10mai 10

Marchés financier, Merkel, grand casino financier!

Enfin! On a retrouvé 750 milliards qu’on n’avait pas!

Ce billet a été lu 35 912 fois.

R ésumons. Les Etats de la zone euro viennent de creuser de 440 milliards leur dette publique en une nuit. Ca c'est fort! Alors qu'on ne trouvait pas le premier euro pour les Grecs! Là, d'un coup, hop! 750 milliards sont disponibles que le contribuable est prêt à donner pour sauver qui on voudra: des fainéants grecs, des irresponsables espagnols, des gréviculteurs français, bref tous les "pigs" du monde sont dorénavant à l'abri. On croit rêver! 

Il a fallu un mois pour trouver 25 milliards dont la Grèce avait besoin à un taux non prohibitif. Entre temps, le mal s’étant aggravé, il fallu en rassembler putativement 110, moyennant primes et récompenses pour les généreux sauveteurs. Il ne fallut pas moins d'une semaine supplémentaire de tergiversations. Et comme ces sottises ont trop duré, le sytème a failli s'effondrer parce qu'un trader a mal tapé sa commande sur son clavier! Génial! A partir de là, ça devenait sérieux. Plus question des fichus grecs et de leur retraite à 43 ans, à moins que ce soit à 33 ans! Le trouilomètre s'est dégradé chez les belles personnes qui se régalaient la veille encore de voir les grecs privés de leur treizième mois à 750 euros bruts par tête. Là ce sont les milliards des précieux qui étaient en cause.

Il n’aura donc fallu que deux nuits pour trouver 750 milliards. Et  pour sauver qui ? Ceux là même qui ont déclenché une nouvelle fois l’incendie. Les pauvres banques, les malheureux assureurs, les pitoyables traders! Ainsi, les Etats ne sont plus seulement les garants et les exécutants de la construction du merveilleux marché libre et non faussé. Ils en sont directement protagonistes. Ils fabriquent des lignes de crédits chaque fois que le casino coule ! Les mêmes ahuris qui se régalaient des mesures de sanction contre les paresseux grecs ne disent plus mot quand les Etats creusent leur dette publique de 440 milliards supplémentaires au seul profit du système financier international.

Et les sanction contre les « marchés » voyous? Nul n'en propose. Les 27 ne trouvent pas une seconde pour édicter la moindre règle, même minime, pour lutter contre la spéculation. Par exemple pour avancer la date d’application des mesurettes concernant les agences de notation déjà en route dans les interminables tuyaux institutionnels européens. Ou pour avancer la date d’application  des petites réglounettes européennes contre la titrisation des assurances sur le défaut des dettes publiques. Rien ! Rien de rien. Du fric, de l’oseille, des montagnes de fric pour le système et des sacrifices pour les peuples. Tant et si bien que la démonstration qui devait être faite selon laquelle les déficits étaient la faute des peuples et que le marché, dans son infinie sagesse et grâce à sa merveilleuse main invisible libre et non faussée, les sanctionnaient objectivement, se retourne en son contraire. Les marchés c’est n’importe quoi et les sacrifices il n’y a pas de raison de les faire !

Jusqu'à la Banque Centrale Européenne et ses mannequins en plomb, Trichet le bien nommé et les autres faces de pierre,  qui commencent à faire, trop tard, ce qu’ils auraient dû faire au début et ce pourquoi on nous a bien ri au nez : acheter elle-même les obligations des Etats ! Où sont passés les super intelligents qui nous narguaient ? Les super économistes qui glosaient sur les dettes publiques excessives et le rempart de la banque centrale ? Pschitt ! Disparus ! On ne tardera pas à les revoir sur tous les plateaux de télé réciter la leçon ! Et quand je m’y trouverai, peut-être,  pour expliquer les évènements autrement, surement qu’on me retaillera un plateau spécial du type Guillaume Durand avec sept personnes, sept, pour me contrer en psalmodiant comme des moulins la vulgate libérale ! Notons que dans cet épisode particulièrement misérable de la vie de l’économie de casino que défendent sans trêve ni repos toutes les élites, quelques personnages surfaits sont ramenés à leur juste proportion.

Ainsi de la Merkel et de son équipe de lourdauds. La super madame Merkel, avait été encensée par tous les commentateurs en mal de maman-qui- donne-la-fessée  pour avoir refusé de financer ces fainéants de grecs ! Un mois après sa sottise rustique éclate aux yeux du commun ! Elle est la principale responsable, du point de vue de l’Europe actuelle, du désastre en cours. Tous ses atermoiements n’avaient d’autres causes que son horizon borné par la survie de sa coalition dans une élection locale. Bien sûr, maints petits malins voyaient bien, cependant,  comment l’agonie grecque profitait sans le dire au modèle économique allemand tout entier fondé sur l’export en améliorant le taux de change. Un euro un chouia plus faible de quelques dollars, c’est autant de gagné en compétitivité sur le marché des marchandises libres et non faussées.  Cela, bien sûr en dépit  des discours de façade. Sans oublier que les grands comptes qui se retiraient de la dette grecque, espagnole et portugaise se repliaient sur les titres français et allemands générant de savoureuses économies de poche par la baisse des taux auxquels ils étaient admis ! Passons !

Tout cela « c’est de la technique » et il n’y a pas le temps de l’expliquer aux idiots que les rédactions médiatiques pensent avoir au bout de leur porte voix. Reste l’essentiel : la Merkel s’est pris une rouste ! Evidemment les griots prétendent que c’est à cause de sa faiblesse pour la Grèce. Malfaisant et égarant ces commentateurs ne quittent pas une seconde la ligne argumentaire qu’ils répètent depuis le début des évènements. Se risquent-ils à dire ce qui se serait passé, inclus dans cette élection, si la Grèce avait été mise en cessation de paiement ? Combien de banques allemande et française auraient bu la tasse ? Ouf ! C’est fini ! Elle a enfin perdu ses élections locales ! Elle consent donc à signer le bon de sortie des pompiers !  Trop tard pour sa réputation. Ce n’est pas trop grave ! Mais trop tard peut-être pour nous tous !


1 177 commentaires à “Enfin! On a retrouvé 750 milliards qu’on n’avait pas!”

Pages : « 114 15 16 17 18 19 20 21 22 23 [24]

  1. 1151
    rikki dit:

    et vous Hold up, vous n'avez pas honte d'acheter des vetements ou de l'ameublement chinois, connaissant les conditions de travail en chine ?
    Avez vous menez une enquete concernant les conditions de travail de ceux qui ont produit vos vetements et dont vous vous etes empressés d'acheter..
    On peut toujours faire la morale pour les autres... pour soi cest autre chose..
    En achetant des produits faites dans des conditions litigieuses, vous etes le pourvoyeur de fond de l'exploitaeur. chinois.Vous qui aimez bien employer ce mot..

  2. 1152
    Hold-up dit:

    N° 1164 @ Rikkiki

    Hi ! hi ! Rikkiki un peu plus et on y croyait à ton jingle !

    Sacré Rikkiki toujours aussi drolatique ! Tu n'en rates pas une. A l'heure où Goldman Sachs passe en procès aux USA (même un procès d'opérette) pour malversation financière et orgie pharaonique se chiffrant en trillions de milliards de dollars ayant mis sur la paille des millions d'américains... à l'heure où les retraites par capitalisation des travailleurs américains sont parties en fumée, à l'heure où les états sacrifient leurs peuples sur l'autel du veau d'or improductif, je suis sûr que ton sketche va faire rire aux larmes. La pompe à phynance s'en ballonne déjà.

    Surtout ce passage :

    "Oui les grecs ont vécu au dessus de leurs moyens et ont cru a l’argent facile, il en est de même de l’espagne, du portugal et de la france.. " - A pleurer. (Sans majuscule).

    Tu as raison de venir roder ta petite musique d'illustration ici pour voir si on t'applaudit à bâtons rompus. C'est le cas Rikkiki... un conseil pour ton spectacle aux "deux ânes", tu devrais finir avant de saluer avec une voix enregistrée qui sortirait de derrière les rideaux (bruns, les rideaux) : " sortez de ce corps Sabine Herold !"
    Succès garanti. Au fait c'est combien le ticket pour voir ton spectacle ? " Liquidation Totale", c'est bien ça le titre... ou Impérium Titanicus ? Préviens-nous pour la première. Tu va faire un malheur. Après toi, Rikiki, le déluge ! Une star est née sur le blog de Jean-Luc Mélenchon le 17 mai 2010 à 1h17. Mythique.

    Extrait du spectacle :

    * – C’est qu’il ne boivent pas assez d’alcohol.
    –Vous dites?
    –Alcohol, Monsieur, comme je dis phynance. Et puis à quoi bon faire tant d’enfants si on nous les tue à mesure au Transvaal ?
    * - Madame de ma merdre, garde à vous, car je ne souffrirai pas vos sottises. Je vous disais donc, messieurs, que les finances vont passablement. Un nombre considérable de chiens à bas de laine se répand chaque matin dans les rues et les salopins font merveille. De tout côtés on ne voit que des maisons brûlées et des gens pliant sous le poids de nos phynances. "

  3. 1153
    lemexicain dit:

    Zut, un troll... Et celui-ci est tellement balèze qu'il arrive à déterminer l'origine de nos fringues et de nos meubles, rien qu'en lisant deux commentaires de blog... Pour votre gouverne, "rikki", nous sommes nombreux ici à penser qu'il faut relocaliser les productions en France et mettre en place un protectionnisme européen, afin de protéger nos marchés de la concurrence de pays comme la Chine, qui pratiquent un dumping social, fiscal et environnemental. Il est scandaleux que des produits qui pourraient être fabriqués en France le soient ailleurs, pour minimiser les coûts en exploitant des travailleurs sans droits sociaux, et maximiser les profits de quelques uns. En plus d'avoir un impact écologique considérable, cela accentue le chômage en France. Vos sarcasmes sont plutôt déplacés, car les gens de gauche sont en général les premiers à tenir compte de l'origine des produits qu'ils achètent et à se tourner (quand ils en ont les moyens) vers les produits locaux ou issus du commerce équitable. Nous autres, qui avons une conscience de gauche, préférons consommer mieux plutôt que de posséder le dernier Iphone, ce qui n'est pas le cas de tout le monde... Ceci dit, j'ai du mal à comprendre comment il est possible de mettre sur le même plan les Africains qui bouffent de l'uranium pour que vous mettiez du chauffage l'hiver et les Chinois qui fabriquent vos t-shirts... En tout cas si vous êtes venu ici pour débiter ce genre d'insanités (notamment celles sur les Grecs, scandaleuses à souhait) et donner dans la provocation, vous allez être reçu !

  4. 1154
    Hold-up dit:

    N° 1167 @ Rikkiki

    Je n'ai pas de mobilier Chinois radioactif chez moi. Enfin pas que je sache. Ni l'un, ni l'autre. Vous devez confondre avec François-Henri Pinault qui en 2010 destockait encore largement. Pas assez rentables, la Redoute, la Fnac et Conforama étaient à saisir. Avez -vous raté la vente Rikkiki pour venir juger de mon "mobilier" ?

    Vous soulevez cependant des problématiques trop sérieuses à plus d'un titre pour que je les banalise ici -même. Je vous parle Gabon vous me parlez Chine. Je reconnais là votre petit stalinisme intérieur qui lorsqu'on parle de A on vous parle de B. Désolé, à ce niveau là, je ne peux rien pour vous. Nous reparlerons de tout si vous le voulez bien une autre fois. De A, de B, de C, de D, de E etc........Quel pourrait être le problème ? Je ne vois pas.

  5. 1155
    rikki dit:

    Comme tout bon francais, il est toujours agréable de tapper sur sa propre histoire, sur ses industries, sur ses échecs.. (plus sur les échecs d'ailleurs)
    Bref, à vous entendre, il vaut mieux aller ailleurs..
    Voilà un beau discours utile pour la dépression... Oui, on comprend qu'avec des discours de ce type, la jeunesse soit minée..par des rabougris. N'est ce pas le but ultime dailleurs. ?
    On dirait que vous venez de découvrir les méfaits des industries nucléaires (propre a la france ou ailleurs est ce pareil ? Ou de découvrir comment les nations expansionnistes d'antant ont profiter des ressources naturelles des pays conquis.. Vous découvrez l'histoire ou quoi ? Toutes les nations l'ont fait et ce n'est pas propre à l'histoire..ou à la France comme vous le sous entendez.. C'était ainsi.. Et vous comme moi n'etes pas responsable de ces manoeuvres guerrieres (qui étaient considérés comme normale à l'époque en vue d'assurer des ressources à son peuple..)
    Bon sang arretez de jouer les noirceurs et soyez un peu plus optimiste..dans la vie..
    Il vaut mieux etre aujourd'hui qu'hier dans les années 20 30 50 60 etc... La vie s'est considérablement améliorée.. par rapport a ces époques passées.. et espérons que cela continue..
    Mais bon préférons revisiter l'histoire..et continuer a se flageller plutot que d'émettre des idées positives ou nouvelles pour l'avenir de nous et de la jeunesse.
    Ne vous vexez pas, il est bien dans l'air du temps de tapper sur la france et les francais.. L'algérie, le pétainisme etc..
    Mais rarement de l'autre coté.. Et bien mes grands parents ont hébergé pendant 2 ans à Paris dans leur appartement une famille juive.. Combien de films sur cet état de fait.? Peu peu.. pourtant ils furent nombreux à Paris. Non il vaut mieux faire des films sur la collaboration ou les méfaits en algérie..
    Et aujourd'hui combien de francais moralistes à la bonne franquette auraient le courage d'héberger une famille juive, quand les SS sont en bas de votre porte..
    Peu... Peu....
    On s'en tappe de la France et des ses esprits malingres nationalistes ou a l'inverse dénigreur.
    Bref, aujourd'hui il ya de grands domaines à explorer, donc ressasser sans arret le passé.pour dénigrer et s'enlaidir sans arret...non. Et j'espere que les jeunes ne tomberont pas de ce panneau.. Ce sont eux qui détiennent l'avenir..Pas celui du passé de leurs anciens, dont ils ne sont pas responsables.
    "Je suis noir et je ne mange pas du maniok" Voila une belle expression d'un noir qui ne veut pas qu'on lui refourgue à chaque fois le passé de son pays..mais qui a des vues vers l'avenir.. De belles biens lecons pour nous tous.

  6. 1156
    TOTO dit:

    bonjour a tous

    le nombre de pauvres augmente depuis trente ans » alors que les chiffres de l’INSEE montrent que c’est faux
    vous avez la sources ?

    non parsque je vous assure que je n est jamais vue autant de gens faire la mendicité et sa de tout age et compagnie
    enfin j aime bien me faire une idée déjà de ceux que je voit, maintenant si vous avez des chiffres sa m intéresse

    vous expliquer très bien pour l économie mais ya quelques points que je ne comprend pas
    vous dite en 1981 que la France était en récession ou presque et du a une crise économique vous dites que le pétrole était cher, les prix a la consommation en comparaison avec le niveau de vie vous est sur ?
    Stagflation de 1974 à 1982 : une croissance faible et une forte hausse des prix
    le programme commun avec l augmentation des salaire était de mises il me semble
    Désinflation et reprise fragile après 1983
    sa fait un peu plus de 30 ans que les salaires stagne alors que la vie a nettement augmenter depuis surtout l Euro
    donc sa donne la preuve depuis que l erreur de ne pas avoir augmenter les salaires a toucher directement économiquement le pays et que si les prix des produit français était compétitif les fr aurez acheter fr
    vous souligner que l erreur a était faite parsqu ont a préférez importer énormément aux lieux d investir, ont oublie qu ont exporter aussi beaucoup notamment l alimentaires, vêtements, véhicules en tout genre , le luxe etc.. d ailleurs même le luxe ont finira par le perdre bientôt de toute façon va falloir bientôt être riche pour vivre désamant dans ceux pays, ont peut même ceux posez la question si ses pas sa comme pays qu ont nous prépare
    l états a beaucoup investie dans les année 80 (le TGV, renouvellement du parc aviation, Ariane, les lignes RER, EDF,la défense, le militaire aussi avec le parc de chasseur a changer, le Charles de gaules, sous marin les immense autoroute etc....)
    l état a beaucoup investie donc ils est logique que a ceux moment la l état s endette, sous mandat mi terrant la dette était de 350 milliard en gros mais l investissement était palpable rien a voir avec ceux qu ont peut voire depuis
    l équilibre entre l importation et l exportation était bien présente non ?
    Sarko a investie dans le CAC 40 qui vont placer la plupart de leur revenu dans les paradis fiscaux oui
    la France est un des pays ou il reste encore le plus épargnant ses en grande partie pourquoi ont est moins toucher par leur crise et les requins des eaux troubles lorgnes sur cette épargne pour sur, un des dada a sarko ses justement de sortir l épargne des français comme la poste ou l or de ces coffres est aussi une denrée très apprécier des assoiffer ambulant pour lequel sarko et consort aime déployer tapie rouge
    les français jusqu aux début des année 90 épargner pas mal,cette épargne certain l ont encore mais depuis l Euro encore une fois pour épargner faut un...

  7. 1157
    TOTO dit:

    salaire
    je ne voit pas le malaise quand les prix monte les salaires montes après que les Fr n achète pas de produit Fr ses une histoire si déjà il était compétitif
    ha sinon je me rappel Coluche disez : il faut acheter Français, comment ont reconnait un produit Français ?
    ses le plus cher !

    j aime bien prendre ses médias dans le pot de confiture, en titre ont as sa :
    Le gouvernement prêt à une réforme "systémique" des retraites
    Les hauts revenus et les revenus du capital seront taxés pour financer les retraites et cette contribution échappera au bouclier fiscal, déclare le ministre du Travail dans un document d'orientation transmis dimanche aux partenaires sociaux.
    et en plus petit :
    Dans un communiqué joint à ce document, dont Reuters a obtenu une copie, le ministère précise que le gouvernement est prêt à envisager une réforme "systémique" du régime français des retraites, avec l'introduction de comptes notionnels ou d'un régime par points.

    Il ajoute cependant que cette éventuelle réforme en profondeur doit être couplée avec un allongement de la durée d'activité, qui sera effectué progressivement sans changer les règles pour les Français qui ont déjà 60 ans et plus.

    "L'équité de la réforme suppose que l'augmentation de la durée d'activité concerne l'ensemble des Français, du public comme du privé", précise le ministère.

    comme la majorité des gens ne lise que les titre, comment sa manipule ses trop fort !

    NDA :
    http://blog.nicolasdupontaignan.fr/index.php/post/2010/05/14/Sortons-de-l-euro-!#comments
    quelqu un a analysez sont billet sur l histoire de l Euro ?
    non parsque la j en tombe des nue, ya que du nono et j arrive pas par 2 fois a tentez d argumenter contre le nono après le ouioui vla que le contraire est boucler, je ne sait pas qui modère la bas, bordel

    bonne journée

  8. 1158
    4 Août dit:

    @ Webmestre

    Bonjour, l'article suivant n'apparaît pas dans le fil RSS.

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/05/leur-truc-ne-marchera-pas-le-notre-si/

  9. 1159
    TacOTac dit:

    @ Pulchérie D (773)
    Un si long développement exige une conclusion claire et concise de 10 lignes.
    J’ai toujours exigé cela de mes étudiants. Et même, un court résumé préliminaire (abstract).

    Monsieur, Madame Le professeur, je suis RA-VI pour vos étudiants ! Vous les féliciterez de ma part, svp ? …

    Il se trouve que ceci n’est ni une dissertation, ni un essai, malgré une certaine articulation logique, un certain argumentaire et pas mal de matière. Ceci est une simple REPONSE, un échange, avec un autre membre du blog. Tenant compte de cela, sachant que tout a été diffusé d’un seul tenant, et quelle que soit la teneur, le nombre et la longueur des arguments tenus, malgré peut-être un certain académisme dans mes propos, ce qui est écrit ici doit a mon sens être vu comme une conversation écrite, avec ce que rend l’écrit possible par rapport a l’oral (argumentation construite, reference…). Il n’en reste pas moins que c’est dans une CONVERSATION (et non une DISSERTATION) que j’inscris mes propos dans ce blog, et dans ce sens, votre remarque me semble assez peu pertinente…

    Quand quelqu’un qui n’a pas eu la teneur des propos d’une discussion depuis son commencement s’y insère, il pourra poser des questions s’il lui manque des éléments, mais il ne demandera jamais un résumé aux autres en arrivant. Ici, il en est de même, d’autant plus que, pour ceux qui souhaitent « remonter le fil », nous insérons les numéros de post auxquels nous répondons… Pour ceux a qui mes propos apparaissent lourds, abscons, sans fil directeur, ils peuvent simplement les ignorer… ou me demander des précisions ou éclaircissements, simplement. Le format écrit de nos « conversations » n’invalide pas cette approche.

    Pour finir, si un jour je rédige un (véritable) essai et que je souhaite avoir un avis éclairé de professeur, voire être noté, je sais maintenant a qui m’adresser ! Merci pour cela…

  10. 1160
    TacOTac dit:

    @Abel (782)
    Tous les pays étant endettés, je demandais plus haut : Mais où qu’il est passé l’pognon ?
    Apparemment chez les financiers. Mais c’est qui les financiers ?

    Les financiers, ce sont tous les acteurs « significatifs » de la finance folle, c’est-a-dire les possesseurs des capitaux virtualisés (l’argent produit seulement a partir d’argent, le casino si vous préférez) : tous les directeurs des grandes banques du monde, un peu plus bas tous les responsables et hauts cadres des départements asset management de ces banques ; et sur les marches financiers, les traders bien sur, mais tous les managers d’institutions comme les hege funds, notamment, leur fondateurs-possedants mais aussi les cadres de haut niveau qu’ils emploient qu’ont peut assimiler a des trade. Et aussi les requins qui ont fait leur fortune avec la bourse sur le dos des travailleurs, comme George Soros, qui en est un bel exemple, et en plus de leurs industries carnassières, créent des institutions ou des organismes philanthropiques pour donner des atours respectables a leur avidité destructrice, par exemple la dernière trouvaille de Soros : après son Open Society Institute qui mêle Black Jack multimilliardaire, financement de politiques (Bush Père) et relation avec de grands groupes, Soros est moteur dans l’INET (institut pour une nouvelle pensée économique) : on a m**** les gars, c’est vrai, repentons-nous, avouons-le et repartons sur des bases saines (mais sans rien changer, car nous devons rester les maitres du monde…)

    Notre problème, a nous, le peuple, avec cette caste d’oligarques, qu’on peut estimer a quelques centaines de « familles » sur le globe, qui détiennent 99% du capital mondial, c’est qu’ils se sont payé les politiques, les medias et ont même investi la psychologie des décideurs par leurs idéologies néolibérales dont on voit ou elles nous mènent aujourd’hui, quand on lit entre les lignes de l’information des mass media. Même vous et moi, sommes le plus souvent contaminés par cette avidité qui est la leur et nous ne sommes plus que des consommateurs dans leurs griffes, avec les prêts que nous contractons, mais aussi les impôts que nous payons et bientôt, nos salaires, dont l’Europe (qui est totalement dévouée a cette caste avec les décideurs en place : Olli Rehn, Jean-Claude Juncker, notre chère Lagarde, ou ce cher Van Rompuy, tous des technocrates idéologues néolibéraux pas plus compétents que vous et moi sur la chose économique, et ce cher Trichet, qui lui, est un « technicien » -il ne mérite pas mieux que ce qualificatif- de haut-vol, mais on sait pour qui et avec qui il vole…) aussi décidera ce qu’ils doivent être avant même que qui que ce soit de notre gouvernement ait quelque chose à dire en France…

  11. 1161
    TacOTac dit:

    @Descartes (#817)

    Bien sur que non, voyons. Soyons raisonnables un instant : ce sont les idéologies, et derrière, les intérêts de caste, qui ont toujours animé l’Histoire, la politique, la finance et la lutte des classes.
    Oui, mais pas les actes des individus. Ce n’est pas parce que au niveau macro-historique ce sont les intérêts de classe qui animent l’histoire qu’au niveau micro-historique on pourra tout expliquer avec cette clé d’interprétation. D’ailleurs, je te fais remarquer que ton raisonnement conduit à une impasse: si la classe et la formation de Pompidou permet de déduire que tout ce qu’il a fait n’a pour autre motivation que les intérêts de sa classe, il faudrait appliquer la même règle à d’autres gens… tiens, par exemple, à Jean-Luc Mélenchon. Ou à Lénine. Où à Marx. Aucun des trois n’était un prolétaire, que je sache. Il faudrait donc déduire qu’ils n’ont fait que défendre les intérêts de leur « caste », la petit bourgeoisie lettrée…

    C’est simplement malhonnête intellectuellement de dissocier les actes des idéologies et intérêts, voyons. Les intérêts de caste dictent des actes nécessaires pour les préserver et ces actes sont mis en application et légitimés vis-à-vis du peuple en utilisant des idéologies. Je ne sais pas ce qu’est la « macrohistoire », je te dis simplement que la lutte des classes est une constante dans l’histoire depuis au moins le moyen-âge… Si l’on parle plus simplement de l’histoire française de la synarchie bancaire des années 30 et 40 déterrée par cette chère Annie Lacroix-Riz sur laquelle on sait énormément de choses FIABLES, je dis qu’il faut se poser la question raisonnable de ce qu’a pu devenir cette synarchie et ses intérêts, sachant que les archives historiques nous en diront bientôt beaucoup, mais ce n’est pas encore le cas. La banque Rotschild était au cœur de cette synarchie jusqu’en 1945-48, c’est elle qui « a fait la guerre et la défaite » (elle a en tout cas pesé très lourdement sur les évènements et était eu centre du pouvoir en France pour ce qui nous intéresse ici) et Pompidou en a été le directeur général juste 10 ans après et juste avant d’être président de la république. Je dis que c’est quelque chose de NOTABLE et qu’il faut garder en tête pour essayer d’éclairer les décisions prises, et le faire en absence de preuves avec un esprit raisonnable, clairvoyant et cartésien. Simplement une question de réflexion et d’honnêteté intellectuelle.

    Je le répète: si tu veux affirmer que la loi de 1973 a été faite par Pompidou pour faire profiter sa « caste », il faut des faits. On ne peut se contenter de regarder sa « formation ».

    Etre 8 ans a la banque Rotschild et en finir DG avant d’arriver aux manettes du pouvoir, c’est plus qu’une formation ou un parcours, c’est l’intégration à une caste, c’est une façon de penser et de...

  12. 1162
    TacOTac dit:

    @Descartes (#817)

    Être 8 ans a la banque Rotschild et en finir DG avant d’arriver aux manettes du pouvoir, c’est plus qu’une formation ou un parcours, c’est l’intégration à une caste, c’est une façon de penser et de voir le monde, et pour finir, c’est la constitution d’intérêts de caste. Indiscutablement.

    Quant aux exemples que tu prends, oui, les idéologies, les actes et les positions de chacune des personnalités que tu évoques sont lies a leur histoire, leur formation et leurs intérêts. Et ils dictent, c’est vrai, les discours et les actes du présent. Mais il faut avoir les idees claires, ne pas etre abusivement simplificateurs ni prendre des raccourcis trop rapides : selon le régime en place et l’intérêt des personnes en lice, les forces et tensions stratégiques ne sont pas les mêmes, on ne peut pas mettre n’importe quelle personnalité sur le même plan en prenant ces exemples : plus que distinguer politiques, intellectuels et managers (je les qualifie ainsi, les managers sont des pseudo-intellectuels experts qu’on écoute seulement parce qu’ils ont réussi dans le système économique actuel –a la fin duquel on assiste actuellement-, et non pas pour la qualité de leurs travaux), il faut distinguer ces personnalités selon la nature de leurs REELS intérêts (c’est toujours un gros travail que de le découvrir…), cela de façon simple et dichotomique : ce qui œuvrent dans le sens de l’intérêt du peuple (intérêt général) et ce qui œuvrent dans le sens de LEURS intérêts propres, qui a un certain niveau, sont toujours des intérêts de caste.

    Le peuple, au sens profond du terme, même si certains en ont cette vision (…), ne peut être réduit à une caste.

  13. 1163
    TacOTac dit:

    @Descartes (#817)

    de plus en plus d’économistes sérieux replacent la science économique moderne a sa place et souvent la qualifient de tres idéologique dans beaucoup de ses travers car non scientifique (Jacques Sapir, Paul Jorion, Frédéric Lordon, Emmanuel Todd, Michel Drac) et l’analyse des faits récents (40 dernières années) leur donne raison…
    Mais dis donc… Sapir, Jorion, Lordon, Todd, Drac… c’est tous des membres des classes moyennes intellectuelles. Ne penses-tu pas qu’ils « replacement de la science économique à sa place » pour servir les intérêts de leur groupe social ? Pourquoi ta règle s’appliquerait à Pompidou et pas à Lordon ?

    Mais elle s’y applique, je ne dis pas le contraire. Je n’ai jamais prétendu a une partialité absolue ou a une validité absolue de concepts, quels qu’ils soient. Ce que je dis de façon simple et claire est : je trouve étonnant a priori que les thèses économiques de ces intellectuels, qu’on peut aujourd’hui considérer comme dissidentes, ne soient pas celles mises en œuvre depuis 40 en occident (Mitterand n’était qu’une gauche –paravent) et n’aient pas diffuse dans les gouvernements occidentaux dans la mesure ou elle abordent de façon indiscutable l’économie sous l’angle de l’intérêt général ; au contraire, celles que les gouvernements occidentaux mettent en œuvre depuis 40 ans sont celles qui servent les castes de la haute bourgeoisie et minoritaire et accroissent les inégalités. On peut produire un nombre important de chiffres non contestables qui attestent de cet accroissement des inégalités en occident (et plus généralement au niveau mondial) depuis au moins 25 ans.

    Alors que la démocratie et la politique sont censées servir les intérêts du peuple et du plus grand nombre. La est le paradoxe, l’injustice. Et le questionnement. J’ai montré quelques pistes sérieuses abordées de façon raisonnable et rationnelle, (même si sans preuves formelles historiques pour le moment, c’est vrai monsieur) qui permettent de s’expliquer ce paradoxe.

  14. 1164
    TacOTac dit:

    @Descartes (#818)

    que penses-tu donc du groupe Worms et de son influence dans le support d’Hitler au pouvoir de guerre ? Que penses-tu de cette synarchie bancaire qui avait intérêt a ce que l’Allemagne perdure et reste en guerre après 40 pour que ces banques créancières de l’Allemagne en défaut de paiement puissent s’enrichir avec son réarmement ? et de l’instauration par cette synarchie cagoularde du fascisme en France avec Pétain pour écraser le mouvement de la classe ouvrière communiste ? Et du son lobbying au sommet de l’état francais pour saborder la défense militaire pendant la guerre-éclair de 1940 ? Tout ceci a été démontré par l’historienne par un travail énorme, de plus de 5 ans, sur les archives historiques.
    Certes. Mais tout ça n’a absolument rien à voir avec les motivations de Pompidou lorsqu’il fait voter en 1973 la loi qui interdit l’escompte des titres de dette par la Banque de France.

    La, je ne peux que te prendre a revers.

    J’ai fait un gros travail de recherches personnelles sur les bases de ces travaux, et j’ai essaye d’en parler ici de façon succincte (pour tisser des liens hypothétiques –car pour le moment sans preuves historiques-) entre la synarchie bancaire et la banque Rotschild des années 40 et les motivations de Pompidou au pouvoir alors qu’il a été directeur de Rotschild 10 ans plus tard après 8 ans de loyaux services dans cette grande banque. Pour ceux qui sont intéressés par ce qui a été dit et qui veulent creuser le sujet, « enquêter » et voir par eux-mêmes, je rappelle les numéros de post du fil de cette conversation avec Descartes : 424-425, 475-479, 500+502,759-769, 817-819+822, 1178-1182

    Tu n’as pas plus le droit que moi je dis que c’est le cas d’affirmer : « Mais tout ça n’a absolument rien à voir avec les motivations de Pompidou lorsqu’il fait voter en 1973 la loi qui interdit l’escompte des titres de dette par la Banque de France. »

    Car tu n’en sais fichtre rien. Probablement que tu en sais moins que moi sur le sujet, parce que ce qui nous rend différents, c’est que tu ne te poses pas la question. (pour quelle raison ? je ne veux pas le savoir). Je te vois donc aussi catégorique que moi dans l’autre sens, mais sans arguments, ce qui prouve un certain degré de malhonnêteté intellectuelle.

  15. 1165
    TacOTac dit:

    @descartes (#818) suite

    Et il se trouve que nous deux, nous ne sommes pas juges dans un tribunal, donc l’argument de la présomption d’innocence dans les consciences individuelles ne doit pas s’appliquer : si, quand il s’agit de mettre en cause des individus devant la justice, il est raisonnable qu’elle s’applique –et c’est le cas-, elle doit faire place dans la conscience individuelle des citoyens a une présomption d’innocence ou de culpabilité bases sur une étude et une réflexion approfondies, ce d’autant plus que l’histoire ne nous a pas encore renseignes. Se cacher derrière l’absence de preuve historiques pour ne rien penser ou pire, avoir un avis non argumente, est au mieux de la paresse ou de la malhonnêteté intellectuelle, au pire les deux a la fois.

    @descartes (#819)


    Si vous connaissez réellement les travaux d’Annie Lacroix Riz et que vous n’êtes ni inconscient ni malhonnête intellectuellement, vous ne pourrez qu’agréer le fait qu’il est beaucoup plus probable que le contraire que :
    1) La synarchie bancaire du comite des forges existe encore même si « recyclée » dans une certaine mesure
    2) la banque Rotschild en fasse toujours partie
    3) que cette synarchie bancaire soit toujours très influente sur l’appareil d’Etat et impulse fortement des mesures politiques en sa faveur et donc en défaveur des travailleurs…
    Annie Lacroix-Riz ne fournit aucun argument à l’appui de votre thèse (et pour cause, ses travaux concernent les années 30).

    C’est vrai : en tant qu’historienne, ses travaux portent sur la période des années 30 et 40.

    faut-il pour autant conclure que le programme du CNR est le fruit de la « synarchie » ?

    Mais bien entendu !

  16. 1166
    TacOTac dit:

    @descartes (#819)

    faut-il pour autant conclure que le programme du CNR est le fruit de la « synarchie » ?

    Mais bien entendu !

    1) Il n’y a aucune raison de supposer que « la synarchie bancaire du comité des forges existe encore », sauf à apporter un argument factuel. Je dirais encore une fois, en reprenant l‘idée que l’argument de la présomption d’innocence n’a aucune légitimité a s’appliquer ailleurs que devant la justice, en tout cas surement pas dans les consciences individuelles, qu’au vu de ce qui a été montré par A. Lacroix sur la synarchie bancaire des années 40, il n’y a aucune raison du supposer que « la synarchie bancaire du comité des forges n’existe plus » dix après, pour tout esprit un tant soit peu ouvert et honnête. Si on atteint des preuves de l’histoire (qui arriveront bien un jour), ce sont plutôt des preuves dans ce sens qui devront être apportées…

    2) . Il n’y a aucune raison de penser que cette « synarchie », si elle existe, ait une influence sur l’appareil d’Etat, ni que cette influence fut aujourd’hui plus importante qu’en 1945, par exemple… Et alors ? au vu de l’extrême influence politique et diplomatique de la synarchie bancaire dans les années 40, même si son influence n’a fait que se maintenir sans s’accroitre, voire même un peu diminuer, c’est alors un trouble extraordinaire entre les intérêts bancaires prives et la politique d’Etat de cette époque, et bien entendu, ceci éclaire les décisions prises et les lois adoptées. Tout comme aujourd’hui le réel pouvoir politique en Europe, en dehors de la commission et de l’EuroGroupe, est un institut qui émane des intérêts bancaires privés : la BCE. Ceci est juste un parallèle même si cela nous éloigne du sujet de 1973.

    @descartes (#822)

    Bien entendu que oui. Parce que la notion de « probabilité » dépend purement d’un préjugé: qu’est ce qui te permet de décider que « la synarchie bancaire existe encore » est plus probable que son contraire ? Rien, si ce n’est ce préjugé paranoïaque qui fait qu’un bon complot ne meurt jamais.

    Non, je me base sur le niveau d’influence politique ENORME qu’avait le groupe Worms (et la banque Rotschild en son sein) jusqu'à la fin des années 40, sur des choses prouvées. Et je dis que sur cette base, même sans preuves et surtout sans preuves, il est plus raisonnable de penser que ce mouvement synarchique, qui s’est construit en 25 ans, était encore fort influent moins de 10 ans après quand Pompidou a grave tous les échelons au sein de cette même Banque (1954-1962  il en devient Directeur General), QUE LE CONTRAIRE.

    Ça n’a rien de paranoiaque. C’est intellectuellement raisonnable. La paranoïa serait plus du cote de ceux qui penseraient par exemple que cette synarchie a été infiltrée affaiblie, voire démantelée par des dissidents communistes, ceci sans aucun élément...

  17. 1167
    TacOTac dit:

    @descartes (#822)

    Ca n’a rien de paranoiaque. C’est intellectuellement raisonnable. La paranoïa serait plus du cote de ceux qui penseraient par exemple que cette synarchie a été infiltrée affaiblie, voire démantelée par des dissidents communistes, ceci sans aucun élément historique ;-)

    Est-il raisonnable ou honnête de rejeter ce raisonnement et cette réflexion simplement parce que ce n’est pas encore prouve historiquement ? Oui. Autrement, je ne vois pas pourquoi j’attribuerais la décision de Pompidou à la pression de la « synarchie bancaire » plutôt qu’à la Franc-Maçonnerie, à la diplomatie vaticane, à la CIA ou à n’importe quelle autre organisation secrète.

    Tu ne vois pas pourquoi ? Alors je t’aide un peu puisque tu ne veux pas voir : encore une réponse intellectuellement raisonnable basée sur les faits des années 30 – 40 et leur prolongement le plus vraisemblable en l’absence d’éléments historiques : parce que Pompidou était banquier, qu’il a été DG d’une des grandes banques au centre de la synarchie bancaire moins de 10 ans avant (en 54), synarchie qui a fait et défait les évènements de la guerre de 40 (défaite organisée de la guerre –éclair de 40 et instauration du régime de Vichy et de Pétain au pouvoir…). Voila pourquoi.

    @descartes (#822)

    Les économistes ultralibéraux proches du pouvoir ou dans les affaires ne sont ni intéressants ni crédibles dans le sens qu’ils ont un avantage très plausible a la continuation du système actuel et ne peuvent en ce sens, n’être que des idéologues dans leur habit d’expert respectable (et respecté, et pour cause).
    Mais alors les économistes anti-libéraux ne sont pas non plus « intéressants et crédibles », dans le sens où ils ont un avantage très plausible au changement du système actuel. Avec ce modèle de pensée, on ne peut croire à personne, parce que tout le monde a un intérêt dans l’affaire. Personnellement, je rejette cette vision: pour moi, un discours s’évalue à sa cohérence interne d’abord et avec les faits ensuite.

    La différence est qu’ils n’ont pas, pour leur très grande majorité, un avantage direct et matériel de caste dans leurs thèses et le maintien du système néolibéral actuel, n’étant que rarement dans les affaires. Les raisons de leurs avis sont bien plus souvent « purement idéologiques », académiques et universitaires. Et liées au sens de l’intérêt général. Que ces thèses soit contestables dans le fond et puissent être discutées, certes.

  18. 1168
    TacOTac dit:

    @descartes (#822)

    Que ces thèses soit contestables dans le fond et puissent être discutées, certes.
    C’est une différence majeure qui doit faire réfléchir tous les profanes au crédit a priori a accorder a tous les courants de pensée néolibéraux : s’il existe aussi des intellectuels et autres académistes purement universitaires en leur sein (pas forcement les plus en vue), une grande majorité des porteurs de ce courant sont des gens qui ont un pouvoir politique et/ou économique et qui tirent directement ou indirectement parti du maintien du système porte par ces courants de pensée. Il me semble que cela, sans avoir besoin de citer des noms, est indiscutable.

    Je vais donc finir de te répondre en reprenant certaines des positions de l’économiste Frédéric Lordon, que je considère avant tout comme un sociologue et (en cela crédible en tant qu’économiste), dans son article : « Au-delà de la Grèce : déficits, dettes et monnaie. » Que je t’invite a lire entièrement, tu trouveras son travail probablement aussi excellent que celui d’Annie Lacroix-Riz…
    Au contraire, je le trouve nul, et pour les mêmes raisons que je trouve les travaux d’ALR intéressants: Lordon ignore olympiquement les faits dès lors qu’ils ne l’arrangent pas.

    C’est étonnant la vision que tu as de lui, que tu ne justifies pas d’ailleurs : je dirais au contraire que c’est quelqu’un qui prend soin de mettre en lumière ses positions par rapport a une réflexion sur l’histoire de l’économie (récente) en prenant soin d’utiliser les arguments de tous bords pour en faire une critique sous l’angle social, dans une démarche toujours honnête et étayée… Chacun peut juger personnellement de son travail sur son blog « la pompe a phynance ».
    Mais bon, chacun peut avoir un avis différent selon son éducation, ses croyances, son honnêteté intellectuelle, sa démarche, voire ses intérêts… Et c’est heureux ainsi.

  19. 1169
    lemexicain dit:

    @ Webmestre :

    Merci d'avoir mis 50 commentaires par page, c'est une excellente solution de compromis ! J'espère que cela ne va pas poser de problèmes au niveau du blog... En tout cas, ça montre que vous tenez compte des demandes qui vous sont faites. Je ne l'avais pas formulée pour ma part, mais je vous suis très reconnaissant d'avoir écouté mes camarades, car j'en profite aussi.

  20. 1170
    Alain Chancogne dit:

    Bonjour.
    @ "le prolo »

    Rebondissant (sois en remercié) sur une réserve que j’éméttaisquant à une « zone europe » limitée à quelques pays.. tu réponds:

    "
    IL n’est pas question de construire une petite zone capitaliste qui serait mieux qu’une grande Europe capitaliste.
    Il faut évidemment quitter l’Europe actuelle ET ses logiques, et en jeter le modèle définitivement"
    Bien..

    Donc, cher Camarade, nous serions d'accord..?

    Puis je te poser une question:?(le tutoiement ne te choque pas ?)

    Comment, selon toi, peut on à la fois affirmer ce que nous disons..et,- si c’est ton cas- donner crédit à des propositions que je trouve (pardon) ridicules : celles qu'avancent tant mon ex Parti, le PCF que le Front de gauche?

    Qui peut croire que, sans ROMPRE avec l'actuelle construction, quitter l'UE et la zone Euro,(comme la France a pu quitté un temps le SME,, on peut changer quoi que ce soit..
    Quelle portée peuvent avoir des formules creuses, que j'ai combattues quand j'avais quelques liens avec notamment la Section économique du PCF.,.qui inspire des propostions du FdG comme ce pitoyable appel à "démocratiser la BCE"
    Aussi sérieuse que si je proposais qu’on enseigne aux renards à semontrer plus conviviaux dans les poulaillers., à partir de 19h30..

    Voilà qui pour moi est la contradiction à régler, en OSANT dire la Vérié, seule révolutionnaire.
    Fidèles ainsi à Jaures rappelant que "le courage c'est de chercher la vérité et de la dire"

    Cela renvoie au débat de fond entre militants de gauche: Peut on transformer la société capitaliste ou faut il "abolir-dépasser" le système actuel, en incapacité de pouvoir satisfaire les besoins humains pour cause de besoin de tout soumettre à la loi du profit. ?

    Pourquoi leurrer les masses en faisant croire qu'on pourrait en 2012 (et même si un candidat de la"gauche de la gauche" faisait 30 pour cent au premier et était élu au second tour)..endiguer la politique de déclin et de régression sociale., sans en appeler à une lutte sans précédent contre le Capitalisme, chez NOUS mais d'abord en brisant l'actuel carcan de cette Europe?
    Pas simplement en "paroles verbales " de meetings ou Jean-Luc Mélenchon et MGB se font acclamer.......;mais en ouvrant une perspective concrête d'appropriation sociale des secteurs clés de notre économie, supposant des luttes sociales rappellant celles de 36 et 68.
    Avec, cette fois ci, une lutte POLITIQUE en lien avec un projet de processus révolutionnaire, bravant les bourgeoisies continentales et mondiale..,Au « risque » d'une exception française.dans l'évolution de la Société..Ce qui ne constituerait pas un précédent. dans l’Histoire
    .En témoignent nos Jacqueries, Gracchus Baboeuf, communiste avant Marx.,.la Commune, le front Popu, la Résistance et le programme...

  21. 1171
    Claude E-AT dit:

    Tjrs brillant ds votre analyse et vos arguments, excellent ds vos interventions sur TV et radios: ça bourlingue et tourne rond, bravo.

    J'ai écouté avec un immense intérêt l'intervention de Jacques Généreux sur F-Info semaine dernière "l'esprit des accords de Munich a envahi la tête de nos gouvernements", il a été tout simplement génial: dans sa critique forte et argumentée c/ cette bande de cyniques qui nous gouvernent ici d'abord, mais pratiquement partout en Europe, mais aussi et surtout sur l'action qui aurait dû être appliquée ds l'intérêt des peuples d'Europe. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore écouté: allez sur son blog http://jacquesgenereux.fr/

    Enfin, je voudrais Jean-Luc, vous soumettre une idée pour expliquer très simplement la crise budgétaire : déficit et dette qui se creusent, "les caisses sont vides" etc. Je vous suggère de prendre comme fil du raisonnement / explication l'exemple de la gestion de l'eau: cette métaphore, je m'en suis rendu compte est très accessible pour les personnes qui ne sont pas familières des questions financières: plutôt que de parler de "dette fiscale" à propos du boulet fiscal, même si JG a bien sûr raison, il serait très bien de suite de faire l'analogie avec la gestion de l'eau en disant tt simplement "ils nous tarissent la source, ils ferment les vannes et ensuite viennent nous dire qu'il n'y a plus d'eau ds le bac" etc etc

    Voilà c'est une suggestion dont je serai ravi que vous vous en empariez.

    Fraternellement à vous.

    Claude.

    A bientôt sur Toulouse.

  22. 1172
    Thierry dit:

    Eh bien ! C'est une web-Agora ici........c'est bien, c'est très bien........il y a du contenu......pas pu tout lire, mais bon...

  23. 1173
    regereau nicole dit:

    Etant entendu le nombre de lecteurs de l'article, il est clair que " DANS L'INCONSCIENT COLLECTIF" existe désormais la volonté de s'affirmer à des travers des partis de gauche prêts à en découdre...... DANS LA REFLEXION MAIS AUSSI DANS LES ACTES...... Est-il supportable de " laisser les commanditaires " de ce gouvernement " absolutiste " -- dont les ramifications élizéennes s'étendent désormais non seulement dans l'hexagone mais au delà de ses frontières ? -- REGNER EN MAITRES ABSOLUS DURANT LA FIN DU MANDAT DE CE CHER MONSIEUR SARKOZY -- ? Englués dans leurs problèmes individuels, acculés par leurs dépendances aux crédits et au surendettement, les citoyens français SAVENT QUE PARTICIPER A DES GREVES PROLONGEES deviendrat un luxe social..... Alors le gouvernement en place en profite..... SARKOZY, n'a t-il pas dit lors de l'un de ces effets de manche : " LES GREVES EN FRANCE, PLUS PERSONNE NE S'EN APERCOIT...... ? "

    La Stratégie du " MEPRIS " fonctionne très bien au sein du " CERCLE CON-CENTRIQUE du " copinage du CAC 40 "

    J'ai proposé, douce UTOPIE, puisque tant de lecteurs en ont raz la casquette de cette " ROYAUTE DEMOCRATIQUE " QUE TOUS LES LECTEURS QUI EN ONT MARRE, SE REUNISSENT, VIA
    LA CAUTION ET L'ORGANISATION DU COMITE DIRECTEUR DE MONSIEUR MELANCHON,

    DEVANT L'ELYSEE,...... UN JOUR DIT.......

    Je puis vous affirmer que tous les gouvernements en place détestent les " mouvements primaires des foules " ceux motivés par l'expression des tripes, plutot que de l'intellect..........

    A SUIVRE......

  24. 1174
    jc dit:

    du projet économique demande quelqu'un?

    Tu en trouveras encore et toujours chez ce brillant professeur Lordon:
    http://blog.mondediplo.net/-La-pompe-a-phynance-

    Mais pourquoi les politiques de gauche (la vraie) ne le lisent pas!!
    Et vous!

  25. 1175
    Kami dit:

    Je dois 350 euros aux impots pour ma taxe d'habitation.
    Je touche environ 450 Euros /mois car je suis en fin de droits de chomage (j'ai 57 ans... donc bon à rien et à faire euthanasier au plus vite).
    Ne pouvant m'acquitter de ma dette, le trésor public a décider une saisie sur mon compte bancaire.
    Celui-ci étant insuffisamment approvisionné et pour cause, la banque me soutire 93 euros de frais.
    Ca fait 2 fois donc 186 euros pour la banque sans se fatiguer et le trésor public n'a tjs pas récupérer son dû.

    Merci qui.... Bon appétit messieurs les banquiers.....

    Au fait l'état pourrait-il me prêter 5 millards d'euros, je suis en pleine crise économique...

  26. 1176
    le cam dit:

    et si on changeait le mode des prelevements sociaux, idée revolutinnaire non?
    un prelevement non plus sur les salaires mais sur les chiffres d'affaire HT
    de plus revisable chaque année en fonction des besoins
    il me faut tant pour boucler le budget social cette année, cela represente tant de % sur les chiffres affaire HT nationaux,
    applicable a toutes sortes d'entreprises réalisant un chiffre d'affaire sur le sol national
    les entreprises a faible main d'oeuvre serait plus sollicitée a l'effort social
    les entreprises a forte main d'oeuvre serait plus enclinte a embaucher car pas de surcout a l'embauche
    l'interet a delocaliser les entreprises serait moindre car le cout du travail serait moins eleve

  27. 1177
    Jean Rigole dit:

    Bonjour,

    j'ai reçu ce message : réalité ou intoxe ?

    UN SCANDALE ! ! ! A SAVOIR AVANT LA « TONTE » DE 2010
    Vous avez remarqué que nos politiques se battent comme des fous pour rentrer dans l’administration européenne. Et pourquoi ?

    En guise de réflexion I Scandaleux, tout simplement.

    La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !
    Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.
    Oui, vous avez bien lu !
    Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l'UE (Pologne, Malte, pays de l'Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir à la retraite.
    POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?
    Vous et moi travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés.
    La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de l'Olympe" !
    REAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens.
    Bonne journée à tous quand même.
    C'EST UNE VRAIE MAFIA CES HAUTS FONCTIONNAIRES DE l'UNION EUROPEENNE....
    Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs...
    Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls" des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent... C'est dire ! Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € / mois. L'équivalent de ce que touche, en

    Ce n'est surement pas avec de pareils "traitements" que les citoyens croiront en l'Europe de l'Egalité.
    Salut et Fraternité

Pages : « 114 15 16 17 18 19 20 21 22 23 [24]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive