06mai 09

A Sète, on était plus de six cents. Le gars de "Midi Libre" qui n’est pas entré dans la salle et qui m’attendait devant la porte, à l’arrivée, a dit qu’on était quatre cents. Mais le même écrit que mon troisième de liste, René Revol, dirigeant national du PG  est maire "PRG" de Grabels. Grandiose! Bon. On s’en fout. La vie continue. Cette salle était vraiment très caractéristique de ces publics très mélangés de tous horizons qui fréquentent les rassemblements du Front de Gauche. En tous cas maintenant je crois que cette fois ci la campagne des européennes est commencée. Tout cela parce que Nicolas Sarkozy l’a lancée. Mais je crois aussi que le débat est fini. Parce que Nicolas Sarkozy l’a totalement truqué. Le trucage bat son plein en ce moment.

MORTEL BIDONNAGE

L’Europe de l’impuissance qu’il dénonce c’est celle là même qu’il a mise en place! C’est celle du traité de Lisbonne. Mais bien sûr … «the show must go on». Le spectacle doit continuer. Donc, tout le petit monde des importants va faire semblant de trouver ce que dit le président très intéressant. Les socialistes vont se décaler et en rajouter, à gauche bien sûr. D’ailleurs chacun  rajoutera son paragraphe à une lettre au Père Noël dont chacun sait pourtant qu’elle est absolument inconciliable avec le traité que tous soutiennent. Je ne regarde pas seulement tout cela avec le dégout et la colère qu’une telle mystification suggère. Je vois avec effroi que cette façon de piéger la démocratie conduit toute la société à l’abime. Quand tout est bidon, quand tout le monde ment où se déguise, quelle part reste-t-il pour l’honnête intention de trancher entre les points de vue réellement en présence? Et si on ne peut plus les trancher par le débat et le vote, quelle légitimité a la décision d’un vote ? Et que vaut le vote lui même comme méthode de règlement des problèmes? Je ne me réjouis pas de ce naufrage de la méthode démocratique. Car nous avons besoin d’elle plus que jamais. Non seulement pour régler les problèmes en cours et faire reculer la désespérance que ressentent tous ceux qui pensent que «rien ne sert à rien». Mais plus encore pour demain. Quand il faudra gouverner ce pays à gauche et faire bifurquer tout le système dans une nouvelle direction et affronter tant d’intérêts particuliers! La révolution par les urnes a besoin d’une démocratie en fonctionnement.

VILLEPIN ET MELENCHON.

Dans son édito de «Libération», Laurent Joffrin imagine un front « de Villepin à Mélenchon » pour faire face au contexte. J’ai noté ça avec beaucoup d’intérêt. Naturellement je n’adhère pas du tout à cette idée. Mais j’y vois une prise de conscience de la gravité du moment. Je pense que Joffrin aussi comprend que quelque chose est en train de mal tourner dans la profondeur du pays et qu’il faut absolument sortir du ronron de la politique spectacle actuelle. Son édito est un signal d’alerte, à mon sens. Je l’ai pris au sérieux et j’ai accepté de répondre à ce sujet dans un entretien réalisé par Rosa Moussaoui dans «l’Humanité» parue ce matin. Je place le texte de cet entretien à la suite de ces lignes. Je voudrai profiter de cette occasion pour dire à ceux qui s’intéressent à ce blog et à ses idées que ces reproductions d’interviews sont une façon pour moi d’en souligner l’importance dans mon argumentation et d’en conserver la présence au delà du jour si court où elles paraissent. Autant dire que ceux qui le veulent et les mettent en circulation dans leurs réseaux facilitent le travail de conviction et renforcent le contre pouvoir médiatique qu’est la sphère de l’internet. Non?


UNE GRANDE COALITION ?

Le quotidien Libération suggère la formation d’une « grande coalition » antisarkozyste allant de votre Parti de gauche jusqu’aux amis de l’ancien premier ministre Dominique de Villepin. Que vous inspire cette idée ?

Jean-Luc Mélenchon. Je ne me vois pas du tout dans un attelage de cette nature. La violence de la crise commande une réorganisation générale de toutes les forces politiques. Mais la solution n’est pas d’enjamber le clivage gauche-droite. Au contraire. À la droite de réinventer autre chose que le libéralisme, à la gauche de réinventer autre chose que la social-démocratie. C’est la tâche que s’assigne le Front de gauche. Cette volonté de réorganiser la vie politique autour du centre est en fait le signal d’un échec. La social-démocratie est incapable de se constituer en opposition à Nicolas Sarkozy. C’est cet espace vide que tentent aujourd’hui d’occuper les centristes. Loin de se ressaisir ou de se tourner vers une alternative de gauche, les socialistes sont plus que jamais pris dans cette spirale de l’alliance avec le centre. De ces aventures-là, on connaît l’issue. Elles se soldent immanquablement par
la destruction de la gauche, comme en Italie.

Ces scénarios pour 2012 contribuent à étouffer davantage une campagne des européennes déjà bien atone. Cette absence de débat sur les enjeux européens est-elle, selon vous, délibérément entretenue ?

Jean-Luc Mélenchon. Je le crois. Nombreux sont ceux qui n’ont aucune intention de parler de l’Europe. Valérie Pécresse présente sa liste aux élections régionales un mois avant les élections européennes. Les socialistes consacrent plus de temps à leur stratégie d’alliance pour 2012 qu’à discuter de ce qu’ils comptent faire pour changer la donne en Europe. C’est incroyable. Tous ces gens tentent d’enjamber le scrutin européen du 7 juin. Ils refusent cette épreuve de force politique.

La nature même de l’élection présidentielle, qui écrase tout le débat politique, n’est-elle pas en cause ?

Jean-Luc Mélenchon. Je pense surtout que nous sommes face à une stratégie de diversion. Ils ont pris la mesure du risque que représente la mobilisation de l’opinion de gauche sur la question européenne. La mise en scène actuelle est assez frappante : elle donne les premiers rôles à tous les partis qui ont défendu le « oui » au projet de constitution européenne en 2005. On voudrait reléguer le camp du « non » aux oubliettes. Voilà la vraie raison de ces stratégies de diversion. Le débat que soulève la question européenne, est, au fond, celui de la politique nationale. Ces deux dimensions sont intrinsèquement liées. Qui rejette le traité de Lisbonne rejette les politiques qu’il contient. De là découlent des choix d’alliances. C’est là la cohérence du Front degauche, basé sur le refus de ce traité de Lisbonne et des politiques qu’il programme pour la France. De nombreux électeurs socialistes commencent d’ailleurs à poser un regard nouveau sur le Front de gauche. Ils y voient la possibilité de confirmer leur vote de 2005, mais surtout une assurance tous risques contre une recomposition au centre. Plus le Front de gauche sera fort, plus la route d’une telle alliance sera coupée.


166 commentaires à “A propos d’une grande coalition”

Pages : « 1 [2] 3 4 »

  1. 51
    Nipontchik dit:

    La différence c'est que moi je m'en tamponnerai de voir l'UMP devant le PS.
    Et que je sais ce que je vais voter: le FG (quelles que soient les critiques que je puisse...mais ça évidemment c'est pas écrit sur le bulletin de vote).
    Je ne suis pas hyperactif pour propmouvoir le FG c'est vrai mais quels vont être les résultats de réunions comme celle qu'a animé Clémentine à Nîmes à part semer la confusion entre différents votes? Comment cela s'appelle-t-il en période de campagne électorale.
    Et à part ça je répète que ce n'est visiblement pas avec moi qu'elle a un différend!

  2. 52
    Nipontchik dit:

    Je rappelle aussi que le Traité de Lisbonne n'est passé qu'avec la trahison des députés PS (ils n'ont pas tous trahi leurs convictions-eurolibérales pour certains d'entre eux, mais ils ont tous trahi la démocratie et le respect du vote populaire).
    Le nain qui se regarde le nombril a passé toute sa vie politique au nom du gaullisme, mouvement putschiste à partir de 1958 au moins, on savait à quoi s'attendre.

    Mais l'ennemi principal est celui qui fait passer Lisbonne en se couvrant du passé glorieux du mouvement ouvrier et des luttes démocratiques depuis 1789.
    Depuis février 2008 au moins l'ennemi principal est clairement désigné.

  3. 53
    Hold-up dit:

    # Face à la casse de l'Education par l'UMP, il n'est pas inutile de lire cette analyse que je trouve étonnante et judicieuse une fois que l'on comprend le sujet développé. Quel rapport avec la hausse des loyers, l'éducation et l'école, et les subprimes ? Aucun ? Pas si sûr. Bien au contraire. ça se passe aux USA mais ça pourrait se passer en France et en Europe -

    "J. Delasantellis propose une intéressante lecture de l’histoire de la bulle immobilière américaine à travers celle de la sociologie des USA. S’appuyant sur les travaux de Mme Warren, une universitaire aujourd’hui chargée de la supervision du plan Paulson qui a étudié l’endettement des ménages, il identifie la carte scolaire comme étant l’un des facteurs déterminant de cette fuite en avant qui a poussé les familles à consacrer un budget toujours plus important au logement - dépassant parfois les 50% des revenus - pour assurer à leurs enfants l’accès à une école de qualité, sur fond de tensions raciales. Il cite en exemple un quartier de Philadelphie où, après la création d’une école bien dotée en financement, les maisons du voisinage ont vu leur prix multiplié par trois."
    Voir sur le site "Contre Info" :
    L’école, enjeu caché des bulles immobilières, par Julian Delasantellis

  4. 54
    Hold-up dit:

    Laché de (faux) billets de 500 euros à la gloire du roi,
    face au Fouquet's annexe de l'Elysée :
    http://www.rue89.com/2009/05/07/devant-le-fouquets-la-fete-a-sarkozy

  5. 55
    Hold-up dit:

    "Le Vrai débat" nous "révèle une incroyable statistique indiquant que le PPE et le PSE sont alignés dans la plupart des votes ! On comprend mieux le sens de l'abstention massive des citoyens de l'Union que nous annoncent la plupart des instituts de sondage"
    http://www.marianne2.fr/A-Strasbourg,-gauche-et-droite-votent-pareil-dans-97-des-cas_a179381.html

  6. 56
    Hold-up dit:

    Alain Mainc : "la crise n'existe pas, elle est psychologique"

    "La récession fera mourir 700 000 enfants africains par an"

    http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/05/05/shantayanan-devarajan-la-recession-fera-mourir-700-000-enfants-africains-par-an_1189085_1101386.html

  7. 57
    marsouin dit:

    bonjour amis,

    PS/UMP.................................................. même combat..................................
    à boycoter sans retenue, à descendre en flammes, ce ne sont que des exploiteurs!

    UN SEUL SALUT = PG !

    et votez bien, A+

  8. 58
    jihel dit:

    ump, ps, modem rêvent tous du modèle américain d'alternance fondée sur un abstentionnisme de masse et nous l'imposent quotidiennement.
    La crise jette à la rue des centaines de milliers de travailleurs et, entre deux dîners au Siècle, certains préparent leur destin personnel pour 2012 et d'autres pour 2017. Chez ces gens-là on voit loin
    C'est comme au foot, on garde en réserve les remplaçants.
    Non à l'alternance et oui à une alternative globale et à tous les niveaux!
    Question : DSK Lamy, Lang, Kouchner à défaut d'être socialistes, sont-ils encore membres du PS?

  9. 59
    Martino dit:

    Je vous aime beaucoup Jean-Luc. Je suis souvent d'accord. Mais pas sur votre refus du cadre national, qui me paraît indispensable pour sortir du libre-échange mondialisé, et qui de surcroît est aujourd'hui le seul lieu réel d'exercice de la démocratie.
    Pas d'accord non plus sur les sans-papiers clandestins. Vous savez très bien que c'est le grand patronat qui les fait venir pour faire baisser les salaires, créer la concurrence entre les travailleurs. Cf rapports de la commission européenne, Attali, du MEDEF, etc. Alors pourquoi continuer à les attirer et à entrer dans ce petit jeu patronal en les régularisant ? C'est antisocial.

    Finalement, vous serez donc mon 2ème choix, derrière Marine Le Pen, le front national, pour qui je n'avais jamais voté encore. Je me suis enfin librement documenté, et j'ai découvert qu'ils n'étaient pas extrêmes. Les médias les nomment extrêmes parce qu'ils ne pensent pas comme le Système. Propositions à mon avis largement comme les vôtres, mais en un peu plus cohérentes.

    Renseignons-nous. Votons enfin librement.

  10. 60
    Boutevin dit:

    Cher Jean-luc, cher camarade,

    J'ai rejoins le soir du vote dans les sections du P.S le Parti de Gauche!
    Je retrouve cet enthousiasme et cette envie de changer la société. C'est un vrai bonheur de se libérer des carcans, des courants, des rancoeurs et des habitudes schyzophréniques. Oui, il fait bon vivre au P.G et je retrouve cette volonté qui a donné la victoire un certain mois de MAI 2005 de la plèbe face à la ploutocratie. Voici les raisons pour lesquelles je m'engage durablement pour réinventer la Gauche, en France mais aussi en Europe.
    Je pense que notre travail d'éducation populaire va payer, car l'honnêteté intellectuelle est la seule façon de redonner confiance à ceux que la gauche à laisser sur le bord du chemin.

    Pourquoi, je quitte le Parti Socialiste !
    Pourquoi, j'ai rejoins le Parti de Gauche.

    Petit retour en arrière

    Depuis le milieu des années 90, le Parti Socialiste Français et sa direction de l'époque n'ont cessé de dériver vers une droitisation de l'ensemble de la gauche « sociale-démocrate » en Europe. Ceux-ci ont fait le choix d'abandonner le combat face à une droite revancharde et inféodée aux idéaux néolibérales venus d'outre-Atlantique.
    L'Europe est bien le nœud de nos contradictions et de nos échecs passés et présents.

    Tirer les enseignements

    Les politiques mises en place à travers différents traités vont toutes dans le même sens: privatisation et mise en concurrence des services publics, baisse des impôts sur les revenus du capital et des hauts salaires, dérégulation des marchés financiers, dumping social, financiarisation de l'économie, culte de l'individu et du libre échange et de la mise en concurrence libre et non faussée des biens et des personnes. Cette culture de la compétitivité dans un espace de guerre économique crée de la violence sociale et génère de la peur. Hors ce type de dérive idéologique a dans l'histoire de l'humanité toujours conduit à des guerres et de la violence.

    Qu'ont fait les gauches Européennes sociale-démocrate contre cela ? Rien, ou plutôt si, elles ont accompagné cette résignation idéologique!

    Ce manque de lucidité et cet aveuglement béat m'ont conduit déjà en 2005 à mener avec des millions de concitoyens la bataille culturelle du « NON » au Traité Constitutionnel Européen de Lisbonne. Des dirigeants et non des moindres, je pense à Laurent Fabius, Henri Emmanuelli et Jean-luc Mélanchon bien sûr ont eu assez de courage politique car ils avaient compris le sens de l'Histoire. Cet espoir formidable qui avait vu le jour, a été trahi de façon éhontée et perverse par la direction de l'époque et plus récemment lors du vote du congrès pour entériner le fameux « traité simplifié » de Lisbonne cher à Nicolas Sarkozy et les ploutocrates de tous poils.
    Cet affront anti-démocratique va laisser longtemps dans l'inconscient collectif un ressentiment à l'égard de l'Europe et des socialistes. (et par là même à l'égard des gauches européennes).
    Pour autant, ceux qui ont voté en 2005 pour un « NON » de gauche et pour une véritable Europe sociale et humaniste dans un mouvement dépassant les traditionnels clivages à gauche ne doivent pas désespérer!

    C'est pourquoi, j'ai décidé, le jour du vote des listes pour les Européennes dans les sections du Parti-Socialiste, de présenter ma démission et d'informer mes camarades des raisons de cette décision importante et difficile.

    Je pense que ceux qui avaient fait le choix d'une Europe de progrès social doivent pouvoir se retrouver dans cette construction d'un Front de Gauche pour les élections Européennes et du Parti de Gauche et tous ceux qui à moyen terme souhaitent la construction d'une véritable alternative politique, sociale, économique et culturelle des gauches Européennes.

    Enfin, les derniers avatars du Parti-Socialiste au Congrès de Reims, n'ont pas permis à celui-ci de clarifier sa situation et a au contraire créé plus de confusion. La ratification enfin du « Manifesto » du P.S.E à Madrid de la première secrétaire fraîchement élue, programme qui prévoit l'application du traité simplifié de Lisbonne, fut pour moi un casus belli.

    Pourquoi le Parti de Gauche

    Dans ces conditions, pour mettre en conformité ma pensée et mes actes, et pour toutes les raisons que j'ai évoqué précédemment, je rejoins dès maintenant Jean-luc Mélanchon et Marc Dolez et les nombreux militants et citoyens qui ont déjà entrepris cette démarche. Comme le rappelle Jacques Généreux, fort justement, n'oublions pas les paroles de Jaurès « La démocratie jusqu'au bout! », maxime qui devrait guider chacun d'entre nous à chaque instant.

    Je continuerai et je continue d'entretenir des liens d'amitiés avec ceux de mes camarades et amis qui pensent pour de multiples raisons, bonnes où mauvaises, que la bataille interne reste la meilleure stratégie. Je leur souhaite bon courage et je sais que nous nous retrouverons peut-être bientôt ensemble, lorsque l'Histoire nous l'imposera, pour gagner cette formidable bataille idéologique et culturelle face à une droite antisociale et une social-démocratie sclérosée!

    Jean-louis Boutevin.

    Ancien Membre de la section de Labouheyre
    Ancien membre de la commission de contrôle financier du P.S 40
    Ancien conseiller municipal d’Alençon (1995)
    Syndiqué CGT (1986)
    Militant associatif.

  11. 61
    Christian C dit:

    @Jihel

    Le Siècle n'est que l'annexe française de Bilderberg.

    La vraie pourriture du monde libéral c'est le groupe Bilderberg.

    http://www.bilderberg.org/

  12. 62
    gardez le moral dit:

    Jet d'œufs avant l'AG de PPR
    NOUVELOBS.COM | 07.05.2009 | 19:36
    Une centaine de salariés du groupe de luxe et de distribution (Fnac, Conforama...), rassemblés à Paris devant le lieu où s'est tenue une assemblée générale des actionnaires, ont accueilli ses membres par des jets d'oeufs.

    François-Henri Pinault, P-DG du groupe PPR
    (c) Reuters
    Une centaine de salariés du groupe de luxe et de distribution PPR (Fnac, Conforama...), rassemblés jeudi 7 mai à Paris devant le lieu où s'est tenue une assemblée générale des actionnaires, ont accueilli ses membres par des jets d'oeufs, a constaté une journaliste de l'AFP.
    Ils ont sifflé les actionnaires, qui ont tenté d'esquiver les projectiles puis se sont abrités sous de grands parapluies. Les manifestants ont scandé les slogans "voyous, voyous" et "Pinault, sale escroc, la crise elle a bon dos" à l'adresse du PDG du groupe, François-Henri Pinault.
    Des forces de l'ordre protègaient l'entrée de la salle Pleyel (VIIIe arrondissement) où se tenait l'assemblée générale, maculée d'oeufs. L'accès à la rue du Faubourg Saint-Honoré, où étaient regroupés les salariés, était interdit sur une centaine de mètres.
    Les manifestants ont déployé une banderole orange sur laquelle figurait la mention "intersyndicale PPR: non aux 1.800 suppressions de postes", en référence aux plans d'économies à La Redoute (suppression de 672 emplois), la Fnac (400 emplois) et Conforama (800).
    Sur des pancartes, ils ont inscrit cette mention: "les actions du groupe PPR: 418 millions d'euros de dividendes = salariés sacrifiés".
    "On aimerait que les actionnaires renoncent à leurs 418 millions d'euros de dividendes, y compris (le PDG François-Henri) Pinault, pour les investir dans les emplois du groupe PPR", a dit Catherine Gaigne (Sud Fnac Paris). Au cours de l'assemblée générale, les actionnaires ont finalement voté le versement de dividendes équivalent à 418 millions d'euros pour l'exercice 2008.
    Des étudiants se sont joints aux salariés pour manifester. "Il y en a assez de cette société, qui n'offre que chômage et précarité, on graisse les actionnaires et on vire les salariés", ont clamé ces derniers.
    De son côté, un actionnaire, Lionel Biebuyck, a qualifié "d'agression" les jets d'oeufs. "C'est peut-être moi qui ai le plus perdu entre l'effondrement des cours de bourse et les dividendes qui fondent", a-t-il dit.
    Un autre actionnaire, Christian Flamard, a dit "comprendre la détresse" des manifestants. "C'est l'occasion pour eux de montrer leur mécontentement à la direction", a-t-il ajouté. (AFP)

    Des œufs pourris, ce serait mieux encore! Faites-en chauffer quelques-uns au soleil!

  13. 63
    Jennifer dit:

    Désolée c'est en espagnol mais je vous donne juste un petit résumé. Il s'agit d'un interview de Jorge Enrique Robledo, sénateur colombien de l'organisation de gauche, El Polo Democratico, venu récemment à Paris et qui dénonce les traités de libre échange entre la communauté andine et l'Union Européenne, en particulier avec la Colombie. D'une part parce que grâce à ces traités ça permet aux multinationales européennes de piller les ressources et la richesse colombienne qui est transférée en Europe plongeant le pays dans la misère, mais en plus parce que ces multinationales donnent ainsi une légitimité au gouvernement colombien qui bafoue les droits de l'homme, tyrannise la population etc..
    Il explique que toutes les forces de gauche en appellent aux peuples européens et américains à s'opposer à ces accords de libre échange. Il explique aussi que les européens n'ont rien à envier aux "gringos" en termes de néocolonialisme

    "Tratado de Libre Comercio entre Europa y la C.A.N" Entrevista con el senador del Polo Democratico Alternativo de Colombia,Jorge Enrique Robledo (20 minutos)

    http://www.dailymotion.com/pantuana

  14. 64
    troubadour dit:

    Salut à tous,

    quelqu'un peut-il me procurer le lien pour visionner le débat contradictoire le Hyaric/Barnier, svp?

  15. 65
    Hold-up dit:

    Le pouvoir n'attend que ça pour faire passer ses politiques rétrogrades libéralement sans aucune culpabilité ni aucune difficulté mais avec la jubilation perverse du cynisme mortifère.

    "Abstention piège à cons " !

    Possibilité de message à faire passer autour de soi, vers ses proches, ses amis, dans ses mails, à la rencontre des personnes, de la population :

    Front de Gauche : renouement de la Gauche avec ses fondamentaux. Une Gauche Frontale Démocratique : OK !

    Elle se construit la Gauche Frontale. Elle est même déjà bien présente. Rassemblement de toutes les Gauches de Combat : LE Front de Gauche

    http://www.frontdegauche.eu/
    http://www.lepartidegauche.fr/

    "Le 7 juin " Votez Utile, pas Futile "
    Votez : Front de Gauche ! "

    La Gauche qui ne s'oublie pas et qui ne vous oublie pas.

  16. 66
    Hold-up dit:

    @troubadour

    Le lien demandé : débat contradictoire le Hyaric/Barnier

    http://91.121.81.35/video/europeennes2009/0905/

  17. 67
    troubadour dit:

    Merci Hold-up; hélas, mon ordinateur mouline depuis plus d'une heure sans que je ne puisse entendre quelque bribe du débat. Y as-tu assisté?

  18. 68
    Hold-up dit:

    @troubadour

    Et bien non le lien ne marche pas. Il va falloir attendre.
    La vidéo sera sans doute sur le site du "Front de Gauche"
    ces prochains jours.

  19. 69
    jihel dit:

    @ Christian C
    Oui, je sais et Manuel Valls (présssenti comme Julien Dray par Sarko pour l'intérieur) fait partie de Bilderberg.
    Besson aura au moins eu le mérite d'enlever le masque
    Les autres le feront-ils ?
    Fabius a fait partie de la Trilatérale avec Raymond Barre
    Dur de se battre contre ce système maffieux !

  20. 70
    Hold-up dit:

    " Le Time a confié à Michael Moore le soin de commenter la présence de Bernie Madoff dans la liste des 100 personnalités qui ont fait 2008 - en bien ou en mal. Madoff représente l’archétype de l’escroc, mais sa faute la plus grave n’est-elle pas finalement de s’en être pris à ses semblables fortunés, demande le cinéaste ? « Les règles du jeu de l’argent sur Park Avenue et Wall Street sont normalement faites d’intérêts à 29% sur les cartes de crédit revolving, de tromperie abusant les gens qui souscrivent une seconde hypothèque qu’ils ne pourront pas rembourser, ou en concoctant un système de prêt étudiant qui piège les diplômés pour 20 ans. Voilà des affaires intéressantes ! Et c’est légal. C’est là où Bernie s’est trompé - son montage, sa supercherie sont un scandale parce qu’ils étaient illégaux mais aussi parce ses proies étaient de son côté. » Et de s’interroger : les autres responsables de la débâcle des subprimes ne devraient-ils pas figurer eux aussi au palmarès de l’opprobre ?"

    Bernie Madoff, bouc-émissaire commode, par Michael Moore
    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2706

  21. 71
    jihel dit:

    Vive le libéralisme, horizon indépassable de l'humanité et de l'humanisme !
    Le groupe TF1 a une stratégie de groupe et un salarié est licencié pour délit d'opinion exprimée de manière légale, légitime et privée
    Qu'en pense et qu'en dit l'auteur de la barbarie à visage humain?

  22. 72
    Hold-up dit:

    J'imagine que les partenaires du Front de Gauche répondront à l'article de R.M.Jennar. Mais peut-être que non. Foin de la polémique. Et même si
    "les portes restent ouvertes " comme l'a rappelé M.G.Buffet, quand c'est plus l'heure, c'est pas l'heure - Le peuple attend. Visiblement il attendra encore.

    "Le NPA et l’unité à la gauche du PS" par Raoul Marc JENNAR
    http://www.legrandsoir.info/article8544.html#reactions

    Ceci dit, gardons à l'esprit qu'il n'est pas question de "niquer " nos amis comme le hurle sur ce blog de façon plus que douteuse "Nipontchik", car nous savons où se trouvent nos adversaires véritables. L'urgence complémentaire à celle de voter en masse contre l'ump, est bien celle de " Préserver l'avenir ", permettre demain de se parler, de s'écouter, de dépasser les lignes et l'esprit de boutique pour enfin convaincre et vaincre.

  23. 73
    Christian C dit:

    "Nous avons trouvé le meilleur opposant à la politique de Nicolas Sarkozy. Il ne figure jamais dans les sondages. C'est l'opposition sociale." Olivier Besancenot.

    Problématique: Est-ce que cette opposition sociale est relayée par une opposition politique majeure en dehors du front de gauche? Est-ce que cette opposition sociale pourra infléchir la lutte contre les ultralibéraux sans qu'il n'y ait Unité dans les urnes? Est-ce que cette opposition sociale pourra dépasser les clivages à la gauche du PS pour prendre son destin en main?

    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/besancenot-la-radicalite-face-a-la-crise-08-05-2009-368875.php

  24. 74
    Jennifer dit:

    @ Pierre L

    Ta définition de la révolution c'est "Révolution : Changement brusque et violent dans la structure politique et sociale d’un Etat, qui se produit quand un groupe se révolte contre les autorités en place et prend le pouvoir."

    On ne sait pas ce qui est important dans cela: est-ce le côté brusque? Est-ce le côté brusque et violent? Est-ce le changement? Comment on prend le pouvoir?

    Mon impression c'est que d'après cette définition que tu nous donnes il faut obligatoirement qu'il faut que ce soit brusque et violent. Pour moi c'est la même erreur que le NPA qui n'a qu'un mot d'ordre: la grève générale. C'est une sorte de fétichisation des formes de luttes en elles-mêmes plus que de savoir quel est le but qu'on veut atteindre. On s'intéresse plus à la forme qu'au contenu, plus à l'outil qu'au but et cela mène au côté déroutant des propositions du NPA: on lutte, on lutte mais on refuse d'aller au pouvoir pour changer les choses.

    Le NPA serait: tout est dans le mouvement, rien dans le but. C'est pourquoi à terme, ils sont voués à l'isolement, s'ils ne redressent pas leur conception des choses. J'espère bien qu'ils retomberont les pieds sur terre.

    Moi j'avais en souvenir que toutes les révolutions avaient pour résultat de changer le mode de production dominant (dominant est important car cela ne veut pas dire qu'on éradique les modes de production secondaires, mais qu'est ce qui prime est ce qui compte). Que ce soit par les urnes ou par la violence ce qui compte c'est que la souveraineté soit transférée aux classes opprimées et exploitées plutôt que l'Etat soit dans les mains ou au service de la grande finance, des multinationales mais qu'il soit au service des intérêts du peuples et de son bien être. C'est ce qui se fait petit à petit au Venezuela.

    Je pense d'ailleurs qu'au temps de la révolution russe et toutes les autres révolutions précédentes, le jeu de la démocratie était impossible, le jeu des urnes n'était pas possible. C'est ce qui a changé et je ne vois pas pourquoi il faudrait faire couler du sang juste inutilement si on peut prendre le pouvoir autrement?

  25. 75
    Pulchérie D dit:

    A Pierre et Jennifer

    Changement brusque, d'accord, violent, pas nécessairement, profond, toujours.
    L'effondrement de l'URSS fut une révolution non violente au départ. C'est Eltsine qui se comporta en dictateur en massacrant la Douma, bien après.
    A propos de révolution, voici un site qui propose "dix bonnes raisons de faire à
    nouveau la révolution"
    http://www.syti.net/Revolution.html

    Bonne journée.

  26. 76
    4 Août dit:

    Good morning PG !

    L'énorme avantage d'une révolution (brutale ou pas) par les urnes, c'est qu'elle est plus légitime que par une autre méthode, vis-à-vis du peuple et de l'international.

  27. 77
    toto dit:

    Ce que disait Clémentine Autain au journal Libération au moment de la création de la Fédération.
    ..........."C’est un cadre souple qui accepte la double appartenance : on peut être au PCF, au NPA, au Parti de gauche, chez les Verts et en même temps membre de la fédération pour une alternative sociale et écologique. La structure se veut éphémère car elle souhaite son dépassement vers une force plus large et unitaire. Voilà pourquoi j’ai décidé d’y adhérer. Je ne suis pas de la gauche radicale bisounours qui pense qu’il suffirait de se donner la main, mais je crois l’éparpillement mortifère..............
    Quel meilleur cadre qu'une Fédération pour fédérer? Tout çà pour dire qu'il est facile à postériori de critiquer la démarche fédératrice qui n'a pas réussi. Ce n'est pas la démarche qui est à critiquer mais bel et bien ceux qui l'ont ignorée par esprit de chapelle en jouant perso!

    .

  28. 78
    Jennifer dit:

    A propos de la crise économique, et pour regarder les choses bien en face, ce qui risque de nous démoraliser mais rien de tel que la vérité!

    La crise est passée de la sphère financière à la production. Et ceci massivement. La baisse de production dans les pays riches commence et va s'accentuer. Si la production continue à baisser alors cela se répercutera de nouveau dans les finances.

    Donc même si a priori les classes dominantes ont l'impression qu'elles ont résolu la crise en en faisant payer le prix au peuple, en élevant son taux d'exploitation dans l'espoir de remonter leurs chers taux de profit, rien n'est résolu du tout. Leur taux de profit a chuté de façon catastrophique. La reprise n'est pas au coin de la rue: pas un seul signe de reprise en vue, au contraire les économies continuent à chuter de plus en plus. Les pires années sont à venir... Il n'y aura pas d'augmentation de la consommation pendant des années, pas d'investissements en perspective.

    En conséquence l'assaut contre le peuple va se poursuivre et ce sur de nombreuses années.

    Quant aux USA, Obama, malgré ses gros efforts diplomatiques (qu'on salue mais qui ont leur limite, on verra très vite ce qu'il fera par exemple vis-à-vis de la palestine qui est le point clef), continue à injecter plein de capitaux dans les banques en pure perte (pour l'économie et pour le contribuable). Cette recapitalisation incessante des banques est vraiment impopulaire.

  29. 79
    troubadour dit:

    Bonjour,

    allez, pour les impatients comme moi, un mini extrait du débat contradictoire:

    http://www.dailymotion.com/search/barnier/video/x97ug6_mb-le-blancmesnil_news

  30. 80
    vidal dit:

    salut,

    Comme d'hab'avec les gens de la soi disante majorité, Barnier répond à une question précise par une réponse imaginaire complètement à coté.
    Il s'agite, péremptoire, "comment peut on être contre l'europe" alors que la question porte le dumping.
    C'est navrant et bien dans la ligne de la com'politique

  31. 81
    babar dit:

    boarf, le classique "vous êtes contre le traité de Lisbonne, donc vous contre l'Euopre"....

  32. 82
    babar dit:

    http://www.streetreporters.net/views/2393-jeunes-militants

  33. 83
    Pierre L dit:

    à Jennifer (8 mai 2009 à 8:38)

    Ce n'est pas "ma définition" c'est celle du Petit Larousse édition 1996.
    On peut en trouver d'autres.

    Mais je pense que "Révolution par les urnes" s'apparente au slogan publicitaire.
    Et ce n'est pas un reproche :
    quand on vise un certain électorat, il est plus judicieux d'utiliser l'expression "révolution pas les urnes" que "réformes radicales par les urnes", c'est évidement beaucoup plus accrocheur, d'autant plus que le terme "réforme" est utilisé par l'UMP et le PS pour désigner la régression sociale.

    Chavez n'a fait aucune révolution au Venezuela, mais il a entrepris des réformes radicales, courageuses et bénéfiques pour la population, et, au delà des débats sémantiques l'important c'est cela.

  34. 84
    Nipontchik dit:

    @toto: le Front de Gauche ne regroupe que des membres de partis nonistes et quelques individus clairement engagés dans le combat pour le NON au TCE et à Lisbonne
    ce qui n'est pas le cas des verts,
    le FG se démène pour les européennes
    la fédération m'apparaît bien virtuelle
    le FG est renforcé depuis peu par l'arrivée de République et Socialisme (qui ont claqué la porte du MRC après l'échec des négociations) + l'appui de quelques fédérations du MRC: courant républicain de gauche indispensable si on veut 1 jour la victoire de ceux qui refusent l'Europe néolibérale

  35. 85
    Nipontchik dit:

    Le "parlement" européen, on va le n....!

    "Chavez qualifie de "torchon" une résolution du Parlement européen (médias)
    12:00 | 08/ 05/ 2009

    MOSCOU, 8 mai - RIA Novosti. Le président vénézuélien Hugo Chavez a qualifié de "torchon" une résolution du Parlement européen condamnant la détérioration de la démocratie au Venezuela, ont annoncé vendredi les médias locaux.

    "Ca sent le pourri (...) c'est un torchon pas un document", a tonné le numéro un vénézuélien sur la télévision publique.

    Dans la résolution présentée par le Parti populaire européen (PPE) et adoptée jeudi avec 29 voix pour et une abstention, le Parlement fait part de "ses très vives inquiétudes devant la dégradation de la situation et de la qualité de la démocratie au Venezuela" qui est menacée par "l'autoritarisme croissant" du président Chavez. "

  36. 86
    troubadour dit:

    yahou! Merci, Babar! Et en plus, côté FdG, ce sont les jeunes de mon comité; oh, ça fait plaisir!
    Hé, les "mauvais quartiers", fallait oser devant la caméra! :-)

  37. 87
    4 Août dit:

    @ Nipontchik

    Voici un paragraphe de cette résolution. J'ai juste mis des xxx à la place des noms.

    "A. considérant que la situation politique tendue qui règne xxxxxx, pays qui connaît ces derniers temps une dérive autoritaire inquiétante, qui se traduit par le harcèlement, la menace, l'intimidation et la persécution politique et pénale de l'opposition, de ses maires et de ses gouverneurs élus démocratiquement, du mouvement estudiantin et des journalistes, et qui implique la modification des règles du jeu démocratique, l'absence absolue d'indépendance des différents pouvoirs étatiques et le faible respect des lois et de la Constitution de la République xxxxxxx"

    Question: ça fait penser à quel pays?

    http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=MOTION&reference=P6-RC-2009-0273&language=FR

  38. 88
    gardez le moral dit:

    http://deuxcopainsdabord.musique.com/366805/QUI-A-TUE-BOURREAU-GUGGENHEIM/

  39. 89
    Roger34 dit:

    Mr Mélenchon,

    Bien que n'étant adhérant d'aucun parti, j'ai quelque sympathie pour votre mouvement qui se démarque du politiquement correct et de la pensée unique qui tétanise et sclérose la vie politique dans cette République et qui nuit à notre Démocratie.
    Je lis que vous réunissez 600 personnes à Sète lors d'un meeting et c'est bien. Le site de soutien pour Yvan Colonna compte plus de 50 000 signataires d'une pétition que je vous laisse découvrir sur http://www.yvan-collona.com. Il nous serait agréable que vous laissiez, si vous partagez au moins en partie nos préoccupations, un petit commentaire rassurant et encourageant pour une communauté de personnes soucieuses de l'équité judiciaire et du respect des Droits de l'Homme.
    Nous vous en remercons par avance.

  40. 90
    Hold-up dit:

    @ 4 Août

    "Question: ça fait penser à quel pays? "

    Je crois que j'ai deviné. C'est tout a fait la France d'aujourd'hui. Point par point.

    Voici à ce propos deux exemples de dérive policière - J'en ajouterais d'autres au fil du temps. Il faut y réfléchir. Qui utilise la Violence de façon disproportionnée ? Aujourd'hui la violence dite "légale " de l'Etat qui en théorie en a le monopole sort des clous de la Démocratie Classique.
    Si ça continue il est clair qu'il ne faudra pas s'étonner - dès lors qu'un pouvoir élu TEMPORAIREMENT et en charge de ce monopole en abuse au point de sortir lui-même de la légalité démocratique -qu'il y ait à un moment ou à au autre un répondant quelconque. Il ne faut pas s'appeler nicolas pour le comprendre. Espérons que ce pouvoir aux abois ne franchisse pas la frontière qui le ferait naître comme proprement ILLEGITIME au regard de la légalité classique de toute démocratie constituée.

    article + vidéo : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article85338

  41. 91
    gardez le moral dit:

    Un patron de Castres propose à des salariés
    un reclassement à 69€ par mois en Inde

    Reclasse-toi, pov'con!

  42. 92
    babar dit:

    troubadour, comité PG paris 13ème ?

  43. 93
    sopadeajo dit:

    # 4 Août dit:
    8 mai 2009 à 14:01

    Voici un paragraphe de cette résolution. J’ai juste mis des xxx à la place des noms.

    “A. considérant que la situation politique tendue qui règne xxxxxx, pays qui connaît ces derniers temps une dérive autoritaire inquiétante, qui se traduit par le harcèlement, la menace, l’intimidation et la persécution politique et pénale de l’opposition, de ses maires et de ses gouverneurs élus démocratiquement, du mouvement estudiantin et des journalistes, et qui implique la modification des règles du jeu démocratique, l’absence absolue d’indépendance des différents pouvoirs étatiques et le faible respect des lois et de la Constitution de la République xxxxxxx”

    Question: ça fait penser à quel pays?

    http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=MOTION&reference=P6-RC-2009-0273&language=FR

    Cela fait penser à tous les tristes pays de cette triste Euirope dominés par le capital Amer-y-Cain (mème pas Européen).
    Le 2º nom qui apparaît sur la liste des parlementaires européens qui ont proposé ce texte contre Chávez est celui du fasciste Carlos José Iturgaiz Angulo du PPE et du PP español en Euskal Herria.Il est très important de COMPRENDRE que le PS español vient de s´associer par un pacte de gouvernement avec ces salauds fascistes là en Euskal Herria.Des vrais post-franquistes et neo-franquistes qui refusent toujours de condanner le coup d´état de Franco et des siens et les 40 ans de Franquisme.ET donc ce texte est signé aussi (indirectement, mais beaucoup plus directement qu´on pourrait le croire) par le PSOE español et par extention par les PS Européens.
    Attention aux salauds traitres du PSE, a tous les traitres du PS en Europe.Ils trahissent toujours et font tout pour consever le pouvoir coûte que coûte.Maintenent ils s´allient pour cela avec l´extrème droite putchiste espagnole.
    Mélenchon et collègues: Rompez totalement avec le PS.

    Con el PS ni agua, ni gobierno, ni charla ni nada...
    Hijos de puta traidores de los PS.

  44. 94
    Hold-up dit:

    "La désobéissance européenne, premier pas obligé vers la sortie du capitalisme néolibéral"

    Texte du M’PEP : partenaire important du Front de Gauche :

    http://www.m-pep.org/spip.php?article1266

  45. 95
    Michel D. (PG11) dit:

    Enfin, la vérité peut sortir ! [--> Si cela vous tentait, inutile de voter PS le 7 juin (et encore moins UMP ! :-p)]

    Lu sur : http://www.marianne2.fr/A-Strasbourg,-gauche-et-droite-votent-pareil-dans-97-des-cas_a179381.html
    et à ajouter à l'argumentaire du Front :

    "A Strasbourg, gauche et droite votent pareil dans 97% des cas
    Par Le Vrai débat. Qui nous révèle une incroyable statistique
    indiquant que le PPE et le PSE sont alignés dans la plupart des
    votes ! On comprend mieux le sens de l'abstention massive des
    citoyens de l'Union que nous annoncent la plupart des instituts de
    sondage.

    Pas d'article détaillé aujourd'hui, mais un simple chiffre : 97%.
    Dans 97% des cas en 2008, le PSE (parti socialiste européen, au sein duquel siègent les socialistes français) et le PPE (parti populaire européen, dont l'UMP) ont voté dans le même sens les textes qui leur étaient soumis au parlement européen. Soit 10 votes différents seulement sur un total de 535. C'est le résultat d'une étude dont les détails seront prochainement publiés.

    Lorsqu'on sait que plus de 80% de nos lois sont issues de cette législation européenne, on comprend pourquoi l'opposition médiatique entre le PS et l'UMP n'est qu'une duperie, une comédie destinée à masquer la collusion des deux piliers du Système, et de leurs supplétifs.

    Il est très important de diffuser au maximum ce chiffre avant le 7 juin, jour des élections européennes, pour que les Français puissent enfin connaître la vérité, et se prononcer en conscience."

  46. 96
    Hold-up dit:

    La Depeche.fr: "Auch. Mélenchon l'autre voix de la gauche "

    http://www.ladepeche.fr/article/2009/05/08/603557-Melenchon-l-autre-voix-de-la-gauche.html

  47. 97
    4 Août dit:

    "Malgré cet excellent bilan comptable, en décembre dernier, il est signifié aux salariés (près de 300 personnes) que la production va être délocalisée en Slovaquie, donc que le site haut-garonnais va fermer et ses salariés goûter aux joies du tout frais et "dysfonctionnant" Pôle Emploi.
    Des salariés qui vont progressivement découvrir que depuis 2004, soit depuis le rachat de leur entreprise par le groupe américain MOLEX, leur savoir-faire a été disséqué, étudié, dupliqué même, afin de l'exploiter et de l’implanter ailleurs, dans un pays (La Slovaquie, donc) où la main d’œuvre est bien meilleur marché qu’en France.
    Bref, les gars se sont fait entuber copieux.

    Et l’on voudrait qu’ils restent sages et tranquilles ?
    Qu’ils encaissent en silence et sans moufter ?
    Comment veux-tu que leurs souffrances, leur colère ne s’expriment pas ?
    Et comment avoir le culot de déclarer la comprendre (la colère) tout en la condamnant (quand elle s’exprime) ?
    Ah qu’ils soient en colère, passe encore, mais diantre, en venir à séquestrer un gérant et une DHR, là, c’est trop, c’est inacceptable, mais c’est quoi cette histoire ?
    Et pourquoi c’est inacceptable ? M’enfin parce que c’est de la violence, madame ! De la VI-O-LEN-CE !

    Et pourquoi pas du terrorisme, non plus ?

    De la violence, tu dis ?
    Et ce qu’on leur a fait, ce qu’on leur a mis profond dans le cul, c’est quoi ?
    Un acte de bienveillance, peut-être ?"

    http://sagephilippe.20minutes-blogs.fr/archive/2009/05/06/les-molex-condamnes-a-quatre-mois-ferme.html

  48. 98
    jennifer dit:

    Les musulmans européens " s'identifient " à leur pays Les musulmans européens s'identifient /" très nettement "/ à leur pays, selon une étude publiée à Londres, jeudi 7 mai, par l'institut Gallup, associé à la Coexist Foundation, une organisation caritative britannique.Les musulmans de l'Hexagone s'identifient à la France dans une proportion similaire à l'ensemble de la population : 52 % des musulmans disent s'identifier /" très nettement "/ ou /" extrêmement "/ à leur pays de résidence, précise l'enquête réalisée dans 27 pays en 2008 sur des échantillons représentatifs d'environ 500 musulmans par pays et de 100 à 1 000 personnes pour la population non musulmane.Dans la population française en général, le taux est de 55 %. Il est de 40 % pour les musulmans allemands (contre 32 % pour l'ensemble de la population) et de 77 % pour les musulmans britanniques (contre 50 %). Les musulmans français sont 32 % à estimer /" nécessaire "/ de ne pas mettre de voile si l'on veut s'intégrer. C'est moins que la population en général (63 %), mais davantage que dans les autres pays européens (12 % pour les musulmans britanniques, 29 % pour les allemands). - (AFP.)

  49. 99
    jennifer dit:

    Pierre L
    La revolution russe, chinoise, cubaine ont aussi fait des reformes: nationaliser les grands moyens de production, alphabetiser, le droit a la sante...

  50. 100
    Christian C dit:

    Pour alimenter le débat:

    1) Révolution par les urnes voulue et désirée par le front de gauche ?:

    1) Les révolutions politiques caractérisent un changement radical de personnel politique, et souvent d’institutions, du fait d’une intervention populaire.

    2) Révolution par la rue voulue et désirée par le NPA ?:

    2) Les révolutions sociales se caractérisent par de vastes changements des hiérarchies sociales du fait d’un soulèvement de la population, ou d’une partie de celle-ci, contre l’ordre établi.

    Plus d'info sur la sémantique révolutionnaire:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pays_de_la_révolution

Pages : « 1 [2] 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive