05août 10

Emission Auditorium n°2

La souveraineté en question dans la crise

Ce billet a été lu 12 971 fois.

Voici comme promis ma deuxième émission "Auditorium". J'y présente le basculement de souveraineté qui s'opère à l'occasion de la crise. Qui gouverne ? Le peuple, les banques ou encore leurs relais au sein de l’UE et du FMI ? La crise marque une nouvelle étape pour constitutionnaliser une politique économique et la rendre irréversible. Cette nouvelle confiscation du pouvoir du peuple montre l'urgence d'une révolution citoyenne. Comme il y a quinze jours, je vous invite à donner votre avis sur cet "Auditorium". Pour faire simple, indiquez moi deux choses qui vous ont plu, deux qui vous ont déplu.

Je vous dois une précision que j'ajoute ici en m'excusant auprès de ceux qui sont déjà venus me rendre visite sans en être informés: les deux émissions ont été enregistrées en fin de mois de juin, l'une après l'autre. Par conséquent les observations qui m'ont déjà été faites n'ont pas été prises en compte, évidemment. L'idée de ces deux tournages consécutifs était qu'en doublant l'exercice on pourrait vérifier si la première impression se confirmerait. Mais, bien sur, le plan d'action reste le même. En fin de saison je publierai la synthèse des remarques et l'équipe de la "télé de gauche" en tirera ses conclusions pratiques. D'avance merci pour votre aide.

En ce moment je suis dans un coin du Loiret où je vérifie les conséquences pratiques de la fracture numériqe. Ma clef Usb "3G" me crache bravement 216 K bits et ces quelques lignes rajoutées me coûtent un temps et des crispations que seuls les usagers de la chose peuvent comprendre. A me voir m'énerver sur cette toile, mes voisins pensent que "les parisiens son vraiment fous." Sans doute. 

 Cette vidéo a été consultée 12 122 fois


226 commentaires à “La souveraineté en question dans la crise”

Pages : [1] 2 3 4 5 »

  1. 1
    MOUYSSET Christian dit:

    Je vais reécouter Jean-Luc Mélenchon mais,d'abord,un petit commentaire :comment faire revenir voter des abstentionnistes dégoutés qu'on n'ait pas tenu compte de leur vote NON au TCE!?

  2. 2
    Georges ROULLIER PG 69 dit:

    Merci Président pour ce cours magistral qui concerne cette Europe que nous subissons,
    Je dis ce cours parce que je le compare à ceux de L'Université Populaire de Lyon, Exposé suivi d'un débat, la méthode a fait ses preuves. Pour ce qui concerne le PG l'outil que tu mets en place sous cette forme d'Auditorium possède le mérite de s'adresser à tous Publics adhérents, sympathisants, Front de Gauche et antis afin que chacun sache ce que nous voulons et arriverons c'est certain à mettre en place !
    L'Outil Auditorium est de nature à donner aux membres de notre PG le langage commun.

    Je suis particuliérement satisfait de la façon dont tu traites de l'Indépendance de la France, notre Nation, la Patrie des droits de l'Homme souvent bafoués, mais toujours relevés par les travailleurs de notre pays ; comme je suis d'accord en appréciant ton exposé sur l'évolution historique ou pendant ce début du 19eme Siécle nous avons voulu imposer à l'Europe le Code Civil, sous la botte française.
    Louis Antoine de Saint-Just avait dit à l'Assemblée en 1791 "Pour L'Europe le Bonheur est une idée Neuve ", nos ambitions vont dans le droit fil de cette déclaration,
    Pour en arriver au seuil souhaité de la VIeme République émanation de la Révolution Citoyenne possible par la Voie des Urnes il nous aura fallu depuis 1789 le raccourcissement de Louis Capet,, 2 Empires, 3 monarchies, 5 Républiques,, 4 Révolutions si l'on considère comme Révolution la Lutte de la Résistance pour la Libération du Pays avec son Corollaire le Programme du CNR. L'Histoire de notre Nation est une merveilleuse histoire ; Merci Jean Luc de contribuer à la rendre encore plus belle
    Amitiés Citoyennes et partisanes
    RG
    NB : Je reviendrai pour une seconde couche il me reste1151 carctères

  3. 3
    Jiminycricket dit:

    Contenu : Excellent
    Forme : Peu de choses ont été entendu des critiques formulées précédemment.

    1/ Un mieux dans les formulations des questions posées par le journaliste même s'il serait bon que les questionneurs varient au cours des prochains enregistrements.Pourquoi pas UNE Journaliste pour le prochain " auditorium"

    2/ Il faut reculer le public impérativement. A l'image tout est écrasé et les visages sont sur le même plan, ce qui distrait et nuit à la compréhension de l'ensemble. On est diverti et on écoute plus du coup ce qui nous est dit absorbé que nous sommes par les visages qui écoutent, s'ennuient, rient ou se figent.

    3/ Quand on en appelle au peuple dans sa démonstration, on ne peut pas parallèlement le laisser mutique à
    l'image. Il y a là un hiatus problématique. Pourquoi ne pas terminer à la fin par trois questions posées par trois membres du public auxquelles répondrait Jean-Luc Mélenchon ?

    Mettez en forme les propositions qui ont été débattues ici, sinon cela ne sert à rien de nous demander notre avis.

  4. 4
    SIMON dit:

    bonsoir,
    En comparatif. Je trouve que dans les vidéos de tes passages dans les médias, tu exprimes souvent ta colère (et il y a de quoi!). Je pense, sans être le seul, que celles-ci passent très bien à cause de ce qui les sous-tend et pour les réponses et explications que tu donnes sur leurs sujets (clair, pédagogue, pas langue de bois, il fonce, il a l'air plus libre dans son expression que les autres hommes politiques, etc..). De ce fait, ces vidéos sont pimentées. Içi, l'expression est différente, nous sommes moins dans l'adversité, et l'interviewer agit en bonne intelligence. Je ne veux pas dire que l'on s'ennuie, ce n'est pas du tout mon propos, mais je pense que nous pourrions relever le plat, donner plus de souffle en expliquant plus souvent ce que nous ferons, en expliquant ce que nous faisons actuellement, et peut-être aussi en révélant aux citoyens que nous pensons qu'avec ce qui se passe et ce qui s'annonce, il est de leur intérêt vital de s'engager
    salut et fraternité
    Patrick

  5. 5
    le Prolo (PG 01) dit:

    Moi aussi j'aime bien quand ça castagne.
    Mais on ne peut pas toujours être dans la bagarre médiatique.

    Il faut aussi des moments comme celui-là où l'on réfléchit calmement et où l'on va jusqu'au bout des phrases et des arguments.
    Où l'on peut se faire entendre pour ce que l'on dit vraiment, plutôt que juste pour ce qu'en laisse passer les Elkabash du coin.

    Une forme n'empêche pas l'autre. Chacune a son moment.
    Non ?

  6. 6
    HUCHTING dit:

    Bonjour Jean-Luc Mélenchon
    Tout d’abord merci pour les efforts pédagogiques que vous faîtes afin de nous faire mieux comprendre les mécanismes de fonctionnement du parlement européen.
    Rien ne m’a déplu ou rebuté dans votre discours. J’ai particulièrement apprécié votre désir de ne pas « casser » l’Europe car bien qu’ayant voté non en 2005 je ne suis pas contre celle-ci mais contre la façon dont elle se construit. Néanmoins je suis pessimiste car je ne vois pas comment l’Europe pourra progresser (dans le bon sens) tant qu’elle sera dirigée par des Van Rompuy, Barroso ou autres ectoplasmes comme Ashton.

    A bientôt de vous lire ou de vous écouter et merci.

  7. 7
    Antoine dit:

    Bonjour,

    Simplement, Bien : Pédagogue et crédible
    Pas bien : Pas assez de réponses sur les questions sociales surtout le monde du travail pour sortir de la "flex-sécurité" en Europe.

    Question sur le Protectionnisme?
    Vous parlez du protectionnisme mais certains utilisent le même mot pour défendre les idées fascisante de Charles Maurras type corporatiste comme le FN ou Zemmour. Je crois que vous devriez vous démarquer d'eux pour les fustiger. Important car le FN envoie ce type de message sur le net.

    http://www.dailymotion.com/video/xdzjsl_melenchon-dit-la-meme-chose-que-le_news

    De plus, le Front nationale fait 10 à 15%, il serait bien que vous fassiez un décryptage sérieux comme vous avez fait sur le Modem pour les descendre au lieu de penser tranquillement que ce sont des méchants racistes, rien à voir.

    Il faut vous différencier peut être en montrant la comparaison d'un chauvin ou d'un nationaliste. Ceci n'est pas clair dans la tête des gens.

    Peut être serait-il intéressant que vous réhabilitiez le concept d'"Internationalisme" (soit solidarité entre les nations et les peuples) de Jaurès ou des communistes.

    Merci et Bon courage

  8. 8
    Guillon Bernard dit:

    Bonjour M. JL Mélenchon,
    Encore BRAVO pour cette excellente émission "Auditorium"
    Expliquer comme vous le faites avec sérénité et détermination la situation économique actuelle, le fonctionnement des institutions européennes appuyés par des exemples concrets,des mots simples compréhensibles par tous : C'est du grand Art !
    Merci de tenir ce langage de la vérité et plein de bon sens (si absent aujourd'hui dans la plupart des débats politiques) cela devrait convaincre de nombreux Citoyens à vous rejoindre au PG.
    Je me faits l'écho de vos arguments
    A bientôt le plaisir de vous lire et de vous écouter..

  9. 9
    langly dit:

    Je n'ai pas encore totalement regardé. Mais, il faudrait peut-être mettre des sous-titres pour que se soit accessible aux sourds. Et pourquoi pas aussi une personne qui traduit également en langage des signes pour les sourds et muets. Ces population sont souvent oubliées. (De plus mettre des sous-titres, ce n'est pas si long).

  10. 10
    ecocolo dit:

    Deux choses qui m'ont déplu :
    -Le rôle du journaliste : les deux émissions ont un petit côté propagande soviétique(ce n'est pas une agression mais un authentique ressenti) dut je pense à la présence de ce journaliste qui pose de vraies fausses questions et qui vous sert des vraies faux contre arguments. C'est le parti de gauche qui fait cette émission il semble difficile de croire que le journaliste est acquis à une autre cause.
    -Le public derrière qui n'est pas là pour un débat ou pour réfléchir puisqu'il sont aussi déjà en accord avec vous (je reconnais beaucoup de militant du PG). Ils viennent pour conforter leur position mais après tout pourquoi pas.

    Deux choses qui m'ont plut :
    -Le fait que vous ayez le temps de développer un point de vue de façon complète. Chomsky Noam parle de l'impossibilité à la télé de développer de façon compléte un point de vue et là vous y remedier.
    -La petite blondinette en arrière plan qui était déjà dans le public à la 1ère émission, très jolie!

    Conseils:
    Le journaliste peut ne plus être là et vous pouvez vous présenter seul face à la caméra et nous faire un exposé de votre point de vue. Vous assumerez ainsi davantage le fait que vous proposez une opinion consultable sur la télé de gauche. Et vous éviterez les comparaisons avec l'allemagne de l'est ou l'URSS.

    Un militant du PG qui compte sur vous.

  11. 11
    Georges ROULLIER PG 69 dit:

    Bonsoir Jean Luc,
    J'ai beau me triturer les méninges, je ne trouve aucun point négatif alors que pour le premier Auditorium le Public m'avait semblé bizarre et étrangé au déroulement du jeu journaliste- homme- politique interviewé, c'était ma remarque pour le négatif
    Pour le 2eme Auditorium qui m'apparait comme un cours moderne pour des étudiant-auditeurs de tous ages dans la Grande Faculté de la Vie sur un sujet aussi important que l'Identité Nationale Française dans ce" Machin" qu'est le Parlement Européen ; mes remarques sur le Premier auditorium m'apparaîssent un peu dénuées de sens,. Dans le second,à ta droite la jolie JF esquissant un sourire pour approuver sans doute, ce sourire est le bienvenu, il conviendrait sans doute de cultiver ce genre de sourire, les auditeurs que nous sommes sont sutout pris par l'intensité du jeu question-réponse. Pour beaucoup nous connaissons tes réponses mais j'approuve ce qui pour certains apparaitrait comme du rabachage par le fait qu'il va falloir encore et encore dire et redire les arguments afin que le moment venu sur le plan National il y ait chaque jour de dizaines de milliers de mini-meetings, c'était ce que nous avions fait pour la Présidentielle de Jacques Duclos, le petit bouquin "Tambour battant" le relate. Aujourd'hui les Présidentielles se font en 4 tours, les 2 premiers se situent de la façon suivante un homme se place en recherche de communion de pensée devant un peuple dont il veut obtenir l'assentiment, les 3eme et 4eme tour sont là pour obtenir un majorité. Il y a là tout un programme d'action à partir d'un programme objectivement politique avec nos alliés pour nous le Front de Gauche
    Dans la Veme République seul FM a su mettre à profit cette communion de pensée avec le peuple alors que deux ans auparavent nul n'aurait pû prévoir la victoire de 81
    Bonsoir Président
    RG

  12. 12
    Marc dit:

    Le format de 40 min est intéressant, il permet de développer l'argumentaire.

    Votre analyse est toujours aussi intéressante, vous nous expliquez bien les rouages du système actuel, relevez pour nous les glissements du langage que l'on adopte sans plus s'en rendre compte (ex: "c'est une révolution") et qui contribuent à formater nos cerveaux, re-situez les événements dans un contexte plus large,...

    Par contre, j'attends aussi - surtout dans un format d'intervention large - des propositions, des éléments de programme. Aller au delà de la posture de contestation.
    J'attends de vous de me convaincre que vous êtes celui que nous devons élire président en 2012.

    Bien à vous,

    Un électeur indécis pour 2012.

  13. 13
    marco polo dit:

    Bonjour et merci pour ce développement sur le fonctionnement des institutions européennes, je trouve que c'est très éclairant et aide à comprendre comment s'articulent les décisions st surtout de l'endroit où elles sont prises.
    Ceci dit, je pense qu'il faudra revenir d'une façon plus développée sur les solutions pour en sortir et notamment du rôle de la France populaire dans cette démarche.
    Il faudra sans doute bien relier le pouvoir exorbitant de la commission de Bruxelles et la complicité des hommes politiques et en particulier de France.
    Sur le plan de la présentation, je crois que la présence d'un deuxième journaliste pour l'interview permettrait de casser un côté qui risque à la longue de devenir un peu routinier, ne serait-ce que dans le rythme et dans les sonorités qui jouent un rôle important dans le maintien de l'attention...
    Mais un grand bravo pour ces initiatives, c'est indispensable de continuer dans cette voie pour progresser !

  14. 14
    jaco dit:

    Bonsoir

    -> Bon: le fond, comme d'habitude. On sent qu'il y a beaucoup de travail et de réflexion derrière ce que vous dites. C'est très pédagogique.
    J'ai aussi apprécié le fait que vous puissiez développer un argument ou une pensée jusqu'à son terme. C'est plutôt rare !

    -> Moins bon: la forme, ou plutôt le format choisi. Le journaliste me semble inutile. Je trouve qu'il joue très mal son rôle de vrai-faux intervieweur, et il est même, je dirais... pas très bon. Ou, pour être tout à fait terre-à-terre, un peu insupportable... Je pense qu'il peut être intéressant de le comparer avec celui qui officie dans la vidéo suivante, qui pour le coup est magistrale: il est bien plus à l'aise et ça ressemble plus à une discussion argumentée:

    http://www.dailymotion.com/video/x1eqqd_jacques-duclos-1_news

    Je trouve que vous perdez ce qui fait habituellement votre force et vous distingue des autres: un talent d'orateur que vous adaptez très bien au format télé. Ce qui renvoie une impression d'osmose entre l'exactitude des arguments de fond et une verve qui donne énormément de force à votre propos. Ici, nous sommes dans un cours magistral qui ne dit pas son nom. Ni vraiment cours, ni vraiment interview. Une sorte de grand oral en tête à tête avec le journaliste. Cela manque de naturel, de spontanéité. Vous semblez réciter votre texte, ce qui tranche vraiment avec vos brillantes prestations TV/Radio habituelles.

    Pour être constructif, je me permets de proposer ceci:
    Il faut assumer un choix tranché entre: - une "vraie" interview: soit "à la Duclos", c'est à dire avec un journaliste qui jouerait le rôle d'un "discutant" plus que celui d'un simple intervieweur, soit un entretien plus "musclé", car (je me répète) c'est vraiment ce qui fait votre force. Les meilleurs passages de vos deux auditoria sont d'ailleurs les moments où s'amorce l'esquisse d'un désaccord et où vous réagissez et argumentez CONTRE le journaliste.
    - un "(dis)cours télévisé", sans intermédiaire, dans lequel vous vous adresseriez directement au public et pourriez vous exprimer plus librement.

    Pour être honnête, je regarde avec passion toutes vos interventions télévisées (même les plus longues) mais là, j'ai vraiment eu du mal à aller au bout. C'est moins vrai pour la seconde vidéo qui est vraiment intéressante.

    Enfin, je terminerais en reprenant un point déjà développé dans un commentaire: il me semble, dès qu'on parle de thèmes très investis par l'extrême droite (Europe, protectionnisme, souveraineté, Nation...) qu'il faut marquer plus clairement, de manière explicite, les différences de perception que nous avons avec eux sur ces sujets, afin qu'il n'y ait pas d'ambiguïté ni de récupération possible de vos propos. Montrer explicitement sur quels points une vision de gauche de tous ces sujets diverge d'une vision de droite.

    Voilà, j'ai...

  15. 15
    cattacin dit:

    D'accord avec ecocolo, les adversaires ne manqueront pas de faire le parallèle propagande URSS.
    A propos d'adversaires, autant tout de suite leur couper l'herbe sous les pieds en faisant mention du "compromis de Luxembourg" : sortir du rang ne signifiait pas pour De Gaulle quitter l'Europe, mais entamer un bras de fer avec elle. D'autre part, permettre aux gens qui l'auraient oublié ou jamais su de se réapproprier cet antécédent historique a des chances de tuer quelques craintes dans l'oeuf.
    Une dernière chose : votre travail est, je trouve, très pédagogique, mais je suis sûr que vous pouvez dès maintenant rentrer plus dans les détails, montrer concrètement, point par point, ce que la droite ne cesse de couper comme racines, comme liens, depuis 1995 et surtout 2002 : chacun se sentira d'autant plus concerné. Bonne route au Front de gauche!

  16. 16
    Rivillon dit:

    Jean-Luc,
    Vous n'êtes jamais meilleur que dans l'adversité, ce qui est augure du meilleur pour l'avenir.

    Mais justement dans ce cadre là, consensuel, cocon domestique, on y perd. Bien que les arguments aient bien le temps de se développer.
    Et de plus, il se dégage quelque chose "de faux"...
    je suis désolé de le dire, car je vois les efforts et cette initiative innove et va trouver son format, son rythme etc.
    Est-ce à cause de la présence trop marquée du public ?

    -Pourquoi n'intervient-il pas ce public, ces militants, en forum autour de l'orateur, par exemple- ce serait plus vivant peut-être qu'un journaliste dans une fausse situation.

    Allez on avance !

  17. 17
    Eric dit:

    Je trouve que les remarques concernant le premier auditorium ont été bien prises en compte.
    Avec cette deuxième mouture, on y est. L'expérience venant, les défauts résiduels disparaîtrons.
    Les 2 + :
    - le format long qui permet de développer les idées en profondeur.
    - la mise en avant des arguments de vos contradicteurs, ce qui permet d'y répondre

    en - :
    - J'ai trouvé que vous étiez beaucoup dans l'analyse des dysfonctionnements, pas assez dans les propositions.

  18. 18
    Michele Rouby dit:

    Impossible de charger la vidéo sur mon i phone mais je témoigne là, juste de l'effet produit par cette manière de maintenir le contact, de faire vivre le lien promesse tenue le 5 août.
    Je tejoins le témoignage du militant partisan précèdant sur le concept Auditorium et son caractère Université: informer,anlyser,débattre, travail d'élaboration théorique fondamental.
    J'en suis déjà à deux points positifs!
    A plus tard pour les autres cher JL.

  19. 19
    toto dit:

    Un petit conseil cher JLM
    Changez de journaliste ou re-formatez l'actuel pour qu'il soit capable de vous apporter contradiction.
    Il faut quelqu'un qui vous titille en se faisant l'avocat du diable.
    Il y aurait ainsi plus de vivacité dans vos propos qui par ailleurs sont fort justes mais n'ont pas le piquant auquel vous nous avez habitués. En outre le public en arrière plan serait plus réactif

  20. 20
    jc de Seraing dit:

    Vous n'êtes jamais aussi percutant et crédible que quand, en face de vous, il y a des journalistes ou des personnalités qui ne partagent pas votre point de vue et essaient de démonter vos positions et vos propositions ce qui vous permet de développer et de justifier la politique que vous défendez et de rebondir fortement en ridiculisant avec des arguments et des exemples précis leurs points de vue. Il est vrai que souvent on vous coupe la parole en essayant de ne pas vous laisser vous exprimer mais vous avez vraiment le don de vous faire respecter et en restant courtois, d'imposer, en élevant la voix, vos idées dificilement critiquables. Je suppose qu'après avoir démontré l'absurdité de la politique néo-libérale imposée à tous par quelques uns au profit d'intérêts particuliers vous ne manquerez pas d'expliquer en profondeur la politique que vous préconisez. Demain si j'étais président de la France, je... en répondant à des personnes qui ne partagent pas vos idées et essaient de vous pièger. Je pense que ce serait fracassant et si une telle intervention avait lieu, il faudrait la diffuser le plus largemnt possible pour obtenir l'adhésion d'une majorité des français et même d'européens qui ne manqueraient pas de vous suivre.

  21. 21
    Jjezfm dit:

    Sur la forme, les deux auditoriums ont du être filmés l'un pas longtemps après l'autre, donc mêmes remarques :

    + : éclairages / interviewer et questions / interviewé, qui redevient naturel.

    - public passif, ne peut pas participer.

    Sur le fond, ça tombe bien, je suis en train de bosser les QE (questions européennes, rien à voir avec le quotient émotionnel !).
    Le vécu d'un "alter"parlementaire dit bien ce que les ouvrages ne disent pas: le côté largement bidon des caractéristiques soi-disant démocratiques de l'UE.

    Je souligne donc juste quelques points moins évidents du discours (avec lequel je suis globalement tout à fait d'accord)

    - "changement de statut de la propriété": quid ? comment, quoi précisément ? il manque un exemple.

    - le PE ne délibère pas sur le budget ? Ben, si quand même, non ? La suppression DO/DNO (pardon pour le jargon) semble l'un des rares points réellement démocratique du traité ?

    - Quoi que tentent Microsoft et les majors, la culture et les droits de propriété intellectuelle sont l'une des failles du capitalisme. A long terme, la faille pourrait bien s'agrandir et affaiblir ce pan la du système.

    - Le droit de pétition est inefficace pour contraindre la commission, on est bien d'accord, mais l'impact médiatique serait TRES important, vous le savez bien. Pourquoi ne pas lancer le 1er droit de pétition ? 1000000 de vrais électeurs de gauche en Europe, ça peut se trouver. Allons-y, qu'est-ce qui nous retient ?

  22. 22
    le Prolo (PG 01) dit:

    @ Antoine - 21h44

    OK avec Antoine. Merci pour ce lien qui pointe le danger de récupération et de détournement.

    Après avoir souligné les contradictions et les inepties des programmes de Bayrou et du P.S., il serait temps, grand temps, de passer au crible le programme du F.N.

    Qui sera notre principal adversaire "idéologique" lors des confrontations à venir.

    Grand temps de montrer en quoi il est en réalité libéral-patronal et réactionnaire, malgrès ses slogans biaisés. En quoi il est fondamentalement le contraire de celui du P.G., afin d'éviter cette récupération de nos thèmes auprès du grand-public et des citoyens mal informés ou peu politisés.

    Non ?

  23. 23
    Charly dit:

    Très bon auditorium, comme le premier. Rendre public des interventions comme cela, des questions enfin intelligentes et de vrais débats fait du bien à la démocratie. Les thèmes sont très très bons.

    Bons points : - La critique du Parlement européen dans son ensemble (rôle des députés, droit de pétition etc)
    - La souveraineté du peuple

    Concernant les points négatifs, il n'y en a pas vraiment. Il faudrait quelques débats plus profond concernant les problèmes actuels en France, aller plus dans les détails; même si l'Europe est un sujet très important. Développer plus la question pour une sixième république.
    Continuez comme ça en tout cas, ça fait du bien d'entendre de vraies paroles en ces temps de mascarades et de communications. Utilisez à fond l'internet, cela bouillonne d'envie de gauche. Cordialement, Charly

  24. 24
    bernard dit:

    Bravo,bis,rappel
    Les points positifs:la pédagogie,le démontage des institutions de L'UE,le rappel sur la question " qu'est ce que la souveraineté nationale?" que tu différencies bien de la citoyenneté,implicitement le rôle phare de la France et l'importance du choix de société que nous ferons.
    Les points négatifs:les obstacles à franchir essentiellement économiques,l'absence de révolte sociale dans les pays sous contrainte en Europe(Grèce),l'appel à une union des gauches radicales en France pour une harmonisation médiatique,le démontage du mécanisme actuel néo libéral:investisseurs(capital)-entrepreneurs(stock options) vs travailleurs,la dérive impérialiste(néo coloniale) du capitalisme(cf Lénine),la surproduction source de pillage de la planète,les conséquences écologiques,...bref continues tu portes nos espoirs

  25. 25
    Pulchérie D dit:

    Cher Député,

    Mon mari a consenti à sortir de ses rêveries musicologiques pour visionner le deuxième auditorium.
    Nous sommes tombés d’accord pour répondre à vos questions.
    a. Deux jugements positifs.
    Difficile de choisir, si l’on s’en tient exclusivement à la présentation de J-LM : le choix est vraiment embarrassant : qualité didactique, choix des sujets, présentation etc sont excellents.

    b. Deux jugements négatifs :
    - la présence du public, qui peut distraire les spectateurs qui apprennent des choses nouvelles et déranger des gens comme moi qui n’aiment pas des mannequins dont certains ont l’air de s’emm…ferme.
    - - la prestation nettement plus mauvaise que la première fois du compère, qui se révèle décidément mauvais acteur.

    Sans retouner au style Duclos qui n’est décidément plus de notre temps,
    on pourrait se passer de public et le remplacer par une image de fond :
    paysage, foule peu distincte, vue de Paris la nuit, etc.
    Le compère apparaîtrait comme présentateur et fermerait la séance.
    Ses questions seraient posées en voix off.
    Les prises de vue de J-LM le ferait regarder dans diverses direction, pour éviter cette allure de robot qu’avait Jacques Duclos.

    Ne pas oublier que je me dirige vers mes 66 ans, et que mon mari est bien plus âgé : notre jugement est peut-,être obsolète.
    Votre initiative est excellente et mérite d’être perfectionnée dans la forme.

  26. 26
    Rosa dit:

    Monsieur Mélenchon,
    pour la forme je ne dirais rien de plus que lors du premier audito car je crois avoir lu qu'ils avaient été enregistrés dans la foulée, donc pas de possibilité de corriger les éventuels erreurs que certains d'entre nous avions relevées ! Pourtant, le journaliste semblait plus à l'aise, un peu plus incisif et vous pédagogique et mordant quand il le fallait, de manière digne et humoristique !
    Sur le fond, vous expliquez bien les dysfonctionnement de l'UE, de son inadéquation avec la souveraineté populaire nationale, l'origine de ces dysfonctionnement mais peu de remèdes ! Je pense que vous devriez insister plus sur le programme du PG (FG). Pour rallier les constats c'est bien, des solutions qui vont permettre à tout un chacun de s'y retrouver et donc de voter pour vous (ou tout autre candidat du PG (FG) !)C'est mieux.

    La France va mal, le démon sécuritaire a été une nouvelle fois sorti de la boîte de Pandore ! Je suis allée sur la page Facebook de tsaorkozy (j'ai gerbé, ça m'apprendra !) et bien ça pue ! Il a bien piqué dans la gamelle des Le Pen ! Un audito sur la position du FG par rapport à la sécurité, en expliquant comme vous le faites et en ne faisant pas d'amalgames honteux ! et en montrant que protéger ce n'est pas que punir, c'est d'avoir derrière une vraie politique sociale et citoyenne qui ne fasse pas des "citoyens de seconde zone" ! Punir un délinquant OUI, le punir plus lourdement parce qu'il est d'origine étrangère NON !

    Cordialement

  27. 27
    florence dit:

    sur le fond toujours rien à redire tout est clair et fait de façon très pédagogique, j'ai bien compris que vos interventions avaient été enregistrées à la même période et que par le fait cette seconde intervention ne peut pas tenir compte des réflexions qui ont été faites sur ce blog sur la forme.
    Donc bien évidemment le public à l'arrière pose toujours un problème, vraiment ça plombe le tout, ça donne un aspect figé, triste, décourageant, le souci c'est que cette masse à l'arrière attire inexorablement l'œil sur elle parce inconsciemment on s'attend toujours à une réaction du public, je ne sais pas moi, ne serait-ce qu'un hochement de tête et là il n'y a rien, pas de vie, comme si ils étaient ailleurs, enfin ça n'est que mon avis et nous sommes nombreux à en avoir fait déjà la remarque sur l'intervention précédente.
    Sinon effectivement comme j'ai pu le lire précédemment une personne qui traduirait en langage des signes et des sous-titres seraient vraiment bien.
    Sinon je suis comme Rosa, avec tout ce qu'on entends en ce moment sur le démon sécuritaire qui est comme elle le dit une vraie boite de Pandore, il y a de quoi régurgiter son 4 heures, sans compter tout le reste pour soi disant rééquilibrer les comptes de l'état en tapant encore et toujours sur les plus faibles, vite revenez et bougeons toius ensemble

  28. 28
    Scénarandco dit:

    L'Europe du traité de Lisbonne : "un pouvoir transmis d'institutions ténébreuses à des personnages insignifiants", tout est dit... Je pense que nous sommes unanimes sur le fond et les qualités de la langue. Vous avez toujours le sens de la formule, la pugnacité, les mots judicieusement choisis : incisifs avec les excès strictement nécessaires au moment rigoureusement utile. Bref d'authentiques qualités d'orateur alliant la clarté de l'analyse à un réel talent de pédagogue. Excellent casting ;-)
    Reste la forme.
    Là encore, je suis d'accord avec maintes critiques : ce peuple souverain dont on revendique les droits légitimes n'est pas facile à mettre en place dans un dispositif de réflexion. Je serai radical : a-t-il sa place ?
    Si OUI elle est énorme,
    si NON touchons-le à travers l'objectif et ne le représentons pas à l'image.
    Je propose 2 pistes :
    1° "L'AG" :
    Un amphi de militants et Jean-Luc Mélenchon à la tribune avec un micro qui circule : on filme 2 heures et on monte 26 minutes !
    Nul doute que vos talents d'orateur et votre esprit de synthèse feront la différence, avec coups de gueule, applaudissements, rumeur de désapprobation et franche rigolade quand on crève les yeux et qu'on ampute des deux mains les indélicats qui ne remboursent pas leurs dettes...
    2° "Télescopie" :
    Jean-Luc Mélenchon face camera répond à un "JLG" posant ses questions de derrière la caméra.
    Un gros plan et un plan moyen alternés, les 2 caméras toujours sur l'orateur, qui réfléchit, choisit ses mots, s'anime, pétille et porte une estocade verbale un éclair de malice dans l'œil.
    L'intelligence en action, pas infaillible (surtout pas), avec ses temps de silence au besoin, (quel luxe se détachant sur le bruit de fond des média tapageurs), comme une série de portrait d'un homme qui croit au bien public et nous fait le récit des mesures qu'il préconise détaille...
    Et où on les enfonce tous, c'est qu'il y croit.
    La sincérité, les yeux dans les yeux du spectateur : une force de conviction incroyable parce que sincère.
    Là plus de rivaux. La vraie différence.
    "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement ?", j'espère : me reste 888 caractères, pour une fois...
    Hasta la victoria, pobieda, victory, victoire... Siempre ;-)
    795
    @ + !

  29. 29
    COLLONGE Maddy dit:

    Bonjour à toutes et à tous, nous avons été prévenu que les deux auditoriums avaient été enregistrés à quelques jours d'intervalle, d'où l'impossibilité de corriger les erreurs soulevées. A mon sens il faut soit un public participatif, où il sert à quelque chose et non pas de potiche, soit un journaliste contradicteur, qui ne sert pas la soupe, Jean-Luc Mélenchon excelle dans l'exercice de joutes verbales. Chapeau bas pour décortiquer ce qui est ardu pour les non-initiés. Merci de prendre du temps sur vos vacances pour maintenir un lien avec nous. Fraternellement.

  30. 30
    Pat dit:

    Bonjour aux sympathisants actuels et futurs, à Jean-Luc Mélenchon et au PG.

    - Merci au Bureau de Jean Luc Mélenchon de m'avoir répondu au printemps et bravo pour votre lettre d'information que j'apprécie. Quel bonheur d'entendre ce discours honnête, clair, courageux, pertinent et puissant en termes de transformation sociale !

    - Ma question pour le futur : Le Jean-Luc Mélenchon actuel durera-t-il après élection ? Ou devenu un politicien élu et plus dépendant d'électeurs en nombre, changera-t-il ? Comment anticipez-vous cela ?

    - Ma demande immédiate : Pourriez-vous diffuser vos projets de nouvelle constitution, svp ? Avec, en résumé, les enjeux, les choix proposés (et même si c'est encore à l'état embryonnaire).

    Avec beaucoup d'espoirs que je n'aimerais pas voir déçus dans deux, dix ou vingt ans. Salutations les meilleures.

  31. 31
    StefBod dit:

    Points positifs :

    - La prestation de Jean-Luc M, toujours aussi brillant orateur, sur le fond comme sur la forme.

    2 points négatifs, dans le seul souci d'améliorer les choses, vu tout le bien que je pense du PG et de l'initiative :

    - Le public ne sert à rien. Il ne fait que décorer (les jolies filles derrière Jean-Luc Mélenchon, les plus "vieux" (pardon pour eux !) derrière le journaliste, plus discrets). En si petite assemblée, on ne peut pas s'empêcher de penser que le truc est bidonné, mis en scène entre quelques militants qui se connaissent, que les questions de Michel Soudais apportent faussement la contradiction. Effectivement, pourquoi ne pas laisser quelques questions au public ?

    - J'ai peur que JL Mélenchon ne monopolise trop la parole de son parti. Personnellement je ne me lasse pas de l'écouter, mais si ces auditoriums ont vocation à être diffusés et écoutés du plus grand nombre, peut-être serait-il important de donner la parole à d'autres (militants du PG etc.). Auditorium après auditorium, interview TV après interview TV, il ne faudrait pas que les idées s'effacent derrière un "show Mélenchon". Ce genre de mise en scène peut conforter l'idée implicite chez certains concitoyens que le PG est le parti de l'homme unique. Celui qui parle, et un petit groupe derrière qui se tait en l'écoutant.
    .

  32. 32
    Mutzenberg lionel dit:

    Sur la forme rien à dire, sur le fond, bien évidemment des choses très intéressantes ont été dites. Pour autant, les questions que se posent les français ne sont pas celles la. L'industrie vient de perdre encore des milliers d'emplois; dont on nous dit qu ils seront perdus à jamais, à la place, seront créés des emplois de service qui sont en générale sous rémunérés. Les salaires sont trop bas, comment faire pour augmenter leur taux. Notre protection sociale est en danger, trop peu de recettes par rapport aux dépenses. Notre système de retraite est attaqué sans cesse dans les médias, journaux, radios, télévisions; le kilo de pommes de terre à un euro, les fruits devenus un luxe, ou sont les solutions, si ce n'est en priorité l'emploi avec un salaire décent ?
    Les institutions, bien; Comment gouverner les banques, bien; Mais les réponses aux questions de tous les jours, quand ?

  33. 33
    Elisabeth dit:

    2 points positifs
    l'explication claire du manque de démocratie des instances européennes, ainsi que du rôle du FMI assujeti aux USA
    l'évocation, hélas un peu rapide, des solutions : le vote, la sortie du traité de Lisbonne...
    d'où le point négatif :
    j'aurais aimé avoir des renseignements plus précis, des pistes plus opérationnelles sur ce que peuvent faire les parlementaires de gauche (s'ils peuvent faire quelque chose...) au sein de l'Europe, en laison avec les citoyens de gauche...
    Commentaire sur les commentaires :
    - je n'ai pas trouvé le public gênant, cela faisait un fond, qui peut-être aurait pu s'autoriser à être plus expressif
    - j'ai trouvé le journaliste plutôt reposant, comparé à certains de TF1 qui se croient obligés à montrer de l'agressivité vis-à-vis des politiques

  34. 34
    jean ai marre dit:

    Bonjour Jean-Luc Mélenchon, Tout d'abord, merci de nous demander notre avis, c'est si rare

    Bravo et félicitations pour la recherche permanente à faire passer les messages.
    Les points positifs:
    Clarté des questions et réponses précises, avec un souci permanent de pédagogie.
    Le sérieux des arguments.
    Les points à revoir :
    La longueur, 41 mn pour qqun qui n'a pas le grand débit,c'est indigeste. 25 mn pour un client ordinaire est suffisant.
    L'Animation, Le public, pourquoi ? Pourquoi ne pose t il pas des questions ?
    Mettre davantage de spontanéité, de réactivité, de fraicheur, du dynamisme. Faire vivre les questions- réponses.
    Un billet de synthèse serait le bien venu.

    Maitrise de l'outil :

    A mon avis l'auditorium n'est pas au sens propre du terme, le mieux adapté à la communication des masses et à la bataille des idées.
    Il a sa place certes dans l'information, mais beaucoup moins dans la communication.
    Pour nous sympathisant, homme de Gauche, nous souhaitons avoir un leader qui fasse de la communication, en y portant l'information.

    Cher JL Mélenchon, gardez vos qualités naturelles de tribun qui sont de haut niveau, mais attention aux étiquettes, comme j'ai pu le lire sur ce blog, où frôle la métaphore de la corrida.
    Le challenge :Conjuguez vos qualités de battant, de passionné avec vos qualités de pédagogue, dans des débats sereins, présenté par l'homme mûr et responsable que vous êtes.
    Le choix de la méthode : questions-réponses est pertinente, mais il faut que l'Animation soit dynamique, très réactive, spontané, avec une mesure d'impertinence même. Faire vrai, mots justes, simples, langage familier.
    Les questions peuvent être récoltées dans la rue avec un micro baladeur.
    Communiquer sur l'évènementiel, sur l'état de le France, sur les sentiments des Français face aux inégalités, aux injustices sociales, à l'abus de pouvoir présidentiel, à l'espérance démocratique en matière de droit et d'éducation, la démocratie de la presse, le partage des richesses, les réformes utiles et celles blin blin etc...

    Au fait, êtes vous vraiment en vacances ?
    Recevez mes amitiés partisanes.

  35. 35
    Henri dit:

    Bonjour,

    + bon argumentaire , et on sent la sincérité, même si le sujet (fonctionnement institutions européennes) est très" technique", mal connu, (et pour cause...) et pas facile à expliquer ; simplification et clarté dans les démonstrations

    - faiblesse pour "attirer" les absentionnistes ou les indécis qui sont encore loin de cette europe et davantage plus près de leur quotidien difficile ; citez quelques exemples plus concrets sur les pertes ou désavantages : codes du travail, pouvoir d'achat, emplois, retraites.... et les avantages d'un changement....ciblez sur quelques besoins : salaire décent, plus de rsa, plus de travail au rabais...etc

    bravo pour l'ensemble !

  36. 36
    jaban dit:

    Ce qui m'a plu : la simplicité du ton (compréhensible à ceux qui ne sont pas forcément bardés de diplômes)
    le côté décrontracté, pas trop solennel.

    Points négatifs : c'est un peu long et surtout lourd à télécharger
    Il manque un échange avec quelqu'un d'autre qu'un(e) journaliste même un court moment.
    Peut-être indiquer un thème au préalable et répondre à des questions posées par les internautes ?
    J'ai appris plein de chose sur l'Europe et le rôle des parlementaires -je comprends mieux pourquoi Mme Dati s'ennuie tellement.
    Nous arrivons au même constat que ce soit au niveau européen ou mondial : nous assistons à un nivellement par le bas déplorable. Et, à chacun d'entre nous on semble dire circulez y'a rien à voir. Tant pis si vous vivez mal !
    Comment avoir un poids quelconque dans ces conditions ?

  37. 37
    Claudine Girod dit:

    - Michel Soudais, que je lis par ailleurs volontiers dans Politis, n'est pas très convaincant en avocat du diable. Je le préférerais en "partenaire de discussion", qui pose les questions, avec sont point de vue à lui pour de vrai, sans faire comme s'il défendait un point de vue adverse. ça nous changerait des autres chaînes où il faut toujours bagarrer.
    Un des problèmes quand on a un point de vue différent de la vulgate commune, de l'arrière plan dominant, c'est qu'il nous faudrait deux ou trois fois plus de temps pour expliquer notre point de vue: il faut revenir sur des pseudos évidences communément admises (sur lesquelles il n'y a pas besoin de revenir pour ceux qui ont le point de vue dominant) et expliquer en quoi elles ne vont pas. Il faut donc beaucoup plus de temps.
    J'aime donc bien le côté "on prend son temps pour discuter, expliquer", ce qui différencie des médias dominants. Pas besoin d'essayer de faire semblant de n'être pas d'accord dans un tel cadre.
    - Tout ce qui explique le fonctionnement de l'Europe, le vrai, concrètement, comment ça se passe pour de vrai, ça continue d'être très intéressant.
    C'est à suivre!

  38. 38
    ydaho dit:

    Moi perso le discours de Jean-Luc Mélenchon me va très bien, et le "reconstruisons l'Europe" tout autant, je trouve toujours dommage la "présentation dont un posteur a dit que cela lui rappelait L'Urss.. C'est ça qui est dommageable, c'est pas dans le style de Jean-Luc Mélenchon.. Il faut de la "castagne".. !

  39. 39
    Michel 34 dit:

    Tout à fait d'accord avec le commentaire 38. JL Mélenchon fait un travail admirable, pédagogie, clarté des arguments, aisance dans la démonstration... Les quelques points critiques sont à la marge et sans importance. J'attendais cela depuis longtemps. Mais ce qui se passe, ce dit en ce moment ne mériterait-il pas un sacré coup de gueule ? Honte à cette sarkosie moisie, honte à cette droite soit-disant décomplexée et qui n'est qu'une copie avariée de l'extrème droite. Honte à tous ceux qui soutiennent ces déclarations dégueulasses, honte aux journalistes qui s'en font sobrement l'écho... Aujourd'hui les roms, les étrangers... Demain peut-être les chomeurs, les pauvres, les homosexuels... Que sais-je encore, les femmes célibataires, les artistes non officiels, les cultivateurs bio... ? Tous ceux qui ne rentrent pas dans leur case étroite balisée par le fric et le pouvoir et qui peuvent être du jour au lendemain vilipendés, pour de basses stratégies électorales, par tous les aboyeurs patentés de ce pouvoir à la dérive... Y en a vraiment marre !

  40. 40
    jean-jacques dit:

    Bonsoir Jean-Luc Mélenchon,
    J'ai trouvé l'exercice passionnant et pédagogique :
    -passionnant parce qu'on rentre vraiment dans le sujet et ça nous change des classiques émissions de la télé où l'homme politique n'a jamais le temps de développer sur le fond ;
    -pédagogique : ça m'a rappelé les cours de droit communautaire et les divers points qui ont ensuite été abordés (indépendance militaire, souveraineté alimentaire, culturelle, écologique, nouvelle OCM en matière de viticulture) illustrent tes propositions alternatives ;
    Le défaut est peut être de réserver ce type d'intervention à un public averti et dores et déjà convaincu par les arguments ;
    Ensuite on peut regretter le manque de pugnacité du journaliste, j'imagine la même émission face à Duhamel, Chabot et compagnie à une heure de grande écoute sur une grande chaine, ce serait pain bénit !
    Bravo pour l'exercice de style, vivement le prochain !

  41. 41
    Humaniste dit:

    Bien je trouve que cette deuxième est un cran au-dessus de la précédente, elle est aussi très pédagogique : j'ai bien apprécié et découvert les subtilités du vote à l'unanimité sur les amendements réclamés par le parlement via la commission ! EDIFIANT et ne regrette vraiment pas d'avoir voté NON à Mastritch et en 2005 pour la Constitution.

    Vous possédez une telle compétence que votre programme est en trame et vous permettrait de mettre en "boîte" n'importe quel détracteur de droite voir même du PS ; donc pourquoi ne pas user de cette compétence pour vraiment enfoncer le clou sur les contradictions des gouvernements qui se sont succédés ?

    Un journaliste plus débatteur, plus avocat du diable, pour poser les vraies questions (il y en a tellement) que le choix sera difficile tellement ils ont saccagé notre pays.

    Renationalisation des secteurs essentiels : Finances, Energie, Etc.
    Arrêter toutes dérives de privatisation : Education Nationale, Santé, Police, Etc.
    Indépendance de la Justice : Maintien des juges d'instruction (vraiment indépendant, suppression du Parquet ou couper le lien avec la chancellerie, abolir l'immunité parlementaire, Etc.
    J'arrête là car la liste n'en finirait pas.

    Allez je ne rate aucun de vos auditoriums et même les meetings !

    Merci de nous redonner espoir.

  42. 42
    corine dit:

    Salut chaleureux à tous,
    "L'auditorium de J.L Mélenchon" ou du Parti de Gauche ? Ce n'est pas la même chose ?
    Le journaliste est sympa, merci à lui !, je préfère les vidéos genre conférence ou en petit comité qui échange ou en meeting. Et surtout: le PG veut faire telle politique.
    C'est Le Front de Gauche et le Parti de Gauche qui m'ont réveillé de la propagande européiste, merci à vous.
    A qui s'adresse cette vidéo? Aux gens comme moi, qui regardent TOUTES vos interventions? Et ne regardent plus la télé? Et ont fait des progrès IMMENSES en économie? Maintenant, passez aux propositions: demain vous "présidez" la France, que se passe-t'il ? Vous en parlez un chouïa à la fin: trop court.
    Vous évoquez la politique de la chaise vide. Mais pourquoi pas dénoncer le traité? Cela s'est fait souvent dans l'histoire, je n'ai pas compris votre explication. Quant à faire défaut, puis dévaluer et restructurer la dette... Il faut en parler! ou est-ce impossible? Dommageable?
    "Refaire l'Union Européenne", c'est le mythe de Sisyphe. L'essentiel n'est-il pas de reconquérir notre indépendance politique et monétaire? Notre souveraineté? Comment rester dans l'U.E dans ce cas ?
    (parler d'"Europe", ce continent, est inapproprié, Mr Mélenchon est député de l'Union Européenne, cette tyrannie).
    Des documents secrets de la Défense américaine déclassifiés en 2000 ont appris au monde entier, (sauf aux Français?) que la communauté des services secrets US ont mené après guerre une campagne pour une Europe unifiée et de libre échange et que Schumann et Monnet étaient des employés des USA et parainés par la CIA (cf Le Daily Telegraph du 18 septembre 2000)
    Mr Mélenchon vous ne pouvez pas rester député de l'U.E jusqu'aux élections !?
    Je vous informe qu'un membre de la BCE a rejoint un parti politique de droite (UPR) hostile à l'U.E cette année.
    Vous combattez les néo eurolibéraux, mais combattez-vous l'U.E ?
    Courage à tous

  43. 43
    nicolas (PG38) dit:

    Sur le site Agoravox, on trouve des liens vers les discours d'Hugo Chavez. Alors, pourquoi, les Émissions Auditorium avec Jean-Luc Mélenchon ne sont pas présente sur ce site ? En tant que membre du PG, je trouve que l'on a une vision nombriliste qui consiste à s'adresser à des personnes déjà convaincu par nos idée. Il serait temps que l'on aille vers les gens en quette de solutions à la crise actuelle.

  44. 44
    Annie pensée libre dit:

    @nicolas (PG38) bien d'accord il faudrait sortir de l'entre soi et des querelles internes (ce qui n'empêche pas les échanges d'accords et divergences)
    cet entre soi nous fait nous accrocher sur des détails sectaires, nous aurions bien besoin de prendre l'air pour voir comment la réalité nous perçoit et nous critique
    le vaste monde déjà de la France serait plus riche d'ouverture

  45. 45
    J'Empierre dit:

    Bonjour Jean-Luc, et salut aux sympathisants du PG.

    Le 1er Auditorium m'avait, tout comme ce 2e, enchanté par son contenu, je suis aux anges quand j'entends enfin un politique exposer le danger que représente ce gouvernement européen monté pour asseoir la pérennité du libéralisme et de la prépondérance de la Finance sur la gouvernance mondiale.

    Sur la forme, je serais plus circonspect:
    - Le public n'apporte pas grand chose, d'autant plus qu'il n'est pas consulté (ce qui est quand même un oubli fâcheux), et a même tendance à distraire l'attention, j'ai dû me remonter plusieurs fois dans la vidéo pour ne pas perdre le fil.
    - Comme d'autres auditeurs, je pense qu'un vrai journaliste politique (c'est à dire de la Presse écrite) qui poserait des questions bien à lui sur un thème convenu au préalable, bref, qui ne serait pas là pour "servir la soupe", apporterait un plus indéniable et rendrait l'interview plus vivante et plus authentique.
    - Il serait aussi intéressant pour varier le format, d'organiser de temps en temps, ce doit être possible, un vrai débat avec une personnalité du courant majoritaire d'un autre parti, et je pense surtout à l'"UMP/PS" dans cette optique.
    - En ce qui concerne le site en lui-même, il y manque un petit bouton "partager avec un ami"

    Voila pour mon ressenti, mais même si il est perfectible, je souhaite longue vie et surtout une totale réussite à l'Auditorium. Le NPA refuse de gouverner, ce qui ne me gêne pas beaucoup, mais il faut que le PG en ait l'ambition.

  46. 46
    Doxine dit:

    Monsieur Mélenchon, merci de solliciter nos avis et de vous engager à en rendre compte, ce n'est alors pas un sondage mais une participation.
    mes 2+ : démontage logique des institutions européennes contre-révolutionnaires, exemples concrets à l'appui
    dénonciation du FMI (et en passant de son directeur) comme structure n'obéissant qu'aux Etats Unis
    mes 2- : Comme Corine (post 42), je pose la question auditorium de Mélenchon ou du PG ? Attention, le Canard Enchaîné (qui compte dans l'opinion et ne vous fait jamais de cadeau) pointe cette semaine la tentation de votre pipolisation. Ne pas oublier le piège Besancenot qui s'est refermé sur le NPA, et la crainte de communistes et de bien d'autres à ce sujet. Ce qui fait votre force doit s'appuyer sur tous ceux qui vous soutiennent, vous conseillent, mais aussi vous mettent en garde.
    Sur la forme, les deux côtés de spectateurs (trices) sont triés par âge, c'est maladroit. Un certain ecocolo (post 10) trouve certes un point positif dans cette disposition qui lui permet de guetter l'apparition d'une jolie fille blonde. Plus sérieusement, ce qui frappe dans les images du PS c'est la grande proportion de cheveux blancs, et dans les meetings du PG la diversité. Il est dommage d'en négliger la représentation, même si bien sûr dix personnes ne peuvent suffire à donner une image du PG.

  47. 47
    Le Masson dit:

    Bonjour à toutes et tous,
    n'étant point trop compétent en matière de blog, de "face-book, je ne comprends pas. Aucun de mes messages ne passe, en tant pourtant que membre du parti de gauche.
    L'un de mes derniers messsages consistaît à relever qu'il était faux de considérer que le conseil européen fontionnaît systématiquement à l'unanimité comme le soulignaît Jean-Luc Mélenchon, qu'il existaît en réalité trois types de majorité, simple, qualifiée et unanimité et que je trouvais, qu'il n'y avait point matière à noircir le tableau de ces institutions (le tableau étant suffisamment noir,pour exemple l'imposible quasi impossibilité de réviser le Traité de Lisbonne sous l'effet d'une nécessaire ratification unanime de l'ensemble actuel des Etats membres, etc.). Institutions, qui - effectivement - sont marquées pour le moins par un déficit démocratique, ce qui a justifié mon désaccord sur le traîté de Maastricht, le traité de Nice, d'amsterdam, le TICE et le Traité de Lisbonne.
    Peut-être, que ces messages gênent parce que je me permets de renvoyer à mes cours en faculté de sciences économiques et de gestion d'Aix Marseille II sur un site (émonsite "cous licence Emmanuel Le Masson) mais, en ce cas, il convient de me le signifier, ce site étant pourtant gratuit par volonté de transmettre le peu de savoirs que je peux accumuler.
    Je n'ai donc point d'intérêt financier en la matière. Comme je l'imagine, nous sommes d'accord sur l'idée toute "gramscienne" que la révolution citoyenne nécessite une large part de travail idéologique, au passage, on peut relever ici que Nicolas Sarkozy en a compris tout le sens, comme la "nouvelle droite dans les années 1970".
    DEPUIS LE 6 MAI 2007, j'ai décidé de diffuser au maximum mes quelques réflexions critiques
    Je précise que les documents sont à disposition des membres du parti de gauche, que ce sont des cours de fac, qu'ils peuvent -dans la mesure de mes modestes moyens - ouvrir quelques horizons et qu'ils sont bien évidemment à la disposition des étudiants de la faculté de sciences économiques et de gestion d'Aix Marseille II, documents largement critiquables.
    Amitiés républicaines

    Emmanuel Le Masson, membre du parti de gauche

  48. 48
    wave dit:

    J'ai un peu de mal à comprendre les critiques qui souhaiteraient que le journaliste apporte une contradiction plus forte et donne davantage de "piquant" à l'émission. Il y a des tas de vraies interviews dans la presse écrite et audiovisuelle pour ça.
    L'intérêt ici est que Jean-Luc a davantage le temps d'expliquer son point de vue sans être interrompu. C'est complémentaire et utile, par rapport à ce qu'on voit habituellement. En effet, ça permet de donner des explications bien plus détaillées qu'une interview ou un débat classique: en effet, un débat classique dévie forcément selon les arguments que les adversaires s'opposent, et ne permet pas une explication aussi complète en gardant le fil du raisonnement de l'un ou de l'autre.
    L'un n'interdit pas l'autre, et, s'il en manque à la télé lors de la prochaine campagne électorale, il ne serait pas inintéressant d'organiser de tels débats.
    Mais actuellement, c'est la forme de cet auditorium qui manquait le plus, pour s'adresser à ceux qui ne lisent pas le programme détaillé du PG, et qui ne lisent pas ce blog (et d'autres) d'un bout à l'autre pour y puiser les arguments qui fondent ce programme. Pour beaucoup c'est aussi une forme plus digeste qu'un discours de meeting du PG.

    Je ne comprends pas non plus ceux qui parlent de propagande au sens soviétique du terme: chacun a le droit d'en faire autant, d'autant plus qu'il ne s'agit même pas du pouvoir en place. Il est indispensable que chacun puisse s'exprimer et expliquer longuement ses idées.
    Cet auditorium remplit très bien son rôle, et ça manquait.
    Dans une vraie démocratie on pourrait même espérer qu'une chaine publique diffuse ce genre de vidéo régulièrement, pour tous les partis, au moins en période de campagne. En plus des débats entre candidats et de mini-spots de campagne habituels.
    Merci Jean-Luc!

  49. 49
    Roland011 dit:

    Bonjour,
    Perso. ça me convient assez bien, explications détaillées (pas trop) des rouages des institutions ou du système.

    Pour la forme, pourquoi ne pas s'inspirer de la série :
    Corpus christi de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, qui avait captivé un large auditoire, en faisant intervenir en questionnement critique ou pas d'autres intervenant ? Avec un rythme soutenu ?

    J'ai conscience que cela est du domaine très pro. mais qui peut le moins peut peut être le plus
    Cordialement

  50. 50
    verrechia dit:

    Sur le fond (-): déficit budgétaire : il faut mettre des règles très sévères pour la limiter (la dette crée la rente et alimente la spéculation, je ne veux pas y participer!)
    Sur la forme (++): très bien : clair, accessible à tous comme d’habitude !
    Sur la forme (-): il faudrait introduire une petite dose de débat contradictoire

    Cordialités citoyennes
    G. Verrechia

Pages : [1] 2 3 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive