30mar 08

 J’ ai passé le week-end à Viry Chatillon en Essonne, en réunion, non stop, pendant deux jours. Les trois quarts des participants affichaient les mines exténuées des lendemains de campagne. Les vainqueurs sont épuisés. Et les battus pire encore. Comme si l’échec était leur responsabilité personnelle! Mais leur situation est l’angle mort de la photo de famille. Il est vrai que lorsqu’est affichée une victoire éclatante dans cent villes de plus de dix mille habitants, on oublie de mentionner les trente qui ont été perdues. Et toutes celles qui n’ont pas été gagnées. Elles existent pourtant, sans explication ni reconnaissance dans le tableau! Et les raisons qui expliquent les victoires ici sont parfois moins éloignées de celles qui expliquent les défaites là. Dans le monde des gagneurs on oublie vite que ce n’est pas seulement la victoire qui justifie l’action mais les raisons qu’on a d’agir. Les battus remachent à proportion de la joie des vainqueurs. 

Donc, deux réunions donc pour moi. D’abord au Conseil national de PRS. Puis avec les correspondants départementaux de la "sensibilité" à laquelle je participe au PS. Elle s’appelle "Trait d’union". (http://www.trait-dunion.org) Ce groupement socialiste existe depuis juin 2005. Il a été créé au lendemain du réferendum sur le traité constitutionnel. Il a présenté une motion en commun avec Laurent Fabius au congrés du PS au  Mans, juste avant l’investiture socialiste à la présidentielle. C’était le congrès du Mans, avec sa synthèse mensongère, cette arnaque! "Trait d’Union" est représenté au secrétariat national du Parti Socialiste par Pascale Le Néouannic, conseillère régionale d’ile de France. Longue discussion. Pour finir nous avons adopté un texte aux termes bien qualibrés. Et comme après deux jours de réunions venat aprés tant d’autres il faut savoir faire une pause de quelques heures tout de même je me contente de mettre en ligne ce texte. Avec le souhait qu’il interresse mes lecteurs. Et que tous ceux qui le jugent utile le transmette à ceux qu’il pourrait interresser, notamment s’ils sont socialistes..

 

UN AUTRE FUTUR EST POSSIBLE
 
                                                                        1
Le congrès du Parti socialiste est convoqué. Ses décisions impliqueront l’avenir de la gauche et par là même celui du pays. Il ne saurait se réduire à une compétition de personnes en vue de l’élection présidentielle qui aura lieu dans quatre ans ! Surtout si cette compétition doit donner une illusion de choix alors que les orientations politiques de chacun seraient quasiment identiques. Il n’est pas vrai qu’il n’y a qu’une orientation possible et crédible à gauche ni que face aux destructions sociales et écologiques du capitalisme de notre temps, la modernité soit du côté de la ligne sociale-démocrate ou démocrate. Celle-ci est partout en impasse dans le monde. Ni nostalgie, ni fuite en avant. Il ne faut pas engager le PS français plus loin dans cette voie qui conduit tant de partis sociaux-démocrates à gouverner aujourd’hui avec la droite. Le PS ne doit pas encenser davantage l’économie de marché et faire du capitalisme un horizon indépassable. Surtout au moment où celui-ci entre dans une crise autodestructrice dont les conséquences s’abattent sur les salariés et les sociétés. Pour qu’un autre futur soit possible, ce débat doit s’engager clairement et publiquement, non seulement entre socialistes mais devant le pays.
                                                                         2
Cette question se concentre sur des choix concrets. Quelques uns surgissent de l’actualité immédiate.
Luttons-nous contre la financiarisation de l’économie ou bien accumulons-nous les vœux pieux sur la nécessité de « réguler le marché » au moment où des socialistes français dirigent les principales institutions de la mondialisation économique ? Quel rapport de forces construisons-nous avec le capitalisme ? Et quand il faut passer au compromis avec le capital, quelle logique favorisons-nous ? Celle des secteurs financiers ? On en connaît le prix : dictature du court terme, abaissement des acquis sociaux, destruction des services publics, traité de Lisbonne. Ou celle des secteurs productifs réels ? Sinon comment négocier les salaires, les conditions et le contenu du travail, les qualifications en vue de l’intérêt général ?
Faut-il procéder à la refonte républicaine des institutions et de la société française ou bien continuer les bricolages sur la constitution de la Cinquième République ? Comment organisons-nous l’intervention populaire dans les choix politiques, depuis leur élaboration jusqu’à leur mise en œuvre ? Faut-il étendre l’exigence de laïcité à de nouveaux secteurs de la vie en société ou bien faut-il se résigner à ouvrir des espaces publics aux injonctions des religieux ?
Affronte-t-on la crise écologique en réorientant impérativement la production et ses contenus ou bien se contente-t-on d’organiser les droits à pollution ?
Eradique-t-on la pauvreté ou bien organise-t-on son soulagement ? Inversons-nous la clef de répartition des richesses entre capital et travail ou bien modérons-nous la ponction des profits ?
Affrontons-nous le modèle libéral de construction européenne ou bien y consentons-nous ? Participe-t-on à la politique impériale des Etats-Unis ou bien affirme-t-on l’indépendance militaire et diplomatique de la France dans le monde ?
Et pour former une majorité nouvelle en France, quelle alliance politique et sociale faut-il former ? Avec le centre ou avec toute la gauche sans exclusive ? Les deux ne sont pas possibles en même temps. L’exemple italien en atteste. En France, les élections municipales récentes n’ont pas davantage démontré l’efficacité électorale de l’alliance avec le Modem. Au contraire. C’est pourquoi nous optons au niveau national pour la méthode mise en œuvre avec succès dans de nombreuses localités : un front de gauche sans exclusive sur la base d’un programme de gouvernement commun.
                                                                    3
Nous respectons la contradiction des analyses qui s’expriment sur tous ces sujets au Parti socialiste. Elle concentre les enjeux de notre temps pour la gauche comme pour la société. Seule une confrontation franche et sérieuse, un débat exigeant, rend possible l’action efficace. Encore faut-il que tous les points de vue soient représentés pour que le débat soit possible.
Dans ce contexte, on voit bien se présenter dans le débat des socialistes les diverses nuances du point de vue démocrate et social-démocrate dominant en Europe. On connaît ses nombreux candidats. Mais le programme de la gauche d’alternative qui a pourtant permis les victoires aux élections nationales dans le passé, est absent. La gauche du Parti socialiste est muette. Elle est balkanisée. Du coup elle semble aujourd’hui hors jeu. Dès lors, elle porte une responsabilité dans le rabougrissement du débat d’orientation des socialistes. Elle en sera même la première coupable si elle renonce à s’exprimer et à proposer ses idées. La gauche du Parti socialiste doit s’assumer. Elle doit porter dans le Parti socialiste le programme de gauche qui répond à l’urgence sociale et politique. Le sort réservé à cette gauche au PS sera un révélateur. Jusque-là le PS était un lieu nourri par les différentes cultures de la gauche française. Est-ce encore le cas ? Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?
Pour notre part, nous prendrons l’initiative du texte et des candidatures qui permettent à l’alternative de gauche de s’exprimer. Nous le ferons avec autant d’autres que possible. Nous le ferons seuls si nécessaire. Nous allons donc agir et nous rendre disponibles pour qu’un regroupement de toutes les gauches du Parti socialiste devienne possible. Un regroupement sans exclusive ni a priori. Tourné vers les convergences pour l’avenir plutôt que vers les divergences du passé.
En socialistes nous disons : l’avenir ce n’est pas ce qui va se passer mais ce que nous allons faire. Un autre futur est alors possible.


482 commentaires à “le congrés socialiste commence”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 »

  1. 101
    singe dit:

    @ democratie

    Que d'amalgames et de déni de l'expression: il vous faudrait changer de pseudo, je crois

  2. 102
    JB dit:

    @Digeo post 49 : en effet je trouve que Jean Marc dit beaucoup de choses "inutiles".. Mais je pense qu'il s'amuse bien à écrire sur ce blog... IL a même monopolisé le débat sur Attali...
    Tu sais, Jean-Marc les "réformistes " de droite d'aujourd'hui n'ont pas le monopole de la "modernité". Leur élasticité est très réduite puisque l'idéologie libérale, qu'il défende (croyance en la régulation automatique du Marché) existe depuis 200 ans! Cf Adam Smith: pour lui le principe de liberté dans la vie économique est directement relié à la liberté individuelle dans tous les rapports sociayx. Sa pensée est également basée sur la glorification du travail comme source d'accumulation du capital. D'où un changement d'attitude vis-à vis de la pauvreté : celui qui a droit au respect n'est plus le pauvre (tradition chrétienne médiévale), mais le travailleur et l'entrepreneur. A la question : Quel principe guide le fonctionnement de l'économie, voici la réponse d'Adam Smith est des classiques : Selon eux, c'est le marché et la loi des débouchés. La concurrence contribue à créer spontanément une harmonie entre les prix de marché et les prix naturels. Il faut donc laisser la plus grande liberté aux échanges. La loi des débouchés, formulée d'abord par Say puis reprise par Ricardo, complète parfaitement ce postulat libéral : tout ce qui est produite peut être vendu, car tout produite signifie un revenu équivalent qui sera dépensé.(C'est la base de la connerie de notre logique productiviste). A terme l'offre et la demande ne peuvent que s'égaliser. ""On achète des produits avec des produits" (Ricardo). Je répète : c'est donc la production qui ouvre des débouchés : plus la production augmente, plus les débouchés seront nombreux. Selon ce système, si la demande finit toujours par s'équilibrer avec l'offre, les crises ont des causes externes au fonctionnement du Marché.
    Marx a démontré l'inverse:

  3. 103
    Jean renè dit:

    Merci instit pour 3 et 5 et +

    Comment faire pour que le PS soit vraiment un Parti de Gauhe ?
    l'a-t-il été ?, là est la question.
    Leon Blum disait : si nous voulons réformer la Société Capitalisme, il faut que nous restions les gérants honnêtes de celui-ci. (je viens d'imprimer le document que tu cites) les 121 "Pour"pour certains c'étaient engagés pour le "Contre" à un certain moment, Jean Louis Touraine et Manuel Valls et ce dans des déclarations concomitantes, ; doit-on les concernant employer l'accusation de parjure . Valls est un très proche de Ségo !, Ségolène comme à beaucoup m'écrivait merci de montrer le chemin !.......ou encore : merci de travailler pour mettre en place, pour notre France la politique de demain !........C'était avant Bayrou, depuis plus rien ! et c'est tout juste si à ma derniére assemblée de DA je me suis pas fait virer quand j'ai rappelé nos principes de défense de l'émancipation. je n'ai pas renouvellée mon adhésion PS ni DA et ce n'est pas pour aller ailleurs, je reste de Gauche comme je le suis depuis très longtemps. Jean-Luc Mélenchon ne fera rien il est l'abcès de fixation que l'on vide à souhait, moi aussi j'y ai cru, d'ailleurs comment créerait-il un nouveau Parti sans prendre en charge les bases existantes que nous sommes ; ce ne pourrait-être à partir d'une déclaration. Au Congrès il sera laminé comme il l'est déja et ensuite il reprendra sa place dans le rang pour nous apporter de temps à autre la bonne parole après quoi d'autres repartirons ; nous sommes déjà les cocus de l'Histoire. L'Histoire aujourd'hui c'est la mise en place du néo-libéralisme grâce au PS qui majoritairement le veut ainsi.
    Merci soldat d'arriére garde !
    Jean -René

  4. 104
    JB dit:

    Suite...
    Pour Karl Marx (référence de vieux fossiles selon Jean-Marc), les marchandises ont une double valeur : la "valeur d'usage", qui repose sur le travail concret (le travail particulier de celui qui les produit), qui est donc incommensurable et ne peut fonder les échanges, et la "valeur d'échange", fondée sur le travail abstrait, c'est à dire la dépense humaine de force de travil, qui est commune à tous les travaux.

    Le profit provient de l'appropriation partielle par le capitaliste de la valeur de ce que produit l'ouvrier, qu'il dénomme "plus-value". La valeur d'une marchandise (M) est donc égale à la somme de la valeur du travail vivant fourni pour la produire -salaires et charges salariales-, dénommé capitale variable (V), plus la valeur du travail incorporé dans le capital matériel utilisé pour la produire, dénommé capital constant (C), plus la plus-value (PL).
    Soit M = C+V+PL.
    "V" est dit variable, car seul le travail vivant aurait la possibilité de produire une valeur globale supérieure à ce qu'il est rémunéré. (En gros, le profit d'une entreprise se fait en grande partie grâce à la richesse produite par le salarié, richesse qui ne lui est pas redistribué, et c'est la tout le problème)

  5. 105
    JB dit:

    De plus, selon Marx, la dynamique et l'évolution du capitalisme conduit inexorablement à des crise de surproduction dont la double source se trouve, d'une part, dans la sous-consommation chronique des masses (problème de pouvoir d'achat en gros), et dans la baisse tendancielle du taux de profit qu'entraîne la volonté des capitalistes d'augmenter leur profit en augmentant la productivité par une substitution du capital au travail, tarissant ainsi la source même de la plus-value. Vouloir produire toujours plus, tout en finissant à terme par tarir la capacité d'achat de la société, explique le paradoxe de la pauvreté dans l'abondance. Si pour les libéraux, la crise économique endogène (liée au Marché lui-même) est impossible, pour les marxistes elle est au contraire inévitable : elle découle du fonctionnement même du capitalisme...

  6. 106
    JB dit:

    Tout ça pour dire que les idées des libéraux d'aujourd'hui tiennent leurs sources dans les théories économiques "classiques" vieilles de plus de 2 siècles! Adam Smith écrit son ouvrage en 1776 (Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations)... D'autre part, je troouve que Marx offre une grille d'analyse tout à fait intéressant, même si, depuis ces ouvrages, le capitalisme a évolué et est devenu "financier et transnational".
    Mais il pose déjà les bonnes questions, au niveau de la redistribition des richesses produite par les ouvriers et les salariés (j'en profite pour le rappeler à certains, que les ouvriers et les employés correspondent encore aujourd'hui à plus de 7 millions d'actifs (soit + de 50% de la population active totale).
    D'autre part,il montre que la crise est endogène au système, et je pense que cela est exact. Quand va -t-on enfin produire différemment? Je pose certaines questions : la production alimentaire doit-elle produire des profit? N'est-il pas possible de changer complétement l'organisation du travail. (Je vous conseil de regarder LIP (l'imagination au pouvoir)). Sans parler de "collectivisation" (car ce mot peut faire peur à certains) ne faut-il pas organiser le travail par "coopération" en rendant chacun responsable et soucieux de son travail, avec une redistributions de la richesse produite moins inégale? (Un peu comme les SCOP)?

  7. 107
    JB dit:

    Je suis simplement déçu d'entendre qu'on ne peut "rien faire" pour changer le système, comme si une idéologie dominante, lié aux capitalisme, s'était emparé de la conscience collective! Le capitalisme ne vient pas de soi, il n'est pas indépassable! les idées que véhiculent les "libéraux" comme Attali n'ont rien de neuves, ne sont pas nécessairement "réalistes". Ses solutions sont simplement "faciles" car elles n'ont pas pour objectif d'atteindre une autre société qui est possible car c'est nous qui la faisons. Le problème c'est que l'idéologie capitaliste est très forte car la plupart des personnes (et m^me ceux qui sont le plus dominés) on incorporé en eux cette doctrine...
    Moi, comme beaucoup d'autres, j'en défend une autre, et je ne suis pas un vieux fossiles ou quelqu'un de totalement irréaliste. Comme nous sommes les acteurs de notre société, devenons "acteurs engagé" au lieu de rester acteur "passif", n'est-ce pas Jean-Marc?
    Cela passera par une refondation de notre République (je pense qu'il faut qu'on est une prise sur les personnes qui nous représente en devenant citoyen actif plutôt que simple consommateur de politique) Mais c'est un autre débat!...

  8. 108
    JB dit:

    Excusez les fautes d'orthographes du dernier message...
    Pour finir, je voulais faire une dédicace à Jean-Marc, en tant que fossile (j'ai 20 ans) :

    "Lorsque des principes, au moins une fois dans l'histoire, ont été reconnus et proclamés en leur justice, ils font parti de cette culture de liberté dont l'humanité sait se souvenir.
    Cette culture de liberté [...] peut alors servir de référence dans les périodes de reflux, et préparer le rebond de l'idéal."

    Henri Pena-Ruiz, dieu et marianne, philosophie de la laïcité

  9. 109
    Jean-Marc dit:

    Je vous remercie JB pour vos posts, je les ai lus avec beaucoup d'intérêt. Simplement, nous ne parlons pas de la même chose.
    Vous opposez capitalisme et marxisme (en gros), avec un choix à réliaser entre les deux.
    Je soutiens l'idée qu'une troisième forme d'organisation inédite est en cours d'émergence, et que c'est elle qu'il faut promouvoir.

    Mais à partir de là, je vois bien que les référentiels appris font barrage pour beaucoup ici et ailleurs, ce qui est dommage pour tous...

  10. 110
    Instit dit:

    @ Jean-René (billet 104)

    J'assume le fait d'être un soldat d'arrière-garde ! Le fait d'être un soldat d'arrière-garde a un avantage lorsque l'armée se dirige vers la falaise !

    Qui se trouve à l'avant-garde ? Aujourd'hui, ceux qui sont à l'avant-garde, ce sont les Modernes, c'est-à-dire ceux qui étaient pour le OUI au traité de Lisbonne. Ils sont au pouvoir. Pour garder la même comparaison, ils entraînent l'armée française vers la falaise.

    Qui se trouve à l'arrière-garde ? Aujourd'hui, ceux qui sont à l'arrière-garde, ce sont les Anciens, les Archaïques, les Ringards, etc. c'est-à-dire ceux qui étaient pour le NON au traité de Lisbonne. Ils sont dans l'opposition. Ils sont divisés en plusieurs tendances irréconciliables. Ils sont incompatibles. A gauche, la LCR, LO, le PT, le PCF, le MRC, la gauche du Parti Socialiste, la gauche des Verts, etc. A droite, les gaullistes, DLR, l'UPF, De Villiers, le Front National, etc. Toutes ces tendances sont incompatibles.

    Plusieurs possibilités :

    - l'Union européenne apportera le progrès social et la prospérité aux Français et aux autres peuples européennes. C'est ce que je souhaite. C'est ce que j'espère. Conséquence : le PS et l'UMP continueront à exercer le pouvoir. L'avant-garde actuelle continuera à exercer le pouvoir.

    - l'Union européenne apportera la régression sociale et l'appauvrissement aux Français et aux autres peuples européens. Conséquence : l'avant-garde tombera de la falaise ! Et il ne restera que l'arrière-garde ! Que se passerait-il ensuite ? Je sais pas.

  11. 111
    kalmos1 dit:

    @Jennifer
    Le déploiement de troupes de pays démocratiques en Afghanistan a été décidé par l'ONU (6 résolutions) et 39 pays y participent.
    Cela a juste permis pour le moment:
    - de chasser les grands démocrates talibans du pouvoir
    - de mettre fin à la lapidation des femmes dans le stade de Kaboul
    - de mettre fin aux interdictions de lire (autre chose que le Coran) d'écouter de la musique, de regarder des films, de mettre fin à la destruction de tout les symboles culturels non conforme à la charia (c.a.d a peu prés tout).
    - de permettre la scolarisation de millier d'enfants dont un grand nombre de jeunes filles
    - d'organiser des élections libres...

    Alors on fait quoi, on s'en va et on laisse les Talibans revenir?
    On peut discuter du bien-fait d'envoyer des troupes supplémentaires dans une région complexe et avec des risques d'enlisement certains mais la problème n'est pas aussi simple que voudrais le faire croire la LCR.

  12. 112
    JB dit:

    @ Jean-Marc! En gros, votre troisième forme d'organisation "inédite", c'est quoi? La "troisième voie" proposée par Tony Blair, qui prend sa source chez Bill Clinton et qui maintenant rejoindrai la tendance du PS de droite, le MODEM et les quelques centrisme de droite?
    En effet, je prend Marx en tend que référentiel... Cela m'aide à mettre des consepts (des "mots") sur certaines réalités évidentes... Je pense vraiment que le communisme d'Etat est mort, vu les atrocités passées... Mais ce que je revendique, c'est aussi une "nouvelle forme d'organisation inédite". Je prône, une Nouvelle République et un programme de gauche qui incorpore un projet écologique (je fais parti de ceux qui pensent que la logique capitalisme actuelle et l'écologie sont incompatibles, voire l'ouvrage de Paul Ariès sur la décroissance, cet homme est plus intéressant qu'Attali) en se réfairant aux luttes féministes et antiracistes.

    Au sujet de l'Europe, je suis pour l'Europe, même si j'ai voté NON au traité! (Les médias ont d'ailleurs assimilé le NON au CONTRE l'Europe, alors que c'est faux).. Je pense qu'il faut y rester (à la différence de certaines personnes, du PT notamment). Mais je suis pour l'Europe des peuples, donc il faut absolument faire avancer l'idée, défendue par Jean-Luc Mélenchon, d'une Constituante européenne...
    Si l'Europe reste dans cette Etat et ne régule pas les capitaux venu de l'étranger (je prône le protectionnisme européen) je pense que cela accentuera nos conditions... Le problème, c'est que cela accentuera aussi la colère populaire qui se réfugiera paut-être dans les idées nationales et d'extrême droite. Je pense que ces idées (insécurité etc...) sont faites pour émerger dans ce cadre, elles poussent comme une fleur sur ce bourbier capitaliste...

  13. 113
    Jean René dit:

    Iinstit tu pues, tu es un traitre en terre de Liberté, je t'ai reconnu c'est toi qui portais la Banniére étoilée à la manif des coups tordus, tu es le Philippe Egalité des Poubelles de l'Histoire qui veut partir avec la Caisse du Grand Orient de France et finalement devra rendre des comptes à la veuve mais avant de partir gredin ! à moi tu devras avouer ta forfaiture ou alors je te ferai boire un demi litre huile de ricin avant de t'enfermer dans ton ascenseur et ce afin que tu baignes dans ton élément favori.
    Jean Renè

  14. 114
    H2 dit:

    @ Democratis

    Ok pour la défense des droits humains et pour ma part je n'oublie pas effectivement les femmes pendues dans les stades lorsque l'afghanistan était sous l'empire des Talibans.

    Après si on est d'accord avec tout ça on ne peut oublier que les fameux "Talibans, ce sont les forces de la coalition qui les avaient en leur temps, portés
    au pouvoir.
    Vous me faites marrer toujours avec votre décontextualisation des évènement historiques !
    Ce sont les américains et la CIA et ce n'est pas de l'anti-américanisme primaire que de le dire puisque tout le monde le dit jusqu'à des anciens ce la CIA qui osent porter rétrospectivement un regard critique sur cette époque, qui ont apporté sur un plateau le pouvoir au talibans.
    Ce sont des faits historiques.
    Ils sont d'ailleurs parfois parfaitement assumés par certains.
    Et si c'était à refaire ceux ci disent sans regret qu'ils le referaient, puisque la question était à l'époque de vaincre les soviétique en armant les Talibans et en exacerbant l'islamisme radical.

    A l'époque tout le monde gueulait contre l'invasion soviétique.
    Geoges Marchais faisait son sketche à la télé pour l'avaliser sans réunir son parti. Gluxman gueulait comme un putois. Aujourd'hui tous le monde ferme sa gueule !

    Les anciens alliés de l'URSS ont perdus et les anciens alliés des Talibans
    (USA et consors) leur font la guerre en envahissant eux aussi àla suite des russes, l'Afghanisthan !
    Gluxman applaudit. Il est devenu le nouveau Georges Marchais du nouvel empire. Aussi grotesque que le premier.

    Car si l'on réfléchit cinq secondes, les deux parlent au nom de la même idéologie : LE PROGRES, LA MODERNITE.
    Georges nous expliquait que les afghans vivaient au temps du moyen-âge
    Gluxman nous explique que les talibans vivent au temps du moyen-âge et que tout ceci justifie une guerre impitoyable avec "dégâts collatéraux " pour les civils ! La destruction de masse "made in coalition" plaît beaucoup à Gluxman, koushner et BHL.

    L'autre jour à la télé, France 3 tente de nous faire patriotiquement chialer sur une pauvre petite fille afghane carencée qui va rendre l'âme si la valeureuse armée française ne va pas la chercher rapidement en terrain hostile.
    On voit un medecin héroïque qui s'organise avec sa troupe pour aller braver les dangers en hélicoptère militarisé pour aller la sauver.
    On voit à l'image des gros moments de doute. On voit ce brave mèdecin des armées le soir parler à sa propre fille restée en France via internet. On verse une petite larme devant tant de générosité humaine. Gloire à l'armée Française !
    Le medecin et son expédition sauvera la gamine (haut les coeurs !). On voit le père afghan en costume traditionnel monter dans l'hélicoptère l'air timide, craintif, et supplicié.
    La gamine faillira mourir dans l'hélico mais notre brave mèdecin la sauvera in extrémis. (haut les coeurs !).
    La suite est épique. On apprend que la gamine a perdu sa mère dans un bombardement avec la moitié du village.

    ON APRREND QUE C'EST L'ARMEE FRANCAISE QUI A BOMBARDE LE VILLAGE !

    Pleurez Français !
    Pleurez comme des veaux puisqu'on vous prend pour des pigeons et que l'on se conduit à la fois la-bas EN VOTRE NOM comme d'augustes pseudo- cygnes et comme de satanés porcs !

    Maintenant si on refuse de se la jouer "séquence émotion pourrie " et ne pas verser dans un journalisme mensonger et compatissant on peux écouter des experts qui froidement analyse la situation mal embarquée.
    Que nous disent-ils ?
    1. La guerre s'enlise et ressemble à un nouveau Vietnam
    2. La drogue explose car on a pas été foutu d'aider le petit paysan à changer sa production quitte à financer " à perte " une autre culture sur nos deniers.
    Cela n'aurait-il pas mieux valu que de les exterminer à coup de bombes "très coûteuse" (pour parler en bons financiers clivés) ?
    3. La corruption est telle que l'argent injecté en Afghanisthan (des milliards) n'a profité qu'aux seigneurs de la guerre ! On a rien fait ou pas grand chose pour créer de nouveaux corps intermédiaires qui puissent les remplacer ou du moins les neutraliser.
    4. La population civile n'a donc rien vu de la couleur de l'argent distribué par les pays occidentaux.
    5. La population civile est la première touchée par la destruction et la mort que la guerre distribue généreusement.
    6. La fragilité des alliances, le ressentiment des populations vis à vis des Occidentaux ajouté aux renforcements des fanatiques" faschos-islamistes" n'augurent pas à des lendemains chanteurs.
    7. Le gouvernement afghan ne contrôle plus que la capitale, Kaboul et ses faubourgs. On dirait le même scénario d'échec que pour les russes. La perte de la maîtrise du pays et le décalage entre l'organe central et la population qui ne se sent pas, c'est le moins que l'on puisse dire protégée.
    Et bien qu'elle était sous le joug des Talibans, certains les rejoignent puisqu'ils font figure de "résistants" à l'occupant.

    N'y a t-il pas une tare d'origine, une incompétence crasse des occidentaux à vouloir mener la guerre selon certaines modalités qui ont toujours échoué dans l'Histoire ?
    Chaque fois que je vois un reportage sur ce pays, ce qui me frappe c'est qu'on laisse "pourrir" les gamins encore aujourd'hui dans des écoles coraniques.-
    Après plusieurs années de guerre on a pas été foutu avec le pognon - NOTRE POGNON ! - d'ouvrir en un premier temps des écoles, des collèges et des lycées, dignes de ce nom ?
    Je suis certain que c'est en montrant aux jeunes qu'ils existent d'autres façons de penser qu'ils se lèveront en masse demain pour défendre- par eux-même - leur liberté le jour où les tarés fanatiques de tout acabit descendront de la montagne.
    DES ECOLES POUR L'AFGHANISTAN !
    Il leur faut du comparatif, de l'éducation, du temps libre, de l'optimisme plutôt que de les laisser comme des poulets de batterie répéter comme
    des imbéciles des textes qu'ils n'ont pas le droit de comprendre.
    Autrefois chez nous avant la révolution de la scolastique, la croyance ne se critiquait pas.
    Et si la science moderne n’est pas née au XIII ème siècle, c’est la période historique où la naissance des cosmologies modernes est devenue possible en milieu chrétien.
    Alors ? Des bombes plutôt que des lieux de construction du Citoyen afghan ?
    Vous me répondrez les deux. Je répondrais de la connaissance et des armes pour le Peuple agfhan que je n'ai pas envie d'abandonner à son triste sort. Cela ne m'empèche pas comme l'Opposition, de critiquer comment cette guerre est menée par ceux qui commandent l'Etat Major et ceux qui définissent la logique statégique.
    N'y a t-il pas derrière "cette guerre sans fin " comme dans le bouquin d'Orwell et les propos de Bush des appétits annexes qui contrôlent précisément cette stratégie ?
    On comprend que les marchands d'armes ne vendent pas des livres scolaires !
    Mais alors à qui profite la guerre ?
    Aux afghans ? Non. C'est le moins que l'on puisse dire.

    Je me souviens d'un autre reportage fort interessant :
    Une journaliste - cette fois-ci une vraie professionnelle - se balade habillée à l'occidentale dans les faubourgs de la capitale du Pakistan. Accompagnée de son caméraman elle s'assoie à une table après autorisation d'une poignée d'hommes.
    Regards hostiles à première vue des habitants alentour. Même des signes de fureur rentrée de certains devant tant d'impudence.
    La journalistes posent des questions pertinentes pas du tout " politiquement correctes ". Ils finissent par se livrer au compte-goutte.
    A la fin du reportage, on comprendra que derrière les regards que l'on croyait plein de haine, c'était plutôt les signes de la peur ou de l'angoisse qui se lisaient sur les visages.
    En rapport direct avec la méfiance des gens envers les mouchards invisibles. Indicateurs de la police d'abord mais plus ancrée, la peur vis à vis des mouchards à la solde des religieux des quartiers environnants.
    Ils avaient plus peur pour eux -mêmes, de ce qu'il en couterait de parler librement à une Femme - Occidentale - Et Journaliste !
    L'envie de la transgression libératoire pourtant sera plus forte que l'interdit.

    On sera à la fin du reportage étonné de voir que ceux que nous avions pris bêtement pour de dangereux individus, viles, répressifs, plein de ressentiments envers la femme affranchie de la tutelle masculine, étaient des personnes désirantes d'un autre monde que le leur.
    On comprendra que les fanatiques religieux leur interdisent la musique mais qu'ils ne se gênent pas d'en écouter dans leur camions de transport hors d'atteinte des prêtres !
    Ils rient quand ils racontent cette histoire. Il la raconte d'ailleurs à mots couverts,feutrés, distribués avec parcimonie, propos alembiqués afin que l'on puisse douter de l'exactitude des propos au cas où l'on serait entendu.
    A la journaliste l'un des gueux, un barbus imposant, lui fera aussi cette confidence :
    " Mais que croyez-vous, nous aussi nous aimerions être comme vous, faire des études, avoir un métier comme vous, de l'argent et ne plus être comme nous sommes. Regardez autour de vous. "
    La foule regarde la caméra. Où l'on sentait une formidable potentialité de libération latente. Comme si la conscience de leur force les avait étonnés soudainement.
    Le temps des mollahs a peut -être sonné.
    Il ne faudrait pas qu'ils reprennent du poil de la bête a force d'extermination collatérale qui verrait alors un énième retournement de la population.
    N'appellerait-elle pas à un retour de l'ordre ancien moins saignant et meurtrier ?

    Le gouvernement des USA ne semble intéressé que par sa propre sécurité.
    Quid des Citoyens Afghans ?
    De la volonté populaire afghane ?
    Où sont les lieux - LAÏCS - d'expression ?
    Sous la terre ?
    Mais il est vrai que le concept de laïcité est de plus en plus attaqué par les mollahs américains créationnistes...
    Mollahs contre mollahs ?
    Connerie sur connerie ?
    Voila un tableau en vérité bien contemporain.

  15. 115
    Instit dit:

    Jean-René, tu vois bien qu'on court à la catastrophe. Tu comprends bien qu'on va connaître une régression sociale et un appauvrissement généralisés. Je te laisse imaginer dans quel état Sarkozy, Fillon, Christine Lagarde laisseront la France en 2012.

    Mais comment vont réagir les Français dans les années qui viennent face à ce désastre ? Je sais pas.

    Est-ce qu'ils vont voter en 2012 pour Ségolène ? (ou pour Delanoë, ou pour Strauss-Kahn, etc.)

    Ou alors est-ce qu'ils vont voter pour un candidat de rupture ?

    Je sais pas.

    En tout cas, il faut sortir de l'Union européenne car elle nous mène au désastre.

  16. 116
    Jean René dit:

    @ JB, ne te laisse pas faire par certains de ces cloportes qui écrivent ici, certains ne peuvent plus écrire dans les chiots qui sont déjà pleins de leurs salissures . Ce que tu écris est très bien, Saint Juste n'avait guére plus que ton age quand il a inscrit son nom dans notre Histoire. Continue en prenant ton temps, dis les choses comme tu voudrais qu'elles soient.
    Amitiés
    Jean René

  17. 117
    DiGeo dit:

    Un geste parmi d'autres. Signer

    http://www.stop-finance.org.

  18. 118
    CLEMENT Henri dit:

    > A DIFFUSER
    >
    > PREPAREZ VOUS A TRAVAILLER POUR EUX
    >
    > Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417 120 euros (= 60 mois x 6952 euros.)
    > C'est la nouvelle indemnité chômage des députés ! Repris ce matin sur RMC par JJ BOURDIN qui souligne que les élus de la gauche à la droite sont tous d'accord !
    > La plupart des médias n'en parlent pas !
    > A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront " à vie " 20 % de ce traitement : soit 1390 euros par mois.
    > Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impôts qui serviront à payer les "golden parachutes" de nos députés.
    > Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative. Ce vote intervient au moment où les candidats nous parlent des efforts que devront consentir les Français pour réduire la dette et dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat !
    >
    > L'information sur la nouvelle indemnité "chômage" des députés a été révélée par "Le Canard Enchaîné" le 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007. Curieusement, ce sont les seuls médias à en avoir parlé. Silence total du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement pressés de dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (certes avec raison...).
    > Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi a été votée en douce, par tous les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de s'octroyer des avantages sur le dos des Français.
    > Avant de quitter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à l'unanimité et dans le silence complet, une loi pour que désormais, un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité mensuelle nette qui est à ce jour (selon info sur site Assemblée nationale) de 5178 euros, soit 6 952 euros brut. Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417 180 euros sur 5 ans ! Sans parler de ce qu'il leur coûtera " à vie " ! Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée "par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle. Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie", ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade. S'y ajoute l'indemnité de résidence, comme pour les fonctionnaires, au taux de 3 %. Selon l'article 2 de l'ordonnance précitée : "L'indemnité parlementaire est complétée par une indemnité dite de fonction".> Le montant de cette indemnité est égal au quart du montant de l'indemnité parlementaire (indemnité parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de résidence)
    > Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :
    > - Indemnité de base : 5 400, 32 euros
    > - Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros
    > - Indemnité de fonction (25 % du total) : 1 390, 58 euros
    > Soit brut mensuel de : 6952, 91 euros.
    >
    > Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel diverses retenues :
    > - Cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières années de mandat : 1 153, 08 euros
    > - Contribution exceptionnelle de solidarité : 55, 62 Euros
    > - Contribution sociale généralisée et contribution au remboursement de la dette sociale : 539,55 euros
    > - Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 euros
    > Soit net mensuel 5 177, 66 euros. > Avant de quitter la présidence de l'Assemblée Nationale, Jean Louis Debré, nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis !
    > Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération de 5 ans, n'est tenu à aucun engagement quelconque, comme par exemple justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une activité justifiant cette "aide sociale"... bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires.
    > Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites, car évidemment aucun parti n'a protesté, vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré.
    >
    > Si vous aussi êtes scandalisé et refusez d'être pris pour un con, diffusez au moins ce message!
    > Sinon contentez-vous de payer

  19. 119
    Instit dit:

    « Une récession est possible" aux Etats-Unis mais il est trop tôt pour dire si l'économie américaine en subira une, a estimé, mercredi 2 avril, le président de la Fed, Ben Bernanke, lors d'une séance de questions-réponses à l'issue d'un discours au Congrès. "Le produit intérieur brut ne va pas croître beaucoup, si tant est qu'il croisse, au cours du premier semestre de 2008, et il pourrait même se contracter légèrement", a-t-il dit devant le Congrès. M. Bernanke a souligné que les prévisions à court terme s'étaient affaiblies par rapport à ce qu'elles étaient encore fin janvier. La banque centrale américaine tablait alors sur une croissance de 1,3 % à 2 % cette année.

    "L'activité économique devrait se renforcer au second semestre, notamment du fait des politiques monétaires et budgétaires, et la croissance devrait s'établir autour de son rythme de croisière, ou un peu au-dessus, en 2009", a-t-il estimé. C'est à cette période que le vaste plan de relance de 168 milliards de dollars (107,6 milliards d'euros) du gouvernement et les baisses de taux répétées de la banque centrale, qui a ramené son taux directeur à 2,25 %, contre 5,25 % cet l'été, devraient produire leurs effets. En raison des turbulences récentes sur les marchés financiers, le président de la Fed a toutefois souligné que ces prévisions sont entourées d'incertitudes "élevées".

    M. Bernanke est également revenu sur l'intervention controversée de la Fed en faveur de la banque Bear Stearns, qu'elle avait sauvée de la banqueroute en organisant son rachat par sa consœur JP Morgan à la mi-mars. "Normalement, le marché décide quelles entreprises survivent et quelles autres échouent", mais "les problèmes posés dans ce cas allaient bien au-delà du sort d'une entreprise", a-t-il affirmé. Une faillite de Bear Stearns n'aurait pas pesé seulement sur le système financier "mais aurait été ressentie largement dans l'économie", avec des conséquences "imprévisibles mais sans doute sévères" pour le fonctionnement des marchés et l'ensemble de l'économie, a souligné M. Bernanke. »

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/04/02/le-president-de-la-fed-evoque-un-risque-de-recession-aux-etats-unis_1030297_3234.html#ens_id=863164

    Traduction pour les lecteurs français :

    " Normalement, le marché décide quelles entreprises survivent et quelles autres échouent ", mais quand toutes les banques échouent lamentablement, c'est le contribuable qui les renfloue.

    Jusqu'à la prochaine crise.

    Contribuables, préparez-vous à payer pour renflouer les banques françaises.

  20. 120
    LaurentC dit:

    Quelqu'un ici peut il donner une source officielle (genre site internet de l'assemblee ou autre) où est évoquée cette indemnité pour les députés?
    Je n'ai rien trouvé, et je suppose pourtant que c'est le genre de décision qui donne lieu à une publication officielle.

  21. 121
    LaurentC dit:

    C'etait le 2 avril 2007 non que ca s'est passé, et non 2008?

  22. 122
    Jennifer dit:

    Comme singe, bizarrement je n'ai pas confiance en Sarkozy quand il dit qu'il veut faire une mission humanitaire pour Ingrid Betancourt. la grève de la faim annoncée par les medias aussi, j'y crois peu. D'ailleurs sa soeur a douté fortement qu'Ingrid pourrait faire cela. Cela sent le coup monté pour aller intervenir militairement et non humanitairement. Et cela irait dans le sens du tournant "atlantiste" de Sarkozy et de son alignement sur Bush cf guerre en Afghanistan.

  23. 123
    yem dit:

    @H2 comment 47
    "M.Attali à la télévision il y a quelques semaines prévoyait un retour du totalitarisme.
    Un totalitarisme d’un nouveau genre disait-il.
    Il prévoyait même une nouvelle guerre mondiale.
    Son étrange histoire se terminait par la victoire du “bien” contre le “mal” et une nouvelle ère s’ouvrait sur le règne du partage et de l’économie du “gratuit “.

    c'était quelle émission? si tu t'intéresses à ce que fait PMO ils ont aussi sorti un livre "Nanotechnologies, Maxiservitudes"

  24. 124
    CLEMENT Henri dit:

    LaurentC

    L’information sur la nouvelle indemnité “chômage” des députés a été révélée par “Le Canard Enchaîné” le 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007.

  25. 125
    singe dit:

    Je me permets simplement de recommander le post 115 de H2 (ceci pour qu'il ne passe pas à l'as)

    La référence qu'il fait au passage à 1984 notamment me semble malheureusement très pertinente. Cette guerre sans fin, sur tous les fronts, avec des ennemis tous qualifiés de "terroristes", me semble prendre corps.

  26. 126
    Jennifer dit:

    Oui Singe le texte de H2 est fort intéressant sur le "contexte" de la guerre d'Afghanistan.
    Enfin ici on n'a pas l'air de convaincre grand monde sur cette guerre. Je ne sais pas si le blog a tourné vers la droite mais l'anti impérialisme et l'internationalisme qui devraient être des valeurs de gauche semblent être complètement passées à l'as. Ce n'est pas que dans la droite du PS (et le centre) que les valeurs de gauche font défaut.

    Bien qu'à contre courant, je vous signale cette pétition sur Bruno Guigue, au cas où quelqu'un aurait quelques réflexes de justice pour le peuple palestinien.

    "Un appel vient d’être lancé par des personnalités pour dire NON à toute sanction contre Bruno Guigue, le sous-préfet limogé pour avoir énoncé quelques vérités sur la politique israélienne. Nous vous invitons à signer cette pétition et à la faire signer en relayant cette information.

    Il suffit de cliquer sur le lien : http://soutienbrunoguigue.info"

  27. 127
    Le Militant dit:

    Bizarre ça : jennifer, H2 vos positions communes sur l'Afghanistan... et Bruno Guige sont EXACTEMENT les mêmes que celles du Front national.
    il suffit d'aller visiter (pour s'informer) le site du F.N et de lire les communiqués du borgne : au mot près !
    Deux taupes ici ?
    Allez savoir

  28. 128
    4 Août dit:

    Jennifer et H2, avez-vous compris la leçon du Militant sanglier?

    Donc, quand Le Pen dit que le soleil est jaune, vous devez soutenir que non, qu'il est bleu. Sinon vous êtes d'extrême droite... évidemment !

  29. 129
    Jean René dit:

    @LaurenC 121: Nul n'est censé ignorer la Loi, Droite et Gauche confondues à mains levées et en séance de nuit comme des voleurs se sont arrogés le droit par la loi votée illico pour un député battu quelque soi son Parti de 5 années de salaire identique au dernier salaire avec en plus un dégressif à perte de vue ; Oui je sais, ça fait mal ! cette information est passée dans toute la Presse et à été diffusée par la LCR à des dizaines de milliers d'exemplaires ; je l'ai moi-même diffusée dans le PS mais la plupart des adhérents le savaient déjà, tous ont fermé leur G......., dans certains cas l'histoire est pire encore, les attachées parlementaires se sont vues licenciées avec juste un mois de préavis et un certificat de travail. Bonne nuit LaurenC et bon sommeil
    Jean René

  30. 130
    H2 dit:

    Et moi qui croyait qu'il était vert ! Le soleil...

    @ Le Militant

    Plutôt que d'essayer de décrédibiliser les personnes qui interviennent sur ce blog en cherchant à les accoquiner sous un prétexte ou un autre avec tous les salauds de la terre pour mieux les salir aux yeux des autres, dis-moi ce que tu penses TOI sur la guerre d'Afghanistan.

    Dis-moi très précisèment avec quelle parole antérieurement exprimée, tu te sens TOI en désaccord et pourquoi.

    Echangeons entre nous sans sous-entendus vicieux et de mauvaise foi, ça ira mieux comme ça.
    Au moins nous échangerons sans pour cela aller chercher midi à quatorze heure.
    Penses par Toi-même " Le militant " ne viens pas déstabiliser les gens ici sur ordres de tes supérieurs.
    Apprend un peu à désobéïr à tes chefs " Le militant " et précise tes vues sur la guerre que certains mènent en notre nom, avec l'argent des "caisses vides "de l'Etat dont M.Fillon a la charge.

    C'est fou ce que l'on dépense en France avec rien.

    Quel sera la suite des horreurs à l'autre bout du monde pour les afghans ? Comment vois tu les choses " Le Militant " ?
    Parle sans aller chercher quiconque.

  31. 131
    Petit LULU dit:

    Moi je débarque en politique militante, mon père m'a dit que Olivier Stirn en politique payait en son temps des pseudo-militants pour remplir les salles et applaudir et ici on stirne à combien. En plus si j'ai bien compris un député battue touche sa tune pendant encore 5 ans et plus avec du rab. Mettez moi au courant les copains, moi je suis volontaire. Sur ma boite aux lettres je vais mettre quand je me serais fait élire. Merci
    Le petit LULU Député ça fait vachement Guinsbard

  32. 132
    LaurentC dit:

    Bah! Et vous allez encore trainer au PS ou dans un autre parti? Et vous voez encore? Vous n'avez pas compris que c'est devenu une mascarade?

  33. 133
    LaurentC dit:

    Je parlais a jeanRené

  34. 134
    H2 dit:

    Pour communication :

    1. Canada : Percy Schmeiser indemnisé par Monsanto.

    Du colza transgénique de Monsanto poussait dans les champs de Percy Schmeiser sans que celui-ci n'en ait jamais planté. Il fit arracher professionnellement ces plants et envoya la facture à Monsanto, soit 600$. Monsanto était disposé à payer à condition que le céréalier signe un accord de confidentialité et de renoncement à toutes poursuites futures dans des cas similaires de dissémination d'OGM dans ses cultures. Percy Schmeiser avait alors refusé et traîné la firme devant les tribunaux. Une heure avant le début du procès, Monsanto a fait décontaminer les champs de Schmeiser et payé la facture.

    2. EU : Pas de pommes de terre transgéniques

    La culture de la pomme de terre transgénique Amflora produite par la firme Bayer ne sera pas autorisée dans l'UE en 2008. De fortes réserves sont émises sur le gène de résistance aux antibiotiques introduit dans cette variété.

    3. Le Benin reste sans OGM

    L'Etat africain du Benin a prolongé de 5 ans son moratoire: importation, distribution et culture d'OGM sont toujours interdites.

    4. Les Canaries et Madère sont sans OGM
    Le gouvernement des Canaries a déclaré l'Archipel zone hors OGM.
    A Madère aussi, le gouvernement a décidé d"interdire
    toute culture d'OGM. L'île a investi dans l'agriculture biologique et ne veut pas compromettre cette dernière.

    5. USA : Le coton non OGM est plus profitable

    En collaboration avec des économistes, des chercheurs de l'Université de Géorgie ont réalisé des études comparatives:
    de 2001 à 2004, la culture de coton non OGM a été plus rentable que la culture de coton OGM. Les résultats de 2005 et 2006 ne sont pas encore disponibles. (Agronomy Journal, Jan.-Fév. 08).

    Vous pouvez consulter les références et les articles de fond correspondants sur la rubrique "Gen-Lex-News français" du site http://www.blauen-institut.ch.

    ________________________________

  35. 135
    LaurentC dit:

    Un petit tour avant d'aller me coucher pour voir si mes fossiles préférés se portent bien. ;)
    Bon, rien n'a bougé, tout va bien, JB a toujours ses 4 cases possibles à cocher, les méchants sont et les gentils sont clairement montrés.
    Ouf... Qu'il est bon de visiter ce blog, les repères y sont si stables, celà repose.

    Bon, après ma taquinerie habituelle, je vous sers un lien d'une interview du toujours intéressant Todd sur l'Afghanistan. Vous allez vous régaler.

    http://www.marianne2.fr/Emmanuel-Todd-Si-la-France-devient-le-caniche-des-USA,-elle-disparaitra-_a85544.html

  36. 136
    Dr LaurentC et Mr Jean-Marc dit:

    Bonne nuit ;)

  37. 137
    Jean-Marc dit:

    Ah, je vous propose ça aussi, au cas où...

    La morale économique du web 2.0 selon Jenkins.
    Henry Jenkins est professeur au MIT. Sur son blog il nous livre 4 billets essentiels pour comprendre l'économie et la morale du web 2.0
    http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2008/03/la-morale-conom.html

  38. 138
    Jean-Claude dit:

    Oui oui, Emmanuel Todd (rien à voir avec Jean Todd, vroum-vroum Ferrari), le philo chiraquien !
    Vous pensiez qu'il allait encenser le nain Sarko et sa politique ?
    Notez bien qu'un philo de Villepiniesque (qui reste à trouver), fera de même, camarades...
    Finalement, la droite (la chiraquo-villipiniesque-bayrouiste) et la gauche française, l'extrême droite et l'extrême gauche, les verts et les alter ont un point commun : la détestation des ricains.
    Soyons gaulois, avant tout !

  39. 139
    JB dit:

    Mes amitiés à Jean René...Et bonne nuit à LaureC!.. Jean Marc, je lirai votre référence demain. Sympa ce blog en toue cas! Il y a des choses à lire!...
    Avant de faire dodo, je vous envoie cet extrait écrit par un vieux fossile très réaliste : "A toute époque, les idées de la classe dominante sont les idées dominantes : autrement dit, la classe qui est la puissance matérielle dominante de la société est en même temps la puissance spirituelle dominante. La classe qui dispose des moyens de la production matérielle dispose en même temps de ce fait, des moyens de la production intellectuelle, si bien qu'en général, elle exerce son pouvoir sur les idéess de ceux à qui ces moyens font défaut. Les pensées dominantes ne sont rien d'autre que l'expression en idées des conditions matérielles dominantes, ce sont ces conditions comme idées, donc l'expression des rapports sociaux qui font justement d'une seule classe la classe dominante, donc les idées de sa suprématie..." Mon cher Karl Marx dans l'"idéologie allemande"

  40. 140
    JB dit:

    Je rajoute :pour combattre le capitalisme de notre époque, il ne suffit pas de critiquer les thèses du FMI et de la Banque mondiale, il faut aussi affronter les valeurs libérales (désolé Jean -Marc, je suis reparti sur ça...)véhiculées par la culture de masse, la publicité et les lieux communs, et surtout notre rapport à la consommation. Nous devons également combattre les idéologies patriarcales et communautarisme qui précedaient le capitalisme...
    La bataille à mener est donc idéologique et culturelle... Nous n'arriverons au pouvoir que par l'adhésion des masses... Et comme le pense Jean Jaurès, il faut un peuple éduqué (éclairé) pour mener une politique de changement véritable!

    Voici un passage de son ouvrage "Etudes socialistes " que j'invite à lire :

    " J'ai montré, et cela est l'évidence même, que la Révolution de 1789 n'avait abouti que par la volonté de l'immense majorité de la nation. Et j'ai dit qu'à plus forte raison, pour l'accomplissement de la révolution socialiste, il faudra l'immense majorité de la nation. J'espère bien, en constatant la grandeur de l'effort nécessaire, ne point décourager, mais animer au contraire les énergies et les consciences. D'ailleurs, si l'oeuvre à accomplir est immense et suppose le concours d'innombrables volontés, je démontrerai aussi qu'immenses sont les ressources et les forces, et qu'il dépend de nous d'aller au bout d'une marche certaine et victorieuse..."

  41. 141
    JB dit:

    Ce texte me tient éveillé, je vous écrirai bien la suite, mais comme je dois être en forme demain, je vais aller me coucher!
    Je m'excuse pour les fautes d'orthographe, et j'essaierai plus tard de suivre un peu mieux le fil de vos conversations...
    Bon séjour à vous dans les bras de Morphée,
    JB

  42. 142
    Jean-Marc dit:

    Il y a quelquechose de religieux dans votre démarche JB. A plus tard.

  43. 143
    H2 dit:

    @ Jean claude

    Les ricains ? Mais lesquels ?

    Martin luther King ou Georges Bush ?

    Sean penn ou Sylvester Stalone ?

    Paris Hilton ou Patti Smith ?

    Sitting Bull ou le Général Custer ?

    William S. Burroughs ou Paul wolfowitz ?

    Pas la peine d'ethniciser mensongèrement le propos d'autrui pour qu'on le comprenne parfaitement.

    I LOVE AMERICAN PEOPLE !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/proche_moyenorient/20070128.OBS9181/des_dizaines_de_milliers_dopposantsa_la_guerre_defilent.html

  44. 144
    singe dit:

    Oui, il y a des posts intelligents sur ce site. J'y trouve pour ma part source de réponses aux nombreuses pétitions bien-intentionnées mais surtout sans recul avec ce qu'elles dénoncent.

    La référence à Orwell, plus l'article d'Emmanuel Todd, rendent pertinente l'interprètation de l'organisation d'une guerre sans fin entre "occidentaux" et "terroristes", venant justifier la fin du libre-arbitre. Alors, c'est Farenheit 451, c'est la novlangue,...

    Des nouvelless du front maintenant, un autre front, celui de la lutte syndicale:
    ST Micro à Rousset (13)

    LA LUTTE CONTINUE !

    Une nouvelle AG ce soir sur le Rond-Point, avec les nouvelles fraîches
    du jour, compte-rendu d'actions diverses et rappel du résultat des
    dernières négos (Voir Gazette de la nuit de lundi, n° 10 ter si je ne
    me trompe) a voté une nouvelle fois à l'unanimité la poursuite du
    mouvement.

    Les sites de Crolles et maintenant de Grenoble intensifient leurs
    débrayages. La colère monte partout, et pas seulement chez ST Micro.
    Exemple proche : les salariés de l'usine de Coca, aux Pennes-Mirabeau,
    ont totalement arrêté la production, sur des revendications du même
    ordre, et ça tend à se généraliser partout en France. Si ces luttes
    pouvaient petit à petit se rejoindre et faire front commun...

    Les nouvelles du jour :
    - le "board" (staff de direction internationale de ST), en préparation
    à l'AG des actionnaires de mai, a fait savoir que les dividendes versés
    au titre de 2007 allaient être de 20% supérieurs à ceux de l'exercice
    précédent (Ils passent de 0,30 à 0,36 $ par action). Les salariés, eux,
    demandent bien bien moins de 20% !
    - ST Micro a battu aujourd'hui le record du CAC40, avec une hausse de
    4,92% en une séance
    Et un chiffre encore :
    - les dividendes versés en 2006 représentent pour chacun des 50 000
    salariés de ST dans le monde une hausse nette de salaire de 300 €/mois.
    Vous avez dit libéralisme sauvage ? Mauvais esprit !

    Aujourd'hui mercredi, les grévistes sont allés au siège régional de
    l'UIMM à Marseille, sur le thème : si la caisse noire de l'UIMM était
    faite pour "fluidifier les relations sociales", qu'elle s'ouvre donc
    pour les salariés de ST qui y siège... Une délégation y a été reçue
    avec égards par des représentants de l'UIMM qui ne semblaient pas au
    courant (?) de certaines pratiques de la direction de ST, et ont promis
    d'essayer de peser sur le cours des choses... A voir !

    Aujourd'hui encore, en fin de journée et jusqu'à 22h, des groupes de
    délégués syndicaux sont allés parler à "ceux de dedans" (les non
    grévistes) atelier par atelier. Démarche qui semble avoir porté ses
    fruits : pas mal de nouveaux grévistes sont attendus demain, notamment
    (mais pas seulement) parce que la Direction a fait une boulette.
    Lors des négociations de lundi, la Direction, pensant avoir trouvé un
    moyen d'arrêter le mouvement, et alors qu'elle n'a rien lâché de
    substantiel sur le fond, a accordé un paiement partiel mais assez
    correct des jours de grève. Certains non grévistes hésitants, tentés de
    "sortir" (rejoindre le mouvement), vont y être encouragés. Les
    stratèges de la boîte semblent s'être plantés !

    Pour demain jeudi, confirmation du pique-nique de la solidarité sur le
    Rond-Point entre 12 et 14h, avec de nombreuses délégations syndicales
    du département, et tous les sympathisants qui le peuvent. Des actions
    diverses feront suite (qui seront précisées demain), dont probablement
    une opération "péage gratuit" à La Barque.
    Demain aussi prend fin l'application de l'astreinte financière infligée
    aux grévistes. Il se pourrait bien que des actions assez ou très
    radicales reprennent...

    Pas mal d'échos (de plus en plus nombreux, enfin) dans la Presse. Même
    France-Inter hier après-m, que l'on n'avait pas encore entendue. Voir
    sur le plan local la pleine page de La Marseillaise, et très
    probablement demain l'article du Monde.

    Le produit d'une collecte de sympathisants de tous horizons,
    anti-libéraux militants pour la plupart, a été remis ce soir à
    l'intersyndicale : 625 €, ce qui donne un nouveau bol d'air aux
    camarades en lutte.

  45. 145
    JB dit:

    @Jean-Marc!
    C'est bien la première fois qu'on me dit ça! C'est peut-être parceque j'aime revenir à la source même des textes... Je donne ceux-ci pour faire réfléchir... A vous de les apprécier (positivement et négativement) et de les commenter!
    Ok, la prochaine fois je ne donnerai pas seulement du Marx ou du Jaurès... Je peux vous passer des textes de droite...pour les critiquer ;).
    Enfin bon, pour ne pas passer pour un Bigot, j'écrirai ce que je pense, sans référence à certains textes de vieux fossiles! (Je pense quand même que ceux-ci sont important à connaître, mais il faut avoir l'esprit critique et se les approprier à sa façon, sans les gober tel-quel!
    Bonne journée!

  46. 146
    JB dit:

    @Jean-Marc
    Je viens de relire mon message... C'est peut -être parceque je parle de "peuple éclairé", cela vous fait penser à une démarche "religieuse"?
    Si c'est cela je m'expliquerai...

  47. 147
    BA dit:

    Des nouvelles de la mondialisation :

    " MONDIALISATION

    Hénin-Beaumont : des reclassements au Brésil et en Turquie à 300 E par mois.

    La société Staf, implantée à Hénin-Beaumont depuis 1998, appartient au groupe italien Sinterama. PHOTO «LA VOIX»

    Sept salariés de la teinturerie Staf à Hénin-Beaumont viennent de recevoir des propositions de reclassement au Brésil et en Turquie… aux conditions salariales en vigueur dans ces pays. Voilà qui laisse peu de place au rêve.

    C’est le courrier qui fait mal. Un courrier qu’ont reçu samedi sept salariés de la teinturerie Staf à Hénin-Beaumont. En substance, il y est expliqué que la société doit faire face à des difficultés économiques importantes et qu’elle envisage, en conséquence, des suppressions de postes.

    L’entretien préalable au licenciement est fixé au 15 avril.
    Le même jour, les sept salariés ont aussi reçu une proposition de reclassement. Et quelle proposition ! Trois postes de teinturier en Turquie et quatre postes au Brésil.

    Mais histoire de refroidir ceux qui étaient tentés de rêver, la suite du courrier était moins exotique : « Nous vous précisons que l’acceptation de cette proposition de reclassement entraînerait la modification de votre contrat de travail pour motif économique avec mutation dans le groupe, reprise de votre ancienneté. Par contre, votre salaire serait équivalent à celui des ouvriers occupant le même poste dans chacun des pays concernés.

    Le salaire en question, c’est 315 E brut par mois pour le Brésil et 230 E brut par mois en Turquie.

    http://www.lavoixdunord.fr/journal/VDN/2008/04/03/REGION/ART1068834.phtml

  48. 148
    dudu 87 dit:

    @regis
    bonjour
    Excuse-moi de répondre si tard, mais retraité, c'est "un métier" et à vouloir faire tant de choses que je finis par rien faire. Plus sérieusement, nous étions 2500 à la manif de Limoges, samedi pour les retraites à l'appel de la CGT, FSU, et Solidaire.
    1° constat: Beaucoup de têtes grises peu de têtes blondes,
    2° constat: absence des cheminots, EDF- GDF, secteur Santé, équipement, et nous pouvons les comprendre!
    3° constat: Seul LCR était présente avec un conseiller général PS;
    Comme tu l'as déjà dit le mouvement syndical traverse lui aussi sa crise, et l'éclatement de la FEN n'a rien amélioré. Autre point, le privé ne vote-t-il pas en fin d'année pour les "prudhommales"? Ce qui expliquerait l'appel de FO à la manif de samedi prochain. Là aussi, électoralisme!
    Mais doit-on se résigner? Nous n'avons pas le choix! Je n'ai pas eu le temps de faire ma revue de presse "démocratique". D'autres infos, je ne sais pas...

    Je voudrais parler d'un sujet qui me préoccupe: Depuis 2 mois, je viens apporter et c'est une 1° expérience, ma modeste contribution sur ce blog. Au fil des jours qui passent, nous en sommes arrivé au "bon vieux temps de la guerre froide" au risque de me faire traiter de ringard et... de fossile aux.......D'ailleurs, je viens de faire une expérience qui m'est riche d'enseignement: nous avons devant nous des individus qui utilisent l'insulte (nous savons tout de suite leur catégorie politique souvent sous différents pseudo) et une catégorie nouvelle, plus vicieuse, plus dialectique et je pense même professionnelle. Dans ces cas là, le débat est-il utile, ne perdons nous pas notre temps, quelle attitude devons-nous avoir face aux jeunes et nouveaux arrivants?
    Pour ma part, ma décision est de ne plus intervenir le week-end, temps fort des insultes, seulement lire et voler au secours d'internaute face à l'attaque! En débattre, est devenu une priorité et analysons bien ce phénomène. Qu'en pense-tu?

  49. 149
    rosay dit:

    Bonjour,
    Il est grand temps d'agir Sérieusement contre ce gouvernement de Fumistes
    qui nous conduit droit aux Désastre, Social,, économique,ET vers une ,ou plusieurs Guerres sans Honnête Fondement.
    Manifestons de toutes Urgences contre l'envoi de troupes pour des conflits
    Orchestré par les états unis, aussi monstrueux les uns comme les autres.
    STOP à la Guerre.
    Nous voulons la PAIX et pas la GUERRE.

    Salut et Fraternité Amitiés Sociales. Rosay.

  50. 150
    DiGeo dit:

    @JB
    Je lis avec intérêt ce que vous dites sur ce blog où vous faites preuve d'une grande érudition notamment en matière de marxisme, entre autres, et je goute particulièrement vos échanges avec Jean-Marc qui s'accroche aux branches!
    Il n'est pas douteux que votre démarche tout à fait pédagogique est plus efficace que le ton de la dérision et de la moquerie que j'utilise parfois pour combattre certaines idées.
    Ceci dit le post qui retient mon attention tout particulièrement porte le n° 38 en date du 31/03 où vous vous interrogez sur l'avenir de la démarche originale de JL Mélenchon.
    Depuis de nombreuses années les actes et les écrits de Jean-Luc Mélenchon s'inscrivent dans combat authentiquement de gauche. Ces dernières interventions en matière de laïcité ou d'opposition au TCE en témoignent amplement.
    En outre, comme vous le soulignez en d'autres termes, il occupe une position politique originale située a la confluence de deux courants, l'un progressiste et l'autre réformiste. C'est cette position particulière qui le désigne de fait comme le seul fédérateur possible de cette gauche authentique qui nous fait tant défaut.

    Reste, et ce n'est pas le moindre, à trouver l'élément déclencheur qui pourrait faire que JL Mélanchon franchise le pas qui l'éloignerait du courant réformiste dans lequel il n'a plus rien a faire. Certes il y a la signature d'un manifeste que nous propose Guy et qui suit son petit bonhomme de chemin et qu'il faut encourager.
    http://www.lesmedias.info/manifeste/signature.html

    Mais "que faire?". C'est bien la question que posait Lénine en d'autres temps, en d'autres lieux et dans un tout autre contexte. Oui je sais, Lénine n'est pas la bonne référence, c'est mon côté provocateur qui ressurgit avec l'espoir de provoquer une réaction de l'érudit sus-nommé. Il reste que la question est posée et si sa seule vertu est d'ouvrir un débat je n'aurai pas totalement démérité en la posant!
    Et puis tiens, au hasard, je pose aussi la question à Jean-Marc.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive