30mar 08

 J’ ai passé le week-end à Viry Chatillon en Essonne, en réunion, non stop, pendant deux jours. Les trois quarts des participants affichaient les mines exténuées des lendemains de campagne. Les vainqueurs sont épuisés. Et les battus pire encore. Comme si l’échec était leur responsabilité personnelle! Mais leur situation est l’angle mort de la photo de famille. Il est vrai que lorsqu’est affichée une victoire éclatante dans cent villes de plus de dix mille habitants, on oublie de mentionner les trente qui ont été perdues. Et toutes celles qui n’ont pas été gagnées. Elles existent pourtant, sans explication ni reconnaissance dans le tableau! Et les raisons qui expliquent les victoires ici sont parfois moins éloignées de celles qui expliquent les défaites là. Dans le monde des gagneurs on oublie vite que ce n’est pas seulement la victoire qui justifie l’action mais les raisons qu’on a d’agir. Les battus remachent à proportion de la joie des vainqueurs. 

Donc, deux réunions donc pour moi. D’abord au Conseil national de PRS. Puis avec les correspondants départementaux de la "sensibilité" à laquelle je participe au PS. Elle s’appelle "Trait d’union". (http://www.trait-dunion.org) Ce groupement socialiste existe depuis juin 2005. Il a été créé au lendemain du réferendum sur le traité constitutionnel. Il a présenté une motion en commun avec Laurent Fabius au congrés du PS au  Mans, juste avant l’investiture socialiste à la présidentielle. C’était le congrès du Mans, avec sa synthèse mensongère, cette arnaque! "Trait d’Union" est représenté au secrétariat national du Parti Socialiste par Pascale Le Néouannic, conseillère régionale d’ile de France. Longue discussion. Pour finir nous avons adopté un texte aux termes bien qualibrés. Et comme après deux jours de réunions venat aprés tant d’autres il faut savoir faire une pause de quelques heures tout de même je me contente de mettre en ligne ce texte. Avec le souhait qu’il interresse mes lecteurs. Et que tous ceux qui le jugent utile le transmette à ceux qu’il pourrait interresser, notamment s’ils sont socialistes..

 

UN AUTRE FUTUR EST POSSIBLE
 
                                                                        1
Le congrès du Parti socialiste est convoqué. Ses décisions impliqueront l’avenir de la gauche et par là même celui du pays. Il ne saurait se réduire à une compétition de personnes en vue de l’élection présidentielle qui aura lieu dans quatre ans ! Surtout si cette compétition doit donner une illusion de choix alors que les orientations politiques de chacun seraient quasiment identiques. Il n’est pas vrai qu’il n’y a qu’une orientation possible et crédible à gauche ni que face aux destructions sociales et écologiques du capitalisme de notre temps, la modernité soit du côté de la ligne sociale-démocrate ou démocrate. Celle-ci est partout en impasse dans le monde. Ni nostalgie, ni fuite en avant. Il ne faut pas engager le PS français plus loin dans cette voie qui conduit tant de partis sociaux-démocrates à gouverner aujourd’hui avec la droite. Le PS ne doit pas encenser davantage l’économie de marché et faire du capitalisme un horizon indépassable. Surtout au moment où celui-ci entre dans une crise autodestructrice dont les conséquences s’abattent sur les salariés et les sociétés. Pour qu’un autre futur soit possible, ce débat doit s’engager clairement et publiquement, non seulement entre socialistes mais devant le pays.
                                                                         2
Cette question se concentre sur des choix concrets. Quelques uns surgissent de l’actualité immédiate.
Luttons-nous contre la financiarisation de l’économie ou bien accumulons-nous les vœux pieux sur la nécessité de « réguler le marché » au moment où des socialistes français dirigent les principales institutions de la mondialisation économique ? Quel rapport de forces construisons-nous avec le capitalisme ? Et quand il faut passer au compromis avec le capital, quelle logique favorisons-nous ? Celle des secteurs financiers ? On en connaît le prix : dictature du court terme, abaissement des acquis sociaux, destruction des services publics, traité de Lisbonne. Ou celle des secteurs productifs réels ? Sinon comment négocier les salaires, les conditions et le contenu du travail, les qualifications en vue de l’intérêt général ?
Faut-il procéder à la refonte républicaine des institutions et de la société française ou bien continuer les bricolages sur la constitution de la Cinquième République ? Comment organisons-nous l’intervention populaire dans les choix politiques, depuis leur élaboration jusqu’à leur mise en œuvre ? Faut-il étendre l’exigence de laïcité à de nouveaux secteurs de la vie en société ou bien faut-il se résigner à ouvrir des espaces publics aux injonctions des religieux ?
Affronte-t-on la crise écologique en réorientant impérativement la production et ses contenus ou bien se contente-t-on d’organiser les droits à pollution ?
Eradique-t-on la pauvreté ou bien organise-t-on son soulagement ? Inversons-nous la clef de répartition des richesses entre capital et travail ou bien modérons-nous la ponction des profits ?
Affrontons-nous le modèle libéral de construction européenne ou bien y consentons-nous ? Participe-t-on à la politique impériale des Etats-Unis ou bien affirme-t-on l’indépendance militaire et diplomatique de la France dans le monde ?
Et pour former une majorité nouvelle en France, quelle alliance politique et sociale faut-il former ? Avec le centre ou avec toute la gauche sans exclusive ? Les deux ne sont pas possibles en même temps. L’exemple italien en atteste. En France, les élections municipales récentes n’ont pas davantage démontré l’efficacité électorale de l’alliance avec le Modem. Au contraire. C’est pourquoi nous optons au niveau national pour la méthode mise en œuvre avec succès dans de nombreuses localités : un front de gauche sans exclusive sur la base d’un programme de gouvernement commun.
                                                                    3
Nous respectons la contradiction des analyses qui s’expriment sur tous ces sujets au Parti socialiste. Elle concentre les enjeux de notre temps pour la gauche comme pour la société. Seule une confrontation franche et sérieuse, un débat exigeant, rend possible l’action efficace. Encore faut-il que tous les points de vue soient représentés pour que le débat soit possible.
Dans ce contexte, on voit bien se présenter dans le débat des socialistes les diverses nuances du point de vue démocrate et social-démocrate dominant en Europe. On connaît ses nombreux candidats. Mais le programme de la gauche d’alternative qui a pourtant permis les victoires aux élections nationales dans le passé, est absent. La gauche du Parti socialiste est muette. Elle est balkanisée. Du coup elle semble aujourd’hui hors jeu. Dès lors, elle porte une responsabilité dans le rabougrissement du débat d’orientation des socialistes. Elle en sera même la première coupable si elle renonce à s’exprimer et à proposer ses idées. La gauche du Parti socialiste doit s’assumer. Elle doit porter dans le Parti socialiste le programme de gauche qui répond à l’urgence sociale et politique. Le sort réservé à cette gauche au PS sera un révélateur. Jusque-là le PS était un lieu nourri par les différentes cultures de la gauche française. Est-ce encore le cas ? Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?
Pour notre part, nous prendrons l’initiative du texte et des candidatures qui permettent à l’alternative de gauche de s’exprimer. Nous le ferons avec autant d’autres que possible. Nous le ferons seuls si nécessaire. Nous allons donc agir et nous rendre disponibles pour qu’un regroupement de toutes les gauches du Parti socialiste devienne possible. Un regroupement sans exclusive ni a priori. Tourné vers les convergences pour l’avenir plutôt que vers les divergences du passé.
En socialistes nous disons : l’avenir ce n’est pas ce qui va se passer mais ce que nous allons faire. Un autre futur est alors possible.


482 commentaires à “le congrés socialiste commence”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 »

  1. 1
    Instit dit:

    " Affrontons-nous le modèle libéral de construction européenne ou bien y consentons-nous ? "

    Nous ne pouvons pas affronter le modèle libéral de construction européenne, tout en continuant à faire partie de l'Union européenne.

    Nous ne pouvons pas affronter une armée ennemie, tout en continuant à faire partie de cette armée.

    Si nous voulons affronter le modèle libéral de construction européenne, il faut sortir de l'Union européenne, pour pouvoir reconstruire une République française indivisible, laïque, démocratique et sociale.

  2. 2
    enzo d'aviolo dit:

    "Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?"

    c'est la bonne question et la réponse est: OUI

  3. 3
    Instit dit:

    " le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ? ”

    Oui.

  4. 4
    tenshu dit:

    Je soutient cette démarche, par contre j'espère qu'en temps voulu si cette motion devient un échec (ce que je ne souhaite pas) que les conséquences seront tirés et qu'une nouvelle force d'union de la gauche finira par émerger.

  5. 5
    Instit dit:

    Jeudi 7 février 2008, l’Assemblée Nationale a ratifié le traité de Lisbonne. Pour savoir qui a voté quoi, c’est à cette adresse :

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0083.asp

    Il y a eu 388 suffrages exprimés.
    336 députés ont voté OUI.
    52 députés ont voté NON.

    Parmi les 336 députés qui ont voté OUI, il y avait 121 députés du Parti Socialiste. Vous avez bien lu : 121 députés du Parti Socialiste ont voté OUI. Seulement 25 députés du Parti Socialiste ont voté NON.

    Lors du Congrès du Parti Socialiste, la motion que soutiendra Jean-Luc Mélenchon va donc malheureusement se faire laminer.

  6. 6
    Guy dit:

    Jean Luc Mélenchon : "Pour notre part, nous prendrons l’initiative du texte et des candidatures qui permettent à l’alternative de gauche de s’exprimer."
    --------------

    C'est noble, et je soutiendrais en tant que militant, jusque là.
    Mais j'y crois pas d'un poil !
    Ni même d'un duvet, c'est dire.

    Préparons tranquillement l'alternative, c'est plus sùr :
    http://www.lesmedias.info/manifeste/signature.html

  7. 7
    Jean-Marc dit:

    Bonsoir les fossiles au "grand coeur", je re-mets ci-dessous un petit texte plein de bon sens.

    Je ne vous re-précise pas l'auteur, ca vous laisse ainsi un peu plus de chances de vous concentrer sur le SENS de ce qui est dit, plutôt que sur qui le dit, cette dernière étant la solution de facilité fénéante et fossilisante.

    Cordialités novatrices.

    <>

  8. 8
    Jean-Marc dit:

    Bonsoir les fossiles au ”grand coeur”, je re-mets ci-dessous un petit texte plein de bon sens.

    Je ne vous re-précise pas l’auteur, ca vous laisse ainsi un peu plus de chances de vous concentrer sur le SENS de ce qui est dit, plutôt que sur qui le dit, cette dernière étant la solution de facilité fénéante et fossilisante.

    Cordialités novatrices.

    Le parti socialiste peut etre tenté, comme il le fait depuis plus de dix ans, de s’en tenir à son ambigüité ; mais alors il continuera de perdre toutes les élections nationales, faute de vision du monde et de programme. Il peut au contraire etre tenté de rassembler autour de lui toute la gauche, et elle seule, mais cela ne peut etre que sur les positions de l’extrême gauche, c'est-à-dire sur le refus de la mondialisation et de l’Europe. C’est la défaite assurée. Il peut encore tenter de s’allier au centre, en se coupant de ses bases populaires, ce qui lui interdirait aussi s’interdire toute chance de victoire.
    Pour retrouver une chance de gouverner le pays, la gauche devra avoir le courage de se fixer une ambition en apparence très éloignée de ses perspectives actuelles : mettre la mondialisation au service des plus faibles.
    Cela veut dire en admettre la réalité, ne pas espérer trouver une réponse aux problèmes des Français dans la fermeture, se brancher sur la croissance mondiale et accepter les exigences du changement. Cela veut dire enfin mieux préparer les plus faibles, c'est-à-dire les plus jeunes et les plus défavorisés, à tirer parti des formidables opportunités qui s’annoncent. Un tel choix aurait l’avantage de la cohérence. Peut-on l’espérer en politique ?

  9. 9
    yem dit:

    Est-ce qu'il s'agit de l'union des gauches (PS+extrême gauche etc...) ou d'une union interne au PS des plus à gauche? ça pourrait être plus clair non-obstant les "mots bien qualibrés"...
    Pourquoi ne pas citer nommément les formations d'extrême-gauche alors que l'ex du Modem est cité?
    le projet vise-t-il à rassembler sur l'idée du socialisme au sens historique, plus que sur celui labellisé par le PS..? dans ce cas pourquoi cette frilosité à dire les choses alors que LO s'est regroupé sur des listes PS?

    ces remarques mises à part pour ce qui me concerne j'adhère pleinement et totalement à ce programme de base pour plusieurs raisons;
    . pour les questions sociales en premier plan (préserver ou plutôt rénover les droits sociaux, le service public, etc...)
    . l'écologie a une place primordiale au second plan
    . affirmation de l'indépendance de notre pays vis-à-vis de la politique américaine
    . politique d'intervention et de respect du citoyen
    L'ensemble est basé sur l'idée du respect du citoyen, du travailleur et de son environnement à l'encontre du capitalisme outrancier.
    Tout de ce qui me tient le plus à coeur y est
    Suis sûr que ce programme devrait largement fédérer les gauches... et qu'il répond aux pb actuels et à venir..!
    plus de démocratie sinon ça risque de crisser sérieusement!

  10. 10
    regis dit:

    Le texte que vous proposez a le mérite de POSER les questions essentielles. Par contrecoup, il souligne cruellement ce qu’est devenu le PS qui ambitionnait de « changer la vie ».
    Il me semble que ce débat, pour être salutaire, ne doit pas se réduire au seul débat interne au PS mais doit être rendu public, pour plusieurs raisons :
    1- Ce même débat se retrouve au PC.
    2- Idem, sous une forme spécifique, dans les organisations syndicales.
    3- La composition sociale du PS nettement moins ouvrière que la société.
    4- La demande d’une alternative authentiquement socialiste qui ne peut qu’aller croissante avec l’acharnement du gouvernement à la « poursuite des réformes » et les luttes qui ne manqueront pas d’avoir lieu.
    Ne restreignez pas votre champ d’action, une « synthèse », même si vous n’y participez pas, aura vite fait de balayer vos efforts méritoires.

  11. 11
    ACOUNIS dit:

    Beau texte et après ? Le problème fondamental qu'est L'Europe n'est pas posé. On va encore nous faire miroiter "L'Europe sociale" aussi bien le PS que PRS ce qui me fait penser à "L'horizon radieux du socialisme", comme chacun le sait l'horizon recule au fur et à mesure que l'on avance! Il faut être clair il n'y aura JAMAIS d'Europe sociale, tout juste quelques vagues lambeaux de social.
    On ne peut être dedans et dehors, alors il faut partir et vite car cette Europe alignée sur les USA nous conduit inéluctablement à des catastrophe. Quel homme politique, quelle organisation aura le courage de ce constat? Qui?

  12. 12
    Yaneck Chareyre dit:

    "Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?"

    J'ai bien entendu pour ma part réponse à cette question, mais j'ai pris pour habitude de ne pas mépriser les camarades restés au sein du parti.
    Mais une question me vient. Et si la réponse à cette question, par le choix des militants, était oui? Que feriez vous?

  13. 13
    Claire Strime dit:

    "Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?"

    Pour en avoir le coeur net (re)lire l'interview de SR dans Le Point (couverture rouge encadrant le visage de Mme Royal). Pour le reste des ouiouistes ce sera du ségoroyalisme sans Royal (ni forcément de références aux pontes du libéralisme genre Tocqueville, ce qui fera une belle jambe à tout social-démocrate).

  14. 14
    Galloise dit:

    Pour être plus prosaïque, j'informe tous ceux qui voudraient AIDER ce processus, que la DATE LIMITE pour ADHERER au PS et pouvoir VOTER au PRCHAIN CONGRES, c'est AUJOURD'HUI, le 31 mars 2008.

    Mode d'emploi.

    Trouvez les coordonnées de votre secrétaire de section, en passant un coup de fil à la fédération PS de votre département, ou en visitant son site. Ces coordonées se trouvent sur le site national du PS.

    Lui envoyer un mail AUJOURD'HUI avec accusé de réception, en signalant votre volonté d'adhérer dès aujourdh'ui au PS et en demandant à être informé d'urgence des modalités de paiement de votre cotisation. Si possible, obtenez un rendez-vous dès aujourd'hui ou dans les jours qui viennent pour finaliser l'adhésion. N'hésitez pas à lui téléphoner quand vous avez le téléphone. Vous n'êtes pas tenu de dévoiler vos intentions de vote au Congrès avant d'adhérer, au cas où certains secrétaires section peu délicats voudraient vous questionner sur celles-ci.

    Signalez également votre démarche à Trait d'Union, au contact indiqué sur le site.

  15. 15
    BA dit:

    Le petit texte proposé par Jean-Marc (post 8) a été écrit par l'ultralibéral Jacques Attali. Ce petit texte a été publié dans l'hebdomadaire de droite L'Express, dans lequel Jacques Attali écrit sa chronique chaque semaine. Ce petit texte est lisible à cette adresse :

    http://www.lexpress.fr/idees/tribunes/dossier/attali/dossier.asp?ida=468122

  16. 16
    Clama dit:

    - Un indicateur de l'orientation du PS : ce qui resortira des congrès de l'année 2008

    - Un autre indicateur, plus immédiat et aussi fiable : la réaction du PS face à la retraite à 70 ans (ou plutôt la misère à 55 ans) que nous paufine Fillon !

  17. 17
    Kleio dit:

    Texte bien ourlé, qui s'adresse, j'imagine, à une large fraction du PS, mais seulement à quelques cadres fidèles à leurs engagements de jeunesse. Quand votre motion aura rassemblé 5% des militants, que comptez-vous faire ? Honnêtement, je ne suis pas sûr que vous soyiez plus efficace hors du PS qu'à l'intérieur du parti: même minoritaire, vous continuerez d'y jouer le redresseur de torts.

  18. 18
    Fabien dit:

    “Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?”

    Il me semble qu'une minorité significative du PS (25%? 30%? 40?) refuse ce modèle. Mais jusqu'à présent, elle s'est malheureusement révélée incapable de peser réellement sur les débats. Pire encore, elle se fait rouler dans la farine et mépriser par la tendance majoritaire, alors même qu'elle semble plus en phase avec les aspirations du peuple de gauche (cf référendum). Pourquoi? Je n'ai pas la réponse. Si vous l'avez, merci de la faire connaître. Mais il me semble qu'un des problèmes de ce parti, c'est sa sociologie, largement déconnectée de celle de notre électorat, qui reste populaire, contrairement à une idée reçue.

  19. 19
    Fabien dit:

    Petite illustration de l'orientation voulue par la tendance majoritaire: les parlementaires socialistes veulent s'abstenir ou voter pour le projet de loi sur "la réforme du marché du travail", en discussion à l'Assemblée à partir du 15 avril. J'attends avec impatience de lire Jean-Luc Mélenchon sur le sujet. Ou je me trompe fort, ou cela va être saignant!

  20. 20
    Clama dit:

    @fabien

    “la réforme du marché du travail” bien entendu, un moment fort.

    2008 sera l'année du PS !

    Mais dans ces quelques posts, en réaction au texte de JL M, je ne relève pas une grande confiance des lecteurs, membres ou sympathisants du PS.

    Je me répète, pour avoir des chances de renflouer le navire, ouvrez très repidement le grand chantier de la réforme des institutions.

  21. 21
    Le Phare Felu dit:

    Je ne comprends rien à la politique, quand la gauche est au pouvoir elle fait le jeu de la droite et quand elle est dans l'opposition elle esr contre la gauche comme DSK et Kouchner. Est-ce vrai que Edouard Herrriot disait la politique c'est comme les tripes, ça doit sentir la Merde mais pas trop.
    Jean-rené

  22. 22
    Le Phare Felu dit:

    De quoi vous plaignez-vous? les Pionceurs Saucissonnés, on parle de vous tous les jours dans la Presse, en bien finalement, alors que quand vous teniez le manche ce n'était qu'en mal !
    Allez à deux mains
    Jean-rené

  23. 23
    Jean-Marc dit:

    @Régis, et tous

    Les 4 points que vous soulignez sont clairs comme de l'eau de roche Régis.

    J'aurai même tendance à surenchérir en étendant ces"questions essentielles" à l'ensemble des organisations établies.
    Après tout, ces problématiques pourraient aussi renvoyer aux conduites du changement organisationnel et culturel que les entreprises doivent mener, ou à la lutte en cours entre modèle peer to peer et industrie musicale, ou à celle de l'information"amateur" versus celle labelisée professionnelle, etc etc et etc.

    Tous des cas de figure de la fermeture opposée à l'ouverture, de la rigidité à la flexibilité, du statu quo à l'innovation.

    Par contre, votre phrase "Ne restreignez pas votre champ d’action, une synthèse, même si vous n’y participez pas, aura vite fait de balayer vos efforts méritoires." est plus opaque...

  24. 24
    Clama dit:

    @Jean Marc

    Des interventions aussi claires que subtiles devraient vous guider naturellement vers un monde idéal :

    Second Life !
    C'est exactement votre monde,... "une simulation sociétale virtuelle, permettant de vivre une "seconde vie" sous la forme d'un avatar"...

    Pourquoi perdez vous votre temps sur ce blog de fossiles ?

  25. 25
    Jean-Marc dit:

    Bonjour Clama, je prends le temps de vous répondre. Tout d'abord, sachez que je ne perds pas les quelques minutes que je passe sur ce blog, sinon je ne le ferais pas.
    Sachez également qu'enfant déjà j'aimais les fossiles, que j'allais ramasser avec mon père. Je brossais, de retour à la maison, la boue qui collait à mes amonites et bellenites, avec passion. Je ramassais aussi des cristaux de roche, pour leur brillance. Et sans en avoir certainement pleinement conscience, je crois que je faisais déjà la différence entre le vivant, le minéral, et le vivant minéralisé, figé...

    D'autre part, je ne comprends pas votre raillerie concernant 2nd life, dont je n'ai jamais parlé d'ailleurs. Celà dit, vous auriez tort de sous estimer les univers dits virtuels, qui existent depuis plus de 20 ans, et où des centaines de millions de personnes de part de le monde passent chaque jour des heures à échanger et s'organiser. Je vous fais remarquer au passage que ces univers ont un réel succès auprès des moins de trente ans particulièrement, et qu'il est difficile d'imaginer qu'ils ne transposeront pas certains de leurs comportements en ligne dans le monde que je suppose vous appelez Réel.

    Si je ne parlais pas de 2nd Life, j'ai par contre je crois cité notamment le peer to peer, Creative Commons, Ad Sense de Google, et des idées/mots clés pour ce qui concerne les logiques sous-jacentes.

    Cher Clama, abandonnez donc vos préjugés et vos railleries, ouvrez vous à tout celà, c'est le réel aussi, et le réel qui porte le changement, lui.

  26. 26
    Jean-Marc dit:

    Axe de débat 1 : la vision et le programme d'une gauche.
    Le parti socialiste peut etre tenté, comme il le fait depuis plus de dix ans, de s’en tenir à son ambigüité ; mais alors il continuera de perdre toutes les élections nationales, faute de vision du monde et de programme.

    Axe de débat 2 : l'alliance ps avec la gauchegauche : les + et les -
    Axe de débat 3 : gauchegauche et rejet de la mondialisation (mondialisme? capitalisme?) et de l'europe : pourquoi, comment.
    Il peut au contraire etre tenté de rassembler autour de lui toute la gauche, et elle seule, mais cela ne peut etre que sur les positions de l’extrême gauche, c’est-à-dire sur le refus de la mondialisation et de l’Europe. C’est la défaite assurée.

    Axe de débat 4 : alliance ps modem : les + et les -
    Il peut encore tenter de s’allier au centre, en se coupant de ses bases populaires, ce qui lui interdirait aussi s’interdire toute chance de victoire.

    Axe de débat 5 : le plus passionnant et constructif peut être : concilier mondialisation et vision socialiste.
    Pour retrouver une chance de gouverner le pays, la gauche devra avoir le courage de se fixer une ambition en apparence très éloignée de ses perspectives actuelles : mettre la mondialisation au service des plus faibles.
    Cela veut dire en admettre la réalité, ne pas espérer trouver une réponse aux problèmes des Français dans la fermeture, se brancher sur la croissance mondiale et accepter les exigences du changement. Cela veut dire enfin mieux préparer les plus faibles, c’est-à-dire les plus jeunes et les plus défavorisés, à tirer parti des formidables opportunités qui s’annoncent. Un tel choix aurait l’avantage de la cohérence. Peut-on l’espérer en politique ?

  27. 27
    Clama dit:

    ..."se brancher sur la croissance mondiale et accepter les exigences du changement."...

    Puisque vous semblez revenir à des propos plus pertinents, une question :

    De quoi se nourrit la croissance mondiale ?

  28. 28
    Jean-Marc dit:

    Attendez, laissez moi réfléchir...

    ...............................................................................................................................................................................................................................................................................

    Désolé, votre question ne peut être traitée.
    Son énoncé est trop flou.

  29. 29
    Jean-Marc dit:

    A mon tour de vous poser une question du même genre :

    pourquoi y a t'il quelquechose plutôt que rien?

    Prenez votre temps, hein... ;)

  30. 30
    Clama dit:

    Les limites du virtuel...

  31. 31
    Jean-Marc dit:

    C'est votre réponse?

  32. 32
    P.Lecoq dit:

    Cher Jean-luc
    D'accord avec ton analyse!Mais,pour moi,la seule solution,c'est de créer un nouveau parti de gauche.Le PS est un parti social-libéral qui a abandonné toutes les valeurs de gauche.Il ne vit plus que par l'opposition à Mr Sarkozy pas par ses idées.C'est la raison pour laquelle je n'ai pas repris ma carte au PS,cette année.
    La création d'un nouveau parti demande courage et opiniâtreté.Il le faudra! sinon, en 2012,nous reprendrons cinq années de droite.
    Retrouvons l'élan de la campagne du non du réferendum sur la constitution!

  33. 33
    Le Phare Felu dit:

    Ainsi-dieusement Jean Luc ne peut pas s'empêcher de nous faire une piqure de rappel de ce bon bouillon de culture qu'est la Laïcité, en bon ancien enfant de coeur, il sait que pour garder la Tradition de ; secourir le Pauvre Peuple il faut être Archevêque ; il l'est, au Parti Socialiste. Dans un combat singulier perdu d'avance ce preux chevalier va devoir affronter tous les archevêques de l'éciture du Livre, voir même les fils d'archevêques qui se sont reproduits tellement la soupe est bonne quand on la déguste au centre de la table. Jean et Luc à la fois mieux vaut deux Saints qu'un seul il hurlera à voix basse sa foi, celle que tous nous pensons tout haut, cependant point de salut pour nous sans notre Saint préféré Jean Luc qui ne nous a rien promis d'autre que la terre sainte quand les éléphants n'en voudraient plus et qui ni auri plus bésefe à boufir de su, hi là y faudra suer le burnous pour faire repousser le gazon,
    Inch allah mes fréres.
    A deux mains,
    Jean René

  34. 34
    DiGeo dit:

    @Clama et Jean-Marc

    Qui sera l’"imbécile fossile" (fossil fool) de l’année? Ce "prix", remis le 1er avril par trois ONG environnementalistes américaines, récompense depuis 2006 le plus calamiteux contributeur au développement des énergies fossiles, dont l’utilisation amplifie le changement climatique.
    Les internautes peuvent voter sur le site de http://energyactioncoalition.org/foolies/
    Pour l’un des cinq compétiteurs involontaires retenus cette année je propose Jean-Marc incapable de répondre à une question pourtant simple de Clama: De quoi se nourrit la croissance mondiale ?
    La réponse est: elle se nourrit la fossilisation de l'esprit de Jean-Marc. On notera que selon les dires de Jean-Marc soi-même cette fossilisation était déjà apparente dès son enfance. La sédimentation est à l'heure actuelle quasiment achevée et le fossile irrécupérable.

  35. 35
    Jean-Marc dit:

    Vous avez la lecture superficielle et l'esprit assez confus DiGeo... Trop, beaucoup trop...

    Concernant la question, si vous la trouvez simple, et claire telle qu'elle est posée, c'est que vous êtes soit un dieu soit un bouffon.

    Bon celà dit, ne vous vexez pas ici hein, c'est un jeu tout celà. Et puis vous savez, c'est beau d'être un fossile, traçe du passé, mémoire à jamais.
    Bien entendu, être un fossile qui s'ignore est plus gênant, surtout quand on a la prétention de montrer la voie vers demain.

  36. 36
    Stridences dit:

    Que cherchez-vous ici, jean-Marc ?

  37. 37
    JB dit:

    Je voulais juste dire aux internautes que je suis extrêmement déçu de la façon dont certains débat on lieu... On peut dire ce qu'on veut mais je pense qu'il est préférable de respecter les points de vue des autres intervenants! Je trouve ça lamentable de rabaisser le point de vue de l'autre en le traitant de "fossile"! C'est trop facile! DiGeo, si ton but est de te foutre des intervenants, change de blog!

  38. 38
    JB dit:

    Je vooudrais rajouter ceci : je trouve que la démarche de Jean-Luc Mélenchon est bonne! Si avant le Congrès du PS se présente un candidat représentant le groupe "trait d'Union" et la gauche du PS, on pourra bien voir (enfin j'espère) la différence entre deux lignes politiques. Comme le courant de la gauche du PS est sûr de perdre, il pourra ensuite faire scission avec le parti... Ainsi, si il se forme une force politique nouvelle, celle-ci ne sera pas le fruit de "gauchistes" mais ils se fera avec des gens de gauche issu du PS et de tout le reste (si ils s'entendent...). Tout cela pour dire que cette candidature sera utile car elle montrera que c'est le PS lui-même qui est à droite (Démocrate), puisque sa gauche formera un courant (pour faire scission ensuite)! Cela clarifiera les choses, non? Excusez moi si j'ai du mal à m'expliquer...

  39. 39
    uvw dit:

    à JB post 37 17:29

    Pour info:
    DiGeo ne fait que répondre à Jean-Marc qui, lui, traite les intervenants de ce blog de "fossiles".

  40. 40
    Jean-Marc dit:

    Pour info Bis, je parle de fossiles au grand coeur, et me réfère au refus d'un certain nombre ici de :
    a/ cesser d'employer des mots à la con tels que "ultralibéral" pour Attali ou tout ce qui n'est pas extrêmement à gauche.
    b/ s'ouvrir à de nouveaux modèles d'organisation sociale, de gouvernance, qui montent en puissance et s'appuient sur xyz (marre de l'écrire sans arrêt!).

    Débattez plutôt sur cette analyse d'Attali, acérée et intelligente, à la place de brailler dans tous les sens à la triste victoire du capitalisme inhumain triomphant, ce qui est hélas vrai. CONSTRUISEZ autre chose qu'un non!

    Texte : "Le parti socialiste peut etre tenté, comme il le fait depuis plus de dix ans, de s’en tenir à son ambigüité ; mais alors il continuera de perdre toutes les élections nationales, faute de vision du monde et de programme. Il peut au contraire etre tenté de rassembler autour de lui toute la gauche, et elle seule, mais cela ne peut etre que sur les positions de l’extrême gauche, c’est-à-dire sur le refus de la mondialisation et de l’Europe. C’est la défaite assurée. Il peut encore tenter de s’allier au centre, en se coupant de ses bases populaires, ce qui lui interdirait aussi s’interdire toute chance de victoire.
    Pour retrouver une chance de gouverner le pays, la gauche devra avoir le courage de se fixer une ambition en apparence très éloignée de ses perspectives actuelles : mettre la mondialisation au service des plus faibles.
    Cela veut dire en admettre la réalité, ne pas espérer trouver une réponse aux problèmes des Français dans la fermeture, se brancher sur la croissance mondiale et accepter les exigences du changement. Cela veut dire enfin mieux préparer les plus faibles, c’est-à-dire les plus jeunes et les plus défavorisés, à tirer parti des formidables opportunités qui s’annoncent. Un tel choix aurait l’avantage de la cohérence. Peut-on l’espérer en politique ?"

    Axe de débat 1 : la vision et le programme d’une gauche.
    Axe de débat 2 : l’alliance ps avec la gauchegauche : les + et les -
    Axe de débat 3 : gauchegauche et rejet de la mondialisation (mondialisme? capitalisme?) et de l’europe : pourquoi, comment.
    Axe de débat 4 : alliance ps modem : les + et les -
    Axe de débat 5 : le plus passionnant et constructif peut être : concilier mondialisation et vision socialiste.

  41. 41
    Jennifer dit:

    A propos de Hélène Carrière d'Encausse:
    par Sébastien Fontenelle
    Ode à Hélène Carrère d’Encausse, dont le si sympathique franc-parler, notamment sur l’immigration, se voit enfin récompensé, avec une promotion au grande d’officier de la Légion d’honneur. (...)

    elle délivra au monde, et au mois de novembre 2005, alors qu’une longue révolte soulevait nos banlieues, sa nouvelle vaticination...

    « Ces gens », expliqua-t-elle pour une chaîne de télévision russe,...« ils viennent directement de leurs villages africains. Or, la ville de Paris et les autres villes d’Europe, ce ne sont pas des villages africains. Par exemple, tout le monde s’étonne : pourquoi les enfants africains sont dans la rue et pas à l’école ? Pourquoi leurs parents ne peuvent pas acheter un appartement ? C’est clair, pourquoi : beaucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. Dans un appartement, il y a trois ou quatre femmes et 25 enfants. Ils sont tellement bondés que ce ne sont plus des appartements, mais dieu sait quoi ! On comprend pourquoi ces enfants courent dans les rues »…

    Lancée, elle ajouta : « La télévision française est tellement politiquement correcte que cela en est un cauchemar. Nous avons des lois qui auraient pu être imaginées par Staline. Vous allez en prison si vous dites qu’il y a cinq Juifs ou dix Noirs à la télévision. Les gens ne peuvent pas exprimer leur opinion sur les groupes ethniques, sur la Seconde guerre mondiale et sur beaucoup d’autres choses. On vous juge tout de suite pour infraction ».
    (Elle se garda cependant, et prudemment, de mieux préciser quelles opinions, précisément, les gens ne pouvaient pas exprimer, sur la Seconde guerre mondiale, sans être aussitôt poursuivis pour infraction par une justice tatillonne…)

    Les amis de la digne femme s’empressèrent, cela va de soi, de souligner qu’elle n’était bien sûr pas raciste, qu’allez-vous imaginer là, mais que son coming out était le signe, rafraîchissant, d’une belle indépendance d’esprit : Hélène Carrère d’Encausse, justifièrent-ils, ne se laisse pas intimider par les mièvreries de la bien-pensance droits de l’hommiste.

    On constate qu’il y avait là, comme en condensé, toute la crâne philosophie du Sarkozysme...

    Dans un premier temps, Hélène Carrère d’Encausse fut en effet, au mois de juillet 2007, conviée à déjeuner, en son élyséen palais, par le nouveau chef de l’État – en même temps qu’un autre penseur de gros niveau, et non le moindre, puisqu’il s’agissait d’André Glucksmann.

    Ce n’était cependant pas suffisant : le régime restait redevable d’honneurs supplémentaires à la théoricienne, délicieusement décomplexée, de la polygamie ravageuse des « Africains » des quartiers difficiles. Ainsi, Hélène Carrère d’Encausse a été, la semaine dernière, élevée au grade, envié, de grand officier de la Légion d’Honneur – qui récompense une « conduite civile irréprochable et méritante » : c’est, pour tous les clercs anonymes qu’insupporte le primitivisme des villageois noirs du 9-3, un merveilleux message d’espoir.

    Post Scriptum :
    Source : http://www.bakchich.info

  42. 42
    sam dit:

    BRAVO JEAN LUC...n'oublie pas la vraie gauche pas la light!

  43. 43
    JB dit:

    A uvw post 39 EN EFFET... J'ai écris sans lire toutes les interventions. Je m'excuse DiGeo....

  44. 44
    Mistral dit:

    OK Jennifer, on peut ne pas être d'accord mais on explique pourquoi.

    Parce que avec des raisonnements comme le tien :'horreur regarder ce qu'il elle a osé dire", on a eu le pen au second tour des présidentielles.

    Avec une pensée unique que tu défends qui a appellé pendant 30 ans à la télévision, dans les journaux, à la radio : des" jeunes" qui n'étaient que des voyoux, délinquants, racailles...

    Alors explique nous pourquoi elle a tort quand elle parle de polygamie ?

    Les problèmes on les reconnait, on en débat et on essaie de les régler, c'est çà la république, pas la pensée unique qu'on nous asséne.

  45. 45
    5 aout dit:

    A quasiment toutes les bonnes interrogations,les bonnes réponses sont incluses,
    et pas étonnant que beaucoup de réactions soient en esquisse du "problème" de l'Union européenne.

    Sur I TELE, ai écouté ce que dit Daniel Cohen;et bien le capitalisme "sauf prière!"
    il sait plus ou il va ! Nous on voudrait tout simplement n'être ni complice (encore moins victimes de ce naufrage) ni non-intervenants.

    A quand une rencontre bis de la rencontre "halle carpentier"?

    Urgence politique et sociale et républicaine,camarades.Creuse-ons amis "partageux"

  46. 46
    Alex dit:

    C'est très joli et bien juste tout ça Jean-Luc, mais honnêtement admettons tous que ce courant ne sera plus jamais majoritaire au PS. Le PS est définitivement, et depuis longtemps en réalité, cannibalisé par les libéraux.

    Aujourd'hui plus aucune différence ou presque entre PS UMP et Modem, les 3 partis du Système européen libéral, qui nous a fait repasser en douce la Constitution européenne en février dernier.

    Alors, cessons de mentir aux Français et expliquons leur franchement, la réalité des vrais clivages aujourd'hui en France : la gauche de transformation d'un côté (vous, Besancenot, Emmanuelli, etc.), le "Système" (UMP/PS et Modem), et le pôle national (Dupont Aignan, Marine Le Pen,...)

    Cessons de mentir aux gens et oeuvrons pour le débat productif, le vrai, entre ces 3 forces !

    http://www.levraidebat.com

  47. 47
    H2 dit:

    Bon, OK !

    E.Mougeottes le décerveleur en chef qui a préparé par l'indigence de sa chaîne à la berlusconisation de la France et des Français pour mieux préparer le terrain à l'arrivée triomphale de Nicolas Sarkozy, c'est le tout nouveau directeur du Figaro et non pas de l'Express.
    J'ai donc confondu.
    Franchement, je me demande bien pourquoi.
    Donc M.Attali ne rencontre M.Mougeotte que dans les diners en ville ou sous les ors de la République à l'ombre de Nicolas One.
    Quelle étrange équipée de grands moralistes qu'un idéologue de Coca Cola et qu'un grand clerc condamné pour plagiat, recel et abus de bien sociaux.

    Pour mémoire : (source Wikipédia).

    "Puis en 2001, les ramifications de l'Angolagate ont atteint Jacques Attali, qui a été mis en examen pour « recel d'abus de biens sociaux et trafic d'influence » [9]. Il n'a dû qu'au paiement d'une caution d'un million de francs d'échapper à l'incarcération."

    Certes les nouvelles lumières de la pensée sont comme les anciennes :
    Au dessus des loix fabriquées pour les pauvres mortels que nous sommes et les entorses à celles-ci qui condamneraient un quidam au minimum à 5 cinq ans de prison n'empèchent en rien les lumières de penser et d'être libre.

    Aussi il n'est pas question de se défiler.
    Nous devons y voir de plus prêt.
    Voici ce que j'ai pu lire sur le site officiel de l'interéssé.
    Et bien que son blog ne marche pas, un rapide aperçu nous renseigne sur le dernier livre pondu :

    "Jacques Attali raconte ici l'incroyable histoire des cinquante prochaines années telle qu'on peut l'imaginer à partir de tout ce que l'on sait de l'histoire et de la science. Il dévoile de façon dont évolueront les rapports entre les nations et comment les bouleversements démographiques, les mouvements de population, les mutations du travail, les nouvelles formes du marché, le terrorisme, la violence, les changements climatiques, l’ emprise croissante du religieux viendront chahuter notre quotidien.
    Il révèle aussi comment des progrès techniques stupéfiants bouleverseront le travail, le loisir, l’éducation, la santé, les cultures et les systèmes politiques ; comment des mœurs aujourd’hui considérées comme scandaleuses seront un jour admises. Il montre enfin qu’il serait possible d’aller vers l’abondance, d’éliminer la pauvreté, de faire profiter chacun équitablement des bienfaits de la technologie et de l’imagination marchande, de préserver la liberté de ses propres excès comme de ses ennemis, de laisser aux générations à venir un environnement mieux protégé, de faire naître, à partir de toutes les sagesses du monde, de nouvelles façons de vivre et de créer ensemble."

    Franchement vous y croyez vous à ce scénario mièvre ?

    Cela est d'autant plus frappant que M.Attali à la télévision il y a quelques semaines prévoyait un retour du totalitarisme.
    Un totalitarisme d'un nouveau genre disait-il.
    Il prévoyait même une nouvelle guerre mondiale.
    Son étrange histoire se terminait par la victoire du "bien" contre le "mal" et une nouvelle ere s'ouvrait sur le règne du partage et de l'économie du "gratuit ".

    Tout cela est bien joli et digne d'un film hollywoodien. La Guerre des étoiles vu par M.Attali. Cela ne mange pas de pain et cela fait l'économie de la pensée. de la pensée et du combat politique.
    Car à qui profite "le crime" ?

    A ceux qui dorment au chaud, vivent comme des Princes et écrivent de mauvais livres. Des inventaires techniques à la " Prévert" avec la poésie en moins et le reader's digest en plus.
    Mais ne vous vient t-il pas à l'idée que M.Attali oublie une dimension dans ses prophéties ?
    L'Histoire et ceux qui la font.
    Ils ne sont pas tous scientifiques, ils ne sont pas tous milliardaires.
    Ni même transhumanistes :

    ""Ceux qui décideront de rester humains et refuseront de s’améliorer auront un sérieux handicap", déclare le cybernéticien Kevin Warwick (Libération, 11-12/05/02). "Ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur."

    Article de Pièce et Main d'Oeuvre : "La secte derrière les nanotechnologies"

    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?article24

    Bonsoir.

  48. 48
    Jean-Marc dit:

    Oui H2... Très intéressant votre post. Et il est clair qu'Attali est tout sauf un saint.
    Il n'est pas le diable non plus, et Planetfinance aide plus de pauvres que tous les PC d'europe réunis non, par exemple?

    Quant à ses prospectives, comme toujours dans cet exercice, il y aura à prendre et à laisser, nous verrons.
    Tout ce que je peux dire, c'est que pour mon domaine, l'Internet, il est un des très très très rares dirigeants de ce pays qui disait quelquechose d'intelligent il y a 10 ans, qui a su mesurer l'ampleur du phénomène, et qui continue à le faire.

    Enfin, QUOI QU'IL EN SOIT, ce qu'il écrit dans le passage que j'ai proposé pose les bonnes questions! Là est l'impoortant.

    Je n'aime pas la disposition d'esprit qui critique les gens quand il s'agit de juger de leur oeuvre. Elle est simpliste, stérile.
    Après tout, Céline l'aigri antisémite a écrit le chef d'oeuvre voyage au bout de la nuit! L'homme est criticable, mais le travail est parfait.

  49. 49
    BA dit:

    Quel est l'avenir des services publics en France ? Réponse : faire des économies en ne remplaçant pas les fonctionnaires qui partent à la retraite. Problème : les conséquences seront catastrophiques sur le terrain. Qu'à cela ne tienne ! Le gouvernement demandera aux fonctionnaires retraités de reprendre le travail !

    Le processus a déjà commencé dans l'Education nationale :

    http://www.ouest-france.fr/Des-instits-retraites-appeles-a-la-rescousse-/re/actuDet/actu_3636-607402------_actu.html

  50. 50
    Clama dit:

    La semaine dernière, alors que JL Mélenchon était invité de S. Moati sur France 5, nous avons été nombreux à remarquer que le plateau de l'émission Riposte était déséquilibré...

    Et bien, Dimanche dernier, S. Moati nous a encore pris pour des bigorneaux en placant face à B. Thibault un plateau faussement pluraliste pour un faux débat entre personnes qui pour certaine, se connaissent très bien :

    - Jacques Généreux
    Labelisé economiste de gauche.

    - Hervé Novelli, ancien proche du libéral Alain Madelin, entrepreneur, UMP, secrétaire d'Etat chargé des Entreprises et du Commerce extérieur.

    - Sophie de Menthon
    Dirigeante d'entreprise, Sophie de Menthon préside le mouvement ETHIC (fait partie du MEDEF) clairement libérale.

    - François de Closet
    Journaliste et écrivain, tous le monde le connait.

    - Julien Dray
    Député PS de l'Essonne.

    Jusque là rien à dire, mais ce choix pourrait être contestable vous allez voir pourquoi :
    Moati à ommis de nous préciser que toutes ces personnes se connaissent très bien et participent ensemble aux petits déjeuners d’ETHIC... eh oui le mouvement de Sophie de Menthon !
    Allez voir sur http://www.ethic.fr

    Finalement seul Jacques Généreux et B. Thibault ne font pas partie de ce club.

    Il est normal et sain que des personnes impliquées dans la vie sociale et politique se rencontrent et échangent des idées.
    Mais il est moins sain que ces débat se fassent dans des clubs fermés et que face aux Français les mêmes personnes jouent un rôle pour laisser croire à un débat contradictoire.
    Ce manque de transparence est grave, il renforce le grave soupçon de connivence des "élites".

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive