30mar 08

 J’ ai passé le week-end à Viry Chatillon en Essonne, en réunion, non stop, pendant deux jours. Les trois quarts des participants affichaient les mines exténuées des lendemains de campagne. Les vainqueurs sont épuisés. Et les battus pire encore. Comme si l’échec était leur responsabilité personnelle! Mais leur situation est l’angle mort de la photo de famille. Il est vrai que lorsqu’est affichée une victoire éclatante dans cent villes de plus de dix mille habitants, on oublie de mentionner les trente qui ont été perdues. Et toutes celles qui n’ont pas été gagnées. Elles existent pourtant, sans explication ni reconnaissance dans le tableau! Et les raisons qui expliquent les victoires ici sont parfois moins éloignées de celles qui expliquent les défaites là. Dans le monde des gagneurs on oublie vite que ce n’est pas seulement la victoire qui justifie l’action mais les raisons qu’on a d’agir. Les battus remachent à proportion de la joie des vainqueurs. 

Donc, deux réunions donc pour moi. D’abord au Conseil national de PRS. Puis avec les correspondants départementaux de la "sensibilité" à laquelle je participe au PS. Elle s’appelle "Trait d’union". (http://www.trait-dunion.org) Ce groupement socialiste existe depuis juin 2005. Il a été créé au lendemain du réferendum sur le traité constitutionnel. Il a présenté une motion en commun avec Laurent Fabius au congrés du PS au  Mans, juste avant l’investiture socialiste à la présidentielle. C’était le congrès du Mans, avec sa synthèse mensongère, cette arnaque! "Trait d’Union" est représenté au secrétariat national du Parti Socialiste par Pascale Le Néouannic, conseillère régionale d’ile de France. Longue discussion. Pour finir nous avons adopté un texte aux termes bien qualibrés. Et comme après deux jours de réunions venat aprés tant d’autres il faut savoir faire une pause de quelques heures tout de même je me contente de mettre en ligne ce texte. Avec le souhait qu’il interresse mes lecteurs. Et que tous ceux qui le jugent utile le transmette à ceux qu’il pourrait interresser, notamment s’ils sont socialistes..

 

UN AUTRE FUTUR EST POSSIBLE
 
                                                                        1
Le congrès du Parti socialiste est convoqué. Ses décisions impliqueront l’avenir de la gauche et par là même celui du pays. Il ne saurait se réduire à une compétition de personnes en vue de l’élection présidentielle qui aura lieu dans quatre ans ! Surtout si cette compétition doit donner une illusion de choix alors que les orientations politiques de chacun seraient quasiment identiques. Il n’est pas vrai qu’il n’y a qu’une orientation possible et crédible à gauche ni que face aux destructions sociales et écologiques du capitalisme de notre temps, la modernité soit du côté de la ligne sociale-démocrate ou démocrate. Celle-ci est partout en impasse dans le monde. Ni nostalgie, ni fuite en avant. Il ne faut pas engager le PS français plus loin dans cette voie qui conduit tant de partis sociaux-démocrates à gouverner aujourd’hui avec la droite. Le PS ne doit pas encenser davantage l’économie de marché et faire du capitalisme un horizon indépassable. Surtout au moment où celui-ci entre dans une crise autodestructrice dont les conséquences s’abattent sur les salariés et les sociétés. Pour qu’un autre futur soit possible, ce débat doit s’engager clairement et publiquement, non seulement entre socialistes mais devant le pays.
                                                                         2
Cette question se concentre sur des choix concrets. Quelques uns surgissent de l’actualité immédiate.
Luttons-nous contre la financiarisation de l’économie ou bien accumulons-nous les vœux pieux sur la nécessité de « réguler le marché » au moment où des socialistes français dirigent les principales institutions de la mondialisation économique ? Quel rapport de forces construisons-nous avec le capitalisme ? Et quand il faut passer au compromis avec le capital, quelle logique favorisons-nous ? Celle des secteurs financiers ? On en connaît le prix : dictature du court terme, abaissement des acquis sociaux, destruction des services publics, traité de Lisbonne. Ou celle des secteurs productifs réels ? Sinon comment négocier les salaires, les conditions et le contenu du travail, les qualifications en vue de l’intérêt général ?
Faut-il procéder à la refonte républicaine des institutions et de la société française ou bien continuer les bricolages sur la constitution de la Cinquième République ? Comment organisons-nous l’intervention populaire dans les choix politiques, depuis leur élaboration jusqu’à leur mise en œuvre ? Faut-il étendre l’exigence de laïcité à de nouveaux secteurs de la vie en société ou bien faut-il se résigner à ouvrir des espaces publics aux injonctions des religieux ?
Affronte-t-on la crise écologique en réorientant impérativement la production et ses contenus ou bien se contente-t-on d’organiser les droits à pollution ?
Eradique-t-on la pauvreté ou bien organise-t-on son soulagement ? Inversons-nous la clef de répartition des richesses entre capital et travail ou bien modérons-nous la ponction des profits ?
Affrontons-nous le modèle libéral de construction européenne ou bien y consentons-nous ? Participe-t-on à la politique impériale des Etats-Unis ou bien affirme-t-on l’indépendance militaire et diplomatique de la France dans le monde ?
Et pour former une majorité nouvelle en France, quelle alliance politique et sociale faut-il former ? Avec le centre ou avec toute la gauche sans exclusive ? Les deux ne sont pas possibles en même temps. L’exemple italien en atteste. En France, les élections municipales récentes n’ont pas davantage démontré l’efficacité électorale de l’alliance avec le Modem. Au contraire. C’est pourquoi nous optons au niveau national pour la méthode mise en œuvre avec succès dans de nombreuses localités : un front de gauche sans exclusive sur la base d’un programme de gouvernement commun.
                                                                    3
Nous respectons la contradiction des analyses qui s’expriment sur tous ces sujets au Parti socialiste. Elle concentre les enjeux de notre temps pour la gauche comme pour la société. Seule une confrontation franche et sérieuse, un débat exigeant, rend possible l’action efficace. Encore faut-il que tous les points de vue soient représentés pour que le débat soit possible.
Dans ce contexte, on voit bien se présenter dans le débat des socialistes les diverses nuances du point de vue démocrate et social-démocrate dominant en Europe. On connaît ses nombreux candidats. Mais le programme de la gauche d’alternative qui a pourtant permis les victoires aux élections nationales dans le passé, est absent. La gauche du Parti socialiste est muette. Elle est balkanisée. Du coup elle semble aujourd’hui hors jeu. Dès lors, elle porte une responsabilité dans le rabougrissement du débat d’orientation des socialistes. Elle en sera même la première coupable si elle renonce à s’exprimer et à proposer ses idées. La gauche du Parti socialiste doit s’assumer. Elle doit porter dans le Parti socialiste le programme de gauche qui répond à l’urgence sociale et politique. Le sort réservé à cette gauche au PS sera un révélateur. Jusque-là le PS était un lieu nourri par les différentes cultures de la gauche française. Est-ce encore le cas ? Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?
Pour notre part, nous prendrons l’initiative du texte et des candidatures qui permettent à l’alternative de gauche de s’exprimer. Nous le ferons avec autant d’autres que possible. Nous le ferons seuls si nécessaire. Nous allons donc agir et nous rendre disponibles pour qu’un regroupement de toutes les gauches du Parti socialiste devienne possible. Un regroupement sans exclusive ni a priori. Tourné vers les convergences pour l’avenir plutôt que vers les divergences du passé.
En socialistes nous disons : l’avenir ce n’est pas ce qui va se passer mais ce que nous allons faire. Un autre futur est alors possible.


482 commentaires à “le congrés socialiste commence”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 »

  1. 151
    singe dit:

    ... On pourrait alors aussi citer Staline qui disait des citadelles qu'elles se prenaient plus facilement de l'intérieur que de l'extérieur... si çà ne fait pas exploser Jean-Marc... Mais je ne pense pas néanmoins que ce soit la raison du maintien de Jean-Luc Mélenchon au PS: celui-ci rest le parti incontournable

  2. 152
    julie dit:

    sujet:Afghanistan - OTAN
    s'informer de près, au-délà du simple Stop à la guerre, vive la Paix.
    Les questions de défense n'arrivent pas à trouver leur place importante dans les discussions autour d'une refondation à gauche. Pourquoi?
    le débat peut se faire sur une base comme celle des 12 questions posées aux candidats à l'élection présidentielle américaine, questions primordiales pour nous, européens et en particulier français sur le point de subir un revirement total de la politique étrangère et d'alliance sans consultation parlementaire, mais sans débat public non plus. je vous laisse juger !
    1. Comment comptez-vous mettre fin à la guerre en Irak ? Quels moyens comptez vous employer ? Quel aspect doit avoir l’Irak au final ?
    - 2. Quel est votre but en Afghanistan ? Est-ce seulement l’élimination d’Al Qaïda ou bien également celle des Talibans ? Ou bien est-ce la construction d’une démocratie ?
    - 3. Au cas où Al Qaïda viendrait à s’établir de manière durable au Pakistan, voire au cas où l’organisation réussirait à accéder à l’armement nucléaire pakistanais : est ce que vous interviendrez également militairement au Pakistan ?
    - 4. Quelle est votre stratégie pour parvenir à une solution pacifique du conflit qui dure depuis un demi-siècle entre Israël et ses voisins arabes ? Allez vous vous engager pour la création d’un État palestinien ou bien la conférence d’Annapolis ne sera t-elle qu’un épisode parmi d’autres ?
    - 5. Maintenant que les services secrets U.S. ont publiquement constaté que l’Iran a abandonné ses intentions de se doter de l’arme nucléaire : quelle sera la future politique des États-Unis vis à vis de l’Iran ?
    - 6. Un quart des États existants au monde sont entièrement ou à forte composante islamique : allez-vous vous engager pour la tolérance religieuse et culturelle envers l’islam et vous opposer à ceux qui prônent un choc des civilisations avec l’islam ?
    - 7. Etes vous d’accord avec l’avis exprimé par, entre autres, Zbigniew Brzezinski [1], qui veut que, outre le Proche et le Moyen-Orient, la Russie représente un défi majeur pour la sécurité globale ? Ou bien partagez vous notre avis que la Russie, depuis Gorbatchev n’a jamais violé militairement ses frontières et s’est conduit, vis-à-vis de l’étranger, de manière plus pacifique qu’elle ne l’a jamais fait à l’époque tsariste ou soviétique ? Le système ABM (antimissile balistique) dont l’installation est prévue en Pologne et en République tchèque a t-il pour but de protéger ces pays ainsi que les États-Unis ou bien seulement d’intimider la Russie ? Acceptez-vous le rôle d’acteur politique et économique mondial que joue la Russie ?
    - 8. Acceptez-vous le rôle d’acteur politique et économique mondial que joue la Chine ? Allez vous enfin inviter la Chine aux sommets des chefs d’État ?
    - 9. Etes-vous prêts à remplir toutes les obligations découlant pour les États-Unis du Traité de non-prolifération et des autres traités sur les missiles et les forces conventionnelles en Europe ? Allez vous rétablir le traité ABM visant à empêcher une nouvelle course aux armements anti-missiles, que votre prédécesseur a imprudemment annulé ? Allez vous enfin ratifier l’adaptation du traité sur les forces conventionnelles en Europe, chose que votre prédécesseur a toujours refusé de faire ?
    - 10. Après que deux présidents états-uniens aient refusé d’adhérer au protocole de Kyoto, les États-Unis vont ils se joindre à une limitation contractuelle mondiale des émissions de gaz à effet de serre ?
    - 11. Votre politique budgétaire et financière va t-elle se donner pour but de rééquilibrer le déficit extrêmement élevé de votre balance extérieure ? Les États-Unis vont ils cesser de fonder leur croissance en accaparant l’épargne et les capitaux d’autres pays ? Etes vous d’accord de participer à une surveillance accrue des marchés financiers mondiaux hautement spéculatifs ?
    - 12. La Charte des Nations unies est-elle encore pour les États-Unis le fondement du droit international en vigueur ?

  3. 153
    alain 13 dit:

    Si toute synthèse est d'ores est déjà posée comme une anarque, si la "gauche" du parti sait et annonce qu'elle ne peut accepter un 2ème Le Mans (les guillemets à "gauche" non pas pour désubstantialiser le terme comme on le fait en droite ligne d'un discours dominant, mais parce que je doute que ce soit cette dénomination qui fait débat : pour moi c'est sur la question républicaine qu'il ne faut pas hésiter aujourd'hui demander à ce que compte soit rendu, la république n'étant pas ce "çà va de soi" commun à tous).
    Si donc on demande aux socialistes de se déterminer, qu'allez-vous faire dans l'hypothèse, qui ne me semble pas farfelue, où la majorité ne retiendrait pas votre texte en le noyant dans un texte ou chacun pourra y lire ce qu'il veut et, en particulier, son contraire : qu'allez-vous faire une fois refusée LA synthèse?

  4. 154
    Clovis VI dit:

    Le coté malsain de ce blog est que le mélange des genres contrairement à ce qu l'on pourrait en attendre ne débouche sur rien. La couverture du pseudonyme couvre à peine la pratique quasiment professionnelle de certains du type ex-permanent du PC exclu ou licencié, ou secrétaire de Section du PS éconduit ou encore Vert Solitaire bourré de connaisances qui ne débouchnt que sur le vide total. Sur ce blog nous trouvons aussi un certain nombre de provocateurs de Droite qui jouent leur rôle de provocateurs de Droite, couverts par l'anonymat ils ne risquent rien d'autre que d'encombrer ce Blog pour satidsfaire leur manie qui relève de la neuropsychiatrie. Compte tenu des horaires pratiqués le relevé des heures de vacation pour beaucoup les situent dans des tranches d'ages de retraités des deux sexes, sexe souvent caché par le pseudo et l'anonymat. Bien heureux l'érudit qui pourrait faire la démonstration d'un quelconque bénéfice politique voir même plilosophique ou plus prêt de nous sociologique à en tirer de l'étude de ce Blog,et il va s'en dire de toutes options politiques confondues. La fréquentation assidue de ce blog et tout à fait comparable à la vie militante d'un individu adhérent d'un Parti de Gauche ou peut être de Droite qui s'emm**** tellement dans la vie que finalement là, voit le temps passer plus vite et il y trouve son compte ; parce qu'enfin là, il s'avère donneur de leçon ou ose contredire avec violence des gens qui s'expriment, ce qui ailleurs hors anonymat lui aurait vallu une paire de claques bien méritée. Pour autant ce blog n'est pas qu'un repaire de paumés de la vie miltante ou d'individus qui s'emm****nt chez eux ou les deux à la fois, c'est aussi un lieu de rencontres informelles qui ne débouchent sur rien, ah si j'oubliai et c'est mon cas : pour trouver le sommeil qui tarde à venir bloguer avec vous me fait tomber ans les bras de morphée et c'est bon car dans mes rêves je reconstruits le Monde à mes dimenssions ou les petits sonts exclus car ils ont le coeur trop prêt de la m**** .

    Info: le saviez-vous ? les Renseignements Généraux Français visitent chaque jours tous les Blogs politiques afin de protéger les libertés des citoyens et pour les RG l'anonymat et les pseudonymes n'existent pas.
    Clovis

  5. 155
    dudu 87 dit:

    @JB
    Bonjour
    "(Je vous conseil de regarder LIP (l’imagination au pouvoir)). Sans parler de “collectivisation” (car ce mot peut faire peur à certains) ne faut-il pas organiser le travail par “coopération” en rendant chacun responsable et soucieux de son travail, avec une redistributions de la richesse produite moins inégale? (Un peu comme les SCOP)?"
    JL Mélenchon va rajeunir et moi aussi d'ailleurs, nous qui avons connu ce conflit; Tu parles de scop, voila ce que j'écrivais il y a quelques blogs:

    "Pour les entrepreneurs et les investisseurs, il existe déjà une solution, c'est le mouvement coopératif
    http://www.hlm.coop/article.php3?id_article=649
    La coopération française, c'est 21000 entreprises coop employant 900000 salariés, 60% des dépôts bancaires et 25% du commerces de détails. Alors c'est aussi un mouvement très hétéroclite. Là encore, c'est une volonté politique de vouloir développer ce secteur économique; il suffit d'engager des pourparlers avec eux pour avoir un accord. Le lien que je donne, est le rapport 2007 du conseil supérieur de la coopération. Ce rapport fait un soixantaine de page, vous apprendrez que la coopération est aussi européenne et internationale. Dans le monde, c'est 800 millions de personnes.
    Mais une condition primordiale est nécessaire: Cette grande aventure ne se fera pas sans un mouvement de MASSE avec des partis de MASSE et sur des positions de CLASSES, dans l'unité et la DEMOCRATIE la plus complète avec des OBJECTIFS CLAIRS.
    Désolé d'avoir été un peu long, ceci est le résultats d'un travail personnel à mon petit niveau et soumis à la + grande discussion possible."

    Personne n'avait voulu engager la discussion pas même Jean-Marc qui parle de "coopération".Oui je suis intéressé par ce mouvement.

  6. 156
    Mondialisation heureuse dit:

    Jeudi 3 avril, sur le site du journal " La Voix du Nord ", cet article incroyable :

    MONDIALISATION.

    " Hénin-Beaumont : des reclassements au Brésil et en Turquie à 300 euros par mois.

    La société Staf, implantée à Hénin-Beaumont depuis 1998, appartient au groupe italien Sinterama.

    Sept salariés de la teinturerie Staf à Hénin-Beaumont viennent de recevoir des propositions de reclassement au Brésil et en Turquie… aux conditions salariales en vigueur dans ces pays. Voilà qui laisse peu de place au rêve.

    C’est le courrier qui fait mal. Un courrier qu’ont reçu samedi sept salariés de la teinturerie Staf à Hénin-Beaumont. En substance, il y est expliqué que la société doit faire face à des difficultés économiques importantes et qu’elle envisage, en conséquence, des suppressions de postes.

    L’entretien préalable au licenciement est fixé au 15 avril.

    Le même jour, les sept salariés ont aussi reçu une proposition de reclassement. Et quelle proposition ! Trois postes de teinturier en Turquie et quatre postes au Brésil.

    Mais histoire de refroidir ceux qui étaient tentés de rêver, la suite du courrier était moins exotique : « Nous vous précisons que l’acceptation de cette proposition de reclassement entraînerait la modification de votre contrat de travail pour motif économique avec mutation dans le groupe, reprise de votre ancienneté. Par contre, votre salaire serait équivalent à celui des ouvriers occupant le même poste dans chacun des pays concernés.

    Le salaire en question, c’est 315 euros brut par mois pour le Brésil et 230 euros brut par mois en Turquie.

    http://www.lavoixdunord.fr/journal/VDN/2008/04/03/REGION/ART1068834.phtml

  7. 157
    dudu 87 dit:

    Clovis VI
    Bonjour
    D'après toi, il n'y a rien à faire et internet n'est pas l'outil nécessaire au débat politique. As-tu changé de pseudo?

  8. 158
    julie dit:

    @dudu87
    une des raisons pour lesquelles j'ai depuis très, très longtemps abandonné l'espoir dans les SCOP est entr'autres la fin fatale d'un des fleurons de ce mode de production, la Verrerie ouvrière d'Albi. C'était extrèmement douloureux de vivre (pas directment) la disparition de ce modèle. Et pourtant, il avait tout pour réussir, y compris dans le contexte économique actuel. Donc...

  9. 159
    singe dit:

    @ alain 13

    Ce que tu dis dans ton post 154 me semble juste, mais pessimiste: que proposes-tu alors?

  10. 160
    Jennifer dit:

    @ Le militant
    Tu sais Le Pen était aussi contre la guerre en Irak et il est aussi contre Israel mais d'un point de vue complètement différent du mien. Il est antisémite et c'est pour cela qu'il critique la politique d'Israel mais cela ne veut pas dire du tout qu'il soutient le peuple palestinien qui sont des arabes.
    Il est contre l'impérialisme américain mais parce qu'il est nationaliste et xénophobe, ce que je ne suis pas. Je suis à l'inverse internationaliste et sur cette base anti impérialiste.
    Tu crois comme cela superficiellement que nous avons les mêmes positions mais que nenni. Creuse un peu et tu verras que nous n'avons rien à faire avec le facisme qui devrait être interdit car il prône le racisme et pousse au crime raciste.

  11. 161
    Jennifer dit:

    @ Clovis
    Au lieu de nous inonder de ton fiel, arrête de venir sur ce blog et laisse nous tranquillement discuter entre nous. Nous ça nous plaît. Si tu déprimes et bien va voir ailleurs

  12. 162
    Jean-Marc dit:

    Bonjour à tous.
    Désolé Dudu, JB notamment, mais je me suis un peu lassé ces derniers jours.
    Ca n'avance pas...
    Ce dont je parle, et qui n'a pas grand chose à voir avec les SCOP, ne passe pas ; trop d'habitudes de pensée... Celà se situe en dehors des philosophies et clivages politiques connus. Je parle d'émergence de quelquechose de radicalement nouveau, qui redéfinit déjà les règles de fonctionnement de nos sociétés, et dont c'est le début seulement.

    Ce mouvement, dont les logiques sous-jacentes trouvent dans les réseaux informatiques leur moyen d'épanouissement, est prometteur, et extrêmement puissant.

    Je me suis exprimé là-dessus déjà, un peu, en citant notamment des noms, des initiatives...

    Je regrette que les référentiels usités et une certaine forme de cécité mettent en danger les plus belles promesses de cette mutation, car les grands pouvoirs en place, que vous critiquez à tout va, ont commencé à en comprendre la portée. Et ils agissent, eux, pour baliser les possibles!

    Bon, en tout cas, ici les gens parlent entre eux, et c'est déjà pas mal.

  13. 163
    guignol dit:

    ouaaah, comment qu'il est trop fort Jean-Marc, les logiques sous-jacentes, j'en
    peux plus, quand nous en dira-t-il plus, quel suspens insoutenable, on se sent
    bien petit devant tant de mysterieuse clairvoyance.

  14. 164
    Jean-Marc dit:

    Je ne réponds pas à Guignol, c'en est un.

    Par contre je donne ce lien, que je viens à l'instant de recevoir par mail, et qui aborde ce que je veux dire par'cooperation','logiques sous-jacentes', et'émergence d'un nouveau modèle d'organisation'.

    http://www.internetactu.net/2008/04/03/ou-sont-les-cooperations-fortes/

  15. 165
    guignol dit:

    Purée, trop fort, je suis impatient d'en savoir plus sur les logiques sous-jacentes
    et paf, Jean-Marc, reçoit un mail sur le sujet. Le hasard, des fois...

    Merci pour votre reponse Monsieur le Psycho-Sociologue !

  16. 166
    Jennifer dit:

    J'ai finalement lu le texte de Emmanuel Todd conseillé dans ce blog. Merci à celui qui nous l'a indiqué. L'interview pose très justement les problèmes. Oui d'une guerre absurde, dans laquelle les USA se sont enlisés et qu'ils ne gagnent pas comme ils l'ont fait en Irak après l'avoir envahie et occupée. Savez vous qu'ils ignorent même le nombre de morts en Irak? Sans doute cela est sans importance pour eux. Ces morts sont dûs à l'occupation. Qu'ils partent donc et laissent les irakiens souverains sur leur sol. Ils ne l'ont occupée qu'à cause du pétrole et même cela n'a rien donné de bien cf le prix du pétrole. Ils ont perdu sur toute la ligne mais ils persistent. C'est sûr que le fric énorme qu'ils investissent dans cette guerre a une vertu pour eux: les entreprises d'armes américaines font des profits. Mais évidemment les irakiens meurent: c'est le coût à payer.
    Sur le nombre de morts, Le Lancet a publié une étude qui parlent de 600 000 morts! Le gouvernement irakien lui n'avoue que 150 000. Sans parler de tous les morts dûs à la catastrophe humanitaire que cette guerre crée.
    Sans parler du fait que cette guerre implique une violation des droits de l'homme: la torture, et toutes les atrocités qui font que notre civilisation est en train de régresser dans des âges très sombres!

    Quelque passage de Emmanuel Todd sur l'afghanistan:
    Emmanuel Todd : «Si la France devient le caniche des USA, elle disparaîtra»
    Selon Emmanuel Todd, le renforcement des troupes françaises en Afghanistan est une erreur diplomatique et stratégique, et dessine les contours d'une idéologie extrême-droitière à l'échelle mondiale. Interview.

    DR Au Sommet de l'Otan, mercredi 2 avril, George Bush s'est dit «très heureux» du soutien de la France en Afghanistan. Mais la veille, à l'Assemblée, la première grande décision stratégique de Nicolas Sarkozy de renforcer les contingents français engagés dans le conflit afghan mettait le feu aux poudres. Les socialistes, de François Hollande à Lionel Jospin, d'Hubert Vérine à Ségolène Royal, s'opposent unanimement à une politique d'alignement sur les Etats-Unis. Ils mettent en avant l'enlisement du conflit afghan, son coût humain et dénoncent le «tournant atlantiste» de la politique française. Pour l'historien et démographe Emmanuel Todd, les dangers de cette politique sont encore plus graves. L'auteur de Après l'empire juge que cette partie est perdue d'avance et qu'elle participe d'une idéologie extrême-droitière naissante.

    Marianne2.fr : Le renforcement des troupes en Afghanistan vous paraît-il justifié ?
    Emmanuel Todd : Je peux tout imaginer de Nicolas Sarkozy, même qu'il ne sache pas ou est l'Afghanistan. Mais je ne peux pas imaginer que les gens qui l'entourent ignorent ce que tout le monde anglo-saxon sait, à savoir que cette guerre est perdue.

    Pour vous, cette guerre est sans espoir ?
    E.Todd : (...). On peut se demander, à la limite, si ça va se terminer par un Dien-Bien-Phû ou par un retrait paisible.

    Du point de vue du gouvernement, il semble pourtant qu'il y ait des enjeux à ce conflit…
    E.Todd : Pourquoi ceux qui nous gouvernent veulent-ils participer à une guerre perdue ? Voilà la vraie question. Et là, comme dans les débats sur la réintégration pleine et entière de la France à l'Otan, on touche au symbolique. Cette manœuvre a pour objectif de réaffirmer un lien avec l'Amérique.

  17. 167
    Maloo dit:

    Turquie : Sakozy fait machine arrière concernant le référendum.

    jeudi 3 avril 2008

    Les référendums liés aux futurs élargissements de l’UE ne seront plus obligatoires en France dans le cadre d’un projet de loi, qui doit être adoptée en juillet, amendant la constitution. D’après EurActiv France, cette initiative vise principalement à permettre à la Croatie de rejoindre l’UE l’année prochaine mais aussi à ouvrir la voie à la tentative d’adhésion de la Turquie. (...)

    http://www.euractiv.com/fr/elargissement/turquie-sakozy-machine-arriere-concernant-referendum/article-171310

  18. 168
    Maloo dit:

    L'UMP, le Modem et le PS refusent par avance le résultat du référendum irlandais

    ...si la réponse était "non", bien entendu. Doit-on s'en étonner, puisqu'ils n'ont déjà pas respecté le résultat négatif du référendum français ? Au cours de la séance de vote qui s'est déroulée le 13 février 2008 à Strasbourg au Parlement européen sur le Rapport Corbett-Mendez de Vigo relatif au traité de Lisbonne, un amendement (n°32) était sobrement rédigé : le Parlement européen "s'engage à respecter le résultat du référendum irlandais". Qui oserait voter contre, franchement, l'affirmation du respect du résultat futur des urnes, donc de la démocratie ? Réponse, s'agissant des eurodéputés Français : 46, de l'UMP, des Socialistes et du Modem.

    Voici en effet dans le détail le résultat du vote par appel nominal sur cet amendement n°32 (source : Parlement européen)
    1. Ont voté contre l'amendement : 46 députés français

    Libéraux (Modem et nouveau centre) : Beaupuy, Cornillet, Fourtou, Gibault, Griesbeck, Laperrouze, Lehideux, Morillon (Sarnez et Cavada absents)

    Démocrates Chrétiens (UMP et autres divers droite) : Audy, Daul, Descamps, Fontaine, Fouré, Gaubert, Gauzès, Grossetête, Lamassoure, Mathieu, Morin, Sudre, Toubon

    PSE, (Socialistes) : Arif, Berès, Bourzai, Carlotti, Désir, Douay,Guy-Quint, Hazan, Le Foll, Lefrançois, Navarro, Neris, Patrie, Peillon, Poignant, Pribetich, Savary, Schapira, Vaugrenard, Vergnaud, Trautmann, Weber

    Verts (Ecologistes) : Aubert, Bennahmias, Libietz

    2. Se sont abstenus : 3 députés français

    PPE : de Veyrac
    Verts : Flautre, Onesta

    3. Ont voté pour : 17 députés français
    Groupe IND/DEM (souverainistes) : Couteaux, Louis, de Villiers

    GUE (PCF) : Hénin, Jouye de Grandmaison, Wurtz

    Non Inscrits (FN) : Golnisch, Lang, Le Pen, Marine Le Pen, Le Rachinel.

    PSE : Laignel

    Gageons que si la réponse des Irlandais est un "oui" au traité de Lisbonne, UMP, Modem et PS seront les premiers à s'en féliciter et à célébrer la "démocratie"... Si c'est un "non", comme d'habitude on leur reposera la question jusqu'à ce qu'ils donnent la réponse qu'on attend d'eux, bis repetita placent...

    Mercredi 02 Avril 2008

    http://www.observatoiredeleurope.com/index.php?action=article&id_article=900192?preaction=nl

  19. 169
    Jennifer dit:

    Je vous mets dans ce deuxième passage de Todd, cette question essentielle qui est qu'on essaie de nous faire endosser le concept de choc des civilisations, qui en gros revient à un rejet de l'islam au profit du christianisme qui serait une religion "civilisée". C'est clairement le projet de Sarkozy et en cela il suit Bush.
    De toute façon c'est sûr: quand on a colonisé l'Afrique, on y allait pour "civiliser" les sauvages, grâce à nos bons missionnaires qui leur apprenait la vraie religion, pas ce truc de sauvages qu'est l'animisme. De toute façons si on est civilisés et si on est une démocratie, on a bien raison d'utiliser la manière forte contre ces sauvages et tous ces retardés de musulmans. On a "god on our side" pour faire toutes les guerres "justes" des "démocraties" (vous savez celles où on torture?) contre les barbares qui n'attendent que nous pour leur montrer la voie de la civilisation et de la démocratie.

    Bon voilà ce que Todd en dit:
    " ce qui se profile derrière cette nouvelle association, c'est de l'occidentalisme. C'est un lien fondé sur une nouvelle idéologie, une idéologie qui se construit dans le conflit avec l'islamisme.

    Mais la France n'a-t-elle pas intérêt, pour des raisons de politique «réaliste», à s'associer avec les Etats-Unis plutôt que de rester repliée sur elle-même ?
    (...) sous Nicolas Sarkozy, il arrive à la France ce qui est advenu de l'Angleterre sous Tony Blair : si l'on devient le caniche des Etats-Unis, on disparaît. Si on s'aligne, si on perd son indépendance, on disparaît. (...)
    La lutte contre le terrorisme légitime aussi l'engagement du gouvernement dans ce conflit.
    E.Todd : Les occidentalistes se pensent en situation de légitime défense. Le terrorisme existe, il devrait être contré par le contre-espionnage et par des forces policières, mais sûrement pas par des guerres à l'étranger. (...) Mais l'irakisation de l'Afghanistan participe d'une agression du monde musulman par le monde occidental. L'occidentalisme est une doctrine d'extrême droite en émergence. (...) nous nous positionnons dans une construction idéologique, contre le monde musulman. Cette posture est d'ailleurs très cohérente avec le Sarkozysme en politique intérieure.

    Vous pensez que Nicolas Sarkozy est dans une logique de guerre avec le monde musulman ?

    En s'impliquant plus en Afghanistan, la France participe donc à déclencher un clash des civilisations?
    E.Todd : L'analyse d'Huntington sur le clash des civilisations est fausse, mais un gouvernement peut essayer de la rendre vraie. Je pense que les gens qui nous gouvernent seront tenus pour responsables de ce qu'ils font. La guerre, c'est la pédagogie du mal. Les peuples en paix pensent sainement. On entre parfois en guerre pour de bonnes raisons, mais peu à peu, on glisse insensiblement dans la violence pour la violence. C'est ce qui aurait pu arriver en Espagne, si les Espagnols avaient mal réagi aux attentats : ils auraient pu s'enfoncer dans le conflit des civilisations. Je crois que cette stratégie conflictuelle va échouer aussi en France. La recherche de bouc-émissaires, l'émergence d'une idéologie islamophobe et hostile aux enfants d'immigrés… ce n'est pas dans la nature de la France. Au final, les Français préfèrent toujours décapiter les nobles que les étrangers.

    Jeudi 03 Avril 2008 - 00:17

  20. 170
    Jennifer dit:

    Excusez moi mais mon couper-coller n'est pas clair car les questions n'apparaissent pas en tant que telles dans cet interview donc on a l'impression que c'est Emmanuel Todd qui le dit. Se referer donc à Marianne pour lire l'article au complet.

  21. 171
    julie dit:

    @JeanMarc

    "les plus belles promesses de cette mutation,"
    pour qui? sans réponse sur la clé de la distribution, à savoir quelle répartition entre les munis et les démunis, par quel moyen, ton "emergence de qqchose de radicalment nouveau" me rappelle le "vive la crise " d'Yves montant dans les années'80. on voit ce qu'il on est advenu depuis.
    petit rappel :
    Pascale Breugnot, Jean Claude Guillebaud et Laurent Joffrin, alors journaliste à Libération, furent les initiateurs de cette émission de « pédagogie de la crise », saluée par les deptes de la deuxsième gauche et une partie de la droite mais sévérement critiquée par le Parti communiste et la CGT. A travers ce programme grand public, Yves Montand et Michel Albert exposaient en effet l’idée que la crise pouvait être positive si elle permettait de libérer un certain nombre d’énergies. Elle commençait par un faux journal catastrophe signé Christine Ockrent, dans lequel la présentatrice-vedette d’Antenne 2 annonçait un cortège de mauvaises nouvelles supposées inéluctables si les « blocages » de la société française n’étaient pas levés, et se terminait par une exhortation d’Yves Montand à se relever les manches pour que chacun permette au pays de sortir de la crise.

  22. 172
    julie dit:

    @Jennifer
    merci de reprendre le fil "Défense - Afghanistan"
    pour aller plus loin que l'analyse de Todd (excellent), je reviens à mon catalogue de 12 questions (elle ne sont pas de moi!) en prenant une, posée aux candidats à l'élection présidentielle US:
    7. Etes vous d’accord avec l’avis exprimé par, entre autres, Zbigniew Brzezinski [1], qui veut que, outre le Proche et le Moyen-Orient, la Russie représente un défi majeur pour la sécurité globale ? Ou bien partagez vous notre avis que la Russie, depuis Gorbatchev n’a jamais violé militairement ses frontières et s’est conduit, vis-à-vis de l’étranger, de manière plus pacifique qu’elle ne l’a jamais fait à l’époque tsariste ou soviétique ? Le système ABM (antimissile balistique) dont l’installation est prévue en Pologne et en République tchèque a t-il pour but de protéger ces pays ainsi que les États-Unis ou bien seulement d’intimider la Russie ? Acceptez-vous le rôle d’acteur politique et économique mondial que joue la Russie ?

    Si la France fini par intégrer l'OTAN comme Sarkozy est en train de nous y amener,nous serions obligé d'accepter ces positions américaines.
    La façon dont la presse parle de la situation en Russie sans se pencher sur la réalité du pays (je ne suis pas une nostalgique du passé soviétique ni du système démocratique administrée telle qu'il est actuellement pratique en Russie). Mais le suivisme aveugle de la presse occidentale sur la ligne américaine droitière et sans concession n'est pas dans notre intérêt. ceci rejoins l'analyse de Todd.
    plus large, dans quel cadre devons nous nous retrouver militairement?

  23. 173
    BA dit:

    « Dans la version écrite d'un discours distribuée à la presse, Nicolas Sarkozy précisait qu'il souhaitait "prendre les décisions nécessaires pour que la France prenne toute sa place dans les structures de l'Otan" en 2009, "à l'issue de la présidence française de l'Union européenne" (UE) qui s'achève le 31 décembre 2008.

    Le président français n'a pas lu cette phrase devant ses partenaires, mais l'Elysée a confirmé qu'une décision de réintégration pourrait être annoncée à Strasbourg et Kehl, sur la frontière franco-allemande.

    "N'anticipons pas les résultats des discussions sur l'Europe de la défense (...) ce n'est pas une certitude, c'est une possibilité", a-t-on toutefois insisté côté français, réfutant les critiques adressées ces derniers jours par l'opposition sur un "alignement" de Paris sur Washington.

    Devant la presse, Nicolas Sarkozy a pour sa part insisté à Bucarest sur le changement d'attitude des Etats-Unis qui, comme la Grande-Bretagne, se sont montrés dans le passé très réticents à la relance de l'Europe de la défense par crainte qu'elle ne vienne concurrencer l'Alliance atlantique. "Le président des Etats-Unis (George W. Bush) a fait ce matin une déclaration sur la nécessité de l'Europe de la défense en complément de l'Alliance qui était, à mon avis, un tournant historique dans la politique des Etats-Unis d'Amérique", s'est-il félicité. »

    http://fr.news.yahoo.com/afp/20080403/twl-otan-sommet-france-afghanistan-ue-pr-3caf257.html

    L’Alliance atlantique est, dans les faits, dirigée par Washington. George W. Bush veut donc que l’Europe de la défense ne soit qu’un simple complément de l’Alliance atlantique. George W. Bush veut que les forces de l’Europe de la défense soient simplement complémentaires de l’Alliance atlantique. Nicolas Sarkozy est sur la même longueur d’onde.

    Cette phrase de Nicolas Sarkozy finit de détruire les dernières illusions des naïfs qui rêvaient à une Europe indépendante: « Le président des Etats-Unis (George W. Bush) a fait ce matin une déclaration sur la nécessité de l'Europe de la défense en complément de l'Alliance qui était, à mon avis, un tournant historique dans la politique des Etats-Unis d'Amérique", s'est-il félicité. »

    Les militaires ont un mot pour désigner les forces complémentaires d’une armée : ils les appellent des supplétifs. Les soldats de l’armée française vont devenir les simples supplétifs de l’armée états-unienne.

  24. 174
    4 Août dit:

    OTAN et bombinettes...

    http://www.solidariteetprogres.org/article3988.html

  25. 175
    dudu 87 dit:

    @Julie
    Bonsoir
    Tu as raison de parler des verrerie d'albi, conflit dont j'ai vaguement entendu parler et ils ne sont pas les seul dans ce cas là. Toutes les "scop" et même les coopératives ont des difficultés actuellement. Tout simplement à cause des milieux bancaires qui refusent de les soutenir et la seule banque, le "crédit agricole" qui a les capacités financières, n'a plus l'autorisation de le faire puisque les prêts à taux bonifiés lui sont interdits, Europe oblige. Rappel le crédit agricole fait parti du milieu coopératif.
    En écrivant:"il suffit d’engager des pourparlers avec eux pour avoir un accord." je connaissais ces difficultés financières.
    J'ai travaillé dans une filiale de la Régie Renault et nous avons vécu X plans de licenciements, est-ce pour ça que je serai contre les Nationalisations? Non, l'analyse de l'échec nous trouverait les solutions.
    Puisque nous sommes dans le "coopératif" et du toulousain, te souviens-tu JB Doumeng, surnommé " le milliardaire rouge", c'est donné des bâtons pour me faire battre que d'en parler, il était NOE, peu importe.
    http://www.humanite.fr/1992-06-25_Articles_-Le-revolte-de-Noe
    Concernant ton post 153/ Afghanistan, les bonnes questions et pertinentes, laisse-moi quelques minutes pour dire ce que faire "petit citoyen".
    A+

  26. 176
    JB dit:

    @ Digeo! 1er message (la réponse sera longue...)

    Tout d'abord je pense que Lénine est une très bonne référence!.. mais j'avoue que je ne connaît pas son oeuvre, je me suis intéressé à certains textes lorsqu'il évoque la Révolution française et traite du jacobinisme. "Que Faire"? est un manifeste écrit avant 1917, non?

    Mais "Que faire"? Pour Jean-Luc Mélenchon la tâche est très dure, mais je pense avoir compris ce qu'il veut faire avec Trait d'Union. Il veut créer avec d'autres, pour le Congrès socialiste, un pôle de gauche. Celui-ce pourrait prendre forme en s'alliant avec le NPS d'Emmanuelli et de Benoit Hamon.
    Ce serait en quelque sorte un groupe progressiste de la gauche du PS. (D'ailleurs DiGéo, pouvez-vous m'expliquer la grande différence entre progressiste et réformiste? Ne peut-on pas être progressiste en étant réformiste de gauche? Ce qui est important c'est le contenu de la réforme, donc on peut être progressiste en faisant des réformes de gauche, non?)

    Pour en revenir à la stratégie de Jean-Luc Mélenchon, je pense vraiment que ce pôle, s'il est animé par Benoit Hamon (très populaire chez les MJS), peut envisager d'atteindre le score de 20% au premier tour du Congrès en rassemblant pourquoi pas certains fabusiens...
    Après avoir perdu (car il vont perdre, il faut pas rêver), il faut que ce pôle se casse du parti pour organiser une autre organisation bien plus large. Cela se fera par la discussion avec les autres organisations. Cela va être dur avec la LCR (ayant participer à certaines réunions, la discussion est assez difficile avec eux, car parler avec des socialistes, c'est limite une prostitution... Excusez mes caricatures, mais je n'approuve pas leur volonté de faire un grand projet "anticapitaliste" sans avoir entamer la discussion avec les autres organisations. Le problème avec eux, c'est qu'ils ne supportent pas le fait d'être représenter, on peut les comprendre, mais comme ils ne sont pas toujours très Républicains, je doute fort que leur super parti puisse entraîner les masses...

    Car, comme le disait Robespierre en 1793, "les dangers intérieurs viennent des bourgeois; pour vaincre les bourgeois, il faut rallier le peuple"

  27. 177
    singe dit:

    J'ose espérer que la démarche de Mélenchon est porteuse, avec cette crainte déjà soulignée en amont d'une synthèse fourre-tout.
    Mais cette novlangue qui nous envahit, qui résiste encore?

  28. 178
    Clovis VI dit:

    @DuDu 87 158 oui et à l'instant oui aussi. Tu l'as compris rien à faire ici

  29. 179
    Jean le Bon dit:

    Eluparcettecrapule est un message qui se lit dans les deux sens

  30. 180
    kalmos21 dit:

    L'invasion - illégitime- de l'Irak par les US et la guerre en cours en Afghanistan n'ont rien à voir. D'ailleurs, si Bush n'avait pas fait l'erreur de l'Irak, la situation en Afghanistan serait bien différente.
    L'intervention en Afghanistan s'est faite suite au 11/09 pour chasser les Talibans du pouvoir et parceque ce pays était devenu la base arrière du terrorisme islamique.
    L'intervention a eu lieu suite à 6 résolutions de l'ONU, 39 pays y participent sous commandement de l'OTAN.
    (Pour rappel en Irak: pas de résolution de l'ONU, commandement US).
    On peut discuter sur le fait d'envoyer des soldats supplémentaires mais la réalité est qu'a chaque fois que les talibans reprennent un village, la première chose qu'ils font et de détruire les écoles et d'imposer la burka à toutes les femmes et jeunes filles de + de 8 ans.
    Alors, on s'en va?, on laisse faire,? on'sen fout?
    Au nom de la paix et contre l'impérialisme....
    Pas d'accord.

  31. 181
    JB dit:

    @ DiGéo! (partie 2 et fin)

    Pour la suite des événements, tout reste à faire! Discuter entre organisation, établir un programme commun qui fédère toutes les sensibilités (je pense qu'on ne pourra jamais être ok sur l'idéoloie défendue donc il faut se mettre d'accord sur les principes et le programme concret). Le parti communiste est la clée du nouveau mouvement car ils ont les stuctures et le réseau de militants (c'est leur nom qui les handicape car pour la plupart des gens communisme = staline = plus d'impôt etc... // D'où l'importance d'avoir des socialistes dans ce groupe, car ça passe toujours mieux au yeux de l'opinion d'être socialiste que d'être un sal rouge de communiste : Jean-Luc Mélenchon profite bien de cette posture je pense). D'ailleurs j'avais déjà signer la pétition que tu proposes au sujet de Jean-Luc Mélenchon...

    D'autre part, je pense qu'il va véritablement falloir s'adresser à cette grande masse de désorientés pour qui la politique ne veut plus rien dire...

    Robespierre avait déjà tout compris en 1789 quand il s'adresse au peuple : " Vous allez confier à un petit nombre d'entre vous vos libertés, vos droits, vos intérêts les plus préciaux; sans doute vous vous proposez de les remettre en des mains pures; mais quel soin, quelle vigilence vous devez apportez pour apercevoir la plus légère tâche qui aurait pu les flétrir! Prenez-y garde, le choix est difficile; il m'épouvante lorsque j'entreprends l'énumération des vertus que doit avoir un représentant du tiers état [...] Défiez vous du patriotisme de fraîche date, de ceux qui vont partout prônant leur dévouement intéressant, et les hypocrites qui vous méprisaient hier et qui vous flattent aujourd'hui pour vous trahir demain. Pour servir dignement son pays, il faut être pur de tout reproche. [...]"

    Quel saint homme ce Robespierre! (c'était pour faire plaisir à Jean-Marc ;)
    Il faut que nous, citoyen, reprenons le droit de participer au destin du pays, en ayant une prise sur les personnes qui nous représentent (d'ailleurs Jean-Luc Mélenchon "président" d'une nouvelle République, ça sera sympa....)

    Il faudra montrer que la modernité, c'est pas le MODEM ni le PS (et surtout pas la droite et l'extrême droite), mais bien l'autre gauche. J'espère donc participer à une campagne de terrain car les médias ne seront pas vraiment favorables envers cette lutte... A nous la tâche de montrer qu'une autre Europe est possible (d'ailleurs Instit, je ne comprends pas ton pessimisme européen).

    Quand la Révolution Française eu lieu, la France était seule fasse au reste de l'Europe. Les idées des Révolutionnaires, issues de la philosophie des Lumières n'ont-elles pas ensuite, rayonnées sur l'Europe, voire sur le monde entant qu'"idéal" à atteindre?

    Je fini donc sur ces phrases de Kroptkine (théoricien russe de l'anarchisme/ au sujet de la Révolution française):

    " C'est enfin l'éclosion de conceptions nouvelles, égalitaires sur les rapports entre citoyens, -conceptions qui bientôt deviennent des réalités et alors commencent à rayonner sur les nations voisines (et) bouleversent le monde..."

  32. 182
    singe dit:

    Le problème avec les américains, et çà date de la deuxième guerre mondiale, c'est qu'ils ne savent qu'utiliser leur tapis de bombes. De Dresde à l'Irak, en passant par l'Afghenistan ou la Serbie, le Viet-Nam et son napalm et ses défoliants, sans parler d'Hiroshima... Les B29, çà rend pas vraiment crédibles, non? Pas vraiment une diplomatie, pas plus que les fatwas des islamistes...

  33. 183
    JB dit:

    PS : C'est KropOtkine

  34. 184
    dudu 87 dit:

    Afghanistan et les autres
    Je serai surement taxé de simpliste, mais que dit le citoyen lamda? « S'il n'avait pas d'armes, ils ne feraient pas la guerre ».Sic, réflexion qui m'a été fait lors de l'une de mes randonnées quotidiennes.

    1° condition:
    Comment stopper les livraisons d'armes aux belligérants?
    Dans le cadre de l'ONU, envoyez des soldats pour fermer les frontières d'un pays en guerre pour lui couper l'approvisionnement en armes, éteindrait automatique le conflit. Ne me dit pas que techniquement ce n'est pas possible, les satellites militaires auraient le mérite d'être utiles à la PAIX et nos d'impôts seraient employés pour une bonne cause.

    2° condition:
    Favoriser les négociations.
    Les armes stoppées, demandez aux différents adversaires de négocier pour se donner les moyens de la paix et de faire approuver démocratiquement leurs décisions par leur peuple, toujours sous contrôle de l'ONU. Des mesures contraignantes peuvent être prises si les mauvaises volontés se font jour. Chaque peuple choisira son type de société à partir de la démocratie et de la charte universelle des droits de l'homme, nous devrions dire d'ailleurs de l'humain.

    3° condition:
    Eviter la récidive.
    Désarmer les différentes parties et garantie de la souveraineté par l'ONU avec reconstitution d'une armée défensive.

    4° condition:
    Aide à la reconstruction du ou des pays concernés dans les domaines de santé, alimentaire et éducation au minimum vital d'une nation civilisée, fonds distribués par l'ONU qui favorisera les accords bilatéraux de nations

    Autre sujet Israël et la Palestine
    Même scénario avec retour sur les frontière de 1947 et déclaration de Jérusalem, ville internationale
    et qu'ISRAËL assume sa politique coloniale dans les territoires occupés.

    L'ONU devra être réformée et les juristes internationaux ont du pain sur la planche, encore que...Et nous devons sortir le siège de l'ONU des E.U vers un pays neutre.
    Voilà à quoi pourrez servir l'Europe que nous voulons, elle qui a vécu 2 grandes guerres!
    Tout un programme... utopiste, direz-vous? Il faudra du temps mais c'est un des défis du 21° siècle.
    Nous verrons pour les problèmes économiques + tard

  35. 185
    regis dit:

    @Dudu : bien entendu, comme tu le dis, il est hors de question de se résigner mais il faut avoir une claire conscience avant la bataille. J’ai l’impression de revivre 2003 : une CFDT et ses alliés naturels prêts à nous poignarder dans le dos. Faut-il chercher une unité de façade à tout prix avec la direction de la CFDT (et j’ai déjà dit ce que cela nous a coûté en 2003) ou rassembler tous ceux qui sont réellement contre les 41 annuités, y compris chez les adhérents ou militants CFDT ?
    Concernant le problème des perturbateurs sur ce blog, je suggère d’ignorer leurs interventions. Ne trouves tu pas pénible lorsque tu te connectes de lire des lignes et des lignes de provocateurs qui cherchent à faire sortir les intervenants de leurs gonds dans le but évident de casser le dialogue ou l’information constructive afin d’enlever tout attrait à ce site ?
    Pour ma part, c’est ce que je pratique.

  36. 186
    singe dit:

    ...Espérons que ce fanfaron qui nous tient lieu de président ne fasse quand même pas de trop grande c...en Colombie ! Je crains le pire avec sa mission "humanitaire"

  37. 187
    dudu 87 dit:

    OK? Régis pour les perturbateurs mais solidaires avec les nôtres.
    Pour la CFDT, je me souviens des combats pour l'unité d'action dans les années 70. Devons-nous recommencer? Surement, mais pas sous la même forme, c'est-à- dire à la tête. Nous retrouvons d'ailleurs le même problème en politique. Cette unité doit partir de la base, avec les + unitaires par petits comités et suivant le proverbe: "petits ruisseau devient grande rivière" Il faudra être prudents mais à mon avis plus facile que sur internet sauf sur les "prudhommales" ou là il faudra mettre le paquet si par malheur la CFDT fait joujou avec son stylo.
    bonne nuit...

  38. 188
    JB dit:

    @ Digeo (parti 3)
    Je soumet 1 texte à la réflexion de tout le monde:
    Pour qu'un programme de Gauche apparaisse et soit appliqué, ce programme doit s'appuyer sur une culture alternative.

    Alain Meyer : dans un débat en 1976 sur "les socialistes et le débat idéologique"

    " Hélas, celui qui est enfermé dans l'idéologie répond de manière affective à ces arguments, il y répond par l'indignation vertueuse, par l'argument personnel, par l'invective, c'est qu'il tient par dessus tout à ses principes de classification, de découpage.

    Ses principes de classification, de découpage, il les défend avec une hargne, une âpreté toute particulière. C'est qu'il a besion d'un refuge, d'une sécurité, il a besoin d'avoir quelqu'un à qui s'en prendre et surtout de ne pas être surpris.

    Autant dire que la seule critique des Lumières ne viendra jamais à bout de la conscience faussée.

    Ces cadres rassurants, ces systèmes de classification simplistes ne se réduisent pas à la seule idéologie dominante intériorisée ou plutôt cette idéologie dominante n'est pas toute d'une pièce : elle ne se réduit pas à la seule idéologie du capitalisme d'organistaion, elle intègre des vestiges de représentations liés à des modes de production antérieures et qui leur ont survécu.

    Elle intègre des bribes d'idéologie désaffectée, des idéologies autoritaires, patriarcales qui avaient cours dans la société agraire, des croyances populaires indéracinables. Les réfuter, c'est inopérant tant qu'on n'aura pas proposé comme alternative des systèmes de représentations tout aussi cohérents qui s'oppose avec autant de vigueur, avec autant d'évidence et qui, par conséquant, rassurent et intègrent.

    Ce n'est pas seulement en démontant une idéologie qu'on en vient à bout, c'est en en proposant une autre qui assure une meilleure cohésion entre les notions, entre les expériences vécues, qui serve elle aussi de ciment entre les groupes.

    Tant que nous ne nous serons pas donné les moyens de recréer cette cohésion, mais dans une autre perspective, la partie ne sera pas gagnée. Quand l'idéologie bourgeoise dépérit, ce n'est pas forcément une vision du monde socialiste qui la remplace, ce peut être aussi bien une idéologie populiste qui ressurgit pour combler le vide."

  39. 189
    JB dit:

    @ dudu 87 au post 156!
    Je vous remercie pour le lien au sujet des SCOP!
    J'ai de la lecture! Je vous ferai part de mes interrogations... J'espère donc vous retrouver sur le site de JLM!
    En vous souhaitant une bonne nuit!

  40. 190
    Jennifer dit:

    Oui Singe, je sens l'affaire mal partie. Les FARC n'ont pas encore donné de réponse que déjà la mission humanitaire s'est envolée, Sarkozy et uribe faisant alliance sur ce coup-là. Encore une fois, il est demandé aux FARC un geste de paix unilatéral. Ils l'ont fait avec Chavez, ce geste, car ils le sentaient. Mais avec Uribe, qui peut lui faire confiance? Il demande la libération d'INgrid Betancourt d'abord. Mais qui peut affirmer qu'il y aura échange de guérilleros après? Guerilleros qui sont torturés dans les geôles colombiennes et qui ont été tués en Equateur, surtout Raoul Reyes qui était le négociateur. Ils tuent leur porte parole et après ils réclament encore des gages. Qui peut faire confiance au gouvernement Uribe après un tel comportement?
    C'est sûr que si ils libérent Ingrid, ensuite ils massacrent, bombardent etc... les FARC. C'est d'une évidence éclatante quand on voit comment agit Uribe depuis des mois que les projecteurs sont sur lui (et des années pour ceux qui le suivaient avant). Cet homme ne connaît qu'une méthode: la violence et la répression et il est contre toute négociation. Les FARC le savent, l'ont vécu maintes et maintes fois. Donc cette opération "humanitaire" est plus que louche. C'est dans la nouvelle alliance Sarkozy-Bush. Car Uribe est le meilleur allié de Bush dans la région.

  41. 191
    JB dit:

    @ Jean-Marc post 165

    "Ce mouvement, dont les logiques sous-jacentes trouvent dans les réseaux informatiques leur moyen d’épanouissement, est prometteur, et extrêmement puissant." Voici ce que tu écris...
    Je viens de lire le site sur lequel tu nous renvoies...

    Sans déconner, c'est ça ton nouveau projet? Ce n'est même pas un projet... Sérieusement j'ai cru que tu plaisantais... Tu te fou de nous ou quoi? Je suis vraiment déçu de ce truc... C'est mignon : un nouveau monde de "coopération" où les hommes seraient derrière leur PC (avec le fameux "web 2.0) et manifesteraient une cause commune pour certaines revendications. Celles-ci ne seraient fédératrices de toutes la société car coopéreront ceux qui se mettent d'accord. Ceux qui n'ont rien à foutre de ton action n'y participeront pas... (Un vrai Anarchiste (ou "libertaire") ce Jean-Marc ;)....
    C'est tout un programme en tous cas!

    Avec pas mal de gens dans ce blog, je revendique au contraire, un projet politique cohérent qui se base sur un travail préparatoire où sont définies les grandes lignes. Ce projet politique doit être capable de rassembler l'ensemble de la population...

    D'ailleurs, je ne comprends pas le rapport entre le super-génial Jacques Attali dont les capacités mentales dépassent le génie de tous les hommes réunis, et ton fameux Charles Leadbeater!
    Il faut vraiment que tu m'expliques plus en détail car là je ne te suis vraiment pas (ES-TU SERIEUX? CE N'EST PAS UNE BLAGUE?)
    Y-a-il une cohérence? Que nous proposes-tu vraiment pour "réformer" voire "révolutionner" la société?
    Je souhaiterais une réponse concréte à cette question qui englobe les champs du politique, de l'économique et du sociale?

    Serais-tu intéressé par l'"autogestion"? Car là j'ai des liens plus intéressant que tes discours d'Attali...

    Mes respectueuses salutations en l'attente d'une réponse claire et précise.

  42. 192
    singe dit:

    Oui, c'est une espèce de "Meilleur des Mondes". Quand on sait ce que son auteur a pu imaginer par la suite, dans un îlot d'déal fascisant.
    La "logique sous-jacente", c'est de créer des "no life" comme les jeux de rôle.
    Mais Jean-Marc n'est il pas dans un jeu de rôle malgré lui?

  43. 193
    Bellou dit:

    Moscovici d'accord sur l'intervention en Afghanistan. Ce n'est pas la première fois que le PS campe sur des positions similaires avec la droite. Que le PS, toute honte bue, fusionne avec l'UMP ; comme ça les choses seront claires. La décantation se fera toute seule et LA vrai gauche antilibérale pourra, alors, se constituer. Analysons bien, et il apparaîtra clairement que la position en "trompe-gauche" du PS est l'obstacle essentiel à la vitalité de la gauche anti-capitaliste.

  44. 194
    Jennifer dit:

    Oui j'ai entendu aussi Moscovici ce matin. très calme pour soutenir l'intervention en Afghanistan et la mondialisation (il y a la bonne et la mauvaise mondialisation selon certains, le saviez-vous? Exactement ce que dit Sarkozy). Pour lui tout est clair effectivement: il se vend entièrement à l'UMP.

  45. 195
    julie dit:

    @dudu87
    tes raisonnements vont tous vers une politique de désarmement, que nous avons vécu pendant une très brève période de 1990 - 97 env., le "dividende de la paix" après la chute du mur. pourquoi s'est -il terminé?
    excuse-moi d'être également simpliste, mais une des raisons en France reste la prédominance du souci d'emploi par rapport aux finalités politiques de l'industrie de l'armement. et en particulier la position de la CGT dans toutes ces industries.
    tu dois le savoir mieux que moi, en tant que syndicaliste.
    Exemple tout récent : le cri de victoire unanime pour le contrat du siècle d'EADS avec le gouvernement américain pour les avions ravitailleurs. ouf de soulagement pour les salariés, même s'il y a crainte par rapport au délocalisations partielles prévues, mais nul protestation quant à la nature de contrat même, à savoir un contrat d'armement.
    car si les US ont besoin de tant d'avions ravitailleurs en vol, ce qu'ils envisagent de s'en servir pour des actions militaires loin des bases, des actions de bombardement et non de maintien de paix dans le cadre d'actions de l'ONU.
    Et ceci est le deuxième point important: L'ONU doit être renforcé à tout prix, surtout pas donner le prétexte aux US de se retirer complètement en proposant comme tu le fais un déménagement hors US. ils n'attendent que ça..
    Les US n'en veulent plus des ces empêcheurs de bombarder en toute impunité, n'oublie pas que la guerre d'Irak a été déclenché sans mandat de l'ONU, une violation grave du droit international. en fait, on aurait dû les exclure!
    j'aimerais bien aller plus loin dans la discusssion, mais le concret, "le terrain" et la vie réelle tout court m'attend. donc je te conseille la vision d'une intervention de pascal boniface lors de l'université d'été d'Attac à Toulouse, visible ici:
    http://www.france.attac.org/spip.php?article7360
    titre:La situation internationale, crise de l'hégémonisme Etats-unien et mouvement altermondialiste durée env; 25 min.
    à beaucoup + tard

  46. 196
    dudu 87 dit:

    @JB
    Bonjour
    "D’ailleurs DiGéo, pouvez-vous m’expliquer la grande différence entre progressiste et réformiste? Ne peut-on pas être progressiste en étant réformiste de gauche?"
    Si je peux me permettre d'intervenir dans votre discussion:
    "Le réformisme est une doctrine politique visant à améliorer les structures existantes, économiques et sociales, par des modifications légales progressives, plutôt que par une révolution."

    "Une pensée est qualifiée de progressiste, par exemple, lorsqu'elle conçoit le présent comme un progrès par rapport à une époque passée jugée plus primaire, plus difficile, ou encore plus ignorante."Ce sont les définitions "Wiki".

    Le réformisme, je dirai qu'il agit dans un cadre politique, dans un système économique pour en éviter les effets néfastes sans en changer les structures fondamentales. C'est toute l'action d'Attali ou encore la grande différence entre la CGT et la CFDT. La CFDT signe et la CGT ne signe pas...
    Le progressisme, lui réforme mais change les structures lors que ces même structures lui paraissent inadaptées pour faire passer ses réformes, voir rupture avec le système en place. Les républiques, de la constituante à la 4°, ont été progressistes alors que la 5°, issue du "coup d'état d'Alger", est une république conservatrice, à savoir qu'elle a enlevé des pouvoirs souverains aux élus du peuple.

  47. 197
    dudu 87 dit:

    @Julie
    Bonjour
    Très bonne question que l'industrie de l'armement et la CGT.
    Ayant travaillé pour l'armement (moteur de chars ect...) les mentalités évoluent, j'y reviendrai, mon devoir de retraité m'appelle!
    Bonne Journée

  48. 198
    asse42 dit:

    Si je passe la censure...

    J'envoie ce message pour dire aux militants socialistes que vous allez être consultés directement pour exprimer vos idées. Bien sûr cette initiative ne vient pas de l'appareil en place du parti mais de ségolène Royal. Il est temps que les militants prouvent leur existence dans ce parti:

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/04/04/segolene-royal-engage-la-bataille-du-congres-du-parti-socialiste_1030786_823448.html#ens_id=910156

  49. 199
    julie dit:

    @dudu87
    à propos de Doumeng
    ce n'est vraiment pas un modèle pour les SCOP.
    Lis ça:
    http://www.lexpansion.com/economie/la-deuxieme-mort-de-l-empire-doumeng_1165.html

  50. 200
    Jennifer dit:

    Il n'est pas assez insisté que les conditions d'Uribe pour la libération de Ingrid betancourt c'est libération inconditionnelle i.e. sans échange. Or on sait que ce que souhaite Uribe: écraser les FARC.
    Cependant j'ai l'impression que Ingrid Betancourt va vraiment mal et que Sarkozy le sait et maintenant aussi Chavez qui veulent venir à son secours. La seule chose sur laquelle il faut rester très vigilant est Uribe et ses mauvais coups qui font toujours échouer les initiatives. Pourvu que Sarkozy sache garder la tête froide sur les alliances. pour lui ce serait tout bénéf car il se ferait une bonne publicité face au public français. Mais tant mieux pour Ingrid B.
    Il y a mille autres raisons pour lesquelles Sarkozy sera impopulaire.

    Il paraît qu'il remonte dans les sondages, que les français veulent la rigueur...

    Restons très vigilants.

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive