27mai 10

Bataille des retraites

L’invité politique du matin sur LCI

Ce billet a été lu 5 786 fois.


20 commentaires à “L’invité politique du matin sur LCI”

  1. 1
    DuGNu dit:

    CQFD

    Ce Qu'il Fallait Dire, merci Monsieur Mélenchon.

  2. 2
    Stefisch dit:

    Merci de votre pugnacité M. Mélenchon. Le courage et le bon sens politique main dans la main. Un véritable espoir politique.

  3. 3
    Jeff dit:

    Excusez ce ton familier, mais vas-y Jean-Luc Mélenchon !
    Je sais que grâce à vous, beaucoup de personnes dans mon entourage ont repris goût à la politique.

  4. 4
    vincent dit:

    Cette intervention est parfaite mais je ne suis absolument pas d'accord avec vous sur les syndicats. Il faut que les hommes politiques de gauche s'impliquent plus dans le mouvement syndical. Ils ne font plus leur travail de mobilisation et donnent à voir toute leur proximité avec le pouvoir (voir propos rapportés de Chéréque dans le Plan B).. Beaucoup de gens sont découragés par leur action molle (une journée de ci de là). Vous qui vous réferez très souvent à l'amérique de sud n'oubliez pas que les syndicats au Venezuela et en Bolivie, pourtant historiquement très contestataires, se sont fait corrompre par le pouvoir... et ici?

  5. 5
    MARC dit:

    Bravo Jean-Luc,
    réponses claires, sans aucune hésitation et discours cohérent, étayé de chiffres incontestables. Je crois à la capacité du Front de Gauche de "monter la marche" même si elle est un peu haute. Mais n'oublions pas d'où sont partis les grands hommes politiques de gauche. Avoir raison avant tout le monde (et vous avez été l'un des premiers à dire dans votre blog ce que tous les économistes ont dit une semaine plus tard, à savoir que la baisse de l'euro n'était en rien une catastrophe) n'est pas obligatoirement payant à très court terme mais durablement positif à moyen terme. C'est le principe de réalité qui va vous porter et, je l'espère pour nous tous, vous conduire le plus loin possible aux marches des responsabilités les plus élevées. Vous portez désormais les espoirs de la vraie gauche. Le PS demeure engoncé dans le costume étriqué d'une sociale-démocratie taillé dans un libéralisme mou.
    Il déçoit à gauche et ne convaincra pas suffisamment au centre gauche, ni au centre tout court pour élargir son assise dans l'autre sens et compenser sa perte de substance au sein des couches les plus défavorisées. A bientôt sur votre excellent blog http://www.jean-luc-melenchon.fr/

  6. 6
    Fred dit:

    Très bon. Mais il y aura encore beaucoup d'obstacles à franchir. ça va être dur. C'est pour ça qu'il faut continuer à parler sur toutes les ondes encore et encore et encore et encore....

  7. 7
    LIABASTRE DANIEL dit:

    UN POINT SUR LE FINANCEMENT DE CETTE FAMEUSE RETRAITE PUISQUE QUE L'ON COMMENCE à OUVRIR LES PARAPLUIES DES NICHES FISCALES
    qU'EN EST IL DE CETTE INFORMATION SERIEUSE QUI DECLARE QUE LES FILIALES DES HOLDINGS NE SONT DORENEVANT PLUS TAXEES LORSQU'ELLES SONT VENDUES.....RESULTAT 20 MILLIARDS EN 3 ANS...EN VOILA UNE BONNE NICHE DONT ON NE PARLE JAMAIS EVIDEMMENT

  8. 8
    bric à brac baroque dit:

    Totalement d'accord avec toute l'argumentation M.Mélenchon, bravo.

    Maintenant, je voudrais dire que ce qu'il nous manque à tous, quelle que soit notre sensibilité politique, c'est de la jugeote dans la conduite des mobilisations... qui me font penser quand même encore au passé, et à la façon toujours scientifique de planter un mouvement et... de perdre face à un gouvernement.

    Si je regarde la manif d'hier par exemple, je me dis qu'elle a eu lieu un 27 mai, au moment où tous les étudiants, les jeunes sont en examens, au moment où la plupart des profs sont dans des projets d'école, ou préparation des examens de leurs élèves, où les gens ne sont plus débiles au point de se mobiliser avant les vacances pour que ça fasse "plof!"... le gouvernement a donc eu beau jeu d'annoncer le pire la veille, pour pouvoir nous dire le lendemain, "vous voyez pas de quoi vous opposer à nos choix... pas même la jeunesse dans la rue... "
    Voilà... cela dit, ça a mobilisé sec au dernier moment, question de vie ou de mort pour les organisations, à mon avis... mais il faut faire beaucoup, beaucoup mieux.
    Courage ! On y arrivera. Il faut construire absolument l'UNITE... il faut y arriver sous peine de perdre la guerre politique qui a lieu aujourd'hui... et qui n'est pas loin d'être mondiale. Le monde change...

    Bonne journée à tous.

  9. 9
    sab dit:

    Le problème numéro 1 étant toujours l'emploi. Merci de lancer avec le parti de gauche un ensemble de propositions que vous mettrez en oeuvre pour l'emploi, spécialement l'emploi des jeunes, en 2012, quand vous serez au gouvernement.
    Que ferez-vous pour empêcher les emplois à temps partiel subi ?
    Faut-il revenir à la réduction du temps de travail ?
    Mettez s'il vous plait au point des mesures concrètes pour l'emploi et exposez-les : les gens vous suivront d'autant plus, il faut ressusciter l'espoir !

  10. 10
    Luc dit:

    Quelle pugnacité en un temps record, avec des arguments et des chiffres, sur de multiples sujets, des retraites à 2012 en passant par le FMI et ses plans misérables ! Continuez le combat et gardez toujours cette précieuse énergie pour faire passer vos idées dans les médias, lutter contre la résignation et enfin inverser le rapport de force à gauche ! 1 suggestion sur la forme: "domestiquez" un peu les légitimes colère, passion et révolte pour asseoir une image de présidentiable de la 6ème république !

  11. 11
    Michael dit:

    Toujours net et précis, rien à redire sur l'argumentation. J'approuve totalement votre stratégie de rassemblement du front de gauche avec le système d'adhésion directes et je suis admiratif de l'énergie et la justesse de vos prises de paroles.

    Si je peux me permettre, et puisque vous lisez les commentaires : je trouve, comme d'autres, que vous employez trop le "je". Peut-être est-il provisoire puisqu'après tout vous n'êtes pas encore désigné comme représentant du "nous" de l'autre gauche. Mais le moment venu, pensez à l'employer le plus souvent possible. Beaucoup de militants y sont sensibles. Surtout si vous y ajoutez de temps en temps le nom des partenaire du FdG. (Pendant les régionales, des militants des alternatifs ont du vous le crier pendant un de vos discours pour que vous les citiez).

    Un autre commentaire et je m'arrête : J'espère que vous (le FdG) saurez travailler avec les libertaires décroissants et être à l'écoute des alternatives concrètes (habitat coopératif, monnaies complémentaires, agriculture familiale, coopératives, etc) Car le jour ou vous serez aux commandes, en même temps que vous aurez beaucoup à faire sur le plan législatif, il n'y aura pas grand chose à inventer mais tout à organiser et à multiplier-financer-encourager au niveau national. Je pense qu'il ne faut pas avoir peur des phénomènes communautaires. Car il s'agit souvent d'un rejet des politiques étatistes, centralistes, trop éloignées du local, du concret, et trop bureaucratisées. Or, si vous vous situez en réelle rupture avec les institutions actuelles, et que vous acceptez de poursuivre la décentralisation, de donner plus d'autonomie aux collectivités, aux communes, et de permettre d'avantage l'autodéterminination des gens, alors je pense qu'un travail bilatéral entre société civile et Etat pourra être possible et véritablement révolutionnaire. (Je pense aux Conseils Communaux vénézueliens à ce sujet, mais je n'en connais pas la réalité). C'est là pour moi le sens que devrai prendre la prochaine constituante.

    Entre centralisme et régionalisme, il doit y avoir un juste milieu à trouver pour satisfaire à la fois les valeurs républicaines et l'exercice citoyen d'une démocratie locale. (La vraie démocratie ne réside-t-elle pas à l'échelle du local, lorsqu'on peut se réunir, débattre et délibérer en collectif ?).

    J'aimerai vous entendre d'avantage à propos de tout cela. Vraiment.

    A bon entendeur
    Bon courage pour la suite !
    Michael (Sympathisant PG et Objecteur de Croissance)

  12. 12
    jean dit:

    Quel plaisir d'entendre ses paroles de vérité, ce blog devrait être déclaré d'utilité publique.
    Loin des magouilles médiatique, et de la complicité coupable médias politique actuel.

  13. 13
    josette Levantis dit:

    bonsoir Monsieur Mèlanchon;
    Ce soir je vous écrit enfin, tout d'abord je vous félicite de la clairvoyance de vos dires, bien que je déplore ne pas vous voir assez souvent à la télé. Parlons en de la télé ce soir sur CACTUS il n'y en avait que pour ce fameux DSK !
    Rassurez moi ! car j'ai eu des mots avec mon mari au sujet JUSTEMENT de ce DSK d'après ce que j'ai entendu il n'y aurais que lui devant ce sarko ? non mais de qui se moque t'ont ?
    Il est bien simple si cela doit arriver ce seras la première fois de ma vie que j'irais voter BLANC.
    Mais j'ai entièrement confiance à vos dires et je garde espoir.
    S'il était possible d'avoir une réponse de votre part ? pour en boucher un coin à mon époux. Merci et encore BRAVO
    militante CGT retraitée active.

  14. 14
    Michel dit:

    Vas y Jean Luc, ça fait du bien d'entendre des politiques faire de la politique !

  15. 15
    Michèle Rouby dit:

    Hier à Marseille un Homme m'a enchantée, sa voix, ses mots, sa parole dessinant une oeuvre d'art, vive, inédite, vraie, belle - un discours improvisé, vivant, précis, rigoureux à la manière des Professeurs qui illuminent leurs élèves par leur passion d'expliquer, de transmettre et qui suscitent le désir de comprendre, savoir, apprendre.
    Moi qui fais un beau métier avec amour, psychologue à écouter les perles rares-mots d'enfants qui attendent un regard pour briller j'ai vu briller d'espoir les regards des participants, heureux.
    L'Homme, debout, Jean-Luc Mélenchon, dévoilait le malentendu sur les retraites et la peur s'est envolée.

  16. 16
    jose dit:

    Enfin de la vrai politique consistante, sérieuse,pragmatique;ça change des discourts, relayés par la presse, de cet orchestre de cuivre qui nous sert de gouvernement.je parle ce ce genre d'intruments car il me semble que ça les caractrises bien.En effet, ça brille,ça fait du bruit mais dans le fond ce n'est que du vent.Un peu comme le mitraillage de réformes idiotes que nous subissont depuis trois ans.Merci Monsieur Mélenchon de nous faire voir qu'il y a une alternative a ces " têtes d'oeuf " si je peux me permettre de reprendre une de vos métaphores tellement réaliste.

  17. 17
    sanches dit:

    Bravo JL,votre discours est clair,net, tres bien argumente.Comment le PS a pu vous laissez dans en retrait?Continuez JL nous sommes des millions derriere vous

  18. 18
    laurent dit:

    Non seulement ta démonstration nous fait du bien, mais c'est la première fois que je vois une lueur d'approbation chez le (en l'occurence la) journaliste, si ce n'est pour tes idées mais au moins pour l'homme.....T'as récupéré son n° de portable à la fin?
    Continue, on est derrière (et devant et sur les côtés) toi.

  19. 19
    mathusalem dit:

    jean-luc nous contons sur toi pour marteler autant qu'il faut aux oreilles du peuple
    ce qui est fait de notre argent réel ou virtuel par les spéculateurs, agence de notations etc...

  20. 20
    ARNOULD dit:

    Excellente prestation. Pédagogique, claire, simple, bref le top. Concernant le mouvement social contre cette réforme des retraites. Un les syndicats partent dans la désunion, deux, une journée de grêve deci delà, fatigue et démotive. Il faut un mouvement fort et durable à la rentrée, impliquant les lycéens et étudiants, là c'est trop tard, exams et été obligent. Les syndicats, je pense à la CGT, le veulent-ils vraiment ?


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive