12mar 08

Nous voila fixés. Pour Nicolas Sarkozy les résultats du premier tour sont encourageants dit-il. Et même davantage. Depuis dimanche soir la machine de propagande de la droite tourne à plein régime sur ce registre, de toutes les façons possibles. C’est de bonne guerre. C’est même vital. Comment continuer un panzer quinquennat si la première élection est analysée comme un désaveu, moins d’un an après la présidentielle ? C’est davantage que le sort de monsieur Sarkozy qui est en cause se disent les puissants ! C’est la stabilité même du pays qui peut être secouée pour de bon si en haut on ne peut plus quand en bas on ne veut plus. C’est le moment qu’ont choisi de pitoyables amateurs à gauche pour tomber dans tous les panneaux qui leur ont été tendus sur le chemin. Premier mauvais point : s’être trompé de repère politique pour analyser les résultats. L’élection politiquement parlante c’est la cantonale. L’embrouillamini de la mosaïque municipale y est effacé. Restent les bulletins personnels avec les sigles de partis. Restent deux camps : pour la majorité départementale, à droite ou à gauche, point barre. Deuxième mauvais point. Avoir ouvert stupidement le débat sur le Modem, avoir accepté d’y participer et d’en faire l’arbitre de l’élection. Stupide. Une niaiserie de débutant. Le sort des villes de gauche se joue avec « l’autre gauche ». Je désigne sous ce nom ce que la nomenclature des biens pensant baptise « extrême gauche ». Dans tous ces cas la mandoline envers le Modem est un vomitif électoral pour toute conscience de gauche, une incitation absurde à l’abstention. Troisième mauvais point face aux communistes, nos alliés partout sans lesquels pas une ville ne peut rester ou passer à gauche ! Qui a décidé de  déclencher cette guerre injuste, stupide, et contraire aux principes élémentaires de la solidarité à gauche, que l’on appelait « la discipline républicaine », en maintenant des listes au deuxième tour contre celles arrivées en tête et  conduites par les communistes en Seine Saint Denis ? Des "mauvais joueurs" comme le dit avec mesure Marie Georges Buffet ? De dangereux irresponsables, selon moi. Car ainsi est donné un signal absurde et criminel à tout le pays où les communistes, partout, sont indispensables pour assurer les victoires de la gauche au deuxième tour. Rien dans la gestion de gauche des sortants, à laquelle les socialistes ont été profondément associés, ne justifie cette attitude. Seulement du "pousse toi de la que je m’y mette", sans principe ni dignité. C’est donc une provocation qui ne sert que la droite dans le pays. J’approuve Julien Dray, porte parole du PS, qui a flétri cette attitude. Je souhaite de toutes mes forces que les électeurs de gauche y mettent bon ordre en sanctionnant massivement et nettement les diviseurs !

NE PAS SE TROMPER DE REPERE

L’élection cantonale est implacable. 47,5 pour la gauche, 40 pour la droite. La droite a perdu la gauche a gagné. Un point c’est tout. Donc monsieur Sarkozy est désavoué. Sa politique et sa personne. Qu’il dise le contraire se comprend. Mais devons-nous avoir des pudeurs de gazelle plutôt que d’appeler les choses par leur nom ? Ce qui se joue c’est une dynamique de deuxième tour. La force va à la force. Et les nôtres ont besoin de se sentir forts. Car la leçon, pour nous la gauche, c’est que les quartiers populaires n’ont pas bougé comme ils auraient dû. Loin de là. Ce n’est pas à eux que s’adresse le reproche, bien sûr. Mais à nous (je me compte dans cet ensemble si cela peut aider à la lecture de cet argument) qui n’avons pas su faire ce qu’il fallait pour politiser l’élection en montrant son enjeu national, la situer. Les communistes et l’autre gauche ont bien fait ce travail. Mais comme Ségolène a immédiatement surgit avec ses bêtises sur « l’alliance avec le MODEM partout », grasseyée sur toutes les chaines de télé et de radios dès vingt heures le travail de leurre de la droite a été amplement facilité. Pourquoi ? Qui a intérêt à placer au centre du débat cette question ? La droite. Pourquoi ? Parce qu’elle fait coup double. D’une part c’est la pagaille garantie à gauche. Exemple, Pau. Les camarades sur place ont du être contents d’entendre la madame prôner des alliances partout avec ceux qui localement et sous la signature de leur chef suprême appellent à voter pour battre « la liste socialo-communiste », comme au bon vieux temps de la guerre froide ! Moderne ! Equilibré ! D’autre part agiter l’alliance du Modem et de la gauche c’est la radicalisation de l’électorat de droite facilitée, soit qu’il ait voté Modem au premier tour, soit qu’il se soit abstenu. Si le Modem ça peut être la gauche alors l’électeur de droite retourne à sa famille et seuls les mickeys de la deuxième gauche et les bois flottant de la politique, dans le meilleur des cas, suivent la consigne. C’est si dur que ça à comprendre ? Enfin c’est la confusion promise pour la lecture des résultats. Ce n’est pas pour rien que le Figaro titre sur le fait que Bayrou « rend le deuxième tour illisible ». Bref l’installation du Modem au centre du débat est une astuce qui fonctionne au seul profit de la droite.

L’AUTRE GAUCHE TIENT LA VRAIE CLEF

Les scores communistes, ceux de l’autre gauche là où elle parvient à présenter des listes sont la clef de la victoire dans nombre de cas dans le pays. Autrement plus que les sornettes sur le MODEM. Plutôt que des phrases dont je n’ai plus le temps à cette heure, voici des cas significatifs, à la file, pour aider à éclaircir la compréhension de ce qui se passe vraiment. Ceux où la gauche ne peut l’emporter sans « l’autre gauche ».
-Toulouse(ville dirigée par la droite 390 000 habitants).Droite 42,5 % + Modem 6 % ; PS-gauche 39 %. Qui est la clef ? le MODEM rallié à la droite ? Non.  Total de« l’autre gauche » : 11,65 %. C’est-à-dire : liste Simon : 5,42, liste  LCR : 5,07 ; liste  LO : 0,83 ; liste PT : 0,33.

-Amiens (ville dirigée à droite 135 000 habitants). Droite 39 % ; PS-gauche 41,5 %. Arbitre ? L’autre gauche avec 9,5 %. C’est-à-dire  liste LCR : 6,5 % ; liste LO : 3 %.
 
- Saint Brieuc (ville sortant droite 45 000 habitants). Droite 44,5 % ; PS-gauche 40 %. Total autre gauche (trois listes) : 11,35 %

- Bar le Duc (ville sortant droite 17 000 habitants). Droite 44,5 % PS-gauche 41,5 %. Autre gauche : 10 %

- Pau(ville UMP-exPS de 78 000 habitants) PS-gauche : 34 % Bayrou 32,5 % UMP-exPS 28 %. Qui a la clef ? LCR 5,7 %

- Nancy(ville sortant droite 100 000 habitants). Droite 47 % PS-gauche 28 % ; Modem 14,5 %Total autre gauche (deux listes) : 10 % !

Dans toutes ces villes la danse du ventre nationale devant le Modem est une absurde contorsion. Sans oublier celles où la reconduction de l’équipe de gauche dirigée par les socialistes dépend des voix de l’autre gauche très directement. Des exemples ?

- Agen(ville PS-gauche, 30 000 habitants)Droite 48,5 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 44 %. La réserve ? LCR : 7,5 %

- Quimperlé(ville PS 11 000 habitants) Droite 45 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 39,5 % La réserve ? Une liste menée par la LCR avec 15,5% !

Et n’oublions pas non plus ces villes où la gauche est en tête et bien placée toute seule mais où l’autre gauche est également très forte. Brest : (ville PS de 150 000 habitants), total autre gauche : 10,5%
Clermont Ferrand :(ville PS de 140 000 habitants) Liste LCR 13,8 %
Sotteville les Rouen (ville PS de 30 000 habitants). PS-gauche 59,5 %. Total autre gauche (deux listes) : 19 % !
J’en reste là pour ce soir. Demain je vais à Clermont Ferrand. Je vais soutenir une camarade, Patricia Guilhot, conseillère générale socialiste sortante, pour le second tour de son renouvellement cantonal. Le maire de la ville, quant à lui, ne veut pas d’accord technique avec la liste de la LCR. Pourtant la LCR siégeait déjà au conseil municipal. Et il y a des membres de LO sur la liste de gauche. Comprenne qui pourra ! Mais Patricia est, à gauche, un trait d’union. C’est cela que je vais aider. Les unitaires sont les points d’appui du futur de la gauche. Partout il faut les aider et leur permettre de faire la démonstration que c’est de ce côté que l’on veut aller.


Aucun commentaire à “Alerte au contre sens !”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 »

  1. 51
    Jennifer dit:

    Intéressant sur le blog de la LCR, une vidéo de Besancenot "bilan des municipales" où il explique que le PS ne veut pas s'adresser à eux pour faire une alliance pour le 2ème tour.
    Bon en général la consigne de vote de la LCR a toujours été de voter à gauche malgré les exclusives que les partis de gauche posaient contre elle. Donc en quelque sorte la LCR bien que discriminée et rejetée par le PS et le PCF pensait que la défaite de la droite était la chose essentielle, et donc appelait à voter pour eux malgré le mépris que ces derniers affichaient à son encontre.
    Elle semble donc toujours appeler à battre la droite, néanmoins elle est en meilleure position pour exiger que le PS vienne lui demander une alliance, surtout qu'ils voudraient avoir des élus municipaux. C'est plutôt bien: d'une part qu'ils souhaitent des élus, et d'autre part qu'ils appellent à battre la droite au 2ème tour si j'ai bien compris leur mot d'ordre. Mais il faut encore vérifier.

  2. 52
    Jennifer dit:

    Bon j'ai été vérifier mais c'est plus compliqué que je ne croyais. Là où la LCR (dans les villes où elle est autour de 15%) est présente au 2ème tour, elle maintient ses candidats. J'espère que cela ne va pas signifier que la droite passe. Mais je calcule mal tous ces trucs électoraux. Pour les autres villes c'est comme je l'ai dit: ils appellent à voter contre la droite.

    Voilà leur communiqué (extraits):

    La LCR souhaite une défaite sans appel de la droite et de Sarkozy au 2e tour.

    Communiqué de la LCR. Sanctionner Sarkozy dimanche c’est préparer des conditions plus favorables pour les victoires sociales dont auront besoin le monde du travail et la population pour défendre le pouvoir d’achat et le droit à la retraite.
    L’entre-deux tours a montré que le PS mais aussi le PCF ont une conception qui élimine le pluralisme au profit du ralliement politique à leur projet.

    (...) La fusion proposée par la LCR au PS et au PCF était destinée à respecter le vote démocratique émis au 1er tour et faire en sorte que les électeurs qui avaient voté pour les listes soutenues par la LCR soient représentés dans les futurs conseils municipaux. Le choix fait par le PS et le PCF est donc d’exclure les représentants de la gauche anticapitaliste pour délit d’opinion. Leur refus affaiblit le front de résistance à la droite qui doit s’exprimer dans ces élections pour faire perdre à l’UMP le maximum de villes. A l’évidence, le PS et le PCF veulent le vote des électeurs de la gauche radicale mais pas de ceux qui les ont représentés au 1er tour.

    Au second tour, six listes soutenues par la LCR seront présentes : à Quimperlé, Clermont-Ferrand, Foix, Noisy-le-Grand, Louviers, Montpellier. O.Besancenot et la LCR soutiennent ces six listes et appellent à voter pour elles. Olivier Besancenot se rendra à Clermont-Ferrand vendredi pour soutenir la liste à laquelle participe la LCR. Ailleurs, O.Besancenot et la LCR appellent à battre la droite.

    Aux listes de gauche restant en lice de convaincre les électeurs de voter pour elles. Le 12 mars 2008.

  3. 53
    Guy dit:

    H2 dit: 13 mars 2008 à 22:10

    … histoire que les pauvres, les moins pauvres et les semi-aisés renflouent les caisses des hypers riches jusqu’à la future privatisation qui permettra à ceux -ci d’à nouveaux s’enrichir jusqu’à la prochaine faillite.
    --------------

    En un mot : capitalisme.
    Sa définition : privatiser les profits et nationaliser les pertes.

  4. 54
    eric taton dit:

    Je suis de Bagnolet, et il est clair que la proposition faite par le PC aboutissait à la disparition du PS du conseil municipal (1 seul élu, puisque la 2ème place proposée serait revenue à une ancienne du PC qu n'a jamais eue sa carte PS). Avant de critiquer, il faudrait savoir de quoi on parle. C'est vrai que c'était certainement mieux pour les élephants d el'Essone ou d'ailleurs quand la Seine Saint Denis était au mépris de la démocratie laissée entièrement aux mains du PC sans que jamais l'électeur ne puisse se prononcer.

  5. 55
    regis dit:

    La nette poussée à gauche fait apparaître au grand jour les lignes de clivage dans les partis de la gauche de « gestion ».
    - Il y a ceux pour qui rien n’est plus urgent que d’opérer une contre marche à droite : alliance avec le Modem ou sous une autre forme s’attaquer à une municipalité alliée en prenant le risque de rassembler tout ce qui rêve depuis des années de prendre une revanche saignante sur des années considérées comme celles de l’usurpation communiste du pouvoir municipal, faisant abstraction que c’était le choix des citoyens.
    - Il y a ceux qui souhaitent le statut quo : l’union de la gauche mais que l’union de la gauche. Pour eux, pas d’alliance avec « l’autre gauche ».
    - Enfin, il y a ceux qui pensent qu’il faut s’ouvrir à « l’autre gauche ».
    Il est clair que, dans l’appareil du PS, les deux premières orientations sont bien représentées. La troisième existe chez les militants.
    Les têtes d’affiche vont essayer une fois encore une de ces « synthèses » florentines qui font le charme de leurs congrès. Mais attention, il n’y aucune raison, cette fois, pour que le peuple ne poursuive pas sa marche à gauche.
    Le PC connaît le même dilemme à son échelle, avec des nuances liées à son identité.

  6. 56
    lhenri dit:

    je suis curieux de savoir ce que pense JEAN-LUC, de la justice expéditive, l'exclusion en un temps 3 mouvements de 8 socialistes de la section de Bagnolet, et de l'affirmation d'un responsable politique du 93 " ils ne seront jamais réintégrés"

  7. 57
    Le bars dit:

    Riton,la réintégration n'est pas toujours souhaitable,surtout pour des profanes,on ne peut pas tout accepter...

  8. 58
    Stanislas dit:

    Je ne comprends pas ce vous faites encore au PS... Prenez donc une cate au PCF et je suis sûr... vous dormirez bien mieux...

  9. 59
    4 Août dit:

    @ Stanislas

    Jean-Luc Mélenchon représente parfaitement le socialisme. Partir du PS serait un aveu d'échec. Ce serait l'abandonner à des éléphants qui ont goutté le caviar et qui ne veulent plus entendre parler de social.

    C'est l'inverse qu'il faut faire: dégager ceux qui n'ont plus rien à y faire, et revenir aux fondamentaux.

    "SOCIALISME:

    1/ ETYMOLOGIE

    Ce mot et formé à partir des racines latines suivantes :

    * "Socius" qui signifie " associé, en commun"
    * " -ismum " suffixe de création tardive qui sert à créer des noms de système.
    D'après son étymologie, ce mot signifie donc "système où l'on met tout en commun"

    2/ DEFINITION

    Le socialisme désigne une doctrine politique qui s’oppose au capitalisme, visant une société plus juste, sans classes sociales où tout le monde détient les mêmes richesses.
    Exemples : Karl Marx fut un des pères du socialisme.

    Communisme :sorte de socialisme extrême et révolutionnaire."

    (définition donnée à nos élèves)

  10. 60
    Carolo dit:

    http://www.liberation.fr/actualite/societe/315543.FR.php

    Article intéressant. Je sais bien que pour nombre des contributeurs de ce blog Libération est une feuille de chou sociale-libérale bobo, mais il faut convenir que leur opposition à Sarkozy n'est jamais prise en défaut.
    Mitterrand avait fait racheter Vibrachoc, société de son ami Pelat, par Alsthom en 1982 à un prix nettement surévalué ; Sarkozy a décidé de perpétuer cette pratique, mais en changeant d'échelle (les montants sont nettement supérieurs) et en augmentant la fréquence (Lagardère, Frère...). C"est ça la rupture : plus d'ambition dans la corruption et de rythme dans la déliquescence morale. Comment respecter des individus pareils ?
    Sinon, Corbeil-Essonnes peut rebasculer à gauche dimanche ! J'espère que Jean-Luc Mélenchon y ratisse le terrain. Faire tomber Dassault, milliardaire ultra-libéral nourri quasi-exclusivement à la commande d'Etat (donc par le contribuable), ça aurait de la gueule.

  11. 61
    4 Août dit:

    @ Eric taton/54

    Je ne comprends pas. Les électeurs se sont bien exprimés: PC:43,82% et PS:23,15%. Ils n'ont pas voté PC avec un couteau sous la gorge, si ? Alors pourquoi les forcer à avoir du PS ? Et pourquoi pas un peu d'UMP à 13,72% ?
    Et pourquoi ne pas former le conseil directement au prorata du 1er tour ?

  12. 62
    4 Août dit:

    Puisqu'on parle de Corbeil....

    http://rue89.com/municipales-2008/une-journaliste-malmenee-par-les-gorilles-de-dassault

  13. 63
    Isabelle dit:

    Cher Jean Luc,

    Je sais que tu connais très bien les socialistes que tu traites de dangeureux irresponsables. Je regrette que tu places la discipline républicaine au dessus de propos inqualifiables diffusés largement au coeur des cités. Je pense que la fin ne peut justifier de tels moyens. Il faut parfois avoir le courage de dire stop ! Dans ces cas, il s'agit de la défense d'intérêts particuliers, pas de la gauche et encore moins des habitants...
    et ne t'inquiète dans le pire des cas ces villes deviendront socialistes...
    Toutes mes amitiés,
    Isabelle

  14. 64
    Vincent de Lyon dit:

    TOut a fait d'accord avec "4 aout" pour en revenir aux fondamentaux. Le PS, pour redevenir crédible, a besoin de leaders "socialistes" décomplexés. Il n'y a pas de honte à se battre pour une répartition des richesses plus égalitaire dans notre pays, pour une plus grande justice sociale et pour une défense des acquis sociaux chèrement gagnés par nos anciens. Soyons en fiers. Contre l'égoisme libérale, proposons la solidarité de gauche. Et pour en revenir à ces élections, une fois encore, j'abonde dans votre sens, Monsieur Mélenchon. Les leaders socialistes actuels se font encore prendre dans le piège du MODEM alors que la clef, c'est ce que vous appelez l'autre gauche. Autre gauche à laquelle j'appartiens. Personnellement, je donnerai ma voix à Mr Collomb à Lyon sans me poser trop de questions : tout vaut mieux que la droite. Unissons nous contre Sarkozy. Il est grand temps.

  15. 65
    GP91 dit:

    bonjour,

    lorsqu'une coalition de gauche fait parlé d'elle, le ps local (PASOK Grèce)
    la trouve soudain interessante...

    http://www.info-grece.com/modules.php?name=News&file=article&sid=4210

    gp91

  16. 66
    G. Marteau dit:

    Bonjour,
    Et que dire des stratégie d'alliance qui ne respecte pas le scrutin du premier tour. A Noisy le Sec (93) Les liste PC et PS-Vert ont obtenues 51 voix d'écart. La fusion se fait avec 13 PC éligibles contre 18 PS Vert. le PC accepte pour faire gagner la gauche. Mais jusqu'a hier, aucun tract du PS ne cite Gilles Garnier, tête de liste PC. Le cigle PCF n'apparaissait pas sur les tracts de deuxième tour. L'affiche sur les nouveaux panneaux est l'ancienne liste PS Vert sans même un bandeau annonçant la fusion. Pour le meeting de deuxième tour Gilles Garnier n'est pas cité dans les invités. Il est pourtant le conseiller Général sortant, arrivé devant le candidat socialiste qui s'est désisté pour le deuxième tour. A vouloir écraser le PC nous risquons de froisser ses électeurs et de perdre une élection pour laquelle la gauche était en tête (53%). Nous verrons dimanche soir si cette stratégie que je considère comme suicidaire était la bonne.
    Le rassemblement à gauche nécessite un respect mutuel. C'à n'est qu'ensemble que nous pouvons gagner.

  17. 67
    alain 13 dit:

    @ vincent 64. Le PS a besoin de rien du tout ; il est né avec Mitterrand, il est mort avec lui.Il n'est plus qu'un club dont la carte assure solidarité et échanges de services minimum entre personnes à trajectoires personnelles, comme l'ont été la SFIO et autres partis radsocs de la 3ème. Pourquoi en attendre une doctrine, il n'y a même plus de courants.
    @claire au doux nom de scandale (et aux autres du 93), un "nouveau" parti forcément ironiquement des "travailleurs" ou des" forces productives industrielles" donc forcément nostalgique d'un PC qui aurait mal tourné (ah la tristesse de la ceinture rouge!). Si le marxisme a été et reste une doctrine économique indépassée, çà n'en a jamais fait une doctrine politique (on n'a jamais été obligé de l'indissocier de la suite-lénine) et le travail n'est pas né avec l'industrie. Peu importe les modes de production à venir, la question du partage de la valeur ajoutée sera toujours au centre de la définition du consensus social. Quant à la question de l'appartenance au groupe, ce qui fait du sujet (aussi) un être social, ce qui détermine l'espace de parole public, il est pour moi à ramener à l'espace ouvert en 89, la nation, la république. Comme beaucoup je me suis fais arnaquer comme militant par JPC en 2002, j'ai aucune raison de me faire arnaquer une deuxième fois comme citoyen en lui laissant la propriété de ce discours.

  18. 68
    alain 13 dit:

    ...@claire.....pour compléter mon propos, au sujet des bisbilles entre élus verts et communistes, sans prendre parti il ne me gêne absolument pas que les Verts crèvent.

  19. 69
    Jennifer dit:

    @JLM
    Je viens de commencer à lire dans le métro l'analyse de PRS sur le 1er tour. Je suis tout à fait d'accord avec ce que j'ai lu (j'ai pas fini l'article cependant) et de nouveau je suis tout à fait enthousiaste qu'il y ait des gens comme vous (le PRS et Jean-Luc Mélenchon) même si quelques divergences. Mais dans la dynamique d'ensemble je vous rejoins. Cela me rassure car les débats ici ne reflètent pas toujours vos positions. Je les trouve souvent plus à droite que ce que vous pensez.

  20. 70
    carole dit:

    J'ai aussi retrouvé ceci:

    Pour enfoncer le clou sur la gestion locale : les impôts régionaux ont augmenté de plus de 35 % sur l’ensemble de la France depuis 2004, ce qui représente un prélèvement supplémentaire de 2 milliards d’euros pour les contribuables.
    C’est bien le financement des politiques socialistes qui a fortement augmenté les dépenses de communication, les frais de fonctionnement et le saupoudrage des subventions aux associations comme le disait Laporte …
    Deux autres exemples parlant, tirés du Livre Noir des Régions :

    Bretagne :
    Frais d'administration et personnel : une armée mexicaine !
    Fin 2004, 401 fonctionnaires. Au 1er décembre 2006, 582 fonctionnaires. Soit
    45% de fonctionnaires en plus et comme la région engage beaucoup de cadres et de contractuels la masse salariale a progressé sur la même période de 64%.
    Rien que pour le cabinet du président, les effectifs sont passés de 5 personnes en mars 2004 à 21 personnes aujourd'hui.

    Poitou-Charentes - (chez la donneuse de leçons qui a tenté de faire passer pour 51 millions d'euros de frais de maquillage et de coiffure pour les quelques mois de campagne !)
    Des subventions régionales distribuées de façon partisane
    Le Fonds Régional d’Intervention Local (FRIL) finance des projets locaux en Poitou-Charentes. Sur un montant total de 8 M€ d’investissements, 2 M€, soit prés de 24 % des subventions du FRIL, sont destinés à la circonscription de Madame Royal alors que cette circonscription ne représente que 5,3 % des habitants de la région.
    D’autres associations bénéficient des largesses de Madame ROYAL
    ATTAC :
    La majorité régionale a attribué, par délibération du 10 juillet 2006 une subvention de 30 000 € dans le cadre des universités d’été d’ATTAC qui se sont déroulées à POITIERS du 25 au 29 août 2006. En 2005, la majorité régionale avait déjà attribué d’une part, une subvention de 20 000 € dans le cadre des universités d’été d’ATTAC qui se déroulaient à la faculté de Droit de POITIERS du 26 au 30 août, et d’autre part, une subvention de 19 000 € dans le cadre des « Chemins de la découverte d’ATTAC » qui se déroulaient les 20, 21 et 27 août à CHATELLERAULT."

    Elle a raison : gérons la France comme les socialistes gèrent les Régions, et le pouvoir d'achat des Français + les déficits iront mieux.

  21. 71
    carole dit:

    600 000 euros, c'est la subvention qu'a reçu le film "Bienvenue chez les Ch'tis" de la part du Conseil Régional du Nord + 300 000 euros donnés par le Centre Régional de Ressources Audiovisuelles qui dépend du Conseil Régional.

    Punaise, ils sont fort là-haut, faire rire (à ce que l'on dit) avec l'argent du contribuable. Pratiquement un milion d'euros? Ils n'ont pas du compter les frais de bouches, les tractations et les déplacements.

    C'est pas grave, les nordistes pleureront après quand ils recevront de nouvelles augmentations.

    La "culture" du peuple avant tout.

  22. 72
    carole dit:

    Voici quelques extraits pour le moins " croustillants " de gestion, locale régionale PS :

    FISCALITE :
    Entre 2004 et 2008 :
    Taxes sur le foncier bâti : + 46%
    Taxes sur le foncier non bâti : + 47%
    Taxes sur les cartes grises : +59%
    Taxe professionnelles : + 69% entre 2004 et 2008

    Taxe régionale sur les carburants : + 80 Millions d'Euros (alors que dans le même temps les socialistes osent demander au Gouvernement une baisse de la TIPP.)

    Au total les prélèvements supplémentaires effectués sur les franciliens chaque année s'élèvent à : + 438 Millions d'Euros. Dont 150 Millions d'Euros pour les Entreprises.

    GESTION :
    Investissements : 68% en 1998 contre 38% en 2008.
    Dépenses de fonctionnement : 67 Millions d'Euros en 1998, 215 Millions d'Euros en 2008 soit une progression de : 220%
    loyers du Conseil Régional : 2 Millions d'Euros en 1998, contre 26 Millions d'Euros en 2008 !
    Crédits en faveur de la construction de logements étudiants : - 40% en 2008

    TRANSPORTS :

    Crédits pour la rénovation des gares : -10% en 2008
    Crédits pour l'aide à l'information des voyageurs : - 7%
    Investissements routiers : 214 Millions d'Euros en 1998 contre 103 Millions d'Euros en 2008
    Crédits pour la sécurité routière : 52 Millions d'Euros en 1998, 20 Millions d'Euros en 2008
    Crédits alloués aux transports en commun : 337 Millions d'Euros en 1998, 270 Millions d'Euros en 2008

    DIVERS :
    Crédits en faveur des Personnes Agées : - 7% en 2008
    Crédits en faveur des Personnes handicapées : - 4% en 2008
    Crédits en faveur des centres d'accueil et de l'hébergement pour les sans-abris :
    - 18%
    Crédits en faveur de l'environnement : - 9,4% entre 2007 et 2008

    EDUCATION :

    Crédits en faveur des équipements sportifs dans les lycées : - 24%
    Crédits pour la rénovation des lycées privés : -8% en 2008
    Crédits pour la construction de lycées neufs : - 4% en 2008
    Politique de l'eau : - 10% entre 2007 et 2008
    Aides aux flottes de véhicules propres : - 62% en 2008

    EN REVANCHE :

    Frais de réceptions : 0,762 Millions d'Euros en 1998 contre 1,950 Millions d'Euros en 2008
    Frais de communication : 4,82 Millions d'Euros en 1998, contre…15 Millions d'Euros en 2008 !
    Progression de la dette régionale entre 2004 et 2008 : + 25%

    Multiplication du nombre d'Associations subventionnées entre 1998 et 2008 :
    X 24 !

    QUELQUES UNES DES DEPENSES INDISPENSABLES :

    400 000 Euros pour le musée Salvator Alliende au Chili
    100 000 Euros pour la présence de la Région au 60 ème festival de Cannes (la moitié concernait la fabrication, l'installation et la désinstallation de transats pour les festivaliers.)
    500 000 Euros pour la fête des Franciliens en vue de " Développer le sentiment du mieux vivre ensemble. " Tout un programme.
    50 000 Euros pour une étude sur le transport du fret par ballon dirigeable
    500 000 Euros pour la mise au point de la technologie des " ballons dirigeables gros porteurs. "
    10 000 Euros pour financer le projet de recherche sur " les plantes médicinales et les savoirs ancestraux au Chili "
    9 000 Euros pour l'organisation de la 5ème conférence des langues couchitiques et omotiques à Paris. (langues couchitiques : langues tribales parlées en Ethiopie et en Somalie. Langues omotiques : absentes du dictionnaire elles seraient parlées dans certaines tributs d'Afrique en particulier au Kenya.)
    33 000 Euros pour un programme de recherche sur les dangers liés à l'expansion des populations de tortues à tempes rouges en Ile de France.

    A la lecture de ce bilan il convient de vanter à leur juste valeur avec quel sérieux et quelle rigueur sont gérées les collectivités locales tenues par la Gauche !
    Alors oui, fort d’un tel bilan, le PS peut bien demander à ce que soit sanctionné le Président et son Gouvernement lors des prochaines municipales !

  23. 73
    4 Août dit:

    Et maintenant Carole va nous expliquer comment gérer des régions quand l'état se défausse (décentralisation) sans transférer l'argent correspondant. On le prend où cet argent, dans la planche à billet ?

  24. 74
    carole dit:

    Mais non, dans votre portefeuille.
    Les casseroles, il faut bien les payer.
    Cela fait mal, mais les socialistes qui n'aiment pas les riches, préfèrent donner l'illusion que todo va bien et sont les rois des dépenses.
    Je ne dis pas que la droite est parfaite, mais combien de régions sont à gauche ?

  25. 75
    Mohamed dit:

    M. Mélenchon,

    J'habite Roubaix, dans un quartier populaire et je ne suis pas allé voter dimanche dernier.
    Ici à Roubaix, il y a une liste regroupant PS et Modem!
    J'avoue ne plus rien y comprendre et entre nous, je pense sincèrement qu'il (le PS) s'éloigne de plus en plus des inquiètudes des plus modestes d'entres nous.
    Les centres villes "se Boboïsent"(sic) et les quartiers périphériquent crévent de ne plus être entendu! Dans ces condiditions, vous comprendrez que notre priorité, à nous les gens d'en bas, et si çà continue, les gens du sous-sol, NOTRE PRIORITE, tenir j'usquau début du mois prochain!
    Comme disait Coluche sur les pauvres: La fin du mois commence au début!
    Les débats télé où l'on aperçoit des politiques tirés à quatre épingle et se gaussant de leurs "bonnes blagues", me font pisser froid!
    Quant à votre article, il la le mérite d'être claire, ce qui n'est pas le cas du PS!

    Cordialement,

    Mohamed de Roubaix (petite référence à Pierre :), pas le mauroy!

  26. 76
    4 Août dit:

    @ Carole

    Heureusement, les régions à droite ont toutes des comptes positifs et excédentaires qui pourront absorber ces déficits gauchistes... N'est-ce pas ?

  27. 77
    carole dit:

    Mohamed,

    Le conseil régional du Nord a donné 900 000 euros pour le film "Bienvenue chez les Ch'tis". Relisez les mails ci-dessus.
    Comment voulez-vous qu'ils s'intéressent à vous, ils s'en moquent.

  28. 78
    4 Août dit:

    Attention Mohamed, Carole va vous persuader que la droite libérale, c'est mieux pour vous ! Ne mourrez pas de rire !

    Sérieux Carole, les 900 000€ sont déjà remboursés sous forme de taxes. C'était un investissement ultra rentable, pour utiliser le jargon libéral...

  29. 79
    carole dit:

    Vous 4 Août, vous pourriez bien mourir de maux de tête, tellement vous avez les neurones qui ressemblent à des boules de pétanques.

    Une taxe c'est gratuit ? Rien n'est gratuit, tout est payant.
    Sauf la connerie, je vous l'accorde. Si elle était imposable, on pourrait rembourser la dette.

  30. 80
    vaudioux dit:

    Donc dans le 93 ou le ps maintient ses listes contre les listes Pc arrivées en tete, il ya 2 solutions : ou le PC gagne et il n'y a plus de socialistes au conseil sinon en minorité; ou le PS gagne mais ça ne peut etre qu'avec les voixde la droite. Que fais-je encore au PS?

  31. 81
    Stridences dit:

    à Carole 79

    "Rien n’est gratuit, tout est payant."

    L'air, une promenade, jouer avec ses enfants, contempler les étoiles, ecouter les
    oiseaux, parler à ses voisins, rendre service à des amis ou des inconnus, etc...

    Vous avez un tarif pour tout ça ?

    Beaucoup y travaille activement (à coup de TCE par exemple) mais le reve capitaliste d'integrer toutes les relations et activités humaines dans la sphère
    marchande n'est encore pas réalisé, désolé.

  32. 82
    Instit dit:

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/03/13/le-pentagone-avoue-discretement-qu-il-n-y-avait-pas-de-lien-entre-saddam-hussein-et-al-qaida_1022696_3222.html

    Le gouvernement des Etats-Unis a donc dit deux énormes mensonges :

    1- L’Irak de Saddam Hussein n’avait pas d’armes de destruction massive.

    2- Il n’y avait pas de connexion entre l'Irak de Saddam Hussein et Al-Qaida.

    Mais alors pourquoi les Etats-Unis ont-ils envahi l’Irak le 20 mars 2003 ?

    Et pourquoi les Etats-Unis occupent-ils encore l’Irak aujourd’hui ?

  33. 83
    Georges ROULLIER dit:

    Georges Valmy dit : en rréférence à la chanson de Yannick Noha,
    OUI JE CROIS !
    Je crois que ma France, celle qui a écrit et propagé les Droits de L'Homme dans le Monde celle de Hugo de Zola mais aussi celle de Chateaubriand et Roger Martin du Gard,et bien d'autres encore dans leur diversité ethnique mais aussi philosophique née de notre Histoire, ma France est en retard d'une Révolution. Une révolution pour éviter la guerre civile, oui je le crois. Je crois qu'avec 81 millions de repas servis par les Restos du Coeur en 2007 sans la solidarité, de toutes nos associations la misère serait encore plus grande, je crois que sans la Cimade et toutes les associations qui lui sont liées comme ResF, qui combattent les quotas des sans-papiers de la Loi Hortefeux à volonté, véritable voix de son maître, notre France celle de Babeuf, de Blanqui, de Garibaldi acceptant l'honneur selon lui pendant la Commune de Paris de présider le 9e arrondissement, sans les pious-pious du 17e, nos poilus, nos résistants nos valeurs fondamentales seraient au plus bas. Oui je crois qu'il faut dire et redire notre Histoire et dire encore que dans nos moments les plus sombres des gens ont donné leurs vies pour que d'autres continent à vivre.. Les monuments du Cerdon et celui des Gliéres et d'autres encore demontrent par les tombes honorées la diversité des croyances parmi elles l'athéïsme qu'hier pour combattre le fascisme des hommes s'étaient levés. Aujourd'hui par je ne sais quel stratagéme bien orchesré par le pouvoir aidé par des élus dits de Gauche qui en disant Oui au traité de Lisbonne ont dit NON à toute marche vers l'évolution historique de l'émancipation. OUI j'y crois ! je crois que nous ne sommes pas devenu une société de laches et qu'à partirr de notre volonté commune nous pouvons changer notre destin, construire ce Parti Républicain Socialiste c'est notre priorité Révolutionnaire.
    Soyons réaliste exigeons de nous l'impossible le pire serait de ne rien faire,
    Georges

  34. 84
    marine s dit:

    Merci mr Mélenchon...
    Sympathisante communiste, je continue de trouver dans vos analyses et réactions un pont entre nos deux sensibilités voisines voire communes. J'ai été extrêment choquée du non désistement des candidats socialistes en seine-st-denis. Je m'étonne qu'il n'y ait pu avoir une sanction au niveau de votre parti. C'est vraiment une honte...
    Merci en tous cas de ne pas oublier les combats communs...

  35. 85
    Stridences dit:

    Pour faire suite au post 82 d'Instit

    ""L'Irak s'apprête à autoriser des compagnies étrangères à exploiter ses importantes réserves de pétrole"
    "http://www.leblogfinance.com/2007/01/irakptrole_une_.html

    "La nouvelle loi régissant l’exploitation des richesses pétrolières de l’Irak ouvre, largement et généreusement, aux compagnies étrangères les réserves du pays, les secondes du monde, après celles de l’Arabie Saoudite et devant l’Iran. Les Etats-Unis confortent ainsi leur main mise sur la région et ses importantes réserves d’hydrocarbures."
    http://www.geopolitique.com/editorial/washington-verrouille-pour-longtemps-le-petrole-irakien.html

    Ce jardin des délices pour les pétroliers, plus de trente ans après la nationalisation du pétrole menée à bien par le président de l’époque Hassan al Bakr et par le vice président Saddam Hussein en 1972, sera bientôt à nouveau prêt pour être exploité à des conditions très favorables par les grandes multinationales comme la BP et la SHELL britanniques et les américaines EXXON et CHEVRON."
    http://www.prs12.com/article.php3?id_article=1839

    "Le Conseil des ministres irakien a approuvé lundi le projet de loi sur le pétrole rendant son exploitation possible par les compagnies étrangères et prévoyant la répartition équitable des revenus pétroliers entre les diverses communautés.
    Les Américains, quant à eux n'ont pas perdu de temps... puisqu'ils ont félicité dès lundi le Conseil des ministres irakien. Comme pour l'Iran, le réel enjeu de la guerre en Irak serait donc encore une fois le pétrole ? Nul n'en doutait."
    http://www.leblogfinance.com/2007/02/irak_les_minist.html

  36. 86
    vincent m dit:

    A l'attention d'Ascagne qui pensent que les quartiers les plus sensibles sont dans les villes communistes de Seine Saint Denis :
    1) Sans doute n'habite t'il pas lui non plus dans le 93, car sa connaissance en est très limitée : les quartiers populaires de Clichy, Villemomble, Bondy sont dans des villes à dircetion socialistes. Quand Aulnay sous Bois c'est une ville de droite? Et puis, que dire de la beauté de Sarcelles ou Dominique Strauss Kahn a officié pendant quelques années...
    2) Par contre ce qui est sûr c'est que jamais les bourgeois des beaux quartiers n'ont voté pour une liste de gauche dirigé par les communistes. Cela s'appelle peut être tout simplement une politique de classes.

    Enfin, petite précision bagnoletaise à Eric Taton : Les socialistes seront représenté dans le prochain conseil municipal. Ceux qui ont choisi l'union dès le premier tour. Ce n'est pas parce la direction du PS les a exclu qu'ils ne sont plus socialistes

  37. 87
    jennifer dit:

    Toujours à Jean-Luc Mélenchon mais je doute qu'il lise mon post.
    Bon j'ai fini de lire "à gauche" du PRS et je trouve qu'il est très bien. Mais il y a ce petit encart sur le "communautarisme", ce qu'en Angleterre on appelle le multiculturalisme et qui est vu comme une chance, un enrichissement pour tous de pouvoir respecter et échanger sur diverses cultures. Là je pense que vous vous trompez absolument et que tant que vous ne serez pas en contact vraiment avec ces gens des quartiers vous ne comprendrez pas.
    C'est une grande erreur que vous faîtes car vous mettez à l'écart toute une partie de la population qui souffre d'être rejetée, vous redoublez leur isolement.

  38. 88
    jennifer dit:

    Dans le droit à la différence il y avait un article du Monde intéressant aussi sur les handicapés. Encore une couche opprimée et qui réclame le respect de leur différence et la République ou la laïcité ne résoudra jamais leur problème.
    J'aimerais bien qu'un jour les gens arrêtent de prendre pour norme, le mec blanc, sans handicap, pas juif, pas homo etc... et qu'on aille un peu écouter ce que ces couches elles-mêmes ont à dire pour sur la discrimination dont elles souffrent plutôt que de parler à leur place.
    Sur ça la LCR est à des années d'avance du PS et du PC et je dirais aussi de Jean-Luc Mélenchon. Bon mais il y a aussi d'autres trucs qui clochent chez la LCR. Nul n'est parfait. Ce qu'il faudrait c'est prendre le meilleur du PS (le nombre) du PRS, du PC et de l'extrème gauche, et en ne prenant que le meilleur d'en faire un nouveau parti. Enfin je dis cela pour moi qui suis en dehors de tout parti.
    Mais un parti qui rassemblerait la lutte parlementaire et sénatoriale de Jean-Luc Mélenchon, son soutien clair au Vénézuela (contrairement à la LCR) et les luttes sur le terrain de la LCR non seulement syndicale mais de toutes les couches opprimées (immigrés, femmes, homo, jeunes victimes du racisme etc...) cela m'irait.

  39. 89
    Claire Strime dit:

    Les handicapés, en général, ne réclament pas le respect de leur différence mais des mesures leur permettant d'égales opportunités (pour aller vite). Je connais 1 peu le mouvement handicapé pour y avoir milité, c'est pas facile, les aveugles ne réclament pas la même chose qui ne réclament pas la même chose que les paralytiques. On s'aperçoit très vite des impasses du particularisme voire du communautarisme (que j'ai surtout vu revendiquer par des sourds-muets).
    Je me suis battu (justice administrative) en invoquant la convention de l'OIT n° 146 (ou 156, je sais plus) du 20 juin 1983 ("égalité de chances et de traitement", qui prévoit 1 forme de discrimination positive) mais je suis contre la discrimination positive pour les minorités ethniques: subir 1 handicap n'est pas la même chose qu'appartenir à telle ou telle ethnie.
    Sur les minorités en général, la LCR et d'autres sont influencées (malgré certaines dénégations) par la théorie des "mouvements parallèles autonomes", un parti politique c'est autre chose qu'1 sorte de mille feuilles où on empile revendications et "oppressions spécifiques".
    Dans mon syndicat (fonction publique d'Etat) c'est pas tjrs évident ne serait que de discuter de la situation des handicapés sur le lieu de travail. Les mesures spécifiques c'est surtout à l'embauche mais après "libre concurrence" pour mutations, promotions etc Et puis de temps en temps j'interpelle des élus, j'ai réussi 1 concours (sans déclarer mon handicap) dans la FPT mais ça ne me donne droit qu'à "chercher 1 emploi" et pas en avoir 1, je suis depuis 1 moment sur la liste d'aptitude et mon sort n'a ému aucune collectivité.

  40. 90
    H2 dit:

    @ cela m'irait

    Moi aussi + les militants Verts + Les altermondialistes de José Bové :

    Conclusion :

    Le Nouveau Parti qui n'a pas encore de nom mais qui en cherche un.

    Je propose comme nom pour ce Parti Démocratique et Populaire

    "FUSION " : L'Union des Forces

  41. 91
    commandant P. dit:

    @Carole
    post72
    merci de citer vos sources (un simple lien URL suffit !)

    et surtout, de comparer des choses comparables (les périodes de références sont variables,...)

    de même, le contexte de fonctionnement des régions n'est pas du tout le même entre 1998 et 2008 (cela est souligné dans de nombreux posts)

    enfin, les attaques contre les subventions à la culture ou à la recherche ne sentent pas bon
    (rappel : Noam Chomsky est d'abord un brillant linguiste, qui a étudier "les langues rares" avant d'être un grand intellectuel américain)
    dans le genre "pourquoi est-ce que la République a payé une thèse et des années de recherches à un certain Albert Fert, pour s'amuser avec le spin des électrons ?"
    sauf que, Albert est revenu avec le Prix Nobel de Physique, 25 ans après, et des applications dans le domaine de la vie de tous les jours (mini-disques durs...)
    dans 25 ans, tous les transports se feront par dirigeables ?

  42. 92
    H2 dit:

    @ Carole

    Visblement nous ne partageons pas la même vision des choses. Cela dit, la liste" à la Prévert" que vous nous avez communiqué montre bien la dérive de nos nouveaux princes et barons.

    De Droite caviar ou de Gauche caviar.

    Il y a quand même quelque chose de pourrie au royaume répoublicain de France et il y aurait effectivement pas mal de chose à revoir.

    Et plutôt que de ruiner la Population Française avec les caméras de surveillance (pour quels prix ?) et la Communication à la con de nos nouveaux seigneurs (que tout le monde fiche à la poubelle une fois reçue) il suffirait de prendre en charge certains frais sociaux dignes de ce nom comme en Finlande pour venir à bout d'une déliquescence généralisée... Vaste débat.

    Je pourrais la jouer polémicard et vous renvoyer à l'émission de Daniel Mermet sur la commune de Corbeille Essone où les manières maffieuses du Maire
    (M.Dassault) font aujourd'hui scandale.

    L'émission est effectivement assez halucinante. Je ne vous force pas.
    Vous irez si vous le voulez, sur le site de l'émission.
    Sachez cependant que M. Dassault parle de sa commune comme d'une "danseuse " et distribue des enveloppes de fric aux nécessiteux de la ville et autres petits malfrats pour acheter la "paix sociale".
    Ce type est tellement puissant que sur une station de radio (commerciale de grande écoute) il n'a même pas nier les faits !
    Hallucinant vous disais-je !

    Où l'on apprend à la fin de l'émission que la Commune de Corbeille-Essone est en grâve déficit et adminsitrée par l'Etat au regard de l'incompétence de M.Dassault à gérer sa "danseuse ".

    L'Etat aura été pour Monsieur Dassault la main bien visible de ses marchés et l'oreiller protecteur de toutes ses lubies !

    Voyez-vous plutôt que de nous renvoyer à la face les gabegies des uns et les malversations des autres, il me semble plus judicieux je crois, de comprendre que nous vivons la fin d'un système.
    C'est pourquoi les Citoyen-nes devront aussi s'atteler bientôt à l'avènement de la Sixième République et en finir avec la 5eme qui vit, je n'ai aucun doute la dessus, ses dernières heures.
    L'hyperprésidentialisme et l'enflure de son chef suprême est le signe définitif de son pourrissement inéluctable.
    Le vérouillage des expressions démocratiques vivantes, plurielles et dynamiques au profits des jeux d'appareils écoeure le peuple et toute la nation, au plus haut point.

    http://www.gaucherepublicaine.org/,article,1982,,,,,_Lrelection-organise-une-aristocratie.htm

  43. 93
    Groscontre64 dit:

    Il serait souhaitable que le parti socialiste se recentre, deviennent un parti de centre gauche, libéral édulcoré, comme çà il resterait de la place pour créer un vrai parti de gauche qui pourrait regrouper M. Mélenchon et ses amis, jusqu'au PC, la LCR, L.O...on peut rêver. En tout cas çà me plairait beaucoup et on y verrait plus clair. Parce-qu'à force de tirer à hue et à dia, on ne comprend toujours pas ce que veut le PS

  44. 94
    H2 dit:

    @ Groscontre

    Si vous voulez le savoir tout est clairement dit sur le blog de M.Moscovisci à l'adresse suivante. C'est assez édifiant.
    Oubliez jusqu'à l'idée de "Centre-gauche" c'est bien un parti de "Centre -droit" qu'ils nous préparent, mais nous étions déjà au courant n'est -ce pas ?

    http://moscovici.typepad.fr/blognational/

  45. 95
    carole dit:

    @ Commandant P
    92

    Toutes ces infos se trouvent dans "Le livre noir des régions socialistes".

    Il y a tout de même 20 régions à gauche sur 22, et cela ne date pas de la présidence de Nicolas Sarkozy.

    Si vous avez le courage, allez lire les rapports de la Cour des Comptes qui alerte depuis 1998.

    Pour d'autres infos Contribuables Associes
    Pour le film : Le cri, Journal de contribuables Associés.

  46. 96
    4 Août dit:

    "Contribuables Associes"

    C'était le truc à ne pas citer pour rester crédible.... Sans commentaires.

  47. 97
    carole dit:

    @ H2,

    Visblement nous ne partageons pas la même vision des choses. Cela dit, la liste” à la Prévert” que vous nous avez communiqué montre bien la dérive de nos nouveaux princes et barons.

    De Droite caviar ou de Gauche caviar.

    La dérive, vous êtes plutôt conciliant.
    La dérive, elle est bien ancrée, surtout pour les anciens.
    Qu'avons nous de nouveau comme politiques, que des anciens, qui sont soudés à leur siège, de peur que leurs avantages mirobolants s'envolent.
    Qui se bat pour garder sa région ? Qui utilise le mensonge ? Qui n'a pas de programme ? Qui à la place de nous diffuser de l'information objective manipule le peuple ? Qui amuse le peuple (film) en distribuant son argent ? Qui instrumentalise l'école de la République ? Qui mets ses enfants à l'école Alasacienne, Janson de Sailly ? Qui distribue de l'argent à des associations inutiles ?
    Et le tout à la barbe du citoyen et sans contrôle.

    Bien sûr, la cour des comptes alerte, mais personne n'en tient compte.

    Qui sait qu'en France, il y a un état dans l'état ?
    Peu de monde.

    Même si nous n'avons pas la même vision, je pense très honnêtement, que l'on ne peut admettre ce genre de constat.

    La France est en mort lente, ses entreprises délocalisent, le taux d'endettement par habitant est inaceptable, ses écoles et universités sont un leurre, les français travaillent 6 mois par an pour payer l'impôt sur le revenu, la médecine est à plusieurs vitesses, le pouvoir d'achat n'est plus un pouvoir d'achat juste de quoi survivre.

    Même si je n'ai pas les mêmes idées que vous, je n'accepte pas de voir mon pays depuis plusieurs décennies partir en lambeaux.

  48. 98
    4 Août dit:

    "La France est en mort lente, ses entreprises délocalisent, le taux d’endettement par habitant est inaceptable, ses écoles et universités sont un leurre, les français travaillent 6 mois par an pour payer l’impôt sur le revenu, la médecine est à plusieurs vitesses, le pouvoir d’achat n’est plus un pouvoir d’achat juste de quoi survivre."

    Vous décrivez parfaitement les bienfaits de la mondialisation néolibérale. Merci de votre contribution !

  49. 99
    singe dit:

    Il semble que, pour ce type d'élections, et depuis le début de la 5ème République, ce soit le plus mauvais score de la droite, et peut-être le meilleur de la gauche, toutes tendances confondues et abstraction faite du Modem (ce qui ne pose pas vraiment de problème d'ailleurs).
    On sent bien qu'à gauche, les divers syndicats d'élus commencent à régler leurs comptes sans attendre dimanche.
    Ceci me semble mal augurer de la construction d'une réelle alternative aux politiques gestionnaires des diverses forces soumises à la logique libérale.
    Alors que les générations se partageant l'illusion de pouvoirs médiatiques se congratulent mutuellement lors de l'anniversaire de leur révolution de mai 68, je crains que ce soit une violence bien plus brute, moins érotisée, si je peux me permettre, qui vienne troubler la fête.

  50. 100
    Guy dit:

    carole dit: 14 mars 2008 à 22:45

    ""La France est en mort lente, ses entreprises délocalisent, le taux d’endettement par habitant est inaceptable, ses écoles et universités sont un leurre, les français travaillent 6 mois par an pour payer l’impôt sur le revenu, la médecine est à plusieurs vitesses, le pouvoir d’achat n’est plus un pouvoir d’achat juste de quoi survivre.""

    ----------

    Amusant, quand on sait que le pays le plus endetté du monde est ultra-libéral, que son petit jumeau comme son grand frère, qui se dit lui "social-libéral" (il y a un intrus dans cette association de termes, trouvez lequel) a :
    Des services publics tel de la santé que l'on peut qualifier de catastrophe sanitaire,
    Des transports publics que l'on peut qualifier de désastreux entre vetusté, sécurité et prix inabordables,
    D'éducation publique que l'on peut qualifier de misérable,
    Le tout dans une précarité quasi générale.
    Avec des systémes sociaux proches de la charité, si ce n'est désormais en sus, menacés par la faillite financiére.
    Une possibilité de se loger correctement qui frise la conquéte de l'Ouest à ses commencements.

    Mais bon, c'est vrai qu'ils commencent à renflouer et mème à renationaliser petit à petit leurs joyaux financiers qui coulent, comme de vulgaires pays socialo-communistes, donc tout n'est pas perdu.
    (les 5 derniers mots de la ligne du dessus c'est pour rire à pleins poumons, je suis taquin parfois)

    Avant d'en arriver là, un bon plan :
    http://www.lesmedias.info/manifeste/signature.html

Pages : « 1 [2] 3 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive