12mar 08

Nous voila fixés. Pour Nicolas Sarkozy les résultats du premier tour sont encourageants dit-il. Et même davantage. Depuis dimanche soir la machine de propagande de la droite tourne à plein régime sur ce registre, de toutes les façons possibles. C’est de bonne guerre. C’est même vital. Comment continuer un panzer quinquennat si la première élection est analysée comme un désaveu, moins d’un an après la présidentielle ? C’est davantage que le sort de monsieur Sarkozy qui est en cause se disent les puissants ! C’est la stabilité même du pays qui peut être secouée pour de bon si en haut on ne peut plus quand en bas on ne veut plus. C’est le moment qu’ont choisi de pitoyables amateurs à gauche pour tomber dans tous les panneaux qui leur ont été tendus sur le chemin. Premier mauvais point : s’être trompé de repère politique pour analyser les résultats. L’élection politiquement parlante c’est la cantonale. L’embrouillamini de la mosaïque municipale y est effacé. Restent les bulletins personnels avec les sigles de partis. Restent deux camps : pour la majorité départementale, à droite ou à gauche, point barre. Deuxième mauvais point. Avoir ouvert stupidement le débat sur le Modem, avoir accepté d’y participer et d’en faire l’arbitre de l’élection. Stupide. Une niaiserie de débutant. Le sort des villes de gauche se joue avec « l’autre gauche ». Je désigne sous ce nom ce que la nomenclature des biens pensant baptise « extrême gauche ». Dans tous ces cas la mandoline envers le Modem est un vomitif électoral pour toute conscience de gauche, une incitation absurde à l’abstention. Troisième mauvais point face aux communistes, nos alliés partout sans lesquels pas une ville ne peut rester ou passer à gauche ! Qui a décidé de  déclencher cette guerre injuste, stupide, et contraire aux principes élémentaires de la solidarité à gauche, que l’on appelait « la discipline républicaine », en maintenant des listes au deuxième tour contre celles arrivées en tête et  conduites par les communistes en Seine Saint Denis ? Des "mauvais joueurs" comme le dit avec mesure Marie Georges Buffet ? De dangereux irresponsables, selon moi. Car ainsi est donné un signal absurde et criminel à tout le pays où les communistes, partout, sont indispensables pour assurer les victoires de la gauche au deuxième tour. Rien dans la gestion de gauche des sortants, à laquelle les socialistes ont été profondément associés, ne justifie cette attitude. Seulement du "pousse toi de la que je m’y mette", sans principe ni dignité. C’est donc une provocation qui ne sert que la droite dans le pays. J’approuve Julien Dray, porte parole du PS, qui a flétri cette attitude. Je souhaite de toutes mes forces que les électeurs de gauche y mettent bon ordre en sanctionnant massivement et nettement les diviseurs !

NE PAS SE TROMPER DE REPERE

L’élection cantonale est implacable. 47,5 pour la gauche, 40 pour la droite. La droite a perdu la gauche a gagné. Un point c’est tout. Donc monsieur Sarkozy est désavoué. Sa politique et sa personne. Qu’il dise le contraire se comprend. Mais devons-nous avoir des pudeurs de gazelle plutôt que d’appeler les choses par leur nom ? Ce qui se joue c’est une dynamique de deuxième tour. La force va à la force. Et les nôtres ont besoin de se sentir forts. Car la leçon, pour nous la gauche, c’est que les quartiers populaires n’ont pas bougé comme ils auraient dû. Loin de là. Ce n’est pas à eux que s’adresse le reproche, bien sûr. Mais à nous (je me compte dans cet ensemble si cela peut aider à la lecture de cet argument) qui n’avons pas su faire ce qu’il fallait pour politiser l’élection en montrant son enjeu national, la situer. Les communistes et l’autre gauche ont bien fait ce travail. Mais comme Ségolène a immédiatement surgit avec ses bêtises sur « l’alliance avec le MODEM partout », grasseyée sur toutes les chaines de télé et de radios dès vingt heures le travail de leurre de la droite a été amplement facilité. Pourquoi ? Qui a intérêt à placer au centre du débat cette question ? La droite. Pourquoi ? Parce qu’elle fait coup double. D’une part c’est la pagaille garantie à gauche. Exemple, Pau. Les camarades sur place ont du être contents d’entendre la madame prôner des alliances partout avec ceux qui localement et sous la signature de leur chef suprême appellent à voter pour battre « la liste socialo-communiste », comme au bon vieux temps de la guerre froide ! Moderne ! Equilibré ! D’autre part agiter l’alliance du Modem et de la gauche c’est la radicalisation de l’électorat de droite facilitée, soit qu’il ait voté Modem au premier tour, soit qu’il se soit abstenu. Si le Modem ça peut être la gauche alors l’électeur de droite retourne à sa famille et seuls les mickeys de la deuxième gauche et les bois flottant de la politique, dans le meilleur des cas, suivent la consigne. C’est si dur que ça à comprendre ? Enfin c’est la confusion promise pour la lecture des résultats. Ce n’est pas pour rien que le Figaro titre sur le fait que Bayrou « rend le deuxième tour illisible ». Bref l’installation du Modem au centre du débat est une astuce qui fonctionne au seul profit de la droite.

L’AUTRE GAUCHE TIENT LA VRAIE CLEF

Les scores communistes, ceux de l’autre gauche là où elle parvient à présenter des listes sont la clef de la victoire dans nombre de cas dans le pays. Autrement plus que les sornettes sur le MODEM. Plutôt que des phrases dont je n’ai plus le temps à cette heure, voici des cas significatifs, à la file, pour aider à éclaircir la compréhension de ce qui se passe vraiment. Ceux où la gauche ne peut l’emporter sans « l’autre gauche ».
-Toulouse(ville dirigée par la droite 390 000 habitants).Droite 42,5 % + Modem 6 % ; PS-gauche 39 %. Qui est la clef ? le MODEM rallié à la droite ? Non.  Total de« l’autre gauche » : 11,65 %. C’est-à-dire : liste Simon : 5,42, liste  LCR : 5,07 ; liste  LO : 0,83 ; liste PT : 0,33.

-Amiens (ville dirigée à droite 135 000 habitants). Droite 39 % ; PS-gauche 41,5 %. Arbitre ? L’autre gauche avec 9,5 %. C’est-à-dire  liste LCR : 6,5 % ; liste LO : 3 %.
 
- Saint Brieuc (ville sortant droite 45 000 habitants). Droite 44,5 % ; PS-gauche 40 %. Total autre gauche (trois listes) : 11,35 %

- Bar le Duc (ville sortant droite 17 000 habitants). Droite 44,5 % PS-gauche 41,5 %. Autre gauche : 10 %

- Pau(ville UMP-exPS de 78 000 habitants) PS-gauche : 34 % Bayrou 32,5 % UMP-exPS 28 %. Qui a la clef ? LCR 5,7 %

- Nancy(ville sortant droite 100 000 habitants). Droite 47 % PS-gauche 28 % ; Modem 14,5 %Total autre gauche (deux listes) : 10 % !

Dans toutes ces villes la danse du ventre nationale devant le Modem est une absurde contorsion. Sans oublier celles où la reconduction de l’équipe de gauche dirigée par les socialistes dépend des voix de l’autre gauche très directement. Des exemples ?

- Agen(ville PS-gauche, 30 000 habitants)Droite 48,5 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 44 %. La réserve ? LCR : 7,5 %

- Quimperlé(ville PS 11 000 habitants) Droite 45 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 39,5 % La réserve ? Une liste menée par la LCR avec 15,5% !

Et n’oublions pas non plus ces villes où la gauche est en tête et bien placée toute seule mais où l’autre gauche est également très forte. Brest : (ville PS de 150 000 habitants), total autre gauche : 10,5%
Clermont Ferrand :(ville PS de 140 000 habitants) Liste LCR 13,8 %
Sotteville les Rouen (ville PS de 30 000 habitants). PS-gauche 59,5 %. Total autre gauche (deux listes) : 19 % !
J’en reste là pour ce soir. Demain je vais à Clermont Ferrand. Je vais soutenir une camarade, Patricia Guilhot, conseillère générale socialiste sortante, pour le second tour de son renouvellement cantonal. Le maire de la ville, quant à lui, ne veut pas d’accord technique avec la liste de la LCR. Pourtant la LCR siégeait déjà au conseil municipal. Et il y a des membres de LO sur la liste de gauche. Comprenne qui pourra ! Mais Patricia est, à gauche, un trait d’union. C’est cela que je vais aider. Les unitaires sont les points d’appui du futur de la gauche. Partout il faut les aider et leur permettre de faire la démonstration que c’est de ce côté que l’on veut aller.


Aucun commentaire à “Alerte au contre sens !”

Pages : [1] 2 3 4 5 »

  1. 1
    dominique dit:

    vous savez c'est aussi difficile parce que c'ets proche de nous, de notre quotidien,ce n'est pas sur le même plan que le national.
    La vie dans les communes est faites de liens, de partenariats, de conflits, d'Histoire.
    Donc, au delà des a priori sur certains courants de gauche ici ou là, à tort, il y a aussi, non pas leur image, mais celle que véhiculent nos concitoyens sous ces bannières...et ca joue pour beaucoup, énormément..je pense être socialiste dans ma tête, je ne voterai pas la liste bien que constituée avec des PC, PRG..associations...non pas que la gauche rassemblée ne soit pas une bonne idée..mais...la crédibilité est fondamentale..prioritaire..

  2. 2
    marie dit:

    Alors que penser de ce qui se passe à Narbonne où le candidat socialiste a refusé toute alliance avec les communistes et les verts au premier tout, a fait entrer le modem dans sa liste et fait 45 % des voix, devançant de 5 points la liste de droite en place sur cette ville depuis 30 ans ? et qui donc, suivant la logique disons ségoleniste, refuse toute fusion pour le 2ème tour avec la liste rouge et verte qui a fait 6,12 % ? Ce refus d'alliance semblait au soir du premier tour lui donner raison en termes bien entendu d'option sur la "victoire".
    Quelle analyse possible ? Merci de me donner ton analyse.

  3. 3
    Giluk dit:

    Enfin une analyse qui tient la route. Merci, Monsieur Mélenchon de me conforter dans mes options.
    Pour que la Gauche gagne, il faut voter....à gauche.
    S'abstenir ou palabrer sur la bonne place du Modem ne sert strictement à rien. Reconstruisons une Union de la Gauche qui puisse nous amener à 53% en 2012, avec les partenaires de toujours : un PS franchement à gauche, le PC, et l'"autre gauche" citée plus haut...
    Pour battre Sarkozy, votons "A Gauche"

  4. 4
    Hadrien dit:

    Oui tous pour l'Union de la Gauche !
    Il n'est pas normal qu'à Toulouse "l'autre liste" soit traité avec autant de mépris ! C'est pourtant l'une des clef du scrutin!

    A Rouen l'Union a fait 56% avec la ligue et LO ça ramène la gauche à un score Historique de 62%, pour une ville qui a quasiment toujours voté à droite.

    Certains commentaires laissés par des camarades me font bien sourire, quand je vois qu'au fond la seule raison invoquée reste la crédibilité largement véhiculé par les masses média libéraux (ceux là même qui préféraient Sarko à Ségo) !

    Tout ceci manque de courage, de conviction et laisse place au fond au conformisme gestionnaire, germe de toutes les déceptions.

  5. 5
    Laurane dit:

    Oui, on peut ajouter Orléans, même si le score de LO et de la LCR dépasse à peine 5%, il est crucial que ces voix se reportent sur le candidat socialiste:
    PS-Gauche:45,05
    Droite:49,43
    Extrème-gauche:3,71% et 1,78%

  6. 6
    singe dit:

    D'accord, Jean-Luc Mélenchon sur le fondamental de l'"union des gauches".

    Ok sur le piège dans lequel est tombée la gauche quant aux alliances avec le MODEM.

    Mais, qu'est-ce que cette notion d'accord ou de fusion "technique", sinon une façon de ne pas assumer la responsabilité de l'élu? Besancenot refuse nettement l'union, non? Le PCF est un bien meilleur interlocuteur, plus fiable. Les électeurs semblent d'ailleurs l'avoir approuvé dans la pratique gestionnaire de ses élus de terrain. La LCR est aussi un parti d'apparatchiks, il ne révolutionne en rien le paysage politique et ses pratiques.

    Notre électorat veut du neuf, et le neuf, ce n'est pas le même déguisé en Che...

  7. 7
    singe dit:

    Je pense qu'il ne faut pas tomber dans le piège des caricatures fabriquées ou entretenues par les médias conformes: Sarkozy, Bayrou, Royal, Besancenot s'auto-entretiennent. Quel intérêt ont-ils à ce que çà change?

  8. 8
    singe dit:

    L'union des gauches, c'est pour qui voudra bien en assumer sa part.

  9. 9
    charles bailly dit:

    Je ne comprends cette volonté systématique de vouloir se raccrocher aux branches des autres. Ces minorités (MODEM ou Communiste; LCR; LO; PT...) n'ont qu'un pouvoir de nuisance. Être l'arbitre quand on pèse à peine 10% des voix soit aujourd'hui avec le niveau de l'abstention à peine 5% des inscrit, cela devient ridicule. Etant syndicaliste, on parle beaucoup de notre représentativité, mais les politiques n'ont aucune leçon à donner. Par contre, il serait important que vous les notables de la politique vous fassiez votre travail. Par exemple, dans ma ville, le maire sortant vient d'être réélu au premier tour avec 52% de voix et comme il y a eu 48% d'abstention, la liste du maire aura 77% des postes en représentant 26% des inscrits. Quelle représentativité et quelle leçon de démocratie nous donnons aux peuples qui n'ont toujours pas le droit de vote. Bientôt vous ferez en sorte que les électeurs ne se déplacent plus, il suffira de vous coopter entre vous. A gauche comme à droite.

  10. 10
    mocker dit:

    Nous socialistes dissidents de Bagnolet avons fait l'Union de la gauche au 1er tour, contre le candidat PS officiel, diviseur de mauvaise foi et roulant pour lui. Notre score : 44%. Remerciements du PS ? On est virés, exclus quoi… Le parti n'a qu'à continuer comme ça pour faire fuir tous les nouveaux militants qui croient encore en certaines valeurs.

  11. 11
    I. dit:

    Si seulement le reste du PS partageait votre analyse sur l'autre gauche (pour qui je vote) et se débarassait de S. Royale la victoire en 2012 ne ferait aucun doute.
    Malheureusement j'ai peur que vous soyez un oiseau rare dans votre parti.
    En esperant me tromper je vous souhaite bon courage pour le congrès à venir.

  12. 12
    Guy dit:

    Ils sont : technicien, ouvrier métallo, kinésithérapeute, ingénieur, technicien CPAM, retraité, commercial, directeur administratif, infirmier, traducteur, sans emploi, informaticien, d'autres professions.
    Ils ont signé une initiative spontanée de quelques militants et sympathisants de gauche, qui n'a vu le jour que depuis seulement une semaine.

    Chaque jour depuis, pour que naisse un nouvel espoir de gauche socialiste authentique, comme eux, d'autres apportent leur approbation :

    ----------------------------------------------

    "Pour la création d'un Parti politique Humaniste et Républicain".

    Face aux renoncements réitérés d'un Parti Socialiste qui abandonne ses idéaux premiers, nombreux sont ceux qui souhaitent rassembler la gauche dans ses valeurs authentiques que sont: Humanisme, Liberté, Égalité, Fraternité, Solidarité, Laïcité.

    Ce qui nous réunit à gauche, c'est une volonté de remettre l'homme en mesure d'agir sur son propre destin en construisant une alternative politique crédible, capable de susciter une adhésion citoyenne et des victoires électorales sur un véritable projet progressiste.

    Convaincus que Jean-Luc Mélenchon a la capacité de fédérer une telle initiative, basée sur ces convictions communes, nous lui demandons de porter cette ambition.

    Aussi nous vous invitons à participer au soutien de ce manifeste en y déposant votre signature pour approbation :

    "Pour la création d'un Parti politique Humaniste et Républicain"

    http://www.lesmedias.info/manifeste/signature.html

    PS: attention de CONFIRMER vos signatures dans le mail de confirmation qui vous est adressé après votre signature, nombreux sont ceux qui l'oublient.

  13. 13
    Donatien dit:

    Merci Mélenchon de cette analyse et de cette démonstration. Je suis d'autant plus convaincu que je viens de terminer votre livre (c'est vraiment la quete de la gauche)... plus que d'actualité !

    Bonne continuation à vous, Bon courage...

    Amitiés Praguoises ;)

  14. 14
    mangou dit:

    oui, les socialistes qui pensent comme Jean-Luc sont virés du PS à bagnolet, on nous l'a fait à l'envers carrement et à une vitesse..........

  15. 15
    dominique dit:

    @hadrien: la crédibilité dont je parle c'est celle du vécu sur le terrain depuis 16 ans..de relations proches, très proches parfois dans la liste pour en savoir assez comme ça, les coups bas, anonymement sur mon blog, la manip identité sur le forum sud ouest, le non renvoi du bonjour en ville de collistiers ambitieux, démesurément, et l'immobilisme face aux attaques et réformes de Sarkozy contre lesquellles j'ai proposé des la rentrée de faire des stands "pédagogiques" le samedi au marché en union de la gauche, pour préparer, pour informer, pour résister...et je me suis fait envoyer dans mes bottes par les responsables locaux (c'est pas a nous de le faire, c'est aux syndicats, etc etc, pendnt que sur leur blogs certains appelaient à se rendre aux corridas, et pas un mot des problemes en france). Et on se bouge 15 jours avant la campagne.
    Donc cela n'a rien à voir avec une supposé manipulation des médias.Et si tu te renseigne un peu sur les péripéties de Mont de Marsan...

  16. 16
    DiGeo dit:

    @ Giluk: Pour faire court je m'associe pleinement à ton post en N°3

    @Guy/ post 12. J'ai été un des premiers à signer la pétition et je vois qu'elle a du mal à décoller. Je me demande si son côté quasiment anonyme, puisque seul le prénom du signataire apparait, ne joue pas en sa défaveur.
    N'est-il pas possible en outre de trouver un parrainage de personnes connues du public qui pourraient apporter leur caution?
    En tout état de cause l'idée de pétition est séduisante mais comment la dynamiser?

  17. 17
    Claire Strime dit:

    La victoire idéologique de Bayrou ne se mesure pas en nombre de villes ou de cantons gagnés.

  18. 18
    JP dit:

    Ce qui m'a le plus marqué, c'est le nombre de listes qui se sont présentées sans étiquette.Exemple dans la ville où j'habite la liste de gauche ne faisait apparaître qu'en tout petit sur ses tracts : "liste soutenu par le PS et le PCF".Il faut dire qu'effectivement sur les 33 candidats de la liste il y avait peu d'encartés à un parti. Les gens ont du mal à mettre la main au porte-monnaie pour payer une cotisation à un parti politique ou un syndicat, ils n'y voient pas leur intérêt.Ils paieront plus pour des clubs de loisirs!

  19. 19
    4 Août dit:

    Une analyse des votes "prolos" sur Marianne2:

    http://www.marianne2.fr/Les-prolos-lacheraient-ils-Sarko-_a84656.html?preaction=nl&id=2940569&idnl=25408&

  20. 20
    julie dit:

    @Guy
    et qu'en dit l'interessé principal? Il y a déjà le PRS, quantité d'autres initiatives pour un renouveau de la gauche, la semaine prochaine le rassemblement du renouveau d'une gauche profondément enraciné dans son histoire dans la perspective de la domination du débat politique du début du XXI siècle.
    sigle: RasRenGapEnhipdomDepdevingtetun.
    Vous pouvez adhérer.

  21. 21
    4 Août dit:

    @Guy/12

    Jean-Luc Mélenchon réfléchi déjà à cette union de gauche. Pas la peine de le secouer, donc...

  22. 22
    4 Août dit:

    Quelques nouvelles de notre néolibéralisme bien aimé:

    Face aux perturbations, les banques centrales vont encore injecter 200G$, adossés à des titres pourris type subprime, bien sûr.
    Les spéculateurs vont ainsi (encore) pouvoir se débarrasser de leurs m****s et se refaire sur la prochaine bulle, les matières premières. Le blé, le pétrôle, l'or, l'uranium....
    Autant dire qu'ils vont se refaire sur nous et notre porte monnaie.
    Déjà, en Afrique par exemple, les hausses entraînent famines et émeutes. On n'en est pas encore là évidemment (quelques manifs tout au plus).
    Ceci dit, beaucoup de spéculateurs (10 fois plus que la normale) ont misé (oui, comme au casino, sur les contrats à terme à effet levier) sur un baril à 200€ pour l'automne, et on s'attend encore à une hausse de 40% en 2008 de ce qui sert à fabriquer les nouilles pour les pauvres.

    Evidemment, pour contrer cette inflation, la hausse des salaires est interdite pas Trichet ! Pas de sous, pas de nouilles! Pas de nouilles, pas de marché. Les cours s'effondrent alors, c'est l'autorégulation de la main invisible. En attendant la chute des prix, les gueux pourront toujours manger de la boue ! (Clin d'oeil au post http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=552 )

    Bon, on arrête quand ces conneries oligarchiques ?

  23. 23
    liberal communard dit:

    l'alliance avec le modem fait plaisir à ceux qui la font. Il se rapproche de leur vrai ordre de valeur c'est à dire un socialisme libéral. En réalité, ils ne font pas de la politiquepoliticienne en comptant récupérer un certain pourcentage du parti centriste et en calculant comme des comptables. C'est un choix idéologique.
    Et c'est tant mieux car ceux là parlent avec leurs convictions, des convictions auxquelles je ne souscris pas mais avec des convictions. Mme Royal fait un vrai choix politique basé sur ses valeurs lorsqu'elle propose une alliance nationale avec le modem. C'est aux militants du ps de choisir en novembre quelle ordre de valeur doit remporter le cocotier. Ensuite ceux qui ne sont pas satisfait devront quitter le parti. Mr Mélanchon que choisirez vous si votre tendance s'avére minoritaire ? Besancenot, PRS comme un parti, Chevénement, PCF ? A vous d'être aussi clair que Mme Royal.

  24. 24
    Claire Strime dit:

    depuis le 29 mai 2005 les choses sont assez claires

  25. 25
    alain 13 dit:

    ah la bonne vieille union de la gauche. J-Luc, tu parles comme si tu faisais semblant de croire que le PS était sur son point d'ancrage mitterandien scellé avec/contre Marchais et que l'adhésion des verts, r

  26. 26
    Guy dit:

    @DiGeo

    En une semaine, quasi sans divulgation, il y a déjà au total 3 fois plus de signatures que le nombre de militants de ma section d'une ville de 10 000 habitants où la plupart se sont barrés.
    Plus sérieusement (bien que ce soit rigoureusement vrai), il faut du temps pour tout voyons.

    @ julie et @ 4 aout

    Toutes les initiatives qui peuvent aider à aller dans le même sens sont salutaires, m**** alors il faut savoir parfois se bouger sans toujours attendre de se faire porter.
    Vous croyez qu'un nouveau parti comme il est souhaité se fera, s'il n'y a pas ici ou là des manifestations de le vouloir, que c'est concrétement attendu ?

    Encore une fois, la raison de ce manifeste ce n'est pas autre chose (absolument rien d'autre) que cela et que ce qui est écrit dans le texte.
    TOUT est dans le texte, lisez-le !

    Il ne s'agit donc pas de secouer Jean-Luc Mélenchon (il en pensera ce qu'il en veut il doit avoir d'autres choses à s'occuper), ou quoi que ce soit d'autre, il s'agit de pousser dans le même sens.
    Les petits ruisseaux font les grandes riviéres.

  27. 27
    alain 13 dit:

    ah la bonne vieille union de la gauche. J-Luc, tu parles comme si tu faisais semblant de croire que le PS était sur son point d'ancrage mitterandien scellé avec/contre Marchais et que l'agglomération des verts, des classes moyennes, du relativisme supra-national et du régentement économique du marché n'étaient que territoire conquis par cette union sous la férule jospinienne et néo-jospinienne. Il suffirait de rappeler tout le monde au réél en disant : match gauche-droite gagné par la gauche par 47,5 à 40. La réalité est que le PS se définit plus par ses parades Royal-Delanoé, acteurs réels du présent et de l'avenir quelque soit la contestation en légitimité que tu leur fais et que le PS n'a plus d'autre référence que le spectacle qu'il donne de lui-même aujourd'hui. Si tu veux qu'une gauche républicaine, populaire fondant la création de richesse (donc la reconnaissant) sur le travail existe aujourd'hui, il faudra bien que toi, Emmanuelli, peut-être Fabius (je ne sais toujours pas à quoi me tenir à son propos : il a la sincérité de l'intelligence des autres et je ne sais toujours pas s'il en a le courage) quittiez ce radeau qui ne peut que continuer à dériver (on ne demande rien d'autre à un radeau de survie, surtout pas de vous amener quelque part) et refondiez quelque chose ET AILLEURS. Quelques soient ses raisons (le champ du désir est le champ d'une tyrannie intime) Mitterand l'a fait : il n'y a pas d'héritage [à espérer de ce champ], c'est à vous de le faire. Allez-y, vous allez forcément y faire des rencontres et vous conaissez trop ceux que vous quittez pour être déçus.

  28. 28
    alain 13 dit:

    @Guy 12.
    Je n'avais pas vu ta contribution qui est un premier appel. Tout commençant par un préalable, je signe pour un premier débat : abandon du terme humaniste dans le constituant.

  29. 29
    Benji dit:

    Effectivement, l'autre gauche (c'est à dire la seule...) fait de bons scores. Le front national aussi qui double aux cantonales sur les 1100 cantons où il était présent son score moyen des législatives dernières, à 10%.

    Logique puisque PS UMP et modem (qui lui l'assume) pensent et font la même chose ensemble depuis 25 ans en France. Toujours cette même politique pro mondialisation débridée à la sauce européenne.

    En tout cas, si malheureusement vous n'avez que le "choix" dimanche au second tour qu'entre ces partis interchangeables qui loupent tout depuis 25 ans en France, un vote utile au message clair et constructif existe : l'opération est expliquée ici :
    ==> http://www.levraidebat.com/article-17546070.html

    A diffuser massivement, et rdv dimanche !

  30. 30
    23creuse 23 dit:

    INFORMATIONS....
    Devinette:Dans quel pays a-t-on osé,eu le culot, de poser en référendum,les trois questions suivantes ?
    1)Etes vous pour la visite médicale payante ?
    2)etes-vous pour l'instauration d'un forfait hospitalier ?
    3)Etes -vous pour l'école payante ?
    ..... OUVRIERES n°836 (édito)

    Réponse ce soir (et résultats) et précisions.

  31. 31
    Claire Strime dit:

    entre LO et le Modem, faudra bien choisir, je comprends que les professionnels de la politique attendaient le résultat des municipales (et le nombre de postes empochés) pour le dire
    si, à l'issue de ça, le paysage politique de la gauche est pas trop décomposé, moi, et d'autres, trouveront enfin un endroit où verser 1 cotisation

  32. 32
    CLEMENT Henri dit:

    Les Kaczynski menacent de bloquer la ratification du Traité de Lisbonne

    Eclipsés par leur défaite électorale de l'automne, les frères jumeaux polonais Kaczynski ont décidé de se rappeler au souvenir des dirigeants de l'UE en menaçant soudain de bloquer la ratification du traité de Lisbonne, qu'ils avaient pourtant eux-même négocié.

    Le chef de l'opposition conservatrice, l'ex-Premier ministre polonais Jaroslaw Kaczynski, a profité du débat parlementaire sur la ratification pour revenir franchement à l'euroscepticisme qu'il avait mis un peu en veilleuse lorsqu'il dirigeait les affaires.

    Il a réclamé pour donner le feu vert de son parti à la ratification l'adoption par le parlement polonais d'un préambule à la loi de ratification stipulant la primauté de la Constitution polonaise sur le Traité européen. Le texte doit dire que "la République polonaise reste et restera un Etat souverain".

    "Si on décide de faire passer en force la version de la ratification proposée par le gouvernement, nous serons obligés de voter contre ou au moins nous abstenir, ce qui revient au même", a déclaré jeudi Jaroslaw Kaczynski.

    L'ancien Premier ministre a un atout en poche: la ratification du traité doit être votée à une majorité qualifiée des deux tiers.

    Or, le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski et de son frère Lech, président de la République, dispose d'un peu plus d'un tiers des 460 sièges, avec 159 députés.

    Mathématiquement, le PiS est donc en mesure de pouvoir bloquer la ratification du traité et de mettre à mal le savant édifice créé par les dirigeants européens pour sortir de l'impasse de la Constitution européenne, rejetée en 2005 par les Français et les Néerlandais.

    Même si les jumeaux sont des adeptes du coup de théâtre, la sortie de Jaroslaw Kaczynski a surpris car il a lui-même négocié les termes du traité, en tandem avec son frère, avant sa défaite lors des législatives anticipées d'octobre 2007. Les deux frères avaient alors clamé avoir remporté un grand succès pour la Pologne.

  33. 33
    alain 13 dit:

    @ julie 20
    Et bien il n'y a plus qu'à transformer le PRS en parti autonome, avec ses élus, son programme, ses cellules...qu'en dit le ppal intéressé?

  34. 34
    Claire Strime dit:

    "parti autonome, avec ses élus, son programme, ses cellules"

    le nouveau parti des forces productives industrielles pourra alors aider à fluidifier les relations politiques...

  35. 35
    Georges ROULLIER dit:

    Georges dit:Moi ce qui m'interesse avant les consignes politiques des Etats Majors c'est l'avis des gens, avec un petit faible pour les retraités issus des différentes couches sociales de la Société, je préfère de loin parmi ces gens là, ceux qui parlent des difficultés sociales qu'ils rencontrent et que rencontrent leurs enfants, remarquez, que ceux qui ne parlent pas je sais les faire parler,.... Très vite si la discussion est possible dans un climat de confiance, eux connaissent mes opinions politiques de Gauche, je pose la question directement" vous avez voté Sarkozy ? avant de finir ma phrase par "vous le regrettez maintenant ? la réponse est: oui et je ne connais que des retraités qui le regrettent. Essayez avec des commerçants, des cadres, etc etc,..vous le constaterez l'anxiété est partout, ce matin même mon médecin à qui j'ai conseillé d'ouvrir au moins deux fois pas jour ce site afin de combattre l'anxiété, la lutte c'est bon pour le moral, de temps à autre vous tombez sur un Sarko pur et dur et là on peut vider son sac ; Les premiers se sont trompés et ont cru à la démagogie de Sarko,finalement pourquoi, la réponse est là toute simple sans un réel programme ; 47 % au second tour nous prouve qu'avec un Parti en ordre de marche et un programme minimum nous aurions gagné. La rénovation, c'est le genre de tarte à la crême que l'on peut mettre à chaque repas ; parce qu'enfin si nos responsables (enfin pas tous) ne savent encore pas que notre PS est un Parti qui doit inscrire son action au bénéfice des travailleurs de tous niveaux, qu'ils sont les représentants du Peuple et que le Peuple les a élus pour les représenter et obtenir venant d'eux les satisfactions sociales qu'ils attendent je crois que ces élus là n'ont rien à faire dans nos rangs. La fomation de jeunes adhérents semble être une nécessité dans le cadre de conférences suivie de large débats, La rénovation ? pourquoi quand on est dans le bain toute une vie ?.Au fait j'oubliai de vous informer en Avignon pour la seconde séance de la Rénovation du PS, un camarade du MRC, invité par un Député Européen PS à hurlé sa foi pour le NON, la Salle entiére s'est levée pour applaudir à tout rompre, François Hollande nous a expliqué que ce serait NON ?..... Pour sauver ou prendre une mairie nous avons assisté à des magouilles du type saucissonnage de la liste sortante en plusieurs bouts : apolitique, Modem, verts et autre droite, ce dans le but de ratisser large et de ramener à les voix qui lui avaient fait défaut aux législatives, l'électorat à compris et de ce saucisson-là il n'en a pas voulu, ailleurs c'est pire pour retrouver les verts aux second tour on délègue tout simplement un Membre du PS que l'on nommé pour l'occasion Directeur de Campagne de la liste des verts dans les années 80 ce Directeur de campagne se qulifiait lui-même spécialiste de la Magouille. Il y a cependant dans la vie militante des moments ou l'on aperçoit
    l'avenir de plus prêt, hier dans le Tramwway en rentrant de l'UPL je tombe sur un journal gratuit avec une photo de Laurent Fabius et en dessous " Je suis ouvert aux idées mais fermé aux magouilles" et dans le texte qui suit il évoque la création d'un grand Parti Progressite de Gauche,...., Laurent Fabius ne me connait pas mais je peux attester l'avoir vu seul sous la pluie distribué des tracts au rond point du Havre, les camarades du coin avaient sans doute oublié le RV, j'étais sorti de l'Hôpital la veille mes forces étaient trop faibles, je n'ai pu l'aider. Malgré son passé proche de Premier Ministre et son haut niveau de compètence Larent était Là en simple Militant,
    Fraternellement votre
    Georges

  36. 36
    Claire Strime dit:

    La baffe à Sarko est réelle te forte, je me demande même si les dernières déclarations de Fillon ne sont pas 1 moyen de prendre date (de se barrer alors que lui est au plus haut dans les sondages) et de laisser le poids de l'impopularité à son successeur (et aux actuels et futurs ministres d'ouverture, Sarko prendra bien 1 petite ration de Modem cette fois).
    Heureusement pour l'oligarchie européiste qu'il y a des Bayrou...(tout gouvernement qui applique la politique de Maastricht-Amsterdam-Lisbonne devenant très vite impopulaire).

  37. 37
    bare dit:

    Une honte pour le PS du 93 La mort anoncer du PS Noyer dans la droite du Modem
    Un seul slogant a gauche toute
    Un elus Socialiste du 93

  38. 38
    Claire Strime dit:

    "L’ILE-SAINT-DENIS
    PC et PS unis pour faire tomber le maire vert
    E.B. | Le Parisien | 13.03.2008 | 07h00
    LE SEUL bastion vert du 93 est en danger. En ballottage délicat (35,05 %), le maire, Michel Bourgain, a eu beau tendre la main au socialiste Christophe Rosé, ce dernier lui a préféré le communiste Joël Flandrin, arrivé deuxième avec 32,2 %, pour faire liste commune au 2 e tour. Une alliance qui, mathématiquement, pourrait faire basculer la mairie dimanche au terme d’une joute où la droite sera absente et pour laquelle les disqualifiés Jean-Philippe Suire et Michèle Dagniaux n’ont pas, pour l’heure, donné de consigne de vote.
    Cette union provoque évidemment les foudres du maire écologiste, qui dénonce des « combinaisons politiciennes prises en dehors de la ville », en l’occurrence un échange : « Kerrest (PC) se désiste au profit d’Hanotin (PS) aux cantonales et le PS accepte de soutenir le PC aux municipales ». « Notre fusion n’a rien d’une surprise, rétorque Joël Flandrin. Nous l’envisagions dès le premier tour. »
    Pour Michel Bourgain, la question posée aux électeurs est dès lors radicale : « Veut-on revenir en arrière, avec une équipe communiste incompétente, ou aller de l’avant, avec une équipe créative ? » Et son entre-deux-tours est offensif : porte-à-porte et contact avec la population, « pour expliquer et chercher les réserves de voix », en particulier celles des abstentionnistes (40 % au premier tour), qui l’avaient fait gagner en 2001.
    Communistes et socialistes sont eux aussi sur le terrain main dans la main.
    Avec en point d’orgue une réunion publique ce soir à 18 h 30 à l’espace Jean-Vilar. « Jusqu’au bout, notre campagne sera digne et sans attaque personnelle », promet Joël Flandrin."

  39. 39
    MarionBordeaux dit:

    @ Georges ROULLIER :

    Moi quand je demande aux gens modestes ce qu'ils pensent de la situation actuelle, ils sont nombreux à me dire qu'ils sont déçus par Sarkozy, par l'absence de résultats tangibles, pas sa vie privée exposée de façon excessive, ils disent ca, MAIS, ils disent presque tous que ce serait encore pire avec la gauche et que les réformes menées par Sarkozy sont indispensables (sur le ton bu bon sens et de l'évidence).
    Alors ? Qu'attendre de la danse du ventre de Jean-Luc Mélenchon devant l'extrême-gauche ?

  40. 40
    Renato dit:

    Mme Parisot,lundi, sur France inter a déclaré en substance:" Récupérer les salaires des grands patrons pour les redistribuer, ce serait une goutte d'eau pour les bas salaires et de plus ces grand personnages sont indispensables à notre économie et sans ces salaires énormes ils partiraient à l'étranger".
    Nous savons de plus que la richesse produite est de plus en plus mal redistribuée puisque le salariés, en dix ans ont vu leur part diminuer de huit pour cent ce qui correspondrait à 160 /180 milliards d'euros. Oui mais, rétorquent les libéraux, le pouvoir de nuisance est du côté des actionnaires qui peuvent à tout moment, retirer leurs placements et finalement laisser s'effondrer la création de richesse française.
    Pour une véritable politique de gauche, il faut répondre point par point à ces affirmations sur les salaires démentiels, sur la place du très haut patronat, des actionnaires etc.. et cesser de croire que pour être de gauche, il suffit d'affirmer que, une fois le pouvoir repris, tout ira bien. On a déjà donné là dessus.

  41. 41
    4 Août dit:

    "Oui mais, rétorquent les libéraux, le pouvoir de nuisance est du côté des actionnaires qui peuvent à tout moment, retirer leurs placements et finalement laisser s’effondrer la création de richesse française."

    Ce sont donc les libéraux qui nous expliquent pourquoi il ne faut plus privatiser. On progresse.

  42. 42
    H2 dit:

    @ 4 Août (merci pour le lien sur "les prolos " - Marianne / fort interessant).

    Ah oui mais attention n'oublions pas que les Libéraux adorent maintenant les nationalisations !

    Et oui la nationalisation "temporaire " comme en Angleterre pour la banque
    " Nothern Rock "... histoire que les pauvres, les moins pauvres et les semi-aisés renflouent les caisses des hypers riches jusqu'à la future privatisation qui permettra à ceux -ci d'à nouveaux s'enrichir jusqu'à la prochaine faillite.

    Après nous avoir martélé la tête à coup de marteau contre les nationalisations, l'intérêt général et les prix régulées, après avoir dépouillé les Français de tous leurs services publlics - à l'heure où les factures d'eau, d'électricité, de chauffage,de santé flambent inconsidéremment, les libéraux veulent encore pomper le pognon des citoyens pour renflouer leur joujous bancaires qu'ils ont eux mêmes détruit.

    Les "nationalisations temporaires" : il fallait l'inventer !

    Les Citoyens veulent-ils encore payer "à donf" plutôt que de reprendre leurs billes du jeu ? Revenir à la véritable progressivité de l'impôt, à la juste répartition des pertes et des profits ?
    La mutualisation qui allège ou l'individuation de la misère à coup de crédits révolvings ?

    Oui... mais s'ils partent ? Qui ça ? Les gens indispensables comme les messieurs Bouton et autres voyoux en cols blancs... ?
    Et bien qu'ils partent !
    Sortons des dogmes libéraux aveugles et mortifères comme une tronche de Trichet - Le millionnaire payé par l'Europe pour dire Non à l'emploi et Oui au chômage de masse !.

    Que la puissance publique redevienne offensive et que l'Etat redevienne entrepreneur en embauchant sans crainte.
    Il est préférable d'embaucher des chômeurs ou de subventionner des emplois plutôt que de voir chaque année 200 000 personnes devenir pauvres et verser dans le SdF-isme.
    Renationalisons ce qui doit l'être comme les autoroutes, les parkings privés payés par les contribuables (via les parcmètres) dont les concessions ont été outrageusement cédés au privé pour 30 ou 50 ans !
    Sachez que le chiffre d'affaire par jour d'un parking privé est assez mirobolant !
    Que l'on remunicipalise l'eau aussi afin que les citoyens aient vraiment la liberté de payer moins cher !
    Il va falloir faire bouger les lignes, les digues sauteront toutes seules.

  43. 43
    ascagne dit:

    vous ne vivez pas dans le 93 ça se voit.Comment se fait il que les villes où les communistes soient au pouvoir soient les plus moches?comment se fait il qu'elles concentrent les principales cités dites "sensibles"?alors oui le ps a besoin du pc au niveau national, mais ils ont ravagé le 93.Aussi socialiste qu'on puisse l'etre, c'est une réalité à prendre en compte.Il faut l'alternance à gauche M.Mélenchon, que cela vous plaise ou non.Je souhaite vraiment que le PS prenne des villes comme Aubervilliers, d'autant que cette ville est largemnt prenalbe.Reste à espérer que Bartholone fera un bon président du conseil général, et qu'il tirera le 93 vers le haut.

  44. 44
    4 Août dit:

    "vous ne vivez pas dans le 93 ça se voit.Comment se fait il que les villes où les communistes soient au pouvoir soient les plus moches?comment se fait il qu’elles concentrent les principales cités dites “sensibles”?"

    Ascagne, je tourne la question à l'envers (ou plutôt à l'endroit)

    Comment se fait-il que ces villes votent "communiste" ? L'UMP et le PS serait-il incapable d'améliorer leurs conditions ?

  45. 45
    23creuse 23 dit:

    Réponse à @30 OUI,la devinette

    Il s'agit de la Hongrie.Les 3 mesures (objet du référendum) avaient été imposées il y a quelques mois par le gouvernement hongrois pour s'attirer les bonnes grâces de l'Union européenne enremettant en cause quelques-unes des conquêtes sociales essentielles acquises dans ce pays depuis des décennies.
    Pas inutile de préciser que ce gouvernement est dirigé par Gyurcsàny,chef du Parti socialiste(ex-PCau pouvoir) en coalition avec le Parti libéral.

    Le peuple a répondu dans l'ordre des question à 83%,84% et 82%...étonnant, non !

    Cà vous rappelle pas un pays où on a déja commence à nous enfourner la même aigre potion ?

    N'est-ce pas le même médicament prévu pour tous les pays de l'Union et la raison impérieuse de se regrouper à la briser ?

    Je vous laisse découvrir l'intégralité de l'édito de Gluckstein dans le journal du PT sus-mentionné.......www.parti -des-travailleurs.org

  46. 46
    4 Août dit:

    23creuse, je me permet de rajouter leur conclusion:

    "Ainsi se dessinent les contours d’une authentique union libre des peuples et nations libres de toute l’Europe, brisant le carcan de l’Union européenne.

    Ouvrir la voie à un avenir de justice et de paix sur le Vieux Continent débarrassé des politiques de misère, de guerre et de décomposition des nations dictées par Bruxelles : cela est possible, cela est nécessaire, cela est urgent.

    L’instrument — c’est une certitude — en sera le parti ouvrier indépendant, dont le congrès de fondation se tiendra les 14 et 15 juin à Paris.

    Daniel Gluckstein"

  47. 47
    4 Août dit:

    @ H2

    Que du bon sens ton post 42 (comme d'hab)

    "Et oui la nationalisation “temporaire ” comme en Angleterre pour la banque
    ” Nothern Rock ” … histoire que les pauvres, les moins pauvres et les semi-aisés renflouent les caisses des hypers riches jusqu’à la future privatisation qui permettra à ceux -ci d’à nouveaux s’enrichir jusqu’à la prochaine faillite."

    D'où l'on conclura que "l'état providence" c'est bien, mais que ce n'est plus pour les pauvres...

  48. 48
    JJ75 dit:

    J'apprécierais que les donneurs de leçons de démocratie la respecte, y compris à l'intérieur de leur propre parti. Merci Monsieur Mélenchon de soutenir les décisions du PS, toutes les décisions du PS, ou d'arréter de nous enfumer.

  49. 49
    Jennifer dit:

    Très bonne analyse Jean-Luc Mélenchon. Maintenant je réitère ma question: que faut-il faire pour gagner les quartiers populaires et qu'ils aillent voter? Et bien il faut prendre en compte leurs problèmes et cela passe par la question du racisme qui est une question essentielle. La LCR le fait et assez bien ma foi.

  50. 50
    Toto dit:

    Certes, l'intention est louable : Réorienter à gauche les alliances du PS...Mais les électeurs de l'autre gauche en veulent-ils désormais ? Les scores imposant de cette autre gauche ne sont-ils pas en creux l'expression d'une épuration sociologique de son électorat, délibérement recherchée par le PS ?

Pages : [1] 2 3 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive