10mar 08

Entre les deux tours d’une élection, par précaution électorale, mieux vaut ne pas s’aventurer dans les bilans et analyses trop définitifs. Retenons juste une idée aussi vieille que le militantisme de gauche: tirer la leçon de l’élection sera un combat et sa mise en mot sera un enjeu… Un autre rappel me semble opportun : ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire. Par conséquent mieux vaut se préparer à faire front pour une rude explication. D’ici là, je me contente de dire que nous avons des raisons d’être mitigés devant les résultats. Le cycle pourri des années quatre vingt dix où les différentiels d’abstention faisaient la loi semble de retour.

L’ABSTENTION NEBULEUSE

Ce n’est pas bon signe. Car l’abstention n’est plus celle d’hier. Ce n’est pas la grève des urnes que des mécontents bien informés pratiquaient pour punir les leurs. C’est l’abstention indifférence, la pire, celle qui est pratiquée par de milliers de désorientés désemparés pour qui toute la scène politique est soit inintelligible soit perçue comme un théâtre d ‘ombres. 
Des quartiers qui s’étaient fortement mobilisés pour la présidentielle, notamment pour faire barrage à Sarkozy en banlieues, connaissent une forte abstention. Elle atteint où dépasse les 50 % à Mantes la jolie, Noisy le grand, Garges les Gonesse par exemple. Elle permet parfois à la droite de repasser dès le 1er tour comme à Mantes la jolie. C'est l'abstention crève coeur. C'est l'abstention contre sens, celle qui permet aux mieux lotis d'être ceux qui comptent dans les urnes et donc ceux qui comptent dans les budgets municipaux..
 
LE RETOUR DES VIEILLERIES

On a vu aussi recommencer le débat sur les alliances avec le modem. Et maints ont déjà pu pérorer sur son caractère irremplaçable. Et patati et patata. Qu’on songe donner une prime à l’opportunisme noir que pratiquent les Bayroutistes sous prétexte de modernité voila qui est tout a fait consternant !  Que se ce soit Ségolène qui recommence ce n’est certes pas surprise. Mais qu’elle ait le front de s’imaginer qu’un changement de stratégie se fasse à chaud et par surprise, sans l’avis des militants ni même de ses précieuses assemblées « participatives » voila qui en dit long sur l’arrogance du personnage. J’attends ses prochaines leçons de « respect » et de « discipline » avec gourmandise ! Cette alliance est si importante, si structurante ? Ce n’est pas seulement une  gesticulation d’entre deux tours ? Alors  pourquoi ses amis, ou elle, n’ont-ils pas posé ouvertement la question dans les instances ou la ligne de conduite des municipales a été fixée ? En attendant de percer ce mystère de l’inconséquence, un très bon point à Bertrand Delanoë qui a réglé le problème avec élégance et clarté à Paris. Exactement comme je l’avais analysé et pronostiqué sur divers plateaux de média. Cela m’a valu aussitôt d’être repeint en « bertrandolâtre » comme il convient dans le petit monde mental  des amuseurs cathodiques.

LE MODEM N’EXISTE PAS

Et maintenant il va falloir faire le travail d’explication au bouton de veste. Le Modem est omniprésent dans les débats médiatiques. Mais il est largement invisible dans les urnes : 4,5 % au niveau national ! Le Modem n’existe pas. Bayrou existe. Pas le Modem.
 Le Modem est l’actuel avatar de ce secteur de la mer des Sargasse de la politique où aboutissent tous les objets flottants sans domicile fixe. Ca s’est appelé « génération écologie » un temps, et ça s’appellera encore de bien des façons chaque fois que le clivage droite gauche devient flou ou confus au point de donner de l’oxygène aux pirates de la lutte des places. Vu de près, à proximité, sur le terrain, qu’est ce que le Modem ?
A Paris, là où Bayrou dépassait les 20 %, le Modem n’obtient que 9 %. Et encore… il fait son meilleur score, 15,7 %, dans le 7ème, un des arrondissements les plus à droite de Paris.
A Lyon, où l’influence du Modem était réputée décisive, la gauche unie l’emporte au 1er tour avec 53 %. Sans le Modem qui s’est dilué entre soutien à la droite qui n’en a rien tiré et une  autonomie à 6,02 %.
A Toulouse ? Son apport n’est pas plus décisif. Avec 5,9%, il fait moins que les 6,23 de l’extrême gauche ! Idem à Marseille. Il fait quasiment le même score que la LCR. Mais la différence d’intérèt est de taille. La LCR fait ses meilleurs scores dans des secteurs populaires décisifs pour la gauche, notamment le 1er secteur ou Menucci et Roatta sont au coude à coude. Là, la  LCR dépasse les 7% !. A l’inverse, l’électorat modem marseillais est dispersé, insaisissable, hors de portée des débats et interpellations politique.
Là où des socialistes avaient expérimenté des alliances avec le Modem dès le 1er tour, rien ne montre que cette stratégie a été payante. A Grenoble ou à Montpellier,  cela n’a pas permis à la gauche de l’emporter au 1er tour alors qu’elle était sortante. Dijon est l’exception. Mais il est impossible de savoir si la victoire de Rebsamen au 1er tour a un rapport avec son alliance avec le Modem. Les cas où cette alliance a été contre-productive pour la gauche sont en revanche plus explicites. A Roubaix l’alliance PS-Modem-PCF a profité à d’autres listes de gauche : les Verts à 14 % et l’extrême gauche à 8 %. A Alés, ville très populaire de 40 000 habitants, l’alliance PS-Modem, bruyamment mise en scène avec le soutien de Ségolène Royal a fait chuter le PS à 16,5 % derrière le PCF qui est remonté à 24 %. Tant mieux évidemment.

LE PCF EST DE RETOUR

Le PC est en situation de conserver quasiment toutes les villes qu’il dirigeait. Y compris celles que le PS essayait de lui disputer. Il arrive ainsi en tête de la gauche dans 6 des 7 villes du 93 où le PS avait présenté des listes autonomes. Idem dans le Rhône à Vaulx en Velin, où dans les Bouches du Rhône comme à Gardanne où il fait 55 % contre 13 % pour la liste PS autonome. Idem à Sète où il sort à 38% loin devant les 12 % des socialistes fréchistes de l’Hérault qui activaient leurs réseaux au grand jour.
Cette capacité de résistance est décuplée quand le PCF se trouve en situation de conduire l’union de la gauche. Le PCF conquiert ainsi Vierzon et Dieppe dès le 1er tour, avec, pour cette dernière un niveau de participation populaire très supérieur à la moyenne nationale (70 %). Ainsi est tué l'argument du PCF plombant les dynamique locale! Il était temps. Les apprentis sorcoiers de la division vont devoir se calmer peut-être! L’enseignement, là encore, doit être réservé jusqu'à la semaine prochaine. Mais il est décisif que cette donnée ce soit exprimée. la gauche ne sera plus la même. Les conditions du débat bougent de façon décisive selon moi. Il ne pouvait pas y avoir meilleure nouvelle pour qu’émerge la force politique nouvelle dont la gauche a besoin pour éviter le naufrage sur lequel débouche la ligne démocrate au PS.


Aucun commentaire à “Mitigés, mitigés”

Pages : « 1 [2] 3 »

  1. 51
    Claire Strime dit:

    "Mais il s’agit selon Madame Royal d’anticiper (défense de rire) « un nouvel alliage progressiste » allant des altermondialistes aux centristes. Comprenez : de Besancenot à Bayrou. Pour avoir lu le dernier livre dudit Bayrou « Projet d’espoir » je n’y ai nulle part trouvé quoi que ce soit sur la répartition des richesses chère à Besancenot." (bernard)

    La "dame des 35 heures" est peut-être plus maline que la "dame blanche" pour embobiner le petit facteur...avec quelques ARTT elle fait oublier la répartition des richesses, le catholicisme social sert à ça.

  2. 52
    Bellou dit:

    C'est plus de la cuisine, c'est de la tambouille (passez-moi la rhubarbe et je vous passerai le séné !).Voilà où nous a conduit l'abandon des valeurs de la gauche. Il faut à présent convaincre les abstentionnistes de gauche de donner leur voix à ceux qui sont censé les représenter.
    Pour changer de registre, et au risque de décevoir les amis de gauche, vous pouvez regarder cette vidéo concernant le Pb Judéo-Palestinien :
    -pour les anglophones
    http://www.memritv.org/clip/en/1050.html
    -et en français
    http://fr.youtube.com/watch?v=WP-asCrFbCQ (repectez bien majuscules et min.)
    ça va faire jaser dans les chaumières..., mais écoutez bien ce que dit la Psychiatre.

  3. 53
    Georges ROULLIER dit:

    Georges dit :
    Enfin, il était temps je commençais à me dire que je n'avais plus aucune chance de revoir une jour une vraie Gauche. Merci Jean Luc Mélenchon de me faire apercevoir qu'une vraie Gauche est possible. Je suis du courant Fabius pour sa clarté au référendum et sa victoire pour le NON. Par discipline, je me suis un rallié à Ségolène pour la seule et unique raison qu'elle avait été désignèe comme candidate à la Présidentielle et c'est vraie qu'elle représentait une Utopie nouvelle, celle du possible dans une France qui a perdu ses repères en particulier celle de la lutte de Classe, Ségolène oui ! en attendant de trouver mieux ou de l'obliger à s'installer à Gauche. L'appel à Bayrou le soir du premier tour me restant en travers de la gorge, il a bien fallu m'en faire une raison les vieux démons rattrapaient notre candidate, qu'il est somme toute possible de gérer le pays avec la Droite, je classe ainsi et définitivement Bayrou . De mes études en philo-socio-économie politique j'avais extrait pour la ciconstance mes connaissances des théories de Gramsci sur les consensus, en l'occurence Ségolène courtisant Bayrou nous étions très loin des consensus sectoriels, santé, éducation etc......comme nous l'apprend Gramsci qui apportent des bénéfices politiques substanciels pour peu que l'on sache s'en servir. C'est vrai que le Parti a tiré à bout portant sur sa candidate en plus ses erreurs de tactiques, est-ce un mal pour un bien je le crois, dans le cadre d'une victoire de Ségolène nous tombions de plein pieds
    dans la politique d'accompagnement du capitalisme, le néolibéralsme. A la veille du premier tour je n'ai absolument pas apprécié le fait que Ségoléne s'en aille défendre comme une va-t-guerre sa tête de liste PS à Vaulx en Velin contre notre ami Maurice Charrier maire sortant et PC non encarté, d'autant que les gens de cette liste PS avaient des postes réservés par la liste majoritaire affiliée PC.
    Tu fais remarquer à juste titre dans ton article que ce cas n'est pa isolé et que la main tendue au Modem semble être devenue le cheval de bataille de Madame Royal cette politique est préjudiciable à celle indispensable à mener pour conquérir une majorité dans le pays, Lyon, Paris seront regagnées sans le Modem et plus encore.
    A l'Université Populaire de Lyon en ce moment nous étudions Mai et Juin 68, ce, afin de faire connaître à ceux qui ne l'ont pas connue cette période de notre histoire et donner le goût à ceux comme moi qui ont encore en bouche un regret amère de rendez-vous manqué avec l'Histoire, le besoin de commémorer le 40e anniversaire de nos erreurs et par la même occasion le premier de l'avénement du Chanoine de Latran,.....c'est possible
    Construire demain est aujourd'hui à l'ordre du jour, un vrai Parti républicain Socialiste reste à mettre en place et ce ne sera pas trahir les Partis existants à Gauche que d'y entrer, PC, LCR, PS de Gauche et tous ceux non encartés qui s'inscrivent dans la lutte de classe et qui attendent d'y prendre leur place, beaucoup de philosophes ont dit, en politique tout ce qui ne sert plus à rien est condamné à disparaître de la vie active, mais pas de nos mémoires .
    Amitiés
    Georges de Saint Priest

  4. 54
    Jean-Marc dit:

    @Julie

    Je ne vois pas de rapport entre ce que j'écris et l'intéressant papier de Barrot (si c'est bien celui sur l'Europe industrielle, que vous m'avez fait découvrir, merci).

    Ce dont je parlais, c'était d'un modèle d'organisation émergeant des logiques sous-jacentes aux réseaux et à l'Internet, et non d'une désinsdustrialisation de l'Europe au profit de l'immatériel et de quelques services ou indutries de pointe.
    Ce modèle d'organisation que j'évoque ouvre vers une nouvelle économie politique, tout comme l'industrialisation a en d'autres temps pu ouvrir vers l'aboutissement de la pensée communiste et son expression politique.

    Quant à Attali, qui n'est pas le seul loin de là à donner l'importance qu'elle mérite à cette mutation des réseaux, je lui reconnais, en dehors de ses défaults, une certaine clairvoyance pour ce qui concerne mon domaine d'expertise, l'Internet. C'est déjà pas mal dans un pays intellectuellement sclérosé comme le nôtre d'avoir quelques quinquas&+ qui voient ce qui se passe en termes de mutations sociales!

    Il reste bien entendu en suspens la question Gauche/Droite...
    Si on la pense en simples termes d'appareils destinés à l'accession au pouvoir, pas de problème, ca sert. C'est nul, ca gonfle les français, ca nous mène à l'affaiblissement de la Démocratie, mais ca sert encore, aux politiciens et aux media comme je le disais...
    Si on la pense, ce que je préfère, comme système de pensée censé proposer un modèle de société, il me semble que la Gauche ne mériterait à ce jour même plus d'exister. Elle est soi devenue tel le PS un truc vide d'idées rempli des mêmes'apparatchiks'qu'à l'Ump (l'analyse de Régis est claire à ce sujet), soit devenue une simple Réaction telle LO PC LCR et tutti quanti ancrée dans le passé d'une logique de type centralisée et dirigiste.

  5. 55
    Jennifer dit:

    Régis écrit à propos de l'abstention nébuleuse: "Il ne s’agit pas de problèmes de « minorités ethniques » comme le dit Jennifer mais de la question sociale. Fort heureusement, la République, bien que bafouée n’en est pas encore aux bantoustans."

    Hou la la l'antiracisme en est au niveau zéro chez certains!

  6. 56
    Jennifer dit:

    Je ne sais pas quel parti de gauche on va construire quand quelqu'un comme Régis profère ses horreurs sur les citoyens arabes et noirs qui vivent dans nos beaux ghettos de quartiers populaires, mais en tout cas un parti comme cela moi cela ne me donne pas envie d'y aller. Le pire c'est que sur ce blog cela n'a l'air de choquer personne. Le racisme c'est qui fait qu'on ne peut pas construire une vraie gauche en France. C'est quelque chose qui divise profondément la population et sans une telle compréhension on ne pourra jamais construire quelque chose de durable. Enfin je suis écoeurée, dégoûtée par de tels propos au nom de mes frères et soeurs arabes, noirs, juifs, indiens et de tous les pays. Le Pen a vraiment fait des ravages dans la gauche.
    Tiens finalement j'irais bien faire un tour dans un bantoustan. Peut être y trouve-t-on des valeurs plus humaines?

  7. 57
    alacampagne dit:

    PS UMP LO PC LCR
    Il manque le MODEM.
    un hasard jean marc ?

  8. 58
    Stridences dit:

    à Jennifer 55/56

    "Le pire c’est que sur ce blog cela n’a l’air de choquer personne."

    Et pour cause : il n'y a rien de raciste dans les propos de Régis.
    Vous avez compris de travers, je pense. Ou alors expliquez ce qui vous choque.

    A propos des bantoustans :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bantoustans

  9. 59
    Dartagnan dit:

    @lionel
    Si j'ai parlé de 2% pour le PC, c'est en référence aux derniéres présidentielles, qui sont malgré tout le meilleur indicateur pour mesurer le "poids" d'un parti. Ce qui n'empéche que localement, le PC peut faire des scores plus élevés.
    Mais on voit bien que depuis 1981, c'est un parti qui décline...
    @gui18
    Comme vous, je suis pour des alliances du PS avec ses alliés naturels (PC et Verts).Et meme avec avec la LCR au niveau local déja. Mais, il faut se souvenir qu'au soir du premier tour de la présidentielle, l'ensemble de tous les partis de gauche totalisait 36%.Comment on fait une majorité avec 36%? C'est pour ça que je suis pour des alliances ponctuelles avec le MODEM, car environ la moitié des électeurs centristes sont préts à voter pour un candidat de gauche au second tour.Je ne vois pas pourquoi on refuserait des voix des gens préts à nous rejoindre?
    D'ailleurs en parcourant les infos de ce soir, je constate que nombre de candidats de gauche(notamment à Lille...) passent des alliances avec les centristes. A Aubagnes, il y a meme un accord PC / MODEM....sic

  10. 60
    EG dit:

    @Jean-Marc post 22

    PONTIFIER : faire le pontife, discourir de manière solennelle et emphatique.

    Alors la prochaine fois, avant de te moquer, essaie d'apprendre à lire. :) :)

  11. 61
    Giluk dit:

    Pour éclairer tout le monde, il faut bien rester persuadé que ne pas voter, ou voter à droite (ou modem), c'est tout pareil : ça ne fait pas de voix à gauche !
    Si on souhaite (désire) que la gauche sorte un jour vainqueur d'une élection, quel qu'elle soit, il vaudra bien bien qu'elle ait plus de voix que la droite ! Arrêtez donc de tergiverser à qui représente le mieux la gauche, et votez !

  12. 62
    Guy dit:

    Dartagnan dit: 11 mars 2008 à 21:06

    Mais, il faut se souvenir qu’au soir du premier tour de la présidentielle, l’ensemble de tous les partis de gauche totalisait 36%.Comment on fait une majorité avec 36%? C’est pour ça que je suis pour des alliances ponctuelles avec le MODEM, car environ la moitié des électeurs centristes sont préts à voter pour un candidat de gauche au second tour.Je ne vois pas pourquoi on refuserait des voix des gens préts à nous rejoindre?
    --------------------------

    Il y a des confusions d'interprétations dans cette analyse et pas seulement en faisant l'impasse sur les différences entre les enjeux locaux et nationaux (purement politiques notemment).
    C'est déjà oublier que les électeurs font leur choix en fonction des programmes, de la crédibilité des personnes, de l'unité des partis qui les présentent et aussi sans doute du vote utile, voir les élections de 2007.
    Pour ces dernières, je n'ai pas besoin d'ajouter que tant pour le programme, que pour la candidate du PS, que pour l'unité du PS, c'était un peu plus qu'un désastre.
    J'entre pas dans les détails.

    Dans ces conditions il ne faut pas s'étonner que des électeurs de gauche soient barrés vers le MoDem, ne serait-ce que pour éviter un duel Sarkozy-Royal en anticipant (et c'était bien vu) qu'une bréle comme Royal n'aurait aucune chance au second tour face à lui.
    C'est pas une vue de l'esprit je l'ai assez entendu dans mon entourage.
    Et puis pas mal d'autres choses, comme par exemple quand une candidate de la gauche réussit le tour de force de promettre une aumone aux petites retraites contrairement à un Bayrou, etc, etc.
    Au passage les petites retraites c'est plus de 3 millions d'électeurs qui suivaient ça de trés près, compte-tenu de la chute de leur pouvoir d'achat.

    Avec d'autres conneries comme celle-là, le vote à la présidentielle qui devait étre un rejet de Sarkozy, s'est transformé en un tsunami pour éviter à tout prix une Jeanne d'Arc moitié fada et absolument pas crédible, dont ce vote-refuge vers Bayrou.
    Ces fameux 36% dans ces conditions n'ont aucune valeur.
    Et d'ailleurs pourquoi pas à la place les 47% du second tour ?
    Et ou sont passés ces 18% du MoDem aux législatives, alors que c'était une occasion en or massif pour eux de concrétiser leur choix de la présidentielle ?
    Et dans ces municipales ?

    Mais une autre explication est ici :

    <<>>
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/opinions/3_questions_a/20071009.OBS8862/il_devient_difficile_de_deboulonnerles_leaders_de_parti.html

    A part étre d'accord que l'attente de gauche était majoritaire avant les élections de 2007, j'ai par contre quelques doutes sérieux qu'un PS comme celui-là ait été majoritaire dans l'opinion par ADHESION.
    Pour la tactique du consensus on a vu ce qu'à donné.

    Sur le reste c'est pas bien compliqué à comprendre.
    Quand la gauche est incapable de fédérer une majorité sur un programme, un candidat, qui se réclament de gauche, c'est que quelque chose ne tourne pas rond pour le programme ou le candidat, voire les deux.
    En conclure pour des SOCIALISTES que la solution soit celle purement comptable et électoraliste de devoir s'associer avec une partie de la droite, c'est hallucinant, si ce n'est carrément dégradant en plus d'étre contre-nature.
    Car je rappelle que le MoDem est à DROITE, même s'il fait tout pour s'en défendre.

    C'est vrai que depuis on a vu pire que ça, des "socialistes" aller à la soupe de Sarkozy, se déclarer "préts à faire un bout de chemin avec la droite (de Sarkozy)", voter son traité, etc, le tout sans aucune honte.
    Mais c'est pas une raison pour en déduire que le moindre mal serait de virer à droite, cette fois sans le cacher.

  13. 63
    BipBip dit:

    "d’une élection, quel qu’elle soit"

    Et vous d'une parlez d'une gauche quel qu'elle soit, cela va de soit.

    Votez PS, votez pour ceux qui se sont alliés avec l'UMP le 4 fevrier et
    qui maintenant vous demandent de battre la droite, votez PS, montrez leur
    qu'ils ont raison de nous prendre pour des imbéciles, allez, les pigeons,
    votez PS, votez UMP, votez UMP/PS.

  14. 64
    regis dit:

    Clama : Nous nous sommes parfaitement compris. On ne peut prétendre être socialiste si, même à l’échelon nécessairement limitée d’une commune, on ne cherche pas à répondre positivement à la question sociale.
    Avec J.Lang, les paillettes, on a connu ce qui n’a empêché que se développe le chômage, le nombre de RMIstes et les restaurants du cœur (avatar moderne de la soupe populaire).
    Chacun sait aussi où en est l’intéressé…
    Jean-Marc J’avoue que j’ai du mal à vous suivre.
    Jennifer Lisez ce qui est écrit comme vous y invite Stridences et n’interprétez pas selon une grille personnelle déformante. Là ou vous ne voulez voir que des différences (couleurs, coutumes, croyances etc..) je ne vois que l’unité profonde de l’espèce humaine fort bien explicitée par Stephen Jay Gould pour la paléontologie. Je ne classe pas, moi, les gens en fonction de leur couleur de peau, leur religion réelle ou supposée etc.… dans telle ou telle catégorie. Ceux qui le font sont réellement des racistes conscients ou non. Réfléchissez avant de proférer des accusations aussi graves.

  15. 65
    julie dit:

    @jean marc
    il est clair que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde si je lis que gauche/droite n'a pas de sens sauf à procurer des postes.
    Gauche/droite a toute sa signification malgré l'état de décomposition des appareils respectifs, il reste à reconstruire la gauche, la droite fait ce qu'elle veut.
    un modèle de société basée sur le principe de la toile est par essence voué à une certaine forme de totalitarisme, irresponsable et manipulateur à souhait.
    nous avons expérimenté en direct live une approche de ce que cela pourrait être avec la désignation de la dame en blanche, via des réseaux divers et diffus,
    pour moi une impasse totale, voire une voie en enfer!

  16. 66
    Dav. dit:

    Oui, je sais, je suis hors sujet. Mais je repose la question à Mélenchon ? Pourquoi a-t-il laisser dire à BHL, dans sa discussion au coin du feu, comme deux vieux potes, que Bourdieu (et d'autres comme Derrida) s'inspirait d'un penseur nazi comme Carl Schmitt ? Je n'en démordrais pas, je veux une réponse. Laisser passer cette saloperie sans réagir revient à l'approuver.

  17. 67
    Jean-Marc dit:

    @julie
    Nous verrons.
    Celà dit je me demande ce qu'est l'essence du principe de la toile pour vous, car il semble vous effrayer.
    A propos, celà vous parle Lawrence Lessig et les Creative Commons? C'est plutôt intéressant et socialement très structurant comme idée non?

    @EG
    Désolé pour les pontifs qui vous irritent, j'ai du me prendre un moment pour un homme politique ou un militant communiste ;)

  18. 68
    23creuse 23 dit:

    Propositions-Programme généraux objectif congrès constitutif
    Parti Ouvrier Indépendant (14-15 juin Paris)

    Le peuple n'étant (manifestement) pas d'accord avec,en particulier,même en priorité,_ la destruction d'Arcelor et de l'industrie;
    _ la délocalisation des 2000 emplois d'Airbus de France vers les Etats-Unis;
    _plus généralement les délocalisations et les fermetures d'usines;
    _avec le chômage et la misère,le blocage des salaires et des pensions;
    impérativement doit se regrouper,s'unir dans un parti indépendant
    _des patrons;
    _du gouvernement;
    _de l'Union européenne;
    un Parti
    _internationaliste;
    _pour la démocratie
    qui aidera à briser les obstacles qui s'opposent à la nécessité

    _d'une Assemblée Constituante souveraine;
    _de la rupture avec l'Union européenne;
    _d'un plan d'urgence répondant aux besoins vitaux de la population;
    (Repris de la déclaration endate du 10 mars du Comité pour un Parti Ouvrier Indépendant)
    [déclaration complète sur http://www.conventionouvrièreetsocialiste.com

  19. 69
    Claire Strime dit:

    Quelqu'un qui a des principes et qui a compris que la cohabitation entre ouiouistes et nonistes est intenable...:
    "François Bayrou dénonce un accord MoDem-PCF à Aubagne
    12.03.08 | 08h28
    "Nous considérons qu'il faut avoir un minimum de repères communs, ou un patrimoine de repères communs et (...) le Parti communiste n'entre pas dans ce répertoire de repères communs", a-t-il ajouté."

  20. 70
    Claire Strime dit:

    Bayrou est en position de force pour définir ce qu'est l'"arc républicain"...

  21. 71
    Claire Strime dit:

    non ni démocratique ni historique ni morale: de simples rapports de force dans l'UE à 27 post-guerre froide

  22. 72
    Diabolo dit:

    Monsieur le Senateur
    Lecteur assidu de votre blog et très souvent en accord avec vos positions, j'ai été quelque peu déçu dimanche soir sur FR3 par votre silence face aux propos du jeune communiste reprochant aux instances socialistes de Seine St Denis de diviser la gauche.
    Aujourd'hui ces socialistes se maintiennent au second tour bien que minoritaires à la Courneuve, Aubervilliers, Bagnolet, St Denis !
    Qu'en pensez vous ?
    Êtes vous du coté d'un communiste arrivé en tête de la gauche et soutenu par elle ou un socialiste soutenu par la droite(voir les consignes de p.devedjian) ?
    Cordialement

  23. 73
    Claire Strime dit:

    les elections ne sont pas l'opération du Saint Esprit...

  24. 74
    LeCloporte(!) dit:

    Rassurez vous, admirateurs, adulateurs du vopo Mélenchon : la censure est de retour ! Vous pourrez donc continuer à délirer entre vous ! Sans contradicteurs !
    Jouissez donc de vos mensonges !

    Pour ce qui est de l'ignoble réalité du mur de Berlin que vous regrettez tant, voici un lien qui devrait vous éclairer : http://www.boulogne.tm.fr/mur_de_berlin_-_prologue.htm

  25. 75
    LeCloporte(!) dit:

    Non Claire Strime, tu as raison ; c'est l'expression de la volonté du peuple ! Concept abscons pour un communiste, certes !

  26. 76
    julie dit:

    @jean marc
    ok, très bien ce monsieur pour les US, a finalement renoncé à concourir aux éléctions senatoriales en californie, sa profession de foix:
    I’m committed to changing congress by pushing candidates to take this pledge:

    1. Accept no money from PACs or lobbyists
    2. Work to end Congressional earmarks
    3. Support publicly-financed campaigns

    c'est parfait pour son pays, qu'il continue, revenons à nos problèmes.
    et fermons la paranthèse

  27. 77
    Jean-Marc dit:

    @Julie
    Quel dommage Julie que votre lecture de tout ceci se résume à une lecture politicienne éculée, du type de celle qu'on trouve dans les petits organes des partis...
    J'y vois au contraire les germes d'un renouveau, et les Creative Commons de Lessig sont un phénomène passionnant et très structurant disais-je.
    Leur récupération par la Gauche serait bienvenue je crois.

    Mais ici, on parle ne parle pas de politique à vrai dire...

  28. 78
    Claire Strime dit:

    eh ho les nostalgiques de la guerre froide, vous vous souvenez du sacre de l'ami de Gisacrd, Bokassa (financé par le contribuable français), des festivités de Persépolis avec le Shah Pahlavi (et sa Savak)?
    ça avait de la gueule, hein?

  29. 79
    Claire Strime dit:

    sans oublier les massacres de masse et autres violations des droits de l'homme commises sous l'autorité du Pdt uribe en Colombie:

    http://www.coha.org/2007/05/15/colombia%E2%80%99s-president-uribe-and-the-para-scandal-those-mother-day%E2%80%99s-bouquets-imported-from-colombia-are-a-noxious-bloom/

    http://www.bilaterals.org/article.php3?id_article=11164

  30. 80
    LeCloporte(!)bis dit:

    @ Ruru :

    Jolie diarrhée verbale, mais rigoureusement sans intérêt.
    De quel copié/collé parlez vous s'il vous plait ? Apportez donc des preuves ! Encore un mensonge ! Petit et médiocre, certes, mais un mensonge de plus ! Vous les collectionnez.

    Vous avez raison, j'oublie des tonnes de crimes divers et variés du communisme ; crimes qui ne demandent - malheureusement - qu'à ressurgir si des kapos de votre engeance devaient accéder à une once de pouvoir.
    Vous avez donc tort de vous affublez de la tolérance, voilà un mensonge de plus !

    Merci de vous inquiéter de mon tonus moral et de ma capacité à m'accepter tel que je suis ! C'est gentil ! Que vous dire ? Ca va pas trop mal, merci. Je ne mobilise que quelques minutes de mon temps pour vous rappeler vos crimes et vos mensonges, c'est tout. J'ai mille autres choses à faire. Ca fait bien rigoler mes collègues qui se moquent amicalement de mon obstination besogneuse (mais ils rigolent à gorge déployée de vos délires moisis !).
    Bref, en un mot et très simplement, je me supporte pas mal, merci !

    Une petite question à Brigitte ? Qui est-elle pour s'exprimer de la sorte ? Elle semble habiter en Moselle. Et alors ? Moi pas. Aucun intérêt. Sauf celui d'illustrer la morgue médiocre des gauchistes frustrés.

    Bref,
    je préfère être un testard plutôt qu'un connard ;
    je préfère être un bourrin plutôt qu'un assassin ;
    je préfère être un bavard plutôt qu'un menteur ;
    je préfère être un homme libre plutôt qu'un gauchiste.

    Vos mensonges, vos insultes ne m'atteignent pas. Cherchez donc autre chose.
    Pourquoi Diable cherchez vous à me faire payer le sang de vos engagements ? Est-ce ma faute si le communisme est incompatible par nature avec la liberté ? C'est un fait avéré, non ?

  31. 81
    LeCloporte(!)bis dit:

    ... de vous affubler... rectification avant que les oisifs aigris n'interviennent !

  32. 82
    LeCloporte(!)bis dit:

    Bon, que Ruru économise son fiel glaireux, je suis de sortie cet après-midi !

  33. 83
    singe dit:

    Pire que le SPAM !
    Cà marque en tout cas les limites du Net, de la communication. Il y en a qui tirent leur jouissance des tuyaux en tous genres...

  34. 84
    23creuse 23 dit:

    Problème de direction et "Direction".Nous aussi on veut la "rupture"!
    info:cette exigence de "rupture"a-telle un sens quand le dirigeant du PS Michel Vauzelle y répond en apportant à la politique de l'Union européenne et du gouvernement Karchosy (c'est tellement signifiant!)un soutien à peine masqué !

    Il s'agit,avec ses complices, pour lui, d'organiser les "euro-régions"(qui disloquent la République) avec leur mega-structure ""Alpes-Méditerranée"";donc,2 régions françaises et trois régions italiennes !c'est plein délire de " la France des territoires"(déclaration de Hollande dimanche soir)

    A nouveau "pompé" sur http://www.conventionouvrièreetsocialiste.com

    Y lire (dans la déclaration d'après premier tour) un apparté sur la politique méandreuse de la LCR.

    pour le bien mal nommé véritas,dans ma petite ville, la droite avec quelques
    mercenaires a pris (pour l'instant du 15 à 1);puise cetteinformation t'étouffer.

  35. 85
    Instit dit:

    Le journaliste Eric Decouty a révélé le scandale Denis Gautier-Sauvagnac, l’ancien président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM). Eric Decouty a révélé notamment que l’UIMM disposait d’une caisse noire de 600 millions d’euros. Le 11 mars 2008, il écrit dans le journal Marianne (page 18) :

    « Au fond, c’est peut-être le silence de Nicolas Sarkozy qui en dit le plus long sur les secrets de Denis Gautier-Sauvagnac et de l’UIMM.

    Le président de la République n’a rien dit de l’affaire. Presque rien. A l’Elysée, on brandit le prétexte de la « procédure judiciaire en cours » pour justifier cette discrétion. Argumentaire repris dans un entretien-fleuve dans Le Figaro, où Sarkozy élude : « C’est une affaire interne au MEDEF. De surcroît, il y a une procédure judiciaire qui suit son cours. »

    On connaît la raison de la gêne présidentielle dans cette affaire. Comme Marianne l’a relaté (lire notre édition du 24 novembre 2007), en 2004, alors ministre des Finances, Nicolas Sarkozy a eu connaissance par Tracfin (la cellule antiblanchiment de Bercy) des opérations de Denis Gautier-Sauvagnac. Nicolas Sarkozy a alors choisi de ne pas transmettre le dossier à la justice. Après lui, Thierry Breton a fait de même, les ministres des Finances laissant perdurer en connaissance de cause le système. Pourquoi ?

    Le président de la République devra fournir tôt ou tard des explications. En coulisses aujourd’hui, off the record comme le veut l’usage, beaucoup évoquent avec insistance l’existence de valises de billets à destination d’hommes ou de femmes politiques, afin de financer, par exemple, des campagnes électorales. »

  36. 86
    Claire Strime dit:

    A Orly aussi, les ouiouistes ont été désavoués par l'électorat populaire:
    "Le socialiste Razzy Hammadi, arrivé quatrième (13,30%) dimanche soir aux élections municipales à Orly (Val-de-Marne), mais en position de se maintenir, a annoncé mercredi qu'il avait décidé de retirer sa liste au second tour sans donner de consigne de vote.
    Dans un communiqué, Razzy Hammadi a mis en cause le refus de fusion de la sénatrice communiste Odette Terrade, dont la liste est arrivée en deuxième position (19,94%) derrière celle du maire sortant (DVG) Gaston Viens (35,79%).

    Odette Terrade "ayant refusé, à la surprise générale, de respecter l'accord de fusion décidé avant le premier tour et pourtant rendu public déjà depuis plusieurs mois, Razzy Hammadi et son équipe ne donneront aucune consigne de vote pour le second tour", affirme dans ce communiqué Razzy Hammadi, 28 ans, secrétaire national à la riposte du PS.(...)
    Au second tour, trois listes restent en présence: celle de M. Viens, celle de Mme Terrade et celle de François Philippon (SE), qui avait failli ravir la mairie à Gaston Viens en 2001 en échouant de 77 voix face à la liste d'union de la gauche que ce dernier conduisait. M. Philippon a obtenu dimanche 17,63% des suffrages."

  37. 87
    H2 dit:

    1 : Le mouvement communiste est naît au début du siècle contre le militarisme des nations qui ont conduit à la guerre de 14/18. Il visait l'émancipation des individus contre toutes les exploitations. La principale d'alors étant l'exploitation capitaliste. C'est à la base un mouvement pluriel né des pensées socialistes diverses et variées.

    2: Le mouvement communiste a muté et s'est transformé au fur et à mesure en dictatures policères une fois le pouvoir conquis dans les pays concernés. La pluralité du mouvement est morte de la concentration de la doctrine aux mains de pouvoirs terroristes divers et d'individus pervers et criminels.

    3: Le mouvement communiste international est mort de sa propre histoire.

    4: Certains concepts lié à l'émancipation des individus et à la solidarité sociale ont cependant survécus et sont en train de se recombiner à l'ére démocratique et renaissent au travers de divers mouvements.
    Les idées socialistes retrouvent la pluralité du mouvement d'origine et l'invention libre retrouve toute la plénitude de ses droits.

    5. La métamorphose idéologique et la reconfiguration des pratiques socialistes liés à la naissance originaire des mouvements internationaux sont en voie de métamorphoses multiples au vu de la nouvelle nature du capitalisme contemporain.

    6. Nous assistons au réveil de l'idéal démocratique fourvoyé au cours du XX° siècle.

    7. L'idéal démocratique est aujourd'hui le vrai combat contre le capitalisme contemporain dont certaines composantes et tentations totalitaires commencent de plus en plus à se faire jour et à s'affirmer.

    8. La problématique de l'Ecologie Politique perturbe toute la donne du champ politique du XXI ° siècle. Un nouveau champ démocratique s'ouvre aux citoyens du monde entier.

    9. C'est la bonne nouvelle du siècle.

  38. 88
    Laurane dit:

    @ Dartagnan

    Je vois mal pourquoi les dernières présidentielles seraient les plus pertinentes pour décider du niveau du PC et de la nécessité d'une alliance avec le MoDem: les électeurs communistes avaient alors été invités à voter SR dès le 1er tour pour éviter que le MoDem, c'est-à-dire la droite, empêche la gauche d'être au 2ème tour. Je trouve votre position assez cynique.

  39. 89
    H2 dit:

    http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/labassijysuis/

    Vous verrez comme l'entreprise Carrefour adore l'attitude et les pratiques staliniennes !
    Comme Monsanto qui terrorise les paysans indépendants américains :

    http://www.arte.tv/fr/connaissance-decouverte/Le-monde-selon-Monsanto/1912794.html

  40. 90
    Laurane dit:

    @ babar
    Merci, j'ai regardé le docu sur Monsanto grâce à toi. Brrr...
    Est-ce que PRS pourrait faire un tract sur le sujet? Ce serait effectivement judicieux de "faire un peu de bruit" si des discussions sont prévues à l'assemblée nationale.

  41. 91
    Claire Strime dit:

    D'une égratignure écologiste à la fin du XXème (GE, Verts à 15% grâce à Mitterrand) siècle à la gangrène démochrétienne bayrouiste au début du XXIème...

    Je crois que l'éditorialiste du Monde de ce soir (Montvalon) se plante, Bayrou s'est placé au centre du système, entrepreneur moderne il utilise bcp de CDD d'usage et autres contrats de progrès, même si 1 Bennahmias le largue dans 1 mois, il compensera avec le retour de "néocentristes", tiendra le haut du pavé pour les élections européennes et ne cessera d'exercer son influence délétère sur l'ex-socialdémocratie.

  42. 92
    Jean-Marc dit:

    Très intéressant papier d'Attali que je colle ci-dessous. Sa grande qualité : lui regarde devant.

    Allez les ringards en tout genre qui trainent sur ce blog, défoulez vous, braillez, raillez le méchant Attali vendu.
    Allez les cocos de l'ère industrieuse croyant pouvoir défendre les faibles en 2008 en se réclamant de systèmes de pensées archaïques appartenant à un XXè siècle révolu, bêlez, bêlez.

    Pour ceux qui ont conservé la capacité de réfléchir par eux mêmes, et voient les opportunités qui s'ouvrent au delà des dangers qui menacent à contrer, bonne lecture!

    <>

  43. 93
    Jean-Marc dit:

    Attali.
    ""La gauche clame sa victoire au premier tour des élections municipales. Et la droite reconnait son échec, essayant seulement de le minimiser. En réalité, à y regarder de près, c’est sans doute tout le contraire qui s’est passé dimanche dernier, annonçant une situation politique très sombre pour la gauche française, si elle ne se reprend pas très vite.
    La caractéristique majeure de cette élection est la quasi disparition du Front national et l’affirmation de l’enracinement de la Ligue communiste révolutionnaire dans le paysage politique français. Par ailleurs, le mouvement écologique s’efface et le centre, écartelé entre des alliances locales contradictoires, ne se présente plus comme un parti de gouvernement. Au total, la droite peut atteindre la majorité des voix par ses propres forces.. Tandis que la gauche ne peut y parvenir sans une extrême gauche qui, au niveau national, fera tout pour la faire battre.
    La gauche peut, sur ces bases, gagner des villes, sur la qualité de ses équipes ou l’échec des sortants. Mais elle ne peut gagner une élection nationale : il lui faudrait réussir à constituer un programme commun entre Besancenot et Bayrou.
    Le parti socialiste peut etre tenté, comme il le fait depuis plus de dix ans, de s’en tenir à son ambigüité ; mais alors il continuera de perdre toutes les élections nationales, faute de vision du monde et de programme. Il peut au contraire etre tenté de rassembler autour de lui toute la gauche, et elle seule, mais cela ne peut etre que sur les positions de l’extrême gauche, c'est-à-dire sur le refus de la mondialisation et de l’Europe. C’est la défaite assurée. Il peut encore tenter de s’allier au centre, en se coupant de ses bases populaires, ce qui lui interdirait aussi s’interdire toute chance de victoire.
    Pour retrouver une chance de gouverner le pays, la gauche devra avoir le courage de se fixer une ambition en apparence très éloignée de ses perspectives actuelles : mettre la mondialisation au service des plus faibles.
    Cela veut dire en admettre la réalité, ne pas espérer trouver une réponse aux problèmes des Français dans la fermeture, se brancher sur la croissance mondiale et accepter les exigences du changement. Cela veut dire enfin mieux préparer les plus faibles, c'est-à-dire les plus jeunes et les plus défavorisés, à tirer parti des formidables opportunités qui s’annoncent. Un tel choix aurait l’avantage de la cohérence. Peut-on l’espérer en politique ? "

  44. 94
    H2 dit:

    Un très interessant reportage sur Israël où l'armée -Tsahal- est le grand structurant de la socièté et la grande modélisatrice des têtes et de ce qu'il y a à l'intérieur.

    Où l'on voit que la belle pluralité Israélienne est bien vivante et en mouvement.
    Le reportage subtil et très professionnel, nous montre que beaucoup de jeunes israéliens refusent la militarisation de la sociéte et les impasses idéologiques que ce conditionnement induit au présent et au futur.
    La pluralités des temoignages nous font voir ce pays sous un autre jour. Il y a des énergies contradictoires au coeur d'Israël. Qu'on se le dise !

    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture/emissions/sur_docks/?PHPSESSID=4f507cbf57e0a89ed985ec8af46b4234

  45. 95
    Claire Strime dit:

    et Besson il dit quoi du résultat des municipales?

  46. 96
    brigitte dit:

    Ça devient pas rigolo, cloporte, de tenter de s'amuser un peu avec les mots, hein? Il faut se détendre, gars, et voir la vie avec l'œil du philosophe, celui que rien n'atteint, y compris pas les douteuses plaisanteries de la mosellane qui s'ennuie devant son clavier. Allons, on se marre, la vie n'est pas que grave... En fait, si, elle n'est que grave, mais j'essaie avec mes semblables de me prouver le contraire. Et puis, déjà, choisir cloporte comme pseudo, ça le fait, trouvez pas?
    @ H2 post 105: juste en passant, Tsahal, la seule armée au monde à avoir un prénom, ou je me trompe? Ça fout les jetons, non?

  47. 97
    Jean-Marc dit:

    Salut les archéos-cocos, il y a peut être du ricain pro-isrealien à casser pour vous par là :

    http://www.pcworld.be/fr/fiches/news/internet/bientot-en-voyage-aux-usa--la-douane-examinera-votre-pc.cfm

    (qu'est ce que je m'amuse moi sur ce forum... :))

  48. 98
    pierre dit:

    Le raisonnement d'Attali se base sur trois points très discutables :
    (i) Les électeurs appartiendraient aux partis. Impossible de convaincre.
    (ii) Il oublie lamentablement l'abstention et la grande masse de désortientés.
    (iii) Des projets politiques type "PS d'Epinay" ou "post-altermondialiste" sont implicitement qualifiés de "positions de l’extrême gauche".

    Jean-Marc, un chose est vraiment "archaïque", c'est la lutte barbare de tous contre tous pour l'appropriation des richesses qui prévaut aujourd'hui.
    Ce qui est vraiment "ringard", ce sont les (tes) appels à une pseudo-modernité pour discréditer toute critique du système basées sur des concepts non-bourgeois (donc discrédités dans notre monde moderne caractérisé par une fantastique domination culturelle des classes dominantes) et défendre ainsi les intérêts des puissants.

    cordialement.

  49. 99
    singe dit:

    Peut-être ces élections éclaireront-elles le paysage politique?
    Le deuxième tour sera-t-il déterminant, confirmera-t-elle la pertinence de l'union des forces de gauche?
    Le MODEM se révèle comme une de ces nombreuses structures servant les ambitions de quelques élus, on retrouve aujourd'hui des Benhamias ou des Wehrling comme avant des Lalonde.
    Les Verts sont une structure aussi fragile qu'ambitieuse, pas fiable.
    La LCR persiste et signe dans une position de refus de responsabilité.
    Le PCF nous rappelle l'utilité sociale qu'il peut ou a pau avoir dans l'int"gration des immigrés ou des couches sociales défavorisées.
    Le PS, force incontournable de la gauche, montre sa désorientation profonde, sa vulnérabilité aux tendances putschistes de Royal ou autre.

    Cependant, il y a un électorat pour toutes ces formations. Il se rappelle à notre mémoire aujourd'hui, de façon volontaire, même si l'abstention dans les quartiers oubliés confirme le risque de déliquescence sociale.

    Il serait dommageable de ne penser, une fois de plus, cet électorat que comme une masse manipulable. Je crains que ce ne soient les derniers sursauts de la démocratie, avant une violence dont tout le monde aurait à souffrir...

    Le singe

  50. 100
    Jean-Marc dit:

    @pierre

    Bien entendu Pierre, que l'archaïsme suprême, c'est celui que vous évoquez, la prédation, le besoin de possession, etc.

    Mais je récuse l'appellation de pseudo-modernité que vous employez. C'est en s'ouvrant et au plus vite aux opportunités des réseaux que l'on pourra déséquilibrer le système actuel que nous condamnons tout deux, ce n'est certainement pas en se recroquevillant sur le passé.

    Mais trop rares encore sont ceux qui mesurent à quel point l'Internet et je le répète les logiques qui y sont sous jacentes constituent à coup sûr le La d'une nouvelle donne politique et sociale.
    Je n'ai pas la naïveté de croire que le monde en sera par conséquent paradisiaque, et les écarts de statuts sociaux supprimés. Mais par contre, et celà est vital plus que jamais, nous pourrons ainsi sortir de ce déséquilibre au seul profit des grands centres d'intérêt financiers qui font le malheur de la majorité, et hélas maintenant de la Démocratie.

    Vous doutez du pouvoir de l'Internet et de ses mécanismes à désastabiliser ce staut quo malsain, et à ouvrir vers des alternatives (qui ne sont pas encore définies clairement, mais se construisent)?
    Alors songez, pour ne parler que des media qui sont tout de même le 4eme pouvoir, à ce que sont devenus les grands media populaires (mise en avant de faits divers, censure pure et simple de faits, analyses superficielles et consensuelles, protection des grands pouvoirs en place).
    Rapprochez les dans votre esprit de l'information et des échanges en ligne, et de leurs conséquences.
    Et réfléchissez...
    Pour seul exemple, croyez vous vraiment que le "Casse toi pauvre con", et le dabat certes cahotique mais démocratique qui s'en est ensuivi aurait tout simplement existé sans le Net?

    Comment pouvez vous parler de pseudo modernité alors que ce sont des pans entiers de l'économie, de l'information, et à terme de l'éducation et de la politique qui sont déjà et vont être encore plus profondément redéfinis.
    Et que de chances à saisir.

Pages : « 1 [2] 3 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive