enfants,vieux,chevaux tout avait été nettoyé!
    Mes deux copains?Je ne l'est ai jamais revue!
    C'est cela que veux Sarko?
    La peur de l'autre,le sentiment subjectif d'une soit disant insécurité devient une règle!
    Oui,il a quelque chose de pourrit dans notre royaume de France.
    Diviser pour mieux régner,Sarko et ses affidés connaissent la chanson.Ces descendants de cette clique qui hurlaient en 1936 "Plutôt Hitler que le front populaire,et qui se sont vautrés dans la collaboration sans aucune honte!
    Tout leur est bon pour détourner les citoyens des vrais questions.
    "L'honneur est un instinct comme l'amour"devise de Geneviève De Gaulle!
    Fondatrice de ATD-quart Monde elle déclarait ceci:
    "Cherchez au fond de vous même ce que vous croyez être le meilleur,et trouvez une raison pour que votre vie soit digne d'être vécue.Si vous le faites,votre vie aura un sens.Sinon vous-vous amuserez des distractions,comme disait Pascal,mais vous n'aurez pas l'honneur de vivre.!"
    Quelle belle définition de ce que signifie être un être humain.
    Sur ce,rendez-vous le 7 septembre et peut-être à la Fête de l'Huma.Bien à toi et courage dans la construction d'un projet à soumettre au peuple de France.
    Une simple proposition,Cher jean-Luc.
    Nous allons en 2011 très certainement honoré l'anniversaire de la commune de Paris(le 140ie)
    Ne conviendrait-il pas qu'une initiative de toutes les composantes du "Front de Gauche"honore cette anniversaire de ceux qui "montaient à l'assaut du ciel"? (c'est une suggestion)Bien à toi.
    "Ceux qui vivent se sont ceux qui lutent!"

  39. 39
    Transparence dit:

    Pour répondre à Langly 28
    (sans entrer dans la polémique).
    Moi aussi, je suis issu d'un mélange (Sicilien-Maltais-Grec-Alsacien) né en Afrique du Nord mais avant tout, je suis français et mes convictions politique sont à gauche; cela ne m'empêche d'approuver le discours de Grenoble.Je suis certain que beaucoup de nos concitoyens pensent comme moi.On peut avoir la double nationalité, je ne suis pas contre mais à partir du moment où on siffle la marseillaise et que l'on brule le drapeau français, alors là, je dis non! Monsieur F.M en 1981 a fait légaliser bon nombre d'immigrés et nous en payons aujourd'hui les conséquences.
    Ce que je demande, c'est le respect de nos institutions.Nos voisins Allemands durant la dernière ont commis des actes atroces et nous voila quelques années après main dans la main.La France est une belle vache que chacun trait à sa façon.Après on peut faire de la philosophie, énoncer des textes de loi mais le ver est dans le fruit.Je me demande ce que doivent penser de tout cela nos concitoyens de la France profonde et que l'on entend pas.Eux ils travaillent.

  40. 40
    jean ai marre dit:

    Annie pensée libre,

    "Alors Clémentine je comprends pas ce qu'elle veut."

    Confidence pour confidence, moi non plus. Pour avoir lu, réfléchir sur son texte publié dans libération, je pense, qu'elle parle au nom des ' nains de la politique "comme elle dit, et surtout qu'elle n'y croit pas.
    Elle doute de la capacité des chefs de se remettre en cause ce qui risque d'amener la perte de leur pouvoir.
    J'ai le sentiment qu'elle est déstabilisée.
    Et pourtant j'ai confiance en elle.

  41. 41
    le Prolo (PG 01) dit:

    Drapeau bleu-blanc-rouge et citoyenneté française que certains ici semblent vouloir jumeler à toutes forces :

    Le drapeau bleu-blanc-rouge a eu ses heures de gloire.
    Mais il a aussi connu pas mal de compromissions aux périodes troubles de notre histoire.
    Et on voit bien pourquoi certains, qui se sentent sans cesse exclus (français les plus pauvres ou "d'origine étrangère"), restent sur la réserve à son sujet, soient révoltés, ou bien même le sifflent en certaines occasions.
    Rejet à hauteur de leur déception.

    Faire de son respect absolue la condition de la citoyenneté française me paraît donc très excessif.

    Je ne suis pas trop adepte par ailleurs des reliques sacrées, d'où qu'elles viennent.

    Personnellement c'est le rouge et noir de la révolte qui me paraissent les plus légitime désormais.
    Et le vert de l'écologie politique.

  42. 42
    JOB dit:

    pour répondre à Transparence, Mr Sarkozy ne respecte que peu lui les institutions ! Alors que faut-il attendre de l'élève quand on voit le maître ! Mr Sarkozy n'est certainement ^pas un exemple à suivre

  43. 43
    Transparence dit:

    Pour répondre à JOB.
    Pour l'instant Mr Sarkozy est notre Président de la République élu par plus de 50 °/° de nos concitoyens sauf moi.
    Maintenant on ne va pas refaire l'histoire.
    Les hommes qui ont failli devront en rendre compte devant la Justice de notre pays.
    Sachez que dans cette institution, il y a des hommes et des femmes intègres et que rien ne fera fléchir, si vous voyez ce que je veux dire.
    Pour le reste, je dis comme pour les patrons, ceux qui ne sont pas contant, qu'ils s'en aillent.
    En quelques mois nous n'allons pas refaire le monde, mais nous pouvons changer les choses, dans le respect et la dignité comme le disait il y a encore quelques jours un certain animateur de la télévision.
    Maintenant au boulot si vous voulez que cela change, il ne reste que quelques mois.

  44. 44
    le Prolo (PG 01) dit:

    Question technique:

    Les Roms français, ils sont reconduit à quelle frontière ?

  45. 45
    Dallemagne dit:

    "La nationalité acquise ne doit pas être remise en cause pour des raisons de droit commun": elle l'est déjà (cf ci dessous (Loi nº 98-170 du 16 mars 1998 art. 23 Journal Officiel du 17 mars 1998 en vigueur le 1er septembre 1998). Que ce ne soit pas bien est une chose; que ce ne soit pas possible en est une autre. Pourquoi nous prendre pour des cons. Cela poussera des plus susceptibles vers Le Pen. Cordialement. JL Dallemagne

    Section 3 : De la déchéance de la nationalité française

    Article 25

    (Loi du 8 mars 1803 promulguée le 18 mars 1803))

    (Loi du 31 mai 1854))

    (Loi nº 96-647 du 22 juillet 1996 art. 12 Journal Officiel du 23 juillet 1996)

    (Loi nº 98-170 du 16 mars 1998 art. 23 Journal Officiel du 17 mars 1998 en vigueur le 1er septembre 1998)

    L'individu qui a acquis la qualité de Français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d'Etat, être déchu de la nationalité française, sauf si la déchéance a pour résultat de le rendre apatride :
    1º S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme ;
    2º S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ;
    3º S'il est condamné pour s'être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ;
    4º S'il s'est livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France.

  46. 46
    sylvie boussand - PG 03 dit:

    "Et quand l’IFOP analyse sur 20 élections que le Front de Gauche a doublé ou triplé le score communiste antérieur nous, le PCF et le PG, faisons la démonstration concrète que cette ambition commence à se réaliser mieux qu’avec des mots, à partir de notre addition et sans besoin de soustraction."

    Et c'est ICI pour prendre connaissance de ce document plus qu'intéressant.

    Sa lecture confirme ceci : l'opportunité du changement est là, à portée de main… encore s'agit-il de ne pas s'attarder sur le sexe des anges, et, une fois de plus, de démontrer que le talon d'achille de la gauche est sa désunion permanente.

    Et puis, franchement, pour la majorité de ceux qui s'abstiennent, Lénine, Trotsky… et même Jaurès, ils s'en fichent ! Ainsi que des états d'âme d'une Clémentine, d'un Braouzec ou de qui que ce soit d'ailleurs. Bien des gens aimeraient qu'on leur parle enfin… d'EUX, de leur quotidien, de ce qu'on leur propose pour passer d'une hypothèse à une réalité. Le Front de Gauche est le bon outil ; refuser de l'utiliser sous des prétextes "intellectuels" est idiot, c'est aussi une perte de temps. Se poser des questions, c'est bien, mais il faut savoir arrêter et passer à l'action, en utilisant l'outil qui fonctionne le mieux pour un travail donné. Le PG a à sa tête des personnes responsables, aguerries pour beaucoup à la dureté de la vie politique, d'autres formations partenaires ou possiblement partenaires aussi. Pour le travail qui nous attend, c'est suffisant.

    Et puis, faire de la politique ou s'engager dans un parti n'est pas "une tare" que je sache. Alors, pas la peine de se tortiller dans tous les sens pour faire de la politique sans avoir l'air d'en faire.

  47. 47
    jefmergen dit:

    je rebondis avec délectation....
    attendre la fin du mendat de petit nico et le passer au "contrôle de propreté"...
    (et ses propres lèches-bottes seront les premiers à l'enfumer...)
    le juger et le déchoir de cette nationnalité qu'il refuse actuellement aux jeunes déscolarisés...
    LE PIED !
    même si ce n'est qu'un rève...
    jefmergen

  48. 48
    romain blachier dit:

    Combien de lois (répressives) sur l'insécurité pour quel résultat? Rappellons nous, à chaque fois Sarkozy nous a dit "cette fois, avec cette loi, plus d'insécurité"...en attendant la suivante. Injuste et inefficace président.

  49. 49
    Le webmestre dit:

    Toto
    Tant que je suis en charge de la modération, personne ne traitera personne de nazi sur ce blog, et encore moins un chef d'Etat.
    Quand comprendrez-vous qu'à employer un pareil langage, vous vous ridiculisez, ce qui est sans importance, mais vous faites également du tort à ce blog ?

  50. 50
    langly dit:

    Je ne pense pas que le discours de Grenoble soit de l'enfumage pour enterrer l'affaire Bettencourt. Il ne tient qu'aux journalistes de faire leur travail plutôt que de parler de bouchons et du beau temps...

    @Transparence

    Si tu te considères comme français c'est que tu adhères à la constitution de la République Française. Et par conséquent à l'article 1. Il ne s'agit nullement ici d'un problème de droite gauche mais d'un problème de droit constitutionnel. La constitution est ce qui définit notre République et le respect de nos institutions passe d'abord par le respect de notre constitution. D'ailleurs les experts en la matière doutent que le conseil constitutionnel puisse accepter une telle modification. Cela reviendrait à dire que l'article 1 n'a plus de valeur et qu'il faudrait le réécrire comme ceci:

    La France est une République indivisible, laïque et sociale. Elle n'assure pas l’égalité devant la loi de tous les citoyens en distinguant son origine, sa race ou sa religion.

    avec les dérives que cela peut comporter. Mais certains s'inquiètent du respect de nos institutions par les immigrés. Mais quand est il de celui des français de "pure souche" (si tenter que cette expression est une signification)? Le président n'a apporté aucunes solutions. A ce que je sache les français de "pure souche" ne sont pas tout bon tout rose.

    @Dallemagne #45

    Je peux me tromper mais les infractions qui constituent la déchéance de la nationalité sont plutôt des infractions politiques (Infractions contre la Nation, l'Etat et la paix publique) que des infractions de droit commun à proprement parlé. Sauf pour l'acte de terrorisme, en 1996 le conseil constitutionnel avait accepté cette modification malgré le fait que certains énoncés l'article 1. Mais cela ne reste qu'une exception (Peut on considérer des délinquants comme des terroristes? Si oui alors la loi permet déjà de déchoir la nationalité des délinquants d'origine étrangère Dans ce cas qu'elle est le but de son discours à Grenoble). D'autre part, le Conseil d'Etat me semble t il est une juridiction administrative et elle est la seule en mesure de conformer une décision de déchéance de la nationalité... Oui donc c'est possible mais peu probable. Mais encore une fois, si le conseil constitutionnel accepte une telle modification surtout après les propositions de Hortefaux cela reviendrait à dire que l'article 1 n'a plus de valeur... Il faut revoir la constitution et donc ce qui définit la République française.

Pages : [1] 2 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive