30mar 08

 J’ ai passé le week-end à Viry Chatillon en Essonne, en réunion, non stop, pendant deux jours. Les trois quarts des participants affichaient les mines exténuées des lendemains de campagne. Les vainqueurs sont épuisés. Et les battus pire encore. Comme si l’échec était leur responsabilité personnelle! Mais leur situation est l’angle mort de la photo de famille. Il est vrai que lorsqu’est affichée une victoire éclatante dans cent villes de plus de dix mille habitants, on oublie de mentionner les trente qui ont été perdues. Et toutes celles qui n’ont pas été gagnées. Elles existent pourtant, sans explication ni reconnaissance dans le tableau! Et les raisons qui expliquent les victoires ici sont parfois moins éloignées de celles qui expliquent les défaites là. Dans le monde des gagneurs on oublie vite que ce n’est pas seulement la victoire qui justifie l’action mais les raisons qu’on a d’agir. Les battus remachent à proportion de la joie des vainqueurs. 

Donc, deux réunions donc pour moi. D’abord au Conseil national de PRS. Puis avec les correspondants départementaux de la "sensibilité" à laquelle je participe au PS. Elle s’appelle "Trait d’union". (http://www.trait-dunion.org) Ce groupement socialiste existe depuis juin 2005. Il a été créé au lendemain du réferendum sur le traité constitutionnel. Il a présenté une motion en commun avec Laurent Fabius au congrés du PS au  Mans, juste avant l’investiture socialiste à la présidentielle. C’était le congrès du Mans, avec sa synthèse mensongère, cette arnaque! "Trait d’Union" est représenté au secrétariat national du Parti Socialiste par Pascale Le Néouannic, conseillère régionale d’ile de France. Longue discussion. Pour finir nous avons adopté un texte aux termes bien qualibrés. Et comme après deux jours de réunions venat aprés tant d’autres il faut savoir faire une pause de quelques heures tout de même je me contente de mettre en ligne ce texte. Avec le souhait qu’il interresse mes lecteurs. Et que tous ceux qui le jugent utile le transmette à ceux qu’il pourrait interresser, notamment s’ils sont socialistes..

 

UN AUTRE FUTUR EST POSSIBLE
 
                                                                        1
Le congrès du Parti socialiste est convoqué. Ses décisions impliqueront l’avenir de la gauche et par là même celui du pays. Il ne saurait se réduire à une compétition de personnes en vue de l’élection présidentielle qui aura lieu dans quatre ans ! Surtout si cette compétition doit donner une illusion de choix alors que les orientations politiques de chacun seraient quasiment identiques. Il n’est pas vrai qu’il n’y a qu’une orientation possible et crédible à gauche ni que face aux destructions sociales et écologiques du capitalisme de notre temps, la modernité soit du côté de la ligne sociale-démocrate ou démocrate. Celle-ci est partout en impasse dans le monde. Ni nostalgie, ni fuite en avant. Il ne faut pas engager le PS français plus loin dans cette voie qui conduit tant de partis sociaux-démocrates à gouverner aujourd’hui avec la droite. Le PS ne doit pas encenser davantage l’économie de marché et faire du capitalisme un horizon indépassable. Surtout au moment où celui-ci entre dans une crise autodestructrice dont les conséquences s’abattent sur les salariés et les sociétés. Pour qu’un autre futur soit possible, ce débat doit s’engager clairement et publiquement, non seulement entre socialistes mais devant le pays.
                                                                         2
Cette question se concentre sur des choix concrets. Quelques uns surgissent de l’actualité immédiate.
Luttons-nous contre la financiarisation de l’économie ou bien accumulons-nous les vœux pieux sur la nécessité de « réguler le marché » au moment où des socialistes français dirigent les principales institutions de la mondialisation économique ? Quel rapport de forces construisons-nous avec le capitalisme ? Et quand il faut passer au compromis avec le capital, quelle logique favorisons-nous ? Celle des secteurs financiers ? On en connaît le prix : dictature du court terme, abaissement des acquis sociaux, destruction des services publics, traité de Lisbonne. Ou celle des secteurs productifs réels ? Sinon comment négocier les salaires, les conditions et le contenu du travail, les qualifications en vue de l’intérêt général ?
Faut-il procéder à la refonte républicaine des institutions et de la société française ou bien continuer les bricolages sur la constitution de la Cinquième République ? Comment organisons-nous l’intervention populaire dans les choix politiques, depuis leur élaboration jusqu’à leur mise en œuvre ? Faut-il étendre l’exigence de laïcité à de nouveaux secteurs de la vie en société ou bien faut-il se résigner à ouvrir des espaces publics aux injonctions des religieux ?
Affronte-t-on la crise écologique en réorientant impérativement la production et ses contenus ou bien se contente-t-on d’organiser les droits à pollution ?
Eradique-t-on la pauvreté ou bien organise-t-on son soulagement ? Inversons-nous la clef de répartition des richesses entre capital et travail ou bien modérons-nous la ponction des profits ?
Affrontons-nous le modèle libéral de construction européenne ou bien y consentons-nous ? Participe-t-on à la politique impériale des Etats-Unis ou bien affirme-t-on l’indépendance militaire et diplomatique de la France dans le monde ?
Et pour former une majorité nouvelle en France, quelle alliance politique et sociale faut-il former ? Avec le centre ou avec toute la gauche sans exclusive ? Les deux ne sont pas possibles en même temps. L’exemple italien en atteste. En France, les élections municipales récentes n’ont pas davantage démontré l’efficacité électorale de l’alliance avec le Modem. Au contraire. C’est pourquoi nous optons au niveau national pour la méthode mise en œuvre avec succès dans de nombreuses localités : un front de gauche sans exclusive sur la base d’un programme de gouvernement commun.
                                                                    3
Nous respectons la contradiction des analyses qui s’expriment sur tous ces sujets au Parti socialiste. Elle concentre les enjeux de notre temps pour la gauche comme pour la société. Seule une confrontation franche et sérieuse, un débat exigeant, rend possible l’action efficace. Encore faut-il que tous les points de vue soient représentés pour que le débat soit possible.
Dans ce contexte, on voit bien se présenter dans le débat des socialistes les diverses nuances du point de vue démocrate et social-démocrate dominant en Europe. On connaît ses nombreux candidats. Mais le programme de la gauche d’alternative qui a pourtant permis les victoires aux élections nationales dans le passé, est absent. La gauche du Parti socialiste est muette. Elle est balkanisée. Du coup elle semble aujourd’hui hors jeu. Dès lors, elle porte une responsabilité dans le rabougrissement du débat d’orientation des socialistes. Elle en sera même la première coupable si elle renonce à s’exprimer et à proposer ses idées. La gauche du Parti socialiste doit s’assumer. Elle doit porter dans le Parti socialiste le programme de gauche qui répond à l’urgence sociale et politique. Le sort réservé à cette gauche au PS sera un révélateur. Jusque-là le PS était un lieu nourri par les différentes cultures de la gauche française. Est-ce encore le cas ? Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?
Pour notre part, nous prendrons l’initiative du texte et des candidatures qui permettent à l’alternative de gauche de s’exprimer. Nous le ferons avec autant d’autres que possible. Nous le ferons seuls si nécessaire. Nous allons donc agir et nous rendre disponibles pour qu’un regroupement de toutes les gauches du Parti socialiste devienne possible. Un regroupement sans exclusive ni a priori. Tourné vers les convergences pour l’avenir plutôt que vers les divergences du passé.
En socialistes nous disons : l’avenir ce n’est pas ce qui va se passer mais ce que nous allons faire. Un autre futur est alors possible.


482 commentaires à “le congrés socialiste commence”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 »

  1. 201
    Bellou dit:

    J'ai remarqué que l'appel lancé par le groupe "Trait-d'union" de Jean-Luc Mélenchon n'a été signé, à ce jour, ni par Emmanuelli, ni par Fabius...

  2. 202
    JB dit:

    @ Bellou post précedent
    En effet, j'espère que ça va se faire avec Emmanuelli... Je sais pas si Fabius serait prêt à quitter le navir...
    Il est fort probable que Jean-Luc Mélenchon et Hamon soient déjà en contact...
    Mais le Congrès c'est en Novembre, il va falloir être pacient...

  3. 203
    Mondialisation heureuse dit:

    " Gandrange : la direction d'ArcelorMittal confirme le plan devant le Comité d'Entreprise. Le plan de restructuration prévoit la fermeture partielle du site mosellan et la suppression de 575 emplois d'ici à 2009. Les élus CFDT en appellent à Nicolas Sarkozy. "

    http://www.lesechos.fr/

    ” MONDIALISATION.

    Hénin-Beaumont : des reclassements au Brésil et en Turquie à 300 Euros par mois.

    La société Staf, implantée à Hénin-Beaumont depuis 1998, appartient au groupe italien Sinterama.

    Sept salariés de la teinturerie Staf à Hénin-Beaumont viennent de recevoir des propositions de reclassement au Brésil et en Turquie… aux conditions salariales en vigueur dans ces pays. Voilà qui laisse peu de place au rêve. "

    http://www.lavoixdunord.fr/journal/VDN/2008/04/03/REGION/ART1068834.phtml

  4. 204
    Guy dit:

    JB dit: 4 avril 2008 à 11:37

    En effet, j’espère que ça va se faire avec Emmanuelli… Je sais pas si Fabius serait prêt à quitter le navir…
    Il est fort probable que Jean-Luc Mélenchon et Hamon soient déjà en contact…
    Mais le Congrès c’est en Novembre, il va falloir être pacient…
    -----------------

    Etre patient et tout faire pour multiplier les points de convergences, les initiatives pour y parvenir, pour démontrer qu'on le veut.
    Mais c'est dur de faire comprendre que ça se fera pas en seulement se laissant porter.

    Pour la création d'un Parti politique Humaniste et Républicain
    http://www.lesmedias.info/manifeste/signature.html

  5. 205
    Jennifer dit:

    Je voudrais réaffirmer combien j'apprécie l'article de Emmanuel Todd et en particulier la dernière partie sur l'islamophobie et le choc des civilisations.L'antiracisme prône l'égalité des races, ethnies etc.. mais aussi et des religions. Il n'y aurait pas une religion meilleure qu'une autre. L'islam est une religion qui même en des temps historiques aurait joué un rôle progressiste (au moment de la renaissance comme l'ont dit certains spécialistes. Je ne répète que ce que j'ai entendu). On ne peut proclamer l'égalité des êtres humains et des droits humains et en même temps empêcher les gens de choisir leur propre culte. L'égalité passe aussi par le respect de la différence. On ne peut mettre la religion chrétienne au dessus de toutes les autres. Sinon on opprime les autres religions et en faisant cela on pousse les gens vers les extrémismes que l'on sait.

  6. 206
    JB dit:

    @ Guy!
    J'ai déjà signé ce lien depuis longtemps, et j'ai fait tourner l'info...
    Je suis militant PRS depuis peu (je me dévoile/ j'aurais peut-être dû me taire, mais comme le président, je préfére la transparence ;)...) mais comment prendre des initiatives quand on est pas inscrit au PS?.. J'ai hésité à prendre ma carte pour faire prssion à gauche du parti et au sein des MJS, mais je préfère oeuvrer au sein de PRS pour l'Union de la Gauche
    Je ferai tout pour l'Union de la Gauche.... Mais au sujet de l'alliance au sein du PS, ça sera le boulot de mes camarades de Trait d'Union...

  7. 207
    Jean-Marc dit:

    Je me suis lassé JB...
    Depuis un mois j'ai montré du doigt des pistes, et on s'évertue à regarder le doigt.
    Vous citez Alain Meyer qui parle des"cadres d'analyse rassurants", qui dit "celui qui est enfermé dans l’idéologie répond de manière affective à ces arguments, il y répond par l’indignation vertueuse, par l’argument personnel, par l’invective, c’est qu’il tient par dessus tout à ses principes de classification, de découpage. Ses principes de classification, de découpage, il les défend avec une hargne, une âpreté toute particulière. C’est qu’il a besion d’un refuge, d’une sécurité, il a besoin d’avoir quelqu’un à qui s’en prendre et surtout de ne pas être surpris".

    Je ne saurai trop vous conseiller, pour que votre vertueux engagement au service d'un monde plus juste gagne en efficacité, de reconsidérer vos grilles de lecture, qui justement correspondent au cadre rassurant de ce qui est sans surprise, une opposition Gauche/Droite devenue illusoire.

    A un de ces jours.

  8. 208
    5 aout dit:

    Ecouté la déclaration d'hostilité de sarkosy,à l'encontre des fonctionnaires,des services publics...soit le service aux citoyens;également a l'organisation actuelle de la République. Ses maîtres de Bruxelles lui en demandent toujours plus.

    Et qu'entends-je? Sapin du PS lui rétorque tout benoitement qu'il enfait pas assez! Qu'il faudrait aller plus vite !

    Que tous les "sapins" aillent vite rejoindre la droite,toute honte bue.

    Un sursaut de la "gauche" ouvrière du ps peut-il attendre le Congrès ?

  9. 209
    Bellou dit:

    Attention, Emmanuel Todd ne parle pas de l'égalité des religions, ce qui n'a aucun sens, il souligne que l'évolution de l'Iran (l'accès à la culture) entraine 2 attitudes principales; à savoir: l'une qui évolue vers la laïcisation et le doute de tout athéisme naissant, et l'autre qui opère un repli réactionnaire sur les valeurs religieuses. Et les USA se servent de cette dernière (et de ses avatars terroristes) pour développer une islamophobie qui les sert dans leur effort de ciolonisation du pétrole.

  10. 210
    JB dit:

    @ Jean-Marc
    Vous vous êtes servi de ma référence à Alain Meyer avec habilité, j'avoue... Mais là vous détourez le sens de son propos... J'aurais peut-être dû expliciter le début de son propos car la présentation que je fais de ce texte post 189 est floue...

    Ce texte explique que LES CRISES DU SYSTEME NE CONDUISENT PAS MECANIQUEMENT LES ESPRITS A SE TOURNER VERS DES SOLUTIONS SOCIALISTES. C'EST AUSSI LE FASCISME, QUI PREND APPUI SUR DES REPRESENTATIONS CULTURELLES TRES FORTES ET ANCIENNES, QUI PEUT EN BENEFICIER, SI LE SOCIALISME N'A PAS ETE CAPABLE D'OFFRIR UNE ALTERNATIVE CREDIBLE ET GLOBAL!
    Je voulais simplement dire que si la Gauche est absente, et ne propose pas une alternative, le mécontentement des "désorientés" peut se tourner vers les idées d'extrême droite...

    J'espère que cette remise au point clarifiera le texte de Meyer! Donc, Jean-Marc, vous ne pouvez pas reprendre ce texte et l'utiliser comme vous le faîtes car vous vous détournez de son sens initial! (J'avoue que c'est de ma faute, mais bon...)

    D'autre part, je ne pense pas avoir simplement regardé le "doigt" de vos pistes, je suis allé lire vos références... Mais rien n'est clair et précis dans votre argumentation... Je pense donc que vous êtes encore dans l'"incantation" des "logiques sous-jacentes", ou vous n'arrivez pas à exprimer clairement ce que vous dîtes!
    D'ailleurs vous n'avez même pas fait l'effort de répondre à mes interrogations du post 192.

    Vous "vous lassez", certes, mais si votre argumentaire avait été plus détaillé, nous aurions pu débattre du fond de nos idées... Si j'ai rien compris, expliquez-moi!

    Je suis donc très déçu de votre réponse...
    Par ailleurs, je vous propose également de reconsidérer vos grilles de lecture dont je ne trouve aucune cohérence interne : Attali / Mac Arthur et dernièrement Charles Leadbeater... ?
    Je ne crois pas à votre dépassement Gauche/Droite. Cette posture est elle-même une posture idéologique antidémocratique... Mais comme je sais pas ce que c'est votre dépassement d'une "opposition Gauche/Droite devenue illusoire" (le MODEM, la troisième voie de Blair et d'autres/ Attali? / autre chose dont "les logiques sous-jacentes" se trouvent sur internet?) je ne peux débattre avec vous...

    J'aurais bien voulu, mais cela semble vous "lasser"
    A bientôt j'espère,

    JB déçu de votre réaction....

  11. 211
    julie dit:

    @gaga (asse42)
    tu peut tranquillement laisser répondre aux 10 questions posées par la maitresse ceux et celles qui s'y sentent invité, c'est public et en plus les militants PS le recevront par la poste? par mail? par courrier celeste? bref, nous sommes informés.
    par contre je t'invite à répondre sur ce blog aux questions posés sur le même sujet par Jean-Luc Mélenchon (il est tout de même le hôte de ce lieu d'échange) et si tu veux, également ta réponse aux questions de ségolène. cela nous permettra d'échanger nos points de vue, probablement différents, mais instructifs.
    sinon, pas bienvenu ici.

  12. 212
    Claire Strime dit:

    http://www.iht.com/articles/2008/04/04/africa/04iraq.php

    ça ressemble plutôt à Dien Bien Phu qu'à la bataille d'Alger, d'après l'Herald Tribune, 1000 soldats chiites de l'armée irakienne du PM Maliki ont déserté lors des opérations à Bassorah...

  13. 213
    COUDERC.Amaury dit:

    A Gauche LE PAYSAGE POLITIQUE BOUGE ET PAS FORCÉMENT DANS LE BON SENS
    Par Amaury Couderc

    Quatre nouvelles organisations politiques à gauche
    Est-ce vraiment nécessaire ?
    Ce printemps voit l’éclosion d’un certain nombre d’organisations nouvelles, rien moins que le parti de « toute la gauche » avec Quilès, Liennemann et Gayssot, ou encore la mue ou la métamorphose (on ne sait pas encore) de la Ligue communiste révolutionnaire en parti destiné à « rassembler » tous les antilibéraux. (Si la ligue avait cette capacité de rassemblement, cela se saurait depuis longtemps. L’éviction de Christian Piquet augure mal du pluralisme, donc des capacités de rassemblement de ce nouveau Parti.). Et je ne parle pas du « Parti des Travailleurs » qui envisage lui aussi de s’autoproclamer Parti Ouvrier Indépendant… indépendant de qui ?…
    Quant à la « coordination des collectifs unitaires », en choisissant de continuer à fonctionner au « consensus » et non à la majorité comme toute organisation démocratique, ses dirigeants font la démonstration qu’ils n’ont rien appris de la période précédente qui les a vu se diviser et éclater en de multiples chapelles.
    S’appuyant sur le volontarisme, chacune de ces organisation prétend représenter à elle seule la gauche pour l’une, la gauche antilibérale pour les trois autres.

    Un nouveau Parti clone du P.S.
    Issu de « Gauche avenir » dont le principe de fonctionnement était au demeurant valable et remplissait une fonction de débat au sein de la gauche, le « Parti de toute la gauche » créé de toute pièces par Quilès, Gayssot, Liennemann, non seulement ne répond à aucune nécessité, mais ne fait qu’ajouter la confusion à la confusion. Quel crédit peut avoir une organisation créée par trois personnages bien connus, l’un pour avoir privatisé les Télécom, l’autre pour avoir préparé consciencieusement la privatisation de la SNCF et la dernière pour avoir fait intervenir les CRS contre les sans logis de Vincennes alors qu’elle était ministre du logement… et avait la possibilité de réquisitionner les appartements vides.
    Quelle capacité de rassemblement peut avoir une telle organisation, surtout lorsque l’on sait que leurs propositions ne font pas une seule fois référence au « socialisme ».
    Non, je ne pense pas que ce soit comme cela ni avec ces personnages que l’on rassemblera la gauche…

    Un parti antilibéral ?
    La démarche de la LCR, calquée sur la démarche de LO, alors que cette dernière avoisinait les 5% aux élections présidentielles, est vouée au même sort, c’est-à-dire à l’échec et n’aura pour finalité que de retarder encore une recomposition de l’ensemble de la gauche
    Les conditions de rassemblement de la gauche antilibérale ont existé au moment du référendum sur le NON. Ces conditions favorables se sont perpétuées jusqu’à l’élection présidentielle où l’espoir d’une candidature commune antilibérale avait fait naître une volonté de rassemblement… Las, chaque organisation, et la LCR en premier ont choisi de privilégier leur existence propre au détriment de l’idée de rassemblement voulue par une grande majorité de citoyens. A ce jour, je ne suis pas certain que cette possibilité de rassemblement existe encore.
    Avec cette proclamation d’un nouveau parti par la LCR, la situation politique de la gauche antilibérale redevient inextricable pour un long temps.

    Rassembler et non pas diviser
    La période qui s’ouvre, avec l’accélération des attaques contre les salariés, les retraités, les jeunes, les catégories les plus faibles de notre société (les sans papiers, les sans logis…), avec dans le même temps des concessions faites aux plus riches, impose de se rassembler et non de se diviser en créant de nouveaux partis ou de nouvelles organisations politiques qui ne font qu’augmenter la confusion ambiante. C’est en cela que la démarche de s’autoproclamer parti de rassemblement est fausse et vouée à l’échec pour les uns et pour les autres.
    Le problème qui se pose à la gauche aujourd’hui n’est pas de créer un nouveau parti, mais bien au contraire de créer les conditions et dégager les propositions autour desquelles les organisations existantes et les citoyens pourraient se rassembler. En ne s’impliquant pas dans le processus électoral, l’association P.R.S. semble vouloir et pouvoir jouer ce rôle.

    Ce que pourrait être un début de rassemblement à gauche
    L’existence et la progression en Allemagne de « Die Linke » « La Gauche » (rassemblement des anciens communistes avec la gauche du Parti social démocrate) fait la démonstration que la gauche, lorsqu’elle se rassemble et ouvre une perspective crédible aux aspirations des salariés, n’est pas condamnée à décroître et disparaître au profit d’une « droitisation » de la société. Malgré l’interdiction édictée par les dirigeants du S.P.D. de s’allier à « Die Linke », le score réalisé aux élections du parlement de Hesse par ce dernier ont crée une situation incontournable…et obligé le S.P.D.à se faire élire avec les voix de la gauche radicale..
    Dans notre pays, les électeurs ne se réfugient dans l’abstention que lorsqu’il n’existe plus de parti ou organisation politique « crédible » pour les représenter. La démonstration a été faite lors des élections municipales qui ont vu les abstentions passer de 25% à plus de 55% dans les bureaux de vote des cités et le score des candidats de gauche passer de 70% à 35%…(score relevé à Étampes dans les quartiers populaires)
    En France les conditions de ce type de rassemblement existent, mais les restes d’un communisme municipal prisonnier d’une dépendance vis à vis de l’appareil du PS en bloquent provisoirement la mise en œuvre. La reconduction de Marie-Georges Buffet à la tête du PC serait tout de même un élément positif dans ce paysage.

    Le congrès du PS pourrait être un congrès entérinant définitivement les choix d’une société libérale et clarifier ainsi la situation à gauche
    Au sein du PS un certain nombre de dirigeants s’apprêtent à redéfinir une stratégie identitaire autour d’une soi-disant sociale démocratie faisant définitivement l’impasse sur le « socialisme », c’est-à-dire sur un système faisant référence à l’appropriation des grands moyens de production et d’échange par la société. Ce thème récurent se retrouve aujourd’hui dans les déclarations de Moscovici, de Ségolène Royal et pour une large part de Julien Dray et de Manuel Valls, tous quatre candidats à la direction du Parti. Lorsque Julien Dray se félicite de voir le programme économique de Ségolène Royal salué par l’ensemble de la presse économique (aux mains de Lagardaire, Bouygues et consorts) et les éditoriaux des « Échos » et de « La tribune », lorsqu’il se réjouit de voir la presse Anglo-saxonne (lorsque l’on sait à qui appartient cette presse) se déclarer impressionnée par le sérieux budgétaire des propositions de la candidate Ségolène Royal à la direction du Parti, on a tout de suite compris où se situe ce « camarade » dans le cadre d’une éventuelle recomposition de la gauche… (François Mitterrand disait : lorsque la droite approuve mes décisions, je commence à m’interroger sur leur validité).
    Lorsque Pierre Moscovici nous explique que les 41 ans de cotisation, pour ouvrir droit à une retraite pleine, sont incontournable, c’est affligeant mais cela marque aussi une frontière dans le parti. Le discrédit des politiques de droite est tel que la gauche est appelée à la rescousse pour faire passer les décisions les plus impopulaires. Comment dans ces conditions le P.S pourrait-il redevenir crédible ?
    Quant à F.Hollande, l’inconsistance des uns et des autres en fait et pour longtemps l’arbitre incontournable de la situation. A l’occasion du passage de 5 % à 10 % du droit des minoritaires à être représentés dans les instances de direction, il reste le seul en mesure d’empêcher l’éclatement du Parti. Après la mi-juin nous ne serons plus dans le même parti ; il est intéressant de rappeler que seul Marc Dolez a voté contre le calendrier de la mi-juin prévoyant une convention destinée à modifier les statuts et la déclaration de principe, alors que nos statuts prévoient que cette possibilité ne relève que du congrès.
    En ce qui concerne Henri Emmanuelli et Jean-Luc Mélenchon (mais je pense qu’il en est de même pour Marc Dolez qui s’exprime malheureusement trop peu) ils se situent plus clairement dans un contexte de « lutte de classe ». La participation d’Henri Emmanuelli, quasiment seul dirigeant socialiste présent à la manifestation pour la défense des régimes spéciaux, montre déjà clairement où passera la ligne de clivage dans le parti…

    L’existence du Parti en tant que parti « socialiste », parti de transformation sociale remise en cause.
    Je pense que pour la première fois, l’existence du « Parti socialiste » en tant que parti socialiste, parti social démocrate ou parti social libéral sera posée et peut-être tranchée, mettant chacun en face de ses responsabilités..
    Si ce devait être le cas, une étape importante vers une clarification dans le parti serait franchie. Pour autant, le paysage politique à gauche ne serait pas fondamentalement
    modifié….

    A ce jour, la situation est bloquée à gauche.
    -La formule de rassemblement sur le modèle de « Die Linke » est compromise tant que le P.C. restera inféodé au P.S. pour assurer la reconduction de ses élus.
    -La L.C.R. et son nouveau parti qui se veut hégémonique à gauche, bloquent pour un temps toute perspective de rassemblement à gauche de la gauche.
    -La direction auto proclamée des Collectifs anti-libéraux, en restant figée autour de principes archaïques, n’ouvre aucune perspective démocratique.
    -Quant au « Parti de toute la Gauche » issu de « Gauche Avenir », il n’est même pas le réceptacle de tous les déçus du socialisme !…
    Encore une fois, c’est au sein du P.S. que les choses vont encore se passer…..

    Un front de gauche au parti socialiste ?
    A cette étape, la seule perspective ouverte est de jouer à fond le congrès au sein du P.S. Il est indispensable qu’un front de gauche se rassemble autour d’une motion unique et tente de limiter la dérive du P.S. à droite faute de pouvoir l’empêcher (le parti étant par trop gangrené de l’intérieur). Pour autant, au lendemain du congrès, quel que soit le score de cette motion, il ne faudra pas se dissimuler que c’est une chose d’être la gauche d’un parti Socialiste, mais que cela en est une autre d’être la gauche d’un parti Social-libéral. Il sera alors toujours temps d’aviser.

    Un contresens historique.
    Il est dès lors plus que probable que la crise économique, qui découlera immanquablement de la crise financière, en favorisant l’irruption du mouvement social sur la scène politique dénouera une situation bloquée par les appareils politiques de la gauche et de la gauche antilibérale. Cette crise pourrait remettre en cause la domination culturelle du système libéral et peut être même du capitalisme.Elle ferait également la démonstration que la démarche entreprise par les caciques du P.S. de redéfinir une stratégie « identitaire »faisant l’impasse sur le « socialisme » au profit d’une gestion dite « sociale » du système est,ni plus ni moins, qu’un contre sens historique.
    Dans une situation économique grave,(et c’est bien cette situation qui semble se profiler à très courte échéance), l’impossibilité de négocier aux marges, remettrait en cause la politique d’accompagnement du libéralisme pratiqué par le P.S., et pourrait rendre plus facile un éventuel rassemblement à gauche.

  14. 214
    regis dit:

    A propos des retraites, nombre d’organisations syndicales focalisent l’attention sur l’emploi des « seniors » beaucoup plus bas en France que la moyenne EUROPENNE.
    La technique est pourtant connue dans le monde syndical, le patronat s’appuie souvent sur de telles moyennes lorsqu’elles lui sont favorables pour affirmer qu’il faut dégraisser telle ou telle unité d’un groupe car l’effectif serait supérieure soit à la moyenne observée des groupes comparables internes à l’entreprise ou à des groupes concurrents.
    La situation inverse est qualifiée, quant à elle, « d’avantage concurrentiel ».
    Preuve que les règles de la concurrence libre et non faussée chères à l’U.E. sont d’essence divine car logiques en leur contradiction.
    Pour en revenir aux retraites, la CFDT, fidèle à elle-même, s’appuie sur les statistique de l’U.E : " La France se caractérise en effet par un taux d'emploi des personnes âgées de 55 à 64 ans parmi les plus faibles d'Europe". BIEN 64 ANS !
    Je peux comprendre qu’on argumente sur l’emploi (pas jusqu’à 64 ans tout de même) mais ce serait rester dans un cadre où l’on ne cherche que des solutions en direction du travail….pour exempter le capital : les 25 dernières années ont vu les revenus du capital prendre 10 % au détriment de ceux du travail dans la répartition totale des revenus.
    Bonne semaine à tous, je profite de mes congés payés tant que cet acquis existe

  15. 215
    Guy dit:

    @ JB
    Pour étre clair aussi.
    Perso je suis déjà militant PS, mais je ne conserve ma carte que dans l'attente du congrés pour étre en renfort de la gauche du parti.
    Sauf que trés franchement je ne crois absolument pas au miracle venant du PS, c'est mon ultime effort.
    Quant à PRS j'ai finalement adhéré récemment aussi, vu que je veux étre en accord avec ma démarche de soutien politique pour un autre pôle de gauche, c'est logique.

  16. 216
    Instit dit:

    Le retour de la faim.

    Françoise Crouigneau est rédactrice en chef (international) des « Echos ». Le 4 avril 2008, elle écrit un article sur le retour de la faim dans tous les pays du monde dans les années qui viennent :

    http://www.lesechos.fr/info/analyses/4710493.htm

  17. 217
    4 Août dit:

    @ COUDERC

    "« Parti des Travailleurs » qui envisage lui aussi de s’autoproclamer Parti Ouvrier Indépendant… indépendant de qui ?…"

    Indépendant financièrement (autofinancement par les adhérants), ce qui veut dire pas de tenage de barbichette ni de fluidification possible. Un parti intègre, quoi !

  18. 218
    4 Août dit:

    " C'est le miracle de la communication moderne : quand un message est martelé à la télé et à la radio, les personnes sondées finissent par recracher ce qu'elles ont entendu."

    http://www.marianne2.fr/Merci-Monsieur-CSA,-merci-Madame-Sofres,-grand-merci-Messieurs-Opinion-Way_a85556.html?preaction=nl&id=2940569&idnl=25427&

  19. 219
    DiGeo dit:

    @ JB
    Pour ce qui est de la référence à Lénine je suis fort aise de constater que vous considérez que c’est une bonne référence, parce que par les temps qui courent certains héritages sont lourds à porter. Vous me dites modestement ne pas bien connaitre son œuvre mais le peu que vous en dites montre que vous en savez plus que moi ! !
    Alors pourquoi ai-je fait référence à un « Que faire » chargé d’Histoire. Tout simplement pour attirer spécialement l’attention sur une situation dont on ne voit pas l’issue pour l’instant, à savoir la recherche d’un leader porteur des idées d’une gauche rénovée. J’aime assez les formules choc à l’emporte pièces contrairement à vos écrits très structures, argumentes, avec de nombreuses références.
    Toujours pour rester dans cet état d’esprit je dirais que vous êtes dans « la haute couture » alors que je suis plutôt dans « le prêt à porter ». En style lapidaire j’ai aussi parlé dans le même post de la notion de progressiste et de réformiste et vous me demandez de préciser ce que ces mots recouvrent pour moi. Là je dois remercier dudu 87 qui dans son post 197 répond bien mieux que je n’aurai pu le faire moi-même ! !
    Mon souci n’est pas tant l’élaboration d’un programme, à minima ou pas, acceptable par le plus grand nombre de LO au PRS pour faire court. Il existe des « tonnes » d’analyses dans chaque groupe d’où sortira un projet commun. Cela se fera parce que c’est vital et pour que vive une gauche authentique. Ce que je dis là est purement et simplement volontariste et présuppose que chaque parti (ou partie) mette de l’eau dans son vin.
    Mon souci est de trouver l’homme, ou la femme, capable de porter un tel projet et que ce nom devienne rapidement de notoriété publique. Il faut que chaque citoyen puisse associer une personnalité à un concept de gauche rénovée progressiste. Si on regarde chez nos voisins allemands Die Linke est certes un nouveau parti mais c’est d’abord un homme Oscar Lafontaine qui en permet l’identification par le plus grand nombre.
    Je verrais bien un Die Linke à la française avec JL Mélanchon qui a la notoriété nécessaire et dont l’action plaide largement en sa faveur pour une politique authentiquement de gauche.
    D’autres noms peuvent être associes à Jean-Luc Mélenchon. J’en propose un, c’est celui de Clémentine Autain parce qu’elle est jeune parce qu’elle est femme parce quelle est assez bien médiatisée et parce qu’elle est apparentée à un courant politique (PCF) sans avoir à supporter un certain héritage qui pour certains fait problème. En outre Jean-Luc Mélenchon et CA se connaissent parfaitement pour avoir mené un combat commun contre le TCE et bien d’autres encore.

    J’en reviens à l’idée de la formule choc et simple pour simplement titiller les esprits. Certes il faut de la « haute couture » pour proposer une alternative et pouvoir réfuter de manière constructive. Mais il faut aussi du « prêt à porter » (je n’ai pas dit du prêt à penser), la formule simple que le plus grand nombre peut s’approprier facilement. Il faudra savoir tirer la quintessence digeste d'un projet nécessairement volumineux dans sa formulation.
    Peut-être est-ce le « travailler plus pour gagner plus »qui me taraude ! !

  20. 220
    dudu 87 dit:

    Une pensée pour le 40° anniversaire d'assassinat de Martin Luther King au pays de la statue de la LIBERTE

  21. 221
    4 Août dit:

    "Exclusif : le rapport explosif sur la France, enterré sous Sarkozy place Beauvau.

    Nicolas Sarkozy avait mis au placard un rapport prospectif très alarmiste sur l’avenir de la France et des administrations Avec scénarios catastrophes à l’appui…"

    http://www.bakchich.info/article3241.html

  22. 222
    patrice83 dit:

    Moscovici.....France inter.....ce matin.....".vive la sociale démocratie......la mondialisation aux effets positifs......la pensée d'une majorité de socialistes réalistes dans le parti."...........A désespérer de ce qui fût autrefois une alternative politique dans ce pays......Pauvre Jaurès

  23. 223
    dudu 87 dit:

    Bon Julie nous continuons.
    D'abords Doumeng et les scop, société coopérative ouvrière de production n'existent que depuis 1987, légalement. Le 1° modèle des scop a été l'affaire LIP en 1973, si ma mémoire est bonne. Par contre l'empire "Doumeng" était basé sur les coopératives surtout agricoles. L'article que tu me donnes, je l'avais lu et savait que la liquidation des société en son temps.(Je pense que tu n'attendais pas mieux du journal "L'Expension"). Pour cette faillite, je pense surtout qu'il avait oublié d'assurer la continuité. Ne pas oublier qu'il avait un ardent défenseur du système coopératif notamment au sein du conseil d'administration de la caisse nationale du crédit agricole et qu'il se heurtait aux céréaliers et betteraviers, tout puissants ainsi que le Debatisse de l'époque président de la FNSEA. Lorsque les ennuis sont arrivés, ayant trop d'ennemis, les chiens étaient à la curée

  24. 224
    dudu 87 dit:

    Oh! là Excuse les fautes de français dans mon précédent post
    Continuons sur l'industrie d'armement.
    Dans mon syndicat CGT, nous n'avons jamais été des ardents défenseurs de l'armement mais de grands combattants pour l'emploi. Lorsqu'un important programme militaire (180 emplois) s'est arrêté en 1986, notre axe de lutte a été d'exiger de la direction, un programme industriel pour ces 180 personnes.
    Au niveau national, nous avons et luttons encore pour une industrie nationale de l'armement afin de satisfaire les besoins de notre Nation. Quels sont-ils d'après nous ces besoins? Pour assurer l'indépendance de notre pays, nous estimons que nous devons avoir un armement de défense et non d'attaque ce qui est le cas des avions ravitailleurs ainsi que du dernier sous-marin lancé. D'ailleurs les grandes manoeuvres sont commencées pour liquider ou privatiser les derniers maillons de chaîne. Après Bucarest, nous allons voir apparaître les 1° conséquences sans tarder. Alors EADS, tu vois un syndicat responsable dire à l'ensemble du personnel que ce contrat est une mauvaise affaire, tu veux les envoyer au suicide? Qu'ils dénoncent au fil de l'actualité, l'utilisation de tel matériel, oui à ce moment-là et seulement à ce moment, ce sera possible et je me garderai bien de leur souffler telle ou telle solutions n'étant pas dans l'entreprise pour juger. Il est hors de question que je sois juge de leurs attitude.
    Les syndicats de EADS à Toulouse ne sont pas l'épicerie du quartier si tu vois ce que je veux dire...
    Pour l'ONU, tu crois qu'elle est si indépendante que ça à New-York ou alors j'ai du zapper une étape! J'ai regardé la vidéo de P. Boniface et de G. Massaih ce sont des exposés à difficile à suivre pour ma petite tête. Pour Massiah j'ai retenu les 3 crises avec lequel je suis d'accord.

  25. 225
    H2 dit:

    @DiGeo

    Contre le "Travailler plus pour gagner plus ", je trouve que le " 100 % a Gauche ! Nos vies valent plus que leur profits " c'est plutôt pas mal comme parole et pourrait servir de levier mobilisateur bien au délà de la seule LCR.

    La LCR qui s'imagine naïvement que nous allons nous enfermer pour un quart de siècle dans des logiques - non pas sous jacentes - mais fermées ou auto-centrées.
    Nous en avons fini avec le parto-centrisme univoque. (allusion à l'équivalent conceptuel de l'ethnocentrisme pour les ethnies et en aucun cas en rapport avec la mouvance droitière et bayrouïste, si vous m’avez bien compris).

    Dit autrement :
    Plus de chapelle hégémonique. Finish !

    Le PS vit ses derniers moments hégémoniques avant partitions multiples et feux d'artifices en prime.
    Oh la belle bleue ! Oh la belle rouge !

    Quand au PC et à son label rouge, le volatile a du plomb dans l'aile. Le grand soir sans doute.
    Il est mort tout le monde le sait, même si certains l'on vu voler - (allusion aux oiseaux) - aux dernières municipales.
    Cela ne l'empêchera pas de muter dans le futur - mais il est vrai que les communistes ont du mal à lacher prise et n'entendent rien à la résurrection des corps.
    Comprenne qui pourra.

    @ COUDERC.Amaury

    Je vous remercie pour votre analyse ma foi fort pertinente même si je n'en arrive pas aux mêmes conclusions que vous.
    L'âge contemporain est aux synergies et au multipolaire. A l'image du monde de demain.
    Nous ne voulons pas revenir dans un parti en béton qui se fissure plutôt qu'il ne ploie.
    Nous devons croître et multiplier comme les pains de la fable. Nous devons être les anticorps du système face au virus néolibéral qui lui a parfaitement compris les états de contamination identitaires / /multiples.
    Nous somme le grand rhizome qui ne peut que s’intensifier avec plusieurs milliards d’individus nouvellement en voie d’apparition sur la planète. Ne doutons pas que le néocapitalisme nous concocte une bonne nouvelle petite guerre mondiale pour faire table rase. Et dire que d’aucun croit qu’à la base le concept est bolchevique !

    Donc pour ma part cela ne me dérange pas cette multiplication des mouvements. Je pense que cette phase est utile. C’est un passage nécessaire pour les uns avec perte et profits d’une certaine histoire passée vers de nouvelles configurations idéologiques et pour d’autres, une phase de gestation avant la construction d’un nouveau corpus politique ouvert sur le réel avec vues sur le vif.

    Car si nous analysons la situation sous un autre angle, nous voyons que les Verts sont en crise précisément au moment où leurs idées « triomphent ».
    Bien évidemment le système récupère leurs idées en les dévitalisant comme il sait le faire pour mieux étouffer l’ensemble des luttes écologiques et leur conséquences politiques logiques.

    Mais imaginons qu’une partie de la Gauche socialiste/ PRS / MRC/ PC + Comités antilibéraux s’allient, que LO/LCR/ PT cessent leurs ridicules et narcissiques inconséquences et finissent par se parler et enfin par fusionner, qu’une partie des Verts s’allient avec les mouvements Altermondialistes héritées du vaste et profond mouvement qu’a su faire naître la dernière campagne Présidentielle, que verrions-nous alors s’esquisser ?

    Une Gauche tout simplement décomplexée.
    Une Gauche qui pourrait enfin parler librement sans passer sous les fourches hégémoniques des sociaux-démocrates ceux -la même qui applaudissent chaque jour aux mesures gouvernementales.
    Avec le Pôle de Gauche, les mentors sociaux-démocrates seraient soudain moins bavards.
    Regardez comme ils redeviennent soudain «  de Gauche » en Allemagne dés qu’ils perdent à chaque élections des milliers d’électeurs.
    Il est étonnant comme subitement les idées hier tant décriées «  comme archaïques » redeviennent éminemment « tendance » !
    Attali a raison de penser que nous ne voterons plus jamais pour eux.
    Je partage son extrême lucidité.

    Le pôle de Gauche multipolaire sur la base d’une plateforme idéologique offensive, neuve et projetée vers l’avenir attirerait j’en suis convaincu une foultitude de personnes dès les premières semaines et au fur et mesure de ses actions de plus en plus de monde.
    Le pôle de Gauche enrayerait le phénomène abstentionniste.
    Il permettrait entre autre chose d’ attirer une frange de l’électorat de la classe moyenne de plus en plus touchée. Il s’adresserait en même temps aux déshérités de tout acabit errant par inculture, rancœur, ou ignorance sur les terres nauséabondes de Le Pen et de tous les gardes chiourmes du système qui ne pensent qu’à le renforcer pour mieux totalement y régner.

    Jean luc Mélenchon, Clémentine Autin, José Bové, O.Besancenot ont le pouvoir de persuasion qu’il faut pour ramener une partie de l’électorat populaire dans le droit chemin d’une idéologie du partage des richesses et de la joie plutôt que dans celle du ressentiment et de la haine.
    Nourritures glacées et moisies dont se repaissent les Néo-autoritaires et néo-fascistes de tous poils. Aussi fous que variés. Les tenants du fameux Parti de l’Ordre de toute éternité.

    Il est d’ailleurs frappant comme tous ces « libéraux » ont mutés en quelques mois ne trouvez vous pas ?
    Les voilà subitement redevenus les autoritaires de toujours sans grand problème de posture ni de conscience.
    L’argent est l’agent sûr de toutes leurs métamorphoses. Avouons que la ruse ne leur fait pas défaut. A nous de contribuer à convaincre les foules de leurs iniques agissements.

    Multiplions -nous. Soyons divers, à multiples facettes, et poursuivons toutes les logiques :
    Les invisibles, les sous jacentes, les adjacentes, jusqu’aux plus apparentes et mobilisatrices de vie.
    Oeuvrons. A notre portée et au-delà.
    Polyphonie.
    Soyons polyphoniques !

  26. 226
    H2 dit:

    @4 Août - Merci pour le lien de cet incroyable article !

    Le revoici : : http://www.bakchich.info/article3241.html

    Extrait : (Quelle bande d'enfoirés !)

    "Résultat (de la situation) :

    « La privatisation de nombreux services publics et le repli de l’Etat dans une fonction de maintien de l’ordre et d’ajustement au jour le jour, malgré une aggravation de la situation, permettent de résister péniblement à des explosions majeures "

  27. 227
    H2 dit:

    Extrait / source "Bakchich " / info :

    "A tous ces malheurs, s’ajoutent, au plan domestique, des heurts entre générations et des révoltes sociales. « Des explosions majeures interviennent dans les banlieues mais aussi parmi les étudiants et sont relayées par une grande partie des classes moyennes qui voient leur situation se dégrader. »
    Le spectre d’une crise majeurs, type mai 1968, mais en bien pire ! "

  28. 228
    H2 dit:

    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6298

  29. 229
    H2 dit:

    Logiques sous - jacentes ?

    http://queau.eu/2008/01/06/societes-de-surveillance/

  30. 230
    5 aout dit:

    Si j'ai bien compris, le "parti ouvrier indépendant" sera "indépendant",principalement(,dans ses principes et ses actions) de l'Union européenne.Si le congrès d'installation,en juin, y adopte l'acceptation de "rupture" ce sera la seule force organisée conséquente avec les rejets du peuple de cette
    "machine"capitaliste.

    Et surtout,dans les prémisses du projet,il est question d'"indépendance de classe"....ce qui devrait-être bien notre vigilence élémentaire !

    Signalé,également, par "@la veille" l'indépendance financière qui a toujours été le leitmotiv du PT (journal et fonctionnement)

  31. 231
    Bellou dit:

    Certes, ce qui se passe au Tibet est insupportable, mais on a reçu Khadafi qui a tout de même descendu quelques avions, torturé et tué des miliers de personnes, interdit les partis politiques... Et il me semble qu'on a aussi reçu les dirigeants chinois ! et, enfin, on a accepté de leur confier l'organisation des JO sachant bien tout ce qui se passait. Il est vrai que la Chine doit commencer à agacer les USA par son développement économique et son influence montante en Orient. Mais ne désespérons pas, les athlètes vont agiter un morceau de chiffon orange pour exorciser le Mal. On se croirait au moyen âge !

  32. 232
    jennifer dit:

    OK Bellou je n'ai certainement pas bien lu mais d'une part Todd parle d'islamophobie; ce que beaucoup nient. Déjà de dire qu'il existe bel et bien une islamophobie dont on en voit chaque jour la réalité me semble une chose très importante pour ne pas tomber dansle déni et la schizophrénie. A savoir on a des preuves quotidiennes de cette réalité mais les gens disent: mais non, vous exaggerez.
    Donc c'était déjà ce que je voulais signaler de cet article.
    D'autre part il lie cette islamophobie aux guerres que mène Washington au Moyen Orient (ou soutient Israel qui les mène) disons de l'Irak jusqu'à l'Afghanistan et en passant par l'Iran (3 pays qui sont géographiquement proches et donc assurerait un bon couloir pour créer un pipeline ou autre chose dont a besoin les USA. Rien que de voir sur une carte ces 3 pays on est édifié et on comprend qu'il s'agit d'une même stratégie, obstinément poursuivie à travers les années). j'ai déjà dit cela sur le blog: la diabolisation d'une religion particulière (à savoir ici l'Islam) assimilée au terrorisme a pour but de préparer les gens aux guerres. Si on considère que ces gens avec leur religion sont des barbares, alors on n'a plus de complexes à aller les massacrer puisqu'on fait une oeuvre bonne pour l'humanité. On libère l'humanité des mauvais. En ce nom on peut faire bien des choses, telles que torturer à Guantanamo.
    Bon il est utile de faire des campagnes de dénigration de l'Islam par Washington et ses sbires, au rang desquels maintenant on peut clairement inscrire Sarkozy, car cette bataille idéologique prépare les guerres de demain. Donc cette bataille contre l'islam, cette islamophobie est très importante pour les USA. Elle prend toutes les formes: dire que l'islam=terrorisme, donc se méfier de tous les musulmans. Bien sûr qu'il faut mener une bataille inlassable contre le terrorisme et que ces extremismes vont se retrouver dans les rangs musulmans mais il faut faire très gaffe de ne pas tomber dans l'islamophobie.

    Sur l'égalite des religions. Je ne sais pas si c'est absurde de dire cela; comme il doit sans doute être absurde de dire que tous les hommes sont égaux. Car il n'y a bien sûr que de la différence mais néanmoins on cherche cette égalité, c'est notre but. Qu'au délà des différences on arrive à une égalité de traitement des êtres humains, qu'ils soient hommes, femmes, noirs, jaunes, homo, handicappés etc... Pour la religion certainement elles doivent être toutes différentes mais elles devraient toutes être traitées de façon égale et ne pas dire comme Sarkozy tend à le dire que la chrétienté est mieux.

    Et c'est là que s'ajoute ce que j'ai découvert avec surprise et intérêt dans le site de T. Ramadan: il faut demander dans la religion musulmane l'abolition musulmane l'abolition de toutes les pratiques inhumaines et dégradantes(lapidation etc...). Mais comme le disait quelqu'un sur ce blog, il n'a pas le même discours envers les français et les musulmans: oui ce point s'adresse plus aux musulmans bien que si j'ai bien compris, il appelle aussi aux non musulmans à soutenir son moratoire. Ce que j'en comprends c'est que forcément un tas d'islamophobes et de racsites pourraient se retrouver sur cette critique, néanmoins cette bataille est juste et donc il en prend le risque.

  33. 233
    4 Août dit:

    Marre des jeunes?

    http://www.compoundsecurity.co.uk/mosquito_order.html

  34. 234
    jennifer dit:

    Couderc Amaury

    Je n'ai que parcouru ton texte qui est assez long (et j'ai pas trop le temps en ce moment) mais il me semble très juste. beaucoup aimé ce que tu dis sur la LCR qui prend le même chemin que LO. Comme disait aussi Singe: le PS est incontournable donc toutes les entreprises de faire un autre parti, sans prendre en compte ce qui existe et est bien ancré depuis plus d'un siècle n'ira pas loin surtout si c'est par des gens connus pour faits de droite.

  35. 235
    jennifer dit:

    Communique RESF94: Contrôle, mort d'un sans-papier cet après-midi à Joinville

    La politique du chiffre a encore tué,
    ce 4 avril à Joinville-le-Pont (94).

    Ce vendredi 4 avril 2008, un jeune Malien de 29 ans est mort à Joinville-le-Pont (94), après s'être jeté dans la Marne pour échapper à un contrôle de police dans la gare RER de Joinville. Il avait montré son abonnement de transport, mais il était frappé d'un arrêté de reconduite à la frontière.

    Cet événement tragique est une nouvelle illustration du climat créé par la multiplication des contrôles de police. Oui, la politique du chiffre tue et ce n'est malheureusement pas un slogan.
    La mort de ce jeune homme ajoute une victime à une liste déjà longue. En été 2007, Yvan, enfant de treize ans d'une famille russo-tchétchène déboutée de l'asile, est resté quelque temps entre la vie et la mort après avoir tenté de fuir avec son père, par le balcon, la police venue au domicile. En septembre, c'est une femme chinoise, Chulan Zhang Liu, qui est décédée après s'être défénestrée de son appartement à l'approche des policiers. En février, c'est un Kenyan de 19 ans, John Maïna, qui s'est pendu après avoir appris le rejet définitif de sa demande d'asile. Aucune de ces victimes n'a eu le bon goût de relever de l'immigration « choisie » exigée par le président Sarkozy et son ministre de l'identité nationale.

    Il faut mettre un point final à cette politique du chiffre qui génère tant d'angoisse et provoque tant de drames. C'est ce que nous dirons, avec le collectif UniEs contre une immigration jetable, avec les collectifs de sans-papiers, avec les syndicalistes qui refusent la mise en concurrence des salariés, avec tous les citoyens épris de solidarité, ce samedi 5 avril, dans la manifestation qui partira à 14h30 de la place d'Italie (Paris), de même que dans certaines villes de province: NON à la xénophobie d'Etat et à ses conséquences meurtrières!

    RESF94

  36. 236
    julie dit:

    @dudu87
    ton post 185 en relation avec p 223 explique bien justement le problème de fond entre demander aux autres un désarmement en cherchant en même temps des clients extérieurs pour sa propre production militaire (car le raisonnement d'une production strictement limitée aux besoins nationaux n'a jamais réellement existé), bien que mise en avant par les politiques.
    pour la vidéo de Pascal Boniface: d'abord merci d'avoir suivi mes suggestions, l'idée principale à laquelle je tiens et qu'il a bien développé est celle de la nécessité de prendre le problème de la défense, armée, industrie d'armement etc.au sérieux, sortir de la politique d'autruche. La gauche a et a toujours eu des problèmes avec ces sujets, heureusement d'ailleurs.
    On revient donc au questions initiales: Quelle orientation doit prendre une politique de défense et d'armement de gauche? Quelle alliance? pourquoi faire?

    Tu vois d'ailleurs d'après les réactions (plutôt les non-réactions) sur ce blog que le sujet n'attire pas vraiment. Je vais donc par politesse arrêter, mais si tu le souhaite je peux te trouver des docs pertinents sur le net pour approfondir le sujet (stp attends un peu, je manque un peu de temps et en plus il fait très beau, nullement envie de rester devant l'écran!)
    Pour Doumeng, je laisse tombé, il est mort.
    Bon weekend, bon débat sur ce blog, ne te laisses décourager par les provocateurs, tu zappes.

  37. 237
    JB dit:

    @ Digeo ! Bonjour!
    Tu poses là une question essentiellle et au combien délicate! Qui est celle du choix de celui qui incarne le mieux le mouvement et le représente devant l'opinion ce nouveau pôle de Gauche. Il faut bien se rappeler que c'est cette question (et uniquement celle-là presque) qui a anéanti nos espoirs d'une véritable gauche réunie pour les présidentielles de 2007 (je fais référence aux Collectifs unitaires antilibéraux qui ont malheureusement échoué).
    Je pense également que le futur et probable candidat doit avoir une personnalité forte car nos institutions mettent un homme en face du peuple (et c'est là tout le problème d'ailleurs...)
    Jean-Luc Mélenchon serait le candidat idéal pour moi (je ne suis pas militant PRS pour rien) / Clémentine Autain se fera peut-être critiquer par les communistes car ils veulent une personne "d'expérience", c'est ce qu'ils disaient pendant les CUAL)

    Cependant, je pense que ce n'est pas encore le moment venu pour parler du futur chef de parti ou candidat qui pourrait l'incarner! Il faut avant tout que les organisations se mettent à discuter autour d'une table en rassemblant le plus possibles à gauche! Après, quand le moment sera venu, nous parlerons du candidat...

    Tu sais, ça va être très difficile (certaines personnes au PC sont encore rétissents à laisser tomber leur parti chargé d'histoire... Et c'est encore plus dur de parler avec la LCR (à part le groupe "UNIR" animé par Christian Picquet)...
    Je pense donc qu'il va falloir être patient, attendre les Congrès du PS et du PC... Se réunir et essayer de faire venir à notre table la LCR... Ensuite, réinventer la gauche et le fonctionnement-même d'une organisation... Il ne faut donc pas, directement parler du chef de parti... Je pense d'ailleurs que la direction de ce nouveau pôle sera et doit être collégiale, un "nous collectif et fédérateur", pour éviter les querelles... Et ça va être long et difficile. A la fin, viendra le choix du candidat...
    Mais comme tu le dis tout le monde va devoir mettre de l'"eau dans son vin", c'est une obligation!

  38. 238
    banzai dit:

    H2, 5 avril 2008 à 1:53 :

    "que LO/LCR/ PT cessent leurs ridicules et narcissiques inconséquences"

    C'est à dire, monsieur H"je suis un rebelle devant mon clavier"2 ?

  39. 239
    Antoine dit:

    a jennifer et julie tout particulierement, si promptes a denoncer.
    Camarades, unissons nous pour lutter contre les fléaux provoqués par la civilisation capitaliste à tendance néoafterpostlibérale!
    Oui, camarades, unissons nous, car des drames comme celui de ce chien mordu nous menacent tous, et ce n'est que par le rapprochement des peuples même contre leur gré, la lutte contre tout ce qui fait du mal aux gens et aux animaux, que l'âme humaine s'élèvera vers un avenir radieux après avoir flirté avec les précipices de la pensée fascisante d'une idéologie radicale.

    http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5jaOYAdJj6n5x0IGgkSo-YcuVdt6Q

  40. 240
    H2 dit:

    Médias libres :

    http://www.bakchich.info/article3167.html

    @banzai

    No comment. Pas envie de montrer mes papiers.

  41. 241
    banzai dit:

    Et surtout tu fais partie de ces reformistes qui n'eprouvent pas la
    necessité de se justifier lorsqu'ils bavent sur l'extreme-gauche.

  42. 242
    Antoine dit:

    Chers amis, il nous faut réagir. En effet, dans son orgie de croissance neo-after-post-libérale, la classe dirigeante n'a cessé de construire des routes. La conséquence directe, et incontestable, de cette politique irresponsable, est le million d'animaux écrasés, dont les faucons d'extrême droite néo-after-post-libérale-oui-c'est-clair ne se soucient pas, car nous avons le monopole du coeur, et celà est incontestable aussi. http://www.soyouz.ca/autres-affaires.html

    C'est pourquoi il nous faut nous unir, encore, toujours, ne faire qu'un, pour proposer une alternative de gauche qui enfin saura remettre les valeurs humaines et animales au centre de nos sociétés enfin libérées du joug de la pensée unique de type pas comme nous.

    Ne me demandez pas comment, je l'ignore. Mais le principal est de refuser tout de go ces choses zaffreuses qui se passent quand nos zaffreux adversaires les zens capitalistes sont au pouvoir, alors que avec nous et c'est incontestable aussi c'est super mieux.

    Donc mes amis, je vous le répète, fonçons le coeur en avant pour défendre la veuve et l'orphelin en cette période de naufrage, car le coeur suffit.

  43. 243
    LeVraiPouvoir dit:

    Antoine, arrete tes conneries, tu risquerai de leur faire mal. Tant qu'ils croient que que le probleme vient de la droite, et que la gauche ce sera mieux, nous à Davos et dans les couloirs de l'OMC et du FMI on fait notre beurre.
    Arrete tes conneries j'te dis, ils risqueraient de comprendre qu'il n'y a plus de pouvoir politique, et que leur engagement ne sert à rien. C'est nous les boss maintenant, leurs trucs d'élection et d'affrontements gauche droite ca ne sert plus qu'à légitimer des impuissants et à masquer notre jeu et notre toute puissance.
    Allez, à plus antoine.

  44. 244
    LeVraiPouvoir dit:

    Ouaih, t'as raison LeVraiPouvoir, faut pas leur faire de mal.
    Et en plus, j'me dis comme ca, que peut etre si ils arretaient de croire à leurs mirages que toi et tes potes entretiennent, ben p'tetre bien qu'ils commenceraient à agir efficacement.

  45. 245
    Antoine dit:

    Ouaih, t’as raison LeVraiPouvoir, faut pas leur faire de mal.
    Et en plus, j’me dis comme ca, que peut etre si ils arretaient de croire à leurs mirages que toi et tes potes entretiennent, ben p’tetre bien qu’ils commenceraient à agir efficacement.

  46. 246
    AntoineEtLeVraiPouvoir dit:

    Ca roule, on continue à entretenir le miroir aux alouettes. Faudra qu'on appelle Nicolas, Ségolène, François, et les autres pour les remercier quand même.

  47. 247
    H2 dit:

    @ Banzai

    Tu t'égares. Relis mes modestes paroles sur ce blog et tu t'apercevras que les tiennes sont plus humoristiques que tu ne penses.
    Quand au désormais faux problème entre réformisme ou révolution, alimenté précisément par les sociaux démocrates pour noyer le poisson et croire qu'ils font oeuvre de pensée, je me dis que la nécessité révolutionnaire d'un réformisme radical est bien à l'ordre du jour.

    Et pas besoin de fusils pour ça.

    A l'heure où la Droite veut associer la dite "opposition "politique à ses basses besognes directement en amont et réinventer le concept de Parti Unique, il me semble qu'oeuvrer à des dépassements idéologiques à Gauche est véritablement urgent et de salubrité publique.
    Comment respecter les héritages sans conserver les attitudes de crispation idéologique du passé.
    Voilà mon modeste questionnement.
    Dans le message antérieur je précisais que ce dépassement pouvait se faire au travers des trois familles politiques à Gauche.
    A condition cependant que les sous-ensembles d'un même groupe aient fait le travail de fusionnement préalable.
    Tu as le droit de ne pas être d'accord avec moi mais pas de balayer l'argument comme tu l'as fait à la limite du raisonnable.
    Il est marrant que je me fasse taxer ici par un certain énergumène de bolchevik tandis que toi, tu me traites en gros de "social-traitre".
    L'avenir est précisément au dépassement de ces ornières pauvrissimes.

    Présise moi ce qui distingue encore aujourd'hui LO de la LCR a part un passif idéologique aussi subtil que largement fané à l'heure d'aujourd'hui.
    Et voilà maintenant le PT qui veut créer un "parti anticapitaliste" pour faire concurrence au "Parti anticapitaliste" d'Olivier Besancenot.

    Si tu ne vois pas que c'est apporter de la division là où l'on en a pas forcément besoin alors que puis-je te dire de plus ?

    Ce que je pense c'est que ces trois groupes devraient s'unir pour le faire leur "Parti anticapitaliste".
    Ce que je pense c'est que Le PRS, Le MRC, Le PC + une partie des comités antilibéraux devraient fusionner dans un nouveau Parti.
    Ce que je pense c'est que les Verts et l'autre partie des comités antilibéraux devraient fusionner avec les comités José Bové - ce qu'ils sont d'ailleurs en partie en train de faire - pour créer un large mouvement Altermondialiste.

    Voilà mes vues : respecter les héritages de chacun à condition que l'on joue volontairement la carte de la Construction Politique et plus celle des inter-..minables fractionnements qui joueraient à leur tour le jeu de subdivsions annexes et supplémentaires.

    C'était là l'expression de ma réflexion antérieure. Les sous-ensembles doivent accepter de fusionner en un ensemble plus important et ne plus se faire de concurrences imbéciles à coup de :

    "Mon parti anticapitaliste sera plus gros que le tien..."

    Une fois les sous-ensembles fusionnés selon leur accointances de proximité l'on peut imaginer que les ensembles s'entendent- non pas eux pour fusionner (ce ne serait pas réaliste) - mais pour oeuvrer à une convergeance minimale pour faire le maximum :
    Une plateforme politique digne de ce nom et la proposer aux citoyens Français qui jugera au final de la cohérence de l'entreprise et de la solidité du projet.

    Voilà. Rien de bien nouveau sous le soleil. Juste la volonté de jouer la carte du rassemblement pluriel et fertile plutôt que celui de la division pour la division.

    So long...

  48. 248
    H2 dit:

    http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_72-La-Bourse-ou-la-vie.html

  49. 249
    H2 dit:

    http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_6-Notre-catalogue.html

  50. 250
    Jennifer dit:

    La soeur d’Ingrid Betancourt demande à Sarkozy de répondre à Chávez

    La soeur de l’otage franco-colombienne Ingrid Betancourt, Astrid Betancourt, a demandé ce vendredi au président français Nicolás Sarkozy de répondre à la proposition de son homologue Vénézuélien, Hugo Chávez, afin de coordonner les efforts pour la libération des otages des FARC.
    Dans une conférence de presse à Paris, Astrid Betancourt a invité "le président français à prendre contact et à répondre à l’invitation du président Chavez pour coordonner avec lui cette proposition qui doit être présentée au FARC dans le plus bref délai".

    En rappelant que les acteurs essentiels de la situation actuelle sont le président colombien Álvaro Uribe et les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC), Astrid Betancourt a souligné que la France a le pouvoir d’aider à la libération d’Ingrid Betancourt et de tous les otages. Elle a ensuite spécifié que "la France devait agir en coordination avec le président Chávez, parce qu’il est prouvé qu’elle a les contacts, les médias de communication et sait comment faire passer les messages sur tout ce que la France peut offrir".

    Chávez a suggéré jeudi à Sarkozy de parler avec le président des Etats-Unis, George W Bush, concernant la mission humanitaire pour porter une attention médicale à Ingrid Betancourt et à d’autres otages des FARC. Chávez a aussi invité le président français à aller avec lui chercher Ingrid Betancourt dans la forêt. Jeudi, une mission humanitaire française s’est rendu en Colombie dans le but d’essayer d’atteindre Ingrid Betancourt pour lui prêter une attention médicale après des informations qui rendaient compte de son état

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive